28 e Cours d Actualisation en Dermato-Allergologie. Introduction Le diagnostic d eczéma allergique de contact (EAC) à la PPD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "28 e Cours d Actualisation en Dermato-Allergologie. Introduction Le diagnostic d eczéma allergique de contact (EAC) à la PPD"

Transcription

1 La lettre du gerda Numéro spécial a lettre du GERDA est de retour après L plusieurs années d absence Elle sera disponible en ligne sur le site du GERDA Ce premier numéro, comme le suivant prévu en octobre, est un numéro spécial où vous trouverez les résumés des communications orales et affichées qui ont été présentées lors du GERDA de Paris l année dernière*. C est un début Compte tenu des difficultés passées, il nous a paru raisonnable de ne sortir pour l instant que deux numéros par an : un sera consacré à la publication des résumés des communications présentées lors du cours du GERDA et l autre numéro sera réservé aux petites communications présentées lors du REVIDAL. La lettre du GERDA reste un lieu d échange et de communication où chacun est invité à s exprimer Votre active participation conditionne bien évidemment la survie de ce bulletin et je suis à l écoute de toute suggestion ou idée. N hésitez pas à m envoyer vos articles par mail en format Word : Je compte sur votre aide pour faire (re)vivre cette nouvelle lettre du GERDA. D avance merci! 008 / TOME 0 / N Dr Martine Avenel-Audran * Ces textes sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs. 8 e Cours d Actualisation en Dermato-Allergologie Résumés des communications 007* Communications Orales () Allergie à la para-phénylènediamine (PPD) : Une application du patch de PPD pendant heures suffit à la positivation des tests A. Nosbaum, C. Goujon, C. Ravot, K. Dahel, D. Bottigioli, N. Gunera-Saad, F. Bérard, A. Rozières, M. Vocanson, J-F. Nicolas Unité de Recherche Clinique en Immunologie, CH Lyon-Sud, Pierre Bénite INSERM U85, Lyon Introduction Le diagnostic d eczéma allergique de contact (EAC) à la PPD repose sur la positivité des patch-tests appliqués pendant 48 à 7 heures. En cas de forte sensibilisation, les réactions cutanées sont intenses, s accompagnant parfois d une réactivation des lésions initiales d eczéma. Objectif Pour améliorer la tolérance de ce test sans en diminuer la sensibilité, la concentration de PPD peut être diminuée ou la durée de pose du test raccourcie. Dans ce travail, nous avons étudié les résultats obtenus après un patch de PPD retiré heures après la pose et lu à 60 heures. Méthode Nous avons recruté des patients allergiques à la PPD, diagnostiqués sur la positivité du patch-test de PPD après 7 heures de pose. Lors d un second bilan, un patch de PPD dilué à % dans de la vaseline a été posé pendant heures seulement. Les résultats ont été lus à et à 60 heures après la pose du patch-test, selon la classification de l ICDRG. Résultats Les résultats des patch-tests de patientes, âgées de 8 à 6 ans, ont pu être comparés en fonction de la durée d application du test, du délai de lecture après la pose et de la survenue d une réaction syndromique. Lors du diagnostic, 90 % des cas ont eu une réaction ++ ou +++, associée à deux réactions syndromiques sévères. Au second bilan, seuls 36 % des cas ont présenté une réaction ++ ou +++, sans réaction syndromique et 73 % des réactions ont été moins fortes. La positivité des patch-tests était de 73 % à heures (au moment du retrait) et de 00 % à 60 heures. Conclusion Un patch-test de PPD à % appliqué pendant heures et lu à 60 heures est une alternative sensible et bien tolérée pour le diagnostic d une allergie à la PPD. Allergie aux isolats : analyse des 9 observations publiées par le Réseau d Allergo-Vigilance (00-006) J-M. Renaudin,, E. Beaudouin, 3, M. Morisset,, G. Kanny,, D.A. Moneret-Vautrin, Service d Immunologie Clinique et d Allergologie, Hôpital Central, Nancy, EA 3999 Maladies allergiques : diagnostic et thérapeutique Laboratoire de Médecine et Thérapeutique Moléculaire, Vandœuvre-lès-Nancy 3 Service d Allergologie, CH Jean Monnet, Épinal Introduction Les isolats ou hydrolysats sont des dérivés obtenus par hydrolyse chimique à haute température du gluten, modifiant alors son allergénicité naturelle. L isolat est utilisé dans l industrie alimentaire comme ingrédient et entre dans la composition de nombreux aliments : jambon reconstitué, viandes blanches reconstituées, pâtés en croûte industriels, saucisses, escalopes Enfin, ils peuvent être incorporés dans des cosmétiques. Avec le soutien des laboratoires Re sume s Gerda 007 B.indd 3/06/08 0:37:

2 Observation Neuf cas d allergie sévère aux isolats ont été déclarés au réseau d Allergo-Vigilance entre 00 et 006, dont 8 femmes et homme d âge moyen de 37 ans. La prévalence de l anaphylaxie aux isolats parmi les 489 cas d allergies alimentaires graves rapportés, est de,8 %. Les tableaux cliniques sont soit un choc anaphylactique (3 cas), soit une réaction systémique sévère avec au moins deux organes cibles atteints ( cas), soit un œdème laryngé (5 cas). Des épisodes récidivants étaient observés 8 fois/9 et fois/9 il était retrouvé une urticaire de contact avec des cosmétiques, voie de sensibilisation possible. Le diagnostic était toujours confirmé par la positivité des prick-tests avec l extrait commercial Allerbio. En cas d allergie avérée, l éviction est proposée imposant une lecture des étiquettes où les isolats sont mentionnés sous le terme de «protéines de blé». De plus, l usage de certains cosmétiques contenant des hydrolysats de blé devra également être évité. Conclusion Issus d un procédé industriel modifiant le gluten naturel, les isolats sont à l origine d une allergie alimentaire nouvelle potentiellement sévère et qui doit être désormais connue. Allergie de contact aux traitements topiques de la dermatite atopique (DA) : étude prospective chez 64 enfants F. Giordano Labadie, C. Mailhol, F. Rancé, S. Faguer, C. Paul Service de Dermatologie, Hôpital Purpan, Toulouse Allergologie - Pneumologie, Hôpital des Enfants, Toulouse Introduction Les objectifs de notre étude étaient d évaluer si les traitements topiques de la DA de l enfant sont une source d allergie de contact, de déterminer le profil des enfants allergiques à ces traitements et de discuter les mesures éventuelles de prévention. Patients et Méthodes De 997 à 007, 64 enfants avec DA ont été testés avec 7 ajouts systématiques : émollient utilisé, bufexamac, fusidate de sodium, dermocorticoïdes (pivalate de tixocortol, budésonide) et antiseptiques (chlorhexidine, hexamidine). Population : 306 garçons et 335 filles d âge moyen 4 ans et 8 mois (3 mois à 6 ans), SRAD : moyenne 4 (0 à 77). Résultats 40 sur 64 soit 6 % des enfants étaient positifs à au moins des 7 ajouts systématiques. Antiseptiques : chlorhexidine :,8 % (7/40), hexamidine : 0,5 % (3/40). Émollient :,8 % (7/40) Dermocorticoïdes : pivalate de tixocortol 0, % (/40), budésonide 0, bufexamac : 0, % (/40), fusidate de sodium : 0. Les facteurs de risque associés de manière significative au développement d un eczéma de contact étaient le jeune âge ( ans et 0 mois versus 4 ans et 0 mois, p < 0,00), un âge de début < 3 mois (p = 0,006) et l intensité de la DA (SRAD : moyenne 30 versus 4, p = 0,05). Discussion Les antiseptiques sont responsables d un taux élevé de sensibilisation. La fréquence de sensibilisation aux émollients est proche de celle retrouvée dans une précédente étude (). Parmi les dermocorticoïdes, seul le pivalate de tixocortol, a donné allergie de contact. Le bufexamac est responsable d seul cas d allergie de contact. Des chiffres plus élevés sont retrouvés dans la littérature () dans des pays où le bufexamac est utilisé largement dans la DA. Enfin, le fusidate de sodium n est responsable d aucun cas d allergie de contact. Conclusion Les antiseptiques et les émollients sont les allergènes de contact les plus fréquemment retrouvés (5,6 %). Les enfants avec une allergie de contact sont plus jeunes, avec une DA de début plus précoce et un SRAD plus élevé. Les mesures de prévention primaire pourraient être le recours parcimonieux aux antiseptiques et l utilisation d émollients «hypoallergéniques». - Giordano-Labadie F, Rancé. F, Pellegrin F, et al. Frequency of contact allergy in children with atopic dermatitis: results of a prospective study of 37 cases. Contact Dermatitis 999;40: Heine G, Uter W, Worm M. Frequency of contact dermatitis in German children and adolescents patch-tested between 995 and 00. Contact Dermatitis 004; 5:-7. Des lingettes de toilette pour bébé «testées par les dermatologues» : cause de dermatite de contact chez des adultes A. Timmermans, A. Goossens Service de Dermatologie, Hôpital Universitaire, Louvain, Belgique Introduction Durant la période de mai à novembre 006, nous avons observé 4 adultes ( femmes et hommes) souffrant d une dermatite de contact aux mains et qui avaient utilisé des lingettes de toilette pour bébé de la même marque, pour leur propre hygiène ( cas) et/ou pour la toilette de leur bébé ( cas). Trois malades présentaient également une dermatite plus généralisée, dont avec prurit anogénital. Patients et méthodes Les malades ont été testés avec la batterie standard européenne, et aussi, dans le cadre d une étude de l EECDRG, avec le mélange méthylchloro- et méthyl-isothiazolinone (MCI/MI) à 00 ppm (00 ppm étant testé en routine). Résultats Les tests ont révélé une allergie de contact au MCI/MI, quoique, dans cas, uniquement à la concentration de 00 ppm. Dans cas, le fragrance-mix et l hydroxycitronellal, dans un autre cas, le formaldéhyde et ses libérateurs, et dans le dernier cas, le cobalt et le nickel, y étaient associés. Le mélange MCI/MI était présent dans les lingettes de toilette «testées par les dermatologues» qui contenaient en outre autres conservateurs : l imidazolidinylurée (aussi retrouvé comme allergène dans cas) et le digluconate de chlorhexidine. De plus, des 6 allergènes «fragrance» devant figurer sur l emballage des produits cosmétiques s y retrouvaient (mais pas l hydroxycitronellal). Conclusion Les dermatites de contact induites par les lingettes de toilette n ont pas été rapportées fréquemment dans la littérature ; les cas que nous rapportons ici ont cependant été diagnostiqués durant une période courte de 6 mois! La question se pose de savoir si l utilisation du MCI/MI ne devrait pas être interdite dans les produits cosmétiques non rincés (et même rincés), compte tenu de son taux de sensibilisation et du fait que la concentration testée dans la batterie standard semble ne pas révéler tous les cas. Eczéma de contact ectopique au henné pur utilisé en tant que teinture capillaire H. Belhadjali, N. Ghannouchi, Ch Amri, M. Youssef, M. Amri, J. Zili Service de Dermatologie, CHU de Monastir, Tunisie Introduction Le henné est un produit naturel de teinture issu des feuilles d un arbuste Lawsonia inermis. Il est utilisé chez les musulmans et les hindous très fréquemment comme colorant pour les cheveux, les ongles et comme produit de tatouage pour le corps. Les eczémas de contact aux tatouages labiles au henné sont très fréquents et sont en fait en rapport avec une sensibilisation à la PPD. L eczéma de contact au henné pur est exceptionnel. Objectif Nous rapportons un cas rare d eczéma de contact ectopique au henné pur utilisé en tant que teinture capillaire. Observation Une femme âgée de 60 ans, sans antécédents pathologiques notables, consultait pour un eczéma aigu très œdémateux des paupières développé un jour après l usage de henné pur (henné traditionnel de Gabès) en tant que teinture capillaire. Elle avait aussi rapporté un épisode similaire l année précédente, jours après l application du même henné. Des tests épicutanés étaient pratiqués avec la batterie standard européenne et les feuilles de henné écrasées dans la vaseline à 0 %. Le test au henné était positif à ++ à 48 h et 7 h alors que la PPD était négative. Conclusion Le henné de Gabès (ville du Sud tunisien bien connue par ce produit depuis des décennies) est un produit traditionnel préparé à partir des feuilles sèches de henné sans additifs. Notre observation illustre un cas d eczéma ectopique au henné pur utilisé en tant que teinture capillaire. À notre connaissance, seulement cas similaires confirmés par des tests épicutanés étaient publiés dans la littérature. Il s agit aussi du premier cas tunisien rapporté d eczéma de contact au henné malgré sa large utilisation dans notre pays. Ceci souligne le faible potentiel allergénique du henné, mais laisse supposer une possible sous-estimation des eczémas de contact à ce produit. Re sume s Gerda 007 B.indd 3/06/08 0:37:3

3 Intérêt de l acide tranexamique dans les angiœdèmes non histaminiques A. Du Thanh, B. Guillot, N. Raison-Peyron Service de Dermatologie, CHU, Montpellier Introduction Les angiœdèmes sont un motif de consultation fréquent en dermatologie. Le pronostic vital peut être engagé par l atteinte laryngée. Certains sont dits non histaminiques (ne répondant pas aux antihistaminiques, voire aux corticoïdes), sans anomalie de l inhibiteur de la C, estérase ni caractère familial. Le but de ce travail était de recenser ces angiœdèmes et d évaluer l efficacité de l acide tranexamique. Patients et méthodes Vingt patients ont été vus en consultation de dermatoallergologie entre 003 et mars 007. L âge moyen lors de la première crise était de 47 ans. 45 % des patients avaient eu une atteinte laryngée, 5 % des manifestations digestives, mais aucun n avait subi de geste invasif. Le retard moyen au diagnostic était de ans. Vingt-cinq pour cent étaient considérés comme sévèrement atteints. Les facteurs déclenchants étaient variables. Résultats Treize patients ont reçu g d acide tranexamique en per-critique, toutes les 4 heures (maximum 4 g/j). Parmi les 7 patients restants, 3 présentaient une contreindication à ce traitement (maladie thrombo-embolique) et 4 ne l ont pas souhaité. L acide tranexamique ( g en crise) a réduit l intensité et la durée des poussées chez 8 % des patients traités. Chez 6 d entre eux, la dose a été portée à 3 g/j avec une réduction de la fréquence des crises chez malades. Aucun effet secondaire n a été signalé (recul moyen de 0 mois). Discussion Ces constatations sont en accord avec les séries déjà rapportées d angiœdèmes non histaminiques avec cependant un retard au diagnostic plus long (7 ans) que dans notre série et une proportion de femmes plus élevée (sex-ratio : ) (, ). Conclusion Au moins 5 % des angiœdèmes sont non histaminiques et idiopathiques, avec une excellente réponse à l acide tranexamique. Un démembrement de cette entité est probable à l avenir avec la découverte d anomalies du métabolisme des bradykinines vasoactives. - Munch EP, Weeke B. Non-hereditary angioedema treated with tranexamic acid. A 6-month placebo controlled trial with follow-up 4 years later. Allergy 985;40: Bouillet L, et al. Non-histaminic angiodema management: diagnostic and therapeutic interest of tranexamic acid. Rev Med Int 004;5:94-6. La rubrique sur Internet des Fiches d allergologie professionnelle F. Pillière, A. Delépine Département Études et Assistances Médicales (EAM), INRS, Paris Introduction Conçu pour un public médical, cet outil d aide à la recherche d une étiologie professionnelle face à une allergie cutanée et/ou respiratoire est accessible gratuitement sur le site de l INRS directement à l adresse suivante : Objectif Destinées aux dermatologues, pneumologues, allergologues, médecins généralistes et médecins du travail, les fiches d allergologie professionnelle (FAP) permettent de répondre aux questions telles que : - un patient a un test cutané positif au chrome. Peut-on suspecter une origine professionnelle et laquelle? - Un patient est imprimeur. Son asthme est-il d origine professionnelle et quel peut être le produit en cause? - Un patient présente un eczéma aggravé par la manipulation de colles sur son lieu de travail. Quel agent doit-on suspecter pour faire les tests cutanés appropriés? La collection comprend près de 60 fiches qui concernent les allergènes professionnels les plus fréquemment à l origine d une dermatose, d une rhinite ou d un asthme. Ces fiches rappellent la démarche diagnostique (type de test à effectuer ) et le mode évolutif de la pathologie dans le contexte professionnel. Elles insistent sur les moyens de prévention à mettre en œuvre et sur la réparation médico-légale lorsqu elle existe. Rédigées par une pneumologue et une dermatologue spécialistes de pathologie professionnelle, elles sont régulièrement complétées par de nouvelles fiches. L interrogation en texte intégral sur l ensemble de la collection des fiches permet de trouver des informations sur un secteur d activité (alimentaire, déchets ), un métier (boulanger, coiffeur...), une classe d utilisation (désinfectants, colorants ), un produit (latex, protéines ) pouvant être à l origine d allergies. Enfin, une boîte aux lettres permet de poser les questions non résolues : Stomatodynie et tests épicutanés D. Waroquier, L. Evrard, M. Flamme, M. Nelis 3, D. Parent. Clinique de Pathologie des muqueuses. Service de Stomatologie 3. Service de Dermatologie. Hôpital Erasme, ULB, Bruxelles, Belgique Introduction Les stomatodynies sont des sensations douloureuses de la muqueuse buccale en l absence de lésion clinique (). La mise au point doit exclure les causes infectieuses, carentielles et auto-immunes. Patients et Méthodes Vingt-six patients souffrant de stomatodynie ont été testés avec une batterie standard européenne, une batterie cosmétiques et médicaments, une batterie dentisterie (résine et métaux) ainsi qu une batterie épices. Vingt portaient une prothèse composée de métaux et/ou de résine, portait un appareil orthodontique métallique et 4 présentaient des amalgames dentaires. Résultats Le principal allergène dépisté est le nickel sulfate (9 patients, 34,6 %), suivi du chrome (5 patients, 9 %), de l or (3 patients,,5 %) et du cobalt (3 patients,,5 %). Deux patients (7,7 %) ont présenté une réaction au mercure, (7,7 %) au baume du Pérou, (7,7 %) au colophane et (7,7 %) à l acide benzoïque. Les 7 allergènes suivants étaient positifs seule fois (4 %) : zinc, chloroacétamide, méthylmétacrylate, dimétacrylate de glycol, formaldéhyde, éthylène diamine. Trois patients (,5 %) avaient des tests entièrement négatifs. Chez 6 patients, le ou les allergènes dépistés étaient présents dans la bouche. À ce jour, 4 patients ont pu réaliser une éviction stricte et présentent une amélioration significative de leurs symptômes. Discussion L allergie aux métaux est la plus fréquente. Viennent ensuite 3 allergènes présents dans des produits cosmétiques bucco-dentaires et dans les matériaux de soins dentaires. Deux patients sont positifs pour une résine, seul a une prothèse en contenant. La difficulté réside dans la confirmation de la pertinence des tests, puisqu il semble que la tolérance d un patient sensibilisé à un allergène est supérieure au niveau de la muqueuse buccale par rapport à la peau (). Conclusion Les résultats de notre étude montrent l intérêt des tests épicutanés dans la mise au point de la stomatodynie. Communications Affichées () Les dermatoses professionnelles de contact à la clinique dentaire de Monastir (Tunisie) M.A. Henchi, H. Belhadjali, L. Bouzgarou, B. Abdallah, C. Amri, N. Chaari, M. Akrout, J. Zili Service de Médecine du Travail et de Pathologie Professionnelle Service de Dermatologie, CHU de Monastir, Tunisie Introduction Les dermatoses de contact figurent parmi les maladies professionnelles les plus fréquemment observées en milieu hospitalier et surtout en dentisterie. En milieu dentaire, nombreux sont les produits incriminés : résines, métaux, huiles essentielles, gants, désinfectants Objectif Évaluer la prévalence des dermatoses de contact en milieu dentaire, identifier les facteurs de risque professionnels et extra-professionnels et relever les principales étiologies. Patients et Méthodes Il s agit d une enquête transversale descriptive, exhaustive auprès de 97 agents médicaux et paramédicaux travaillant à la Clinique Dentaire de Monastir. Elle comporte un questionnaire à la recherche du risque dermatologique et des facteurs étiologiques, un examen dermatologique par un dermatologue pour une orientation diagnostique et des tests épicutanés par la batterie standard européenne et des batteries spécifiques pour les sujets symptomatiques, à la recherche de l allergène en cause. Résultats La prévalence des dermatoses de contact était de 6,8 % (6 cas/97). Les principaux produits incriminés étaient les gants ( cas), les résines (0 cas) et les détergents (6 cas). Le profil du personnel à risque était celui d une femme âgée de 36 ans, médecin dentiste exerçant au Service de Médecine et Chirurgie Buccale. La prévalence de l eczéma de contact était de 5, % (5 cas/97) : un eczéma au nickel chez une prothésiste, au cobalt chez une autre, au glutaraldéhyde chez une infirmière, au,3- diphénylguanidine chez une chirurgienne dentiste et à une résine chez une prothésiste. La prévalence des dermatites irritatives était de,6 % ( cas/97). Aucun cas d urticaire de contact n était diagnostiqué. Conclusion Dans notre série, les dermatites d irritation étaient plus fréquentes que les eczémas de contact professionnels conformément aux données de la littérature. Re sume s Gerda 007 B.indd 3 3/06/08 0:37:5

4 Allergie au latex et impact sur l aptitude au travail des soignants : étude de cas A. Ben Jemâa, A. Benzarti Mezni, F. Daghari, K. Kallal, S. Daoud, N. Ladhari Service des Maladies professionnelles, CHU Rabta, Tunis, Tunisie Introduction Initialement à l origine d allergie immédiate IgE dépendante, le latex est extrait de l hévéa, dont l exploitation nécessite l addition de nombreux adjuvants pouvant générer des hypersensibilités retardées. Ces allergies au latex se sont accrues avec le développement des mesures d hygiène et des protections individuelles en milieu de soins. Observation Nous rapportons cas documentés d allergie au latex, colligés dans notre consultation entre 00 et 006. Il s agit de soignants d âge moyen de 3 ans avec prédominance féminine ( hommes et 9 femmes) et une ancienneté moyenne de 5 ans. Cette allergie a concerné tous les grades professionnels, notamment des infirmiers mais également des techniciens biologistes, un dentiste et un chirurgien. L hypersensibilité immédiate est notée chez 7 patients ; à type d urticaire de contact dans 4 cas et systémique avec des manifestations respiratoires dans 3 cas. La positivité des RAST chez 4 d entre eux a pu corroborer la responsabilité du latex. En outre, cas d allergie croisée latex-fruit ont été identifiés grâce à un interrogatoire minutieux, dont cas d allergie à la banane et l autre à la noix. Par ailleurs, 4 patients présentaient un eczéma de contact en rapport avec une sensibilisation aux adjuvants du latex (thiuram mix, chrome positif). Une prescription de gants de substitution en caoutchouc synthétique (néoprène) était possible dans 4 cas et une éviction des tâches requérant l usage des gants en latex a été indiquée dans 5 cas. Toutefois, une inaptitude définitive a du être prononcée pour un résident de chirurgie qui a été contraint de recommencer dans une filière non chirurgicale. Conclusion Ces observations nous interpellent sur le caractère péjoratif d une allergie au latex qui peut contraindre le personnel atteint à amputer une partie de ses activités professionnelles d où l importance d une orientation professionnelle réfléchie. Allergie croisée à un anesthésique local suite à une sensibilisation à la para-phénylènediamine par tatouage au henné noir S. Benomar, M. Rmili, K. Senouci, B. Hassam Service de Dermatologie, Hôpital Ibn Sina, Rabat, Tunisie Introduction La para-phénylènediamine (PPD) est une molécule connue pour son pouvoir allergisant. Elle est principalement utilisée dans les colorations pour teintures capillaires, tatouages labiles, textiles et procédés de photographie. Matériel et méthodes Nous rapportons l observation d une patiente qui a présenté un eczéma de contact à un tatouage labile contenant de la PPD et qui, par la suite, a développé un œdème de Quincke après application de benzocaïne en gel buccal. Résultats Il s agit d une jeune femme de 30 ans qui s était fait tatouée au dos de la main et à l avant bras des dessins esthétiques à base de henné noir contenant de la PPD. Deux jours plus tard, elle développait au niveau de la zone tatouée des lésions d eczéma de contact. La patiente a été traitée par dermocorticoïdes, avec régression rapide des signes locaux mais persistance de troubles pigmentaires résiduels. La jeune femme avait refusé d effectuer des tests allergologiques. Deux mois plus tard, la même patiente applique, suite à l apparition d aphtes buccaux, un gel à base de benzocaïne qu elle avait pour habitude d utiliser en automédication. Elle consulte quelques heures plus tard pour un œdème monstrueux des lèvres, sans signes respiratoires, pour lequel elle est prise en charge aux urgences. Un bilan allergologique, réalisé avec l accord de la patiente, fut effectué à distance de l épisode et révéla que celle-ci était allergique à la PPD, aux colorants azoïques et anesthésiques locaux type benzocaïne. Conclusion Il existe des réactions croisées, mais non systématiques, entre les différentes molécules appartenant au groupe des amines primaires en position para : colorants, anesthésiques, sulfamides locaux, hypoglycémiants, diurétiques... Cette observation appelle à la vigilance quant à la prise en charge allergologique des patients présentant un eczéma de contact à la PPD et ceci afin de dépister des allergies cutanées croisées fréquentes avec d autres substances chez le même patient. Allergie professionnelle au chlorure de benzalkonium sous une forme d exposition inhabituelle E. Michel, C. Bontemps, C. Vernassiere, A. Barbaud, C. Paris Consultation Pathologie Professionnelle Service de Dermatologie, CHU, Nancy Introduction Nous rapportons l observation d une aide soignante hospitalière, âgée de 33 ans, manipulant des détergents sans problème depuis 3 ans. Elle a présenté un œdème du visage associé à une gêne respiratoire, une rhinoconjonctivite et un eczéma des mains après introduction récente d un spray désodorisant contenant des ammoniums quaternaires. Observation Un bilan allergologique a été réalisé avec des patch-tests positifs pour : le nickel, le chrome, le cobalt et le fragrance mix II (batterie standard européenne), le chlorquinaldol, le cétylpiridium chloride et le chlorure de benzalkonium (batterie conservateurs) et négatif pour l Anios ( % eau) ; un test semi-ouvert négatif pour le Surfanios ( % eau). Le protocole latex était négatif. La spirométrie était normale. Chronologiquement, seul le désodorisant était suspecté. Après étude de la composition, celui-ci contenait du chlorure de benzalkonium. Il n y avait pas d autre facteur déclenchant retrouvé à l interrogatoire. Six mois après l éviction totale du désodorisant, persistaient a minima une conjonctivite et de l eczéma au niveau facial, sans gêne respiratoire (symptômes rythmés par l exposition au Surfanios contenant du didécyl diméthyl ammonium). Une demande de reconnaissance en MP tableau 65 est en cours. Au total, la salariée a présenté une sensibilisation au chlorure de benzalkonium contenue dans le désodorisant. L intérêt de cette observation réside dans la forme clinique (consécutive à une exposition aéroportée) et dans la présence d ammoniums quaternaires dans des produits autres que les détergents désinfectants. Conclusion Cette observation montre l importance de la limitation des expositions aux produits par spray au vu des risques cutanés et respiratoires qu ils engendrent et des produits dont l utilisation n est pas indispensable au travail (désodorisants). Choc anaphylactique et Argas reflexus C. Fritsch, C. Le Coz Service de Dermatologie, Hôpital Civil, CHU, Strasbourg Introduction Les morsures de la tique molle Argas reflexus, dont l hôte habituel est le pigeon, peuvent provoquer chez l homme des réactions systémiques de nature allergique (). Observation Nous rapportons le cas d un choc anaphylactique chez un homme de 30 ans, sans antécédent, admis aux urgences pour malaise de début brutal et perte de connaissance sur la voie publique. Les manifestations associaient un prurit diffus, une dyspnée, des bouffées de chaleur et des crampes abdominales. L examen montrait une hypotension artérielle, une tachycardie et une urticaire généralisée. Un certain nombre d éléments : occupation d une mansarde proximité de pigeons et surtout la présence d un insecte sur le tee-shirt du patient observé par les pompiers évoquait une anaphylaxie induite par A. reflexus. Cette hypothèse a pu être confirmée par l examen de l insecte identifié comme étant la tique du pigeon et par la présence d IgE spécifique d A. reflexus (classe 3). Discussion Classiquement, les manifestations surviennent la nuit en raison de l activité nocturne de la tique. Les enfants, les personnes âgées et les patients atopiques semblent plus à risque de développer une réponse IgE médiée aux allergènes d A. reflexus, dont le principal (Arg r) n a été mis en évidence que récemment (). La particularité de notre observation réside dans les circonstances peu évocatrices de survenue du malaise et dans l association d une réaction immédiate anaphylactique et d un exanthème maculo-papuleux diffus persistant une semaine. Conclusion L implication d A. reflexus dans une manifestation d anaphylaxie doit être évoquée en cas de traces de morsures de tique. Le diagnostic sera facilité si la tique est retrouvée au domicile, plus encore sur le vêtement du patient. Si la prescription d un kit d urgence et la désinsectisation du domicile s imposent, l éradication des pigeons est discutable, l homme pouvant devenir l hôte préférentiel d A. reflexus.. Bessot JC, Kopferschmitt JC, de Blay F, Dietemann A, Nirrengarten A, Hutt N, Le Coz C, et al. Chocs anaphylactiques après morsure de tiques de pigeon (Argas reflexus). À propos de douze cas. Rev Fr Allergol 997;37(4) : Hilger C, Bessot JC, Hutt N, Grigioni F, De Blay F, Pauli G, Hentges F. IgE-mediated anaphylaxis caused by bites of the pigeon tick Argas reflexus: cloning and expression of the major allergen Arg r. J Allergy Clin Immunol 005;5(3):67-. Re sume s Gerda 007 B.indd 4 3/06/08 0:37:6

5 Contribution des lymphocytes T CD8+ et CD4+ dans la physiopathologie de l eczéma allergique de contact A. Nosbaum, A. Rozières, M. Vocanson, N.Gunera-Saad, F. Bérard, C. Goujon, J-F. Nicolas Unité de Recherche Clinique en Immunologie, CH Lyon-Sud, Pierre Bénite. INSERM U85, Lyon Introduction L Eczéma Allergique de Contact (EAC) est une maladie inflammatoire cutanée fréquente, faisant suite au contact d un haptène avec la peau d un individu sensibilisé. La majorité des connaissances de la physiopathologie de l EAC découle de modèles animaux dans lesquels l inflammation cutanée est due au recrutement précoce de lymphocytes T (LT) effecteurs CD8+ spécifiques dont l activation est sous le contrôle de LT CD4 régulateurs recrutés plus tardivement. Objectif Nous menons actuellement une étude physiopathologique CPP de l EAC chez l homme, postulant que les mécanismes à l origine de l inflammation cutanée seraient similaires à ceux décrits dans les modèles d EAC chez la souris et impliqueraient des LT CD8 effecteurs et des LT CD4 régulateurs. Notre modèle est la para-phénylènediamine (PPD), base des colorants capillaires, responsable d eczéma professionnel des coiffeurs et d eczéma aux tatouages temporaires. Méthode Deux séries de tests épicutanés (PPD, vaseline et sodium lauryl sulfate) sont posés pendant heures, chez patients allergiques à la PPD et 6 témoins non allergiques. La première série de tests est biopsiée à heures et la seconde à 60 heures. Dans toutes les biopsies, le recrutement de LT CD8 et CD4 est analysé par cytométrie en flux, histologie/immunohistochimie et PCR quantitative. Conclusion Si l hypothèse se confirme, les LT CD8 seraient les cellules effectrices initiant l EAC et les LT CD4 agiraient secondairement pour résoudre l inflammation cutanée. Les perspectives de ce projet sont de développer de nouveaux tests diagnostiques biologiques (mise en évidence de LT CD8 spécifiques dans le sang circulant) ainsi que de nouvelles approches thérapeutiques, bloquant l induction des LT CD8 effecteurs et/ou activant les LT CD4 régulateurs. Dermatite de contact chez les travailleurs du secteur du bâtiment. À propos de 68 cas O. El Maalel, N. Ghariani, H. Kalboussi, F. Debbabi, S. Chatti, M. Denguezli, R. Nouira, N. Mrizak Service de Pathologie Professionnelle (Unité de Dermato-allergologie), CHU F. Hached, Sousse, Tunisie. Service de Dermatologie, CHU F. Hached, Sousse, Tunisie Introduction Le secteur de la construction représente un secteur à risque élevé de dermatoses professionnelles avec comme principal agent causal le ciment, pouvant être responsable de dermites d irritation ou de dermites allergiques persistantes et handicapantes. Objectifs Les objectifs de ce travail étaient de : - déterminer les caractéristiques des patients qui ont présenté une dermite de contact au ciment et les aspects cliniques des dematoses observées ; - identifier les allergènes responsables des cas de dermatoses allergiques. Patients et méthodes Il s agit d une enquête épidémiologique rétrospective qui a inclu tous les patients travaillant dans le secteur du bâtiment et ayant consulté pour dermatite de contact à l Unité de Dermato-Allergologie de notre Service de Médecine du Travail et Pathologie Professionnelle durant la période allant de 994 à 005. Tous ces patients ont bénéficié d une enquête allergologique basée sur un interrogatoire (données socio-professionnelles, aspect clinique et évolutif, produits manipulés) et des tests épicutanés aux allergènes de la batterie standard européenne. Résultats Soixante-huit observations ont été colligées durant la période d étude, et les patients étaient tous de sexe masculin. L âge moyen des patients était de 44,8 ± 0,95 ans avec des extrêmes allant de 3 à 7 ans. Quarante-neuf salariés (7 %) exerçaient la profession de maçon, % celle d électricien. Leur ancienneté professionnelle moyenne était de 8,4 ans. La pratique d une activité extra-professionnelle était effectuée dans 7,9 % des cas. La localisation des lésions aux deux mains était la plus fréquente, retrouvée dans 39, % des cas. 4,6 % des patients ont développé les manifestations cutanées 5 ans après l embauche. Les moyens de protection étaient absents dans 55,9 % des cas ; le port de gants en caoutchouc est rapporté dans 6, % des cas. Les tests épicutanés à la batterie européenne standard se sont révélés positifs dans 68 % des cas. Le chrome était l allergène le plus fréquemment retrouvé positif (4, % des cas), les autres allergènes notés étaient : les résines d époxy, le nickel, le cobalt, l IPPD, le thiuram mix, le mercaptobenzothiazole. L origine professionnelle des lésions a été retenue dans 8,4 % des cas et une déclaration au titre de maladie professionnelle a été effectuée dans 76,5 % des cas. Conclusion Le contact avec le ciment dans le secteur de la construction est un grand pourvoyeur de dermatites de contact allergiques ou irritatives, souvent invalidantes, nécessitant des mesures préventives adéquates. Dermatoses professionnelles des mains : étude prospective descriptive en milieu hospitalier d une crème barrière à base de polymères B. Milpied, MH. Durand-Perdriel, MT. Houdebine, M. Bourrut-Lacouture, C. Longuenesse, C. Géraut Service de Dermatologie. Service de Médecine du travail, CHU, Nantes Introduction Le travail en milieu hospitalier représente un facteur fréquent d apparition de dermatoses irritatives et/ou allergiques de contact au niveau des mains chez le personnel soignant. Patients et méthodes Une étude prospective descriptive a été menée pour évaluer une émulsion à base de polymères (phosphorylcholine et pyrrolidone) appliquée au travail par le personnel hospitalier consultant pour une dermatite de contact des mains d origine professionnelle. Deux consultations encadrant la période d étude ont été effectuées permettant l évaluation de l état clinique des mains et l étude de l efficacité, de la tolérance et de l agrément cosmétique de la crème barrière. Résultats Quarante-cinq adultes ont consulté en médecine du travail (décembre 005 à juin 006) pour une dermatite de contact des mains, irritative ou allergique. Il s agissait d infirmières (37,8 %), d aide-soignantes (8,9 %), d agents hospitaliers (, %), d autres professions (3,3 %) et de laborantins (8,9 %). La maladie était récente (0, mois) et l épreuve de travail était positive dans 76,3 % des cas. Un terrain atopique personnel ou familial était présent dans un tiers des cas. Les irritants professionnels suspectés sont les produits d hygiène des mains (93,3 % des cas) et les gants (75,6 % des cas). Le lavage des mains se situait entre 0 à 40 fois par jour dans 6 % des cas. Les lésions couvraient majoritairement 5 à 75 % de la surface des mains et d intensité légère à modérée. Il n était pas proposé de tests épicutanés lors de cette première consultation mais une protection par la crème barrière. La crème barrière a été appliquée en moyenne 4 fois/jour pendant 3 jours. Son utilisation a permis de diminuer significativement (p < 0,00) la sévérité des signes fonctionnels (picotements, tiraillements, démangeaisons, inconfort et douleurs) et des signes d examen (rougeur, desquamation, sécheresse et fissures), présents à l inclusion. Globalement, l amélioration a été constatée dans 80 % des cas. La tolérance de la crème a été jugée bonne ou excellente dans 88 % des cas. Les qualités cosmétiques ont été très appréciées, notamment la texture, l absence de caractère collant, la facilité d étalement et la bonne pénétration. Conclusion L application régulière d une crème barrière à base de polymères constitue une réponse efficace pour améliorer l état des mains chez le personnel soignant atteint de dermatite de contact. Cette mesure est adaptée aux particularités du travail en service de soins. Eczéma allergique de contact à la para-phénylènediamine : description clinique de sous-groupes C.Goujon, K.Dahel, C.Dupin, A.Nosbaum, C.Ravot, D.Vital-Durand, J-F. Nicolas, Unité de Recherche Clinique en Immunologie, CH Lyon-Sud, URCI-LS, Pierre Bénite, Unité immunologie clinique et allergologie CH Lyon-Sud, Pierre Bénite Introduction L augmentation, depuis les années 000, de la prévalence des eczémas à la para-phénylènediamine (PPD) est à l origine de cette étude, dont le but est de mettre en évidence l existence éventuelle de caractéristiques cliniques en fonction du mode de sensibilisation. Méthode Cette analyse rétrospective de 003 à 007, a concerné une série de 40 patients présentant un eczéma allergique de contact à la PPD, authentifié par un test épicutané positif à la PPD (score ++ ICDRG). Résultats Deux tableaux cliniques complets ont été individualisés des 3 dossiers : - Les utilisateurs de teintures (0/3 patients) présentent, en quelques minutes ou quelques heures après un contact avec la PPD, une inflammation œdémateuse du cuir chevelu et du visage. L intensité et le déclenchement de la réaction Re sume s Gerda 007 B.indd 5 3/06/08 0:37:8

6 sont d autant plus sévères qu il y a eu un tatouage préliminaire (5/0 patients). Le délai pour induire la sensibilisation, en dehors d un antécédent de tatouage, est de plusieurs années. - Les professionnels de la coiffure présentent un tableau d eczéma des mains et des avant-bras, sans composante inflammatoire majeure, se déclenchant en à 3 jours après le contact. Le délai de sensibilisation chez les coiffeurs est < an et concerne les apprentis coiffeurs (9/). Eczémas de contact aux gants médicaux chez le personnel hospitalier M.A. Henchi, H. Belhadjali, C. Amri, L. Bouzgarou, B. Abdallah, N. Chaari, M. Akrout, J. Zili Service de Médecine du Travail et de Pathologie Professionnelle Service de Dermatologie, CHU de Monastir, Tunisie Conclusion Une vigilance accrue lors de l apprentissage du métier de coiffeur permettrait de réorienter ces personnes avant de se lancer dans une carrière problématique. Les mécanismes du caractère inflammatoire très marqué lors de l utilisation de teintures à titre personnel, par comparaison à la symptomatologie professionnelle, restent à élucider : eczéma de survenue très précoce, ou eczéma associé à une urticaire ou à une dermite irritative. Eczéma généralisé sévère sous traitement par anakinra L. Darrieux, G. Chales, A. Perdriger, E. Polard 3, J. Lelan 4, N. Meyer, L. Benkalfat, J. Chevrant-Breton Service de Dermatologie, CHU Pontchaillou, Rennes Rhumatologie, CHU Hôpital Sud, Rennes 3 Pharmacovigilance, CHU Pontchaillou, Rennes 4 Cabinet d anatomopathologie, Rennes Introduction L ILA-Ra (antagoniste du récepteur de l interleukine ) est utilisé depuis 00 dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. De fréquentes réactions cutanées au point d injection ont été rapportées. Nous rapportons un cas d eczéma généralisé prolongé sévère, secondaire à l utilisation de ce traitement au cours d un syndrome CIN. Observation M me M., âgée de 4 ans, est suivie dans le service de dermatologie depuis 977 pour un syndrome familial dermato-arthro-oculaire, proche du syndrome de Muckle-Wells et du syndrome CIN lié à un déficit du gène CISA, retrouvé chez cette patiente. L anakinra (Kineret*) est introduit fin juillet 005 en association avec son traitement habituel (Salazopyrine*, Fonzylane*, Efferalgan*) en raison de l aggravation de sa polyarthrite. La posologie de départ est de 00 mg par jour en injection sous-cutanée. Cinq semaines après (septembre 005), alors que les éruptions urticariennes habituelles de ce syndrome régressaient quelques heures après l injection,on notait l apparition d une éruption eczématiforme au point d injection du traitement, puis une aggravation progressive des lésions avec extension à distance des points d injection, motivant l arrêt définitif de celuici le 3 décembre 005. Malgré l interruption de l anakinra, les lésions cutanées persistaient et s étendaient au tronc et aux membres, nécessitant un traitement quotidien par corticoïdes topiques. En février 006, à l examen clinique, la patiente présentait des lésions nummulaires érythémato-prurigineuses, à bords émiettés, microvésiculeuses et œdémateuses, suintantes, situées sur les membres supérieurs, le flanc droit, le dos, les cuisses, typiques d eczéma. Sur le plan biologique, on notait : une hyperéosinophilie à 0,6 Giga/L, des IgE sériques totales augmentées 5 ku/l. La biopsie cutanée était en faveur d un eczéma aigu. La batterie standard européenne, effectuée deux mois plus tard, était négative. Malgré un traitement par dermocorticoïdes de classe, les lésions ne régressaient qu en 3 à 4 mois. Discussion Les réactions au point d injection de l IL-Ra sont fréquemment rapportées dans la littérature : érythème, œdème, prurit localisés. Elle touchent 50 à 80 % des patients et sont dose-dépendantes et surviennent généralement dans les 30 jours (). Ces manifestations nécessitent rarement l arrêt du traitement. Ici, les symptômes sont apparus plus de 30 jours après le début du traitement. Cette éruption était particulière par l aspect extensif et disséminé des lésions (donnant un tableau clinique d eczéma généralisé) et par la persistance des symptômes plusieurs mois après l arrêt du traitement, nous faisant évoquer la possibilité d une réaction eczématiforme induite par la molécule. Dans une étude d Hawkins et al, l anakinra était introduit chez trois patients atteints du syndrome de Muckle-Wells. Le seul effet secondaire rapporté était des réactions cutanées au point d injection (). Conclusion Nous rapportons, à notre connaissance, le premier cas d eczéma généralisé secondaire à un traitement par anakinra. Le rôle de l affection sous-jacente est peut être en cause. - Vila AT, Puig L, Fernandez-Figueras MT, Laiz AM, Vidal D, Alomar A. Adverse cutaneous reactions to anakinra in patients with rheumatoid arthritis: clinicopathological study of five patients. Br J Dermatol 005;53: Hawkins PN, Lachmann HJ, Aganna E, Mc Dermott MF. Spectrum of clinical features in Muckle-Wells syndrome and response to anakinra. Arthritis Rheum 004;50:607-. Introduction Outre l allergie immédiate de type I causée par les protéines de latex, les gants hospitaliers sont à l origine d allergie retardée de type IV due aux additifs et aux accélérateurs de vulcanisation responsables d eczéma de contact allergique (E). Objectifs Évaluer la prévalence des eczémas de contact aux gants médicaux et identifier les allergènes responsables dans le service de Médecine du Travail et de Pathologie Professionnelle de Monastir. Patients et méthodes Il s agit d une étude rétrospective colligeant tous les cas d eczéma de contact aux gants diagnostiqués au Service de Médecine du Travail et de Pathologie Professionnelle du CHU de Monastir de 996 à 006. Résultats Nous avons colligé 0 observations de dermatose professionnelle parmi lesquelles, avaient intéressé le personnel hospitalier (9 %). Les eczémas de contact aux gants avaient touché 0 personnels soignants/. Il s agit de six femmes et de quatre hommes : 4 médecins, un dentiste, techniciens de laboratoire, infirmiers et un ouvrier. Les tests épicutanés aux gants étaient positifs dans 3 cas/0. Les tests à la batterie standard européenne (BSE) avaient révélé une positivité au thiurame dans 7 cas/0. Les tests avec la batterie caoutchouc étaient positifs au,3 - diphénylguanidine (3 cas) et aux composants du thiuram mix (7 cas). Dans tous les cas, une déclaration de l E au titre du tableau 59 était effectuée. Grâce à la connaissance de la composition de certains modèles, la prescription de gants dépourvus de l allergène en cause a été réalisée. Conclusion L E aux gants en milieu hospitalier nécessite une démarche diagnostique basée sur les tests épicutanés. Des mesures préventives axées sur l éviction du contact avec l allergène causal permet le choix de gants adaptés. Enquête sur l usage des colorants et décolorants par des noirs Africains à Abidjan P. Yoboue, C. Ahogo, M. Kaloga, A. Sangare, A. Abadjinan Centre de Dermatologie, Abidjan, Côte d Ivoire Introduction Depuis toujours, et dans toutes les civilisations, la chevelure représente un élément prépondérant de la personnalité, un support de la beauté, et de la séduction, parfois de la puissance. Sur le plan esthétique, la chevelure, la façon de la coiffer ou de la colorer permettent de modifier l aspect extérieur. Elle devient alors un objet de parure ou d identification à son idole. L usage de la coloration est aujourd hui pratiqué par 30 à 40 % des femmes dans les pays industrialisés. Objectifs Nous avons voulu déterminer les caractéristiques socio-démographiques des usagers et identifier les modalités pratiques et les effets néfastes. Méthode Une enquête exploratoire a porté sur 77 sujets noirs des sexes et de tous âges, pratiquant des colorations ou décolorations capillaires. Résultats Il ressort que les deux sexes étaient concernés, mais le sexe féminin est prépondérant (80, %). Les sujets intéressés avaient un âge moyen de 3 ans chez les femmes et de 39 ans chez les hommes. Toutes les couches socioprofessionnelles étaient représentées. Pour le sexe féminin, ce sont surtout les étudiantes et les professionnelles de service et, chez les hommes, les retraités. La couleur antérieure des cheveux était dans la majorité des cas soit noire, soit grisonnante. Sur le plan des modalités pratiques, les motivations principales étaient le désir de se faire belle ou beau et la perte de la couleur naturelle. - Une touche d essai préalable n était pas exécutée dans 90, %. - L usage des colorations permanentes et modernes est dominant. - Les teintes demandées étaient multiples mais la teinte noire était la plus désirée chez la femme comme chez l homme. La durée de la pratique s étalait dans 4, % sur à 5 ans. - Quelques effets indésirables ont été observés (chute des cheveux, prurit, eczéma ) Conclusion La pratique des teintures capillaires ou décoloration est universelle. Les produits et les teintes sont aussi multiples, voire plus variées dans les pays en voie de développement. Re sume s Gerda 007 B.indd 6 3/06/08 0:37:9

7 Erythème mercuriel : une toxidermie classique souvent méconnue A. Mebazaa, M. Haouel, F. Cherif, S Haouet, S. El Aidli 3, D. El Euch, M. Mokni, Ben Osman-Dhahri A. Service de Dermatologie, Hôpital la Rabta, Tunis, Tunisie Service d Anatomie pathologique, Hôpital la Rabta, Tunis, Tunisie 3 Centre National de Pharmacovigilance, Hôpital Charles Nicole, Tunis, Tunisie Introduction L érythème mercuriel ou pustulose exanthématique aiguë généralisée (PEAG) due à une exposition au mercure, est devenu exceptionnel dans les contrées où le thermomètre électronique a supplanté l ancien thermomètre à mercure. Nous rapportons une observation de PEAG survenant à la suite d un contact accidentel avec du mercure. Observation M me HA., âgée de 60 ans, sans antécédents pathologiques notables, présentait depuis 4 jours, des placards érythémato-œdémateux, surmontés par endroits de pustules blanchâtres non folliculaires. Ces lésions siégeaient notamment aux creux poplités et plis du coude, aux fesses et au décolleté. La patiente, mère d un malade hospitalisé pour DRESS syndrome, n avait rapporté aucune prise médicamenteuse. Elle avait développé ces lésions 4 heures après avoir été en contact avec un thermomètre à mercure cassé qu elle gardait à son domicile. L examen somatique était normal. La biologie notait une éosinophilie à 000 éléments/mm 3. Les sérologies virales (Coxsackie, échovirus, EBV) étaient négatives. L histologie montrait la présence de pustules multiloculaires, souscornées évoquant le diagnostic de PEAG. La patiente a été traitée par antiseptiques et antihistaminiques. L éruption a rapidement régressé en 3 jours. Conclusion Devant toute PEAG, il est recommandé d évoquer l éventualité, bien que rare, d une exposition au mercure après avoir éliminé une origine médicamenteuse ou une cause virale (infection à entérovirus ou à cytomégalovirus). Facteurs de risque de dermatite de contact au nickel. Résultats d une étude épidémiologique F. Debbabi, A. Islama, O. El Maalel, N. Ghariani, H. Kalboussi, C. Belajouza, S. Chatti, R. Nouira, N. Mrizak. Unité de Dermato-allergologie, CHU Hached, Sousse, Tunisie Service de Dermatologie, CHU Hached, Sousse, Tunisie Les auteurs présentent les résultats d une étude des dermatoses de contact allergiques au nickel, réalisée au Centre Hospitalo-Universitaire de la région de Sousse (Tunisie). Objectifs Le but de cette étude était d évaluer la prévalence de ces dermatoses, d identifier les principaux facteurs de risque et de souligner l importance de la prévention. Patients et méthodes Notre enquête est une étude épidémiologique rétrospective ayant porté sur 55 observations de dermatoses de contact allergiques au nickel colligées sur une période allant de 000 à 004 à la consultation du Service de Pathologie Professionnelle du CHU Hached de Sousse. Tous les patients ont été testés aux allergènes de la batterie standard européenne à l unité de Dermato-allergologie. Résultats Durant la période d étude, nous avons relevé 55 cas de dermatoses de contact allergiques professionnelles au nickel avec une prévalence de,5 %. La population étudiée était à prédominance masculine (6 %), d âge moyen 4,5 ans dont 75 % étaient âgés de moins de 49 ans avec notion d atopie dans 5,5 % des cas. La localisation était essentiellement bilatérale ou localisée au niveau de la main droite dans les 3/4 des cas. Les secteurs d activité les plus touchés étaient : le secteur textile (0 %), suivi par le secteur hospitalier (6 %). L ancienneté moyenne au travail était de 3,78 années avec des extrêmes allant de à 30 ans. Plus de la moitié des salariés (5,8 %) avaient une sensibilisation aux gants et aux bijoux fantaisie. Par ailleurs, pour plus des 3/4 des salariés (76,5 %) les produits de nettoyage des mains, les produits cosmétiques et la notion de transpiration étaient aussi des facteurs de risque évoqués dans le déclenchement de l allergie cutanée. Conclusion Les dermatoses professionnelles constituent une préoccupation constante pour le médecin du travail et le dermatoallergologue. Leur prévention s avère ainsi primordiale et son but est de limiter l impact de ces dermatoses sur le salarié et sur la vie de l entreprise. L octocrylène, un photo-allergène rarement incriminé A. Du-Thanh, C. Comte, B. Guillot, J-L. Peyron Service de Dermato-allergologie, CHU Saint-Eloi, Montpellier Introduction L octocrylène est un filtre solaire disponible depuis 995, utilisé dans un grand nombre de cosmétiques et de produits solaires, et réputé pour sa bonne tolérance. Nous rapportons le 4 e cas de photo-allergie à ce composant. Observation Un homme de 54 ans, sans antécédent particulier, de phototype III, consultait pour une éruption faciale eczématiforme survenue 7 heures après l application d un écran solaire. Les patch-tests réalisés avec le produit et ses ingrédients étaient négatifs, mais les photopatch-tests UVA étaient positifs pour le produit ainsi que pour l octocrylène qui entrait dans la composition de cet écran. Ils étaient négatifs pour les autres filtres chimiques. Le diagnostic de photoallergie de contact à l'octocrylène était retenu, et une liste d'éviction remise à jour annuellement lui était fournie. Discussion L octocrylène (acrylate de cyano--diphényl-3,3-ethyl- hexyle) est un filtre solaire de la famille des acrylates, apparenté aux cinnamates. Il est largement utilisé, en raison de son large spectre de protection (UVB et UVA courts), et de son caractère photostabilisant, qui permet l amélioration du SPF (sun protection factor) de la préparation à laquelle il est intégré. De nombreux cas d allergie de contact et de photo-allergie ont été décrits avec des filtres solaires, en particulier les benzophénones (oxybenzone), le benzylidène camphre, les dérivés du dibenzoyle méthane, ainsi que d autres cinnamates et leurs esters. L octocrylène, malgré sa large diffusion, a été impliqué dans une allergie de contact ou une photo-allergie chez seulement 6 patients (3 photo-allergies, allergie de contact photo-aggravée, et allergies de contact) (-3). Conclusion Cette nouvelle description ne remet pas en cause la bonne tolérance de l octocrylène, car peu d allergies sont publiées malgré sa large diffusion. Toutefois, son ajout récent (006) à la batterie standard européenne de tests des filtres solaires permettra de dire s il est effectivement bien toléré ou si sa responsabilité était sous-évaluée dans les photo-allergies. - Carrotte-Lefebvre I, et al. Contact allergy to octocrylene. First cases. Contact Dermatitis 003;3: Madan V, et al. Contact allergy to octocrylene in sunscreen with recurrence from passive transfer of a cosmetic. Contact Dermatitis 005;53: Delplace D, et al. Octocrylene: really non-allergenic? Contact Dermatitis 006;54:95. ALLERGO-Vigilance (00-006) E. Beaudouin,, J.M. Renaudin,3, C. Astier 3, S Jaquenet 3, M. Morisset, 3, G. Kanny,3, D.A. Moneret-Vautrin, 3 Service d Allergologie, CH Jean Monnet, Épinal Service d Immunologie Clinique et d Allergologie, Hôpital Central, Nancy 3 EA 3999 Maladies allergiques : diagnostic et thérapeutique, Laboratoire de Médecine et Thérapeutique Moléculaire, Vandœuvre-lès-Nancy Le sarrasin, ou blé noir, n est pas une céréale mais une polygonacée. Sa culture en France était devenue marginale il y a un dizaine d années pour connaître désormais un regain d intérêt. Le sarrasin entre dans la composition de plats traditionnels et d aliments divers comme les crêpes, les biscuits ou gâteaux, les pâtes Vingt-deux observations d allergie sévère au sarrasin ont été déclarées au Réseau d Allergo-Vigilance entre 00 et 006, dont 3 femmes et 9 hommes d âge moyen de 30 ans. La prévalence de l anaphylaxie au sarrasin, parmi les 489 cas d allergies alimentaires graves rapportés, est de 4,5 %. Les tableaux cliniques sont soit un choc anaphylactique ( cas), soit une réaction systémique sévère avec au moins deux organes cibles atteints (7 cas), soit un œdème laryngé (3 cas), soit un asthme aigu grave ( cas). Soixantedix-sept pour cent des patients ont séjourné à l hôpital de quelques heures à 4 jours, cependant l adrénaline n a été utilisée que dans 40 % des cas. Des épisodes récidivants étaient observés chez la moitié des patients. La réglementation sur l étiquetage des aliments ne considère pas le sarrasin comme un allergène à déclaration obligatoire. De fait, dans 8 % des cas le sarrasin était présent dans l aliment sans être mentionné : il s agissait d un allergène masqué. Le diagnostic est confirmé par la positivité des prick-tests au sarrasin et/ou l existence d IgE spécifiques circulantes. Conclusion L allergie au sarrasin dont la prévalence augmente parallèlement à sa consommation ne doit pas être méconnue en raison de sa sévérité potentielle et récurrente et d une éviction délicate. Re sume s Gerda 007 B.indd 7 3/06/08 0:37:0

8 Pustulose exanthématique aiguë généralisée (PEAG) induite par l application de bufexamac chez un enfant atopique H. Belhadjali, F. Bayou, M. Mohamed, Ch Ben Meriem, M.N. Gueddiche. J. Zili. Service de Dermatologie, Service de Pédiatrie, CHU de Monastir, Tunisie Introduction La PEAG est dans plus de 90 % des cas secondaire à la prise d un médicament par voie générale. Exceptionnellement, elle peut être induite par l application d un topique médicamenteux. Objectif Illustrer un cas de PEAG induite par l application de bufexamac chez une patiente atopique. Observation Une fille âgée de 3 ans et 7 mois était suivie pour une dermatite atopique modérée évoluant par poussées depuis l âge de ans. À l occasion d une poussée d eczéma localisé aux joues, elle avait consulté un médecin généraliste qui avait prescrit des applications biquotidiennes d une crème anti-inflammatoire à base de bufexamac. Deux jours après, des lésions érythémato-pustuleuses très inflammatoires étaient apparues au niveau du visage et s étaient rapidement généralisées sur tout le corps. Parallèlement, une fièvre chiffrée à 39 était apparue sans foyer infectieux identifiable à l examen clinique. Le bilan biologique objectivait une hyperleucocytose à /mm 3 avec 90 % de polynucléaires neutrophiles. Le diagnostic de PEAG était alors suspecté et confirmé par une biopsie cutanée. La PEAG était certaine selon les critères de l Euroscar. L arrêt du bufexamac associé à une corticothérapie locale permettait une guérison au bout de 7 jours. Six semaines après, la patiente bénéficiait de tests épicutanés avec la batterie standard européenne, le bufexamac (5 % dans la vaseline) et un patch-test avec la crème utilisée. Les tests épicutanés objectivaient des tests positifs à ++ à 48 et 7 heures au bufexamac et à la crème appliquée contenant du bufexamac. Conclusion Notre observation est originale par le caractère exceptionnel de l induction d une PEAG par l application topique de bufexamac. À notre connaissance, il s agit du e cas rapporté dans la littérature. Syndrome gants et chaussettes et cétirizine C. Lepelley, M. Dinulescu, L. Benkalfate, J. Chevrant-Breton Service de Dermatologie, CHU, Rennes Observation M me E., 45 ans, consulte pour une éruption cutanée depuis 3 semaines. Elle souffre d atopie (allergie médicamenteuse à l amoxicilline-acide clavulanique). Elle prend de la cétirizine en cas d allergie. Trois semaines plus tôt, elle note une sensation de brûlure des mains, suivie en quelques heures d un purpura des mains limité aux poignets, puis des pieds limité aux chevilles, diffusant au corps, sans atteinte du visage, ni prurit ni fièvre. L éruption fluctue dans la journée, est précédée de crampes abdominales, d œdème des lèvres et de «nœud» dans la gorge. À l examen, on note une éruption acrale érythémateuse pétéchiale, peu prurigineuse, et un pseudo-signe de Köplick dans la bouche. Les IgE totales sont normales, la batterie standard européenne à la 7 e heure est positive au nickel (+++). Les sérologies retrouvent une immunisation ancienne ou sont négatives. La biopsie cutanée, retrouve des lésions de dermatite superficielle ; pas d argument pour une virose ou une toxidermie. L éruption et ses prodromes débutent peu après la prise de cétirizine, disparaissent à son arrêt, et réapparaissent à sa reprise : la cétirizine, prise tous les jours depuis 3 semaines, semble incriminée. Discussion Le syndrome papulo-purpurique se caractérise par une éruption purpurique sur fond érythémateux, limitée aux poignets et chevilles (gants et chaussettes). Les lésions peuvent diffuser à tout le corps, à la muqueuse buccale. Les causes sont surtout virales, parvovirus B9 le plus souvent. Les médicaments sont rarement responsables de ce syndrome ; à notre connaissance, seul le triméthoprime-sulfaméthoxazole a été incriminé (). La cétirizine, provoquant quelques toxidermies (érythème pigmenté fixe, éruption morbilliforme () ), semble en cause devant la présence des critères d imputabilité intrinsèque. Il s agit d un syndrome papulo-purpurique induit par la cétirizine, jusqu alors non incriminée. Faut-il, chez cette patiente, interdire les dérivés proches de la cétirizine : hydroxyzine et lévocétirizine? Conclusion Le syndrome papulo-purpurique peut être provoqué par la cétirizine. Il paraît important de faire une enquête médicamenteuse devant ce syndrome avant de compléter l enquête infectieuse. - Roijen MMV, Brand CU, Ballmer-Weber BK, Yawalkar N, Hunziker TK. Drug-induced papular-purpuric «gloves and socks» syndrome. Hautarzt 999;50: Assouere MN, Mazereeuw-Hautier J, Bonafe JL. Cutaneous drug eruption with two antihistaminic drugs of same chemical family: cetirizine and hydroxyzine. Ann Dermatol Venereol 00;l9:95-8. Une cause inhabituelle d érythème pigmenté fixe S.Benomar, G. Frémont, B. Hassam, L. Dubertret Service de Dermatologie, Hôpital Ibn Sina, Rabat, Tunisie ²Service de Dermatologie, Hôpital Saint Louis, Paris Introduction L érythème pigmenté fixe (EPF) est une toxidermie particulière se manifestant par une éruption récidivante fixe laissant place à une pigmentation résiduelle. Observation Nous rapportons l observation d une patiente ayant présenté trois épisodes typiques d EPF, sans notion de prise médicamenteuse. Cet EPG a été finalement rattaché à une cause originale. Il s agit d une femme de ans qui a été adressée en consultation de dermatologie pour l exploration d une troisième poussée d EPF sur quatre plaques maculeuses. La patiente affirmait que ces mêmes plaques avaient été sujettes à deux poussées similaires, 4 mois et 7 mois auparavant. Entre ces poussées, il persistait des plaques pigmentées résiduelles. La biopsie cutanée de la plaque de la cuisse était fortement en faveur d une toxidermie avec la présence d une nécrose kératinocytaire, d une vacuolisation de la basale avec œdème dermique. Devant ce tableau histo-clinique, le diagnostic évoqué était celui d EPF bien que l interrogatoire ne relevait aucune notion de prise médicamenteuse chez la patiente. La jeune femme pensait néanmoins que les trois épisodes étaient probablement précédés par la prise de bonbons à base de réglisse. Des patch-tests réalisés à base d une décoction de racine de Glycyrrhiza glabra (dénomination latine scientifique de la réglisse) étaient négatifs en zone saine et en zone atteinte. Avec l accord de la patiente un test de provocation orale par ingestion de 80 ml de décoction de Glycyrrhiza glabra a induit à nouveau un épisode d EPF sur les mêmes plaques dans les 8 heures suivant l ingestion. Conclusion Nous rapportons à notre connaissance, le premier cas d EPF induit par de la réglisse. Cette observation incite à rechercher chez les patients affirmant ne pas prendre de médicaments, la prise de substances, telles que la réglisse, pouvant entraîner des réactions cutanées habituellement attribuées aux médicaments. 9 e cours d actualisation en dermato-allergologie Angers Centre de Congrès l 6-8 octobre 008 Organisation scientifique : Dr Martine Avenel-Audran - Secrétariat GERDA 008 : c/o Nukléus - 55 rue Bobillot Paris Tél. : Fax : VSC XYZ-08/Avril Art Re sume s Gerda 007 B.indd 8 3/06/08 0:37:

Dermatoses professionnelles. Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011

Dermatoses professionnelles. Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011 Dermatoses professionnelles Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011 Introduction Incidence des dermatoses professionnelles: entre 0,5 et 0,7 cas pour 1000 travailleurs

Plus en détail

Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte

Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte Examen National Classant Module transdisciplinaire 8 : Immunopathologie. Réactions inflammatoires Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte Eczéma de contact M. BAGOT (Créteil), E. GROSSHANS

Plus en détail

DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES ET APPORTS DE L ENQUETE NATIONALE 2012-2013

DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES ET APPORTS DE L ENQUETE NATIONALE 2012-2013 DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES ET APPORTS DE L ENQUETE NATIONALE 2012-2013 P. FRIMAT PU/PH CHRU Université Lille 2, GERDA Laure-Hélène CHAMBON-AMIOT (CHRU Lille) INTRODUCTION : UN PROBLÈME HISTORIQUE Lille,

Plus en détail

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller?

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Dominique Hamel Groupe hospitalier Necker Enfants-Malades dominique.hamel-teillac@nck.aphp.fr Urticaire? Rash maculopapuleux ou

Plus en détail

La «main abimée» du peintre

La «main abimée» du peintre La «main abimée» du peintre Aspects cliniques Le risque cutané lié à l exposition aux peintures se retrouve lors de la manipulation et de la mise en œuvre des produits et parfois lors de dépôt de peinture.

Plus en détail

Allergie de contact aux corticoïdes inhalés Ça n existe pas? Dr. Jamel Dakhil Pneumoloque et Allergologue à Pamiers,Praticien Attaché Hôpital Larrey.

Allergie de contact aux corticoïdes inhalés Ça n existe pas? Dr. Jamel Dakhil Pneumoloque et Allergologue à Pamiers,Praticien Attaché Hôpital Larrey. Allergie de contact aux corticoïdes inhalés Ça n existe pas? Dr. Jamel Dakhil Pneumoloque et Allergologue à Pamiers,Praticien Attaché Hôpital Larrey. Introduction : Les Corticostéroïdes inhalés(csi) sont

Plus en détail

Expression cutanée des reactions médicamenteuses

Expression cutanée des reactions médicamenteuses Expression cutanée des reactions médicamenteuses Dr. med. Thomas Harr, MA Unité d allergologie Service d immunologie et d allergologie Département de médecine interne Hôpitaux Universitaires de Gèneve

Plus en détail

Et si ce n'était pas un choc anaphylactique!

Et si ce n'était pas un choc anaphylactique! Et si ce n'était pas un choc anaphylactique! Pr David LAUNAY launayd@gmail.com @DLaunay Service de Médecine Interne. Unité d'immunologie Clinique CNRMR Maladies Autoimmunes et Systémiques Rares Hôpital

Plus en détail

34 e cours GERDA 2013 PROGRAMME & BULLETIN D INSCRIPTION. Lyon 25-28 septembre. www.gerda2013.com. d actualisation en dermato-allergologie

34 e cours GERDA 2013 PROGRAMME & BULLETIN D INSCRIPTION. Lyon 25-28 septembre. www.gerda2013.com. d actualisation en dermato-allergologie 34 e cours d actualisation en dermato-allergologie GERDA 2013 Lyon 25-28 septembre PROGRAMME & BULLETIN D INSCRIPTION www.gerda2013.com Organisation scientifique Pr Jean-François NICOLAS Illustration :

Plus en détail

Incidence et diagnostic des allergies aux cosmétiques

Incidence et diagnostic des allergies aux cosmétiques Incidence et diagnostic des allergies aux cosmétiques Martine Vigan UF Allergologie Département de Dermatologie 25030 CHU Besançon mvigan@chu-besancon.fr Allergie et cosmétique Définitions Cosmétique allergie

Plus en détail

L ALLERGIE A L IODE N EXISTE PAS

L ALLERGIE A L IODE N EXISTE PAS L ALLERGIE A L IODE N EXISTE PAS Actualités thérapeutiques 07/12/2013 Dr Gwenaëlle VEYRAC Centre Régional de Pharmacovigilance Un grand nombre de patients se déclarent «allergiques à l iode» Expression

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 8 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 8 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 8 juillet 2009 BERINERT 500U, poudre et solvant pour solution injectable / perfusion Boîte de 1, code CIP : 574 596-3 Laboratoires CSL Behring SA Inhibiteur de C1 estérase

Plus en détail

L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson

L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson En partenariat avec la fondation pour la dermatite atopique L eczéma atopique, appelé aussi dermatite atopique, est une maladie fréquente puisqu

Plus en détail

L ŒDÈME de QUINCKE. revisité

L ŒDÈME de QUINCKE. revisité L ŒDÈME de QUINCKE revisité FMC du Chalonnais - 10/01/2013 P. SCHERER 2 questions préalables L œdème de Quincke a-t-il toujours une localisation laryngée? L œdème de Quincke est il toujours allergique?

Plus en détail

Je m informe. L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010

Je m informe. L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010 L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010 Je m informe Comprendre l allergie Il y a de plus en plus d allergiques VRAI : L OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l allergie au 4ème rang des affections

Plus en détail

«L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire

«L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire «L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire L ALLERGIE à L IODE N EXISTE PAS Confusion de trois phénomènes: Allergie aux fruits de mer (protéine de crustacés) Allergie

Plus en détail

Item 114 : Allergies cutanéomuqueuses. l adulte : Eczéma de contact

Item 114 : Allergies cutanéomuqueuses. l adulte : Eczéma de contact Item 114 : Allergies cutanéomuqueuses chez l enfant et l adulte : Eczéma de contact Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS...

Plus en détail

Diagnostic précoce de l allergie

Diagnostic précoce de l allergie Diagnostic précoce de l allergie F. Rancé, allergologie-pneumologie, hôpital des Enfants, Toulouse La prévalence des maladies allergiques chez l enfant (dermatite atopique, asthme, rhinite et conjonctivite

Plus en détail

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales.

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales. Connaître mon allergie L'allergie L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales. 18 millions de Français sont allergiques (30 % de la population),

Plus en détail

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Allergie au latex : l apport des recombinants Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Composition du latex Latex à l état naturel : issue de hévéa

Plus en détail

REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS

REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS B. BAKONDE*, K. TCHANGAI-WALLA***, A.K. TATAGAN, O. TIDJANI****, K. KESSIE*, K. ASSIMADI** RESUME Afin

Plus en détail

Allergie aux antiseptiques. Docteur Claudie Mouton-Faivre Nancy

Allergie aux antiseptiques. Docteur Claudie Mouton-Faivre Nancy Allergie aux antiseptiques Docteur Claudie Mouton-Faivre Nancy Hypersensibilité Hypersensibilité allergique Hypersensibilité non allergique Immédiate : IgE dépendante < 60 min Retardée : Médiation cellulaire

Plus en détail

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE Pr ILHEM CHARFEDDINE GARGOURI SERVICE ORL CHU HABIB BOURGUIBA SFAX TUNISIE Ilhem.gargouri@rns.tn SAONORL-CCF- ANOL ALGER 22-24/ 11/ 2013 Mon patient est-il allergique?

Plus en détail

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Motif non rare de consultation. Urgence diagnostique et thérapeutique. Pronostic

Plus en détail

Item 114 Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte : eczéma de contact

Item 114 Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte : eczéma de contact Annales de dermatologie et de vénéréologie (2008) 135S, F88 F94 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Module 8 : Immunopathologie, réaction inflammatoire Item 114 Allergies cutanéo-muqueuses chez

Plus en détail

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif)

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif) Cas clinique Mme D. 24ans, depuis 3 semaines: Asthénie Rhinorrhée Obstruction nasale Ecoulement nasal postérieur Toux productive le matin+++ Voix enrouée le matin +++ Douleurs modérées infraorbitaires

Plus en détail

Mise à jour : 08/03/2005

Mise à jour : 08/03/2005 Dossier Mise à jour : 08/03/2005 Allergies en milieu professionnel Les allergies, qu'elles soient cutanées (eczéma, urticaire), respiratoires (rhinite, asthme), ou oculaires (conjonctivites), concernent

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis! Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail

A LA PÊCHE AUX POLLENS

A LA PÊCHE AUX POLLENS CAS CLINIQUE A LA PÊCHE AUX POLLENS Commencer Réalisé par le Dr Fontaine Allergologue, Praticien attaché au CHU de Reims SITUATION Madame D. Valérie, 35 ans, originaire de l Aisne, consulte au mois d

Plus en détail

Cosmétiques: peut-on parler de produits toxiques?

Cosmétiques: peut-on parler de produits toxiques? Cosmétiques: peut-on parler de produits toxiques? Prof. Jean-Pierre Lepoittevin Université Louis Pasteur Strasbourg, France 27ème Cours d actualisation en dermato-allergologie du GERDA Toulouse, 21-23

Plus en détail

«Angioedemes médicamenteux m quel risque, quelles explorations» Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr

«Angioedemes médicamenteux m quel risque, quelles explorations» Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr «Angioedemes médicamenteux m : quel risque, quelles explorations» Frédéric ric BérardB Service d Allergologie d et Immunologie Clinique Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr Dans la plupart

Plus en détail

CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte

CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte Réalisé par: - Anca M Chiriac - Farah Hannachi - Pascal DEMOLY Département de Pneumologie et Addictologie Hôpital Arnaud de Villeneuve -

Plus en détail

Adrénaline et anaphylaxie en pratique. Dr Gaëlle LE MANAC H-DOVE Service de pneumo-allergologie Hôpital des Enfants, Toulouse

Adrénaline et anaphylaxie en pratique. Dr Gaëlle LE MANAC H-DOVE Service de pneumo-allergologie Hôpital des Enfants, Toulouse Adrénaline et anaphylaxie en pratique Dr Gaëlle LE MANAC H-DOVE Service de pneumo-allergologie Hôpital des Enfants, Toulouse Introduction Définition de l anaphylaxie : réaction d hypersensibilité systémique

Plus en détail

Vous pouvez les photocopier à loisir ou les télécharger sur le site de la Société Française de Dermatologie (www.sfdermato.net) au format PDF.

Vous pouvez les photocopier à loisir ou les télécharger sur le site de la Société Française de Dermatologie (www.sfdermato.net) au format PDF. PHOTODERMATOL OGIE Cher(e) ami(e), La Société Française de Dermatologie travaille conjointement avec divers groupes et sociétés thématiques pour mettre au point des fiches d information aux patients. Vous

Plus en détail

Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste

Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste Olivier Clément (Paris), Pascale Dewachter (Paris), Anika Fichelle (Paris), Jean-Yves Gauvrit (Rennes), Didier

Plus en détail

ACTUALITES SUR LES URTICAIRES Fréderic Augey, Audrey Nosbaum, Frédéric Bérard, Jean-François Nicolas. Université Lyon1, Inserm U 851, CH Lyon-Sud

ACTUALITES SUR LES URTICAIRES Fréderic Augey, Audrey Nosbaum, Frédéric Bérard, Jean-François Nicolas. Université Lyon1, Inserm U 851, CH Lyon-Sud ACTUALITES SUR LES URTICAIRES Fréderic Augey, Audrey Nosbaum, Frédéric Bérard, Jean-François Nicolas Université Lyon1, Inserm U 851, CH Lyon-Sud URTICAIRE CHRONIQUE Actualités et controverses www.allergolyon.org

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 13 décembre 2006 XYZALL 0,5 mg/ml, solution buvable Flacon de 200 ml avec seringue pour administration orale (CIP : 376 538-7) UCB PHARMA SA lévocétérizine Liste II Date

Plus en détail

ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :...

ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :... ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :... PATIENT : Nom :... Date de naissance :... Age :...ans Poids :...kg Profession :... Origine ethnique:... Sexe : M F Taille :...cm PLAINTES

Plus en détail

Guide sur l eczéma des mains

Guide sur l eczéma des mains Guide sur l eczéma des mains Série éducative sur l eczéma www.eczemahelp.ca Qu est-ce que l eczéma des mains? L eczéma des mains, ou dermatite des mains, décrit toute forme d eczéma qui apparaît sur les

Plus en détail

Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé!

Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé! MISES AU POINT Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé! Publié le 12/08/2009 D. DE BOISSIEU Hôpital Saint-Vincent-de-Paul, Paris Devant une cassure de la courbe de poids chez le nourrisson, le

Plus en détail

Les allergies cutanées: cellules impliquées, mécanismes, diagnostic et explorations

Les allergies cutanées: cellules impliquées, mécanismes, diagnostic et explorations Les allergies cutanées: cellules impliquées, mécanismes, diagnostic et explorations Aurélie Du-Thanh Département de dermatologie CHU Montpellier a-du_thanh@chu-montpellier.fr Classification de Gell et

Plus en détail

2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne

2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne 2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue F Lemoigne Définitions Atopie: aptitude génétiquement déterminée à fabriquer des IgE asthme, rhinite allergique, dermatose atopique,

Plus en détail

Protocole d utilisation lidocaïne-prilocaïne (EMLA patch 5% et EMLA 5% crème)

Protocole d utilisation lidocaïne-prilocaïne (EMLA patch 5% et EMLA 5% crème) Comité de lutte contre la douleur Protocole d utilisation lidocaïne-prilocaïne (EMLA patch 5% et EMLA 5% crème) Référence : CLUD 05 Version : 02 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Objet Ce protocole

Plus en détail

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant Page 2 u Epidémiologie u Physiopathologie u Présentations Cliniques u Traitements

Plus en détail

LES GANTS. Pour la protection de tous, personnel et patients

LES GANTS. Pour la protection de tous, personnel et patients LES GANTS Pour la protection de tous, personnel et patients Mettre des gants, pourquoi? L efficacité de la désinfection des mains par lavage ou par friction est limitée : Avant un geste nécessitant une

Plus en détail

Quand et comment pratiquer un test de provocation par voie orale?

Quand et comment pratiquer un test de provocation par voie orale? JAMA La pratique de l'allergie alimentaire Quand et comment pratiquer un test de provocation par voie orale? Antoine DESCHILDRE Pédiatrie, CHRU de Lille JAMA-CFA, avril 2009 QUAND et COMMENT PRATIQUER

Plus en détail

ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE?

ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE? ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE? Connaître mon allergie Définition Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les poils d animaux qui sont responsables de l allergie, mais des substances (protéines)

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR LYSOPAÏNE MAUX DE GORGE AMBROXOL CITRON 20 mg SANS SUCRE, pastille édulcorée au sorbitol et au sucralose. Chlorhydrate d ambroxol

Plus en détail

Gale Retour d expérience. UHLIN hôpital Saint Antoine novembre 2013

Gale Retour d expérience. UHLIN hôpital Saint Antoine novembre 2013 Gale Retour d expérience UHLIN hôpital Saint Antoine novembre 2013 Un service Service de médecine spécialisée rhumatologie 27 lits, 7 chambres doubles Personnel médical, paramédical, kinésithérapeute,

Plus en détail

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras JAMA 26 janvier 2012 1 L allergie alimentaire (AA) touche environ 5% de la population infantile Semble en augmentation

Plus en détail

LA STÉRILISATION EN PRATIQUE ORTHODONTIQUE

LA STÉRILISATION EN PRATIQUE ORTHODONTIQUE LA STÉRILISATION EN PRATIQUE ORTHODONTIQUE ETUDE des CONNAISSANCES, ATTITUDES et PRATIQUES Auprès des Dentistes Privés de la Région de Rabat L. BAHIJE, A. BAHOUM, F. ZAOUI, W. RERHRHAYE 1 2 L orthopédie

Plus en détail

La surveillance des allergies

La surveillance des allergies La surveillance des allergies Mathilde Pascal, Christophe Declercq Département Santé Environnement Marie-Christine Delmas, Claire Fuhrman Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire

Plus en détail

L érythème fessier du nourrisson

L érythème fessier du nourrisson L érythème fessier du nourrisson Problématique : Comment traiter un érythème fessier? Comment faire la différence entre un érythème fessier? -dermite irritative -candidosique Quels traitements? Mots Clefs

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Arrêté du 25 juin 2010 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux NOR : SASS1016264A

Plus en détail

ANNEXES LETTRE POUR LES PARENTS

ANNEXES LETTRE POUR LES PARENTS ANNEXES 1 LETTRE POUR LES PARENTS A Mme, M.. Parents de l Enfant Classe Madame, Monsieur Vous m avez indiqué que votre enfant présente une allergie pouvant nécessiter un traitement ou des soins à l école.

Plus en détail

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY Définissez-moi d abord ce que vous entendez par Atopie, par Dermatite Atopique (DA) et par Allergie et je vous dirai si le DA c est

Plus en détail

La processionaire et l Homme. Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com

La processionaire et l Homme. Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com La processionaire et l Homme Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com 1 Introduction La chenille processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa, TP) provoque des lésions cutanées

Plus en détail

REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT Cas cliniques lait de vache

REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT Cas cliniques lait de vache REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT Cas cliniques lait de vache 8e Congrès Francophone d'allergologie Agnes Juchet, Dominique Sabouraud, Rachel Pontcharraud, Isabelle Daubas Nawel Naji 8 ème Congrès

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

MANIFESTATIONS CLINIQUES ET CRITÈRES DIAGNOSTIQUES DE L ALLERGIE ALIMENTAIRE

MANIFESTATIONS CLINIQUES ET CRITÈRES DIAGNOSTIQUES DE L ALLERGIE ALIMENTAIRE MANIFESTATIONS CLINIQUES ET CRITÈRES DIAGNOSTIQUES DE L ALLERGIE ALIMENTAIRE Martine Drouet Unité Allergologie CHU - ANGERS Société Française de Toxicologie 29-30 nov 2012 - Toulouse Epidémiologie de l

Plus en détail

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Diminue voire supprime les symptômes à terme 2. Diminue la consommation des traitements symptomatiques associés à l allergie

Plus en détail

l Urticaire Chronique

l Urticaire Chronique l Urticaire Chronique RECHERCHE EN DERMATOLOGIE Sommaire Introduction...4 Qu est-ce que l urticaire?...5 Quels mécanismes biologiques entrent en jeu dans le développement de la crise d urticaire?...6 Quelle

Plus en détail

HYGIENE BUCCO DENTAIRE

HYGIENE BUCCO DENTAIRE 1. OBJECTIFS Réaliser une hygiène bucco-dentaire adaptée à chaque résident Diminuer le risque d infections en particulier bucco-dentaires et broncho-pulmonaires Une bouche saine participe à l amélioration

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR RAGWITEK (Extrait d allergène standardisé, comprimé sublingual de petite herbe à poux [Ambrosia artemisiifolia], 12 Amb a 1-U) Le présent dépliant constitue

Plus en détail

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme?

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? CAS CLINIQUE L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? Commencer Réalisé par le Pr Just Chef du Service d Allergologie Centre de l asthme et des Allergies Hôpital Trousseau Paris 12 Suite Paul,

Plus en détail

Allergie aux animaux de laboratoire / Dr F. Zysset / Lausanne

Allergie aux animaux de laboratoire / Dr F. Zysset / Lausanne Allergies aux animaux de laboratoire Dr F. Zysset, Lausanne Allergie aux animaux de laboratoire / Dr F. Zysset / Lausanne V1.1 du 8.11.2006 1/7 Allergies aux animaux de laboratoires 1. Introduction L allergie

Plus en détail

Coiffeur. Les métiers toxiques pour la reproduction :

Coiffeur. Les métiers toxiques pour la reproduction : COIFFEUR Coiffeur Asthme, allergies respiratoires ou cutanées voire cancers et troubles de la reproduction imputables à la manipulation des produits chimiques, troubles musculo-squelettiques, stress dû

Plus en détail

Dermatoses professionnelles en milieu hospitalier

Dermatoses professionnelles en milieu hospitalier Référence Référence : : Version : Dermatoses professionnelles en milieu hospitalier DOSSIER Sommaire : 1. Introduction 2. Définitions 3. Types de dermatoses observées en milieu hospitalier a) La dermite

Plus en détail

IMPACT DE L ATOPIE DANS L ASTHME DU NOURRISSON. J JUST Groupe Hospitalier Trousseau La Roche-Guyon. Université paris6 PARIS cedex 12

IMPACT DE L ATOPIE DANS L ASTHME DU NOURRISSON. J JUST Groupe Hospitalier Trousseau La Roche-Guyon. Université paris6 PARIS cedex 12 IMPACT DE L ATOPIE DANS L ASTHME DU NOURRISSON J JUST Groupe Hospitalier Trousseau La Roche-Guyon. Université paris6 PARIS cedex 12 SA3P Pomtault Combault juin 2007 Plan Poids de l allergie : Marche atopique

Plus en détail

Réintroductions alimentaires chez l enfant. M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV

Réintroductions alimentaires chez l enfant. M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV Réintroductions alimentaires chez l enfant M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV Réintroductions alimentaires en 2004 Age: 12 mois 10 ans Nombre total: 30 Tests réussis:

Plus en détail

S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française

S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française Ministère de la Santé Français publie le plan Asthme 2002 L ANAES ( Agence Nationale d Accréditation et d Evaluation en Santé) Par le biais d une

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE

OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE SFR - CIRTACI OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE Version téléchargeable sur le site web : www.sfrnet.org Rubrique : Groupe de travail, CIRTACI Nous vous suggérons de disposer ce document

Plus en détail

La dermatite de contact

La dermatite de contact La dermatite de contact En collaboration avec la Commission des spécialités de la Société Suisse d Allergologie et d Immunologie (SSAI) Auteur Préface La dermatite ou eczéma de contact, une réaction inflammatoire

Plus en détail

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 L ALLERGIE Conférence d experts Asthme-Allergie Quand et comment faire une enquête allergologique?

Plus en détail

Mon bébé peut-il être allergique aux protéines du lait de vache?

Mon bébé peut-il être allergique aux protéines du lait de vache? Guide pour les parents de petits allergiques aux protéines du lait de vache Mon bébé peut-il être allergique aux protéines du lait de vache? Catherine Bourron-Normand, Diététicienne spécialisée en pédiatrie

Plus en détail

Avis de la Commission. 15 septembre 2004

Avis de la Commission. 15 septembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis de la Commission 15 septembre 2004 HUMIRA 40 mg, solution injectable en seringue pré-remplie (Boîte de 2 seringues) Laboratoires ABBOTT FRANCE Liste

Plus en détail

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U DÉFINITIONS Allergie aux protéines du lait de vache = Réaction immunologique vis à vis d une ou plusieurs protéines du lait de

Plus en détail

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses Annales de dermatologie et de vénéréologie (2008) 135S, F168 F174 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Module 11 : Synthèse clinique et thérapeutique Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention.

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement d urgence lors d une réaction anaphylactique secondaire à l administration d une substance par voie parentérale. NUMÉRO : 1.14 DATE : Novembre 2005 RÉVISÉE

Plus en détail

V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny

V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny EA 3999 : Maladies allergiques:diagnostic et thérapeutique. Médecine Interne, Immunologie Clinique et Allergologie. Nancy Le malade atopique Notre

Plus en détail

Les mains. Les mains

Les mains. Les mains Les mains Les mains Vos mains : votre principal outil de travail, votre meilleur allié dans la pratique quotidienne de votre métier et dans la durée. Protégez-les! Une main saine et forte vous protègera

Plus en détail

Les angioedèmes. Laurence Bouillet Centre nationale de Référence des Angioedèmes Clinique universitaire de médecine interne CHU de Grenoble

Les angioedèmes. Laurence Bouillet Centre nationale de Référence des Angioedèmes Clinique universitaire de médecine interne CHU de Grenoble Les angioedèmes Laurence Bouillet Centre nationale de Référence des Angioedèmes Clinique universitaire de médecine interne CHU de Grenoble Démarche face à un angioedème Première étape: Est-ce bien un angioedème?

Plus en détail

- Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie. H Dhivert Donnadieu

- Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie. H Dhivert Donnadieu - Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie H Dhivert Donnadieu Philippe 55 ans, habite à Amiens Antc: symptômes polliniques

Plus en détail

Pour le bien-être de votre peau testé dermatologiquement.

Pour le bien-être de votre peau testé dermatologiquement. Pour le bien-être de votre peau testé dermatologiquement. Les peaux sensibles ont besoin de soins adaptés La peau est le plus grand organe du corps humain. Telle une barrière naturelle, elle nous protège

Plus en détail

Allergies Intolérance et Sensibilités au Gluten

Allergies Intolérance et Sensibilités au Gluten Allergies Intolérance et Sensibilités au Gluten UTL Essone Novembre 2014 Docteur Martine Hervé Allergologue CHI Créteil Problèmes de terminologie Allergies au gluten (principale protéine du blé): En «langage

Plus en détail

Perenterol forte 250 mg capsules

Perenterol forte 250 mg capsules Traduction interne inofficielle de la notice allemande Notice : Information de l utilisateur Perenterol forte 250 mg capsules Pour les enfants à partir de 2 ans et les adultes Levure sèche de Saccharomyces-cerevisiae

Plus en détail

PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISE Des enfants hautement allergiques Circulaire N 996181 du 10/11/1999 B.O N 41 du 18/11/1999

PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISE Des enfants hautement allergiques Circulaire N 996181 du 10/11/1999 B.O N 41 du 18/11/1999 Inspection Académique de la Haute-Savoie Service de Promotion de la Santé en faveur des élèves Document Confidentiel PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISE Des enfants hautement allergiques Circulaire N 996181

Plus en détail

8.4 Rhinite allergique

8.4 Rhinite allergique 8.4 Rhinite allergique Références bibliographiques : -La rhinite non allergique à éosinophiles ou NARES. Aspects cliniques et immunohistologiques. Revue française d'allergologie et d'immunologie clinique

Plus en détail

Université Tunis El Manar Faculté de Médecine de Tunis 5 ème Année de Médecine

Université Tunis El Manar Faculté de Médecine de Tunis 5 ème Année de Médecine Université Tunis El Manar Faculté de Médecine de Tunis 5 ème Année de Médecine Session de Janvier 2014 Epreuve de Médecine du Travail et de l Environnement (9 pages) Durée : 75 mn Total = 80 points 1.

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

Albane Crassous Franck-Olivier Mallaval Marianne Combaz. Contexte

Albane Crassous Franck-Olivier Mallaval Marianne Combaz. Contexte GESTION D UNE EPIDEMIE DE DERMATITES LIEES A CIMEX LECTULARIUS DANS UNE UNITE DE SOINS DU CENTRE HOSPITALIER SPECIALISE DE LA SAVOIE : RETOUR D EXPERIENCE Albane Crassous Franck-Olivier Mallaval Marianne

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

page: 70 alphabétique Chapitre 4: Urticaires image causes lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante

page: 70 alphabétique Chapitre 4: Urticaires image causes lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante Chapitre 4: Urticaires page: 70 Urticaires Urticaires de contact page: 71 4.1 Urticaires de contact Urticaire de contact au latex Papules urticariennes survenant dans les minutes qui suivent le port de

Plus en détail

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier Journal de L ANDAR (Association Nationale de Défense contre l Arthrite Rhumatoîde) octobre2008 Le Mabthéra dans la polyarthrite rhumatoïde Pr Bernard Combe Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de

Plus en détail

Produits de blanchiment des dents et d hygiène dentaire

Produits de blanchiment des dents et d hygiène dentaire page 1/7 Produits de blanchiment des dents et d hygiène dentaire contenant du peroxyde d hydrogène Source : CSPC (2007) Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - A l heure actuelle, des millions de kits

Plus en détail

Eczéma de contact: quelques cas pratiques! Julie Di Lucca-Chrisment Chef de clinique Dermatologie CHUV

Eczéma de contact: quelques cas pratiques! Julie Di Lucca-Chrisment Chef de clinique Dermatologie CHUV Eczéma de contact: quelques cas pratiques! Julie Di Lucca-Chrisment Chef de clinique Dermatologie CHUV Cas N 1: Melle M 12 a Depuis 2 semaines, lésions prurigineuses fucidine et anti-histaminiques => aucun

Plus en détail

Rash sous télaprévir : quelle prise en charge?

Rash sous télaprévir : quelle prise en charge? Rash sous télaprévir : quelle prise en charge? A rash under telaprevir, how to manage? N. Dupin 1, B. Milpied 2, L. Allanore 3, N. Wallet-Faber 1, V. Mallet 4, S. Pol 4 ( 1 Service de dermatologie, hôpital

Plus en détail

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Prévenir l aggravation de la maladie 2. Éviter l apparition de nouvelles sensibilisations à d autres allergènes (allergie

Plus en détail

Des solutions jugées satisfaisantes

Des solutions jugées satisfaisantes Des solutions jugées satisfaisantes Une allergie peut se développer à n importe quel âge et ne se guérit pas. Vous pouvez cependant la contrôler grâce à des traitements qui réduisent fortement les crises

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail