Présentation de la démarche et méthodologie qualitative Claire Boileau Anthropologue

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation de la démarche et méthodologie qualitative Claire Boileau Anthropologue"

Transcription

1 Santé Communautaire et accès aux soins en contexte tropical Présentation de la démarche et méthodologie qualitative Claire Boileau Anthropologue Introduction Principes des recherches qualitatives Les étapes de la recherche L objet de la recherche et la construction de la problématique Les outils de la recherche L analyse des données Bilan d étape et rapport de recherche Eléments de bibliographie Conclusion 1

2 -1- Principes de la recherche qualitative Objectif: rendre visible, intelligible et compréhensible un phénomène socioculturel en privilégiant une approche approfondie et de «longue durée»d un petit nombre de cas et/ou de situations plutôt qu une étude étendue à de nombreux cas mais moins approfondie. Les données numériques ne sont pas privilégiées La posture du chercheur est fondamentale car il s agit d appréhender le phénomène étudié sans à priori normatif tout en établissant une relation de confiance auprès des populations enquêtées L objet d étude est envisagé de façon large et ouverte 2

3 La méthodologie doit être éthique, efficace, faisable Il existe des allers-retours entre le terrain d enquête et l analyse des données permettant de vérifier une ou plusieurs hypothèse et d affiner ses outils de recherche Qualitatif / quantitatif: des méthodes opposées? «Chacune a ses formes de rigueur, c està-dire ses formes spécifiques de validation ou de plausibilisation des données produites. Mais la rigueur de l enquête n est pas chiffrable, à la différence de la rigueur de l enquête par questionnaire, qui l est en partie» (Olivier de Sardan, 1995, 73) 3

4 -2- Les étapes de la recherche Identification du problème,contextualisation (géographique, économique, politique ) Recensement des données existantes sur la question Définition des objectifs généraux et de la problématique globale : qu est-ce que je cherche? Quelles sont les questions qui se posent autour de ce problème? Formulation de la problématique Choix des méthodes: terrains, lieu, durée de l enquête, participants occasionnels ou permanents ) Enquête Dépouillement, retranscription, mises en perspective des données recueillies Analyse des données Rédaction du rapport de recherche, présentation des résultats Retour sur le terrain -3- L objet de la recherche et la construction de la problématique Mise en relation de différentes questions permettant de poser un problème de recherche Dans le champ des méthodes qualitatives, la problématique n a pas le caractère hypothèco-déductif telle que l enquête statistique ou l expérience de laboratoire: le goulot d étranglement reste large. Exemples dans le champ de la santé et de la maladie 4

5 -4-Les outils de la recherche qualitative -A- Le ou les terrains d enquête - B- Le chercheur -C- L observation participante -D-Les entretiens, et le recueil des données -E-Les informateurs -A- Le terrain de l enquête «Laboratoire de plein air»: Doit être bien délimité: dans le temps et l espace Rôle clé des informateurs Fait partie intégrante de la méthodologie de recherche et doit être bien ciblé. Connaissance de la langue, codes. 5

6 - B Le chercheur Va travailler avec la population enquêtée (et non pas «sur» Pas d à priori normatifs Se décentrer de sa propre culture, de ses représentations, des catégories de pensée habituelles(vrai/faux bon/mauvais ) Le fait compte autant que sa signification Empathie, bienveillance, compréhension Oser le détour - C L observation participante Choix par le chercheur de moments clé et/ou de situations clé dans lesquelles il met en place la possibilité d observer les activités, pratiques ou discours d un individu ou d un groupe social défini. (consultation de soin, rituel, fête, lieux de convivialité, vie domestique, évènement sportif..) Le chercheur reste «extérieur» aux évènements tout en y «participant». Posture d imprégnation et de recueil de données Mesure de l écart entre le «faire» et le «dire» Tenue d un journal de bord 6

7 - D Les entretiens et le recueil de données Récit de vie Entretiens non directifs, semi-directifs, directifs L échange informel retranscription : enregistrement, prise de notes (avantage et inconvénients) Souci d exhaustivité et de fiabilité Autres sources : - Photos - Films - Dépliants, pub - Presses audio-visuelle, internet (blog ) Toujours bien référencer les sources 7

8 08/02/2013 Niger

9 Cambodge Cambodge

10 10

11 - E Les informateurs Clé de voûte de l enquête Sont soit les sources de l information et / les intermédiaires avec d autres enquêtés possibles ou d autres situations d enquête Recherche «collaborative»: quels rapports entretenir avec eux? Le statut social de l informateur dans la société à la quelle il appartient n est pas toujours proportionnellement équivalent à la richesse des données intéressant l enquête. - 5 L analyse des données Va dépendre de la richesse des matériaux recueillis et de leur pertinence. But : mettre en évidence la structure sous-jacente d un phénomène, le sens d une pratique, sa causalité interne. Repérage des interactions, des structures, des significations des faits observés et des discours recueillis. Catégories, thèmes, sens, logique, métaphores. Assistance possible de logiciels (N Vivo, Weft QDA) pour codifier les données. 11

12 - 6 Bilan d étape, rapport de recherche Pose la problématique avec l état des connaissances sur la question La méthodologie, les moyens humains et matériels Le déroulement de l enquête Les résultats et leurs applications éventuelles Les perspectives de recherche dégagées par cette recherche Retour sur le terrain avec des outils plus précis et une problématique éventuellement affinée. BIBLIOGRAPHIE INDICATIVE Beaud S., Weber F., Guide de l enquête de terrain, ed. La découverte, Bertaux D., Les récits de vie. Perspectives ethnosociologiques. Nathan (coll.128), 1997 Cefaï D., L engagement ethnographique, Ed. EHESS, Descola P., «Rétrospection» in Gradhiva, n 16, 1994, pp De Singly F., L enquête et ses méthodes : le questionnaire. Nathan (Coll.128). Ed. Nathan, 1992 Fainzang S., «L objet construit et la méthode choisie : l indéfectible lien», Terrain, n 23, 1994,pp Fassin D., Jaffré Y., (dir) Sociétés, développements et santé, Paris, Ellipses, Malinowski B., Les argonautes du Pacifique occidental, [1922], Paris, Gallimard, Mauss M., Manuel d ethnographie, Paris, Payot, 1947 Mucchielli A., (dir) Dictionnaire des méthodes qualitatives en sciences humaines, Ed. A. Colin, Strauss A., Qualitative Analysis for Social Scientists, New York, Cambridge University Press, Olivier de Sardan J.P., «La politique du terrain. Sur la production des données en anthropologie» in Enquête n 1, Ed. Parenthèses, EHESS,1 er semestre 1995, pp Paillé P. (dir) La méthode qualitative. Postures de recherche et travail de terrain, Ed. A. Colin,

Laurence Touré Juin 2010

Laurence Touré Juin 2010 Laurence Touré Juin 2010 Introduction Enquêtes quantitatives, quantitatives, mixtes Protocole d une recherche qualitative Définition de la population d enquête Méthodes d enquête qualitatives La technique

Plus en détail

Introduction à la recherche qualitative (I) Principes

Introduction à la recherche qualitative (I) Principes Introduction à la recherche qualitative (I) Principes Jacques CITTEE - DUERMG Module d aide à la préparation de la thèse Février 2013 La recherche qualitative Une recherche dont les problématiques et les

Plus en détail

Méthodologie qualitative

Méthodologie qualitative Méthodologie qualitative Dans une enquête, le choix d une recherche et d une analyse de type qualitatif est avant tout dicté par la problématique. C est un choix pragmatique qui a pour but de répondre

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Témoignage méthodologique: le recueil et l analyse de discours

Témoignage méthodologique: le recueil et l analyse de discours Témoignage méthodologique: le recueil et l analyse de discours Les savoirs écologiques paysans : connaissance, recueil et valorisation Du 22 au 26 mars 2010 Maya Leclercq Doctorante en ethnologie MNHN

Plus en détail

RELATIONS AGENTS-APPRENANTAPPRENANT. Processus: Modeling, renforcement, interaction sociale.. Agents: Parents, pairs, école, médias

RELATIONS AGENTS-APPRENANTAPPRENANT. Processus: Modeling, renforcement, interaction sociale.. Agents: Parents, pairs, école, médias Université de Lyon II Janvier 2014 Choix de la méthode de recherche: Aspects pratiques Marie J. Lachance Professeure titulaire Sciences de la consommation Université Laval, Québec Question et problématique

Plus en détail

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014 Techniques d enquête Florence Huguenin-Richard - 2014 1. Méthodologie générale Pourquoi faire une enquête? On a besoin d informations qui n existent pas ailleurs! Une enquête vient après une recherche

Plus en détail

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1 APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS - SEPIA 1 SOMMAIRE MODULE 1 «ENTRETIEN APPROFONDI ET CONTRACTUALISATION» MODULE 2 «INTERETS, MOTIVATIONS ET VALEURS» MODULE 3 «COMPETENCES» MODULE 4 «METHODOLOGIE

Plus en détail

Qu est-ce qu une problématique?

Qu est-ce qu une problématique? Fiche méthodologique préparée par Cécile Vigour octobre 2006 1 Qu est-ce qu une problématique? Trois étapes : 1. Définition de la problématique 2. Qu est-ce qu une bonne problématique? 3. Comment problématiser?

Plus en détail

Initiation à la recherche sociologique. Cours SOL1018 Automne 2015 Université de Montréal Département de sociologie

Initiation à la recherche sociologique. Cours SOL1018 Automne 2015 Université de Montréal Département de sociologie Initiation à la recherche sociologique Cours SOL1018 Automne 2015 Université de Montréal Département de sociologie Contact : Cécile Van de Velde cecile.vandevelde@umontreal.ca Bureau C5120 Permanence :

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux :

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux : Traduction spécialisée vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie de la traduction de textes techniques dans divers domaines de spécialité : recherche documentaire, élaboration

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Marie Haps Bachelier - Assistant en psychologie Dimension sociale en psychologie P1060 Cycle 1 Bloc 1 Quadrimestre 2 Pondération 120 Nombre

Plus en détail

GROUPE IDRAC Bachelor 1

GROUPE IDRAC Bachelor 1 GROUPE IDRAC Bachelor 1 Mai 2015 Enquêtes et e-sondages CODE Semestre Nombre heures Nombre crédits Langue d enseignement MKGA102 1 20 2 Français Département académique : MARKETING/COMMERCE/COMMUNICATION

Plus en détail

Evolution d un scénario dans l expérience e-colab. EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7

Evolution d un scénario dans l expérience e-colab. EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7 Evolution d un scénario dans l expérience e-colab EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7 Cadre général Groupe e-colab au sein de l INRP Collaboration

Plus en détail

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Nouveauté Méthodes quantitatives et qualitatives Prix : 81,95 $ Auteurs : Marie-Fabienne Fortin, Johanne Gagnon ISBN13 : 9782765050063 Nombre

Plus en détail

Concevoir un produit facile à utiliser

Concevoir un produit facile à utiliser Éric BRANGIER et Javier B ARCENILLA Concevoir un produit facile à utiliser Adapter les technologies à l homme Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2900-7 Sommaire AVANT-PROPOS...1 Chapitre 1 LA

Plus en détail

29 janvier 2013 Massiac. Élaborer un outil d évaluation: créer et faire parler un questionnaire

29 janvier 2013 Massiac. Élaborer un outil d évaluation: créer et faire parler un questionnaire 29 janvier 2013 Massiac Élaborer un outil d évaluation: créer et faire parler un questionnaire Introduction Bertrand COIFFARD Dominique VOLLET 29 janvier 2013 Groupe de travail 2 Présentation de la démarche

Plus en détail

de données >> Méthodologies qualitatives

de données >> Méthodologies qualitatives FR Collecte de données >> Méthodologies qualitatives 1 collecte de données >> méthodologies qualitatives page 13 1. L observation page 45 2. l entretien individuel page 73 3. le focus group page 107 4.

Plus en détail

LES OUTILS D ENQUÊTE: LE

LES OUTILS D ENQUÊTE: LE LES OUTILS D ENQUÊTE: LE QUESTIONNAIRE ET L ENTRETIEN DUT 1A - Méthodo Gilles Droniou droniou@jeudevi.org Chargé de recherches, JEUDEVI www.jeudevi.org 2015/2016 DATES À RETENIR, ET AUTRES JOYEUSETÉS Achetez

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

D/ POUR ALLER PLUS LOIN

D/ POUR ALLER PLUS LOIN D/ POUR ALLER PLUS LOIN Maintenant que le processus de mise en place de l analytics dans vos projets n a plus de secret pour vous, nous allons effectuer un point d ouverture pour aller plus loin dans votre

Plus en détail

L audit de communication interne

L audit de communication interne A faire suivre à : retour à : L audit de Problématique La décision de lancer un audit répond à une volonté politique. Celle-ci s inscrit souvent dans le cadre d une conjoncture spécifique : restructuration

Plus en détail

LICENCE SOCIOLOGIE (L1, L2, L3)

LICENCE SOCIOLOGIE (L1, L2, L3) LICENCE SOCIOLOGIE (L1, L2, L3) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : Sociologie Présentation La licence de sociologie se déroule sur 3 années.

Plus en détail

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où :

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où : LES BILANS Les bilans sont pluriels dans la mesure où : Ils peuvent Répondre àdes objectifs différents : définir/valider un projet d évolution, retrouver du sens àson parcours, anticiper un changement

Plus en détail

Sciences humaines et sociales

Sciences humaines et sociales Licence Sciences humaines et sociales Anthropologie sociale - Ethnologie Carte d identité de la formation Diplôme Licence Mention Anthropologie sociale - Ethnologie Conditions d accès Niveau bac + 2, Validation

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG

GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG 1 Calendrier de réalisation de l étude Phases de travail Axes de travail Dates limites Travail à effectuer Collecter des informations sur Phase 1 : les organisations

Plus en détail

Sébastien Lédé Infirmier anesthésiste. JLAR 2 avril 2015 1

Sébastien Lédé Infirmier anesthésiste. JLAR 2 avril 2015 1 Sébastien Lédé Infirmier anesthésiste JLAR 2 avril 2015 1 Déclaration d aucun conflit d intérêt JLAR 2 avril 2015 2 Plan de la présentation Place du mémoire IADE dans le nouveau cursus Rôle du directeur

Plus en détail

UFR Lettres et Sciences Humaines Accréditation 2015-2020 Filière : Sciences de la Société, mention Information Communication Niveau L3

UFR Lettres et Sciences Humaines Accréditation 2015-2020 Filière : Sciences de la Société, mention Information Communication Niveau L3 Intitulé UE 5.2 : Communication et organisation Ects : 5 Coeff. : Volume horaire : CM : 26 h TD : 10 h Pré-requis : Initiation aux notions sur les fondamentaux de la discipline SIC Le cours propose d apporter

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

L ENTRETIEN de Recherche

L ENTRETIEN de Recherche L ENTRETIEN de Recherche I. UTILISATION DE L ENTRETIEN DE RECHERCHE I.1. L entretien Exploratoire I.1.A. Caractéristiques Techniques Des Entretiens Exploratoires I.1.B. Fonctions De L entretien Exploratoire

Plus en détail

TECHNIQUES D ENQUETE

TECHNIQUES D ENQUETE TECHNIQUES D ENQUETE Le Système d Information Marketing L étude de marché Les différentes sources d informations Méthodologie d enquête BENSGHIR AFAF ESTO 1 Plan d'apprentissage du cours " Méthodologie

Plus en détail

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance.

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. I-] Contexte général. Le contexte réglementaire français en matière d élimination des

Plus en détail

Cours ou séminaire de formation doctorale. Laboratoire CEROS Ecole doctorale EOS

Cours ou séminaire de formation doctorale. Laboratoire CEROS Ecole doctorale EOS Intitulé de la formation : Introduction à R pour la recherche en sciences sociales sous la forme d'atelier Objectifs : prise en main de r au travers de l'interface graphique Rcmdr et de Rstudio. Découverte

Plus en détail

Termes de référence Activité 1

Termes de référence Activité 1 1 Termes de référence Activité 1 Atelier de formation thématique au journalisme d investigation Projet Médias d Afrique centrale contre le VIH PROJET MA-VIH VOLET 1 N D ACTION / ACTIVITE CODE 1 /1 MAUEA4111F30

Plus en détail

Contribuer à la professionnalisation des étudiants dans un dispositif de formation hybride

Contribuer à la professionnalisation des étudiants dans un dispositif de formation hybride Contribuer à la professionnalisation des étudiants dans un dispositif de formation hybride 1 retour d expérience sur le dispositif de formation hybride à l institut de formation en soins infirmiers de

Plus en détail

THÉORIE ET PRATIQUE DE L AUDIT INTERNE

THÉORIE ET PRATIQUE DE L AUDIT INTERNE Jacques RENARD THÉORIE ET PRATIQUE DE L AUDIT INTERNE Préface de Louis GALLOIS Président de la SNCF Prix IFACI 1995 du meilleur ouvrage sur l audit interne Cinquième édition Éditions d Organisation, 1994,

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Communication stratégique

Communication stratégique Programme de formation pour les étudiants de DEESCOM de l IEC Pau Communication stratégique Objectif pédagogique : Acquérir une démarche stratégique et rigoureuse en vue d occuper un poste à responsabilité

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Présentation générale Une offre intégrée de conseil et formation Quelques références CKS CKS consulting CKS consulting CKS Consulting couvre les principales problématiques Achats des grandes organisations

Plus en détail

ASSISTANCE À L IMPLANTATION DU BIM DANS LE SECTEUR DE LA CONSTRUCTION

ASSISTANCE À L IMPLANTATION DU BIM DANS LE SECTEUR DE LA CONSTRUCTION ASSISTANCE À L IMPLANTATION DU BIM DANS LE SECTEUR DE LA CONSTRUCTION Colloque sur les enjeux et outils modernes de gestion de projet 19 août 2014 Romain Morlhon, étudiant chercheur Contact : rmorlhon@gmail.com

Plus en détail

Vers une définition du métier d instituteur : points de cohérence

Vers une définition du métier d instituteur : points de cohérence Vers une définition du métier d instituteur : points de cohérence Agnès Deprit (HELHa/UCL), Olivier Maes (HELHa/UCL) & Catherine Van Nieuwenhoven (ISPG/UCL) AIPU 2015, Jemeppe-sur-Meuse Plan de la communication

Plus en détail

Introduction à la méthodologie de la recherche

Introduction à la méthodologie de la recherche MASTER DE RECHERCHE Relations Économiques Internationales 2006-2007 Introduction à la méthodologie de la recherche geraldine.kutas@sciences-po.org Les Etapes de la Recherche Les étapes de la démarche Etape

Plus en détail

La recherche qualitative

La recherche qualitative La recherche qualitative Évelyne Lasserre, Maître de Conférences en Anthropologie, Université Lyon1 Service Commun de SHS LEPS Alain Moreau, Professeur associé de Médecine Générale, Université Lyon 1 Yves

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Définir l observa0onl

Définir l observa0onl Définir l observa0onl Observer est une démarche active. C est l action de voir, de considérer avec attention, de noter des comportements afin de mieux connaître et comprendre. C est un ensemble de techniques

Plus en détail

Offre Carrière/ Mobilité

Offre Carrière/ Mobilité Offre Carrière/ Mobilité Des offres d emploi insérées quotidiennement et accessibles à tous les adhérents. Entretien individuel sur Rendez-Vous: 1 heure offerte lundi matin : Coach en transition professionnelle

Plus en détail

Réalisation d une étude épidémiologique

Réalisation d une étude épidémiologique Réalisation d une étude épidémiologique Dr A.TIBICHE, Médecin Epidémiologiste, Service d Epidémiologie et de Médecine Préventive, CHU de Tizi-Ouzou. Introduction La réalisation d une étude épidémiologique

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE (A.C.R.C.)

LIVRET DE SUIVI ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE (A.C.R.C.) BTS Management des Unités Commerciales (M.U.C.) - Lycée Marie Curie Versailles - LIVRET DE SUIVI STAGE : ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE (A.C.R.C.) Secteur de la Banque Et des Assurances

Plus en détail

L analyse des besoins en ergonomie

L analyse des besoins en ergonomie L analyse des besoins en ergonomie Qu est-ce que l ergonomie? Un ensemble de connaissances et de méthodes dont le but est l amélioration des situations de travail (organisation, postes, outils, ) Soit

Plus en détail

GROUPE IDRAC BAC+4/5 Les experts

GROUPE IDRAC BAC+4/5 Les experts Juillet 2014 GROUPE IDRAC BAC+4/5 Les experts AUDIT FINANCIER APPROFONDI FINA001 Semestre 10 Nombre heures 20 Nombre crédits 2 Français Département académique : Finance, CDG et TQG Coordinateur de département

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits Traduction générale vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie et les techniques de la traduction Approfondir la connaissance de la langue source. spécifiques : Parfaire la

Plus en détail

Les expressions de la communication en entreprise

Les expressions de la communication en entreprise Les expressions de la communication en entreprise COMS 3003Y(5) Communication Strategies and Applications for Businesses 17 mars 2008 Des outils structurants H Il existe plusieurs outils à privilégier

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION VALORISEZ VOTRE OUTIL COLLABORATIF ET SON IMPACT EN PARTICIPANT AU PRIX DE L ENTREPRISE COLLABORATIVE INTRANETS RH, PORTAILS, RESEAUX SOCIAUX Il y a dix-huit ans, le Groupe Cegos

Plus en détail

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09)

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09) Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09). PSYCHOLOGIE CLINIQUE : définition de base o Nature du domaine professionnel : la psychologie clinique est une discipline se souciant du bien-être

Plus en détail

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC I - Gestion de la relation commerciale MODULE 1 : LA RELATION COMMERCIALE ET SON CONTEXTE La relation commerciale et les unités commerciales L unité commerciale physique La

Plus en détail

TRIBUS SENIORS. Quelles sont les tribus de seniors aujourd hui? Et, comment communiquer auprès d elles?

TRIBUS SENIORS. Quelles sont les tribus de seniors aujourd hui? Et, comment communiquer auprès d elles? TRIBUS SENIORS Quelles sont les tribus de seniors aujourd hui? Et, comment communiquer auprès d elles? 1 Les séniors en 2014 «Vieillissement de la population, allongement de la durée de vie, arrivée à

Plus en détail

Problématique de la qualité des données statistiques Alexandre BIAOU, DG/INSAE

Problématique de la qualité des données statistiques Alexandre BIAOU, DG/INSAE Problématique de la qualité des données statistiques Alexandre BIAOU, DG/INSAE La qualité : «ensemble des propriétés et caractéristiques d un produit ou d un service qui lui confèrent l aptitude à satisfaire

Plus en détail

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation Centre Hospitalier d Argenteuil (95) F. Lémann, PH-coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins Co-facilitateur

Plus en détail

Projet PHARES. Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet

Projet PHARES. Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet Projet PHARES Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet L.Brami, S.Damart, M. Detchessahar, M. Devigne, J. Habib, F. Kletz, C. Krohmer. Document joint à l avenant au contrat

Plus en détail

Soutien à la planification d un projet avec les pairs. Eigerplatz 5, CP 460 CH-3000 Berne 14 +41(0)31 3760401 office@infodrog.ch www.infodrog.

Soutien à la planification d un projet avec les pairs. Eigerplatz 5, CP 460 CH-3000 Berne 14 +41(0)31 3760401 office@infodrog.ch www.infodrog. Soutien à la planification d un projet avec les pairs Eigerplatz 5, CP 460 CH-3000 Berne 14 +41(0)31 3760401 office@infodrog.ch www.infodrog.ch Nom du projet 1. La mise en place du projet gestion du projet

Plus en détail

LES MÉTHODES D INVESTIGATION

LES MÉTHODES D INVESTIGATION LES MÉTHODES D INVESTIGATION Une méthode d investigation est une procédure définie qui permet d interroger scientifiquement une certaine réalité. Pour appréhender un phénomène, tout chercheur doit faire

Plus en détail

LES TABLEAUX DE BORD DE COORDINATION

LES TABLEAUX DE BORD DE COORDINATION LES TABLEAUX DE BORD DE COORDINATION Trois constats généraux sont encore prépondérants dans bon nombre d organisations actuelles : Un fonctionnement avec une planification a priori et des constats a posteriori.

Plus en détail

COLLABORATIONS POSSIBLES AVEC LES FUTURS ÉTUDIANTS ET LES ÉTUDIANTS (BACHELOR ET MASTER) DU DÉPARTEMENT INFORMATION DOCUMENTAIRE

COLLABORATIONS POSSIBLES AVEC LES FUTURS ÉTUDIANTS ET LES ÉTUDIANTS (BACHELOR ET MASTER) DU DÉPARTEMENT INFORMATION DOCUMENTAIRE COLLABORATIONS POSSIBLES AVEC LES FUTURS ÉTUDIANTS ET LES ÉTUDIANTS (BACHELOR ET MASTER) DU DÉPARTEMENT INFORMATION DOCUMENTAIRE Remarque : L utilisation du masculin pour désigner les personnes ne vise

Plus en détail

DEES COMMUNICATION DEESCOM

DEES COMMUNICATION DEESCOM Fonction DEES COMMUNICATION DEESCOM Diplôme Européen délivré par la Fédération Européenne des Ecoles 1 ; www.fede.org NIVEAU BAC+3 Le DEESCOM prépare les étudiants aux fonctions de chef de produit junior,

Plus en détail

Apprendre le français en contexte plurilingue

Apprendre le français en contexte plurilingue Apprendre le français en contexte plurilingue Nécessité pour la vie familiale Gladys Andrade Intro LIEN AVEC LE COURS Objectifs pédagogiques v Décrire le contexte plurilingue de deux quartiers v Présenter

Plus en détail

Concevoir sa stratégie de recherche d information

Concevoir sa stratégie de recherche d information Concevoir sa stratégie de recherche d information Réalisé : mars 2007 Dernière mise à jour : mars 2011 Bibliothèque HEC Paris Contact : biblio@hec.fr 01 39 67 94 78 Cette création est mise à disposition

Plus en détail

ACTIONS COLLECTIVES OPCALIA 2015 PROGRAMME DE FORMATION

ACTIONS COLLECTIVES OPCALIA 2015 PROGRAMME DE FORMATION ACTIONS COLLECTIVES OPCALIA 2015 PROGRAMME DE FORMATION PREPARER ET CONDUIRE UN ENTRETIEN PROFESSIONNEL Formation accessible à toutes les entreprises de la région Languedoc Roussillon, adhérentes ou non

Plus en détail

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Apprendre en stage Présentation aux référents 02.09.2010 C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Et pour commencer De quoi un étudiant a-t-il besoin pour apprendre en stage? Contenu de la présentation Introduction

Plus en détail

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers PVP «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers Frédéric BADAWI Professeur des Universités Directeur du CIES Centre Chargé de mission 1 Projet Mise en place d un

Plus en détail

Évaluation des usages du dossier médical partagé au sein de deux réseaux de santé

Évaluation des usages du dossier médical partagé au sein de deux réseaux de santé Séminaire MARSOUIN 12 mai 2006 Évaluation des usages du dossier médical partagé au sein de deux réseaux de santé Contrat AUTOMATE, Analyse des Usages en Télésanté : Organisation d un Réseau, Mesure de

Plus en détail

Note de cours de Méthodes Quantitatives 360-300-RE. Éric Brunelle et Josée Riverin

Note de cours de Méthodes Quantitatives 360-300-RE. Éric Brunelle et Josée Riverin Note de cours de Méthodes Quantitatives 360-300-RE Éric Brunelle et Josée Riverin Table des matières Chapitre 1. Méthodes scientifiques en sciences humaines 1 1. Introduction 1 2. La méthode scientifique

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité Alain Fernandez LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS Le projet décisionnel dans sa totalité Préface de Gérard BALANTZIAN Troisième édition, 1999, 2000, 2003 ISBN : 2-7081-2882-5 Sommaire Préface

Plus en détail

2015-2ème semestre EFFICACITE PROFESSIONNELLE

2015-2ème semestre EFFICACITE PROFESSIONNELLE EFFICACITE PROFESSIONNELLE 2015-2ème semestre Itinéraires : Ecoute et analyse prospective de son territoire Ecoute citoyenne et démocratie participative OFFRE DE FORMATION DU CNFPT DOMAINE : REPÈRES ET

Plus en détail

Séance 3 Comment lire et ficher efficacement?

Séance 3 Comment lire et ficher efficacement? Cours Master 1-1er semestre 2012-2013 Institut des Hautes Études de l'amérique Latine Paris III Sorbonne-Nouvelle Suivi individualisé en Anthropologie Séance 3 Comment lire et ficher efficacement? Le compte-rendu

Plus en détail

Collaboration innovante pour la création d un outil de gestion de production pour le cinéma et l audiovisuel

Collaboration innovante pour la création d un outil de gestion de production pour le cinéma et l audiovisuel Collaboration innovante pour la création d un outil de gestion de production pour le cinéma et l audiovisuel Studio d'animation indépendant Christophe Archambault Responsable Recherche et Développement

Plus en détail

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS Durée : Participants : Public : Pré-requis : 5 jours (effectif > 300 pers) 4 à 9 personnes Membres du CHSCT Délégués du personnel investis des

Plus en détail

«Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention

«Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention «Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention Journées de la prévention 5 juin 2013 Julie-Mattéa Fourès Inpes julie-mattea.foures@inpes.sante.fr La prévention du tabagisme

Plus en détail

An#ciper & s Adapter. en vue de s Améliorer. Spécificités & enjeux. Bases de données issues. d enquêtes de terrain. Anticiper.

An#ciper & s Adapter. en vue de s Améliorer. Spécificités & enjeux. Bases de données issues. d enquêtes de terrain. Anticiper. + An#ciper & s Adapter en vue de s Améliorer Mise en œuvre d une démarche qualité pour les données issues d enquêtes de terrain Bases de données issues d enquêtes de terrain Anticiper Spécificités & enjeux

Plus en détail

e-science : perspectives et opportunités pour de nouvelles pratiques de la recherche en informatique et mathématiques appliquées

e-science : perspectives et opportunités pour de nouvelles pratiques de la recherche en informatique et mathématiques appliquées Emilie MANON, Joanna JANIK, Gabrielle FELTIN e-science : perspectives et opportunités pour de nouvelles pratiques de la recherche en informatique et mathématiques appliquées 1 Introduction : La recherche

Plus en détail

Analyse des pratiques de quatre enseignants spécialisés en arts plastiques en ce qui a trait au rôle de l élève dans le travail de l exposition

Analyse des pratiques de quatre enseignants spécialisés en arts plastiques en ce qui a trait au rôle de l élève dans le travail de l exposition Analyse des pratiques de quatre enseignants spécialisés en arts plastiques en ce qui a trait au rôle de l élève dans le travail de l exposition Laurence Sylvestre, Ph.D. 1 Université du Québec à Montréal

Plus en détail

Retour d expérience INIST-CNRS. Journée d'étude : Les technologies du numérique pour les séminaires et formations à distance 12 décembre 2011

Retour d expérience INIST-CNRS. Journée d'étude : Les technologies du numérique pour les séminaires et formations à distance 12 décembre 2011 Retour d expérience Formations en ligne via WebEx INIST-CNRS Journée d'étude : Les technologies du numérique pour les séminaires et formations à distance 12 décembre 2011 Service Formation 1 Modules de

Plus en détail

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MODULE C03 - Séquence 1 INTRODUCTION I. UN PEU D'HISTOIRE II. LES RESSOURCES D'UN SI III. LA DÉFINITION D UN SI À

Plus en détail

Regards croisés sur la Bientraitance. Charte Bientraitance. Outil d aide à la décision - formation

Regards croisés sur la Bientraitance. Charte Bientraitance. Outil d aide à la décision - formation Promotion de la bientraitance «Remobiliser les équipes» Regards croisés sur la Bientraitance Charte Bientraitance Outil d aide à la décision - formation Marie José D Alché-Gautier Réseau Bas Normand Santé

Plus en détail

Programme "Conception et simulation" COSINUS Edition 2009. Projet

Programme Conception et simulation COSINUS Edition 2009. Projet Projet Numéro d'ordre du projet : Acronyme du projet : Titre du projet : Coordonnateur du projet (nom/laboratoire) : Thématique principale : Montant total de l'aide demandée (en k ) : Durée du projet :

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

RECHERCHE ET ANALYSE QUALITATIVE :

RECHERCHE ET ANALYSE QUALITATIVE : RECHERCHE ET ANALYSE QUALITATIVE : LE TRAIT D UNION ENTRE L ÉVALUATION DES TECHNOLOGIES EN SANTÉ ET L ÉVALUATION DE PROGRAMME DANS LA PRODUCTION D UNE REVUE DE LA LITTÉRATURE MIXTE 1 Débora Merveille NGO

Plus en détail

Maquette de Master 1 à 300h hors stage

Maquette de Master 1 à 300h hors stage Maquette de Master 1 à 300h hors stage Semestre/U E ECT S Contenu des enseignements Horaires Semestre 1 UE 1 VPMIF11 6 Modèles théoriques et culture professionnelle Conseil pédagogique et trajectoires

Plus en détail

Problématique de la qualité des données statistiques

Problématique de la qualité des données statistiques Revue du Schéma directeur de la Statistique du Mali Problématique de la qualité des données statistiques La qualité : «l ensemble des propriétés et caractéristiques d un produit ou d un service qui lui

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

Manuel de recherche en sciences sociales

Manuel de recherche en sciences sociales Résumé de QUIVY R; VAN CAMPENHOUDT L. 95, "Manuel de recherches en sciences sociales", Dunod Cours de TC5 du DEA GSI de l intergroupe des écoles Centrales 11/2002 Manuel de recherche en sciences sociales

Plus en détail

Master Professionnel Sciences de l éducation

Master Professionnel Sciences de l éducation Anjot Simon 12, rue Leroy 14000 Caen simon.anjot@gmail.com Téléphone : 0632181851 Master Professionnel Sciences de l éducation Projet professionnel pour le Master 2 Pro : Education, formation et mutations

Plus en détail

Projet 3. L'audiovisuel numérique scientifique et culturel

Projet 3. L'audiovisuel numérique scientifique et culturel 1 décembre 2000 Formation-Stages dans le cadre du Séminaire de Maîtrise et de DREA OIPP à l'inalco Projet 3 L'audiovisuel numérique scientifique et culturel Projet pour un groupe de 3 personnes 2 Objectifs

Plus en détail

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire Sommaire Introduction :... 2 I- Déroulement... 2 II- Qu est-ce qui détermine la qualité d écoute?... 3 III- La reformulation... 3 Conclusion... 4 Bibliographie... 5 1 RECit considère «l écoute» comme une

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

GROUPE IDRAC Les Experts Bac+4

GROUPE IDRAC Les Experts Bac+4 Juin 2015 GROUPE IDRAC Les Experts Bac+4 Nouveaux Marketings et Personal Branding CODE Semestre Nombre heures Nombre crédits Langue d enseignement MKGA801 8 20 h 2 Français Département académique : Marketing/Commerce/Communication

Plus en détail

LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE

LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE Un problème de recherche est l écart qui existe entre ce que nous savons et ce que nous voudrions savoir à propos d un phénomène donné. Tout problème de recherche

Plus en détail