Économie. Internet. Municipalité des Îles-de-la-Madeleine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Économie. Internet. Municipalité des Îles-de-la-Madeleine"

Transcription

1 Vol. 4 No 4 - Hiver 2009 GRATUIT w w w. m a g a z i n e l e s i l e s. c o m Municipalité des Îles-de-la-Madeleine Renouveler nos infrastructures : tout un défi! Le plan des mesures d urgence de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine Les technologies de l information (TIC) : simple outil de communication ou outil de développement des entreprises? Économie Programme Bébé Bourdon : le plus beau des cadeaux Internet La WebTV des Îles : un succès retentissant Fiches détachables à conserver! CALENDRIER DE COLLECTE SÉLECTIVE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 2010

2

3 2 C est l bon temps d en profiter Par l équipe Gemini Ça arrive juste une fois par année, comme dit la chanson. Mais comme ça arrive vite! Depuis le dernier réveillon, douze mois ont filé, chacun avec son lot de petits bonheurs quotidiens, de rencontres, de projets et de nouveautés. Et la plupart d entre nous n ont pas vu le temps passer Parions que la cadence ne ralentira pas en décembre. La douzième page du calendrier est un mois occupé, synonyme de préparatifs, de déplacements et de partys. Mais au-delà de la bûche et des cadeaux, c est aussi le temps de souffler un peu, de s accorder un petit répit et de retrouver ceux qu on aime pour partager de beaux moments de complicité : construire un fort, décorer le sapin, jouer au Scrabble en pyjama ou écouter les épisodes de Ciné-Cadeau qu on a déjà vus des dizaines de fois Pour ralentir la cadence, voici une bonne suggestion : installez-vous confortablement et découvrez le contenu de ce nouveau numéro du Magazine Les Îles. Dans les pages qui suivent, nous vous présentons un résumé du Plan des mesures d urgence de la Municipalité des Îlesde-la-Madeleine, de même qu un bilan du renouvellement de nos infrastructures : eau potable, eaux usées, réseau routier Les TIC sont aussi à l honneur dans un article qui traite non pas d horlogerie, mais bien des technologies de l information. S agit-il, pour les entreprises, de simples moyens de communication ou d outils de développement au potentiel éblouissant? Toujours dans l univers des communications, découvrez la nouvelle WebTV des Îles : des contenus vidéo qui vous concernent, accessibles en ligne, au moment qui vous convient et sans contraintes de distance ou de décalage horaire. Ce numéro traite également du programme Bébé Bourdon, une initiative novatrice et fort intéressante lancée par Desjardins à l intention des nourrissons. Par ailleurs, n oubliez pas de détacher et de conserver à portée de main le Guide 2010 du tri à la source, une mine d informations essentielles qu on gagne à consulter souvent. En attendant de sabler le champagne (ou le chocolat chaud) à la santé de la nouvelle année, nous vous souhaitons un très agréable temps des fêtes, quels que soient vos projets. Et pour 2010? Le succès, le bonheur, la santé, le bien-être, l amitié, l accomplissement et douze mois qui passent un peu plus lentement. Bonne lecture! 3 Mise en contexte 4 La WebTV des Îles : un succès retentissant 5 Programme Bébé Bourdon : Le plus beau des cadeaux 8 Mot du maire 8 Renouveler nos infrastructures : tout un défi! 11 Calendrier de la collecte sélective des matières résiduelles Le plan des mesures d urgence de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine 17 Les technologies de l information (TIC) 20 Mot du député provincial MAGAZINE LES ÎLES 380 ch. Principal, bureau 201 Cap-aux-Meules, Îles-de-la-Madeleine (Qc) G4T 1C9 Tél.: (418) magazinelesiles.com ÉDITEUR : Gemini 3D COLLABORATEURS Joël Arseneau Germain Chevarie Marie Julie Couturier Gabrielle Landry Odette Roy PHOTOGRAPHES Couverture : Jean-François Noël 1 Municipalité des Îles-de-la-Madeleine 2 Jean-François Noël 3 Gemini Publicité-Stratégie-Marketing 4 L Île Imagin air 5 Paul Doucet Recyclé Contribue à l utilisation responsable des ressources forestières Cert no. SGS-COC Forest Stewardship Council 100% Daniel Bouffard Nathaël Chiasson Paul Doucet Caroline Richard Ce magazine est disponible en téléchargement gratuit sur Le magazine LES ÎLES est publié 4 fois par année. DROITS D AUTEUR ET DROITS DE REPRODUCTION Le contenu du magazine ne peut être reproduit sans l autorisation de Gemini 3D ou ses partenaires. Les articles qui paraissent sont publiés sous la responsabilité exclusive des auteurs. Le Magazine LES ÎLES est imprimé sur du papier recyclé contenant 100% de fibres postconsommation, certifié Eco-logo, procédé sans chlore et fabriqué au Québec à partir d énergie biogaz. Dépôt légal : ISSN Bibliothèque nationale du Québec Bibliothèque nationale du Canada 3

4 La WebTV des Îles:un succès retentissant Quelques mois à peine après son lancement en août dernier, la WebTV des Îles suscite déjà un fort engouement. Avec près de visionnements par semaine, le succès des vidéos présentées sur le portail ilesdelamadeleine.com ne se dément pas. Mais surtout, il confirme l intérêt des internautes et madelinots pour une webtélé de qualité, traitant de l archipel et de ses gens, qu on peut visionner partout, en tout temps, peu importe la distance ou les fuseaux horaires. Adieu les contraintes, bonjour la souplesse! Selon un récent sondage de la firme Ad hoc recherche, 66 % des internautes québécois apprécient la webtélé parce qu ils peuvent l écouter au moment qui leur convient. La WebTV des Îles : une foule de sujets variés qui vous concernent et mettent en vedette des gens d'ici! La WebTV des Îles propose des reportages, entrevues, documentaires et autres vidéos à saveur madelinienne. De la Francofête à l assermentation du nouveau conseil municipal (ou du parlement étudiant!) en passant par l histoire du ponchon, les sujets sont variés, mais toujours pertinents. Et comme le traitement fait l objet d un soin particulier, le résultat est simple, convivial et agréable à regarder. D ailleurs, pas question ici de servir du réchauffé : de nouvelles vidéos sont mises en ligne chaque semaine, en tenant compte de l actualité. Cela dit, il est toujours possible de voir ou de revoir les émissions antérieures puisqu elles restent accessibles en ligne. Et comme les épisodes ne durent en moyenne qu une ou deux minutes, on peut facilement écouter quelques reportages en rafales, le temps d une pause-café. Ainsi, pas besoin de faire une recherche compliquée en testant une panoplie des mots-clés. En un seul clic, on accède directement à tout ce qui concerne notre bel archipel et ses habitants. Les capsules vidéo sont toutes là, en ordre et bien identifiées. Il ne reste qu à les savourer. Autre avantage de la plateforme web : l interactivité. En effet, les «cyberspectateurs» peuvent facilement transmettre leurs commentaires quant aux vidéos présentées et suggérer des sujets pour les prochaines productions. Comparativement à la télé traditionnelle, les épisodes de webtélé aussi appelés «webisodes» sont plus faciles à produire; non seulement durent-ils moins longtemps, mais la plateforme de diffusion est aussi moins contraignante. Résultat : on peut réagir rapidement aux suggestions des internautes et ainsi proposer des contenus toujours mieux adaptés. Pour ne rien manquer, il sera possible d ici peu de s abonner au flux RSS afin d être informé d emblée lors de la mise en ligne d une nouvelle capsule de webtélé. Maryse Nadeau : Clip Socio-économique S'établir aux Îles Assermentation du Conseil de la Municipalité des îles-de-la-madeleine Gil Thériault : Gestion des matières résiduelles en milieu insulaire. Gracieuseté du Groupe TVA Jonathan L. Bourgeois : Parlement étudiant de la Polyvalente des Îles Rosaire-Gil Arseneau : Clip Socio-économique Le dynamisme du milieu Marc Gallant : Clip Socio-économique Les avantages du milieu Ghislain Cyr : Le pied marin et l âme navigatrice / Le Québec en 12 lieux Gracieuseté de URBANIA Le portail des Îles, un incontournable La WebTV est le plus récent ajout au portail ilesdelamadeleine.com, un incontournable dans l univers Internet. Avec près de visites chaque mois, il s agit sans contredit du site le plus fréquenté de notre région. Outre la webtélé, on y retrouve les informations locales, des chroniques, du divertissement, des données touristiques et économiques ainsi qu un répertoire d entreprises. Vous cherchez une information relative à l archipel? C est ici que vous la trouverez. Et revenez souvent, car ce site des plus dynamiques évolue constamment! Frédéric Landry La légende du ponchon Le Québec en 12 lieux Gracieuseté de URBANIA Pour en savoir plus 4 La WebTV des Îles : un succès retentissant

5 3 Le plus beau des cadeaux Par Nathaël Chiasson Caisses des Îles-de-la-Madeleine Ce n est pas d hier que les caisses Desjardins s investissent auprès des jeunes. La jeunesse c est l avenir de notre monde avec tout son potentiel de rêves. Un potentiel auquel nous pouvons contribuer en leur fournissant les outils nécessaires pour se réaliser, vivre leur jeunesse et de devenir des adultes accomplis. Et pour y participer, les caisses Desjardins des Îles ont choisi d aider au mieux-être financier des familles avec un programme bien adapté, «Bébé bourdon». L arrivée d un enfant est sans doute ce qui compte le plus aux yeux des parents. Veiller à sa santé, lui procurer toute l affection nécessaire, tout comme le guider et l éduquer comptent parmi les priorités de la famille. En guise de soutien financier à la famille, les caisses des Îles, par le biais du programme «Bébé Bourdon» désirent poser les premiers gestes concrets pour aider à bâtir l avenir financier des jeunes. «Bébé bourdon» c est le nom du programme, offre aux parents d enfants âgés entre 0 et 5 ans de les accompagner dans deux étapes importantes : l ouverture d un compte au nom de l enfant, comportant une adhésion à une assurance-vie épargne; une contribution en argent lors de l adhésion au Régime enregistré d épargne études (REEE) Desjardins. Le programme «Bébé bourdon» prévoit, pendant 6 mois, de payer la prime servant à assurer une assurance-vie au nom de l enfant. Cette souscription sans engagement à une assurance-vie épargne se fait lors de l ouverture d un compte au nom de l enfant. Ce compte, créé au nom de l enfant, pourra servir chaque fois que des sommes lui seront destinées. De la naissance à la vie d adulte, en passant par la caisse scolaire et les études post-secondaires, la vie financière de l enfant suivra son parcours. Avec le REEE, c est l avenir scolaire de l enfant qui s organise pour lui assurer un soutien financier durant ses années d études. Le programme est conçu pour permettre d accumuler de l épargne à l abri de l impôt dont les revenus d intérêts serviront de prestations financières au moment des études. Plus simplement, un contributeur met de l épargne de coté afin que les intérêts soient versés à un bénéficiaire/étudiant. L épargne reste la propriété du contributeur et De gauche à droite : Nathaël Chiasson, directeur Opérations et transactions assistées, Bernadette Nadeau, conseillère services aux membres, Claire Pimparé, conférencière, Colette Poirier, conseillère services aux membres, Marius Audet, conseiller en développement de marché, Sabrina Boisvert, conseillère services aux membres les intérêts sont versés à la personne désignée au moment de ses études post-secondaires. Lorsque vous cotisez au REEE d un bénéficiaire de moins de 18 ans, celui-ci devient admissible à la Subvention canadienne pour l épargne-études. Celle-ci peut atteindre jusqu à 40 % pour les premiers 500 $ investis. Bien plus qu un cadeau, le REEE est un pas vers l autonomie qui permettra à une personne de poursuivre ses études et d acquérir une formation. Ces deux incitatifs financiers, jumelés au professionnalisme des conseillers de Desjardins s avèrent une aide précieuse pour les parents appelés à jouer un nouveau rôle dans la vie d un enfant. Voilà la façon dont les caisses Desjardins des Îles désirent contribuer à mettre en place des outils financiers importants pour l avenir des jeunes. On le sait, un jeune enfant, c est aussi une autre génération qui voit le jour. Pour les adultes entourant la famille, c est l occasion d être témoins d une nouvelle histoire. Pour certains il est permis de faire part de leur expérience avec un regard, ô combien, différent! Pour d autres, il s agit d offrir de leur temps, leur aide et contribuer ainsi au mieux-être de la famille. Lorsque l on choisit d aider financièrement, que ce soit en contribuant à un régime enregistré d épargne études pour un enfant ou un petit-enfant ou en posant tout autres gestes financiers importants, les conseils d experts s avèrent précieux pour prendre les bonnes décisions. La venue d un enfant est sans doute le plus beau des cadeaux, créant dans son entourage une onde de joie et de bonheur. Comme si, l espace d un instant, tout le potentiel de la vie se trouvait renouvelé. Bien vivre sa vie, voilà le plus beau des cadeaux! Pour en savoir plus Le plus beau des cadeaux 5

6 iles_magazine_dec_2009_ok.qxd:gemini 21/12/09 14:08 Page 6 BUREAU DES ÎLES 1210, CHEMIN DE LA VERNIÈRE BUREAU 2, L ÉTANG-DU-NORD ÎLES-DE-LA-MADELEINE (QUÉBEC) G4T 3E6 VOUS AVEZ LE DROIT D ÊTRE BIEN CONSEILLÉS! Renald Allen Jean-Philippe Asselin P.-Olivier Baillargeon Sandra Beauregard Alain Bissonnette Denis Bouchard André Bourgeois Alain Brophy Patrick Chamberland Mikaël Charette Paul Cloutier Simon Delisle Geneviève Desgagnés Fernand Deveau Pierre Albert Dubois Nassib Eid Catherine Fafard Rhéal E. Fortin Jean-François Gagné Nathalie Guilbault Francis Gervais Benoît Girouard Robin Godbout Claire Gonneville Jean-Claude Griesshaber c.a. Robert Hayes Richard Hébert Danyel Laporte Mario Lavoie Sylvain Lefebvre Sylvie F. Lévesque Chantal L'Heureux Jean-Philippe Maurice Annie Miller Lise B. Monfette André L. Monty Nicole Parent François Poirier Mathias Rancourt Roger Rancourt Réjean Rioux Céline Rouleau Jean-Pierre St-Amour Mélanie St-Onge Robert Talbot Serge Teasdale Pascal Thibodeau François C. Thivierge Marc Tremblay TÉL. : EXT. : TÉLÉC. : Pour des renseignements sur nos bureaux de Laval, Saint-Jérôme, Gatineau (Saint-André-Avellin), St-Hyacinthe et sur nos bureaux affiliés, consultez notre site web : Droit public Droit administratif Droit municipal Droit statutaire Droit pénal Déontologie policière Droit bancaire Droit de la santé Droit scolaire Droit civi Fonds de pension Droit de la famille Financement d entreprises Droit des affaires Droit du travail Services fiscaux Droit immobilier Droit disciplinaire ou écrivez nous à l adresse courriel : Planification fiscale et successorale Droit des sûretés Assurances Droit de la faillite et redressement Droit du transport Accès à l information Droit de la construction 1 6

7 Renouveler nos infrastructures: tout un défi! 1

8 Le renouvellement des infrastructures représente l un des plus grands défis des administrations publiques au Québec. Cela vaut pour les gouvernements fédéral et provincial on n a qu à penser aux ports pour petits bateaux, aux routes, autoroutes et hôpitaux et bien évidemment pour les municipalités. La Municipalité des Îles ne fait pas exception à cette règle en ce qui a trait aux infrastructures routières, aux réseaux d aqueduc et de collecte des eaux usées. On pourrait aussi évoquer le traitement des matières résiduelles. Le dossier spécial de ce magazine trace un portrait sans complaisance de l état de situation aux Îles, rappelle les plus récents investissements municipaux et indique les efforts qu il reste à consentir pour les années à venir. L ampleur des sommes nécessaires à la réfection et à la réhabilitation de nos infrastructures s explique de plusieurs façons. D une part, les techniques et les matériaux de construction des années 60, 70 et 80 étaient souvent approximatifs ou mal adaptés au contexte madelinot. Sur le plan financier, le délestage des responsabilités du gouvernement du Québec au palier municipal et les budgets de misère consentis à l entretien par des petites municipalités sans moyens pendant tant d années ont mené à l impasse. Pour couronner le tout, le gouvernement du Québec révise et resserre constamment ses normes environnementales et réglementaires, notamment et à juste titre en regard de l alimentation en eau potable, mais sans offrir le support financier nécessaire aux administrations municipales. La Municipalité des Îles prend néanmoins le taureau par les cornes. Le défi est de taille, mais à la mesure de nos ambitions! Joël Arseneau 1 Renouveler nos Un peu d histoire Au cours de la décennie 70, les Îles-de-la-Madeleine ont connu la plus forte croissance de toute leur histoire. Entre 1971 et 1981, le parc immobilier est passé de à unités, soit une augmentation de 50 %, alors que la population n augmentait que de 6 %. Bien entendu, ce développement soudain a exigé la construction d infrastructures routières importantes, la mise en place de réseaux d approvisionnement, de stockage et de distribution d eau potable, de systèmes de collecte et de traitement des eaux usées, de matières résiduelles et de boues de fosses septiques. Les municipalités de l archipel se sont d abord dotées de réseaux d aqueduc afin de fournir à leurs citoyens une eau potable de qualité. La construction des réseaux a débuté en 1965 pour se terminer en Ce sont 150 km de conduites principales et près de 275 km de conduites secondaires qui ont été ainsi enfouies sur le territoire des Îles. Entre 1950 et 1982, c est au ministère des Transports du Québec (MTQ) qu appartenait l entretien de la majeure partie du réseau routier madelinot. En 1993, le gouvernement du Québec a transféré aux municipalités locales la responsabilité et la gestion de 96 km de routes. Sur les 325 km que compte le réseau de l archipel, 217 km sont désormais assumés par la Municipalité, alors que 108 km sont demeurés à la charge du MTQ. De cette période de délestage de l État sur le dos des municipalités, il faut surtout se rappeler que l insuffisance de sommes versées au palier local a contraint ce dernier à se limiter à un entretien de type palliatif et que les travaux de réfection majeurs ont été plus que rarissimes pendant plusieurs années. C est en 1965 que la municipalité de Cap-aux-Meules a construit le premier réseau d égout de l archipel pour desservir l ensemble de son village. En 1994, le gouvernement du Québec a annoncé le programme «Les eaux vives du Québec», et c est pendant cette période que d autres municipalités ont emboîté le pas en réalisant d importants travaux de construction de réseaux de collecte et de traitement des eaux usées dans le but premier de protéger les aires d alimentation en eau potable. En tout, depuis 1992, l ensemble des interventions (eau potable et égout) aura coûté près de 30 millions de dollars. 8

9 Forage des nouveaux puits. Automne Station de pompage. infrastructures: tout un défi! Un lourd héritage Pour la nouvelle municipalité des Îles, ces infrastructures représentent aujourd hui un défi de taille, que ce soit pour leur entretien ou leur réhabilitation. Si pendant des années, faute de moyens, le problème a toujours été reporté, il était devenu urgent que des actions soient prises pour redresser une situation qualifiée de très préoccupante. De toutes ces infrastructures, c est dans le domaine de l aqueduc et des routes que les problèmes demeurent les plus criants. Le réseau d approvisionnement et de distribution d eau potable Construit dans les années avec des méthodes peu performantes et des matériaux qui sont qualifiés de mauvais dans les sols argileux ou saturés d eau, le réseau d aqueduc présente un niveau de dégradation qui s est sérieusement amplifié au cours des dernières années. La situation, bien que contrôlée, demeure quand même très inquiétante. Les actions entreprises L eau potable est un bien essentiel à la vie. La Municipalité des Îles-dela-Madeleine a pleine compétence pour assurer aux citoyens l approvisionnement en eau potable, dans les zones desservies par un réseau de distribution municipal, sous réserve des dispositions de la Loi sur la qualité de l environnement. Elle a le devoir d assurer la qualité de toute l eau distribuée sur son territoire. C est pourquoi dès sa création en 2002, la nouvelle municipalité a mis en place une programmation de travaux permettant d assurer la protection de cette ressource, le renouvellement de ses infrastructures et l augmentation de la fiabilité du réseau. En 2003, la Municipalité s est dotée d un règlement sur l économie de l eau potable et a installé du même coup des compteurs chez la plupart des gros usagers afin de mesurer la consommation d eau et de trouver une alternative aux utilisations actuelles. Une campagne d économie d eau potable, et certaines mesures particulières (bilan de situation, recherche de fuites et réglementation), auront certainement permis d accroître le niveau de protection de la ressource. De plus, en 2004, avec l adoption par le gouvernement du Québec des nouvelles règles sur la qualité de l environnement, la Municipalité \\a conséquemment augmenté le niveau de contrôle sur une base hebdomadaire. En 2007, la Municipalité a procédé, avec l aide d Emploi Québec, à la certification de tous les opérateurs d eau potable. La Municipalité a reconnu la nécessité que ses opérateurs soient parfaitement formés afin d assurer la protection de la santé publique et de maintenir des opérations sécuritaires et fiables en ce qui a trait aux installations et à la distribution de l eau potable. Plusieurs projets ont été effectués, au cours des cinq dernières années, en partenariat avec le ministère des Transports du Québec. Ainsi, près de 25 millions de dollars ont été investis afin de réhabiliter plus de 5 kilomètres de réseaux. Les projets de la route 199 dans le village de L Île-du-Havre-Aubert, des chemins des Caps/route 199 et du Grand-Ruisseau dans le village de Fatima ont grandement contribué à diminuer le nombre de fuites sur le réseau et, par le fait même, à augmenter la fiabilité de ce dernier. Enfin, depuis le début de l année en cours, la Municipalité procède à la mise à niveau des installations d approvisionnement. Il faut persévérer et poursuivre le travail. Il est nécessaire de rénover les stations existantes, de remplacer quelques puits vulnérables et certains équipements afin de répondre plus efficacement aux normes. Tous les réservoirs d eau potable seront rénovés, dix nouveaux puits seront forés pour répondre aux besoins futurs et toutes ces infrastructures seront protégées par un zonage adéquat et un accès limité. Le réseau routier Depuis de nombreuses années, le réseau routier madelinot n avait pas subi de cure de rajeunissement. Les dégradations de plus en plus sévères ont forcé la Municipalité à établir une liste d actions prioritaires dans le but de rétablir la situation et améliorer la sécurité des usagers. Les actions entreprises Un premier pas a été franchi en 2005 dans le cadre du programme «Corridor touristique», à l aide duquel la Municipalité a pu investir près de 2 millions de dollars sur le réseau routier. Comme les montants étaient nettement insuffisants en 2008, la Municipalité des Îles s est dotée d un plan d intervention jumelé à un plan d investissement, lui permettant de remettre le réseau routier madelinot dans un état acceptable. Ainsi, 3 millions de dollars ont été investis au cours des deux dernières années afin d effectuer les travaux d asphaltage des chemins selon les priorités établies. Pour remettre Renouveler nos infrastructures : tout un défi! 9

10 1 1 1 Travaux de voirie - Investissement 3 M $. véritablement le réseau à niveau, il faudrait y consacrer des sommes importantes qui sont évaluées sommairement à 11 millions de dollars. Entretenir 220 km de route, c est le défi quotidien que relève l équipe des travaux publics. La tâche est énorme et les ressources humaines et financières demeurent limitées. Le réseau d eaux usées Depuis le raccordement des réseaux en 1998, les eaux usées de plus de 4000 personnes aboutissent aux usines d épuration pour y être traitées. Les stations maintiennent un programme de suivi intensif afin de respecter les normes fixées par le ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs. Depuis quelques années, un comité de travail a été instauré afin de mettre en place des solutions adaptées aux résidences isolées. Ce comité tentera, au cours de la prochaine année, de présenter des solutions alternatives moins coûteuses pour les secteurs où les méthodes de traitement traditionnelles ne peuvent pas être implantées. Les actions entreprises Depuis 2007, plusieurs secteurs se sont munis d un réseau de collecte et de traitement des eaux usées par l entremise de projets conjoints avec le ministère des Transports. C est notamment le cas du du secteur du Grand-Ruisseau et chemin Patton, avec un investissement total de plus de 11 millions de dollars, et du secteur du chemin des Caps route 199, avec un investissement total de près de 10 millions de dollars. Un plan d intervention, un outil indispensable Face aux défis que nous réserve l avenir, la Municipalité s est dotée en 2008 d un plan d intervention pour les réseaux d aqueduc, d égout et de voirie. Ce plan permettra aux gestionnaires d établir avec plus de précision l état des réseaux et ainsi d intervenir selon une liste de priorités documentées et approuvées par le conseil. Au cours des prochaines années, nous devrons faire des choix importants dans le but de réhabiliter ou de remplacer certaines infrastructures et améliorer la qualité des services offerts aux citoyens. Le suivi rigoureux de ce plan d intervention favorisera l adoption de solutions à coût moindre tout en maximisant la durée de vie de l infrastructure. Le défi est de taille Le défi est de taille et nous pouvons douter que les anciennes municipalités des Îles auraient pu, à elles seules, assumer une telle responsabilité. La nouvelle municipalité, avec le regroupement de ses forces, a été en mesure de dresser un portrait juste de la situation de ses infrastructures et de fixer les priorités d action. Il nous faudra sûrement plusieurs années d efforts soutenus pour rattraper ce retard; les élus et les gestionnaires devront y consacrer beaucoup d énergie sur la base d un plan mûrement réfléchi. Le travail est bien amorcé, mais le plus gros reste à faire. Le défi est grand, les dossiers cheminent et déjà les résultats se font sentir. 10

11

12

13

14

15 Le plan des mesures d urgence de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine 5 5 Le plan d urgence pour la Municipalité exige que l information circule d une façon à ce que les bonnes décisions soient prises dans des moments de désorganisation, événements qui, la plupart du temps, sont hors du contrôle des opérations normales. En vigueur depuis le 20 décembre 2001, la Loi sur la sécurité civile suit les recommandations du rapport «Pour affronter l'imprévisible» de la Commission Nicolet. Cette loi a comme objectif la protection des personnes et des biens contre les sinistres et d'autres événements de même nature. À cette fin, elle encadre l'organisation de la sécurité civile dans ses principales dimensions que sont la prévention, la préparation des interventions, les interventions lors de tels événements, réels ou imminents, ainsi que le rétablissement de la situation. Ce plan a été élaboré à l'invitation du ministère de la Sécurité publique, Direction générale de la sécurité civile et de la sécurité incendie, qui désirait susciter une mise à jour du plan de sécurité civile des municipalités, afin de prévenir d éventuels sinistres dont l envergure dépasserait les compétences d une municipalité. Dans le plan proposé par la Municipalité des Îles, le conseil municipal a procédé à une identification et à une priorisation des risques, c'est-à-dire à un éventail de situations qui sont susceptibles de se produire sur notre territoire. Ces situations constituent des risques, en la mesure où elles peuvent causer ou risquer de causer la mort de personnes, de les mettre en danger ou encore d endommager leurs biens. Une énumération des aléas se retrouve sur la page attachée au site des Îles-de-la-Madeleine. On retrouve aussi dans ce plan une description des responsabilités de chaque directeur de mission, avant, pendant et après le sinistre. La Loi sur la sécurité civile (L.R.Q., c. S-2.3) souligne bien les responsabilités de la Municipalité envers ses citoyens. Il est possible, néanmoins, dans certaines circonstances, en cas de catastrophe dans notre région, que les équipes de secours mettent un certain temps avant de vous prêter main-forte, car elles doivent d'abord venir en aide aux personnes dont le besoin est urgent et immédiat. Préparez-vous, vous et votre famille, à faire face aux 72 premières heures d'une situation d'urgence. En prenant quelques mesures simples dès aujourd'hui, vous pouvez vous préparer à faire face à divers types d'urgence, peu importe le moment ou le lieu. Vous pouvez consulter le plan d urgence mis sur pied par la Sécurité publique du Québec à la page Web suivante : Le plan des mesures d urgence de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine Portrait des Îles-de-la-Madeleine 15

16 Préparez votre plan de sécurité Plan familial de secours : liste de coordonnées d urgence De plus, il est important de connaître certains renseignements de base à la maison. Il est primordial de savoir couper l alimentation en eau, en électricité et en gaz advenant une situation d urgence comme un feu par exemple. Il serait important que chaque membre de votre famille sache repérer les sorties d urgence. On devrait, de préférence, en désigner une pour chaque pièce. Pour plus de renseignements concernant un plan d évacuation efficace à la maison, consultez et remplissez la liste des points d'évacuation et de rassemblement à l adresse suivante : Lieu de rassemblement en cas d évacuation Désignez un lieu de rassemblement à l extérieur de votre domicile : Près de chez vous : À l extérieur de votre voisinage : En appartement, sachez où se situent les sorties de secours. En cas d'urgence, évitez de prendre l'ascenseur. Itinéraire pour quitter votre voisinage Planifiez un itinéraire pour quitter votre voisinage. Prévoyez un autre chemin au cas où des routes seraient impraticables. Assurance habitation et automobile Dressez un inventaire de vos biens, en y incluant les preuves d achat, des photos ou une vidéo. Une liste détaillée de vos biens facilitera et accélérera le règlement de votre réclamation. Conservez ces documents et une copie de vos polices d assurance habitation et automobile à l extérieur de votre domicile en lieu sûr, au bureau par exemple. Au fait, êtes-vous assuré? La majorité des contrats d'assurance habitation couvre les dommages causés par des catastrophes naturelles comme la grêle, la foudre, les tempêtes de vent, les tornades ou les ouragans. Vous pouvez même vous procurer une protection contre les tremblements de terre. 5 Pour en savoir davantage, consultez le Bureau d assurance du Canada au Je vous invite à consulter le plan des mesures d urgence sur le site Internet de la Municipalité à l adresse suivante : Surtout, rappelez-vous et placez le numéro d urgence de la Municipalité à un endroit à la vue de tous :

17 Les technologies de l information (TIC): simple outil de communication ou outil de développement des entreprises? Par Gabrielle Landry Conseillère en développement Centre local de développement des Îles Dans le cadre des travaux devant mener à la mise en œuvre d une stratégie régionale de prospection et de sollicitation d investissements extérieurs, le CLD a confié, en 2008, à la Chambre de commerce des Îles, le mandat d identifier des créneaux cibles. Le rapport déposé en février 2009 mettait l accent sur cinq axes à privilégier pour diversifier l économie : les emplois effectués par les travailleurs autonomes qui utilisent les nouvelles technologies de l information et des communications (NTIC ou TIC); les nouvelles technologies de l information et des communications (NTIC) dans leur capacité à développer et à consolider les secteurs déjà présents et le potentiel d attraction de nouveaux secteurs; les produits à valeur ajoutée; le Golfe et ses ressources naturelles; les Îles comme laboratoire. C est dans le but de poursuivre cette démarche que le CLD a ensuite confié à une stagiaire-recherchiste, Anne-Christine Boudreau, le mandat de documenter plus à fond les trois premiers créneaux. L été dernier, elle a d abord défriché pour nous ce que sont les TIC, leurs limites et les perspectives. Elle a voulu ensuite en connaître plus sur les travailleurs autonomes en TIC aux Îles-de-la-Madeleine. Par le biais d une enquête auprès de ces derniers, elle a dressé un portrait des raisons qui amènent les gens à devenir travailleurs autonomes tout en choisissant les Îles-de-la-Madeleine. En même temps, elle a pu vérifier la capacité du milieu à répondre aux besoins de ces travailleurs. Elle s est aussi penchée sur la capacité des NTIC à développer et à consolider les secteurs déjà présents comme la pêche, le tourisme, l agroalimentaire, les arts et la culture, les biens et services. Enfin, elle a jeté un regard sur le potentiel d attraction de nouveaux secteurs et les produits à valeur ajoutée qui peuvent émerger sous l impulsion des TIC. Son rapport de recherche, intéressant et percutant, nous permet de mieux comprendre la présence et l importance des TIC dans de multiples entreprises et nous précise certaines pistes à explorer. Quelques-unes des recommandations D abord, faire un portrait de l utilisation locale des TIC permettant ainsi de les démystifier et de favoriser leur appropriation par les acteurs locaux (citoyens, consommateurs, organismes, travailleurs, entreprises). Il faudra aussi développer un accès facile et rapide aux TIC et en faire la promotion (accès à Internet haute vitesse partout sur le territoire, concours d entrepreneurship local sur les créneaux privilégiés et autres). Autre approche : créer des lieux communs où les travailleurs autonomes peuvent se rassembler et où le savoir peut fructifier grâce aux échanges. Médiatiser la volonté du milieu d attirer des travailleurs autonomes et faire des Îles un endroit «branché» sur le monde. Cette «appartenance à une communauté innovatrice» doit être alimentée par la création et le maintien des réseaux internes et externes sur les TIC afin de partager et de faire fructifier l information : missions commerciales, participation à des congrès, à des colloques ou organisation d activités sur le territoire. Selon l auteure, l embauche Les technologies de l information 17

18 d un spécialiste pour comprendre la dynamique des réseaux et tirer profit des opportunités offertes par les TIC pourrait être une action intéressante. Dans ce cas, une approche par secteur permettrait de sortir un peu de l abstrait et de donner la chance aux gens de mieux s approprier les TIC. Enfin, comme la qualité de vie est un facteur important quant au choix du lieu de travail des travailleurs autonomes, il s avère important d illustrer le concept même de la qualité de vie afin de bien cerner les avantages comparatifs qui distinguent les Îles des autres régions du Québec. Le rapport intitulé «Approfondissement des créneaux cibles liés à l utilisation des TIC en soutien au développement des Îles-de-la- Madeleine» a été déposé aux instances locales pour analyse. L étude a été réalisée grâce au Fonds de soutien aux territoires en difficulté (FSTD) accordé par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire. Note : Anne Christine Boudreau est présentement étudiante à la maîtrise en aménagement du territoire et développement régional à l Université Laval à Québec. Voeux des fêtes Les membres du conseil de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine tiennent à vous exprimer leurs voeux de bonheur et de santé en cette période de réjouissance. Le temps des fêtes est l'occasion privilégiée pour s arrêter et faire le bilan de l année qui vient de s écouler. Que la nouvelle année nous permette de tracer la voie vers une communauté toujours plus dynamique, ouverte et unie. Que ce précieux temps d arrêt soit l occasion de renouer avec vos proches et de partager de précieux moments entre amis et en famille. Joël Arseneau, maire Roger Chevarie, Marie Landry, Jean-Jules Boudreau, Joël Arseneau, Nicolas Arseneau, Jonathan Lapierre, Germain Leblanc. 18

19 Profitez d une offre vidéo gratuite Un contenu 100% Madelinot Des reportages produits pour le web chaque semaine Disponible en exclusivité sur Visionnez nos reportages 24h/24 À surveiller en primeur dès le 23 décembre La Rétrospective de l actualité madelinienne 2009 Pour regardez les Îles autrement! Une idée originale de Gemini en partenariat avec l ÎLeimagin air Nos Meilleurs Voeux pour de Joyeuses Fêtes et une Bonne et Heureuse Année 2010 remplie de Joie, Santé et Bonheur. De la part de toute l équipe Horaire d'ouverture: le 24 décembre 2009 : 8 h 30 à 18 h le 25 décembre 2009 : 12 h à 17 h le 26 décembre 2009 : 10 h à 18 h le 31 décembre 2009 : 8 h 30 à 18 h le 1 er janvier 2010 : 12 h à 17 h le 2 janvier 2010 : 10 h à 18 h 19

20 En compagnie de la ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Nathalie Normandeau, lors de son passage aux Îles, le 30 octobre dernier, dans le cadre d une rencontre avec les membres de la Table de concertation sur les hydrocarbures. L'esprit des Fêtes Par Germain Chevarie Député des Îles-de-la-Madeleine La période des Fêtes est à nos portes L'esprit des Fêtes enveloppera bientôt la communauté des Îles-de-la-Madeleine comme partout ailleurs dans le monde. Profitons de cette occasion pour faire en quelque sorte notre bilan en prenant rendez-vous avec soi-même, chacun à sa façon et ainsi se référer, dans cette réflexion, à nos valeurs fondamentales, telles les bouées du pêcheur qui nous guident sur la mer de la vie. Pensons à ceux et celles qui nous ont quittés, aux personnes en difficulté, aux personnes malades ou en perte d'autonomie. Pensons à des gestes répétés de reconnaissance envers nos proches, nos amis et les personnes engagées professionnellement ou socialement dans notre milieu. Vivons intensément chaque jour et apprécions notre quotidien et le bonheur de vivre sur nos îles. Enfin, soyons généreux de notre affection envers nos enfants et nos parents. Souhaitons que vous puissiez vivre un Noël d'amour, de paix et de bonheur. Que l'année 2010 soit le rendez-vous de vos rêves, de vos défis et de vos réalisations les plus chères. 397-B, chemin Cap-aux-Meules Tél.: (418) Téléc.: (418) Courriel: Annonce de $ au CSSS des Îles pour le réaménagement de l unité du 2A, le 5 octobre dernier. Marie Gibeault, directrice générale, Gaston Bourque, président du conseil d administration du CSSS, Germain Chevarie et Claude Mercier, directeur de santé médicale et de santé physique à l Agence de la santé et des services sociaux de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. Assermentation des membres du Parlement étudiant de l école Polyvalente des Îles, vendredi 13 novembre. En octobre dernier, plantation d ammophile dans le cadre du projet «J y mets mon grain de sable» en collaboration avec Attention FragÎles. 20

M. Hubert Poirier, directeur général M. Jean-Yves Lebreux, greffier. Trois personnes assistent également à la séance.

M. Hubert Poirier, directeur général M. Jean-Yves Lebreux, greffier. Trois personnes assistent également à la séance. PROCÈS-VERBAL de la séance extraordinaire du conseil de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, tenue à la mairie, le 30 juillet 2013, sous la présidence du maire Joël Arseneau, et à laquelle il y a

Plus en détail

Messieurs les conseillers : Jean-Claude Jalbert Sébastien Dubé 11.11.330 DÉPÔT DU RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE

Messieurs les conseillers : Jean-Claude Jalbert Sébastien Dubé 11.11.330 DÉPÔT DU RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉPIPHANE À une séance extraordinaire du Conseil local pour la Municipalité de Saint-Épiphane tenue au bureau municipal, le mercredi 30 novembre 2011, à 19:30

Plus en détail

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires,

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires, Édition du printemps 2012 Bulletin d information pour les partenaires de La Personnelle Chers partenaires, Comme annoncé en novembre dernier, notre équipe de la commercialisation a travaillé, au cours

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

Historique et mise en contexte du dossier

Historique et mise en contexte du dossier COMMUNIQUÉ Internet Haute Vitesse : Positionnement de la MRC d Argenteuil quant au processus d implantation et de déploiement d un service Internet Haute Vitesse, en vue de desservir le plus grand nombre

Plus en détail

Bilan des actions 2012-2013

Bilan des actions 2012-2013 Politique-cadre de développement touristique des Îles-de-la-Madeleine Bilan des actions 2012-2013 Si l industrie touristique est aujourd hui mature, bien établie et confirmée comme avenue de développement

Plus en détail

Procès-verbal du conseil d agglomération des Îles-de-la-M adeleine

Procès-verbal du conseil d agglomération des Îles-de-la-M adeleine PROCÈS-VERBAL de la séance ordinaire du conseil d agglomération des Îles-de-la-Madeleine, tenue à la salle du Centre civique de Cap-aux- Meules, le 21 janvier 2014 à 19 h, sous la présidence de Jonathan

Plus en détail

CONCOURS «ROULEZ VERT»

CONCOURS «ROULEZ VERT» AVIS DE CONVOCATION Aux membres de la Caisse populaire Desjardins de Lévrard Vous êtes, par la présente, convoqués à l'assemblée générale annuelle de votre caisse qui aura lieu : Date et heure : Vendredi,

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

Desjardins. Desjardins. Bienvenue dans nos nouveaux locaux. des Métaux blancs. Caisse des Métaux blancs

Desjardins. Desjardins. Bienvenue dans nos nouveaux locaux. des Métaux blancs. Caisse des Métaux blancs Numéro 06 - Octobre 2009 Desjardins des Métaux blancs Bienvenue dans nos nouveaux locaux Ceci n est pas un simple journal C est un espace pour faire vivre la différence Desjardins :: Un centre de gestion

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

STRATÉGIE DE LA COPROPRIÉTÉ. Aidez les propriétaires d entreprise à protéger leur avoir commercial et personnel tout en maximisant leur épargne!

STRATÉGIE DE LA COPROPRIÉTÉ. Aidez les propriétaires d entreprise à protéger leur avoir commercial et personnel tout en maximisant leur épargne! STRATÉGIE DE LA COPROPRIÉTÉ Aidez les propriétaires d entreprise à protéger leur avoir commercial et personnel tout en maximisant leur épargne! La situation Jacques Robichaud et Richard Larivée sont actionnaires

Plus en détail

La diversification économique, une affaire de partenariat

La diversification économique, une affaire de partenariat La diversification économique, une affaire de partenariat CONCERTATION AUTOUR DE L AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES HAUTES-LAURENTIDES Membres du conseil d administration : - Luc Rajotte, Caisse

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Pour un avenir de classe Conçu pour vous aider à financer des études postsecondaires à temps plein ou à temps partiel, le REEE vous donne

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant 03 Pour un avenir de classe Permettre à un jeune d obtenir une éducation de qualité, qu il s agisse d études universitaires, collégiales

Plus en détail

L écho des Mines Janvier 2015

L écho des Mines Janvier 2015 Bonjour à toutes et à tous, Mot de la mairesse Voilà déjà plus d un an que je travaille avec le conseil en place. Nous formons une équipe unie partageant l'ensemble des compétences de chacun et nous avons

Plus en détail

Politique de gestion de la dette à long terme

Politique de gestion de la dette à long terme Politique de gestion de la dette à long terme Ville de Waterloo Mise en vigueur 16 septembre 2013 1 POLITIQUE D UNE SAINE GESTION DE LA DETTE PRÉAMBULE : Le conseil municipal, le comité des finances et

Plus en détail

Info-Bertrand TAUX DE TAXATION MUNICIPALE STABLE À BERTRAND EN 2012

Info-Bertrand TAUX DE TAXATION MUNICIPALE STABLE À BERTRAND EN 2012 Info-Bertrand TAUX DE TAXATION MUNICIPALE STABLE À BERTRAND EN 2012 Comité des services des finances Le 20 décembre dernier, le conseil municipal de Bertrand a adopté un budget pour la nouvelle année.

Plus en détail

Coopérer. pour créer l avenir

Coopérer. pour créer l avenir novembre 10 Coopérer pour créer l avenir Depuis 110 ans, chez Desjardins, premier groupe financier coopératif en importance au Canada, la coopération est notre âme et nos membres, notre raison d être.

Plus en détail

Patrimoines. La découverte de l importance d un plan financier

Patrimoines. La découverte de l importance d un plan financier Patrimoines La découverte de l importance d un plan financier Lorsque Bernard et Carole ont décidé d entreprendre des rénovations importantes de leur maison, ils ont demandé l avis de David, leur conseiller

Plus en détail

Prêt à PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE

Prêt à PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE Prêt à INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE INCENDIE DE FORÊT TORNADE PLAN FAMILIAL D URGENCE Une bonne préparation aux situations d urgence

Plus en détail

L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ

L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ La ville de L Assomption est plus dynamique et plus belle que jamais, reconnue ici et ailleurs pour sa qualité de vie et son environnement exceptionnel. Dans

Plus en détail

Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030

Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030 Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030 22 octobre 2015 (Date) LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES MUNICIPALITÉS Fondée en 1944, la Fédération québécoise

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 9. REEE Plus seulement pour les enfants

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 9. REEE Plus seulement pour les enfants SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 9 REEE Plus seulement pour les enfants Pour la majorité des gens, un régime enregistré d épargne-études (REEE)

Plus en détail

La relève. Notre région

La relève. Notre région 1 Montréal est le milieu de vie de 575 000 jeunes 1, qu ils soient étudiants ou travailleurs, qu ils viennent des régions ou des quatre coins du globe, ils contribuent à leur manière au développement de

Plus en détail

POLITIQUE DE TÉLÉTRAVAIL RÉGIE INTERMUNICIPALE DE TRANSPORT GASPÉSIE ÎLES DE LA MADELEINE

POLITIQUE DE TÉLÉTRAVAIL RÉGIE INTERMUNICIPALE DE TRANSPORT GASPÉSIE ÎLES DE LA MADELEINE POLITIQUE DE TÉLÉTRAVAIL RÉGIE INTERMUNICIPALE DE TRANSPORT GASPÉSIE ÎLES DE LA MADELEINE POLITIQUE DE TÉLÉTRAVAIL RÉGIE INTERMUNICIPALE DE TRANSPORT GASPÉSIE ÎLES DE LA MADELEINE PROVINCE DE QUÉBEC POLITIQUE

Plus en détail

SÉANCE RÉGULIÈRE DU 9 JUILLET 2012

SÉANCE RÉGULIÈRE DU 9 JUILLET 2012 PROVINCE DE QUÉBEC - CANADA MRC DE COATICOOK MUNICIPALITÉ DE SAINT-MALO SÉANCE RÉGULIÈRE DU 9 JUILLET 2012 PROCÈS-VERBAL de la séance régulière du conseil municipal de la Municipalité de Saint-Malo tenue

Plus en détail

DOSSIERS PRIORITAIRES DE LA MUNICIPALITÉ DES ÎLES-DE-LA-MADELEINE

DOSSIERS PRIORITAIRES DE LA MUNICIPALITÉ DES ÎLES-DE-LA-MADELEINE DOSSIERS PRIORITAIRES DE LA MUNICIPALITÉ DES ÎLES-DE-LA-MADELEINE Document préparé par le maire des Îles-de-la-Madeleine, M. Jonathan Lapierre Septembre 2015 LES DOSSIERS PRIORITAIRES 1. Soutien à la desserte

Plus en détail

Bilan synthèse 4 e édition de la

Bilan synthèse 4 e édition de la Bilan synthèse 4 e édition de la 1 er au 7 avril 2006 Présenté par L institut de coopération pour l éducation des adultes (ICÉA) Mai 2006 Rapport synthèse Semaine québécoise des adultes en formation Édition

Plus en détail

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES Table des matières. les frais d études EN 2030, UNE RÉALITÉ FRAPPANTE 2 2. Des subventions attrayantes canadienne pour l épargne-études (SCEE) 4 Bon d études canadien

Plus en détail

DONNEZ UNE AUGMENTATON À VOS CLIENTS, BIEN APRÈS LEUR DÉPART À LA RETRAITE

DONNEZ UNE AUGMENTATON À VOS CLIENTS, BIEN APRÈS LEUR DÉPART À LA RETRAITE DONNEZ UNE AUGMENTATON À VOS CLIENTS, BIEN APRÈS LEUR DÉPART À LA RETRAITE Le Compte de retraite Élite Une stratégie faisant appel à l assurance-vie exonérée. La situation Robert, âgé de 45 ans, est le

Plus en détail

Préparation d un Plan de mesures d urgence

Préparation d un Plan de mesures d urgence Préparation d un Plan de mesures d urgence Guide Pour les organismes humanitaires et communautaires Élaboré par: Regroupement des organismes humanitaires et communautaires pour les mesures d urgence à

Plus en détail

Ensemble, pour réaliser vos rêves

Ensemble, pour réaliser vos rêves Ensemble, pour réaliser vos rêves Vue d Ensemble... Journal trimestriel / Volume 6 numéro 2 / Printemps 2011 SPÉCIAL HABITATION PROMOTION Taux d intérêt À partir de seulement 2,9 % 1 FAITES VOS BOÎTES!

Plus en détail

Absences motivées : madame Francine Doucet, messieurs André Couture et Jacques Pineault.

Absences motivées : madame Francine Doucet, messieurs André Couture et Jacques Pineault. PROCÈS-VERBAL de la première (09-01) assemblée régulière de l année 2009 du Conseil d administration du Collège de Rimouski tenue le mardi 27 janvier 2009, à 17 h, au local G-130 du Cégep de Rimouski.

Plus en détail

Caisse qui se passe. Nous souhaitons à tous nos membres: BONNES VACANCES! À ne pas manquer

Caisse qui se passe. Nous souhaitons à tous nos membres: BONNES VACANCES! À ne pas manquer Juin 2011 Caisse qui se passe Le magazine des membres de la Caisse Desjardins du Sud de Lotbinière Nous souhaitons à tous nos membres: BONNES VACANCES! À ne pas manquer 2 Un mot de votre DG 3 Du sang neuf

Plus en détail

Au lieu de ressortir les habituelles résolutions du Nouvel An qui sont

Au lieu de ressortir les habituelles résolutions du Nouvel An qui sont É pour Au lieu de ressortir les habituelles résolutions du Nouvel An qui sont de moins manger et de faire plus d exercice, pourquoi ne pas vous concentrer sur une chose qui sera également bonne pour vous

Plus en détail

Table des matières. Cadre légal.. 3. Kirkland s engage 4. Portrait de l organisation. 6. Rédaction du Plan d action. 7. Plan d action 2015-2016.

Table des matières. Cadre légal.. 3. Kirkland s engage 4. Portrait de l organisation. 6. Rédaction du Plan d action. 7. Plan d action 2015-2016. Table des matières Cadre légal.. 3 Kirkland s engage 4 Portrait de l organisation. 6 Rédaction du Plan d action. 7 Plan d action 2015-2016. 8 Orientation 1 8 Orientation 2 10 Orientation 3 12 Orientation

Plus en détail

AUX CONTRIBUABLES DE LA MUNICIPALITÉ DU VILLAGE DE SAINTE-MADELEINE RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA MUNICIPALITÉ

AUX CONTRIBUABLES DE LA MUNICIPALITÉ DU VILLAGE DE SAINTE-MADELEINE RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA MUNICIPALITÉ AUX CONTRIBUABLES DE LA MUNICIPALITÉ DU VILLAGE DE SAINTE-MADELEINE RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA MUNICIPALITÉ Au terme de ma troisième année de mandat (avril 2010) à la mairie de

Plus en détail

Pour les Canadiens atteints d un handicap

Pour les Canadiens atteints d un handicap BMO Fonds d investissement Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Pour les Canadiens atteints d un handicap Le REEI met à la disposition des personnes handicapées un instrument d épargne et de placement

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

PLAN D ACTION TRIENNAL 2014-2017 DES SCOUTS DU MONTRÉAL MÉTROPOLITAIN

PLAN D ACTION TRIENNAL 2014-2017 DES SCOUTS DU MONTRÉAL MÉTROPOLITAIN PLAN D ACTION TRIENNAL 04-07 DES SCOUTS DU MONTRÉAL MÉTROPOLITAIN Enjeu En lien avec les communications IMAGE NOTORIÉTÉ * Abréviations $ Fonds à trouver COMMIS COM GR RAB DÉV PROG J DG ADM Priorité Faire

Plus en détail

ATTENDU QU un montant de 43 543 $ est à pourvoir pour l année 2015, par l ensemble des contribuables de la Municipalité pour la solidarité sociale;

ATTENDU QU un montant de 43 543 $ est à pourvoir pour l année 2015, par l ensemble des contribuables de la Municipalité pour la solidarité sociale; PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ D EASTMAN RÈGLEMENT 2015-01 FIXANT, POUR L ANNÉE 2015, LES TAUX DE TAXES, DE TARIFICATION POUR LES SERVICES, LES MODALITÉS DE PAIEMENT DES TAXES ET DES

Plus en détail

Pour les Canadiens atteints d un handicap. Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI)

Pour les Canadiens atteints d un handicap. Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Pour les Canadiens atteints d un handicap Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Fonds d investissement BMO 1 Découvrez les avantages du REEI Le régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) offre

Plus en détail

17- RAPPORT DES SOUMISSIONS : CONTRAT D ENTRETIEN DES CHEMINS D HIVER

17- RAPPORT DES SOUMISSIONS : CONTRAT D ENTRETIEN DES CHEMINS D HIVER PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC SAINT-JEAN MUNICIPALITÉ DE SAINT-GÉDÉON Procès-verbal de la première séance d ajournement de la session régulière du conseil municipal de Saint-Gédéon du 4 septembre 2012,

Plus en détail

Rapport annuel d activités

Rapport annuel d activités Rapport annuel d activités 1 er Juillet 2010 au 30 Juin 2011 «Il faut dire et redire que, sans musique, il n'y a pas d'éducation véritablement complète, humaine, informante." Étienne SOURIAU «La musique

Plus en détail

1. Stratégie maritime du Québec 1,5 milliard sur 5 ans (Plan économique du Québec, page B.158 (page 256 du PDF))

1. Stratégie maritime du Québec 1,5 milliard sur 5 ans (Plan économique du Québec, page B.158 (page 256 du PDF)) 26 mars 2015 Budget 2015-2016 Faits saillants 1. Stratégie maritime du Québec 2. Mise en valeur des ressources naturelles 3. Allègement du fardeau fiscal des sociétés 4. Nouveau congé fiscal bonifié pour

Plus en détail

À qui confier ses impôts? Mais examinons pour commencer 1)Les grandes lignes de notre système fiscal

À qui confier ses impôts? Mais examinons pour commencer 1)Les grandes lignes de notre système fiscal JEAN PELLETIER, COMPTABLE PROFESSIONNEL AGRÉÉ (CA) À qui confier ses impôts? Mais examinons pour commencer 1)Les grandes lignes de notre système fiscal Au Canada, l impôt sur le revenu est prélevé sur

Plus en détail

Une première période de questions réservée au public débute à 19 h 02 et prend fin immédiatement (aucune question).

Une première période de questions réservée au public débute à 19 h 02 et prend fin immédiatement (aucune question). CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE CHARLEVOIX MUNICIPALITÉ DE SAINT-SIMÉON À une séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Saint-Siméon, tenue mardi le troisième (3 e ) jour du mois de septembre

Plus en détail

Messieurs les Premiers ministres et Chefs des provinces et des territoires,

Messieurs les Premiers ministres et Chefs des provinces et des territoires, Juillet 2002 Message adressé aux : Premiers ministres et Chefs des provinces et des territoires Sujet : Conférence annuelle des Premiers ministres et mieux-être des enfants Messieurs les Premiers ministres

Plus en détail

Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées

Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées Secteur sud du quartier Sainte-Hélène-de-Breakeyville Soirée de consultation du 4 février 2009 Direction Environnement & infrastructures Ville

Plus en détail

Rapport financier 2013

Rapport financier 2013 Rapport financier 2013 Salaberry-de-Valleyfield, le 17 juin 2014 Madame la Conseillère et Messieurs les Conseillers, Chères Concitoyennes, Chers Concitoyens, Conformément à l exigence de la Loi sur les

Plus en détail

Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études

Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Programme canadien pour l épargne-études Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études LC_012-10-09F Vous pouvez obtenir cette

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

La dure réalité! SE PRÉPARER FINANCIÈREMENT À LA RETRAITE Un article qui valait 1,00 $ en 1972, coûte maintenant 3,78 $ En tenant compte d un taux d inflation moyen, le prix présentement payé pour un article

Plus en détail

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Louise Bradette, Chef de division Michel Denis, Chef de division Myriam Fernet, ingénieure Montréal c est Territoire : 500 km 2 Arrondissements

Plus en détail

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROMOTEURS D ÉVÉNEMENTS ORGANISER UN ÉVÉNEMENT sur le territoire de la Ville de Terrebonne PAGE Préface La communauté terrebonnienne étant très dynamique, la sollicitation

Plus en détail

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Quel type d assurance-vie convient le mieux aux propriétaires d entreprise? Tout

Plus en détail

Les centres. MASKA OUVerts JUSQU À 20 H DU LUNDI AU JEUDI!

Les centres. MASKA OUVerts JUSQU À 20 H DU LUNDI AU JEUDI! grand LE MAGAZINE DES MEMBRES DE LA CAISSE DESJARDINS DE SAINT-HYACINTHE SEPTEMBRE 2011 LE MAGAZINE DES MEMBRES DE LA CAISSE DESJARDINS DE SAINT-HYACINTHE SEPTEMBRE 2011 VOLUME 01 NUMÉRO 03 Les centres

Plus en détail

Proposition de règlement municipal concernant l installation et l exploitation d un pipeline terrestre dans le territoire d une municipalité

Proposition de règlement municipal concernant l installation et l exploitation d un pipeline terrestre dans le territoire d une municipalité Proposition de règlement municipal concernant l installation et l exploitation d un pipeline terrestre dans le territoire d une municipalité Richard E. Langelier Docteur en droit (LL.D.) Doctorant en sociologie

Plus en détail

T R AT É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É

T R AT É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É Service Fiscalité et SFR Retraite STRATÉGIES PLACEMENTS ET FISCALITÉ 17 PROFITER AU MAXIMUM DE VOTRE CELI LOUISE GUTHRIE B. Math, FLMI, ACS, CAM, CFP, EPC, FDS Vice-présidente adjointe Service Fiscalité

Plus en détail

RAPPORT SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE D ASBESTOS POUR L ANNÉE 2015

RAPPORT SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE D ASBESTOS POUR L ANNÉE 2015 RAPPORT SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE D ASBESTOS POUR L ANNÉE 2015 Citoyens et citoyennes, Conformément à l'article 474.1 de la Loi sur les cités et villes, le Maire doit faire un rapport sur

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY PROCÈS-VERBAL de la séance ordinaire du conseil municipal tenue le 2 mars 2009, à 20 h à la salle municipale

Plus en détail

Préparez la retraite que vous voulez

Préparez la retraite que vous voulez Préparez la retraite que vous voulez Vous méritez une retraite agréable La retraite est l un des événements les plus importants de votre vie. Elle marque le passage vers une nouvelle étape merveilleuse

Plus en détail

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS Octobre 2009 Vol. 9 n o 3 Pascale Cantin, Pl. fin. pascale-cantin@lafond.ca Reneaud Cantin, C.A. reneaud-cantin@lafond.ca À LIRE DANS CE NUMÉRO : Un revirement important en seulement six mois Page 1 Le

Plus en détail

94 Service Internet avec ordinateurs

94 Service Internet avec ordinateurs NNOOUUVVEELLLLEESS TTEECCHHNNOOLLOOGGI IIEESS DDEE LL I IINNFFOORRMAATTI IIOONN EETT DDEESS CCOOMMUUNNI IICCAATT IIOONNSS I Organisme porteur et statut légal Ville de La Tuque Objectifs 94 Service Internet

Plus en détail

Seul le prononcé fait foi. Rapport de la Mairesse sur la situation financière de la Ville de Baie-Comeau

Seul le prononcé fait foi. Rapport de la Mairesse sur la situation financière de la Ville de Baie-Comeau Seul le prononcé fait foi Rapport de la Mairesse sur la situation financière de la Ville de Baie-Comeau Le 19 novembre 2012 Chères citoyennes, chers citoyens, Conformément à l article 474.1 de la Loi sur

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée

Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée Pour bien des gens, la planification financière consiste notamment à rassembler les ressources financières nécessaires

Plus en détail

Planifier la période après le décès : Fiducies testamentaires Jamie Golombek

Planifier la période après le décès : Fiducies testamentaires Jamie Golombek Planifier la période après le décès : Fiducies testamentaires Jamie Golombek Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale Services consultatifs de gestion de patrimoine CIBC Août 2015

Plus en détail

Pleins feux sur la Soirée jeunesse Desjardins

Pleins feux sur la Soirée jeunesse Desjardins Bulletin d information aux membres Volume 2 Numéro 4 Novembre 2013 Pleins feux sur la Soirée jeunesse Desjardins Découvrez qui sont les gagnants des bourses d études > Pages 2 et 3 Bourses d études 12

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué!

URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué! URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué! Un feu? Une inondation? Une explosion? Un arbre est tombé sur votre maison suite à une tempête? Un refoulement d égout? Voici les étapes à suivre, en bref : 1. Communiquez

Plus en détail

22 Solut!ons pour planifier vos finances. Des stratégies éprouvées

22 Solut!ons pour planifier vos finances. Des stratégies éprouvées 22 Solut!ons pour planifier vos finances Des stratégies éprouvées pour améliorer vos finances L avenir que vous bâtissez aujourd hui est celui dont vous profiterez demain Seriez-vous rassuré de savoir

Plus en détail

VOTRE PRÉSENCE À 18H30

VOTRE PRÉSENCE À 18H30 LUNDI 2014/10/06 19H30 HÔTEL DE VILLE SALLE DU CONSEIL VOTRE PRÉSENCE À 18H30 Sont présents : M. Jacques Lessard - Mme Juliette Jalbert - M. Charles Audet - M. Germain Martin Mme Pauline T. Poirier - M.

Plus en détail

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Vérification environnementale Association Québécoise de Vérification Environnementale CONTEXTE ET ENJEU La préservation de l environnement devient

Plus en détail

Constitution d un revenu de retraite garanti. La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers

Constitution d un revenu de retraite garanti. La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers Constitution d un revenu de retraite garanti La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers Les Canadiens et la retraite Vous avez travaillé dur pendant votre vie professionnelle et la retraite doit être l

Plus en détail

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020 des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut UNE DÉMARCHE DE CONCERTATION POUR RÉDUIRE L ENFOUISSEMENT

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

Comment tirer le maximum de votre CELI

Comment tirer le maximum de votre CELI SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 17 Comment tirer le maximum de votre CELI Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) peut être un excellent

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ D ABITIBI

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ D ABITIBI PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ D ABITIBI Assemblée Générale régulière de la Municipalité Régionale de Comté d Abitibi tenue le 9 février 2011 à 19h30, sous la présidence de Monsieur

Plus en détail

60-15 ORDRE DU JOUR ET PROCÈS-VERBAL

60-15 ORDRE DU JOUR ET PROCÈS-VERBAL Page 1605 Procès-verbal de la séance régulière du conseil de la municipalité de Saint-Moïse, tenue au 120 rue Principale à Saint-Moïse, le 4 mai 2015, à 19h30, sous la présidence de Monsieur Paul Lepage,

Plus en détail

Avis régional de la Commission jeunesse du Bas-Saint-Laurent

Avis régional de la Commission jeunesse du Bas-Saint-Laurent Avis régional de la Commission jeunesse du Bas-Saint-Laurent dans le cadre des audiences publiques de la Commission des transports du Québec à la suite de la demande de la compagnie Orléans Express visant

Plus en détail

Assistent également à la réunion, M. Gilles Bertrand, directeur général et M e Chantal Dion, greffière.

Assistent également à la réunion, M. Gilles Bertrand, directeur général et M e Chantal Dion, greffière. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAC-MÉGANTIC Procès-verbal de la séance extraordinaire du conseil municipal de la Ville de Lac- Mégantic, tenue à la salle Bestar du Centre sportif Mégantic, le mardi 27 août

Plus en détail

Le maintien d actifs une priorité gouvernementale. Les 1 er et 2 octobre 2014

Le maintien d actifs une priorité gouvernementale. Les 1 er et 2 octobre 2014 Présentation de la Direction de la gestion des investissements en infrastructures au Secrétariat du Conseil du trésor Colloque 2014 de l Association des gestionnaires de parcs immobiliers institutionnels

Plus en détail

École secondaire de la Cité. Conseil d établissement 2013-2014

École secondaire de la Cité. Conseil d établissement 2013-2014 CE 12/13 17/12/13 2. École secondaire de la Cité Conseil d établissement 2013-2014 CÉ-12-13-PV-03 PROCÈS-VERBAL de la réunion du Conseil d établissement de l école secondaire de la Cité tenue le 17 décembre

Plus en détail

Avis du Comité consultatif sur le rapport de la Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs

Avis du Comité consultatif sur le rapport de la Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs Avis du Comité consultatif sur le rapport de la Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs expérimentés de 55 ans et plus Novembre 2011 Introduction

Plus en détail

Séminaire public sur l aménagement durable des boisés privés

Séminaire public sur l aménagement durable des boisés privés COMPTE RENDU Séminaire public sur l aménagement durable des boisés privés le 9 juin 2005 Château Edmundston, N.-B. CONTEXTE DE L ÉVÈNEMENT : L aménagement des lots boisés privés est une préoccupation de

Plus en détail

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Prenez vos finances en main DIX conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Si vous vous sentez dépassé à l idée de prendre vos finances en main pour

Plus en détail

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales entrepreneuriales Activités Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales offertes aux : Centre de formation générale des adultes Centre de formation professionnelle

Plus en détail

CONSIDÉRANT QU un avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance ordinaire du conseil du 8 décembre 2014;

CONSIDÉRANT QU un avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance ordinaire du conseil du 8 décembre 2014; VILLE DE DONNACONA MRC DE PORTNEUF PROVINCE DE QUÉBEC Règlement numéro V-547 Imposition des taxes et compensations pour l'année 2015 CONSIDÉRANT QU en vertu de la Loi sur les cités et villes et de la Loi

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC CANTON D'ORFORD COMTÉ D'ORFORD SÉANCE ORDINAIRE DU 11 JANVIER 2010

PROVINCE DE QUÉBEC CANTON D'ORFORD COMTÉ D'ORFORD SÉANCE ORDINAIRE DU 11 JANVIER 2010 PROVINCE DE QUÉBEC CANTON D'ORFORD COMTÉ D'ORFORD SÉANCE ORDINAIRE DU 11 JANVIER 2010 Le lundi 11 janvier 2010, séance ordinaire du conseil municipal du Canton d'orford, tenue à la mairie à 19 h sous la

Plus en détail

Assurance Habitation. Ne laissez pas un dégât des eaux vous gâcher la vie, faites confiance à AXA

Assurance Habitation. Ne laissez pas un dégât des eaux vous gâcher la vie, faites confiance à AXA Assurance Habitation Ne laissez pas un dégât des eaux vous gâcher la vie, faites confiance à AXA Ayez les bons réflexes 1 Stoppez l eau Si l origine de la fuite est dans votre domicile, fermez le robinet

Plus en détail

Plan d action de développement durable Société des établissements de plein air du Québec

Plan d action de développement durable Société des établissements de plein air du Québec Plan d action de développement durable Société des établissements de plein air du Québec 2 0 0 8-2 0 1 5 * * Le gouvernement du Québec a autorisé par décret (numéro 136-2012), le 29 février 2012, le report

Plus en détail

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Les Canadiens sont des gens généreux. Chaque année, ils sont des milliers à soutenir les causes qui leur tiennent

Plus en détail

Bon d études canadien AGISSEZ MAINTENANT ET OBTENEZ 500 $ POUR VOTRE ENFANT LC-010-10-06

Bon d études canadien AGISSEZ MAINTENANT ET OBTENEZ 500 $ POUR VOTRE ENFANT LC-010-10-06 Bon d études canadien AGISSEZ MAINTENANT ET OBTENEZ 500 $ POUR VOTRE ENFANT LC-010-10-06 Le nouveau Bon d études canadien peut vous aider à mettre de l argent de côté pour payer les études postsecondaires

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

MES ÉTUDES ÉPARGNE-ÉTUDES. Mon but.. viser juste pour les études de mes enfants. Régime enregistré d épargne-études REEE

MES ÉTUDES ÉPARGNE-ÉTUDES. Mon but.. viser juste pour les études de mes enfants. Régime enregistré d épargne-études REEE MES ÉTUDES ÉPARGNE-ÉTUDES Mon but.. viser juste pour les études de mes enfants Régime enregistré d épargne-études REEE Tous les avantages du REEE Mes études en un coup d œil : L accumulation d une somme

Plus en détail

OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE NOMINATION D UNE SECRÉTAIRE; LECTURE ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR ADOPTION DU PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE DU 2 MARS 2015

OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE NOMINATION D UNE SECRÉTAIRE; LECTURE ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR ADOPTION DU PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE DU 2 MARS 2015 Procès-verbal de l assemblée régulière du conseil municipal de Montcerf-Lytton tenue le lundi 6 avril 2015 à 19.30 heures au deuxième étage du centre communautaire du 18 Principale nord à Montcerf-Lytton.

Plus en détail

VILLE DE SAINT-CONSTANT. Politique familiale

VILLE DE SAINT-CONSTANT. Politique familiale VILLE DE SAINT-CONSTANT Politique familiale Adoptée le 8 juillet 2013 1. Introduction La Ville de Saint-Constant s est considérablement développée depuis une dizaine d années et les réalités familiales

Plus en détail

Révision du dispositif de protection des personnes inaptes. Volume 3, mars 2009. Quelques moyens autres que les mesures de protection légales

Révision du dispositif de protection des personnes inaptes. Volume 3, mars 2009. Quelques moyens autres que les mesures de protection légales Révision du dispositif de protection des personnes inaptes Volume 3, mars 2009 Quelques moyens autres que les mesures de protection légales Cette publication a été produite sous la direction du Bureau

Plus en détail