Bonnes vacances en Pays de Redon! de la CCPR. métier complexe et méconnu. aux déserts médicaux DOSSIER. n 5 /// été-automne 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bonnes vacances en Pays de Redon! de la CCPR. métier complexe et méconnu. aux déserts médicaux DOSSIER. n 5 /// été-automne 2014 www.cc-pays-redon."

Transcription

1 Le jou n 5 /// été-automne nal de la CCPR 8 DOSSIER Bonnes vacances en Pays de Redon! 6 Travailler en déchèterie, un métier complexe et méconnu 12 Pages spéciales Nouvelle mandature 21 Un campus universitaire 100% industriel 25 Les maisons de santé, remède aux déserts médicaux

2 2 SOMMAIRE EDITORIAL 3 4 et 5 6 et 7 8 à à 16 g L actualité g La CCPR déménage g L Aquabike dans vos piscines! g Le réseau Médiathèque(s) a 18 mois g Suivez le projet Agropôle g en images g Travailler en déchèterie, un métier complexe et méconnu g Dossier g Bonnes vacances en Pays de Redon! g nouvelle mandature g Retrouvez nos pages spéciales 17 à à 24 g environnement g Retrouvez nos pages spéciales g entreprendre, s implanter, se développer g Un campus universitaire 100% industriel g Zoom sur le nouveau pôle de services publics g L aménagement numérique du territoire g Le point sur le budget de la collectivité 25 à 28 g vivre et habiter g Les maisons de santé, remède aux déserts médicaux g La musique au collège g Bienvenue à la Campanule et au Bouton d or g Théâtre, la Grande Guerre à l honneur Nouvellement élu Président de la Communauté de Communes du Pays de Redon, je souhaite travailler en étroite collaboration avec les élus locaux, les partenaires institutionnels et toutes les forces vives du territoire pour continuer de bâtir un projet ambitieux de développement et de rayonnement du Pays de Redon. Celui-ci doit s inscrire dans un espace de coopération plus large et travailler avec les communautés de communes limitrophes et les métropoles voisines de Rennes, Nantes, Saint-Nazaire et Vannes. Ensemble, nous saurons transcender nos différences pour créer une dynamique collective autour d un objectif essentiel : le maintien et la création d emplois. Au cours du précédent mandat, un énorme travail a déjà été effectué. Le train du développement économique est sur les rails, nous devons le poursuivre et lui donner encore plus de vitesse et d efficacité. De nombreux services à la population ont été mis en place, dans les domaines de l environnement, de la petite enfance ou encore de la santé et de la culture. Nous devons aborder la période qui arrive avec la volonté d optimiser et de mutualiser les services entre les communes et la CCPR, qui doit devenir le chef de file d une démarche exemplaire de maîtrise des coûts des services publics locaux. Créer une dynamique collective autour d un objectif essentiel : le maintien et la création d emplois La solidarité territoriale est pour moi une valeur essentielle. La CCPR doit être au service des communes qui la composent et des habitants du Pays de Redon, en particulier des plus modestes et de ceux qui connaissent des difficultés. Flashez ce code si vous disposez d un smartphone ou retrouvez toutes les informations ainsi que le magazine à télécharger sur 29 à 31 g sortir et découvrir g Médiathèque g Conservatoire g Théâtre g Semaine Envie d entreprendre g Semaine européenne de réduction des déchets Jean-François Mary Président de la Communauté de Communes du Pays de Redon Directeur de publication : Jean-François Mary - Responsable d édition : Camille Etesse - Rédaction : les services de la CCPR - Comité de rédaction : Hélène Le Brun, Alice Haugomat - Réalisation : Go Designers - Impression : Imprimerie Armoricaine - Tirage : exemplaires - Dépôt légal : Juillet 2014 Allaire, Avessac, Bains-sur-Oust, Béganne, BRUC-SUR-AFF, Conquereuil, La Chapelle-de-Brain, Fégréac, GuémEné-Penfao, Langon, LIEURON, MassÉrac, Pierric, PIPRIAC, Plessé, Peillac, Redon, Renac, Rieux, SAINT-GANTON, Saint-Gorgon, Saint-Jacut-les-Pins, Saint- Jean-La-Poterie, SAINT-JUST, Sainte-Marie, Saint-Nicolas-de-Redon, Saint-Perreux, Saint-Vincent-sur-Oust, SIXT-SUR-AFF, Théhillac

3 4 L'ACTUALITÉ 5 La CCPR a déménagé Le siège administratif de la CCPR a rejoint le pôle de services publics, situé 3 rue Charles Sillard à Redon, où les services Administration générale et Développement économique y sont regroupés. Pour joindre l accueil de la CCPR, il vous faut désormais composer le Le service Petite Enfance reste dans le bâtiment situé 66, rue des Douves. Pour le joindre, contactez l accueil général. Les services techniques (Environnement, Aménagement de l espace et voirie, Bâtiment et patrimoine) restent également au 66, rue des Douves. Le numéro de téléphone du secrétariat technique est inchangé : Vélos à l'eau CET ÉTÉ, VENEZ TESTER L AQUABIKE DANS LES PISCINES DE REDON ET DE GUÉMENÉ- PENFAO. ET POUR LES PLUS TÉMÉRAIRES, BONNE NOUVELLE : L ACTIVITÉ SE POURSUIVRA À LA RENTRÉE. Piscine de Redon Quatre vélos Aquabike sont disponibles par créneau horaire et en utilisation libre, jusqu au 31 août. Des cours seront également proposés à la rentrée de septembre, ainsi que des utilisations en accès libre. Les tarifs pour 30 minutes comprennent le droit d entrée à la piscine et une majoration de 2 pour la location du vélo. Les réservations se font uniquement à l accueil de l établissement. Piscine de Guémené-Penfao La piscine de Guémené-Penfao propose également des vélos Aquabike en utilisation libre, avec possibilité de réserver ou de louer directement sur place. Le tarif est de 6, droit d entrée compris. Pour faire évoluer l activité Aquagym, la piscine propose aussi un nouveau cours : le circuit Aquatraining. Ce concept entend répondre aux besoins de chacun par un travail personnalisé, en duo ou en groupe limité à 12 personnes. Les séances sont séquencées en atelier et se composent d un travail avec vélo, steps, haltères et palmes. Tarif de 7,80 pour un cours de 40 minutes. Inscriptions au trimestre ou à l unité. Ces circuits training sont mis en place cet été et se poursuivront à la rentrée. Informations complémentaires et horaires disponibles auprès des hôtesses de caisse des piscines et sur Surprise! De mystérieux sacs se promènent cet été à la médiathèque. Pendant deux mois, laissez-vous entraîner sur des sentiers inexplorés et empruntez, en plus de vos prêts habituels, un sac surprise. A l intérieur, cinq documents autour d un thème. La règle du jeu? Emprunter sans savoir ce qu il y a dedans et l ouvrir une fois arrivé à la maison! D autres sacs se promènent également dans les médiathèques de Plessé, Sainte-Marie et Peillac. Le Conservatoire en ligne Le Conservatoire à rayonnement intercommunal devrait mettre en place d ici la fin de l année une interface informatique pour faciliter les échanges avec les élèves et les familles. Ils pourront ainsi accéder en ligne à leur dossier : suivi pédagogique, répertoire musical, absences, historique, etc. Les factures pourront également être consultées et éditées depuis cet espace. Les futurs élèves pourront aussi se préinscrire en ligne. Suivez le projet Agropôle La collectivité s est engagée dans un projet agricole durable et de valorisation des filières de proximité sur le territoire, avec les agriculteurs et les structures de développement agricole. Vous pouvez désormais suivre ce projet, baptisé Agropôle, et tout particulièrement les actions menées sur le site de la ferme de Théhillac sur le blog Quelques chiffres En 2013, adhérents actifs documents dont : 8 liseuses dans 3 médiathèques La CCPR à la Fête de la Vache Nantaise Les 12, 13 et 14 septembre, au Dresny (Plessé) se tiendra la Fête de la Vache Nantaise et des races locales. Sous la houlette de l association Pas Bête la Fête, cet évènement vise en premier lieu à valoriser des races méconnues ou menacées. Pari réussi pour la Vache Nantaise, si caractéristique avec ses yeux que l on croirait maquillés de noir : cette espèce locale faillit disparaître, mais est aujourd hui sauvegardée. La fête propose également des débats ouverts aux professionnels et au grand public, sur les questions de santé, d alimentation, et plus largement du développement durable. La CCPR y organisera des ateliers pour sensibiliser aux problématiques du gaspillage alimentaire, du compostage, des couches lavables et présentera son projet de structuration d une filière agricole sur le territoire (approvisionnement bio et local pour la restauration collective, projet de la Ferme de Théhillac et de la constitution d une Société Coopérative d Intérêt Collectif qui y est associée, etc.) La Collectivité a également apporté un soutien financier de à l évènement. Contact et informations : Médiathèque(s) le réseau a déjà 18 mois... DEPUIS SEPTEMBRE 2012, UNE CARTE UNIQUE D ABONNÉ EST PROPOSÉE PAR LES BIBLIOTHÈQUES ET MÉDIATHÈQUES DU TERRITOIRE. CET ÉTÉ, LES MÉDIATHÈQUES DE SIXT-SUR-AFF ET DE PIPRIAC INTÈGRENT LE RÉSEAU FAISANT PASSER À 27 LE NOMBRE DE STRUCTURES PARTENAIRES. Les familles apprécient la gratuité pour les enfants jusqu à 18 ans et misent sur la complémentarité des services des établissements. Le portail internet constitue un véritable outil culturel. Les abonnés peuvent ainsi consulter leur compte, réserver, prolonger leurs prêts, découvrir les animations En partenariat avec le Conseil Général de Loire-Atlantique, l abonnement au réseau permet également d accéder gratuitement à des ressources numériques en ligne : magazines, films, cours de soutien scolaire, formations pour les adultes, jeux éducatifs

4 6 7 L'ACTUALITÉ EN IMAGES EN IMAGES Chaque année, tonnes de produits sont collectés dans les déchèteries de la CCPR, dont plus de 70% sont ensuite valorisés et recyclés au prix des efforts de tous pour le tri et de consignes strictes. Ils sont aussi garants de la sécurité de tous. Des gardes corps et tablettes ont été installés devant chaque benne lors de la réhabilitation des sites. Certes contraignante, cette législation permet de prévenir les chutes et les accidents graves. Pour éviter les risques et pour respecter les consignes de tri complexes, seuls les agents d accueil peuvent manier et ranger les produits chimiques dans le local prévu à cet effet. Travailler en déchèterie, un métier complexe et méconnu Loin du cliché des décharges à ciel ouvert, les déchèteries sont de véritable plateforme de tri. Mieux formés à la protection de l environnement, aux consignes de tri et aux normes d hygiène et de sécurité, les agents d accueil ont vu leur métier se diversifier. Les agents d accueil gèrent aussi la logistique des sites et organisent l évacuation des bennes pleines. Chaque jour, 11 bennes quittent les déchèteries du territoire. Véritables conseillers, les agents d accueil guident les usagers dans leur tri et corrigent les erreurs parmi les 17 familles de flux accueillis. L aide au déchargement est une mission non prioritaire.

5 8 9 DOSSI ER TOURISME Le Territoire perçu par... Construire des idées originales. Déconstruire les idées reçues. Quatre témoins livrent leurs recettes pour (re)découvrir le territoire durant l été. EMBARQUEZ sur un bateau électrique Au carrefour des voies navigables de l Ouest, poussez les portes des écluses et laissez-vous glisser sur le fil de l eau Le temps de quelques heures, partez à la découverte du Canal de Nantes à Brest ou à la conquête de la Vallée de la Vilaine. Sur l un de ces parcours proposés par la Maison du Tourisme, vous découvrirez le port fluviomaritime de Redon et ses maisons d armateurs, les haltes nautiques de Fégréac ou de Sainte- Marie, les écluses de Saint-Nicolas-de-Redon, de Fégréac ou de Redon, et quelques ponts parmi la soixantaine que compte le territoire. DOSSI ER Vos vacances en Pays de Redon! En cette période estivale, les envies de vacances et d Ailleurs se font sentir. Mais inutile de partir bien loin pour se changer les idées et prendre l air! Le Pays de Redon vous offre un programme clé en main. Découvertes authentiques, expériences sportives ou visites culturelles ; que vous soyez en mode détente ou en soif d activités, nous parions que vous y trouverez votre compte Ce dossier, loin d être exhaustif, vous propose quelques idées pour passer l été dans le Pays de Redon. Bonnes vacances! Laurence Guémené et Didier Macé, professionnels du tourisme «Dans la brume de l aube, découvrir le territoire depuis un bateau, à l heure où les oiseaux se lèvent C est une expérience magique. Nous souhaitons partager ce genre de moments simples avec les touristes, leur faire découvrir le métier de pêcheur fluvial.» Laurence, propriétaire de chambres d hôtes à la Chapelle de Brain, et Didier, dernier pêcheur fluvial professionnel de Bretagne proposent aux amateurs d authenticité une nouvelle formule clé en main. Après une nuit en chambre d hôtes, ils apprendront à pêcher sur la Vilaine puis à cuisiner leurs poissons, avant de les déguster chez Laurence. «Notre territoire a une véritable dimension authentique, forgée autour de l eau. Il propose de nombreuses activités innovantes et offre le calme et la nature.» Initiative référencée dans le cadre des Expériences Bretonnes du Comité Régional du Tourisme. Renseignements complémentaires : Fabien Bonno et Jean-Noël Belaud, salariés au CinéManivel «Le territoire est vivant l été. L offre de loisirs est riche, entre les visites et découvertes, les balades, les spectacles et animations musicales. Au niveau sportif aussi, il y a de quoi faire avec l escalade, la location de bateaux, les promenades» Tous deux salariés au cinéma associatif, Fabien et Jean-Noël apprécient tout particulièrement le quartier du port de plaisance de Redon. «Le quartier est très agréable et a beaucoup de potentiel. Avoir installé le cinéma ici est un vrai atout. Les gens vont se promener à la Croix des Marins, puis viennent prendre un café au cinéma ou voir un film ; et l après-midi est déjà passée!» L équipe s est saisie de ce potentiel pour proposer une offre culturelle estivale, baptisée Plein Soleil. Une dizaine de concerts sera programmée en terrasse au CinéCafé. Ambiance brésilienne ou musique locale, la carte sera volontairement éclectique. Renseignements complémentaires sur : Pratique Location de cinq bateaux électriques, d une capacité de 6 à 10 personnes (sur place également, location de vélos) : ouverture tous les jours en juillet et en août, de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h30. En septembre, les samedis et dimanches. Réservation conseillée au ou sur Tarifs : à partir de 25 l heure et 50 la demi-journée (par bateau). WIFI territorial Depuis le mois d avril, il est possible de se connecter en wifi avec son propre matériel à l accueil des Maisons du Tourisme du Pays de Redon et de Guémené-Penfao, ou à l extérieur du bâtiment (en restant proche de celui-ci) grâce au réseau OFFICE-DE-TOURISME. Lors de la première utilisation, il suffit de rentrer son mail et un mot de passe pour accéder à la connexion. L utilisateur disposera ensuite du réseau dans tous les lieux équipés par la société Noodo. Simon Bourcier

6 10 DOSSI ER TOURISME Découvrez la Maison Nature et Mégalithes Située dans le bourg de Saint-Just, à cinq minutes à pied de l entrée du site des Landes de Cojoux et de Tréal, la Maison Nature et Mégalithes accueille les visiteurs pour leur faire découvrir le mégalithisme et la Préhistoire. Trois bonnes raisons d y faire une halte. Découvrir le mode de vie de nos ancêtres Neuf animations «préhistoriques» différentes permettent de découvrir et de s initier au mode de vie de nos ancêtres : tir au propulseur, peinture préhistorique, initiation à l allumage du feu... Durant tout l été, une animation Fil rouge est également proposée : le creusement d une pirogue néolithique avec les outils de l époque, en vue de sa mise à l eau en septembre. Participer aux visites commentées du site des Landes de Cojoux Jusqu au 28 septembre, la Maison Nature et Mégalithes organise des visites commentées du site tous les dimanches à 15h30. Ainsi que des visites Au fil de l'été... En juillet et en août, une palette variée s offre aux petits et aux grands permettant à chacun de composer son programme : nature, bucolique, ludique ou sportif. Les nouveautés 2014 Les succès de l an passé seront toujours au rendez-vous : réalisation de galettes de blé noir avec Solange, descente nocturne en canoë dans la vallée du Don ou encore visites commentées. Afin de satisfaire tous les goûts, des nouveautés sont également au programme : découverte des voies d eau en toute quiétude au départ de Redon grâce à des bateaux-croisière en bois, détente spéciales : visites détaillées, découverte des alignements du Moulin de Cojoux, visites au crépuscule. Recevoir des conseils adaptés, organiser une visite personnalisée Le site est vaste, les monuments sont nombreux et disséminés sur deux kilomètres. Aussi, la Maison Nature et Mégalithes apporte des conseils et renseignements afin que les visiteurs disposent d un parcours personnalisé, en fonction de leurs envies et du temps dont ils disposent. Un espace d exposition permanente et trois expositions temporaires sont également proposés. Renseignements complémentaires sur et au et relaxation avec l initiation au yoga au cœur du site mégalithique de Saint-Just, ou encore balade en calèche au départ du centre-ville de Redon pour rejoindre les marais de Vilaine. Les plus curieux auront l occasion de découvrir des trésors du patrimoine : le grand orgue de l abbaye Saint-Sauveur, le quartier méconnu du Châtelet à Redon ou les moulins à vent et à eau de la vallée de l Arz. La pirogue se creuse peu à peu. Côtés pratique Pour y participer, inscrivez-vous : - dans les deux points d accueil Tourisme à Redon et à Guémené- Penfao - par téléphone : par internet directement sur le site avec paiement en ligne. Plus d informations sur Expérimentez Les Défis de l'oust les incontornables! En famille, entre amis ou en solo, venez tester «Les Défis de l Oust», une rando raid sportive et familiale. Pour cette première édition, «Les Défis de l Oust» proposent de relier Redon à l Ile aux Pies sans voiture, en combinant différentes activités sportives : vélo, randonnée, canoë, parcours aventure, piscine. Sa philosophie? Un tourisme durable, en toute liberté. Pas de transport de vélos ni de réservation à prévoir, tout est compris dans le prix de départ. Les vélos sont fournis par l association «Un Vélo pour l Afrique» qui leur donne, dans une approche de développement durable, une deuxième vie. La CCPR s est également associée aux prestataires touristiques de l Ile aux Pies (Canoë Apach Bihan, Escapades Verticales, Crêperie Marin d Eau d Oust), au Club de kayak de Redon et à la Maison du Tourisme du Pays de Redon. Simon Bourcier 5 formules au choix Cinq formules sont proposées. La formule de base, intitulée «La Tranquille» inclut les activités suivantes : le prêt du vélo, une randonnée d une heure, un goûter à la crêperie Marin d Eau d Oust et une entrée à la piscine. A cette formule, vous pouvez combiner d autres activités : canoë, parcours aventure, course d orientation... Pratique En juillet et août : tous les jours / En septembre : vendredi, samedi, dimanche, lundi Départ : esplanade de la piscine Redon Horaire : départ entre 10h et 13h retour entre 15h et 18h Tarif : à partir de 9 par personne Parmi de nombreux lieux ou évènements incontournables, quelques coups de cœur non exhaustifs. A l Ile aux Pies UNE ÉTOILE DE VALLÉES MAGNIFIQUES 11 Les vallées typiques du Pays de Redon allient marais et belvédères : vallée de l Oust bordée de granite et de schiste, vallée de l Arz parsemée de moulins, vallée du Don aux rochers de légende, «Corniche» de Béganne en vallée de Vilaine, belvédères de Rieux et de Fégréac, bois des Corbinières... L ILE AUX PIES Site spectaculaire, l Ile aux Pies sidère les visiteurs. Ce n est pas l île qui «fait» le site, c est l ensemble du paysage de cluses avec les hauteurs de granite, le Mortier de Glénac, les grimpeurs et canoéistes... LE CANAL DE NANTES À BREST Pont-Miny, la Potinais, Limur Vous connaissez? Vous y découvrirez l Oust, l Isac canalisé, ou bien un canal latéral. Et bien sûr, à la croisée des chemins d eau se tient Redon, la ville-port fluviale et maritime. LES BALADES THÉÂTRALES La Ville de Redon et la compagnie Casus Délires proposent des promenades dans l espace et l histoire de la ville, ponctuées de moments théâtraux qui illustrent les faits historiques de manière décalée et cocasse. La devise : Tout est vrai! Rien n est sérieux! ON CROIT CONNAÎTRE, MAIS Les outils créés par la Maison du Tourisme sont faits aussi pour les habitants! Découvrez le site et les blogs tourisme-pays-redon.com, les brochures qui présentent notre patrimoine et présentent l offre des professionnels du tourisme. Alors si par un jour grincheux vous entendiez dire qu «il n y a rien chez nous en Pays de Redon», vous avez des arguments pour positiver!

7 12 NOUVELLE MANDATURE 13 Les élus communautaires Jean-François Mary, nouveau Président de la CCPR Jean-François MARY Maire d Allaire, Président de la CCPR Armand JAOUEN Délégué communautaire, Allaire Christiane CAVARO Déléguée communautaire, Allaire Maryse PARIS Déléguée communautaire, Allaire Alain BOUGOUIN Maire d Avessac Elu municipal et communautaire depuis 1995, maire d'allaire depuis six ans, vice-président en charge du développement économique sous la mandature de Jean-Louis Fougère, vous avez été élu Président de la CCPR le 17 avril dernier. Quel pilotage politique avez-vous mis en place? sources humaines» et enfin «le sport, la culture et le lien avec le tissu associatif». Durant ce mandat, je souhaite associer les élus municipaux et nos nombreux partenaires pour créer une dynamique collective, transcender les différences, continuer de bâtir et d animer un projet de territoire ambitieux au service de la population et des entreprises. technologique d innovation et de formation, l aménagement des parcs d activités ou encore les portages immobiliers réalisés pour accompagner les entreprises sont autant d exemples qui illustrent cette dynamique. En quoi l'implication des forces vives du territoire est-elle importante? Marie-Anne GUYONS Déléguée communautaire, Avessac Marc DERVAL Maire de Bainst-sur-Oust Jean-Marc CARREAU Délégué communautaire, Bainst-sur-Oust Martine MAULAVE Déléguée communautaire, Bainst-sur-Oust Bernard RYO Maire de Béganne La CCPR est passée de 17 à 30 communes en moins de 10 ans et couvre un bassin de vie de habitants. Elle emploie actuellement plus de 200 personnes sur des compétences plus nombreuses qu avant (gestion des ports, sports de plein air et de pleine nature, insertion par l activité économique, etc.) Pour répondre à ces évolutions, j ai souhaité renforcer notre organisation collective en travaillant avec douze vice-présidents qui reflètent la diversité, l équilibre et la complémentarité de nos territoires, autour d une organisation de travail déclinée en quatre pôles : «l aménagement, l économie, l emploi, la formation et le tourisme», «les services à la population», «les finances, marchés publics et res- Quelles sont les priorités de votre mandat? L enjeu essentiel est le maintien et la création d emplois. La crise économique mondiale touche aussi notre territoire qui est impacté par les mutations industrielles, dans le secteur automobile notamment. Nous devons accompagner ces mutations en développant le numérique, l innovation, la formation professionnelle ou encore l insertion par l activité économique. J entends poursuivre le travail engagé durant le précédent mandat, en étant à l écoute des entreprises et des partenaires économiques afin de conduire ensemble de nouveaux projets au service du développement du territoire. Technopôle - le projet de plateforme Lorsque je me rends dans les territoires voisins, j entends souvent des compliments sur le Pays de Redon. Notre richesse passe aussi par l implication des forces vives et des habitants. Notre communauté reste à la bonne dimension : ni trop petite, ni trop grande, à la fois urbaine et rurale. La place des habitants dans la mise en œuvre de nos projets doit devenir un atout supplémentaire. Notre territoire ne doit pas seulement être attractif du fait de sa position géographique, il doit l être du fait de sa spécificité et de son identité. J ai une grande confiance dans la relation que nous allons établir avec les réseaux économiques, associatifs, sportifs, culturels. Philippe ESLAN Maire de Bruc-sur-Aff Marie-Christine HOULLIER Guémené-Penfao Délégué communautaire Jean PERRAUD Maire de Conquereuil Daniel LEGENDRE Délégué communautaire, Guémené-Penfao Yvon MAHE Maire de Fégréac, vice président délégué à l environnement, aux plans d eaux, rivières et milieux aquatiques Pierre LE GUILY Délégué communautaire, Guémené-Penfao Marie-Thérèse PANHELEUX Déléguée communautaire, Fégréac Dominique JULAUD Maire de La Chapelle-de-Brain Yannick BIGAUD Maire de Guémené-Penfao, vice président délégué au tourisme et aux ports Michel RENOUL Maire de Langon, vice président délégué à la mutualisation, à l informatique et soutien aux ressources humaines

8 14 NOUVELLE MANDATURE 15 Pilar BINET Déléguée communautaire, Langon Rose-Lyne PREVERT Maire de Lieuron Yohann MORISOT Maire de Masserac Gérard PROVOST Maire de Peillac Yolande MARSAC Déléguée communautaire, Peillac Bernad GEFFLOT Maire de Saint Ganton Patrick GICQUEL Maire de Saint Gorgon Christophe ROYER Maire de Saint Jacut-les-Pins, vice président délégué aux activités de plein air et de pleine nature et aux piscines Marie-Paule NAEL Déléguée communautaire, Saint Jacut-les-Pins Michel PIERRE Maire de Saint Jean-la-Poterie, vice président délégué à l insertion par l activité économique Patrice LANDY Maire de Pierric Marcel BOUVIER Maire de Pipriac, vice président délégué au patrimoine communautaire Claudine BERTIN Déléguée communautaire, Pipriac Jean CARIO Délégué communautaire, Pipriac Franck PICHOT Délégué communautaire, Pipriac Jany GLET Déléguée communautaire, Saint Jean-la-Poterie Nadine CHARRIER Maire de Saint Nicolas-de-Redon Edouard NALEPA Délégué communautaire, Saint Nicolas-de-Redon Martine DEROUELLIERE Déléguée communautaire, Saint Nicolas-de-Redon Lionel JOUNEAU Maire de Saint Perreux Bernard LEBEAU Maire de Plessé, vice président délégué à l aménagement du territoire Marie-Odile POULIN Déléguée communautaire, Plessé Gilles BERTRAND Délégué communautaire, Plessé Rémi BESLE Délégué communautaire, Plessé Pascal DUCHENE Maire de Redon, vice président délégué aux affaires culturelles Daniel MAHE Maire de Saint Just Françoise BOUSSEKEY Maire de Sainte Marie, vice présidente délégué au développement des entreprises Daniel GLOUX Délégué communautaire, Sainte Marie René RIAUD Maire de Sixt-sur-Aff, vice président délégué à la voirie communautaire Amanda BLANCHARD Déléguée communautaire, Sixt-sur-Aff Françoise FOUCHET Déléguée communautaire, Redon Emile Granville Délégué communautaire, Redon Delphine PENOT Déléguée communautaire, Redon Louis LE COZ Adjoint au maire de Redon, vice président délégué aux finances et à la commande publique Sylvie MASSICOT Déléguée communautaire, Redon Yvette ANNEE Maire de Saint Vincent-sur-Oust, vice présidente délégué à la petite enfance et à la santé Pierric LE BOTERFF Délégué communautaire, Saint Vincent-sur-Oust Christian LEMEE Maire de Théhillac Les suppléants Anne GUGUIN Suppléante, Béganne Marc RAZE Suppléant, Bruc-sur-Aff Jeanne-Marie PERRIGOT Suppléante, Conquereuil Yohann MORISOT Suppléant, La Chapelle-de-Brain Claude SIMON Suppléant, Lieuron Régis CLAVIER Suppléant, Masserac Alain FOUQUET Suppléant, Pierric François GERARD Délégué communautaire, Redon Marie-Claude JUHEL Déléguée communautaire, Redon Patrick BAUDY Maire de Renac André FONTAINE Maire de Rieux Paulette BEULE Déléguée communautaire, Rieux Norbert LOLICART Suppléant, Renac Philippe LOUET Suppléant, Saint Ganton Guénael BREGER Suppléant, Saint Gorgon Marie-Thérèse THEOUX Suppléante, Saint Perreux Caroline PIGRE Suppléante, Saint Just Gilbert DUVAL Suppléant, Théhillac

9 16 NOUVELLE MANDATURE ENVIRONNEMENT 17 Comprendre l'intercommunalité Le circuit d un sac jaune En France, les communes sont regroupées entre elles au sein d intercommunalités, dénommées communauté de communes, communauté d agglomération, communauté urbaine ou métropole, en fonction du nombre d habitants. Décryptage du fonctionnement et de l intérêt de ces collectivités encore méconnues du grand public. Pourquoi les communes sont-elles regroupées au sein d une intercommunalité? Les communes se regroupent pour décider et aménager ensemble des services, des aménagements et des équipements pour les habitants et les entreprises du territoire. Cela leur permet de réaliser à plusieurs ce qu elles ne peuvent pas faire toutes seules et de mutualiser leurs moyens. Au quotidien, à quoi sert l intercommunalité? L intercommunalité travaille sur de nombreuses compétences qui touchent le quotidien de tous. La Communauté de Communes du Pays de Redon assure notamment les compétences suivantes : le développement économique, l aménagement de l espace et la voirie communautaire, l insertion par l économique, l aménagement numérique du territoire, la santé, mais aussi la petite enfance, la gestion des déchets, la gestion des plans d eaux, rivières et milieux aquatiques, la gestion d équipements culturels, le tourisme, les ports, ou encore les activités de plein air et de pleine nature, les piscines, l accueil des gens du voyage et l habitat social. Comment est-elle dirigée? L instance décisionnaire est le Conseil Communautaire composé de représentants des communes membres élus au suffrage universel direct par les habitants lors des dernières élections municipales. Le président et les viceprésidents sont ensuite désignés par le Conseil Communautaire.? Le nombre de conseillers communautaires dépend du nombre d habitants, sachant que chaque commune doit être représentée au sein du Conseil Communautaire et qu aucune ne peut disposer seule de la majorité. Le Conseil Communautaire, ouvert au public, se réunit en moyenne une fois par mois. Il délibère et vote les projets relevant de ses compétences. L intercommunalité est également dirigée par un Bureau Communautaire plus restreint, composé du président, des vice-présidents et des maires. Celui-ci exerce les compétences que lui a déléguées le Conseil Communautaire et peut, à ce titre, prendre des délibérations. Enfin, l intercommunalité est accompagnée dans sa prise de décision par des Commissions, ouvertes aux élus communautaires et municipaux. Celles-ci assurent un rôle de conseil sur les thématiques qui leur sont dédiées. Quels sont ses moyens financiers? L intercommunalité bénéficie de quatre types de ressources : les recettes fiscales venant des entreprises, les recettes des ménages provenant de la taxe d habitation et de la taxe foncière, une dotation globale de fonctionnement de l Etat et l emprunt et les subventions. Ces moyens financiers lui permettent de mener de nombreux projets de développement et de financer les services et équipements destinés à la population mais aussi aux entreprises. Consommation et gestes de tri Conception Collecte Centre de transfert de Redon Recyclage Tri

10 18 ENVIRONNEMENT Zoom sur les flux recyclés Les emballages plastiques Seuls les bouteilles et les flacons sont à mettre dans les sacs jaunes ou dans les Points d Apports Volontaires (PAV). Les emballages de yaourt ou les pots de crème ne se recyclent pas à ce jour. Toutes les bouteilles et flacons provenant de la maison peuvent être triés : les bouteilles de boissons, les shampoings et gels douche, les emballages vides du jardinage ou du bricolage (phytosanitaires, alcool, white spirit, etc.) ou encore les emballages d entretien vides (lessive, Les emballages en papier et en carton Le territoire a la particularité d avoir une usine qui fabrique des produits en carton moulé : les Celluloses de la Loire, située à Allaire. En mélangeant des vieux papiers, des cartons et des matériaux très fibreux (comme les invendus de journaux), l usine fabrique toutes sortes d objets comme des boîtes à œufs et des calages. Elle s approvisionne directement à partir des colonnes de tri pour les papiers, qui lui sont livrés. Aussi, il est essentiel de bien trier afin que ces matériaux puissent bouteille de javel, etc.) Les usines de régénération les transforment ensuite en paillettes ou en granulés de plastique recyclé. Ils sont ensuite utilisés par des usines de fabrication de produits. Les bouteilles transparentes sont majoritairement transformées en fibres pour le rembourrage (de couette, pour l automobile, etc.), en mobilier urbain, en tubes et tuyaux, etc. Les gestes simples pour réduire la quantité de plastiques produits : être utilisés. Le papier doit être déposé dans les colonnes d apports volontaires, les cartons pliés sont à emmener en déchèterie. Les reliures métalliques et les films plastique des magazines ne doivent pas y être mis. Les gestes simples pour réduire la quantité d emballages produits : apposer un autocollant stop pub sur sa boîte à lettres, réutiliser le papier en brouillon, faire des impressions et copies en rectoverso, privilégier les versions numériques. utiliser des recharges écologiques, privilégier les grands conditionnements et les distributeurs de vrac, acheter en circuits courts et sans barquette, refuser les sacs plastiques, utiliser des gourdes et des pichets. Les emballages en acier et en aluminium Voitures, boules de pétanque Tous les articles en acier contiennent un fort pourcentage d acier recyclé. En effet, les boîtes de conserve, les canettes - et tous les emballages en aluminium et en acier en règle générale sont réinjectés dans les filières de fabrication d acier brut, avant d être fondus et transformés en bobines, fils ou barres. Les gestes simples pour réduire leur quantité : utiliser des grands contenants. Où partent vos sacs jaunes? Chaque jour, des camions remplis de sacs jaunes collectés sur le territoire quittent le centre de transfert de Redon, direction le centre de tri de Saint-Méen-Le-Grand. Plus de 1000 tonnes des déchets recyclables du territoire sont acheminées chaque année au centre de tri de Saint-Méen-Le-Grand. Maillon essentiel de la chaîne de gestion de nos ordures, les employés du centre «corrigent» les erreurs de tri des sacs jaunes et permettent ainsi d affiner la qualité de la matière. Les emballages sont ensuite regroupés par type de matériaux (papier, carton, acier, aluminium et trois sortes de plastiques) et sont conditionnés en très grosses balles. Le centre de tri accueille les sacs jaunes de plusieurs collectivités, ce qui permet de mutualiser le process de surtri et les productions et d optimiser les transports vers les unités de recyclage. Bon à savoir : les sacs jaunes achetés par la CCPR sont 100% végétal. Fabriqués en France, ils sont obtenus à partir de la canne à sucre et leur empreinte carbone est proche de zéro. En fin de chaîne, ils sont recyclés comme les autres plastiques. ENVIRONNEMENT Réhabilitation des déchèteries Les travaux de réhabilitation des déchèteries touchent à leur fin. Le site de Sainte-Marie, actuellement en travaux, ouvrira de nouveau ses portes courant août. Pendant les travaux, des créneaux d ouverture supplémentaires ont été mis en place sur le site de Saint-Vincentsur-Oust. A l issue de cette période, les horaires habituels d ouverture des huit déchèteries seront remis en œuvre. Engagés en janvier 2013, ces travaux de réhabilitation s inscrivent dans une démarche globale de gestion durable des déchets. Ils visent à réduire leur quantité, à mieux les valoriser en donnant priorité au recyclage lorsqu ils sont produits et à réduire leur nuisance. Les ambassadeurs : informer et sensibiliser Les ambassadeurs du tri et de la prévention vont à la rencontre des habitants pour les sensibiliser sur la question des déchets. Chaque jour de la semaine, les ambassadeurs du tri et de la prévention font du porte à porte chez les habitants. Les pots de yaourt vont-ils dans les sacs jaunes ou dans la poubelle grise? Que faire des vêtements qu on ne porte plus? Quels gestes peut-on mettre en œuvre pour réduire la quantité de déchets produits? Autant de questions auxquelles Delphine Chauvin, ambassadrice, répond. «Souvent les gens me disent qu ils trient déjà. Je suis là pour les aider à trier mieux et davantage et pour répondre aux questions qu ils se posent.» Un travail sur le long terme qui Delphine Chauvin, ambassadrice paie : «je vois l évolution. Les performances de tri s améliorent, il y a de plus en plus de matériaux revalorisés.» L objectif de la collectivité est de couvrir toutes les communes du territoire. Les lieux de passage sont déterminés à partir des erreurs de tri des sacs jaunes signalées lors des collectes des déchets, en collaboration avec les communes. Vous souhaitez échanger sur le tri? Contactez les services techniques au

11 20 ENVIRONNEMENT S'IMPLANTER, SE DÉVELOPPER ENTREPRENDRE 21 Pourquoi trier? L usager est le premier maillon du processus. S il ne trie pas ses déchets, aucun recyclage n est possible. Trier est en effet primordial : - Cela évite de stocker les déchets : l environnement et les espaces naturels sont ainsi préservés - Cela crée de l emploi et de la richesse, principalement en France - Cela crée aussi de la matière première secondaire non extraite de la terre. Des économies d énergie sont ainsi réalisées car il faut moins d énergie pour recycler qu extraire de la matière vierge, la transporter et la transformer. Cela permet aussi de préserver les ressources naturelles et de limiter les émissions de gaz à effet de serre liées à la consommation d énergie. ser 610 kilos de pétrole brut en fabriquant d autres objets, comme des pulls. Recycler une tonne d emballages en papier et carton permet d économiser deux tonnes de bois, en fabriquant par exemple des rouleaux de papier cadeau à partir de cette matière. Le bois peut servir à la fabrication de produit ou d énergie. Un campus universitaire 100% industriel Dans le cadre du projet CAMPUS E.SP.R.I.T. Industries, les objectifs sont d accompagner l enseignement supérieur, la formation professionnelle et l innovation afin de permettre une montée en compétence du territoire, garante de l attractivité du bassin local. Deux projets d envergure sont ainsi développés : Le plan Licences Orienté vers l enseignement supérieur, le plan Licences proposera quatre licences et deux diplômes universitaires. Les cours seront donnés au sein du pôle de services publics, situé rue Charles Sillard à Redon : - Licence professionnelle «Analyses Chimiques Appliquées à l Environnement» (ACAE) en partenariat avec l Université de Montpellier 2 et avec les plateaux techniques du lycée ISSAT, - Licence professionnelle «Systèmes Automatisés et Réseaux Industriels» (SARI), parcours E-Contrôle des installations industrielles en partenariat avec l IUT de Paris Créteil et avec les plateaux techniques du Lycée Beaumont - IUT de Paris Créteil Sénart / IUT de Nice, - Licence professionnelle «Management des Risques Industriels» (MRI) en partenariat avec l Université de Brest et IFRIA et avec les plateaux techniques du lycée ISSAT (Licence par apprentissage), - Licence professionnelle «Energie et Génie Climatique» parcours Eco-Technologie et Maintenance en partenariat avec l IUT de Lorient et avec les plateaux techniques du Lycée Marcel Callo, - Titre certifié de niveau 2 (BAC+4) «Développement Commercial en Milieu Industriel» en partenariat avec la Faculté des Métiers et le réseau des Chambres de Commerce et d Industrie France, - Diplôme Universitaire de niveau BAC+5 «Management des partenariats Industriels et des relations d achats» en formation continue pour des clients tels que le Ministère de la Défense, SAFRAN Les diplômes sont assurés en contrat de professionnalisation. Les partenariats noués par le CAMPUS E.SP.R.I.T. Industries permettent aux étudiants de réaliser leur année de formation au sein de grandes entreprises renommées telles que SAFRAN, AIRBUS, THALES Inscriptions toujours ouvertes. Renseignements complémentaires : et sur com. En triant nos déchets, nous leur donnons une seconde vie : recycler une tonne de bouteilles en plastique permet d économi- Le smictom des pays de vilaine Les communes qui ont intégré la CCPR au 1er janvier 2014 (Bruc-sur-Aff, Lieuron, Pipriac, Saint-Ganton, Saint- Just, Sixt-sur-Aff) ont gardé leur système d organisation de la collecte des déchets, qui reste confiée au Smictom des Pays de Vilaine. Les éléments relatifs au recyclage restent valables pour tous (à l exception de la localisation des sites de traitement et des prestataires). Un doute, une question? Rendez-vous sur le site ou contactez les services techniques au Idées reçues : Le contenu des sacs d ordures ménagères résiduelles ne peuvent pas être valorisés «Je paie des impôts locaux qui financent en partie la collecte des déchets. La collectivité pourrait se charger du tri, en triant directement les poubelles d ordures ménagères.» Le contenu des sacs d ordures ménagères résiduelles ne peuvent pas être valorisés pour des raisons de sécurité et d hygiène : risques de germes, de coupures, risques de contact avec des produits dangereux, etc. De plus, ces déchets souillés sont trop dégradés pour être recyclés et pourraient contaminer les produits fabriqués en recyclé. «Inutile de trier mes déchets, les sacs jaunes et les ordures ménagères résiduelles arrivent au même endroit!» Ces deux flux sont collectés par les mêmes camions, mais à des moments différents. Pour éviter toute contamination, les camions sont nettoyés à chaque changement de flux. Au centre de transfert, les deux flux sont stockés dans deux espaces distincts, avant d être acheminés vers des sites de traitement spécifique. «Le Point Vert sur les emballages indique que le produit est recyclé ou recyclable.» Non. Ce label signifie seulement que le fabricant est une entreprise partenaire du programme français de valorisation des emballages ménagers et que celle-ci a contribué financièrement à la prise en charge par la collectivité de ces derniers. Le Technopôle Le projet Technopôle aborde les thématiques de l innovation et de la formation professionnelle du CAP au BAC+2. Le concept vise à créer une plateforme locale de formation continue et d innovation technologique, accessible à toute entreprise proposant un accompagnement ; de la formulation du besoin jusqu à sa mise en œuvre. L intérêt est de rendre accessible l innovation, d accompagner et d anticiper les besoins de formation de façon réactive. Cet outil est fait par et pour les entreprises. A terme, cette plateforme technologique permettra de mutualiser des équipements pour lancer notamment des projets collaboratifs d innovation ou d organiser des formations collectives.

12 22 ENTREPRENDRE S'IMPLANTER, SE DÉVELOPPER Le pôle de services publics ouvre ses portes Après 18 mois de travaux, le pôle de services publics, situé rue Charles Sillard à Redon, a ouvert ses portes fin juin. Dans le cadre du réaménagement du quartier gare de Redon et de la mise en place du pôle d échange multimodal, la CCPR a souhaité bâtir un pôle de services publics au cœur de ce quartier d avenir. D une surface de 4155 m² répartie sur trois niveaux, ce projet accueille les activités dédiées à l insertion, à l orientation et à l emploi. Rassemblés en un lieu unique, ces services offrent ainsi aux usagers une meilleure lisibilité et une simplification de leurs démarches. Ce pôle accueille les services suivants : le siège de la CCPR, Pôle Emploi, la Medefi, la Mission Locale, le CLIC, le GIP Pays de Redon Bretagne Sud, Inter Activ, la Chambre des Métiers et de l Artisanat, l association Bruded et la Maison pour la Formation Professionnelle. Une partie du troisième étage est consacrée au projet CAMPUS E.S.P.R.I.T. Industries : un campus universitaire centré sur l Enseignement Supérieur, la Formation Professionnelle et l Innovation dans le domaine industriel. Engagés en septembre 2012, les travaux ont duré 18 mois, pour une enveloppe budgétaire globale de 7 M HT. Afin de respecter une relation harmonieuse entre le projet et l environnement immédiat, le bâtiment est volontairement sobre, à la performance énergétique développée. Le projet qualifié «Haute Qualité Environnementale» 474 panneaux photovoltaïques ont notamment été mis en place sur 625 m², ce qui assurera une production annuelle d énergie de Kw. Le point sur l'aménagement numérique du territoire Levier stratégique de développement, l aménagement numérique du territoire est un enjeu majeur verra les premières réalisations mises en œuvre. Des locaux en gare de Redon Dans le cadre de la réalisation du Pôle d Echange Multimodal de Redon, la CCPR souhaite louer à la SNCF un espace de 110m², utilisé temporairement comme hall d accueil et de guichet durant les travaux de réhabilitation du bâtiment principal, qui deviendra au deuxième semestre 2015 un bâtiment à vocation locative. La Collectivité veut saisir cette opportunité pour diversifier son offre d immobilier d entreprises et présenter un nouveau type d accueil dédié au monde économique. Cela pourrait être un espace de bureaux partagés à destination des voyageurs d affaire en transit ou la création d une pépinière d entreprises comprenant des services mutualisés. Afin de déterminer la faisabilité d un tel projet, une étude de marché sera conduite. Un travail en partenariat avec la Maison du Tourisme du Pays de Redon-Bretagne Sud devrait être mené sur ce même local pour créer un point d accueil dédié à la promotion du territoire. Le PEM Le projet de Pôle d Echange Multimodal (PEM) est porté par la Ville de Redon, en partenariat avec l Etat, les Régions, les Départements, la CCPR, SNCF et Réseau Ferré de France. Il vise deux objectifs principaux : renforcer l accessibilité et l intermodalité. Les travaux menés comporteront notamment la réhabilitation des bâtiments de la gare, la création d un passage souterrain permettant un accès direct sur le Parc Anger, la création de parkings et la mise en valeur du parvis de la gare. En améliorant les conditions d accueil des voyageurs et en programmant le développement de la gare, les acteurs entendent faire de celle-ci un atout économique incontournable du territoire. Deux parcs d'activités requalifiés Le Parc d activités d Aucfer 23 Point d entrée de Redon pour la partie morbihannaise, ce parc d activités a une vocation commerciale. Les entreprises commerçantes de cette zone ont besoin de valoriser leurs façades. Une qualité paysagère et la mise en place de déplacements doux sont donc attendues afin de valoriser leur image auprès de leurs clients. Le coût total des travaux est évalué à près de , supporté entièrement par la CCPR. Alors que l année 2013 a été mise à profit pour définir la stratégie de développement en fibre optique, 2014 verra les premières mises en œuvre. Le projet, porté par la CCPR et les partenaires départementaux et régionaux, vise un équilibre entre l urgence du traitement de zones actuellement mal desservies et le besoin avéré sur d autres lieux d usages numériques renforcés. Trois types d opérations vont ainsi voir le jour : - La montée en débit, visant à améliorer les débits ADSL des utilisateurs en les rapprochant au plus près de la fibre optique, - La fibre optique jusqu à l usager (FTTH), permettant d accéder à des débits via l arrivée de la fibre optique jusqu au domicile de débit Internet symétrique, plus élevé et de meilleure qualité, - La fibre optique destinée aux entreprises, sur la zone d activités du Bourgneuf, à Rieux, notamment. Le calendrier des réalisations Concernant la montée en débit, les déploiements sont réalisés par «paquet» de dix opérations. Les études ont démarré fin juin, pour une mise en service finale un an plus tard. Cette phase comprend notamment des travaux d aménagement des sites, de collecte optique et de travaux préparatoires relatifs à l ouverture commerciale. Ces réalisations interviendront sur les communes de Saint-Ganton, Saint-Perreux, Saint-Vincent-sur-Oust, Saint-Jean-La-Poterie, Saint-Jacut-Les-Pins, Théhillac et Saint-Just. Concernant la FTTH, Redon sera la première zone de déploiement. Les études de conception devraient être réalisées d ici au premier trimestre Les travaux de déploiement suivront dans le courant de la même année. Le Parc d activités du Guénêt Une modernisation est aussi souhaitée ainsi qu un embellissement paysager. En effet, compte tenu du nouvel échangeur, cette zone est devenue un emplacement géographique stratégique pour le développement d activités économiques. Le coût des travaux de requalification a été estimé à Les travaux seront réalisés en plusieurs phases comme pour le Parc d activités d Aucfer.

13 24 ENTREPRENDRE S'IMPLANTER, SE DÉVELOPPER VIVRE ET HABITER 25 Le budget de la CCPR Pour 2014, le budget total cumulé de la CCPR (administration générale, développement économique, parcs d activités, théâtre, ports et chantiers d insertion) se chiffre à hauteur de 88,2 millions d euros (44,07 millions euros en fonctionnement et 44,15 millions d euros en investissement). 9,26% Autofinancement 4,53% Divers 10,03% Dotations aux amortissement 4,23% Remboursement opérations pour compte de tiers D'où vient l'argent? en investissement : ,39% Autres recettes réelles d investissement (cessions - FCTVA) D'où vient l'argent? en fonctionnement : ,83% Autres recettes réelles de fonctionnement 2,88% Loyers issus de l immobilier d entreprises 4,08% Autres participationsdotations (CAF- Régions- Départements ) 14,59% Dotation globale de fonctionnement versée par l Etat 12,23% Taxe d enlèvement des ordures ménagères 11,56% Emprunts développement économique 7,48% Autres recettes de fonctionnement (opération d ordre) 16,78% Subventions d investissement 36,22% Emprunts services à la population 10,64% Paiement des services par les utilisateurs (entrée, cotisations ) 35,35% Impôts (des entreprises : 6,22 M, des ménages : 5,50 M ) 5,93% Compensation de l Etat au titre de la suppression de la taxe professionnelle 0,40% Insertion 8,16% Pôles de Santé 21,46% Développement Économique 18,40% Fonds de concours aux communes membres 1,70% Insertion 5,47% Développement Economique 17,26% Attribution de compensation 3,23% Fonds de concours aux communes membres 15,82% Divers Où va l'argent? en investissement : ,89% Mise en place du très haut débit 0,90% Structure administrative 7,96% Divers Où va l'argent? 4,32% Petite enfance 3,22% Plans d eau, rivières en fonctionnement : ,67% Plans eaux, rivières 1,78% Tourisme / Ports 7,93% Sports (piscines, sports nature) 0,06% Pôles de Santé 1,77% Voirie 0,42% Habitat social / TAGV 7,82% Culture (conservatoire, médiathèque, théâtre) 3,21% Sports (piscines, sports nature) 14,43% Environnement 2,28% Voirie 1,14% Tourisme/port de plaisance 6,35% Structure administrative 6,66% Petite enfance 0,94% Habitat social / Terrains d accueil des gens du voyage 11,07% Culture (conservatoire, médiathèque, théâtre) 19,29% Environnement Les maisons de santé, remède aux deserts médicaux Pour faire face ou anticiper les problématiques liées aux déserts médicaux, la collectivité s est engagée dans la réalisation de maisons de santé sur son territoire. Sixt-sur-Aff Ouverte en janvier dernier, la maison de santé de Sixt-sur-Aff accueille trois médecins, une kinésithérapeute, un cabinet infirmier et une société d ambulance. Elle offre également une capacité supplémentaire de deux bureaux de permanence pour un nutritionniste ou d autres professionnels. Coordonnées : 1 place de la Roche à Sixt-sur-Aff. Pipriac Pipriac Démarrés en octobre dernier, les travaux devraient durer jusqu à l hiver prochain. La maison de santé accueillera un médecin (capacité d accueil pour trois médecins), une podologue, une psychologue, l ADMR et son centre de soins infirmiers en cabinet et à domicile, ainsi qu un service d aide à domicile. La maison de santé bénéficiera également d une salle de réunion pour la concertation, d une salle d archives ainsi que d un appartement pour accueillir des stagiaires et favoriser l accueil de nouveaux professionnels. Le projet s inscrit dans un cadre plus global de partenariat avec les cabinets de la sage-femme et des kinésithérapeutes, attenants au lieu. Guémené-Penfao Sixt-sur-Aff Guémené-Penfao La maison de santé actuelle, jugée trop petite, va être agrandie. Elle pourra ainsi accueillir, en complément des soins proposés (trois médecins, quatre infirmiers, trois kinésithérapeutes, une psychologue, une diététicienne, un service d aide à domicile et un service de soins infirmiers à domicile), un cabinet supplémentaire pour un médecin, une salle de soin avec accès pompiers en brancard, une salle de réunion pour la concertation des professionnels de santé et des animations de prévention ainsi qu un studio pour héberger des stagiaires. Les travaux ont commencé en février dernier, pour une livraison programmée en mars Coordonnées : 24 rue des rochers à Guémené-Penfao. La création d une maison de santé pluriprofessionnelle est également programmée à Allaire, qui est en secteur fragile. Les marais en chantier Engagés dans le cadre du contrat territorial des milieux aquatiques, les travaux de restauration des continuités hydrauliques dans les marais et cours d eau du territoire se poursuivent pour la deuxième année consécutive. Ce programme d envergure vise à lutter contre l envasement des marais et la prolifération de la Jussie (plante invasive), à garantir l exploitabilité agricole de ces zones et à améliorer leur biodiversité. Les communes concernées par les travaux menés en 2014 sont les suivantes : Rieux, Allaire, Saint-Jean-La-Poterie, Redon, Saint-Nicolas-de- Redon, Sainte-Marie, Avessac, Langon, La-Chapelle-de-Brain, Saint-Just et Saint-Ganton. L ensemble de ces travaux et l animation de ceux-ci sont évalués à pour l année 2014, subventionnés à hauteur de 80 % par les partenaires de la Collectivité : l Agence de l Eau Loire Bretagne, les Conseils Régionaux de Bretagne et des Pays de la Loire, les Conseils Généraux de Loire-Atlantique, du Morbihan et d Ille-et-Vilaine ainsi que la Fédération de pêche d Ille-et-Vilaine.

14 26 VIVRE ET HABITER Le chantier Nature et Patrimoine Rencontre avec Stéphane Houssin, encadrant technique et responsable du chantier. Présentez-nous le chantier Nature et Patrimoine Créé en 1996, ce chantier couvre les neuf communes du canton d Allaire et propose à huit hommes ou femmes éloignés de l emploi un contrat de travail aidé pour une durée de six mois, reconductible une fois. Nous assurons alors des missions diverses pour les communes : rénovation de petits patrimoines bâtis (fours à pain, lavoirs, fontaines ou encore calvaires), entretien de la nature (débroussaillage, entretien et balisage de chemins de randonnées), abattage de bois, ainsi que des fabrications en bois (abribus, bancs, tables de piquenique accessibles aux personnes à mobilité réduite). Quelle est votre mission en tant qu encadrant technique? Le chantier est un support pour permettre aux bénéficiaires de retourner progressivement vers le monde du travail, qu ils ont souvent quitté depuis longtemps. Ma mission est de les réhabituer à travailler en équipe avec des horaires de travail fixes, de les aider à recréer du lien social et de leur redonner confiance en eux. Chaque semaine, ils bénéficient d un Retrouver le chemin de l'emploi en travaillant Depuis le 1 er janvier dernier, la CCPR assure la compétence «Insertion par l activité économique» et gère, à Saint-Jean-la-Poterie, deux chantiers d insertion (auparavant conduits par le SIVOMUCA aujourd hui dissous). Véritable passerelle pour l emploi, ces structures permettent à des personnes éloignées du monde du travail de retrouver le chemin de l emploi, en pratiquant une activité professionnelle tout en bénéficiant d un accompagnement renforcé. accompagnement professionnel par l AIDE et réfléchissent ainsi à la définition de leurs projets professionnels et les testent au sein d une entreprise. Que font-ils à l issue de leur contrat? Un tiers d entre eux retrouve un travail à moyen terme, ce qui est un bon résultat. Nous avons connu de belles réussites : une femme a par exemple monté son activité de vente de fruits et légumes sur les marchés, un autre travaille en CDI dans un garage. Je porte un regard de fierté sur ce chantier! L atelier Poterie Logé dans les locaux flambants neufs du Patiau depuis fin juin, l atelier Poterie propose les mêmes types de contrat que le chantier Nature et Patrimoine et partage ses missions d insertion professionnelle. Six femmes y travaillent comme décoratrices sur faïence. Tasses, vases, beurriers elles peignent les décors des différentes pièces fabriquées sur place et directement inspirées de la tradition potière de la commune. Au-delà de ce travail très minutieux, elles assurent l accueil du public et la vente de l artisanat ; l atelier étant ouvert aux visiteurs curieux de découvrir cet artisanat local. «La poterie est un support. Ici, ces femmes travaillent sur leurs projets professionnels et partagent une énergie de groupe,» témoigne Sophie Blanchard, responsable de l atelier. Après un an passé à l atelier, Noémie va bientôt terminer son contrat à l atelier. «Je serais bien restée plus longtemps, l expérience est très positive et m a beaucoup apporté.» Informations pratiques : L atelier, situé 2 rue du Calvaire, est ouvert au public le mercredi, jeudi et vendredi de 8h à 12h et de 13h à 17h. La musique au collège Ouvertes à la rentrée scolaire à titre expérimental, les Classes à Horaires Aménagés en Musique viennent de recevoir l agrément de l Inspection Académique pour être pérennisées. 22 élèves de CM2 se sont portés candidats pour intégrer les Classes à Horaires Aménagés en Musique (CHAM) à la prochaine rentrée scolaire. Véritable partenariat entre le collège et le Conservatoire, les CHAM permettent à des enfants motivés par la musique de recevoir une formation spécialisée dans ce domaine, intégrée au cursus scolaire. Ce dispositif, expérimenté l an passé au collège Beaumont avec 15 élèves de 6ème, vise trois objectifs essentiels : permettre à des enfants n ayant pas forcément accès aux cours du Conservatoire de recevoir un enseignement musical. Placer la pratique musicale collective au centre de l apprentissage. Permettre aux élèves d acquérir sur les quatre années du collège un niveau leur permettant de devenir de très bons amateurs en intégrant l apprentissage dans le cursus du collège. Le dispositif «Nous voulons établir un lien avec la sensibilisation à la musique effectuée par les musiciens intervenants dans les écoles primaires, précise Annick Rinuccini, coordinatrice au Conservatoire. Les écoliers motivés peuvent donc ensuite poursuivre au collège, sur un enseignement spécialisé.» L enseignement a lieu au sein de l établissement scolaire et au Conservatoire. Au collège, deux heures de musique hebdomadaires sont consacrées à la culture musicale et à la formation théorique. Les élèves participent également à la chorale de l établissement. Au Conservatoire, deux demi-journées sont consacrées à la formation musicale, à la pratique collective et à la pratique instrumentale. Le reste du temps est dédié à des ateliers de musique assistée par ordinateur et à la pratique instrumentale en autonomie. La pratique collective étant au centre de l apprentissage, les instruments enseignés sont ceux de l orchestre : violon, alto, violoncelle, contrebasse, flûte, clarinette, saxophone, trombone, tuba, trompette, cor, percussions. Les deux établissements sont en lien pédagogique et administratif constant et les enseignements suivis au Conservatoire sont pris en compte dans la scolarité de l élève au même titre que les autres matières enseignées au collège. Bienvenue à la campanule et au Bouton d'or! La Campanule, à Allaire La Campanule offre une capacité d accueil de 18 places et forme, avec le Ripame situé dans les mêmes locaux, un pôle petite enfance. L équipe se compose de sept professionnelles : une directrice puéricultrice, une directrice adjointe-éducatrice de jeunes enfants, deux auxiliaires de puériculture, deux aides-auxiliaires titulaires du CAP petite enfance et d une cuisinière. Engagée dans une démarche de développement durable, la structure qui a ouvert en février dernier s inscrit dans le label Eco-crèche. Le bâtiment a été pensé dans une démarche de Haute Qualité Environnementale et Bâtiment Basse Consommation. Le projet éducatif et pédagogique, défini en concertation avec l équipe, place deux valeurs au cœur de son dispositif : le respect et la confiance. Coordonnées : rue Françoise Dolto Mail : cc-pays-redon.fr Bouton d or, à Plessé Ouvert en mars dernier, le multi-accueil offre également 18 places. L équipe se compose de huit professionnels : une directricepuéricultrice, une directrice adjointeéducatrice de jeunes enfants, un éducateur de jeunes enfants, deux auxiliaires de puériculture, deux agents sociaux titulaires du CAP petite enfance et un cuisinier. Comme les autres structures Petite enfance, le multi-accueil s inscrit dans une démarche de développement durable et de Haute Qualité Environnementale. Il possède également un petit potager attenant. Le Ripame assure aussi des permanences au sein de ce pôle petite enfance. Le projet éducatif et pédagogique mise sur le respect de l environnement pour mieux protéger la santé des enfants. Coordonnées : Les 3 lieux - Route de Guémené Mail : 27

15 28 VIVRE ET HABITER SORTIR ET DÉCOUVRIR 29 Une rentrée en canon et fanfare au canal Rendez-vous le 12 septembre à 19h30 pour la présentation de la Saison en présence des artistes. Pour fêter cette ouverture, la fanfare PAK sera présente. Venez également partager des grillades si le temps le permet! Durant les journées du patrimoine, le théâtre ouvre ses portes pour des visites. Vous pourrez aussi redécouvrir le blockhaus de Redon à travers le spectacle de l auteur et metteur en scène Alexandre Koutchevsky : Blockhaus. Cette œuvre est une pièce où la fragilité du vivant rencontre les tonnes de béton armé. Le théâtre-paysage s empare de ces objets anciens, sans rien leur ajouter, pour chercher ce qui nous parle, ce qui se tait et ce qu on peut en dire aujourd hui. Informations pratiques Visite du théâtre : samedi 20 septembre de 10h à 12h et dimanche 21 septembre de 14h à 18h Spectacle Blockhaus : samedi 20 septembre à 16h et à 19h, dimanche 21 septembre à 11h. Tarif curiosité à 5. Rendez-vous au Canal pour le départ. La Grande Guerre à l'honneur 14-18, Le temps de nous aimer, le prochain spectacle de Patrick Pineau, sera en résidence de création au Canal, en septembre prochain. En plus de trois représentations, l équipe proposera des rencontres avec le public. «Avoir des équipes en création, c est participer à la production d œuvres de qualité dans notre pays, commente Frédérique Bertineau, directrice du Canal. C est s engager plus loin que le simple achat de spectacle tout en contribuant à la renommée du théâtre et à celle du Pays de Redon.» En septembre prochain, le Canal accueillera ainsi la prochaine création de Patrick Pineau 14-18, Le temps de nous aimer, dans le cadre d un partenariat avec le théâtre du Grand T. Durant cinq semaines, la création et les répétitions de ce spectacle se dérouleront sur le grand plateau du théâtre. Après trois représentations publiques, les 1 er, 2 et 3 octobre, le spectacle partira ensuite au Grand T et en tournée nationale. «Les résidences de création permettent aussi de développer des actions sur le territoire et provoquer des rencontres entre les équipes et le public», poursuit la directrice du théâtre. Patrick Pineau, metteur en scène, Vincent Winterhalter, comédien, et l équipe en résidence proposeront notamment des lectures autour de la guerre dans les cafés du territoire les 16 et 23 septembre. Des lycéens assisteront également à des répétitions et seront associés au processus de création. Une projection au Ciné Manivel des Sentiers de la gloire de Stanley Kubrick suivie d une JEUx vidéos A partir de la rentrée, la Médiathèque intercommunale Jean-Michel Bollé à Redon vous propose un nouveau service : des jeux vidéo. Ils seront empruntables au même titre que les autres documents. Et petit plus, vous aurez la possibilité de jouer à la médiathèque sur certains créneaux horaires! rencontre avec Patrick Pineau sera proposée le 25 septembre. Enfin, le 2 octobre à 18h30, une rencontre conférence sera organisée au théâtre avec l auteur de ce spectacle Thierry Secrétan. Renseignements complémentaires sur Horaires d'été Du 15 juillet au 23 août 2014 Mardi, mercredi, jeudi et vendredi : 14h30-18h Samedi : 10h- 12h30 et 14h30-18h Prix des Lecteurs Vous avez jusqu au 19 octobre pour participer au quatrième prix des lecteurs de la CCPR. 29 bibliothèques et médiathèques participent à ce Prix, mettant ainsi à disposition du public plus de 330 exemplaires de ces ouvrages. Des rencontres avec les auteurs sont également régulièrement proposées. L an passé, 255 personnes avaient pris part au vote, mettant à l honneur le livre d Hélène Gestern Eux sur la photo. Retrouvez la sélection complète et plus d informations sur www. mediatheques.cc-pays-redon.fr Ateliers de Rue Jusqu au 31 juillet et du 19 août au 25 septembre // 17h-18h30 en partenariat avec la ludothèque du centre social Les mardis sur La Butte et les jeudis sur Patton jeudi 28 août // 15h-18h30 : temp fort Médiathèque Expositions de photos Du 4 juillet au 3 septembre 2014 Exposition de photos sur les chevaux par Marion Danaire Exposition Du 4 septembre au 1 er octobre Exposition de photos de portraits par Lucie Mahé. Exposition Leche League En octobre Exposition Du 5 décembre 2014 au 3 janvier 2015 Exposition de Claire et Reno Marca «Journal de la mer d Arabie» - Rencontre avec les auteurs le samedi 6 décembre Lecture Animées A petit petons dans les histoires Samedi 15 novembre // 10h et 11h par Emilie Cyffers et Stéphanie Picaud Dans le cadre des Minuscules 2014 Samedi 22 novembre // 10h et 11h Scéance des p tites frimousses Heure du Conte Pour les enfants de plus de 6 ans et leurs parents. Entrée libre et gratuite. Les mercredis 8 octobre, 5 novembre et 3 décembre 2014 et le mercredi 14 janvier A 16h00 Heure du Conte 3 cycles d ateliers indépendants les uns des autres (4 scéances par cycle) sur le thème du Haïku. Des ateliers d écriture en novembre, illustration des Haïsha en janvier et lecture en mars. Sur inscription. Conférences Musicales Après le rock, les musiques noires, le rap et les musiques électroniques, suivez une nouvelle histoire de la musique, le jazz! 4 partie d octobre à avril, présentées par Pascal Bussy..

16 30 31 SORTIR ET DÉCOUVRIR CONSERVATOIRE DE MUSIQUE ThÉÂTRE ThÉÂTRE Conférence jazz et musiques actuelles Mardi 7 octobre // 20h30 Auditorium du Conservatoire Présentation de saison Vendredi 12 septembre // 10h30 Au Canal Théâtre Blockhaus Samedi 20 septembre // 16h et 19h Dimanche 21 septembre // 11h Alexandre Koutchevsky (Dans le cadre des journées du Patrimoine) Au Blockhaus à Redon. RV au Canal pour le départ Théâtre Contact Samedi 4 octobre // 20h Philippe Découflé Au TNB de Rennes Danse 17 Hippies (Grand Soufflet) Vendredi 10 octobre // 20h30 Mise en scène de David Gauchard Au Canal Musique Orphelins Mercredi 15 octobre // 19h30 Jeudi 16 octobre // 20h30 Vendredi 17 octobre // 20h30 Não Não* Vendredi 7 novembre // 18h Samedi 8 novembre // 10h30 et 16h Odile L Hermitte Marie Truffin Au Canal Marionnettes Le Carnaval des animaux Vendredi 12 décembre // 20h30 Camille Saint-Saëns Pépito Matéo Conservatoire Intercommunal du Pays de Redon Au Canal Musique, conte La Noce Mercredi 17 décembre // 19h30 D après la Noce chez les petits bourgeois de Brecht Julie Deliquet Collectif In Vitro Au Canal Théâtre Audition piano Mardi 14 octobre // 18h30 Auditorium du Conservatoire Audition vents Mardi 18 novembre // 18h30 Auditorium du Conservatoire Conférence jazz et musiques actuelles Mardi 2 décembre // 20h30 Auditorium du Conservatoire Concert de Noël Samedi 6 décembre // 17h Eglise de Saint-Vincent-sur-Oust Concert de l'orchestre symphonique Dimanche 14 décembre // 17h Eglise de Peillac Audition tous instruments Mardi 16 décembre // 18h30 Auditorium du Conservatoire 14/18, Le temps de nous aimer Mercredi 1 er octobre // 19h30 Jeudi 2 octobre // 20h30 Vendredi 3 octobre // 20h30 Thierry Secrétan Patrick Pineau Au Canal Théâtre Denis Kelly Chloé Dabert Au Canal Théâtre Le Conte d'hiver Mercredi 5 novembre // 20h William Shakespeare Patrick Pineau Au Grand T à Nantes Théâtree Jazzons-nous dans les bois* Samedi 8 novembre // 19h30 Les Voilà Voilà Au Canal Musique * Ces deux spectacles sont programmés dans le cadre des Minuscules en partenariat avec le service Petite Enfance, la Médiathèque et le Conservatoire Intercommunal du Pays de Redon. 310 Lunes Vendredi 14 novembre // 20h30 Lo Jo Au Canal Musique Histoire d'ernesto Jeudi 27 novembre // 20h30 D après La Pluie d été de Marguerite Duras Sylvain Maurice A Guémenè-Penfao Théâtre Marionnettes Vendredi 28 novembre // 20h30 A Saint-Perreux Théâtre Marionnettes Qui-vive Vendredi 5 décembre // 20h30 Thierry Collet Eric Didry Au Canal Magie nouvelle Nous sommes seuls maintenant Jeudi 18 décembre // 20h30 Julie Deliquet Collectif In Vitro Au Canal Théâtre et n'oubliez pas en novembre Semaine Envie d'entreprendre Du 8 au 15 novembre Semaine européenne de réduction des déchets Du 22 au 30 novembre

17

15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner. Parc d activités de Courbouton

15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner. Parc d activités de Courbouton 15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner Parc d activités de Courbouton Parc d activités de Courbouton 15 hectares à 35 minutes de Rennes, à partir de 8 /m

Plus en détail

médiathèque municipale

médiathèque municipale médiathèque municipale ville d Onet-le-Château Les services / p.5 J emprunte / p.12 Pratique / p.14 Plus que jamais, la nouvelle médiathèque d Onet-le-Château, car c est bien d une nouvelle médiathèque

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

c est qui? - c est quoi? DEUX APPROCHES, COTE TERRE, COTE EAU Cote terre... p5 Cote eau... p4

c est qui? - c est quoi? DEUX APPROCHES, COTE TERRE, COTE EAU Cote terre... p5 Cote eau... p4 VOGUE EN VILLE sommaire > c est qui? - c est quoi?... p3 DEUX APPROCHES, COTE TERRE, COTE EAU Cote terre... p5 Cote eau... p4 AMBITIEUX, ENVERGURE Unique et Federateur... p6 les retombees... p7 Concepteur

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Depuis une dizaine d années, le pôle d échanges de Saint-Chamond connaît une fréquentation en hausse, avec en 2012, environ 3300 voyages par jour. C est la

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

de la reom à la redevance incitative

de la reom à la redevance incitative de la reom à la redevance incitative Comment est calculée cette redevance? 1 La part foyer Elle est identique pour tous les foyers quelle que soit la taille du bac. Elle correspond aux frais fixes générés

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

TOULOUSE INAUGURE SES 1 ERS CONTAINERS ENTERRES A BELLEFONTAINE

TOULOUSE INAUGURE SES 1 ERS CONTAINERS ENTERRES A BELLEFONTAINE Dossier de presse Toulouse, le 29 février 2012 RESIDENCE TOURASSE A BELLEFONTAINE TOULOUSE INAUGURE SES 1 ERS CONTAINERS ENTERRES A BELLEFONTAINE Dans le cadre du défi propreté, PATRIMOINE SA Languedocienne,

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. : 02.23.62.22.34. Mercredi 29 octobre 2014 Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales

Plus en détail

Trier préserve l environnement et crée de l emploi

Trier préserve l environnement et crée de l emploi Proposition d articles (3 ème trimestre 2011) Trier préserve l environnement et crée de l emploi Chaque jour, grâce au tri et au recyclage des emballages ménagers, nous participons à la protection de l

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges Le Contrat Environnemental avec les Berruyers L Agenda 21 de la Ville de Bourges Orléans 3 Juillet 2008 De la prise en compte de l environnement à celle du développement durable 1995 : élection de l équipe

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

un parc de 16 Ha vous attend pour implanter votre entreprise en Pays de Caulnes

un parc de 16 Ha vous attend pour implanter votre entreprise en Pays de Caulnes chefs d entreprises, porteurs de projets un parc de 16 Ha vous attend pour implanter votre entreprise en Pays de Caulnes UNE VOCATION LOGISTIQUE, INDUSTRIELLE et agro-alimentaire le parc de kergoët au

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

Les objectifs de Rennes Métropole

Les objectifs de Rennes Métropole 12 Décembre 2012 Les objectifs de Rennes Métropole Se doter d une fonction métropolitaine nouvelle pour : Renforcer son attractivité internationale - favoriser le développement économique culturel et social

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE LMNP Censi-bouvard / CLASSIQUE PARIS Maisons-Laffitte (78) MAISONS-LAFFITTE A seulement quelques kilomètres à l ouest de Paris, dans le département des Yvelines, Maisons-Laffitte jouit d une situation

Plus en détail

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE REFERENTIEL NF BATIMENTS TERTIAIRES - DEMARCHE HQE NEUF NOTE SUR LA GESTION DES

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Session spéciale Réforme territoriale

Session spéciale Réforme territoriale Session spéciale Réforme territoriale Historique des textes relatifs à l organisation territoriale Lois Mauroy/Deferre de 1981 à 1983 Loi du 6 février 1992 relative à l administration territoriale de la

Plus en détail

du tri multiflux Guide pratique des déchets ménagers Nos déchets ont de la ressource!

du tri multiflux Guide pratique des déchets ménagers Nos déchets ont de la ressource! Guide pratique du tri multiflux des déchets ménagers Nos déchets ont de la ressource! www.sydeme.fr Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle-Est trions.multiflux@sydeme.fr

Plus en détail

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages.

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages. Le recyclage, ou la deuxième vie des emballages. 19 avenue Joseph Reinach 04 000 DIGNE LES BAINS sydevom-com@wanadoo.fr Tel : 04 92 36 08 52 Fax : 04 92 36 07 03 www.sydevom04.fr Sommaire Je trie, donc

Plus en détail

Développer SEs PROJETS

Développer SEs PROJETS Développer SEs PROJETS chefs d entreprises ET SALARIés, CHOISISSEZ LES OLONNES, Un CADRE DE VIE PRIVIléGIé pour toute la famille UN PÔLE économique dynamique RELIé PAR LE TGV ET LA FIBRE OPTIQUE UNE VILLE

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

Chiffres clefs des Pays Du Pays de Redon Et Vilaine Edition 2013

Chiffres clefs des Pays Du Pays de Redon Et Vilaine Edition 2013 Observatoire Economique de la Chiffres clefs des Pays Du Pays de Redon Et Vilaine Pays de Rennes Pays de Vitré Porte de Bretagne Pays des Vallons de Vilaine Pays de Redon et Vilaine Le territoire La Population

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Développer SEs PROJETS

Développer SEs PROJETS Développer SEs PROJETS chefs d entreprises ET SALARIés, CHOISISSEZ LES OLONNES, Un CADRE DE VIE PRIVIléGIé pour toute la famille UN PÔLE économique dynamique RELIé PAR LE TGV ET LA FIBRE OPTIQUE UNE VILLE

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016. Nantes, le 21 février 2013

Dossier de presse. Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016. Nantes, le 21 février 2013 Nantes, le 21 février 2013 Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016 Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr Sommaire Communiqué de synthèse

Plus en détail

LE CONTRAT DE CIVILITE

LE CONTRAT DE CIVILITE Logo LMCU PROJET LE CONTRAT DE CIVILITE Un contrat : pourquoi faire? Parce que la gestion des déchets est une responsabilité partagée : Particuliers, entreprises, commerçants, administrations ou collectivités,

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement Vos emballages impliquent votre Responsabilité et engendrent des

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Tri sélectif des déchets. Guide pratique

Tri sélectif des déchets. Guide pratique Tri sélectif des déchets Guide pratique guide pratique Tri sélectif des déchets Le tri sélectif, pourquoi? En 80 ans, nous avons multiplié notre production de déchets par 6. Si on accumulait les déchets

Plus en détail

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par : Laurent LÉTHOREY Véronique-Anne HOURDIN Pierre-Yves LE BRUN

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par : Laurent LÉTHOREY Véronique-Anne HOURDIN Pierre-Yves LE BRUN Les bons critères pour choisir son lieu d implantation Animé par : Laurent LÉTHOREY Véronique-Anne HOURDIN Pierre-Yves LE BRUN Les critères de choix : Le couple projet/lieu d implantation 1. La localisation

Plus en détail

Liste des sujets COO 2012-2013

Liste des sujets COO 2012-2013 Liste des sujets COO 2012-2013 Entreprise de gestion de benne et acheminement des déchets : Wall-E La société Wall-E est spécialisée dans la production, la gestion et l exploitation des bennes à ordure

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général Notre fonctionnement Réhabilitation de la Résidence Anne de Bretagne - Sanitas dle Conseil d Administration de 23 membres dont 4 membres élus par les locataires pour un mandat de 4 ans. Il forme en son

Plus en détail

«Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS

«Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS . «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS 22 rue Mérigonde 81100 CASTRES - les-ateliers@hotmail.fr - 06 73 69 10 88 Un porteur de projet Un constat commun Une association

Plus en détail

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays Page 1 sur 13 Communauté de Communes du Pays Thibérien Maison des Services 24800 THIVIERS Tél.: 05-53-622-822 Fax: 05-53-62-31-57 Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de

Plus en détail

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma DOSSIER DE PRESSE Avril 2009 Paris lance des actions innovantes pour créer des emplois d utilité sociale au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

Plus en détail

TOULOUSE À CONSERVER ) Guide du. Simplifiez-vous

TOULOUSE À CONSERVER ) Guide du. Simplifiez-vous TOULOUSE ( letri À CONSERVER ) Guide du Simplifiez-vous ensemble réduisons l impact de nos déchets sur l environnement AIDE-MÉMOIRE les emballages ménagers recyclables bien vidés et en vrac Parce que nous

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

La redevance Incitative.

La redevance Incitative. La redevance Incitative. La Communauté de Communes «Le Tonnerrois en Bourgogne» (CCTB) met en place sur les 52 communes du territoire un nouveau système de facturation pour les Déchets Ménagers : LA REDEVANCE

Plus en détail

47 NAUTIK, VANNES AGGLO RENFORCE SON OFFRE EN MATIERE DE NAUTISME

47 NAUTIK, VANNES AGGLO RENFORCE SON OFFRE EN MATIERE DE NAUTISME ACTUALITÉS VANNES AGGLO JUIN 2014 NOUVEAU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Les 63 conseillers communautaires ont reconduit Pierre Le Bodo dans sa fonction de président de Vannes agglo pour un second mandat. Le 24

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite.

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite. 1 Recherche d emploi ou d informations sur un métier Renseignements sur une formation interrogations sur son avenir professionnel Cette journée permet de : > Rencontrer des entreprises qui recrutent, >

Plus en détail

Guide., d utilisation du nouveau service de collecte. Gestion des déchets Tous acteurs, un environnement préservé!

Guide., d utilisation du nouveau service de collecte. Gestion des déchets Tous acteurs, un environnement préservé! Guide, d utilisation du nouveau service de collecte Gestion des déchets Tous acteurs d, un environnement préservé! Madame, Monsieur, Vous trouverez dans ce guide les réponses aux questions que vous vous

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Page 1 / 13 Conseil municipal du 29 janvier 2015 L an DEUX MILLE QUINZE, le VINGT-NEUF du mois

Plus en détail

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors www.residence-senior-de-la-gare.com Bienvenue À la Résidence de la Gare L Aveyron est une terre d accueil reconnue! Saint-Affrique

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MISE SUR LE VELO!

LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MISE SUR LE VELO! LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MISE SUR LE VELO! La Communauté d agglomération de Marne-la-Vallée/Val Maubuée s est engagée dans son projet de territoire, voté à l unanimité en 2013, à proposer de nouveaux

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

Plan d accès. PIC de Poitiers Auxances. Il est possible de déposer son courrier à destination de la région Poitou-Charentes jusqu à 22 heures.

Plan d accès. PIC de Poitiers Auxances. Il est possible de déposer son courrier à destination de la région Poitou-Charentes jusqu à 22 heures. Plan d accès PIC de Poitiers Auxances Neuville du Poitou Entrée clients N147 E62 N147 E62 Parking du personnel Parking clients Rue des Entreprises PLATE-FORME INDUSTRIELLE COURRIER DE POITIERS-AUXANCES

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Information presse. + de 130 exposants INFORMATION PRESSE

Information presse. + de 130 exposants INFORMATION PRESSE Information presse + de 130 exposants 1 11 ème édition des Rendez-vous de l Emploi, de la formation et de la création d entreprise RENDEZ-VOUS A MÂCON vendredi edi 17 octobre 2014 de 9h à 17h PARC DES

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND, THIZY CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE PRINCIPES FONDATEURS Les communes de BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND et THIZY ont

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

Un accompagnement sur-mesure

Un accompagnement sur-mesure Un accompagnement sur-mesure Vous souhaitez vous installer près de Bordeaux, où qualité de vie se conjugue avec dynamisme économique? Au cœur du Parc Gironde Synergies (35 min au nord de Bordeaux), dans

Plus en détail

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine 185000 habitants Val-de-Marne Dans le cadre de la montée en charge de la CASA Recrute par voie de mise à disposition

Plus en détail

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école ÉDITO Vous êtes élu au conseil d école et nous vous en félicitons. Les partenaires éducatifs dans leur diversité et au premier plan la famille,

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation

Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation Pour se positionner comme partenaire en matière de sensibilisation, le BEP veut : Développer un programme de

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : MEDEFI - Morgane Maguer - tel : 02.99.72.31.21 - etudes@medefi.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : MEDEFI - Morgane Maguer - tel : 02.99.72.31.21 - etudes@medefi.fr DOSSIER DE PRESSE Contact presse : MEDEFI - Morgane Maguer - tel : 02.99.72.31.21 - etudes@medefi.fr Sommaire Communiqué de presse p.3 Fiche descriptive de l événementiel p.4 Programme de l édition 2014

Plus en détail

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle Quoi? Une friche industrielle réhabilitée Les anciens établissements Cannelle En 1945, la famille Cannelle, originaire du territoire de Belfort, décide de s installer en bord de Loire port des Noues, afin

Plus en détail

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable.

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. Dossier de Présentation DREDA Des Racines Et Des Ailes Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. DREDA, ambitions du projet Le projet DREDA, futurs locaux de Manutan France et centre européen

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30 Réunion avec les directeurs de CROUS sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté Lundi 13 décembre à 14 h 30 Généraliser les mesures d accueil d urgence Les 28 CROUS répartis

Plus en détail

Guide des professionnels pour la réduction et le tri des déchets

Guide des professionnels pour la réduction et le tri des déchets Guide des professionnels pour la réduction et le tri des déchets Commerçants, artisans de Tarentaise, Comment bien gérer vos déchets? Syndicat de traitement des déchets SOMMAIRE Qui gère la collecte et

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

La lettre. n 7 municipale. Réaménagement. de la mairie... un nouvel accueil! septembre 2010. La mairie fait peau neuve.

La lettre. n 7 municipale. Réaménagement. de la mairie... un nouvel accueil! septembre 2010. La mairie fait peau neuve. Lettre d information municipale de la commune de Savigneux p 2 La lettre n 7 municipale septembre 2010 La mairie fait peau neuve Le projet de réaménagement de la mairie s inscrit dans une volonté de favoriser

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

La lettre. Le bilan du tri en 2004. En 2004, nous avons trié plus de 1800 tonnes de déchets recyclables, soit en moyenne 82 kg par habitant.

La lettre. Le bilan du tri en 2004. En 2004, nous avons trié plus de 1800 tonnes de déchets recyclables, soit en moyenne 82 kg par habitant. La lettre N 1 - AVRIL 2005 du L ETT R E D I N FO R M AT I O N D U S E R V I C E D É C H ETS D E S COM MU N AU T É S D E COM MU N E S VA L D A M B O I S E ET D E S 2 R I V E S Editorial epuis le 1er janvier

Plus en détail