Conférence de presse du Conseil d Etat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence de presse du Conseil d Etat"

Transcription

1 Conseil d Etat CE Staatsrat SR Conférence de presse du Conseil d Etat Programme gouvernemental et plan financier Hôtel cantonal, 28 novembre 2012

2 Une période intense pour le Conseil d Etat Plusieurs chantiers stratégiques menés en parallèle et interdépendants Plan de mesures structurelles > Travaux démarrés > Discussions ces prochains mois > Mise en consultation > Grand Conseil en automne 2013 > Adopté par le Grand Conseil en novembre 2012 Budget 2013 Programme gouvernemental et plan financier > Présenté aujourd hui > Grand Conseil en décembre 2012 > Devra être partiellement adapté après plan de mesures structurelles 2

3 Un travail interdirectionnel Un programme de travail pour la législature > Les conditions-cadre > Les 7 défis > Le plan financier Une publication accessible à tous > Deux versions linguistiques distinctes > Illustrations originales de Ludovic Hartmann > Accessible sur > Tirage: 1150 en français / 550 en allemand > Remis aux membres du Grand Conseil pour prise de connaissance 3

4 Un enjeu majeur La plus importante croissance démographique de Suisse > Entre et nouveaux habitants chaque année > Exigences croissantes en matière de services (publics notamment) > Besoins importants en matière de scolarité, de formation, de prise en charge des aînés, de transports et de services en tous genres > Jeunes formés dans le canton: recherche d emplois qualifiés sur le territoire > Expansion des zones métropolitaines voisines Solde naturel Solde migratoire international Solde migratoire intercantonal Total 4

5 Les idées fortes Les objectifs > Maîtriser la croissance > Assurer l équilibre financier > Favoriser la durabilité Les moyens > Modernisation > Optimisation > Consolidation 5

6 Défi n o 1: Consolider nos infrastructures pour répondre à la forte croissance démographique Directeur de l aménagement, de l environnement et des constructions 6

7 Défi n o 1: Consolider nos infrastructures pour répondre à la forte croissance démographique Adapter l aménagement du territoire à la croissance de la population > habitants en 2014 > Poursuivre la mise en œuvre et la pérennisation de la nouvelle loi sur l aménagement du territoire > Loi sur le régime de compensation > Maîtriser le développement des communes > Augmenter les chances de réalisation des plans d aménagement locaux > Révision totale du Plan directeur cantonal > Forme d habitat à privilégier > Intégration des agglomérations > Politique foncière active > Sites stratégiques > Loi sur le sous-sol > Utilisation parcimonieuse des sols et des sous-sols 7

8 Défi n o 1: Consolider nos infrastructures pour répondre à la forte croissance démographique Densifier l offre fribourgeoise en transports publics > Poursuite de l amélioration du réseau > Mise en œuvre de la 2 ème étape du RER > Planification des étapes de développement ultérieur > Aménagement de gares permettant une desserte à la demi-heure à destination du centre cantonal > Chaîne de transport avec les lignes d autobus 8

9 Défi n o 1: Consolider nos infrastructures pour répondre à la forte croissance démographique Moderniser les infrastructures routières > Révision de la loi sur les routes > Poursuite de l assainissement des carrefours dangereux > Réseau pistes cyclables > Protection contre le bruit > Assainissement passages à niveau Poursuivre les grands chantiers routiers > Ouverture du pont de la Poya à la circulation en 2014 > Priorisation des projets de routes de contournement 9

10 Défi n o 1: Consolider nos infrastructures pour répondre à la forte croissance démographique Mettre en œuvre la stratégie pour la société à watts > Stratégie cantonale adoptée en 2009 > Mise en œuvre de la loi cantonale sur l énergie > Exemplarité des collectivités publiques > Courant labellisé «Naturemade Star» pour les bâtiments de l Etat > Certification énergétique des bâtiments > Conventions d objectifs avec gros consommateurs > Préparer la sortie du nucléaire > Lancement des réflexions Low carbon society (bluefactory) 10

11 Défi n o 1: Consolider nos infrastructures pour répondre à la forte croissance démographique Améliorer la protection des ressources naturelles et des bases de la vie > Mise en œuvre de la loi sur les eaux > Poursuite du traitement des sites pollués et avancement de l assainissement de la décharge de la Pila > Mise en œuvre de la loi sur la protection de la nature et du paysage > Espace de vie suffisant pour les différentes espèces > Accompagner l agriculture dans ses efforts visant à préserver l eau, l air, le sol et la biodiversité > Réduction des charges en nitrates > Lutte contre l érosion > Mise en œuvre politique agricole > Gestion forestière proche de la nature et protection des sols 11

12 Défi n o 2: Développer une politique de formation favorisant l insertion des jeunes et des adultes dans un monde professionnel exigeant Directrice de l instruction publique, de la culture et du sport 12

13 Défi n o 2: Développer une politique de formation favorisant l insertion des jeunes et des adultes dans un monde professionnel exigeant Réviser le cadre légal et organisationnel de l enseignement obligatoire et du secondaire 2 > Effectifs à la hausse: 2 ème année d école enfantine et évolution démographique > Révision de la loi scolaire > Actualisation de la loi sur l enseignement secondaire supérieur (LESS) > Constructions > Collège Gambach > Agrandissement Collège du Sud > Espaces supplémentaires Collège Ste Croix > Réalisation du projet HarmAdminEcoles (HAE) > Gestion administrative et pilotage stratégique des écoles > Centre de maintenance des écoles (CME) 13

14 Défi n o 2: Développer une politique de formation favorisant l insertion des jeunes et des adultes dans un monde professionnel exigeant Mettre en œuvre le concept cantonal de l enseignement des langues étrangères > Intensification des mesures et orientations existantes > Nouvelles propositions > Sensibilisation précoce > Anglais depuis la 5 ème primaire > Portfolio des langues > Séquences d enseignement dans la langue partenaire > Classes bilingues au CO > Améliorer les conditions d enseignement 14

15 Défi n o 2: Développer une politique de formation favorisant l insertion des jeunes et des adultes dans un monde professionnel exigeant Promouvoir l intégration dans les écoles des élèves ayant des besoins éducatifs particuliers > Concept cantonal de pédagogie spécialisée > Mesures à l intention des jeunes de 0 à 20 ans ayant des besoins particuliers de formation Faciliter l insertion professionnelle des jeunes en difficulté > Répondre à la situation tendue sur les places d apprentissage > Poursuite du renforcement de l orientation professionnelle > Projet «Case management Formation professionnelle» 15

16 Défi n o 2: Développer une politique de formation favorisant l insertion des jeunes et des adultes dans un monde professionnel exigeant Promouvoir et organiser la filière de formation des enseignants et enseignantes > Assurer la relève > Renforcer la Haute école pédagogique (HEP-PHFR) aux plans structurel et organisationnel > Institutionnaliser la collaboration HEP-Université (positionnement de la formation) Positionner les hautes écoles (HE) > Développement de collaborations entre les HE au niveau fédéral (concordat) > Valoriser l apport des HE à l innovation, au tissu économique et à la société civile > Modification de la loi sur l Université > Loi sur la HES-SO Fribourg: intégration des 4 HES fribourgeoises > Constructions (HEdS-HEF-TS, Plateau de Pérolles, Tour Henri) 16

17 Défi n o 2: Développer une politique de formation favorisant l insertion des jeunes et des adultes dans un monde professionnel exigeant Renforcer la place de la recherche > Renforcement de la recherche (appliquée et fondamentale) > Acquisition de la direction d un pôle national de recherche > Participation accrue aux projets européens > Développement de nouvelles collaborations > avec les entreprises > avec Agroscope Encourager l acquisition et le maintien des compétences de base des adultes > Combler les lacunes de ceux qui n ont pu accéder à une formation du secondaire 2 > Chèque formation: partenariat avec les entreprises employant du personnel non qualifié > Adaptation de la loi sur la formation des adultes (LFAd) > Orientation professionnelle des adultes > Validation des acquis 17

18 Défi n o 3: Encourager l innovation et le transfert technologique afin de promouvoir une croissance qualitative Directeur de l économie et de l emploi 18

19 Défi n o 3: Encourager l innovation et le transfert technologique afin de promouvoir une croissance qualitative Assurer la relève professionnelle > Accessibilité pour tous à l offre de formation professionnelle > Pallier la pénurie de personnel qualifié > Renforcer > l encadrement > la mobilité des jeunes > les partenariats Favoriser la création de nouvelles entreprises > Recherche orientée entreprises: consolider l interface écoles/entreprises > Développer et restructurer les outils existants (TT-FR, Fri up, PST-FR, Fonds à l innovation ) > BlueFactory 19

20 Défi n o 3: Encourager l innovation et le transfert technologique afin de promouvoir une croissance qualitative Créer un parc technologique et d innovation (bluefactory) > Concrétisation de la politique d innovation du canton > Collaboration avec la ville de Fribourg > Vitrine pour les start-up fribourgeoises > Lieu d implantation pour de nouvelles sociétés technologiques exogènes > Site d innovation au niveau technologique, artistique et sociétal > Bilan carbone neutre des bâtiments: unique en Suisse 20

21 Défi n o 3: Encourager l innovation et le transfert technologique afin de promouvoir une croissance qualitative Favoriser le développement des entreprises fribourgeoises et l implantation de nouvelles entreprises > Soutenir la création d entreprises et le développement de nouveaux produits et services > Qualité des conditions-cadre > Outils adaptés à l évolution fiscale internationale > Garantir l attractivité dans une situation internationale très compétitive > Promotion exogène internationale: collaboration avec des structures supra cantonales (GGBa, OSEC, etc.) > Evaluation objective des retours sur investissement au sein de collaborations intercantonales > Développement régional au travers de la NPR 21

22 Défi n o 3: Encourager l innovation et le transfert technologique afin de promouvoir une croissance qualitative Réaliser le programme de mise en œuvre de la politique régionale > Réalisation de la stratégie d innovation du canton > Créer des conditions cadres favorables à un développement économique intégré dans une démarche de développement durable > Développement touristique préservant l environnement Permettre la création d emplois à haute valeur ajoutée > Poursuite de la stratégie High Tech in the Green > Eviter l exil des cerveaux et la transformation du canton en cité-dortoir > Améliorer et construire des infrastructures > Offrir des postes de travail de qualité sur sol fribourgeois 22

23 Défi n o 3: Encourager l innovation et le transfert technologique afin de promouvoir une croissance qualitative Positionner Fribourg comme un acteur clef de la filière agroalimentaire en Suisse > Garantir des conditions-cadre favorables à l activité agricole > Adaptation des prestations de formation à Grangeneuve pour accompagner la réforme de la Politique agricole > Développer des synergies avec les partenaires de la formation et de la recherche > Accompagnement du transfert Agroscope ALP Liebefeld vers Posieux Concrétiser la Vision 2030 du tourisme fribourgeois > 3 axes prioritaires > Sensibilisation de la population et des prestataires touristiques > Amélioration de l offre touristique fribourgeoise > Intégration de l offre sur le plan interrégional, voire intercantonal > Intégration de l offre dans un véritable réseau professionnel du tourisme 23

24 Défi n o 4: Consolider la cohésion sociale et la qualité de vie dans un contexte de forte expansion Directrice de la santé et des affaires sociales 24

25 Défi n o 4: Consolider la cohésion sociale et la qualité de vie dans un contexte de forte expansion Adapter l offre de soins aux enjeux sociétaux > Gérer l augmentation de la population et son vieillissement > Action indispensable pour gérer les coûts et assurer la qualité des soins > Promouvoir un hôpital fribourgeois concurrentiel entre les deux hôpitaux universitaires des cantons voisins > Améliorer l organisation des urgences pré-hospitalières > Élaborer et mettre en œuvre un concept cantonal de soins palliatifs Préserver et promouvoir la santé de la population fribourgeoise > Elaboration d un plan cantonal de promotion de la santé mentale > Extension du programme Poids corporel sain aux enfants en âge de scolarité > Plans cantonaux d action Alcool et Tabagisme > Coordination de la prise en charge des personnes souffrant d addiction > Réorganisation de la médecine scolaire (FRIMESCO) > Redéfinition de la politique dentaire scolaire 25

26 Défi n o 4: Consolider la cohésion sociale et la qualité de vie dans un contexte de forte expansion Concrétiser le projet Senior+ > Finalisation du concept global et élaboration du plan d action > Travaux pour l élaboration d une loi cadre sur la personne âgée > Constitution des bases légales pour la future politique fribourgeoise dans le domaine des personnes âgées > Amélioration du dispositif actuel pour tenir compte des besoins croissants de la population âgée > Renforcer les services de soins et d aide à domicile > Développer l accueil dans les foyers de jour et les courts séjours > Coordination entre les différents acteurs 26

27 Défi n o 4: Consolider la cohésion sociale et la qualité de vie dans un contexte de forte expansion Intégrer les personnes en situation de handicap et lutter contre la pauvreté > Mise en œuvre du plan stratégique en faveur des personnes en situation de handicap > Elaboration d une loi sur la personne en situation de handicap > Elaboration et publication du premier rapport régulier sur la pauvreté > Moyens supplémentaires pour renforcer la prévention contre l endettement > Nouvelles lignes stratégiques contre l augmentation du chômage de longue durée 27

28 Défi n o 4: Consolider la cohésion sociale et la qualité de vie dans un contexte de forte expansion Consolider les lignes stratégiques de la politique familiale > Généralisation du principe «un enfant, une allocation» > Allocations familiales pour les indépendants > Prestations complémentaires pour les familles modestes avec enfants > Soutien à la création de places de crèches et à l augmentation de la capacité de l accueil extrascolaire > Nouvelle stratégie cantonale dans le domaine de l enfance et la jeunesse > Meilleur soutien à la contribution des familles aux soins de leurs proches > Programme Paysages éducatifs en Suisse > Lutte contre la violence au sein du couple et de la famille > Plan pour l égalité au sein de l administration cantonale 28

29 Défi n o 4: Consolider la cohésion sociale et la qualité de vie dans un contexte de forte expansion Elaborer un concept global d intégration des migrants > Programme global cantonal d intégration > Développement de l accueil et de l information des personnes nouvellement arrivées > Soutenir l apprentissage des langues > Poursuite du projet Communes Sympas > Projet Ecole + Promouvoir la compréhension entre les communautés religieuses > Suivi des communautés religieuses > Contacts avec les Eglises reconnues sur le territoire cantonal > Rencontre avec les autres communautés religieuses 29

30 Défi n o 5: Adapter la politique de sécurité et la justice à l évolution de la société Directeur de la sécurité et de la justice 30

31 Défi n o 5: Adapter la politique de sécurité et la justice à l évolution de la société Organiser la justice en tenant compte de l évolution de la société > Réflexions sur les structures du Pouvoir judiciaire: > Création d un seul Tribunal pénal cantonal > Juges itinérants > Regroupement régional des offices de poursuites > Examen de l opportunité d une gestion par enveloppe budgétaire > Adaptations de certaines dispositions mises en œuvre suite à la nouvelle Constitution cantonale > Application de la nouvelle loi cantonale sur la protection de l enfant et de l adulte 31

32 Défi n o 5: Adapter la politique de sécurité et la justice à l évolution de la société Adapter les structures de détention à l évolution des besoins > Suivi des détenus souffrant de problèmes psychiques: > Etudier la possibilité de créer une institution spécialisée dans l exécution des mesures thérapeutiques institutionnelles sur le site de Bellechasse > Refonte complète de la loi sur les Etablissements de Bellechasse > Amélioration des conditions de détention et de travail des détenus à la Prison centrale > Cour de promenade > Réaménagement des ateliers > Surveillance électronique dans le cadre du concordat intercantonal 32

33 Défi n o 5: Adapter la politique de sécurité et la justice à l évolution de la société Mettre en œuvre la nouvelle politique de lutte contre la criminalité > 6 domaines prioritaires pour la lutte contre la criminalité > Lutte contre la violence (gratuite, contre les pouvoirs publics, dans les manifestations sportives, domestique) > Lutte contre les bandes organisées > Lutte contre le trafic de stupéfiants > Lutte contre les chauffards > Lutte contre le travail au noir > Lutte contre les incivilités > Adaptation du concept de sécurité de proximité au vu de l évolution de la criminalité > Renforcement des effectifs de la Police cantonale > Construction du nouveau bâtiment de la Police cantonale 33

34 Défi n o 5: Adapter la politique de sécurité et la justice à l évolution de la société Améliorer les outils de gestion de la protection de la population > Révisions législatives > Protection civile > Police du feu > Assurance des bâtiments contre l incendie > Approche intégrée dans le domaine des dangers naturels > Mise sur pied de l organe de conduite sanitaire > Préparation aux situations extraordinaires > Finalisation des cartes des dangers naturels > Mise à jour des standards > Entretien des forêts protectrices > Règlement d utilisation des produits chimiques (application du droit fédéral) > Prévention des morsures par les chiens 34

35 Défi n o 5: Adapter la politique de sécurité et la justice à l évolution de la société Organiser la sécurité alimentaire de l étable à la table > Contrôles couvrant toutes les étapes «de l étable à la table» > Regroupement du Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (SAAV) sur un seul site > Intégration du canton de Fribourg au réseau des cantons romands pour les tâches de contrôles en droit alimentaire et vétérinaire > Utilisation des compétences des autres cantons > Spécialisations propres (résidus, micropolluants, nanotechnologie) 35

36 Défi n o 6: Cultiver l identité fribourgeoise et optimiser le fonctionnement des institutions Directrice des institutions, de l agriculture et des forêts 36

37 Défi n o 6: Cultiver l identité fribourgeoise et optimiser le fonctionnement des institutions Consolider notre vocation de «canton pont» > Dynamiser la politique des relations extérieures selon le slogan «Un canton fort dans une Suisse occidentale consolidée» > Meilleure prise en compte des intérêts fribourgeois dans la politique fédérale et intercantonale > Plus grande ouverture à l Europe et au monde: renforcement des échanges > Mise en œuvre de la loi sur l aide au développement et l aide humanitaire Elaborer et mettre en œuvre un concept de promotion de l image de Fribourg > Promouvoir et consolider l image d un canton dynamique, orienté vers les nouvelles technologies, partisan du développement durable > Augmenter la «présence» de Fribourg à l extérieur du canton > Fédérer les actions de promotion des acteurs fribourgeois > Partenariat public-privé > Intégration du projet Fribourgissima 37

38 Défi n o 6: Cultiver l identité fribourgeoise et optimiser le fonctionnement des institutions Promouvoir notre politique culturelle et nos traditions > Encouragement de projets de création avec haut potentiel de qualité > Promotion des musiques actuelles > Mise à jour et promotion des traditions vivantes du canton > Archives de l Etat: nouvelle législation et extension > Extension de la Bibliothèque cantonale et universitaire > Concours d architecture pour le Musée d histoire naturelle 38

39 Défi n o 6: Cultiver l identité fribourgeoise et optimiser le fonctionnement des institutions Favoriser le sport comme élément de l identité fribourgeoise > Mettre en œuvre le concept cantonal du sport comme référence pour la promotion du sport > Veiller à la sécurité dans le sport: > Contrôle de la qualité de l activité physique à l école > Soutien aux nouvelles infrastructures aquatiques: natation obligatoire dans les écoles rendue possible > Soutien aux manifestations sportives, en particulier la Fête fédérale de lutte et de jeux alpestres Estavayer 2016 > Généralisation du programme Sport-Art-Formation > Etude de la revalorisation du camp du Lac-Noir sous forme d infrastructures sportives 39

40 Défi n o 6: Cultiver l identité fribourgeoise et optimiser le fonctionnement des institutions Encourager la compréhension entre les communautés linguistiques > Améliorer les compétences de la population et des collaborateurs (-trices) de l Etat dans la langue partenaire > Mise en œuvre de la loi fédérale sur les langues (soutien aux cantons plurilingues) > Mise en œuvre du concept cantonal d apprentissage des langues à l école (voir défi no 2) Renforcer la place des communes comme premier niveau des institutions cantonales > Désenchevêtrement des tâches entre l Etat et les communes > Encouragement aux fusions de communes > Renforcer leur autonomie, l accroissement de leurs capacités et l accomplissement efficace de leurs tâches > Introduction d un nouveau modèle comptable harmonisé 40

41 Défi n o 6: Cultiver l identité fribourgeoise et optimiser le fonctionnement des institutions Optimiser le fonctionnement des structures territoriales > Adapter les structures à l évolution démographique et aux nouveaux modes de gestion et de gouvernance > Redéfinir le rôle et le statut des préfets > Adapter le mode d élection au Grand Conseil à la jurisprudence du Tribunal fédéral Définir un cadre légal de gouvernance des entreprises publiques > Réglementer de manière distincte les différents aspects se rapportant à la gouvernance des entreprises publiques > Représentation de l Etat > Forme de ses participations > Gestion du contrôle 41

42 Défi n o 7: Assurer l équilibre des finances cantonales et poursuivre la modernisation de la gouvernance publique Directeur des finances 42

43 Défi n o 7: Assurer l équilibre des finances cantonales et poursuivre la modernisation de la gouvernance publique Assurer l équilibre des finances cantonales > Voir plan financier Développer la cyberadministration comme outil de prestation de service (e-fr) > Simplifier l interaction des citoyen(ne)s avec l administration cantonale > Politique et schéma directeur de la cyberadministration > Mise en place progressive d un guichet unique et personnalisé répondant aux besoins de l usager > Prestations en ligne > Remplacer progressivement le papier par les documents électroniques > E-voting > Sécurité 43

44 Défi n o 7: Assurer l équilibre des finances cantonales et poursuivre la modernisation de la gouvernance publique Poursuivre une politique du personnel proactive > Rester un employeur attrayant: fonctions à haute valeur ajoutée > Amélioration de l offre en formation continue et de l employabilité > Nouveau concept d évaluation des prestations du personnel de l Etat > Mobilité du personnel de l Etat et gestion des carrières > Informatisation de la gestion des ressources humaines > Care management (gestion des conflits et prévention du harcèlement) Développer et appliquer le concept de médiation administrative > Institution d un organe de médiation indépendant > Mise en œuvre de la Constitution > Éviter ou régler des conflits entre les autorités et les administrés 44

45 Défi n o 7: Assurer l équilibre des finances cantonales et poursuivre la modernisation de la gouvernance publique Optimiser le fonctionnement de l administration grâce aux outils informatiques > Harmonisation et partage des processus et informations traités par les différents services > Description et automatisation adéquates des processus de gestion concernés > Echange électronique des données > Mutualisation des solutions > Mise en place d un intranet moderne (potentiels de collaboration, meilleur partage) > Concept d utilisation des médias sociaux Mettre en œuvre le concept de développement durable à l Etat de Fribourg > Stratégie Développement durable > «Portefeuille d actions développement durable pour les communes» 45

46 Défi n o 7: Assurer l équilibre des finances cantonales et poursuivre la modernisation de la gouvernance publique Gérer le patrimoine immobilier de l Etat de Fribourg > Faciliter la gestion du patrimoine immobilier par les différents services > Pré-étude pour le lancement de divers projets > Mise en place d un outil de gestion pour les locations > Optimisation de l utilisation du patrimoine > Suivi de l exécution de l entretien des travaux des bâtiments 46

47 Plan financier Directeur des finances 47

48 Partie 1: Résultats du plan financier de législature Résultats globaux Déficit du compte de résultats Découvert du compte des investissements (= investissements nets) Insuffisance de financement Budget 2013 En mios PF 2014 En mios PF 2015 En mios PF 2016 En mios Cumul En mios

49 Partie 1: Résultats du plan financier de législature Évolution des excédents initiaux et finaux du compte de résultats en mios Résultats initiaux Résultats finaux B13 PF14 PF15 PF16 49

50 Partie 1: Résultats du plan financier de législature Améliorations apportées aux résultats initiaux (en mios) Compte de résultats Amélioration totale charges revenus Personnel Charges de consommation et d exploitation Transferts Charges financières et comptables, notamment d amortissements > Améliorations obtenues: 77% sur les charges et 23% sur les revenus > Baisse du besoin de financement de 1,371 milliard de francs sur la période

51 Partie 1: Résultats du plan financier de législature Évolution des charges de fonctionnement par nature En mios +9.6% % Variation : +10.1% B 2013 PF % Personnel Transferts Consommation Amortissements Charges financières et comptables % %

52 Partie 1: Résultats du plan financier de législature Personnel Variation Masse salariale 1174 mios 1281 mios +107 mios ou +9.1% En % des charges totales 36.6% 36.3% Hypothèses retenues Indexation Paliers Total % 0.7% 0.7% % 0.7% 1.2% % 0.7% 1.7% % 0.7% 2.2% Nouveaux postes par secteur Cumul en EPT Part en % Administration et autres secteurs % Police % Enseignement % TOTAL

53 Partie 1: Résultats du plan financier de législature Principaux subventionnements En mios Budget 2013 Plan financier 2016 Variation Contributions pour la fréquentation d établissements hors canton Services auxiliaires et écoles spéciales Fusions de communes Nouveau financement hospitalier Frais d accompagnement dans les EMS pour personnes âgées Institutions spécialisées Assurance maladie Prestations complémentaires AVS/AI Prestations complémentaires pour les familles Transports publics TOTAL > Les 10 domaines ci-dessus représentent la quasi-totalité des moyens supplémentaires prévus au niveau des transferts (145,6 mios) durant la période

54 Partie 1: Résultats du plan financier de législature Évolution des revenus de fonctionnement par nature En mios % % Variation : +2.3% B 2013 PF % Transferts Impôts Revenus des biens, taxes, contributions -34.5% Financements spéciaux 54

55 Partie 1: Résultats du plan financier de législature Fléchissement de la croissance des principaux revenus En mios Comptes 2008 Comptes 2009 Comptes 2010 Comptes 2011 Variations en mios en % Impôts BNS Péréquation financière Subventions acquises fédérales En mios Budget 2013 PF 2014 PF 2015 PF 2016 Variations en mios en % Impôts BNS Péréquation financière Subventions acquises fédérales Les revenus totaux augmentent de 2.3% entre 2013 et 2016 contre 15.5% entre 2008 et

56 Partie 1: Résultats du plan financier de législature Évolution de la charge nette entre 2013 et 2016 par fonction En mios Taux de croissance annuel moyen Administration générale 11.6% -8.2 Ordre et sécurité publics 1.8% Formation 3.6% Culture, sports et loisirs 9.1% Santé 3.4% Prévoyance sociale 3.8% Trafic 13.1% -1.9 Protection de l'environnement et aménagement du territoire 4.4% 1.8 Economie publique -16.1% Finances et impôts -0.3% 56

57 Partie 1: Résultats du plan financier de législature Évolution des investissements nets En mios B13 PF14 PF15 PF16 Investissements propres et prêts Subventions d'investissements 57

Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces

Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces Centre Droite Vaudois : Une vision de société pour 2012-2017 1 Centre Droite vaudois : une vision de société Grâce

Plus en détail

Agrandissement et restructuration de la Bibliothèque cantonale et universitaire

Agrandissement et restructuration de la Bibliothèque cantonale et universitaire Agrandissement et restructuration de la Bibliothèque cantonale et universitaire Résultat de l'évaluation Outil mis à disposition par l'unité de développement durable du Département des infrastructures

Plus en détail

Loi sur la médecine dentaire scolaire

Loi sur la médecine dentaire scolaire Schulzahnpflegedienst SZPD Bd de Pérolles 23, 1700 Fribourg T +41 26 305 98 02/03, F +41 26 305 98 09 Loi sur la médecine dentaire scolaire Résultat de l'évaluation Outil mis à disposition par l'unité

Plus en détail

Conseil d Etatt CE Staatsrat SR

Conseil d Etatt CE Staatsrat SR Rapport d activité Conseil d Etatt 2013 Conseil d Etatt CE Staatsrat SR Table des matières 1 Introduction 5 2 L économie fribourgeoise dans son contexte conjoncturel 5 3 Avancement des travaux réalisés

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

LE DFS A 1 AN! BILAN DE LA PREMIÈRE ANNÉE DU DÉPARTEMENT DE LA FORMATION ET DE LA SÉCURITÉ. Sion, le 15 mai 2015

LE DFS A 1 AN! BILAN DE LA PREMIÈRE ANNÉE DU DÉPARTEMENT DE LA FORMATION ET DE LA SÉCURITÉ. Sion, le 15 mai 2015 LE DFS A 1 AN! BILAN DE LA PREMIÈRE ANNÉE DU DÉPARTEMENT DE LA FORMATION ET DE LA SÉCURITÉ Sion, le 15 mai 2015 LE DFS, C EST. 11 SERVICES (5 DANS LE DOMAINE DE LA FORMATION ET 6 DANS LE DOMAINE DE LA

Plus en détail

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière Interreg V France Suisse Un programme de coopération transfrontalière 1 Interreg France Suisse, un des programmes européens de coopération transfrontalière impliquant la Suisse 2 Territoire INTERREG France-Suisse

Plus en détail

La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis. Spécificités wallonne ou bruxelloise

La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis. Spécificités wallonne ou bruxelloise La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis Spécificités wallonne ou bruxelloise 1. Contenu de l Accord Institutionnel 3 grands volets : 1.1. Renouveau politique

Plus en détail

Égalité des chances pour toutes et tous

Égalité des chances pour toutes et tous Égalité des chances pour toutes et tous L égalité des chances pour toutes les personnes vivant en Suisse et un des piliers centraux d une société juste et solidaire. L égalité des chances signifie d abord

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 en quelques chiffres (Loi de finances initiale) Évaluation des recettes perçues par l État en 2014 (art. 60 de la loi de finances initiale pour 2014) RECETTES FISCALES

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé af DE VAUD Département de la formation et de la jeunesse DFJ Projet : «Ecole et informatique» 1 Introduction Près de deux décennies après l introduction des premiers ordinateurs dans l École obligatoire,

Plus en détail

Arrêté fixant les attributions et l'organisation des départements et de la chancellerie d'etat

Arrêté fixant les attributions et l'organisation des départements et de la chancellerie d'etat 26 juillet 2013 Arrêté fixant les attributions et l'organisation des départements et de la chancellerie d'etat Etat au 1 er mars 2015 Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi

Plus en détail

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique CE2 Synthèse du diagnostic territorial Stratégique Instance de concertation 14 mars 2013 Diapositive 1 CE2 Cabinet E.C.s.-AC; 06/12/2012 I DYNAMISME, VOLONTARISME ET AMBITION D UNE REGION ULTRA MARINE

Plus en détail

Stratégie et priorités communales. YLP/COM1/Buts-Vision/Long terme communal/val-de-charmey Vision 1

Stratégie et priorités communales. YLP/COM1/Buts-Vision/Long terme communal/val-de-charmey Vision 1 Stratégie et priorités communales 1 Val-de-Charmey : Stratégie et priorités communales 1) Introduction: contexte communal 2) Diagnostic stratégique 3) Préoccupations et attentes de la Communauté 4) Vision

Plus en détail

Préavis No 22-2006 au Conseil communal

Préavis No 22-2006 au Conseil communal VILLE DE PULLY Municipalité Direction Administration générale, finances et affaires culturelles Préavis No 22-2006 au Conseil communal Fixation du plafond d endettement et du plafond pour les cautionnements

Plus en détail

Examen des candidats au notariat

Examen des candidats au notariat Commission d examen pour le notariat Notariatsprüfungskommission Sion, juin 2015 Examen des candidats au notariat Liste des matières d examen 1. Droit public 1.1 Droit public fédéral 101 Constitution fédérale

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales 1 Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales Gilles TESTUD, ECOFINANCE Frédéric ric DUPUIS, DEXIA CL Réunions avec les élus du Territoire de Belfort 07 juin 2012 Sommaire 2 1. Introduction

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques (Ordonnance sur les langues, OLang) 441.11 du 4 juin 2010 (Etat le 1 er juillet 2010) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 749 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 17 octobre 2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011,

Plus en détail

Panorama Synthétique. Social et Culturel

Panorama Synthétique. Social et Culturel Panorama Synthétique Social et Culturel Secteur Social Le domaine de l action sociale regroupe l ensemble des politiques, institutions, professionnels, moyens et prestations qui concourent à la cohésion

Plus en détail

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques (Ordonnance sur les langues, OLang) 441.11 du 4 juin 2010 (Etat le 1 er octobre 2014) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

BUDGET DES INVESTISSEMENTS

BUDGET DES INVESTISSEMENTS Page : 1/14 01 ADMINISTRATION GENERALE 500'000.00 78'474.10 94'460.00 02 F I N A N C E S 10'320'655.20 03 E C O L E S 572'000.00 1'087'000.00 653'107.70 04 POLICE LOCALE ET CIRCULATION 1'700'000.00 927'000.00

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Rapport : Sur mandat de Promotion Santé Suisse Avenue de la Gare 52, 1003 Lausanne

Rapport : Sur mandat de Promotion Santé Suisse Avenue de la Gare 52, 1003 Lausanne Croix-Rouge suisse Département santé et intégration Service santé Werkstr. 18 3086 Wabern Rapport : Examen et ajustement des politiques cantonales dans le cadre du programme «Poids corporel sain» sous

Plus en détail

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2015 s inscrit dans un contexte économique et social contraint. Face à cette situation,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix DOSSIER DE PRESSE Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix La séance de vote du Budget primitif est toujours un exercice particulier.

Plus en détail

sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt)

sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt) Ordonnance du 6 mars 2012 Entrée en vigueur : 01.04.2012 sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 24 mars

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France)

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) La Commission européenne a formellement adopté le Programme de développement rural (PDR) de Mayotte le 13 février 2015 qui

Plus en détail

Lutter contre les exclusions

Lutter contre les exclusions D 2 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Si, globalement, la population vélizienne semble peu exposée au risque d exclusion (taux d emploi élevé, revenu médian moyen,

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES. M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» RAPPORT DE M.

BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES. M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» RAPPORT DE M. Direction des finances - 1DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances,

Plus en détail

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes :

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axes et priorités Les quatre enjeux deviennent les axes de développement à la base du plan d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axe 1 - Agir

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises

Réforme III de la fiscalité des entreprises Réforme III de la fiscalité des entreprises Impact pour le Canton de Vaud et négociations Canton-Communes Union des Villes Suisses 9 janvier 2015 Claudine Wyssa, syndique de Bussigny Présidente de l UCV

Plus en détail

Charte d utilisation du site bluefactory

Charte d utilisation du site bluefactory Charte d utilisation du site bluefactory Version 1.5 Date : 17.05.2013 1 Sommaire 1 Contexte... 3 2 Principes d utilisation du site... 3 2.1 Principes de Création, d Innovation et d Excellence... 3 2.2

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

Réforme de la fiscalité des entreprises: enjeux et stratégies

Réforme de la fiscalité des entreprises: enjeux et stratégies Réforme de la fiscalité des entreprises: enjeux et stratégies Serge Dal Busco, Conseiller d'etat (GE) Département des finances Pascal Broulis, Conseiller d Etat (VD) Département des finances et des relations

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL Compte Administratif 2014 SECTION DE FONCTIONNEMENT DEPENSES CA 2013 CA 2014 Alloué Réalisé Alloué Réalisé 011 Charges à caractère général 445 615 424 289,55 448 291 411 184,65 012 Charges

Plus en détail

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014. Pôle ressources & développement Email : rbudzinski@cdg54.fr Tél. : 03.83.67.48.21 Archives REFERENCES : PRINCIPE : RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 4 décembre 2009 Français Original: anglais E/C.12/CHE/Q/2-3 Comité des droits économiques, sociaux et culturels Groupe de travail de présession

Plus en détail

Plus de 43 000 recrutements et deux concours externes

Plus de 43 000 recrutements et deux concours externes Plus de 43 000 recrutements et deux concours externes 2013 marque le début de la refondation de la formation initiale des enseignants > Pour remplacer les départs des enseignants en 2013, 22 100 postes

Plus en détail

COLLEGES FRIBOURGEOIS

COLLEGES FRIBOURGEOIS COLLEGES FRIBOURGEOIS 1. Structure scolaire 2. Gymnase / Ecole de commerce 3. Conditions d admission 4. Conditions de promotion 5. Critères de choix 6. Qualités personnelles requises 7. Horaires de travail

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009.

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009. Chiffres clés 21 Créée en 24, la CNSA contribue au financement des politiques d aide à l autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Elle consacre en particulier une grande part de son

Plus en détail

Crédit d'étude en vue de la construction d'un bâtiment pour la Faculté de droit

Crédit d'étude en vue de la construction d'un bâtiment pour la Faculté de droit Crédit d'étude en vue de la construction d'un bâtiment pour la Faculté de droit Résultat de l'évaluation Outil mis à disposition par l'unité de développement durable du Département des infrastructures

Plus en détail

AVIS DU CESER Séance plénière du 14 novembre 2014

AVIS DU CESER Séance plénière du 14 novembre 2014 AVIS DU CESER Séance plénière du 14 novembre 2014 Orientations Budgétaires 2015 ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES 2015 AVIS SUR LE RAPPORT GÉNÉRAL DU PRÉSIDENT DU CONSEIL RÉGIONAL Président : Patrick TASSIN Séance

Plus en détail

Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013

Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013 Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013 ------------- C. N. D. S. ------------ Retour des dossiers des Ligues Régionales

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

«Rencontres des Transmusicales» 5 décembre 2015

«Rencontres des Transmusicales» 5 décembre 2015 La réforme territoriale, quelle place pour la culture dans la recomposition des territoires? Réforme des collectivités territoriales Europe Acte 3 de la décentralisation Points d étapes et actualités «Rencontres

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 1 2 Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 Publié par : Ministère des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Intervention du président du Conseil général. ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 23 février 2015

Intervention du président du Conseil général. ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 23 février 2015 Intervention du président du Conseil général ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 23 février 2015 Intervention du président du Conseil général Bilan de l exercice 2014 Une épargne brute qui augmente Evolution

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

Construction modulaire pour la Faculté des sciences

Construction modulaire pour la Faculté des sciences Construction modulaire pour la Faculté des sciences Résultat de l'évaluation Outil mis à disposition par l'unité de développement durable du Département des infrastructures de l'état de Vaud. Données concernant

Plus en détail

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse Institut de la jeunesse Madrid Les débuts de toute chose sont toujours petits. Cicéron La

Plus en détail

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I Loi n 98-11 du 29 Rabie Ethani 1419 correspondant au 22 août 1998 portant loi d Orientation et de Programme à Projection Quinquennale sur la Recherche Scientifique et le Développement Technologique 1998-2002

Plus en détail

Centre d excellence Numérique en territoire rural

Centre d excellence Numérique en territoire rural «S adapter au numérique est une obligation mais aussi une opportunité pour la France, tant au niveau économique que social» Philippe Lemoine, président du Forum Action Modernités et Président de la FING

Plus en détail

Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé. Accord Cadre. Relatif à. L exercice médical à l hôpital

Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé. Accord Cadre. Relatif à. L exercice médical à l hôpital Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé Accord Cadre Du Relatif à L exercice médical à l hôpital Au cœur du système de santé, l hôpital en assure la continuité et la permanence. Avec son fonctionnement

Plus en détail

d intervention prioritaires de l Etat et les modalités de cette intervention.

d intervention prioritaires de l Etat et les modalités de cette intervention. DSAS/Avant-projet du 28.02.2014 Loi du... sur les seniors (LSen) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la Constitution du canton de Fribourg du 16 mai 2004 (Cst. cant.), notamment ses articles 35 et

Plus en détail

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers/ères,

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers/ères, Préavis No 12/2011 Demande de crédit pour la construction d un parking souterrain de 96 places et démolition des bâtiments ECA Nos 2774 et 2779 au lieu dit «Le Parc» avec aménagement d un terrain de sports

Plus en détail

Construction d un nouveau bâtiment pour la Haute Ecole fribourgeoise de travail social et la Haute Ecole de santé Fribourg

Construction d un nouveau bâtiment pour la Haute Ecole fribourgeoise de travail social et la Haute Ecole de santé Fribourg Construction d un nouveau bâtiment pour la Haute Ecole fribourgeoise de travail social et la Haute Ecole de santé Fribourg Construction d un bâtiment de police Votation populaire du 9 février 2014 Chancellerie

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Axe Référence Domaine Service instructeur Dates agréments CLS 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international REGION Direction des Affaires

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

Plan stratégique. Pour la promotion de l intégration des personnes en situation de handicap CONSEIL D ETAT DU CANTON DE FRIBOURG

Plan stratégique. Pour la promotion de l intégration des personnes en situation de handicap CONSEIL D ETAT DU CANTON DE FRIBOURG CONSEIL D ETAT DU CANTON DE FRIBOURG Plan stratégique Pour la promotion de l intégration des personnes en situation de handicap Conformément à l article 197 chiffre 4 de la Constitution fédérale et à l

Plus en détail

Renforcement des entreprises et du pouvoir d achat des familles. Conférence de presse du Conseil d Etat, le 1 er juillet 2015

Renforcement des entreprises et du pouvoir d achat des familles. Conférence de presse du Conseil d Etat, le 1 er juillet 2015 RIE III dans le canton de Vaud Renforcement des entreprises et du pouvoir d achat des familles Conférence de presse du Conseil d Etat, le 1 er juillet 2015 Réforme fiscale des entreprises Pascal Broulis,

Plus en détail

b) Etes-vous d accord que le FAIF fasse office de contre-projet direct à l initiative TP?

b) Etes-vous d accord que le FAIF fasse office de contre-projet direct à l initiative TP? Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral des transports OFT Division Politique Questionnaire concernant le projet de consultation

Plus en détail

Direction de la communication

Direction de la communication Direction de la communication Directrice : Chrystèle PEYRACHON Adresse : Hôtel du Département, 29-31 cours de la Liberté, 69003 Lyon Téléphone : 04 72 61 78 39 Courriel : chrystele.peyrachon@rhone.fr Nombre

Plus en détail

Arrêté du. fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR :

Arrêté du. fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Arrêté du fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR : La ministre de l enseignement

Plus en détail

Mercredi 27 mai 2015. Les agences et opérateurs dans la modernisation de l Etat

Mercredi 27 mai 2015. Les agences et opérateurs dans la modernisation de l Etat Mercredi 27 mai 2015 Les agences et opérateurs dans la modernisation de l Etat Les agences et opérateurs de l Etat jouent un rôle déterminant dans de nombreuses politiques publiques, en apportant expertise,

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Eléments de cadrage de la situation financière de la Commune de Bourcefranc-le- Chapus Les soldes intermédiaires

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ Compte-rendu Réunion du 22 octobre 2008 Cette réunion terminait un processus de 3 ans portant sur les cinq propositions pour une meilleure éducation au Québec. D entrée

Plus en détail

Commune de Vérossaz - Liste: Listes officielles Investissement budget par ordre administratif. Budget 2014

Commune de Vérossaz - Liste: Listes officielles Investissement budget par ordre administratif. Budget 2014 Page : 1 /8 0 Administration générale 105'000.00 60'000.00 02 Administration générale 105'000.00 60'000.00 029 Administration générale, divers 105'000.00 60'000.00 029.50 Investissements propres 105'000.00

Plus en détail