«seul on va plus vite,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«seul on va plus vite,"

Transcription

1 rapport annuel «seul on va plus vite, ensemble on va plus loin»

2 sommaire 1 Mot du président du conseil d administration et de la directrice générale 21 Bilan de la commissaire locale aux plaintes & à la qualité des services 3 Présentation de l établissement & de la population 4 Direction générale adjointe Services dans la communauté & affaires universitaires 4 Direction des programmes accueil, santé mentale & services courants 5 Direction des programmes famille-enfance-jeunesse 6 Direction des programmes services à domicile & de réadaptation 7 Direction des services spécifiques & santé publique 8 Direction générale adjointe Services en hébergement 10 Direction Centre-Ville-de-Montréal & Manoir-de-l Âge-d Or 11 Direction Émilie-Gamelin & Armand-Lavergne 12 Direction Jean-De La Lande & Bruchési 13 Direction Jacques-Viger & Ernest-Routhier 14 Direction des soins infirmiers 15 Direction des affaires médicales 16 Direction des services multidisciplinaires & gestion de la qualité 17 Direction des ressources humaines 18 Direction des services techniques 19 Direction des ressources financières et informationnelles Les états financiers Membres du conseil d administration de la Fondation CSSS Jeanne-Mance 24 États financiers Les installations et le territoire du CSSS Jeanne-Mance 28 Membres du conseil d administration du CSSS Jeanne-Mance Mission Le personnel et les médecins du CSSS Jeanne-Mance s engagent à agir en amont des problèmes de santé et des problèmes sociaux et à mettre en œuvre les moyens nécessaires pour que la population du territoire ait accès à des soins de santé et à des services sociaux adaptés à ses besoins et dans les meilleurs délais possibles. Le CSSS Jeanne-Mance veut aussi créer, au sein de son réseau local, des conditions et des environnements favorables pour aider les personnes à prendre leur santé en main afin que chacun ait les capacités physiques et psychologiques ainsi que les ressources requises pour mener une vie active et agir dans son milieu.

3 Mot du président du conseil d administration & de la directrice générale «seul on va plus vite, ensemble on va plus loin» proverbe africain Chantale Lapointe Directrice générale Ron Rayside Président du conseil d administration Nos réalisations Agir en amont des problèmes de santé et sociaux, adapter et développer les services aux clientèles vulnérables et particulières, améliorer la qualité des services sur le territoire du CSSS Jeanne-Mance, voilà l engagement que le CSSS a pris envers la population de son territoire. Bien évidemment, nous ne pourrions y arriver seuls. C est pourquoi nous comptons sur des partenariats prometteurs et sur l appui de nos employés, médecins, stagiaires, bénévoles, usagers et résidents pour réaliser des projets concrets qui nous mèneront au but. Les pages qui suivent traduisent les efforts déployés par nos équipes au cours de l année pour répondre à cet engagement. Un des dossiers prioritaires du CSSS pour était le maintien de sa désignation de centre affilié universitaire. Une évaluation positive des résultats atteints et l excellent dossier de candidature déposé nous ont permis de conserver ce statut pour les cinq prochaines années. Le CSSS Jeanne-Mance demeure donc l un des six centres de santé et de services sociaux, sur près d une centaine au Québec, à avoir la désignation de centre affilié universitaire. L amélioration continue de la qualité est plus que jamais présente au CSSS Jeanne-Mance. À quelques mois de la visite en vue d obtenir l agrément, le personnel a répondu en grand nombre au sondage sur la culture de sécurité et aux autoévaluations sur les normes de pratique. Il s agit d une belle marque d engagement du personnel à vouloir offrir le meilleur à nos résidents et à nos usagers. En octobre 2007, le conseil d administration du CSSS Jeanne-Mance a adopté une nouvelle structure d encadrement supérieur qui clarifie les rôles de chaque direction. Ces changements s inscrivent en continuité avec la structure précédente afin de minimiser les impacts sur les équipes de travail. Une page d histoire tournée La vétusté des bâtiments du Centre d hébergement Jacques-Viger et l absence de financement ces dernières années pour les rénover ont conduit à la décision, en septembre 2007, de fermer le centre, dans une période de 12 à 18 mois. Si l annonce a créé une onde de choc et signifié la fin d une histoire, il s agit également d un point de départ. Les impacts multiples d une telle décision obligent le CSSS Jeanne-Mance à revoir, notamment, son offre de service en hébergement. En lien avec le programme personnes âgées en perte d autonomie liée au vieillissement, le CSSS a amorcé l adaptation et le développement de ses services. Les équipes des autres centres d hébergement du CSSS devront êtres formées et certains lieux physiques être adaptés pour recevoir les résidents en lourde perte d autonomie. Une attention particulière doit être apportée à chacun des résidents transférés afin de minimiser les impacts de ce deuil. Ils quittent tous des gens et des lieux appréciés. Pour les personnes dont la perte d autonomie est plus légère et qui sont en attente d hébergement, des places en ressources intermédiaires seront développées. Le replacement interne du personnel occasionnera également une situation inédite et des efforts supplémentaires de compréhension et de mobilisation doivent être faits. L objectif ultime est de préserver, au sein du CSSS, toute l expertise du personnel qui a à cœur le bien-être des résidents. Éléments d avenir Dans un contexte difficile de recrutement et de mouvements de personnel, des efforts rapport annuel

4 ont été consentis pour valoriser et reconnaître l apport de nos employés. Les travaux se sont poursuivis en vue de l intégration de l Hôpital Notre-Dame au CSSS. Ces travaux, entrepris depuis plusieurs mois, se poursuivront au cours des prochaines années et permettront au CSSS d enrichir considérablement son offre de services généraux. La promotion de la santé se lie de plus en plus au respect de l environnement et au développement durable. Le CSSS s inscrit dans ce mouvement de développement durable et agit tant à l interne qu avec la communauté. Un comité vert a été mis sur pied et des équipes vertes se forment dans plusieurs installations sur une base volontaire. L organisation s est également dotée d un plan d économie énergétique. Finalement, le conseil d administration a adopté en février 2008 le premier code d éthique du CSSS Jeanne-Mance. Réalisé en collaboration avec les comités du CSSS, ce document important sera diffusé au cours de l année et des mesures d appropriation seront déployées. Merci à un partenaire essentiel À travers tout cela, le CSSS Jeanne-Mance est privilégié de pouvoir compter sur l appui de la Fondation CSSS Jeanne-Mance qui soutient les programmes, les services et la recherche. Nous profitons de l occasion pour remercier les gens d affaires, le personnel du CSSS et les donateurs pour leur générosité. Un merci particulier aux membres du conseil d administration de la Fondation ainsi qu à la présidente-directrice générale, Luce Moreau, pour son dévouement des dix dernières années. Malgré son départ, son héritage demeurera pour toujours. Les priorités pour L année est déjà entamée et les équipes du CSSS travaillent à relever les défis et à faire avancer les dossiers prioritaires. Les comités mis en place pour coordonner et réaliser la fermeture du Centre d hébergement Jacques-Viger poursuivent leur travail pour transférer les résidents, replacer les employés et les intégrer dans leur nouvelle équipe, relocaliser les services de l unité de réadaptation fonctionnelle intensive, la pharmacie et l hôpital de jour, en plus de poursuivre le développement de places en ressources intermédiaires. D autres mouvements internes sont également à venir. De nouvelles équipes seront constituées, notamment pour les services en santé mentale et les services de sages-femmes. Des démarches seront d ailleurs faites pour que nous puissions recevoir une maison des naissances sur notre territoire. Aussi, tout le personnel sera impliqué dans la démarche d amélioration continue de la qualité et dans les activités en vue de l obtention de l agrément. Finalement, les activités visant à souligner le cinquième anniversaire du CSSS débuteront au cours de l année En conclusion Nous espérons qu à la lecture de ce rapport, vous constaterez le soutien exceptionnel dont jouit le CSSS Jeanne-Mance de la part de son personnel, malgré tous les changements vécus et l ampleur du travail à accomplir. Nous tenons donc à remercier chaleureusement les employés, les médecins, les bénévoles, l équipe de direction et les membres du conseil d administration pour leur engagement entier et résolu à toujours améliorer la qualité des soins et des services à la population du territoire. Ron Rayside Président du conseil d administration, Chantale Lapointe Directrice générale 2 rapport annuel

5 Présentation de l établissement & de la population Le CSSS Jeanne-Mance est situé dans la partie centre-sud de l île de Montréal. Il comprend seize installations des centres locaux de services communautaires (CLSC) et des centres d hébergement qui offrent des services de première ligne à la population des quartiers Plateau-Mont-Royal, Saint-Louis-du-Parc et des Faubourgs, soit à près de personnes, environ 7,5 % de la population de l île de Montréal (recensement 2001). L hôpital de première instance est le Centre hospitalier de l Université de Montréal (CHUM). Bien que ces quartiers soient parmi les plus prisés de Montréal, la population est moins favorisée que celle de l ensemble de l île de Montréal. Le territoire est aussi fort diversifié. Des personnes riches côtoient les plus pauvres, et cette pauvreté a des effets néfastes sur la santé. D ailleurs, l état de santé des personnes n est pas aussi bon que celui de l ensemble des Montréalais, ce qui engendre des problématiques particulières. Certaines personnes sont aux prises avec des problématiques complexes, tant en CLSC qu en centre d hébergement, d autres font partie de la population marginale qui fréquente le centreville. Par ailleurs, le flot de travailleurs et d étudiants qui transitent chaque jour sur le territoire accroît considérablement le nombre de personnes qui utilisent les services. Pour répondre aux besoins particuliers des clientèles vulnérables, les intervenants ont conçu une gamme de programmes novateurs, dont certains sont uniques et contribuent au rayonnement du CSSS. Le CSSS Jeanne-Mance est l un des six centres de santé, sur près d une centaine au Québec, qui est désigné centre affilié universitaire (CAU), ce qui lui confère une mission complémentaire d enseignement et de recherche. Budget de 169 M$ Plus de lits d hébergement rapport annuel

6 Direction générale adjointe Services dans la communauté & des affaires universitaires réalisations En octobre 2007, la Direction générale du CSSS Jeanne-Mance crée, dans le cadre de la révision de son plan d organisation, la Direction générale adjointe Services dans la communauté et affaires universitaires et lui confie le mandat de s assurer de l harmonisation des services à la population et des pratiques de gestion en CLSC afin d améliorer la qualité et la performance des services à la communauté. Elle doit également veiller à l actualisation des collaborations intersectorielles sur le territoire aux fins de soutenir le développement des communautés et l amélioration de la santé de la population. Elle est de plus responsable de la consolidation de la mission universitaire du CSSS, reconnu centre affilié universitaire (CAU) par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Regroupement des organisateurs communautaires du CSSS au sein d une équipe afin de mieux coordonner l action et de renforcer le partenariat avec les organismes de la communauté pour réduire les inégalités sociales et de la santé. Publication du premier numéro de la Revue du CREMIS, qui rend compte des échanges et des travaux de recherche actuellement en cours au CSSS-CAU Jeanne-Mance. Elle sera publiée quatre fois par année. Réalisation de la première campagne de vaccination contre l influenza en dehors de nos installations afin de parfaire notre plan d intervention en cas de pandémie ou de situation menaçant la santé de la population. Étude par le comité d éthique de la recherche de onze nouveaux projets de recherche, sous la responsabilité des chercheurs du CREMIS ou qui se dérouleront dans l établissement. Accueil de 801 stagiaires ayant cumulé jours de stage Présentation de quatorze conférences-midi portant sur des résultats de recherche et qui ont rejoint plus de 300 intervenants. Renouvellement de la désignation de centre affilié universitaire (CAU) du CSSS Jeanne- Mance par le MSSS. Mise en place d un comité de direction des programmes en CLSC et structuration des travaux d harmonisation de l accueil des clientèles. Renouvellement de la désignation de centre affilié universitaire Réalisation de la première campagne de vaccination massive 4 rapport annuel

7 Direction des programmes accueil, santé mentale & services courants réalisations Les programmes accueil, santé mentale et services courants regroupent des sousprogrammes dont les services de santé et psychosociaux de première ligne et les services de santé mentale aux adultes. Une coopération constante avec la Direction des affaires médicales permet également d améliorer l accès aux services médicaux de première ligne sur notre territoire, par l instauration de mécanismes de référence et par la signature d ententes de service avec des groupes de médecine de famille (GMF) ou des cliniques-réseau. Organisation de deux Rendez-vous Jeanne- Mance faisant le point sur les travaux effectués en vue d adapter et d améliorer la qualité des soins et des services en santé mentale offerts sur le territoire. Une autre édition est prévue en octobre 2008 afin de planifier et de recommander les actions nécessaires pour animer notre réseau local. Mise de l avant d un projet régional de suivi et de prise en charge de clientèles atteintes de maladies chroniques présenté par l Agence de la santé et des services sociaux de Montréal au CSSS Jeanne-Mance. Création de comités CHUM-CSSS-organismes communautaires afin d opérationnaliser le plan d action en santé mentale. Un comité clinique CHUM-CSSS a été mis sur pied afin de faciliter dès maintenant l accès et la liaison entre les services de première et de deuxième ligne. Formation des agents administratifs des accueils en CLSC sur l éventail des services offerts au CSSS Jeanne-Mance. Réalisation d activités de sensibilisation et de formation sur la santé mentale pour les intervenants. Nombre d'interventions services de santé courants services courants psychosociaux services de santé mentale Mise sur pied d un comité de prévention du suicide, composé de représentants de toutes les directions du CSSS afin de planifier, de recommander et de mettre en œuvre des activités en lien avec la prévention du suicide. Révision de l offre de service concernant les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) en cours, en collaboration avec la Direction des services spécifiques, afin d améliorer l accessibilité aux services et d augmenter les activités de promotion et de prévention. Maintien et élaboration d ententes de collaboration entre les services psychosociaux courants et nos partenaires afin de procurer une réponse personnalisée et rapide. rapport annuel

8 Direction des programmes famille-enfance-jeunesse réalisations La Direction des programmes familleenfance-jeunesse coordonne l ensemble des programmes et des services offerts aux jeunes du territoire. Les intervenants de la direction offrent des services petite enfance 0-5 ans, jeunesse 6-25 ans, jeunesse scolaire et sages-femmes. Des équipes sont également spécialisées en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement, en santé mentale, d autres offrent des services aux jeunes de la rue et aux jeunes en difficulté. Enfin, la direction offre plusieurs services aux femmes enceintes et un service d aide aux parents ayant recours à l adoption internationale. Révision et adaptation de la programmation du projet d intervention éducative précoce permettant, de concert avec les partenaires de certains centres de la petite enfance et les classes de maternelle, de développer les compétences langagières d enfants présentant certains retards. Mise sur pied de l équipe spécialisée intervenant auprès des jeunes aux prises avec des problèmes de santé mentale. Déploiement d efforts soutenus et concertés pour promouvoir l allaitement maternel. Poursuite des travaux pour implanter le Service de sages-femmes comprenant un volet particulier pour les femmes plus vulnérables. Révision et harmonisation du contenu des cours prénataux offerts aux femmes enceintes et à leur conjoint. Maintien de la collaboration avec la Commission scolaire de Montréal et les groupes communautaires dans le cadre de l approche intégrée École et milieu en santé. Formation de tous les intervenants sur la nouvelle Loi sur la protection de la jeunesse. Nouvelle équipe spécialisée intervenant auprès des jeunes aux prises avec des problèmes de santé mentale 6 rapport annuel

9 Direction des programmes services à domicile & de réadaptation réalisations Les services à domicile (SAD) s adressent aux personnes qui présentent une ou des incapacités temporaires ou permanentes et qui doivent recevoir des soins et des services à leur domicile : aide à domicile, soins infirmiers, services médicaux et psychosociaux, ergothérapie, physiothérapie et nutrition. Le programme comprend également un volet de soutien aux proches aidants. Des services de réadaptation sont aussi offerts à l hôpital de jour. Ils visent la récupération des fonctions et le retour au niveau d autonomie maximal des personnes âgées qui ont été victimes d un traumatisme ou d une maladie. Implantation, en partenariat avec l Institut Raymond-Dewar et l Institut Nazareth et Louis-Braille, d un programme de dépistage et d orientation de la clientèle âgée présentant une déficience visuelle ou auditive. Élaboration du Cadre d émergence et de consolidation d interventions de milieu en HLM et autres tours d habitation pour aînés En collaboration avec des groupes communautaires, tenue du Programme Intégré d Équilibre Dynamique (PIED) à neuf reprises afin de prévenir les chutes chez les aînés vivant à domicile. Élaboration, avec le CHUM, d un plan d action intégré pour le programme personnes en perte d autonomie liée au vieillissement. Dans le cadre des mesures de désengorgement des urgences, développement d un projet de douze lits de convalescence en ressource non institutionnelle, en partenariat avec le CHUM et une résidence privée. Ajout de 25 places de services intensifs de soutien à domicile (SISAD) destinées aux personnes âgées en lourde perte d autonomie provenant des centres hospitaliers. Élaboration du Cadre d émergence et de consolidation d interventions de milieu en HLM et autres tours d habitation pour aînés, qui a obtenu l appui de l ensemble des partenaires. Formation d une intervenante en lien avec un programme personnalisé de prévention des chutes, développé par l Institut national de santé publique du Québec. Création de 12 lits de convalescence dans le cadre des mesures de désengorgement des urgences interventions rapport annuel

10 Direction des services spécifiques & santé publique réalisations La Direction des services spécifiques et santé publique offre des services à la population du territoire ainsi qu à toute la population de l île de Montréal. Elle supervise les services offerts aux personnes itinérantes, migrantes ou victimes de violence conjugale ainsi qu à celles qui désirent interrompre leur grossesse. Une équipe vient également en aide aux gens ayant des problèmes de santé mentale et qui sont aux prises avec la justice. Cette direction est également responsable de l une des quatre équipes de santé et sécurité au travail de Montréal, ainsi que du programme local de santé publique de l établissement. UPS-justice Prévention et dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) Adaptation des services offerts pour y inclure l ensemble des ITSS et desservir davantage de clientèles vulnérables. Révision de l offre de services psychosociaux en cours afin d améliorer l accessibilité pour les nouvelles demandes et augmenter les activités de promotion et de prévention ainsi que le travail en proximité. Santé et sécurité au travail Réalisation d activités de prévention des maladies professionnelles dans 197 établissements à l intention de travailleurs. Révision du processus de traitement des demandes de retraits préventifs de la travailleuse enceinte ou qui allaite. Ces changements majeurs réduiront le délai de réponse en plus d uniformiser le traitement des demandes pour toute l île de Montréal. Déjà, en , demandes ont été traitées pour le programme Pour une maternité sans danger, comparativement à l an dernier. Projet violence Formation de 224 intervenants des CSSS de Montréal, en collaboration avec l organisme Option, afin de les soutenir lors de l évaluation, du dépistage et la référence des conjoints qui exercent de la violence. Organisation d un Rendez-vous Jeanne-Mance sur la violence conjugale pour promouvoir le Protocole de collaboration intersectorielle pour les enfants exposés à la violence conjugale. Projet violence Formation de 224 intervenants Interruptions volontaires de grossesse Modification des plages horaires afin de maintenir le nombre de rendezvous d IVG de premier trimestre. Mise sur pied d une centrale de coordination afin de favoriser l accessibilité à des services d IVG de premier trimestre pour les femmes de la région de Montréal. Prévention et dépistage de l ensemble des ITSS Interruptions volontaires de grossesse 8 rapport annuel

11 Équipe itinérance Représentations effectuées auprès du personnel ou de partenaires des réseaux communautaires de la santé pour mieux faire connaître les personnes qui se retrouvent en situation d itinérance et leurs besoins. Projet Relations amoureuses chez les jeunes Production de la trousse d intervention sur les relations amoureuses des jeunes et réalisation de deux documents vidéo. Équipe itinérance Relations amoureuses chez les jeunes : production d outils Côté Cour Accroissement de la portée d un projet pilote amorcé l an dernier afin de couvrir les quatre centres opérationnels du Service de police de la Ville de Montréal et ainsi rejoindre près de femmes victimes de violence conjugale. Développement d un programme de formation en matière de violence conjugale qui sera offert aux intervenants psychosociaux des CSSS de la province en Urgence psychosociale-justice (UPS-justice) Signature d une entente avec Suicide Action Montréal afin d intervenir en situation de crise auprès des personnes endeuillées à la suite du suicide d un proche. Contribution aux travaux préparatoires pour la création du Tribunal en santé mentale à la Cour municipale de Montréal. Santé et sécurité au travail activités de prévention auprès de travailleurs Programme Côté Cour rapport annuel

12 Direction générale adjointe Services en hébergement réalisations La Direction générale adjointe Services en hébergement coordonne les activités entourant la vie des résidents du CSSS Jeanne-Mance, qu ils soient dans l un des lits de nos huit centres d hébergement ou l un des 56 lits de nos deux ressources non institutionnelles. La direction est également coresponsable du programme personnes en perte d autonomie liée au vieillissement. Amorce de travaux pour ouvrir 44 lits en ressource intermédiaire pour la clientèle âgée en perte d autonomie légère et modérée. Élaboration des plans d action en lien avec les sondages de satisfaction de la clientèle et du climat organisationnel par les directions des centres d hébergement. Mise sur pied d une structure de projet pour réaliser la fermeture du Centre d hébergement Jacques-Viger : accompagnement des résidents vers un autre milieu de vie, replacement du personnel, relocalisation et transfert de l unité de soins posthospitaliers et gestion logistique de la fermeture. Mise en œuvre d un plan de transformation de l offre de service en hébergement : réduction du nombre de lits d hébergement en soins de longue durée et diversification des services à la clientèle en perte d autonomie. Inauguration, au Centre d hébergement du Centre-Ville-de-Montréal, de l unité La Clé des champs pour les résidents ayant des problèmes neurologiques et nécessitant un programme spécialisé. Participation des directions des centres d hébergement au comité de planification de la main-d œuvre. e milieu de vie, au cœur de nos actions! Milieu de vie Poursuite de l implantation des orientations ministérielles «milieu de vie» dans chaque centre. Cette année, l accent a été mis sur l approche et sur la réorganisation du travail en fonction des besoins, des habitudes de vie et des capacités des résidents, dans le respect de leurs droits. Ce travail est réalisé dans un contexte d interdisciplinarité, en accord avec le résident et ses personnes significatives. Préparation, avec la conseillère en milieu de vie, du troisième colloque sur le milieu de vie, prévu en mai, auquel sont conviés plus de 250 intervenants du CSSS Jeanne-Mance afin d échanger et de témoigner de la mise en œuvre des interventions au quotidien. Des réunions d équipe ont été mises en place pour favoriser la communication et solidifier le travail et l esprit d équipe. 10 rapport annuel

13 Direction Centre-Ville-de-Montréal & Manoir-de-l Âge-d Or réalisations La responsabilité du Centre d hébergement du Manoir-de-l Âge-d Or a été ajoutée à la Direction du Centre d hébergement du Centre-Ville-de-Montréal en août Au cours de l année, les équipes des deux centres ont poursuivi leurs efforts pour renforcer l approche interdisciplinaire axée sur les forces des résidents. Déploiement d importants efforts, en collaboration avec la Direction des ressources humaines, pour combler des postes d ergothérapeutes, de préposés aux bénéficiaires, d infirmières et de gestionnaires. Participation active du personnel aux activités réalisées dans le cadre de la démarche d amélioration continue de la qualité en vue de l obtention de l agrément. Dépôt du cadre de référence sur l expression de la sexualité des résidents. 376 lits d hébergement permanent 79 admissions permanentes Implantation graduelle d une nouvelle offre de service par le regroupement de certaines clientèles sur des unités spécialisées et adaptées aux conditions des résidents. L implantation de la seconde phase de cette offre s est concrétisée avec l ouverture de l unité La Clé des Champs, spécialisée pour les résidents avec des troubles de comportement et des problèmes neurologiques. 11 lits d hébergement temporaire Formation continue sur le plan thérapeutique infirmier, le processus d agrément, le lavage des mains, le système d information sur les matières dangereuses utilisées au travail, la salubrité et l examen physique de la personne âgée. De l enseignement sur de nouvelles applications informatiques a aussi permis aux employés de maintenir leurs connaissances à jour. Mise en place, au Centre d hébergement du Centre-Ville-de-Montréal, du programme de médiation Archipel. rapport annuel

14 Direction Émilie-Gamelin & Armand-Lavergne réalisations En plus de collaborer aux activités reliées à la fermeture du Centre d hébergement Jacques-Viger et à la relocalisation du centre de jour, de l hôpital de jour et de l unité de réadaptation fonctionnelle intensive, la direction a mis l emphase sur l absentéisme et sur la culture de sécurité. Promotion de la politique de divulgation d un accident et son processus de soutien aux proches auprès de l ensemble des intervenants. Mise sur pied d un comité de vigie pharmacie afin de promouvoir l amélioration continue en lien avec la médication. 58 admissions permanentes Sensibilisation des employés ayant un poste ou un long remplacement aux impacts des absences fréquentes sur la clientèle et sur l équipe de travail. Participation active du personnel aux activités réalisées dans le cadre de la démarche d amélioration continue de la qualité en vue de l obtention de l agrément. 267 lits d hébergement permanent régulier 63 lits d hébergement permanent spécifique de type 2 38 lits d hébergement permanent spécifique de type 1 12 rapport annuel

15 Direction Jean-De La Lande & Bruchési réalisations Grâce à un don de $ de la Fondation Marcelle et Jean Coutu, les centres d hébergement Jean-De La Lande et Bruchési ont fait l acquisition de sept leviers sur rails, de onze leviers à station debout et de près de 100 fauteuils roulants. Élaboration d un plan d action pour assurer la stabilité du personnel d encadrement et pour répondre aux besoins de formation du personnel. Tenue de rencontres bimestrielles avec les assistantes du supérieur immédiat (ASI). Mise sur pied d un comité «ASI-Cercle de qualité», d un calendrier de formation s adressant aux ASI, d un groupe de codéveloppement avec les chefs d unité, les chefs d activités, la directrice des services à la clientèle et son adjointe et d un comité de développement interne se réunissant toutes les six semaines. Participation active du personnel aux activités réalisées dans le cadre de la démarche d amélioration continue de la qualité en vue de l obtention de l agrément. 22 lits d hébergement temporaire 137 admissions permanentes 337 lits d hébergement permanent rapport annuel

16 Direction Jacques-Viger & Ernest-Routhier réalisations La fermeture graduelle du Centre d hébergement Jacques-Viger sur une période de 12 à 18 mois, annoncée en septembre 2007, a nécessité la mobilisation et le soutien de toutes les équipes. L année a donc été marquée par le début des transferts des résidents vers d autres ressources d hébergement et par la planification de la relocalisation des membres du personnel. Malgré la tourmente et les deuils occasionnés par cette fermeture, tous se sont ralliés autour d un même but : faire en sorte que le tout se déroule dans le respect des résidents et du personnel. Transformation, en collaboration avec la Direction des programmes services à domicile et de réadaptation, des lits de l unité de réadaptation fonctionnelle intensive (URFI), selon le nouveau plan de réorganisation posthospitalier montréalais. Accompagnement des résidents et des familles tout au long des démarches visant à choisir et à déménager dans un nouveau milieu de vie. Mobilisation des équipes du service alimentaire et des soins pour cibler les besoins pour la salle à manger et les cuisinettes des étages précédant la rénovation du Centre d hébergement Ernest-Routhier. 37 admissions permanentes Élaboration d un plan triennal en vue de la réorganisation du Centre d hébergement Ernest-Routhier pour permettre l accueil de résidents présentant une plus lourde perte d autonomie. Participation active du personnel aux activités réalisées dans le cadre de la démarche d amélioration continue de la qualité en vue de l obtention de l agrément. Démarches entreprises pour concrétiser le projet d une ressource intermédiaire de 44 lits avec la Résidence des Boulevards (Campus Rachel). 14 rapport annuel

17 Direction des soins infirmiers réalisations La Direction des soins infirmiers assure la surveillance et le développement de la pratique professionnelle des infirmières et infirmiers ainsi que des infirmières auxiliaires au sein du CSSS Jeanne-Mance. Elle collabore étroitement avec le conseil des infirmières et infirmiers ainsi qu avec le comité des infirmières et infirmiers auxiliaires. La direction travaille aussi à prévenir la transmission des infections. Formation d un comité interdisciplinaire visant à promouvoir la qualité des soins à l égard de la prévention et du traitement des lésions de pression ou d autres types de plaies. Formation sur le plan thérapeutique infirmier (PTI) dispensée à plus de 80 % des infirmières du CSSS. Élaboration du Guide d interventions interdisciplinaires en centre d hébergement (volet gastroentérite) par l équipe d infirmières conseillères en prévention des infections, avec le soutien du comité interdisciplinaire de prévention des infections du CSSS. Formation offerte à 250 infirmières auxiliaires afin de mieux connaître et de s approprier les activités réservées. Poursuite de la campagne de sensibilisation sur le lavage des mains. Développement de la pratique des infirmières et des infirmières auxiliaires Élaboration d un guide s adressant aux professionnels en centre d hébergement qui permet l évaluation quotidienne des apprentissages de l infirmière et de l infirmière auxiliaire. Élaboration et mise en œuvre d un plan d action visant à implanter un plan thérapeutique infirmier (PTI) dans l établissement. Mise en place d un programme de préceptorat en centre d hébergement. rapport annuel

18 Direction des affaires médicales réalisations La Direction des affaires médicales assure une cogestion avec la Direction des programmes accueil, santé mentale et services courants, en plus de veiller au bon fonctionnement du conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP), au développement de la pratique professionnelle des médecins, des dentistes et des pharmaciens et à l avancement du dossier de l intégration de l Hôpital Notre-Dame au CSSS Jeanne-Mance. Implication dans la fermeture du Centre d hébergement Jacques-Viger afin de revoir la couverture médicale des autres centres d hébergement du CSSS Jeanne-Mance. Signature d ententes avec le CHUM pour le service de radiologie et le service de maladies métaboliques. Accréditation de deux autres groupes de médecine de famille (GMF) sur le territoire du CSSS Jeanne-Mance, portant le nombre à sept, ce qui en fait le territoire montréalais le mieux desservi. Organisation d activités de développement professionnel continu pour les médecins. Accréditation d une deuxième clinique-réseau et démarches en cours visant à en accréditer une troisième. Signature d une entente avec l Institut universitaire de gériatrie de Montréal afin d assurer l accessibilité à des cliniques gériatriques spécialisées. Un territoire comptant 7 groupes de médecine de famille (GMF) et 2 cliniques-réseau. Réalisation et diffusion d un dépliant visant à aider les personnes à la recherche d un médecin de famille dans leurs démarches. Embauche de quinze nouveaux médecins dans des secteurs aussi variés que les services courants, la santé mentale et la santé et la sécurité au travail. Deux dentistes et une pharmacienne se sont également joints aux équipes. Poursuite de la réflexion sur le développement et l implantation de la médecine générale dans le futur Hôpital Notre-Dame du CSSS Jeanne-Mance, notamment sur l organisation des soins palliatifs, de l obstétrique, de la santé mentale, de l urgence et de l enseignement de la médecine familiale. Près de 155 médecins omnipraticiens, spécialistes, dentistes et pharmaciens Poursuite de la préparation d un plan local de lutte à une pandémie d influenza, notamment par la planification de sites non traditionnels ambulatoires. 16 rapport annuel

19 Direction des services multidisciplinaires & gestion de la qualité réalisations La coordination des activités d amélioration continue de la qualité des soins et des services, le suivi de l évaluation de la performance ainsi que la gestion de l information clinico-administrative ont été intégrés à la Direction des services multidisciplinaires et gestion de la qualité. La direction s assure également du développement de l expertise des professionnels, de concert avec le conseil multidisciplinaire. Elle s assure aussi du développement de la prestation sécuritaire des soins et des services, dont la gestion des risques. Prestation sécuritaire des soins et des services et gestion des risques Préparation d une analyse prospective portant sur l autoadministration de la médication en centre d hébergement. Recommandations émises concernant des processus de gestion, des pratiques cliniques et des aspects de la continuité des soins et des services à la suite de l analyse plus approfondie de certains événements. Ceci pour améliorer la sécurité des usagers. Formations offertes en gestion des risques à plus de 200 gestionnaires et employés pour promouvoir la culture de déclaration des accidents et des incidents. Adoption d un règlement, d une directive et des procédures portant sur l utilisation exceptionnelle des mesures de contrôle-contentions physiques et formation de 200 employés à cet effet. Adoption d une politique sur la conduite sécuritaire des aides techniques à la mobilité motorisées. Des activités éducatives ont été offertes dans les centres d hébergement et dans les centres de jour, en partenariat avec le Service de police de la Ville de Montréal. Une semaine de la qualité et de la gestion des risques a eu lieu en octobre 2007 au Centre d hébergement du Centre-Ville-de-Montréal et au Centre d hébergement du Manoir-de-l Âge-d Or. Développement de l expertise des professionnels Formation de plus de 150 intervenants psychosociaux concernant les outils d évaluation et les régimes de protection. Supervision en période de probation de près de 35 nouveaux intervenants psychosociaux. Soutien professionnel offert lors de 86 demandes d ouverture ou de réévaluation de régime de protection. Amélioration continue de la qualité des soins et des services Coordination des activités découlant du programme d amélioration continue de la qualité (ACQ), dont le soutien au travail des 16 équipesqualité permanentes qui regroupent plus de 250 personnes. Réalisation des travaux préparatoires en vue de la visite d agrément prévue en septembre Rencontre de près de employés afin de les informer sur l ACQ et sur le processus d agrément. Élaboration du code d éthique, adopté par le conseil d administration en février Développement de l expertise des professionnels Amélioration continue de la qualité rapport annuel

20 Direction des ressources humaines réalisations La Direction des ressources humaines est responsable de la dotation interne, du recrutement externe, de la formation et du développement du personnel ainsi que de la gestion de la présence au travail. Elle est également responsable des relations de travail, de la gestion de l application des conventions collectives et des activités de remplacement. La direction s occupe de la santé et sécurité du personnel et des activités reliées à la promotion de la santé. Signature des premières conventions collectives locales avec les syndicats depuis l adoption du projet de loi n o 30 Loi concernant les unités de négociation dans le secteur des affaires sociales et modifiant la Loi sur le régime de négociation des conventions collectives dans les secteurs public et parapublic. Élaboration du plan de développement des ressources humaines du CSSS Jeanne-Mance, en collaboration avec toutes les autres directions du CSSS. Développement et harmonisation des programmes de reconnaissance pour l ensemble du personnel du CSSS. Le premier événement de reconnaissance a eu lieu en mai 2007 à l intention des personnes ayant pris leur retraite ou cumulé 25, 30 ou 35 années de service au sein des installations du CSSS Jeanne-Mance. Négociations avec les syndicats en relation avec la fermeture du Centre d hébergement Jacques-Viger. Révision du Programme de promotion de la santé du personnel, en collaboration avec les syndicats, afin que les activités prévues s intègrent mieux à nos réalités et que les initiatives locales y soient présentes. 150 membres du personnel d encadrement Organisation d activités portes ouvertes ainsi que différentes activités de visibilité. 693 membres du personnel en soins infirmiers et cardiorespiratoires 18 rapport annuel

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE

PLANIFICATION STRATÉGIQUE PLANIFICATION STRATÉGIQUE Le CRDITED de Montréal est une organisation innovante qui vise l excellence. Il contribue significativement, avec ses partenaires, à la participation sociale des personnes ayant

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Direction de l'hébergement. Tous les services en CLSC

Direction de l'hébergement. Tous les services en CLSC Direction de l'hébergement ADMISSIONS ET TAUX D'OCCUPATION Centre d'hébergement Quatre-Saisons 34 28 90,20% 99,47% Centre d'hébergement Quatre-Temps 168 190 99,40% 98,45% Centre d'hébergement Saint-Michel

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

PROJET DE FUSION VOLONTAIRE ÉTUDE DE FAISABILITÉ

PROJET DE FUSION VOLONTAIRE ÉTUDE DE FAISABILITÉ CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX D AHUNTSIC ET MONTRÉAL-NORD ET CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE BORDEAUX-CARTIERVILLE SAINT-LAURENT PROJET DE FUSION VOLONTAIRE ÉTUDE DE FAISABILITÉ JANVIER

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers RAPPORT ANNUEL 2012-2013 Conseil des Infirmières et Infirmiers PRÉSENTATION DES MEMBRES ÉLUS Fréderic Drolet, vice-président infirmier au soutien à domicile, CLSC Saint-Laurent Nicole Exina, secrétaire

Plus en détail

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action Orientations gouvernementales en matière d agression sexuelle Plan d action Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Pour obtenir d autres

Plus en détail

Le contrôle de la qualité des services

Le contrôle de la qualité des services Le contrôle de la qualité est essentiel à l amélioration continue des services aux usagers. En fonction des obligations du ministère de la Santé et des Services sociaux, le Protecteur du citoyen a analysé,

Plus en détail

Organisation des services de première ligne au Québec

Organisation des services de première ligne au Québec Organisation des services de première ligne au Québec Départements régionaux de médecine générale (DRMG) Benoît Gervais, M.D., DRMG de la Mauricie et du Centre-du-Québec Louise Quesnel, M.D., DRMG de la

Plus en détail

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC UNE PRIORITÉ DE LA POLITIQUE DE PÉRINATALITÉ (2008-2018) Mémoire présenté aux membres de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux Préparé par

Plus en détail

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux, 2010 505, boul. De Maisonneuve

Plus en détail

C o d e d é t h i q u e

C o d e d é t h i q u e Code d éthique Notre mission Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Bordeaux- Cartierville Saint-Laurent a pour mission de promouvoir et d améliorer la santé et le bien-être de la population

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

Programme Traumatologie. feuillet informatif. destiné aux usagers et à leurs proches

Programme Traumatologie. feuillet informatif. destiné aux usagers et à leurs proches Programme Traumatologie feuillet informatif destiné aux usagers et à leurs proches Centre de réadaptation Estrie, 2014 Présentation du programme Le programme Traumatologie est l un des cinq programmes

Plus en détail

en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec

en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé

Plus en détail

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD 001-001 REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale. Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017

Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale. Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017 Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017 Mise en contexte Au SPVM Environ 18 000 appels de service au 911

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INTRODUCTION En vertu de l article 61.1 de la Loi assurant l exercice des droits des personnes, en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Trousse d information L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Novembre 2004 L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé L approche populationnelle

Plus en détail

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec)

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Modèle de curriculum vitae thématique Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Résidence : 514) 873-0000 Bureau : (514) 873-1111 Télécopieur : (514) 873-9304 Courriel : pdupont@pdup.com Cadre infirmier

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby SANTÉ PUBLIQUE POUR DÉBUTANT (CSSS 101) 1 Présenté par: Lorraine Deschênes: Chef des programmes de santé publique et d action communautaire, CSSS de la Haute-Yamaska Noel-André Delisle: Yvon Boisvert:

Plus en détail

R A PPORT ANNUEL DE GESTION SAINT-JOSEPH

R A PPORT ANNUEL DE GESTION SAINT-JOSEPH R A PPORT ANNUEL DE GESTION CENTRE D HÉBERGEMENT DE LA MAISON-SAINT SAINT-JOSEPH EXERCICE FINANCIER 2013-2014 PERMIS D EXPLOITATION DU MSSS N o : 1104 4823 5 6 0 5 B E A U B I E N E S T M O N T R É A L

Plus en détail

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Dans cet atelier, nous verrons plusieurs façons d intervenir en tant que pair aidant. Anne-Marie Benoit présentera son travail

Plus en détail

TROUSSE D INFORMATION DES OUTILS FACILITANT LA RECHERCHE. Rapport Recherche. Évaluation. Santé

TROUSSE D INFORMATION DES OUTILS FACILITANT LA RECHERCHE. Rapport Recherche. Évaluation. Santé TROUSSE D INFORMATION DES OUTILS FACILITANT LA RECHERCHE Site Internet Portrait de santé Rapport Ouvrages Surveillance Recherche Santé Publications Monographies Évaluation Thèmes Information Guides Plan

Plus en détail

stratégique2010 plan du Ministère de la Santé et des Services sociaux

stratégique2010 plan du Ministère de la Santé et des Services sociaux stratégique2010 plan 2015 du Ministère de la Santé et des Services sociaux 2010 2015 du Ministère de la Santé et des Services sociaux plan stratégique Édition La Direction des communications du ministère

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Projet clinique express

Projet clinique express d; CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE MONTMAGNY- L ISLET 4 juillet Vol 1, Numéro 1 Dans ce numéro : Un nouvel outil d information Le projet clinique 2 Les membres du comité 2 Perte d autonomie liée

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

La reddition de comptes dans le cadre du soutien à la mission globale

La reddition de comptes dans le cadre du soutien à la mission globale La reddition de comptes dans le cadre du soutien à la mission globale Programme de soutien aux organismes communautaires SERVICES SOCIAUX Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé

Plus en détail

2011-2012 2012-2013 2013-2014

2011-2012 2012-2013 2013-2014 Comptes de la santé 2011-2012 2012-2013 2013-2014 Ministère de la Santé et des Services sociaux 13-614-02F Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Le

Plus en détail

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Des conclusions qui appellent à la mobilisation Rapport du RIOCM sur le sous-financement des organismes communautaires de

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval VOCATION Centre hospitalier de soins généraux Centre d hébergement de soins de longue durée Centre local de services communautaires Établissement reconnu comme service de stabilisation médicale des traumatisés

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL PROJET Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL JUIN 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. La mise en contexte...3 2. Les enjeux relatifs à la communication interne...3 2.1 La présence

Plus en détail

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013 DEVIS D ÉVALUATION Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan Automne 2013 La mise en contexte de l évaluation Depuis sa création en 1993, la commission d évaluation de l enseignement

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

PROJET DE REDÉPLOIEMENT DU CUSM

PROJET DE REDÉPLOIEMENT DU CUSM 1 1.1 INTRODUCTION 1.1.1 CONTEXTE Le projet de construction d un nouveau centre hospitalier est un projet qui chemine depuis un grand nombre d années déjà et dont la finalité première est de doter le Québec

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Mauricie et Centre-du-Québec Établissement : Centre de santé et de services

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Lanaudière Établissement : Centre de santé et de services sociaux du Sud

Plus en détail

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE Suivez-nous sur www.constance-lethbridge.com Siège social 7005, boulevard de Maisonneuve Ouest Montréal (Québec) H4B 1T3 Point de services 16777, boulevard

Plus en détail

Programmation 2 0 1 3-2 0 1 4

Programmation 2 0 1 3-2 0 1 4 Programmation Mieux comprendre pour mieux intervenir C est avec un grand plaisir que le Centre de réadaptation Lucie-Bruneau vous convie à la 17e saison des Rendez-vous de la réadaptation. En vous présentant

Plus en détail

Planification stratégique 2012 2015

Planification stratégique 2012 2015 Faculté de médecine Département de chirurgie Planification stratégique 2012 2015 Luc Valiquette MD Directeur du département Travail de L. Conrad Pelletier MD, MBA Conseiller en gestion 22 octobre2012 Introduction

Plus en détail

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie Commission de la santé et des services sociaux L autonomie pour tous Consultations particulières sur la création d une assurance autonomie Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable

Plus en détail

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Janvier 2015 Contributions Équipe de travail Réal Cloutier, Hôpital Rivière-des-Prairies Louise

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

1989 / 1990. Membres du conseil d administration. Bons coups / évènements marquants

1989 / 1990. Membres du conseil d administration. Bons coups / évènements marquants 1989 / 1990 Présidente Sylvie Gilbert Fowlis Vice-présidente Suzanne Beaudin Secrétaire & Trésorier Paul Messier Conseillère Thérèse Dubois Conseillère Jacqueline Rodrigue Conseiller Stanley Lake Personne-ressource

Plus en détail

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones Édition de février 2011 Réalisé par le Comité patronal de négociation

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES INFIRMIÈRES DE L UQAC LE 6 MAI 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Quel type de formation une IPSPL doit-elle suivre?

Plus en détail

GUIDE DE SOUMISSION D UN PROJET DE RECHERCHE

GUIDE DE SOUMISSION D UN PROJET DE RECHERCHE Direction générale adjointe Planification, qualité et mission universitaire Coordination de l enseignement et de la recherche 1250, rue Sanguinet, Montréal, QC H2X 3E7 Tél. : (514) 527-9565 / Téléc. :

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT L art de cultiver des savoirs, des expériences, des compétences et des talents www.chuq.qc.ca/fr/info_plus/formations_en_ligne DES ACTIVITÉS DE FORMATION EN LIGNE

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée?

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Hélène Le Brun, conseillère septembre 2007 D-11815 Centrale des syndicats du Québec

Plus en détail

Présentation Comité des usagers du CSSS de Laval

Présentation Comité des usagers du CSSS de Laval Présentation Comité des usagers du CSSS de Laval Conseil d administration 29 mai 2013 RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS ET BILAN FINANCIER 2012-2013 1 Mot du Président Il est important de souligner l équipe extraordinaire

Plus en détail

Guide de correspondance entre les normes d agrément du CQA et les normes de promotion de la santé

Guide de correspondance entre les normes d agrément du CQA et les normes de promotion de la santé Guide de correspondance entre les normes d agrément du CQA et les normes de promotion de la santé OMS-HPS Un outil à l usage des organisations Agence de la santé et des services sociaux de Montréal guide

Plus en détail

Performance du réseau. Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager

Performance du réseau. Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager Performance du réseau Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager Représentations prébudgétaires 2014-2015 Mai 2014 Le RPCU Le Regroupement provincial des comités des

Plus en détail

Le Centre de santé et de services sociaux : au cœur de la nouvelle organisation de services

Le Centre de santé et de services sociaux : au cœur de la nouvelle organisation de services Trousse d information Novembre 2004 Le CSSS : au cœur de la nouvelle organisation de services Le Centre de santé et de services sociaux : au cœur de la nouvelle organisation de services Le Centre de santé

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 NOTE Il faut considérer que le CV est constitué d une petite équipe et de finances limitées. Il faut conserver de l espace

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2012-2013

RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2012-2013 RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2012-2013 Aussi disponible sur notre site internet : www.csssetchemins.qc.ca Adopté par le conseil d administration du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins le

Plus en détail

DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019

DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019 STRATÉGIE DES PARTENARIATS DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019 Catherine Giroux, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal Objectifs de la séance d information Présenter les orientations

Plus en détail

document révisé le 2008-03-05

document révisé le 2008-03-05 document révisé le 2008-03-05 Table des matières Présentation... 3 1.0 Objectifs... 4 2.0 Organisation... 5 3.0 Personnel d encadrement... 7 4.0 Modalités d accès au CRM... 8 5.0 Processus de réintégration

Plus en détail

Journée e dialogue al chef de file en santé mentale

Journée e dialogue al chef de file en santé mentale Journée e dialogue Le réseau r de l Est l de Montréal al chef de file en santé mentale UN PROCESSUS DE TRANSFERT DE LA CLIENTÈLE ENTRE LES ÉTABLISSEMENTS DE L EST DE MONTRÉAL POUR ASSURER LA CONTINUITÉ

Plus en détail

L Assurance autonomie : vision de l AQDR Par l Assemblée des présidents du 28 octobre 2013

L Assurance autonomie : vision de l AQDR Par l Assemblée des présidents du 28 octobre 2013 CSSS 036M C.P. Livre blanc L'autonomie pour tous Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX 6 NOVEMBRE

Plus en détail

MOORE, France, secrétaire d assemblée. GUAY, M. Jean-Marc ROBERGE, Mme Gaétane ROY, Mme Julie

MOORE, France, secrétaire d assemblée. GUAY, M. Jean-Marc ROBERGE, Mme Gaétane ROY, Mme Julie PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION SPÉCIALE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DES ETCHEMINS, TENUE LE 17 JUILLET 2014, À 18 H 30, AU CENTRE ADMINISTRATIF (SALLE DE RÉUNION

Plus en détail

à la section Publications du site Internet du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel www.csss-stleonardstmichel.qc.ca

à la section Publications du site Internet du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel www.csss-stleonardstmichel.qc.ca RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2010-2011 Le rapport annuel de gestion 2010-2011 est une production du Centre de santé et de services sociaux de Saint-Léonard et Saint-Michel. Centre administratif 3130, rue

Plus en détail

Démarche d évaluation médicale et histoire professionnelle

Démarche d évaluation médicale et histoire professionnelle révention Comment évaluer les troubles musculosquelettiques (TMS) reliés au travail? L histoire professionnelle est le meilleur outil pour dépister les TMS et les prévenir Ce questionnaire de dépistage

Plus en détail

PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI

PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI PROFIL DE DIRECTION : POSTE : PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI CONNAISSANCES (SAVOIRS) LIÉES À L ORGANISATION LIÉES À LA DIRECTION LIÉES AU POSTE Population et territoire

Plus en détail

Services de travail temporaire

Services de travail temporaire Chapitre 4 Section 4.14 Ministère des Services gouvernementaux Services de travail temporaire Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.14 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section

Plus en détail

Rapport d agrément Centre jeunesse de l Abitibi-Témiscamingue

Rapport d agrément Centre jeunesse de l Abitibi-Témiscamingue l Rapport d agrément Centre jeunesse de l Abitibi-Témiscamingue 16 mars 2015 La reproduction, par quelque procédé que ce soit, la traduction ou la diffusion du présent document, même partielles, sont interdites

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

L accès au suivi et au traitement pour les personnes atteintes de l hépatite C au Québec 1

L accès au suivi et au traitement pour les personnes atteintes de l hépatite C au Québec 1 L accès au suivi et au traitement pour les personnes atteintes de l hépatite C au Québec 1 DOCUMENT SYNTHÈSE Lina Noël, Julie Laforest, Pier-Raymond Allard, Marc Dionne, INTRODUCTION Au Québec, près de

Plus en détail

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Mise à jour au 28 février 2013 Véronique Bibeau, Conseillère en gestion

Plus en détail

Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008

Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008 Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008 Un temps de réflexion Vous avez constaté la progression de l épidémie Vous savez que la prévention atteindra rapidement ses limites Beaucoup

Plus en détail

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE CONSIDÉRANT les réels problèmes d accessibilité aux services

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE

INSPECTION PROFESSIONNELLE INSPECTION PROFESSIONNELLE INSTRUMENT DE VÉRIFICATION DE LA NORME DE DOCUMENTATION LE PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER PRODUCTION Service des publications Sylvie Couture Chef de service Karine Méthot Adjointe

Plus en détail

Commentaires. de l Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail

Commentaires. de l Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail Commentaires de l Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail Présenté au groupe de travail SST Mars 2010 Introduction C est avec beaucoup

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

MOT DE LA PRÉSIDENTE

MOT DE LA PRÉSIDENTE RAPPORT D ACTIVITÉS 2011-2012 MOT DE LA PRÉSIDENTE L année 2011-2012 fut une année d imprévus. L absence de madame Hélène Blackburn, directrice générale, a demandé une réorganisation des tâches. Madame

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL Description sommaire Sous l encadrement clinique de la chef d équipe SI et dans un contexte interdisciplinaire, la titulaire du poste assume

Plus en détail