Max Weber et la naissance de la sociologie allemande. Pierre FRANCOIS Le 23 septembre 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Max Weber et la naissance de la sociologie allemande. Pierre FRANCOIS Le 23 septembre 2010"

Transcription

1 Max Weber et la naissance de la sociologie allemande Pierre FRANCOIS Le 23 septembre 2010

2 Weber ( ) : quelques étapes Un juriste, professeur d économie, et fondateur de la sociologie ; L interrogation sur la rationalisation de la vie sociale en occident ; Un sociologue de l économie ; Le «Marx de la bourgeoisie»?

3 Une perspective compréhensive Les groupes sont constitués par des individus : l atome n est donc pas le groupe, mais l individu. Les individus ont ceci de particulier qu ils sont des objets qui pensent. Max Weber ( )

4 La science sociale selon Weber La sociologie est une science compréhensive : il faut reconstituer le sens que les acteurs donnent à leur action ; La sociologie est une science explicative : il faut pouvoir mettre au jour des rapports de cause à effets; La sociologie est une science comparative : il faut pouvoir comparer des situations a priori irréductiblement singulières.

5 Qu est-ce qu un idéal-type? L idéal-type est une notion abstraite : Ce n est pas un objet qu on rencontre dans la réalité ; Il peut par conséquent avoir les vertus de l abstraction : être clair, précis, univoque, relativement désindexé de situations singulières. Comment définit-on un idéal-type? L idéal-type repose avant tout sur une simplification du réel ; Le privilège méthodologique de la rationalité : placé dans cette situation, qu est-ce qu un acteur rationnel aurait fait?

6 Comment se sert-on d un idéal-type? Le principe : l idéal-type est un étalon auquel on rapporte le réel pour mesurer les proximités et les écarts ; La mise au jour du sens des actions en est facilité : on compare une action avec des idéaux-types dont on maîtrise la construction ; La mise au jour de relations causales : je dégage une causalité abstraite entre A et B ; je compare avec la consécution historique concrète, plus ou moins proche de mon idéal-type ; je vois ce qui excède ou ce qui fait défaut. Idéal-type et hypothèse : Rappel de la démarche hypothético-déductive ; Une bonne hypothèse est juste, elle est vérifiée un idéal-type n est jamais juste ; Une hypothèse suppose que les situations sont les mêmes un idéal-type vise à résoudre les difficultés engendrées par le fait que les situations historiques ne sont jamais les mêmes.

7 Les sciences sociales et les valeurs L abstention de jugements de valeur Weber plaide pour «l exigence très triviale que le chercheur tienne inconditionnellement séparées l une de l autre la constatation empirique des faits empiriques (y compris sa conduite d évaluateur des êtres humains empiriques qu il étudie) et sa pratique d évaluation, autrement dit quand il juge ces faits ( ) agréables ou désagréables et, en ce sens, prend une position appréciative ; encore une fois, il s agit là, en effet, de problèmes hétérogènes» (Essais sur la théorie de la science) Le rapport aux valeurs du chercheur : Il est inévitable, puisqu il motive le choix des objets et des questions qu il leur applique; Il doit être conscient, explicite et contrôlé la lecture bourdieusienne de Weber, et l impératif d une socio-analyse permanente.

8 Une application : L éthique économique des grandes religions mondiales Le point de départ : les régions allemandes et américaines qui ont connu le plus fort développement économique sont des régions protestantes et, plus précisément, calvinistes ; Une question : y aurait-il un lien entre l éthique protestante et le comportement intéressé, calculateur et égoïste du capitaliste?

9 Quelques précisions, quelques contresens La question n est pas : la doctrine (théologique) calviniste défendelle un comportement rationnel, égoïste, etc.? La séquence que vise Weber est la suivante: Celui qui croit en une doctrine religieuse adopte un certain comportement, réglé par des principes objectifs dont il n est pas nécessairement conscient et qui ne sont pas nécessairement explicités dans la doctrine religieuse à laquelle il croît ; Le puritain qui règle son comportement d après ces principes objectifs aura-t-il un comportement compatible, ou proche, de celui d un capitaliste? La démarche : construire des idéaux-types de comportement du puritain et du capitaliste ; les rapprocher et leur rapprocher des situations historiques concrètes.

10 L idéal-type du comportement capitaliste Le capitaliste recherche le profit pour lui-même. Il met en œuvre des moyens rationnels pour parvenir à ses fins.

11 L idéal-type du comportement puritain La doctrine calviniste et la Constitution de Westminster de 1647 : Dieu est absolu et transcendant : il est inaccessible aux hommes ; Il a créé le monde pour sa plus grande gloire : l homme doit travailler à le faire fructifier ; Les choses terrestres appartiennent à l ordre du péché ; L homme ne peut rien faire pour son salut : il a été damné ou sauvé, de toute éternité, par le decretum horribile. Les injonctions éthiques du calvinisme : La doctrine calviniste proscrit tout mysticisme ; Elle incite à l investissement intra-mondain ; Elle est psychologiquement insupportable : l homme cherche, non pas à gagner son élection, mais à savoir s il est élu ou s il ne l est pas ; Elle porte à la rationalité, car il faut entretenir un lien direct avec les textes.

12 Portrait du calviniste en capitaliste Il s investit dans le monde, il y travaille ; Il y recherche la réussite comme le signe de son élection ; S il réussit, il ne peut en tirer ni gloire, ni plaisir : il réinvestit l argent gagné. Il fait tout cela avec des moyens rationnels.

13 Du sens aux causes La démarche de Weber, à ce stade, est compréhensive : il s agit de mettre au jour une affinité de sens entre le comportement puritain et le comportement capitaliste ; Pour mettre au jour une relation causale, il faut mener une comparaison entre les différentes éthiques économiques découlant des grandes religions mondiales ; Weber se lance donc dans un gigantesque chantier comparatif dans lequel il analyse l éthique économique issu du judaïsme antique, du confucianisme et du taoïsme, de l hindouisme et du bouddhisme. Sa conclusion se fait alors causale : «Il n a jamais existé qu un seul moyen de briser la magie et de rationaliser le mode de vie : celui des grandes prophéties rationnelles. Toute prophétie, à vrai dire, ne détruit pas la puissance de la magie, mais même un prophète, qui se légitime par des miracles et autres moyens magiques, brise les ordres sacrés traditionnels. Ce sont les prophéties qui ont engendré le désenchantement du monde et qui ont ainsi posé les fondements de notre science et de notre technique moderne ainsi que du capitalisme» (Histoire économique générale, p. 379).

L Avare de Molière peut être considéré comme un bon exemple d idéal-type.

L Avare de Molière peut être considéré comme un bon exemple d idéal-type. MAX WEBER 1864-1920 Neutralité axiologique - Distinction totale entre le savant et le politicien - Connaître ce qui est, définir ce qui devrait être - Distinction entre la production de connaissances scientifiques

Plus en détail

Sociologie économique 1. Introduction. (Comment) étudier le capitalisme? Pierre François Ecole Polytechnique

Sociologie économique 1. Introduction. (Comment) étudier le capitalisme? Pierre François Ecole Polytechnique Sociologie économique 1. Introduction. (Comment) étudier le capitalisme? Pierre François Ecole Polytechnique Plan de la séance I. Regard : sciences sociales et science économique II. Objet : le capitalisme

Plus en détail

La rationalisation du droit chez Max Weber

La rationalisation du droit chez Max Weber La rationalisation du droit chez Max Weber Aujourd hui, Max Weber (1864-1920) est considéré comme un des pères fondateurs de la sociologie moderne, et on retrouve l héritage de Weber chez beaucoup de sociologues

Plus en détail

Economie et Société, tome 1

Economie et Société, tome 1 1 www.nicomaque.com Economie et Société, tome 1 Max Weber Extraits CHAPITRE PREMIER Les concepts fondamentaux de la sociologie 1. Notion de la sociologie et du «sens» de l activité sociale. Nous appelons

Plus en détail

D. Schnapper. La pratique de l analyse typologique, chapitre 5. Préceptes de méthodologie et pratiques de recherches

D. Schnapper. La pratique de l analyse typologique, chapitre 5. Préceptes de méthodologie et pratiques de recherches D. Schnapper La pratique de l analyse typologique, chapitre 5 Plan de la présentation Introduction Préceptes de méthodologie et pratiques de recherches La confrontation Pensée typologique et pensée classificatoire

Plus en détail

La réception de l œuvre de Weber en France a été tardive,

La réception de l œuvre de Weber en France a été tardive, Introduction La réception de l œuvre de Weber en France a été tardive, malgré l attention que lui avait accordée Raymond Aron dès la fin des années 1930 [Aron, 1938a, 1938b]*. Les premières traductions

Plus en détail

La démarche de recherche en sciences sociales. UE 3.4 S4 Présentation CI Promotion septembre

La démarche de recherche en sciences sociales. UE 3.4 S4 Présentation CI Promotion septembre La démarche de recherche en sciences sociales UE 3.4 S4 Présentation CI Promotion septembre 2012 2015 1 Objectifs du cours Comprendre les étapes essentielles de la démarche en sciences sociales. Etre en

Plus en détail

II. La démarche du sociologue.

II. La démarche du sociologue. Le sociologue va analyser les différentes perceptions de cette réalité, c est un objet d étude pour le sociologue. Comment contribuer à la lutte contre l obésité? L étude sociale peut être faite à l initiative

Plus en détail

2. La société est marquée par le désenchantement du monde et la rationalisation des rapports sociaux.

2. La société est marquée par le désenchantement du monde et la rationalisation des rapports sociaux. CHAPITRE 7 LA RATIONALISATION DES ACTIVITES SOCIALES L ANALYSE DE MAX WEBER I. L ETHIQUE PROTESTANTE ET L ESPRIT DU CAPITALISME A. MAX WEBER 1. Biographie (1864-1920) Enfance et formation Age adulte 2.

Plus en détail

Introduction à la sociologie 1. Qu est-ce que la sociologie? Pierre FRANCOIS Ecole Polytechnique

Introduction à la sociologie 1. Qu est-ce que la sociologie? Pierre FRANCOIS Ecole Polytechnique Introduction à la sociologie 1. Qu est-ce que la sociologie? Pierre FRANCOIS Ecole Polytechnique Questions de logistique Pour chaque cours : Un power point ; Une bibliographie. A récupérer sur : http://pierrefrancois.wifeo.com

Plus en détail

Sociologie des organisations

Sociologie des organisations + S7- EAO 5 Ecole Centrale Marseille 2A-PROMO 2013 Sociologie des organisations Laetitia PIET Novembre 2011 3-Pouvoir et coopération L analyse stratégique des organisations + Plan 2 1. L analyse stratégique

Plus en détail

2. La société est marquée par le désenchantement du monde et la rationalisation des rapports sociaux.

2. La société est marquée par le désenchantement du monde et la rationalisation des rapports sociaux. LA RATIONALISATION DES ACTIVITES SOCIALES L ANALYSE DE MAX WEBER I. L ETHIQUE PROTESTANTE ET L ESPRIT DU CAPITALISME A. MAX WEBER 1. Biographie (1864-1920) Enfance et formation Age adulte 2. Principaux

Plus en détail

Cours no 12. La bureaucratie et la technocratie: L impact et l influence de ces modes de gestion dans l administration publique

Cours no 12. La bureaucratie et la technocratie: L impact et l influence de ces modes de gestion dans l administration publique Cours no 12 La bureaucratie et la technocratie: L impact et l influence de ces modes de gestion dans l administration publique Plan du cours Bureaucratie et technocratie : Définition Similitudes et différences

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Préface... XIII. CHAPITRE 1 Les critères méthodologiques 1

TABLE DES MATIÈRES. Préface... XIII. CHAPITRE 1 Les critères méthodologiques 1 TABLE DES MATIÈRES Préface... XIII CHAPITRE 1 Les critères méthodologiques 1 Introduction... 1 Objectif de l ouvrage... 5 Perspective interculturelle et œcuménique... 6 Définitions de base... 7 Évangélisation

Plus en détail

2. Expliquer ou comprendre le social : une opposition fondatrice

2. Expliquer ou comprendre le social : une opposition fondatrice 2. Expliquer ou comprendre le social : une opposition fondatrice 2.1. Une controverse fondatrice : la querelle des méthodes dans les sciences sociales 2.2. L école française de sociologie : expliquer le

Plus en détail

Le récit de vie Daniel Bertaux Armand Colin, 1997

Le récit de vie Daniel Bertaux Armand Colin, 1997 Résumé par Léa Billen. Le récit de vie Daniel Bertaux Armand Colin, 1997 Introduction Terme de «récit de vie» venu remplacer dans les 1970s celui d «histoire de vie» : distinction entre l histoire vécue

Plus en détail

Qu est-ce que la sociologie?

Qu est-ce que la sociologie? Qu est-ce que la sociologie? -Le mot sociologie est inventé en 1838 par le philosophe Auguste Comte à partir de deux racines: socius (associé, compagnon) et logos (discours) -La sociologie naît au XIX,

Plus en détail

Introduction à la sociologie

Introduction à la sociologie CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 28 octobre 2014 à 18:42 Introduction à la sociologie 1 Comment le sociologue peut-il dépasser son propre point de vue? Faut-il partir de l individu pour comprendre

Plus en détail

L éthique protestante et l esprit du capitalisme Max Weber 1905

L éthique protestante et l esprit du capitalisme Max Weber 1905 Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Fiche de lecture L éthique protestante et l esprit du capitalisme Max Weber 1905 Alice de Rochechouart avril 2012 Majeure Alternative

Plus en détail

Didactique des nombres décimaux

Didactique des nombres décimaux Didactique des nombres décimaux Les programmes de 2008 ne donnent aucune indication épistémologique, théorique ou didactique aux professeurs pour programmer l enseignement des nombres décimaux. Les enseignants

Plus en détail

Sociologie des religions I

Sociologie des religions I Cours d introduction à la sociologie des religions (UNIL/UNIGE) Semestre d automne 2011 Sociologie des religions I Approches classiques et théories contemporaines Dr. Laurent Amiotte-Suchet Prof. rempl.

Plus en détail

2013. VA Press Editions 16 boulevard de la Reine VERSAILLES Tous droits réservés. Versions ebooks réalisées par IS Edition

2013. VA Press Editions 16 boulevard de la Reine VERSAILLES Tous droits réservés. Versions ebooks réalisées par IS Edition 2013. VA Press Editions 16 boulevard de la Reine. 78000 VERSAILLES Tous droits réservés. Versions ebooks réalisées par IS Edition www.is-edition.com ISBN : 979-10-93240-046 (versions numériques) CHAPITRE

Plus en détail

M2 RSN Contrat de professionnalisa4on «Méthodologie et pilotage du changement» D. Glaymann Chapitre 2

M2 RSN Contrat de professionnalisa4on «Méthodologie et pilotage du changement» D. Glaymann Chapitre 2 Chapitre 2 Analyse et conduite du changement : les apports des sciences sociales. Analyse et conduite du changement : les apports des sciences sociales. 1. Les apports des théories et méthodes sociologiques

Plus en détail

Avancée en Théorie des Ressources Humaines

Avancée en Théorie des Ressources Humaines Avancée en Théorie des Ressources Humaines Séance coordonnée par le Professeur Samuel MERCIER Séminaire FARGO Lundi 29 novembre 2004 1 «Institutional and Rational Determinants of Organisational Practices

Plus en détail

Note sur les éditions de Gesellschaft françaises 5. Note sur la présente traduction La 9

Note sur les éditions de Gesellschaft françaises 5. Note sur la présente traduction La 9 Table Note sur les éditions de Gesellschaft françaises 5 t Note sur la présente traduction La 9 Introduction Yves Le contexte de la rédaction, Une approche sociologique, 14 la domination, 19 Typologies

Plus en détail

PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN

PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN HANS KELSEN 1881-1973 Auteur de: Théorie pure du droit Théorie générale des normes Principles of international law Was ist Gerechtigkeit?

Plus en détail

La culture générale. Groupe Eyrolles

La culture générale. Groupe Eyrolles La culture générale 398 Introduction... 7 Chapitre 1 : Arts... 11 Voyage dans le temps... 11 Diversité et périodes des arts visuels en Occident... 14 L architecture... 14 La peinture et la sculpture dans

Plus en détail

Sociologie des organisations

Sociologie des organisations + S7- EAO 5 Sociologie des organisations Ecole Centrale Marseille Laetitia PIET 2A-PROMO 2013 Novembre 2011 Introduction Définition et problématique + Plan 2 1. Définir les organisations 2. Théorie et

Plus en détail

«La Mesure du Développement» Paris, 1 er, 2 et 3 février Measuring development Paris, 1 st to 3 February 2012

«La Mesure du Développement» Paris, 1 er, 2 et 3 février Measuring development Paris, 1 st to 3 February 2012 Colloque international «La Mesure du Développement» Paris, 1 er, 2 et 3 février 2012 International Conference Measuring development Paris, 1 st to 3 February 2012 Coloquio internacional Medir el desarrollo

Plus en détail

RACONTER & EXPLIQUER. Le RECIT

RACONTER & EXPLIQUER. Le RECIT RACONTER & EXPLIQUER Le RECIT Peut-on expliquer ou résoudre un problème historique sans raconter? «L histoire est récit d événements : tout le reste en découle. Puisqu elle est d emblée un récit, elle

Plus en détail

H6 Fiche n 1/ Comment la période de la Renaissance aboutit-elle à nouvelle vision du monde et de l homme? Dieu au centre de la conception du monde

H6 Fiche n 1/ Comment la période de la Renaissance aboutit-elle à nouvelle vision du monde et de l homme? Dieu au centre de la conception du monde H6 Fiche n 1/ Comment la période de la Renaissance aboutit-elle à nouvelle vision du monde et de l homme? Dieu au centre de la conception du monde Redécouverte de l Antiquité _ Grandes découvertes Progrès

Plus en détail

Karl Marx : Les sciences sociales et la critique. Pierre FRANCOIS Le 8 octobre 2009

Karl Marx : Les sciences sociales et la critique. Pierre FRANCOIS Le 8 octobre 2009 Karl Marx : Les sciences sociales et la critique Pierre FRANCOIS Le 8 octobre 2009 Repères biographiques Karl Marx (1818-1883) La jeunesse, entre journalisme et philosophie ; Les difficultés politiques

Plus en détail

Préambule Convention internationale des droits de l enfant : «les e ont le droit de connaître leurs parents, d être élevés par eux et ne peuvent en êt

Préambule Convention internationale des droits de l enfant : «les e ont le droit de connaître leurs parents, d être élevés par eux et ne peuvent en êt Dons d enfant en Océanie et développement psychoaffectif de l enfant adopté coutumièrement Dr Marie Odile Pérouse de Montclos 2 décembre 2010 AFA Préambule Convention internationale des droits de l enfant

Plus en détail

Sciences et technologie au cycle 3

Sciences et technologie au cycle 3 PNF du 10-12-15 Lycée Jean ZAY Paris - Accompagnement des nouveaux programmes en sciences et technologie cycle 2, 3, 4 Sciences et technologie au cycle 3 Les programmes Un double défi interdisciplinaire

Plus en détail

Une étude de pratiques enseignantes. Le cas de la multiplication des nombres décimaux. I. Définition de la recherche. I. Définition de la recherche

Une étude de pratiques enseignantes. Le cas de la multiplication des nombres décimaux. I. Définition de la recherche. I. Définition de la recherche 1. Sujet et origines du sujet Une étude de pratiques enseignantes Le cas de la multiplication des nombres décimaux Ce travail a été menée dans quatre classes de 6e. Depuis la réforme des programmes de

Plus en détail

Après la rationalisation moderne de la médecine et de la morale, quelle éthique?

Après la rationalisation moderne de la médecine et de la morale, quelle éthique? Séminaire de bioéthique. Couvent des bernardins. Après la rationalisation moderne de la médecine et de la morale, quelle éthique? Ce qui nous préoccupe aujourd hui, en particulier dans les travaux de ce

Plus en détail

LA DEMARCHE DE RECHERCHE

LA DEMARCHE DE RECHERCHE LA DEMARCHE DE RECHERCHE I. Différentes méthodes d'acquisition des connaissances... 1 II. Les trois grandes phases d'une démarche de recherche... 2 A. La phase conceptuelle ou théorique... 2 B. Phase méthodologique...

Plus en détail

THÉORIES DES ORGANISATIONS (2 séances) 3 et 10 novembre 2005 Eric GODELIER HSS1

THÉORIES DES ORGANISATIONS (2 séances) 3 et 10 novembre 2005 Eric GODELIER HSS1 THÉORIES DES ORGANISATIONS (2 séances) 3 et 10 novembre 2005 Eric GODELIER HSS1 Qu est-ce qu une organisation? : Un objet commun à de nombreuses disciplines scientifiques (Sciences de la vie et de la nature,

Plus en détail

TRAVAIL, ARGENT ET RELIGION

TRAVAIL, ARGENT ET RELIGION TRAVAIL, ARGENT ET RELIGION L APPROCHE WÉBÉRIENNE DE LA RELIGION Par Charles FLEURY Département de sociologie Université Laval Avril 2000 TABLES DES MATIÈRES Tables des matières i Liste des graphiques

Plus en détail

LES DEMARCHES SCIENTIFIQUES

LES DEMARCHES SCIENTIFIQUES LES DEMARCHES SCIENTIFIQUES Pour être sur que tous les élèves apprennent «Le faible rendement de bien des pratiques pédagogiques est lié à l illusion qu il suffit de dire ou d expliquer pour que les élèves

Plus en détail

L IDÉE DE CLASSIFICATION DANS LA PHILOSOPHIE DE PIERRE DUHEM Méthode classificatoire et objectivité de la critique philosophique

L IDÉE DE CLASSIFICATION DANS LA PHILOSOPHIE DE PIERRE DUHEM Méthode classificatoire et objectivité de la critique philosophique DOCTORAT DE PHILOSOPHIE Spécialité : Épistémologie et histoire des sciences L IDÉE DE CLASSIFICATION DANS LA PHILOSOPHIE DE PIERRE DUHEM Méthode classificatoire et objectivité de la critique philosophique

Plus en détail

Des méthodes qualitatives pour étudier les pratiques enseignantes. Entre objectivation et sens.

Des méthodes qualitatives pour étudier les pratiques enseignantes. Entre objectivation et sens. Symposium «OPEN» (Toulouse, 16-17 janvier 2003) Exposé de Léopold Paquay (Université de Louvain) Des méthodes qualitatives pour étudier les pratiques enseignantes. Entre objectivation et sens. 1. Préambule

Plus en détail

Philippe Pacaut, Ph.D. Démographe, ministère de la Famille Membre de l équipe de recherche en partenariat «Familles en Mouvance»

Philippe Pacaut, Ph.D. Démographe, ministère de la Famille Membre de l équipe de recherche en partenariat «Familles en Mouvance» Les difficultés de conciliation travail-famille des mères et des pères en emploi : une comparaison de la situation et de son évolution au Québec et ailleurs au Canada Philippe Pacaut, Ph.D. Démographe,

Plus en détail

PLAN D'ÉTUDES D HISTOIRE ET ANTHROPOLOGIE DES RELIGIONS

PLAN D'ÉTUDES D HISTOIRE ET ANTHROPOLOGIE DES RELIGIONS DÉPARTEMENT DES SCIENCES DE L ANTIQUITÉ PLAN D'ÉTUDES D HISTOIRE ET ANTHROPOLOGIE DES RELIGIONS MAÎTRISE UNIVERSITAIRE MASTER OF ARTS (MA) Entrée en vigueur : Septembre 2016 1 Avant-propos Principes Coordonné

Plus en détail

Les usages du PIB. Pierre Lachaize

Les usages du PIB. Pierre Lachaize Les usages du PIB Pierre Lachaize Quand on parle de croissance on parle toujours de la croissance du PIB! Au fait c est quoi le PIB? Economie marchande Service public Balance commerciale Actifs incorporels

Plus en détail

DIDACTIQUE EPS UNITE D APPRENTISSAGE : MODE D EMPLOI LA DEMARCHE : Définition :

DIDACTIQUE EPS UNITE D APPRENTISSAGE : MODE D EMPLOI LA DEMARCHE : Définition : DIDACTIQUE EPS UNITE D APPRENTISSAGE : MODE D EMPLOI LA DEMARCHE : Définition : Structurer l enseignement de l E.P.S. en U.A. revient à : - concevoir des situations pédagogiques articulées entre elles

Plus en détail

LA DÉFINITION EN MATHÉMATIQUES

LA DÉFINITION EN MATHÉMATIQUES LA DÉFINITION EN MATHÉMATIQUES Holosmos 28 mai 2016 Table des matières 1 Introduction 5 2 Qu est-ce qu une définition? Comment apparaissent-elles? 7 2.1 Où et pourquoi définit-on?.............................

Plus en détail

LES COMPÉTENCES EN HISTOIRE-GÉOGRAPHIE

LES COMPÉTENCES EN HISTOIRE-GÉOGRAPHIE LES COMPÉTENCES EN HISTOIRE-GÉOGRAPHIE A. Les compétences et la mise en œuvre des cours : Au cours d une séance de cours, des compétences sont travaillées par la classe implicitement ou explicitement.

Plus en détail

Résoudre une situation problème. Mettre à profit ses connaissances scientifiques et technologiques

Résoudre une situation problème. Mettre à profit ses connaissances scientifiques et technologiques Programme de s Terminales Langues Lettres : T.LL (2 heures par semaine) Coefficient : 1 UA1 Compétences Composantes Manifestations Contenus Sélectionner les données s, scientifiques et Résoudre une situation

Plus en détail

Séance 3 (20 novembre 2003) : Max Weber et la sociologie compréhensive.

Séance 3 (20 novembre 2003) : Max Weber et la sociologie compréhensive. Nicolas Belorgey - EAPB Séance 3 (20 novembre 2003) : Max Weber et la sociologie compréhensive. enregistrer Fiches pour étudiants étrangers Nous avons vu l école durkheimienne, qui incarne un courant quantitativiste

Plus en détail

Les concepts fondamentaux des didactiques disciplinaires Partie 3

Les concepts fondamentaux des didactiques disciplinaires Partie 3 Les concepts fondamentaux des didactiques disciplinaires Partie 3 M1 Apprentissages et didactiques des disciplines scolaires 2008-2009 Béatrice Kammerer 3. La théorie des situations didactiques (Brousseau)

Plus en détail

BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO - EDUCATIF : APPROCHE CONCEPTUELLE 1

BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO - EDUCATIF : APPROCHE CONCEPTUELLE 1 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BACHELIER

Plus en détail

Chaire Religion, culture et société Faculté de théologie et de sciences des religions Université de Montréal

Chaire Religion, culture et société Faculté de théologie et de sciences des religions Université de Montréal Chaire Religion, culture et société Faculté de théologie et de sciences des religions Université de Montréal LABORATOIRE DE RECHERCHE EMPIRIQUE SUR LES GROUPES RELIGIEUX Programme Hiver 2015 Une initiative

Plus en détail

Épistémologie. Licence de Sciences de la Vie. (3 ème année)

Épistémologie. Licence de Sciences de la Vie. (3 ème année) Épistémologie Licence de Sciences de la Vie 1 (3 ème année) La construction des théories scientifiques II 2 Les limites du falsificationnisme L ascendant (en théorie) de la falsification par rapport à

Plus en détail

Sociologie des organisations

Sociologie des organisations + S7- EAO 5 Sociologie des organisations Ecole Centrale Marseille Laetitia PIET 2A-PROMO 2013 Novembre 2011 1-Rationalisation et bureaucratie Théories classiques de l organisation + Plan 2 1. L organisation

Plus en détail

Théorie non utilitaristes de la justice

Théorie non utilitaristes de la justice Théorie non utilitaristes de la justice Pour les utilitaristes : Une société juste est une société heureuse. (Le plus grand bonheur du plus grand nombre) J RAWLS : Une société juste est une société équitable

Plus en détail

Guide pour la réalisation du Projet de fin d études (PFE) (IRFC)

Guide pour la réalisation du Projet de fin d études (PFE) (IRFC) Guide pour la réalisation du Projet de fin d études (PFE) (IRFC) Méthodologie de la Recherche (12 h TD) Année universitaire : 2013-2014 Enseignant : Aziz Chahir (Coordonnateur des PFE et des stages) E-mail

Plus en détail

RÉALISATION D UN TRAVAIL DE RECHERCHE

RÉALISATION D UN TRAVAIL DE RECHERCHE RÉALISATION D UN TRAVAIL DE RECHERCHE Dans l activité d intégration, les étudiants sont amenés à se pencher de façon approfondie sur un sujet. Ils doivent se livrer à une recherche, analyser la matière,

Plus en détail

Hypothèse : les descriptions définies sont ambiguës de manière systématique entre une lecture rigide et non-rigide.

Hypothèse : les descriptions définies sont ambiguës de manière systématique entre une lecture rigide et non-rigide. 1 Cours: La signification des mots et le contenu des pensées Martine Nida-Rümelin Cours 7 et 8 Thèmes: - les noms comme désignateurs rigides - la théorie causale de la référence des noms 1. Les désignateurs

Plus en détail

Histoire des Religions

Histoire des Religions SECTION DE PHILOSOPHIE ET D'HISTOIRE Plan d études du Département des sciences de l antiquité Histoire des Religions Table des matières Introduction 2 Organisation des études 3 Tableau synoptique de l

Plus en détail

T. Boccon-Gibod Autorité et démocratie. L exercice du pouvoir dans les sociétés contemporaines TABLE DES MATIÈRES

T. Boccon-Gibod Autorité et démocratie. L exercice du pouvoir dans les sociétés contemporaines TABLE DES MATIÈRES T. Boccon-Gibod Autorité et démocratie. L exercice du pouvoir dans les sociétés contemporaines TABLE DES MATIÈRES Introduction. Vérité et autorité I. L autorité : aspects d un phénomène L essence problématique

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES Histoire de la philosophie L émergence de la philosophie 1. Qu est-ce que la philosophie? 2. Les approches pré-philosophiques 3. Pythagore, Héraclite,

Plus en détail

L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme (citations)

L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme (citations) L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme (citations) Max Weber (1904) Remarque préliminaire 1. «L'objectif premier est de saisir la spécificité du rationalisme occidental». p. 63. 2. «[Etudier]

Plus en détail

Plan. I L éthique protestante et l esprit du capitalisme. 1. Enigmes

Plan. I L éthique protestante et l esprit du capitalisme. 1. Enigmes Leçon 6 Max Weber: L éthique économique des religions mondiales: l approche historico comparative Plan I L éthique protestante et l éthique du capitalisme 1. Enigmes 2. Explication 3. Eléments de l explication

Plus en détail

Transformations dans le monde du travail et appel à la réflexivité des professionnels

Transformations dans le monde du travail et appel à la réflexivité des professionnels Transformations dans le monde du travail et appel à la des professionnels Les transformations survenues dans le monde du travail ces dernières décennies ont accru les exigences d évaluation des productions

Plus en détail

SOCIOLOGIE DES ORGANISATIONS

SOCIOLOGIE DES ORGANISATIONS Objectifs spécifiques... 2 1. En Allemagne, Max Weber (1864-1920) sociologue et juriste.... 2 2. Les types d autorité... 4 2.1 Autorité charismatique... 4 2.2 Autorité traditionnelle... 5 2.3 Autorité

Plus en détail

Egalité - citoyenneté

Egalité - citoyenneté CYCLE DE QUALIFICATION ÉGALITÉ- CITOYENNETÉ 2016 Roubaix (ENPJJ) : 28-29 janvier ; 22-23 février Maubeuge (Collège Coutelle) : 7-8 mars ; 21-22 mars Valenciennes (Maison de Quartier Beaujardin) : 14-15

Plus en détail

Introduction aux méthodes de recherche en milieu industriel. Master Recherche Génie Industriel Aurélie Dudezert

Introduction aux méthodes de recherche en milieu industriel. Master Recherche Génie Industriel Aurélie Dudezert Introduction aux méthodes de recherche en milieu industriel Master Recherche Génie Industriel Aurélie Dudezert 2009-2010 Processus de résolution de problème pour un chercheur Etape 4 : Faire un état de

Plus en détail

TOPOLOGIE en MATERNELLE

TOPOLOGIE en MATERNELLE TOPOLOGIE en MATERNELLE Objectifs : *Repérage dans l espace *Objets topologiquement équivalents Compétences : *Décrire des positions relatives à l aide d indicateurs spatiaux *Savoir reproduire l organisation

Plus en détail

Macroéconomie de l emploi et du chômage. Professeur: Jean-Olivier Hairault

Macroéconomie de l emploi et du chômage. Professeur: Jean-Olivier Hairault Macroéconomie de l emploi et du chômage Professeur: Jean-Olivier Hairault Livre de référence : Macroéconomie, O. Blanchard et D. Cohen, Pearson Ordre du cours: ch. 1 = ch. 1 et 2, ch. 2= ch. 6 et 7, ch.

Plus en détail

CHAPITRE I : QU'EST-CE-QUE LA SOCIOLOGIE?

CHAPITRE I : QU'EST-CE-QUE LA SOCIOLOGIE? 1 CHAPITRE I : QU'EST-CE-QUE LA SOCIOLOGIE? SECTION I - ESSAI DE DEFINITION DE LA SOCIOLOGIE. I - LA SOCIOLOGIE, UN CHAMP D ETUDE VASTE ET MAL DEFINI. Constat : selon R.Aron, les sociologues ne sont d

Plus en détail

Le Capital, Critique de l économie politique, Livre Premier : les concepts fondamentaux

Le Capital, Critique de l économie politique, Livre Premier : les concepts fondamentaux Le Capital, Critique de l économie politique, Livre Premier : les concepts fondamentaux Le Capital est considéré comme l ouvrage économique fondamental de Marx. Il occupe une place très spécifique dans

Plus en détail

Les méthodes d évaluation économétriques

Les méthodes d évaluation économétriques Les méthodes d évaluation économétriques L exemple des aides ARDAN Atelier méthodologique du PIVER Delphine Léglise sommaire 1. Les principes de l évaluation (ex post) 2. L exemple de l évaluation de l

Plus en détail

La bureaucratie LA BUREAUCRATIE MAX WEBER

La bureaucratie LA BUREAUCRATIE MAX WEBER La bureaucratie LA BUREAUCRATIE MAX WEBER La bureaucratie : Max Weber MAX WEBER : 1864/1920 Sociologue allemand Question centrale : de quel type d autorité vont avoir besoin les entreprises? quelles sont

Plus en détail

Parcours-type de formation en sciences des religions - intervention et SASEC

Parcours-type de formation en sciences des religions - intervention et SASEC Parcours-type de formation en sciences des religions - intervention et SASEC Votre feuille de route pour vos études Faculté de théologie et de sciences des religions 2 Sommaire Introduction... 3 Vous êtes

Plus en détail

L éthique protestante et l esprit du capitalisme Max Weber

L éthique protestante et l esprit du capitalisme Max Weber Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Fiche de lecture L éthique protestante et l esprit du capitalisme Max Weber 1904-1905 Nilufar Oberreiner Janvier 2012 Majeure Alternative

Plus en détail

L approche sociologique des organisations L Acteur et le Système (Crozier & Friedberg)

L approche sociologique des organisations L Acteur et le Système (Crozier & Friedberg) Université Hassan II Mohammedia Casablanca Ecole Nationale de Commerce et de Gestion Casablanca L approche sociologique des organisations L Acteur et le Système (Crozier & Friedberg) Réalisé par : Florent

Plus en détail

Valeur économique totale d un aménagement durable

Valeur économique totale d un aménagement durable Valeur économique totale d un aménagement durable Joël Raboteur Economiste de la construction Expert judiciaire en environnement Docteur ès sciences économiques Maître de Conférences en sciences de gestion

Plus en détail

Théorie des situations didactiques Les effets en pédagogie

Théorie des situations didactiques Les effets en pédagogie Théorie des situations didactiques Les effets en pédagogie Nicolas Rebord IFFP - Lausanne 8 février 2012 v0.2 LA LISTE DES EFFETS Effet Pygmalion tiré de : Rosenthal et Jacobson (1968) Effet Pygmalion

Plus en détail

Analyse des phénomènes sociaux

Analyse des phénomènes sociaux Analyse des phénomènes sociaux Jean-Marie Harribey harribey://u-bordeaux4.fr Introduction Analyse économique des phénomènes sociaux versus Analyse sociale des phénomènes économiques Un fait social Une

Plus en détail

Chapitre I : La Notion De Règle De Droit

Chapitre I : La Notion De Règle De Droit Chapitre I : La Notion De Règle De Droit La Règle de Droit est une règle de Conduite, c est un commandement qui doit permettre une vie collective, la plus harmonieuse possible (Ex : quand le code pénal

Plus en détail

LES NON-DITS DE L ORIGINE. Étienne Klein

LES NON-DITS DE L ORIGINE. Étienne Klein LES NON-DITS DE L ORIGINE Étienne Klein Même si nul ne sait quelle fut l origine de l univers, nous ne nous privons pas d en parler. Mais en parler, est-ce la dire? Chacun voit qu à son sujet différentes

Plus en détail

Le document de synthèse se dans le bilan de compétences

Le document de synthèse se dans le bilan de compétences Le document de synthèse se dans le bilan de compétences Fongecif Midi-Pyrénées 19 novembre 2009 1 Le document de synthèse se dans le bilan de compétences 1- Des éléments de contexte 2- Les critè en compte

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5

Table des matières. Sommaire 5 Sommaire 5 Introduction Expliquer/comprendre : enjeux scientifiques pour la recherche en éducation 7 Madelon Saada-Robert & Francia Leutenegger La légitimité scientifique de la recherche en sciences de

Plus en détail

L écriture et la lecture : des pratiques inégales selon l origine sociale Enquête auprès de familles bruxelloises

L écriture et la lecture : des pratiques inégales selon l origine sociale Enquête auprès de familles bruxelloises L écriture et la lecture : des pratiques inégales selon l origine sociale Enquête auprès de familles bruxelloises Par Sarah Bay Cet article est issu d une enquête réalisée en 2011, portant sur le rapport

Plus en détail

CHAPITRE I Comparaison et droit(s) constitutionnel(s)

CHAPITRE I Comparaison et droit(s) constitutionnel(s) Avant-propos. CHAPITRE I Comparaison et droit(s) constitutionnel(s) Leçon 1 - Faut-il penser le droit constitutionnel au singulier ou/et au pluriel? 3 1. Le droit constitutionnel comme discipline nationale

Plus en détail

LA GRILLE D APPRECIATION DE LA QUALITE DU PROGRAMME. 1. La cohérence interne est le lien formel entre les différentes composantes du programme

LA GRILLE D APPRECIATION DE LA QUALITE DU PROGRAMME. 1. La cohérence interne est le lien formel entre les différentes composantes du programme LA GRILLE D APPRECIATION DE LA QUALITE DU PROGRAMME La grille d appréciation de la qualité reprend les critères énumérés dans le canevas de rédaction en les structurant suivant cinq dimensions. Cette grille

Plus en détail

Etre étudiant/enseignant en POST-GRADUAT DE CADRE DU SECTEUR NON MARCHAND

Etre étudiant/enseignant en POST-GRADUAT DE CADRE DU SECTEUR NON MARCHAND Centre d Enseignement Supérieur pour Adultes Rue de Courcelles, 10 à 6044 ROUX Tél : 071/45.11.08 Fax : 071/45.53.63 mail : cesa@cesa.be Matricule : 5.355.007 Etre étudiant/enseignant en POST-GRADUAT DE

Plus en détail

Économie politique classique. Jean-Marie Harribey 2009

Économie politique classique. Jean-Marie Harribey 2009 Économie politique classique Jean-Marie Harribey 2009 Travail commandé et travail incorporé (de Smith à Marx) Travail incorporé Travail commandé Travail incorporé dans la marchandise grâce à dans la future

Plus en détail

MOULY MANAGEMENT DES ENTREPRISES 1

MOULY MANAGEMENT DES ENTREPRISES 1 MOULY MANAGEMENT DES ENTREPRISES 1 MOULY MANAGEMENT DES ENTREPRISES 2 MOBILISER LES RESSOURCES -LE MANAGEMENT DES COMPETENCES -La motivation des salariés -La culture d entreprise et l implication des salariés

Plus en détail

Sociologie des Organisations BUREAUCRATIE. Fernanda Faini

Sociologie des Organisations BUREAUCRATIE. Fernanda Faini Sociologie des Organisations BUREAUCRATIE Fernanda Faini L organisation bureaucratique Modèle wébérien Standardisationdes procédures Garantie de efficience, régularité, plein temps Divisiondes tâches et

Plus en détail

PLAN D'ÉTUDES D HISTOIRE DES RELIGIONS

PLAN D'ÉTUDES D HISTOIRE DES RELIGIONS DÉPARTEMENT DES SCIENCES DE L ANTIQUITÉ PLAN D'ÉTUDES D HISTOIRE DES RELIGIONS MAÎTRISE UNIVERSITAIRE MASTER OF ARTS (MA) Entrée en vigueur : Septembre 2012 Avant-propos Principes Coordonné par la chaire

Plus en détail

Plan-cadre L être humain, PHI-102

Plan-cadre L être humain, PHI-102 Plan-cadre L être humain, PHI-102 Discipline : 340-Philosophie Dernières modifications adoptées Code : 340-102-MQ le 1 er octobre 2014. Pondération : 3-0-3 Nombre d unités : 2 A. Présentation générale

Plus en détail

Lecture critique d une étude publiée. Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL

Lecture critique d une étude publiée. Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL Lecture critique d une étude publiée Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL Notions de lecture critique Lecture critique = évaluation du résultat Sa validité scientifique (fiabilité) Son

Plus en détail

La gestion de l hétérogénéité. La différenciation pédagogique en classe maternelle

La gestion de l hétérogénéité. La différenciation pédagogique en classe maternelle La gestion de l hétérogénéité. La différenciation pédagogique en classe maternelle Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l éducation nationale La Réunion, 4 juin 2009 Gestion de l hétérogénéité. Différenciation

Plus en détail

COURS ET TD ADAPTER ET PRESENTER PAR M : KHIDER SALIM ENSEIGNANT DE MRU UMK - BISKRA

COURS ET TD ADAPTER ET PRESENTER PAR M : KHIDER SALIM ENSEIGNANT DE MRU UMK - BISKRA Le projet de recherche 01 - Qu est-ce qu un projet? Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l identique, nécessitant le concours et l intégration d

Plus en détail

L Homme appartient-il a la nature ou inversement, peut-il s en affranchir?

L Homme appartient-il a la nature ou inversement, peut-il s en affranchir? Philosophie LA NATURE INTODUCTION : Les philosophes considèrent l humain pouvant se définir comme un être conscient ou comme être rationnel. Epicure considère que l Homme fait partie de la nature et qu

Plus en détail

ASTUCES ET LIMITES DE NOTRE RAISONNEMENT : LES BIAIS COGNITIFS

ASTUCES ET LIMITES DE NOTRE RAISONNEMENT : LES BIAIS COGNITIFS ASTUCES ET LIMITES DE NOTRE RAISONNEMENT : LES BIAIS COGNITIFS La raison nous trompe plus souvent que la nature La vie est jalonnée d événements que nous cherchons à comprendre : pourquoi et comment se

Plus en détail

Comportements humains et management

Comportements humains et management Comportements humains et management Frédérique Alexandre-Bailly, ESCP EAP Denis Bourgeois, HEC Jean-Pierre Gruère, ESCP EAP Nathalie Raulet-Croset, IAE Paris Christine Roland Lévy, université Paris 5 Table

Plus en détail

Du mana au salut religieux par la transformation du don

Du mana au salut religieux par la transformation du don Park Jung Ho Du mana au salut religieux par la transformation du don Durkheim, Mauss et Weber B N M @ BIBLIOTHÈQUE DU MAUSS NUMÉRIQUE Ce livre reprend le texte de la thèse de sociologie soutenue par M.

Plus en détail