Semaine de la déficience intellectuelle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Semaine de la déficience intellectuelle"

Transcription

1 Semaine de la déficience intellectuelle Dans le cadre de la semaine de la déficience intellectuelle, nous vous sollicitons afin de promouvoir l intégration des gens ayant une déficience intellectuelle. Pour ce faire, nous avons conçu un quiz permettant la réflexion et l apprentissage face à la thématique de la déficience intellectuelle. Cet outil de travail, monté en lien avec les objectifs du ministère, a pour but de vous amener à parler de cette problématique, sans vous amener une surcharge de travail. Le tout est fait sous forme de diaporama et ne vous demande aucune photocopie. Il fut conçu en tenant compte du temps prévu à l horaire pour une période. Considérant que les jeunes sont amenés à tous se côtoyer dans la communauté, il est primordial de sensibiliser les jeunes à la différence afin d éviter les situations d intimidation et de rejet. Le sujet majeur du diaporama est la déficience intellectuelle, mais nous en profitons pour faire un lien avec toutes les autres difficultés rencontrées chez les jeunes (que ce soit la différence culturelle, la nationalité, les performances sportives, l habillement, etc.) 1

2 Déroulement de l activité 1 Introduction : Explication de l activité L activité a pour but de faire connaître la problématique de la déficience intellectuelle auprès des jeunes du niveau primaire. Par le biais de cette activité, nous souhaitons diminuer les préjugés et l intimidation pouvant être vécus par les personnes ayant une déficience intellectuelle. Ayant été montée selon les exigences ministérielles, cette activité pourra donc se fondre aux objectifs d enseignement déjà établis. Un diaporama préalablement monté permettra une activité interactive sur TNI visant à questionner les jeunes face à la problématique. Les réponses écrites et parfois interactives permettront de répondre aux questions posées par le biais d un quiz. Des questions ouvertes permettront également la discussion en classe face à chacun des sujets pour l intervenant. À la fin de l activité, les jeunes devraient être davantage en mesure de connaître la problématique et contrer l intimidation et les préjugés face à la déficience intellectuelle. Ils connaîtront également les comportements à privilégier face à ces personnes ayant une déficience intellectuelle afin de faciliter leur intégration et les contacts lors de rencontre. Activité : 1. Lors de l activité de départ, il est suggéré de laisser 5 minutes à l enfant pour compléter leur fiche descriptive comme expliquée à la diapositive Par la suite, les enfants pourront, à la diapositive suivante, écouter une vidéo d une jeune ayant une déficience intellectuelle afin de pouvoir par la suite comparer leur fiche descriptive. Le but étant de faire le lien entre l activité et la vidéo. Par cela, il est visé d amener l élève à réaliser qu il y a plus de ressemblances que de différences entre eux et la jeune Laurence. Un tableau est fourni pour la comparaison afin qu il puisse être complété sur TNI. Par la suite, un dernier vidéo est fourni afin de pouvoir également entendre la fiche descriptive d une personne ayant une déficience intellectuelle étant rendue à l âge adulte. 2

3 Diapositive 8 sur la définition de la déficience. Voici les différents aspects qui peuvent être limités et expliqués avec des exemples concrets: Au niveau intellectuel Il est plus difficile pour eux de faire certains apprentissages au niveau académique. Ils ont plus de difficultés à comprendre certaines consignes et ils peuvent avoir plus de difficultés à s exprimer. Au niveau adaptatif Il est plus difficile pour eux de s adapter à de nouvelles situations (ex : déménagement, changement de classe, changement à l horaire ). Ils peuvent ne pas savoir de quelle façon réagir ou quoi faire. Lorsqu ils vivent des obstacles (ne pas trouver leur manteau, d être rejetés à la récréation, etc ) ils ont également plus de difficultés à trouver des solutions. Définition de différents aspects au niveau adaptatif Conceptuel Ils peuvent avoir de la difficulté à s orienter dans l espace. Il peut être plus long pour eux de connaître le trajet pour se rendre de la classe à la salle de bain par exemple. Le fait de se situer dans le temps est également plus difficile pour eux. L apprentissage de l horaire de la journée peut être plus long pour les personnes ayant une déficience intellectuelle. Social Il peut être plus difficile pour eux d entrer en relation avec les autres pour se faire des amis. Ils peuvent être malhabiles et avoir de la difficulté à décoder le non verbal. (Ex : Si ton visage démontre que tu as peur ou que tu es en colère, il n arrivera pas à le décoder en te regardant). Certaines personnes sont aussi très affectueuses. Elles ont de la difficulté à connaître les limites de ce qu on peut faire ou ne pas faire. (Ex : Elles vont aimer prendre quelqu un dans leurs bras et lui faire un câlin même si elles ne connaissent pas cette personne). Il est important de lui montrer qu on salue seulement de la main ou qu on se donne une poignée de main. 3

4 Activité de la vie quotidienne Par rapport aux pratiques quotidiennes de la vie courante comme conduire une voiture, faire à manger, faire ses achats, une personne ayant une déficience intellectuelle peut y éprouver plus de difficultés ou avoir besoin d un support. Quiz Par la suite, huit questions sont formulées afin de susciter la réflexion et permettre ainsi des échanges interactifs auprès du groupe classe. Également, trois vidéos sont insérées afin que les jeunes puissent voir concrètement le quotidien d une personne ayant une déficience intellectuelle. Diapositive 31 (vidéo de Christian) Durant la vidéo, il est question de l A.I.S, du Rabaud et de l École les Sources. Voici une description de ces ressources : AIS L Association pour l Intégration Sociale (AIS) est un organisme communautaire qui a pour mission de promouvoir l intégration des personnes ayant une déficience intellectuelle à travers différentes activités de loisirs. Le Rabaud Plateau de travail adapté pour les personnes ayant une déficience intellectuelle. L École les Sources L École les Sources est un milieu où les personnes ayant une déficience intellectuelle vont pour continuer de développer leurs connaissances sur différents sujets et pour développer leur autonomie (apprendre à faire le lavage, la cuisine, utiliser le taxi bus, etc.). Il peut être possible d aller visiter l école en contactant M me Lucille Falardeau ou M. Guillaume Surprenant au (418) poste

5 En terminant, voici, à travers la compétence 1 «Réfléchir sur des questions d éthiques», les connaissances liées à ce thème qui seront abordées à travers le quiz. Compétences visées Compétence 1 : Réfléchir sur des questions d éthiques Connaissances liées aux thèmes en éthique B. DES EXIGENCES DE L INTERDÉPENDANCE ENTRE LES ÊTRES HUMAINS ET LES AUTRES ÊTRES VIVANTS 3. Nommer des valeurs qui balisent les comportements dans la famille et à l école (ex. : partage, attention accordée à l autre, sécurité, respect). 5. Donner des exemples d actions qui peuvent favoriser le bien être des êtres vivants (ex. consoler un ami, partager ses jouets, nourrir un animal domestique). 6. Donner des exemples d actions qui peuvent nuire à des êtres vivants (ex. : dire des choses blessantes, frapper un animal, arracher une plante). 7. Nommer des personnes ou des groupes qui posent des actions pour protéger des êtres vivants (ex. : policiers, brigadiers scolaires, Société protectrice des animaux). C. LES RELATIONS INTERPERSONNELLES DANS DES GROUPES 7. Expliquer comment des relations interpersonnelles peuvent contribuer ou nuire à l épanouissement des membres d un groupe (ex. : quand le capitaine d une équipe encourage les joueurs, ces derniers se sentent appréciés et cela renforce leur estime d eux mêmes; un joueur qui se sent rejeté par les membres de son équipe a de moins en moins confiance en lui). 5

6 D. DES EXIGENCES DE LA VIE DE GROUPE 1. Expliquer comment des comportements, des attitudes ou des actions peuvent favoriser la vie de groupe (ex. : en adoptant une attitude calme en classe, chacun contribue à un climat agréable et propice au travail et par la suite, tout le groupe en bénéficie). Outils de sensibilisation au potentiel éducatif des personnes handicapées 2. Expliquer comment des comportements, des attitudes ou des actions peuvent nuire à la vie de groupe (ex. : insulter un ami ou parler contre lui provoque une tension dans le groupe et peut entraîner des conflits). 3. Expliquer comment des valeurs balisent la vie de groupe (ex. : la valeur de respect amène les élèves à attendre leur droit de parole et permet à chacun de s exprimer sans se faire interrompre). 7. Nommer des conditions qui favorisent le bien être personnel des membres d un groupe (ex. : le partage du matériel dans la classe, la mise en place d une procédure pour la gestion des conflits). E. Des personnes membres de la société 3. Expliquer comment les différences entre les personnes peuvent être une source d enrichissement (ex. : les échanges avec un correspondant d un autre pays permettent des découvertes enrichissantes (musique, recettes, valeurs, façons de vivre, etc ). 5. Donner des exemples de préjugés, de généralisation ou de stéréotypes présents dans la société (préjugé : c est certainement lui qui a fait cela, il est le chef de son groupe; généralisation : mon voisin aime la chasse, donc les hommes aiment tous cette activité; stéréotype : les enfants qui viennent de ce quartier sont plus intelligents que ceux des autres quartiers). 6

7 F. Des exigences de la vie en société 1. Indiquer ce qui permet de distinguer une action acceptable d une action inacceptable (ex. : l action entraîne t elle un préjudice, une blessure, un malaise, une injustice). 2. Expliquer comment des actions ou des attitudes peuvent favoriser la vie en société (ex. : dénoncer une personne que l on surprend à voler contribue à l amélioration de la sécurité du quartier). 7

Services Aux Victimes

Services Aux Victimes Services Aux Victimes I n i t i a t i v e s Avez-vous besoin d un plan de sécurité? Guide à l intention des personnes qui se trouvent dans des relations abusives Qu est-ce qu un plan de sécurité? Il s

Plus en détail

«Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA

«Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA ID: «Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA Swiss children s objectively measured physical activity Questionnaire pour les parents sur

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Mutuelle Petite Enfance Lafayette

Mutuelle Petite Enfance Lafayette Mutuelle Petite Enfance Lafayette Page 1 sur 8 1 PRESENTATION Le relais d assistantes maternelles «Canne à Sucre» se situe au 197 cours Lafayette 69006 LYON. Le relais assistantes maternelles «Canne à

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Thématiques Questions possibles berufsfeld/fach

Thématiques Questions possibles berufsfeld/fach LEARNING FOR THE PLANET Liste des sujets Vous cherchez une inspiration pour votre sujet Vous pouvez lire la liste ci-dessous et voir quel thème éveille votre intérêt. Examinez les questions correspondantes.

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS

MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS OUTIL PRATIQUE L Arene propose aux porteurs de projet de plan de déplacements d école deux modèles de questionnaire modifiables et reproductibles

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

Observatoire de l Enfance, de la Jeunesse et de l Aide à la Jeunesse. Audition au Sénat Lundi 11 mai 2015

Observatoire de l Enfance, de la Jeunesse et de l Aide à la Jeunesse. Audition au Sénat Lundi 11 mai 2015 Observatoire de l Enfance, de la Jeunesse et de l Aide à la Jeunesse Audition au Sénat Lundi 11 mai 2015 Plan Comment écouter les enfants vivant dans la pauvreté? Ce que l on en apprend? Comment traduire

Plus en détail

en Bref Pédibus : Aller Pédibus c est : Pédibus en toute assurance :

en Bref Pédibus : Aller Pédibus c est : Pédibus en toute assurance : en Bref Une nouvelle façon d aller à l école : un ramassage organisé, à pied, d une caravane d enfants : C'est un groupe d'écoliers conduit à pied par des adultes (souvent des parents) bénévoles, qui suit

Plus en détail

0. PRÉSENTER L OBJECTIF GÉNÉRAL ET LES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES DU MODULE

0. PRÉSENTER L OBJECTIF GÉNÉRAL ET LES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES DU MODULE FICHE D ACTIVITÉ Module 03 / Activité 01 Jeu de rôle ABCD POINT D ANIMATION Chaque groupe doit être constitué de 4 personnes. 0. PRÉSENTER L OBJECTIF GÉNÉRAL ET LES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES DU MODULE (les

Plus en détail

PROCÉDURES POUR UNE VIE SCOLAIRE SAINE ET HARMONIEUSE

PROCÉDURES POUR UNE VIE SCOLAIRE SAINE ET HARMONIEUSE SYSTÈME DISCIPLINAIRE DE L ÉCOLE RÈGLES DE VIE DE L ÉCOLE : RESPECT ET SÉCURITÉ Approuvées le 25 mars 2013 (CE 12/13 28) Les manquements à ces règles seront considérés comme majeurs. Ils seront consignés

Plus en détail

C est quoi l intimidation?

C est quoi l intimidation? C est quoi l intimidation? Définition de l intimidation (Olweus, 1996) : «Un élève est intimidé ou victimisé lorsqu il est exposé de façon répétée et soutenue à des gestes négatifs de la part d un ou de

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION SENIOR NOM : PRENOM : Page 1 sur 7

DOSSIER INSCRIPTION SENIOR NOM : PRENOM : Page 1 sur 7 DOSSIER INSCRIPTION SENIOR NOM : PRENOM : Page 1 sur 7 IDENTITE Nom : Prénom : Coller une photo d identité ici Sexe : M F Date de naissance / / Age : ans Votre conjoint (si / / Age : ans couple) Lieu de

Plus en détail

EN TOUT TEMPS ET EN TOUS LIEUX, EN GESTES COMME EN PAROLES, JE RESPECTE TOUTES LES PERSONNES DE L ÉCOLE, ADULTES ET ENFANTS

EN TOUT TEMPS ET EN TOUS LIEUX, EN GESTES COMME EN PAROLES, JE RESPECTE TOUTES LES PERSONNES DE L ÉCOLE, ADULTES ET ENFANTS EN TOUT TEMPS ET EN TOUS LIEUX, EN GESTES COMME EN PAROLES, JE RESPECTE TOUTES LES PERSONNES DE L ÉCOLE, ADULTES ET ENFANTS ÉCOLE DU MOULIN Bonjour à toi, Tu sais, sans doute, que pour vivre ensemble dans

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort Année 2014-2015 Contact Service Éducation : 04 90 59 11 05 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A2. Alors, raconte!

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A2. Alors, raconte! ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau A2 Alors, raconte! Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain,

Plus en détail

PETIT GUIDE DES FÊTES COMMERCIALES PETIT GUIDE DES FÊTES COMMERCIALES. Charité ou solidarité? Charité ou solidarité?

PETIT GUIDE DES FÊTES COMMERCIALES PETIT GUIDE DES FÊTES COMMERCIALES. Charité ou solidarité? Charité ou solidarité? Un outil produit par le www.100detours.org www.mepacq.qc.ca Diffusez, partagez ou... recyclez-moi. PETIT GUIDE DES FÊTES COMMERCIALES ou survivre à toutes les fêtes en restant près de ses valeurs Charité

Plus en détail

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT?

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? Élisabeth Mazalon et Sylvain Bourdon Université de Sherbrooke

Plus en détail

Français langue seconde : français de base

Français langue seconde : français de base Français langue seconde : français de base 1 Programme d études et guide d enseignement 2 3 4 Ministère de l Éducation Educational Programs & Services C.P. 6000 2005 Ministère de l Éducation Educational

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS Conseils et strategies pour les devoirs Lorsque Hal Gill était jeune, le hockey n était pas son unique priorité. Les devoirs ont toujours été important aussi. Hal ne pouvait rien faire avant d avoir complété

Plus en détail

Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire GUIDE D ANIMATION ( DVD inclus)

Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire GUIDE D ANIMATION ( DVD inclus) Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire GUIDE D ANIMATION ( DVD inclus) GUIDE D ANIMATION Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire Responsable du projet

Plus en détail

Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité

Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité Décharge de responsabilité : Le présent document est un guide en langage simple destiné à vous aider à mieux comprendre le Règlement sur les

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Sondage sur le climat. scolaire. Sondage auprès des élèves de la 4 e à la 6 e année sur : l équité et l éducation inclusive l intimidation/harcèlement

Sondage sur le climat. scolaire. Sondage auprès des élèves de la 4 e à la 6 e année sur : l équité et l éducation inclusive l intimidation/harcèlement Sondage sur le climat scolaire Sondage auprès des élèves de la 4 e à la 6 e année sur : l équité et l éducation inclusive l intimidation/harcèlement Nom de l école Numéro d identification de l école Nom

Plus en détail

Le Pédibus. Petit guide, trucs et astuces. www.pedibus.ch et www.pedibus-geneve.ch informations & contacts: coordinatrice@pedibus-geneve.

Le Pédibus. Petit guide, trucs et astuces. www.pedibus.ch et www.pedibus-geneve.ch informations & contacts: coordinatrice@pedibus-geneve. Le Pédibus www.pedibus.ch et www.pedibus-geneve.ch informations & contacts: coordinatrice@pedibus-geneve.ch Petit guide, trucs et astuces Contacts Coordination du Pédibus (ATE-GAPP) Françoise Lanci-Montant,

Plus en détail

BILAN NAP : 06/11/2014 Ecole chef lieu, Les Crues

BILAN NAP : 06/11/2014 Ecole chef lieu, Les Crues BILAN NAP : 06/11/2014 Ecole chef lieu, Les Crues Mise en place des NAP : Mai juin : Création des fiches d inscription, du règlement. Réflexion sur l organisation du service, des achats, recrutement. Aout

Plus en détail

Thomas Dutronc : Demain

Thomas Dutronc : Demain Thomas Dutronc : Demain Paroles et musique : Thomas Dutronc Mercury / Universal Music Thèmes La conception de la vie, la joie de vivre, l insouciance. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner son avis,

Plus en détail

L ENFANT EN DEUIL Conseils aux parents et à l entourage

L ENFANT EN DEUIL Conseils aux parents et à l entourage LES ACCOMPAGNEMENTS PROPOSÉS As trame propose différentes formes de soutien aux familles concernées par une situation de deuil. Pour les enfants et les adolescents : suivis en groupe, en individuel, en

Plus en détail

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence Justice alternative Lac-Saint-Jean Printemps 2013 OBJECTIFS Démystifier la problématique violence. Promouvoir les solutions pacifiques en matière de résolution de

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

L ordinateur et votre enfant

L ordinateur et votre enfant L ordinateur et votre enfant Nous nous trouvons présentement dans une ère où les appareils électroniques font partie intégrante de la vie des enfants. Cela a mené beaucoup d effets positifs au plan des

Plus en détail

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Le grand-petit journal Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Les Journées de la persévérance scolair e (JPS) rappellent l importance de la persévérance et de la réussite scolaire des

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

KEEZAM 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,... Fiche Animateurs

KEEZAM 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,... Fiche Animateurs KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Animateurs Nombre de pages : 8 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,...

Plus en détail

!!!!!!!!!!!!!! !!!!!! FICHE CYBER HARCÈLEMENT D'ANIMATION :

!!!!!!!!!!!!!! !!!!!! FICHE CYBER HARCÈLEMENT D'ANIMATION : FICHE D'ANIMATION : CYBER HARCÈLEMENT 1. INTRODUCTION 3 2. PROGRAMME & TIMING : CYBER HARCÈLEMENT 4 3. L'ANIMATION 5 1. La thématique : 5 2. Intentions et objectifs : 5 3. Le public 5 4. Les conditions

Plus en détail

FORMATIONS AUTOMNE/HIVER 2014

FORMATIONS AUTOMNE/HIVER 2014 FORMATIONS AUTOMNE/HIVER 2014 Projets de formation validés par la Commission Paritaire Nationale Emploi Formation et financés par Uniformation au titre du projet de branche des Régies de Quartier et de

Plus en détail

Favoriser l'attachement sécurisant chez les bébés et les jeunes enfants : Le Cercle de sécurité

Favoriser l'attachement sécurisant chez les bébés et les jeunes enfants : Le Cercle de sécurité Favoriser l'attachement sécurisant chez les bébés et les jeunes enfants : Le Cercle de sécurité Congrès Enfanter le monde 26 novembre 2010 Claud Bisaillon, Ph.D. Psychologue, professeure Plan de la présentation

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR l. HORAIRES De 8h à 11h30 et de 13h30 à 16h00 les lundi, mardi, jeudi et vendredi Classe maternelle

Plus en détail

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Document conçu et réalisé par Danièle Beaudoin, Marina Drolet, Isabelle Gagné et Éloise Lavoie révisé par Liette Champagne Le

Plus en détail

Mon cerveau a ENCORE besoin

Mon cerveau a ENCORE besoin LUNEtt Mon cerveau a ENCORE besoin ES de Le partage des tâches : qui fait quoi? Le partage des tâches à la maison est source de stress et de conflits pour plusieurs couples. Le problème est souvent encore

Plus en détail

Code de vie St-Norbert

Code de vie St-Norbert Code de vie St-Norbert 1. Tenue vestimentaire Je suis propre et je porte des vêtements et accessoires convenables, de bon goût et décents. Pour les journées chaudes, je porte un chandail à manches courtes

Plus en détail

Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011

Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011 Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011 Notions importantes : Dans les bilans présentés ci-dessous, les consommations d énergie (électricité

Plus en détail

REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE DU RPI OZENAY-PLOTTES ECOLE LES JOYEUX CARTABLES

REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE DU RPI OZENAY-PLOTTES ECOLE LES JOYEUX CARTABLES REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE DU RPI OZENAY-PLOTTES ECOLE LES JOYEUX CARTABLES Article 1 Bénéficiaires Le restaurant scolaire municipal accueille les enfants scolarisés dans les écoles DU RPI OZENAY-PLOTTES.

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

M me Melanson 1. RECONNAÎTRE 2. VÉRIFIER. Avant d agir, posez-vous les questions suivantes :

M me Melanson 1. RECONNAÎTRE 2. VÉRIFIER. Avant d agir, posez-vous les questions suivantes : Cas n o 1 M me Melanson M me Melanson (75 ans) vit dans une région rurale de la Nouvelle-Écosse. Sa fille aînée, Caroline (54 ans), est retournée vivre avec elle il y a cinq ans après le décès du mari

Plus en détail

Compréhension de l oral

Compréhension de l oral 1 DOCUMENT RÉSERVÉ AUX CORRECTEURS CORRIGÉ ET BARÈME Compréhension de l oral 25 points Répondez aux questions en cochant ( ) la bonne réponse, ou en écrivant l information demandée. EXERCICE 1 5 points

Plus en détail

Synthèse Mon projet d emploi

Synthèse Mon projet d emploi Synthèse Mon projet d emploi Nom : Date : Complété par : TÉVA Estrie 2012 La synthèse permet de recueillir les informations notées dans les questionnaires et de constater les ressemblances et les différences

Plus en détail

Sommaire I- L ENFANT II- LA FAMILLE III- LE REPAS IV- L ACTIVITE V- L ENVIRONNEMENT. 8 La communication 9 Les partenaires 10- L évaluation 11- Annexe

Sommaire I- L ENFANT II- LA FAMILLE III- LE REPAS IV- L ACTIVITE V- L ENVIRONNEMENT. 8 La communication 9 Les partenaires 10- L évaluation 11- Annexe Année Scolaire 2014/2015 Projet Pédagogique de la ville de Feurs Multi-sites Accueil de Mineurs L Abri des Lutins & Le Paradis des Dauphins Coordinateur : M. BONHOMME VIRGINIE Référentes sur sites : Mme

Plus en détail

nendaz Location AppartemenT A la saison Immeuble Beausite L un des premiers immeubles de la station à quelques mètres des remontées méchaniques

nendaz Location AppartemenT A la saison Immeuble Beausite L un des premiers immeubles de la station à quelques mètres des remontées méchaniques nendaz Location ppartement la saison Nendaz Immeuble Beausite L appartement Idéalement localisé, sur le domaine des quatres vallées L un des premiers immeubles de la station à quelques mètres des remontées

Plus en détail

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Paola Biancardi Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Le CVE de Grattapaille dans lequel je travaille comme directrice, se trouve dans les hauts de Lausanne et regroupe deux sites : la Nurserie Sous-Bois

Plus en détail

Au nom de toute la grande équipe de l école des Cœurs-Vaillants, nous vous souhaitons une bonne année scolaire 2015 2016.

Au nom de toute la grande équipe de l école des Cœurs-Vaillants, nous vous souhaitons une bonne année scolaire 2015 2016. Septembre 2015 Bonjour à toutes et à tous! Déjà un an pour l école des Cœurs-Vaillants! C est un deuxième départ où engagement, respect et bien-être seront au rendez-vous. Ainsi, nous souhaitons que l

Plus en détail

Ah! Les bonnes soupes de Claude Boujon

Ah! Les bonnes soupes de Claude Boujon Prénom : date : Ah! Les bonnes soupes de Claude Boujon Fiche 1 1. Reconstitue la couverture de l album : Complète la fiche d identité de l album. Titre : Auteur : 2. Réponds aux questions par une phrase

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010 FORMATION D UN CLUB DE MARCHE Novembre 2010 Vieillir est un processus continu, progressif et irréversible. C est une dure réalité qui nous rattrape un peu plus chaque jour. Il s inscrit dans le continuum

Plus en détail

A travers nos formations, vous contribuez à votre valeur ajoutée.

A travers nos formations, vous contribuez à votre valeur ajoutée. Depuis plus de 10 ans, nous proposons des solutions adaptées à votre entreprise en mettant à votre disposition ses compétences pour développer le talent de vos collaborateurs par des méthodes originales,

Plus en détail

École Le Petit Prince

École Le Petit Prince École Le Petit Prince 44, rue de Juan-les-Pins, Gatineau (Québec) J8T 6H2 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Procès verbal Mercredi 9 octobre 2013, à 19 h Sont présents : André Côté Parent Katya Coulombe Parent Martine

Plus en détail

Introduction par effraction

Introduction par effraction Introduction par effraction Les gens qui sont victimes d une introduction par effraction peuvent être affectés pour d autres raisons que la perte de leurs biens. Ils peuvent ressentir de fortes émotions

Plus en détail

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour aider votre enfant atteint de TDAH Même si le traitement par VYVANSE peut permettre de gérer les symptômes du TDAH,

Plus en détail

Activités pour le début de l année scolaire

Activités pour le début de l année scolaire Activités pour le début de l année scolaire A. Dans une classe primaire. 1. Les photos : Le premier jour de la nouvelle classe, prenez une photo individuelle de chaque élève et plusieurs de la classe ensemble.

Plus en détail

DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR

DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR Organisation pédagogique du séjour de vacances de La Marmotane 2015 DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR I. Descriptif Le séjour de vacances de l association La Marmotane (6 rue de la Fontaine 67 870

Plus en détail

Dossier complémentaire pour l analyse de cas

Dossier complémentaire pour l analyse de cas Niveaux d analyse Les facteurs à prendre en compte : L institution Les valeurs de l Institution sont éloignées/proches des valeurs de l étudiant L enseignant pense qu il est possible de faire évoluer les

Plus en détail

PROJET EDUCATIF CHEVAL ALSACE

PROJET EDUCATIF CHEVAL ALSACE PROJET EDUCATIF CHEVAL ALSACE 1) L organisateur: l association Cheval Alsace L association Cheval Alsace, adhérente à la fédération française d équitation, a été créée en 2007 dans le but de faire découvrir

Plus en détail

SYNTHESE. 62,5% des jeunes trouvent les transports en commun pas assez satisfaisants.

SYNTHESE. 62,5% des jeunes trouvent les transports en commun pas assez satisfaisants. Sur les 16 personnes de 21-25 ans, 56 % sont des femmes, 75 % d entre eux vivent dans Sisteron, 43,75 % sont salariés et 37,5 % sont des Demandeurs d Emploi. 75% des jeunes habitent à Sisteron. 56,25%

Plus en détail

Comprendre les différentes formes de communication

Comprendre les différentes formes de communication Chapitre 2 Communiquer de façon professionnelle 2. Lisez la mise en situation ci-dessous. Ensuite, nommez les attitudes favorisant la communication qui n ont pas été mises en pratique et expliquez votre

Plus en détail

Le Pédibus. Petit guide, trucs et astuces

Le Pédibus. Petit guide, trucs et astuces Le Pédibus Petit guide, trucs et astuces Le chemin de l école s apprivoise! 2 C est en marchant tous les jours vers l école que l enfant apprend les règles de la circulation. Dès ses premiers pas d écolier,

Plus en détail

Journée Continue du Jeune

Journée Continue du Jeune Journée Continue du Jeune DESCRIPTION DU PROJET Nous avons choisi de parler de la journée continue du jeune plutôt que de l écolier, sachant que ce projet va s adresser principalement aux jeunes entre

Plus en détail

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Programme Transit Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Développé par l Association des personnes handicapées de la rive-sud

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL. Unité de médecine-gériatrie «Notre équipe est la vôtre»

GUIDE D ACCUEIL. Unité de médecine-gériatrie «Notre équipe est la vôtre» GUIDE D ACCUEIL Unité de médecine-gériatrie «Notre équipe est la vôtre» 2015 Ce guide a été conçu afin de rendre votre épisode d hospitalisation plus agréable et vous aider à mieux connaître les soins

Plus en détail

Atelier 5 13h00-13h45 Qualité sanitaire des aliments

Atelier 5 13h00-13h45 Qualité sanitaire des aliments En PFMP à l EHPAD, les Alpilles, vous vous occupez ce matin de Mme Leguen. Vous êtes chargé de l amener à la Salle de Bain afin de l aider à sa toilette du visage au. Ensuite Le soir vous devez animer

Plus en détail

Brochure d information. Santé psychologique. Les relations interpersonnelles : une question de mieux-être

Brochure d information. Santé psychologique. Les relations interpersonnelles : une question de mieux-être Brochure d information Santé psychologique Les relations interpersonnelles : une question de mieux-être LES RELATIONS INTERPERSONNELLES : UNE QUESTION DE MIEUX-ÊTRE LE RÔLE DU COMITÉ Le comité de santé

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

Santé psychologique. [ brochure d information ] Les relations interpersonnelles : une question de mieux-être

Santé psychologique. [ brochure d information ] Les relations interpersonnelles : une question de mieux-être Santé psychologique [ brochure d information ] Les relations interpersonnelles : une question de mieux-être Les relations interpersonnelles : une question de mieux-être Le rôle du comité Le comité de santé

Plus en détail

2014/2015 PROJET PEDAGOGIQUE LACANAU SPOT JEUNE

2014/2015 PROJET PEDAGOGIQUE LACANAU SPOT JEUNE 2014/2015 PROJET PEDAGOGIQUE LACANAU SPOT JEUNE S O M M A I R E DIAGNOSTIC TERRITORIAL 1) Description générale.2 2) Problématiques et enjeux 4 OBJECTIFS EDUCATIFS ET PEDAGOGIQUES 1) Le projet éducatif.6

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Le restaurant scolaire est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 12H05 à 13 H30 : Article 2 : ACCES AU RESTAURANT

Le restaurant scolaire est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 12H05 à 13 H30 : Article 2 : ACCES AU RESTAURANT COMMUNE DE NIVILLAC REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE ANNEE 2014-2015 ECOLE PRIMAIRE PUBLIQUE «LES PETITS MURINS» La cantine scolaire a pour objectif d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Dans cet atelier, nous verrons plusieurs façons d intervenir en tant que pair aidant. Anne-Marie Benoit présentera son travail

Plus en détail

Construire et conduire un entretien individualisé Synthèse des travaux de groupe du 10 novembre 2010

Construire et conduire un entretien individualisé Synthèse des travaux de groupe du 10 novembre 2010 Construire et conduire un entretien individualisé Synthèse des travaux de groupe du 10 novembre 2010 1 Entretien d accueil (2 dont 1 avec questionnaire élève de préparation) 2 Entretien de positionnement

Plus en détail

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens.

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Les enfants et la sécurité alentour des Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Qu est-ce que ton chien aime faire avec toi? Qui

Plus en détail

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Numéro : 1. Objet général La présente politique vise à établir les règles applicables

Plus en détail

CET ACM ACCUEILLE 55 ENFANTS SCOLARISÉS DE 3 À 6 ANS. LIEU D ACCUEIL : ÉCOLE MATERNELLE EYDOUX 18, RUE EYDOUX 13006 MARSEILLE

CET ACM ACCUEILLE 55 ENFANTS SCOLARISÉS DE 3 À 6 ANS. LIEU D ACCUEIL : ÉCOLE MATERNELLE EYDOUX 18, RUE EYDOUX 13006 MARSEILLE LE CENTRE SOCIAL JULIEN ORGANISE UN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (ACM) TOUS LES MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES AINSI QUE LE LUNDI, MARDI, JEUDI ET VENDREDI APRÈS L ÉCOLE. CET ACM ACCUEILLE 55 ENFANTS

Plus en détail

Voici des exemples de cyberintimidation :

Voici des exemples de cyberintimidation : LEXIQUE COMMUN DÉFINITIONS Cette section est créée dans le but de disposer d un vocabulaire commun à l ensemble des personnes touchées par le plan de prévention et d intervention pour contrer l intimidation

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Association «Français en Jeu» pour Quartiers 21 juin-septembre 2003 Procès verbal

Association «Français en Jeu» pour Quartiers 21 juin-septembre 2003 Procès verbal Association «Français en Jeu» pour Quartiers 21 juin-septembre 2003 Procès verbal Marianne Weber Sommaire 1. INTRODUCTION...3 2. LES PARTICIPANT-E-S, LES GROUPES, LES RÉSULTATS...4 GROUPE 1...4 GROUPE

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

Lignes directrices relatives à l'hébergement en famille d'accueil des étudiants étrangers en Colombie-Britannique, de la maternelle à la 12 e année

Lignes directrices relatives à l'hébergement en famille d'accueil des étudiants étrangers en Colombie-Britannique, de la maternelle à la 12 e année Lignes directrices relatives à l'hébergement en famille d'accueil des étudiants étrangers en Colombie-Britannique, de la maternelle à la 12 e année ministère de l'éducation - 2015 Introduction À propos

Plus en détail

Contenu du Guide du parent

Contenu du Guide du parent Guide des parents Contenu du Guide du parent Introduction du Guide du parent... 3 Les activités avec les parents.... 4 Rencontres personnelles avec le coach... 4 Petites rencontres entre parents et coach....

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau A2.1 Descripteur global La personne peut : comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment

Plus en détail

Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation.

Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation. Chaque Matin... Chaque heure de MIDI... Chaque AprÈs-midi... Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation. Apprenez comment vous pouvez faire cesser l intimidation. Les communautés et les écoles

Plus en détail

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS VOCABULAIRE LES VACANCES ET LES VOYAGES

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS VOCABULAIRE LES VACANCES ET LES VOYAGES 1 VOCABULAIRE LES VACANCES ET LES VOYAGES 2 VACANCES ET VOYAGES Avoir, prendre des vacances ["les vacances" = toujours au pluriel] Nous aurons des vacances dans deux semaines. Les vacances de la Toussaint,

Plus en détail

Comment ²se ²sentent ²le$ cochon$? Igor ²et ²le$ ²troi$ ²petit$ cochon$ Igoretlestroispetitscochons. Prénom : Date : Sépare les mots.

Comment ²se ²sentent ²le$ cochon$? Igor ²et ²le$ ²troi$ ²petit$ cochon$ Igoretlestroispetitscochons. Prénom : Date : Sépare les mots. LC 5 n Sépare les mots. Igoretlestroispetits Colorie les bons titres. Igor et les froids petits Igor et les trois petites cochonnes Igor et les trois petits Igor et les tous petits Isydor et les trois

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

Rapport candidat. John Sample. 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL

Rapport candidat. John Sample. 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL Introduction 6 juillet 2012 Introduction Toutes les informations contenues dans ce rapport sont confidentielles et uniquement destinées à la personne ayant rempli le questionnaire.

Plus en détail

Centre de ressources pour les familles des militaires de la région de Montréal Military Family Resource Centre Montreal Region.

Centre de ressources pour les familles des militaires de la région de Montréal Military Family Resource Centre Montreal Region. Les déménagements Quel est l impact du déménagement sur la famille Un déménagement représente, pour un enfant, une rupture avec ses repères de vie. Il quitte un environnement sécuritaire parce que connu

Plus en détail