Catalogue. Les actions éco-consommation en Rhône-Alpes. "L éco-consommation, c est passer à l action"

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Catalogue. Les actions éco-consommation en Rhône-Alpes. "L éco-consommation, c est passer à l action""

Transcription

1 Catalogue Les actions éco-consommation en Rhône-Alpes "L éco-consommation, c est passer à l action"

2 Sommaire A. ACTIONS VERS LE GRAND PUBLIC Stands et expositions Conférences / sensibilisation Visites de sites / balades Accompagnements de groupes / coaching B. ACTIONS VERS DES PUBLICS SPÉCIFIQUES Jeune public Commerçants et grande distribution Organisateurs d événements Action sociale C. POUR ALLER PLUS LOIN Développer une activité autour de l éco-consommation en tant qu Espace Info Énergie Page 2

3 Les Espaces Info Energie en Rhône-Alpes "INFOÉNERGIE Rhône-Alpes" est un réseau régional qui rassemble 12 structures spécialisées "Info Énergie" de la Région Rhône-Alpes. Ces organismes répartis sur l ensemble du territoire rhônalpin sont spécialisés dans le domaine de l énergie. Ils mettent à la disposition de tous les publics des compétences pour sensibiliser, informer, former, accompagner, les initiatives et projets locaux, notamment dans les domaines de l efficacité énergétique et de l utilisation des énergies. Ce sont plus de 170 professionnels qui agissent quotidiennement en apportant des informations et conseils neutres, gratuits et indépendants de tout fournisseur d énergie, de matériels ou de matériaux. Les différentes actions de terrain sont co-financées par l Union Européenne, le Conseil Régional Rhône-Alpes, l ADEME (l Agence De l Environnement et de la Maîtrise de l Énergie), des Conseils Généraux et des Collectivités Locales Le cadre des programmes éco-consommation Depuis 2009, l ADEME soutient l appropriati réseau IERA sur le thème de la sensibilisation du grand public à l écoconsommation. Dans chaque association, une personne a pour mission de réaliser les actions prévues au programme au sein de sa structure sur le sujet. Les référents éco-consommation peuventêtre affectés à une tache du programme IERA qui propose le développement d'action d'intérêt partagé. Qu entend-t-on par éco-consommation? De nombreuses définitions existent pour la notion "d éco-consommation". On peut reprendre la définition proposée par l ADEME : "L éco consommation recouvre : «les comportements d achat et d utilisation qui visent à réduire les impacts environnementaux de nos modes de consommation. Il s agit de choisir des produits écolabellisés, qui durent longtemps, économes en énergie, faiblement producteur de déchets ; de les utiliser au mieux, par l entretien et la réparation, une gestion économe de l énergie, l utilisation de la juste dose ) avant de les trier, après utilisation, pour favoriser leur valorisation en fin d usage" Page 3

4 Au sein du réseau IERA, nous avons conscience l importance de focaliser notre activité sur les deux impacts d importants de la consommation sur notre environnement que sont les gaz à effet de serre et la production de déchets. En termes d activité avec le public, il nous a paru naturel d agir sur l éco-consommation enl intégrant dans les métiers de communication, sensibilisation et conseil des associations.par ailleurs, la mise en place d accompagnements nous semble aussi pertinente mais nécessite la création de nouveaux dispositifs. Pourquoi ce document? Après 4 années d activité sur l éco-consommation, il apparaissait intéressant de proposer un document présentant les actions menées. Ce document n a pas pour ambition d être exhaustif. Nous avons plutôt souhaité montrer dans les pages suivantes une sorte de "catalogue d actions" en mettant l accent sur ce qui nous semble représentatif du savoir faire des EIE, reproductible - sur d autres territoires, avec de nouveaux partenaires - et qui fonctionne avec succès. Le soutien de l ADEME à partir de 2009 aux actions de sensibilisation sur l écoconsommation a été un signal important pour engager les associations du réseau IERA sur ce nouveau champ. Pour autant, certaines initiatives préexistaient et depuis de nouveaux programmes ont pu se monter avec d autres partenaires. Dans les pages suivantes, nous avons fait le choix de présenter la diversité de ce qui est réalisé sans distinguer spécifiquement les financeurs de telle ou telle action. Page 4

5 A. ACTIONS VERS LE GRAND PUBLIC La sensibilisation du grand public constitue une part importante de l activité des associations membres de IERA. Originellement dans les structures membres, la sensibilisation porte sur les questions d économie d énergie. Plus spécifiquement, l information sur les énergies renouvelables est un pilier historique de leur activité. Ces sujets touchent plus facilement une partie du "grand public" pour qui les marges d actions sont évidentes : réduction de ces consommations par des gestes, des choix d investissement dans les équipements ou des travaux d isolation. Dans les dernières années le contexte sociétal et énergétique a beaucoup évolué : forte augmentation du prix de l énergie, crise économique réduisant les budgets des ménages, mise en avant des questions climatiques dans les médias Dans un tel contexte il devient encore plus nécessaire pour les structures du réseau IERA de s adresser à tous les publics et pas uniquement à la part de la population disposant de la capacité de mener des travaux sur le bâti ; elles se sont donc orientées de plus en plus vers des conseils sur la réduction des consommations. Le travail mené depuis 4 ans sur l éco-consommation a fortement aidé les associations à faire évoluer leurs actions de sensibilisation. Sur le fond c est à dire les sujets que nous abordons avec le public - l entrée "écoconsommation" permet de plus facilement toucher les gens : on parlera "d éco-gestes" de façon générale car chacun peut se sentir concerné. Sur ces sujets, nous avons pu constater qu il est assez aisé de s exprimer en respectant les fondamentaux de la charte EIE, à savoir délivrer une information neutre et indépendante. La logique générale reste la même que sur l énergie. Parfois, il faut simplement savoir prendre quelques précautions et nuancer les avis donnés (par exemple : dans le cas de discussions sur l analyse du cycle de vie d un produit, sur des impacts environnementaux croisés, etc.). Sur la forme - nos méthodes d intervention la sensibilisation à l éco-consommation nous a poussé à développer des actions plus impliquantes pour le public qui n'attend pas de service de la part des associations contrairement au service EIE où les bénéficiaires font la démarche de nous contacter. En effet, il nous a fallu apprendre à aller davantage au devant public. Pour faciliter cette évolution, il a semblé utile de créer des liens avec les sciences sociales. Les formations, collaborations et accompagnements successifs, d abord avec l association Nature Humaine dans le cadre de l enquête "Enjeux écologiques et facteurs humains", puis avec des universitaires dans le champ de la psychologie sociale (Valérie Fointiat 1, Robert-Vincent Joule 2, le GRePS 3 ), de la sociologie (Odile Joly-Rissoan 4 ), des sciences politiques (Stéphane Labranche 5 ) ont aidé le réseau à aller dans ce sens. Dans cette partie, des exemples sont présentés pour chaque type d action que nous menons : tenue de stands et expositions, conférences, visites, accompagnement de groupes Université de Lorraine Laboratoire INTERPSY - ETIC Laboratoire de Psychologie Sociale - Université de Provence - Aix-Marseille 1 Groupement de Recherche en Psychologie Sociale Université de Lyon 2 Université de Savoie département de sociologie Institut d Etudes Politiques de Grenoble Page 5

6 1. Stands et expositions ZOOM SUR l exposition éco-consommation réduction des déchets Les associations de IERA ont repéré un besoin commun pour la création d une exposition en support des interventions de sensibilisation du grand public. Après un regard sur les expositions existantes, il a été décidé de se baser sur un prototype testé par Hélianthe en Modules de l'exposition Cette exposition a été depuis enrichie ; dans sa version complète elle est composée de 9 modules et de 2 kakémonos sur les thèmes suivants : Analyse du cycle de vie Éco-labels Alimentation locale et de saison Stop-pub Éclairage Usage unique Sur-emballage Déchets dangereux Papier. L exposition est disponible dans chaque département de Rhône-Alpes. Selon les thèmes à aborder, elle peut être utilisée de façon complète ou partielle. Les modules ont été conçus comme des supports de sensibilisation nécessitant une animation et non comme une exposition en libre accès. Chaque panneau propose un jeu ou une manipulation, qui rend le visiteur acteur de l'exposition. Les utilisations qu en font les animateurs sont nombreuses et multiples : en installation complète sur plusieurs jours sur un lieu, en prêt à des partenaires, en version partielle comme support à une animation sur un sujet spécifique, en accroche du public pour la tenue d un stand, etc. Nécessitant la présence d un animateur, cette exposition a fait l objet d un livret. Page 6

7 D autres outils sont aussi utilisés en complément ou de façon séparée, par exemple : Autocollants "Stop-Pub" : ces autocollants à poser sur les boîtes aux lettres peuvent être distribués. Le public en est très friand et l impact en terme de réduction de déchets est intéressant. Calendrier des fruits et légumes de saison : mis au point par l ALE de Lyon Agglomération, ce calendrier sous forme de magnet ou de flyer est souvent proposé au public. Il s agit d une information simple et concrète qui interpelle et invite au passage à l acte Utilisation de l exposition ASDER et ALEC Conférences / sensibilisation Le format de la conférence est de moins en moins mis en œuvre dans les associations du réseau et tout particulièrement sur le sujet de l éco-consommation car il y a de moins en moins de personnes présentes, ce format n'étant plus adapté à nos publics. Ce type d intervention est donc limité à des contextes particuliers où il s agit uniquement de délivrer une information et de se faire connaître du public dans des événements qui sont à l initiative d un tiers et sans investir trop de temps en préparation. Par exemple : L Agence Locale de l Énergie de Lyon Agglomération a eu l occasion d intervenir dans le cadre d une conférence sur "l obsolescence programmée" organisée par le CCO de Villeurbanne. C était pour l'ale l occasion de se faire connaître sur cette thématique auprès du grand public et des acteurs de la vie associative et culturelle. Page 7

8 L ASDER en Savoie a profité de la sortie du film "Solutions locales pour un désordre global" de Coline SERREAU pour être visible auprès d un public assez large lors de soirées ciné-débat organisées avec un cinéma de Chambéry. Les + : Un format d intervention simple à mettre en œuvre avec peu de préparation. Si le partenaire a une bonne capacité de mobilisation, c est une opportunité de se faire connaître largement. Les limites : Format peu engageant : que retiennent les participants quelques jours après l intervention? Plusieurs structures du réseau EIE (Hélianthe, ADIL 26, ALE de Lyon et de Grenoble, etc.) proposent aussi des formats de conférences-quiz orientés sur l éco-consommation. Des boîtiers de vote électroniques sont synchronisés à un diaporama projeté à l écran pour faciliter la participation et s assurer l attention du public. Par son côté ludique, cette animation remporte un franc succès et reste simple à mettre en œuvre une fois les premiers tests passés. Le + : Les boîtiers de vote peuvent paraître accessoires mais en réalité on constate une implication beaucoup plus forte du public qui se prend au jeu. Attention : Le coût des boîtiers n est pas négligeable : prévoir plusieurs centaines d euros à la location. Certaines associations du réseau IERA se sont équipées et peuvent les prêter ou louer. La synchronisation avec les boîtiers n est pas immédiate, pour éviter un "plantage" le jour J prévoir un test au préalable. 3. Visites de sites / balades a) Sensibilisations prévention déchets dans le cadre de visites de centres de tri (ALEC Agglomération Grenobloise / ADIL26 Drôme) Le tri, la collecte et le traitement des déchets ne sont pas des sujets sur lesquels les associations membres de IERA se sont spécialisées. Pour autant, plusieurs structures du réseau ont eu l occasion de tester des animations dans le cadre de visites de centres de tri. Le message porté par les animateurs est orienté sur la prévention des déchets. Comment ça marche? Des visites de centres de tri sont régulièrement proposées par les collectivités compétentes en matière de tri et de traitement des ordures ménagères. Ces visites ont pour objectif de sensibiliser le public au tri des déchets et sont le plus souvent organisées par les ambassadeurs du tri. Pour les animateurs éco-consommation ayant testé des animations en marge de ces visites, cela était l occasion de compléter le message apporté au public. Page 8

9 Le principal intérêt repéré par les structures de IERA pour ces animations est de pouvoir toucher un public nombreux sans avoir à prévoir une communication préalable - cette partie du travail étant déjà intégrée par la structure responsable des visites du centre. Les messages se complètent bien : du tri des déchets aux réflexes de consommation au quotidien, il n y a qu un pas. Enfin, c est souvent l occasion de faire connaître les services existants au sein de l Espace Info Energie à un public non averti. b) Promenades découverte "Ça vous intéresse? Alors allons voir cela ensemble!" : le principe des promenades découverte pourrait se résumer ainsi. Comme dans une visite de site, ce type d animation a pour objectif de montrer des expériences locales réussies pour en inspirer de nouvelles. Pour les balades découverte, on y ajoute le moyen de déplacements : à vélo ou à pieds. Deux exemples ci-dessous. Rando vélo pour les journées du patrimoine (Prioriterre - Haute-Savoie) Pour les journées du patrimoine des 15 et 16 septembre 2012, Prioriterre a proposé une randonnée à vélo dans l agglomération d Annecy à la rencontre d un patrimoine contemporain lié à la protection de l environnement. Le parcours de l après-midi était organisé avec plusieurs étapes : passage par un bâtiment dont la toiture est végétalisée, découverte d un éco-quartier, passage par l atelier d une nouvelle association vélo, présentation de la station d auto partage Le tout avec un groupe d une douzaine de participants. Les + : S insérer dans le cadre d un événement reconnu comme les Journées du Patrimoine permet de sortir des canaux de communication classiques pour se faire connaître d un public à priori non averti. Le parcours à vélo crée un contexte propice à l échange entre participants et avec l animateur. La phase de repérage a été facilitée par la "Carte Verte" développée par la FRAPNA sur les communes d Annecy et de Cran-Gévrier (plus d info sur Attention : Animation qualitative, difficile à reproduire tout au long de l année Bien minuter le parcours pour ne pas trop dériver sur les horaires et ainsi ne pas abuser de la disponibilité des personnes ressources à chaque étape c) Circuits courts en Beaujolais (HESPUL Rhône) A priori les coteaux escarpés du Beaujolais ne sont pas les terres les plus hospitalières pour une promenade à vélo... Mais finalement, si l itinéraire est bien choisi on y arrive! Et on démontre ainsi qu un bol d air en dehors de Lyon ne signifie pas automatiquement de participer aux embouteillages automobiles sur le retour! Hespul a testé un concept de journée de promenade à la rencontre des circuits courts et systèmes de vente directe de la région du Beaujolais. Pour faciliter la mise en œuvre de cette idée originale, l animatrice s est appuyée sur les offices de tourisme du Lac des Sapins et du Haut Beaujolais (prêt de vélos à assistance électrique, définition du circuit ) qui étaient curieux de tester un concept innovant. Page 9

10 Au menu de la journée : test des vélos à assistance électrique, rencontre de producteurs, "blind tests" thématiques, dégustation de fromages, "course au tri", fin de la journée avec un spectacle de théâtre à la ferme. Le tout avec un groupe d une quinzaine de personnes. Les + : Une animation complète et cohérente : mobilité, tourisme local, alimentation, etc. Des intervenants disponibles sur place à chaque étape car déjà mobilisés par leur activité de vente directe. Des retours presse. Une reproductibilité qui pourrait être assurée en s appuyant sur les offices de tourisme et leur réseau de guides touristiques. Un guide de pays souhaite reprendre le concept pour le développer sous forme de visites guidées (payantes). Attention : Le travail de repérage n est pas négligeable : trouver les bonnes adresses, vérifier l accessibilité, etc. Peu de personnes touchées ZOOM SUR la semaine de la réduction des déchets La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets est un moment fort de mobilisation autour de la prévention des déchets qui a pour objectif de sensibiliser tout un chacun à la nécessité de réduire la quantité de déchets générée et de donner des clés pour agir au quotidien aussi bien à la maison, au bureau ou à l école, en faisant ses achats ou même en bricolant. Elle a lieu lors de la 3 e semaine de novembre. Les organismes du réseau IERA se mobilisent particulièrement lors de cette semaine pour proposer des temps d information. 4. Accompagnements de groupes / coaching a) Foyers témoins (Hélianthe Ain) Dans le cadre d une collaboration avec Organom (syndicat intercommunal de traitement et valorisation des déchets ménagers porteur d un programme local de prévention des déchets dans l Ain), l association Hélianthe a animé pendant deux saisons une opération "Foyers témoins pour la réduction des déchets". Page 10

11 Cette opération a regroupé plus de 120 foyers volontaires pour réduire leurs émissions de déchets. Objectif : montrer qu il est possible d agir efficacement pour réduire les déchets produits. Après une période de pesage des déchets en "laissez faire" c est à dire sans action particulière, chaque foyer participant s est vu proposer des idées de gestes à mettre en place pour réduire. L accompagnement des volontaires dure quelques mois et consiste en l envoi régulier de conseil, l organisation de temps de rencontre entre participants, et un service de conseil personnalisé selon les besoins de chacun. Et au final ça marche! La réduction observée chez les participants va de -9 % à -25 % de déchets. Les + Une façon concrète de démontrer que la production de déchets n est pas une fatalité. Attention : Il s agit d un projet dont l animation mobilise sur plusieurs mois. A prévoir dans les plans de charge et les budgets prévisionnels. Favoriser des collaborations avec les collectivités à compétences déchets. b) Conversations carbone (Agence Locale de l Énergie Lyon Agglomération) Cette opération testée pendant l été 2012 sur l agglomération lyonnaise consiste en un parcours de 6 rendez-vous proposé à des personnes volontaires sur une période de 2 mois. Un thème est traité à chaque rendez-vous : énergie à la maison, mobilité, alimentation et eau, consommation et déchets plus une séance d ouverture et une séance de conclusion. Durant ces sessions on alterne entre des temps de discussion, d engagement, des exercices, des jeux le tout en groupe, en solo ou à deux. Ce projet développé à l initiative du Climat entre nos mains (www.leclimatentrenosmains.org) a été animé par l Agence Locale de l Energie avec le soutien du Grand Lyon. Il a pour ambition de proposer un cadre où l on peut réfléchir et agir pour des modes de vie plus sobres en carbone et construire une société plus durable, le tout dans une ambiance non culpabilisante et conviviale. c) "Mini-défis écoconso" dans le cadre de Familles à Énergie Positive "Familles à Énergie Positive" est une opération dont l objectif est d accompagner un public de volontaires curieux de réduire leurs consommations d énergie. Cette opération prend la forme d un jeu dans lequel chaque équipe participante doit essayer de relever le défi de réduire de 8 % sa consommation d énergie en une saison, et ce, uniquement par des gestes du quotidien et des petits achats. Cette opération testée à partir de 2008, a déjà réunit plusieurs milliers de foyers rhônalpins. L animation du défi est assurée par chaque membre du réseau IERA avec de nombreux partenaires locaux. Page 11

12 Avec ce public attentif aux économies d énergie, il n y a qu un pas à faire pour ouvrir le champ à l éco-consommation. Chez Hespul (Rhône) par exemple, lors de l événement de clôture la quatrième partie d un jeu a été dédiée l'éco-consommation, afin d amener le public à voir plus loin. Un atelier de création à partir de déchets a aussi été proposé pour les enfants. L initiative a été très bien accueillie. À l AGEDEN en Isère, lors d'une rencontre des "Familles à Energie Positive", les enfants ont participé à un atelier cuisine "bio et local" et préparé le buffet pour tous les participants En Haute-Savoie, Prioriterre propose tout au long du défi des animations et mini-défi sur l éco-consommation. Les familles les plus motivées ou en manque d idées de jeux pour les enfants peuvent ainsi prolonger le défi. Par exemple : concours de recettes de cuisine, appel à témoignage sur les économies d eau, concours photo sur les décorations de Noël ZOOM SUR l annuaire éco-consommation Plus de entreprises et associations en Rhône-Alpes sont recensées dans cet annuaire de la consommation durable. Accessible en ligne, l annuaire est mis à jour par les organismes membres de IERA et leurs partenaires. Les acteurs sont recensés selon le type de service ou de produit proposé avec une présentation des résultats sous forme cartographique. Page 12

13 B. ACTIONS VERS DES PUBLICS SPÉCIFIQUES 1. Jeune public Les jeunes et les scolaires sont un public classique pour plusieurs structures du réseau IERA. Dans les classes ou dans le cadre des activités péri-scolaires, les animateurs apportent une sensibilisation sur les écogestes. a) Stand Jeu de l oie géant (Prioriterre Haute-Savoie) Pour l animation de ses stands en plein-air, Prioriterre a créé un jeu où les enfants peuvent tester leurs connaissances en matière d éco-gestes. A l aide d un dé géant (presque aussi grand que les plus jeunes participants!), on passe d une case à l autre et pour avoir le droit de relancer le dé, il faut avoir une bonne réponse! On navigue d une case à une autre selon plusieurs catégories de questions. Au début l animateur de Prioriterre est là pour lancer le jeu, poser les questions sur les cartes et progressivement les plus grands prennent la main sur les cartes de questions. Pendant ce temps l animateur est libre pour échanger avec parents, présenter les activités de l Espace Info Énergie, etc. 2. Commerçants et grande distribution Malgré une apparente cohérence à s adresser au public directement dans les magasins (ou à proximité), la sensibilisation du consommateur "in-situ" est trop souvent une plongée en milieu hostile! Les trois actions présentées ci-dessous ont été menées avec des commerçants ou la grande distribution. Chacune est considérée comme un succès par la structure qui l a menée à bien. On repère deux points communs pour ces exemples : L action est bien préparée en amont (préparation de messages précis, formation des animateurs, qualification des objectifs et des moyens) ; Les professionnels concernés sont acteurs de la démarche. a) RTR : "Réduisons à tous les rayons" (Hélianthe Ain) L équipe d Hélianthe a été formée et équipée par l association Ascomade (Franche-Comté - pour animer l opération RTR dans des supermarchés. Opération RTR Page 13

14 Dans chaque magasin ciblé, l animation dure une semaine et suppose une préparation en amont avec la direction de l établissement. Différents marquages sont être installés en entrée de magasin durant la semaine d animation : Signalétique : un grand totem pour signaler la présence des animateurs, des panneaux d affichage sont visibles, une partie de l exposition éco-consommation peut être utilisée. Documentation : plaquettes, stop-pub, etc. Deux chariots remplis de produits pris dans le magasin : un chariot "classique", un chariot "avec moins d'emballages". La sélection des produits est réalisée avec le magasin, sur des produits comparables. Une comparaison entre les deux chariots est présentée : prix du chariot, poids des emballages, etc. Outils de com de l'opération Dans les rayons, des marquages sont installés pour signaler les produits présentés en entrée de magasin. Les + : Une méthode éprouvée et spécifique au contexte de la sensibilisation en magasin Une collaboration avec les magasins qui doivent être acteurs de la démarche Des résultats quantifiables (observation de l évolution des achats éco-labellisés) Permet de toucher un public nombreux et à priori non averti Un travail en amont avec les chambres consulaires pour contacter les bonnes personnes Attention : Nécessite une mobilisation importante des animateurs (2 personnes sur une semaine) Inutile d aller au "casse-pipe" : les heures de grandes affluence sont évitées (le soir, le samedi après-midi) car le public est trop peu disponible sur ces créneaux horaires. d) J agis pour ma Planète (CEDER Drôme) Cette action est issue d une collaboration engagée à partir de 2007 avec l union des commerçants de Nyons. L action est depuis relayée par différents acteurs tels que l office de Tourisme du Pays de Nyons, la Chambre des métiers et de l artisanat de la Drôme ou la mairie de Nyons. "J agis pour ma Planète" a reçu le soutien de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l Homme en Page 14

15 Le principe retenu est de mettre en valeur les initiatives prises par chaque commerçant sur les postes suivants : énergie, eau, transports, tri, circuits courts, services. Chaque commerçant affiche les engagements qu il prend et les met en valeur avec les outils qui lui sont proposés dans le cadre du projet : affiches, flyers, sacs compostables (en amidon de pomme de terre). Cette valorisation de ce qui est fait par chacun s accompagne de plusieurs temps d information des commerçants animés par le CEDER. Plus de commerces ont été touchés par l opération et 200 ont mis en place une autodéclaration. e) Formation du personnel en grande distribution (Prioriterre Haute-Savoie) En 2011, l équipe de Prioriterre a eu l occasion de mener un programme de sensibilisation au développement durable pour l ensemble du personnel de l hypermarché Auchan à Épagny soit 500 personnes rencontrées par groupes de 15 à 20 personnes. Sur une demi-journée, les stagiaires alternaient entre un temps d information sur le sujet de l éco-consommation, une présentation des actions menées au sein du groupe Auchan et un temps à la rencontre de la clientèle du magasin. restauration et alimentation Quiz remis dans les restaurants f) Sensibilisation des convives en restauration d entreprise (Agence Locale de l Énergie Lyon Agglomération / Héliose Loire / ALEC Agglomération grenobloise) Dans le cadre d un projet mené avec CORABIO, 3 associations ont testé des temps de sensibilisation au moment du déjeuner dans cinq restaurants d entreprises engagés dans la démarche "manger bio et local en entreprise".(mble) Le système est très simple : il s agit de distribuer un quiz sur l alimentation sur les plateaux à l arrivée des convives. Ceux-ci peuvent y répondre pendant le repas, ce qui crée le sujet de discussion du déjeuner. Les réponses sont récupérées à la sortie du restaurant et sont dépouillées immédiatement avec chaque convive, en cas de bonnes réponses un cadeau symbolique est offert (le calendrier des fruits et légumes de saison sous forme de magnet). Cette animation permet de toucher plusieurs centaines de personnes en peu de temps. Elle génère un bruit de fond important et peut constituer une bonne amorce pour engager l échange avec le public. Les + permet d'interpeler beaucoup de personne en très peu de temps reproductible auprès de nombreuses entreprises y compris en dehors du programme MBLE Page 15

16 Attention : Le temps de midi est très court et ne permet pas d'engager un processus qui nous semble suffisant pour le passage à l'acte. Il faut voir ces actions de sensibilisation comme la 1 ere étape d'un processus qui pourrait impliquer davantage l'entreprise (RSE, CE, Entreprise de restauration, etc.) g) Le défi "Repas 80 km" (Agence Locale de l Énergie & Hespul Rhône) En novembre 2012, l ALE et HESPUL ont organisé le premier défi REPAS 80 km. 10 équipes de 4 à 5 personnes, chacune coachée par un restaurateur professionnel, avaient pour mission de concocter un repas complet à partir de produits issus d un rayon géographique ne dépassant pas 80 km. L objectif de cette manifestation culinaire festive était d interpeller les particuliers et les professionnels de la restauration sur leurs pratiques culinaires et leurs modes d alimentation. Après une matinée de travail en cuisine, où chaque équipe s agitait aux fourneaux, pendant que les quelques 200 spectateurs et invités attendaient autour de la "buvette 80 km" spécialement créée pour l évènement, le verdict est tombé et les papilles ont été comblées. Le jury d experts présidé par Olivier Canal, Toque Blanche Lyonnaise du restaurant les Oliviers à Lyon, a décerné trois prix récompensant le goût, le meilleur rapport qualité/prix, et le menu ayant le moindre impact sur l environnement. Un "prix du public" a également été décerné par l ensemble des convives. Cet événement a fait l'objet d'une étude du GRePS qui nous permettra d'améliorer les ressorts psychosociologiques de la communication développée. Les + : Un concept qui a un impact à différents niveaux : interactions entre une cinquantaine de participants et restaurateurs (10 équipes créées dont 1 issue d un collège, 2 de MJC, 2 de centres sociaux, 1 foyer de jeunes travailleurs) / le jury des officiels / le foyer de jeunes travailleurs qui accueille la manifestation / le public, etc. Des médias friands de ce type d action Possibilité de capitaliser sur l expérience : diffusion des témoignages, des recettes, etc. Attention : Projet qui nécessite une organisation importante en amont pour mobiliser les partenaires, trouver le lieu, etc. Page 16

17 h) Cours de cuisine (Prioriterre Haute-Savoie) La Maison pour la Planète - bâtiment situé dans l agglomération d Annecy qui héberge Prioriterre - dispose d une cuisine équipée relativement spacieuse. Ce lieu est donc mis à disposition de cuisiniers motivés pour proposer des cours de cuisine en soirée, plusieurs intervenants répondent présent : restaurateurs avec une démarche environnementale, associations de consommateurs Les + : Peu de préparation (uniquement mise à disposition du lieu et intégration dans l agenda) : l animateur accueilli est autonome Un public très présent : la plupart des soirées affichent complet L occasion de faire connaître les activités de Prioriterre Les limites : Le public touché est déjà sensibilisé. Il est aussi possible de proposer cette animation à des non avertis, par exemple l animatrice écoconsommation de Prioriterre a pu tester un atelier cuisine lors d un forum "bien vieillir". 3. Organisateurs d événements De la tenue de stands de sensibilisation sur l énergie et l éco-consommation au conseil des organisateurs sur ces questions, il n y a qu un pas d autant plus vite franchi qu il est bien difficile de tenir un "stand éco-consommation" si les poubelles débordent juste à côté! Plusieurs structures du réseau ont donc expérimenté des actions communes avec les organisateurs d événements dans le cadre de salons ou d événements culturels et sportifs. Attention cependant à ne pas entrer en concurrence avec les consultants présents sur le secteur ou à servir aux organisateurs de caution verte à moindre coût Ces éléments sont pris en compte par les structures de IERA qui apportent leur soutien ponctuellement et avec le souci de tenir leur rôle de facilitateurs du passage à l acte. Quelques exemples ci-dessous L ALE de Lyon Agglomération a réalisé un recueil de recommandations à l attention des organisateurs du festival "Woodstower". Ce document intègre des quantifications techniques (flux de matière, d énergie), qualitatives et de gouvernance pour faciliter la réduction de l empreinte du festival. Cette expérience a été valorisée au sein du groupe de travail sur les éco-événements de la ville de Lyon ainsi sur dans le contenu du site Internet dédié. L'AGEDEN s'implique également dans le développement de démarches "d'éco-événements" en Isère. Cela se traduit par la réalisation d'une grille d'évaluation capitalisant les actions déjà mises en place et proposant des axes d'amélioration. Eco-cups pour les éco-événements Page 17

18 Un accompagnement est proposé aux organisateurs qui le souhaitent, sachant que ces événements souvent conviviaux (culturels, sportifs) peuvent constituer de bons lieux d'expérimentation de nouveaux comportements. Après avoir testé la méthode ASSER mise au point par le bureau d études Atemia dans le cadre de l inauguration de ses locaux en Haute-Savoie, Prioriterre forme et conseille désormais différents organisateurs d événements (Musiques en Stock à Cluses, Salon Naturellia à la Roche-sur- Foron, plusieurs offices de tourisme, etc.). Ce travail souvent mené avec des "petits" organisateurs d événements pourrait déboucher sur la fédération d un réseau d échanges départemental. Dans la même lignée, Hélianthe a réalisé un guide pratique à l attention des organisateurs d'éco-événements. Il est disponible et téléchargeable sur leur site. a) Organisation de la Foire éco-biologique Naturellement! (CEDER Drôme) Depuis 1991, le CEDER organise la foire écobiologique Naturellement! à Nyons. Cet événement réunit une centaine d exposants et plus de visiteurs sur un week-end au mois de mai. Cet événement se veut exemplaire en terme d impact environnemental donc tout y passe ou presque : organisation du covoiturage, contrôle des exposants, réduction des déchets, tri exemplaire, évaluation et réduction des flux, approvisionnement local en favorisant les écolabels, vaisselle réutilisable et lavée à l eau chaude solaire, etc. Foire éco-biologique Naturellement! Sur la base de cette expérience de longue date, l équipe du CEDER est repérée en tant qu expert local sur les éco-événements. L association diffuse son expérience localement vers différents organisateurs d événements sous forme de sensibilisations ponctuelles ou d accompagnements méthodologiques. Aussi, l association a rédigé pour IERA un guide méthodologique et différentes fiches pratiques : "Comment organiser un covoiturage?", "Mettre en place des toilettes sèches", etc. Eco-vaisselle Chauffe-eau solaire pour l'éco-vaisselle Eco-vaisselle Page 18

19 4. Action sociale a) Formation des travailleurs sociaux Avec l augmentation croissante du prix de l énergie et le développement de ce qu il est convenu d appeler la "précarité énergétique", les structures du réseau IERA collaborent de plus en plus avec les professionnels de l action sociale. Cela passe souvent par des temps de formation et de sensibilisation sur les questions de consommation d énergie. La question plus large de la consommation quotidienne commence elle aussi à être abordée avec deux angles d entrée : la gestion du budget et la santé. A l AGEDEN par exemple, pour une formation d une journée sur les écogestes à destination de travailleurs sociaux, l animatrice éco-consommation propose la moitié du temps sur l énergie et l autre moitié sur la consommation. Ils le font : La plupart des structures dont ADIL 26, AGEDEN, ALEC, Polénergie, Prioriterre, etc. i) Animation d ateliers ` Plusieurs structures ont mis en place des animations sous forme d ateliers pratiques à destination du public de centres sociaux, de comités communaux d action sociale (CCAS), maisons départementales, caisses d allocations familiale (CAF), maisons de quartier, etc. Le format est globalement similaire : sur un temps allant de 2 h à 3 h des groupes d une Atelier produits ménagers avec l ALEC Atelier produits ménagers avec l ALEC quinzaine de personnes maximum vont découvrir, pratiquer, jouer, discuter autour d un thème lié aux gestes et aux achats du quotidien. Ces animations sont préparées avec le travailleur social pour s adapter au public et au projet porté par le centre social. Atelier furoshiki avec le CEDER Ateliers écoconso (AGEDEN Isère) L AGEDEN a organisé 17 ateliers sur 2012 sur différents thèmes : fabrication de produits ménagers naturels, cuisine anti-gaspi, couture tissu de récupération, atelier échange éco-astuces Après un temps d'échange et d'atelier pratique, les participants repartent, riches de connaissances facilement reproductibles à la maison avec du matériel et des produits de base. Au-delà des aspects créatifs, ludiques, conviviaux et économiques ces ateliers apportent un vrai plus environnemental. Page 19

20 Ces ateliers ont d abord été testés lors de fêtes de quartier, ce qui n était pas satisfaisant car le public ne faisait que passer. Aujourd hui tant que possible l atelier s intègre dans le projet du centre social, par exemple dans le cadre d une semaine thématique. Pour faciliter la dissémination et faire face à l afflux des demandes, l animatrice de l AGEDEN prépare maintenant la formation d intervenants qui pourront prendre le relai. Ils le font aussi : - ALEC, ADIL 26, Prioriterre, Polénergie, le CEDER, etc. Les ateliers organisés par l'alec ont fait l'objet d'une étude du GRePS qui nous permettra d'améliorer les ressorts psychosociologiques de la communication développée. Attention : Les ateliers pratiques peuvent aussi être proposés hors action sociale ZOOM SUR la mallette écocitoyenne Partant du constat d un manque d outils d animation pour intervenir lors d ateliers sur l éco-consommation, Polénergie a constitué une mallette pédagogique sur le sujet. Cette mallette comprend : - le jeu Idées pour le Développement Durable (IDD) support pour l expression et le partage sur le développement durable au quotidien, - le jeu Pousscady pour découvrir les gestes et les labels de la consommation responsable, - un jeu de cartes Quiz éco-citoyen avec 64 cartes illustrées, - et plusieurs fiches ateliers à mettre en pratique. Jeux écologiques Chaque EIE dispose de plusieurs mallettes pour le prêt. Accompagnée d'une séance de formation, cette mallette permet aux travailleurs sociaux d'intervenir directement auprès de leur public sur la question de la maîtrise des charge. j) En interne "C est bien d en parler, c est encore mieux de faire" : la plupart des structures qui se sont engagées sur la sensibilisation à l éco-consommation en ont profité pour renforcer leurs actions en interne sur le sujet. Page 20

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!»

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Edition 2010 «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Après trois premières éditions qui ont rassemblé plus de 25 000 rhônalpins, la Région Rhône-Alpes lance, en partenariat

Plus en détail

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le contexte Le nouveau PEDMA, approuvé en avril 2011, définit plusieurs priorités aux horizons 2015 et 2020, dont la réduction de la production

Plus en détail

Guide «Organisation d une manifestation éco-responsable»

Guide «Organisation d une manifestation éco-responsable» Guide «Organisation d une manifestation éco-responsable» L éco-responsabilité va dans le sens du développement durable, «le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité

Plus en détail

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl facteurs de reussite DES ENJEUX... DES ACTIONS ACTIONS DE COMMUNICATION AUTO EVALUATION DD-GUID-005 indice 1 GUIDES POUR UNE COMMUNICATION RESPONSABLE Charte Petzl pour une communication

Plus en détail

Journées Portes Ouvertes des sites de compostage partagé Région Rhône-Alpes Du 1e au 11 avril 2015 SYNTHÈSE

Journées Portes Ouvertes des sites de compostage partagé Région Rhône-Alpes Du 1e au 11 avril 2015 SYNTHÈSE Journées Portes Ouvertes des sites de compostage partagé Région Rhône-Alpes Du 1e au 11 avril 2015 SYNTHÈSE Nombre de sites participants 73 / 247 Nombre de sites distribuant du compost 39 Compost distribué

Plus en détail

LILLE METROPOLE : «Minidéchets»

LILLE METROPOLE : «Minidéchets» LILLE METROPOLE : «Minidéchets» Le programme transfrontalier franco-belge «minidéchets» s inscrit dans le cadre du programme européen INTERREG III. Il a démarré en octobre 00 et s étend sur 5 ans (00-007.

Plus en détail

Ensemble, trions nos déchets!

Ensemble, trions nos déchets! CONSEIL GENERAL HAUTES-PYRENEES jeudi 10 juillet 2013 Ensemble, trions nos déchets! «En mettant en place une Commission consultative du Suivi du Plan Départemental des Déchets Ménagers et Assimilés, le

Plus en détail

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier Samedi 19 janvier 2008 Communiqué de presse Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier La Ville de Bordeaux a adopté, fin janvier 2007, une charte d écologie urbaine et de développement durable. Elle

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives

Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives Descriptif : Mise en place d une campagne de communication visant à promouvoir

Plus en détail

USAGES ET COMPORTEMENT

USAGES ET COMPORTEMENT LES FICHES SRCAE HN Juin 2013 USAGES ET COMPORTEMENT Contexte et enjeux Des comportements à faire évoluer L atteinte des objectifs du SRCAE nécessite des modifications de comportement de la part de tous

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

Réduire nos émissions de gaz à effet de serre dans la vie quotidienne

Réduire nos émissions de gaz à effet de serre dans la vie quotidienne (Mise à jour : YB 25/08/10) Réduire nos émissions de gaz à effet de serre dans la vie quotidienne Calculer ses émissions de Gaz à effet de serre En France nos émissions de gaz à effet de serre (GES) représentent

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE Visite de presse mardi 14 avril 2015, restaurant scolaire de Saint-Pierre Dossier de presse - Projet

Plus en détail

Comment Eco Responsabiliser son événement?

Comment Eco Responsabiliser son événement? Comment Eco Responsabiliser son événement? Consommation Fiche 1 Quel que soit le type d évènement que vous organisez, un festival artistique, un concert ou une sortie plein air, celui-ci aura un impact

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE 1. Préserver les ressources Déchets Réduire la production de déchets Utiliser de la vaisselle réutilisable (gobelets, assiettes, couverts) Consigner le PET (ex. demander

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins Porteur du projet Coordonnateur : Pays de Chaumont. (Maitre d ouvrage : Chaumont habitat, propriétaires privés ) Contexte

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Édito En route pour la COP21! Dans six mois, le 30 novembre 2015, le coup d envoi de la 21 e conférence internationale pour le climat sera donné

Plus en détail

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire Smictom de la Région de Saverne 10 rue des Murs, 67 700 SAVERNE Tel : 03 88 02 21 80 smictom@smictomdesaverne.fr www.smictomdesaverne.fr APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du

Plus en détail

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET Remarque : cette note est issue d un travail interne de réflexion des chargés de missions et ingénieurs de la Direction Régionale de l ADEME Pays de la Loire. Elle vise à

Plus en détail

Économisons l énergie! 11

Économisons l énergie! 11 Économisons l énergie! 11 Objectifs Prendre conscience de sa consommation d énergie. Maîtriser sa consommation d énergie afin de réduire l émission de gaz à effet de serre (mettre en place gestes et actions).

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Référentiel de qualité ACCUEIL VELO Pour les hébergements touristiques

Référentiel de qualité ACCUEIL VELO Pour les hébergements touristiques Référentiel de qualité ACCUEIL VELO Pour les hébergements touristiques Critères discriminants : - La labellisation "Accueil Vélo Pays de Dole" est attribuée aux hébergements touristiques classés en préfecture

Plus en détail

Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac.

Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac. Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac. Mise en ligne sur : www.depac.fr Descriptif : La Politique responsable de la société DEPAC est organisée autour de 4 axes

Plus en détail

ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES

ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES LA GESTION RESPONSABLE D ÉVÉNEMENTS Le Bureau de normalisation du Québec a rendu publique, en juin 2010, une norme en gestion responsable d événements. La norme vient du besoin

Plus en détail

SIEEOM Grisolles-Verdun

SIEEOM Grisolles-Verdun SIEEOM Grisolles-Verdun Actions visant la réduction des déchets Intervenante : Elodie Botti Présentation du SIEEOM Grisolles-Verdun Le syndicat regroupe 16 communes soit 20 968 habitants (population INSEE

Plus en détail

Le drive. Les concepts. V eille c ommerce Inter-Scot - décembre 2012. Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise

Le drive. Les concepts. V eille c ommerce Inter-Scot - décembre 2012. Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise Agglomération lyonnaise Beaujolais Boucle du Rhône en Dauphiné Bugey-Côtière-Plaine de l Ain La Dombes Loire Centre Monts du Lyonnais Nord-Isère Ouest lyonnais Rives du Rhône Roannais Sud Loire Val de

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris Master Economie du Développement Durable, de l Environnement et de l Energie Trophée Innovation & Développement Durable Développement durable et restauration collective Opportunités et risques, Cas du

Plus en détail

L I. @ gmail.com. Le Rendez-Vous des CE 2015 Rencontres entre entreprises. Janvier à juin 2015. 6 épreuves Une journée de clôture.

L I. @ gmail.com. Le Rendez-Vous des CE 2015 Rencontres entre entreprises. Janvier à juin 2015. 6 épreuves Une journée de clôture. Janvier à juin 2015 Quizz 12 à 20 CE Le Rendez-Vous des CE 2015 Rencontres entre entreprises g U En Meurthe-et-Moselle Des équipes Des activités Des récompenses... cjd d 2 6 épreuves Une journée de clôture

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

PV de la Réunion Grappe Langues du 08 juin 2009-06-09

PV de la Réunion Grappe Langues du 08 juin 2009-06-09 PV de la Réunion Grappe Langues du 08 juin 2009-06-09 Présents : Mme Sac (Professeur de langues dans le primaire à Bertrix) ; Mme Mathy (Professeur de langues dans le secondaire à Arlon) ; M. Dominé (Professeur

Plus en détail

Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète»

Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète» Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète» Syndicat de traitement des déchets ménagers, le Smd fédère 516 communes : 3 syndicats

Plus en détail

Bilan d Activités des 9 premiers mois Auteur : JPM Mise à jour : 06/01/2010 6 pages

Bilan d Activités des 9 premiers mois Auteur : JPM Mise à jour : 06/01/2010 6 pages Bilan d Activités des 9 premiers mois Auteur : JPM Mise à jour : 06/01/2010 6 pages Le cœur du projet associatif d AlterVie est d initier, d accompagner les pratiques alternatives développant le Lien social

Plus en détail

Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne. DOSSIeR De PReSSe

Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne. DOSSIeR De PReSSe E N G A G E O N S - N O U S P O U R N O T R E E N V I R O N N E M E N T Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne DOSSIeR De PReSSe 2014 DOSSIeR DE PReSSe " exemplarité environnementale

Plus en détail

Mode d emploi. Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes

Mode d emploi. Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes Mode d emploi Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes 10 «petits» gestes pour réduire nos déchets Réduire ses déchets c est avant tout mieux consommer Le meilleur déchet est celui qui

Plus en détail

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi DOSSIER DE PRESSE 25 septembre 2014 Lancement de l annuaire régional pour le réemploi Contacts presse: Magali Memponte : 01 40 13 40 72 / memponte@syctom-paris.fr Olivier Guillemain : 07 60 20 05 39 /

Plus en détail

Programme des animations Septembre 2015

Programme des animations Septembre 2015 La rentrée est là et PikPik retrouve un calendrier d animations soutenu. N hésitez donc pas à venir nous voir et découvrir la nouvelle équipe. Rejoigneznous pour participer à ces actions et partager nos

Plus en détail

Bilan Eco-Festival. Rencontres Brel 2008 22 au 27 juillet. Eco-Festival Rencontres Brel 2008 v3 Page 1/11

Bilan Eco-Festival. Rencontres Brel 2008 22 au 27 juillet. Eco-Festival Rencontres Brel 2008 v3 Page 1/11 Bilan Eco-Festival Rencontres Brel 2008 22 au 27 juillet Eco-Festival Rencontres Brel 2008 v3 Page 1/11 Quelques mots des rencontres Brel Les Rencontres Brel sont organisés par l association Ephémère.

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

Les communes et l Agglo ont mobilisé de mai à septembre les personnes susceptibles d apporter une contribution au débat.

Les communes et l Agglo ont mobilisé de mai à septembre les personnes susceptibles d apporter une contribution au débat. AGENDA 21-PLAN CLIMAT DU PAYS D AUBAGNE ET DE L ETOILE BILAN DE LA CONCERTATION DANS LES COMMUNES DU 24 SEPTEMBRE AU 1 ER OCTOBRE 2011 La Communauté d'agglomération du Pays d'aubagne et de l'etoile a décidé

Plus en détail

2 Pôles d expertise Accompagnement Formation-Sensibilisation

2 Pôles d expertise Accompagnement Formation-Sensibilisation 2 Pôles d expertise Accompagnement Formation-Sensibilisation Sommaire Pourquoi faire intervenir Aux Goûts du Jour? Page 3 Formation Sensibilisation Mieux manger, moins gaspiller Page 4 Mon alimentation,

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Depuis 2008, l Etablissement assure la mise en place du plateau collaboratif d échange Intranet/Internet

Plus en détail

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Carbone de la Communauté d agglomération Loire Forez Patrimoine et Services 2009 Contexte de l étude Afin de lutter contre

Plus en détail

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre?

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? agissez, devenez vous aussi un Clima cteur engagé! Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? Mulhouse Alsace Agglomération s est associée au site «Le climat entre

Plus en détail

JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015

JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015 10 ème édition JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015 DANS MA NATURE Communauté de Communes du Sud-Est du Pays Manceau Brette-les-Pins Challes Changé Parigné-l Évêque Saint-Mars-d Outillé Depuis 2006, la

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

Évènements sportifs et développement durable : Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe

Évènements sportifs et développement durable : Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe Évènements sportifs et développement durable : gadget ou impératif tif? Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe ADEME Rhône Alpes L ADEME Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Énergie Établissement

Plus en détail

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE Nos valeurs Nos services Devenir partenaire Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE année 2015 2 SOMMAIRE Nos valeurs... Nos missions p. 3-4 L équipe associative L équipe salariée

Plus en détail

FICHE ACTION n 31. Fleur des Mauges. ACTIONS GLOBALES Pacte «nature et stratégie», Transparence et stratégie de la gouvernance, communication

FICHE ACTION n 31. Fleur des Mauges. ACTIONS GLOBALES Pacte «nature et stratégie», Transparence et stratégie de la gouvernance, communication FICHE ACTION n 31 Fleur des Mauges ACTIONS GLOBALES Pacte «nature et stratégie», Transparence et stratégie de la gouvernance, communication ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation et formation du

Plus en détail

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas.

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Édito Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Depuis janvier 2011, le Syndicat Emeraude s est engagé résolument dans un programme local de prévention. Ne nous limitons pas à l objectif

Plus en détail

De l accompagnement des ménages fragiles à la transition énergétique des quartiers. Jeudi 20 septembre 2012

De l accompagnement des ménages fragiles à la transition énergétique des quartiers. Jeudi 20 septembre 2012 De l accompagnement des ménages fragiles à la transition énergétique des quartiers. Jeudi 20 septembre 2012 Journée sur la vulnérabilité énergétique organisée par le CR DSU Intervention de l ADIL Présentation

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages Céline Nicolas Cantagrel C EPS Grande Section / Gérer et faciliter la continuité des apprentissages GS Quelques pistes par rapport à l équipe pédagogique : renforcer les liens, clarifier les paramètres

Plus en détail

Tour de France Agir Ensemble. Notice de l atelier gestes professionnels. Villes, Universités, Écoles, Étudiants, tous éco-responsables!

Tour de France Agir Ensemble. Notice de l atelier gestes professionnels. Villes, Universités, Écoles, Étudiants, tous éco-responsables! Tour de France Agir Ensemble Villes, Universités, Écoles, Étudiants, tous éco-responsables! Notice de l atelier gestes professionnels Olivier Herrmann Directeur Associé 06.74.29.99.71 olivier.herrmann@cabinet-latitude.fr

Plus en détail

Tri et réduction des déchets

Tri et réduction des déchets Tri et réduction des déchets dans les locaux sociaux de son établissement # 1 - Organiser le tri dans les locaux sociaux # 2 - Valoriser les déchets en organisant la collecte des poubelles # 3 - Communiquer

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7 E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE MERCREDI 10 OCTOBRE 2007, A 11H00 SALLE LUMIERE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LYON CONTACTS PRESSE : Association

Plus en détail

La mise en place de la redevance incitative

La mise en place de la redevance incitative SICTOM DE LA ZONE SOUS VOSGIENNE novembre 2010-n 4 La mise en place de la redevance incitative Dans ce numéro : La redevance incitative: qu est-ce que c est? La redevance incitative Astuces pour réduire

Plus en détail

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT Quel rôle pour les collectivités locales? MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L'ÉGALITÉ DES TERRITOIRES MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE

Plus en détail

LISTE DES OUTILS. 1 Habitants, Comment agir au quotidien? 2 Collectivités et professionnels. Quelles incitations sur son territoire?

LISTE DES OUTILS. 1 Habitants, Comment agir au quotidien? 2 Collectivités et professionnels. Quelles incitations sur son territoire? LISTE DES OUTILS Adapté au public scolaire 1 Habitants, Comment agir au quotidien? 1. 1 Exposition recto/verso - «Les gaz à effet de serre, bons pour la planète?» adulte - «Quand le changement climatique

Plus en détail

LE GRAND LARGE S ENGAGE DANS LE DEVELOPPEMENT DURABLE

LE GRAND LARGE S ENGAGE DANS LE DEVELOPPEMENT DURABLE LE GRAND LARGE S ENGAGE DANS LE DEVELOPPEMENT DURABLE Contact : LE GRAND LARGE 02.99.20.60.20 contact@legrandlarge-congres.com SOMMAIRE LE DEVELOPPEMENT DURABLE AU GRAND LARGE Pages 1 à 7 ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable»

Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable» Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable» Pourquoi cette charte? Le Conseil de la Jeunesse, dont l une des missions est d être le porte-parole de la jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles,

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

Pays Vallée de la Sarthe

Pays Vallée de la Sarthe PLAN D ACTIONS POUR LE CLIMAT ET LA TRANSITION ENERGÉTIQUE Contact Adeline Charré - 0 43 94 80 80 energie@vallee-de-la-sarthe.com Pourquoi se mobiliser contre le changement climatique? Une charte : pourquoi?

Plus en détail

Appel à financement participatif

Appel à financement participatif Appel à financement participatif pour installer des fours solaires de quartier à Saint-Martin-d'Hères (Isère) Communiqué de presse mars 2014 Appel au financement participatif pour finaliser le projet de

Plus en détail

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION Constats partagés : - Les déchets de chantier et de maintenance sont plutôt bien traités et suivis. - Les déchets de bureaux sont bien suivis sur les gros

Plus en détail

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme Les engagements La qualité est devenue une priorité de l'ensemble des acteurs du tourisme ainsi que de l Etat qui s engagent dans différents processus de qualité pour améliorer l'image de la France auprès

Plus en détail

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole ÉDITOS En 2013, Nantes a été la première ville en France à obtenir le titre de Capitale verte de l Europe. Cette reconnaissance européenne vient reconnaître et récompenser le travail et les efforts menés

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet PAY S DE SAI NT MALO Dossier de presse Jeudi 12 juillet 2012 Sommaire : Communiqué de presse Partenaires En présence des principaux acteurs et partenaires, Monsieur René COUANAU, maire de Saint-Malo et

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME POURQUOI DEVENIR PARTENAIRE DE VOTRE OFFICE DE TOURISME? L Office de Tourisme est un outil de valorisation de notre destination, de votre activité. Au-delà

Plus en détail

écotourisme en PACA LES PRINCIPES DE L ECOTOURISME DANS LES HEBERGEMENTS Pierre DABOUT 5 mai 2011

écotourisme en PACA LES PRINCIPES DE L ECOTOURISME DANS LES HEBERGEMENTS Pierre DABOUT 5 mai 2011 Les journées de l é l écotourisme en PACA LES PRINCIPES DE L ECOTOURISME DANS LES HEBERGEMENTS Pierre DABOUT 5 mai 2011 Introduction La question environnementale dans le choix des vacances devient de plus

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 Le point sur la filière énergies renouvelables : Mention RGE, aides, formation, qualification, audits Pleine application de l éco-conditionnalité des aides au 1 er janvier

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la première année de BTS. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités Commerciales

Plus en détail

Chers organisateurs de Parcours du Cœur,

Chers organisateurs de Parcours du Cœur, Chers organisateurs de Parcours du Cœur, Que vous soyez un organisateur débutant ou confirmé, la mise en œuvre d un Parcours du Cœur nécessite une bonne organisation pour ne rien oublier. Votre objectif

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme LAin et ses principaux marchés touristiques Date : novembre 2010 Observatoire d Aintourisme Le marché français Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais Dans cette fiche marché, le Bassin Lyonnais correspond à la

Plus en détail

Interventions sur la nutrition santé et le goût pour les scolaires

Interventions sur la nutrition santé et le goût pour les scolaires Interventions sur la nutrition santé et le goût pour les scolaires LE MOT DU PRÉSIDENT Nouveauté! La Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Savoie vous présente : «La Cité du Goût et des Saveurs».

Plus en détail

Ciné-débat spécial public jeune dédié à la finance solidaire

Ciné-débat spécial public jeune dédié à la finance solidaire Festival du Cinéma solidaire dans l Ain Ciné-débat spécial public jeune dédié à la finance solidaire Mardi 29 novembre 2011 - MJC de Bourg en Bresse Dossier de présentation à l usage des chefs d établissement

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

L INFO OCTOBRE. Mensuel des activités des Centres Sociaux NOS PARTENAIRES. Fête de quar!er des Pins - 31 juillet 2014

L INFO OCTOBRE. Mensuel des activités des Centres Sociaux NOS PARTENAIRES. Fête de quar!er des Pins - 31 juillet 2014 Les Centres Sociaux «Le Bartas» et «Les Salyens» sont ouverts du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h45 à 17h30 (sauf le lundi matin). NOS PARTENAIRES OCTOBRE L INFO Mensuel des activités des Centres

Plus en détail

Séminaire «AGIR Ensemble pour l énergie» 19 mai 2011. Compte-rendu de l Atelier n 1 Approche pédagogique ciblée

Séminaire «AGIR Ensemble pour l énergie» 19 mai 2011. Compte-rendu de l Atelier n 1 Approche pédagogique ciblée Séminaire «AGIR Ensemble pour l énergie» 19 mai 2011 Compte-rendu de l Atelier n 1 Approche pédagogique ciblée Présentation de 3 projets sur les changements de comportements auprès de différentes populations

Plus en détail

Fiche action Consommer l eau du robinet, ça me plait!

Fiche action Consommer l eau du robinet, ça me plait! Fiche action Consommer l eau du robinet, ça me plait! Eco E Team Sommaire Remplacer l achat de bouteilles d eau par le placement de fontaines à eau ou par la consommation directe de l eau du robinet, c

Plus en détail

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE COOPERATIVE CREDIT COOPERATIF Crédit Coopératif NPdC 2 Bis, rue de Tenremonde BP 565 59023 LILLE Cedex Tél : 03 20 12 36 30 Fax : 03 20 30 77 66 Site : www.credit-cooperatif.fr Email : lille@coopanet.com

Plus en détail

Eco gestes au bureau

Eco gestes au bureau Eco gestes au bureau Un français passe environ 40 % de son temps quotidien au travail, trajets domicile travail compris Au travail réduire son impact sur l environnement, c est faire des gestes simples

Plus en détail