Goldbach Report 02/10 Publication trimestrielle du groupe Goldbach Media

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Goldbach Report 02/10 Publication trimestrielle du groupe Goldbach Media"

Transcription

1 Goldbach Report 02/10 Publication trimestrielle du groupe Goldbach Media Goldbach Media est à la fois centre de compétences et centre de logistique pour la commercialisation publicitaire de médias privés aux niveaux électronique, mobile et interactif. Ses activités se concentrent principalement sur le territoire suisse et connaissent une vague de croissance en Autriche, en Allemagne et dans les pays de l Est. inside On a beaucoup écrit sur l ipad avant son lancement à New York. Alors que d aucuns le considèrent comme un outil inutile qui aura de la peine à se faire sa place entre le smartphone et l'ordinateur portable, d'autres pensent qu'il s'agit du compagnon idéal des consommateurs, aux questions desquels il peut répondre en un tournemain grâce à son accès en ligne permanent. Pour moi, il est clair que l'iphone et l'ipad vont complètement changer les habitudes de la consommation médiatique et que l ensemble des partenaires du réseau de création de valeur en sentiront les effets. Les éditeurs jubileront en voyant enfin certains services redevenir payants, tandis que les opérateurs de téléphonie mobile regretteront que ce ne soit pas eux, mais les Apple-Stores, qui réalisent les offres de contenus qui leur auraient permis des financements supplémentaires. *** Chez Goldbach, nous identifions surtout de nouveaux supports et formes publicitaires. En effet, comme aucun autre appareil avant lui, l ipad couvre toute la palette de l information et du divertissement: j'ai le choix entre lire le journal ou des magazines, écouter la radio, jouer et surfer sur Internet. Par ailleurs, j utilise aussi mon ipad pour regarder de longues émissions TV via Wilmaa, les dimensions de l'écran étant mieux adaptées que celles de l'iphone. Nous mettons d ores et déjà sur pied des offres qui vous permettront de communiquer votre marque de la meilleure manière possible via l'ensemble des canaux. Chères lectrices, chers lecteurs, Je fais en ce moment l objet d une attention particulière de la part de mes semblables. Depuis le lundi de Pâques, je compte en effet au rang des rares utilisateurs d'un ipad et me considère comme un «early user»; où que je sorte l'appareil, les gens veulent le voir, le tenir dans la main, le toucher et bien sûr l essayer. *** Je n'ai fait jusqu'à présent que des expériences positives avec mon ipad. Je suis impatient de découvrir les offres taillées sur mesure pour l ipad (et non pas uniquement pour l iphone) et disponibles non seulement dans es Apple-Stores américains, mais aussi européens. Et je ne manquerai pas de vous informer si je passe de l'«early adopter» à l utilisateur permanent. Cordialement, Klaus Kappeler Là n est toutefois pas le motif qui m'a fait acheter mon ipad. Je m intéresse bien plus aux nouveaux outils intégrés à l appareil et aux possibilités d y placer des messages publicitaires. Car tel est notre métier. Nous entendons proposer à temps à nos clients et partenaires des offres adéquates, de manière à ce que vous soyez parés lorsque les ipads seront disponibles en Suisse et que le boom se produira sous nos latitudes.

2 marché publicitaire Les ados utilisent la TV et Internet parallèlement L étude Leisure Time révèle que les jeunes entre 14 et 29 ans utilisent les médias électroniques non plus singulièrement, mais parallèlement. Opter pour la TV uniquement ou se consacrer à Internet constitue une exception pour la plus jeune des catégories d'âge. Utilisation parallèle chez les plus jeunes. 26% des utilisateurs TV utilisent en parallèle un autre média; pour 60% d'entre eux, il s agit d Internet. Il est intéressant de constater que, chez les ans, la part de l utilisation parallèle atteint même 33%. Plus le consommateur est jeune, plus l utilisation du crossmédia est élevée. Les MTV Heavy User se distinguent à nouveau: jusqu à 46% utilisent parallèlement un autre média. Les résultats sont aussi valables à l inverse: 34% des utilisateurs Internet s occupent simultanément avec un autre média, 49% d entre eux avec la TV. Les ados voient cela comme la chose la plus normale du monde: regarder la télévision et visionner, en même temps, le nouveau clip vidéo de Jay-Z sur Internet, tout en le postant sur Facebook. L utilisation parallèle des médias ne représente aucun défi pour cette génération et fait partie de son quotidien. L étude Leisure Time se penche sur cette évolution et montre des résultats actuels recensés dans le segment des ans. TV et Internet prédominent. Près de 70% des 702 jeunes interrogés ont déclaré utiliser les médias TV et Internet au quotidien. Internet étant utilisé jusqu à 20 heures avant de regarder la télévision. Jusqu à 35% des jeunes passent l après-midi et le début de soirée sur Internet. A partir de 20 heures, on retrouve 40% des ans devant le média TV. Un bon 25% des personnes interrogées font partie des «MTV Heavy User». Dans ce groupe, la consommation Internet se situe un bon 10% au-dessus de celle de la moyenne des jeunes. Le MTV Heavy User se distingue par le fait qu il regarde MTV au moins cinq jours par semaine. Progression de la convergence des médias. L étude confirme la tendance de la convergence des médias TV et Internet. Dans les émissions TV, les téléspectateurs sont invités à voter en ligne, un vote dépouillé ensuite en direct dans le show. A l inverse, les utilisateurs Internet s informent sur le moment de la diffusion de leur émission préférée dans les programmes télévisés en ligne et allument ensuite leur téléviseur. Voyez l'étude ici. Bastian Sarott Source: Viacom Brand Solutions, a division of MTV Networks Germany GmbH «Leisure Time Study».

3 marché publicitaire Un seul appareil pour tous les médias? La nouvelle édition de l étude KommTech 2010 montre dans quel rapport les médias ont évolué ensemble. En effet, TV, Internet et radio, c est du pareil au même Les frontières entre les médias disparaissent. Que faites-vous si vous voulez regarder ce soir un film palpitant qui vous a récemment été conseillé? Comptez-vous parmi les 33% de Suisses qui regardent encore régulièrement des cassettes VHS dans leur magnétoscope ou achetez-vous un DVD? Si vous optez pour le DVD, vous avez le choix entre regarder votre film via lecteur DVD (deux tiers des Suisses), votre console de jeux (8% des Helvètes) ou le lecteur de votre ordinateur. Ou alors disposez-vous, comme 22% des Suisses, d un réseau câblé numérique ou de Swisscom TV (6%)? Plus besoin donc de quitter votre domicile. Vous pouvez directement acheter le film sur le téléviseur grâce à la fonction Video on Demand et le regarder immédiatement. Internet offre également de nombreuses possibilités pour regarder un film: via différents sites Internet proposant aussi la vidéo à la demande ou dans les médiathèques composées par des chaînes classiques. Plus d un tiers des Suisses regardent au moins occasionnellement des films sur leur ordinateur (portable), sachant que ce chiffre s élève à 71% chez les 15 à 24 ans. Internet se mue en TV. Internet ne permet pas uniquement de regarder des films mais (presque) tout le programme télévisé. 16% des Suisses allemands et près du double des jeunes (15 à 24 ans) regardent la TV sur Internet via des plateformes telles que Wilmaa et Zattoo, qui diffusent le programme actuel des chaînes classiques. Un Suisse allemand sur cinq écoute la radio sur Internet, et près d un tiers des 15 à 24 ans utilisent la radio en direct. Alors que, chez les plus âgés, la moitié des utilisateurs de radio en direct écoutent uniquement les programmes FM, les jeunes se servent de plus en plus de la possibilité de recevoir d autres programmes radio. Et Internet offre encore davantage: ouvrages de référence et sources d information (94% des utilisateurs de la Toile cherchent des informations), canaux de communication (79% utilisent l , le chat ou le téléphone par Skype), boutiques en ligne (pour 55%) et terrain de jeux (pour 19%). Ainsi, Internet réunit différents médias et moyens de communication. Toutefois, Internet n est pas un appareil et peut donc être installé sur les ordinateurs (portables), téléviseurs, téléphones mobiles, etc. L univers numérique en devient d autant plus varié et offre d innombrables possibilités. En outre, il est fort possible que, bientôt, tous les médias soient réunis en un seul appareil. Le téléphone mobile fournit aussi Internet. De par sa taille pratique et la mobilité qui en découle, le téléphone mobile est l appareil idéal pour réunir tous les médias en un. Les Smartphones pouvant se connecter à la Toile et disposant d un écran suffisamment grand pour diffuser en bonne qualité des sites et des films doivent néanmoins se faire une place sur le marché. Jusqu ici, seuls 13% des Suisses allemands surfent sur leur mobile, dont un jeune sur quatre. Les médias de masse classiques comme la radio et la TV sont en revanche très peu utilisés, même chez les adolescents (9%, dont 1% des Suisses allemands âgés de 15 à 24 ans). Mais les détenteurs du iphone (5% des Suisses allemands) montrent la voie: leur mobile fait office de téléphone, d appareil photo, d ordinateur, d agenda, de lecteur de musique, d enregistreur, de téléviseur, de radio et de console de jeux. Christine Gerber Source: étude KommTech Cette étude a été réalisée par la communauté d'intérêts des médias électroniques IGEM et Publica Data. Plus d informations sur (en allemand) ou

4 tv «Catch-up TV» en France Plus de 10 millions de Français sont des utilisateurs de «Catch-up TV». Mais comment la télévision non linéaire ou de rettrapage est-elle le plus souvent consommée? La «Catch-up TV» progresse sans cesse. Plus de 7,3 millions de Français (14%) ont au moins vu un programme télévisé sur Internet. Cela correspond à une hausse de 10% par rapport à l année précédente. Un jeune sur deux (15-24 ans) utilise la télévision de rattrapage sur un ordinateur ou sur un téléviseur, soit une personne sur cinq, par rapport à la population totale, compte parmi les utilisateurs de «Catch-up TV». Aujourd hui, la télévision est de plus en plus souvent regardée de manière non linéaire, les consommateurs s asseyent devant leurs programmes plus tard que pendant les horaires de diffusion prévus. Ce comportement a été influencé par le développement de différents appareils et services. Il s agit, par exemple, des enregistreurs VHS, DVD, Personal Video Recorder (PVR) et des offres à la demande, qui sont très fréquemment utilisées par les jeunes. Préférence pour les enregistrements télévisés. Aujourd hui, plus d un ménage français sur cinq possède une quelconque possibilité d enregistrement sur disque dur comme un lecteur de DVD, un enregistreur HD, une Set-Top Box ou un téléviseur. L étude «Global TV» réalisée par Médiamétrie, l'entreprise de mesure d'audience et d'études des médias française, révèle que pendant une période de 30 jours, plus de 9,3 millions de Français ont enregistré des programmes sur DVD, cassettes vidéo ou PVR pour les regarder plus tard. Parmi eux, 6,8 millions ont utilisé des enregistrements sur DVD ou cassettes vidéo, et 3,4 millions ont eu recours au PVR. Quels sont les programmes regardés en différé? Différents contenus sont consommés de différentes manières. Les films et les longs métrages sont normalement enregistrés et visionnés sur cassettes vidéo, DVD ou PVR. En revanche, les séries sont la plupart du temps regardées via les services de «Catch-up TV». Offre toujours plus vaste de programmes à la demande. Une étude de TV-Replay et de NPA révèle que, il y a un an, France 3, Canal+ et M6 étaient les seules chaînes proposant plus de la moitié de leurs programmes via la «Catch-up TV». En mars 2010, les offres se sont nettement multipliées: TF1 56%, France 2 53%, France 3 59%, Canal+ 73%, M6 88% et Arte 51%. Stéphanie Essig

5 radio Effet bouche à oreille de la publicité radio Parle-t-on de la publicité que l'on a entendue à la radio? En janvier 2010, la chaîne ARD s est penchée sur la question en publiant la première étude «bouche à oreille». La radio s'avère un média à domination plutôt masculine, ce qui se répercute aussi sur les thèmes. Avec une affinité de 125, le sujet «Travaux intérieurs/do-it-yourself» remporte la palme. Pour explication, une affinité de 100 représente un intérêt moyen, tandis qu une affinité supérieure à 100 indique un intérêt supérieur à la moyenne. La recherche sur l effet de la pub ne date pas d hier. L'approche consistant à analyser dans quelle mesure des messages publicitaires déclenchent un effet de bouche à oreille (Word of Mouth en anglais) est en revanche nouvelle. ARD a publié une étude à ce sujet au début de l année. Les résultats sont surprenants, mais viennent aussi confirmer des éléments connus. On a demandé aux personnes interrogées d indiquer à quelle fréquence elles discutaient face à face, par téléphone, ou chat de certains thèmes avec d autres personnes (proches, amis, connaissances, collègues, interlocuteurs en ligne). Le rencontre face à face arrive en tête (25 par mois), suivie par le contact téléphonique (18) et en ligne (17). La catégorie «Vêtements, chaussures et appareils de sport» donne également matière à discussion, l'affinité se situant ici à 121. Elle est suivie de près par le groupe «Voitures et accessoires automobiles», avec 120. Ce n est qu ensuite que les thèmes se font plus féminins. «Détergents et produits de nettoyage» avec une affinité de 115 et «Meubles/Aménagement/Habitat» avec 112 points reviennent souvent dans les conversations des auditeurs fidèles. Vous trouverez l étude détaillées ici (en allemand). Christian Platz Source: Mediaperspektiven 1/2010, «Word of Mouth» und klassische Werbung, S Afin d identifier les thèmes concernant plus particulièrement les auditeurs de radio, on a procédé à une subdivision entre ceux qui écoutent la radio plus d'une heure et ceux qui l écoutent moins d'une heure par jour. Il a ainsi été possible de dresser le catalogue des thèmes apparaissant le plus souvent dans les échanges des auditeurs assidus avec leur environnement privé.

6 out-of-home Près de 18% de ventes supplémentaires grâce à la radio Coop Une étude Nielsen confirme le succès de la publicité radio en magasin. A titre d'exemple, elle met en évidence une nette augmentation des ventes de produits surgelés. L institut d études de marché Nielsen a, sur mandat d IP Multimedia (Schweiz) AG, analysé la campagne radio Coop d un fabricant connu de produits surgelés. Cette campagne se composait de spots audio en magasin (Instore) portant sur trois variétés d'un produit surgelé pendant quatre semaines dans 482 succursales Coop en Suisse romande et alémanique. 75 autres filiales, sans diffusion de spots, ont servi de marché de contrôle. Via une analyse de régression, Nielsen a pu établir l influence de la radio Coop sur la liquidation. L effet de mesures de prix et de promotion ainsi que les influences saisonnières et de tendances ont été déduites via des outils statistiques. Afin de garantir la crédibilité maximale de l'étude, Nielsen a fondé son analyse sur les données de scanning collectées sur la base du panel commercial. L étude démontre que la radio en magasin a provoqué une nette augmentation des ventes des produits surgelés examinés. Dans les magasins sonorisés, on a mesuré une hausse de 7 à 9% du chiffre d affaires des produits concernés. Quant aux autres variétés du fabricant, elles ont généré un chiffre d affaires supplémentaire de 11 à 18%. Les radios en magasin (Instore Radios) sont des programmes musicaux mis en réseau et axés sur la clientèle, diffusés aux points de vente. Comme à la radio classique, l'annonceur dispose d'un écran publicitaire pour communiquer avec ses clients. Vous pouvez consulter les résultats détaillés de l étude ici (en allemand). Ediz Binder

7 online Social Media Monitoring: comment ça fonctionne Avant d intervenir dans les réseaux sociaux, une entreprise devrait être à l écoute de la communauté d'internautes et de ce qu'elle dit et écrit concernant sa marque. Elle se doit aussi d'évaluer l impact de mesures de marketing et de médias sociaux. Un dashboard clair montre les principaux pics tendanciels et offre un accès à l univers analytique des médias sociaux (ici Sysomos Heartbeat). Une foule d'informations sur les marques. Le monitoring des mesures de médias sociaux requiert le suivi permanent de certaines sources (forums, blogs, Twitter, réseaux sociaux, etc.) scrutées selon des combinaisons de mots-clés définies et filtrées puis classées selon des critères bien établis: les marques (marques, étiquettes et noms des produits), principaux concurrents et thèmes stratégiques (valeurs de la marque comme la durabilité, l innovation ou des questions de marché telles que qualité-prix, affabilité). Cette base de données permet de réaliser différentes analyses et de les présenter sur un dashboard: Mentions & Reach: nombre des entrées (mentions) de la marque dans les différents types de sources en temps réel et nombre de contacts visuels potentiels (reach) Share of Voice: part des mentions par rapport au marché total ou à la concurrence Sentiment: nombre des mentions positives, neutres et négatives Informations démographiques: distribution en fonction du sexe, du lieu, de l âge et de la langue Influencer: identification de personnes importantes et des relations entre elles Topics & Keywords: identification automatique de thèmes et mots-clés importants Observer et agir. Un bon monitoring signifie bien plus que le recensement de chiffres-clés. Il faudrait examiner et traiter au quotidien les courriers, tweets et commentaires pour se constituer un savoir-faire solide sur les principales communautés. Et qu advient-il des résultats? Diverses possibilités sont envisageables: Rendre accessibles les conclusions sur le contenu du développement des produits et l'étude de marché. Examiner plus précisément les thèmes de discussion actuels et établir une liste des sujets. Traiter immédiatement les commentaires négatifs de la part des clients. Observer les foyers de crise potentiels et les «Influencer» ayant une opinion négative, puis évaluer en continu leur portée. Le rattachement aux systèmes CMR existants et une interaction directe des outils du monitoring, par exemple directement dans Twitter, sont des facteurs de réussite déterminants. Lisez comment s'y prendre pour réaliser un projet de monitoring et obtenez un aperçu des différentes plateformes de monitoring sur le marché (en allemand). Mike Schwede

8 online Le moyen publicitaire Online de l avenir Les banderoles et les bandeaux publicitaires pushdown deux moyens innovants présentant un vaste potentiel en ligne. La banderole publicitaire est le moyen publicitaire le plus prisé des utilisateurs Internet. Une banderole publicitaire est, d après l étude AdEffects réalisée par la régie publicitaire Tomorrow Focus Sales, le format publicitaire le plus prisé des utilisateurs Internet. Il apparaît à l ouverture d un site Web et s «enroule», tout comme un rouleau de papier imprimé pour aller prendre place (le contenu), après sept secondes ou lorsque l utilisateur clique dessus, en bordure de page d où il peut être réaffiché. Les bandeaux publicitaires pushdown associent originalité et utilisabilité. Les bandeaux publicitaires pushdown agréables pour l utilisateur sont placés sous forme de barre en dessous du header et font office, en fonction fermée, de teaser. A l ouverture, le moyen publicitaire déroule la totalité du message publicitaire, sans surcharger le site avec le contenu. Il permet ainsi de créer de vastes images pour les messages plus importants, sans que l utilisateur ne doive quitter le site Internet. Le bandeau publicitaire pushdown est particulièrement approprié pour les contenus mobiles (spots télévisés) et marque des points, en tant que moyen attirant l attention mais discret, grâce à son attrait et son intégration simple dans le contenu des pages Web. Ces traits de caractère semblent tout particulièrement plaire aux utilisateurs qui préfèrent voire des banderoles que d autres formes publicitaires. Le moyen publicitaire innovant avec degré de notoriété de la marque élevé connaît la plus grande popularité auprès des utilisateurs et encourage également ce dernier à s informer davantage sur le produit. Considéré comme un moyen publicitaire très moderne, il dégage néanmoins une impression sérieuse. Et comme il attire l œil, il dispose d une grande valeur de divertissement sans pourtant perdre en crédibilité. Les deux nouveaux moyens publicitaires, banderoles et bandeaux pushdown, seront bientôt lancés par Goldbach également. Mirjam Nägeli

9 online La recherche Internet suisse franchit une nouvelle étape Pour la septième édition de l étude «NET-Metrix-Profile », le nombre de sites Internet participants est passé de 40 à 107 sites. «NET-Metrix-Profile » est déjà la septième édition de l étude visant à analyser l utilisation d Internet et des sites en Suisse. Le nombre de sites participants est passé de 40 à 107. Ainsi, l étude réunit près de 96% de tous les utilisateurs Internet de Suisse. Grâce à Ticketcorner, Myvideo, Tilllate, Topin Travel ou Wetter.com, de nombreux sites à fort potentiel de pénétration ont fait leur entrée. Les trois sites Internet les plus fréquentés restent les mêmes que l an dernier, à savoir Bluewin, Search et 20 Minutes. Outre l utilisation de sites Internet, l étude recense également des données socio-démographiques, les intérêts thématiques et les habitudes d utilisation des internautes. Dans l univers dynamique d Internet, il est particulièrement intéressant de savoir dans quelle mesure les préférences de navigation ont évolué depuis le premier sondage. Les forums, les communautés en ligne et les blogs sont de plus en plus prisés (+5,8%). L utilisation d offres de streaming (+4,3%), c est-à-dire la consommation de la radio, de la TV et de vidéos sur Internet, revêt désormais une importance considérable pour les Suisses. Pour cette édition, NET-Metrix a procédé à de nouvelles améliorations des variables de recensement. Désormais, les activités professionnelles et les données relatives au ménage font l objet d une nouvelle classification. Ainsi, la recherche Internet suisse se rapproche peu à peu de son modèle allemand AGOF. Reste à espérer que NET-Metrix continuera à encourager les sites à participer à l étude et que l intérêt commercial de l étude poursuivra son expansion. Andrea Suter

10 mobile Applications pour mobile de l idée à la mise en œuvre Les applications pour mobile sont très tendance. Les départements et les agences marketing sont alors confrontés à la question suivante: comment aborder ce sujet? Le thème des applications est au cœur des discussions depuis l apparition du iphone et les rapports quotidiens au sujet de ces «fonctions» mobiles. Le fait est que ces applications probantes sont idéales pour renforcer l impact d une marque, générer des chiffres d affaires ou économiser des coûts. On sait aussi que ces applications lancent de nouveaux défis en termes d utilisabilité et de design. Il s agit donc de déterminer comment procéder. Ci-après, les principaux points à respecter. 1. L idée. Les bonnes idées d applications se fondent sur un besoin. Il peut s agir d information, de gain de temps ou de divertissement. Pour ce faire, il est important d examiner si l idée présente un avantage par rapport à tous les sites mobiles ou fixes existants. 2. Analyse interne. L analyse interne des processus commerciaux, des produits, des groupes cibles, des besoins mais aussi des interfaces, des budgets et des compétences constitue un bon point de départ. Les questions classiques sont ici: qu avons-nous et que voulons-nous? Quels contenus proposons-nous? A quels besoins nos applications répondent-elles? Quels éléments sont nécessaires pour la mise en œuvre? Quelle plus-value nos applications apportentelles? Faut-il adapter ou élargir nos processus? 3. Analyse externe. Il est important de considérer le marché: que se passe-t-il sur le marché (y a-t-il de nouvelles applications particulièrement innovantes desquelles nous inspirer)? Qu est-ce que les concurrents ont déjà réalisé (regarder les bons et les mauvais exemples)? Quel est le potentiel de nos applications? 4. Concept et design les points majeurs. Une fois que quelques bonnes idées sont rassemblées, il convient de mettre au point le concept de base. Il est donc important d interconnecter judicieusement les différents aspects (p.ex. connecter une annonce de statut avec Twitter ou Facebook) et de bien les peser. Tous les paramètres ne doivent pas forcément être considérés dans la première version d une application. Le scénarimage et le design nécessitent beaucoup de temps. Des applications mal conçues ou élaborées sont souvent critiquées par les utilisateurs. Par conséquent, il faut veiller à garantir la cliquabilité et la logique. Il existe divers outils en ligne comme iplotz, qui permettent de créer le premier projet sans passer par une agence. 5. Programmation. La mise en œuvre du concept se divise souvent en deux parties: la programmation de l application et la programmation de la banque de données et des interfaces. Les contenus dynamiques sont inéluctables, surtout si l application est sensée durer longtemps. 6. Test et soumission. Au cours d une phase précédant la conclusion de la programmation, il vaut la peine de mandater une personne extérieure pour effectuer des tests. Cela permet de gagner des renseignements précieux en termes de logique et de guidage des utilisateurs ou de suggestions relatives à des paramètres supplémentaires. La publication dans l AppStore est, en règle générale, une affaire banale si l entreprise concernée a déjà introduit des applications auparavant. 7. Promotion. Afin de garantir le succès d une application, l objectif doit être de la propulser au sommet des classements. Pour ce faire, ils convient de considérer les possibilités publicitaires internes et externes (médias classiques et modernes) et de les harmoniser. Une publicité réfléchie et massive aide à promouvoir une application régulièrement et sur une longue durée. 8. Analyse. Une application révèle de nombreuses choses. Par conséquent, l agence qui effectue le travail doit utiliser les outils adaptés (qui lui appartiennent ou non) afin que la réussite se ressente finalement. 9. Optimisation. Une application représente un projet fixé à moyen voire à long terme. Par conséquent, il faut l actualiser et l optimiser. Les expériences rassemblées dans l analyse (p. ex. en rapport à l utilisation des paramètres) et les nouveautés produit peuvent être l occasion d actualiser une application ou de l adresser davantage aux besoins des clients. Mark Forster

11 ingame Les jeux vidéo: un important marché publicitaire Les groupes âgés de 25 à 44 ans deviennent, eux aussi, des gamers et disposent d un revenu mensuel supérieur à la moyenne. L étude KommTech publiée chaque année par Publica Data AG comprend cette année et pour la première fois l utilisation de jeux vidéo. En observant la communauté des joueurs, d intéressantes découvertes ont été effectuées quant à la structure des utilisateurs et la fréquence d utilisation. L étude démontre ainsi qu un Suisse sur quatre utilise une Playstation, une Xbox 360, une Wii ou autre. Cette activité est fort appréciée par les hommes, sachant qu ils représentent deux tiers des utilisateurs. Le fait que près de 60% des gamers utilisent des jeux vidéo plus d une fois par semaine prouve clairement que les jeux électroniques sont devenus un véritable hobby. En règle générale, on part du principe qu il s agit surtout d adolescents aimant passer leur temps avec une console (portable) ou un ordinateur. Cette supposition est largement confirmée par les données recueillies: le jeune groupe cible des 15 à 24 ans représente 30% des gamers. Curieusement, l étude révèle aussi qu aujourd hui, le jeu vidéo semble avoir atteint le salon des 25 à 44 ans. En effet, une personne sur quatre de la communauté appartient à cette tranche d âge. Dans ce contexte, le cliché selon lequel le gamer dispose d un faible pouvoir d achat et que ce secteur représente un groupe peu attrayant pour la branche publicitaire perd de sa valeur. Comparativement à l ensemble de la population, les gamers gagnent plus, vu qu un quart d entre eux (27,4%) dispose d un revenu mensuel de plus de CHF (ensemble de la population: 20,8%). Andrea Suter Source: étude KommTech Cette étude a été réalisée par la communauté d'intérêts des médias électroniques IGEM et Publica Data. Plus d infos sur (en allemand) et

12 iptv TV Internet dans les bonnes grâces des téléspectateurs Grâce à la numérisation, le média TV Internet gagne du terrain et devient une plateforme publicitaire toujours plus attrayante, comme le révèle l'étude KommTech Il est intéressant de noter que l utilisateur de TV Internet est relativement bien instruit par rapport à l utilisateur Internet classique et à toutes les personnes interrogées: un cinquième d entre eux sont titulaires d un diplôme universitaire ou d école supérieure (20%) et un huitième, d une maturité fédérale (13%). Par rapport à tous les utilisateurs Internet et tous les participants à l enquête, le double des utilisateurs de TV Internet sont en formation. Selon l étude KommTech 2010, 36% de la population suisse reçoit la télévision en qualité numérique. Un Suisse allemand sur huit regarde la TV sur Internet, voire un tiers chez les ans. Ce groupe d âge utilise la TV Internet au moins une fois par semaine et ce, car le téléviseur principal (des parents) n est pas disponible. Les caractéristiques sociodémographiques montrent que la TV Internet est principalement regardée par des hommes (69%) entre 15 et 34 ans (48%). L âge moyen des utilisateurs de TV Internet est 36 ans. Une valeur nettement inférieure en comparaison avec les utilisateurs classiques d Internet et toutes les personnes interrogées, dont la moyenne d âge respective est 41 et 46 ans. Parmi les utilisateurs de TV Internet, on compte en outre un plus grand nombre de personnes indépendantes. L utilisateur de TV Internet typique vit dans un ménage ayant un bon revenu et plutôt situé dans le milieu urbain. Huit utilisateurs sur dix font régulièrement du shopping en ligne. Les plateformes de TV Internet comme Wilmaa.com sont, par conséquent, très intéressantes pour les sociétés qui distribuent également leurs produits et services via Internet. Les résultats de l étude KommTech ont été confirmés par une enquête similaire auprès des utilisateurs, réalisée par la plateforme de TV Internet gratuite Wilmaa.com, et révèlent en outre que la TV Internet progresse toujours plus vers un média de masse. Tanja Kretz Source: étude KommTech L étude est publiée par IGEM et Publica Data. Plus d infos sur

13 shortcuts La télévision sportive collabore jusqu en 2012 avec la SSR Le TV Productioncenter de Zurich (tpc), une filiale de la SSR, est le nouveau partenaire de production de la télévision sportive suisse SSF. Les partenaires contractuels ont signé un accord s étendant jusqu à fin juin En tant qu entreprise générale, le tpc produit des signaux visuels et numériques pour les productions externes et les manifestations sportives sur le football (Challenge league), le handball, le volley-ball, la balle au poing, etc. Médias sociaux: comment y faire de la publicité? En raison du grand intérêt suscité, le séminaire «Social Media Marketing: du contenu généré par les utilisateurs à la communauté comment y faire de la publicité?» sera répété. Des connaissances et des expériences fondées seront transmises au sujet des médias sociaux, thème actuel et vaste. Le séminaire est gratuit. Pour accéder aux informations et à l inscription, rendez-vous ici (en allemand).

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes Etude JAMES 2012 Utilisation des médias électroniques par les jeunes Données privées: les jeunes plus prudents Chez les jeunes, le besoin de se présenter dans les principaux réseaux sociaux reste inchangé:

Plus en détail

Le Goldbach Video Network Publicité multi-écrans

Le Goldbach Video Network Publicité multi-écrans Le Goldbach Video Network Publicité multi-écrans 13.07.2012 Publicité multi-écrans L exploitation fragmentée des médias / Les informations et divertissements sont de plus en plus souvent diffusés et consommés

Plus en détail

Notre planète mobile : Suisse

Notre planète mobile : Suisse Notre planète mobile : Suisse Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Le taux de pénétration du smartphone

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS Sommaire exécutif Présenté par : TABLE DES MATIÈRES PUBLICITÉ SUR CAMPUS P. 3 COMMUNICATIONS MOBILES P. 8 HABITUDES EN LIGNE P. 18 HABITUDES MÉDIA P. 26 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Next Level 2. avec L OBSERVATOIRE DE REFERENCE DES GAMERS COMPORTEMENTS DE JOUEURS ET D ACHETEURS. 18 Octobre 2012

Next Level 2. avec L OBSERVATOIRE DE REFERENCE DES GAMERS COMPORTEMENTS DE JOUEURS ET D ACHETEURS. 18 Octobre 2012 Next Level 2 L OBSERVATOIRE DE REFERENCE DES GAMERS COMPORTEMENTS DE JOUEURS ET D ACHETEURS avec 18 Octobre 2012 Un marché qui quadruple en 10 ans CA en M 45 000 40 000 35 000 30 000 25 000 20 000 Consoles

Plus en détail

BIEN PLUS QU UN SIMPLE SUPPLÉMENT

BIEN PLUS QU UN SIMPLE SUPPLÉMENT BIEN PLUS QU UN SIMPLE SUPPLÉMENT Automne 2015 ENCARTS PUBLICITAIRES L étude confirme le fort impact publicitaire. AU FINAL, 90% DES UTILISATEURS ACHÈTENT Les encarts publicitaires dans les journaux et

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

Notre planète mobile : France

Notre planète mobile : France Notre planète mobile : France Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. En France, le taux de pénétration

Plus en détail

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 CONSULTING KPMG Consulting SA La «gestion de la relation client» (ou, en anglais, Customer Relationship Management,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015

COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015 COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015 Nouvelle étude CIM sur les habitudes de vision sur des nouveaux écrans Les Belges n ont jamais autant regardé de contenu TV. Le CIM, responsable pour les études d

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

NetLetter n 10 Octobre 2014

NetLetter n 10 Octobre 2014 NetLetter n 10 Octobre 2014 Sommaire [Edito] La NetLetter de Mediametrie//NetRatings fait peau neuve! [Tendances du net] BlaBlaCar, ça roule! [Actualités] Cibles+ pour valoriser l audience des critères

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport Les Français et le courrier publicitaire Rapport Sommaire 1. Présentation de l'étude 2. Principaux enseignements 3. Résultats détaillés 4. Les habitudes en termes de courrier 5. Appréciation des différents

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Huitième édition 3 e trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS Magdalena Grębosz Jacek Otto Ecole Polytechnique de Lodz, Pologne L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS L Introduction L Internet est actuellement le plus grand réseau

Plus en détail

Tendances de l ecommerce

Tendances de l ecommerce Tendances de l ecommerce Rapport 2015/04 Le développement de l ecommerce en Suisse Les points forts 2 Le marché publicitaire 3 Catégories du marché 4 Combinaison de médias 5 Les 10 premières catégories

Plus en détail

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Rappel de la méthodologie mise en œuvre Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 2800 individus âgés de 6 à 65 ans. Plus précisément : 2000

Plus en détail

Cette année, 79% des français achèteront leurs cadeaux de Noël sur Internet

Cette année, 79% des français achèteront leurs cadeaux de Noël sur Internet Cette année, 79% des français achèteront leurs cadeaux de Noël sur Internet Paris le 11 Décembre 2012 : Bons-de-Reduction.com, le site de référence en matière de codes promo, publie son premier sondage,

Plus en détail

LA BOX FIBRE DE SFR GUIDE D UTILISATION COMPLET (MAIS PAS COMPLEXE) SFR.FR

LA BOX FIBRE DE SFR GUIDE D UTILISATION COMPLET (MAIS PAS COMPLEXE) SFR.FR LA BOX FIBRE DE SFR GUIDE D UTILISATION COMPLET (MAIS PAS COMPLEXE) SFR.FR INSTALLEZ-VOUS, ON VOUS EXPLIQUE TOUT! Vous avez installé votre box Fibre de SFR. Découvrez vite maintenant les fonctionnalités,

Plus en détail

Les Utilisateurs Twitter

Les Utilisateurs Twitter Les Utilisateurs Twitter! Etude des usages & attitudes en France David Sourenian Research Manager - Twitter France @sourenian 271M UTILISATEURS ACTIFS MENSUELS DANS LE MONDE (Twitter ne communique ses

Plus en détail

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Le 18 novembre 2014 Combien de joueurs? Enquête en ligne, réalisée par TNS Sofres, entre le 13 et le 25 septembre 2014, auprès d un échantillon

Plus en détail

La publicité sur Internet, un gage de réussite

La publicité sur Internet, un gage de réussite 1 La publicité sur Internet, un gage de réussite mondiales, qui, plus encore qu à travers leur langue, ont le pouvoir de faire ou défaire une marque en un clin d oeil. Peu onéreuse, rapide, réactive, polyvalente,

Plus en détail

Observatoire des écrans connectés

Observatoire des écrans connectés Observatoire des écrans connectés Poursuivre l Observatoire de l internet mobile et aller plus loin! Smartphones, tablettes la multiplication des écrans connectés modifie la consommation des médias Comment

Plus en détail

MOBILEtechnics Groupe

MOBILEtechnics Groupe MOBILEtechnics Groupe Leader sur le marché AISP (Application Infrastructure Solution Provider) pour les services Mobile et Premium avec Connectivity vers 40 pays (Europe, USA et Australie). Conseil, mise

Plus en détail

Web-to-Store 12 septembre 2013

Web-to-Store 12 septembre 2013 Contacts BVA Marie Laurence GUENA marie-laurence.guena@bva.fr +33 1 71 16 89 70 CONTEXTE ET METHODOLOGIE Objectifs Le concept s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir.

Plus en détail

Etude sur la consommation de musique en ligne. Septembre 2011

Etude sur la consommation de musique en ligne. Septembre 2011 Etude sur la consommation de musique en ligne Septembre 2011 1 Introduction et méthodologie 2 2 Contexte et objectifs (1/2) Dans le cadre de sa mission de contrôle, de suivi et d encouragement de l offre

Plus en détail

Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes

Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes 1/213 3/213 6/213 9/213 12/213 3/214 5/214 Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes Le marché pour les smartphones et les tablettes En 213, on a dénombré plus de 24,1 millions

Plus en détail

MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX

MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX 360 Le meilleur du divertissement Internet Français bientôt accessible sur Xbox 360 Issy-les-Moulineaux, le 5 octobre

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Sixième édition 1 er trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

Le Livre Blanc de la Publicité sur Internet

Le Livre Blanc de la Publicité sur Internet Le Livre Blanc de la Publicité sur Internet 10 idées argumentées, 10 bonnes pratiques pour que votre campagne de publicité on-line soit à la hauteur de vos attentes. 1 Respect de l internaute Libre! C

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

Les meilleures offres multimédia pour les familles modernes à des prix imbattables. La meilleure solution pour les plus futés.

Les meilleures offres multimédia pour les familles modernes à des prix imbattables. La meilleure solution pour les plus futés. Les meilleures offres multimédia pour les familles modernes à des prix imbattables. La meilleure solution pour les plus futés. Divertissement sans limite Divertissement familial sans aucune limite! De

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

Utilisation et usage d Internet

Utilisation et usage d Internet 1 résultats Utilisation et usage d Internet Internet s est imposé Quelque soit leur âge ou leur sexe, près de neuf jeunes sur dix déclarent utiliser Internet. Cette imposante proportion indique indubitablement

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

Le markéting en ligne. Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus

Le markéting en ligne. Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus Le markéting en ligne Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus Plan de la présentation Introduction Naissance des réseaux sociaux L influence des relations en ligne L importance d

Plus en détail

L environnement de travail de Windows 8

L environnement de travail de Windows 8 4 L environnement de travail de Windows 8 Mais où est donc passé le bouton Démarrer? L écran d accueil joue le rôle de l ancien bouton Démarrer. Si l icône de l application que vous voulez lancer n est

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

Tendances de l ecommerce

Tendances de l ecommerce Tendances de l ecommerce Rapport 2015/02 Le développement de l ecommerce en Suisse Les points forts 2 Le marché publicitaire 3 Catégories du marché 4 Combinaison de médias 5 Les 10 premières catégories

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

NetObserver Europe. TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Septembre 2008

NetObserver Europe. TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Septembre 2008 NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Septembre 2008 Constat issu de la 17 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences de profils et de comportement

Plus en détail

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile Rapport d étude quantitative De : Nicolas SAINTAGNE / Azyadée BAKA A : IAB FRANCE Contexte & Objectifs Contexte & Objectifs Fort d une

Plus en détail

ANALYSE MARQUE NESPRESSO. La marque aux publicités stars. Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1

ANALYSE MARQUE NESPRESSO. La marque aux publicités stars. Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1 ANALYSE MARQUE NESPRESSO La marque aux publicités stars Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1 Nespresso : une publicité qui crée l événement Le 29 octobre, la marque

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE

Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE 2011 Notre portail Smart TV a reçu la récompense «Best innovation» lors du CES 2011 en s appuyant sur son extrême

Plus en détail

Économie et réseaux sociaux

Économie et réseaux sociaux Économie et réseaux sociaux Forum financier belge Louvain-la-Neuve 23/10/2012 Économie et réseaux sociaux Olivier de Wasseige @defimedia.be Plus de 7 internautes sur 10 sont membres d au moins un réseau

Plus en détail

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs 20 Juin 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que

Plus en détail

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com Les réseaux sociaux Chapitre 1 : Les réseaux sociaux Chapitre 2 : 14 moyens pour être plus visible sur Facebook Chapitre 3 : Comment créer un compte Facebook Chapitre 4 : Statistiques en France Les réseaux

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL)

La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL) La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL) Introduction au réseau informatique Quel est l'intérêt de créer un réseau informatique? Partager les photos de son PC sur sa TV, imprimer depuis

Plus en détail

Le résumé ci-après condense un certain nombre de résultats sélectionnés. Le rapport intégral peut être obtenu auprès de Pro Senectute Suisse.

Le résumé ci-après condense un certain nombre de résultats sélectionnés. Le rapport intégral peut être obtenu auprès de Pro Senectute Suisse. Résumé de l étude Les seniors et Internet Pro Senectute Suisse L utilisation des technologies de la communication et de l information (TIC) par les personnes de 65 ans et plus en Suisse en 2015 Institut

Plus en détail

Les vidéos sur ordinateur

Les vidéos sur ordinateur Module Multimédia Les vidéos sur ordinateur Médiathèque de Haguenau - mediatheque.ville-haguenau.fr 1/19 Sommaire I. Regarder des vidéos sur Internet avec Dailymotion et Youtube...3 1) Présentation générale...

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Synthèse de l étude - 1 LES HABITUDES DE CONSOMMATION

Plus en détail

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Internet et prévention Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Journées Annuelles de Santé Publique 1 décembre 2011 I- CONTEXTE : les jeunes français (15-24 ans) et Internet

Plus en détail

Etat des lieux du marketing digital

Etat des lieux du marketing digital Etat des lieux du marketing digital Décembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Bonial Echantillon : Echantillon de 1010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans

Plus en détail

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile BAROMOBILE EDITION 2011 Le baromètre de l internet mobile «Le monde change» Alors que les smartphones poursuivent leur envolée, le trafic de données sur le téléphone mobile explose. Il devrait être multiplié

Plus en détail

Solutions Hospitality d un seul et même fournisseur

Solutions Hospitality d un seul et même fournisseur Solutions Hospitality d un seul et même fournisseur 100 programmes TV 60 programmes radio 400 Mbit/s Vos avantages: 100 programmes TV numériques et plus de 60 programmes radio en qualité optimale Business

Plus en détail

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE Ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l image de l entreprise vis-à-vis de ses clients et différents partenaires.

Plus en détail

Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin.

Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin. Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin. Les principaux points à retenir La fracture numérique de

Plus en détail

Les publicités Facebook pour le recrutement

Les publicités Facebook pour le recrutement Les publicités Facebook pour le recrutement Introduction Saviez-vous que 1 minute sur 7* du temps sur le web est passé sur Facebook? Aujourd hui, Facebook est le plus grand réseau social du monde en nombre

Plus en détail

& comportement utilisateur

& comportement utilisateur Appareils mobiles & comportement utilisateur Influence des appareils mobiles sur le parcours m-commerce. Bien connaître les usages mobiles : la clé d un m-commerce efficace Les consommateurs mobiles ne

Plus en détail

Guide à l intention des parents sur. 2014 ConnectSafely.org

Guide à l intention des parents sur. 2014 ConnectSafely.org Guide à l intention des parents sur 2014 ConnectSafely.org Les adolescents canadiens aiment socialiser en ligne et surtout partager des photos. L étude réalisée par MédiaSmarts en 2014, Jeunes Canadiens

Plus en détail

Quick Start Guide. Nokia 6288

Quick Start Guide. Nokia 6288 Quick Start Guide Nokia 6288 Contenu 1. Préparation 19 2. Comment utiliser votre portable 1 3. Réseau UMTS et appels en visiophonie2 3 4. L appareil photo 5 5. Comment envoyer un MMS2 6 6. Vodafone live!

Plus en détail

L économie de la télévision de rattrapage

L économie de la télévision de rattrapage L économie de la télévision de rattrapage Medianalyses Scholè Marketing Sommaire I. SYNTHESE... 4 A. Le succès d audience de la télévision de rattrapage... 5 1. Environ un tiers de la population concernée...

Plus en détail

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Directorate-General for Communication PUBLIC OPINION MONITORING UNIT Bruxelles, 28 avril 2014 Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Couverture

Plus en détail

1 /// 9 Les médias solutions

1 /// 9 Les médias solutions 1 /// 9 Les médias solutions 1. les médias la presse écrite le public le divertissement la maison de la presse le bureau de tabac le quotidien le tirage la publication les faits divers la nouvelle locale

Plus en détail

«ad4max FAQ» 2014 Page 1. FAQ ad4max GEO. publicitas.ch. publicitas.ch/ad4maxgeo

«ad4max FAQ» 2014 Page 1. FAQ ad4max GEO. publicitas.ch. publicitas.ch/ad4maxgeo «ad4max FAQ» 2014 Page 1 FAQ ad4max GEO publicitas.ch publicitas.ch/ad4maxgeo «ad4max FAQ» 2014 Page 2 Conditions de commande Quel est le budget judicieux pour mon entreprise? Cela dépend de plusieurs

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

L accès à Internet. Votre fournisseur d accès à Internet 1/2. Box internet. Box internet. Décodeur TV. Décodeur TV. Freebox. Livebox.

L accès à Internet. Votre fournisseur d accès à Internet 1/2. Box internet. Box internet. Décodeur TV. Décodeur TV. Freebox. Livebox. # $ % "!" #! #&!' L accès à Internet Votre fournisseur d accès à Internet 1/2 Freebox Livebox Freebox Révolution Livebox Play Freebox Crystal Neufbox Bbox Boxde SFR / Neufbox Bbox Sensation Box Evolution

Plus en détail

parcours client «client

parcours client «client «Bien communiquer à moindre coût: trucs & astuces» Bertrand VAN DEN DOOREN Cercle de Wallonie Namur, le 07 juin 2013 1 Parcours du public et moments s Les actions de communication se programment tout au

Plus en détail

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40%

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40% LA REVOLUTION MOBILE AURA-T-ELLE LIEU : LES CHIFFRES LES CHIFFRES 1. UTILISATEURS 1.1 France En France, 3 ème trimestre 2010 : 45,9 millions de personnes équipées d un téléphone mobile 13,7 millions de

Plus en détail

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes 10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes Mediametrie//NetRatings Une joint venture entre Médiamétrie et Nielsen + Médiamétrie : Société indépendante créée en 1985. Capital

Plus en détail

Etude nationale sur l audition Résultats

Etude nationale sur l audition Résultats Etude nationale sur l audition Résultats 18 février 2013 Partenaires de l étude: Contenu Résumé Introduction Objectif Méthodologie de l étude Raisons pour lesquelles aucun appareil auditif n a été porté

Plus en détail

Livre blanc. 4 clés pour personnaliser l expérience web des clients

Livre blanc. 4 clés pour personnaliser l expérience web des clients Livre blanc 4 clés pour personnaliser l expérience web des clients Exploiter toute la valeur du site web Par de nombreux aspects, les responsables marketing web d aujourd hui ont les yeux bandés : ils

Plus en détail

Baromobile 2013. Baromobile. Le baromètre de l Internet mobile

Baromobile 2013. Baromobile. Le baromètre de l Internet mobile Baromobile Le baromètre de l Internet mobile Novembre 2013 1 Notre 5 ème vague du Baromobile : des usages renforcés et l émergence des activités simultanées Pour cette 5 ème année consécutive Omnicom Media

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition Rapport d étude TNS 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats 8 TNS 2014 2 1 Présentation de l étude TNS 2014

Plus en détail

HOW WE SURF. Différents utilisateurs différents parcours. Une étude unique sur les internautes allemands. nugg.ad a company of Deutsche Post DHL

HOW WE SURF. Différents utilisateurs différents parcours. Une étude unique sur les internautes allemands. nugg.ad a company of Deutsche Post DHL HOW WE SURF. Différents utilisateurs différents parcours. Une étude unique sur les internautes allemands HOW WE SURF. LA PROBLÉMATIQUE Lorsque nous comparons le comportement de navigation de différents

Plus en détail

«Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING

«Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING «Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING NOTIONS DE BASE «Quizz» Street marketing Tribal marketing Ethno marketing Guerrilla marketing Marketing direct Marketing viral ROI UGC KPI SML BAO RS

Plus en détail

IBM Social Media Analytics

IBM Social Media Analytics IBM Social Media Analytics Analysez les données des média sociaux afin d améliorer vos résultats commerciaux Les points clés Développez votre activité en comprenant le sentiment des consommateurs et en

Plus en détail

Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails

Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails V1.0 Octobre 2014 Oualid Abderrazek Product Marketing Sommaire 1. Contexte...3 2. L algorithme...3 a. Exposition...4 b. Echo...4 c. Niveau

Plus en détail

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction Introduction La nature, pour être commandée, doit être obéie.» Francis Bacon, peintre anglo-irlandais. En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, soit un quart de la population

Plus en détail

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE SOMMAIRE 1) L étude en quelques mots....p 3 Qui? Quoi? Quand? Comment? Pourquoi? 2) Quid des applications mobiles & des musées..p

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

VOTRE IMAGE VAUT DE L OR EN LIGNE AUSSI... GOUDA DE HOLLANDE DU NORD AU SCEAU ROUGE

VOTRE IMAGE VAUT DE L OR EN LIGNE AUSSI... GOUDA DE HOLLANDE DU NORD AU SCEAU ROUGE VOTRE IMAGE VAUT DE L OR AUSSI... QUELQUES CHIFFRES 80% des Belges sont aujourd hui connectés à Internet, bientôt, ils seront 90%. Le nombre d utilisateurs mobiles a doublé les deux dernières années. 60%

Plus en détail

Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités

Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités acquia.com +33 (0)1 79 97 25 70 +44 (0)1865 520 010 John Eccles House, Robert

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

Comment choisir son smartphone?

Comment choisir son smartphone? + Comment choisir son smartphone? Sommaire Ø Critère n 1 : l ergonomie Ø Critère n 2 : le système d exploitation Ø Critère n 3 : les capacités techniques Ø Critère n 4 : la connectivité Ø Critère n 5 :

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS INSTALLATION Une équipe d experts informatiques dédiée à votre bien-être numérique. FORMATION MAINTENANCE CATALOGUE DES FORMATIONS Retrouvez tous les avis clients sur bdom.fr B dom est une entreprise de

Plus en détail

SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014

SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014 SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014 d augmenter votre couverture médiatique. 3 Introduction 4 Perspectives d évolution 6 Presse 8 Médias en ligne 18 Médias sociaux 21 Fournisseurs de contenu

Plus en détail

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Avner Levin * * Professeur agrégé et directeur, Privacy and Cyber

Plus en détail

Bedienungsanleitung Mode d emploi Istruzioni per l uso

Bedienungsanleitung Mode d emploi Istruzioni per l uso 117018 d/f/i 10.2008 SCS-RES-DIM-MCP Bedienungsanleitung Mode d emploi Istruzioni per l uso www.swisscom.ch Tout simplement communiquer Table des matières Bienvenue chez Swisscom Bien plus qu un simple

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Après l entourage, Internet est le media le plus influent sur la consommation des internautes français.

COMMUNIQUE DE PRESSE. Après l entourage, Internet est le media le plus influent sur la consommation des internautes français. COMMUNIQUE DE PRESSE Après l entourage, Internet est le media le plus influent sur la consommation des internautes français. PARIS le 19 Novembre 2009 pour diffusion immédiate L influence d Internet dans

Plus en détail

Les médias en quelques statistiques

Les médias en quelques statistiques Les médias en quelques statistiques Daniel Giroux Secrétaire général, Centre d études sur les médias, Université Laval Avec la collaboration de Sébastien Charlton Le fait que les Québécois passent de plus

Plus en détail

Comment tirer avantage des médias sociaux dans votre entreprise?

Comment tirer avantage des médias sociaux dans votre entreprise? De simple divertissement à instrument polyvalent Comment tirer avantage des médias sociaux dans votre entreprise? SOMMAIRE 2 De simple divertissement à instrument polyvalent 2 Dix astuces pour que votre

Plus en détail

To buzz or not to buzz?

To buzz or not to buzz? Georges CHÉTOCHINE To buzz or not to buzz? Comment lancer une campagne de buzz marketing Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-53812-0 CHAPITRE 5 Recruter, former, animer les évangélistes Les vecteurs

Plus en détail