DISTRIBUTION NUMÉRIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DISTRIBUTION NUMÉRIQUE"

Transcription

1 LE MAGAZINE DES ÉQUIPES QUI ASSURENT #39 - MAI 2010 DISTRIBUTION NUMÉRIQUE Les canaux de l avenir 08 > 10 Vision: «Management matters» 02 > 03 // FOCUS Core offer : une bibliothèque d offres à disposition > 04 // BONNE PRATIQUE La diversification en protection : oui, c est possible! > 06 / REGARD Vivian Yang : «Ma mission : développer la coopération régionale en Asie» > 15

2 STRATÉGIE VISION «MANAGEMENT MATTERS» Chacun d entre vous s implique sans relâche au côté de ses collègues, dans son équipe, dans son pays, pour permettre à notre entreprise d atteindre ses objectifs. Depuis son origine, le développement de notre entreprise s est fondé sur la confiance accordée aux femmes et aux hommes qui nous ont rejoints, sur leur esprit d entrepreneur, leur enthousiasme et leur énergie. Ce sont ces qualités qui nous ont permis de doubler notre taille tous les quatre ans et d afficher aujourd hui, sans complexe, nos ambitions. C est là notre culture et nous voulons la préserver. Cela implique, dans un contexte de concurrence toujours plus vive, une méthode managériale particulièrement efficace et innovante. Nous devons progresser vite et principalement dans les quatre domaines suivants: mieux déléguer pour responsabiliser ; savoir prioriser ; améliorer les processus de décision ; prendre du recul pour donner du sens à nos actions et entraîner toutes les équipes de l entreprise. J ai souhaité mettre en place un programme pour progresser dans ces domaines. Les grandes lignes en sont les suivantes: un travail de cross-evaluation entre les différentes entités de notre organisation. L objectif est de mesurer si chacun sert ses clients internes de manière satisfaisante ; des séminaires d entité, à partir des retours de la cross-evaluation, permettront de construire les projets d équipe de chaque entité. Ces projets d équipe permettront ensuite à chaque manager de s engager sur des objectifs de progrès individuels. NOTRE AMBITION :FAIRE PARTIE DES DIX PREMIERS ASSUREURS EUROPÉENS ET ÊTRE LA RÉFÉRENCE MONDIALE EN PARTENARIAT D ASSURANCE. Séminaire Client Driven à Neuilly-sur-Seine, février 2010.

3 02 > 03 Environ 200 managers, représentant 44 entités au siège et à l international, participeront à ce programme. Professionnaliser le management à tous les échelons de l entreprise est aujourd hui un chantier essentiel. En effet, disposer d une stratégie et d objectifs clairement identifiés n est pas suffisant ; la mise en œuvre peut faire gagner ou perdre, et cette mise en œuvre dépend des managers. Croyez bien que je serai particulièrement vigilant sur les progrès attendus en matière de management, car le niveau d efficacité managériale n est pas seulement le gage d un fonctionnement interne satisfaisant, c est aussi, aujourd hui, un levier essentiel de différenciation face à nos concurrents. L efficacité managériale en quatre points v v v v Mieux déléguer pour responsabiliser Savoir prioriser Améliorer les processus de décision Prendre du recul pour donner du sens Éric Lombard, Président-directeur général de BNP Paribas Assurance.

4 STRATÉGIE FOCUS CORE OFFER Une bibliothèque d offres à disposition Apporter au distributeur ce que veut le consommateur: c est le principe qui conduit au développement d un socle d offres cohérent. Un projet qui vise à identifier les produits et les services porteurs d avenir pour les cinq prochaines années. Dirk Westphal/Gettyimages BNP Paribas Assurance ambitionne d être, pour ses partenaires, la plateforme de référence de l assurance. Cela suppose d identifier un socle d offres core offer qui rendra l entreprise capable de répondre à toute demande en la matière. «L approche, nouvelle, est basée sur la réponse aux besoins des clients finaux, alors que traditionnellement nous cherchions avant tout à satisfaire les demandes EN ACTION Core offer : les prochaines étapes de nos partenaires», précise Virginie Korniloff, membre du Comex en charge de la fonction marketing. «Le projet Core Offer doit également nous permettre de réduire le temps de mise à disposition de nouvelles offres, en constituant une boîte à outils facilement utilisable par tous les pays. Cela suppose de rationaliser notre gamme pour la rendre cohérente et dotée d une vraie valeur pour le client.» La définition du socle d offres par zone géographique est largement avancée. Pour l Europe, il reste à faire coïncider sa définition avec l attente des distributeurs, et à écrire l expression des besoins du client avec les équipes des canaux de distribution. En parallèle, il conviendra d étudier la faisabilité informatique et la capacité à porter l offre chez le client final. Déployer la même démarche en Amérique latine et en Asie. Par ailleurs, le socle d offres se définit aussi par «grand partenaire» et «projet»: BDDF avec le développement d une offre Protection à travers le projet Accélération Assurance, Cetelem en Europe ou encore un projet comme l offre Internet B to C. Répondre aux besoins des clients finaux La méthode s appuie sur l analyse d un très grand nombre d études et d enquêtes sur les attentes du consommateur final, recoupées avec l expertise du Groupe BNP Paribas. Les ateliers transverses à différents pays, en Europe, en Amérique latine et en Asie, se multiplient. Ils font apparaître que les besoins sont extrêmement proches, quelle que soit la région et que beaucoup d attentes de clients ne sont aujourd hui pas satisfaites. «Cela nous conforte dans la conviction qu il y a un potentiel important à exploiter, poursuit Virginie Korniloff. En Europe, chantier le plus avancé du projet, nous identifions quatre principaux marchés : santé, protection individuelle, épargne retraite et assurance des emprunteurs. Le socle d offres proposera des solutions pour ces marchés à travers le prisme des attentes du client final. Elles seront définies à partir de la promesse que nous nous engageons à tenir : protéger les revenus, le niveau de vie, la santé, l avenir et les projets du client final.»

5 BUSINESS 04 > 05 PARTENARIAT Santander MONTE EN PUISSANCE Le groupe Santander, à travers sa banque de détail comme avec son pôle crédit à la consommation, est pour Cardif un partenaire dont le potentiel de développement est très important. Quatrième banque mondiale par les profits, le groupe Santander est un acteur que BNP Paribas Assurance ne saurait ignorer. «Santander est un partenaire intéressant à double titre, car il est constitué de deux univers, précise Damian Allepuz, Senior Relationship Manager du compte Santander au sein de l équipe des partenariats globaux. D une part, la banque de détail, avec une présence de Banco Santander en Europe (Espagne, Portugal, Royaume-Uni) et en Amérique latine (Argentine, Brésil, Mexique) et, d autre part, Santander Consumer Finance (SCF), spécialisé dans le crédit à la consommation qui développe ses activités essentiellement en Europe.» Accompagner Santander dans nos implantations communes Début 2010, le partenariat entre Cardif et SCF concerne dix pays: l Allemagne, l Italie, l Espagne, le Royaume-Uni ses principaux marchés, mais aussi le Portugal, l Autriche, les Pays-Bas, la République tchèque, la Slovaquie et la Hongrie. Côté Banco Santander, Cardif a signé des accords avec la banque de détail au Portugal, au Royaume-Uni, au Chili et au Mexique. «La relation commerciale s est intensifiée au cours de l année 2009 et a connu un saut quantitatif majeur, poursuit Damian Allepuz. De telle sorte que Santander représente à l heure actuelle le deuxième partenaire global derrière Personal Finance, avec le plus gros potentiel de développement pour Cardif.» 4 e banque mondiale 91 millions de clients Présent sur 2 continents (Europe et Amérique latine) SANTANDER EST UN PARTENAIRE GLOBAL MAJEUR. SANTANDER EN CHIFFRES MULTISPOTS Ignacio Sainz de Medrano, responsable Cardif péninsule Ibérique, Senior Insurer du compte Santander «Ce partenariat s inscrit dans la décision stratégique de travailler avec les principaux acteurs mondiaux de façon globale. Transformer les partenariats locaux en partenariat global constitue donc un défi, d autant plus remarquable que le niveau d exigence de Santander est très élevé.» Damian Allepuz, Senior Relationship Manager «Nous allons fortement amplifier le partenariat avec Santander: côté SCF, l objectif est de développer, au-delà de l assurance des emprunteurs, la prévoyance individuelle. Côté banque de détail, l enjeu est l extension géographique du partenariat, notamment en Amérique latine.» Daniela Ronchi, directeur commercial Cardif, Italie «Afin d étendre son partenariat réussi en Italie sur la distribution de produits GAP démarré en mai 2008, Cardif a signé fin 2009 un accord avec Santander Consumer Finance. Conclu pour trois années, il porte sur la distribution d assurances des emprunteurs, couplées avec des prêts personnels, auto ou à la consommation, à travers leur réseau et via le télémarketing. Santander deviendra ainsi un partenaire global majeur en Italie.»

6 BUSINESS BONNE PRATIQUE La diversification en protection: OUI, C EST POSSIBLE! La protection offre un large éventail de produits qui va bien au-delà de l ADE. L Amérique latine est un bel exemple de réussite de diversification tandis que l Europe fait ses premiers pas en la matière. Zoom sur ces initiatives. L élargissement de notre gamme de produits est un axe de développement stratégique majeur (voir encadré). Beaucoup de nos implantations sont encore monoproduits : elles ne proposent à leurs partenaires que des offres en ADE. Or, aujourd hui, ces partenaires ont compris que l assurance favorisait la fidélisation des clients et constituait une source de compléments de revenus non négligeable. «Il nous appartient de répondre à leurs attentes en mettant à leur disposition une gamme complète de produits et de services avec le risque de nous faire remplacer par des assureurs généralistes qui pourront fournir ce que nous ne serons pas en mesure de leur proposer», explique Jean-Bertrand Laroche, responsable du canal partenariats. L Amérique latine comme fer de lance Précurseur, la zone Amérique latine a entamé depuis plusieurs années sa démarche de diversification en matière de produits de protection. Il faut dire que, dès sa création, la diversification au sens large a fait partie de la stratégie de la région. «Nous avons toujours cherché à multiplier nos modes de distribution au-delà des agences bancaires, en commercialisant nos produits via le télémarketing, la grande distribution et, déjà, via les canaux digitaux avec le Web et les distributeurs automatiques de billets. Nous avons souhaité élargir notre portefeuille de partenaires en démarchant d autres acteurs que les banques ou les institutions de crédit comme des enseignes de la grande distribution, des financières automobiles ou encore des entreprises de services», rappelle Michel Dubernet. C est donc tout naturellement que les équipes ont aussi cherché à développer leur offre. «Les différents échanges et les réflexions menées avec nos partenaires nous y ont poussés: ils ont exprimé Medioimages/Gettyimages

7 06 > 07 des besoins et nous avons tout fait pour y répondre.» La gamme de produits de protection est ainsi très riche dans tous les pays de la zone et concerne autant les assurances de personnes (ADE, prévoyance individuelle, utilisation frauduleuse de la carte de crédit, contrats obsèques ), que de biens (extensions de garantie, MRH, vol de GSM, assurance auto) ainsi que des produits d assistance (assistance juridique, médicale ). Une diversification payante Cette stratégie s est avérée efficace et les résultats ne se sont pas fait attendre. La part de l ADE dans l activité protection en Amérique latine est ainsi passée de 92 % en 2004 à 70 % en 2009 au bénéfice des autres produits de la gamme. Cardif est désormais le second acteur sur le marché des extensions de garantie au Chili et numéro trois au Brésil où elle se place aussi dans le top 10 des assureurs dans le domaine de la MRH avec 4 % de parts de marché après seulement un an d activité. Force est de constater que la diversification a permis d accélérer la croissance de Cardif dans la région. Les clés du succès selon Michel Dubernet? «L écoute attentive des besoins du partenaire, l échange de bonnes pratiques commerciales entre les différents pays à travers des rencontres spécifiques et le levier de la mobilité interne de collaborateurs pour diffuser une vision commune.» L Europe dans les starting-blocks Avec le rachat en 2009 d UBI Assicurazioni, l un des leaders sur le marché du dommage en Italie, Cardif se dote d une nouvelle expertise pour enrichir sa gamme de produits de protection. Grâce à cette acquisition, la filiale italienne devrait prochainement démarrer de nouvelles activités en proposant, entre autres, des contrats auto et multirisques habitation. En France, le projet Accélération Assurance vise à développer la vente de produits de protection au sein du réseau BDDF. «Notre niveau actuel de production ne correspond pas à la part de marché que nous pouvons légitimement atteindre. Ce projet constitue donc un levier de développement important», explique Virginie Korniloff, membre du Comex en charge du canal BNP Paribas Retail Banking. «Nous allons doter le réseau BDDF d une gamme de produits de protection riche et cohérente, en phase avec les attentes des clients de BDDF, et accompagner les conseillers de clientèle dans la vente de ce type d offres.» Un projet qui va prochainement être étendu aux autres réseaux retail du Groupe, en Italie, en Ukraine, en Turquie, en Pologne avec Fortis Soit de belles perspectives de développement pour BNP Paribas Assurance et ses partenaires. EN PERSPECTIVE Devenir leader mondial sur le marché de la protection BNP Paribas Assurance a pour ambition de devenir un leader mondial sur le marché de la protection. Mettre à disposition de nos partenaires une gamme de produits plus riche et plus large contribue à l atteinte de cet objectif. Les équipes marketing ont ainsi pour mission de développer un socle d offres tant en épargne qu en protection pour disposer d une gamme de produits plus étendue, globale et cohérente en phase avec les attentes des clients finaux (cf. article page 04). L ÉCOUTE DES ATTENTES DES PARTENAIRES ET DES BESOINS DES CLIENTS FINAUX EST ESSENTIELLE.

8 BUSINESS DOSSIER Distribution numérique LES CANAUX DE L AVENIR Accompagner nos partenaires, conquérir de nouveaux clients, innover, trouver des modes de distribution alternatifs aux réseaux traditionnels: autant de bonnes raisons d investir dans la distribution numérique. Personne aujourd hui ne peut y échapper, le numérique est partout! Le Web bien sûr, mais également le téléphone, mobile ou non, les smartphones, les bornes interactives font désormais partie du quotidien des consommateurs qui n hésitent plus aujourd hui à les utiliser pour comparer, acheter Difficile donc pour BNP Paribas Assurance de ne pas s intéresser de près à ces nouveaux canaux de distribution. Et lorsque l on interroge François Monboisse, Président de la Fevad (voir encadré) sur l opportunité de se lancer dans l aventure, la réponse est sans appel: «Il faut y aller.» Il s agit toutefois, pour BNP Paribas Assurance, d aborder ces canaux de l avenir de façon raisonnée. C est pourquoi, en 2009, une réflexion stratégique s est mise en place avec en point d orgue: la création du canal Digital & Brokers (1), sous la responsabilité de Stanislas Chevalet. Accompagner nos partenaires dans leurs projets d e-assurance «Un modèle de développement comme le nôtre ne peut faire l économie d une Zak Kendal/Gettyimages

9 08 > 09 réflexion en profondeur sur l impact des nouvelles technologies», annonce Gregory Desfosses, directeur Digital au sein du canal Digital & Brokers. «Tous nos partenaires vont se développer sur le Web, mais aussi en téléphonie mobile ou sur des bornes interactives Il est donc impératif de les accompagner en leur proposant des solutions d assurance adaptées à l e-business.» Le Digital a donc ainsi pour vocation d être un centre de compétences transversal destiné à servir les besoins des trois canaux. «Pour ce faire, nous devons nous doter d outils et de savoir-faire spécifiques.» D où la nécessaire internalisation de compétences liées aux nouvelles technologies. Des recrutements ont ainsi été menés ou sont en cours en France, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. Renforcer la relation B to B L un des objectifs de la distribution digitale est donc de renforcer la relation partenariale. Ainsi, le projet I-Connect, pour Insurance Connect, développé avec IBM, vise à créer une plateforme permettant de s interfacer plus facilement avec les systèmes d information de nos partenaires. I-Connect est multipays (huit pays européens) et multipartenaire. Une même «brique» produit est duplicable facilement chez plusieurs partenaires. Aller sur Internet? La question ne se pose plus, il faut y aller, et vite. François Monboisse, directeur du développement Internet international de la Fnac et président de la Fédération de l e-commerce et de la vente à distance (Fevad) Pour comprendre la dimension qu a prise la distribution sur Internet, les chiffres constituent le plus éloquent des discours. En France, les ventes sur Internet ont connu 29 % de croissance en 2009, après 33 % en Elles représentent 240 millions de transactions et 25 milliards d euros d achats. Ce chiffre est de 50 milliards au Royaume-Uni, où il y a deux fois plus d habitants connectés. Malgré la crise, de nombreux sites ont été lancés: un autoentrepreneur sur quatre a ouvert le sien et les créateurs d entreprise pensent systématiquement à la distribution sur Internet. De grandes enseignes comme H&M ou Zara vont ouvrir leur site marchand en 2010 tout en veillant à ce que le site ne cannibalise pas le réseau de magasins. L assurance dans tout cela? Elle est déjà sur Internet, notamment avec les comparateurs et le développement de ce type de services va encore s accélérer. La question d y aller ou pas ne se pose plus : il faut y aller, et vite! Car ce que les clients apprécient avant tout, c est d être libérés de la pression du vendeur. Ils recherchent également le choix et des produits et services moins chers. Liberté, choix, prix C est sur ce trio gagnant que s est construite dans les années 1970 la révolution de la distribution avec le développement des hypermarchés. Nous allons connaître un phénomène semblable sur Internet. En cas de besoin, la plateforme pourra également accueillir les produits proposés par d autres fournisseurs (une assurance auto par exemple). I-Connect fournit des applications de vente et d après-vente utilisables par les vendeurs des partenaires dans une démarche B to B, et même, à travers le Web, par leurs clients finaux, dans une démarche B to B to C. La plateforme s appuie sur un socle de produits d assurance (ADE, extensions de garantie, produits d épargne ) qui évoluera en fonction des opportunités dans le respect de la core offer du marketing et de composants (reporting de trafic, reporting CRM, paiement en ligne ) qui représentent autant de nouveaux atouts dans notre offre. Initié en février 2009, cet outil puissant sera opérationnel à la fin de l année (1) Nouvelle appellation du canal alternatif.

10 BUSINESS NOUS DEVONS PROPOSER DES SOLUTIONS D E-ASSURANCE À NOS PARTENAIRES. Le premier partenaire à en bénéficier sera Personal Finance dans le cadre du projet Cetelem Banque, avec une offre en épargne et en protection. Autre développement s appuyant sur I-Connect : les extensions de garantie pour Cardif Pinnacle au Royaume-Uni. Saisir les opportunités en B to C Le numérique permet aussi de s adresser plus facilement au client final. «Même si notre modèle traditionnel est le B to B to C, où le partenaire est intermédiaire entre Cardif et l assuré, nous ne nous interdisons pas de saisir, quand elles se présentent, les opportunités qui nous permettraient de toucher directement le consommateur», explique Stanislas Chevalet. Ainsi, les récentes compétences acquises par les équipes Digital permettent aussi d identifier des usages inédits comme la proposition d offres contextuelles en fonction de la localisation du prospect une assurance neige s il se trouve dans une station de ski par exemple identifiée grâce au GPS de son smartphone. Autant d opportunités de développement tant en B to B qu en B to C. Le Royaume-Uni déjà bien avancé Une évolution que Cardif Pinnacle a déjà anticipée en procédant, dès 2008, à deux acquisitions ciblées: Direct Life & Pension Services, spécialiste de l assurance temporaire décès qui propose déjà ses contrats via Internet, tout comme Warranty Direct, leader des extensions de garantie automobile. Cardif Pinnacle est aussi la première filiale à s être lancée sur le Net en ciblant le client final avec son portail helpucover.co.uk (cf. Multi 37 p. 08). On le comprend, le Royaume-Uni, où le nombre d internautes est deux fois plus important qu en France, est bien avancé dans la réponse à l évolution du marché, marquée par la montée en puissance d Internet et du phoning. «Si nos objectifs à court terme en matière de chiffre d affaires sont assez modestes, nous savons que le train va prendre de la vitesse. Et nous sommes montés à bord!»conclut Stanislas Chevalet. Zak Kendal/Gettyimages Bruno Leresche, responsable des services à la personne au sein de BNP Paribas «Le site Cnikel.com s inscrit dans le développement de BNP Paribas Assurance dans les services à la personne. Il sera en France le premier site intégralement dédié aux intervenants prestataires de services, où les consommateurs pourront chercher, comparer et choisir les intervenants.» Marton Hendriksen, responsable marketing Cardif, Pays-Bas «Aux Pays-Bas, les canaux de distribution alternatifs gagnent en importance, et 60 % des internautes qui achètent en ligne sont des femmes. Ce sont elles que cible notre produit de protection EVIE Verzekeringen. Un produit très simple qui sera vendu sur Internet et via le télémarketing.» Jean-Christophe Darbes, Deputy CEO de Cardif, Corée du Sud «En Corée du Sud, le taux d équipement en ordinateur et Internet est l un des plus élevés au monde, avec la Norvège et les Pays-Bas, tandis que plus de 50 % des internautes achètent en ligne. Paradoxalement, l offre d assurances à souscrire en ligne est rare. Cardif peut donc tirer profit de sa situation de fournisseur de solutions d assurance sans réseau propre pour développer une offre Internet avant ses concurrents.» MULTISPOTS

11 EXPERTISES 10 > 11 PROCESS REGARD SUR LE NAC Le New Activity Committee (NAC) étudie et valide tout projet d une nouvelle activité avant son lancement. Il s assure que le développement des activités est conforme aussi bien à la stratégie et aux objectifs qu à la politique de maîtrise des risques de l entreprise. Le cadre du NAC est défini par le Groupe BNP Paribas : toutes les entreprises du Groupe disposent donc d une procédure semblable à celle de BNP Paribas Assurance. Le principe est simple : le démarrage d une nouvelle activité dans un pays doit systématiquement être validé par le NAC. Qu est-ce qu une nouvelle activité? Elle s apprécie au niveau de chaque pays. Ce peut être un nouveau type de partenaire, un nouveau produit, un nouveau mode de distribution, une nouvelle catégorie de clients. «Le NAC est clé pour notre entreprise, car il nous permet de nous développer de manière cohérente au travers de nos trois canaux de distribution et dans l ensemble de nos pays d implantation tout en conservant le caractère innovant des projets soumis», rappelle Éric Lombard. Un comité d experts pour accompagner et conseiller les entités «Le NAC est un comité pluridisciplinaire réunissant ETO, les directions actuariat, marketing, conformité et contrôle, juridique et fiscale, entre autres, explique Nadège Gaspard, responsable de la coordination du NAC au sein de la direction marketing monde. Outre la validation des caractéristiques du projet sur leurs périmètres de responsabilité respectifs, les différentes fonctions assistent les entités opérationnelles (pays, canal de distribution, etc.), à la demande de ces dernières, dans le développement de la nouvelle activité et dans la préparation de leur dossier NAC.» Le processus du NAC offre un cadre pertinent pour se poser les bonnes questions en amont du lancement d une nouvelle activité. LE NAC EST UNE PROCÉDURE QUI GARANTIT LA COHÉRENCE DE NOS ACTIVITÉS ET LA MAÎTRISE DE NOS RISQUES PARTOUT DANS LE MONDE. Réunions hebdomadaires et fonctionnement en flux tendu Les entités opérationnelles sont les premières responsables de leurs activités et des risques qu elles génèrent. Elles présentent et défendent elles-mêmes leur dossier devant le NAC et sont responsables de sa mise en œuvre après validation par le comité. Ce dernier se réunit toutes les semaines sous la présidence de la direction générale. Il fonctionne en flux tendu et étudie les dossiers sous cinq jours pour éviter tout frein dans le développement des activités. Au cours du deuxième semestre 2009, il a étudié 22 dossiers, portant sur quinze pays. Plus de 60 % des dossiers soumis ont été validés avec des conditions de mise en œuvre ; un seul a été refusé. «Le NAC est encore récent dans notre entreprise : le processus est perfectible et continue donc à s améliorer. Une nouvelle procédure devrait être diffusée prochainement, précisant les règles de fonctionnement du NAC.» Artpartner-images/Gettyimages

12 EXPERTISES ARCHITECTURE D ENTREPRISE DES FONDATIONS SOLIDES Rob Atkins/Gettyimages Fortement liée aux fonctions métiers de l entreprise, garante de son système d information et de la solidité de ses processus, l architecture d entreprise est au service de ses clients internes. L architecture d entreprise concerne l ensemble des métiers de BNP Paribas Assurance et son système d information. «Elle utilise un ensemble d outils et de concepts qui permet à l entreprise de modéliser son organisation, ses processus, ses activités et d optimiser son développement et ses investissements IT (Information & Technologies), précise son responsable, Gérard Beaufort. Il s agit d accompagner le développement de l entreprise en assurant un système d information cohérent, pérenne et évolutif.» Les équipes d architectes définissent en effet des règles ainsi qu un cadre cohérent auxquels les différentes équipes métiers et informatiques se réfèrent pour leurs études et projets relatifs au système d information. Par exemple, pour la plateforme de distribution Web I-Connect, les architectes ont validé le modèle de la base de données afin de vérifier son bon fonctionnement tant en épargne qu en protection, et ce, dans plusieurs pays et langues et dans de nombreuses devises, avec de multiples distributeurs. Cette validation s est appuyée sur un modèle de données de référence pour BNP Paribas Assurance. Un cadre commun et cohérent Dans une entreprise de taille mondiale comme BNP Paribas Assurance, amenée à se développer dans différents pays et qui souhaite diversifier ses offres commerciales tout en développant l e-commerce, l architecture d entreprise est un atout. En effet, elle fournit un langage commun, formalise les fonctions de l entreprise et son système d information afin de mieux maîtriser leurs évolutions ainsi que les risques liés aux changements. «Il s agit d un métier de service, pas du tout dogmatique, ajoute Gérard Beaufort. L architecte accompagne les projets, il aide à élaborer des processus standard, en se mettant au service de ses clients internes : pilotes, analystes, responsables d application, mais également décideurs métiers et IT.» L architecte leur propose des solutions types, inscrites dans un cadre, avec des règles et modèles qui concernent la structuration des données, la technologie ou les processus. L architecture d entreprise facilite les analyses d impact lors d un changement et contribue ainsi à l amélioration du time to market. Par exemple, les systèmes d information en France et au Royaume-Uni doivent fournir des services en temps réel à leurs partenaires pour que ces derniers puissent réaliser des simulations sur des produits de protection : ainsi les architectes ont conçu des interfaces fonctionnant pour plusieurs pays. Elles sont utilisées par les partenaires distributeurs depuis leurs propres systèmes de vente, en agence ou sur Internet. Pour en savoir plus : Cartographie des processus métiers et des systèmes d information et dictionnaire de données de BNP Paribas Assurance : Informations groupe/les fonctions/itp/ Notre activité/entreprise Architecture/ Entreprise Architecture Group LanguagE. La démarche d architecture d entreprise du Groupe BNP Paribas : Page d accueil Echo Net/Mes favoris Assurance/ Site de la cartographie d Entreprise (EASY). Pour contacter la communauté des architectes ArchiMEDs par Group Assurance Archimeds. EN ACTION ArchiMEDs, la communauté des architectes de BNP Paribas Assurance Créée en novembre 2009, la communauté ArchiMEDs compte aujourd hui une cinquantaine de membres, et rassemble les architectes de BNP Paribas Assurance dans le monde (France, Italie, Royaume-Uni, Pays-Bas ). «Au-delà des outils de travail collaboratif, des informations et sondages disponibles sur le portail de la communauté, les rendez-vous du collège des architectes rassemblent chaque mois tous ceux qui sont localisés en France. Nos collègues de l international devraient prochainement y participer via la vidéoconférence», précise Estelle Roger, qui assure l animation de la communauté.

13 12 > 13 MÉTIER Achats: UN COACH À VOS CÔTÉS L équipe achats de BNP Paribas Assurance intervient aux côtés des prescripteurs internes pour les aider à optimiser leurs choix de fournisseurs, dans le respect des règles édictées par le Groupe. En matière d achats, le Groupe a édicté des règles que toute filiale est tenue d appliquer. Garante du respect de ces procédures, l équipe achats de BNP Paribas Assurance intervient donc aux côtés des opérationnels «prescripteurs» afin de les aider à sélectionner les fournisseurs qui sont le plus à même de répondre à leurs besoins, tout en satisfaisant aux exigences de BNP Paribas en matière de gestion du risque et d optimisation des coûts. «Nous ne nous substituons pas au prescripteur qui nous sollicite. Dans le cadre d un appel d offres par exemple, nous lui proposons une liste de fournisseurs qu il peut compléter, dans le respect des règles du Groupe. Ensuite, nous l aidons à finaliser son cahier des charges et à choisir les meilleures réponses. Enfin, nous menons la négociation financière et contractuelle. Nous avons donc avant tout un rôle de conseil», explique Sonia Hugot, responsable achats. Trouver le meilleur rapport produit/service/qualité/prix L équipe achats est composée d acheteurs corporate pour les grands projets (France et international) et d acheteurs France. Leur objectif : trouver le meilleur produit ou service, au meilleur prix et pour une qualité optimale, pour leurs clients «internes». Leur périmètre d action est large, de l approvisionnement (pour les prestations intellectuelles les plus génériques) aux achats de progiciels métier, en passant par le référencement des cabinets médicaux pour le traitement des contrats d ADE. «Aux côtés des services généraux et des ressources humaines, nous n intervenons que sur des appels d offres où nous avons une réelle valeur ajoutée, comme la révision du référencement des sociétés d intérim ou le mobilier sur le projet de déménagement à Nanterre, un contrat de plusieurs millions d euros», ajoute Sonia Hugot. En support des équipes à l international Au niveau international, et selon les cas de figure, l équipe achats peut apporter conseil et support à une filiale dans le cadre d une négociation, mais peut également se substituer à elle si besoin. «Il arrive aussi que nous fassions appel à des experts locaux, comme cela a été le cas dernièrement au Vietnam où la filiale s adressait à un fournisseur chinois sur la base d un contrat relevant du droit singapourien!» raconte Sonia Hugot. AIDER À SÉLECTIONNER LES FOURNISSEURS TOUT EN SATISFAISANT AUX EXIGENCES DU GROUPE. REPÈRE Les achats en chiffres En 2009, le montant des dépenses couvertes par les achats a été de 107 M, avec 75 fournisseurs gérés et 330 appels d offres. Ces 107 M couvrent 45 % du montant des dépenses adressables (c est-à-dire relevant de la responsabilité des acheteurs). Objectif de couverture 2010 : 55 %. Les économies dégagées par le service en 2009 ont atteint 4,3 M. Objectif 2010 : 6,5 M. Image Source/Gettyimages

14 EXPERTISES IMAGE Une entreprise QUI A BONNE PRESSE En 2009, BNP Paribas Assurance a bénéficié d une bonne visibilité dans la presse écrite. Telle est la conclusion de la dernière analyse du cabinet Entre les lignes, qui examine chaque année la présence de l entreprise dans les médias du monde entier. Cette étude, qui aide au pilotage des relations avec les journalistes, a recensé, en 2009, articles mentionnant BNP Paribas Assurance et Cardif contre en 2008, dont 48 % entièrement consacrés à l entreprise. Le ton de ces articles est majoritairement neutre et factuel. Leur analyse sémiologique montre que les termes utilisés font, la plupart du temps, référence à l ambition, la croissance et la rentabilité de BNP Paribas Assurance. L image de l entreprise dans les médias est donc positive. Elle est liée à son positionnement sur le marché, à ses performances financières et à sa stratégie et aussi, depuis peu, à son engagement social et environnemental. Plutôt présent dans les colonnes de la presse économique et spécialisée en assurance, BNP Paribas Assurance a enregistré une bonne percée dans les quotidiens généralistes étrangers, une tendance qui n est pas encore suffisamment visible en France. Gina Sanders/Fotolia Sophie Le Blévec, responsable des relations avec les médias et de l information interne, BNP Paribas Assurance «Le fait que la presse ait relayé notre politique en matière de responsabilité sociale et environnementale récompense notre proactivité sur le sujet. BNP Paribas Assurance a introduit la RSE dès 2006 sur la base d un discours de preuves et les journalistes l ont remarqué. À nous maintenant de miser sur notre avance dans ce domaine. Notre objectif est aussi d accentuer notre présence dans les médias généralistes, notamment en France, qui bénéficient d une forte audience. Nous devons également travailler sur un discours différencié pour continuer de nous démarquer.» Marc Tentillier, responsable du développement durable chez BNP Paribas Assurance «Cette initiative nous a séduits par son originalité et le professionnalisme de l entreprise Watt Value. Elle s inscrit pleinement dans notre objectif de réduction de 10 % de nos émissions de gaz à effet de serre d ici à la fin de cette année. Dans ce sens, nous menons déjà plusieurs actions en interne, mais nous avons décidé d aller plus loin en nous intéressant à l énergie que l on dépense indirectement, via l activité des internautes sur notre site.» DÉVELOPPEMENT DURABLE SE MET AU VERT Le site corporate de BNP Paribas Assurance porte depuis peu l appellation «site électriquement vert». Derrière ce label, une démarche environnementale innovante est mise en place. Créée par la société Watt Value, qui œuvre pour la promotion de l électricité verte, cette initiative permet à l entreprise de compenser l énergie dépensée par les internautes qui se connectent à son site. Le principe est simple : BNP Paribas Assurance rémunère Watt Value tous les mois en fonction du nombre de visiteurs enregistrés sur son portail. En retour, cette société investit dans des installations qui produisent de l énergie renouvelable (hydraulique, éolien, solaire, géothermique ). Ainsi, l énergie dépensée par les internautes est «éco-neutralisée»! Pour découvrir, en temps réel, l estimation de l impact énergétique du portail de BNP Paribas Assurance, il suffit de cliquer sur la pastille verte portant l inscription «Site électriquement vert». Cette démarche, pour l instant pilote, pourrait gagner les autres sites Internet de l entreprise.

15 14 > 15 REGARD «Ma mission: développer la coopération régionale en Asie» Après avoir assuré la gestion de projet pour le Taïwan Services Center comme consultante extérieure, Vivian Yang vient d intégrer les équipes régionales ETO de Cardif en Asie. Dans les métiers de la publicité, cela s appelle passer chez l annonceur, dans la construction, passer du bureau d études à la maîtrise d œuvre. Vivian Yang vient de rejoindre les équipes de Cardif en Asie comme responsable Process Transformation. Depuis un an, elle exerçait comme consultante extérieure, le rôle de chef de projet pour le Taïwan Services Center (TSC). Ce centre de services partagés ouvert au mois de janvier dernier a pour vocation de fournir différentes prestations, qui vont du marketing à l actuariat en passant par les opérations, l IT, aux compagnies vie et non-vie de Cardif à Taiwan, mais aussi à la joint-venture TCB Life. «Pour les autres pays de la région Asie, notre objectif est d offrir des prestations couvrant le périmètre ETO.» Il faut savoir qu à Taïwan, comme ailleurs dans la région, le régulateur impose aux assureurs la séparation des opérations et de l administration des activités vie et non-vie, et «le TSC est aussi une réponse à cette contrainte pour un coût marginal», affirme Vivian Yang. Après un Bachelor of Law in Financial & Industrial Law à Taïwan complété par un Master of Science in Information Resources Management aux États-Unis, elle totalise vingt ans d expérience professionnelle dans la résolution de problèmes complexes impliquant notamment l implémentation de technologies nouvelles et la transformation des processus. Améliorer notre efficacité opérationnelle Désormais, sa mission au sein de BNP Paribas Assurance en tant que responsable Process Transformation pour l Asie est de fournir des services pour le pilotage de projets transformants de la région. Elle doit pour cela travailler en étroite collaboration avec les pays, en conformité avec les standards du Groupe et les principes ETO. «Pour assurer le développement de la coopération régionale en vue de standardiser les processus, il faut favoriser la diffusion des bonnes pratiques et mettre en phase les projets avec la stratégie de l entreprise : la gestion du changement suppose une grande capacité à communiquer, ajoutet-elle. D une manière générale, la déclinaison de la nouvelle organisation ETO sera créatrice de valeur pour la zone Asie, car elle va nous permettre de mettre en œuvre une infrastructure informatique et opérationnelle adaptée à la stratégie d entreprise et ainsi nous procurer un avantage concurrentiel décisif.» Marc Gerritsen Au carrefour de l Asie «Tout au long de ce projet, j ai eu l occasion de travailler avec des gens de cultures différentes au siège, dans la région et à Taïwan. Expérience très positive et très enrichissante humainement : des équipes engagées, une entreprise pleine d avenir qui se donne les moyens de ses ambitions c était passionnant!» Car pour Vivian, l implication des équipes et du management est le facteur clé de réussite d un projet de l ampleur du TSC. Et elle sait de quoi elle parle!

16 Comment mémoriser les chiffresetdonnées clés 2009? Afin de favoriser la compréhension des enjeux de l entreprise et de mieux saisir l environnement dans lequel il évolue, tout collaborateur doit disposer de repères. En développant sa propre connaissance des résultats annuels et de l évolution de BNP Paribas Assurance, il peut ainsi les restituer auprès de ses différents interlocuteurs en cas de nécessité. Pour matérialiser les données et chiffres clés de 2009, une affiche et un jeu de six étiquettes autocollantes sont joints à ce numéro de Multi. Pensés comme un moyen mnémotechnique, ils complètent le dispositif d outils d information interne: Echo Net, Multi Indicators, Echo Net Mobile, etc. Sunnydays/Fotolia multi Directeur de la publication : Éric Lombard Directeur de la rédaction : Sally Guilbert Responsable éditorial : Sophie Le Blévec Rédacteur en chef : Sonia Liman Comité de rédaction : Marie-Christine Barjolin, Claire Creuzot, Éric Le Corre, Renaud Dumora, Nadège Gaspard, Jean-Bertrand Laroche, Murielle Puron-Chambord, Philippe Renaud, Patrick Sibieude Responsable de la fabrication : Nathalie Metayer Conception-réalisation : 9511 Crédits photo : couverture : Jim Craigmyle/Corbis ; photos : BNP Paribas Assurance sauf crédits mentionnés. 4, rue des Frères-Caudron, Rueil-Malmaison Tirage : 5000 ex. Multi est imprimé sur un papier 100 % recyclé.

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES LA GARANTIE DE L AUTOMOBILE LA COMPAGNIE AUTOMOBILE D ASSURANCE ET DE REASSURANCE ASSOCIÉES est une société de souscription et de gestion en assurance et en réassurance qui RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services t Puteaux, le 28 juin 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE La naissance de BNP Paribas Rental Solutions renforce l offre de location longue durée avec services de BNP Paribas La location avec service d équipements

Plus en détail

Cardif Lux Vie en bref

Cardif Lux Vie en bref Cardif Lux Vie en bref Compagnie d assurance née de la fusion de deux acteurs historiques au Luxembourg, Cardif Lux International et Fortis Luxembourg Vie. - Depuis le 31 décembre 2011, Cardif Lux Vie

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER ARANTIR INFORMER PRÊTER PROTÉGER ADAPTER PARGNER FIDÉLISER DÉVELOPPER ACCOMPAGNER INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE CARREFOUR BANQUE PLUS DE 30 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DES CLIENTS Carrefour Banque commercialise des solutions de paiement, de financement, d épargne et d assurance. Depuis le lancement de la première

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

Notre métier, l assurance emprunteur

Notre métier, l assurance emprunteur Notre métier, l assurance emprunteur Caci, la filiale du groupe Crédit Agricole Assurances spécialisée en assurance des emprunteurs (ADE), est aujourd hui un acteur de premier plan en France et en Europe,

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

Notre stratégie de développement porte ses fruits

Notre stratégie de développement porte ses fruits Newsletter 2009/1 Editorial Notre stratégie de développement porte ses fruits Une fois encore, les clients de Win se déclarent particulièrement satisfaits des services offerts par notre entreprise et de

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009 Résultats du 1er Semestre 2009 31 août, 2009 Groupe Hi-media La plateforme de monétisation leader en Europe Hi-media est le premier groupe de media online en Europe en terme d audience et de part de marché

Plus en détail

PROFESSIONNELS. Vendre sur le Net. Pourquoi pas vous?

PROFESSIONNELS. Vendre sur le Net. Pourquoi pas vous? PROFESSIONNELS Vendre sur le Net Pourquoi pas vous? AVANT DE VOUS LANCER IMPORTANT Avant de démarrer votre activité, analysez les besoins du marché. Étudiez les offres et les stratégies de vos concurrents.

Plus en détail

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux.

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. NCR SERVICES Brochure Title Goes Here Gestion Sub-header proactive, / description maintenance goes here

Plus en détail

Forticiel Génération 2

Forticiel Génération 2 Forticiel Génération 2 Donnez de la couleur à votre retraite Contrat Retraite - Loi Madelin Vous exercez une profession libérale, êtes artisan, commerçant ou travailleur indépendant? Les prestations offertes

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

Le spécialiste du crédit à la consommation au service des réseaux bancaires

Le spécialiste du crédit à la consommation au service des réseaux bancaires Le spécialiste du crédit à la consommation au service des réseaux bancaires banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés Le spécialiste du crédit à la consommation

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Donnez une impulsion à votre carrière

Donnez une impulsion à votre carrière Donnez une impulsion à votre carrière Devenir le 1 er cabinet de conseil indépendant en France Un métier de conseil en management & IT Solucom, un cabinet coté sur NYSE Euronext environ 1 200 collaborateurs

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 Paris le 31 Octobre 2013 - LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé dans le data marketing - annonce aujourd hui ses résultats consolidés

Plus en détail

L adoption des nouvelles technologies dans les grandes entreprises françaises. Novembre 2007

L adoption des nouvelles technologies dans les grandes entreprises françaises. Novembre 2007 L adoption des nouvelles technologies dans les grandes entreprises françaises Novembre 2007 Sommaire Analyse des taux d adoption des différents outils Présentation des spécificités par outil Les nouvelles

Plus en détail

Notre métier, vous protéger, vous et vos projets

Notre métier, vous protéger, vous et vos projets CACI Notre métier, vous protéger, vous et vos projets Caci (Crédit Agricole Creditor Insurance), la filiale du groupe Crédit Agricole Assurances spécialisée en assurance des emprunteurs (ADE), est un acteur

Plus en détail

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Communiqué de presse Paris le 1 er juin 2015 Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Le Fonds Stratégique de Participations

Plus en détail

Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs

Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs Les leviers de performance du pilotage du processus achats/fournisseurs Synthèse Petit-déjeuner «Démat-finance» Octobre 2012 SOMMAIRE I. LA PERFORMANCE DU PROCESSUS ACHATS FOURNISSEURS 2 II. GRANDS ENSEIGNEMENTS

Plus en détail

Plateforme STAR CLM. Gestion intégrée des réseaux multilingues d entreprise

Plateforme STAR CLM. Gestion intégrée des réseaux multilingues d entreprise Plateforme STAR CLM Gestion intégrée des réseaux multilingues d entreprise Groupe STAR Your single-source partner for corporate product communication Chaque plan de vol est unique... Chaque vol est un

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Jean-Louis DELPÉRIÉ Directeur ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Antoine FOURNIER Directeur LES DEUX DERNIÈRES DÉCENNIES ONT VU L ÉMERGENCE EN FRANCE DES

Plus en détail

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable Paris, le 17 mars 2011 Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable * Crédit Agricole S.A : premier groupe bancaire français à publier un plan stratégique en environnement

Plus en détail

LE CREDIT A LA CONSOMMATION, VECTEUR DE CROISSANCE QUEL EQUILIBRE ENTRE EFFICACITE ECONOMIQUE ET RESPONSABILITE?

LE CREDIT A LA CONSOMMATION, VECTEUR DE CROISSANCE QUEL EQUILIBRE ENTRE EFFICACITE ECONOMIQUE ET RESPONSABILITE? LE CREDIT A LA CONSOMMATION, VECTEUR DE CROISSANCE QUEL EQUILIBRE ENTRE EFFICACITE ECONOMIQUE ET RESPONSABILITE? Michel PHILIPPIN Directeur Général de Cofinoga Notre propos concerne la rentabilité économique

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse Dossier de Presse 2013 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contacts Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Caroline

Plus en détail

bpce assurances L ESSENTIEL 2012

bpce assurances L ESSENTIEL 2012 bpce assurances L ESSENTIEL 2012 I ÉDITO Pierre Garcin Président du conseil d administration Paul Kerangueven Directeur général Sommaire Faits marquants ÉDITO p. 1 à propos de BPCE Assurances p. 2 l assurance

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

Sommaire. Présentation du groupe 3. Une plate-forme innovante 6. fffinanzen.fr au service des professionnels de l assurance et de la finance 7

Sommaire. Présentation du groupe 3. Une plate-forme innovante 6. fffinanzen.fr au service des professionnels de l assurance et de la finance 7 DOSSIER DE PRESSE finanzen.fr, la plate-forme de référence de mise en relation des internautes avec les professionnels de l assurance et de la finance. 2015 Sommaire Sommaire Présentation du groupe 3 fffinanzen.fr

Plus en détail

Premier réseau de franchises. «Assurances & Crédits» Un concept innovant de distribution de produits d assurances et de crédits à la consommation

Premier réseau de franchises. «Assurances & Crédits» Un concept innovant de distribution de produits d assurances et de crédits à la consommation Premier réseau de franchises «Assurances & Crédits» Un concept innovant de distribution de produits d assurances et de crédits à la consommation Contacts Kaélia Relations Presse APRIL GROUP Karine Berthier

Plus en détail

Réseau national de courtage en travaux immobiliers Création d ambiances et vente de biens d équipement

Réseau national de courtage en travaux immobiliers Création d ambiances et vente de biens d équipement C r é e z v o t r e e n t r e p r i s e e n t o u t e c o n f i a n c e DEVENEZ COURTIER ACTIV TRAVAUX Une activité commerciale valorisante, d hommes et de femmes d action! DEVENEZ DISTRIBUTEUR ACTIV TENDANCES

Plus en détail

PERP Gaipare Zen. Prévoir le meilleur pour votre retraite

PERP Gaipare Zen. Prévoir le meilleur pour votre retraite PERP Gaipare Zen Prévoir le meilleur pour votre retraite On a tous une bonne raison d épargner pour sa retraite Composante de votre avenir, la retraite s envisage comme une nouvelle vie, synonyme de liberté.

Plus en détail

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance Et si on rapprochait l Homme de l Entreprise! Mondialisation Nouvelles technologies Guerre des talents Course à la performance Cadre réglementaire Génération Y Nathalie LELONG Directrice du cabinet CO

Plus en détail

Dynamiser la performance commerciale des réseaux : une affaire de bonnes pratiques!

Dynamiser la performance commerciale des réseaux : une affaire de bonnes pratiques! Dynamiser la performance commerciale des réseaux : une affaire de bonnes pratiques! les facteurs exogènes n ont pas un pouvoir explicatif déterminant de l efficacité commerciale d un point de vente «j

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

Les nouveaux tableaux de bord des managers

Les nouveaux tableaux de bord des managers Alain Fernandez Les nouveaux tableaux de bord des managers Le projet Business Intelligence clés en main Sixième édition Tableaux bord NE.indd 3 26/03/13 15:22 Le site www.piloter.org, dédié au pilotage

Plus en détail

LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO

LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO 1 LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO Le 16 février 2012, RCI Banque a lancé en France le livret d épargne

Plus en détail

Le cabinet de conseil 100% e-commerce et relation client multicanale

Le cabinet de conseil 100% e-commerce et relation client multicanale Le cabinet de conseil 100% e-commerce et relation client multicanale La société Fondée par Catherine Barba, Malinea Conseil accompagne depuis 2004 les marques, les enseignes et les e-commerçants dans le

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

notre vision CARTE DE VISITE

notre vision CARTE DE VISITE 360 notre vision CARTE DE VISITE 2012 Malgré un durcissement de la conjoncture économique à partir du second semestre 2011, le Groupe SEB a maintenu son cap et consolidé ses positions sur la plupart des

Plus en détail

La distribution et le marketing numériques

La distribution et le marketing numériques La distribution et le marketing numériques E-commerce : un développement solide L e-commerce transforme la manière avec laquelle les clients ont accès et achètent leurs produits. Avec, en point d orgue,

Plus en détail

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET Le groupe, véritable machine à idées des médias, tire parti de l analyse comportementale pour optimiser son marketing

Plus en détail

Sommaire. Présentation de l étude... 3. Les services de Click to Chat... 5. Ils partagent leurs retours d expérience... 16

Sommaire. Présentation de l étude... 3. Les services de Click to Chat... 5. Ils partagent leurs retours d expérience... 16 Sommaire Présentation de l étude... 3 Objectifs et méthodologie... 3 Les services de Click to Chat... 5 Les canaux de contact... 6 Projets Click to Chat - objectifs et déploiement... 7 L expérience client

Plus en détail

RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING

RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l État de niveau II Arrêté du 19/11/2013 publié au JO du 29/11/2013 BIENVENUE DANS LE MONDE DES

Plus en détail

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos annonce le projet d acquisition de l activité d externalisation informatique de Xerox Atos et Xerox vont établir une coopération

Plus en détail

Conférence XBRL France. Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014. Olivier BOYER et Aurélia MULLER

Conférence XBRL France. Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014. Olivier BOYER et Aurélia MULLER Conférence XBRL France Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014 Olivier BOYER et Aurélia MULLER 1 2 1- Présentation du Groupe CNP Assurances Un métier, la protection des personnes Assureur

Plus en détail

Club Asset Management N 4

Club Asset Management N 4 Club Asset Management N 4 Mardi 20 juin 2006 José DEGLI ESPOSTI Directeur Commercial Cardif Assurance-Vie Animation Epargne Financière du Réseau BDDF Pour le compte d AMS BNP PAM 1 Club Asset Management

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative)

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative) achats Famille de métiers achats // Acheteur international L acheteur a pour mission de sélectionner la meilleure offre de produits sur un marché donné selon la stratégie marketing et commerciale de l

Plus en détail

ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS

ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS Tokyo Séoul Hong Kong Varsovie Amsterdam Bruxelles Londres New York Atlanta Mexico nos clients dans le monde entier ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS 4 votre avenir, notre

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Sommaire. Première partie

Sommaire. Première partie Sommaire Introduction... XIX Première partie Pour bien piloter, il faut mieux mesurer Chapitre 1 Vos tableaux de bord ne sont plus efficaces... 3 Rôle du tableau de bord...3 Le modèle conducteur, automobile

Plus en détail

Questions de fond. rapport d activité 2012

Questions de fond. rapport d activité 2012 Questions de fond rapport d activité 2012 QUESTIONS DE FOND 2012 bnp paribas CARDIF 02 a 03 Sommaire P. 11 Question 01 Comment gérez-vous les actifs de l entreprise dans une économie instable? P. 12 Question

Plus en détail

MAPA SPONTEX. DynaSys offre une solution métier, éprouvée sur le marché et dans différents secteurs. Elle est conforme à nos attentes.

MAPA SPONTEX. DynaSys offre une solution métier, éprouvée sur le marché et dans différents secteurs. Elle est conforme à nos attentes. DynaSys offre une solution métier, éprouvée sur le marché et dans différents secteurs. Elle est conforme à nos attentes. Richard Crnjanski, Directeur Supply Chain Europe, MAPA SPONTEX CUSTOMER CASE STUDY

Plus en détail

Atelier 2 L e-commerce

Atelier 2 L e-commerce Atelier 2 L e-commerce Claude Ménissez E-commerce Les lois de l efficacité 1 Spécificité essentielle du e-commerce Mettre en ligne un site internet marchand c est ouvrir d un coup des millions de boutiques

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

pour vos ventes à distance

pour vos ventes à distance professionnels ENTREPRISES ASSOCIATIONS ENCAISSEMENT à distance Découvrez nos solutions d encaissement par carte pour vos ventes à distance L encaissement à distance est un moyen efficace pour vous permettre

Plus en détail

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Plateforme STAR CPM Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Groupe STAR Your single-source provider for corporate product communication Le bon

Plus en détail

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés.

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés. Laurent HABIB réunit les agences LIGARIS 1, PLAN CRÉATIF 2 et MINISTÈRE 3 pour créer la 1 ère agence globale indépendante du marché. Une agence de 180 personnes, à 60% digitale, intégrant tous les métiers

Plus en détail

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable.

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. EN UN CLIN D OEIL BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. Elle est organisée en 3 pôles : SM@RT,

Plus en détail

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT e-commerce+ Magazine d information d Octave n 13 - Février 2015 87% SURB2B DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE INTERNET CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES édito Le

Plus en détail

étude de rémunérations

étude de rémunérations étude de rémunérations dans la finance de marché Les salaires des métiers de la Moe et de la Moa AVEC NOUS, VOTRE TALENT PREND DE LA VALEUR 1 Sommaire Le mot des dirigeants Présentation METIERS DE LA MOE

Plus en détail

l intermédiation actions les dérivés actions l asset management

l intermédiation actions les dérivés actions l asset management TALENTS F RST PROFIL du Groupe Créée en 1990, Exane est une entreprise d investissement spécialisée sur trois métiers : l i n t e r m é d i at i o n ac t i o n s, exercée sous la marque Exane BNP Paribas,

Plus en détail

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance Sage 100 pour les PME Faites de votre gestion un levier de performance À propos de Sage Leader des éditeurs de logiciels de gestion sur le marché des PME dans le monde* Plus de 6 millions d entreprises

Plus en détail

Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS 2 PROFIL NATIXIS, AU CŒUR DU GROUPE BPCE Natixis est la banque de financement, de gestion

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

e-commerce+ Magazine d information d Octave n 12 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Octobre 2014

e-commerce+ Magazine d information d Octave n 12 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Octobre 2014 e-commerce+ Magazine d information d Octave n 12 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Octobre 2014 Textile - Mode - Habillement un marché propice au E-COMMERCE! LE GROUPE MENINVEST

Plus en détail

EN UN CLIN D ŒIL L AGENCE EXPERTISES CONSEIL COMMUNICATION SOLUTIONS DIGITALES POUR

EN UN CLIN D ŒIL L AGENCE EXPERTISES CONSEIL COMMUNICATION SOLUTIONS DIGITALES POUR EN UN CLIN D ŒIL BEE Agency est une AGENCE DE COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, dans le DÉVELOPPEMENT DURABLE et la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Elle est organisée

Plus en détail

Recommandation Plan d actions Communication interne et externe SODRACO

Recommandation Plan d actions Communication interne et externe SODRACO Recommandation Plan d actions Communication interne et externe SODRACO Avant-propos Le cabinet d expertise-comptable SODRACO existe depuis 1974 et fêtera donc en 2014 ses 40 ans. Il a été fondé par Alain

Plus en détail

Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ

Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ COMMUNIQUE DE PRESSE Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ Dans le cadre du développement de l assurance santé, Saham Finances filiale du Groupe Saham, signe un partenariat stratégique avec

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement

de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement point de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement La conduite du changement est une dimension essentielle de tout grand projet de transformation des entreprises.

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

Conférence ARGUS DE L ASSURANCE : Comment gérer la montée en puissance d internet? Le MULTICANAL à PACIFICA

Conférence ARGUS DE L ASSURANCE : Comment gérer la montée en puissance d internet? Le MULTICANAL à PACIFICA PACIFICA - ASSURANCES DOMMAGES Conférence ARGUS DE L ASSURANCE : Comment gérer la montée en puissance d internet? Le MULTICANAL à PACIFICA PACIFICA Patrick DEGIOVANNI Directeur Général Adjoint 21/10/2010

Plus en détail

Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM

Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM Etre un homme ou une femme ne fait pas grande différence au fond au regard du projet. Ce qui importe c est l investissement de chacun et la richesse des collaborations.

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce

Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce Ce document vous permettra de vous poser les bonnes questions avant de vous lancer dans une démarche de création d un site ou d une boutique de

Plus en détail

La gestion globale des contenus d entreprise

La gestion globale des contenus d entreprise Gonzague Chastenet de Géry La gestion globale des contenus d entreprise Le projet ECM, une nouvelle approche de la gestion de l information é d i t i o n s Les Editions de l ADBS publient des ouvrages

Plus en détail

LE PORTAGE SIMPLEMENT

LE PORTAGE SIMPLEMENT LE PORTAGE SIMPLEMENT L équipe de CAREER BOOSTER apporte une démarche personnalisée et éthique à l égard des clients, collaborateurs et des partenaires qui la rejoignent. SUCCESS PORTAGE Résidence Gambetta

Plus en détail

arvato Dossier de presse www.arvato.fr

arvato Dossier de presse www.arvato.fr arvato Dossier de presse www.arvato.fr Sommaire 2 EDITO 5 L E-COMMERCE PAR ARVATO 7 DOMAINES D EXPERTISES 9 NOS EXPERTS E-COMMERCE 10 ARVATO, LA DIVISION SERVICES DU GROUPE BERTELSMANN Souvent dirigés

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ!

MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ! MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ! UN EXPERT EN LOCATION ET GESTION D ÉQUIPEMENTS TECHNOLOGIQUES BNP Paribas Rental Solutions répond à vos besoins pour maîtriser votre parc d équipements technologiques

Plus en détail

Hôtellerie & Tourisme

Hôtellerie & Tourisme SALARY SURVEY 2014 & & Sélection et approche directe de cadres confirmés www.michaelpage.fr INTRODUCTION Michael Page & est une division de Michael Page, leader du conseil en recrutement, spécialiste de

Plus en détail

Courtier en crédit immobilier DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : Audrey Bizet, Hopscotch Tél. : 01 58 65 00 47 abizet@hopscotch.

Courtier en crédit immobilier DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : Audrey Bizet, Hopscotch Tél. : 01 58 65 00 47 abizet@hopscotch. Courtier en crédit immobilier DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Audrey Bizet, Hopscotch Tél. : 01 58 65 00 47 abizet@hopscotch.fr SOMMAIRE Qui sommes-nous? L équipe dirigeante ACE en bref ACE, spécialiste

Plus en détail