REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR"

Transcription

1 REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR Edition 2012

2 2 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 PREAMBULE... 4 DISPOSITIONS PRELIMINAIRES ET SANCTIONS... 5 ARTICLE 1 - ACCÈS À L IMMEUBLE... 8 Article 2 PARTIES COMMUNES DE L IMMEUBLE ET ALENTOURS... 8 Genéralités... 8 Emménagement, transport de mobilier... 9 Emploi des ascenseurs... 9 Animaux domestiques Alentours de l immeuble (zones vertes, plantations, jardins ) Entretien et surveillance ARTICLE 3 - OCCUPATION DE L HABITATION Occupation effective du bien loué Respect du droit au calme des voisins Litige entre les locataires Propreté et entretien du bien loué Aération et chauffage du logement Ameublement et décoration Animaux domestiques Utilisation des caves et greniers ARTICLE 4 - CALCUL DU LOYER ET DES CHARGES ARTICLE 5 - ACCÈS A L HABITATION ARTICLE 6 - INSTALLATIONS TECHNIQUES Installations sanitaires Gaz... 16

3 3 Entretien et réparations Entretien de l installation de chauffage et de distribution d eau chaude Installation électrique Problèmes techniques liés aux installations mises à la disposition du locataire ARTICLE 7 DECHETS ET ENCOMBRANTS Vélos, poussettes Déchets ménagers et enlèvement des immondices Sécurité et hygiène ARTICLE 8 RESPECT DE L ESTHETIQUE DE L IMMEUBLE Fenêtres et terrasses Emetteurs et antennes ARTICLE 9 - GARAGE ET PARKING LOUES OU MIS A DISPOSITION ARTICLE 10 - ASSURANCES ARTICLE 11 - RESPECT DU RÈGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR ARTICLE 12 - INFORMATIONS PRATIQUES Accessibilité des bureaux de LOREBRU Réclamations et plaintes Valves de l immeuble Etat des lieux d entrée et de sortie Conseil Consultatif des Locataires ARTICLE 13 MODIFICATION DU REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR... 25

4 4 PREAMBULE Le présent Règlement d ordre intérieur (ROI) fait partie intégrante du Contrat de bail. Dès lors, le locataire qui signe un Contrat de bail avec LOREBRU s engage également à respecter le présent ROI, lequel est basé sur les dispositions légales mentionnées ci-après. Le présent texte est un outil que LOREBRU utilisera afin de veiller à la bonne cohabitation de ses locataires et à la bonne tenue de ses immeubles, au même titre qu un bailleur du secteur privé.

5 5 DISPOSITIONS PRELIMINAIRES ET SANCTIONS L occupation d un logement attribué à un locataire enregistré de la Société immobilière de service public (S.I.S.P.) LOGEMENT REGIONAL BRUXELLOIS s.c.r.l. (ci-après en abrégé «LOREBRU») est soumise au respect de règles d ordre public (qui s imposent à tous) : du Code civil (C.C.) en matière de louage d immeuble par bail à loyer de résidence principale, et notamment de : l article 1728 du C.C. qui impose au locataire d une part, d occuper et d utiliser les lieux loués en bon père de famille, et suivant la destination qui lui a été donnée par le bail, et d autre part, de payer le prix du bail aux termes convenus ; l article 1732 du C.C. selon lequel le locataire répond des dégradations ou des pertes qui arrivent pendant sa jouissance, à moins qu'il ne prouve qu'elles aient eu lieu sans sa faute ; l article 1733 du C.C. selon lequel le locataire répond de l'incendie, à moins qu'il ne prouve que celuici se soit déclaré sans sa faute ; l article 1735 du C.C. selon lequel le locataire est tenu des dégradations et des pertes qui arrivent par le fait des personnes de sa maison. du Code Civil en matière de contrats, et notamment de : l article 1134 du C.C. selon lequel : Les conventions légalement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites. Elles ne peuvent être révoquées que de leur consentement mutuel, ou pour les causes que la loi autorise. Elles doivent être exécutées de bonne foi ; l article 1135 du C.C. selon lequel : Les conventions obligent non seulement à ce qui y est exprimé, mais encore à toutes les suites que l'équité, l'usage ou la loi donnent à l'obligation d'après sa nature. de l Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 26 septembre 1996 organisant la location des habitations gérées par la Société du logement de la Région bruxelloise ou par des sociétés immobilières de service public (Moniteur belge du ) (ci-après en abrégé «A.G.R.B.C. du »); du contrat type de bail signé entre parties, dont le modèle est repris à l annexe 3 de l A.G.R.B.C. du précité, qui impose le strict respect du présent R.O.I. Le présent Règlement d Ordre Intérieur (R.O.I.) a été approuvé par le Conseil d Administration de LOREBRU en sa séance du 21 décembre 2011.

6 6 Point 1. Le présent R.O.I. entre en vigueur le 1 er janvier Il annule et remplace tout R.O.I. antérieurement en vigueur. Ce R.O.I. est applicable à tous les locataires des habitations mises en location par LOREBRU. Par locataire il faut entendre le preneur du bail et toutes les personnes qui font partie de son ménage, qui lui rendent visite, qu il accueille ou dont il a la charge. Le présent R.O.I. détermine les conditions pratiques d occupation qui n ont pas été expressément prévues ou définies dans le Contrat de bail. Il en fait partie intégrante. Le locataire est donc tenus de s y conformer. Point 2. Sans préjudice des dispositions prévues au point 3 ci-après, LOREBRU n a pas qualité pour arbitrer les litiges entre locataires. Cet arbitrage relève de la seule compétence de la Justice de Paix et des services de médiation existant. Point 3. En cas de non respect du présent R.O.I. et/ou du Contrat de bail par le locataire, les membres de son ménage, ou les tiers qui leur rendraient visite, le locataire s expose, selon la gravité des faits qui lui sont reprochés, aux actions mentionnées ci-dessous. LOREBRU est libre d opter, selon la gravité et l urgence, pour l action qu il jugera adaptée à la situation : 1. Action purement financière (facturation du coût du nettoyage ou d une remise en état) : Il est expressément convenu qu en cas de manquement constaté aux obligations d entretien et/ou de réparation dans les entrées, escaliers, paliers et autres endroits communs aux locataires des habitations, LOREBRU interviendra d initiative ou sur demande pour y pallier. Les frais résultant de cette intervention seront mis à charge du ou des locataires responsables s ils sont identifiés, ou de l ensemble des locataires de l immeuble concerné si le ou les responsables des salissures ou des dégâts ne sont pas identifiables. En ce qui concerne les parties communes, la communauté des locataires de l immeuble en est en effet solidairement responsable : à défaut d identification de l auteur des dégradations, le coût de la remise en état sera donc reparti à parts égales par habitation (conformément aux articles 28 & 29 1 de l A.G.R.B.C. du ). 2. Avertissement écrit transmis au locataire, avec ou sans entretien préalable avec la Direction de LOREBRU, constituant mise en demeure de réparer, à ses frais, le dommage subi le cas échéant. L avertissement est inscrit dans le dossier du locataire tenu par LOREBRU en vue d être éventuellement soumis à l appréciation du Juge de Paix. En application de la loi de protection de la vie privée le locataire peut se faire produire une copie de son dossier. 3. Congé renon adressé au locataire et mettant fin au bail. - En cas d inexécution fautive présentant une certaine gravité, LOREBRU peut notifier un congé renon, moyennant un préavis motivé de trois mois, au locataire qui ne respecterait pas ses

7 7 obligations découlant du Contrat de bail et du présent R.O.I., le préavis prenant cours à dater du premier jour du mois suivant celui où il a été notifié. - Tout locataire qui, de manière répétée, malgré l envoi d une ou plusieurs mises en demeure par pli recommandé à la poste, soit n aura pas maintenu son habitation, les parties communes ou leurs abords en bon état d entretien et de propreté soit aura occasionné des troubles de jouissance et/ou commis des actes de vandalisme, s exposera à la résiliation du bail. Lorsque le nombre ou la gravité des infractions constatées sera jugé tel que les relations contractuelles sont compromise, LOREBRU signifiera un dernier avertissement au locataire L envoi d un congé renon sera automatique dès que le locataire, qui aura reçu ce dernier avertissement préalable, sera à nouveau en défaut de respecter le présent R.O.I. et/ou le Contrat de bail. - Le congé renon peut être signifié sans préavis au locataire qui aurait commis, ou qui aurait laissé commettre par les membres de son ménage ou les personnes qu il accueille, des atteintes graves à l ordre public, de désordre intolérable, d agressions physiques à l encontre du personnel ou des représentants de LOREBRU.

8 8 ARTICLE 1 - ACCÈS À L IMMEUBLE Le locataire veillera à ce que les portes d accès à l immeuble, des garages et intermédiaires entre les garages et les immeubles soient toujours soigneusement fermées. Le locataire est responsable des faits et gestes des personnes auxquelles il permet l entrée. ARTICLE 2 PARTIES COMMUNES DE L IMMEUBLE ET ALENTOURS Par parties communes, on entend notamment : les paliers, escaliers, cabines d ascenseurs, halls d entrée, espaces verts, couloirs des caves et des greniers, zones de circulation des garages, chemins et allées, GENÉRALITÉS Conformément à la loi sur le tabac, il est strictement interdit de fumer dans les parties communes en intérieur d immeubles. Toutes les dégradations survenues dans les parties communes, notamment au cours des déménagements, seront à charge du locataire responsable. Le locataire doit veiller à ne pas salir les parties communes. En cas de salissure par un locataire (ou par un membre de son ménage, une personne à son service ou un de ses visiteurs) dans les parties communes, le locataire responsable est tenu de les nettoyer immédiatement. A défaut, les frais de nettoyage seront portés à sa charge. Il est interdit d exécuter n importe quel travail ménager autre que le nettoyage des paliers (ex : secouer les paillassons, les tapis, la literie) dans les parties communes de l immeuble ainsi que sur les terrasses et balcons. Il est interdit aux enfants de jouer dans les parties communes. Il est rappelé aux parents que ceux-ci sont responsables des actes de leurs enfants. Les parties communes ne peuvent jamais être occupées à titre privatif. Ces parties communes, et en particulier les entrées, escaliers, paliers, les dégagements, couloirs de caves et emplacements de parking doivent, en tout temps, être libres de tout objet quelconque. Il ne pourra jamais y être déposé, accroché ou placé quoi que ce soit. En cas d accident, ces objets peuvent constituer un grave danger et exposer les contrevenants à des poursuites.

9 9 Tout affichage est interdit dans les parties communes, sauf autorisation écrite de la Direction de LOREBRU. EMMÉNAGEMENT, TRANSPORT DE MOBILIER Les emménagements et les déménagements devront s effectuer par les façades extérieures, par l ascenseur ou par l escalier, sans pour autant bloquer abusivement les ascenseurs, portes d entrée, halls et cages d escaliers. Le locataire sera responsable de tout dégât causé au cours de ceux-ci. Les emménagements et les déménagements sont autorisés uniquement du lundi au samedi entre 8h et 20h afin de préserver la tranquillité dans l immeuble. EMPLOI DES ASCENSEURS Conformément aux dispositions légales, l usage des ascenseurs est interdit aux enfants de moins de 14 ans non accompagnés d un adulte. Le(s) parent(s) ou le(s) personne(s) qui a (ont) la garde des enfants est (sont) seul(s) responsable(s) en cas d accident survenu à la suite du non-respect de cette disposition. Le locataire doit veiller à ne pas salir les ascenseurs. En cas de souillures faites par un locataire (ou par un membre de son ménage, une personne à son service ou un visiteur) dans les ascenseurs, le locataire responsable est tenu de les faire disparaître immédiatement. A défaut, les frais de nettoyage seront portés à sa charge. Les portes d ascenseur ne peuvent jamais être bloquées en position ouverte notamment par le dépôt d objets bloquants ou de neutralisation du détecteur optique et l évacuation de l ascenseur doit se faire en un minimum de temps. Les locataires respecteront la plus stricte discipline afin que toutes les manœuvres indispensables au bon fonctionnement des ascenseurs soient correctement exécutées. Les locataires respecteront scrupuleusement la charge maximale de l ascenseur. L emploi de l ascenseur est formellement interdit en cas d incendie. Le locataire qui constate un fonctionnement irrégulier de l ascenseur est prié d en aviser d urgence la société chargée d entretenir l appareil (le numéro est inscrit dans la cabine de l ascenseur).

10 10 ANIMAUX DOMESTIQUES Seule la détention des animaux domestiques autorisés par les arrêtés communaux et/ou les lois sont permis par le présent règlement. Il est rappelé au locataire que le Règlement communal prévoit que les chiens (hors races interdites par les arrêtés communaux ou les lois) soient tenus en laisse dès que la porte de l habitation privée est franchie. Il est interdit au locataire de permettre à son chien de se soulager dans l immeuble, aux abords des bâtiments, dans les jardins, pelouses, parcs intérieurs, terrasses et parkings. Si tel était le cas (ou si un incident de cet ordre devait survenir), le locataire est tenu de nettoyer immédiatement les souillures afin de ne causer aucun inconvénient aux autres locataires. A défaut, les frais de nettoyage seront portés à charge du locataire responsable. ALENTOURS DE L IMMEUBLE (ZONES VERTES, PLANTATIONS, JARDINS ) Il est strictement interdit de nourrir les pigeons, les chats et autres animaux potentiellement nuisibles sur les terrasses, dans les cours ou espaces verts. Le locataire qui constate la présence de rongeurs (rats, souris, ) ou de vermines (nids de guêpes, cafards, blattes, ) doit en informer le Service technique de LOREBRU. Loisirs dans les espaces verts : Il convient : de ne pas faire de feu dans les espaces verts et sur les terrasses de ne pas faire de bruit de respecter les plantations de ne jeter ni papiers ni déchets de ne pas semer ou planter ni fleurs ni légumes dans les parties communes sauf autorisation écrite de LOREBRU de respecter la signalétique et le code de la route. Les enfants des locataires peuvent jouer dans les aires prévues à cet effet, pendant les heures normales. LOREBRU évacuera les objets abandonnés et déchets présents dans ces zones, les frais d évacuation étant supportés par l ensemble des locataires de l immeuble ou du site, et ce à parts égales par logement.

11 11 ENTRETIEN ET SURVEILLANCE Le personnel d entretien, les concierges et surveillants mandatés par LOREBRU relèvent de son autorité. Il sont tenus de veiller à la bonne tenue des immeubles, d assurer le respect du présent règlement, et de signaler les manquements au locataire concerné et à LOREBRU, toutes les instructions leur étant fournies en ce sens par LOREBRU exclusivement. Ils ne sont donc tenus de suivre que les instructions émanant de LOREBRU, et n ont pas d ordre à recevoir des locataires. Le locataire prendra donc en considération les remarques et les recommandations du personnel d entretien, des concierges et surveillants mandatés par LOREBRU. En cas d incident grave affectant le bon fonctionnement d une des installations techniques, le locataire est tenu d informer sans délai le (la) surveillant(e) ou le (la) concierge, ou à défaut LOREBRU en vue de limiter les dégâts ou d y remédier. Cette intervention ne pourra jamais avoir pour effet de dispenser le locataire de ses responsabilités éventuelles. En dehors des heures de bureau et des heures de travail du (de la) concierge ou surveillant(e), les urgences techniques sont prises en charge par le service externe privé «Oktopus». Pour plus de détail à propos des horaires ou toute modification de ce service, veuillez vous reporter aux affichages présents aux valves de votre immeuble. LOREBRU facturera tout abus. Pour contacter Oktopus : 02/ ARTICLE 3 - OCCUPATION DE L HABITATION OCCUPATION EFFECTIVE DU BIEN LOUÉ Le (la) locataire est tenu(e) d occuper et d utiliser le bien loué en «bon père (ou bonne mère) de famille». Les locaux des logements étant à usage exclusif d habitation à titre de résidence principale, il ne pourra y être exercé aucun artisanat, ni commerce, ni élevage d animaux. Par ailleurs, le locataire est tenu d occuper effectivement le logement.

12 12 RESPECT DU DROIT AU CALME DES VOISINS Le locataire veillera à ce que la tranquillité des voisins et/ou autres occupants de l immeuble ne soit à aucun moment troublée par son comportement, celui des personnes de sa famille, des gens à son service ou de ses visiteurs. Il devra donc apporter une attention particulière : à ne pas faire de travaux et à ne pas déplacer des meubles et objets durant la soirée et la nuit (soit entre 22 heures et 7 heures) ainsi que les dimanches et jours fériés ; à ce que les enfants dont il a la charge ou la garde n utilisent pas de jeux bruyants. Les appareils de radio et de télévision, ainsi que les instruments de musique ne pourront en aucun cas occasionner des troubles aux voisins. A cet effet, les locataires sont tenus d en réduire la puissance sonore avant 7 heures et après 22 heures. Les locataires devront respecter le droit au calme des voisins. LITIGE ENTRE LES LOCATAIRES Seule la Justice de Paix est compétente pour arbitrer les cas de litige entre les locataires. Le locataire peut cependant faire appel à un service de médiation professionnel dont les coordonnées peuvent être fournies par le service social de LOREBRU. PROPRETÉ ET ENTRETIEN DU BIEN LOUÉ Le locataire devra maintenir son habitation et tout ce qui lui est confié du fait de la location en parfait état de propreté et de fonctionnement. Dans tous les cas, le locataire payera les frais résultant des désordres, dommages et dégradations qu il aura causés dans son habitation ainsi qu aux parties communes et pour lesquels il sera identifié ou reconnu comme responsable. Les dégradations volontaires pourront donner lieu à des poursuites judiciaires, indépendamment des frais de réparation qui seront réclamés par LOREBRU.

13 13 AÉRATION ET CHAUFFAGE DU LOGEMENT Afin d éviter les problèmes de condensation, il appartient au locataire d aérer son habitation chaque jour, au minimum 5 minutes le matin et 5 minutes le soir, et de maintenir la température des pièces à 19 minimum toute la journée si les conditions météorologiques l imposent (température extérieure basse, temps humide, etc.),. En cas de dégradations causées par la condensation, la responsabilité du locataire pourrait être engagée. AMEUBLEMENT ET DÉCORATION Les logements doivent être tenus en parfait état d entretien et de réparation. La peinture et/ou la pose de tapisserie des pièces est laissée au soin du locataire et se fera à ses frais et dans les règles de l art. Les châssis ne pourront être repeints. Ils doivent être maintenus propres. Si durant l occupation des lieux, le locataire décore les locaux mis à disposition de couleurs vives, il est tenu, pour l état des lieux de sortie, de remettre le logement dans un état aussi neutre qu à l état des lieux d entrée, notamment au travers de l application d une peinture de même tonalité et de même qualité qu à l origine. La pose d une moquette est autorisée, sous réserve qu elle ne soit pas posée «à plein bain de colle», c est-àdire qu elle ne peut pas être collée sur toute sa surface. La moquette devra être enlevée aux frais du locataire lors de son départ et le recouvrement du sol existant devra être remis en parfait état d origine, constaté à l état des lieux d entrée et ses annexes éventuelles. Toute fixation dans les murs doit se faire proprement aux risques du locataire. Les trous ne pourront être faits ni dans les portes, ni dans les chambranles, ni dans les murs de briques des terrasses, ni dans les châssis. Enfin, ces trous devront être rebouchés avant le départ du locataire et ce, suivant les règles de l art. ANIMAUX DOMESTIQUES Outre ce qui est prévu à l article 2, la présence de maximum deux animaux de compagnie par ménage est tolérée, pour autant qu ils ne constituent aucun trouble par leur présence, leur mauvaise odeur, le bruit qu ils provoquent ou autre, et que les conditions d hygiène soient respectées. Si l animal est source de nuisance sonore, olfactive ou autre, LOREBRU pourrait demander au locataire de se séparer du ou des animaux en cause. Si le locataire ne s y conformait pas, ce fait pourrait constituer un motif susceptible d entraîner la résiliation du bail aux torts du locataire.

14 14 Les animaux perturbateurs et/ou dangereux ne sont pas admis dans le logement. Il est attendu du locataire un comportement responsable vis-à-vis de son ou ses animaux de compagnie. Cela signifie par exemple, pour les chiens, de ne pas encourager leur agressivité ou de les inciter à mordre. UTILISATION DES CAVES ET GRENIERS Les caves et greniers ne peuvent servir ni d espaces de vie ni d atelier même à titre occasionnel ; ces locaux sont destinés exclusivement au dépôt d objets propres et au rangement. Ces lieux doivent restés ordonnées et aucun obstacle ne peut y empêcher d éventuelles interventions techniques. LOREBRU n est pas responsable des dégradations et vols causés aux biens entreposés dans les caves et les greniers. Il est donc conseillé au locataire de veiller à assurer aussi bien le contenu de son logement que de sa cave et/ou de son grenier. En cas d effraction, LOREBRU ne pourra envisager d intervenir pour ce qui concerne la réparation des lieux que moyennant un P.V. de police adressé à son Service technique. ARTICLE 4 - CALCUL DU LOYER ET DES CHARGES Le loyer est adapté chaque année en fonction de certains critères. LOREBRU contactera chaque locataire une fois par an, par écrit, afin de lui réclamer les documents nécessaires au calcul du loyer mensuel sur base réelle. Le locataire est tenu de transmettre les pièces demandées dans les délais requis. A défaut, il s expose à l application de la valeur locative normale du logement (montant maximal) conformément à la règlementation régionale en vigueur. En cas de modification de sa situation familiale, le locataire est tenu de respecter immédiatement et spontanément les obligations découlant du bail. LOREBRU insiste sur le fait que, sauf autorisation écrite (art. 25 du contrat de bail), le logement ne peut être occupé que par des personnes faisant partie du ménage du locataire à la signature du Contrat de bail et renseignées dans la composition du ménage introduite auprès de LOREBRU ou renseignées auprès de LOREBRU en cas de modification. Toute déclaration frauduleuse sera sanctionnée et pourra entrainer la résiliation du contrat de bail.

15 15 Lors de l établissement annuel des charges locatives, dans tous les cas où la responsabilité du locataire est engagée et que des frais sont occasionnés mais que le contrevenant n a pu être identifié, la dépense à répercuter sera portée au compte de l ensemble des locataires concernés, conformément à l article 28 de l Arrêté Gouvernemental de la Région de Bruxelles Capitale du Les locataires pourront s adresser au Service Comptabilité, durant les heures de permanence, pour toute demande d information au sujet du calcul de leur loyer ARTICLE 5 - ACCÈS A L HABITATION Sur simple demande de LOREBRU, le locataire devra donner accès à son habitation aux délégués de LOREBRU ainsi qu à toutes sociétés de service chargées notamment de l entretien, du relevé des compteurs ou autre intervention technique. Par ailleurs, une visite de l habitation pourra être effectuée par un délégué de LOREBRU ou par l autorité de tutelle pour vérifier la bonne exécution des obligations du locataire et l état des lieux loués (voir article 9 du contrat de bail). Si le locataire refuse l accès à son logement après une demande formulée par LOREBRU ou n y donne aucune suite, LOREBRU se fera appel aux autorités compétentes. En cas d incident pouvant occasionner des dégradations dans l immeuble et pour tout cas de force majeure, l accès à un logement - inaccessible suite à l absence d un locataire ou pour toute autre cause - sera permise à un délégué de LOREBRU accompagné d un policier et d un serrurier. Le locataire devra supporter, sans indemnité, les inconvénients normaux qui pourraient résulter de toute réparation décidée par LOREBRU.

16 16 ARTICLE 6 - INSTALLATIONS TECHNIQUES INSTALLATIONS SANITAIRES Les appareils installés dans les habitations sont toujours mis à disposition en bon état. Ils seront en tout état de cause essayés et vérifiés avant toute mise à disposition des lieux et tout défaut de fonctionnement éventuel est signalé à l état des lieux d entrée. Les appareils installés ne peuvent être modifiés par le locataire sauf autorisation écrite préalable de LOREBRU. Le locataire veillera à tester les installations nécessitant un raccordement électrique, et avertira sans délai le Service technique de LOREBRU en cas de problème. D une manière générale, tout emploi d acide est interdit pour l entretien des appareils, des installations sanitaires et des canalisations. Il est interdit d évacuer par les tuyaux d évacuation, les sterfputs et le WC (y compris dans les caves ou les garages) des huiles, des graisses ou tout autre produit ou objet qui risquent de les obstruer. LOREBRU veille à un entretien périodique des colonnes verticales d évacuation des eaux usées et des chambres de visite ou sterfput. Le dépôt normal de graisse est nettoyé aux frais des locataires de l immeuble. Tout bouchon formé dans les tuyaux d évacuation des eaux usées sera enlevé par les soins de LOREBRU, et les frais de ces travaux seront mis à charge du locataire responsable ou de l ensemble des locataires concernés si le responsable ne peut être identifié. Sauf extrême urgence, aucune opération de débouchage sur les colonnes verticales ne peut être effectuée par le locataire. Les canalisations alimentant les appareils sanitaires, tant en eau chaude que froide, sont munies de robinets d arrêt permettant la mise hors circuit individuelle de celles-ci. Les occupants des logements veilleront à maintenir lesdits robinets en bon état de fonctionnement en les manipulant au moins une fois par mois. Le locataire doit veiller à fermer les vannes de son compteur d eau et de gaz avant toute absence de plus de 24 heures pour éviter toute fuite pendant l inoccupation des lieux. A défaut, la responsabilité du locataire sera engagée, notamment si la compagnie d assurance refuse de couvrir le risque en raison d un manque de prévoyance de la part du locataire. GAZ La majorité des habitations est raccordée au gaz.

17 17 Chaque prise est fermée par un robinet d arrêt hermétique agréé. L installation ne pourra être modifiée de façon quelconque sans autorisation expresse et écrite de LOREBRU. LOREBRU décline toute responsabilité en cas de modification à l installation effectuée sans autorisation écrite préalable. En cas de départ, cette installation devra être remise dans son état d origine, conformément à l état des lieux d entrée. L installation de gaz doit être utilisée conformément à la réglementation en vigueur. Il est donc strictement interdit d utiliser des bonbonnes de gaz ou des poêles à pétrole. ENTRETIEN ET RÉPARATIONS Le locataire ne pourra pas effectuer de travaux sans l accord préalable et écrit de LOREBRU (excepté pour les interventions de base, faisant partie du menu entretien à charge du locataire et précisées dans la Documentation technique à l usage des locataires remise en début de bail). Conformément à l article 1754 du Code civil, toutes les réparations et dépenses d entretien dites locatives sont à charge du locataire. Cette liste des réparations locatives ou de menu entretien ne reprend pas tous les cas rencontrés. Les réparations et entretiens à charge du locataire devront faire l objet d une intervention immédiate en «bon père de famille» (voir le résumé de ces travaux dans la Documentation technique). LOREBRU, quant à elle, entretiendra la chose louée de telle sorte qu elle soit conforme à sa destination locative et supportera les frais résultant des grosses réparations telles que les réparations aux toitures, aux gouttières, aux murs, aux cheminées, aux façades, aux canalisations et égouts, aux ascenseurs, à l exception des réparations engendrées par la faute du locataire, ou suite à des actes de vandalisme. Tout problème technique doit être signalé immédiatement au Service technique de LOREBRU, conformément aux modalités du bail (article 7 : Obligation d entretenir et de réparer). LOREBRU délivre au locataire une attestation de notification. Le Service technique de LOREBRU détermine si les réparations sont à la charge de LOREBRU ou du locataire et signifie sa décision au locataire dans le meilleur délai. Si le locataire souhaite qu une intervention soit effectuée par l intermédiaire de LOREBRU, il introduit une demande auprès de LOREBRU. Si l intervention est à la charge de LOREBRU, ce travail sera traité selon son degré d urgence et les disponibilités de la régie du Service technique ou par un sous-traitant. LOREBRU met en place un système de

18 18 suivi des interventions techniques qui comporte un degré de priorité et accuse réception de la demande d intervention du locataire. ENTRETIEN DE L INSTALLATION DE CHAUFFAGE ET DE DISTRIBUTION D EAU CHAUDE L entretien de l installation de chauffage est géré uniquement par l entreprise désignée par LOREBRU. L accès au logement devra être autorisé au délégué de la firme chargée de procéder : à l entretien et/ou à la réparation de la chaudière lorsque les logements en sont équipés ; au relevé des calorimètres et des compteurs d eau chaude et froide dans les logements qui en sont équipés. Etant donné que chaque visite est annoncée par courrier au locataire, tout déplacement supplémentaire du délégué de la firme en question sera facturé au locataire absent, ou à celui qui n aurait pas autorisé l accès aux lieux. Pour des motifs de sécurité, le locataire doit veiller à ne pas encombrer la chaufferie, même si celle-ci est individuelle. L usage des bonbonnes de gaz et des chauffages d appoint au pétrole est strictement interdit. INSTALLATION ÉLECTRIQUE Le locataire ne pourra pas modifier son installation électrique. Il est interdit de placer des fusibles d un ampérage supérieur à ceux pouvant être utilisés sur un circuit qui est calculé en fonction de la section des fils. Il est par ailleurs également interdit de «ponter» des fusibles brûlés ainsi que de faire usage d électricité des parties communes pour son usage privé. Dans les caves, il ne peut être placé aucune prise. De plus, l alimentation électrique de la lampe ne peut pas être utilisée pour raccorder un appareil. LOREBRU décline toute responsabilité en cas d installation ou de modification à l installation effectuée sans autorisation écrite préalable.

19 19 PROBLÈMES TECHNIQUES LIÉS AUX INSTALLATIONS MISES À LA DISPOSITION DU LOCATAIRE Le locataire doit immédiatement avertir le Service technique de LOREBRU de tout problème technique ou autre survenant dans le logement ou l immeuble ainsi que de tout mauvais fonctionnement des installations mises à sa disposition. Il devra donc, pour ce faire, donner accès à son logement dans les meilleurs délais au délégué de LOREBRU ou aux corps de métier chargés des réparations. Dans le cas contraire, sa responsabilité sera engagée et les frais de réparation lui seront facturés. Il en sera de même pour tout déplacement supplémentaire qui serait rendu nécessaire en cas d absence du locataire ou de son refus de donner accès à son logement. ARTICLE 7 DECHETS ET ENCOMBRANTS VÉLOS, POUSSETTES Dans les immeubles pourvus d un local pour vélos, celui-ci peut-être utilisé pour ranger uniquement les vélos et voitures pour enfants. Une clef de ce local est remise au locataire qui en fait la demande auprès de la concierge et doit être restituée lors de l état des lieux de sortie. Aucun véhicule à moteur ou autre objet quelconque ne peut être rangé dans ce local sauf autorisation expresse et écrite (chaise pour personnes handicapées par exemple). Ces locaux devront être maintenus constamment fermés à clé. Le dépôt des poussettes et vélos se fera sous responsabilité du locataire. Tout dépôt de n importe quel autre objet est interdit dans ces locaux, et reste sous la responsabilité de son propriétaire qui en supportera les conséquences. LOREBRU se réserve le droit de faire évacuer tout encombrant aux frais du locataire contrevenant ou, à défaut d identification de ce dernier, de l ensemble des locataires concernés, et ce à part égale par logement.

20 20 DÉCHETS MÉNAGERS ET ENLÈVEMENT DES IMMONDICES Aucun objet de rebut ni sac d immondices ne peut être déposé dans les parties communes de l immeuble (paliers, locaux compteurs, couloirs des caves, entrée de l immeuble, jardins, pelouses, parkings), ni entreposé sur les terrasses des logements. LOREBRU fera évacuer les déchets ménagers et immondices abandonnés dans l immeuble aux frais du locataire concerné ou, en l absence d identification du locataire responsable, de l ensemble des locataires concernés de l immeuble, et ce, à part égale par logement. Pour les sites de Neder-Over-Hembeek, Brabançonne et Derby, équipés de conteneurs à poubelles, la seule obligation du locataire est de déposer ses poubelles dans le premier conteneur disponible : les déchets tels que les cartons peuvent être déposés tels quels dans les containers jaune, les bidons et flacons, bouteilles en plastiques propres peuvent être déposées directement dans les containers bleus ; les autres déchets doivent impérativement être contenu dans un sac blanc réglementaire et fermé selon les prescriptions de l Agence «Bruxelles Propreté». Pour tous les autres sites, le locataire est tenus obligatoirement d emballer ses immondices exclusivement dans les sacs en plastique réglementaires vendus dans le commerce, et ce aux endroits prescrits et selon les journées et heures déterminées par la commune ou à tout autre endroit spécifique à la nature des déchets tel que les parcs à conteneurs. Lesdits sacs doivent être fermés et ne peuvent peser plus que le poids réglementaire. Dans tous les cas, le locataire devra se conformer aux instructions qui lui seront données par le (la) concierge ou le (la) surveillant(e) de son bâtiment ou le délégué de LOREBRU pour tout ce qui concerne le dépôt des immondices. Pour les objets encombrants, il est obligatoire de contacter le service des enlèvements spéciaux de l Agence «Bruxelles-Propreté» (numéro vert gratuit : 0800/981.81). On rappelle que Bruxelles-Propreté effectue un enlèvement gratuit de 2 m 3 2x fois par an sur rendez-vous. Il est rappelé que depuis le 1 er janvier 2010, les locataires doivent se conformer aux obligations régionales en matière de tri sélectif. SÉCURITÉ ET HYGIÈNE Il ne pourra être établi dans l immeuble (y compris dans les caves, greniers et garages) aucun dépôt de matières dangereuses, inflammables, explosives, insalubres ou incommodantes. Le locataire devra veiller à ce qu il ne soit déposé, dans les caves, aucune matière ou denrée susceptibles d entrer en décomposition. Le locataire ne pourra scier, fendre ou casser du bois dans l immeuble.

REGLEMENT INTERIEUR 3 ème étage - bâtiment A Du Guesclin

REGLEMENT INTERIEUR 3 ème étage - bâtiment A Du Guesclin REGLEMENT INTERIEUR 3 ème étage - bâtiment A Du Guesclin PREAMBULE En application des objectifs de soutien aux arts visuels et aux musiques actuelles, un espace mutualisé de travail est ouvert par la Ville

Plus en détail

Conditions Générales. Télécharger. Site Internet : http://caping-arclusaz.fr. Mail : campingarclusuaz@orange.fr. Article 1 : Durée du séjour

Conditions Générales. Télécharger. Site Internet : http://caping-arclusaz.fr. Mail : campingarclusuaz@orange.fr. Article 1 : Durée du séjour Conditions Générales Télécharger Site Internet : http://caping-arclusaz.fr Mail : campingarclusuaz@orange.fr Article 1 : Durée du séjour Le locataire signataire du présent contrat conclu pour une durée

Plus en détail

Résidence du Valboyer Règlement intérieur 04.2012 1/6

Résidence du Valboyer Règlement intérieur 04.2012 1/6 Association d entraide Anne de Melun RÉSIDENCE DU VALBOYER 2, rue du Valboyer Baugé 49150 BAUGE EN ANJOU 02 41 89 81 51 02 41 89 00 94 valboyer@annedemelun.fr Résidence du Valboyer Règlement intérieur

Plus en détail

Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse

Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse REGLEMENT INTERIEUR 2015 D UTILISATION DES SALLES COMMUNALES DE LEROUVILLE Adopté par le Conseil Municipal par délibération n 58 du 16

Plus en détail

CONTRAT DE BAIL DE RESIDENCE SECONDAIRE - PAGE 1/6

CONTRAT DE BAIL DE RESIDENCE SECONDAIRE - PAGE 1/6 CONTRAT DE BAIL DE RESIDENCE SECONDAIRE - PAGE 1/6 Bail de résidence autre que principale (pied à terre, résidence secondaire, ) Bail de résidence secondaire entre (nom(s), prénom(s), adresse, raison sociale,

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières PRESENTATION L hôtel d entreprises est une structure d accueil temporaire destiné aux entreprises en création ou en phase de croissance,

Plus en détail

Ceci est un exemple de contrat de bail, qui comprend tous les éléments importants devant être inclus. Contrat de bail. Mr. et/ou Mme :...

Ceci est un exemple de contrat de bail, qui comprend tous les éléments importants devant être inclus. Contrat de bail. Mr. et/ou Mme :... Exemple de contrat de bail Ceci est un exemple de contrat de bail, qui comprend tous les éléments importants devant être inclus. pour résidence principale Contrat de bail Entre Mr. et/ou Mme :... Domicilié(s)

Plus en détail

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur / Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la règlementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement?

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement? ENTRETIEN & RÉPARATIONS Qui paie quoi dans votre logement? Qui paie quoi dans votre logement? Peinture, papier peint sur murs et plafonds Peinture sur les portes palières et huisseries L entrée Un évier

Plus en détail

CHAPITRE QUATRIÈME DROITS ET OBLIGATIONS DES COPROPRIÉTAIRES

CHAPITRE QUATRIÈME DROITS ET OBLIGATIONS DES COPROPRIÉTAIRES REGLEMENT DE COPROPRIETE DE LA RESIDENCE OPALE 19/48 CHAPITRE QUATRIÈME DROITS ET OBLIGATIONS DES COPROPRIÉTAIRES ARTICLE 14 : USAGE DES "PARTIES COMMUNES" 1 e ) Chacun des copropriétaires, pour la jouissance

Plus en détail

Règlement intérieur. I - Conditions générales. 1. Conditions d admission et de séjour

Règlement intérieur. I - Conditions générales. 1. Conditions d admission et de séjour MODÈLE TYPE DE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES TERRAINS DE CAMPING OU DE CARAVANAGE AINSI QUE DES PARCS RÉSIDENTIELS DE LOISIRS I - Conditions générales 1. Conditions d admission et de séjour Règlement intérieur

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU ENTRE : Monsieur le Maire, agissant es-qualité en vertu des délibérations du 25 septembre 2014 et du 24 octobre 2013, Désigné ci-après

Plus en détail

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES L ensemble des règles définies ci-après constitue le Règlement Intérieur du Centre nécessaire à sa bonne marche et à la satisfaction

Plus en détail

Guide simplifié du locataire

Guide simplifié du locataire mais assez complêt Guide simplifié du locataire OBLIGATIONS ET CONSEILS EN MATIÈRE D ENTRETIEN DE VOTRE LOGEMENT Nous voulons vous aider à récupérer votre dépôt de garantie LOGICIEL DE GESTION LOCATIVE

Plus en détail

HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec. RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc.

HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec. RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc. HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc. 1. Entretien du logement L entretien normal du logement est aux frais de l occupant.

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION / MISE À DISPOSITION D UN ENDROIT DE CAMP OU DE WEEKEND EN BELGIQUE

CONTRAT DE LOCATION / MISE À DISPOSITION D UN ENDROIT DE CAMP OU DE WEEKEND EN BELGIQUE À photocopier en deux exemplaires À remplir et à signer par le responsable du groupe et le propriétaire Quand? Le plus tôt possible pour garantir la réservation du lieu À conserver : Un exemplaire pour

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX Entre les soussignés : La Ville de Noyon, représentée par son Maire en exercice, Monsieur Patrick DEGUISE, dûment habilité à cet effet par délibération du conseil

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE D EMPLACEMENT AU CAMPING DOMAINE DE MEPILLAT (soumis au décret 93-39) ANNEE 2015

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE D EMPLACEMENT AU CAMPING DOMAINE DE MEPILLAT (soumis au décret 93-39) ANNEE 2015 CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE D EMPLACEMENT AU CAMPING DOMAINE DE MEPILLAT (soumis au décret 93-39) ANNEE 2015 Entre les soussignés : Ci après dénommé l EXPLOITANT, SARL ECV Le petit Mépillat 01560 Saint

Plus en détail

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur /Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la réglementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS D après la loi n 89-462 du 6 juillet 1989 (JO 08/07 /89) modifiée par la loi du 21 juillet 1994 (JO 24/07/94) Le présent contrat de location est composé: d'une première

Plus en détail

DOMAINE «ENVIRONNEMENT EXTERNE»

DOMAINE «ENVIRONNEMENT EXTERNE» DOMAINE «ENVIRONNEMENT» DOMAINE : ENVIRONNEMENT EMPLOI-REPERE : EMPLOYE(E) D ENTRETIEN ET PETITS TRAVAUX (A) HOMME-FEMME TOUTES MAINS (A) Les conditions de réalisation de l intervention (lieu, équipements,

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. RESIDENCE AURORE 38, rue des Caves du Roi 92310 SEVRES

LIVRET D ACCUEIL. RESIDENCE AURORE 38, rue des Caves du Roi 92310 SEVRES LIVRET D ACCUEIL RESIDENCE AURORE 38, rue des Caves du Roi 92310 SEVRES TABLE DES MATIERES 1. ACCUEIL... 3 2. USAGES DES PARTIES PRIVATIVES... 3 2.1 Utilisation des canalisations des eaux usées et des

Plus en détail

Vous pouvez vous rendre directement à son bureau ou lui laisser un message sur son répondeur.

Vous pouvez vous rendre directement à son bureau ou lui laisser un message sur son répondeur. 1 VOS INTERLOCUTEURS Gérard, votre gérant ou Votre gestionnaire Je suis votre interlocuteur privilégié au quotidien! Vous pouvez vous rendre directement à son bureau ou lui laisser un message sur son répondeur.

Plus en détail

Conditions générales de location à quai du bateau ORCA

Conditions générales de location à quai du bateau ORCA Conditions générales de location à quai du bateau ORCA Le PROPRIETAIRE dénommé Hubert MARTY loue au client identifié au formulaire de location, le bateau de plaisance identifié audit formulaire. Cette

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION D UNE CHAMBRE MEUBLEE Place Léopold, 10 à 5000 NAMUR

CONTRAT DE LOCATION D UNE CHAMBRE MEUBLEE Place Léopold, 10 à 5000 NAMUR CONTRAT DE LOCATION D UNE CHAMBRE MEUBLEE Place Léopold, 10 à 5000 NAMUR Entre les parties soussignées : Rhode Invest sa Avenue des Chalets, 16 BE-1180 Bruxelles BCE 0433 013 047 info@belkot.be Représentée

Plus en détail

MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER

MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER (recommandé par l Union Luxembourgeoise des Consommateurs - ULC) CONTRAT-TYPE DE BAIL Entre les soussignés: Nom: Prénom(s): demeurant à: dénommé(e) ci-après le «bailleur»,

Plus en détail

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS : annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ CAS DE FIGURE Le propriétaire des locaux frappés d un arrêté de police tenu à l obligation

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D HEBERGEMENT DU TRIANON DE LA MUTUELLE DES FONCTIONNAIRES (MDF)

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D HEBERGEMENT DU TRIANON DE LA MUTUELLE DES FONCTIONNAIRES (MDF) REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D HEBERGEMENT DU TRIANON DE LA MUTUELLE DES FONCTIONNAIRES (MDF) I PREAMBULE : Article 1 Objet et champ d application 1.1 La MDF organise, sur le site du Centre d Hébergement

Plus en détail

Règlement d ordre intérieur du CV5

Règlement d ordre intérieur du CV5 Règlement d ordre intérieur du CV5 Tables des matières 1. Bienvenue! 2. Note sur le présent règlement 3. Où se trouve quoi? 4. Provision de déménagement 5. Sécurité 6. Appel de secours 7. Evacuation des

Plus en détail

Le guide du locataire

Le guide du locataire Le guide du locataire 1 L ARRIVÉE dans votre logement LE CONTRAT DE LOCATION Le contrat de location ou bail est un document essentiel. Il définit les droits et obligations du locataire et du bailleur.

Plus en détail

Maison des Arts et Métiers Allée Pierre de Coubertin Apt 33400 TALENCE CONTRAT DE RESIDENCE UNIVERSITAIRE

Maison des Arts et Métiers Allée Pierre de Coubertin Apt 33400 TALENCE CONTRAT DE RESIDENCE UNIVERSITAIRE 1 Maison des Arts et Métiers Allée Pierre de Coubertin Apt 33400 TALENCE NOM Prénom Date et lieu de naissance : CONTRAT DE RESIDENCE UNIVERSITAIRE Ce contrat est régi par la loi 89-462 du 6 juillet 1989

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX RESIDENCES CONVENTIONNEES DU CROUS D AIX-MARSEILLE

REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX RESIDENCES CONVENTIONNEES DU CROUS D AIX-MARSEILLE REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX RESIDENCES CONVENTIONNEES DU CROUS D AIX-MARSEILLE L étudiant qui habite un logement en résidence conventionnée gérée par le C.R.O.U.S. est considéré comme un sous-locataire

Plus en détail

COMMUNE DE MOLENBEEK-SAINT-JEAN REGLEMENT RELATIF AUX BUREAUX PRIVES DE TELECOMMUNICATION ET AUX MAGASINS DE NUIT

COMMUNE DE MOLENBEEK-SAINT-JEAN REGLEMENT RELATIF AUX BUREAUX PRIVES DE TELECOMMUNICATION ET AUX MAGASINS DE NUIT COMMUNE DE MOLENBEEK-SAINT-JEAN REGLEMENT RELATIF AUX BUREAUX PRIVES DE TELECOMMUNICATION ET AUX MAGASINS DE NUIT Art. 1 er. Le présent règlement règle une matière visée par les articles 117 et 119 de

Plus en détail

FOYER DES JEUNES TRAVAILLEURS C.C.A.S Ville d Avranches 15 rue du Jardin des Plantes 50300 AVRANCHES 02.33.58.06.54 E mail : fjt@avranches.

FOYER DES JEUNES TRAVAILLEURS C.C.A.S Ville d Avranches 15 rue du Jardin des Plantes 50300 AVRANCHES 02.33.58.06.54 E mail : fjt@avranches. FOYER DES JEUNES TRAVAILLEURS C.C.A.S Ville d Avranches 15 rue du Jardin des Plantes 50300 AVRANCHES 02.33.58.06.54 E mail : fjt@avranches.fr REGLEMENT INTERIEUR Préambule Le Foyer des Jeunes Travailleurs

Plus en détail

Meublé de Tourisme 5 étoiles

Meublé de Tourisme 5 étoiles Villard-DessOus F 74230 MANIGOD 45 51 37.00 N / 6 21 10.90 E Meublé de Tourisme 5 étoiles Arrêté Préfectoral 201202-T-694 du 29/02/2012 CONTRAT de LOCATION SAISONNIERE Le présent contrat de location saisonnière

Plus en détail

foire aux questions conseils à l intention des propriétaires et des locataires «Réponses aux questions les plus fréquentes...»

foire aux questions conseils à l intention des propriétaires et des locataires «Réponses aux questions les plus fréquentes...» conseils à l intention des propriétaires et des locataires foire aux questions «des consommateurs en confiance des collectivités en sécurité» «Réponses aux questions les plus fréquentes...» Mon propriétaire

Plus en détail

CONTRAT DE RESERVATION

CONTRAT DE RESERVATION Camping des Ecrins Avenue Pierre sainte 05120 L'ARGENTIERE LA BESSEE tél : 04.92.23.03.38 fax : 04.92.23.09.89 site :www.camping-les-ecrins.com e.mail :contact@camping-les-ecrins.com 1) Dénomination du

Plus en détail

CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS LA MILESSE

CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS LA MILESSE CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS DE LA MILESSE Règlement intérieur, relatif à l utilisation des salles CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS - RUE DES JONQUILLES LA MILESSE - TEL / 02 43 25 59.56 Ce règlement

Plus en détail

ARIEGE AZIMUTH Conditions Générales de ventes

ARIEGE AZIMUTH Conditions Générales de ventes ARIEGE AZIMUTH Conditions Générales de ventes Les présentes conditions de vente entrent en vigueur à compter 1er janvier 2014 jusqu au 31 décembre 2014. Elles annulent et remplacent toutes autres conditions

Plus en détail

Contrat de bail général pour logements

Contrat de bail général pour logements Contrat de bail général pour logements 1. Parties au contrat 1.1 Bailleresse/ bailleur Prénom, nom: Adresse: NPA, localité: Téléphone: E-mail: Représenté(e) par: 1.2 Locataire Prénom, nom: Adresse: NPA,

Plus en détail

FOYER INTERNATIONAL REGLEMENT INTERNE

FOYER INTERNATIONAL REGLEMENT INTERNE FOYER INTERNATIONAL REGLEMENT INTERNE PRESENTATION Depuis 1902, l Association d Ecogia, institution d inspiration chrétienne, exploite, à Genève, un foyer à l enseigne «Foyer International». Celui-ci accueille

Plus en détail

Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg

Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg Logements pour étudiant(e)s Varis 5/7/9, 1700 Fribourg RÉGIE ESTUDIANTINE DE L UNIVERSITÉ DE FRIBOURG Rue de l Hôpital 4, 1700 Fribourg, tél. (026) 300 73 13 1 Situation des bâtiments Transports publics

Plus en détail

RÈGLEMENTS DOMAINE DYNASTIE APDD= Association des Propriétaires du Domaine Dynastie. MISE À JOUR 24 JUILLET 2010.

RÈGLEMENTS DOMAINE DYNASTIE APDD= Association des Propriétaires du Domaine Dynastie. MISE À JOUR 24 JUILLET 2010. RÈGLEMENTS DOMAINE DYNASTIE APDD= Association des Propriétaires du Domaine Dynastie. MISE À JOUR 24 JUILLET 2010. Arbres -Il est défendu de planter des clous ou d abîmer les arbres de quelques façons que

Plus en détail

LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE

LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE LOTISSEMENTS TRANSACTIONS GESTION DE BIENS - SYNDIC DE COPROPRIETES LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE DEFINITIONS LA COPROPRIETE La copropriété est l organisation de l ensemble immobilier répartie

Plus en détail

IL A ÉTÉ CONVENU CE QUI SUIT :

IL A ÉTÉ CONVENU CE QUI SUIT : GUIDE DE L HÉBERGEMENT ET DU LOGEMENT L occupant hébergé Ci-après désigné par les mots «L occupant hébergé» IL A ÉTÉ CONVENU CE QUI SUIT : CONDITIONS PARTICULIERES Article 1 - Objet de la convention La

Plus en détail

Entretien du logement

Entretien du logement Entretien du logement Le locataire s engage à tenir les lieux loués en parfait de la location. CONSEILS D ENTRETIEN UTILISATION DES FENÊTRES ET BALCONS Il est interdit de planter des arbres (manguier,

Plus en détail

REPRESENTACION PERMANANTE DE ESPAÑA ANTE LA UNION EUROPEA

REPRESENTACION PERMANANTE DE ESPAÑA ANTE LA UNION EUROPEA CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES SERVICE D ENTRETIEN DES LOCAUX DE LA REPRESENTATION (BRUXELLES) 1. LOCAUX À ENTRETENIR Les bâtiments à nettoyer sont ceux situés : Bd. du Régent 50 à 1000 Bruxelles:

Plus en détail

Bail de location d un emplacement de stationnement

Bail de location d un emplacement de stationnement Soumis aux dispositions des articles 1709 et suivants du Code civil Entre les soussignés : Propriétaire bailleur : Nom et prénom : Demeurant : Téléphone / E-mail : Dénommé(s) ci-après «BAILLEUR», (au singulier)

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE Entre les soussignés, M., Mme, Mlle (nom, prénom)... né le...à... demeurant... désigné(s) ci-après le bailleur et M., Mme, Mlle (nom, prénom)... né le...à... demeurant...

Plus en détail

HORAIRES D OUVERTURE :

HORAIRES D OUVERTURE : Tel : 04 90 82 82 81 Fax : 04 90 82 82 83 E-Mail : location@sudimmo-avignon.fr LE GUIDE DU LOCATAIRE HORAIRES D OUVERTURE : Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h30 Le samedi de 9h30 à

Plus en détail

RESIDENCE VASCO DE GAMA rues Vasco de Gama, Lecourbe, Desnouettes 75015 - PARIS

RESIDENCE VASCO DE GAMA rues Vasco de Gama, Lecourbe, Desnouettes 75015 - PARIS RESIDENCE VASCO DE GAMA rues Vasco de Gama, Lecourbe, Desnouettes 75015 - PARIS Edition Aout 2015 BIENVENUE! 1 La résidence que vous rejoignez est celle de plus de 360 copropriétaires et locataires. Beaucoup

Plus en détail

page 1 sur 5 mise à jour le 09/12/2010 BON SEJOUR EN FRANCE CONDITIONS de RESERVATION

page 1 sur 5 mise à jour le 09/12/2010 BON SEJOUR EN FRANCE CONDITIONS de RESERVATION page 1 sur 5 mise à jour le 09/12/2010 BON SEJOUR EN FRANCE CONDITIONS de RESERVATION SARL BON SEJOUR EN FRANCE ci-après dénommée BSEF, 14, rue de l Abbaye, 17740 Sainte-Marie de Ré immatriculée au RCS

Plus en détail

Contrat de Location de locaux vacants non meublés à usage d habitation principale

Contrat de Location de locaux vacants non meublés à usage d habitation principale Contrat de Location de locaux vacants non meublés à usage d habitation principale (Loi n 89-462 du 6 juillet 1989 modifiée par la loi n 94-624 21 juillet 1994) Entre les soussignés M., Mme, Mlle né le

Plus en détail

SOMMAIRE. Bienvenue dans votre logement... 3 Une équipe à votre service... 4

SOMMAIRE. Bienvenue dans votre logement... 3 Une équipe à votre service... 4 LIVRET DU LOCATAIRE SA HLM Les Cités Cherbourgeoises - Résidence Charcot-Spanel - BP 115-50100 CHERBOURG-OCTEVILLE Tél : 02 33 87 66 00 - Fax : 02 33 53 51 70 - Courriel : info@sahlmcc.com - Site : www.sahlmcc.com

Plus en détail

Contrat de sous-location d appartement

Contrat de sous-location d appartement Contrat de sous-location d appartement 1. Parties au contrat 1.1 Locataire principal(e) Prénom, nom: Adresse: NPA, localité: Téléphone: E-mail: Représenté(e) par: 1.2 Sous-locataire Prénom, nom: Adresse:

Plus en détail

Conditions de Réservation

Conditions de Réservation Conditions de Réservation Caution : bracelet pour la piscine et les activités + carte de la barrière : 100. Taxe de séjour : 0.50 par pers. /nuit (à partir de 12 ans). Frais de réservation : 25 (maximum

Plus en détail

Conditions générales

Conditions générales Conditions générales Article 0 Conditions générales Etant donné que RELI opère dans un environnement commercial, technologique et règlementaire qui change constamment, RELI peut toujours adapter les présentes

Plus en détail

LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE. Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive.

LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE. Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive. LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive. Moderne et pratique, nous remplaçons définitivement l'envoi traditionnel

Plus en détail

Check-list «Déménagement» 1

Check-list «Déménagement» 1 Check-list «Déménagement» 1 1 Sur le modèle de la Checkliste "Umzug" de Schweizerischer Mieterinnen- und Mieterverband Le plus tôt possible Examiner le nouveau contrat de location, éventuellement le faire

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY Préambule Le présent règlement intérieur s applique aux salles municipales suivantes : - Salle de l Orangerie... 180 personnes debout, 150 assises -

Plus en détail

Contrat de bail pour appartements de vacances meublés/ maisons de vacances meublées à usage privé (3 mois max.)

Contrat de bail pour appartements de vacances meublés/ maisons de vacances meublées à usage privé (3 mois max.) Contrat de bail pour appartements de vacances meublés/ maisons de vacances meublées à usage privé (3 mois max.) Données sur le partie contractantes Bailleur Nom/prénom... Adresse... NPA/localité... Portable.

Plus en détail

les chambres et parties communes sont situées sur l ensemble du 1 étage de la maison

les chambres et parties communes sont situées sur l ensemble du 1 étage de la maison (semi) colocation VILLENEUVE D ASCQ cité scientifique 4 cantons quatre cantons lille Sainghin en Mélantois Bouvines Templeuve Cysoing Anstaing Louvil Gruson Chéreng Péronne en Mélantois colocations location

Plus en détail

Des engagements quotidiens pour le mieux-vivre ensemble!

Des engagements quotidiens pour le mieux-vivre ensemble! RÈGLEMENT INTÉRIEUR Complétant les conditions générales et particulières du contrat de location Des engagements quotidiens pour le mieux-vivre ensemble! Être locataire de l office, c est respecter un ensemble

Plus en détail

Livret d'accueil. du locataire. Bienvenue chez Aube Immobilier et la SIABA

Livret d'accueil. du locataire. Bienvenue chez Aube Immobilier et la SIABA Livret d'accueil du locataire Bienvenue chez Aube Immobilier et la SIABA Charte du locataire Respecter certaines règles élémentaires pour faciliter les relations de bon voisinage, tel est l objectif de

Plus en détail

Espace Babylone. Au cœur de Paris, un lieu pour. Formation Comité de direction Conseil Assemblée Conférence Réunion. 91, Rue de Sèvres, 75006 Paris

Espace Babylone. Au cœur de Paris, un lieu pour. Formation Comité de direction Conseil Assemblée Conférence Réunion. 91, Rue de Sèvres, 75006 Paris Espace Babylone Au cœur de Paris, un lieu pour Formation Comité de direction Conseil Assemblée Conférence Réunion 91, Rue de Sèvres, 75006 Paris Réservations Les demandes de disponibilité de salles peuvent

Plus en détail

Assemblée Générale des Etudiants de Louvain Rue des Wallons, 67, 1348 Louvain-la-Neuve 010/450.888 www.aglouvain.be

Assemblée Générale des Etudiants de Louvain Rue des Wallons, 67, 1348 Louvain-la-Neuve 010/450.888 www.aglouvain.be Conditions Générales de Location de la Salmigondis Art. 1. Destination des lieux Cette salle est destinée aux activités culturelles étudiantes ne dépassant pas 80 décibels, telles qu expositions, représentations

Plus en détail

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX Exécution de prestations de nettoyage de locaux administratifs situés : - site n 1 : 24 rue des Ingrains 36022 CHATEAUROUX - site n 2 : 10 rue d Olmor 36400 LA CHATRE Critères

Plus en détail

Contrat de Location Saisonnière Meublée

Contrat de Location Saisonnière Meublée THIERRY COSTE 970 CHEMIN DE LA RIBIERE 84170 MONTEUX TEL : 06 23 92 64 64 Contrat de Location Saisonnière Meublée Conditions générales et particulières Page 1 sur 9 Conditions générales Article 1 : Prise

Plus en détail

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] :

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] : CONTRAT DE LOCATION (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986) LOCAUX MEUBLES A USAGE

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

En cas d absence de gérant sur votre résidence, vous pouvez contacter :

En cas d absence de gérant sur votre résidence, vous pouvez contacter : 01 Vos interlocuteurs contacts LE GÉRANT Je suis votre interlocuteur privilégié au quotidien Votre gérant, c est votre 1 er interlocuteur. Vous pouvez le contacter pour toute information technique ou liée

Plus en détail

Table des matières TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes)

Table des matières TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes) Table des matières (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes) SOMMAIRE... 1390 INTRODUCTION... 1392 TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) SECTION 1 : LES CHARGES LOCATIVES

Plus en détail

Livret d'accueil. du locataire. Bienvenue chez Aube Immobilier et la SIABA

Livret d'accueil. du locataire. Bienvenue chez Aube Immobilier et la SIABA Livret d'accueil du locataire Bienvenue chez Aube Immobilier et la SIABA Charte du locataire Respecter certaines règles élémentaires pour faciliter les relations de bon voisinage, tel est l objectif de

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION STUDIO - 1er Etage - 6 RUE DES LINGOTS

CONTRAT DE LOCATION STUDIO - 1er Etage - 6 RUE DES LINGOTS CONTRAT DE LOCATION STUDIO - 1er Etage - 6 RUE DES LINGOTS ENTRE LES SOUSSIGNES, CDH Hosting Service 42 rue Washington 75008 PARIS ; ci-après dénommé(e) «Le Bailleur» ET Monsieur et/ou Madame «Vacancier»

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. Le règlement intérieur est partie intégrante du contrat et vaut engagement contractuel.

CONTRAT DE LOCATION. Le règlement intérieur est partie intégrante du contrat et vaut engagement contractuel. CONTRAT DE LOCATION LA FOLIE Partant du constat double que l Espace de la plage laisse peu de place à l intimité et que la vision de la mer est permanente, le créateur de la FOLIE, Yann Falquerho, décide

Plus en détail

REGLEMENT D UTILISATION DES ESPACES OU SALLES DE LA DIRECTION DU PARC PHOENIX DIRECTION DU PARC PHOENIX

REGLEMENT D UTILISATION DES ESPACES OU SALLES DE LA DIRECTION DU PARC PHOENIX DIRECTION DU PARC PHOENIX REGLEMENT D UTILISATION DES ESPACES OU SALLES DE LA DIRECTION DU PARC PHOENIX R E G L E M E N T D U T I L I S A T I O N D E S E S P A C E S O U S A L L E S Page 1 Depuis sa création le Parc Phoenix, qui

Plus en détail

Le loyer pour l intégralité du séjour est du à l arrivée dans l appartement.

Le loyer pour l intégralité du séjour est du à l arrivée dans l appartement. Nos Conditions Générales 1. Usage de l appartement L appartement est loué à usage exclusif d habitation et ce à titre provisoire. Le locataire, préalablement à sa réservation, déclare que la réservation

Plus en détail

Contrat de location saisonnière. Entre les soussignés : Il a été convenu d'une location saisonnière pour la période du au

Contrat de location saisonnière. Entre les soussignés : Il a été convenu d'une location saisonnière pour la période du au Entre les soussignés : Nom : Monsieur et Madame Amouroux Prénom : Josiane Adresse : Lieu dit «la serre «- Dénommé le bailleur d une part, et : Nom : Prénom : Adresse : Dénommé le locataire d autre part,

Plus en détail

Contrat de bail de bureau

Contrat de bail de bureau Contrat de bail de bureau CONTRAT DE BAIL DE BUREAU 2/8 Entre les soussignés : Madame... domiciliée à..... (adresse complète), Et/ou Monsieur..., domicilié à..... (adresse complète), agissant en qualité

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Salle des fêtes

REGLEMENT INTERIEUR Salle des fêtes REGLEMENT INTERIEUR Salle des fêtes 1 : LOCATION des locaux, RESERVATION : - La location de la salle polyvalente se fait de la manière suivante : - A la réservation, signature du contrat de location et

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. , désigné ci-après «le locataire». ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT ET DESIGNATION DES LOCAUX ET DES EQUIPEMENTS

CONTRAT DE LOCATION. , désigné ci-après «le locataire». ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT ET DESIGNATION DES LOCAUX ET DES EQUIPEMENTS Entre CONTRAT DE LOCATION Monsieur Mauret Claude, «Martissan», 82110 Cazes-Mondenard, R.C.S. Montauban 413 084 476 ; désigné ci-après «le bailleur», ET (Nom et adresse du locataire), désigné ci-après «le

Plus en détail

L HABITATION JEMEPPIENNE SCRL

L HABITATION JEMEPPIENNE SCRL L HABITATION JEMEPPIENNE SCRL L Habitation Jemeppienne : règlement général de location Page 1 Le présent règlement est destiné à favoriser un climat d harmonie et de respect mutuel dans les résidences

Plus en détail

CONTRAT DE BAIL. Entre les soussignés : Le présent bail a été conclu aux conditions suivantes : Article 1 : OBJET DU BAIL

CONTRAT DE BAIL. Entre les soussignés : Le présent bail a été conclu aux conditions suivantes : Article 1 : OBJET DU BAIL CONTRAT DE BAIL (Le cas échéant) Par l intermédiaire de l Agence Entre les soussignés : NOM, Prénom : Date et lieu de naissance : Adresse : N de téléphone : Dénommé ci-après «le bailleur», d une part,

Plus en détail

CONVENTION DE LOCATION

CONVENTION DE LOCATION CONVENTION DE LOCATION ANNEXE PROJET ENTRE LES SOUSSIGNES : HABITAT SUD DEUX SEVRES» dont le siège est à NIORT, 8 Rue François Viète, représenté par son Directeur Général, Monsieur Philippe VARENNE, Et,

Plus en détail

SIEEOM GRISOLLES & VERDUN Président : M. Denis ROGER. Règlement d attribution et d utilisation des contenants pour la collecte en porte-à-porte

SIEEOM GRISOLLES & VERDUN Président : M. Denis ROGER. Règlement d attribution et d utilisation des contenants pour la collecte en porte-à-porte SIEEOM GRISOLLES & VERDUN Président : M. Denis ROGER siège social : Mairie de Verdun-sur-Garonne services : Quai de Transfert Place de la Mairie 350, chemin de la Fraysse 82 600 Verdun-sur-Garonne 82 170

Plus en détail

Salles Municipales du Vellein Avenue du Driève 38090 VILLEFONTAINE

Salles Municipales du Vellein Avenue du Driève 38090 VILLEFONTAINE SERVICE ACCUEIL/GESTION DES SALLES Affaire suivie par : Maryvonne Mens Tél. 04 74 96 00 00 Tél. Astreinte technique : 06 60 05 52 15 Tél. Visite/Etat des lieux : 06 35 38 64 27 Règlement intérieur Salles

Plus en détail

Un logement en bon état d usage, de confort et d entretien

Un logement en bon état d usage, de confort et d entretien Un logement en bon état d usage, de confort et d entretien PROPRIÉTAIRE ou LOCATAIRE vous avez des obligations VOUS AVEZ SIGNÉ UN BAIL. CE CONTRAT DE LOCATION, RENFORCÉ PAR LES DISPOSITIONS LÉGALES, PRÉCISE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (C.C.T.P.)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (C.C.T.P.) Marchés de fourniture de services relevant de l article 28 du Code des marchés publics CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (C.C.T.P.) OBJET : Service de nettoyage de bureaux de la MSA de la Corse

Plus en détail

CONDITION DE LOCATION, RECONDUCTION, RESILIATION,

CONDITION DE LOCATION, RECONDUCTION, RESILIATION, NOTICE D INFORMATION PREALABLE A L INSTALLATION D UNE RESIDENCE MOBILE DE LOISIRS A L ANNEE Vu le décret n 2014-138 du 17 février 2014 et de l arrêté correspondant, applicable au 01/04/2014, Cette notice

Plus en détail

dossier technique La Maison 03 20 47 28 35 / www.lamaison.pro

dossier technique La Maison 03 20 47 28 35 / www.lamaison.pro 1 SOMMAIRE Présentation... 3 Plan du rez-de-chaussée... 4 Descriptif du rez-de-chaussée... 5 Plan du 1er étage... 6 Descriptif du 1er étage... 7 Nos options... 8 Règlement général... 9 Moyens d accès...

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! sommaire Entrée et cuisine... p.- Pièce à vivre... p.- Salle de bain, wc... p.- Immeuble collectif... p. Maison individuelle...

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts. Prévention incendie

Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts. Prévention incendie Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts Prévention incendie Risques d incendie dans les garages et parkings couverts Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DE LA MAISON DES ASSOCIATIONS

REGLEMENT GENERAL DE LA MAISON DES ASSOCIATIONS REGLEMENT GENERAL DE LA MAISON DES ASSOCIATIONS 1. Objet de la maison des associations. La maison des associations est un lieu de développement et de soutien de la vie associative. Elle doit permettre

Plus en détail

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ...

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ... Contrat de location Soumis au titre Ier de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986 LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION

Plus en détail

Pack préventions. Conseils de prévention et de sécurité. Economiser l énergie. Vivre dans son logement. Formalités administratives

Pack préventions. Conseils de prévention et de sécurité. Economiser l énergie. Vivre dans son logement. Formalités administratives plan de cohésion sociale Pack préventions Rechercher un logement Formalités administratives Vivre dans son logement Economiser l énergie Conseils de prévention et de sécurité Titre Sommaire Rechercher

Plus en détail

DOSSIER Technique de l'exposant. 20 e. congrès français de rhumatologie. 2 3 4 5 Décembre 2007

DOSSIER Technique de l'exposant. 20 e. congrès français de rhumatologie. 2 3 4 5 Décembre 2007 DOSSIER Technique de l'exposant 20 e congrès français de rhumatologie 2 3 4 5 Décembre 2007 P2 P3 / P4 P5 / P6 P7 P8 P9 P10 P11 / P12 P13 INFORMATIONS GÉNÉRALES ADRESSES UTILES STANDS ÉQUIPÉS PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu.

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. Vous êtes victime ou responsable d un dégât des eaux? Pas de panique. Dans la majorité des cas, ces

Plus en détail

mode d'emploi Contrat de location saisonnière d un appartement à la montagne

mode d'emploi Contrat de location saisonnière d un appartement à la montagne mode d'emploi Contrat de location saisonnière d un appartement à la montagne Quand utiliser ce modèle? Pour la location saisonnière d un logement situé à la montagne (un appartement, un chalet, ). Le logement

Plus en détail

Conditions pour la location de matériel de chantier (Les présentes conditions ont été élaborées par des délégations de VSBM et SBI/SSE)

Conditions pour la location de matériel de chantier (Les présentes conditions ont été élaborées par des délégations de VSBM et SBI/SSE) Conditions pour la location de matériel de chantier (Les présentes conditions ont été élaborées par des délégations de VSBM et SBI/SSE) 1. Généralités Les conditions énoncées ci-après sont valables pour

Plus en détail

LES HABITATIONS DU FLEUVE RUES MARIE-CHAPELIER ET FRANÇOISE-GARNIER QUÉBEC. RÈGLEMENT DE L IMMEUBLE Un Toit En Réserve de Québec inc.

LES HABITATIONS DU FLEUVE RUES MARIE-CHAPELIER ET FRANÇOISE-GARNIER QUÉBEC. RÈGLEMENT DE L IMMEUBLE Un Toit En Réserve de Québec inc. LES HABITATIONS DU FLEUVE RUES MARIE-CHAPELIER ET FRANÇOISE-GARNIER QUÉBEC RÈGLEMENT DE L IMMEUBLE Un Toit En Réserve de Québec inc. Table des matières RÈGLEMENT D IMMEUBLE 1 1. MAINTIEN D UN MILIEU DE

Plus en détail