I. L intégration du SIG comme un enjeu et un défi

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I. L intégration du SIG comme un enjeu et un défi"

Transcription

1 I. L intégration du SIG comme un enjeu et un défi «L intégration» du Système d Information de Gestion (SIG) est depuis une dizaine d années maintenant à la fois un enjeu et un défi majeurs pour la plupart des entreprises. Un enjeu technologique et organisationnel tout d abord, en raison de l hétérogénéité des acteurs, des processus, des données, des applications et des composants à «faire fonctionner ensemble». Un défi contextuel ensuite, en raison des multiples questions posées par un agenda de plus en plus difficile à appréhender pour l organisation devant répondre à un environnement toujours plus exigeant en termes de délais, de volumes et de pertinence. Ce défi de l intégration est également perturbant pour l organisation qui reste confrontée à un marché asymétrique ; où d une part le discours de l offre (éditeurs, consultants, intégrateurs, etc.) est à la fois rassurant et inquiétant ; et où d autre part le mimétisme des demandeurs (clients, partenaires, etc.) ajoute à leur vulnérabilité. Du pourquoi au comment de l intégration L intégration, qu elle soit internalisée et/ou externalisée, est toujours : 1. la mise en relation, puis 2. la mise en cohérence des divers, et très souvent hétérogènes, composants du SIG. Quel que soit le pourquoi de l intégration (par exemple l amélioration de la compétitivité par la réduction du «time to market» et du «time to volume»), nous devons insister : 1. sur l objet de l intégration qui reste le Système d Information de Gestion dans son ensemble (ses composants, ses données, ses applications et ses processus transverses), et 2. sur le comment de l intégration qui reste un délicat et sensible projet à la fois technologique et managérial mobilisant l ensemble de l entreprise. Face à un discours parfois trop rapide et réducteur où les technologies intégrées sont LA panacée, il est bon de rappeler (comme le fait un éditeur à ses clients trop peu informés sur la réalité de la 3

2 tâche qui leur reste à accomplir) : What is integrated is the software, not the computing platform on which they run. Ainsi, s il ne fallait retenir qu un enjeu pour l intégration du SIG, nous insisterions sur «la maîtrise de l hétérogénéité au sein du système». Cette maîtrise de l hétérogénéité du matériel, des logiciels, des données, des processus, des applications, etc.) permettra de «rendre cohérent» le SIG. Elle impose un travail préalable «de mise à plat de l existant» qui ne peut s accommoder» d hésitations, de contournements et autres tabous. Certes, le marché propose (pour «faire» ou «faire faire» l intégration) des solutions relativement standards et robustes qui peuvent être regroupées en quatre grandes familles : 1. les solutions ERP (PGI) ; 2. les solutions EAI (IAE) ; 3. les solutions Datawarehouse (Entrepôt de Données) ; et enfin 4. les classiques mais toujours acceptables solutions Software Bridge (Interface). L objet de ce document est de replacer ces dispositifs (purs ou hybrides) au sein d un véritable projet d intégration du SIG et d en proposer une mise en perspective critique. Français Anglais ERP EAI DTWH SB ES Enterprise Enterprise Data Soft Enterprise Resource Application Ware Ware System Planning integration House Bridge PGI IAE ED PL (I) SE Progiciel Intégration Entrepôt Pont de des de Logiciel Gestion Applications Données (Interface) Intégré de l Entreprise Système d Entreprise Ainsi, les solutions d intégration sont pour l essentiel informatiques (ERP, Datawarehouse, etc.) et issues du génie et des ateliers logiciel. Cependant leur «mise en musique», est, elle, un véritable projet d entreprise (Quel calendrier? quels moyens et équipes? quels risques? quels objectifs intermédiaires? quelle évaluation? etc.), et elle est issue des ateliers de management de projet. La réussite du projet d intégration sera fonction de la qualité de la cohabitation entre les deux problématiques et approches. 4

3 Finalement, il conviendra que les informaticiens et les organisateurs du projet : 1. parlent le même langage, et 2. partagent le même objectif final. En un mot, qu ils s intègrent! Maîtriser l hétérogénéité L intégration d activités partageant de moins en moins de standards opérationnels (langue, code source, langage, devise, format, législation, fiscalité, matériel, système d exploitation, base de données, applications, etc.) et évoluant au sein d un système d information de gestion qui échange des données de plus en plus complexes et volumineuses, de plus en plus rapidement, avec des exigences de confidentialité, de sécurité, de lisibilité et de cohérence importantes constitue un défi majeur pour l organisation, à la fois technologique, organisationnel et économique. Nous pouvons sommairement présenter ce défi de l intégration du SIG comme celui de l arbitrage entre renforcement de la souplesse (décentralisation, transversalité, décloisonnement, etc.) et rigidité renouvelée (mise en cohérence, (re)centralisation des procédures et des décisions, standardisation, etc.) sachant que, face au marché, ces deux orientations doivent irrémédiablement coexister (Benghozi, 1999 ; Reix, 1999 ; Besson et Rowe, 2001). Pourquoi les pratiques d intégration du SIG échapperaient-elles au dilemme de la structuration versus flexibilité? Toutefois, nous pouvons également nous interroger sur les dimensions multiples de ce défi. Pourquoi l intégration du SIG ne serait-elle pas une réponse aux besoins de flexibilité toujours plus grands de l entreprise (Tarondeau, 1999)? Pourquoi l intégration du SIG ne signerait-elle pas la fin d une organisation verticale fondée sur la juxtaposition de sous systèmes d information pour enfin permettre une réorganisation horizontale par processus orienté client, et fondée sur un système unique? Remarquons que «L intégration informationnelle» est un tout autre défi car ce type d intégration pose la question de la mise en cohérence (i.e. de l intégration?) organisationnelle et systémique, c est-à-dire l intégration des sous systèmes d information de l organisation, seul le lien entre ces deux formes d intégration (intégration organisationnelle et des systèmes) distingue une entreprise performante d une entreprise non performante (Markus, 2000). L intégration globale et effective de processus organisationnels complexes tels que la gestion de la chaîne logistique ou la gestion de la relation client peut également être rapprochée d une 5

4 logique d intégration du SIG dès lors qu ils appréhendent l acteur, son référentiel et la diversité de ses interprétations (Davenport, 1998). Le cas de l implantation d un ERP est représentatif de la complexité des projets d intégration et de leur appropriation délicate par l organisation (Besson, 1999). Ne pas manquer le «train» de l intégration (cas A.SA) La société A.SA est une entreprise industrielle française installée à Saint-Malo (35) depuis plus de vingt ans et spécialisée dans l électronique professionnelle. Elle conçoit, développe, fabrique, industrialise, teste, intègre et maintient des sous-ensembles et des ensembles électroniques, l offre d un service global étant l un des points forts de l entreprise. A.SA est une PME qui travaille aussi bien avec des grands groupes (Air Liquide, Otis, Kodak, Schneider) que des PME-PMI. Elle produit des petites et moyennes séries, à la commande ou par contrat à l année. Son effectif est de 100 personnes et son chiffre d affaires annuel de 10 millions d euros, elle connaît une croissance de 10% par an. Son enjeu capital était de réduire les stocks et d optimiser la planification de la production. Jusqu en 1999, A.SA était équipée d un logiciel de gestion de production plutôt basique, interfacé à un outil de comptabilité générale. «C était vraiment le minimum vital, commente Pascal Prenveille, DSI d A.SA. En plus, l éditeur de la GPAO s est bientôt trouvé en situation de liquidation judiciaire. Nous devions donc nous débrouiller pour maintenir en interne un outil dont nous savions qu il n évoluerait plus. Cela représentait un risque certain pour l entreprise. D autant plus que ce système d information, trop sommaire, ne nous permettait pas d avoir une vision globale claire de la charge de travail et des coûts de production. Ce qui est la base de notre activité.» Son objectif était d améliorer la planification pour mieux répondre à la demande des clients. En 1999, la direction d A.SA décide de faire évoluer son système d information et se met en quête de l ERP le mieux adapté. «Nous voulions améliorer la planification de notre production pour être plus flexibles et réactifs, et savoir ainsi mieux répondre aux demandes de nos clients. Un ERP nous permettrait en outre d intégrer toutes nos données dans une base unique et cohérente. 6

5 Échaudés par notre précédente expérience, nous voulions choisir un éditeur pérenne et connaissant bien le monde de la PME. Nous souhaitions également que le produit sélectionné soit capable de gérer toutes nos activités, qu il s appuie sur les technologies standards du marché et qu il utilise les termes courants de la logistique et de la gestion de production, afin que chacun s y retrouve et parle le même langage. Il était important pour nous enfin que l outil que nous allions mettre en place ne soit pas doté d une base de données propriétaire. À chacun son métier : que l éditeur se contente sur son produit et s associe avec un spécialiste comme Oracle pour le SGBDR.» Avec B.SA comme éditeur, c est le choix de l expérience Muni de ces critères exigeants, A.SA pré-sélectionne deux produits, dont B.SA X3, qui est finalement choisi après démonstration. «Toutes les fonctionnalités dont nous avions besoin étaient présentes dans le produit. En outre, nous étions rassurés par le fait que B.SA X3 était issu de l expérience et du savoir-faire de B.SA, qui bénéficie d une très bonne notoriété, et de PRODSTAR, dont nous connaissions bien les solutions de GPAO qui ont longtemps été une référence.» A.SA devient ainsi l un des premiers clients de B.SA X3 ERP qui, à l époque, venait d être lancé. «Nous avions prévu dès le début de réaliser une intégration progressive du produit, sans big bang. Nous souhaitions adapter doucement notre nouvel outil aux méthodes de travail de l entreprise.» C est d abord la gestion des ventes qui est installée, puis la gestion de production, la comptabilité générale et tiers et, enfin, la gestion des nomenclatures, des achats et des stocks. «La grande spécificité de notre métier, explique Pascal Prenveille, c est la nécessité de gérer des équivalences : à une référence donnée, correspondent plusieurs produits équivalents acceptés par le client. Avec B.SA X3, nous avons pu développer très facilement un programme spécifique pour gérer ces équivalences. Dès que nous avons posé les premiers jalons de notre nouvelle GPAO, nous avons nettement amélioré la planification de notre production.» Il fallait réduire fortement le niveau des stocks et affiner la traçabilité des lots. B.SA X3 fonctionne depuis trois ans à la grande satisfaction des utilisateurs et de la direction de l entreprise. «C est le jour et la nuit par rapport à notre ancien système, s enthousiasme Pascal Prenveille. Et encore, nous n exploitons pas toutes les possibilités du produit! Nos gains sont évidents, à plusieurs niveaux. Nous 7

6 avons d abord réussi à baisser de façon conséquente le niveau moyen de nos stocks, sans jamais être en rupture. C est un point crucial puisque dans les produits que nous vendons, la matière première représente 80% du coût de revient! Cela dit, nous pouvons faire encore mieux et B.SA X3 nous y aidera en limitant au maximum les doublons en stock (toujours cette problématique des équivalents). Concernant la gestion des stocks, la traçabilité est une exigence forte de certains de nos clients (issus du secteur médical notamment). Si un problème est identifié sur un composant, nous pouvons grâce à B.SA X3 retrouver d où vient ce composant et où il a été utilisé. Pour verrouiller le suivi de la traçabilité, nous avons mis en place une gestion des lots par codes barres, ce qui nous permet de faire facilement des inventaires et oblige nos employés à se servir au bon endroit!» Enfin, il restait à améliorer la performance générale de l entreprise et à s ouvrir à de nouveaux marchés. Les mérites de B.SA X3 ne s arrêtent pas là. «Totalement intégré, avec une circulation très fluide de l information d un service à l autre, B.SA X3 nous a permis de mettre en place de nombreux automatismes grâce auxquels nous traitons beaucoup plus rapidement les tâches administratives quotidiennes. Enfin, la mise en place d une planification optimisée de la production nous a permis de signer des contrats avec de nouveaux clients qui auparavant n auraient pas travaillé avec nous car nous étions organisés de manière trop artisanale. Il faut savoir que les grands comptes auditent leurs fournisseurs. Ils ne testent pas seulement la qualité de vos produits, ils regardent comment vous êtes organisé service par service, ils vérifient que vous êtes réactif, que vous savez tenir les délais... Ils vous accordent une note de qualité produit et une note de performance. Et le fait que nous ayons installé B.SA X3 joue largement en notre faveur, cela rassure nos clients.» Pourquoi un ERP doit-il pouvoir évoluer? A.SA ne s en tient pas au système tel qu il a été installé à l origine. Le produit évolue tous les jours. «Au départ, nous avons suivi dix jours de formation sur l ensemble des modules du produit, puis trois jours de formation sur le développement. Depuis nous nous débrouillons seuls pour régler nos problèmes et activons régulièrement de nouvelles fonctionnalités. Depuis le début de l année, nous utilisons le suivi des prospects et le support client du CRM. Nous avons d autres projets concernant le SAV et notre bureau d études.» L intégration apparaît donc comme un processus en constante évolution (montées de version, nouveaux secteurs, choix de paramétrage, 8

7 obsolescence du matériel, nouvelles pratiques d impartition, nouveaux standards, etc.) et jamais totalement achevé. Mise en perspective de quelques «success story» La solution retenue par A.SA est-elle la bonne? La DG et la DSI pouvaient-elle proposer, en 1999, autre chose qu un ERP? Qu estce qu une démonstration réussie? Les fonctionnalités présentées étaient-elles réellement suffisantes? L architecture SIG induite par B.SA est-elle figée? Pourquoi ne pas avoir déployer d autres solutions (EAI, DTWH) intégrées? La standardisation induite par l ERP n est-elle pas préjudiciable à l évolutivité du système voire de l organisation? L auto-formation en cours dans l entreprise estelle suffisante pour répondre aux montées de versions, à la complexité des pratiques et aux nouvelles fonctionnalités installées? Les budgets et délais ont-ils été tenus? Le projet fut-il piloté de façon totalement satisfaisante? Comment furent réglés les conflits de territoires, de pouvoirs, d habilitations? Les cas (e-storys) suivants relatent quelques aventures concernant Nouvelles Frontières, Z.SA et Persavon. Information Norme Technologie Évaluation Génie logiciel Réseau Estimation Référentiel «Les problèmes informatiques de Nouvelles frontières ne sont pas étrangers à son absorption par le groupe Preussag. Le premier tour opérateur européen a profité de maux bien connus sous nos cieux : poids du maintien de l existant, frilosité face aux nouvelles technologies et manque de réactivité», notait, en novembre 2001, l hebdomadaire 01Informatique. Frédéric Ghirardi, le Directeur des Systèmes d Information (DSI), de l emblématique voyagiste français ajoutait que «les dysfonctionnements de Paréo tentative de gestion intégrée des réservations développée en interne sur Cobol, accessible via Internet mais adossé à une version minitel et déployé à la veille de l an 2000 ont généré des surcoûts et des pertes opérationnelles de l ordre de 100 millions de francs». Ce calamiteux projet d intégration du Système d Information de Gestion (SIG) explique, du moins en partie, son absorption, par la perte durable de compétitivité face à ses concurrents (britanniques, allemands, etc.) mieux «intégrés». «Nouvelles Frontières victime de son manque de réactivité. Le voyagiste a mal intégré son application de réservation». 01Informatique, numéro 1655, daté du 16 novembre 2001, p.8. A contrario, Z.SA, une PME de la région bordelaise fabriquant des container frigorifiques, a réussi à s extraire du marché national devenu trop étroit et, à pénétrer le marché international. Elle 9

8 est en effet depuis cette date référencée par les acheteurs de l Organisation des Nations Unies et participe, dès lors, aux appels d offre pour les interventions d urgence et/ou de développement accessibles en ligne. Cette «success story» est due, selon les dirigeants eux-mêmes, à l intégration réussie du SIG. La réussite de cette intégration est elle-même due, toujours selon la direction générale, au choix d implantation d une solution générique intégrée de type Enterprise Resource Planning (ERP) ou Progiciel de Gestion Intégré (PGI) couvrant de façon homogène une large partie des fonctionnalités de l entreprise. L intégration du SIG au travers de l implantation de l ERP aurait, dans le cas de cette PME, permis de relever efficacement, dans le délai relativement court de trois années, le défi de la réactivité par la gestion en temps réel des commandes autant que par la qualité des produits proposés. De même, la PME Persavon (groupe Savonnerie Bernard implanté à Rezé [44]) était confrontée dans les années 1990 à une forte concurrence, à l obsolescence de son outil de production et à la puissance des demandeurs organisés en centrale d achat. Elle a choisi en 2000 de totalement moderniser et partiellement réorganiser : 1. sa production et sa logistique, et 2. son contrôle de gestion, au travers de 3. son système d information de gestion en privilégiant une solution intégrée de type ERP à large couverture fonctionnelle (le progiciel Movex de l éditeur suédois Intentia). L entreprise (qui est confrontée depuis l hivers 2005 à des difficultés) s est adaptée aux évolutions de la demande (savon liquide, packaging, lots promotionnels, etc.) en maîtrisant au mieux sa production, ses délais et l ensemble de sa chaîne logistique. Système d Information de Gestion Management Information Système Nous nous référerons au SIG plus fréquemment qu au SI. Le SIG est ainsi l ensemble des moyens permettant de fabriquer une information de gestion utile au décideur et n est donc que peu comparable à un sous-système parfaitement délimité : le Système d Information (SI) définit ci -dessous par Robert Reix. «Un système d information est un ensemble organisé de ressources : matériel, logiciel, personnel, données, procédures, permettant d acquérir, traiter, stocker, communiquer des informations dans des organisations» (Reix, 1996, p.75 ) Pour conclure ces quelques «success story», il ne semble pas, du moins selon les discours des «décideurs» (les clients) et des «intégrateurs/éditeurs» (les fournisseurs), qu il y ait eu d al- 10

9 ternative sérieuse et durable à l intégration du SIG. Intégrer ou disparaître? C est également le cas de moult entreprises confrontées à une concurrence agressive (en terme de délais toujours trop courts pour une qualité de réponse toujours plus élevée) et ayant mis le système d information et les technologies de l information au cœur de leur démarche stratégique. Le SI a changé, de l automatisation, à l intégration en passant par l industrialisation. Le SIG : de l automatisation à l intégration! Systém atisation 1 :Autom atisation In form atisation Numérisation 2 : Industrialisation Urbanisation 3 : In tégration Nous tenterons de répondre à ses questions tout au long de ce document mais nous insistons pour montrer la richesse et la complexité organisationnelle de tels projets qui dépassent tous, partout et toujours le cadre de la DSI pour atteindre celui de la DG et des directions fonctionnelles transverses (DAF, DL, DP, DRH, etc.). L intégration par l urbanisation du SIG La problématique de l urbanisation pose différemment la question de l intégration. Elle met l accent sur l existence de blocs technologiques et organisationnels d information cohérents et homogènes (îlots, zones, quartiers) et leur mise en relation ou non. Dès lors, l intégration est un choix managérial voire stratégique : il s agit en effet de décider «qui est en relation avec qui» (par exemple le bloc financier données, applications, acteurs avec le bloc production idem et uniquement ces deux-là) et surtout «selon quelles modalités technologiques et organisationnelles» (par exemple définir un standard d échange de données xml, html, etc. et de relation matrice des habilitations, matrice de couplage, etc.). Les pratiques d urbanisation du SIG montrent combien l intégration est un choix et une démarche autant qu un résultat. 11

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client.

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client. Les PGI Les Progiciels de Gestion Intégrés sont devenus en quelques années une des pierres angulaire du SI de l organisation. Le Système d Information (SI) est composé de 3 domaines : - Organisationnel

Plus en détail

Première partie : Impératif économique et stratégiques

Première partie : Impératif économique et stratégiques Corrigé indicatif DSCG UE5 Management des systèmes d information Première partie : Impératif économique et stratégiques 1) Stratégie réactive / contraintes La question est celle de la modernisation du

Plus en détail

Réussir le choix de son SIRH

Réussir le choix de son SIRH Réussir le choix de son SIRH Pascale Perez - 17/09/2013 1 L évolution du SI RH 1960 à 1970 : le progiciel de paie. Le système d information RH apparaît dans les années soixante avec la construction des

Plus en détail

Cahier n 3 : Trois problématiques à maîtriser pour mieux diffuser les TIC dans les PME

Cahier n 3 : Trois problématiques à maîtriser pour mieux diffuser les TIC dans les PME Guide méthodologique de la diffusion des TIC dans les PME Cahier n 3 : Trois problématiques à maîtriser pour mieux diffuser les TIC dans les PME Fiche 3.2 : L'intégration du système d'information : enjeux,

Plus en détail

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Offre Education Sage Gilles Soaleh - Responsable Education Thierry Ruggieri - Consultant Formateur Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Sommaire Sage La nouvelle offre Education : Sage 100 Entreprise

Plus en détail

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage intègre la gestion commerciale de Sage (ligne 30 et 100) et s appuie sur les données commerciales (ventes et achats) pour organiser la gestion de production.

Plus en détail

silog erp L'ERP le plus complet

silog erp L'ERP le plus complet silog erp L'ERP le plus complet SILOG 8.5 version SILOG ERP répond aux besoins de la PME moderne confrontée à la mondialisation et aux contraintes multiples (sécurité, multi-sites, EDI, qualité ISO, législation

Plus en détail

SILPROD. silprod. La solution adaptée à votre métier

SILPROD. silprod. La solution adaptée à votre métier SILPROD silprod La solution adaptée à votre métier SILPROD L ERP SILPROD est le logiciel utilisé par les TPE et PME modernes confrontées à la mondialisation et aux contraintes multiples (sécurité, multi-sites,

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

Comment réussir la mise en place d un ERP?

Comment réussir la mise en place d un ERP? 46 Jean-François Lange par Denis Molho consultant, DME Spécial Financium La mise en place d un ERP est souvent motivée par un constat d insuffisance dans la gestion des flux de l entreprise. Mais, si on

Plus en détail

Notre offre, parfaitement adaptée aux besoins des ETI (de 50 à 800 M ), se décline sur 3 niveaux :

Notre offre, parfaitement adaptée aux besoins des ETI (de 50 à 800 M ), se décline sur 3 niveaux : IORGA EN RESUME Iorga Group (http://www.iorga.com) est un groupe d ingénierie informatique créé en 1999 par des professionnels du Conseil et de l Intégration. Iorga répond aujourd hui à l ensemble des

Plus en détail

Question 1 : Stratégie globale de SDN

Question 1 : Stratégie globale de SDN Corrigé indicatif Cas SDN - Management des systèmes d information Question 1 : Stratégie globale de SDN Stratégie : Rappels Souvent définie par la Direction Générale (DG) en réponse à l évolution du marché

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

Du paradigme Suivi/ordonnancement/GPAO au paradigme ERP/APS/MES : révolution ou évolution?

Du paradigme Suivi/ordonnancement/GPAO au paradigme ERP/APS/MES : révolution ou évolution? Du paradigme Suivi/ordonnancement/GPAO au paradigme ERP/APS/MES : révolution ou évolution? Présentation faite par P. Batiste au Congrès CPI 2001 à Fez 1/45 Sommaire Le contexte historique Le besoin d intégration

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

AGIPROD. La gestion opérationnelle de votre entreprise

AGIPROD. La gestion opérationnelle de votre entreprise AGIPROD La gestion opérationnelle de votre entreprise L ERP d inspiration bureautique AgiProd est le Progiciel de Gestion Intégré adapté aux TPE industrielles et de négoce. Il est proposé par le Groupe

Plus en détail

Le Choix d un PGI Année 2005/2006

Le Choix d un PGI Année 2005/2006 Le Choix d un PGI Année 2005/2006 ESCI Bourg en Bresse PLAN D ENSEMBLE 1/ Objectifs 2/ Fonctionnement et apports d un progiciel intégré 3/ Cas pratique 1 : Démarche de choix et points clés 4/ Choix d un

Plus en détail

Management des Systèmes d information (SI) UE5 - Gouvernance des SI

Management des Systèmes d information (SI) UE5 - Gouvernance des SI IAE Lyon 3 - DSCG / DUSCG 1 - Formation initiale 2015 - Semestre 1&2 Management des Systèmes d information (SI) UE5 - Gouvernance des SI S1 - M4 - Urbanisation des SI Yves MEISTERMANN DSCG UE 5 - Bulletin

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

Assises Métallerie 2013. ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion?

Assises Métallerie 2013. ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion? Assises Métallerie 2013 ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion? ERP dans une PME de métallerie ERP dans une PME de métallerie OBJECTIF DE LA PRESENTATION DEFINITION

Plus en détail

L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? H. Isaac, 2003

L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? H. Isaac, 2003 L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? Le Le progiciel progiciel de de gestion gestion intégré gré PGI, PGI, ERP. ERP. 1 2 3 Définition Définition et et rôle rôle

Plus en détail

URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION

URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION FAYCAL AYECH GL2. INSAT 2010/2011 INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D INFORMATIONS URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION De l Urbanisme à L Urbanisation des SI Urbanisme : Mise en œuvre des politiques urbaines

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Medi Experts Conseil en Management des Organisations Stratégie, Capital Organisation Humain, Organisation, Ressources Humaines et Systèmes d information. Systèmes d Information

Plus en détail

VISUEL. Comment acquérir et conserver une longueur d avance? Osez l innovation responsable!

VISUEL. Comment acquérir et conserver une longueur d avance? Osez l innovation responsable! VISUEL Comment acquérir et conserver une longueur d avance? Osez l innovation responsable! InnovatIon et Supply ChaIn Votre contact Une équipe dédiée pour vous accompagner et répondre à vos questions!

Plus en détail

InteGraal MODE. cousu main

InteGraal MODE. cousu main InteGraal MODE progiciels ET SERVICES cousu main pour l INDUSTRIE ET LE COMMERCE DE la FILIÈRE mode InteGraal MODE L erp métier cousu Main pour l industrie et le commerce de la MODE Pour répondre à vos

Plus en détail

LE PGI OPENERP. Progiciel Gestion Intégré

LE PGI OPENERP. Progiciel Gestion Intégré LE PGI OPENERP Progiciel Intégré Qu est ce qu un PGI? PGI(Progiciel de Intégré) = ERP(Enterprise Resource Planning) en anglais Logicielpermettantde gérerl'ensembledes processus opérationnels d'une entreprise

Plus en détail

Première étape de la transformation du système d information

Première étape de la transformation du système d information Première étape de la transformation du système d information GL DSI Archi novembre 2004 1 2 Agenda Grands magasins : les nouveaux enjeux Les Galeries Lafayette aujourd hui La stratégie pour le système

Plus en détail

Système d'information Page 1 / 7

Système d'information Page 1 / 7 Système d'information Page 1 / 7 Sommaire 1 Définition... 1 2 Fonctions du système d information... 4 2.1 Recueil de l information... 4 2.2 Mémorisation de l information... 4 2.3 Traitement de l information...

Plus en détail

Paie - RH. Un ERP à la richesse fonctionnelle exceptionnelle

Paie - RH. Un ERP à la richesse fonctionnelle exceptionnelle Un ERP à la richesse fonctionnelle exceptionnelle Un ERP est un progiciel de planification des ressources nécessaires au bon fonctionnement d une entreprise (Entreprise Ressources Planning). l entreprise,

Plus en détail

e-business, EAI et Business Intelligence Le triptyque gagnant profondément les structures des organisations et par conséquence

e-business, EAI et Business Intelligence Le triptyque gagnant profondément les structures des organisations et par conséquence e-business, EAI et Business Intelligence Le triptyque gagnant Alain Fernandez Consultant indépendant, il intervient depuis plus de 15 ans auprès des grands comptes et des PME sur la conception des systèmes

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

La gestion globale des contenus d entreprise

La gestion globale des contenus d entreprise Gonzague Chastenet de Géry La gestion globale des contenus d entreprise Le projet ECM, une nouvelle approche de la gestion de l information é d i t i o n s Les Editions de l ADBS publient des ouvrages

Plus en détail

Mise en œuvre du PGI dans les enseignements tertiaires

Mise en œuvre du PGI dans les enseignements tertiaires Stage académique Mise en œuvre du PGI dans les enseignements tertiaires Nord Franche-Comté Lycée du Grand Chênois - 24 mars / 6 avril 2011 pascal.parisot@ac-besancon.fr Le PGI dans les enseignements tertiaires

Plus en détail

Pr. Imade BENELALLAM Imade.benelallam@ieee.org I. Description 1. Un S.I., pour quoi faire? 2. Définition 3. Applications traditionnelles 4. Intégration 5. Systèmes spécialisés Améliorer en permanence la

Plus en détail

Solutions pour moyennes et grandes entreprises. Sage HR Management. Placez les ressources humaines au cœur de votre stratégie

Solutions pour moyennes et grandes entreprises. Sage HR Management. Placez les ressources humaines au cœur de votre stratégie Solutions pour moyennes et grandes entreprises Sage HR Management Placez les ressources humaines au cœur de votre stratégie Une solution de gestion simple, rapide et économique Sage HR Management Paie

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

erp : quelle réponse pour les pme?

erp : quelle réponse pour les pme? erp : quelle réponse pour les pme? Sommaire Les fonctions couvertes Les bénéfices pour les PME L implantation Les problématiques à considérer La maintenance Les problèmes rencontrés Exemple de société

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

T A L E N T E D T O G E T H E R. Métiers de la Banque. Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1

T A L E N T E D T O G E T H E R. Métiers de la Banque. Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1 T A L E N T E D T O G E T H E R Métiers de la Banque Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1 Sommaire 1 er Partie : Panorama du monde bancaire Organisation de la profession Les grandes activités bancaires

Plus en détail

Préface à l édition française

Préface à l édition française Table des matières Préface à l édition française III Chapitre 1 La compétitivité des opérations 1 1. Qu est-ce qu un processus? 3 1.1. Les processus imbriqués 4 2. Qu est-ce que le management des opérations?

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Les systèmes de gestion intégrée : ERP ( entreprise ressource planning)

Les systèmes de gestion intégrée : ERP ( entreprise ressource planning) Les systèmes de gestion intégrée : ERP ( entreprise ressource planning) 1 Les questions posées: 1. Quelles sont, la définition, les caractéristiques, les enjeux, les bénéfices, les acteurs d un système

Plus en détail

InteGraal AGRO. Progiciels et services pour les industries et négoces du secteur

InteGraal AGRO. Progiciels et services pour les industries et négoces du secteur InteGraal AGRO Progiciels et services pour les industries et négoces du secteur AGROALIMENTAIRE InteGraal AGRO L erp métier de l industrie ET du négoce agroalimentaire Pour répondre à vos objectifs Trouver

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises LES PME manufacturières sont-elles prêtes pour l ERP? Éditorial InfoPME est publié par le Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises (LaRePE) Institut de recherche sur les PME Université

Plus en détail

Mobilité et Soutien Logistique des SDIS Vers plus d efficience et d agilité

Mobilité et Soutien Logistique des SDIS Vers plus d efficience et d agilité Mobilité et Soutien Logistique des SDIS Vers plus d efficience et d agilité Journées Innovation Recherche BSPPP Matthieu LAURAS (EMAC), Cdt Florent COURREGES (SDIS81) matthieu.lauras@mines-albi.fr, florent.courreges@sdis81.fr

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

Des solutions d affaires, performantes et évolutives

Des solutions d affaires, performantes et évolutives Bureau de Prestation de Services Informatiques Votre partenaire Odoo, en Solutions d Affaires BP: 12719 Niamey Niger Quartier Yantala (entre CSI et Commissariat) E-mail: info@bpsiniger.com Tél: 96 99 18

Plus en détail

Points forts : Amélioration du service clientèle grâce aux processus de vente plus efficaces. Amélioration du service au client

Points forts : Amélioration du service clientèle grâce aux processus de vente plus efficaces. Amélioration du service au client GESTION COMMERCIALE La gestion des commerciale dans Microsoft Business Solutions Axapta vous donne les moyens de fournir un meilleur service aux clients et vous aide à réduire les coûts, via l optimisation

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Progiciels de Gestion Intégrés Sommaire Définition... 2 ERP... 2 Objectifs

Plus en détail

Système d Information

Système d Information 1 sur 9 Brandicourt sylvain formateur Unix,apache,Algorithme,C,Html,Css,Php,Gestion de projet,méthode Agile... sylvainbrandicourt@gmail.com Système d Information Architecture Technique Architecture Logiciel

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION TROISIEME PARTIE LES PROGICIELS DE GESTION INTEGREE TABLE DES MATIERES Chapitre 1 : LA PLACE DES PGI... 3 Chapitre 2 : LE CYCLE DE VIE DES PGI... 6 Questions de cours...

Plus en détail

l E R P s a n s l i m i t e

l E R P s a n s l i m i t e l ERP sans limite 2 Le groupe Divalto, solutions de gestion pour toutes les entreprises 30% du chiffre d affaires en R&D Créé en 1982, le groupe Divalto propose des solutions de gestion adaptées à toutes

Plus en détail

SON SYSTEME D INFORMATION

SON SYSTEME D INFORMATION LIVRE BLANC : INDUSTRIE DE PROCESS, CONSTRUIRE SON SYSTEME D INFORMATION Dans un contexte concurrentiel exacerbé par la crise économique, la valeur des entreprises repose plus que jamais sur les actifs

Plus en détail

Bénéfices pour votre organisation : une solution pouvant supporter vos besoins d affaires

Bénéfices pour votre organisation : une solution pouvant supporter vos besoins d affaires Pivotal CRM 6.0 Quelle que soit la tendance d évolution des marchés, faites de vos clients le moteur de votre réussite avec une meilleure maîtrise et une meilleure flexibilité et un coût de possession

Plus en détail

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur.

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur. 2 Toute entreprise dispose d un capital informationnel qui, s il est efficacement géré, contribue à sa valeur et à sa performance. La société RHeport, propose une solution logicielle : RH&View, innovante,

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Technologie data distribution Cas d usage. www.gamma-soft.com

Technologie data distribution Cas d usage. www.gamma-soft.com Technologie data distribution Cas d usage www.gamma-soft.com Applications stratégiques (ETL, EAI, extranet) Il s agit d une entreprise industrielle, leader français dans son domaine. Cette entreprise est

Plus en détail

VOTRE EXPERT MÉTIER. www.ordirope.fr commercial@ordirope.fr

VOTRE EXPERT MÉTIER. www.ordirope.fr commercial@ordirope.fr VOTRE EXPERT MÉTIER 2, quai du Commerce - C.P. 731 69256 LYON CEDEX 09 Tél : 04 72 53 33 33 Fax : 04 72 53 33 34 www.ordirope.fr commercial@ordirope.fr Éditeur de Ordirope, éditeur de Nous partageons le

Plus en détail

Systèmes informatiques d entreprise

Systèmes informatiques d entreprise Systèmes informatiques d entreprise Copyright IDEC 2000-2008. Reproduction interdite. Sommaire... 4 A quoi sert un système informatique?... 4 Les enjeux de l informatique actuelle... 5 Contraintes financières...

Plus en détail

1. La gamme Sage pour la comptabilité et gestion commerciale destinée aux PME et fiduciaires

1. La gamme Sage pour la comptabilité et gestion commerciale destinée aux PME et fiduciaires 1. La gamme Sage pour la comptabilité et gestion commerciale destinée aux PME et fiduciaires BOB Software -- COMPTABILITE L offre de référence BOB Software, logiciel de gestion, destinée aux PME de 1 à

Plus en détail

Management des systèmes d'information. Contexte et définitions. Glenn Rolland

Management des systèmes d'information. Contexte et définitions. Glenn Rolland Management des systèmes d'information Contexte et définitions Glenn Rolland Définitions Outils informatique, Application... Logiciel, Brique logicielle... Cloud Computing, Virtualisation, SaaS... Définition

Plus en détail

Contexte organisationnel des ERP Séance 1 : Changements sur les tâches

Contexte organisationnel des ERP Séance 1 : Changements sur les tâches Contexte organisationnel des ERP Séance 1 : Changements sur les tâches Régis Meissonier Maître de Conférences École Polytechnique Université Montpellier II regis.meissonier@univ-montp2.fr Cas introductif

Plus en détail

de la réflexion r choix d un d

de la réflexion r choix d un d www.effigen.com Les étapes clés de la réflexion r au choix d un d ERP avec la présence du chef de Projet Grégoire Besson sur le stand Effigen Les grandes étapes pour un avant-déploiement réussir Le quarté

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

ERP - PGI. Enterprise Resource Planning Progiciel de Gestion Intégré

ERP - PGI. Enterprise Resource Planning Progiciel de Gestion Intégré ERP - PGI Enterprise Resource Planning Progiciel de Gestion Intégré 1 Acronymes ERP : Enterprise Resource Planning PGI : Progiciel de Gestion Intégré MRP : Manufacturing Resource Planning GPAO : Gestion

Plus en détail

Partie I Le Management des Systèmes d Information : un défi pour les PME

Partie I Le Management des Systèmes d Information : un défi pour les PME Partie I Le Management des Systèmes d Information : un défi pour les PME Les PME n ont généralement pas de Direction SI ou de service informatique. Chaque fonction est donc responsable de ses propres matériels

Plus en détail

LA MODERNISATION DES SYSTÈMES D INFORMATION

LA MODERNISATION DES SYSTÈMES D INFORMATION LA MODERNISATION DES SYSTÈMES D INFORMATION Préparer le système d information à la transformation numérique POINT DE VUE Auteur: ArnaudPercieduSert Senior Manager au sein de la Direction de l Offre et

Plus en détail

SAGE WHITEPAPER POURQUOI S ÉQUIPER D UN LOGICIEL & COMMENT BIEN LE CHOISIR? DE GESTION DES CONTACTS

SAGE WHITEPAPER POURQUOI S ÉQUIPER D UN LOGICIEL & COMMENT BIEN LE CHOISIR? DE GESTION DES CONTACTS SAGE WHITEPAPER POURQUOI S ÉQUIPER D UN LOGICIEL DE GESTION DES CONTACTS & COMMENT BIEN LE CHOISIR? 1 POURQUOI S ÉQUIPER D UN LOGICIEL DE GESTION DES CONTACTS? Clients, prospects, partenaires, fournisseurs

Plus en détail

Consulting Infrastructure Stratégie & Planning Réseaux Applications Operation s

Consulting Infrastructure Stratégie & Planning Réseaux Applications Operation s Consulting Dans un environnement de plus en plus concurrentiel et mouvant, votre société doit anticiper de nouveaux risques, des ruptures technologiques ou l arrivée de challengers venus d autres régions

Plus en détail

Salon Progiciels 2010

Salon Progiciels 2010 BELIER ASSOCIES Salon Progiciels 2010 Conférence LEAN & ERP, QUELLES INTERACTIONS? Avec le témoignage de la société SOMMAIRE Présentation de BELIER ASSOCIES D. de Boissieu 1 mn Présentation de BOLLHOFF

Plus en détail

Module n 2. Les applications des SI : e-business. Objectifs du Module n 2

Module n 2. Les applications des SI : e-business. Objectifs du Module n 2 Module n 2 Les applications des SI : e-business Objectifs du Module n 2 Connaître et distinguer les différentes applications du système d informations. Plan 1- Les applications Back office (ERP) 2- Les

Plus en détail

BI2B est un cabinet de conseil expert en Corporate Performance Management QUI SOMMES-NOUS?

BI2B est un cabinet de conseil expert en Corporate Performance Management QUI SOMMES-NOUS? SOMMAIRE Qui sommes nous? page 3 Notre offre : Le CPM, Corporate Performance Management page 4 Business Planning & Forecasting page 5 Business Intelligence page 6 Business Process Management page 7 Nos

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

Urbanisme du Système d Information et EAI

Urbanisme du Système d Information et EAI Urbanisme du Système d Information et EAI 1 Sommaire Les besoins des entreprises Élément de solution : l urbanisme EAI : des outils au service de l urbanisme 2 Les besoins des entreprises 3 Le constat

Plus en détail

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA À propos de Banque Accord : Filiale financière du groupe Auchan Seule banque française détenue à 100% par un distributeur 3 activités

Plus en détail

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises BROCHURE SOLUTION Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises Sur un marché aussi compétitif que celui des Petites et Moyennes Entreprises, le temps et l efficacité sont deux valeurs prioritaires

Plus en détail

Gérer les ventes avec le CRM Servicentre

Gérer les ventes avec le CRM Servicentre «Augmentez votre chiffre d affaires en prenant le contrôle de vos activités de ventes» 1 Gérer les ventes avec le CRM Servicentre L ÉVOLUTION EN SOLUTIONS INTÉGRÉES Un développeur de logiciels d expérience

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

SILOG, éditeur & intégrateur d ERP

SILOG, éditeur & intégrateur d ERP SILOG, éditeur & intégrateur d ERP silog.fr éditeur & intégrateur - Spécialiste en solutions ERP SILOG est un Groupe français, privé et indépendant, spécialisé dans l édition et l intégration de solutions

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée

G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée Lorraine Dans les périodes de crise, la capacité des entreprises industrielles à maîtriser leurs modèles économiques et leur apport de valeur

Plus en détail

PRODUCT DEVELOPMENT SYSTEM. Tirer un maximum de plus-value. de la gestion du cycle de vie des produits

PRODUCT DEVELOPMENT SYSTEM. Tirer un maximum de plus-value. de la gestion du cycle de vie des produits SERVICES ET SUPPORT PROCESSUS ET INITIATIVES PRODUCT DEVELOPMENT SYSTEM PRODUITS LOGICIELS SOLUTIONS MÉTIER Tirer un maximum de plus-value de la gestion du cycle de vie des produits La gestion du cycle

Plus en détail

GDR-MACS Albi- mars 2012

GDR-MACS Albi- mars 2012 Systèmes de production orientés Produits-Services GDR-MACS Albi- mars 2012 Xavier BOUCHER, boucher@emse.fr ENSMSE /Institut FAYOL / Equipe MESPROD Responsable projet ANR ServINNOV: «Innovation Industrielle

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Les progiciels de gestion intégrés (PGI ou ERP)

Les progiciels de gestion intégrés (PGI ou ERP) Le point sur Les progiciels de gestion intégrés (PGI ou ERP) Depuis le début des années 90 s est développé un nouveau type de logiciel de gestion : le PGI, ou Progiciel de Gestion Intégré, plus connu sous

Plus en détail

AMÉLIOREZ VOTRE PRODUCTIVITÉ OÙ QUE VOUS SOYEZ

AMÉLIOREZ VOTRE PRODUCTIVITÉ OÙ QUE VOUS SOYEZ AMÉLIOREZ VOTRE PRODUCTIVITÉ OÙ QUE VOUS SOYEZ Create and deploy IT solutions for business Notre stratégie d édition et d intégration : un niveau élevé de Recherche & Développement au service de l innovation

Plus en détail

TÉMOIGNAGE CLIENT ELIOR

TÉMOIGNAGE CLIENT ELIOR Afin d améliorer la qualité de son information client, le groupe Elior a doté les forces commerciales de son activité de restauration collective d une solution basée sur Pivotal CRM. Souple et ergonomique,

Plus en détail

Optimisez votre SIRH. HR Access Services Une nouvelle dimension de services. Business Consulting Services. Copyright IBM Corporation 2001

Optimisez votre SIRH. HR Access Services Une nouvelle dimension de services. Business Consulting Services. Copyright IBM Corporation 2001 Business Consulting Services Copyright IBM Corporation 2001 Compagnie IBM France Tour Descartes 2, avenue Gambetta La Défense 5 92066 Paris-La Défense cedex services/fr IBM, le logo IBM et le logo e-business

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Sage 2013 Tout droit réservé. Société par Actions Simplifiée au capital de 6 250 000 euros - Siège social : 10, rue Fructidor 75834 Paris cedex 17 -

Sage 2013 Tout droit réservé. Société par Actions Simplifiée au capital de 6 250 000 euros - Siège social : 10, rue Fructidor 75834 Paris cedex 17 - Les défis commerciaux de la PME en 2014 Sage 2013 Tout droit réservé. Société par Actions Simplifiée au capital de 6 250 000 euros - Siège social : 10, rue Fructidor 75834 Paris cedex 17 - RCS Paris 313

Plus en détail

DataStudio. Solution d intégration des données et de diffusion de l information

DataStudio. Solution d intégration des données et de diffusion de l information DataStudio Solution d intégration des données et de diffusion de l information L ETL, cœur de la performance des entreprises La forte intégration des applications est désormais une condition indispensable

Plus en détail

Le progiciel de gestion intégré (PGI)

Le progiciel de gestion intégré (PGI) Le progiciel de gestion intégré (PGI) dans les programmes de la série STG et les référentiels des sections postbaccalauréats Le progiciel de gestion intégré (PGI) est l outil logiciel privilégié des différentes

Plus en détail

Points forts : Amélioration de vos opérations d'atelier grâce à l'enregistrement rapide des informations de production précises et en temps réel

Points forts : Amélioration de vos opérations d'atelier grâce à l'enregistrement rapide des informations de production précises et en temps réel GESTION D ATELIER Le module de gestion d atelier dans Microsoft Business Solutions Axapta automatise la récupération des informations sur les horaires et la présence des employés, ainsi que celle des données

Plus en détail