CODE DE DEONTOLOGIE ET DE CONDUITE PROFESSIONNELLE Révision - 3 novembre 2009 ; Révision - 28 juillet 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CODE DE DEONTOLOGIE ET DE CONDUITE PROFESSIONNELLE Révision - 3 novembre 2009 ; Révision - 28 juillet 2011"

Transcription

1 CODE DE DEONTOLOGIE ET DE CONDUITE PROFESSIONNELLE Révision - 3 novembre 2009 ; Révision - 28 juillet 2011 Introduction SunPower Corporation (ainsi que ses filiales, ci-après dénommé la «Société» ou «SunPower») a pour politique générale de mener ses activités et transactions commerciales avec le plus haut niveau d'intégrité et de normes éthiques conformément à toutes les lois applicables. Dans le cadre de cette politique, la Société a adopté le Code de Déontologie et de Conduite Professionnelle (le «Code»). Ce Code couvre un large éventail de pratiques et procédures professionnelles. Il ne couvre pas tous les problèmes qui peuvent surgir, mais il énonce les principes fondamentaux destinés à guider tous les employés, dirigeants et administrateurs de la Société (individuellement, une «Personne Connexe à la Société», et collectivement, le «Personnel Connexe à la Société»). La totalité du Personnel Connexe à la Société doit se conformer à ce Code et s'efforcer d'éviter l'apparence même d'un comportement inapproprié. Ceux qui enfreignent les normes de ce Code seront passibles de mesures disciplinaires. Tous les employés de la Société sont tenus de certifier bi-annuellement à la Société qu'ils ont lu, compris et accepté de se conformer aux dispositions de ce Code. Si vous avez des questions concernant ce Code, vous devez les adresser au Service Juridique de la Société. 1. Respect des lois, règles et règlements La Société observe toutes les lois et tous les règlements applicables à la conduite de ses activités et exige que le Personnel Connexe à la Société fasse de même. La totalité du Personnel Connexe à la Société se doit de respecter et d'obéir aux lois des villes, états et pays dans lesquels nous exerçons nos activités. Le Personnel Connexe à la Société implanté en dehors des États-Unis se doit de se conformer aux lois et règlements des États-Unis, y compris le Foreign Corrupt Practices Act (loi sur la corruption dans les transactions à l'étranger) et l'export Control Act des Etats-Unis (loi sur le contrôle des exportations), en plus des lois en vigueur localement. Bien qu'il ne soit pas demandé à tout le Personnel Connexe à la Société de connaître les détails de ces lois, il est important de s'en familiariser suffisamment pour déterminer quand demander conseil aux superviseurs, managers et autre personnel compétent. De surcroît, le Personnel Connexe à la Société doit se familiariser et se conformer à toutes les politiques en vigueur de la Société mises à disposition du Personnel Connexe à la Société, qui peuvent inclure des politiques spécialement applicables à un ou plusieurs pays en particulier. 2. Conflits d'intérêts La Société a pour politique d'éviter les situations qui créent un conflit réel ou potentiel entre les intérêts personnels des Personnes Connexes à la Société et les intérêts de la Société. Un «conflit d'intérêts» existe lorsque la loyauté d'une Personne Connexe à la Société ou ses actions est partagée entre les intérêts de la Société et ceux d'une autre, comme un concurrent, fournisseur, client ou affaires personnelles. Une situation de conflit d'intérêts peut survenir quand une Personne Connexe à la Société prend des mesures ou a des intérêts qui peuvent lui rendre difficile d'exercer son travail pour la Société de façon objective et efficace. Un conflit d'intérêts peut aussi survenir quand une Personne Connexe à la Société ou des membres de sa famille, reçoit un avantage personnel inapproprié en raison de sa position dans, ou en relation avec, la Société. En outre, l'apparence d'un conflit d'intérêts peut à lui seul nuire à la Société et à ses relations avec ses clients, fournisseurs et employés. L'apparence d'un conflit devrait être évitée. Le Personnel Connexe à la Société est tenu d'utiliser son bon jugement, de respecter des normes éthiques élevées et d'éviter les situations qui peuvent créer un conflit d'intérêts réel ou potentiel. Travailler simultanément pour un concurrent, un client ou fournisseur présente quasiment toujours un conflit d'intérêts pour le Personnel Connexe de la Société. Tout conflit d'intérêts est interdit en vertu de la politique de la Société, sauf dérogation au cas par cas par le Comité d'audit (le «Comité d Audit») du Conseil d'administration de la Société (le «Conseil»). Un conflit d'intérêts n'est pas toujours évident ; par conséquent, vous devriez consulter 1

2 les échelons supérieurs du management si vous avez des questions. Toute Personne Connexe à La Société prenant conscience d'un conflit, réel ou potentiel, devrait le signaler au Service Juridique. 3. Délit d'initiés La Société a adopté une politique interdisant les délits et fuites d'informations d'initiés. Cette politique doit être suivie par tout le Personnel Connexe de la Société. 4. Opportunités d'affaires Il est interdit au Personnel Connexe à la Société de saisir personnellement pour eux-mêmes toute opportunité d'affaires découverte grâce à l'utilisation des biens ou de l'information de la Société, ou de part leur statut au sein de l'entreprise sans le consentement du Comité d'audit et du Conseil d'administration. Aucun membre du Personnel Connexe à la Société ne peut utiliser les biens et les informations de la Société, ou leur statut pour obtenir un gain personnel inapproprié, et aucun membre du Personnel Connexe à la Société ne peut faire concurrence à la Société directement ou indirectement alors qu'il est engagé ou employé par la Société. Le Personnel Connexe à la Société a le devoir de défendre les intérêts légitimes de la Société lorsque l'occasion s'en présente. Le Personnel Connexe à la Société ne doit pas se livrer à une concurrence déloyale avec la Société. Sur la base de leur accès aux secrets commerciaux de la Société et autres informations confidentielles telles que mentionnées à la Section 9 du Code, le Personnel Connexe à la Société ne doit pas, directement ou indirectement, soit pour lui-même ou pour toute personne, entreprise ou entité, (i) faire appel, solliciter, emporter ou tenter de faire appel à l'un des clients ou des fournisseurs de la Société auxquels il ou elle a téléphoné ou avec qui il ou elle fait la connaissance lors de son engagement ou de son emploi avec la Société, ou (ii) de solliciter toute autre Personnel Connexe à la Société pour une entreprise concurrente ou d'induire ou tenter d'inciter les employés ou consultants de quitter leur emploi ou leur poste de consultant de la Société ou de s'engager dans toute activité contraire aux intérêts de la Société. 5. Concurrence et loyauté en affaires Nous cherchons à faire équitablement et honnêtement mieux que nos concurrents, et jamais par le biais de pratiques commerciales contraires à l'éthique ou illégales. Voler des informations de nature exclusive, posséder des renseignements commerciaux confidentiels obtenus sans le consentement du propriétaire ou persuader les employés d'autres entreprises, anciens ou actuels, de divulguer de tels renseignements, est interdit. Le Personnel Connexe à la Société doit s'efforcer de respecter les droits des clients de la Société, ses fournisseurs, concurrents, et employés et les traiter équitablement. Aucune Personne Connexe à la Société ne doit abuser de quiconque par la manipulation, la dissimulation, l'abus d'informations privilégiées, les fausses déclarations de faits ou de toute autre pratique déloyale intentionnelle. Le Personnel Connexe à la Société ne devrait avoir aucune discussion avec un concurrent, ni aucun accord ou entente concernant les prix ou les allocations ou le territoire, les clients ou les ventes. En outre, le Personnel Connexe à la Société se doit d'éviter de discuter avec un concurrent tout autre accord entravant la concurrence libre et ouverte ou impliquant des ventes liées ou des opérations réciproques sans autorisation préalable du Conseil ou d'un comité du Conseil composé uniquement d'administrateurs indépendants. Pour maintenir la bonne réputation de la Société, le respect de nos processus de qualité et de sécurité est essentiel. Dans le contexte de déontologie, la qualité exige que nos produits et services soient conçus et fabriqués pour répondre à nos obligations envers nos clients. Tous les documents d'inspection et d'essais doivent être traités conformément à toutes les réglementations applicables. L'objet des divertissements et des cadeaux d'affaires dans un cadre commercial est de créer la bonne volonté et de saines relations de travail, et non de bénéficier d'un avantage indu sur les clients. Aucun cadeau ou divertissement ne doit être offert, donné, fourni ou accepté par une Personne Connexe à la Société, membre de la famille du Personnel Connexe à la Société ou un agent à moins qu'il: (i) ne s'agisse pas d'un don en espèces, (ii) soit conforme aux pratiques commerciales habituelles, (iii) n'ait pas une valeur excessive, (iv) ne puisse pas être interprété comme un pot de vin ou d'une retombée illégale et (v) ne viole aucune loi ou règlementation. Vous 2

3 êtes prié de discuter avec votre superviseur de tout cadeau ou proposition de cadeau dont vous n'êtes pas certains qu'il soit approprié. 6. Égalité d'emploi et conditions de travail Chacun d'entre nous a une responsabilité fondamentale de montrer du respect et de la considération à nos collègues. La diversité du Personnel Connexe à la Société est un atout formidable. Nous sommes fermement engagés à assurer l'égalité des chances dans tous les aspects relatifs à l'emploi et nous ne tolérerons aucune discrimination illégale ou tout harcèlement de quelque sorte que ce soit. Toutes les pratiques et les décisions relatives à l'emploi, y compris celles qui concernent le recrutement, l'embauche, les mutations, promotions, rémunérations, avantages sociaux, la discipline et le licenciement, seront menées sans distinction de race, de croyance, de couleur, de religion, d'origine nationale, de sexe ou d'âge et se conformera à toutes les lois applicables. 7. Santé et sécurité La Société s'efforce de fournir à toute Personne Connexe à la Société un environnement professionnel sain et sûr. Concernant ce sujet le Personnel Connexe à la Société doit se reporter au règlement intérieur. 8. Tenue des dossiers La Société exige un enregistrement honnête et un reporting exact des informations ainsi que leur communication afin de permettre des décisions responsables. Certains employés utilisent régulièrement des comptes de frais professionnels, lesquels doivent être documentés et consignés avec précision. Si vous n'êtes pas sûr de savoir si une dépense est légitime, posez la question à votre superviseur. Les règles et les directives sont disponibles au service de comptabilité. Tous les livres, dossiers, comptes et états financiers de la Société doivent être maintenus de façon raisonnablement détaillée, doivent refléter de façon appropriée les opérations de la Société et doivent être conformes à la fois aux exigences légales applicables et au système interne de contrôle de la Société. Toutes les données commerciales de la Société, les dossiers et les rapports doivent être préparés correctement et sincèrement. Les documents et les communications d'entreprise deviennent souvent publics, et nous devons éviter toute exagération, remarque désobligeante, conjecture ou caractérisation inappropriées à l'encontre de personnes et d'entreprises qui pourraient être mal interprétées. Ceci s'applique également aux s, notes de service internes et rapports officiels. Les dossiers doivent toujours être conservés ou détruits selon la politique d'archivage de la Société. 9. Confidentialité Les personnes en possession d'informations concernant la Société doivent protéger ces informations du public et ne pas les communiquer intentionnellement ou par inadvertance à toute personne (y compris les membres de la famille et les amis), sauf si cette personne a besoin de connaître ces informations pour des motifs légitimes se rapportant à la Société. Ce devoir de confidentialité est important tant pour la position concurrentielle de la Société que par rapport à la législation des valeurs mobilières applicables à la Société en tant qu'entreprise publique. Conformément à ce qui précède, tout le personnel de la Société se doit d'être discret en ce qui concerne les informations confidentielles concernant la Société et ne pas en parler dans les lieux publics. Les informations confidentielles concernant la Société peuvent inclure bon nombre d'éléments et d'informations concernant les opérations en cours et les projets de la Société. Par exemple, les informations confidentielles peuvent inclure des concepts de développement de produits, des brevets, marques, droits d'auteur, processus de conception et de fabrication, de techniques de programmation et d'algorithmes, de code source, d'informations concernant la santé financière de la Société, du salaire et d'information personnelles, et de projets de marketing et de vente. Les informations confidentielles doivent être tenues dans la plus stricte confidentialité ; ces informations confidentielles ne peuvent être divulguées par aucune Personne Connexe à la Société à un tiers, 3

4 sauf si le tiers a signé un accord de non-divulgation approuvé par la direction de la Société. Ces informations ne devraient être divulguées qu'aux personnes ayant un besoin de les connaître afin de s'acquitter de leurs responsabilités professionnelles. Pour éviter l'apparence même d'une irrégularité, le personnel de la Société devrait s'abstenir de donner des conseils ou de faire des recommandations concernant l'achat ou la vente de titres de la Société. 10. Protection et utilisation appropriée des actifs de la Société Aucun fonds occulte ou non enregistrée d'actifs ou d'espèces de la Société ne doit être établi ou maintenu sous aucun prétexte. Toute personne dépensant ou engageant les fonds de la Société doit être certaine que l'opération est correctement et bien documentée et que la Société recevra une valeur appropriée en contrepartie. Tout Personnel Connexe à la Société doit s'efforcer de protéger les actifs de la Société et assurer leur utilisation efficace. Le vol, la négligence et le gaspillage ont un impact direct sur la rentabilité de la Société. Le moindre soupçon de fraude ou de vol doit être immédiatement signalé au Service Juridique pour permettre une enquête. L'équipement de la Société ne doit pas être utilisé pour des activités ne se rapportant pas à la Société, bien que son usage occasionnel à des fins personnelles puisse être autorisé en conformité avec la loi locale. 11. Paiements aux employés du gouvernement et aux agents publics La Société encourage son personnel à participer à des activités politiques sur leur temps libre et à leurs propres frais. La loi fédérale ainsi que de nombreuses lois d'état et locales interdisent les contributions des entreprises aux partis ou candidats politiques. Les actifs de la Société, ses locaux et ses ressources ne peuvent être utilisés à des fins politiques, sauf en conformité avec la loi et après approbation par le Directeur Général et le Vice-Président/ Politique Publique et Communication d 'Entreprise. Le Foreign Corrupt Practices Act (Loi des États-Unis sur la Corruption dans les Transactions à l'étranger) interdit de donner quoi que ce soit de valeur, directement ou indirectement, aux fonctionnaires des gouvernements non américains, à des candidats politiques non américains et à des agents publics non américains en vue d'obtenir ou de conserver un marché. Il est strictement interdit de faire des versements illégaux à des fonctionnaires du gouvernement ainsi qu à des agents publics de quelque pays que ce soit. En outre, le gouvernement des États-Unis a un certain nombre de lois et de règlements restreignant les gratifications d'affaires qui peuvent être acceptées par le personnel du gouvernement des États- Unis. La promesse, l'offre ou la livraison à un fonctionnaire ou employé du gouvernement américain d'un cadeau, d'une faveur, ou de toute autre gratification en violation de ces règles ne violerait pas seulement la politique de Société, mais pourrait également constituer une infraction pénale. Les gouvernements d'état ou locaux, ainsi que les gouvernements non américains, peuvent avoir des règles similaires. 12. Dérogations au Code Toute dérogation à ce Code ne peut être accordée aux dirigeants, administrateurs et cadres exerçant des fonctions de direction que par le Comité d'audit, ou un comité du Conseil composé uniquement d'administrateurs indépendants. Elle sera divulguée promptement ainsi que requis par la loi ou la réglementation. 13. Signaler tout comportement illégal ou contraire à l'éthique et poser des questions concernant le Code Le Code ne pouvant répondre à toutes les situations, le Personnel Connexe à la Société doit demander conseil chaque fois qu il (elle) n'est pas sûr(e) de la démarche à suivre dans une situation liée à l'entreprise. Nous vous encourageons à contacter votre superviseur immédiat. Si cependant en discuter avec votre superviseur vous met mal à l'aise ou si sa réponse est inadéquate, vous devez contacter le responsable local des ressources humaines, le superviseur de votre superviseur (et au-delà dans l'échelle des responsabilités, si nécessaire), le Service Juridique ou, pour les domaines qu il couvre, le Service d'assistance téléphonique Éthique et Conformité de SunPower 4

5 (le «Service d Assistance»), les coordonnées des contacts étant indiquées dans l'annexe 1 du Code. (i) Tout Personnel Connexe à la Société a la responsabilité de connaître les politiques d'entreprise et les normes déontologiques applicables à leurs activités et de s'y conformer pleinement. Le Personnel Connexe à la Société a également le devoir de signaler toute mauvaise conduite apparente. Le Personnel Connexe à la Société qui sait ou a de bonnes raisons de croire que d autres membres du Personnel Connexe à la Société sont engagés dans des activités qui enfreignent, de fait ou potentiellement, la loi, les normes déontologiques, le Code, ou toute autre directive de SunPower doit le signaler à l'une quelconque des références indiquées au paragraphes précédent dans la mesure où la réglementation locale l autorise. Le Service d Assistance est disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Les signalements peuvent être fait en langues différentes, ce qui permet au Personnel Connexe à la Société de faire leurs déclarations écrites ou orales dans leur langue maternelle. Un tiers indépendant administre le Service d Assistance, en ce inclus les déclarations faites via le Web. En ce qui concerne les appels téléphoniques au Service d Assistance, l'administrateur tiers comprend des spécialistes de la communication pour répondre à ces appels, obtenir de vous le plus de renseignements pertinents possibles, et transcrire ces renseignements. Il ne sera jamais procédé a l'identification de l'appelant ni fait appel à un dispositif de repérage téléphonique. Vous pouvez procéder à un signalement anonymement lorsque la loi locale le permet. Plus vous fournirez de renseignements, plus il sera facile à SunPower de mener une enquête et d'agir en conséquence. Le Personnel Connexe à la Société est encouragé à utiliser le Service d Assistance pour signaler certaines préoccupations relatives à certains domaines couverts selon la procédure appropriée. SunPower enquête sur toutes les déclarations faites au Service d Assistance qui sont envoyées par l'administrateur tiers au Service Juridique de la Société. La Société s'engage à respecter la confidentialité des déclarations faites au Service d Assistance dans toute la mesure du possible et ne divulguera les informations que vous avez fournies sauf en cas de nécessité absolue, en particulier si elle détermine que cette communication est nécessaire aux besoins d une enquête appropriée et résulte de son organisation interne. Le membre du Personnel Connexe à la Société qui fait une déclaration sur le Service d Assistance se verra attribuer, par l'administrateur tiers, un numéro d'identification personnel de déclaration qui peut être utilisé anonymement par cette personne pour suivre l'évolution et le statut de sa déclaration. L'administrateur tiers peut saisir l'occasion d'une de ces requêtes de suivi/statut par cette personne pour lui communiquer toutes questions de suivi demandées par le Service Juridique concernant les allégations ou préoccupations initiales. 14. Politique de non-représailles La Société ne permet aucune représaille de quelque sorte que ce soit, directe ou indirecte, à l'encontre des employés qui auraient signalé de bonne foi des infractions aux règles éthiques ou juridiques. Tout employé qui tente ou en encourage d'autres à user de représailles contre une personne qui a signalé une infraction, ou qui pose des questions quant aux démarches en cours ou prévues fera l'objet de mesures disciplinaires. 15. Coopération aux enquêtes Le Personnel Connexe à la Société est tenu de collaborer pleinement avec la Société et toute autorité gouvernementale ou autre lors d'une enquête sur la violation présumée. Tout manquement d'une Personne Connexe à la Société à se conformer à ces politiques entraînera des mesures disciplinaires pouvant aller jusqu'au licenciement. (i) SunPower applique plusieurs procédures d alerte en conformité avec les réglementations locales. Les utilisateurs sont priés de se référer aux procédures d alerte en vigueur dans leur pays avant de signaler une quelconque violation au Service d Assistance. 5

6 16. Procédures de conformité Nous devons tous travailler pour assurer une action rapide et cohérente contre les violations du présent Code. Toutefois, dans certaines situations, il est difficile de faire le bon choix d actions. Puisque qu'il nous est impossible de prévoir toutes les situations qui pourraient se présenter, il est important que nous ayons une méthode pour aborder toute nouvelle question ou problème. Voici les étapes à garder à l'esprit : Assurez-vous d'avoir tous les faits. Afin d'atteindre les bonnes solutions, nous devons être aussi bien informés que possible Demandez-vous : Que me demande-t-on précisément de faire? Est-ce que cela semble contraire à l'éthique ou inapproprié? Cela vous permettra de vous concentrer sur la question spécifique à laquelle vous êtes confronté, et sur es alternatives que vous avez. Utilisez votre jugement et votre bon sens ; si quelque chose semble contraire à l'éthique ou inapproprié, c'est probablement que ça l'est. Clarifier votre responsabilité et votre rôle. Dans la plupart des situations, la responsabilité est partagée. Vos collègues sont-ils/elles informé(e)s? Impliquer les autres et discuter du problème peut aider. Consulter les politiques de la Société, qui sont disponibles sur l intranet de la Société. Discutez du problème avec votre superviseur. Ce sont les conseils de base pour toutes les situations. Dans de nombreux cas, votre superviseur sera mieux informé sur la question, et appréciera d'être inclus dans le processus décisionnel. Rappelez-vous que c'est la responsabilité de votre superviseur d'aider à résoudre les problèmes. Recherchez de l'aide auprès des ressources de la Société. Dans les cas rares où il peut ne pas être approprié de discuter d'un problème avec votre superviseur, ou si vous n'êtes pas à l'aise d'aborder votre superviseur avec votre question, vous pouvez aussi appeler le Service juridique ou, concernant les domaines couverts, le Service d Assistance. Vous pouvez signaler les violations éthiques avec confiance et sans crainte de représailles. Si votre situation nécessite que votre identité soit tenue secrète, votre anonymat sera protégé la où la loi locale le permet. La Société ne permet aucune représaille de quelque sorte que ce soit à l'encontre du Personnel Connexe à la Société pour leurs rapports de bonne foi concernant des violations à la déontologie. Il faut toujours demander d'abord, agir ensuite. Si vous n'êtes pas sûr de ce qu'il faut faire dans n'importe quelle situation, demander des conseils avant d'agir. 17. Divulgations et contrôles Tout Personnel Connexe à la Société est responsable de la divulgation d informations complètes, justes, exactes, opportunes et compréhensibles dans les rapports et documents que la Société dépose ou soumet à l U.S. Securities and Exchange Commission (Commission Boursière des États- Unis) et pour d'autres communications publiques faites par la Société. En conséquence, il est de la responsabilité du Personnel Connexe à la Société de porter ou de faire porter rapidement à l'attention du Comité d'audit de la Société toute information importante dont il ou elle peut prendre conscience et qui affecte les divulgations faites par la Société dans ses communications ou documents publics, déposés ou non, ou aider par tout autre moyen ces personnes à s'acquitter de leurs responsabilités ainsi que de celles de la Société à l'égard de ces communications ou documents publiques, déposés ou non. Tout Personnel Connexe à la Société doit rapidement porter ou faire porter à l'attention du Comité d'audit toutes les informations qu'il ou elle peut avoir au sujet (a) de lacunes et faiblesses importantes dans la conception ou le fonctionnement du contrôle interne de la Société en ce qui concerne la communication d'informations financières qui sont raisonnablement susceptibles de nuire à la capacité de la Société à enregistrer, traiter, résumer et présenter les informations financières ou (b) toute fraude, importante ou non, qui implique la direction ou d'autres entreprises 6

7 liées au personnel qui ont un rôle important dans le contrôle interne de la Société quant à la communication d'informations financières. La Société maintient un Service d Assistance, tel qu'indiqué ci-dessus. Le Personnel connexe de SunPower est encouragé à signaler toutes les préoccupations décrites dans les deux paragraphes précédents au Service d Assistance. Les déclarations seront envoyées par le tiers administrant le Service d Assistance au Service juridique de SunPower qui notifiera, à son tour, le Comité d'audit, tel que défini dans l'annexe 1 de la Politique d Alerte de la Société (dont une copie se trouve sur l'intranet mysunpower). 18. Responsabilisation concernant l'adhésion au présent Code de Déontologie et de Conduite Professionnelle Le Conseil d'administration ou un Comité de Conseil d'administrateurs indépendant déterminera ou désignera des personnes compétentes pour déterminer les actions appropriées qui doivent être prises en cas de violation de ce Code. Ces actions doivent être raisonnablement conçues de façon à prévenir tout acte répréhensible et à promouvoir la responsabilité d'adhérer au présent Code, et comprend des avertissements écrits à la personne concernée indiquant que le Conseil ou la personne représentant le Conseil a déterminé qu'il y a eu violation, et qu'il peut s'ensuivre une sanction pouvant conduire jusqu au licenciement de l'individu, ou à des mesures visant à sa révocation si l'intéressé est un mandataire social. Pour déterminer quelle action est appropriée dans un cas particulier, le Conseil ou son représentant doit tenir compte de toutes les informations pertinentes, y compris la nature et la gravité de la violation, si la violation a été un événement unique ou une suite d'événements répétés, si la violation semble avoir été intentionnelle ou accidentelle, si la personne en question avait été avisée avant la violation de la ligne de conduite à suivre et si oui ou non la personne en question avait commis d'autres violations dans le passé. 7

8 ANNEXE 1 (i) Le Personnel Connexe de SunPower peut contacter le Service d Assistance aux adresses Web et/ou aux numéros de téléphone spécifiques à chaque pays suivants : Adresses Web Employés en Europe, mis à part en Espagne Employés en Espagne Employés dans des pays autres que l'europe https://sunpowereu.alertline.com https://sunpowersp.alertline.com https://sunpower.alertline.com Numéros verts sans frais de chaque pays États-Unis Australie Belgique Chine , France Allemagne Grèce Israël Italie Japon , , Malaisie *Malte **Philippines Corée du Sud Espagne Suisse Royaume Unis *Malte : Les appelants de Malte doivent d abord composer l'indicatif du pays, soit le , et composer ensuite le numéro vert sans frais de Malte indiqué ci-dessus. **Philippines : Les appelants des Philippines doivent composer d'abord l'indicatif de leur pays, et composer ensuite le numéro vert sans frais des Philippines indiqué ci-dessus. Les indicatifs pour les Philippines sont les suivants : pour les clients de Digitel, Globe, Philcom et Smart ; et pour les clients de PLDT. (i) SunPower applique plusieurs procédures d alerte en conformité avec les réglementations locales. Les utilisateurs sont priés de se référer aux procédures d alerte en vigueur dans leur pays avant de signaler une quelconque violation au Service d Assistance. 8

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre convenance. Le texte de l original en langue anglaise régira à tous égards vos droits et obligations. L

Plus en détail

GDF SUEZ CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE

GDF SUEZ CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE SOMMAIRE Préambule 1 Article 1 2 Conflits d Intérêts Article 2 3 Qualité de l information du Public Article 3 3 Respect des lois, règles et règlements

Plus en détail

PROTÉGER ET CONSOLIDER LA RÉPUTATION DE LA SOCIÉTÉ

PROTÉGER ET CONSOLIDER LA RÉPUTATION DE LA SOCIÉTÉ IV L éthique dans vos relations d affaires Nos activités sont tributaires de la qualité des relations que nous entretenons avec les clients, la collectivité, diverses organisations et nos partenaires.

Plus en détail

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE DESTINÉ AUX DIRECTEURS ET CADRES SUPÉRIEURS. www.infotech-enterprises.com

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE DESTINÉ AUX DIRECTEURS ET CADRES SUPÉRIEURS. www.infotech-enterprises.com CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE DESTINÉ AUX DIRECTEURS ET CADRES SUPÉRIEURS www.infotech-enterprises.com Table des matières I. Préface... 3 II. Conditions d'application... 3 III. Conduite honnête et éthique

Plus en détail

Code de conduite et d'éthique professionnelles. 12 mars 2015

Code de conduite et d'éthique professionnelles. 12 mars 2015 Code de conduite et d'éthique professionnelles 12 mars 2015 Introduction Objectif et Cadre Le Conseil d'administration (le «Conseil») de Cellectis S.A. (avec ses filiales, la «Société») a établi le présent

Plus en détail

MORNEAU SHEPELL INC. LE CODE CODE DE CONDUITE ET DE DÉONTOLOGIE RESPECT DES LOIS, RÈGLES ET RÈGLEMENTS

MORNEAU SHEPELL INC. LE CODE CODE DE CONDUITE ET DE DÉONTOLOGIE RESPECT DES LOIS, RÈGLES ET RÈGLEMENTS MORNEAU SHEPELL INC. CODE DE CONDUITE ET DE DÉONTOLOGIE Le présent Code de conduite et de déontologie a été adopté par le conseil d administration de Morneau Shepell inc. (la «société») le 1er janvier

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL APPLICATION Le présent code de conduite (le «code du conseil») s applique à vous si vous êtes membre du conseil d

Plus en détail

Parallèlement, la Société a prévu des procédures visant la soumission confidentielle et anonyme de telles plaintes. 3. NATURE DE LA PLAINTE

Parallèlement, la Société a prévu des procédures visant la soumission confidentielle et anonyme de telles plaintes. 3. NATURE DE LA PLAINTE Politique et procédures à suivre pour la soumission de plaintes concernant la comptabilité, les contrôles comptables internes, l audit, l environnement et d autres questions 1. OBJECTIFS ET PORTÉE Groupe

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DE RÉSOLU À L INTENTION DES FOURNISSEURS

LIGNES DIRECTRICES DE RÉSOLU À L INTENTION DES FOURNISSEURS LIGNES DIRECTRICES DE RÉSOLU À L INTENTION DES FOURNISSEURS INTRODUCTION Chez Produits forestiers Résolu Inc. («Résolu»), nous attachons beaucoup d importance à nos relations avec nos clients, nos fournisseurs,

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉNONCIATION

POLITIQUE DE DÉNONCIATION ÉNONCÉ DE POLITIQUE POLITIQUE DE DÉNONCIATION Canadian Bank Note Company, Limited (la «Société») s est donné pour mission de mener ses affaires en conformité avec les normes les plus rigoureuses en matière

Plus en détail

CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE DES ADMINISRATEURS

CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE DES ADMINISRATEURS CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE DES ADMINISRATEURS Référence : Type de politique : Références juridiques : Autres références : INTRODUCTION Gouvernance autonome Code des professions, Code civil du Québec

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCÉDURES Y AFFÉRENTES Supplément au Code d éthique Octobre 2015 BANQUE SCOTIA Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION... 3 SECTION 2 RAISON

Plus en détail

VALERO ENERGY CORPORATION CODE DE CONDUITE DES AFFAIRES ET CODE D ÉTHIQUE

VALERO ENERGY CORPORATION CODE DE CONDUITE DES AFFAIRES ET CODE D ÉTHIQUE VALERO ENERGY CORPORATION CODE DE CONDUITE DES AFFAIRES ET CODE D ÉTHIQUE Introduction Le présent Code de conduite des affaires et code d éthique vise un vaste éventail de pratiques et procédures d affaires

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCEDURES Y AFFERENTES Supplément au Code d éthique Septembre 2013 Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION...3 SECTION 2 RAISON D ÊTRE DE

Plus en détail

MAGNA INTERNATIONAL INC. CODE DE CONDUITE ET D ETHIQUE

MAGNA INTERNATIONAL INC. CODE DE CONDUITE ET D ETHIQUE MAGNA INTERNATIONAL INC. CODE DE CONDUITE ET D ETHIQUE Ce Code de Conduite et d Ethique énonce les principes fondamentaux auxquels nous nous engageons dans nos relations avec l ensemble de nos partenaires

Plus en détail

ENTREPRISES MINIÈRES GLOBEX INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET DE DÉONTOLOGIE

ENTREPRISES MINIÈRES GLOBEX INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET DE DÉONTOLOGIE ENTREPRISES MINIÈRES GLOBEX INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET DE DÉONTOLOGIE INTRODUCTION Le succès d Entreprises minières Globex inc. («Globex») repose sur l intégrité personnelle et professionnelle

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs

Code de conduite des fournisseurs Code de conduite des fournisseurs Novembre 2014 1. Introduction La Société canadienne des postes (Postes Canada), une société d État fédérale, vise à maintenir la confiance de tous ses intervenants en

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE Section I : Dispositions générales 1. But La Ville de Kirkland établit par la présente politique des règles en matière de gestion contractuelle afin de favoriser la transparence,

Plus en détail

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté.

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté. Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales Nos valeurs. Notre fierté. 2 Table des matières Pages 1. But du code 4 2. Champ d application 4 3. Durée d application du code 4 4. Interprétation

Plus en détail

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Secrétariat Corporate Service corporatif August 7, 2014 V1.0 7 août 2014 V9.0 Pour usage interne Table des matières

Plus en détail

CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR

CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR Chaque salarié et dirigeant du groupe CGR s'engage à : RESPECTER LA PERSONNE ET SON ENVIRONNEMENT AVOIR UNE CONDUITE PROFESSIONNELLE ETHIQUEMENT IRREPROCHABLE AVOIR DES RELATIONS

Plus en détail

Politique de conflits d intérêts

Politique de conflits d intérêts Politique de conflits d intérêts Politique internationale de Novartis 1 er septembre 2015 Version GIC 101.V1.FR Introduction 1.1 Objectif Novartis s engage à conduire ses activités de manière à garantir

Plus en détail

DACHSER Code de conduite

DACHSER Code de conduite DACHSER Code de conduite 1. Préambule Toute action chez Dachser repose sur le respect des dispositions juridiquement contraignantes aux niveaux national et international ainsi que sur tous les engagements

Plus en détail

Indorama Ventures Public Company Limited

Indorama Ventures Public Company Limited Indorama Ventures Public Company Limited Politique d administration d'entreprise (Approuvé par le Conseil d'administration du No.1/2009 en date du 29 septembre 2009) MESSAGE DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉNONCIATION

POLITIQUE DE DÉNONCIATION POLITIQUE DE DÉNONCIATION APPROUVÉE PAR LE COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE MISE EN CANDIDATURE LE 11 DÉCEMBRE 2013 APPROUVÉE PAR LE COMITÉ D AUDIT LE 25 MARS 2014 APPROUVÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

Politique sur le Gouvernement d'entreprise

Politique sur le Gouvernement d'entreprise Politique sur le Gouvernement d'entreprise Révisé par le Conseil d'administration le 23 mars 2011 Le Conseil d'administration d'esso Société Anonyme Française (ci-après "ESSO" ou "la Société") a adopté

Plus en détail

QUEST SOFTWARE, INC. CODE DE DEONTOLOGIE. (Version amendée, novembre 2009)

QUEST SOFTWARE, INC. CODE DE DEONTOLOGIE. (Version amendée, novembre 2009) QUEST SOFTWARE, INC. CODE DE DEONTOLOGIE (Version amendée, novembre 2009) Introduction Quest Software, Inc. ( Quest ) s engage à maintenir et respecter les normes les plus strictes en matière de conduite

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE PLACEMENT IMMOBILIER H&R. Code d éthique et de conduite des affaires

SOCIÉTÉ DE PLACEMENT IMMOBILIER H&R. Code d éthique et de conduite des affaires SOCIÉTÉ DE PLACEMENT IMMOBILIER H&R Code d éthique et de conduite des affaires GÉNÉRALITÉS La Société de placement immobilier H&R (la «Société de placement immobilier» ) est fière de son engagement envers

Plus en détail

Vos responsabilités vis-à-vis de la Société et de ses parties prenantes

Vos responsabilités vis-à-vis de la Société et de ses parties prenantes Approuvé par Haynes International, Inc. Comité d'audit du Conseil d'administration - Juin 2015 I. Introduction HAYNES INTERNATIONAL, INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET D ETHIQUE La politique de Haynes

Plus en détail

N'imprimez ce document que si nécessaire. Protégez l'environnement. Principes de Conduite ÉTHIQUE. des affaires. SPIE, l ambition partagée

N'imprimez ce document que si nécessaire. Protégez l'environnement. Principes de Conduite ÉTHIQUE. des affaires. SPIE, l ambition partagée Protégez l'environnement. N'imprimez ce document que si nécessaire Principes de Conduite ÉTHIQUE des affaires SPIE, l ambition partagée Les ENGAGEMENTS de SPIE LES 10 PRINCIPES DIRECTEURS COMPORTEMENT

Plus en détail

Les lois et règlements liés aux soins de santé qui pourraient toucher les activités de l entreprise incluent :

Les lois et règlements liés aux soins de santé qui pourraient toucher les activités de l entreprise incluent : Introduction Code de conduite et d éthique en entreprise Ce Code de conduite et d éthique en entreprise (le «Code») a été adopté par le conseil d administration d inventiv Health, Inc. et résume les normes

Plus en détail

RESSOURCES STRATECO INC. 21 mars 2013

RESSOURCES STRATECO INC. 21 mars 2013 21 mars 2013 Ressources Strateco inc. 1225 rue Gay-Lussac, Boucherville (Québec) J4B 7K1 Tél : (450) 641-0775 1-866-774-7722 Télécopieur : (450) 641-1601 Site Internet : www.strateco.ca Courriel : info@strateco.ca

Plus en détail

ARROW ELECTRONICS, INC.

ARROW ELECTRONICS, INC. 7459 South Lima Street Englewood, Colorado 80112 Aout 2013 P 303 824 4000 F 303 824 3759 arrow.com CODE DE CONDUITE DES PARTENAIRES COMMERCIAUX ARROW ELECTRONICS, INC. Cher partenaire commercial, Le succès

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE INDICATION SUR LES PAIEMENTS INCORRECTS ET LA CORRUPTION

CODE DE DEONTOLOGIE INDICATION SUR LES PAIEMENTS INCORRECTS ET LA CORRUPTION CODE DE DEONTOLOGIE INDICATION SUR LES PAIEMENTS INCORRECTS ET LA CORRUPTION MAGNA INTERNATIONAL INC. INDICATIONS SUR LES PAIEMENTS INCORRECTS ET LA CORRUPTION Magna interdit la corruption et les paiements

Plus en détail

Politiques et procédures

Politiques et procédures Approuvée par : Conseil d administration Page 1 de 6 Politique en cas d atteinte à la vie privée NOTE: Il s'agit d'une politique conjointe du Groupe de travail des agents de la protection de la vie privée.

Plus en détail

Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères

Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères Crawford & Compagnie et toutes ses filiales à travers le monde sont soumises à certaines

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D'INTÉRÊTS

RÉSUMÉ DE LA POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D'INTÉRÊTS RÉSUMÉ DE LA POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D'INTÉRÊTS INTRODUCTION Newedge Group (ci-après «Newedge») est un prestataire de service d investissement établi en France et ayant des succursales et filiales

Plus en détail

PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL

PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL PRÉAMBULE OBJECTIFS PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL PRÉAMBULE Considérant la reconnaissance par la Ville de Montréal (ci-après

Plus en détail

Administration portuaire de Halifax

Administration portuaire de Halifax Administration portuaire de Halifax POLITIQUE SUR LES CONFLITS D INTÉRÊTS, LE CODE DE CONDUITE ET L APRÈS-MANDAT 1. La présente politique peut être citée sous le titre Politique de l Administration portuaire

Plus en détail

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle DEONTOLOGIE Règles de bonne conduite professionnelle et personnelle Fonds de Réserve pour les Retraites 56 rue de Lille 75007 Paris Tel : 01 58 50 99 12 Fax : 01 58 50 05 33 www.fondsdereserve.fr Le Président

Plus en détail

BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 CONSEIL DES GOUVERNEURS. Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite

BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 CONSEIL DES GOUVERNEURS. Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 PV/04/11 CONSEIL DES GOUVERNEURS Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite OLAF : DÉCISION EN MATIÈRE DE LUTTE CONTRE LA

Plus en détail

Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM

Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM Les membres des conseils de section (les «Membres») sont tenus de lire et de signer

Plus en détail

AUCUN LIEN DE DÉPENDANCE AVEC LES FOURNISSEURS

AUCUN LIEN DE DÉPENDANCE AVEC LES FOURNISSEURS V L es conflits d intérêts Il y a «conflit d intérêts» lorsque vos intérêts personnels nuisent de quelque façon que soit aux intérêts de la Société. Une situation peut être conflictuelle lorsque vous prenez

Plus en détail

Article du procès-verbal : Politique : Code d éthique et de déontologie (Gouvernance)

Article du procès-verbal : Politique : Code d éthique et de déontologie (Gouvernance) Politique : Code d éthique et de déontologie (Gouvernance) Code numérique : PG-007 Article du procès-verbal : Entrée en vigueur le : Dernière révision le : Prochaine révision prévue le : 1. Titre 1.1.

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA DÉONTOLOGIE DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE

RÈGLEMENT SUR LA DÉONTOLOGIE DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE RÈGLEMENT SUR LA DÉONTOLOGIE DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2, a. 310) CHAPITRE I DÉFINITION, OBJET ET CHAMP

Plus en détail

Code d éthique et de conduite des affaires - Gestion des installations et services auxiliaires

Code d éthique et de conduite des affaires - Gestion des installations et services auxiliaires Code d éthique et de conduite des affaires - Gestion des installations et services auxiliaires Énoncé de valeurs La direction Gestion des installations et services auxiliaires (GISA) s est engagée à protéger

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF Approuvée par le Collège du CMF en date du 3 juillet 2013 1 La présente charte définit officiellement les missions, les pouvoirs et les responsabilités de la structure

Plus en détail

Norbord inc. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE (le «Code»)

Norbord inc. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE (le «Code») CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE (le «Code») RÉSUMÉ DU CODE En tant qu employé, lorsque vous agissez au nom de la Société, vous êtes tenu de respecter ce qui suit : Page Observation de la loi Vous conformer

Plus en détail

XTRADE TRADING CFD EN LIGNE

XTRADE TRADING CFD EN LIGNE XTRADE TRADING CFD EN LIGNE en tant que société d'investissement chypriote dotée de la Licence no 108/10 1 RÉSUMÉ DES RÈGLES DE CONFLIT D'INTÉRÊTS 1. Introduction La présente Politique relative aux conflits

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

CODE DE CONDUITE COMMERCIALE ET DE DÉONTOLOGIE

CODE DE CONDUITE COMMERCIALE ET DE DÉONTOLOGIE ALTUS GROUP LIMITED (la «Société») CODE DE CONDUITE COMMERCIALE ET DE DÉONTOLOGIE INTRODUCTION Ce Code de conduite commerciale et de déontologie (le «Code») aborde de nombreuses pratiques et procédures

Plus en détail

HARCÈLEMENT EN MILIEU DE TRAVAIL

HARCÈLEMENT EN MILIEU DE TRAVAIL HARCÈLEMENT EN MILIEU DE TRAVAIL SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES Numéro du document : 0903-07 Adoptée par la résolution : 60 0903 En date du : 2 septembre 2003 Modifiée par la résolution : En date du

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

CODE D ETHIQUE ET DE BONNE CONDUITE (LE «CODE») Date : 27 Septembre 2013

CODE D ETHIQUE ET DE BONNE CONDUITE (LE «CODE») Date : 27 Septembre 2013 CODE D ETHIQUE ET DE BONNE CONDUITE (LE «CODE») Date : 27 Septembre 2013 Table des Matières 1. INTRODUCTION ET OBJET... 3 2. VALEURS ETHIQUES... 3 3. PRINCIPES D'ETHIQUE GENERAUX POUR LES EMPLOYES... 4

Plus en détail

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES 16.1) DÉFINITIONS Les définitions suivantes s appliquent aux lignes directrices : «Compagnie» Désigne la Compagnie SouthEastern Mutual Insurance.

Plus en détail

Code de conduite. www.polygongroup.fr

Code de conduite. www.polygongroup.fr Code de conduite Toujours À Vos Côtés. www.polygongroup.fr Our Responsibility Présentation du Code de conduite de Polygon Le Code de conduite de Polygon expose les principes les plus importants de la responsabilité

Plus en détail

Politique de lutte contre la corruption

Politique de lutte contre la corruption Politique de lutte contre la corruption Introduction Le RPC Group Plc («la Société») applique la tolérance zéro en matière de corruption dans ses opérations commerciales mondiales, tant dans le secteur

Plus en détail

Experian plc. Code de Conduite Mondial. Version 1.0. Faire des affaires avec intégrité

Experian plc. Code de Conduite Mondial. Version 1.0. Faire des affaires avec intégrité l Experian plc Code de Conduite Mondial Version 1.0 Faire des affaires avec intégrité Adoptée le 13 mai 2010 Amendée le 15 mars 2011 Experian plc Page 1 Table des Matières 1. Comment nous exerçons notre

Plus en détail

Principes et pratiques relatifs à la vente de produits. et services par les courtiers en assurance de dommages

Principes et pratiques relatifs à la vente de produits. et services par les courtiers en assurance de dommages Principes et pratiques relatifs à la vente de produits La déclaration intitulée Principes et pratiques relatifs à la vente de produits et services par les courtiers en assurance de dommages a été élaborée

Plus en détail

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12 MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, DES RESSOURCES HUMAINES ET

Plus en détail

Brookfield Renewable Energy Partners L.P. POLITIQUE ANTI-POTS-DE-VIN ET ANTI-CORRUPTION

Brookfield Renewable Energy Partners L.P. POLITIQUE ANTI-POTS-DE-VIN ET ANTI-CORRUPTION Brookfield Renewable Energy Partners L.P. POLITIQUE ANTI-POTS-DE-VIN ET ANTI-CORRUPTION TABLE DES MATIÈRES APPLICATION DE LA POLITIQUE 1 ENGAGEMENT CONTRE LES POTS-DE-VIN ET LA CORRUPTION 1 INTERDICTION

Plus en détail

Guide sur la politique

Guide sur la politique Guide sur la politique Politique sur un comportement éthique et conforme à la loi HR-ER 304 Révision : 29 octobre 2014 Bureau du président du comité : Depuis ses débuts modestes en 1902, l'entreprise L.

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES ACHATS

POLITIQUE SUR LES ACHATS POLITIQUE SUR LES ACHATS Adoption : Conseil d administration du RCDR, 24 février 2006 Dernière révision : Conseil d administration du RCDR, 19 mars 2014 1. OBJET Définir les responsabilités et les obligations

Plus en détail

CODE D ETHIQUE ET DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE VICTORIAVILLE

CODE D ETHIQUE ET DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE VICTORIAVILLE Victoriaville CODE D ETHIQUE ET DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE VICTORIAVILLE Règlement numéro 986-2011 Adopté le 2011 Entrée en vigueur le 2011 ARTICLE 1 : TITRE Le titre

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉNONCIATION RESSOURCES GÉOMÉGA INC. (la «société»)

POLITIQUE DE DÉNONCIATION RESSOURCES GÉOMÉGA INC. (la «société») POLITIQUE DE DÉNONCIATION RESSOURCES GÉOMÉGA INC. (la «société») Approuvé par le conseil d administration le 24 octobre 2013 Page 1 1. GÉNÉRALITÉS La société est soucieuse de maintenir les normes de conduite

Plus en détail

CODE DE CONDUITE CONFORMITÉ AUX EXIGENCES JURIDIQUES

CODE DE CONDUITE CONFORMITÉ AUX EXIGENCES JURIDIQUES CODE DE CONDUITE LE PRÉSENT CODE DE CONDUITE EST FONDÉ SUR LES VALEURS DE GMI- DISTRIBUTION. IL A POUR OBJET DE GARANTIR QUE L ENSEMBLE DES EMPLOYÉS, DES GESTIONNAIRES ET DES DIRIGEANTS DE GMI-DISTRIBUTION

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC.

POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC. POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC. CONTEXTE : Alcoa Inc. («Alcoa») et sa direction se sont engagés à mener toutes leurs activités dans le monde entier, avec éthique et en conformité

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Introduction Ce document est un complément au Code d Éthique et de Conduite Professionnelle

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre commodité. Le texte de l original en langue anglaise

Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre commodité. Le texte de l original en langue anglaise Les présentes sont la traduction d un document en langue anglaise réalisée uniquement pour votre commodité. Le texte de l original en langue anglaise régira à tous égards vos droits et obligations. L original

Plus en détail

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013 Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles CATÉGORIE : Ressources humaines SURVEILLANCE : juin 2014 Adopté : 17 avril 2007 Dernière révision : 25 janvier 2013 Révisée le : 20 septembre 2013 Le Centre de santé

Plus en détail

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EXTÉRIEURES

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EXTÉRIEURES Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416 943-5838 Courriel : pward@mfda.ca APA-0040 Le 20 mai 2005 AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION 1. RESPONSABILITÉ DE GÉRANCE Le conseil d'administration (le «Conseil») d'aeterna Zentaris Inc. (la «Société») assume la gérance de la Société. Ce rôle du Conseil consiste

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs de Bombardier

Code de conduite des fournisseurs de Bombardier Code de conduite des fournisseurs de Bombardier 1 À PROPOS DE BOMBARDIER Bombardier croit qu un solide engagement et une approche stratégique à l égard de la responsabilité d entreprise sont essentiels

Plus en détail

VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE SECTION 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES (p. 2-3) 1. But 2. Portée 3. Objectifs 4. Définitions TABLE DES MATIÈRES SECTION II OBLIGATIONS DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE En vigueur en date du 1er avril 2014 1. Objet Le comité des ressources

Plus en détail

COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT

COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT 16 NOVEMBRE 2008 I. OBJECTIF A. La principale fonction du Comité de vérification (le «Comité») est d'aider le Conseil d administration à s acquitter de

Plus en détail

Position du CCBE sur les associations multidisciplinaires (AMD)

Position du CCBE sur les associations multidisciplinaires (AMD) Représentant les avocats d Europe Representing Europe s lawyers Position du CCBE sur les associations multidisciplinaires (AMD) Position du CCBE sur les associations multidisciplinaires (AMD) I. Introduction

Plus en détail

Ethics & Compliance. Instruction du Groupe relative aux Dons aux organisations caritatives

Ethics & Compliance. Instruction du Groupe relative aux Dons aux organisations caritatives Instruction du Groupe relative aux Dons aux organisations caritatives Ethics & Compliance 1/6 1. Préambule Le Code d Éthique d Alstom est essentiel. Il décrit la bonne conduite que les collaborateurs doivent

Plus en détail

La Politique Anti-corruption de Goodyear 1 juillet 2011

La Politique Anti-corruption de Goodyear 1 juillet 2011 La Politique Anti-corruption de Goodyear 1 juillet 2011 Page 1 La Politique Anti-corruption Goodyear ne souhaite pas obtenir d avantages commerciaux en offrant ou en recevant des paiements abusifs ou quoi

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. Interprétation «administrateur indépendant» désigne un administrateur qui n entretient pas avec la Compagnie ou avec une entité reliée,

Plus en détail

Politique anti-corruption

Politique anti-corruption Politique anti-corruption 1. Introduction Notre compagnie attache une valeur importante à sa réputation et s engage à maintenir les normes les plus élevées en matière d éthique dans la gestion de ses affaires

Plus en détail

Form 54001 (4/2014) Administration Page 1 / 5

Form 54001 (4/2014) Administration Page 1 / 5 PORTÉE Xerox Corporation et ses filiales. SOMMAIRE Ce document décrit les règles éthiques et comportementales que les collaborateurs de Xerox Corporation et ses filiales («Xerox») sont tenus de respecter

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

UL NORMES DE CONDUITE DES FOURNISSEURS INTERNATIONAUX

UL NORMES DE CONDUITE DES FOURNISSEURS INTERNATIONAUX Page 1 sur 9 UL NORMES DE CONDUITE DES FOURNISSEURS INTERNATIONAUX Page 2 sur 9 TABLE DES MATIÈRES 1.0 OBJET... 4 2.0 ÉTENDUE... 4 3.0 DEFINITIONS... 4 4.0 PRATIQUES EN MATIÈRE D EMPLOI... 5 4.1 TRAVAIL

Plus en détail

Présentation du Système de Gestion de la Conformité de Seves

Présentation du Système de Gestion de la Conformité de Seves Présentation du Système de Gestion de la Conformité de Seves 1. Responsable de la Conformité et Représentants de la Conformité 2. Analyse et évaluation des risques 3. Documents 4. Formations 5. Certificats

Plus en détail

POLITIQUE MONDIALE DE LUTTE ANTI-CORRUPTION

POLITIQUE MONDIALE DE LUTTE ANTI-CORRUPTION INTRODUCTION Chez Capital Safety, nous agissons toujours avec intégrité. Nous agissons de façon éthique et légale à tous les niveaux et dans tous les pays où nous sommes implantés, sans exception. Nos

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

3.3 Charte du comité des ressources humaines

3.3 Charte du comité des ressources humaines 3.3 Charte du comité des ressources humaines AVIS IMPORTANT Le chapitre 1 intitulé Rêve, mission, vision et valeurs, des Textes fondamentaux du Groupe CGI inc. énonce les principes fondamentaux de la présente

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

Annexe I CODE DE DÉONTOLOGIE ET RÈGLES D ÉTHIQUE DES ADMINISTRATEURS PUBLICS DE L ÉCOLE NATIONALE DES POMPIERS DU QUÉBEC (L ENPQ) Adopté par le conseil d administration 6 juin 2003 Code d éthique et de

Plus en détail

RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE

RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE Loi sur l Assemblée nationale (chapitre A-23.1, a. 124.3) CHAPITRE I APPLICATION 1. Les présentes

Plus en détail

SERVICE SMS : AVERTISSEMENT ET TERMES ET CONDITIONS

SERVICE SMS : AVERTISSEMENT ET TERMES ET CONDITIONS SERVICE SMS : AVERTISSEMENT ET TERMES ET CONDITIONS Le service de messagerie courte «SMS», fourni aux demandeurs est de leur mettre au courant de l'état actuel du processus de leur demande de visa. Les

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien. Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien. Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014 Objet Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014 Le comité de rémunération est créé par le Conseil

Plus en détail

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES Approuvé par le Comité des Affaires Fiscales de l OCDE le 23 janvier 2006 MISE EN DIFFUSION GENERALE

Plus en détail

Politique sur la présentation de l information Politique sur la présentation de l information

Politique sur la présentation de l information Politique sur la présentation de l information Politique sur la présentation de Dernière approbation : 26 août 2015 1 de 13 Sommaire La Banque CIBC s'engage à ce que les normes de présentation de soient uniformes afin que les renseignements importants

Plus en détail

Code de conduite des affaires

Code de conduite des affaires Code de conduite des affaires Approuvé par le Conseil d'administration le 7 décembre 2010 Informations sur le document Brève description: Ce Code de conduite des affaires est conçu pour nous aider à comprendre

Plus en détail

Code de déontologie. Cooper-Standard Holdings Inc. Cooper-Standard Automotive Inc.

Code de déontologie. Cooper-Standard Holdings Inc. Cooper-Standard Automotive Inc. Code de déontologie Cooper-Standard Holdings Inc. Cooper-Standard Automotive Inc. Message de Jeff Edwards Président Directeur Général Cher membre de l équipe Cooper Standard, Je suis heureux de vous présenter

Plus en détail

Charte de Compliance ERGO Insurance sa

Charte de Compliance ERGO Insurance sa Charte de Compliance ERGO Insurance sa Introduction Sur la base de la circulaire PPB/D. 255 du 10 mars 2005 sur la compliance adressée aux entreprises d assurances, une obligation légale a été imposée

Plus en détail