Le 26 février dernier, Agriphar Iberia organisait au Castelo de Canena le plus important meeting commercial et marketing «Syllit» de son existence.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le 26 février dernier, Agriphar Iberia organisait au Castelo de Canena le plus important meeting commercial et marketing «Syllit» de son existence."

Transcription

1 Le Journal interne du groupe agriphar Juin COMMUNICATION Cinq nouveaux sites web Agriphar et une plateforme Intranet en ligne P.7 GROUPE ET FILIALES Partenariat stratégique entre Agriphar Hellas et Belchim Crop Protection P.6 PORTRAIT Thierry Vanacker, Conseiller en Prévention p.12 Le 26 février dernier, Agriphar Iberia organisait au Castelo de Canena le plus important meeting commercial et marketing «Syllit» de son existence.

2 SOMMAIRE 4Groupe et filiales Le Syllit Flow à l honneur chez Agriphar Iberia 7COMMUNICATION Cinq nouveaux sites internet Agriphar en ligne 10 Activité et Process OSMOSE : notre toute nouvelle unité de post traitement des eaux de rejet. 12 Portrait Thierry Vanacker, conseiller sécurité et prévention 15 Actualités De très bons résultats à l audit DOW Homologation de Nurelle-D en Pologne Permis pour installation de cuves de récupération des eaux Agriphar récompensé aux «Gazelles 2013» du Trends-Tendances 18 Près de chez nous La gare des Guillemins classée deuxième plus belle gare au monde par CNN L Opéra royal de Wallonie entame sa nouvelle saison dans le Théâtre royal de Liège Liège Conso Jeu concours «Nettoyage de printemps» Contact est une publication du Groupe Agriphar Editeur responsable Dirk BARRIE, Groupe Agriphar SA Rue de Renory, 26/1 B-4102 Ougrée Ont participé à l élaboration de ce numéro Dirk BARRIE, Ioanna KARELLI, Jean-Luc LAMPROYE, Patrick LORQUET, Manuel MURGA, Virginie STASSART, Natalie VANDE CASTEELE, Filip VAN DE VLIET. Conception et réalisation Peps Communication Design et mise en page KNOKDESIGN Contact Rue de Renory, 26 / 1 B-4102 Ougrée Tel. +32 (0) Fax +32 (0) Contact #13

3 EDITORIAL Après l hiver, vient le beau temps Du moins, on l espère! Même si cela paraît difficile à croire, nous voilà enfin aux portes de l été Si nous avons eu droit à de magnifiques et idylliques scènes de paysages enneigés, l hiver qui vient à peine de nous quitter a été beaucoup trop long! Je ne prends pas de risque en disant que la majorité des agriculteurs d Europe partageront ce point de vue, puisqu il n y a pas un pays européen qui ait été épargné par ces conditions extrêmes de grand froid et d humidité. Une chose est sûre : l hiver est à oublier au plus vite Des investissements mis en stand-by Notre activité étant étroitement liée à celle de l industrie agricole, nos prévisions budgétaires ont démarré plus lentement que ce que nous avions espéré. Nous avons donc été amenés à postposer ou à revoir certains investissements qui avaient été planifiés pour le début de cette nouvelle année. Parmi ceux-ci, le développement de notre nouveau laboratoire à Ougrée pour lequel le dossier sera réétudié dans les prochains mois, en fonction des résultats de nos ventes. Quoi qu il en soit, à l heure où nous publions ce nouveau numéro de Contact, il semble que le retour du beau temps amène comme une petite touche de «renaissance»! Et ce, particulièrement sur notre marché italien où les prévisions s avèrent plus que positives. Des avancées et des développements prometteurs Ces dernières semaines ont également été marquées par une étape importante dans le développement de notre société, avec le déménagement dans nos nouveaux bureaux administratifs. Plusieurs de nos départements ont été réorganisés et même si ce changement a été «houleux», le résultat final est excellent. Je remercie tout spécialement Monsieur Richard Houtermans qui a piloté et coordonnée ce chantier de main de maître! Comme nous l avions déjà annoncé dans le précédent numéro de Contact, nous avons aujourd hui développé notre propre plateforme Intranet, exclusivement accessible à tous les membres du personnel Agriphar, en Belgique et partout dans le monde. Les premières retombées sont très positives et je voudrais remercier sincèrement toutes les personnes qui ont contribué à la mise en place de cet important nouvel outil de communication interne. Moins d absentéisme et plus de sécurité Ces dernières années, nous avons enregistré un taux croissant d absentéisme. Cette situation ne pouvait plus durer tant elle suscitait des tensions au niveau de la production, mais également un impact très négatif sur notre activité en général. Grâce à différentes actions ciblées, menées conjointement par le département RH, la direction de l usine et les représentants sociaux, ce phénomène diminue lentement mais sûrement. Assuronsnous de continuer dans cette voie. Un autre objectif très important cette année est la tolérance zéro en matière de sécurité. Trop souvent, nos travailleurs se blessent en négligeant certaines procédures et principes de base essentiels. La bonne santé de chacun doit être l attention prioritaire ; nous privilégierons donc la communication et la formation sur le respect des procédures et des règles en matière de sécurité. Last but not least au mois de septembre prochain, nous renouerons avec une tradition ancestrale chez Agriphar puisque nous repartirons tous en excursion! Parmi les activités proposées par le département production (saut à l élastique, plongée, voile, para-gliding ), c est la descente de la Lesse en Kayak qui a été retenue. Nous nous retrouverons donc tous sur les bords de la rivière ardennaise! Je vous souhaite une agréable lecture de ce «Contact», ainsi qu un été le plus long possible, chaud et plein d espoir. Dirk Barrie Président - CEO Contact #13 3

4 GROUPE & FILIALES Le SYLLIT FLOW à l honneur chez Agriphar Iberia Le 26 février dernier, Agriphar Iberia organisait le plus important meeting commercial et marketing de son existence. Entièrement consacrée à la promotion du Syllit dans la culture de l olive, cette journée s est déroulée au Château de Canena en présence de nombreux distributeurs locaux. L objectif d Agriphar Iberia était de rassembler les principales entreprises actives dans la distribution et la commercialisation du Syllit Flow : 80 personnes représentant 35 sociétés de distribution ont répondu présentes à l invitation. L événement s est déroulé au château de Canena, une bâtisse du XVème siècle appartenant à la famille Vañó et considérée comme l un des plus important ouvrage d Andrés Vandelvira, célèbre architecte de la Renaissance espagnole. Le château de Canena se situe en plein cœur de la Province de Jaén. Avec ses hectares d oliviers, cette région est la plus importante d Espagne pour la culture et la production d olives La journée a débuté avec un petit déjeuner typique d Andalousie : jambon ibérique, fromage, toast à l huile d olive, vin et café. Filip Van de Vliet, COO du Groupe Agriphar a accueilli l assemblée en leur rappelant l importance de cette journée pour Agriphar et l implication de notre Groupe dans la culture des oliviers. Les convives ont alors été invités à visiter une parcelle expérimentale comportant une cinquantaine de variétés d olives différentes. Francisco Vañó, le propriétaire de l exploitation, a expliqué les propriétés de chaque culture : cette parcelle est utilisée pour analyser l adaptation des cultures aux conditions d exploitation, et pour pouvoir rectifier et adapter celles-ci en fonction de la qualité de l huile obtenue. La visite des parcelles traitées au Syllit un des moments phares de cette journée. Ils ont ensuite découvert une autre partie de l exploitation : 600 hectares de parcelles traitées l année dernière au Syllit Flow. L ensemble des techniciens présents ont été unanimes pour apprécier l énorme différence de végétation entre les olives traitées au Syllit et le reste de l exploitation traitée avec une solution de cuivre. Après avoir pris la pose pour quelques photos «souvenirs», le groupe de visiteurs est revenu au château pour assister aux présentations techniques. Le Dr. Antonio Trapero, Professeur à l Université de Cordoba a donné une «master class» sur les maladies et infections des olives et a insisté sur l importance de la collaboration avec le Groupe Agriphar dans l évaluation de l efficacité du Syllit Flow. Le Dr. Wenceslao Moreda, scientifique à la «Spanish Olive Oil Institute» a pour sa part fait un exposé global sur le marché de l huile d olive, son évolution, les exigences de qualité toujours plus importantes, les marchés émergents, les défis et les challenges du secteur. Les techniciens présents ont apprécié l énorme différence de végétation entre les olives traitées au Syllit et le reste de l exploitation traitée avec une solution de cuivre. 4 Contact #13

5 GROUPE & FILIALES Une toute nouvelle campagne marketing Après un petit-déjeuner léger, l équipe d Agriphar Iberia a conclu cette journée en présentant la nouvelle campagne marketing du Syllit et les objectifs commerciaux de l année. La stratégie marketing consistait à créer une véritable prise de conscience de la marque «Syllit» ; à communiquer sur les propriétés du produit et sur ses modes d utilisation ; et à susciter la demande chez l utilisateur final, à savoir les cultivateurs. Un véritable challenge pour Agriphar Iberia, sachant que l Espagne compte plus de cultivateurs qui se partagent près de hectares d oliviers! La campagne Syllit s est déclinée en différentes actions marketing concrètes : 1. Une campagne mailing à destination des cultivateurs Objet du mail : Nous présentons nos plus sincères excuses aux cultivateurs espagnols Suite : Nous nous excusons d avoir le meilleur fongicide pour le traitement de l olive et de ne pas vous en avoir parlé plus tôt! 2. Une réflexion sur l identité visuelle du Syllit L équipe marketing d Agriphar Iberia a joué sur le début du mot Syllit (Sy) pour l utiliser comme le «oui» espagnol (Si) et transmettre un message positif : Sy a Syllit! 3. Des annonces presse dans les revues spécialisées, avec ce même message positif Ces différentes actions ont permis aux équipes commerciales et aux distributeurs d introduire petit à petit le Syllit dans un marché principalement dominé par les solutions à base de cuivre. Cette stratégie à deux niveaux faire parler d Agriphar Iberia auprès des exploitants et aider les commerciaux dans leur travail de vente devrait permettre de créer les bases d une demande durable et croissante de Syllit dans la culture et le traitement des oliviers. L Espagne compte plus de cultivateurs qui se partagent près de hectares d oliviers. L objectif d Agriphar Iberia était de rassembler les principales entreprises actives dans la distribution et la commercialisation du Syllit Flow. Contact #13 5

6 GROUPE & FILIALES Nouveau partenariat stratégique entre Agriphar Hellas et Belchim Crop Protection Dans un souci constant d élargir son portefeuille produits et de répondre aux demandes de ses clients, Agriphar Hellas est fière d annoncer un nouveau partenariat stratégique avec l entreprise Belchim Crop Protection. Par ce rapprochement, Agriphar Hellas devient le principal distributeur des produits Belchim en Grèce. Belchim Crop Protection est active dans le secteur phytosanitaire depuis En collaboration étroite avec ses partenaires ISK & FMC, Belchim a développé l une des gammes de produits les plus innovants dans la protection des cultures de pomme de terre, de vignes, de maïs Ce nouveau partenariat a pour objectif l homologation et le développement de produits Belchim jusque là non disponibles sur le marché grec, afin de fournir aux cultivateurs locaux et au secteur de l agriculture en général les solutions de traitement et de protection les plus adaptées. Par ce rapprochement, Agriphar Hellas devient le principal distributeur des produits Belchim en Grèce. 6 Contact #13

7 Communication Cinq nouveaux sites internet Agriphar en ligne Après de nombreuses réflexions et la validation d une stratégique «électronique» réfléchie, structurée et partagée, Agriphar vient officiellement de finaliser le développement et la mise en ligne de cinq nouveaux sites Internet. L idée de départ consistait à développer, pour le Groupe et pour chacune des filiales, un site internet identique au niveau du design, de la navigation et et de l ergonomie ; mais unique et spécifique à chaque pays sur base de leurs propres réalités de marché, des exigences et des habitudes des clients et des impératifs locaux. Aujourd hui, nous sommes fiers de pouvoir annoncer la mise en ligne des sites web d Agriphar Group, Agriphar Iberia, Agriphar Italia, Agriphar Hellas et Agriphar France. La politique de croissance et d évolution du groupe Agriphar s est concrétisée ces dernières années par l acquisition de filiales en Italie, en Grèce et en Espagne. Aujourd hui, avec ses différentes implantations à travers le monde, Agriphar est véritablement devenu un «Groupe». Une identité web commune, cohérente et performante! Après avoir harmonisé en 2011 la charte graphique et l identité visuelle corporate du Groupe Agriphar et de ses différentes filiales, une groupe de travail s est penché ces derniers mois sur la réflexion et la mise en place d une stratégie web commune et cohérente. Prochaine étape : le développement des sites d Agriphar UK, Allemagne et pourquoi pas Costa-Rica, Slovakia Un moteur de recherche «produits» performant Chaque site internet propose également un moteur de recherche puissant permettant aux clients - actuels et potentiels - de trouver et d identifier de façon très simple toutes les informations relatives aux produits des différentes filiales. A l aide de cet outil performant et extrêmement simple d utilisation, la recherche de produits peut se faire par le biais de différentes entrées : Le nom «commercial» du produit, Le type de produit (herbicide, insecticide, fongicide, acaricide ) La composition (ingrédient actif) Le type de formulation (liquide, solide, concentrée, émulsion ) Le type d application (culture) La classe de risque. Contact #13 7

8 Communication Chaque site propose un moteur de recherche puissant permettant aux clients trouver toutes les informations relatives aux produits des différentes filiales. Le résultat de la recherche renvoie alors sur une page consacrée au produit et sur laquelle on peut retrouver - en fonction de chaque pays - la fiche technique, la fiche sécurité, le document homologation, le catalogue ou l étiquette «spécimen» du produit. Un nouvel Intranet pour booster notre En parallèle au développement des nouveaux sites Internet du Groupe et des différentes filiales, une toute nouvelle plateforme Intranet exclusivement réservée aux membres du personnel a également été mise en place. Le développement de ce moteur de recherche a été une étape laborieuse mais essentielle dans la mise en place de nos nouveaux sites. Il était impératif que les nouveaux outils développés de façon commune offrent aux filiales une réelle valeur-ajoutée, tout en conservant les possibilités techniques auxquelles elles avaient accès sur leur ancien site. Avec l aide de développeurs web et de consultants spécialisés en gestion de bases de données, nous nous sommes donc inspirés des moteurs de recherche existants et utilisés quotidiennement en Italie et en Espagne. Il fallait en retirer le meilleur pour pouvoir développer un outil commun et exploitable par tous. Récemment, nous avons identifié la communication interne comme étant un axe essentiel de développement et d amélioration au sein de notre Groupe. C est dans ce contexte, que nous avons développé notre toute nouvelle plateforme Intranet, accessible via Réservé exclusivement aux employés de notre Groupe, l Intranet Agriphar donne accès à toutes les informations et communications utiles liées à la vie de notre société: actualités, événements, nouveautés, informations RH, etc. Régulièrement mis à jour, l Intranet propose toute une série d articles mettant en avant nos succès, nos réussites commerciales; nos résultats et nos indicateurs de performance. Toute une série de documents et d outils internes y sont également disponibles. L Intranet Agriphar est devenu la page d accueil du navigateur Internet de la majorité des membres du personnel, qui peuvent également s y connecter à l étranger ou depuis leur domicile via les login et mot de passe qui leur ont été communiqués. 8 Contact #13

9 Communication communication interne Un outil voué à vivre et à évoluer. Bien entendu, ce nouvel outil de communication interne est amené à évoluer et à s adapter aux événements et faits marquants qui jalonnent la vie de notre entreprise. Pour mettre à jour et actualiser les contenus de notre Intranet, nous avons donc mis en place un «groupe de travail communication» qui se réunit tous les 15 jours pour faire le point sur les sujets et actualités à mettre en ligne. Ce groupe de travail «pluridisciplinaire» est constitué de membres du personnel représentatifs des différentes matières et thématiques qui animent la vie de notre entreprise : Maxime BUGHIN Développement et Commercial +32 (0) Virginie STASSART Informations RH +32 (0) Lionel GALAS Supply Chain +32 (0) Jean-Luc LAMPROYE Opérations et Production +32 (0) Patrick LORQUET Coordination et Photographies +32 (0) Natalie VANDE CASTEELE Marketing et Commercial +32 (0) Filip VAN DE VLIET Coordination des communications de l équipe de Direction +32 (0) Nancy WALTON Administration +32 (0) ou +32 (0) Fréderic MOREAU Support technique +32 (0) Les membres du groupe de travail s inscrivent comme de véritables «ambassadeurs» de la communication interne d Agriphar. N hésitez donc pas à leur faire part de vos idées et de vos suggestions de sujets à traiter, ou de vos éventuelles propositions liées à l amélioration de ce nouvel outil. Récemment, nous avons identifié la communication interne comme étant un axe essentiel de développement et d amélioration au sein de notre Groupe. Contact #13 9

10 ACTIVITÉ ET PROCESS OSMOSE : une toute nouvelle unité de post tr Après traitement habituel en station d épuration, nos eaux en provenance du bassin de rétention passeront désormais par l unité de traitement «Osmose» pour une nouvelle utilisation telle que l appoint de chaudière, le lavage des sols, des cuves ou des containers. Explications. L obtention d une eau répondant à ces critères de qualité nécessite toute une série d étapes de traitement : 1. Coagulation, floculation et filtration Objectif : piéger un maximum de matières en suspension Lorsque l eau est fortement chargée en matières en suspensions, la filtration sur «masse» est la technique la plus appropriée. La masse filtrante est constituée d une superposition de deux couches : une couche d hydro-anthracite (filtration en profondeur) et une couche de silex (filtration en surface), offrant ainsi une grande capacité de rétention des matières en suspensions. La filtration des matières en suspension est rendue possible par l injection d un coagulant qui permet la formation de colloïdes de taille plus grande. Cependant, il arrive que ces colloïdes soient peu «stables» ou pas toujours de taille suffisante pour permettre la filtration. Cela nécessite alors une injection de floculant (polyélectrolyte) qui permet d agglomérer les colloïdes préalablement formés en flocs plus gros, rendant ainsi la filtration possible. 2. Chloration en ligne pour réduire la prolifération bactérienne L ajout de chlore permet une bonne désinfection de l eau. A cette étape du traitement, l eau présente déjà une qualité satisfaisante pour être utilisée pour le lavage des surfaces. 3. Rétention des matières oxydantes sur masse de charbon actif Les eaux filtrées après chloration, sont stockées en cuve d attente et subissent alors une étape de filtration sur charbon actif pour éliminer le chlore. Il est en effet nécessaire de protéger les membranes d osmose inverse qui ne tolèrent pas d oxydant résiduel. 4. Adoucissement et filtration sur cartouche. L eau est ensuite adoucie en passant sur des cartouches de résines échangeuses d ions. La filtration sur cartouches (10 μm + 1 μm) permet également de protéger les membranes d osmose inverse en retenant les colloïdes responsables du colmatage. L osmose inverse est un procédé de concentration qui permet d éliminer la presque totalité des ions et solutés. 10 Contact #13

11 ACTIVITÉ ET PROCESS aitement des eaux de rejet. 5. Osmose inverse et stockage de l eau produite L osmose est un phénomène naturel de diffusion d un solvant au travers d une membrane semi-perméable, séparant deux solutés. Les membranes sont dites «semi-perméables» car elles sont perméables aux solvants mais peu ou pas perméables aux éléments présents dans le soluté sous forme dissoute. Ce sont des parois minces qui permettent le passage préférentiel du solvant à partir du soluté le moins riche en éléments dissous vers le soluté le plus riche en éléments dissous. Le phénomène d osmose correspond à une force qui pousse le solvant à quitter le soluté le moins concentré, à traverser la membrane et à diluer le soluté le plus concentré. Ce phénomène est réversible : l osmose inverse est donc un procédé de concentration qui permet d éliminer la presque totalité des ions et solutés. L osmose inverse induit un débit de rejet continu qui est généralement dirigé vers l égout mais qui pourrait également être récupéré, notamment pour le lavage des filtres. L osmose inverse met en œuvre des membranes semi perméables qui laissent passer l eau alors qu elles retiennent : 90 à 99 % de tous les éléments minéraux dissous, 95 à 99 % de la plupart des éléments organiques, 100 % des matières colloïdales les plus fines : bactéries, virus, silice colloïdale Contact #13 11

12 PORTRAIT Thierry Vanacker, conseiller sécurité et prévention Ingénieur industriel de formation, Thierry Vanacker a rejoint le Groupe Agriphar en 2008 en tant que responsable QSE et SIPP. Il nous présente aujourd hui les enjeux et les challenges de son métier de conseiller en Prévention. Le métier de conseiller en prévention porte bien son nom puisqu il s agit de conseiller la Direction en termes de prévention des accidents, de maladies professionnelles et d application de la loi sur le bien-être des travailleurs. ThV : Contrairement à de nombreuses idées reçues, le Conseiller en Prévention n est pas responsable de la Sécurité au sein de l entreprise. Il joue un rôle de conseil auprès de la Direction. A mon sens, cette confusion a été essentiellement induite par l ancien titre du Conseiller en Prévention qui était «Chef Sécurité». La Belgique est l un des seul pays au monde où la présence d un Conseiller en Prévention en entreprise découle d une obligation légale. ThV : L inconvénient de cette situation est que dans beaucoup d entreprises, cette fonction est considérée comme un «mal nécessaire» avec pour conséquence que la grand majorité des conseillers en Prévention sont multi-casquette et ont d autres fonctions : responsable informatique, responsable environnement Cette situation fait en sorte qu il n est pas toujours évident de pouvoir consacrer le temps nécessaire aux métiers de conseiller en Prévention. Concrètement, quelles sont les principales missions du Conseiller en Prévention? Le conseiller en prévention se tient à la disposition de la Direction, des membres de la ligne hiérarchique et des travailleurs pour toutes questions en rapport avec l application de la réglementation relative au bien-être au travail. ThV : Je collabore à l identification des dangers dans le cadre de l analyse des risques. Je participe à l étude des facteurs qui influencent la survenue d accidents ou d incidents ainsi qu à l étude des causes des accidents qui entraînent une incapacité de travail. Je collabore également à l analyse des causes des maladies professionnelles. Le conseiller en prévention participe à la politique du bien-être et donne son avis : sur tout projet, mesure ou moyen envisagé par la Direction et qui pourrait avoir des conséquences sur le bien-être des travailleurs; sur l organisation du lieu de travail et du poste de travail; sur les équipements de travail et les équipements individuels (commande, achat); sur la détermination des risques dans le cadre de l analyse des risques ; sur les mesures arrêtées. Contrairement à de nombreuses idées reçues, le Conseiller en Prévention n est pas responsable de la Sécurité au sein de l entreprise. ThV : Depuis quelques années, ma fonction a évolué. Je me suis vu attribuer toute une série de tâches de fond qui dépassent la fonction simplement consultative. Il s agit de tâches telles que l analyse des accidents du travail graves ou l analyse des situations de violence et de harcèlement au travail, par exemple. 12 Contact #13

13 PORTRAIT Contact #13 13

14 PORTRAIT Trois mots-clés résument le métier de conseiller en prévention: communication, ténacité et rigueur. La coordination et les tâches administratives La coordination est l une des tâches principales du conseiller en prévention. ThV : La coordination a lieu à deux niveaux: la coordination avec le service externe (médecin du travail ou psychologue dans le domaine de la charge psychosociale occasionnée par le travail) et l apport dans le cadre de la coordination avec d autres entreprises. Les tâches administratives font également partie du quotidien de Thierry. ThV : Il s agit principalement du travail de secrétariat du Comité pour la prévention et la protection au travail, de la tenue de la documentation, de l établissement de rapports mensuels, trimestriels ou annuel, de la fiche d accidents du travail, de documents relatifs au choix, à l achat, à l utilisation et à l entretien d équipements de travail et d équipements de protection individuelle Défis et challenges Le principal challenge dans ce métier est de sensibiliser le top management sur le fait que la Sécurité est l affaire de tous et non plus celle du seul Conseiller en Prévention. ThV : En entreprise, la Sécurité est souvent considérée comme le problème du conseiller en Prévention et de lui seul. Il faut aujourd hui que chacun, au sein de la ligne hiérarchique, se sente réellement concerné par cette importante problématique. Ca demande beaucoup d efforts et d énergie au quotidien, mais je sens que les choses bougent! Pour Thierry Vanacker, trois mots-clés résument son métier : communication, ténacité et rigueur. ThV : La communication est le seul moyen de faire comprendre au personnel pourquoi telles ou telles mesures sont prises. Certaines mesures étant souvent ressenties comme des contraintes, seule la communication permet de mieux les faire respecter. La ténacité est essentielle si on veut faire bouger les choses ; et la rigueur est inévitable pour pouvoir collaborer à la définition de consignes claires et applicables à tous. Il s agit de conseiller la Direction en termes de prévention des accidents, de maladies professionnelles et d application de la loi sur le bien-être des travailleurs. 14 Contact #13

15 ACTUALITÉS De très bons résultats à l audit DOW En mars dernier, notre usine Chimac a été auditée par l organisme DOW. L objectif de l audit DOW est de réaliser une analyse complète de notre site de production, ainsi que des opérations liées à l homologation, la commercialisation et la distribution de nos produits. Les principaux points d analyse de l audit étaient la sécurité (en ce compris les procédures), l hygiène industrielle, les contrôles en matière de santé, d environnement et de pollution, la qualité, la distribution et la logistique. L auditeur a été très impressionné par la propreté de nos installations et par notre système de management. Le rapport définitif de l audit n a pas encore été rendu, mais nous sommes persuadés que les résultats et les conclusions de l auditeur seront très bons pour notre production. Homologation de Nurelle-D en Pologne Le Nurelle D est un insecticide combinant l activité du chlorpyriphosethyl avec l action d un pyréthrinoïde, la cypermethrine. Il est utilisé pour combattre un grand nombre de ravageurs de plusieurs cultures : colza, céréales, vigne, chou, pomme de terre Historiquement, il s agit d un produit très répandu dans les pays d Europe Centrale. Néanmoins, depuis 2008, ce produit n est plus autorisé en Pologne. Un nouveau dossier avait été soumis à l époque par Agriphar afin de permettre sa ré-homologation. Suite à quelques adaptations du dossier et à son examen par les autorités en charge de l évaluation des produits phytosanitaires, le Nurelle D est de nouveau homologué en Pologne depuis février Après les homologations récentes des formulations à base de cypermethrine et de CIPC, il s agit d un nouvel événement très appréciable pour l avenir d Agriphar dans un pays qui constitue un marché considérable. Contact #13 15

16 ACTUALITÉS Demande de permis pour l installation de cuves de récupération des eaux Courant 2009, le groupe Agriphar s est lancé dans un projet de révision complète du système de collecte des eaux de voirie de son site de production, en ce compris la réalisation d un bassin souterrain ayant une capacité de rétention de quelques 450 m³. L objectif de ce projet consistait à veiller à ce que tout épanchement survenant sur la voirie du site puisse être aisément géré. Par la même occasion, cet investissement de près de permettait d assurer la bonne gestion des eaux d extinction si un incendie venait à se déclarer dans l un des bâtiments de stockage ou de production. Faisant suite à plusieurs discussions avec les autorités compétentes, le groupe Agriphar a pris la décision d augmenter cette capacité de rétention en y ajoutant 3 nouveaux tanks aériens de 500 m³ chacun, soit un volume total de rétention de quelques m³. Cet investissement complémentaire estimé à près de offrira également la possibilité de revoir le critère de rejet des ces eaux en Meuse car il permettra, en cas de besoin, la réalisation de tests «Ecotox». Une demande de permis unique va être introduite. Actus RH Arrivées Maryse Falla Assistante Logistique Henning Götzke Responsable commercial DACH Allemagne Valéry Petit Informaticien Jean-Louis Wintjens Magasinier Jennifer Zimmerman Homologation 16 Contact #13

17 ACTUALITÉS Agriphar récompensé aux «Gazelles 2013» du Trends-Tendances Le magazine «Trends- Tendances», média de renom spécialisé en informations économiques et financières, a sélectionnée 200 entreprises belges à la croissance la plus rapide et les a fait figurer dans le classement des «Trends Gazelles 2013». Trois critères étaient définis pour pouvoir participer à la sélection des Trends Gazelles : l entreprise doit exister depuis au moins cinq ans, présenter un cash-flow positif et avoir créé au moins 20 emplois depuis sa création. Parmi les 200 entreprises sélectionnées, Agriphar occupe la 18ème place dans catégorie «Grandes entreprises», celles dont le chiffre d affaires de l année est égal ou supérieur à 10 millions. La cérémonie de remise des prix a eu lieu à Tour & taxi (Bruxelles) en mars dernier. Nous sommes très fiers de faire partie de cette liste restrictive d entreprises belges à la plus forte croissance. Cette récompense nous conforte dans notre volonté stratégique d aller de l avant et de développer nos activités dans cet objectif de croissance durable et profitable à tous. Parmi les 200 entreprises sélectionnées, Agriphar occupe la 18ème place dans catégorie «Grandes entreprises». Départ Naissances Pierre-Edouard Fromentin Commercial responsable de la zone Nord-Est de la France Kévin Braham Informaticien Cristina de Bonhome, fille d Amélie Lamalle, née le 7 mai 2013 Elea Thaulez, fille de Nicolas Thaulez, née le 21 avril 2013 Léa Arcken, fille de Christophe Arcken, née le 18 février 2013 Amalya Barbaro, fille de Pascal Barbaro, née le 25 janvier Liziano Paris, fils de Nicolas Paris, né le 27 décembre 2012 Contact #13 17

18 PRÈS DE CHEZ NOUS La gare des Guillemins classée deuxième plus belle gare au monde par CNN CNN, la chaîne d information américaine, a établi un classement des gares ferroviaires qui méritent que l on s y arrête, pour des raisons d esthétique mais aussi d ingénierie. Cocorico. la gare des Guillemins arrive en deuxième position, entre Grand Central de New York et la gare de Tokyo. Outre la performance technique, CNN met en exergue la galerie commerciale, la présence d une crèche, les spécialités culinaires locales à déguster sur place (les gaufres, les boulets,..), l absence de panneaux publicitaires sur les quais, etc. Ouvrage imaginé par l architecte espagnol Santiago Calatrava, la gare des Guillemins a été inaugurée en septembre 2009 après une dizaine d années de travaux. La gare des Guillemins a été inaugurée en septembre 2009 après une dizaine d années de travaux. 18 Contact #13

19 PRÈS DE CHEZ NOUS Situé à Liège, l Opéra Royal de Wallonie - complètement rénové et modernisé - a rouvert ses portes fin de l année dernière. L Opéra royal de Wallonie entame sa nouvelle saison dans le Théâtre royal de Liège Le chantier entamé en 2009 avait pour but de restaurer l édifice néoclassique construit en 1820 au niveau des moulures, des peintures du plafond de la salle de spectacle ou encore du foyer. Au niveau technique, une rehausse a permis de créer une nouvelle salle de répétition et de doubler la hauteur de la cage de scène, permettant à l ORW d accueillir des productions monumentales. Le coût du chantier s élève à 27 millions d euros. Après trois ans de travaux de rénovation, l ORW a été inauguré en présence du Prince Philippe et de la Princesse Mathilde. Liège Du 7 mars au 7 avril dernier, la Ville de Liège a invité la population à répondre au questionnaire du Projet de Ville La consultation a permis de récolter formulaires papiers et formulaires électroniques. Les citoyens étaient appelés à identifier les actions prioritaires qu ils souhaitent voir mises en œuvre à l horizon De nombreuses propositions réparties en divers thèmes d intérêt général (mobilité, propreté, logement, enseignement, communication ) étaient présentées, ainsi que 12 projets métropolitains d envergure (Tram, rénovation de Coronmeuse, parcs d activité économique, cœur historique ). Ces propositions et projets sont toujours consultables sur le site de la Ville de Liège : Contact #13 19

20 CONSO Jeu concours Nettoyage de printemps A gagner bons cadeaux de 150 valables dans les magasins Brico et Cellier St Paul Comment participer? Avant le 15 juillet 2013, répondez aux 3 questions suivantes et déposez votre coupon-réponse dans le hall d accueil du bâtiment administratif. Vous pouvez également parti ciper par mail en envoyant vos réponses à 1. En Alsace, le nettoyage de printemps est une institution qui réunit toute la famille. Quel nom porte cette tradition? 2. Quelle fleur emblématique du printemps est offerte le 1 er mai? 3. En 2013, quel jour a eu lieu l équinoxe de printemps? Résultat du concours précédent Il fallait répondre Question 1 : En Irlande, on laisse des fruits secs, du pain et du lait sur la table une fois le repas de Noël terminé. Question 2 : C est pour Abraham Lincoln qu a été inventé le «Gâteau du Président» traditionnellement servi à la Maison- Blanche le 24 décembre au soir. Question 3 : Le Shrubb est le rhum traditionnel aux épices et à l orange servi aux Antilles à l occasion des fêtes de fin d année Félicitations à Michaël Gérard, Christophe Gratia, Anne Jakubiak et Francis Sanfilippo qui ont remporté les bons cadeaux INNO et Paris XL. Nom :.... Prénom :.... Adresse : Tél. : réponse 1 : réponse 2 :.... réponse 3 :.... Une suggestion? Vous souhaiteriez que tel ou tel sujet fasse l objet d un article dans le prochain Contact, n hésitez pas à nous le faire savoir en envoyant un mail à

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Rapport de Stage. Secteur Agro alimentaire de DEInternational. Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception.

Rapport de Stage. Secteur Agro alimentaire de DEInternational. Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception. Rapport de Stage Secteur Agro alimentaire de DEInternational Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception Aisha Moritz Du 01.06.2012 au 30.08.2012 1. Pourquoi la Chambre Tuniso Allemande

Plus en détail

Une solution collective pour le traitement des effluents phytosanitaires

Une solution collective pour le traitement des effluents phytosanitaires Une solution collective pour le traitement des effluents phytosanitaires Exemple de la plateforme de la coopérative COOPTAIN à Tain l Hermitage Projet réalisé avec le soutien financier de Contact : COOPTAIN

Plus en détail

Contrôleur ph / Conductivité

Contrôleur ph / Conductivité Contrôleur ph / Conductivité Le contrôleur ph / Conductivité participe à l analyse des paramètres de l eau pour la rendre potable. Qu est ce qu une eau potable? Une eau potable est une eau que l on peut

Plus en détail

La culture des olives offre d importantes possibilités de développement pour le Groupe Agriphar

La culture des olives offre d importantes possibilités de développement pour le Groupe Agriphar Le Journal interne du groupe agriphar WWW.AGRIPHAR.COM Juin 2012 11 PERSONNEL département «Product Development» P.6 Actualités Aménagement du Laboratoire p.12 PRES DE CHEZ NOUS Liège, ville départ du Tour

Plus en détail

Charte d engagement. Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest

Charte d engagement. Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest Charte d engagement Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest 2 un marché à fort potentiel DICIMEME.BZH, C EST QUOI QUELS PROFESSIONNELS SUR DICIMEME.BZH POURQUOI S ENGAGER SUR DICIMEME.BZH POURQUOI

Plus en détail

Nettoyage du matériel des entreprises

Nettoyage du matériel des entreprises Nettoyage du matériel des entreprises Le contexte légal Le temps des eaux de lavage du matériel «tout à l évier» est révolu et doit faire partie du passé. Evacuer aujourd hui des eaux chargées en résidu

Plus en détail

Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail. signé le 27 novembre 2014

Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail. signé le 27 novembre 2014 Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail signé le 27 novembre 2014 Jacques Mouton, GT du Secteur Electrique le 24 février 2015 à Bruxelles Présentation I II III

Plus en détail

Le 4 mars dernier, Agriphar Hellas organisait son premier événement corporate à Thessalonique

Le 4 mars dernier, Agriphar Hellas organisait son premier événement corporate à Thessalonique LE JOURNAL INTERNE DU GROUPE AGRIPHAR WWW.AGRIPHAR.COM JUIN 2014 15 DU CÔTE DES FILIALES GRAND ÉVÉNEMENT CORPORATE CHEZ AGRIPHAR HELLAS P. 5 DOSSIER SPECIAL SECURITE DES PROGRES ENORMES! P. 9 PORTRAIT

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013

BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013 BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013 Le 23 octobre 2012, 25 familles étaient présentes à la réunion d information et de lancement des défis. 19 défis leur

Plus en détail

SANTÉ ET ENVIRONNEMENT LES ESPACES CITOYENS DU CPAS DE CHARLEROI. Journées d échanges de l ErE 2014

SANTÉ ET ENVIRONNEMENT LES ESPACES CITOYENS DU CPAS DE CHARLEROI. Journées d échanges de l ErE 2014 SANTÉ ET ENVIRONNEMENT LES ESPACES CITOYENS DU CPAS DE CHARLEROI Journées d échanges de l ErE 2014 Territoires des «Actions de quartier» du CPAS Quartiers ouest c est-à-dire : Dampremy Marchienne Docherie

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. POSTE À POURVOIR : RESPONSABLE CUISINES CENTRALES DE COLLEGES (h/f)

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. POSTE À POURVOIR : RESPONSABLE CUISINES CENTRALES DE COLLEGES (h/f) MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CG/SC/DEJ/N 14-01 Célia GHERSI 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE À POURVOIR : RESPONSABLE CUISINES CENTRALES DE COLLEGES

Plus en détail

Consultation adaptée Cahier des charges

Consultation adaptée Cahier des charges Consultation adaptée Cahier des charges Création de deux mini-sites internet : (conception/graphisme/hébergement et maintenance) «Se signaler dans les Alpilles» «Gérer l eau dans les Alpilles» Maître d

Plus en détail

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges Corporate Creative Strategies (www.ccstrategies.be), une agence belge de communication spécialisée en communication corporate, a

Plus en détail

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage 1 Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage P. Courtois 3, J-P Destain 4, C. Vandenberghe 5, J.M. Marcoen 5 1. Introduction : l azote, le sol et le nitrate

Plus en détail

Rapport de stage. TREMILLON Maxime Master 2 Ingéniérie des Médias 2006-2007 Option Image Numérique Enrichie Chef de Projet

Rapport de stage. TREMILLON Maxime Master 2 Ingéniérie des Médias 2006-2007 Option Image Numérique Enrichie Chef de Projet IDEP Multimédia 17 bis Avenue Robert Schuman 13002 MARSEILLE Institut INGEMEDIA Université du Sud Toulon -Var BP 20132F83957 La Garde CEDEX Rapport de stage TREMILLON Maxime Master 2 Ingéniérie des Médias

Plus en détail

TRAITEMENT DES EFFLUENTS PHYTOSANITAIRES

TRAITEMENT DES EFFLUENTS PHYTOSANITAIRES ASSOCIATION TECHNIQUE VITICOLE 49 TRAITEMENT DES EFFLUENTS PHYTOSANITAIRES Qu est-ce qu un effluent phytosanitaire? Selon l arrêté ministériel du 12 septembre 2006 sont considérés comme effluents phytosanitaires

Plus en détail

Gestion des effluents et autres déchets phytosanitaires

Gestion des effluents et autres déchets phytosanitaires NOTE TECHNIQUE Gestion des effluents et autres déchets phytosanitaires en agriculture n Comment les limiter? n Quels moyens de gestion? L utilisation de produits phytosanitaires génère des déchets dangereux

Plus en détail

COMMENT CHOISIR UN PRESTATAIRE WEB?

COMMENT CHOISIR UN PRESTATAIRE WEB? COMMENT CHOISIR UN PRESTATAIRE WEB? Lorraine Lorsqu une entreprise décide de créer son site web, elle fait généralement appel à un ou plusieurs prestataires spécialisés. Néanmoins, face à la diversité

Plus en détail

«TIC et zones rurales : construire une société de la connaissance»

«TIC et zones rurales : construire une société de la connaissance» Introduction «TIC et zones rurales : construire une société de la connaissance» Evénement organisé par le réseau rural européen Brussels 10 février Présentation du contexte : agenda numérique pour l Europe.

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

L OFFICE INTERCOMMUNAL DE TOURIS ISME MIMIZAN

L OFFICE INTERCOMMUNAL DE TOURIS ISME MIMIZAN L OFFICE INTERCOMMUNAL DE TOURIS ISME DE MIMIZAN Le plus souvent, on cherche le bonheur comme on cherche ses lunettes, Quand on les a sur le nez. [André Maurois] Janvier 2013 1 1 re partie L Office Intercommunal

Plus en détail

COMMENT CHOISIR UN PRESTATAIRE WEB?

COMMENT CHOISIR UN PRESTATAIRE WEB? COMMENT CHOISIR UN PRESTATAIRE WEB? Pourquoi faire appel à un prestataire? Les compétences du web Au stade de la réflexion Lors de la création du site Mise en ligne et exploitation du site Qui sont les

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU. Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production

SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU. Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production Janvier 2013 SOMMAIRE Le savoir-faire de Degrémont Industry au service des

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

Plan de l intervention

Plan de l intervention Plan de l intervention I : Carte d identité du Pays Cathare II : Contexte de la marque : un programme à trois dimensions : Le Pays Cathare III : La marque Pays Cathare/Sud de France IV : Plus value de

Plus en détail

LE JOURNAL INTERNE D ARYSTA LIFESCIENCE EUROPE CONTACT. www.arystalifescience.com

LE JOURNAL INTERNE D ARYSTA LIFESCIENCE EUROPE CONTACT. www.arystalifescience.com LE JOURNAL INTERNE D ARYSTA LIFESCIENCE EUROPE CONTACT JUIN 2015 17 www.arystalifescience.com SOMMAIRE 4 ACTUALITÉS Drink de départ de Dirk Barrie Merci et bonne route Filip Van de Vliet! Visite de Wayne

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Axéréal Étude de la communication interne d un groupe agricole

Axéréal Étude de la communication interne d un groupe agricole IUT DE CAEN - DÉPARTEMENT INFOCOM Axéréal Étude de la communication interne d un groupe agricole Sophie Herrouet Cécile Martin Fanny Gigou Chloé Chaussier - TD 2 16/05/2011 I. PRESENTATION DE L ENTREPRISE

Plus en détail

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires,

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires, Édition du printemps 2012 Bulletin d information pour les partenaires de La Personnelle Chers partenaires, Comme annoncé en novembre dernier, notre équipe de la commercialisation a travaillé, au cours

Plus en détail

Inviter la personne à s engager publiquement (exemple : envers une personne ou face à des ami(e)s ou collègues) à adopter le nouveau comportement.

Inviter la personne à s engager publiquement (exemple : envers une personne ou face à des ami(e)s ou collègues) à adopter le nouveau comportement. Avant le nouveau comportement Inviter la personne à s engager publiquement (exemple : envers une personne ou face à des ami(e)s ou collègues) à adopter le nouveau comportement. Avant le nouveau comportement

Plus en détail

DOSSIER DE COMPETENCES. ALRIC Gédéon

DOSSIER DE COMPETENCES. ALRIC Gédéon DOSSIER DE COMPETENCES ALRIC Gédéon DOMAINES DE COMPETENCES Process Eau potable Process Eau usées urbaines Process Traitement des boues Réglementation Management de projet Processus de conception et réalisation

Plus en détail

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable Des solutions efficaces, économiques, écologiques Les professionnels de la mobilité durable Mobili-T et la gestion des déplacements Mobili-T, le Centre de gestion des déplacements du Québec métropolitain,

Plus en détail

CONCEPT. Une nouvelle approche L idée est de combiner un procédé naturel de nettoyage avec un espace innovant pour ce type d activité.

CONCEPT. Une nouvelle approche L idée est de combiner un procédé naturel de nettoyage avec un espace innovant pour ce type d activité. DOSSIER DE PRESSE Une nouvelle approche L idée est de combiner un procédé naturel de nettoyage avec un espace innovant pour ce type d activité. CONCEPT H20 est une redéfinition du pressing traditionnel

Plus en détail

CHARLES MULLENDERS Fiche d identité

CHARLES MULLENDERS  Fiche d identité CHARLES MULLENDERS 6, rue du Lorisberg F 67470 Eberbach-Seltz France (Alsace) Téléphone : +33 (0) 3 88 86 57 52 Mobile : +33 6 14 70 50 16 E-mail : charles.mullenders@live.fr Fiche d identité Né le 12

Plus en détail

Environnement. Formation. Audit. Conseil. Ingénierie. Expertise

Environnement. Formation. Audit. Conseil. Ingénierie. Expertise Qualité Sécurité Catalogue 2013 Environnement Formation Audit Conseil Ingénierie Expertise «Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences, plateau d activité, personnalisation» www.cebios.fr

Plus en détail

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués,

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Le Ministre belge de la Coopération au développement, monsieur Armand De Decker, aurait bien voulu être des nôtres

Plus en détail

Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail

Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail 2012 Financial Breakthroughs - Ver-2012-02-06 - Document sous licence CC-BY-NC-ND I FICHE RESUME DE CE LIVRE BLANC... 1 II INTRODUCTION...

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets en Communication Titre Bac+4 certifié niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 320

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets en Communication Titre Bac+4 certifié niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 320 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets en Communication Titre Bac+4 certifié niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 320 Groupe ISEE 1 CHEF(FE) DE PROJETS EN COMMUNICATION TITRE CERTIFIE AU RNCP SOUS LE N 320

Plus en détail

Découvrez les coulisses de la Relation Client et rencontrez ses ambassadeurs!

Découvrez les coulisses de la Relation Client et rencontrez ses ambassadeurs! Un événement organisé par : COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 octobre 2013 Découvrez les coulisses de la Relation Client et rencontrez ses ambassadeurs! 51% des salariés aujourd hui dans les Centres de

Plus en détail

POURQUOI FAIRE APPEL A UN PRESTATAIRE?

POURQUOI FAIRE APPEL A UN PRESTATAIRE? COMMENT CHOISIR UN PRESTATAIRE WEB? Lorsqu une entreprise décide de créer son site web, elle fait généralement appel à un ou plusieurs prestataires spécialisés. Néanmoins face à la diversité de l offre,

Plus en détail

CatoCool. Traitement de l eau pour systèmes de refroidissement

CatoCool. Traitement de l eau pour systèmes de refroidissement CatoCool Traitement de l eau pour systèmes de refroidissement Eau de refroidissement Avantages et défauts En plus d être un produit de base facilement disponible, l eau a également la propriété d être

Plus en détail

Notes d allocution de Madame Ginette Bureau Présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC. Vers une gestion concertée des matières organiques

Notes d allocution de Madame Ginette Bureau Présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC. Vers une gestion concertée des matières organiques Notes d allocution de Madame Ginette Bureau Présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC Vers une gestion concertée des matières organiques à l occasion du Colloque de la Communauté métropolitaine de

Plus en détail

Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC. Fonds monétaire international 18 avril 2013

Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC. Fonds monétaire international 18 avril 2013 Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC Fonds monétaire international 18 avril 2013 Le suivi de Tokyo - Stratégie La stratégie proposée par la RDC à Tokyo pour renforcer la

Plus en détail

Catalogue 2012. Environnement. Formation. Audit. Conseil. Ingénierie. Expertise. «Notre équipe à votre service» www.cebios.fr

Catalogue 2012. Environnement. Formation. Audit. Conseil. Ingénierie. Expertise. «Notre équipe à votre service» www.cebios.fr Qualité Sécurité Catalogue 2012 Environnement Formation Audit Conseil Ingénierie Expertise «Notre équipe à votre service» www.cebios.fr Sommaire Formation : Intra/Inter/E-Learning/Visio Qualité Sécurité

Plus en détail

LES «JEUNES» LEUR APPORT DANS LA DEMOCRATIE LOCALE AU TRAVERS D UNE MUNICIPALITE ET LES ENJEUX EDUCATIFS QUI EN DECOULENT.

LES «JEUNES» LEUR APPORT DANS LA DEMOCRATIE LOCALE AU TRAVERS D UNE MUNICIPALITE ET LES ENJEUX EDUCATIFS QUI EN DECOULENT. LES «JEUNES» LEUR APPORT DANS LA DEMOCRATIE LOCALE AU TRAVERS D UNE MUNICIPALITE ET LES ENJEUX EDUCATIFS QUI EN DECOULENT. Gérard SERVANT, Personnel de Direction, Académie d Aix-Marseille, Docteur en Sciences

Plus en détail

DOSSIER DE DOSSIER PRESSE DE PRESSE

DOSSIER DE DOSSIER PRESSE DE PRESSE -- DOSSIER DE DOSSIER PRESSE DE PRESSE SOMMAIRE un peu d histoire le concept chiffres clés 2015 notre solution globale comment ça marche notre identité 2 - VirtualExpo.com un peu d histoire VirtualExpo,

Plus en détail

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014.

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

ORIENTATIONS ET PLANS D ACTION DE LA POSTE ACCOMPAGNEMENT HUMAIN DES CHANGEMENTS

ORIENTATIONS ET PLANS D ACTION DE LA POSTE ACCOMPAGNEMENT HUMAIN DES CHANGEMENTS ORIENTATIONS ET PLANS D ACTION DE LA POSTE ACCOMPAGNEMENT HUMAIN DES CHANGEMENTS 1. Politique de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, et visibilité donnée aux postiers. La Poste a fait

Plus en détail

LE MASTER SYSTEMES D INFORMATION

LE MASTER SYSTEMES D INFORMATION Le Master Systèmes LE MASTER SYSTEMES D INFORMATION 33 Le Master Système d Information LE MASTER SYSTEME D INFORMATION Organisation générale L objectif général du diplôme est de préparer les étudiants

Plus en détail

SBA. Sustainable Business Associates DECHETS : PCB/PCT

SBA. Sustainable Business Associates DECHETS : PCB/PCT SBA DECHETS : PCB/PCT 1- INTRODUCTION : Tout système de production et de consommation conduit fatalement à la génération de déchets et de sous-produits qu il convient de gérer. Jusqu à présent cette activité

Plus en détail

Séminaire Entreprise. www.chateau-carignan.com

Séminaire Entreprise. www.chateau-carignan.com www.chateau-carignan.com Le Château Carignan, daté du XIIIème siècle, vous accueille dans son cadre exceptionnel pour l organisation de vos réunions, séminaires ou incentives vendeurs. Situé seulement

Plus en détail

KEYWALL HOLDING. KEYWALL Moves the Eco Construction to the Next level. 1/Qui sommes- nous?

KEYWALL HOLDING. KEYWALL Moves the Eco Construction to the Next level. 1/Qui sommes- nous? KEYWALL HOLDING KEYWALL Moves the Eco Construction to the Next level 1/Qui sommes- nous? Au printemps 2012, Fernand Jordan, gérant d une entreprise de construction et âgé de 82 ans, décide de «passer la

Plus en détail

Voir plus loin que la photo : la consultation comme outil de mobilisation

Voir plus loin que la photo : la consultation comme outil de mobilisation Voir plus loin que la photo : la consultation comme outil de mobilisation Sébastien Béchard, TACA Dominic Simard, UQAR Mission : Jeunesse 12 novembre 2014 Plan de la présentation 1- Mise en contexte :

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

Situer les métiers dans les activités de production de biens et de services

Situer les métiers dans les activités de production de biens et de services Fiche d animation Compétence A3 Situer les métiers dans les activités de production de biens et de services Objectif Faire découvrir aux élèves que les activités économiques concourent soit à la production

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Guide des formations et prestations. Santé, sécurité au travail

Guide des formations et prestations. Santé, sécurité au travail Guide des formations et prestations Santé, sécurité au travail 2016 Les formations 1. Formations obligatoires des assistants et des conseillers de prévention P.5 - Formation préalable (niveau 1) P.6 -

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Habitants du bassin de l Automne, visiteurs ou simplement amoureux de la nature, n hésitez plus!

Habitants du bassin de l Automne, visiteurs ou simplement amoureux de la nature, n hésitez plus! CONCOURS PHOTO 2015 «L Automne, un regard, des paysages» Du mercredi 18 février 2015 au vendredi 4 septembre 2015 Faites-nous découvrir votre ru, votre confluent, votre méandre préféré ou ce qui, selon

Plus en détail

visite virtuelle ORGANISATION Les coûts Logistique (L3P) d une usine

visite virtuelle ORGANISATION Les coûts Logistique (L3P) d une usine visite virtuelle d une usine ORGANISATION Les coûts La maîtrise de la qualité, la performance des machines, la bonne utilisation des équipements, les temps de fabrication... ont un impact direct sur les

Plus en détail

Compétences municipales

Compétences municipales Compétences municipales Bien que les puits privés soient sous la responsabilité des résidents, les compétences municipales portent sur la salubrité générale ainsi que sur la protection de l environnement.

Plus en détail

Domaine FL en Anjou, la naissance d une marque

Domaine FL en Anjou, la naissance d une marque Domaine FL en Anjou, la naissance d une marque Dossier de Presse 2010 La naissance du domaine FL en Anjou De précieux terroirs révélés par la main de l homme De prestigieux vins servis par le roi chenin

Plus en détail

PROFIL D ENSEIGNEMENT. Bachelier en Publicité

PROFIL D ENSEIGNEMENT. Bachelier en Publicité PROFIL D ENSEIGNEMENT Bachelier en Publicité Une formation aux couleurs de la HELHa L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant en lui permettant, d une part,

Plus en détail

ASSEMBLEE PLENIERE. Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC

ASSEMBLEE PLENIERE. Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC Conseil Economique et Social Local de Blagnac ASSEMBLEE PLENIERE Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC Rapporteurs : Jean-Michel VERNHES

Plus en détail

Du nouveau sur la toile!

Du nouveau sur la toile! Saisons N 138 juillet 2015 É V E A g R I C O l E l O R R A I N E l E J O u R N A l D E l A C O O P É R At I V E A g R I C O l E l O R R A I N E Numéro spécial SITE INTERNET SItE INtERNEt Du nouveau sur

Plus en détail

Parents écolos ; bébé durable Ou l idéal écolo d une future maman

Parents écolos ; bébé durable Ou l idéal écolo d une future maman Le sujet de mon article aujourd hui, c est mon bébé. Ce n est pas ma faute, je focus vraiment sur cet enfant qui naîtra au début du mois d octobre. Je suis une femme qualifiée d écolo. J ai aussi un idéal

Plus en détail

Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch

Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch Les réseaux sociaux 2003 leur apparition 2010 leur essor quelques chiffres Réseaux

Plus en détail

Sommaire. Quelques mots sur LEADshare p 2. Quoi de neuf dans les opérations OFF-line p 4. Les opérations ON-line en pleine évolution p 5

Sommaire. Quelques mots sur LEADshare p 2. Quoi de neuf dans les opérations OFF-line p 4. Les opérations ON-line en pleine évolution p 5 Sommaire Quelques mots sur LEADshare p 2 Quoi de neuf dans les opérations OFF-line p 4 Les opérations ON-line en pleine évolution p 5 Nos blogs s étoffent p 6 Gros succès pour la cartographie du pôle Conseil!

Plus en détail

Logistique, informatique et immobilier

Logistique, informatique et immobilier Commerce de détail Logistique, informatique et immobilier Coop pose la première pierre du nouveau site de production et de logistique à Pratteln et développe les transports par chemin de fer par l intermédiaire

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la création de son niveau site Internet

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la création de son niveau site Internet Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la création de son niveau site Internet 1. Contexte 1.1 Les Pôles de compétitivité Ce sont des structures, en général associatives, mises

Plus en détail

Eurêka, LA solution gratuite en Open Source pour aider les entreprises, institutions et écoles à mettre en place l innovation collaborative

Eurêka, LA solution gratuite en Open Source pour aider les entreprises, institutions et écoles à mettre en place l innovation collaborative Eurêka, LA solution gratuite en Open Source pour aider les entreprises, institutions et écoles à mettre en place l innovation collaborative Sèvres, 9 juillet 2015. COMMUNIQUE DE PRESSE Solocal Group, N

Plus en détail

Centre d excellence artistique De La Salle

Centre d excellence artistique De La Salle Centre d excellence artistique De La Salle Concentration Arts visuels et médiatiques Règlements généraux Information générale La Concentration Arts visuels et médiatiques offerte au Centre d excellence

Plus en détail

CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE

CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE 1. OBJECTIF L évaluation finale a pour objectif d évaluer : les mesures de gestion du risque ; les travaux d assainissement ; ou les travaux d assainissement limité,

Plus en détail

RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE

RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE Vous avez été 68 à répondre à cette enquête. Merci! Voici un résumé des réponses classées par catégorie, suivi de vos propositions et d une réponse personnalisée à chacune d

Plus en détail

L Equipage. Mars/Avril/Mai 2012

L Equipage. Mars/Avril/Mai 2012 L actualité CCA L'Equipage n 2 Mars/Avril/Mai- Corse Composites Aéronautiques L Equipage Le carnet de bord de Corse Composites Aéronautiques Mars/Avril/Mai 2012 02 Editorial Nous venons enfin de sortir

Plus en détail

Established in Champagne since 1928 CFA. la formation par apprentissage

Established in Champagne since 1928 CFA. la formation par apprentissage Established in Champagne since 1928 CFA la formation par apprentissage sommaire Éditorial...p 3 Définition...p 4 Missions confiées à un apprenti...p 5 Procédure...p 6 Signature du contrat et statut...p

Plus en détail

Executive Master en Communication et Politique européennes

Executive Master en Communication et Politique européennes Executive Master en Communication et Politique européennes Executive Master en Communication et Politique européennes Au cœur de l Europe Au coeur de l Europe P.5 10 maîtres atouts P.6 Le créneau européen

Plus en détail

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 FICHE OPÉRATION INDUSTRIE Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 CAS PRATIQUE Activité : produits et service dans le domaine de la filtration

Plus en détail

Relevé sanitaire des installations septiques autonomes au lac Sept-Îles

Relevé sanitaire des installations septiques autonomes au lac Sept-Îles 23 mai 2015 Relevé sanitaire des installations septiques autonomes au lac Sept-Îles L installation septique et vous 1. Pourquoi? 2. Pour qui? 3. Comment? 4. Quel est le problème? 5. Des solutions? 6. Le

Plus en détail

Nouvelle campagne publicitaire des vins de Bordeaux

Nouvelle campagne publicitaire des vins de Bordeaux Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux Communiqué de presse // novembre 2011 publicitaire des vins de Bordeaux Le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) lance la nouvelle publicitaire

Plus en détail

Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines

Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines Dr Reddy s Laboratories Dr. Reddy s Laboratories est un groupe pharmaceutique mondial indien qui produit des médicaments génériques

Plus en détail

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen «Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, présentée par Frédéric LESUR, Supélec 92 Illustrations

Plus en détail

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Grenville-sur-la-Rouge 2012-2014

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Grenville-sur-la-Rouge 2012-2014 Objectifs Doter la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats

Plus en détail

Le site location-et-vacances.com

Le site location-et-vacances.com dossier de presse été 2008 Le site location-et-vacances.com fait peau neuve et nous prépare un ETE 2008 très ensoleillé! 1 Plan du dossier Location-et-Vacances.com nous prépare un ETE 2008 très ensoleillé!

Plus en détail

PROLONGATION JUSQU AU 15 AOUT REGLEMENT DU CONCOURS-PHOTO

PROLONGATION JUSQU AU 15 AOUT REGLEMENT DU CONCOURS-PHOTO CONCOURS PHOTOS 2015 PAYSAGES D HIER A AUJOURD HUI PROLONGATION JUSQU AU 15 AOUT REGLEMENT DU CONCOURS-PHOTO Article 1 : OBJET DU CONCOURS Le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Ardennes (PNR)

Plus en détail

AVIS. Demande de permis d environnement pour une société de nettoyage industriel REMI TACK & Fils s.a. à ESTAIMPUIS. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.

AVIS. Demande de permis d environnement pour une société de nettoyage industriel REMI TACK & Fils s.a. à ESTAIMPUIS. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV. AVIS Réf. : CWEDD/06/AV.320 Liège, le 27 février 2006 Objet : Demande de permis d environnement pour une société de nettoyage industriel REMI TACK & Fils s.a. à ESTAIMPUIS Avis du CWEDD portant sur la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014

DOSSIER DE PRESSE 2014 DOSSIER DE PRESSE 2014 Evolutions Contact presse : OPTIONS Stéphane Kerdraon Tél. : 01 34 92 20 00 stephane.kerdraon@options.net SOMMAIRE 1. L Edito..... Page 3 2. L Historique de l entreprise Page 4 3.

Plus en détail

par André Dumont, journaliste

par André Dumont, journaliste par André Dumont, journaliste Mystérieuse endive Philippe Schryve est le plus important producteur d endives au pays. Pas évident, quand on est pratiquement seul à cultiver un légume peu connu. PHOTOS

Plus en détail

Application Smartphone pour les élèves ingénieurs du réseau Polytech

Application Smartphone pour les élèves ingénieurs du réseau Polytech CAHIER DES CHARGES Application Smartphone pour les élèves ingénieurs du réseau Polytech auteur : Communication Externe validé par : Présidence 1/14 Annexe : Acronymes FEDERP : BDE : Fédération des Elèves

Plus en détail

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service Ligne 100 pour PME-PMI La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE La solution de gestion commerciale avancée pour le Service L éditeur partenaire des PME Capitalisez sur l expertise

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction Section : Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions qui, d une part

Plus en détail

Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver.

Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver. Syndicat des apiculteurs de Thann et environs Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver. Auteurs : R.Hummel & M.Feltin Octobre 2014 Les sirops de nourrissement : La qualité des sirops utilisés pour

Plus en détail

AVIS A. 874 D INITIATIVE RELATIF À L AMÉLIORATION DE LA DISPONIBILITÉ DE STATISTIQUES RÉGIONALES

AVIS A. 874 D INITIATIVE RELATIF À L AMÉLIORATION DE LA DISPONIBILITÉ DE STATISTIQUES RÉGIONALES AVIS A. 874 D INITIATIVE RELATIF À L AMÉLIORATION DE LA DISPONIBILITÉ DE STATISTIQUES RÉGIONALES Adopté par le Bureau le 4 juin 2007 2 Liège, le 4 juin 2007 PRÉAMBULE Les différentes étapes de la régionalisation

Plus en détail

Les droits syndicaux en matière d environnement

Les droits syndicaux en matière d environnement Les droits syndicaux en matière d environnement 1. Introduction Le CPPT dispose de compétences par rapport à l environnement. Le CE n a, quant à lui, pas de compétence propre par rapport à l environnement

Plus en détail

La technique de climatisation. La technique de climatisation

La technique de climatisation. La technique de climatisation La technique de climatisation La technique de climatisation A chaque bâtiment son propre climat Chaque bâtiment a son propre climat, avec sa température, ses rayonnements, ses vitesses de courants d air

Plus en détail