Priorité à l éducation et à la jeunesse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Priorité à l éducation et à la jeunesse"

Transcription

1 N 115 du jeudi 1 er mars au jeudi 15 mars 2007 TOUS LES 15 JOURS, l essentiel Priorité à l éducation et à la jeunesse P.7 à 10 Dossier spécial Adopté lors du conseil municipal du 13 février, le budget communal 2007 fait la part belle à l enfance, à la jeunesse et à l éducation (sur notre photo, les 8-11 ans du SMJ fabriquent des nichoirs à oiseaux qu ils posent dans le parc de Ladoucette). Ce budget confirme également une politique d investissement entreprenante grâce à laquelle la municipalité se donne les moyens de poursuivre sa mission et d assurer le renouveau de la ville. P.6 Jobs sur fond estival Vous êtes à la recherche d un job pour cet été? Et pourquoi pas dans un pays européen. Le BIJ organise dans ses locaux de la cité Paul Bert jusqu à la fin juin des ateliers pour vous aider dans vos démarches. Les jeunes de 16 à 25 ans y trouveront aussi des offres d emploi, tant en France qu en Europe, pour les vacances ainsi que toutes sortes de conseils pour se préparer aux entretiens d embauche. Récital visuel et olfactif Savez vous qu une plante à fleurs sur douze est une orchidée? La famille des Orchidaceae compte en effet plus de espèces botaniques réparties en plus de 800 genres. Plus de hybrides ont été crées par l homme, et ce nombre ne cesse d augmenter. Outre leurs incontestables qualités décoratives, quelques orchidées sont aussi utilisées à des fins plus pratiques. La vanille est appréciée dans le monde entier, et Jumelea fragrans est utilisée comme épice à la Réunion. Vous voulez en savoir plus, admirer ces fleurs magnifiques et, pourquoi pas, vous lancer dans leur culture? Rendez-vous les 3 et 4 mars à la 2 e exposition internationale d orchidées organisée de 10h à 18h à l Espace culturel du parc.

2 3 MARS FIN DE PARTIE la bibliothèque centrale ferme définitivement ses portes ce soir. Rendez-vous rue Adrien Froment pour fêter cet événement et faire le plein de livres en attendant l ouverture de la médiathèque intercommunale. 3 MARS HUMOUR Daniel Prévost distille ses pensées à 20h30 à l Espace culturel du parc. Un one man show fantaisiste et grinçant. 3 & 4 MARS ORCHIDÉES ET PERROQUETS la 2 e exposition internationale d orchidées accueille Alpha, le magicien des perroquets. Une subtile alchimie entre flore et faune, à ne surtout pas manquer! De 10h à 18h, Espace culturel du parc. Entrée libre. 9 MARS THÉÂTRE Anémone dans Mademoiselle Werner, à 20h30, Espace culturel du parc (lire page 3). 11 MARS CONCERT donné à l issue du stage de musique brésilienne organisé par le conservatoire de Drancy, à 18h, auditorium du conservatoire, 21, rue Fernand Péna. Renseignements au MARS CONTES Martine Billard raconte des histoires d ogres, de trolls et de sorcières dans les bibliothèques (lire page 3). 15 MARS CINÉ-CLUB Nous sommes tous des assassins, film d André Cayatte, à 20h30, Espace culturel du parc (lire ci-contre). 15 & 16 MARS SORTIES DES RETRAITÉS pré inscriptions pour les sorties du 2 e trimestre, salle Louis Méret (lire page 5). 16 MARS VOYAGE À BUENOS AIRES concert découverte présenté par le conservatoire municipal, à 20h30, Espace culturel du parc (lire ci-contre). 17 MARS BONJOUR COUSIN Roch Voisine le Québécois sur la scène de l Espace culturel du parc à 20h30 concert complet. 18 MARS LES CHORISTES Les petits chanteurs de Saint-Marc feront vibrer l église Sainte-Louise-de-Marillac à 17h (lire ci-contre). 20 MARS APRÈS-MIDI DANSANT organisé par le service municipal des Retraités et animé par l orchestre d Evelyne Albitti, à 14h, Espace culturel du parc. 21 MARS PRÉLUDE À LA SCÈNE sur le thème des musiques de danse (menuet, gavotte, valse, tango, fox trot, charleston, samba...) les élèves musiciens et danseurs jouent en public dans l auditorium du conservatoire. À 18h30, entrée libre. vie culturelle Ils offrent leur chœur aux Drancéens Avec talent et fraîcheur, les célèbres Petits chanteurs de Saint-Marc donneront le la à l église Sainte-Louise-de-Marillac. En mars 2003, Bruno Coulais, compositeur, et Christophe Barratier, réalisateur, parcourent la France à la recherche du chœur d enfants qui interprétera la musique du film Les Choristes évoquant la vie, en 1949, d un internat de rééducation pour mineurs, bouleversée par l arrivée d un surveillant mélomane et humaniste. Les deux hommes rendent donc visite au chœur des Petits chanteurs de Saint-Marc, ensemble mixte composé d environ quatre-vingts enfants de 10 à 15 ans, tous scolarisés au collège Saint-Marc à Lyon. C est à partir de cette rencontre qu ils vont être projetés sur le devant de la scène médiatique, battant tous les records : 8,5 millions d entrées au cinéma, 1,2 millions de disques et 2,1 millions de DVD vendus. Et c est aux quatre coins du monde que ces mélodieuses voix juvéniles se produisent. Outre ce succès, ceux que l on reconnaît à leurs pantalons et à leurs chaussettes mi-mollets poursuivent leurs parcours avec brio. En témoigne leur album, Nos rêves, réalisé avec la participation d Henri Salvador et accompagné par l orchestre symphonique de Prague. Le chœur le plus populaire de France marquera une halte à Drancy et emmènera avec candeur petits et grands dans un univers féerique où des voix cristallines tracent leur chemin entre classique et profane. Pour recevoir ces rossignols qui ont du talent et du cœur, le lieu ne pouvait pas être mieux choisi. Une chose est sûre : les Petits chanteurs de Saint-Marc laissent sans voix. Concert - Dimanche 18 mars 2007 à 17h Église Sainte-Louise-de-Marillac 5, rue Anatole France (entrée rue Sadi Carnot) Chef de chœur : Nicolas Porte Tarifs : 13,90 e, 10,60 e (réduit), 8,60 e (abonné) Renseignements, réservations et billetterie à l Espace culturel du parc Tél. : Billetterie en cours Plaidoyer contre la peine de mort René Le Guen (Marcel Dutoît est emporté vers la guillotine en affirmant son innocence. son abolition. Il faudra attendre claire et complète en faveur de Mouloudji), devient, pendant la résistance, exécuteur Attendant dans sa cellule la date Robert Badinter en 1981 pour des basses œuvres et abat des collaborateurs. Mais revenu à la vie civile, il continue ses assassinats et finit par se faire prendre. Jugé et condamné à mort, il se retrouve dans une cellule de la Santé. Là, il apprend la vie d un condamné à la guillotine en compagnie de deux autres : Albert Dutoît (Antoine Balpêtré), médecin, condamné pour l empoisonnement de sa femme et Gilbert Gino Bollini (Raymond Pellegrin), dernier maillon d une vendetta séculière (il a abattu un certain Pierrot le Corse). Quelques jours après l arrivée de Le Guen, de son exécution, Le Guen espère toujours que le Président lui accordera la grâce. Son avocat, jeune et brillant débutant plein d illusion, tente de montrer que les meurtres de Le Guen ont pour origine un problème de société. Ancien avocat, André Cayatte vivait à Carcassonne quand l Espagnol André Téjéron fut guillotiné en Il avait depuis longtemps l envie de faire un film montrant les condamnés à mort. Alors qu en 1952, la société française était majoritairement favorable à la peine de mort, Cayatte a eu le courage de faire une démonstration que cesse en France ce rituel inutile et morbide. Nous sommes tous des assassins a obtenu le Prix du Jury lors du Festival de Cannes1952. Nous sommes tous des assassins Film français (1952), réalisé par André Cayette, avec Marcel Mouloudgi, Raymond Pellegrin, Claude Laydu, Georges Poujouly et Louis Seigner. Jeudi 15 mars à 20h30 Espace culturel du parc Soirée : 3 e Le bout du monde du bout des doigts La Nouvelle-Zélande : une contrée paradisiaque lointaine dans laquelle Serge Oliero vous invite à vous immerger. Volcans actifs, forêts, geysers, montagnes aux neiges éternelles, fjords gorgés de dauphins... Véritable microcosme, la Nouvelle-Zélande est un pays renfermant toute la diversité de notre planète. Vous serez fascinés par ses 700 îles recouvertes d une végétation subtropicale luxuriante et peuplées d animaux qu on ne retrouve nulle part ailleurs. Le tuatara, seul survivant d une espèce de reptiles qui a vécu il y a deux cents millions d années, le weta, énorme sauterelle préhistorique ou encore le kiwi, oiseau nocturne ayant perdu ses ailes, sont autant d exemples de cette faune exceptionnelle. Filmées avec pudeur, les coutumes des Maoris, peuple polynésien qui a su défendre et préserver son identité, n auront plus de secrets pour vous. Avec ses danses guerrières du haka et le rituel de son tatouage, cet art reconnu comme l un des plus raffinés du Pacifique vous captivera tout DR comme la saga des pionniers, chercheurs d or, baleiniers et paysans venus de la vieille Europe en quête d une vie meilleure. À km de la France, ce paradis des antipodes fourmillant de sites classés patrimoine mondial par l Unesco sera, le temps d un film, à portée de mains. Paradis du bout du monde Film-conférence Jeudi 8 mars à 14h et 20h30 Espace culturel du parc Séance : 7 e, 6 e (réduit), 3 e (scolaires en groupe) Billetterie en cours et une demi-heure avant la séance Salut maori. DR Destination Buenos Aires C est une véritable escapade musicale que vous réservent les professeurs du conservatoire municipal qui, lors d un concert, associeront leur savoir-faire à ceux d intervenants extérieurs. Au programme, Cueca, Zamba, Chacarera... Un véritable panorama des rythmiques classiques et traditionnelles de l Argentine. Au son du bandonéon, il ne fait aucun doute que la magie opèrera : l alchimie des différentes sonorités déclenchera en vous une irrépressible envie de taper des pieds. Et ces derniers refusant toute inhibition, investiront alors la piste pour un tango langoureux. Voyages à Buenos Aires concert découverte Vendredi 16 mars 2007 à 20h30 Espace culturel du parc Avec Barbara Sarlangue (piano), Dominique Longuet (baryton), Jean- Baptiste Henry (bandonéon), Pierre- Marie Bonnafos (clarinette basse) et Bernard Maltère (récitant) Renseignements, réservations et billetterie sur place Tarif unique : 3 e Tél. : immediat N 115 du jeudi 1 mars au jeudi 15 mars 2007

3 La vie n a pas toujours été très tendre avec Mademoiselle Werner, une femme seule, sans âge mais pas sans histoires. Elle n a pas vraiment vu le temps passer et croit que le bonheur est toujours pour demain. Alors, pour occulter sa profonde solitude, elle donne carte blanche à son imagination bouillonnante, s inventant une vie peuplée de chimères, de masques insolites et pervers. Véritable puits à fantasmes, elle transforme la moindre rencontre en histoire saugrenue, mélange d absurde et d humour noir. À l hypermarché, folle de rage, elle en vient aux pires extrémités à cause d une simple affaire de chariot. Un homme croisé dans l escalier Le portrait d Oscar Wilde Une conférence sur Oscar Wilde est organisée jeudi 15 mars à la bibliothèque des Bois de Groslay. Bibliothèque Jean Macé Quartier de l Économie Rue Dominique Roberty Tél. : Horaires : Lundi de 15h à 18h30 Mardi de 14h à 18h30 Mercredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30 Samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h DR La très chaste Angleterre victorienne de la fin du XIX e siècle ne lui pardonna pas sa liberté : Oscar Wilde mourut à Paris, à 46 ans, dans la misère et la solitude. Cet Irlandais de naissance reste pourtant aujourd hui l une des plus belles plumes, mais surtout l un des brillants esprits de cette ère puritaine. À une époque où l on dissimulait les pieds des tables pour indécence et où la bonne société ne pouvait concevoir qu une femme comme Elizabeth Siddal, modèle et concubine du peintre Dante Gabriel Rossetti, puisse se présenter les cheveux détachés, la liberté de Wilde fit scandale. Sa déchéance n est pourtant pas due à sa supposée immoralité mais au fait qu il a tenté de briser quelques carcans de la société anglaise. Son unique roman, Le portrait de Dorian Gray - un chef-d œuvre absolu -, repose sur cette dualité entre l être et le paraître. On y assiste à la terrible déchéance d un jeune dandy restant éternellement jeune après avoir prononcé le vœux que son portrait vieillisse à sa place. La peinture gardera secrets les stigmates du péché alors que lui demeurera le jeune et beau favori de l aristocratie. L Angleterre aurait sans doute pardonné l homosexualité de Wilde si celui-ci n avait tenté de se défendre contre l ordre établi. Ce fut sa perte. C est pourquoi ce brillant penseur Conter sans compter Anémone à la sauce aigre-douce Émouvante et cruelle, attachante et détestable, Mademoiselle Werner vogue entre fantaisie et folie douce. Un personnage protéiforme comme Anémone les aime. devient le compagnon rêvé. Pour assouvir son instinct maternel, elle ne rechignerait pas à élever un petit singe. C est bien connu, les univers décalés, Anémone est spécialiste du genre. En 1980, elle est remarquée dans Je vais craquer de François Leterrier. Séduisante godiche (Viens chez moi j habite chez une copine), coincée hystérique (Le Père Noël est une ordure), voisine introvertie (Péril en la demeure) ou encore bouleversante dans Le grand chemin... Elle a le don de surprendre à chaque fois. C est à la perfection qu elle incarne le personnage doux-dingue de Mademoiselle Werner dont les élucubrations sont narrées avec gouaille. Et c est un bien grand talent Les nouveaux horaires des annexes à partir du 5 mars de savoir faire rire à ce point en projetant les images torrides d un cinémascope intérieur armée d une simple chaise dans un appartement désert. Un rôle de frustrée pas du tout frustrant. Anémone dans Mademoiselle Werner Vendredi 9 mars 2007 à 20h30 Espace culturel du parc Une pièce de Claude Bourgeyx Mise en scène de Jean-Louis Thamin assisté de Jérôme Maubert Tarifs : 21,20 e (résident Drancy), 31,80 e (non résident), 18,10 e (réduit - résident Drancy), 14,90 e (abonné) Billetterie en cours qui dénonçait la juxtaposition du beau et du moral, cet homme libre qui plaçait l esthétisme et l esprit au sommet de la pyramide des valeurs humaines, ce magicien de l aphorisme à la plume si précise et acérée reste aujourd hui un maître à penser. La fréquentation de sa tombe au Père-Lachaise en atteste encore. La bibliothèque nous invite à faire un tour on the Wilde side? Un pur moment de plaisir des mots et des idées est à prévoir. Conférence littéraire Oscar Wilde Jeudi 15 mars de 15h à 17h Bibliothèque des Bois de Groslay Tél. : Après la fermeture de la bibliothèque centrale le 3 mars et en attendant l ouverture de la médiathèque, les annexes accueillent les lecteurs selon des horaires élargis. Bibliothèque Gaston Roulaud Quartier Petit Drancy Cité Gaston Roulaud Bât. D, esc. 18 Tél. : Horaires : Mardi de 14h à 18h30 Mercredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30 Jeudi de 14h à 18h30 Vendredi de 14h à 19h Samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h Bibliothèque des Bois de Groslay Quartier Village parisien Rue des Bois de Groslay Tél. : Horaires : Mardi de 14h à 18h30 Mercredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30 Jeudi de 14h à 18h30 Vendredi de 14h à 18h30 Samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h Bibliothèque Résistance Quartier Avenir parisien Rue Gabriel Péri Tél. : Horaires : Lundi de 15h à 18h30 Mardi de 14h à 18h30 Mercredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30 Vendredi de 10h à 12h Samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h portes aux petites frimousses durant une heure qui risque de sembler bien courte. cinéma MUNICIPAL du 1 er au 20 mars Deux films en alternance pendant les vacances L ÎLE AUX TRÉSORS Un pirate sans bateau et sans carte du trésor. Une baronne sans scrupules mais avec un bateau. Un jeune homme sans peur et sans cervelle, mais la carte du trésor gravée dans sa mémoire défaillante. Un médecin boit-sanssoif, spécialiste des mémoires défaillantes. Cette équipe lève l ancre un matin de l an de grâce 1700 et quelques, direction l île au Trésor. Dimanche 4 mars à 17h, mardi 6 mars à 20h30. Film français, britannique, hongrois. Genre : aventure, comédie. Durée : 1h 40. Réalisé par Alain Berbérian, avec Gérard Jugnot, Alice Taglioni, Jean-Paul Rouve. FRANKLIN ET LE TRÉSOR DU LAC Franklin est en vacances et se réjouit de la venue exceptionnelle de sa Tante Lucie, une exploratrice dont la spécialité est de retrouver des trésors archéologiques. Sa présence promet des aventures passionnantes! Jeudi 1 er mars et vendredi 2 mars à 15h. Film français. Genre : animation. Réalisé par Dominique Monféry, avec Cathy Cerda, Jean Lescot, Clara Borras. À partir de 3 ans ROCKY BALBOA Le légendaire boxeur Rocky Balboa a depuis longtemps quitté le ring. De ses succès, il ne reste plus que des histoires qu il raconte aux clients de son restaurant. La mort de son épouse lui pèse chaque jour et son fils ne vient jamais le voir. Mercredi 7 mars à 15h et 20h30, dimanche 11 mars à 17h, mardi 13 mars à 20h30. Film américain. Genre : drame, action. Durée : 1h 45. Réalisé par Sylvester Stallone, avec Sylvester Stallone, Burt Young, Antonio Tarver MOLIÈRE En 1644, Molière n a encore que vingtdeux ans. Criblé de dettes et poursuivi par les huissiers, il s entête à monter sur scène des tragédies dans lesquelles il est indéniablement mauvais. Et puis un jour, après avoir été emprisonné par des créanciers impatients, il disparaît. L exception confirme la règle. S il est conseillé de consommer les plaisirs avec modération, il en est un qui transgresse gaiement ce principe : celui d entendre de belles histoires. Cela, les bibliothèques drancéennes l ont bien compris. C est la raison pour laquelle elles convient régulièrement des diseurs de Lorsque les écrits prennent vie à travers la bouche d une conteuse. merveilles à venir susurrer des récits enchanteurs à un public tout ouïe. Mercredi 14 mars, Martine Billard, de la Compagnie Les beaux jours, fera le bonheur des enfants grâce à son spectacle de contes Ogres, trolls et sorcières. Peuplé de moult personnages attachants aux destins fabuleux, le pays des rêves ouvrira alors ses Ogres, trolls et sorcières Spectacle de contes par Martine Billard Mercredi 14 mars 2007 Bibliothèque Résistance de 10h30 à 11h30 Rue Gabriel Péri, quartier de l Avenir Bibliothèque des Bois de Groslay de 14h à 15h Rue des Bois de Groslay, quartier Village parisien - À partir de 7 ans - Entrée libre Mercredi 14 mars à 15h et 20h30, dimanche 18 mars à 17h, mardi 20 mars à 20h30. Film français. Genre : comédie. Durée : 2h. Réalisé par Laurent Tirard, avec Romain Duris, Fabrice Luchini, Laura Morante

4 vie municipale Partageons le temps pour mieux nous garer Téléthon 2006 : le double et encore plus! L an dernier, le collectif Téléthon de Drancy s était promis de frapper fort pour le 20 e anniversaire de l événement. Pari tenu grâce à la mobilisation de tous : Drancy est la première ville du département avec une collecte de euros. Après plusieurs mois de mise en route, le parking public du stade nautique entre en fonctionnement réel. Une fois les règles rappelées, il convient que tous les respectent, sous peine de verbalisation. Le stationnement y est gratuit et limité à 2h par demi-journée pour un même véhicule, de 9h à 20h et du lundi au samedi. Pour se garer, pas besoin de disque de stationnement : il suffit de taper les 4 premiers chiffres de la plaque d immatriculation du véhicule sur le clavier de l horodateur gratuit. Celui-ci délivre un ticket sur lequel figure l heure à laquelle vous devez libérer la place et vous avez deux heures pour stationner. Ce ticket doit être placé visiblement sur le tableau de bord derrière le pare-brise, afin de permettre le contrôle. Si vous revenez l après-midi, vous refaites la même opération. Le temps de deux heures par demi-journée dépassé et le défaut de ticket sont verbalisés, au titre de la réglementation du Code de la Route (article R417-3), d une contravention de 11 euros. Dès à présent, les contrôleurs passent pour vérifier que les tickets sont bien apposés sur les véhicules. Mais attention! À partir du 10 mars, la verbalisation sera effective. 45 ans après Lundi 19 mars 1962, à midi, le cessez-le-feu est proclamé en Algérie. Depuis 1963, chaque année, la municipalité et la Fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc, Tunisie, rendent hommage aux victimes civiles et aux militaires tombés en Algérie, au Maroc et en Tunisie de 1952 à Notre devoir de mémoire, c est de ne pas les oublier, souligne la FNACA, ajoutant que cette journée du 19 mars est aussi un message d espoir et de paix. Les Drancéens sont invités nombreux à participer à la cérémonie qui se déroulera à Drancy. Le rassemblement aura lieu lundi 19 mars 2007 à 9h45, place du 19 mars 1962 (Quatre routes). Puis, le cortège se dirigera à 10h vers le cimetière communal où auront lieu les prises de parole, dépôts de gerbes et remises de décorations. En 2005, la somme déjà conséquente de euros plaçait Drancy à la 4 e place du département. Un montant qui a plus que doublé cette année. Jeudi 8 février, la municipalité, le collectif drancéen Avec force et motivation, acteurs locaux et départementaux remettaient les fruits des efforts de plusieurs mois à Raffi Hawassian, responsable du réseau national de l Association française contre les myopathies (AFM). L occasion de remercier tous les acteurs ayant contribué au succès inégalé de l événement à Drancy. 20 bénévoles, 28 groupes scolaires soit 6035 élèves, une association et une classe d élèves esthéticiennes du lycée Sabatier à Bobigny, pompiers, associations culturelles et sportives locales, commerçants, tous les Drancéens venus assister aux différentes manifestations organisées à travers la ville... La mobilisation était générale. Une implication à saluer car chacun, selon ses talents et ses possibilités, a fait preuve d imagination pour contribuer à cette réussite. Vente de nounours, bougies et 6000 viennoiseries, organisation d un spectacle proposé par 16 associations culturelles drancéennes vu par plus de 1000 personnes Tout a commencé par un film sur les myopathies que leur ont fait découvrir leurs enseignants Guillaume Rougerie, professeur de technologie et Laurent Glachet, professeur de sciences physique et chimie. L idée est alors venue de monter une action de solidarité autour du Téléthon, sous la forme d une vente de viennoiseries et de jus de fruits dans le collège. Pour la mener au bout, il aura fallu toute la pugnacité des deux professeurs, l appui de la direction de l établissement et le travail des 23 collégiens. L objectif sous tendu par le projet consistait à mettre les jeunes en situation de recherche. La classe à option découverte professionnelle, choisie par ces élèves, a en effet pour finalité de permettre aux jeunes de découvrir à la fois les différents systèmes de formation et le monde professionnel comme celui à l Espace culturel du parc, récupération de vieux téléphones portables, tombolas, tournoi de pétanque, séances de maquillage, mise aux enchères de présentations florales, plus de 60 kg de pièces de monnaie collectées... Les initiatives étaient légion. Parmi celles-ci, des actions d envergure comme le projet de la classe de 3 e découverte professionnelle du collège Paul Bert (lire ci-dessous). Une chose est sûre : les efforts conjugués à Drancy afin de sensibiliser l opinion sur les maladies neuromusculaires et ainsi, faire reculer la maladie, portent leurs fruits. Rendez-vous est déjà pris les 7 et 8 décembre prochains. L édition 2007 sera un nouveau challenge car, désormais, la barre est placée encore plus haut. Quant aux idées, elles foisonnent déjà. des entreprises. Un autre aspect, que souligne Jean-Pierre Bonnet, principal du collège, est de mettre en œuvre une nouvelle approche des compétences. Cette notion de compétence n est pas assez travaillée dans le système de formation, souligne-t-il. Car à côté des notes, il y a le savoir-être, composante essentielle pour s intégrer. La classe découverte professionnelle, c est aussi l ouverture aux autres grâce à laquelle les élèves prennent de la distance, deviennent capables de s auto évaluer. Munis de ces convictions partagées, les deux enseignants, qui travaillent en binôme, ont exploré avec enthousiasme des domaines qui sortent de leur champ de compétence habituel pour proposer une suite d activités qui demandaient à chaque étape des compétences particulières. Par exemple, le choix de l activité vente a donné Vingt fois merci! AFM Téléthon, AFORP, AFP, Aide aux locataires cité du Nord, Air Gospel, Amicales des locataires cité du Nord, cité Résistance-Jean Lurçat, Amicale philatélique, ASD Cyclotouristique, ASCD Natation, ASD + de 50 ans, APE, Expression Rythme, Judo, Natation, Pétanque, Randonnée, Association des étudiants en médecine de Bobigny, Association franco-portugaise, Association sportive des communaux de Drancy, Auraclic, BBN, Cavalier bleu, Centre commercial Avenir, CFA AFORP, CFE-CGC 93, Chorale de l école Lucien Perriot, C ie Joly Danse, Collège Paul Bert, Confédérates, CRD, Drancitalie, Drancy Outre-mer, Drancy ville fleurie, lycée Sabatier à Bobigny, Éveil, danse et voiles, JAD Chorale, Danse S, Danses folkloriques, Modern jazz, Tennis, Les Joyeux Lurons, Make up for ever, Maren, Mille et une nuits, Natur Bien-être, OMS, OPHLM, Oxygène, Papyrus, Perles Biseri, Pompiers de Drancy, RCD, Sade, Samhra, Services municipaux, Sogérès, Soleil des Iles 93 et 94, SOS Gens du voyage, Stade nautique, Temps danse classique, UPEI. Un grand merci à l ensemble des bénévoles, aux écoles ainsi qu aux sponsors qui ont acheté des encarts dans Drancy immédiat au profit du Téléthon. Une classe solidaire Ce que les collégiens de la Troisième découverte professionnelle du collège Paul Bert ont fait pour le Téléthon 2006 mérite un grand coup de chapeau. Mobilisés trois mois durant, ils ont mis tout le collège dans le coup. lieu à un travail en groupe ou chacun devait être à l écoute de l autre. Pour la recherche des boulangeries partenaires, les jeunes ont utilisé les Jaunes. Les contacts téléphoniques leur ont demandé de l aisance, d être force de proposition. La réalisation de l enquête pour l étude de marché a sollicité leur esprit de synthèse. La campagne de publicité avec réalisation d une affiche a mobilisé leur imagination et les a amenés à utiliser un logiciel de traitement de texte. Le planning et la mise en place de la vente ont demandé de l organisation et toute une logistique. Enfin, la comptabilité de l opération les a fait travailler les mathématiques et des notions telles que le chiffre d affaires et les bénéfices, pour en arriver au bénéfice total versé au Téléthon, soit 195 euros. Les jeunes sortent de cette aventure visiblement plus mûrs, épanouis, heureux d avoir mené ce projet de bout en bout. Ils ont appris beaucoup des autres mais aussi sur eux-mêmes et leurs capacités et ont fait preuve d une grande générosité. C est une expérience marquante, conclut Noémy. On va s en souvenir!. Gageons que les Drancéens aussi. Un grand coup de chapeau à tous les collégiens acteurs de ce projet : Dilan, Kadia, Djariatou, Stéphanie, Antony, Yilmaz, Fahima, Nathalie, Marjana, Naguim, Noémy, Zakaria, Assa, Victor, Emmanuel, Claude, Khediri, Lucie, Koudje-Dji, Selma, Mehmet, Célina et Maxime. immediat N 115 du jeudi 1 er mars au jeudi 15 mars 2007

5 Un parc pour doper la ville Énergie parc est maintenant lancé. Stéphane Salini recevait, le 8 février, des sociétés susceptibles d en assurer la commercialisation. Retraités, préparez vos sorties! Attirer des activités pour créer des emplois, tel est bien l engagement pris par l équipe municipale et l enjeu du parc d activités pour PMI-PME qui voit le jour sur les terrains laissés libres par ELM Leblanc. Ces terrains sont aujourd hui en cours de construction. Situé dans le périmètre de la toute nouvelle zone franche urbaine, Énergie parc va permettre à des entreprises de s installer en bénéficiant d aides importantes. Bien sûr, et c est l un des éléments clés donnés par Stéphane Salini, premier adjoint au maire en charge de ce dossier, lors de la rencontre avec les sociétés qui vont assurer la commercialisation du site, la Ville attend de ces entreprises qu elles créent des emplois en particulier pour les Drancéens. À l issue de cette réunion, une visite du site a permis à chacun de situer géographiquement le parc, de se rendre compte des atouts dont il dispose en matière d axes routiers et ferroviaires. Les enjeux pour Drancy sont très importants. Avec ce parc, elle entend créer des emplois, revaloriser le potentiel fiscal de la commune et créer un espace urbain de qualité, en harmonie avec son environnement. Pour toute question concernant la commercialisation d Énergie parc : Agence du développement économique local Mairie de Drancy Tél. : Stéphane Salini a présenté les atouts de ce parc d activité drancéen situé dans le périmètre de la zone franche urbaine. Idéalement situé près de l accès à l A 86 et des voies de chemin de fer, Énergie parc va pouvoir attirer des PME. Pour participer aux sorties du 2 e trimestre 2007, les retraités drancéens sont invités à se pré inscrire les 15 et 16 mars. Les inscriptions se feront salle Louis Méret aux dates et horaires suivants : Jeudi 15 mars de 9h30 à 11h30 et de 14h à 17h Vendredi 16 mars de 9h30 à 11h30 Vous pourrez prendre connaissance du programme alléchant concocté par le service municipal des Retraités dans Retraités Infos. Le journal sera mis à votre disposition au Centre communal d action sociale (CCAS). Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter le ou le (poste 5342). le mot du maire Argent public au service de tous Le budget, c est le document essentiel de la vie locale qui est soumis chaque année au Conseil municipal. Au travers des choix qui y sont inscrits en dépenses et en recettes, on comprend très clairement ce qu ont voulu vos élus pour notre ville et pour ceux qui y vivent. À Drancy, la première idée directrice de l action municipale, c est à l évidence de continuer cette marche en avant pour faire de Drancy une ville plus agréable à vivre et une ville qui n oublie personne au bord du chemin. Les investissements se poursuivront à un rythme soutenu, d abord pour rattraper certains retards (en voirie notamment), mais aussi pour que la transformation de notre ville profite à tous. Je pense ici à ceux qui vivent dans des logements sociaux vétustes et sans confort pour lesquels le plan de rénovation urbaine devient réalité. Le deuxième fil conducteur dans ce budget comme dans les précédents c est bien sûr de ne pas accabler d avantage les contribuables. Préserver le pouvoir d achat de chaque Drancéen en ne touchant pas aux taux des impôts locaux est une règle que nous nous sommes appliqués depuis cinq ans. Cette année, un coup de pouce en faveur des familles a même été institué avec la gratuité de la restauration scolaire. Espérons que le Département et la Région suivront notre exemple et cesseront en 2007 de "plomber" le portefeuille des contribuables avec des hausses de taux inimaginables. Enfin, la troisième clé de l action municipale, c est la priorité donnée à la jeunesse avec la construction d un groupe scolaire, le développement des activités d éveil et de soutien scolaire, l accroissement des moyens consacrés au service Jeunesse, autant de leviers destinés à lutter contre l échec scolaire et l exclusion, autant d outils au service d une jeunesse responsabilisée. À l heure où le débat politique national croule sous les promesses, il est bon de se ressourcer aux fondamentaux de la vie publique : une gestion prudente des deniers publics, une écoute des difficultés de nos concitoyens et surtout des actes en accord avec les paroles. Travaux Au plaisir de jouer Qu elles soient rue Petieu, sur la place de l Hôtel de ville ou à la cité du Nord, les aires de jeu installées par la municipalité font le bonheur des jeunes drancéens. La Ville a décidé d implanter des rires d enfants là où, auparavant, il n y en avait pas. Ainsi, place de l Hôtel de ville, grâce à deux ou trois glissades sur le toboggan, une séance de tape-cul et un concours de grimper de corde, ils pourront dans quelques semaines se détendre avant d accompagner papa-maman faire leurs démarches à la mairie. Réservés aux 2 à 12 ans, ces quatre aires de jeux seront à n en pas douter un lieu prisé cet été puisque l on pourra y laisser les petits jouer en toute sécurité tout en profitant de la fraîcheur des jets d eau. Et comme il faut savoir varier les plaisirs, cet instant ludique pourra se prolonger à deux pas de là, dans le Parc de Ladoucette. Mais si les enfants sont un peu plus grands, ils peuvent également trouver leur bonheur rue Petieu puisque, juste à côté du centre médico-sportif, deux aires de jeux clôturées et entourées de végétaux ont été implantées et sont d ores et déjà ouvertes. Si la première est, comme sur la place de l Hôtel de ville, destinée aux petits, la seconde est un terrain multisports permettant de pratiquer des jeux de balle. C est exactement ce même espace, qui permet de jouer au foot, au basket ou au hand, que l on retrouve à la cité du Nord.Toutes ces aires, entretenues par la Ville, sont le bien de tous. C est pourquoi il faut que chacun en prenne soin. L aménagement de jeux pour les enfants sur la place de l Hotel de Ville est en cours. Ici, on pose le revêtement pour sécuriser l espace. À la cité du Nord, on déborde l adversaire sur les ailes. Rue Roger Petieu, les parties de foot ont déjà commencé.

6 vie municipale Échos du conseil Marqué par le vote du budget communal (notre dossier en pages centrales), le conseil municipal du 13 février a été particulièrement riche en délibérations. Vie associative La ville a attribué plus de e de subventions de fonctionnement aux quatrevingt onze associations drancéennes actrices de la vie locale. Ont également été votées : une subvention de 3000 e à l AFORP de Drancy qui participera pour la cinquième année consécutive au Shell Eco Marathon, 2500 e au Cavalier Bleu qui doit effectuer de nombreux déplacements dans le cadre des championnats de France d échecs, 500 e à l association Chœur et Mouvement qui doit acquérir des tenues pour ses spectacles, 4085 e à Avenir Association qui organise un séjour au ski et 1500 e à la section natation de l ASD qui organisera un stage de perfectionnement au Luxembourg à destination de vingt-cinq de ses nageurs. Culture Les élus ont autorisé le maire à demander une subvention à l État pour la création d un centre culturel berbère au-dessus du stade nautique, en lieu et place de l ancien self-service exploité jusque fin décembre 2006 par la société Dumont traiteur. Enfance Le maire a été autorisé par le conseil à effectuer une demande de subventions pour la pose de jeux dans la cour extérieure de la crèche Farandole et pour la création d un local poussette à la halte jeux. Éducation e ont été attribués à neuf écoles drancéennes pour la réalisation de projets d actions éducatives. 650 élèves seront concernés par ces subventions communales. Ainsi, par exemple, 194 enfants de 3 à 5 ans de l école Romain Rolland effectueront un séjour à Provins pour découvrir la vie au Moyen Age et 54 élèves de 3 e du collège Paul Langevin partiront approfondir leurs connaissances linguistiques et culturelles en Espagne. Sport La réfection des terrains de tennis Maurice Baquet, devenus presque inutilisables faute d entretien, est nécessaire. Pour y faire face, le conseil municipal a décidé de demander une subvention de e au ministère de l Intérieur. Le coût total des travaux s élève e. Une autre demande de subvention sera faite auprès de l État pour l acquisition d appareils de musculation pour la salle Max Jacob. Citoyenneté Une convention entre la Ville, l OPHLM et l association Médiation prévention sécurité sera signée prochainement permettant à des adultes-relais ou agents de médiation agréés par l État d intervenir en soirée ou la nuit dans les quartiers de la ville où l on relève le plus de nuisances de type sonore, dégradations matérielles, occupation prolongée de halls d immeubles... Leur mission sera double. D une part, ils devront rassurer les gens qui se sentent en insécurité en les informant ou en les accompagnant. D autre part, ils veilleront à la préservation des biens et espaces, préviendront les incivilités... Le coût de l opération testée s élève à e dont la moitié est subventionnée. Dans toutes les villes où des adultes relais ont été missionnés, leur présence s est révélée positive. Mixité sociale La ville a décidé de vendre les biens situés 117/127 rue Sadi Carnot à la société Sodearif pour la somme de e. 74 logements y seront construits, un tiers en accession à la propriété, un tiers destinés à la location et enfin un tiers de logements sociaux, la municipalité s étant engagée à ce que tout nouveau projet immobilier comprenne une part de logements sociaux. Les services jeunesse et culturel y seront installés en rez-de-chaussée. Par ailleurs, l OPHLM a déjà proposé aux locataires de plusieurs immeubles de son parc (tour Chevalier de la Barre, immeuble rue Soubiran, résidences Péna et Coquelicot...) de devenir propriétaires de leur logement. Quartier Avenir Parisien Le conseil municipal a approuvé la construction d une salle polyvalente dans le quartier de l Avenir, sur un terrain racheté par la ville à la société Carrefour et qui se situe entre le centre commercial et le stade Guy Moquet. La Gazette des p tits dulcéens C est le nouveau journal créé par les maternels du centre de loisirs Dulcie September et leur équipe d animation afin de partager avec les parents leur vie au centre. Cette idée leur tenait à cœur et c est avec beaucoup de plaisir, mais aussi un grand sérieux, qu ils l ont concrétisée. En témoigne le premier numéro du journal au contenu très varié. Vous y trouverez une présentation de l équipe d animation et un véritable carnet de bord permettant de suivre une journée type au sein du centre. Et à en croire ce déroulé, la vie est loin d y être monotone car nombreuses sont les activités ludiques et pédagogiques qui ponctuent la journée des enfants. Dans ce nouveau support, vous pourrez également prendre connaissance du projet Découverte du quartier et de la ville. Son objectif : permettre aux enfants de s approprier leur environnement et de développer, à leur rythme et en collectivité, leur autonomie, socialisation et responsabilisation. Pompiers, commerçants, services publics... Plusieurs rencontres ont été organisées par l équipe d animation. Et ce n'est pas sans humour que Sarah, Idriss, Meriem et leurs camarades relatent en mots et en images ces visites enrichissantes. Quant à l agenda des maternels, il laisse présager de bons moments avec notamment des sorties à la piscine et la visite de Versailles. Le projet découverte se poursuivra à la Poste où les enfants enverront du courrier à leurs camarades du centre Casanova ainsi qu à la boulangerie où il est prévu de mettre la main à la pâte. Si La Gazette des p tits dulcéens est initialement destinée aux parents, il ne fait aucun doute que chacun prendra plaisir à la lire. Elle permet de marcher dans les pas de ces petites frimousses, sert de pensebête aux parents leur rappelant par exemple les dates de pré-inscriptions aux centres et, cerise sur le gâteau, ce journal d information à parution trimestrielle regorge d anecdotes attendrissantes. Le thème des vacances de février, Y a du carnaval dans l air, laisse augurer que le second numéro sera aussi haut en couleur que le premier. Les p tits dulcéens et leur équipe d animation n ont pas fini de nous surprendre. Alors, à vos Gazettes! Permanences du député-maire Le député-maire, Jean-Christophe Lagarde, reçoit les Drancéens sur rendez-vous lors de ses permanences du vendredi matin et du samedi matin. Afin de solliciter un rendez-vous, vous pouvez remplir une fiche de demande d entrevue, en vous adressant à l accueil de l Hôtel de Ville ou en téléphonant au Permanences du 1 er adjoint au maire, conseiller général Stéphane Salini reçoit sur rendez-vous. Vous pouvez rencontrer votre élu le vendredi après-midi, en mairie, en téléphonant au Chaque demande d entrevue sera suivie d un courrier fixant la date et l heure de votre rencontre avec le premier adjoint au maire. immediat N 115 du jeudi 1 er mars au jeudi 15 mars 2007

7 dossier La volonté municipale confirmée Adopté lors de la séance du conseil municipal du 13 février, le budget 2007 s inscrit dans la continuité du budget En confirmant une politique d investissement entreprenante, la municipalité se donne les moyens de poursuivre sa mission et d assurer le renouveau de la ville. BUDGET BUDGET Pascal Melly introduisant le débat budgétaire lors de la séance du conseil. Si 2005 et 2006 ont été les années des premières pierres, 2007 sera l année des premières inaugurations. La place de l Hôtel de Ville, la médiathèque intercommunale, le groupe scolaire rue Mirabeau, l aménagement du parc de Ladoucette, la Médiathèque annexe du quartier de l Économie, les tribune et vestiaires du stade Guy Moquet, les premiers logements sociaux de l'opération de renouvellement urbain... De nombreux chantiers entrepris en 2005 et 2006 s achèveront dans les semaines et mois à venir laissant une ville métamorphosée. Mais parallèlement, d autres chantiers battront leur plein, d autres débuteront à peine, tous symbolisant le renouveau d une ville tournée vers l avenir, d une ville ambitieuse qui, peu à peu, chantier après chantier, rattrape un retard considérable, d une ville qui n a pas peur, même parfois, de se vouloir avant-gardiste. À l occasion du vote du budget, Drancy immédiat a rencontré Pascal Melly, adjoint au maire chargé des Finances. Drancy immédiat : Quelles sont les grandes orientations du budget primitif 2007? Pascal Melly : À la une du budget primitif 2007 figurent la poursuite des neuf programmes engagés en 2006 et l enclenchement de quatre nouvelles autorisations de programme dans le cadre du projet de rénovation urbaine pour plus de 20 millions d euros. Autant d opérations qui permettent de donner une nouvelle impulsion à la vie drancéenne en remettant à niveau les équipements déjà existants et en développant de nouveaux investissements. Par ailleurs, la municipalité continue à augmenter les crédits en direction de l enfance, de l éducation et de la jeunesse. Dans le domaine scolaire, on enregistre, par exemple, pour la 3 e année consécutive, une hausse de 10% des crédits de fonctionnement. Répartition du budget 2007 par grands secteurs d activité ( Dépenses réelles totales ville + assainissement ) Sur 100 E, voici comment la ville répartit les dépenses : Di : La municipalité maintient un investissement élevé à hauteur de 39,8 millions d euros. Pouvez-vous expliquer ce choix politique? PM : Plus qu un choix politique, le maintien d un investissement élevé est une nécessité compte tenu du retard accumulé par notre ville sous les précédentes municipalités. Prenons l exemple le plus flagrant : le programme triennal de voirie qui reste en première position parmi les investissements. En 2 ans, la municipalité aura affecté non moins de 20 millions d euros à la réfection totale ou partielle de la voirie drancéenne. Si le programme doit s achever en 2007, d autres opérations d entretien et de réfection du patrimoine seront lancées par la suite pour tenter de rattraper, autant que faire se peut, le retard hérité de nos prédécesseurs en matière d assainissement. La rénovation de l habitat social à travers le projet de rénovation urbaine, la création d une école supplémentaire et les travaux dans les écoles déjà existantes, la mise en place de la vidéosurveillance ou la création d Energie Parc sont autant d investissements indispensables si l on envisage Drancy dans une perspective d avenir. Mener une politique d investissement répond simplement à une logique de bonne gestion pour que la ville avance et ce, dans tous les domaines. Di : Enfin, quant est-il de l évolution financière de la ville? PM : Drancy accueillant très peu d entreprises faute de friches industrielles, elle perçoit une taxe professionnelle très basse, deux fois et demie inférieure à la moyenne départementale. Le budget de la commune ne peut donc être que très serré. Mais ce handicap structurel ne condamne pas pour autant la municipalité à l inertie. Pour maintenir une dynamique d investissement sans augmenter les impôts et sans déséquilibrer le budget, il faut puiser des sources de financement ailleurs. D une part, il faut maîtriser les dépenses de fonctionnement. D autre part, il faut saisir toutes les opportunités financières qui se présentent, qu il s agisse de rechercher des subventions, de réaliser des cessions immobilières, de renégocier des taux d emprunts ou de profiter de la conjoncture pour obtenir des taux très bas. Le budget en chiffres Le budget primitif 2007 s équilibre en dépenses et en recettes à hauteur de e La section de fonctionnement s élève à e et la section d investissement à e L autofinancement net de la Ville après le remboursement du capital de la dette est de e. Il était de e en 2001, avant le changement de municipalité. Plus la ville bénéficie d une capacité d autofinancement importante, plus elle peut investir et mettre en œuvre de nouveaux projets sans avoir recours à l emprunt.

8 dossier La poursuite des grands chantiers Les travaux se poursuivent à un rythme soutenu pour agir profondément et durablement sur la ville et répondre au mieux aux besoins des Drancéens. BUDGET 2007 Aménagement d un point d accès au droit, création d un centre de loisirs dans le quartier de l Économie, aménagement d une aire d accueil des gens du voyage, troisième tranche de la vidéosurveillance, poursuite de la construction du groupe scolaire rue Mirabeau, travaux d accessibilité des écoles aux enfants handicapés, troisième tranche du programme triennal de voirie, création d une salle polyvalente dans le quartier de l Avenir... En 2007, les travaux se poursuivent donc à un rythme soutenu pour agir profondément et durablement sur la ville et répondre au mieux aux besoins des Drancéens. Leur coût global, les dépenses liées à l assainissement comprises, s élève à 39,8 millions d euros, un investissement sensiblement égal à celui de 2006 (38 millions d euros). Les premières années du mandat ayant été consacrées à assainir le budget, la Ville mène depuis 2006 une politique d investissement sans précédent destinée à rattraper un retard criant dont les Drancéens sont les premières victimes. Les chiffres parlent d eux-mêmes : en 2007, comme en 2006 d ailleurs, l investissement est cinq fois supérieur à celui voté par les municipalités précédentes. Et cela, sans augmenter les impôts. Des investissements particulièrement importants continuent à être réalisés dans les quartiers de la ville les plus excentrés. Les habitants du quartier de l Avenir parisien verront se construire une salle polyvalente, une médiathèque annexe et des salles pour les jeunes, les habitants du quartier de l Économie une médiathèque annexe associée à une maison des services publics et un centre de loisirs rue Georges Marie. La rénovation urbaine au cœur des investissements pluriannuels. Pour nombre de chantiers d envergure, la ville opte pour des investissements pluriannuels permettant une planification financière et logistique de leur mise en œuvre. Les procédures d autorisations de programme et crédits de paiement (AP/CP) qui concernaient neuf opérations en 2006 (programme triennal de voirie, création d Energie Parc, construction du groupe scolaire rue Mirabeau...) se poursuivent en 2007 avec l inscription du programme de voirie incombant à la Ville au titre du Quels changements engendre l instauration de la communauté de communes? Les recettes et les dépenses relatives aux compétences transférées de la ville à la communauté de communes (développement économique, traitement et élimination des déchets, installations d athlétisme, stade nautique, restauration scolaire, conservatoire, informatique et gestion de la médiathèque) ne figurent plus dans le budget communal, d où une diminution de ce dernier d environ 10%. Elles seront inscrites au budget de la communauté de communes qui sera voté dans les prochaines semaines. Construction du parc d activités pour PME-PMI Énergie Parc. Les travaux de voirie s achèvent rue des Tilleuls... L édification de la résidence de logements sociaux, située à l angle des rues Adrien Froment et Sadi Carnot, se poursuit. Les grands chantiers Coût en 2007 Coût prévisionnel total Création du nouveau groupe scolaire e e Première tranche des travaux d accessibilité aux personnes à mobilité réduite (une école par quartier) e e Fermeture des préaux des écoles e e Création d énergie Parc e e Création d un centre de loisirs rue Georges Marie (Economie) e e Aménagement d un point d accès au droit e e... d autres démarrent rue de la Solidarité. Création d une salle polyvalente (Avenir) e e Programme de voirie dans le cadre du projet de rénovation urbaine : Pierre Sémard Jules Auffret Cité du Nord (reconstruction du centre social) e e e e e e Programme triennal de voirie e e immediat N 115 du jeudi 1 mars au jeudi 15 mars 2007

9 dossier Priorité à l éducation et à la jeunesse Depuis 2001, la jeunesse, l enfance et l éducation figurent parmi les priorités de la municipalité. Elles le restent en BUDGET 2007 Multiplication et diversification des séjours de vacances, augmentation du nombre d initiatives sportives, de projets découverte et d actions culturelles dans les centres de loisirs, création d une cellule solidarité et d un conseil consultatif de jeunes... Les actions en direction de l enfance, de la jeunesse et de l éducation se sont multipliées ces dernières années. En 2007, les crédits alloués à ces secteurs progressent à nouveau de manière significative. Une hausse de 71% des crédits est prévue pour l organisation de classes découverte. Côté centres de loisirs, les crédits de fonctionnement augmentent de 62%, un effort particulier qui permettra une multiplication des sorties et activités éducatives. Les enfants se verront proposer des occasions uniques d explorer de nouveaux univers tels que l environnement et les arts. Les actions culturelles seront développées plus généralement en direction de tout le public jeune avec une hausse des crédits de fonctionnement de 11%. Autre décision en faveur de l éducation : le développement d une collaboration étroite entre les collèges et le service municipal de la jeunesse autour de trois projets : le soutien scolaire, la prévention routière et le sport. Mais côté jeunesse, la principale nouveauté de l année sera, sans conteste, la création de stages et d ateliers jeunesse encadrés par des professionnels pendant les vacances scolaires, des actions inédites financées par un doublement des crédits de fonctionnement alloués au service municipal de la Jeunesse. À travers ces initiatives très diversifiées, le SMJ élargit son public aux ans, dont bon nombre sont encore scolarisés. Un soutien spécifique sera apporté cette année aux associations de jeunes, avec près de euros de crédits. Ces hausses de crédits de fonctionnement sont financées par une augmentation des subventions, beaucoup plus importantes aujourd hui qu il y a cinq ans et par la réalisation d'économies de fonctionnement dans l'administration. Améliorer encore les conditions d accueil à l école Par ailleurs, une augmentation de 70% des crédits d investissement permettra d améliorer les conditions d accueil des enfants à l école. Pour cela, deux grands chantiers se poursuivent tambour battant : la construction du groupe scolaire rue Mirabeau dont l ouverture est prévue en septembre 2007 et la première tranche des travaux d accessibilité des écoles élémentaires aux personnes handicapés. La loi fait obligation de rendre accessibles tous les établissements scolaires d ici dix ans. Un projet impossible à réaliser dans son intégralité compte tenu de son coût très élevé, euros par groupe scolaire, soit plus de la moitié du budget annuel du secteur investissement des écoles primaires. La municipalité a donc choisi d équiper une école par quartier. Au programme de 2007, le groupe scolaire Marcel Cachin/Jacques Jorissen. Sans oublier les travaux de fermeture des préaux et la création d un centre de loisirs rue Georges Marie. La construction du groupe scolaire rue Mirabeau avance à grands pas. Parmi les nouveaux ateliers mis en place au SMJ, celui de calligraphie est organisé à destination des ans pendant ces vacances de février. Les centres de loisirs vont de plus en plus au spectacle. Ici, «Les Minuscules», spectacle de marionnettes à destination des centres de loisirs maternels pendant ces vacances d hiver.

10 dossier Une gestion entreprenante Pour mener une politique d investissement élevé en faveur des Drancéens sans toucher au taux d imposition, la municipalité doit faire preuve de rigueur et de réactivité. BUDGET 2007 L installation de nouveau mobilier urbain, et notamment de nombreux bancs à travers la ville et à proximité des arrêts de bus, est particulièrement apprécié des Drancéens. Depuis 2001, la municipalité accompagnée par les chefs de service et le personnel communal s efforce de réduire les dépenses de fonctionnement. Des économies qui ont permis de décupler la capacité d autofinancement de la ville. Parallèlement, elle revend régulièrement des actifs immobiliers qu elle réinvestit systématiquement dans des opérations destinées au renouveau de la ville. En 2007, elle a prévu de céder euros d actifs, principalement pour que soient réalisés des logements. Autre action de la ville pour financer ses investissements : la renégociation régulière de ses taux d emprunts pour faire baisser le coût de la dette. Saisir les opportunités financières En 2006, la ville a profité d une conjoncture particulièrement favorable. Les taux d intérêts étant tombés au-dessous des 2,5%, la municipalité a choisi d anticiper leur hausse inéluctable à plus ou moins brève échéance en empruntant 31 millions d euros sur 30 ans. Emprunter sur trois décennies permet d étaler la dette et de répartir son poids sur plusieurs générations, un partage équitable puisque toutes bénéficieront des équipements mis en place. Tout en augmentant son endettement de plus de 40%, la ville diminue les annuités de la dette de 20%, sans pour autant entamer sa capacité d investissement et sans déséquilibrer le budget de cette année et des années à venir. Les emprunts souscrits il y a une vingtaine d années étaient beaucoup moins importants mais, compte tenu de leur taux d intérêt très élevé, les remboursements supportés par la ville étaient sensiblement les mêmes. En 2006, plusieurs de ces emprunts sont arrivés à échéance. Tous ces facteurs réunis augmentent par ricochet sa capacité raisonnable d emprunts qui est encore loin d être atteinte. Une recherche systématique de subventions En 2007, la municipalité poursuivra la chasse aux subventions engagée depuis 2001 et qui lui permet de réaliser chaque année de substantielles économies, des sommes non négligeables affectées à la réalisation d autres projets. Après avoir bataillé ferme, le députémaire a obtenu du gouvernement la création d une zone franche urbaine autour du parc d activité PME-PMI énergie Parc, une classification qui permettra à la ville de voir sa Dotation de Solidarité Urbaine (DSU) progresser et surtout qui rendra la commune plus attractive pour les entreprises puisqu elles y bénéficieront d exonérations conséquentes. Ces entreprises verseront ensuite loyers (pour celles qui seront locataires de la Ville) et taxes professionnelles à la commune. La ville bénéficie aussi d'une partie de l'enveloppe parlementaire, répartie entre Drancy et Bobigny, qui a permis en 2006 de financer une partie des travaux de rénovation de l'avenue Henri Barbusse. L instauration de la communauté de communes permettra, quant à elle, de réaliser des économies non négligeables grâce à l obtention de tarifs préférentiels et de subventions supplémentaires ainsi qu au partage des coûts. 10 immediat N 115 du jeudi 1 er mars au jeudi 15 mars 2007

11 vie municipale jeunesse C est parti pour l appel à talents 2 e édition Après Timo et Sanae, les dessinateurs et Nacima la chanteuse, tous trois sélectionnés l an dernier, ce sont cette année neuf jeunes drancéens qui vont bénéficier du dispositif Appel à talent. Ils étaient réunis début février lors d un pot organisé en leur honneur à la mairie. Accueillis par Stéphane Salini, premier adjoint au maire, délégué à la Jeunesse et Anthony Mangin, adjoint au maire chargé de la Culture, entourés des adjoints au maire Elisa Carcillo, Jean-Pierre Comte, Pascal Melly et Domenico Bartuccio, ainsi que des représentants des services municipaux de la jeunesse, de la culture, du sport et des associations partenaires de la Ville pour l Appel à talent, les neufs lauréats sélectionnés pour 2007 et leurs parents étaient un peu impressionnés par ce cérémonial. À Drancy, nous posons des premières pierres et nous construisons, mais nous faisons aussi des choses au quotidien, a d emblée expliqué l élu à la Jeunesse, rappelant que Les jeunes ont 3 ans et que la 2 e édition de l Appel à talent s annonce fructueuse. Avec 26 auditions, soit trois fois plus que l an dernier, les jeunes de notre ville font la preuve qu ils ont des passions et qu ils veulent s impliquer dans la vie drancéenne. Nous avons choisi de sélectionner des jeunes dans de nouvelles disciplines artistiques comme la photo, la danse et la magie, tout en continuant à promouvoir le chant et la BD. L expérience de la première année nous a permis de nous adapter. Nous allons continuer à vous proposer des cours, grâce aux compétences des services municipaux de la culture et de la jeunesse et à celles de nos partenaires. Rappelant le scandale que constitue la stigmatisation de la Seine-Saint-Denis et notamment de ses jeunes, Stéphane Salini ajoutait : Les jeunes de Drancy réussissent. Ils en font la preuve chaque jour en s impliquant dans le Conseil consultatif de jeunes, dans les jeunes et dans l Appel à talent, dans la vie de leurs collèges et lycées, dans leurs quartiers avec leurs associations. J ai envie de leur dire, à travers vous, continuez! C est vous qui faites bouger la ville, qui faites avancer les projets. Nous, les élus, nous impulsons, nous donnons des moyens - dans la limite de ce que nous permet notre budget - mais les initiatives vivent grâce à votre engagement. La promo 2007 de l Appel à talent : Leila pour le chant, Jean-Philippe pour le dessin, Mélody et Catherine pour l écriture, Morgan pour la photo, Emilien pour la magie, Kahina, Sophie et Aboussatou pour la danse. Remerciant les lauréats de la première année et tous ceux qui les ont aidés, le premier adjoint au maire a donné rendez-vous aux lauréats 2007 dans 9 mois pour l événement qui leur permettra de dévoiler leurs talents. En attendant, Les jeunes et Drancy immédiat donneront régulièrement des nouvelles de leur aventure. Avant que cette sympathique assemblée lève le verre de l amitié, Anthony Mangin annonçait qu à la suite des premières réflexions du CCJ, un événement BD verra le jour à Drancy et un rendez-vous annuel va être créé dans le domaine de la danse. Autant d initiatives qui vous intéressent directement et auxquelles nous souhaitons vous associer, devait-il dire aux neuf jeunes lauréats 2007 de l Appel à talent. Alors, sans plus tarder, au travail! Les Myosotis en fête Mercredi 14 février, l après-midi était fort animé à la résidence des Myosotis où les 8-11 ans du service municipal de la Jeunesse rendaient visite aux anciens. Après s être essayés au plastique fou en confectionnant des porte-clefs, les enfants ont invité les aînés à ébaucher quelques pas de danse. Pour conclure ce moment chaleureux qui permet de renforcer le lien intergénérationnel, petits et grands se sont retrouvés autour d un autre plaisir commun : un goûter crêpes. Les mercredis à venir s annoncent fort sympathiques dans les résidences drancéennes car, après les Myosotis, ce sera au tour des Lilas et des Mimosas d accueillir ces rayons de soleil. Des rencontres précieuses qu hôtes et invités préparent d ores et déjà. Comme s ils y étaient! La force des mots La rencontre Mémoire de la Résistance et de la Déportation, organisée mardi 6 février à Drancy, a réuni enseignants et témoins de l occupation. À une époque où l information circule sans qu il soit possible d en vérifier les sources, et donc la véracité, il est primordial que les "passeurs de mémoire" puissent s informer auprès de ceux qui ont vécu les choses. Il en est ainsi de la guerre et de la Résistance, sujets éminemment complexes où les faits sont assez souvent bien documentés, mais où le rôle des hommes et leur Enseignants et anciens déportés ont pu échanger tout au long de la journée, ici devant l exposition que l Association pour la Fondation Mémoire d Auschwitz présente au public dans ses locaux situés 4, rue Arthur Fontaine dans la cité de la Muette. destin individuel prennent une part prépondérante. Le nazisme ayant cherché à déshumaniser les populations, c est dans l engagement individuel que nous avons trouvé la meilleure réponse, l antidote à la folie collective. Notre époque se refusant toujours à envisager l horreur sous la seule plume, souvent objective, mais relativement froide des historiens, nous sommes toujours à la recherche de ces destins qui nous permettent d éclairer les faits. C est dans ce cadre qu il faut envisager le formidable travail entrepris par des femmes et des hommes qui entendent ne pas laisser s éteindre inexorablement la voix des témoins de cette époque qui s éloigne. Pour qu elle survive et puisse éclairer le passé, mais aussi notre avenir, il est évident que le rôle de l école est prépondérant. Or, chaque année, de jeunes enseignants venant de toute la France sont affectés dans le département, sans connaître parfaitement son histoire. C est pour toutes ces raisons que la rencontre organisée le 6 février dernier au complexe sportif Joliot- Curie, conçue par des membres du jury départemental du Concours national de la Résistance et de la Déportation* et l Inspection académique, avait, malgré la gravité du sujet, de quoi mettre du baume au cœur. Une bonne centaine d enseignants et de documentalistes de collèges et lycées de Seine-Saint-Denis ont pu dialoguer avec des témoins rescapés des camps de concentration et d extermination. Étaient également présents messieurs Cortot, compagnon de la Libération, Laurichesse, directeur de la délégation départementale de l Office national des anciens combattants, madame Leloup, Inspectrice adjointe de l académie de Créteil ainsi que des représentants de nombreuses associations. Les enseignants ont ainsi pu se rendre sur les différents lieux de mémoire du camp de Drancy et trouver toutes les réponses à leurs interrogations. Des contacts ont été pris, de futures actions envisagées. Ainsi, la mémoire des mots perdurera encore de longues décennies. * Le sujet du concours 2007 est Le travail dans l univers concentrationnaire nazi. Ce samedi 10 février au matin, l on se presse dans le hall du collège Pierre Sémard qui a gentiment prêté ses locaux aux enseignantes de l école Rouanet. Elles présentent en effet aux familles, les images de la classe de neige à laquelle ont participé les élèves des deux classes de CM1/ CM2 de l école. Ce fut une sacrée aventure, comme en témoignent les photos exposées dans le hall mais aussi le diaporama et le film diffusés sur grand écran dans la salle de projection. L on se reconnaît et des rires et cris joyeux fusent, tandis que des sourires éclairent les visages des parents, heureux de découvrir à quel point la classe de neige est un moment exceptionnel dans la vie de leurs enfants. Les relations entre les enfants et avec les enseignantes sont bien plus riches au retour, nous confirme le directeur de l école. Dans la salle, la représentante du magasin Carrefour de Drancy qui a fourni des équipements de ski pour les enfants est très applaudie. Ces combinaisons et autres équipements font d ailleurs d autres heureux car ils sont prêtés aux enfants partis, depuis, en classe de neige. 11

12 sports sur vos agendas 4 mars JAD football : l équipe première senior rencontre Le Blanc-Mesnil SF à 15h sur le stade Charles Sage Rugby club de Drancy : l équipe première senior reçoit l OL Creusot Bourgogne à 15h sur le stade Guy Moquet Football club de Drancy : seniors contre Gervaisienne 15h30 stade Dewerpe Association drancéenne des Amis du Portugal football : seniors contre PORt. Porto 9h30 stade Guy Moquet synthétique 6 mars ASD volley : contre Babylone en championnat Ile-de-France 19h30 gymnase Delaune 7 mars ASD volley : S2 contre Coubron et F1 contre Eurocopter 19h30 gymnase Delaune 9 mars ASD volley : contre USMA 19h30 gymnase Delaune JAD tennis de table : compétition seniors 19h gymnase Liberté 10 mars Football club de Drancy : benjamins contre Noisy-le-Sec 14h, stade Dewerpe DAC 93 football : contre FCRH loisirs 8h30 stade Guy Moquet synthétique Drancy Hand-ball : -16 ans contre Aubervilliers 16h, -18 ans contre Le Raincy 18h30, +16 ans M contre Neuilly-sur-Marne 20h30, gymnase Joliot-Curie ASD tennis : tournoi interne 14h gymnase Romain Rolland Union sportive basket Drancy : poussins 1 contre Le Pré Saint Gervais 14h, poussines contre Les Lilas 15h30, mini-poussins contre Stains 17h gymnase Salengro ; minimes 2 contre Pantin 18h, seniors F contre Noisy-le-Grand 20h30 gymnase Cachin 11 mars Association drancéenne des Amis du Portugal football : seniors contre Dugny 9h30 stade Guy Moquet synthétique JAD judo : tournoi mixte par équipes poussins au gymnase Joliot-Curie de 8h30 à 15h ASD tennis : hommes contre La Courneuve et tournoi interne 14H de 9h à 18h gymnase Romain Rolland Union sportive basket Drancy : minimes F contre Stains 9h30, minimes 1 contre Aubervilliers 11h, seniors M2 contre Villemomble 13h30 et seniors M1 contre Gagny 15h30, gymnase Salengro JAD football : 14 ans fédéraux contre Sarcelles 15h stade Charles Sage ASD volley : coupe cadettes 9h gymnase Delaune JAD hockey : tournoi benjamins et cadets contre Mont St Aignan 8h gymnase Liberté JAD tennis : 3 simples 9h gymnase Langevin 13 mars ASD volley : contre l ASSAF en championnat Ile-de-France 19h30 gymnase Delaune 14 mars ASD volley : seniors contre Vaujours 19h30 gymnase Delaune Yuko et Wasa-hari Rencontre entre jeunes judokas drancéens et polonais à l initiative du JCD. Du côté du Judo club drancéen L année a magnifiquement bien débuté pour le club qui a vu, le 28 janvier, l un de ses combattants, Pierre Foutel, se classer 2 e au Championnat de France junior excellence UNSS dans la catégorie des kg. Après avoir emporté toutes ses rencontres avant la limite par Ippon, le Drancéen a échoué en finale face à celui qui est aujourd hui champion du monde junior et numéro 1 français chez les seniors. Autant dire que Pierre Foutel, qui atteint le très haut niveau, a une belle carrière devant lui. Quelques jours auparavant, lors du championnat départemental minime, le JCD avait emporté deux belles médailles puisque Laëticia Justine (+ 66 kg) et Christophe Coquière (- 60 kg) ont terminé leur compétition sur la deuxième marche du podium. résultats Côté rugby Match sérieux du Rugby club de Drancy, dimanche 18 février à Guy Moquet, face à la lanterne rouge de la poule, Beaune. En s imposant 29 à 6, les joueurs se sont mis un peu plus à l abri d une descente en Fédérale 3 et marquent même quelques points pour se qualifier pour les playoffs. Si le jeu ne fut pas d une grande ampleur malgré un temps idéal pour jouer au rugby, il faut néanmoins noter le magnifique Enfin, au mois de février, le JCD a accueilli les jeunes judokas du club DJKS de Wroclaw durant quelques jours. Ces jeunes polonais, qui allaient participer au tournoi de Paris Judo à Bercy les 10 et 11 février, ont réalisé des entraînements en commun avec les Drancéens, salle Petieu. drop réussi des 25 mètres en coin par Christian Onetto et l essai de la toute dernière minute qui a vu les Drancéens relancer depuis leurs 22 mètres pour finir derrière la ligne adverse. Avant cette rencontre, l équipe B n avait fait qu une bouchée de ses adversaires. Côté foot La JAD recevait aussi dimanche 18 février le dernier de sa poule, Du côté de l USNCD Le club a commencé son année avec 4 titres de champion départemental et 2 ceintures noires. Elie Magella en cadet, Nina Gonzalez et Mohamed Sekhsouk en minime et Klotilde Foulon en junior sont en effet rentrés de Gournay-sur-Marne une médaille d or autour du cou. Le premier en a même profité pour devenir ceinture noire 1 ère dan, tout comme Sindy Thouvenin. D autres jeunes du club ont aussi obtenu de beaux résultats puisque Clément Garde, Sonia Cherki et Lola Gonzalez, tous trois juniors, se sont classés respectivement aux 3 e, 3 e et 5 e place, et que Sonia Verbruggen a aussi terminé à la 5 e place, mais en cadette. Le 28 janvier, les poussins et les benjamins du club ont particulièrement brillé au tournoi de Marolles-en-Brie. Romain Poirot, Clément Carrasqueira, Claire Sonar, Loïc Joseph Reinette, Fatima Soltani, Valentine Das Neves, Takla Daould et Dimitri Zammit se sont classés 1 ers ; Julien Nicollelo, Romain Flammang, Hamza Aliaouat, Brandon Matufueni, Nadia Benzaoui, Yannis Bennour, Erwan Coïc et Sahama Sivukumaran se sont classés 2 èmes ; Anjali Samymuthu, Amine Boukou, Malika Benzaoui, Malaiamine Daould et Houssama Abdul se sont classé 3 èmes. Enfin, Jean-Marie Deliver a rejoint les nombreuses ceintures noires que compte le club. Une 3 e place pour le Sporting karaté drancéen Troisième par équipe, voilà un beau résultat pour le club drancéen qui alignait ses adhérents lors du championnat kumites ligue 93 le 14 janvier à Livry-Gargan. Au cours de cette compétition de combats individuels et par équipe, dans la catégorie senior hommes -65 kg, Christophe Pataux remporte la médaille d argent et Adrien Da Mota monte sur la 3 e marche du podium. En -75 kg, Arsène Félicie prend la troisième place. L équipe composée de Xavier Parfait, Cebrail Simsek, Arsène Félicie, Christophe Pataux et Adrien Da Mota termine troisième et est sélectionnée pour le championnat de France qui aura lieu le 31 mars au gymnase Coubertin à Paris. Tous nos encouragements les accompagnent. le CA Paris. Le faux pas était interdit pour les Drancéens qui cherchent à s extirper des profondeurs du classement, une place qui ne correspond ni aux ambitions du club, ni à la qualité des hommes qui sont alignés chaque dimanche sur le terrain. En s imposant 3 à 1 grâce à des buts d Hebbar et Fellice en 1 ère mi-temps et de Vita en 2 de, la JAD se repositionne à la 10 e place. Les Drancéens ne sont pas encore tirés d affaire, mais un peu d air frais fait toujours du bien. Les fines lames Celles de la JAD brillent dans les compétitions. Le championnat départemental de sabre s est déroulé à Aulnay-sous- Bois le dimanche 7 janvier. Lors de cette compétition individuelle qui regroupe toutes les catégories d âges, de poussin à senior, l ensemble des résultats donne lieu à un classement par équipe. Et c est la JAD qui a brillamment remporté la coupe. Le 20 janvier, c est la JAD qui recevait, au gymnase Joliot-Curie, la 3 e phase éliminatoire du championnat de ligue sabre qui en compte quatre. Cette compétition regroupait 130 garçons et filles, des poussins aux benjamins. À l issue de la 4 e phase, les 30 meilleurs sabreurs seront sélectionnés pour la finale qui aura lieu en juin à Nemours. De nombreux tireurs drancéens sont bien placés pour y participer et le suspens reste total jusqu à la dernière étape qui aura lieu ce moisci à Neuilly-sur-Marne. La JAD escrime est championne départementale de sabre, toutes catégories confondues. La 3 e phase éliminatoire du championnat de ligue sabre avait lieu au gymnase Joliot- Curie samedi 20 janvier. Le sambo monte Lors du tournoi du grand Ouest qui s'est déroulé le 20 janvier à Cherbourg, l ASD sambo a fini 2 e, ce qui lui a permis de gravir une marche supplémentaire. En 2006 le club a fini 3 e, totalisant 6 podiums sur 8 athlètes engagés. Chez les benjamins - 40 kg, émilien Gueulet remporte la 1 e place. Dans la catégorie -44 kg, Jonathan Vasseur finit 2 e. Chez les seniors, Xavier Hevin, -74 kg, finit 2 e, tout comme Mickael Hevin, en -85 kg. Dans cette dernière catégorie, Amadou Cissé se classe 3 e. Enfin, signalons la belle 3 e place de Samir Boudahame en catégorie kg. Bravo à tous et le meilleur pour cette saison! 12 immediat N 115 du jeudi 1 er mars au jeudi 15 mars 2007

13 vie associativeà tout chœur sur vos agendas 3 mars : marche nordique la JAD vous propose toujours de marcher, ce jour comme les 17 et 24 mars. Rendezvous à 8h45 à l entrée Rond Point tapis Vert du parc départemental de La Courneuve. Renseignements au mars : thé dansant organisé par l UNRPA à 14h, Espace culturel du parc. L association rappelle que les adhérents qui n ont pas retiré leur colis de fin d année peuvent toujours le faire à la permanence du jeudi, entre 14h et 16h, au 25, boulevard Paul Vaillant-Couturier. 10 mars : soirée dansante l Association drancéenne des amis du Portugal (ADAP) vous invite à venir danser à partir de 21h à l Espace Culturel du parc, accompagnés par l orchestre Europa Show et le chanteur Rui Lima. Renseignements au mars : grand loto organisé par le Secours populaire français dans le cadre de sa campagne annuelle Don action, qui permet au SPF de mener des actions de solidarité tout au long de l année, ce loto aura lieu de 14h à 18h, salle Louis Méret. Une carte : 3 e, les 3 : 8 e. 11 mars : loto de l ASPE à la Maison du temps libre. 11 mars : thé dansant organisé par la FNACA à 14h, Espace culturel du parc 14 mars : bal organisé par la section plus de 50 ans de l ASD de 14h à 18h, Espace culturel du parc. 14 mars : chœur et ballet de l ex armée rouge l UNRPA vous propose cette sortie à 15h, théâtre André Malraux de Gagny. Sortie : 30 e. Renseignements au ou mars : tarot tournoi mensuel de l Excuse drancéenne, salle Marcel Paul. Renseignements au mars : stage de danse africaine proposé par Musika danse avec accompagnement percussions, de 15h à 18h, Maison bleue, rue des Bois de Groslay. Informations et réservation au ou mars : Le Prince d Andalousie une autre sortie proposée par l UNRPA au théâtre de la Grande comédie à Paris pour voir ce spectacle sur la vie de Luis Mariano. Fin du spectacle à 17h15, participation : 38 e. Réservation au ou mars : marché aux vêtements BBN vous propose de venir dénicher les bonnes affaires à la Maison orange de 9h à 11h30 et de 13h30 à 18h. 29 mars : La Veuve joyeuse sortie organisée par le Club des retraités du rail au théâtre d Enghien-les-Bains. Cette fameuse opérette à grand spectacle en 3 actes, sur une musique de Franz Lehar, en ravira plus d un. Sortie : 50 e, transport compris. Réservation avant le 8 mars au ou au avril : vide grenier organisé par BBN dans la cité Gaston Roulaud. Pour réserver un emplacement, appeler le L eau à la bouche Organisée par l association Drancy ville fleurie, en partenariat avec la municipalité, De fleur en bouche est de retour pour sa 10 e édition. Alors, mettez dès à présent une croix sur votre agenda pour ne pas manquer ce premier week-end printanier placé sous le signe de la gastronomie, du fleurissement et de l artisanat. Mettre vos sens en éveil, c est le but que se sont fixés les 55 exposants passionnés et chaleureux qui viendront des quatre coins de la France. Épices, plantes aromatiques, chocolats fondants, produits de la mer et à base de coquelicots de Nemours, huiles bio, objets miniatures en bois, bijoux en ambre précieux... Autant de nouveautés à goûter, sentir et découvrir. Le jour J approche, pensez donc à vous munir d un panier - profond de préférence - pour flâner dans ces allées tentantes. Ils étaient 8300 à le faire l an dernier. Après une mise en bouche, ces visiteurs avaient bien compris, à l instar d Oscar Wilde, que le meilleur moyen de résister à la tentation, c est d y céder. Action handicap C est un événement organisé par l Association des paralysés de France (APF) dans le cadre de la Semaine nationale des personnes handicapées physiques qui aura lieu du 12 au 18 mars Placée sous le signe de la lutte contre la discrimination, elle sera l occasion pour l association de lancer une campagne dont le message central est Oui à la différence, non à la discrimination. En outre, l APF relancera, pour la deuxième année et dans un grand nombre de départements, la vente de petits bracelets de silicone colorés et parfumés au prix de deux euros l unité. Les bénéfices de cette vente seront intégralement reversés aux projets et actions de proximité que mène l APF pour l intégration à la vie quotidienne des personnes en situation de handicap. Pour obtenir votre bracelet, il vous suffit de vous connecter sur le site Internet de l association : Vous y trouverez un bon de commande à remplir, imprimer et envoyer à l APF, accompagné de votre chèque. En outre, vendredi 16 mars, une vente sera organisée sur le marché des Quatre routes de 10h à 12h. APF Action handicap 17, boulevard Auguste Blanqui Paris L Association des amis du chant choral a repris une activité de chorale en septembre dernier. Aujourd hui, une trentaine de chanteurs, dont dix hommes, prennent plaisir à se retrouver le mardi, la salle Paul Eluard sous la direction du chef de chœur José Estrada. Un plaisir tel qu en très peu de temps, le groupe était en mesure de participer à un concert qui s est déroulé le 27 janvier à Saint-Mard en Seine-et- Marne. L accueil a été très chaleureux et encourage la chorale à progresser. Avec un répertoire varié, le chœur a pour projet de chanter en juin prochain dans l église St-Louis de Drancy et prévoit, d ici là, un atelier sur une journée, ouvert à celles et ceux qui souhaiteraient le rejoindre. Chorale des Amis du chant choral le mardi de 14h à 16h salle Paul Eluard Tél. : La solidarité en action Durant la période de carême, le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD) invite chacun à des gestes de solidarité. Ce moment particulier de fraternité a pour thème cette année la mondialisation et ses conséquences sur les pays en voie de développement. Dans cette optique, dimanche 25 mars 2007, une collecte permettant de constituer un repas pour chacun aura lieu dans les églises de la ville. Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter les organisateurs de l initiative à l église Sainte-Louise-de-Marillac. CCFD 5, rue Anatole France Drancy Tél. : Nouvelle année, nouveau palmarès C est au théâtre de Colombes que s est déroulé, dimanche 4 février, le concours de danse jazz de la Fédération française de danse. Stéphanie Berthelot dans Les tambours. Une compétition importante pour l association drancéenne Temps danse qui était représentée par Stéphanie Berthelot, déjà de très nombreuses fois médaillée, qui a brillamment obtenu en juin dernier son diplôme d État de professeur de danse. C est devant un jury composé d illustres noms de la danse comme Rick Odums ou Wayne Barbaste, de la compagnie Alvin Ailey, que Stéphanie a donné, comme toujours, le meilleur d elle-même. Des efforts récompensés puisqu elle a obtenu un premier accessit en catégorie perfectionnement senior. C est donc en tant que jeune professeur que Stéphanie présentera son premier ensemble d élèves lors du concours de la scène française, le 24 mars à Vincennes. Souhaitons-lui bonne route dans la profession et à ses jeunes danseuses, de remporter autant de trophées que leur professeur. 13

14 annonces Offre emploi La future médiathèque recrute des vacataires immobilier pour renforcer son équipe quelques heures par semaine (samedi et dimanche en particulier). Missions : accueil du public, prêt et retour des documents, orientation des lecteurs dans l espace, rangement et classement des documents Profil recherché auto-moto : étudiant drancéen, intérêt pour le service public et la culture, disponibilité le week-end. Les candidat(e)s intéressé(e)s sont prié(e)s d envoyer CV et lettre de motivation, adressés à Monsieur le président de la communauté de communes, divers à la Direction des ressources humaines, mairie de Drancy, place de l hôtel de ville BP Drancy cedex L Établissement pour personnes âgées dépendantes La Colombe, géré par l association Le Moulin Vert, recherche : - Infirmier diplômé animaux d État H/F, débutant ou expérimenté pour un contrat à durée indéterminée. Salaire brut indicatif : 2176,69 e mensuel, sans primes de dimanches et jours fériés - Ergothérapeute diplômé d État H/F, débutant ou expérimenté cours pour un contrat à durée indéterminée à temps plein. Salaire brut indicatif : 2172,21 e pour 151,67 heures mensuelles - Psychomotricien diplômé d État H/F, débutant ou expérimenté pour un contrat à durée indéterminée à mi-temps. Salaire brut indicatif : 1086,107 e pour 75,84 heures mensuelles Envoyer CV et lettre de motivation à madame la directrice de l EHPAD La Colombe, 44/52, rue Henri Longatte Drancy Demande Étudiante cherche à faire ménage le week-end (samedi après-midi ou dimanche) Jeune femme assistante maternelle avec plus de 10 ans d expérience cherche bébé, enfant à garder toute la journée Femme très sérieuse de 54 ans cherche à s occuper d enfants ou de personne âgée les après-midi (références à disposition) Assistante maternelle agréée avec plus de 10 ans d expérience, cherche enfant à garder à temps plein Dame sérieuse cherche heures de repassage, travail rapide et soigné État civil naissances ANDELSMANN Laly ASHRAF Sazain AUGUSTE- -ETIENNE Jordan BELAL Shéryne BOUCETLA Sarah BOUDAHMANE Redouane BOUJOUA- MA-MATCHIONA Samy BOUSSAFFA Haithem BRECHOTTEAU Gabin BUI Elia CAZANAULT Lucas CHANH-MOHAMMAD Rayan CHEL- LAOUI Kaïs DAHMANI Sarra DEBA-MIRCO- VICH Jovan DERAOUI Bilal DESOUS Layssiah DJEDELI Kelian ELBÈNE Lyoris ETTER Yanis FULCRAND Ethan GALVEZ Alicia HAMRA Sihem HIYARUNNISA Fawaz IBOU- ROI Rakib KANDASAMY Mathushan LOPES Elzo MACIEJAK Véronique MALKI Sarah MENDES-MARTINS Lisa MERALO Tomy ME- RZIER Lorenz MOKHFI Manel MONY-THÉRY Yaëlle MURALY Niels NICOLAS Manoah emploi Jeune femme cherche heures de ménage, repassage ou petite course, le lundi matin ou mardi Femme sérieuse cherche heures de ménage chez des particuliers. immobilier Personne cherche enfant à garder, accompagne à l école ou sortie d école Personne sérieuse cherche heures de ménage, repassage chez des particuliers auto-moto Vends Fiat Uno km, année 1993, BE, CT OK, 1800 e vends Clio II 5 portes 1.4, 16V, essence, privilège emploi divers immobilier année 2003, gris hologramme, allum. auto. lumières et essuie glaces, clim auto régulée, ordi de bord, radio CD, km, 7600 e Cherche studio à louer entre 400 e et 450 e Loue place de parking, avenue Marceau, proximité de magasin animaux auto-moto Propriétaire cherche colocataire dans son pavillon, 20m², loyer intéressant Vends pavillon quartier des Oiseaux, briques rouges sur pierre meulière, style campagne, 600 m² de terrain, 5/6 pièces, garage, e cours divers Vends cause déménagement réfrigérateur, congélateur, machine à laver sous garantie, cuisinière 4 feux gaz sous garantie, four micro-onde, salle à manger en pin, plusieurs petits meubles, bijoux, bibelots, le tout à petit prix Vends 3 fauteuils en cuir, couleur vert noir, un living animaux en chêne, neuf, 4000 e Vends meuble ordinateur 35 e, table cuisine 35 e, ensemble pare-cheminée 40 e, état neuf Vends licence 4 à Drancy Vends cause départ, service de table, ménagère cours complète, beaucoup de vaisselle Vends fenêtres double vitrage, 5 fenêtres à 2 vantaux (H x 1190), fenêtre à 2 vantaux (H x 990), fenêtre à 2 vantaux (H. 570 x 870), porte-fenêtre à 2 vantaux (H x 1390), robe de mariée, longue traîne T Vends fauteuil roulant complet RX 120 e, état neuf Vends guitare J.Dimauro 1982, modèle jazz 2 avec capteur, son acoustique exceptionnel, type Selmer, 1000 e RAMESH Shania SAI Jade SEGRET Emma TARTENSON Shayna THAYANANTHAN Kapeesan VANBAELINGHEM Claire Mariages CHARPENTIER Joseph et BOZARD Marcelline GIRARD Renaud et TRAÏNA Sylvie MTIMET Samir et PONTEL Aurélie Décès BORG Louise veuve DEMANUELE BOUCHETA Ahmed BOUKEROUIS Madjid COSSART Daniel CUBIZOL Fernand GRABOVAC Dusan HÉBERT Pascal HERVIER André LAROCO Robert MENDRIBIL Bernard PASDELOU Françoise épouse PESENTI-ROSSI PIATKOWSKI Edouard ROLLAND Jean Renseignements juridiques pour personnes âgées Le CDAD renseigne sur le plan juridique les personnes âgées ou ne pouvant pas se déplacer. Un service entièrement gratuit. Pharmacies de garde En journée les dimanches et jours fériés 2007 Pour la délivrance de médicaments sur ordonnance, en dehors des heures et jours d ouverture normaux des pharmacies, s adresser au commissariat ( ). 4 mars CURTY 99, rue Henri Langlois Drancy 11 mars EL HAIMER 25, rue de l Étoile Bobigny Des juristes du Conseil départemental de l accès au droit (CDAD) de Seine-Saint-Denis assurent depuis le tribunal de grande instance de Bobigny une permanence de renseignements juridiques dédiés aux personnes âgées et/ou aux personnes à mobilité réduite. Une information entièrement gratuite vous sera donnée en appelant le , du lundi au vendredi de 9h à 16h. Un correspondant vous rappellera immédiatement pour répondre à vos questions. 14 immediat N 115 du jeudi 1 mars au jeudi 15 mars 2007

15 messages Formations portes ouvertes Préparer un Cap, un BEP ou s engager dans des études après le bac... C est le moment de découvrir un très large panel de formations préparant à des métiers d avenir. Voici quelques-uns de ces rendez-vous. Démonstration sur le stand des métiers de la boucherie lors du salon drancéen de l orientation et des métiers Métiers du bâtiment CFA du bâtiment - 21, rue Prairial à Saint-Denis Préparation par l alternance aux métiers de maçon, coffreur, carreleur-mosaïste, menuisier, serrurier-métallier, peintre, plombier, chauffagiste et électricien Samedi 24 mars de 9h à 12h et de 14h à 17h École hôtelière de Bobigny 79, rue de Paris Bobigny Prépare aux examens d Etat et propose un choix de formations (CAP, BEP, Bac pro, BTN, BTS) en cuisine, restaurant, accueil réception et gestion hôtelière. Vendredi 23 et samedi 24 mars de 10h à 16h, École professionnelle de la boucherie de Paris et de la région parisienne Visite du CFA et entretien personnalisé sur rendez-vous, stages de 3 jours pour découvrir le métier, dispositif pré qualifiant passerelle vers l apprentissage Pour toute information : CFA de la poissonnerie du marché international de Rungis Prépare au CAP et BEP et bac professionnel (en 2009) Portes ouvertes sur rendez-vous individuel au Portes ouvertes pour petits groupes sur rendez-vous le vendredi matin, avec visite du ventre de Paris, initiation au travail du poisson École supérieure des métiers de bouche 19, rue Goubet Paris Prépare aux CAP, BEP, brevets professionnels, bacs pro, brevets de techniciens dans les métiers de cuisinier, traiteur charcutier, pâtissier chocolatier confiseur et vendeur/vendeuse Vendredi 23 et samedi 24 mars de 9h à 17h Lycée du paysage et de l environnement Établissement Fénelon-Vaujours 3, rue Alexandre Boucher Vaujours Forme aux métiers de l environnement (seconde générale et technologique, bac techno, bac Sciences et Technologies de l Agronomie et du Vivant), de l aménagement paysager (CAPA, BEPA, BP, Bac professionnel, BTSA) de l horticulture (CLIPA et CPA, BEPA productions agricoles) et de l art floral (CAP fleuriste) Samedi 10 mars de 9h 13h, mercredi 4 avril de 14h à 17h, samedi 12 mai de 9h à 15h Manipulateur d électroradiologie médicale Institut de formation de manipulateur d électroradiologie médicale Hôpital Pitié Salpétrière - 47, boulevard de l Hôpital Paris C est un professionnel de santé qui, sous la responsabilité d un médecin, participe directement aux investigations relevant de l imagerie médicale et des traitements. Formation en 3 ans et, compte tenu de la très forte demande, emploi garanti. Conditions d accès : être âgé de 17 ans au moins au 31 décembre de l année en cours. Être titulaire du bac, d un titre équivalent, d une attestation de réussite à un examen d entrée à l université ou d un diplôme d accès aux études universitaires, ou encore justifier d une expérience professionnelle de 5 ans ayant donné lieu à cotisation à la sécurité sociale. Samedi 10 mars de 13h à 17h30 Pour toute information sur d autres formations ou écoles, contacter le Centre d information et d orientation (CIO) au ou le Bureau information jeunesse (BIJ) au Pour les locataires et propriétaires Des permanences juridiques gratuites sont organisées depuis début février à l attention des locataires et propriétaires en difficulté. Elles sont organisées par le Conseil départemental de l accès au droit de la Seine-Saint-Denis, en collaboration avec la Préfecture, la chambre départementale des huissiers de justice de la Seine-Saint- Denis, l Ordre des avocats du barreau de la Seine-Saint-Denis, l association IDIL 93, l association de défense des consommateurs Léo Lagrange et le Conseil général. Si vous avez des difficultés à payer votre loyer, des dettes ou que vous êtes convoqués devant le Tribunal et risquez de perdre votre logement ; mais également si, comme propriétaire, vous rencontrez des problèmes avec votre locataire (paiement de loyer, travaux...) ou diverses Où prendre rendez-vous? Montreuil-sous-Bois Maison du Bas-Montreuil Lounès Matoub 4/6 place de la République Tél. : Avocats : tous les mercredis de 14h à 17h ADIL 93 : 2 e et 4 e mardi du mois de 9h à 12H Association Léo Lagrange : 1 er et 3 e vendredi du mois de 14h à 17h difficultés juridiques, vous pourrez trouver le renseignement ou le conseil qui convient à votre situation. Clichy-sous-Bois Maison de la justice et du droit 201, allée de Gagny Tél. : Huissiers : 2 e et 4 e lundi du mois de 9h30 à 12h30 Avocats : 2 e et 4 e mercredi du mois de 9h30 à 12h30 ADIL 93 : 2 e et 4 e vendredi du mois de 14h à 17h Association Léo Lagrange : 1 er et 3 e mardi du mois de 9h à 13h De vrais fruits et légumes Le message est passé : il faut manger des légumes et des fruits pour lutter contre l obésité mais aussi, tout simplement, pour rester globalement en bonne santé. Ce message est tellement bien passé qu il devient un argument commercial pas toujours employé à bon escient : en 2006, plus de 130 nouveaux produits se sont prévalus de cette recommandation de santé publique. C est pourquoi de nombreuses associations relayées par l UFC Que choisir mettent en garde les consommateurs contre les allégations du type riche en fruits ou encore plus de 16% de fruits. Leur message est clair : lisez l étiquette et vous vous apercevrez qu il n y a que la valeur de deux fraises dans un paquet de gâteaux. Les allégations des publicités ou inscrites sur les produits sont bien souvent trompeuses. De même, ces associations mettent en garde contre les mentions comparatives du type une crème dessert = deux pommes. Autant manger des pommes et des fraises : elles sont meilleures pour la santé, c est-à-dire moins sucrées et moins grasses, et moins chères durant leur saison de production. Des produits de moindre qualité se parent de beaux atours pour nous séduire : sachons déjouer les pièges. Un salon très utile L association française des polyarthritiques (AFP) organise, les 16 et 17 mars à l Espace Charenton (Paris 12 e ), son 7 e Salon de la polyarthrite et des rhumatismes inflammatoires. Afin de faire le point sur ces pathologies extrêmement invalidantes, y seront réunies plus de 2000 personnes : les patients, les professionnels de santé ainsi que différents acteurs, les CPAM, les médecines du travail, l industrie pharmaceutique... Vous pourrez également assister à différents ateliers et à des conférences. Rappelons que la polyarthrite rhumatoïde touche plus de personnes en France. 7 e Salon de la polyarthrite rhumatoïde et des rhumatismes inflammatoires chroniques 16 et 17 mars 2007 Invitations gratuites et renseignements : Web : Revalorisation des retraites La Caisse nationale d assurance vieillesse (CNAV) signale que les retraites personnelles et de réversion du régime général sont revalorisées de 1,8% depuis le 1 er janvier Les retraités n ont aucune démarche à effectuer pour en bénéficier : cette augmentation est automatique et doit figurer sur la mensualité de janvier qui a été versée au début février. Message de l ARAC Le gouvernement a accordé une hausse de 0,8% des traitements dans la Fonction publique le 1 er février. Elle se répercute sur les pensions militaires d invalidité, la retraite du combattant et - à terme - la rente mutualiste ancien combattant qui sont indexées sur les salaires des fonctionnaires. Rappelons que la retraite du combattant est servie aux titulaires de la Carte du combattant ainsi qu aux détenteurs du Titre de reconnaissance de la nation et aux familles de Morts pour la France à titre militaire. Elle permet également de se constituer une rente mutualiste Ancien combattant subventionnée de 12,5 % à 60 % par l État, non imposable, avec un capital reversé aux héritiers sans droit de succession (selon option) et dont les versements sont déductibles du revenu imposable. Pour tous renseignements : ARAC - 2 place du Méridien Villejuif cedex Tél. : Courriel : Web : ARAC Drancy - Tél. : Permanences le dimanche de 10h à 12h Maison des combattants 57, rue Charles Sage 15

16 zoom 10 e Salon de l orientation et des métiers Quand il faut choisir Vers quel type de formation s engager, pour exercer quel métier? La dixième édition du Salon drancéen de l orientation et des métiers était l occasion d approfondir la question. Certains l ont bien compris, d autres moins. La profession recrute... Dans notre métier, le chômage n existe pas... C est un métier qui permet de bien gagner sa vie... Boucher, manipulateur radio, poissonnier, métiers de l hôtellerie, de l environnement, arts et techniques du verre, artisanat de sellerie-maroquinerie, métiers du bâtiment... De nombreux professionnels étaient présents pour parler de leurs métiers, des passions qu ils pouvaient susciter, des filières de formation pas forcément longues mais offrant des débouchés à coup sûr. Ces exposants motivés étaient un peu perplexes, en fin d après-midi le vendredi 10 février. Relativement peu de jeunes s étaient arrêtés dans les stands pour poser des questions, au regard des groupes qui tournaient dans les allées du salon. Est-ce le fait d être sous le regard de leurs copains de classe ou un manque de préparation ou d envie? Quand questions il y avait, la durée des études, les difficultés du métier et le niveau des salaires revenaient le plus souvent. Quelques stands ont vu plus de collégiens, comme ceux de l armée de terre, de la marine nationale, de la gendarmerie, ou encore celui du service dentaire municipal ou du CFA de coiffure. Les questions étaient alors plus précises, l on sentait que la rencontre avait été préparée. Côté démonstration, les apprentis bouchers, coiffeuse, ceux du lycée Rabelais et de l école hôtelière de Bobigny qui avaient confectionné le gâteau d anniversaire du salon et les buffets permettant aux exposants de se restaurer ou encore Aline Grindatto, étudiante en BTS Styliste à l école supérieure des arts appliqués Duperré, étaient très heureux de pouvoir venir montrer les savoir-faire qu ils avaient acquis. Attentifs aux questions des jeunes et des parents, les exposants ont été très disponibles tout au long des deux jours du salon. Un nécessaire accompagnement Mais est-il facile de faire des choix lorsqu on a ans? Assurément non, d où une nécessaire préparation en amont, afin que les centres d intérêts soient un peu mieux réfléchis. Quelques enseignants accompagnaient des petits groupes de jeunes en les incitant à poser leurs questions. Mais peu, sur l ensemble des près de 1000 jeunes venus au salon le vendredi. Le lendemain, un public mêlant parents et jeunes venus en famille, lycéens et étudiants en quête de réorientation ou encore adultes cherchant à se reconvertir, les centres d intérêt étaient variés. Des discussions ont pu avoir lieu et l on sentait dans les allées une envie de découvrir. Près de 900 personnes se sont rendus sur le salon ce jour là. Tous n ont pas trouvé ce qu ils cherchaient. Venus avec leurs deux enfants lycéens en première scientifique, des parents attendaient des stands proposant des formations supérieures, comme les études de médecine ou d architecture, secteurs d avenir s il en est. Si l ensemble des exposants était très satisfait de l organisation du salon - et le député-maire avait tenu à remercier l équipe du Bureau information jeunesse pour le sérieux et l ampleur du travail lors de l inauguration du salon - cette dixième édition n est pas sans appeler une nouvelle réflexion sur le contenu du prochain. Du travail en perspective. Se poser quelques questions avant de les poser aux exposants, une règle de base pour que le salon soit utile Adjoint au maire en charge des questions de citoyenneté, Anthony Mangin a fait le tour des stands avec les responsables du BIJ. Aline Grindatto, étudiante en BTS styliste à l école supérieure des arts appliqués Duperré, avait apporté plusieurs de ses réalisations pour que les visiteurs se fassent une idée de mon futur métier. Génération Internet Inauguré le 17 novembre dernier, le centre de formation Sininf s adresse à tous les publics. Au départ société de service en informatique en direction des entreprises, créée à Drancy en 2002, et reconnue comme telle pour son expertise, Sininf a changé de locaux et décidé de s investir dans la formation en direction d un large public. Habilitée depuis 2006 à délivrer le Passeport de compétences informatique européen (PCIE), elle propose un panel de formations en collaboration avec deux principaux partenaires : Cisco systems, premier fournisseur mondial de solutions réseaux pour Internet et la Fondation ECDL qui gère le PCIE au niveau européen. Ce passeport, délivré de manière universelle avec une carte d aptitude, s adresse à tous, à partir de l âge de 15 ans : lycéens, personnes au foyer, en recherche d emploi, salariés. Il valide des compétences autour de 7 modules qui vont des connaissances de base en informatique à l Internet et la messagerie électronique. Il s agit d'une formation à la carte, selon les besoins, la progression et les disponibilités de chacun. Le deuxième programme que Sininf souhaite développer pourrait s appeler mettre le pied à l étrier. Pour faire de l informatique et du réseau, il n est pas nécessaire d avoir fait de longues études, explique Drifa Seba, directrice générale adjointe de Sininf. Il faut surtout avoir une passion pour les métiers techniques et en vouloir, ajoute-t-elle. L idée de ce cursus, qui devrait démarrer en septembre 2007, est de coupler 6 mois de formation et 3 mois de stages, en petites promotions de 12 personnes. Au bout, le PCIE, une certification de technicien système et une autre de L atout de Sininf, son expertise. Cisco. Et il y a de l avenir dans ces métiers ou chaque jour des annonces de recrutement paraissent dans la presse. Alors, avis aux passionnés d informatique! SININF 87, rue Anatole France Drancy Tél. : immédiat N 115 Bimensuel d information local édité par la ville de Drancy - Place de l Hôtel de Ville - BP DRANCY CEDEX - Tél. : Directeur de publication : Anthony Mangin Directrice de la communication : Hélène Kergoat Rédactrice en chef : Joëlle Pitkevicht Rédaction : Xavier Delrieu, Marie-Hélène Silvestre, Nicolas Ferrere, Laurence Dicko Photos : Benoit Düh Maquette : Totemis Photogravure : IN Imprimerie : RPG Numéro tiré à exemplaires Dépôt légal : mars immediat N 115 du jeudi 1 er mars au jeudi 15 mars 2007

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015

A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015 A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015 Dédié aux 11-25 ans «Depuis le 7 juillet 2014, le Service jeunesse (consacré aux pré-adolescents, adolescents et jeunes adultes de 11 à 25 ans) est

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

Expositions. Jusqu au jeudi 15. A partir du mardi 20 Duo d Images, photographies de Christian LE SAINT

Expositions. Jusqu au jeudi 15. A partir du mardi 20 Duo d Images, photographies de Christian LE SAINT Expositions Jusqu au lundi 12, A partir de 17h La Magie de Noël SAINT-PAIR-SUR-MER, Eglise La neige, les congères et les stalactites vous plongeront dans l univers d un décor montagnard pour un Noël féérique

Plus en détail

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS UN ÉVÉNEMENT Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS CP02 - PARIS - SOUS EMBARGO JUSQU AU 2 AVRIL 2015 Culture Air Sports Tour Paris 2015 : Faire du 1 er Arrondissement de Paris le plus

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY Emploi du temps Élémentaires 2 JEAN-ZAY ÉMILE-ZOLA NOS ÉCOLES S ORGANISENT POUR NOS ENFANTS Afin d offrir à nos enfants des journées plus régulières et équilibrées, la ville des Mureaux a souhaité mettre

Plus en détail

La lettre d information de la médiathèque départementale

La lettre d information de la médiathèque départementale NEWS DU RESEAU Il était une fois «Les mots au Cœur des Arts» - Communauté de communes de la Baie du Mont Saint-Michel Les bibliothèques et la Communauté de communes de la Baie du Mont Saint- Michel proposent

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr Comment faire calculer votre QF? Tarifs Quotient Familial 2011-2012 www.colombes.fr Edito Madame, monsieur, Vous avez entre les mains la plauette des tarifs municipaux pour l année scolaire 2011-20112.

Plus en détail

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille mode d emploi Un lieu de vie La médiathèque est un lieu de vie, d information, de formation, de culture et de loisirs ouvert à tous, librement et gratuitement. Seul le prêt nécessite une inscription.

Plus en détail

Présentation de l établissement

Présentation de l établissement Présentation de l établissement Le collège Saint-Michel est une unité pédagogique autonome faisant partie du groupe scolaire Saint-Michel qui comprend l école, le collège, les lycées et le Centre de Formation

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Restauration et réception Hôtellerie Hébergement de groupe Séminaires et Formation Activités pédagogiques et loisirs Séjours de vacances adaptées La boutique Présentation générale Bol Vert - Rue Clavon-Collignon

Plus en détail

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE MONTGERON FISCALITÉ, ENDETTEMENT, FONCTIONNEMENT, INVESTISSEMENT, ÉQUIPEMENTS PUBLICS, ÉPARGNE, CRÉDIT, SERVICES PUBLICS CHIFFRES

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 décembre 2013

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 décembre 2013 COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 décembre 2013 Le onze décembre deux mil treize à vingt heures, le Conseil Municipal de la Commune de Cenves, s est réuni sur convocation de Monsieur

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Édition de mars 2015

Édition de mars 2015 À la recherche de la clé de la réussite! Édition de mars 2015 Conseil d établissement: 25 mars à 19:00 Journée pédagogique: 25 mars 2015 Dates en mars Si l école n a pas été fermée d ici le 25 mars pour

Plus en détail

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville. www.deauville.fr

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville. www.deauville.fr Biblio tech Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville www.deauville.fr Biblio Tech Biblio tech le service de prêt en ligne 1 2 Une insomnie, une chanson qui trotte dans la mémoire, le

Plus en détail

Qu est-ce que l accueil de loisirs? I/ Présentation du gestionnaire. La Haye du Puits : Prétot-Sainte-Suzanne :

Qu est-ce que l accueil de loisirs? I/ Présentation du gestionnaire. La Haye du Puits : Prétot-Sainte-Suzanne : Qu est-ce que l accueil de loisirs? C est un accueil collectif de mineurs ouvert pendant le temps libre des enfants (mercredis/vacances), ayant une dimension éducative. Il est géré et financé par une collectivité

Plus en détail

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE Animations pédagogiques 2014-2015 TANINGES - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3 «Située à Taninges, au cœur de la vallée du Giffre, la Maison du Patrimoine vous emmène dans une rue reconstituée pour découvrir,

Plus en détail

SORTIE APRES-MIDI DANSANT. Spectacle musical Mardi 13 octobre après-midi. «Tubes d un jour, tubes toujours»

SORTIE APRES-MIDI DANSANT. Spectacle musical Mardi 13 octobre après-midi. «Tubes d un jour, tubes toujours» «Tubes d un jour, tubes toujours» Spectacle musical Mardi 13 octobre après-midi APRES-MIDI DANSANT Dimanche 20 septembre de 14h à 18h A l espace loisirs Charentonneau Participation 6 Laissez-vous emporter

Plus en détail

L été arrive et les grandes vacances

L été arrive et les grandes vacances www.narbonne.fr L été arrive et les grandes vacances s annoncent. Durant cette période, il est important de proposer aux jeunes des activités et séjours leur permettant de vivre des expériences collectives

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

re Pa entre-ville Mondeé Renseignements : service Citoyenneté / Tél.: 01 47 32 67 26 service Commerce / Tél.: 01 47 32 66 56

re Pa entre-ville Mondeé Renseignements : service Citoyenneté / Tél.: 01 47 32 67 26 service Commerce / Tél.: 01 47 32 66 56 bre m e c é du 5 d r vie n a j 4 au re i o n i t Pa entre-ville en c l i e Ru l ë e fêt No March du Mondeé Place d e l Égli 12, 13, 14 se décemb re 2014 Renseignements : service Citoyenneté / Tél.: 01

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas

La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas Numéro 4 mai juin 2014 Au menu de votre gazette : 1. Les animations mises en place sur les temps de midi/2 et de pré et post-scolaire. 2. Les animations

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Les associations De ceyras 2015-2016. Bien-être Culture Enfants Loisirs Sports

Les associations De ceyras 2015-2016. Bien-être Culture Enfants Loisirs Sports Les associations De ceyras 2015-2016 Bien-être Culture Enfants Loisirs Sports Notes La semaine Des associations Lundi Accueil du clermontais Yoga 16h- 17h Accueil du clermontais Yoga 17h15-18h15 Bibliothèque

Plus en détail

Petite forme avec une Viole de Gambe. Viole : Bruno Angé

Petite forme avec une Viole de Gambe. Viole : Bruno Angé Petite forme avec une Viole de Gambe Jeune Public Pièces musicales contées La Bataille Le roi Louis XIV Sainte colombe Viole : Bruno Angé Contact CADENZA Bruno Angé 09 54 73 86 66 / 06 33 17 71 64 Adresse

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu L'an deux mil treize, le onze du mois d octobre, à vingt heures et trente minutes, le Conseil Municipal de la commune de VIELVERGE s'est réuni au

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon Dispositifs d actions proposés en 2014-2015 L action choisie dans les dispositifs d actions proposés par l opéra, est développée

Plus en détail

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS DELIBERATIONS L'an deux mil quatorze, le cinq août à dix huit heures trente, le Conseil municipal de la Commune de PORT- SAINTE-FOY-et-PONCHAPT, dûment convoqué, s'est réuni en session ordinaire, à la

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL Mercredi 29 Juillet 2015, le Conseil Municipal dûment convoqué à 19 heures 30 s est réuni en séance ordinaire sous la présidence de

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

ASSOCIATION TROUBADOURS Edwige Nomdedeu ~ 06 81 98 78 50 www.troubadours-aquitaine.fr // contact@troubadours-aquitaine.fr

ASSOCIATION TROUBADOURS Edwige Nomdedeu ~ 06 81 98 78 50 www.troubadours-aquitaine.fr // contact@troubadours-aquitaine.fr ASSOCIATION TROUBADOURS Edwige Nomdedeu ~ 06 81 98 78 50 www.troubadours-aquitaine.fr // contact@troubadours-aquitaine.fr Troubadours L association Troubadours existe depuis 2005 et fonctionne uniquement

Plus en détail

Ambassador s Activities

Ambassador s Activities Ambassador s Activities 2013 Distributor: French Embassy in the UK - Press and Communications Services - 58 Knightsbridge, SW1X 7JT London E-Mail: press@ambafrance-uk.org Web: Intervention de SEM Bernard

Plus en détail

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE Chris L an deux mille quatorze, le quatorze février, à dix-neuf heures, Le Conseil Municipal de la Commune de Méréville s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, après convocation légale, sous la présidence

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 Le Code Général des Collectivités Territoriales prévoit dans les communes de plus de 3 500 habitants, les départements, les régions et les EPCI la tenue d un débat

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

accueils de loisirs été 2015 Accueils de loisirs de quartiers et de pleine nature 6 Juillet- 31 aout 2 1/2-15 ans

accueils de loisirs été 2015 Accueils de loisirs de quartiers et de pleine nature 6 Juillet- 31 aout 2 1/2-15 ans accueils de loisirs été 2015 Accueils de loisirs de quartiers et de pleine nature ˆ 6 Juillet- 31 aout 2 1/2-15 ans 2 Accueils de loisirs de quartiers Verger - Favreau - Jean Monnet - Bretagne - Girardière

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR LA LIBRAIRIE INDÉPENDANTE DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 BIENVENUE Chez mon libraire, La librairie est un lieu essentiel de partage, qui valorise la richesse de notre

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015 L an deux mil quinze, le cinq février, à vingt heures, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni à la mairie sous la présidence de M. Jean DUFRESNE,

Plus en détail

La lettre d information de la médiathèque départementale

La lettre d information de la médiathèque départementale ACTUALITÉ DE LA MÉDIATHÈQUE DÉPARTEMENTALE Sacadoc à l antenne de Bécherel Ils sont insolites, instructifs, décalés, drôles, innovants ou tout simplement différents. Qui sont-ils? Les livres qui ont été

Plus en détail

QUI SOMMES NOUS? QUE FAISONS NOUS? Prestataire artistique, Eklabul est le spécialiste du spectacle et de l animation sur la Côte d Azur.

QUI SOMMES NOUS? QUE FAISONS NOUS? Prestataire artistique, Eklabul est le spécialiste du spectacle et de l animation sur la Côte d Azur. couverture QUI SOMMES NOUS? Prestataire artistique, Eklabul est le spécialiste du spectacle et de l animation sur la Côte d Azur. QUE FAISONS NOUS? «Le Cirque est Partout» : les créations et prestations

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

Construire son été. avec la Ville de Reims et sa direction de la Jeunesse

Construire son été. avec la Ville de Reims et sa direction de la Jeunesse Construire son été avec la Ville de Reims et sa direction de la Jeunesse Une école de vie La Ville de Reims accompagne avec exigence enfants et jeunes Le but? Permettre à chaque enfant et chaque jeune

Plus en détail

X k RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015. Ordre du jour. Installation d un nouveau conseiller municipal

X k RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015. Ordre du jour. Installation d un nouveau conseiller municipal X k v.ville-chamblyfr RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015 Ordre du jour : Installation d un nouveau conseiller municipal + Compte rendu des décisions prises

Plus en détail

Calendrier des fêtes et cérémonies 2015

Calendrier des fêtes et cérémonies 2015 JANVIER Samedi 3 : Aubade devant l hôtel de Ville (Réveil de La Chaussée/Municipalité) FEVRIER Dimanche 1 er : Bal et Loto -Salle des Fêtes (UAICF) Samedi 7: Nouvel an chinois Salle des Fêtes (Amitiés

Plus en détail

SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014

SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014 SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014 Présents :Nathalie ACQUAVIVA Blanche CASSARINO, Dominique COMBAZ, Jérôme CRUVIEUX, Céline DI-DIO, Gérard FLANDRIN, Estelle GAVROIS, Françoise GILLOTIN, Xavier GONARD, Christian

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Projet éducatif. Ville de Rungis. S OUVRIR AU MONDE Environnement Prévention. Service scolaire Service enfance/jeunesse

Projet éducatif. Ville de Rungis. S OUVRIR AU MONDE Environnement Prévention. Service scolaire Service enfance/jeunesse Projet éducatif Ville de Rungis Service scolaire Service enfance/jeunesse Autonomie RESPONSABILISER VIVRE ENSEMBLE Sensibiliser Epanouissement SOLIDARITE Projets Citoyenneté IMPLICATION Devenir adulte

Plus en détail

Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche des équipements du volleyeur marquettois.

Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche des équipements du volleyeur marquettois. Tu n as toujours pas rendu ton équipement (maillot et short) de la saison passée!!! Mais comment je vais m entraîner si je n ai plus le short du club.?? Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche

Plus en détail

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration Projet de territoire Quartier Goutte d or 18 e Depuis plusieurs années, les quartiers populaires parisiens font l objet d une attention particulière. Dans le cadre d un projet global conduit par Gisèle

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

VILLE DE MORBECQUE Compte-rendu de la réunion de Conseil Municipal 27 mai 2010

VILLE DE MORBECQUE Compte-rendu de la réunion de Conseil Municipal 27 mai 2010 VILLE DE MORBECQUE Compte-rendu de la réunion de Conseil Municipal 27 mai 2010 Le 27 mai 2010 à dix-neuf heures, le Conseil Municipal de la Commune dûment convoqué, s est réuni en séance publique à la

Plus en détail

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite Dossier de Presse,,,, Une école indépendante, laïque et gratuite Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole K Une nouvelle chance pour des enfants de pouvoir apprendre dans les meilleures conditions. Ecole

Plus en détail

Réunion Infos Parents Vendredi 19 juin 2015

Réunion Infos Parents Vendredi 19 juin 2015 Réunion Infos Parents Vendredi 19 juin 2015 ALSH été 2015 (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) Lieux: Ecole Françoise Dolto pour les 3/6 ans. Ecole Michel Petrucciani pour les 7/15 ans. Entrées Rue Gustave

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

16 ème Salon du livre de jeunesse à Saint-Germain-lès-Arpajon du 2 au 8 mars 2015 Lettres en jeux

16 ème Salon du livre de jeunesse à Saint-Germain-lès-Arpajon du 2 au 8 mars 2015 Lettres en jeux 16 ème Salon du livre de jeunesse à Saint-Germain-lès-Arpajon du 2 au 8 mars 2015 Lettres en jeux Pour bien préparer sa visite en groupe Quelques impératifs Respecter vos horaires d arrivée et de départ.

Plus en détail

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Références à rappeler : FP/033003555/ROD II Monsieur le Maire, Par lettre du 20 août 2009, vous avez été informé que la Chambre régionale des comptes d Aquitaine

Plus en détail

Résidences du Pays d Auge

Résidences du Pays d Auge Etouvie fait peau neuve AMIENS > PARC D ETOUVIE Résidences du Pays d Auge 1, 3 et 5 place du Pays d Auge / 2 avenue du Périgord Contexte Étouvie : loger les salariés amiénois Etouvie a pris naissance au

Plus en détail

Collège Gustave Courbet. Collège Youri Gagarine. Collège le Village

Collège Gustave Courbet. Collège Youri Gagarine. Collège le Village 20 15 Collège Gustave Courbet Collège Youri Gagarine Collège le Village Découvrez bientôt les modalités pour les séjours familles, parents, enfants, ados... La Rochelle Du 27 avril au 2 mai Pierrefontaines-les-Varans

Plus en détail

Le droit d espérer. Didier Chastagnier

Le droit d espérer. Didier Chastagnier Février 2013 MULHOUSE STRASBOURG COLMAR Notre mission, plus que jamais, grâce à vous: Donner à chaque enfant le droit d être un enfant Le droit d espérer Chers Amis d Action Quartiers C est une joie pour

Plus en détail

Conseil supérieur du logement

Conseil supérieur du logement Conseil supérieur du logement Avis n 010 du 16 janvier 2008 du Conseil supérieur du logement sur le concept du crédit logement inversé. Préambule Le crédit logement inversé («reverse mortgage») est une

Plus en détail

Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette. Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant. Pascale PAULY Accordéon, piano et chant

Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette. Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant. Pascale PAULY Accordéon, piano et chant Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant Pascale PAULY Accordéon, piano et chant Bruno PAULY Guitare et piano Spectacle «traces» Myspace yiddishka.htm Création

Plus en détail

www.ferrières-en-brie.fr Où puis-je m investir? Quelle activité puis je faire sur ma commune?? Comment rencontrer des gens dans ma ville?

www.ferrières-en-brie.fr Où puis-je m investir? Quelle activité puis je faire sur ma commune?? Comment rencontrer des gens dans ma ville? 2013 Comment rencontrer des gens dans ma ville? Quelle activité puis je faire sur ma commune?? Où puis-je m investir? Quel sport puis je pratiquer? www.ferrières-en-brie.fr LOISIRS Ginkgo Club page 1 Les

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

Faciliter la vie quotidienne

Faciliter la vie quotidienne Le guide desseniors Faciliter la vie quotidienne Pour se restaurer Le restaurant Cazalis propose un repas complet fait maison, comprenant entrée, plat, dessert et café servi à table par le personnel de

Plus en détail

LE LIEN VOUVANTAIS. LOTISSEMENT LES JARDINS : NEGOCIATION D UN PRET Autorisation de signature

LE LIEN VOUVANTAIS. LOTISSEMENT LES JARDINS : NEGOCIATION D UN PRET Autorisation de signature LE LIEN VOUVANTAIS FIXATION DES TAUX D IMPOSITION 2015 Afin d aider la Collectivité à fixer le produit attendu au titre de la fiscalité directe locale et à voter les taux d imposition pour le budget primitifs

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

Suzanne Buisson. Centre de loisirs éducatifs maternel PROGRAMME D ACTIVITÉ. Du mercredi 6 novembre au mercredi 18 décembre 2013. L équipe d animation

Suzanne Buisson. Centre de loisirs éducatifs maternel PROGRAMME D ACTIVITÉ. Du mercredi 6 novembre au mercredi 18 décembre 2013. L équipe d animation Centre de loisirs éducatifs maternel Suzanne Buisson L équipe d animation Nicolas FOUBERT, directeur Cindy LEROY, directrice adjointe Groupe des Petits Éliana OSSARD Gwanaël RAMANANTSOA Karima ZAZOUN Groupe

Plus en détail

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Vous le savez, le président Sarkozy et le gouvernement font tout pour faire des économies à l État. On pourrait s en féliciter, sauf que les

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Services aux abonnés. Services. aux abonnés

Services aux abonnés. Services. aux abonnés Services aux abonnés Services aux abonnés Heures d ouverture Bibliothèque 1000, chemin du Plan-Bouchard 450 434-5370 Horaire habituel Lundi au vendredi : 10 h à 21 h Samedi et dimanche : 10 h à 17 h Heures

Plus en détail

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs 27 millions de visiteurs, dont 7 millions d étrangers et 0 millions de Français 44 millions de visiteurs au total pour Paris et sa région Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre Principales nationalités

Plus en détail

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris année européenne du bénévolat et du volontariat le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris du 14 au 20 avril 2011 place de l Hôtel de ville programme Ouvert de 11h à 19h Entrée

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

un droit à défendre Service municipal de l Enfance

un droit à défendre Service municipal de l Enfance Service municipal de l Enfance 4/6 ans 6/1 0 ans 10/14 ans 12/14 ans Vacances pour tous : un droit à défendre Réservations jusqu au 18 Février 2012 au service municipal de l Enfance 10, av. Auguste-Gross

Plus en détail

A propos de l Audit des finances communales

A propos de l Audit des finances communales A propos de l Audit des finances communales (évoqué lors du Conseil municipal de septembre 2014) A la demande de la majorité municipale, un audit a été commandité auprès du cabinet FCL. Les conclusions

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du jeudi 26 01. 2012

Compte-rendu du Conseil Municipal du jeudi 26 01. 2012 Compte-rendu du Conseil Municipal du jeudi 26 01. 2012 Monsieur le Maire, Serge MARTINEZ ouvre la séance à18h 35 et procède à l appel des conseillers. Sont présents : Elus de la majorité M. MARTINEZ Mme

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Communiqué 11ème Carnaval des Alpes à Gap Thème «Les insectes et le potager» Mercredi 29 Février 2012

Communiqué 11ème Carnaval des Alpes à Gap Thème «Les insectes et le potager» Mercredi 29 Février 2012 Communiqué 11ème Carnaval des Alpes à Gap Thème «Les insectes et le potager» Mercredi 29 Février 2012 Le collectif carnaval et la ville de Gap organisent le Carnaval des Alpes le mercredi 29 Février 2012.

Plus en détail

Chers organisateurs de Parcours du Cœur,

Chers organisateurs de Parcours du Cœur, Chers organisateurs de Parcours du Cœur, Que vous soyez un organisateur débutant ou confirmé, la mise en œuvre d un Parcours du Cœur nécessite une bonne organisation pour ne rien oublier. Votre objectif

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE DE L'ACCUEIL JEUNES 11/17 ANS

PROJET PEDAGOGIQUE DE L'ACCUEIL JEUNES 11/17 ANS PROJET PEDAGOGIQUE DE L'ACCUEIL JEUNES 11/17 ANS Le projet pédagogique met en œuvre le projet éducatif de l'organisateur, il en précise les conditions de réalisation dans un document élaboré en concertation

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail