La natation scolaire 2012/2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La natation scolaire 2012/2013"

Transcription

1 La natation scolaire 2012/2013 Résultats du questionnaire distribué aux parents par l intermédiaire de l Education nationale Cellule Evaluation, Pilotage et Organisation

2 La natation scolaire Depuis 2004, la Communauté d agglomération de Cergy-Pontoise (CACP) gère les 8 piscines de son territoire, avec pour objectif de garantir les meilleures conditions d accueil et de pratique pour l ensemble des publics. Dès la rentrée 2005, un dispositif d enseignement de la natation scolaire a été mis en place pour tout Cergy-Pontoise afin de permettre à chaque enfant d appréhender le milieu aquatique dès 5ans et de savoir nager en fin de scolarité primaire. Environ élèves, des classes de grandes sections maternelles (GS), de CP, CE1 et CM2, sont concernés chaque année. Si l enseignement de la natation scolaire relève de la responsabilité de l Education Nationale, l implication de la Communauté d agglomération dans le dispositif est importante, tant au niveau de la mobilisation des éducateurs intervenants dans cet apprentissage, qu au niveau de la mise à disposition des équipements et créneaux de piscines. Objectifs et enjeux de la démarche engagée Soucieux de l efficacité et de la qualité de ce service, la Communauté d agglomération a souhaité lancer une démarche d évaluation, en partenariat avec l Education Nationale. Cette démarche démarrée en 2012 par l établissement d un bilan consolidé sur les 7 dernières années d exercice (historique et structuration du dispositif, objectifs poursuivis, réglementation et rôle respectif de l Education Nationale et de la CACP, modalités de mise en œuvre et de suivi, résultats techniques) se poursuit en 2013, par des enquêtes de satisfaction menées à la fois auprès des parents dont les enfants bénéficient de l enseignement, et des maîtresnageurs sauveteurs. Le but est de recueillir leur avis sur les services développés par la Communauté d agglomération en matière de natation scolaire. Les résultats ci - après présentés ne concernent que l enquête de satisfaction réalisée auprès des parents d élèves. A son issue, l objectif est : D apprécier le degré de connaissance des parents d élèves, sur l organisation de l activité «natation scolaire» et sur ses enjeux, D apprécier si cet apprentissage est jugé suffisant de leur part, ou s il est complété, à leur initiative, par des cours privés. D estimer leur niveau de satisfaction, tant sur les équipements eux même que sur l enseignement de la natation. 1

3 La méthode choisie Afin de recueillir l avis des acteurs de la natation scolaire, et d abord celui des parents dont les enfants bénéficient de l enseignement, un questionnaire a été réalisé par la Cellule Evaluation, Pilotage et Organisation (CEPO) et le Pôle Animation de la CACP. Type de questionnaire Questionnaire format papier Cibles Les parents des enfants bénéficiaires de cours de natation scolaire des classes de CP, CE1 et CM2 Descriptif du questionnaire 17 questions classées en 4 thèmes : La piscine comme lieu d'enseignement de la natation (piscine, eau, règles d'hygiène) Evaluation des cours de natation (apprentissage et progression de l'enfant) Information sur les cours de natation (rôle Education Nationale, CACP, projet pédagogique) Satisfaction (nombre, durée, organisation et déroulement des séances) Et 4 questions complémentaires Indicateurs Période du questionnaire : du 18/03/2013 au 28/05/ questionnaires distribués par l'intermédiaire des groupes scolaires Au total: questionnaires retournés et traités Taux de réponse de 24.56% 66 écoles sur les 80 que comptent le territoire de la CACP, ont retourné les questionnaires, les écoles de Maurecourt n'ont pas été sollicitées. Les cas de non-distribution et de non-retour sont justifiés par le fait que les directeurs disent ne pas avoir d'informations sur le sujet. 2

4 Appréciation des résultats, question par question, toutes piscines confondues La piscine comme lieu d enseignement de la natation (Piscine, eau, règles d'hygiène) Comment évaluez-vous les déclarations suivantes : 1. Mon enfant aime suivre les cours de natation scolaire Je ne sais pas 0,7% Tout à fait d'accord 77,3% Plutôt d'accord 16,8% Plutôt pas d'accord 3,4% Pas du tout d'accord 1,9% 77,3 % des parents, ayant répondu au questionnaire, sont «tout à fait d accord» pour affirmer que leur enfant apprécie de suivre les cours de natation scolaire Ceux qui ne sont «plutôt pas d accord» voire «pas du tout d accord» le justifient par une peur de l eau déjà existante chez l enfant. 2. J envoie volontiers mon enfant à ces cours Je ne sais pas 0,6% Tout à fait d'accord 79,6% Plutôt d'accord 16,0% Plutôt pas d'accord 2,4% Pas du tout d'accord 1,4% Sur les réponses obtenues à cette question, une majorité de parents, (79,6 %) envoie volontiers leurs enfants aux cours de natation scolaire. Ils soulignent dans leurs commentaires, l importance d apprendre à nager et leur confiance dans l enseignement des éducateurs. Les quelques retours négatifs ne remettent pas en cause les cours de natation scolaire en eux-mêmes mais déplorent le fait que leurs enfants reviennent souvent malades de la piscine. 3

5 3. J ai l impression que mon enfant fait régulièrement des progrès Je ne sais pas 10,8% Tout à fait d'accord 47,6% Plutôt d'accord 34,7% Plutôt pas d'accord 5,3% Pas du tout d'accord 1,7% Si l on additionne les «Tout à fait d accord» et les «Plutôt d accord», une grande majorité de parents (82,3 %), qui ont répondu, ont l impression que leurs enfants font régulièrement des progrès ; ceux-ci sont notamment constatés, lorsque les parents retournent à la piscine avec eux. 4. La piscine (bassins, vestiaires ) est un lieu accueillant et agréable Je ne sais pas 8,5% Tout à fait d'accord 32,7% Plutôt d'accord 43,1% Plutôt pas d'accord 11,2% Pas du tout d'accord 4,5% 43,1 % des parents, émettant un avis, sont «plutôt d accord» pour affirmer que la piscine est un lieu accueillant et agréable. Les points négatifs portent sur les températures peu élevées pour la douche ou les vestiaires, et/ou sur le besoin de rénovation de ces derniers qui leur paraissent peu adaptés à recevoir un nombre important d enfants (La Cavée, Eguerets, Béthunes, Parvis) 5. L eau de la piscine est à une température confortable Je ne sais pas 10,4% Tout à fait d'accord 30,8% Plutôt d'accord 39,9% Plutôt pas d'accord 14,3% Pas du tout d'accord 4,6% Concernant l eau de la piscine, les parents interrogés sont «tout à fait d accord» ou «plutôt d accord» (70,7%) pour affirmer qu elle est à une température confortable. Ceux qui sont «plutôt pas d accord» ou qui ne savent pas, se réfèrent au fait que leur enfant se plaint toujours d avoir froid en dehors du bassin en attendant son tour pour la prochaine activité. 4

6 6. Mon enfant connaît les règles d hygiène d accès à la piscine Je ne sais pas 4,1% Tout à fait d'accord 65,5% Plutôt d'accord 26,9% Plutôt pas d'accord 2,3% Pas du tout d'accord 1,3% Les parents, ayant répondu, sont «tout à fait d accord» (65,5 %) pour affirmer que leur enfant connaît les règles d hygiène d accès à la piscine. Certains émettent le souhait que l affichage des règles d hygiène d accès à la piscine soit davantage mis en valeur et qu elles soient rappelées avant chaque séance par les enseignants. Evaluation des cours de natation (Apprentissage et progression de l'enfant) J ai l impression que 7. Mon enfant participe volontiers au cours Je ne sais pas 2,5% Tout à fait d'accord 74,6% Plutôt d'accord 17,5% Plutôt pas d'accord 3,3% Pas du tout d'accord 2,1% Une grande majorité de parents, qui ont répondu au questionnaire, estiment que leur enfant participe volontiers au cours (74.6%) Des parents témoignent : «Mon fils a suivi les cours en maternelle et en CP, il a adoré» «Après les cours, mon enfant s empresse de me raconter ses exploits et réussites même quand elle n a pas réussi un exercice, elle ne se décourage pas». 5

7 8. Mon enfant est incité à travailler selon ses capacités et ses limites Je ne sais pas 12,0% Tout à fait d'accord 45,7% Plutôt d'accord 35,1% Plutôt pas d'accord 5,3% Pas du tout d'accord 1,8% D après les réponses obtenues, 45,7 % des parents sont «tout à fait d accord» pour affirmer que leur enfant est incité à travailler selon ses capacités et ses limites. Ils se félicitent de la répartition des enfants par groupes et niveaux d avancement. Le seul point négatif évoqué par certains est le manque de mobilité entre groupes, durant l année. 9. Les élèves présentant des difficultés d apprentissage sont encouragés à progresser Je ne sais pas 23,7% Tout à fait d'accord 36,7% Plutôt d'accord 32,1% Plutôt pas d'accord 5,0% Pas du tout d'accord 2,5% Selon les données collectées, 68,8 % des parents sont «tout à fait d accord» ou «plutôt d accord» pour affirmer que les enfants présentant des difficultés d apprentissage sont encouragés à progresser. Des parents affirment même : «Ma fille est contente d aller à la piscine et est fière d elle quand elle a accompli de nouveaux exercices même avec une peur de l eau depuis son plus jeune âge» «Mon enfant est fière des nouvelles performances qu elle acquiert. Chaque mois, elle nous en parle avec grande satisfaction. Mon enfant a surmonté ses peurs grâce à vous». A contrario, est avancé par d autres, que pour les enfants qui savent déjà nager cela n apporte pas de grands changements. Toutefois, nous remarquons que 23,7 % des parents, qui ont répondu, reconnaissent ne pas savoir si les élèves présentant des difficultés sont encouragés à progresser. 6

8 10. Les élèves peuvent apprendre à leur propre rythme Je ne sais pas 17,8% Tout à fait d'accord 36,7% Plutôt d'accord 35,2% Plutôt pas d'accord 8,1% Pas du tout d'accord 2,3% Une part importante des parents qui ont répondu, (71,9 %) ont l impression que les élèves peuvent apprendre à leur propre rythme. La question des séances trop courtes est fréquemment évoquée. En effet, pour certains parents 30 min en moyenne dans l eau est insuffisant. Nous remarquons que 17,8% des parents reconnaissent ne pas savoir. 11. Mon enfant sait quelles performances il doit accomplir pour obtenir de bons résultats Je ne sais pas 17,1% Tout à fait d'accord 36,6% Plutôt d'accord 35,3% Plutôt pas d'accord 7,7% Pas du tout d'accord 3,3% A 71,9 %, les parents, qui ont répondu, pensent que leur enfant sait quelle performance il doit accomplir pour obtenir des résultats Certains parents soulignent toutefois le fait que l enfant devrait davantage être informé de ce qu on attend de lui et de ses progrès. Ils pensent qu il est nécessaire d évaluer l enfant régulièrement et de l informer de ses résultats. Pour eux, l enseignement doit rester avant tout ludique, l enfant ne devant pas rester sur un sentiment d échec. Le taux de «je ne sais pas» atteint les 17,1% car les parents avouent ne pas savoir si leur enfant est au courant des performances qu il doit accomplir. 7

9 Information sur les cours de natation (Rôle Education nationale, CACP, projet pédagogique) Je suis bien informé (e) 12. Du rôle de l Education Nationale dans la pratique de cet enseignement Je ne sais pas 14,4% Tout à fait d'accord 20,7% Plutôt d'accord 26,1% Plutôt pas d'accord 24,1% Pas du tout d'accord 14,7% 13. Du rôle de la Communauté d agglomération de Cergy-Pontoise dans la pratique de cet enseignement Je ne sais pas 16,9% Tout à fait d'accord 16,4% Plutôt d'accord 25,1% Plutôt pas d'accord 25,4% Pas du tout d'accord 16,3% Les résultats à ces deux questions sont très partagés et varient entre «Tout à fait d accord» et «je ne sais pas». L implication respective de l Education nationale et de la Communauté d agglomération n est pas une évidence pour les parents. Ils rattachent cet enseignement aux communes du lieu d implantation des piscines et donc aux mairies. Certains ont répondu «je ne sais pas» car ne disposent d aucune information sur le sujet. La participation de l Education nationale dans le dispositif leur est plus familière, de par la présence du mot «scolaire» dans la présentation. Concernant le rôle de la CACP, une part importante des parents interrogés dit ne pas connaître le rôle de la Communauté d agglomération dans la pratique de cet enseignement. 8

10 14. Des progrès d apprentissage de mon enfant Je ne sais pas 10,6% Tout à fait d'accord 21,1% Plutôt d'accord 25,8% Plutôt pas d'accord 24,3% Pas du tout d'accord 18,2% 15. De l existence d un projet pédagogique Je ne sais pas 18,0% Tout à fait d'accord 15,9% Plutôt d'accord 25,9% Plutôt pas d'accord 24,1% Pas du tout d'accord 16,0% Les résultats sont également ici très partagés. Si nous additionnons le taux de «Pas du tout d accord» et le taux de «plutôt pas d accord» à la question 14 et 15, nous obtenons 42,5 % de parents interrogés qui disent ne pas être informés des progrès de leur enfant et 40,1% de l existence d un projet pédagogique. A ces chiffres, peut être ajouté le taux de «Je ne sais pas» des parents qui disent ne pas avoir d informations ni sur les progrès de leur enfant ni sur le projet pédagogique (53,1 % et 58,1 %) Les parents soulignent le fait qu ils n accompagnent pas eux même leur enfant à cet enseignement et qu ils n ont donc aucune idée de ses progrès et des objectifs qu il doit atteindre. Certains proposent d être destinataires d un compte-rendu sur le niveau de compétence de départ de leur enfant, ses progrès, les compétences restant à acquérir, et des recommandations pour l avenir. «Je trouve que nous manquons d informations sur le déroulement des cours. Pas de suivi de l évolution, pas de retour vers les parents». «Ce serait bien d avoir un programme pédagogique remplit au fur et à mesure des séances afin de prendre connaissance de la progression de l enfant. Les parents n ont aucun retour sur ces séances, comment savoir ce qui s y passe quand on n y participe pas?» 9

11 Satisfaction (Nombre, durée, organisation et déroulement des séances) Je suis satisfait (e) 16. Du nombre et de la durée des séances de natation pendant l année scolaire Je ne sais pas 2,5% Tout à fait d'accord 43,4% Plutôt d'accord 37,1% Plutôt pas d'accord 11,7% Pas du tout d'accord 5,3% Selon les résultats du questionnaire, 43,4 % des parents, qui ont répondu, sont «Tout à fait» satisfaits du nombre et de la durée des séances de natation pendant l année scolaire. Par leurs commentaires, certains parents expriment le souhait d un rallongement de la durée des séances. Comme dit précédemment, 30 min dans l eau leur paraissent insuffisant. Certains suggèrent que deux séances soient regroupées pour arriver à un créneau d 1h dans l eau. 17. De l organisation et du déroulement des séances de natation Je ne sais pas 11,2% Tout à fait d'accord 40,6% Plutôt d'accord 36,9% Plutôt pas d'accord 7,4% Pas du tout d'accord 3,9% 40,6 % des parents, qui ont souhaité répondre à ce questionnaire, sont «tout à fait» satisfaits de l organisation et du déroulement des séances, même si certains regrettent le fait que les séances se tiennent en hiver et non au printemps. 10

12 Questions complémentaires Votre enfant suit-il (ou a-t-il suivi), en dehors des cours de natation scolaire, des cours de natation? Si oui, les cours sont (ou étaient) : individuels ou collectifs 93,45% 6,55% Cours individuels Cours collectifs 79,1 % des enfants ne suivent pas, en dehors de cet enseignement, des cours de natation, en club ou en association par exemple. L apprentissage inculqué par la natation scolaire est jugé suffisant de la part des parents, qui ne le complète pas dans la majorité des cas par des cours privés. Les enfants, qui suivent des cours en dehors de la natation scolaire, le font pour maitriser les différentes nages, accélérer leur apprentissage, pratiquer une activité sportive aquatique ou parce qu ils aiment simplement nager. Le choix de la famille s est porté pour 93,45 % des cas vers des cours collectifs. 11

13 Bilan général La piscine comme lieu d enseignement de la natation (Piscine, eau, règles d'hygiène) Pour cette première thématique, les réponses des parents ont été distribuées entre le «tout à fait d accord» et le «plutôt d accord» puisque les réponses cochées étaient le 1 ou le 2 dans les questionnaires, en moyenne. Les parents, qui ont souhaité s exprimer, comprennent l importance d apprendre à nager et envoient volontiers leur enfant pour qu ils progressent à la piscine. Piscine dont les enfants connaissent les règles d hygiène selon les parents. La température de l eau, des vestiaires et douches sont les points où les parents sont «plutôt d accord» et non plus «tout à fait d accord» mais les résultats restent très positifs pour la perception de la piscine comme lieu d enseignement. Evaluation des cours de natation (Apprentissage et progression de l'enfant) Pour la deuxième thématique, les réponses des parents ont été distribuées entre le «tout à fait d accord» et le «plutôt d accord», comme pour la première thématique, ce qui est satisfaisant. Les parents, ayant répondu au questionnaire, reconnaissent donc que leurs enfants sont incités à travailler selon leurs capacités, qu ils sont encouragés à progresser et à apprendre à leurs propres rythmes et qu ils savent quelles performances accomplir pour obtenir de bons résultats. Ils s accordent sur le fait que l évaluation des élèves est nécessaire tout comme de les informer sur leurs performances. Il est à noter que le fort taux de «je ne sais pas» aux questions n 9,10 et 11 s explique par le fait que les parents estiment ne pas avoir d informations suffisantes sur le sujet de l apprentissage et de la progression de leur enfant. La raison invoquée est que porter un jugement sur l évaluation de leur enfant n est pas simple quand ils ne les accompagnent pas à cet enseignement. 12

14 Information sur les cours de natation (Rôle Education nationale, CACP, projet pédagogique) Cette thématique obtient des réponses plus contrastées que les deux premières puisque les réponses distribuées l ont été entre le «plutôt pas d accord» et le «plutôt d accord». Comme précédemment, le taux de «je ne sais pas» est attribué, selon l expression des parents, à un manque d informations sur les cours de natation en général. Que ce soit sur le rôle de l Education Nationale, de la CACP ou de la connaissance des progrès de leur enfant et de l existence d un progrès pédagogique, les parents, qui ont répondu, estiment ne pas être suffisamment informés. Satisfaction (Nombre, durée, organisation et déroulement des séances) Cette dernière thématique, avant les questions complémentaires, met en exergue le fait que les parents, qui se sont exprimés, sont plutôt satisfaits de l organisation, du déroulement, du nombre et de la durée des séances de natation scolaire puisque la moyenne des réponses se situe entre le «plutôt d accord» et le «tout à fait d accord». Les parents, qui se sont exprimés, sont «tout à fait» satisfait de l enseignement de la natation scolaire. La nuance dans leur propos est qu ils souhaiteraient rallonger la durée des séances et les déplacer à une période de l année plus chaude que l hiver. Questions complémentaires L apprentissage inculqué par la natation scolaire est jugé suffisant de la part des parents, qui ont souhaité s exprimer puisqu ils ne le complètent pas, dans la majorité des cas, par des cours privés. Points positifs Reconnaissance de la piscine comme un lieu d enseignement à une forte majorité Appréciation positive de l évaluation des cours de natation jugée adaptée à chaque enfant Satisfaction globale élevée tant sur les équipements eux même que sur l enseignement de la natation (non complété par des cours privés). Points à améliorer Méconnaissance du rôle de la CACP, de l Education Nationale dans l organisation de cet enseignement Manque d informations sur le projet pédagogique et les progrès de l enfant 13

Annexe 2. Les deux cohortes les plus importantes sont celles des enfants de moyenne section et de CM1.

Annexe 2. Les deux cohortes les plus importantes sont celles des enfants de moyenne section et de CM1. Annexe 2 Evaluation des Temps d Activités Périscolaires Février 2015 Réponses au questionnaire remis aux parents d enfants scolarisés en maternelle et en élémentaire. Préambule : Cette enquête a été réalisée

Plus en détail

Actualité Bancaire nº 385 du 16 septembre 1998

Actualité Bancaire nº 385 du 16 septembre 1998 Actualité Bancaire nº 385 du 16 septembre 1998 SONDAGE : LES BANQUES ET L EURO : CONFIANCE DES FRANÇAIS La dernière enquête de l Observatoire de l opinion, menée par l Ireq en juin 1998, montre aussi que

Plus en détail

Enquête de satisfaction

Enquête de satisfaction Enquête de satisfaction Rouen Port lettre d information Synthèse et résultats 2011 Sommaire Chiffres Profils de lecteurs Les Lecteurs P. 2 P. 3 P. 4 Synthèse des résultats Notoriété Rubriques Satisfaction

Plus en détail

GLOBALEMENT, près de la moitié des usagers qui se sont rendus dans une MJD de leur propre initiative estiment

GLOBALEMENT, près de la moitié des usagers qui se sont rendus dans une MJD de leur propre initiative estiment INFOSTAT JUSTICE Mars 11 Numéro 113 Bulletin d information statistique Les Maisons de Justice et du Droit et leurs usagers V. Carrasco, O.Timbart * GLOBALEMENT, près de la moitié des usagers qui se sont

Plus en détail

Chiffres clés en Provence-Alpes-Côte d Azur. PACA, une région où il fait bon vivre. Communiqué de presse Marseille, le 21 octobre 2015

Chiffres clés en Provence-Alpes-Côte d Azur. PACA, une région où il fait bon vivre. Communiqué de presse Marseille, le 21 octobre 2015 Communiqué de presse Marseille, le 21 octobre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Provence-Alpes-Côte d Azur et évalue leur impact sur la performance

Plus en détail

Analyse des résultats des sondages

Analyse des résultats des sondages Année scolaire 2010-2011 ÉVALUATION DE LA DEUXIÈME ANNÉE DE L EXPÉRIMENTATION Analyse des résultats des sondages 1/39 Sommaire 1 Objet du document 3 1.1 Présentation 3 1.2 Guide de lecture 3 2 Synthèse

Plus en détail

SATISFACTION A L EGARD DES. - Synthèse de l'institut CSA - PROGRAMMES DE RENOVATION URBAINE. N 1100567 Juin 2011

SATISFACTION A L EGARD DES. - Synthèse de l'institut CSA - PROGRAMMES DE RENOVATION URBAINE. N 1100567 Juin 2011 SATISFACTION A L EGARD DES PROGRAMMES DE RENOVATION URBAINE - Synthèse de l'institut CSA - N 1100567 Juin 2011 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél. (33)01 44 94 59

Plus en détail

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail.

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. 1 ère partie :! Evaluation de la charge! Mesure et maitrise du temps de travail! Espaces d autonomie!

Plus en détail

Evaluateur du projet : UMR EFTS, Université de Toulouse

Evaluateur du projet : UMR EFTS, Université de Toulouse Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ÉTAPE SUR L EVALUATION AU 31 DÉCEMBRE 2010 RÉDIGÉE PAR

Plus en détail

Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement.

Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement. Regards croisés sur la gestion des parcours professionnels dans les entreprises Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement.

Plus en détail

RETOUR QUESTIONNAIRE CANTINE

RETOUR QUESTIONNAIRE CANTINE RETOUR QUESTIONNAIRE CANTINE Avant les vacances de Noël, la FCPE Saint Jory a distribué une enquête relative à la cantine. Nous remercions vivement celles et ceux qui ont bien voulu y participer (19 retours).

Plus en détail

La table régionale des organismes communautaires de Chaudière-Appalaches. Planification stratégique

La table régionale des organismes communautaires de Chaudière-Appalaches. Planification stratégique La table régionale des organismes communautaires de Chaudière-Appalaches Planification stratégique 2010-2015 Rappel de la démarche AGA 2009 Élaborer une planification stratégique 2010-2015 Mise en place

Plus en détail

APPRENTISSAGE. le parcours professionnel des apprentis. 5 ans après leur formation, de niveau 4 en Pays de la Loire (Bac Pro et Brevet Professionnel)

APPRENTISSAGE. le parcours professionnel des apprentis. 5 ans après leur formation, de niveau 4 en Pays de la Loire (Bac Pro et Brevet Professionnel) APPRENTISSAGE 5 ans après leur formation, le parcours professionnel des apprentis de niveau 4 en Pays de la Loire (Bac Pro et Brevet Professionnel) Edition 2014 ÉDITORIAL Pour beaucoup de jeunes, de parents

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION 2015

ENQUETE DE SATISFACTION 2015 ENQUETE DE SATISFACTION 2015 2 Méthodologie L enquête de satisfaction annuelle a eu lieu du 23 février au 10 avril 2015. Elle inclut les appelants et les internautes qui ont sollicité le service d information

Plus en détail

C o r e S t r a t e g i e s

C o r e S t r a t e g i e s Ville d Ottawa Examen de la réglementation et des services de taxi et de limousine Expérience client 14 octobre 2015 C o r e S t r a t e g i e s Table des matières Examen de la réglementation et des services

Plus en détail

Résultats de l enquête Relations publiques

Résultats de l enquête Relations publiques Résultats de l enquête Relations publiques Les services Relations publiques et Développement de l effectif du Rotary International ont réalisé une enquête sur les pratiques de relations publiques (RP)

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 6 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

«Enquête 2010 correspondants RIL» Synthèse des résultats à destination des correspondants RIL et des élus locaux

«Enquête 2010 correspondants RIL» Synthèse des résultats à destination des correspondants RIL et des élus locaux Cnis Groupe de travail de la Cnerp sur la collaboration Insee Collectivités locales dans la constitution des RIL «Enquête 2010 correspondants RIL» Synthèse des résultats à destination des correspondants

Plus en détail

Résultat de l enquête de satisfaction «communication de crise» Episode «pluie-inondation» du 3 au 6 novembre 2011

Résultat de l enquête de satisfaction «communication de crise» Episode «pluie-inondation» du 3 au 6 novembre 2011 Suivi par : Amandine Lenzeele, Stagiaire IRA. Résultat de l enquête de satisfaction «communication de crise» Episode «pluie-inondation» du 3 au 6 novembre 2011 Résultats enquête de satisfaction «communication

Plus en détail

Enquête de satisfaction sur les services de l Ucanss

Enquête de satisfaction sur les services de l Ucanss Enquête de satisfaction sur les services de l Ucanss Enquête menée auprès de ses utilisateurs du Régime général de sécurité sociale 2013. L Ucanss, à l écoute des besoins et des attentes Avec pour objectif

Plus en détail

Enquête suite à l application des nouveaux rythmes scolaires année scolaire Le Mesnil-Esnard

Enquête suite à l application des nouveaux rythmes scolaires année scolaire Le Mesnil-Esnard Enquête suite à l application des nouveaux rythmes scolaires année scolaire 2014-2015 Le Mesnil-Esnard Objectif de l étude Recueillir l avis des parents d élèves suite à la mise en place de la réforme

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP écoles de Moncéen belin. Enquête réalisée entre le 7/01/2016 et le 16/01/2016

Résultats de l enquête sur les TAP écoles de Moncéen belin. Enquête réalisée entre le 7/01/2016 et le 16/01/2016 Résultats de l enquête sur les TAP écoles de Moncéen belin Enquête réalisée entre le 7/01/2016 et le 16/01/2016 Ecole Maternelle1/3 73% de participation également reparti sur les 3 classes de Maternelle

Plus en détail

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Cette nouvelle édition de CAP MATHS CP reste fidèle aux choix de la première édition. Ses fondements reposent toujours : Sur les recommandations des

Plus en détail

Fréquentation touristique en Valais «Bilan et impressions à la mi-été 2015»

Fréquentation touristique en Valais «Bilan et impressions à la mi-été 2015» Fréquentation touristique en Valais «Bilan et impressions à la mi-été 2015» Juillet 2015 SOMMAIRE Contenu Introduction et méthodologie... 3 Evaluation de la saison en cours... 4 Eléments influençant les

Plus en détail

La retraite et la Fonction Publique Baromètre juin 2016

La retraite et la Fonction Publique Baromètre juin 2016 La retraite et la Fonction Publique Baromètre juin 2016 Cette enquête est réalisée par pour Analyse Baromètre «la retraite» juin 2016 Analyse baromètre «la retraite» - juin 2016 Le thème de la retraite

Plus en détail

Note de synthèse. ACTINEO, l observatoire de la qualité de vie au bureau

Note de synthèse. ACTINEO, l observatoire de la qualité de vie au bureau Note de synthèse ACTINEO, l observatoire de la qualité de vie au bureau ACTINEO Auteurs TNS SOFRES Laurence BEDEAU Jérémie PIQUANDET Simon LOUSSOUARN Cette synthèse a été rédigée dans le respect des procédures

Plus en détail

Baromètre 2011 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet "Salariés" - 13 mai 2011

Baromètre 2011 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet Salariés - 13 mai 2011 Baromètre 2011 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale - Résultats du Volet "Salariés" - 13 mai 2011 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 La conciliation entre vie

Plus en détail

IFADEM. Agence universitaire de la francophonie fffffffffff. Organisation internationale de la francophonie. Analyse du questionnaire Tuteur (Haïti)

IFADEM. Agence universitaire de la francophonie fffffffffff. Organisation internationale de la francophonie. Analyse du questionnaire Tuteur (Haïti) Agence universitaire de la francophonie fffffffffff Organisation internationale de la francophonie IFADEM Analyse du questionnaire Tuteur (Haïti) Christian Depover janvier 2013 1. Caractéristiques de l

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

ANALYSE DE LA SATISFACTION DES BENEFICIAIRES 2013

ANALYSE DE LA SATISFACTION DES BENEFICIAIRES 2013 ANALYSE DE LA SATISFACTION DES BENEFICIAIRES 2013 1- QUESTIONNAIRES «PREMIERS CONTACTS» Introduction 505 questionnaires «Premiers contacts» ont été envoyés en 2013, ce qui correspond à un envoi à toutes

Plus en détail

L idée d une école de foot

L idée d une école de foot L idée d une école de foot Une école de foot est une cellule éducative et sociale. Son rôle est d assurer une formation morale, éducative, sociale et physique par la pratique du football. Cette structure

Plus en détail

Perception des formations en Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sociales. Février 2010

Perception des formations en Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sociales. Février 2010 Perception des formations en Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sociales Février 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude quantitative réalisée auprès d un échantillon de : 297 recruteurs d entreprises

Plus en détail

Les principaux enseignements de l enquête

Les principaux enseignements de l enquête Les principaux enseignements de l enquête La Délégation Interministérielle à la Famille s intéresse de près aux solidarités familiales et intergénérationnelles. Elle a souhaité mesurer la perception qu

Plus en détail

2/ Temps consacré à l E.P.S.

2/ Temps consacré à l E.P.S. 1/ Le Cahier d EPS 1. Bilans à partir des réponses de 550 écoles (soit 47% des écoles du département) et 3514 classes: dans 44% des classes (1560) il est élaboré un cahier d EPS: 4 fois sur 5 il s agit

Plus en détail

Formation de gestion positive des conflits et médiation par les pairs

Formation de gestion positive des conflits et médiation par les pairs Association agréée par l Education Nationale Formation de gestion positive des conflits et médiation par les pairs Renforcer l estime de soi Apprendre à s écouter Prévenir la violence Des jeunes luttent

Plus en détail

l APPLICATION Un outil au service du bien-être physique, mental et social

l APPLICATION Un outil au service du bien-être physique, mental et social l APPLICATION triathlon santé Un outil au service du bien-être physique, mental et social SOMMAIRE LE TRIATHLON : UNE PRATIQUE SPORTIVE EN PLEINE EXPANSION 4 LES RAISONS DU SUCCèS CHACUN-E SON STYLE,

Plus en détail

Retour des questionnaires concernant les TAP

Retour des questionnaires concernant les TAP Retour des questionnaires concernant les TAP 1. Le questionnaire des enfants 2. Le questionnaire des parents Accueil ludique Activités manuelles Argile -ADSCRP Athlétisme Autour du livre Backgammon Carte

Plus en détail

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le «Quoi de Neuf?» est un des outils de la vie coopérative de la classe qui permet la construction d une histoire commune au «groupe de vie».

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DE LA NATATION A L ÉCOLE

ENSEIGNEMENT DE LA NATATION A L ÉCOLE ENSEIGNEMENT DE LA NATATION A L ÉCOLE LA NATATION EN QUELQUES CHIFFRES o 24 piscines dans notre département - 3 piscines en Moselle et une en Allemagne o 1 800 professeurs des écoles enseignent la natation

Plus en détail

Les fonctionnaires et la Fonction Publique

Les fonctionnaires et la Fonction Publique Les fonctionnaires et la Fonction Publique Baromètre mars 2016 Cette enquête est réalisée par pour «Numéro 1 de la retraite complémentaire pour les fonctionnaires» Analyse Baromètre «les fonctionnaires

Plus en détail

L enseignement de la natation à l école primaire

L enseignement de la natation à l école primaire L enseignement de la natation à l école primaire EDEPS51 Novembre 2010 5 textes officiels La circulaire 99-136 du 21 septembre 1999 (BO n 7 Hors Série du 23 septembre 1999) La circulaire N 2004-139 du

Plus en détail

Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme

Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme Expérimentation à partir du programme Fluppy Jenny Tremblay Doctorante en Administration et évaluation en éducation, Université

Plus en détail

SOMMAIRE. L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver. Conseil supérieur de l éducation

SOMMAIRE. L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver. Conseil supérieur de l éducation AVIS AU MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver SOMMAIRE AOÛT 2014 Conseil supérieur de l éducation

Plus en détail

La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux.

La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux. Liaison GS/CP La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux. Ses objectifs constituent l aboutissement de ceux de l école

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Thème de la journée contributive : La société face à la métamorphose numérique Junior ESSEC 04/02/2015

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Thème de la journée contributive : La société face à la métamorphose numérique Junior ESSEC 04/02/2015 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 4ème journée Compte-rendu de l atelier 4 : Le modèle social français face au numérique Thème de la journée contributive

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION DES NOUVELLES ACTIVITES PERISCOLAIRES (NAP)

ENQUETE DE SATISFACTION DES NOUVELLES ACTIVITES PERISCOLAIRES (NAP) Loïc Choquet Directeur Associé Tél. 03 59 08 22 01 Mob. 06 85 87 44 49 lchoquet@opsio.com Elsa Golebiewski Chargée d études Tél. 03 59 08 22 03 egolebiewski@opsio.com ENQUETE DE SATISFACTION DES NOUVELLES

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION

SYNTHESE DE L EVALUATION SYNTHESE DE L EVALUATION I. Contexte de l action II. III. La Guilde avait initié, dans les années 80, des dotations aux actions des petites ONG qui venaient présenter leurs actions dans le cadre du Forum

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Belfort, le 03 juin 2014

DOSSIER DE PRESSE. Belfort, le 03 juin 2014 DOSSIER DE PRESSE Belfort, le 03 juin 2014 La Maison départementale des personnes handicapées mise à l honneur par un plaidoyer «Un collectif d associations de personnes en situation de handicap reconnait

Plus en détail

L AP3 Présente. En collaboration avec. LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl. L enquête Grundtvig Belgique

L AP3 Présente. En collaboration avec. LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl. L enquête Grundtvig Belgique L AP3 Présente En collaboration avec LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl L enquête Grundtvig Belgique Association de Parents et de Professionnels autour de la Personne Polyhandicapée

Plus en détail

Analyse des questionnaires de satisfaction

Analyse des questionnaires de satisfaction Analyse des questionnaires de satisfaction TAP SURTAINVILLE Questionnaires distribués aux familles en février 2015 1 Participation au questionnaire TAP Le questionnaire a été distribué à toute l école

Plus en détail

Suivi du parcours des jeunes volontaires du Service Civique

Suivi du parcours des jeunes volontaires du Service Civique fc Suivi du parcours des jeunes volontaires du Service Civique Note de synthèse Agence du Service Civique Kantar Public Emmanuel Rivière emmanuel.riviere@kantarpublic.com 01 40 92 46 30 Guillaume Caline

Plus en détail

10 jours sans écrans les enfants et les parents d une école de Strasbourg ont relevé le défi

10 jours sans écrans les enfants et les parents d une école de Strasbourg ont relevé le défi 10 jours sans écrans les enfants et les parents d une école de Strasbourg ont relevé le défi Du 20 au 29 mai 2008, les 259 élèves de l école du Ziegelwasser, dans le quartier du Neuhof à Strasbourg, ont

Plus en détail

Bonheur d enseigner.plaisir d apprendre. Pourquoi ne pas essayer?

Bonheur d enseigner.plaisir d apprendre. Pourquoi ne pas essayer? Bonheur d enseigner.plaisir d apprendre Pourquoi ne pas essayer? Compte rendu de quelques tentatives menées modestement mais avec conviction! Introduction Il arrive souvent qu un enseignant soit déçu par

Plus en détail

Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents. Janvier 2015 1/7

Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents. Janvier 2015 1/7 LES CONDITIONS PARTICULIERES Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents Janvier 2015 1/7 L objet de la convention Elle encadre les modalités d intervention et de versement de la prestation

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation et de la formation

Licence Sciences de l éducation et de la formation Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence Sciences de l éducation et de la formation Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Évaluation réalisée en 2014-2015 Présentation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Energie solaire de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Questionnaire sur la mise en application de la réforme des rythmes scolaires A retourner au service scolaire au plus tard le 13 mars 2015.

Questionnaire sur la mise en application de la réforme des rythmes scolaires A retourner au service scolaire au plus tard le 13 mars 2015. Questionnaire sur la mise en application de la réforme des rythmes scolaires A retourner au service scolaire au plus tard le mars 05. Chers parents, Cette rentrée 0-05 est marquée par l application de

Plus en détail

Pratiques DD & RS de l Ecole des mines de Nantes

Pratiques DD & RS de l Ecole des mines de Nantes Pratiques DD & RS de l Ecole des mines de Nantes AXE : GOUVERNANCE Action : Formaliser une politique et une organisation DD & RS AXE : FORMATION Action : Favoriser l apprentissage d une vision systémique

Plus en détail

Programme ludique et pédagogique de sensibilisation au tri et au recyclage pour les 6-11 ans, à destination des écoles et centres de loisirs.

Programme ludique et pédagogique de sensibilisation au tri et au recyclage pour les 6-11 ans, à destination des écoles et centres de loisirs. Programme ludique et pédagogique de sensibilisation au tri et au recyclage pour les 6-11 ans, à destination des écoles et centres de loisirs. Adressé gratuitement aux municipalités LE PROGRAMME TRI MASTER

Plus en détail

Résultats de l'enquête de satisfaction réalisée sur l'accueil physique en préfecture (réalisée auprès des usagers en juillet et août 2015)

Résultats de l'enquête de satisfaction réalisée sur l'accueil physique en préfecture (réalisée auprès des usagers en juillet et août 2015) Résultats de l'enquête de satisfaction réalisée sur l'accueil physique en préfecture (réalisée auprès des usagers en juillet et août 2015) L'enquête de satisfaction concernant l'accueil physique en préfecture

Plus en détail

I. Présentation générale 2. II. Le sondage LCL-CSA : synthèse 4. III. Le sondage : tableaux de résultats 11

I. Présentation générale 2. II. Le sondage LCL-CSA : synthèse 4. III. Le sondage : tableaux de résultats 11 sommaire I. Présentation générale 2 II. Le sondage LCL-CSA : synthèse 4 III. Le sondage : tableaux de résultats 11 Contacts presse : Image Sept Marie ARTZNER 01 53 70 74 31 martzner@image7.fr Bruno LASSALLE

Plus en détail

CHARTE D ACCUEIL PETITE ENFANCE HANDICAP

CHARTE D ACCUEIL PETITE ENFANCE HANDICAP CHARTE D ACCUEIL PETITE ENFANCE HANDICAP Perspectives et protocole d accueil des enfants en situation de handicap dans les établissements de la petite enfance Document à enrichir par vos observations et

Plus en détail

Les Enseignes de Pharmacie en France

Les Enseignes de Pharmacie en France Les Enseignes de Pharmacie en France Enquête réalisé auprès de directions commerciales de laboratoires Été 2008 Méthodologie Labo Pharma Conseils (LPC) a procédé à une enquête auprès de directions commerciales

Plus en détail

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS DOSSIER DE PRESSE TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS 2 avril 2012 Ce lundi 2 avril, à l Hôtel du Département à Privas, Pascal

Plus en détail

Cette note propose des outils pratiques afin de faire de l'évaluation une étape positive à la fois pour l'apprenti(e) et la collectivité.

Cette note propose des outils pratiques afin de faire de l'évaluation une étape positive à la fois pour l'apprenti(e) et la collectivité. Fiche pratique RH Direction Expertise statutaire et ressources humaines Pôle Recrutement et conseil RH 05 59 90 18 23 apprentissage@cdg-64.fr CONTRATS D'APPRENTISSAGE - Evaluer le travail de l'apprenti

Plus en détail

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Formations et diplômes Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Diplôme national supérieur d expression plastique (DNSEP) option art Ecole supérieure d art de

Plus en détail

Ecole de la Deuxième Chance Marseille

Ecole de la Deuxième Chance Marseille Ecole de la Deuxième Chance Marseille FONCTIONNEMENT TYPE DES ANTENNES DE l E2C MARSEILLE Juillet 2014 1 1. Un fonctionnement déjà éprouvé Dans le cadre de sa mission assurer, par l éducation et la formation,

Plus en détail

Baromètre Cegos de la formation professionnelle en Europe. La formation peine à se hisser au rang de priorité stratégique dans les entreprises

Baromètre Cegos de la formation professionnelle en Europe. La formation peine à se hisser au rang de priorité stratégique dans les entreprises Communiqué de presse Issy-les-Moulineaux, 23 juin 2015 Baromètre Cegos de la formation professionnelle en Europe La formation peine à se hisser au rang de priorité stratégique dans les entreprises Leader

Plus en détail

Enquête de satisfaction auprès des praticiens du canton de Genève. Rapport d analyse

Enquête de satisfaction auprès des praticiens du canton de Genève. Rapport d analyse Enquête de satisfaction auprès des praticiens du canton de Genève Rapport d analyse Dr. Philippe Vandeplas, Genève-médecins (GEMED) Matthias Brunner, DataDoxa Janvier 2008 v.8 Table des matières I. Introduction...

Plus en détail

Méthodologie. 1. Concernant les résultats aux examens, voir le n 50 d Ofipe résultats 4.623 diplômes délivrés en 2003.

Méthodologie. 1. Concernant les résultats aux examens, voir le n 50 d Ofipe résultats 4.623 diplômes délivrés en 2003. # 6 1HKRGTÃUWNVCVU! " $# %& # ' (*) +-,./ 10323254 798 ::/;# 9= " &GXGPKTGPFGUFKRNÏOÃUFG&'# En 2002, 171 étudiants inscrits à l université de Marne-la-Vallée ont obtenu

Plus en détail

Sur 46 enfants de maternelle inscrits à la cantine, nous en avons en moyenne 40 par jour.

Sur 46 enfants de maternelle inscrits à la cantine, nous en avons en moyenne 40 par jour. Merci pour le temps que vous avez consacré à remplir ce questionnaire de satisfaction. Mme Latifa BENAOUDIA-BRIKI L'intégralité des résultats est disponible sur le site internet de la commune : http://www.saintjeanlasseille.fr

Plus en détail

Restauration Scolaire et Accueils (Garderie)

Restauration Scolaire et Accueils (Garderie) ENQUETE DE SATISFACTION Restauration Scolaire et Accueils (Garderie) La gestion du restaurant scolaire est assurée par la municipalité. Les repas sont élaborés sur place par les agents municipaux. Dans

Plus en détail

BILAN DES TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES 2015/2016

BILAN DES TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES 2015/2016 1 BILAN DES TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES 2015/2016 Réunion du 29 août 2016 2 Préambule Par délibération en date du 28 mai 2015, le Conseil Municipal de Perrusson a approuvé son Projet Educatif Territorial

Plus en détail

Calcul mental. Je pense à un nombre, je lui ajoute 27, je trouve 60. Quel est ce nombre?

Calcul mental. Je pense à un nombre, je lui ajoute 27, je trouve 60. Quel est ce nombre? Calcul mental Le golf. Il s agit, à partir d un nombre donné, d atteindre un nombre cible, en respectant un certain nombre de contraintes : Nombre de départ : 12 Nombre cible : 53 Contraintes : ajouter

Plus en détail

LA NATATION dans le 94

LA NATATION dans le 94 État des lieux en Natation : Évaluation départementale En 2002/2003, l enseignement de la natation dans le 94 se fait prioritairement en CP et CE1 (dans le tableau qui suit, le chiffre en ordonnée représente

Plus en détail

Enquête de satisfaction des usagers des missions locales en région Provence-Alpes-Côte d Azur Association régionale des missions locales

Enquête de satisfaction des usagers des missions locales en région Provence-Alpes-Côte d Azur Association régionale des missions locales Enquête de satisfaction des usagers des missions locales en région Provence-Alpes-Côte d Azur Association régionale des missions locales 1 / Historique de la démarche, contexte et motivations Le but Première

Plus en détail

EVALUATION FINALE SEN/025. Programme de Santé de Base dans les régions nord du Sénégal

EVALUATION FINALE SEN/025. Programme de Santé de Base dans les régions nord du Sénégal EVALUATION FINALE SEN/025 Programme de Santé de Base dans les régions nord du Sénégal FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Sénégal Programme de Santé de Base dans

Plus en détail

BAROMÈTRE DE SATISFACTION INTERNE I N T E R P O L S Y N T H È S E S U C C I N C T E

BAROMÈTRE DE SATISFACTION INTERNE I N T E R P O L S Y N T H È S E S U C C I N C T E BAROMÈTRE DE SATISFACTION INTERNE I N T E R P O L S Y N T H È S E S U C C I N C T E P E O P L E V O X D É C E M B R E 2 0 1 3 RAPPEL DES OBJECTIFS Dans le cadre d une démarche d écoute et d amélioration

Plus en détail

Exploitation de l enquête de satisfaction (décembre 2011)

Exploitation de l enquête de satisfaction (décembre 2011) Exploitation de l enquête de satisfaction (décembre 11) La P tite Récré Le questionnaire Distribué en collaboration avec l école aux enfants scolarisés à Ittenheim il y a un donc un total de 2 enfants

Plus en détail

Enquête de satisfaction auprès des collectivités territoriales - Rapport -

Enquête de satisfaction auprès des collectivités territoriales - Rapport - PREFECTURE DU MORBIHAN 05/02/2014 Secrétariat général Mission performance et coordination Enquête de satisfaction auprès des collectivités territoriales - Rapport - Novembre-décembre 2013 MIPC 1 30 janvier

Plus en détail

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains permet d acquérir des connaissances concernant les droits humains, mais aussi de développer des habiletés et

Plus en détail

Enquête sur les nouveaux rythmes scolaires

Enquête sur les nouveaux rythmes scolaires L Association des Parents d Élèves du groupe scolaire Ste-Thérèse Enquête sur les nouveaux rythmes scolaires Résultats Groupe de projet 12/02/2014 L Association des Parents d Élèves du groupe scolaire

Plus en détail

Réunion d information Section Formation CRESA 09/03/2015

Réunion d information Section Formation CRESA 09/03/2015 Réunion d information Section Formation CRESA 09/03/2015 1 Le club Projet sportif Détection, suivi et sélection Détecter un potentiel Assumer une politique de critères Dynamiser et organiser les conditions

Plus en détail

Les usages de consommation des Français et leur rapport aux commerces de proximité

Les usages de consommation des Français et leur rapport aux commerces de proximité Note détaillée Les usages de consommation des Français et leur rapport aux commerces de proximité Etude Harris Interactive pour la Fédération Nationale des Marchés de Gros / Cap Les résultats sont issus

Plus en détail

Bourgoin - Jailleu. Thierry VASSE IEN Enseignement Pré-élémentaire et Politiques Educatives Territoriales

Bourgoin - Jailleu. Thierry VASSE IEN Enseignement Pré-élémentaire et Politiques Educatives Territoriales Bourgoin - Jailleu Thierry VASSE IEN Enseignement Pré-élémentaire et Politiques Educatives Territoriales Spécificité historique d un partenariat à construire et à réguler en permanence Enseignants et non

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA MOBILITÉ ET LES TRANSPORTS

ENQUÊTE SUR LA MOBILITÉ ET LES TRANSPORTS ASNIÈRES-SUR-SAÔNE BÂGÉ-LA-VILLE BÂGÉ-LE-CHÂTEL DOMMARTIN FEILLENS MANZIAT REPLONGES SAINT-ANDRÉ-DE-BÂGÉ VÉSINES ENQUÊTE SUR LA MOBILITÉ ET LES TRANSPORTS Résultats de l enquête menée auprès des personnes

Plus en détail

Résultats du questionnaire de satisfaction FC Coheran

Résultats du questionnaire de satisfaction FC Coheran Résultats du questionnaire de satisfaction FC Coheran Décembre 2014 Janvier 2015 1) Comment percevez-vous l image du club? Moyenne 3.2 Satisfaisante 47.55 Excellente 49.25 0 10 20 30 40 50 60 Terrain,

Plus en détail

Dans quelle classe. Dans quelle école est scolarisé votre enfant 31% 45% 24% 1 ère enquête famille sur les rythmes scolaires

Dans quelle classe. Dans quelle école est scolarisé votre enfant 31% 45% 24% 1 ère enquête famille sur les rythmes scolaires 1 ère enquête famille sur les rythmes scolaires Une participation encourageante 296 réponses sur 884 élèves scolarisés, soit 33,5 % de taux de participation. Le sondage fait apparaître une participation

Plus en détail

La retraite et la Fonction Publique Baromètre novembre 2015

La retraite et la Fonction Publique Baromètre novembre 2015 La retraite et la Fonction Publique Baromètre novembre 2015 Cette enquête est réalisée par pour Analyse Baromètre «la retraite» novembre 2015 Analyse baromètre «la retraite» - novembre 2015 Le thème de

Plus en détail

Étude portant sur les perceptions des Québécois et des Québécoises à l égard des écoles publiques

Étude portant sur les perceptions des Québécois et des Québécoises à l égard des écoles publiques Étude portant sur les perceptions des Québécois et des Québécoises à l égard des écoles publiques 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8 Tél. : 514-982-2464 Téléc. : 514-987-1960 www.legermarketing.com

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development Non classifié PUMA/SBO(22)1 PUMA/SBO(22)1 Non classifié Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development 3-Apr-22 Français - Or. Anglais

Plus en détail

Dialogue social dans les TPE. Novembre 2009

Dialogue social dans les TPE. Novembre 2009 Dialogue social dans les TPE Novembre 2009 FIDUCIAL, est le leader des services pluridisciplinaires aux petites entreprises, artisans, commerçants, professions libérales et agriculteurs. Créée en 1970

Plus en détail

Rapport au Conseil d Etat neuchâtelois du 11 février 2016

Rapport au Conseil d Etat neuchâtelois du 11 février 2016 ENQUÊTE DE SATISFACTION DU SERVICE DES CONTRIBUTIONS DU CANTON DE NEUCHÂTEL (SCCO) AUPRÈS DES FIDUCIAIRES ET NOTAIRES, MANDATÉE PAR LA CHAMBRE NEUCHÂTELOISE DU COMMERCE ET DE L INDUSTRIE (CNCI) Rapport

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LEUR PERCEPTION DE

LES FRANÇAIS ET LEUR PERCEPTION DE LES FRANÇAIS ET LEUR PERCEPTION DE L ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE AVANT LA RENTREE 2011 - Synthèse du sondage de l'institut CSA - N 1101204 Août 2011 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02

Plus en détail

Plan AVEC LE SOUTIEN DE LA MGEN ET LE CONCOURS DE SOLIDARITÉ (FAS) ET DE LA CASDEN. Georges FOTINOS. Constat. 1. Constat. 3. Enquête. 5.

Plan AVEC LE SOUTIEN DE LA MGEN ET LE CONCOURS DE SOLIDARITÉ (FAS) ET DE LA CASDEN. Georges FOTINOS. Constat. 1. Constat. 3. Enquête. 5. Réseau Suisse d Ecoles en Santé Journée d étude et de partage d expériences Qualité de vie à l école «Trouver Trouver un équilibre favorable entre contraintes et ressources» Georges FOTINOS ÉTUDE RÉALISEE

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION ANNUELLE 2013 CRECHE ESPACE WASHINGTON

ENQUETE DE SATISFACTION ANNUELLE 2013 CRECHE ESPACE WASHINGTON ENQUETE DE SATISFACTION ANNUELLE 2013 CRECHE ESPACE WASHINGTON I. Présentation Les enquêtes de satisfaction ont été remises en main propre à l ensemble des parents de la crèche Espace Washington au mois

Plus en détail

BAROMÈTRE ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Février 2011

BAROMÈTRE ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Février 2011 BAROMÈTRE ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Février 2011 Après une reprise amorcée au premier semestre, les perspectives économiques sont plus incertaines en cette fin d année 2011. La situation économique nationale

Plus en détail

RAPPORT FINAL SUR L'EVALUATION DE L ANGLAIS AU CYCLE D ORIENTATION

RAPPORT FINAL SUR L'EVALUATION DE L ANGLAIS AU CYCLE D ORIENTATION Département de l'éducation, de la culture et du sport Service de la formation tertiaire Unité de recherche et de développement du système de formation Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle

Plus en détail