Identification et analyse des ruptures de flux en pratique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Identification et analyse des ruptures de flux en pratique"

Transcription

1 Identification et analyse des ruptures de flux en pratique Benjamin GAREL Directeur Qualité CHU GRENOBLE Catherine GUIMIER Pharmacien praticien hospitalier CHU GRENOBLE

2 Contexte Ouverture NSC en 2007 Activité en août collaborateurs 120 unités de soins 39 salles blocs 270 boites et 800 sachets /j Actuellement : 330 boites et 840 sachets, 45 salles, 60 coll. Au lavage : désynchronisation des flux Recomposition : 70% sté, 30% blocs Des problèmes, plus ou moins factualisés concernant : -Le délai de remise à disposition -La qualité de la recomposition -La perte ou les dommages aux DM

3 Actions Décision avec l équipe de stérilisation de s appuyer sur l intervention d un consultant Méthode d intervention (CCTP) et choix du consultant réalisé direction/équipe sté avec une méthode imposée Choix d investir dans l équipe : Formation de l ensemble du personnel Obligation pour le consultant de faire des gains définis à l issue du diagnostic Formation de deux référents amélioration Suivi ensuite par la direction (mensuelle)

4 Objectifs Variabilité temps de passage Temps de passage Capacité de traitement de 10% en recomposition

5 Intervention 1/2 1 Formation (4* 0,5 jours) : - Simulation réalisée avec tous les agents de la sté et les cadres des blocs d une stérilisation fictive 2 Phase de «Brainstorming» (3 jours) : -Chantier d amélioration rapide avec décision d un plan d action finale -Une équipe comportant tous les métiers de la sté et des cadres des blocs opératoires 3 Suivi et implémentation (15 jours) : -Suivi des actions décidées -Aides aux premières mises en place -Coaching, formations ponctuelles

6 Intervention 2/2 2 Phase de «Brainstorming» (3 jours) : - Temps délimités (prévoir paiement heures supplémentaires) - Equipe sortie de la production - Observation sur le terrain - Identification des gaspillages - Recherche de solutions - Dessein du nouveau processus

7 Identifier les gaspillages Lavage Espace mal organisé, ergonomie Maintenance équipements Postes encombrés Flux arrivée DM Recomposition Déplacements inutiles Flux peu visibles Fort en cours Déplacements-Attente-Manutention Pilotage performance? Communication Bloc / Sté +/- «En Cours» Distribution Manipulations inutiles : armoires, chariots DM non conformes en attente Validation charges Encombrement espace, rangement poste travail Chariots automatiques inadaptés Retour embases trop court

8 Pré tri renforcé au bloc

9 Mise sous contrôle des «En Cours» Polyvalence recompo / process de sté Kanban pour les chariots en attente recompo

10 Tableau de bord et rituel Ratio Performance Informations échangées Temps passage En Cours attente recompo et attente sté Production boites et sachets

11 Matérialisation des emplacements

12 Organisation poste de travail Recomposition : intervention rassemblée sur un chariot Poste conditionnement : marche en avant

13 Poursuite de la démarche Objectif : pérenniser les gains et en trouver de nouveaux Méthode : animation de l équipe, suivi d indicateur et le suivi des formations Visite mensuelle encadrement direction pour comprendre les difficultés et voir quel accompagnement est possible Idées directrices : -Faire des tests -Bien comprendre ce qui ne marche pas

14 Tableau de bord révisé Taux de service : % btes <7h Ratio Performance Temps passage En Cours recompo et autoclaves Production boites et sachets

15 Réorganisation en zone lavage

16 Clarification de la zone Isoler les moteurs Alertes «prise en charge des DM» conditionnement Créer des espaces identifiés pour DM recomposés par les blocs

17 Des «petits riens» qui font la différence Mode opératoire de récupération des graphiques Tableau de centralisation des clés Affichage des commandes en attente Tableau de suivi des pannes machines

18 Après 1 an : les réussites Objectifs tenus en terme de délais et quantité avec l effectif Un rituel apprécié, un tableau qui évolue Des zones de travail mieux organisées 5 agents polyvalents (recompo/cond) Point bloc / sté devenu CREX «circuit du DMSR» moins conflictuel qu avant et plus constructif

19 Après 1 an : les défis restants Des gains à faire sur la qualité de la recomposition et la casse de la micro chirurgie Fiabiliser le pré tri dans les blocs Maintenance : des délais trop longs et une organisation à revoir avec le bio médical Des points à voir sur l ergonomie

Retour d expérience de la traçabilité à l instrument à la stérilisation du Centre Hospitalier d Alès

Retour d expérience de la traçabilité à l instrument à la stérilisation du Centre Hospitalier d Alès Retour d expérience de la traçabilité à l instrument à la stérilisation du Centre Hospitalier d Alès Mme Jacob Corazza Valérie 13 Septembre 2014 Praticien Hospitalier Centre Hospitalier d Alès LOCALISATION

Plus en détail

Inauguration de l Unité Centrale de Stérilisation Bernard CHARLES

Inauguration de l Unité Centrale de Stérilisation Bernard CHARLES Inauguration de l Unité Centrale de Stérilisation Bernard CHARLES Mardi 11 Décembre 2012 ZI du Chapitre 20, avenue de Larrieu Thibaud - 31100 Toulouse D O S S I E R DE P R E S S E Contact Presse Dominique

Plus en détail

LES DIFFERENTS SYSTEMES DE MARQUAGE DES INSTRUMENTS. Atelier n 2

LES DIFFERENTS SYSTEMES DE MARQUAGE DES INSTRUMENTS. Atelier n 2 LES DIFFERENTS SYSTEMES DE MARQUAGE DES INSTRUMENTS Atelier n 2 UNITES DE SOINS MCJ PRE-DESINFECTION Transport UTILISATION Dossier médical informatisé du patient Logiciel de traçabilité du processus de

Plus en détail

STERILISATION CENTRALE DU CHU DE ROUEN

STERILISATION CENTRALE DU CHU DE ROUEN CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 SOMMAIRE 1. PRESENTATION A. Le cadre de santé B. Le CHU de Rouen C. La stérilisation Centrale du CHU 2. HISTORIQUE A. Pourquoi l acquisition du AMSCO V PRO 1 Plus B. Qu

Plus en détail

GPAO bloc opératoire Retour d expérience : CHPL

GPAO bloc opératoire Retour d expérience : CHPL 1/ 35 GPAO bloc opératoire Francis REYMONDON freymondon@chpl.fr http://www.chpl.fr Présentation : Francis REYMONDON 2/ 35 Formation : Ingénieur INSA spécialité Génie Industriel Fonction CHPL : Responsable

Plus en détail

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Page 1 / Gagner en performances grâce au pilotage des flux / 2010 Détecter une problématique «flux» Si ces constats sont courants dans votre

Plus en détail

Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale. Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA

Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale. Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA PLAN Introduction Réglementation Circuit du personnel Procédure de Formation Accueil

Plus en détail

Comparer les indicateurs en stérilisation: un monde imaginaire?

Comparer les indicateurs en stérilisation: un monde imaginaire? Comparer les indicateurs en stérilisation: un monde imaginaire? La vérité est dans l imaginaire Eugène Ionesco 1 Points abordés Imaginer ce dont les indicateurs peuvent témoigner Superposer l imaginaire

Plus en détail

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION Constats partagés : - Les déchets de chantier et de maintenance sont plutôt bien traités et suivis. - Les déchets de bureaux sont bien suivis sur les gros

Plus en détail

PUI Stérilisation Centre Hospitalier du Pays d Aix CH Intercommunal Aix Pertuis

PUI Stérilisation Centre Hospitalier du Pays d Aix CH Intercommunal Aix Pertuis K. BOREL Pharmacien Praticien hospitalier C. GOUGUET Assistant spécialiste PUI Stérilisation Centre Hospitalier du Pays d Aix CH Intercommunal Aix Pertuis 1. L interfaçage de la stérilisation avec les

Plus en détail

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE Odile NUIRY, Pharmacien, CHU de SAINT-ETIENNE CONTEXTE Projet de modernisation du CHU En 2009

Plus en détail

Optimisation des Flux dans le Bloc Opératoire. HOPITECH - Octobre 2010

Optimisation des Flux dans le Bloc Opératoire. HOPITECH - Octobre 2010 Optimisation des Flux dans le Bloc Opératoire HOPITECH - Octobre 2010 OPTIMISATION DES FLUX DANS LE BLOC OPERATOIRE SOMMAIRE Présentation de STERIS Petit historique du transfert patients dans le bloc opératoire

Plus en détail

Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au. C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle

Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au. C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au CHRUdeTours C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle CHRUTours C.H.R.U PUI Service transversal de stérilisation (3 sites) PUI Hôpital pédiatrique

Plus en détail

Projet d automatisation d un processus manuel

Projet d automatisation d un processus manuel Antoine Lienhardt 23 juin 2011 Projet de fin d étude INSA GMC Projet d automatisation d un processus manuel 1 Plan Présentation de l entreprise Enjeux du projet Travail réalisé Conclusion 2 Présentation

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

AMELIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES 03/2015 USC CHU NANTES - CBONNET/ M BOSSE 1

AMELIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES 03/2015 USC CHU NANTES - CBONNET/ M BOSSE 1 AMELIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES 03/2015 USC CHU NANTES - CBONNET/ M BOSSE 1 EFFECTIFS DE L USC 55,6 ETP répartis comme suit: Pharmacien gérant: Mr Sellal Pharmacien manager: Mr Rondeau Pharmaciens

Plus en détail

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte Prérequis Objectifs Choix de l automate Bilan Contexte

Plus en détail

Anticipation des besoins des blocs opératoires : le concept POP. Christophe LAMBERT, Pharmacien Unité de stérilisation Centralisée du CH de Chambéry

Anticipation des besoins des blocs opératoires : le concept POP. Christophe LAMBERT, Pharmacien Unité de stérilisation Centralisée du CH de Chambéry Anticipation des besoins des blocs opératoires : le concept POP Christophe LAMBERT, Pharmacien Unité de stérilisation Centralisée du CH de Chambéry 35 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation

Plus en détail

LA MÉTHODE LEAN ET VOTRE ORGANISME AUDIT CONSEIL FORMATION. 05 55 64 23 15 06 82 68 00 21 www.lqc-mt.org PLAQUETTE TÉLÉCHARGEABLE SUR LE SITE

LA MÉTHODE LEAN ET VOTRE ORGANISME AUDIT CONSEIL FORMATION. 05 55 64 23 15 06 82 68 00 21 www.lqc-mt.org PLAQUETTE TÉLÉCHARGEABLE SUR LE SITE LA MÉTHODE LEAN ET VOTRE ORGANISME PLAQUETTE TÉLÉCHARGEABLE SUR LE SITE AUDIT CONSEIL FORMATION 05 55 64 23 15 06 82 68 00 21 www.lqc-mt.org MICHEL TOURTE CONSULTANT Auditeur AFNOR Certification DIAGNOSTIC

Plus en détail

P.AURIERES RDP A.PIFFAUT PG MJ.NEUSEL CRH

P.AURIERES RDP A.PIFFAUT PG MJ.NEUSEL CRH P.AURIERES RDP A.PIFFAUT PG MJ.NEUSEL CRH HISTORIQUE DU PASSAGE EN STERILISATION CENTRALE EXTERNALISEE *Relevé par l ARS de non-conformités des différentes stérilisations dijonnaises (2005) *Création du

Plus en détail

Le circuit des dispositifs médicaux

Le circuit des dispositifs médicaux Le circuit des dispositifs médicaux Dr Olivier BOUX GCS EMOSIST Franche-Comté 14 jan 2010 7ème formation MOA L univers du DM Les acteurs Les fonctions Les domaines Les applis médecin ( chir) cadre ( de

Plus en détail

Emballages de stérilisation Nouvelle norme ISO 11607 1&2 : Quels changements dans les pratiques de conditionnement?

Emballages de stérilisation Nouvelle norme ISO 11607 1&2 : Quels changements dans les pratiques de conditionnement? Emballages de stérilisation Nouvelle norme ISO 11607 1&2 : Quels changements dans les pratiques de conditionnement? Avril 2006 : la norme EN 868-1 devient NF EN ISO 11607 1&2 Dans le cadre du processus

Plus en détail

LE LEAN MANUFACTURING

LE LEAN MANUFACTURING LE LEAN MANUFACTURING LEAN signifie littéralement : «maigre», «sans gras». On le traduit parfois par «gestion sans gaspillage» ou par «au plus juste». LEAN est un qualificatif donné par une équipe de chercheurs

Plus en détail

Les risques professionnels en stérilisation

Les risques professionnels en stérilisation Les risques professionnels en stérilisation H. Mockly-Postal Pharmacien RAQ - Stérilisation CHRU Besançon Contexte Réglementaire Certification En stérilisation Conclusion Principales situations rencontrées

Plus en détail

Processus d amélioration de l unité centrale de stérilisation d une clinique privée tunisienne dans le cadre de sa certification.

Processus d amélioration de l unité centrale de stérilisation d une clinique privée tunisienne dans le cadre de sa certification. 2èmes Journées Internationales Francophone de Stérilisation 12 et 13 Septembre 2014 Marrakech - Maroc Processus d amélioration de l unité centrale de stérilisation d une clinique privée tunisienne dans

Plus en détail

Entreposage et distribution. Des idées Des ressources de

Entreposage et distribution. Des idées Des ressources de Entreposage et distribution Des idées Des ressources de Solution de stockage et de distribution Conçu pour les établissements de santé, ISO-iD est un système complet d entreposage modulaire et évolutif

Plus en détail

Implantation d un système de manutention lourde automatisée. PIL / Département Logistique Baudouin RICHEBE

Implantation d un système de manutention lourde automatisée. PIL / Département Logistique Baudouin RICHEBE Implantation d un système de manutention lourde automatisée INTRODUCTION les enjeux du système Objectifs : Assurer l approvisionnement des consommables dans les services Réduire les interventions humaines

Plus en détail

Le pôle logistique. & la blanchisserie. des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Le pôle logistique. & la blanchisserie. des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Le pôle logistique & la blanchisserie des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Sommaire Présentation générale...3 L entrepôt...4 La pharmacie...5 L unité centrale de production culinaire...6 Le SAMU...7

Plus en détail

DES DMS Exemple du CHU de Nîmes

DES DMS Exemple du CHU de Nîmes PLATEFORME LOGISTIQUE ET CIRCUIT DES DMS Exemple du CHU de Nîmes L ensemble des illustrations a été supprimé en raison de la taille du fichier incompatible avec la diffusion sur le site euro-pharmat.com.

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

Conseil, stratégie, organisation,

Conseil, stratégie, organisation, Le pôle Ingénierie des flux Notre vocation : Vous faire bénéficier de notre expertise afin d améliorer la performance de vos organisations pour accroitre la satisfaction de vos clients tout en optimisant

Plus en détail

Dynamisez vos procédures

Dynamisez vos procédures ampsby4030.com Dynamisez vos procédures Advanced Management Procedures System 40-30 AMPS Progiciel de gestion de procédures techniques Dirigeants d entreprise Responsables qualité, méthodes, production,

Plus en détail

Stérilisa;on Centrale au CHU de. Nantes

Stérilisa;on Centrale au CHU de. Nantes Stérilisa;on Centrale au CHU de Nantes Page 1 Stérilisation Centrale au CHU de Nantes Page 2 Contexte La fonction de stérilisation était répartie sur plusieurs sites, ce qui ne favorisait pas la mutualisation

Plus en détail

De l évaluation de la non-qualité au changement organisationnel

De l évaluation de la non-qualité au changement organisationnel De l évaluation de la non-qualité au changement organisationnel La réorganisation d un service de consultations externes d ophtalmologie Caroline Merdinger-Rumpler : Maître de conférences Dr Master Management

Plus en détail

Congrès OIIQ 2012. La simulation : un atout pour la réorganisation des services hospitaliers

Congrès OIIQ 2012. La simulation : un atout pour la réorganisation des services hospitaliers CSSS Laval Présentation modélisation et simulation, cliniques externes Congrès OIIQ 2012 La simulation : un atout pour la réorganisation des services hospitaliers Le cas du bloc d endoscopie du CSSS du

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE KARL STORZ S INSTALLE À LA POLYCLINIQUE BORDEAUX RIVE DROITE

LA TECHNOLOGIE KARL STORZ S INSTALLE À LA POLYCLINIQUE BORDEAUX RIVE DROITE LA TECHNOLOGIE KARL STORZ S INSTALLE À LA POLYCLINIQUE BORDEAUX RIVE DROITE L entreprise allemande KARL STORZ équipe le nouveau bloc opératoire de la Polyclinique Bordeaux Rive Droite : technologie, innovation

Plus en détail

Marquage et traçabilité de

Marquage et traçabilité de Marquage et traçabilité de l instrumentation t ti chirurgicale C. LAMBERT Centre Hospitalier de Chambéry - France 5 èmes JNSS 3 et 4 juin 2009 - Regensdorf La traçabilité à quelles fins? Sécurité sanitaire

Plus en détail

Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage QUELLES RECOMMANDATIONS?

Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage QUELLES RECOMMANDATIONS? 3 ème Journée Régionale de formation et d information destinée aux EHPAD HYGIENE ET PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD Jeudi 17 Novembre 2011 CHU de ROUEN Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage

Plus en détail

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel Séance 3 Juste-à-Temps et Lean Manufacturing Magement industriel et Gestion de projet C. BARDEL@2007 1 Juste-à-temps & Lean Manufacturing Juste-à-temps et le Lean Manufacturing sont le cœur du système

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Présentation des Transports Serge DERVAL. 2. Pourquoi adhérer à la charte. 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010. 4.

SOMMAIRE. 1. Présentation des Transports Serge DERVAL. 2. Pourquoi adhérer à la charte. 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010. 4. SOMMAIRE 1. Présentation des Transports Serge DERVAL 2. Pourquoi adhérer à la charte 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010 4. La démarche 5. Les Moyens 6. Bilan après deux ans d engagement 7. L affichage

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Le pouvoir adjudicateur : Lycée Jean Perrin (13010 Marseille) Téléphone 04 91 74 07 53 Fax 04 91 74 07 51

Plus en détail

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité PLAN 1. Introduction: la reconstruction du bloc opératoire 2. Matériel et méthodes: la réflexion

Plus en détail

LES ÉVALUATIONS EHPAD LE SEQUOIA - 68110 ILLZACH

LES ÉVALUATIONS EHPAD LE SEQUOIA - 68110 ILLZACH LES ÉVALUATIONS EHPAD LE SEQUOIA - 68110 ILLZACH EVALUER, POURQUOI? Evaluer les pratiques professionnelles dans le cadre des différentes démarches développées par la structure Maintenir et renforcer le

Plus en détail

Accompagnement à la mise en œuvre d une démarche de benchmark des consultations externes en établissements de santé MCO

Accompagnement à la mise en œuvre d une démarche de benchmark des consultations externes en établissements de santé MCO Conseil et accompagnement des établissements de santé Accompagnement à la mise en œuvre d une démarche de benchmark des consultations externes en établissements de santé MCO 02/04/2013 ANNEXE 3 : Présentation

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

Certification en stérilisation : Norme ISO 9001 Système de Management de la Qualité

Certification en stérilisation : Norme ISO 9001 Système de Management de la Qualité 34 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation Lyon le 4 avril 2012 Certification en stérilisation : Norme ISO 9001 Système de Management de la Qualité Dominique COMBEAU, Pharmacien Hospitalier,

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de production des Industries Chimiques : niveau III* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence est celui

Plus en détail

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Plan A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Retour sur le processus, les acteurs, les messages, les informations, le SIH Analyse des causes déterminantes du circuit: focus sur les échanges d

Plus en détail

PROCEDURE DE RECUPERATION EN CAS DE PRESENCE D HUMIDITE A L INTERIEUR D EMBALLAGES DE STERILISATION

PROCEDURE DE RECUPERATION EN CAS DE PRESENCE D HUMIDITE A L INTERIEUR D EMBALLAGES DE STERILISATION PROCEDURE DE RECUPERATION EN CAS DE PRESENCE D HUMIDITE A L INTERIEUR D EMBALLAGES DE STERILISATION Une «procédure de récupération» est une solution de secours proposée par une société savante pour répondre

Plus en détail

Les Standards. Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com

Les Standards. Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com Les Standards Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com Les principes du Lean Le SMED Le Kanban L organisation en cellule Le Poka Yoke Le 5S Définition : Un standard est un mode opératoire défini

Plus en détail

Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux

Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux Journée de formation du RRESO Brest le 24 mai 2007 Jean-Christophe HILAIRE Cadre infirmier Service hygiène hospitalière Centre Hospitalier de

Plus en détail

PLACE DU BIONETTOYAGE A LA VAPEUR EN MILIEU HOSPITALIER

PLACE DU BIONETTOYAGE A LA VAPEUR EN MILIEU HOSPITALIER PLACE DU BIONETTOYAGE A LA VAPEUR EN MILIEU HOSPITALIER A. PHALIPPOUT - M.C. BAUDU Conseillères ESF - Unité d Hygiène - CHU Limoges XV ème Congrès de la Société Française d Hygiène Hospitalière Montpellier

Plus en détail

DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES

DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES PRISE EN CHARGE ET TRAITEMENT KA. Dinh-Van, Pharmacienne Centre Médicochirurgical de Kourou 27 mars 2013 Semaine guyanaise de lutte contre les infections associées aux

Plus en détail

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean?

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Philippe COURTY, CFPIM Dirigeant de CJP-Conseils www.cjp-conseils.com 1 Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Les

Plus en détail

+33 (0)3 84 22 99 10. Avril 2003. Copyright Toptech LP-2008-7281-001. Reproduction interdite. Tous droits réservés pour tous pays. D-1.3-021-rev.

+33 (0)3 84 22 99 10. Avril 2003. Copyright Toptech LP-2008-7281-001. Reproduction interdite. Tous droits réservés pour tous pays. D-1.3-021-rev. +33 (0)3 84 22 99 10 Avril 2003 D-1.3-021-rev.01 +33 (0)3 84 22 99 10 Partage d expd expérience Démarche Globale LEAN MATRA ELECTRONIQUE Sommaire Quelques mots sur MATRA ELECTRONIQUE Périmètres du Lean

Plus en détail

Atelier n 3 : HYGIENE HOSPITALIERE

Atelier n 3 : HYGIENE HOSPITALIERE ار اا ااط ا République Algérienne Démocratique et Populaire وزارة ا#" وا!ن وإح ات Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière Rencontre Nationale sur les Urgences, l Hygiène Hospitalière

Plus en détail

ASSURANCE QUALITE MANUEL D ASSURANCE QUALITE CENTRE HOSPITALIER DE HYERES

ASSURANCE QUALITE MANUEL D ASSURANCE QUALITE CENTRE HOSPITALIER DE HYERES ASSURANCE QUALITE Page : 1/34 CENTRE HOSPITALIER DE HYERES LISTE DE DIFFUSION Destinataire Fonction Date Nombre de copies Mme RINAUDO Directeur Adjoint 02/10/2000 1 Représentant de la Direction Mme HOLAY

Plus en détail

37 èmes Journées Nationales d'etudes sur la stérilisation 1 et 2 avril 2015 Nantes. Dr Bruno Baune Pharmacien, Hôpital Louis Mourier AP-HP, Colombes

37 èmes Journées Nationales d'etudes sur la stérilisation 1 et 2 avril 2015 Nantes. Dr Bruno Baune Pharmacien, Hôpital Louis Mourier AP-HP, Colombes 37 èmes Journées Nationales d'etudes sur la stérilisation 1 et 2 avril 2015 Nantes Dr Bruno Baune Pharmacien, Hôpital Louis Mourier AP-HP, Colombes PH temps plein responsable de l unité de stérilisation

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR. Anticiper et simuler les besoins de compétences futures dans un projet d automatisation WWW.ANACT.

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR. Anticiper et simuler les besoins de compétences futures dans un projet d automatisation WWW.ANACT. SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Anticiper et simuler les besoins de compétences futures dans un projet d automatisation WWW.ANACT.FR OUTIL DE SIMULATION : le référentiel d activités et de compétences

Plus en détail

LIVRE BLANC QUALIOS DOC

LIVRE BLANC QUALIOS DOC LIVRE BLANC QUALIOS DOC Version 4.0 4, rue du Bois de La Champelle BP 306 54515 VANDŒUVRE CEDEX Tél. 33 (0)3 83 44 75 50 Fax. 33 (0)3 83 44 75 51 QUALIOS est une solution informatique développée par SAS

Plus en détail

D O S S I E R D E C O M P E T E N C E S

D O S S I E R D E C O M P E T E N C E S Clément RAIMBAULT D O S S I E R D E C O M P E T E N C E S Statut : Ingénieur Qualité des Organisations Offre de compétences : Qualité Performance / Fournisseurs / Process D o m a i n e s d e c o m p é

Plus en détail

INGÉNIERIE Process INVENTONS LE FUTUR ENSEMBLE

INGÉNIERIE Process INVENTONS LE FUTUR ENSEMBLE INGÉNIERIE Process INVENTONS LE FUTUR ENSEMBLE Assistance à maîtrise d ouvrage (AMOA et/ou AMOE) L assistance à la maîtrise d ouvrage et/ou l assistance à maîtrise d œuvre vous aide à définir, piloter

Plus en détail

emoveo pour le programme «Usine du Futur» en Midi-Pyrénées novembre 2014

emoveo pour le programme «Usine du Futur» en Midi-Pyrénées novembre 2014 emoveo pour le programme «Usine du Futur» en Midi-Pyrénées novembre 2014 Notre positionnement Aider les dirigeants à construire leur vision stratégique, à mener leurs projets de transformation, à améliorer

Plus en détail

Aesculap Service Systems Instacount

Aesculap Service Systems Instacount Aesculap Service Systems Instacount 1 er choix pour la gestion de l instrumentation Nos solutions Votre succès NOTRE LOGICIEL INSTACOUNT Parc d instruments L instrumentation chirurgicale, les optiques,

Plus en détail

10 USAGES DE QLIK POUR AFFINER VOS ANALYSES FINANCIÈRES. Customer Success Stories 2015

10 USAGES DE QLIK POUR AFFINER VOS ANALYSES FINANCIÈRES. Customer Success Stories 2015 10 USAGES DE QLIK POUR AFFINER VOS ANALYSES FINANCIÈRES Customer Success Stories 2015 10 USAGES DE QLIK POUR AFFINER VOS ANALYSES FINANCIÈRES Ces exemples d applications et de développements sur mesure

Plus en détail

Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE

Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE DOSSIER TECHNIQUE TPE Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE 1. CONTEXTE Une marge industrielle trop faible est un frein à l investissement et

Plus en détail

UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1 FACULTE DE PHARMACIE INSTITUT DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES. 2014 THESE n 143 T H E S E

UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1 FACULTE DE PHARMACIE INSTITUT DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES. 2014 THESE n 143 T H E S E UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1 FACULTE DE PHARMACIE INSTITUT DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES 2014 THESE n 143 T H E S E pour le DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE présentée et soutenue

Plus en détail

Mettre en place une stratégie QSE. Pilotage et tableau de bord du système QSE

Mettre en place une stratégie QSE. Pilotage et tableau de bord du système QSE Mettre en place une stratégie...2 Pilotage et tableau de bord du système.2 Réussir les audits...3 Management de la Qualité ISO 9001...3 Management de l Environnement ISO 14001.4 Management de la Santé

Plus en détail

Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble

Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble Rôle dans le système de gestion de la qualité La gestion de l approvisionnement, la gestion des achats et des stocks est une composante

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Optimiser les choix industriels du point de vue de la performance et des conditions de travail : usage de la simulation statique et dynamique des flux Outils logiciels

Plus en détail

GESTION DE STOCK. July 2009. Hilde De Boeck

GESTION DE STOCK. July 2009. Hilde De Boeck GESTION DE STOCK July 2009 Hilde De Boeck Table des matières Introduction Organisation du stock centrale 1. Gestionnaire de stock 2. Stockage: - Les Conditions - Rangement des produits 3. Les outils de

Plus en détail

Informatisation du circuit des produits de santé

Informatisation du circuit des produits de santé Informatisation du circuit des produits de santé Automatisation de la dispensation globale au CHU de Nancy Isabelle MAY HOPIPHARM - 19 mai 2010 SYNPREFH SYNPREFH Contexte La dispensation globale en 2006

Plus en détail

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Retours des entretiens téléphoniques 1. Présentation du contexte : Atout Métiers LR Offre de formation L association

Plus en détail

POLYCLINIQUE DU COTENTIN

POLYCLINIQUE DU COTENTIN POLYCLINIQUE DU COTENTIN PROGRAMME D ACTIONS POUR LA QUALITE ET LA SECURITE DES SOINS 2013-2014 Sommaire PREAMBULE... 3 Bilan des actions 2011/2012... 4 AXE 1 : Certification de l établissement en octobre

Plus en détail

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants Lean Historique et Principes Francis MOUREY SPC consultants C. R. Allen, 1919 TWI, 1940 Jidoka Jidoka T. Ohno JIT Kaizen S. Shingo TPS House,, Cho, 70 s Méthodes japonaises J. Womack & D. Jones K. Ishikawa,

Plus en détail

Simulation Entreprise - Tecstrat

Simulation Entreprise - Tecstrat Simulation Entreprise - Tecstrat Compte-rendu Univers C Entreprise 4 Clémence AITELLI Benoît SIJOBERT Maxime ROBERT Ségolène PEIGNET Tuteur : malek.bouhaouala@ujf-grenoble.fr Introduction Durant deux jours,

Plus en détail

Planification INtegrée des Activités de la Chaîne LogistiquE :

Planification INtegrée des Activités de la Chaîne LogistiquE : Planification INtegrée des Activités de la Chaîne LogistiquE : Journée IODE 27 Mars 2007 Julien FRANCOIS Aïcha AMRANI-ZOUGGAR Plan de l exposé I. Objectif du démonstrateur II. Pilotages 1) Qui décide?

Plus en détail

GESTION DES DÉCHETS. 14ème Journée Méditerranéenne de Prévention des Infections Nosocomiales. P. Dégus CCS Hygiéniste Novembre 2013

GESTION DES DÉCHETS. 14ème Journée Méditerranéenne de Prévention des Infections Nosocomiales. P. Dégus CCS Hygiéniste Novembre 2013 GESTION DES DÉCHETS 14ème Journée Méditerranéenne de Prévention des Infections Nosocomiales P. Dégus CCS Hygiéniste Novembre 2013 Recommandation suite à la visite de certification V2010 Manque de coordination

Plus en détail

UNE APPROCHE LEAN POUR UN CHANGEMENT CULTUREL

UNE APPROCHE LEAN POUR UN CHANGEMENT CULTUREL UNE APPROCHE LEAN POUR UN CHANGEMENT CULTUREL présenté par Samuel Hilger COO Bien-Air Dental SA 2013 Table des matières Le groupe Bien-Air Les produits vue d ensemble Pourquoi une démarche Lean chez Bien-Air?

Plus en détail

Définition: LA STERILSATION

Définition: LA STERILSATION LA STERILSATION Définition: Procédé par lequel tous les germes (bactéries, virus, levure,.) sont définitivement détruits en surface et en profondeur dans un espace incontaminable clos. Préparation du matériel

Plus en détail

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service OPTIMISATION DES STOCKS, DES PRÉVISIONS ET DE LA QUALITÉ DE SERVICE Objectifs : Augmenter les performances

Plus en détail

Identification des incontournables à la démarche Lean

Identification des incontournables à la démarche Lean Identification des incontournables à la démarche Lean Analyse des résultats 7/09/2010 Barbara Lyonnet, Laboratoire SYMME, Université de Savoie barbara.lyonnet@univ-savoie.fr 1. Introduction Toute entreprise

Plus en détail

Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament

Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament Expérience de la Clinique du Parc de Charleville-Mézières Hélène Vanoverberghe Pharmacien Responsable Assurance Qualité Contexte institutionnel

Plus en détail

Apprendre un métier et

Apprendre un métier et Technicien en Installation des Equipements Electriques et Electroniques Ref : 0701309 Mon métier : je réalise des installations électriques, je mets en service et assure la maintenance de ces installations.

Plus en détail

L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DU PROCESSUS DE FACTURATION

L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DU PROCESSUS DE FACTURATION L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DU PROCESSUS DE FACTURATION CHU DE RENNES 2013 à 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES 05/11/2014 2 Activités d un bureau des entrées Accueillir les patients

Plus en détail

Organisation des séquences de soins. gilles manquat f bloc 07

Organisation des séquences de soins. gilles manquat f bloc 07 Organisation des séquences de soins 1 Contexte organisationnel (1) Multiples taches à accomplir Par des catégories professionnelles différentes Niveaux de risque différents Définir les taches à réaliser

Plus en détail

La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac 14 Octobre 2009 Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR

La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac 14 Octobre 2009 Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR LEAN & ISO 9001 La qualité en «Lean» de mire 5 à 7 MFQ CRCI de Blagnac Denis VILLEVALOIS Consultant Lean & Qualité Partenaire AFNOR 14 Octobre 2009 SOMMAIRE Contexte L esprit ISO 9001 ISO 9001 Rappel L

Plus en détail

DEPUIS. Pionnier de l'excellence Opérationnelle. OPTIMISEZ VOS PERFORMANCEs AVEC LE LEAN ET LE SIX SIGMA

DEPUIS. Pionnier de l'excellence Opérationnelle. OPTIMISEZ VOS PERFORMANCEs AVEC LE LEAN ET LE SIX SIGMA DEPUIS 1988 Pionnier de l'excellence Opérationnelle OPTIMISEZ VOS PERFORMANCEs AVEC LE LEAN ET LE SIX SIGMA www.xl-consultants.com www.xl-groupe.com Qui sommes-nous Créé en 1988, XL Groupe est un cabinet

Plus en détail

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle enjeux Comment accroître la qualité de vos services tout en maîtrisant vos coûts? Equinox Consulting vous accompagne aussi bien dans la définition

Plus en détail

Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT

Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT Michel PILON Consultant Formateur Lean Six Sigma. Certifiés Black Belt 6 Sigma depuis 1995. Formés par Mikel. J. Harry, créateur de la méthode chez Motorola.

Plus en détail

APPORT DU NETTOYAGE PAR LA VAPEUR

APPORT DU NETTOYAGE PAR LA VAPEUR APPORT DU NETTOYAGE PAR LA VAPEUR Place de la méthode vapeur pour l entretien des locaux dans les EHPAD Corinne FILLON CH de Dieppe 17Novembre 2011 Méthode vapeur Principes - La vapeur est un gaz qui réunit

Plus en détail

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation Démarche diagnostic Planification et organisation Processus de planification et de gestion de la demande Approvisionnement Niveau d inventaire Visite Organisation du travail Analyse de la chaîne de valeur

Plus en détail

Organisation pratique de la mise en place d une dispensation nominative automatisée en EHPAD. Frank Girard

Organisation pratique de la mise en place d une dispensation nominative automatisée en EHPAD. Frank Girard Organisation pratique de la mise en place d une dispensation nominative automatisée en EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte local Centre Hospitalier

Plus en détail

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou www.meah.sante.gouv.fr Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou KA Dinh-Van, N Tisserand, C Lemée, F Michel, F Alvarez, D

Plus en détail

L AGENCE. Notre objectif, être l interlocuteur unique de votre projet, du concept au prototype.

L AGENCE. Notre objectif, être l interlocuteur unique de votre projet, du concept au prototype. L AGENCE Notre objectif, être l interlocuteur unique de votre projet, du concept au prototype. Depuis 1996, les deux dirigeants d Axone design, Frédéric Bonin et Nicolas Leclercq, associent leurs talents,

Plus en détail

Le Lean Management : Une démarche d amélioration de la performance qui n est pas sans effets sur les salariés

Le Lean Management : Une démarche d amélioration de la performance qui n est pas sans effets sur les salariés Bordeaux Lille Lyon Marseille Le Lean Management : Une démarche d amélioration de la performance qui n est pas sans effets sur les salariés Metz Nantes Paris Toulouse Journée d étude IRT-DIRECCTE Réorganisation

Plus en détail

INSTRUMENTS. Lave instruments de grands dimensions pour centrales de stérilisation.

INSTRUMENTS. Lave instruments de grands dimensions pour centrales de stérilisation. INSTRUMENTS Lave instruments de grands dimensions pour centrales de stérilisation. LAVE INSTRUMENTS DE GRAND CAPACITÉ Avec plus de 30 années d expérience en technologie de lavage, la Division Instruments

Plus en détail

LA GESTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER DES CHU AFFECTÉ AUX SOINS

LA GESTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER DES CHU AFFECTÉ AUX SOINS 1 Cour des comptes La gestion du patrimoine 11 juin 2014 immobilier des CHU affecté aux soins LA GESTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER DES CHU AFFECTÉ AUX SOINS Communication de la Cour des comptes CHAMP DE

Plus en détail

L ecoute, Le service, l echange,

L ecoute, Le service, l echange, L ecoute, Le service, l accompagnement, L assistance, l echange, la formation, le partenariat Acquérir nos solutions, ce n est pas seulement obtenir un outil informatique, c est également accéder à de

Plus en détail