Recueil des initiatives regionales du marketplace 16 novembre 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recueil des initiatives regionales du marketplace 16 novembre 2010"

Transcription

1 Recueil des initiatives regionales du marketplace 16 novembre 2010

2

3 La responsabilité sociétale des organisations, et donc des entreprises, s impose de plus en plus Avec l arrivée de la norme ISO 26000, on peut même écrire que le mouvement va s accélérer à l échelle mondiale. Notre 1 ère journée nationale «Managers et Engagement Sociétal SNCF» s inscrit dans cette nouvelle époque de la responsabilité d entreprise. Elle est l occasion d illustrer notre volonté de porter attention à l ensemble de nos clients et aux habitants, dans tous les territoires. Avec cette ambition, en nous appuyant sur les valeurs historiques de l entreprise publique et faisant confiance à notre esprit de responsabilité, la SNCF a décidé d approfondir et d amplifier ses deux démarches : son engagement sociétal directement lié à ses activités. Aujourd hui, la densité des phénomènes de société qui peuvent altérer la qualité de nos services n est plus marginale. Globalement, trois grands champs d actions couvrent la nature de nos actions : la prévention-éducation, l insertion sociale et l exclusion sociale ; son engagement à travers la Fondation Solidarité SNCF. Elle développe le mécénat de solidarité de l entreprise avec toute une série d actions de solidarité à destination des jeunes pour les aider à plus d autonomie, d ouverture aux autres, d initiative. Une des particularités que je souhaite souligner, c est l ampleur du partenariat local dans nos actions. Une ruche d entrepreneurs sociaux avec lesquels nous apprenons à partager une ambition et à nous professionnaliser. Dans ce recueil des bonnes pratiques sociétales, vous découvrirez ainsi que chaque initiative impliquant la SNCF est le résultat d une communauté d intérêt bien affirmée entre des objectifs d entreprise et l intérêt général de la collectivité. Cela représente une force et un atout que nous devons faire savoir à nos voyageurs, à nos partenaires territoriaux et aux autorités organisatrices du transport, à tout notre environnement. Le témoignage de ces actions donne envie de poursuivre l aventure. Il est également un hommage à toutes celles et à tous ceux qui travaillent au quotidien pour un mieux vivre ensemble. Bernard Emsellem, Directeur Général Délégué Ecomobilité SNCF

4

5 Apparu en France dans les années 2000, l Engagement Sociétal des Entreprises fait aujourd hui partie des éléments fondamentaux et incontournables d une politique de Responsabilité Sociale. Cet engagement se traduit dans l entreprise par la mise en place de démarches sociétales innovantes : lutte contre les discriminations et gestion de la diversité dans l entreprise, programmes d accès de tous à l emploi, soutien à l égalité des chances dans l éducation, développement de partenariats solidaires avec le monde associatif et les ONG, nouveaux business models en faveur des clients pauvres ou fragilisés Loin d un «supplément d âme», ces initiatives favorisent l établissement de relations constructives avec les autres acteurs de la société ( pouvoirs publics, institutions, associations, riverains ) et peuvent faire la différence quand il s agit de recruter les meilleurs talents, de négocier les conditions d implantation sur un nouveau site ou lors d un appel d offre public. En interne, cette posture génère une dynamique positive. Elle favorise l adhésion des salariés au projet de l entreprise, leur motivation, leur performance, et donc sa compétitivité. Une entreprise est une communauté d hommes et de femmes, et il est important pour ces derniers de non seulement bien vivre leur situation professionnelle mais aussi d évoluer en accord avec leur environnement. D autant plus lorsqu il s agit d une entreprise comme la SNCF où les valeurs de service public et de solidarité sont particulièrement fortes et partagées par les agents. Aujourd hui, IMS-Entreprendre pour la Cité compte plus de 200 entreprises adhérentes qui se mobilisent en faveur de l engagement sociétal. La SNCF est parmi ses membres les plus anciens et les plus actifs qui cherchent à mieux prendre en compte les évolutions et les attentes de la société. La preuve les dispositifs de médiation sociale, ou encore les Interventions en Milieu Scolaire qui témoignent qu il est possible d innover en conjuguant le développement de la société et l amélioration de la performance de l entreprise. Henri de Reboul, Délégué Général d IMS-Entreprendre pour la Cité

6 Actions contre l exclusion sociale P Fresque artistique en gare, support d une mesure éducative P Découverte des métiers et chantier d insertion avec les jeunes de la PJJ P Accueil des personnes condamnées aux travaux d intérêt général P Réalisateur d un jour P Errance et chiens P Guide pour la prise en charge de l errance en gare P Dispositif de prise en charge de l errance en gare Insertion professionnelle P Chantiers d insertion et certification d une ligne TER P Partenariat avec RFF sur un chantier d insertion P Tourisme et chantiers d insertion sur la ligne du Train Jaune P Un schéma directeur de chantiers d insertion pour la remise en état de 106 points d arrêt P Partenariat avec l Ecole Régionale de la 2 ème Chance P Politique d achats solidaires P Audiovisuel en chantier d insertion

7 Prévention et éducation P Des tableaux artistiques pour la nouvelle halte Galliéni P Concours de diaporamas sur le thème de la citoyenneté et des dangers ferroviaires P Recherche / action avec le CRDP sur les violences verbales P «Du transport au sport, tous citoyens» P Sensibilisation à la sécurité pour des jeunes en situation de handicap P Interventions d urgence éducative en milieu scolaire P Voyages découverte en patrimoine P Interventions scolaires avec les CLSPD P «Secret SNCF» Services à valeur sociétale P PIMMS en milieu rural P Accessibilité solidaire pour découvrir la région P Médiation et interventions éducatives dans les quartiers en politique de la ville P Compagnons du Voyage «la ville plus facile» P Promevil - Agents de médiation dans les trains Transilien Fondation Solidarité P L école de l égalité P Les boutes-en-train : parcours d éducation culturelle ateliers contes illustrés

8

9 actions contre l exclusion sociale 9

10 Région SNCF : Rhône-Alpes Lieu d initiative : 10 haltes et gares Lancement : 2 ème semestre FRESQUE ARTISTIQUE EN GARE, SUPPORT D UNE MESURE ÉDUCATIVE La délégation TER Rhône-Alpes a fait réaliser des fresques en gares et points d arrêts par les jeunes de la région, afin de lutter contre les dégradations des lieux par tags. ENJEUX & CONTEXTE Chiffres clés De nombreuses gares TER sont fréquemment dégradées par des tags, notamment dans les souterrains. Ces espaces dégagent un sentiment d insécurité pour les clients SNCF, le personnel en gare et les riverains. Dans une volonté d amélioration de ses services, la SNCF s engage dans un programme de réhabilitation des sites dégradés. CONTACT Françoise Mourlevat Coordinatrice Citoyenneté Solidarité Bruno Rizzon Coordinateur Citoyenneté Solidarité sites à transformer 6 fresques réalisées 4 fresques en projet Bruno Mercader Adjoint DDTER au début du projet. Actuellement SGAT

11 description partenaires L opération «Graff en Gare», pilotée par la délégation TER Rhône-Alpes, entre dans le cadre d une démarche sociétale d amélioration du confort des voyageurs. L initiative est due à la conviction de l entreprise que, sur certains sites, un graff «officiel» permettrait de résoudre les problèmes de dégradation. Suite à un recensement des sites dégradés,10 ont été retenus. La délégation TER Rhône-Alpes a entamé la recherche de partenaires pour cette opération : des prises de contact ont eu lieu avec les mairies, les associations éducatives, des établissements scolaires, des encadrants graffeurs L objectif de l opération est de travailler avec des jeunes du territoire pour obtenir un meilleur respect du travail réalisé. Les publics impliqués dans le projet ont été les suivants : les scolaires, notamment les collèges les jeunes de la PJJ les chantiers jeunesses et chantiers d insertion jeunes les missions jeunesses Les jeunes ont suivi un exposé sur l histoire du graff par l encadrant graffeur et ont assisté à des interventions faites par un agent SNCF dans le cadre du programme «Voyageur et citoyen». Ils ont également participé à des ateliers en salle pour la création d une maquette et finalement réaliser la fresque sur le site. Interne SGAT, EEX et EEV Externe mairie, médiathèque, PJJ, collège, association d insertion, centre social, graffeurs sous couvert loi 1901, MJC, association de foot RéSULTATS Retour clients très positifs Disparition du sentiment d insécurité Sentiment de fierté des jeunes artistes Des fresques à l image du territoire 11

12 Région : Picardie Lieu d initiative : EMT Longueau Lancement : avril Découverte des métiers et chantiers d insertion avec les jeunes de la PJJ La Direction régionale Picardie donnent aux jeunes l occasion d appréhender le monde du travail, de découvrir les métiers de l entreprise ou de participer à la rénovation de l environnement de travail des agents SNCF. ENJEUX & CONTEXTE CHIFFRES CLÉS Dans le cadre de l accord national et de l accord départemental signés avec la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ), la Direction régionale Picardie a souhaité contribuer à la lutte contre la récidive. CONTACT Véronique Boquillon Coordinatrice Citoyenneté Solidarité /18 ans une quarantaine de jeunes concernés par les 2 volets du dispositif 2 groupes de 8 jeunes ont bénéficié du dispositif «Découverte des métiers» PARTENAIRES Interne EMT, EME, SUGE 9 chantiers mis en place Externe Direction Départementale PJJ Somme 12

13 DESCRIPTION Deux dispositifs sont mis en place dans l Etablissement Maintenance Traction (EMT) : L un des dispositifs consiste en la découverte des métiers de la SNCF par les jeunes. Le programme commence par une sensibilisation à la citoyenneté et à la sécurité dans le milieu ferroviaire. Suite à la présentation du fonctionnement et de l activité de l EMT par le directeur du site, les jeunes visionnent un DVD «Découverte des métiers SNCF» et partent sur le terrain pour observer, en situation, les différents professionnels, tels que thermicien, freiniste, électricien, technicien de l atelier de peinture En parallèle, la mise en place de chantiers de rénovation du site de l EMT avec des jeunes âgés de 13 à 18 ans. Après une sensibilisation aux risques ferroviaires et aux enjeux environnementaux (déchets, produits utilisés ), les jeunes, encadrés par un éducateur de la PJJ et deux agents SNCF missionnés et formés, entament le débroussaillage, le désherbage et les petits travaux sur les sites de l EMT. Les travaux ont débuté mi-juin pour une durée de 8 à 12 mois. La Direction régionale Picardie prévoit d ores et déjà l élargissement des missions confiées aux jeunes par des travaux de végétalisation des espaces verts en concertation avec le pôle environnement. RéSULTATS Une plus grande prise de conscience du danger lié au ferroviaire de la part de jeunes. Suite aux nombreux échanges sur le terrain avec les agents de l atelier, découverte par les jeunes de la difficulté de certains métiers. Une forte motivation et un sentiment de reconnaissance ressentis par les agents participant au dispositif. Une amélioration du cadre de vie professionnel des agents de l EMT. 13

14 Région : Bretagne Lieu d initiative : Rennes Lancement : avril ACCUEIL DES PERSONNES CONDAMNÉES AUX TRAVAUX D INTÉRÊT GÉNÉRAL La Direction régionale Bretagne a signé une convention avec le service pénitentiaire d insertion et de probation (SPIP) en Ille-et-Vilaine, entérinant la possibilité pour les auteurs de délits mineurs d effectuer leur peine au sein de l entreprise. ENJEUX & CONTEXTE Dans le cadre d application de l accord national de partenariat passé entre la SNCF et le ministère de la Justice en février 2007, la Direction régionale Bretagne a décidé de mettre en place un dispositif permettant aux personnes sous main de justice d effectuer leur peine dans l entreprise. CHIFFRES CLÉS 20 TIG accueillis depuis avril 2009 CONTACT Claire Sottiaux Coordinatrice Citoyenneté et Solidarité Sylvie Le Coz SPIP Educatrice PARTENAIRES Interne La Direction régionale, la Direction de l Infra Externe Service Pénitentiaire d Insertion et de Probation d Ille et Vilaine (SPIP) 14

15 DESCRIPTION A l initiative d un responsable des Ressources Humaines, la Direction régionale Bretagne a souhaité proposer aux auteurs de délits mineurs condamnés aux travaux d intérêt général (TIG) la possibilité de purger leur peine au sein de l entreprise. Pour ce faire, la Direction régionale Bretagne a communiqué auprès de ses établissements pour les informer de la mise en place de la démarche et identifier les personnes qui assureraient l accueil de TIG en collaboration avec le RH de l établissement. Une fois les volontaires trouvés, une réflexion s est engagée sur les tâches qui seraient confiées aux TIG (jardinage, entretien de locaux, ). En 2009, huit personnes ont été accueillies au sein des services logistiques régionaux. Il s agit de personnes condamnées par le tribunal correctionnel à des peines comprises entre 40 et 210 heures de travail d intérêt général. Les délits : la conduite en état d ivresse, le défaut d assurance, le vol ou la détérioration du bien public. A la suite d une première expérience, les trois responsables participant à l action ont souhaité continuer la démarche. Le retour d expérience, très positif, a encouragé de nouveaux services à adhérer à l initiative. Pour que celle-ci se perpétue, la Direction régionale Bretagne et le directeur du SPIP Ille-et-Vilaine ont signé en avril 2009 une convention de partenariat de deux ans. RéSULTATS Retour positif des personnes effectuant des TIG : travail intéressant, encadrement respectueux 15

16 Région : Alsace Lieu d initiative : Gare de Strasbourg Lancement : mai réalisateur d un jour La SNCF a tourné un documentaire présentant le travail du Point d accueil solidarité (PAS) de la gare de Strasbourg, afin de mieux faire connaître en interne les actions réalisées en matière de traitement de l errance. À cette occasion, un atelier audiovisuel a été mis en place avec les bénéficiaires du PAS. ENJEUX & CONTEXTE CHIFFRES CLÉS Le Pôle sociétal a souhaité s appuyer sur la présence du réalisateur du documentaire, pour créer un atelier permettant à trois usagers du PAS de s impliquer dans un projet. CONTACT Sylvie Anton Coordinatrice Citoyenneté Solidarité Christel Kohler-Barbier Directrice des Affaires Territoriales personnes impliquées quotidiennement dans cet atelier accueils en orientations 16

17 DESCRIPTION RéSULTATS L objectif était de donner la parole aux bénéficiaires du PAS pour qu ils s expriment sur les raisons de leur présence au PAS, leurs attentes et leur ressenti quant à ce lieu. Le réalisateur, Alexandre Leborgne, a rencontré les personnes intéressées par le projet afin de leur expliquer en détail le but de l action, les moyens techniques mis à disposition (caméra, micro, table de mixage ) et les tâches qui seraient demandées à chacun. Les prises de vues et les interviews ont été faites au rythme de la présence des participants. Après trois jours de tournage, l équipe a procédé au montage des «rushs», à la sélection des entretiens, à la finalisation du reportage, à son visionnage par les intéressés et à la validation du travail. Les 3 usagers du PAS qui ont participeé à cette action se sont complètement investis dans ce projet, prenant leur contribution très à cœur. Face à l investissement dont ont fait preuve les personnes impliquées dans le projet, l entreprise souhaite valoriser les utilisateurs du PAS et à cette fin initier un partenariat avec une association pour développer des activités et des ateliers. La poursuite de ce projet serait une façon de les rendre acteurs, de les sortir de l isolement et de développer encore plus du lien social. Une dynamisation des personnes qui ont accepté de participer à l atelier, une prise de conscience de l importance de l image qu ils peuvent véhiculer au quotidien et notamment dans le cadre d entretiens d embauches (attitudes, vocabulaire). 1 clip-vidéo de 4 minutes partenaires Interne Pôle sociétal Externe CAP Films 17

18 Région : Centre Lieu d initiative : Tours Lancement : octobre errance et chiens Les personnes accompagnées de chiens ne peuvent être prises en charge par les structures d accueil classiques. Confrontée à l apparition de cette nouvelle forme d errance, la SNCF a souhaité apporter son soutien à une association qui développe une offre d accompagnement envers ce public. ENJEUX & CONTEXTE Chiffres clés Le phénomène de l errance se complexifie depuis quelques années, avec l apparition d une nouvelle facette de la marginalité : les jeunes errants avec chiens. Ces jeunes ne peuvent être pris en charge par les moyens «classiques». L association Halte de jour remplit une mission d accueil d urgence qui consiste à répondre aux premiers besoins de ces personnes (alimentation, hygiène). CONTACT 53 chiens recensés sur la période d octobre 2009 à juillet chiens accueillis par jour en moyenne Elisabeth Drieux Coordinatrice Citoyenneté Solidarité Nathalie Bertrand Chef de service - HALTE DE JOUR

19 DESCRIPTION partenaires La Halte de jour étant installée à quelques centaines de mètres de la gare, le premier objectif était de prendre en charge les chiens afin de sécuriser les lieux et de ne pas troubler l ordre public. Le deuxième objectif était de faciliter le travail des éducateurs sociaux avec les maîtres. Pour atteindre l objectif, l association a dû : développer l accueil de jour en aménageant un local pour les chiens. L association a installé un «espace-chiens» composé de cinq boxes sur le terrain jouxtant la Halte de jour et fourni par la Direction Territoriale Immobilière Ouest SNCF. prendre en compte l animal dans l accompagnement et le suivi social. L équipe éducative de l association a accueilli, pendant quatre semaines, deux professionnels canins bénévoles (un vétérinaire et un éducateur canin). Après dix mois de fonctionnement, l espace-chiens apporte satisfaction aux personnes à la rue, à l équipe éducative, aux voisins et passants. Il permet de répondre positivement à diverses situations : proposer un accueil de jour acceptant les chiens de manière à sécuriser et apaiser les jeunes errants valoriser la personne en prenant en compte son animal, améliorer la relation avec la personne et mieux l accompagner dans sa réinsertion sociale et médicale, sécuriser et améliorer l accueil des autres publics (sans chiens) qui pouvaient, pour certains, se sentir en danger face aux chiens attachés de façon anarchique devant la structure d accueil. Interne La DTIO, la direction de la communication régionale Externe Halte de Jour, Ville de Tours, Vétérinaire bénévole, Caniself ( société d éducation canine et de prestations de conseils ) RéSULTATS Une augmentation de la fréquentation des personnes en errance avec chiens (le nombre de personnes est resté stable mais le nombre de jours de fréquentation a nettement augmenté). Sachant leurs chiens dans des bonnes conditions, les personnes accueillies par la Halte de Jour disposent de plus de temps pour entamer un travail de socialisation et de réinsertion. 19

20 Région : Bretagne et Paris Saint Lazare Lieu d initiative : Bretagne et PSL Lancement : GUIDE POUR LA PRISE EN COMPTE DE L ERRANCE EN GARE Afin de faciliter la prise en charge de personnes en errance dans les gares, les Directions Bretagne et Paris Saint Lazare ont chacune édité un guide qui propose la marche à suivre pour gérer les problèmes d errance et répertorie les possibilités d hébergement et de restauration disponibles. ENJEUX & CONTEXTE Chiffres clés La montée de l exclusion et l apparition des phénomènes d errance dans les gares sont susceptibles de contrarier les efforts de qualité engagés par la SNCF, de perturber la politique de service aux clients et de compliquer les interventions professionnelles quotidiennes. Le traitement social de l errance contribue à apporter une solution à cette situation, tout en permettant aux personnes démunies de trouver aide, soutien et écoute. Or, les structures d accueil sont mal connues des agents SNCF qui connaissent des difficultés pour solliciter efficacement l aide des acteurs spécialisés. CONTACT Claire Sottiaux Coordinatrice Citoyenneté et Solidarité Bretagne Martine Elkoun Coordinatrice Citoyenneté Solidarité Paris Saint Lazare année de première édition 1500 exemplaires distribués sur le réseau PSL 50 personnes par an en errance sur le réseau Paris Saint Lazare 20

21 DESCRIPTION partenaires Les situations d errance rencontrées en gare sont variées et demandent des traitements spécifiques. Pour aider les agents SNCF, confrontés à des personnes en errance ou en détresse, à bien analyser la situation et à orienter ces publics vers les structures existantes, la Direction régionale Bretagne a édité le livret «L errance en gare, guide d urgence». Interne PSL : Direction de la sureté des lignes LAJ (Transilien). Réalisé sous forme d un guide pratique, il propose des éléments pour comprendre les phénomènes d errance et indique la marche à suivre dans chaque situation (organismes ou acteurs compétents, contacts ). En outre, le guide répertorie les possibilités d hébergement et de prise de repas dans les villes importantes de la région. Le carnet est distribué aux agents ainsi qu aux personnes en difficulté, afin de favoriser leur prise en charge et éviter la sédentarisation en gare ou dans l enceinte ferroviaire. En 2009, une initiative similaire a été menée par la Direction régionale de Paris St Lazare avec le guide : «L errance, Qui contacter?» répertoire de toutes les associations de la région. Les retours des utilisateurs ont été très positifs et un nouveau guide sort pour la saison hivernale 2010/2011. RéSULTATS Meilleure prise en charge des personnes en situation d errance grâce au recensement exhaustif des associations ou structures intervenant sur ce domaine. Travail des agents facilité. Amélioration de conditions d accueil des voyageurs en gare. 21

22 Région : Lorraine Lieu d initiative : Gare de Metz Lancement : 5 novembre DISPOSITIF POUR LA PRISE EN COMPTE DE L ERRANCE EN GARE Afin d améliorer la prise en compte de l errance dans les gares, la Direction régionale Lorraine a mis en place un dispositif complet permettant d impliquer les différents acteurs concernés par cette problématique et de partager les solutions. ENJEUX & CONTEXTE partenaires En 2008, les personnes en errance en gare de Metz ne font pas l objet d une prise en charge efficace. Pas de partenariat avec la ville de Metz et un défaut de clarification des missions du Point d accueil solidarité (PAS) en gare de Metz. CONTACT Marc Deshayes Coordinateur Citoyenneté Solidarité Gérard Baudelet DUO Escale Metz Interne Pôle sociétal, Etablissement Voyageurs Lorraine Est Européen (UO Escale + UO Vente + CHSCT), Agence Gares Est Européenne, Sûreté Ferroviaire, Direction des Gares (Gestion de site), PAS, Acteurs des actions sociétales, Campus Formation Nancy Externe CCAS - Ville de Metz, DDCS 22

23 DESCRIPTION Chiffres clés Le Tour de Gare Sociétal (TGS) permet au Coordinateur Citoyenneté et Solidarité de recenser et de mettre en commun toutes les informations en lien avec l errance en gare (populations concernées, lieux investis, itineraires d errance ). Ce TGS est effectué avec des partenaires internes (dirigeants de proximité, Escale, Vente, la Suge) et externes (associations spécialisées, le Conseil Communal d Action Sociale de Metz). Les informations recueillies servent de base pour rédiger le d un plan d action qui définit l ensemble des réponses pour chaque situation. Afin de faire le point sur l avancement des démarches, les personnes participant au TGS sont conviées à deux réunions annuelles, pour faire vivre le plan d action tout au long de l année. RéSULTATS Création d un réseau d acteurs permettant une réactivité en moins de 24h en cas de problèmes liés à l errance. Participation d un éducateur du PAS à la veille sociale hebdomadaire du Conseil Communal d Action Sociale. 7 TGS en personnes en errance en personnes en maraudes en

24

25 INSERTION PROFESSIONNELLE 25

26 Région : Champagne - Ardenne & Lorraine Lieu d initiative : Lignes TER Lancement : mars 2009 (C-A) sept 2010 (L) 08 CHANTIER D INSERTION POUR PRÉPARER LA CERTIFICATION DES LIGNES TER Afin de préparer la certification de leur ligne TER, les Directions régionales de Champagne-Ardenne et de Lorraine ont mis en place des chantiers d insertion. ENJEUX & CONTEXTE chiffres clés Dans le cadre de sa charte du service public, la SNCF s engage à jouer un rôle d acteur de la solidarité en participant activement à la lutte contre l exclusion. Ainsi, dans le cadre de la certification des lignes TER, les Directions régionales de Champagne - Ardenne et Lorraine ont souhaité mettre en place des chantiers d insertion. CONTACT Philippe Giraud Coordinateur Citoyenneté et Solidarité Champagne - Ardenne Marc Deshayes Coordinateur Citoyenneté Solidarité Lorraine En Champagne-Ardenne : 6 personnes en insertion participent au chantier d insertion En Lorraine : 12 personnes éloignées de l emploi participant pendant 1 an au chantier d insertion 3 personnes assurant les travaux d entretien courant 26

27 description PARTENAIRES Afin de lutter contre l exclusion tout en favorisant l amélioration de l accueil et du confort dans les gares et haltes TER de la région, la Direction régionale Champagne-Ardenne a souhaité organiser un chantier d insertion. Le chantier porte sur l entretien de onze sites SNCF dans le département de la Haute Marne et consiste en des travaux de désherbage, de débroussaillage, de peinture, de réfection d abris et de signalétique. Devant le succès de cette initiative, la Direction régionale souhaite poursuivre le déploiement de cette initiative avec la mise en place d un nouveau chantier d insertion entre Reims et Châlons-en-Champagne. Une initiative similaire a été mise en place par la Direction régionale Lorraine. Le dispositif est prévu sur une durée d un an et comprendra la remise en valeur des salles d attente dans les gares, l entretien des abords des sites ferroviaires, ainsi que les travaux de réhabilitation des infrastructures. Interne Agence Gares Est Européenne, Direction des Gares / Etablissement Voyageurs Lorraine Est Européen, DAT (CCS, RIR, Communication régionale), TER Externe Association d Information d Entraide Mosellane (AIEM), Conseil Régional de Champagne-Ardenne, Conseil Général, DDTEFP, AS, ANPE Pendant un an, l association assurera les travaux d entretien courant dont la réalisation sera confiée à trois personnes en insertion professionnelle. RéSULTATS Pour la ligne TER de la région Champagne Ardenne, les objectifs de fin de travaux sont atteints tant sur le plan quantitatif que qualitatif. La ligne a reçu la certification. Pour la ligne TER de la région Lorraine, l action est à ses débuts, et les premiers résultats seront disponibles l année prochaine. 27

28 Région : Haute et Basse Normandie Lieu d initiative : Cany-Barville Lancement : 8 juin PARTENARIAT AVEC RFF SUR UN CHANTIER D INSERTION La Direction régionale Haute et Basse Normandie a contribué à l entretien de voies ferrées abandonnées, en aidant à mettre en place un chantier d insertion. ENJEUX & CONTEXTE chiffres clés La mairie de Cany-Barville recevait de nombreuses plaintes de riverains domiciliés à proximité d une voie ferrée non circulée. La végétation envahissait ce territoire et abritait des nuisibles, notamment des vipères, à l origine de décès d animaux domestiques. Il était urgent d intervenir avant d être confrontés à un accident plus grave. RFF et la SNCF se sont associés pour mener à bien cette opération. CONTACT 3 Durée en mois du chantier 8 personnes de l association AIPPAM participent au chantier Danièle Tournadre Coordinatrice Citoyenneté Solidarité Raphaël Mousse RFF, gestion du réseau

29 description La mairie de Cany-Barville avait sollicité RFF, propriétaire des voies ferrées et maître d ouvrage du chantier, pour l entretien des voies non circulées de la commune. Pour la réalisation de ces travaux, RFF souhaitait mettre en oeuvre des chantiers d insertion, et n ayant pas d expérience dans ce domaine, a sollicité l aide de la SNCF. 1 km de voies sur la ligne Dieppe Fécamp ont été débroussaillés. Ce chantier a été piloté par Chantier école et l AIPPAM (Association d Insertion Professionnelle Par Activités Multiples). CHANTIER école remplissait le rôle du maître d oeuvre de l opération et coordonnait l ensemble des actions. Elle veillait au respect des clauses techniques, à l organisation pédagogique et aux parcours d insertion des personnes. De son côté, l association AIPPAM effectuait les travaux d entretien des espaces verts. Ces travaux, d une durée de trois mois, ont mobilisé huit personnes dirigées par un encadrant formé et chargé de transmettre son savoir-faire aux personnes intervenant sur le chantier. Très satisfai de leur collaboration, RFF et la SNCF planifient de nouvelles réunions pour lister d autres chantiers pouvant être réalisés par des chantiers d insertion et présentant un degré d urgence pour les municipalités concernées. PARTENAIRES Interne Infra, CCS, COM, DR Externe AIPPAM, Chantier école de Haute-Normandie, Mairie de Cany-Barville, RFF RéSULTATS Le travail a été réalisé avec soin, apportant grande satisfaction à la municipalité et aux riverains. Huit personnes de l association AIPPAM ont pu parfaire leur formation grâce à ce chantier. 29

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

- DOSSIER DE PRESSE -

- DOSSIER DE PRESSE - - DOSSIER DE PRESSE - Journée nationale du Travail d'intérêt Général en Saône-et-Loire 27 novembre 2013 à 9h30 Les partenaires institutionnels du Ministère de la Justice organisent 27 novembre 2013 la

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme Les engagements La qualité est devenue une priorité de l'ensemble des acteurs du tourisme ainsi que de l Etat qui s engagent dans différents processus de qualité pour améliorer l'image de la France auprès

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Aménagement urbanisme développement et prospective Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE.

L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE. L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE. CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS DES METIERS TERRITORIAUX Tourisme Espaces verts gestion des eaux Mécanique

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

Service Civique. Service civique. Esprit

Service Civique. Service civique. Esprit Service civique Esprit Contact : Nathalie Chaverot servicecivique@la-guilde.org Tel : 01 43 26 97 52 www.la-guilde.org www.service-civique.gouv.fr La loi du 10 mars 2010 a créé l engagement de Service

Plus en détail

APPEL A PROJET 2015 FONDS INTERMINISTERIEL DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE HORS VIDEOPROTECTION(FIPD)

APPEL A PROJET 2015 FONDS INTERMINISTERIEL DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE HORS VIDEOPROTECTION(FIPD) PREFET DE LA VIENNE Direction Départementale de la Cohésion Sociale APPEL A PROJET 2015 FONDS INTERMINISTERIEL DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE HORS VIDEOPROTECTION(FIPD) [Référence : stratégie nationale

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES 1 ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES Vus La Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009 La Loi n 2010-1657 du 29 décembre 2010 Le Décret n 2010-1780 du 31 décembre

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Master. 1 - Objectifs de la formation. Débouchés. Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social MASTER MASTER 2

Master. 1 - Objectifs de la formation. Débouchés. Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social MASTER MASTER 2 1 - Objectifs de la formation La formation MOSSS vise à former les cadres managers, au sein d établissements privés ou publics des secteurs sanitaires, sociaux, médico-sociaux ou d organismes d insertion

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes Date limite de renvoi des dossiers complétés : 6 novembre 2013, par mail à l adresse contact@grandprix-distributionresponsable.com Nom de l initiative:

Plus en détail

Des ressources numériques en ligne : Actions éducatives et développement personnel de l élève

Des ressources numériques en ligne : Actions éducatives et développement personnel de l élève «La citoyenneté active et participative» Des repères pour le chef d établissement novembre 2009 L espace cadre, votre service de proximité http://crdp.ac-besancon.fr/index.php?id=espace-cadres La sélection,

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr ) Découvrez les métiers de la Justice Informez-vous sur www.justice.gouv.fr PENITENTIAIRE Sommaire SOMMAIRE Magistrat............................................................. p. 4, 5 Greffier en chef......................................................

Plus en détail

un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative.

un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative. L association présente un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative. SOMMAIRE La présentation de l aventure Le schéma du projet Nos

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Commission Permanente du 9 octobre 2006

Commission Permanente du 9 octobre 2006 Commission Permanente du 9 octobre 2006 I La Région axe la formation professionnelle sur la qualité et la pérennisation des parcours professionnels ainsi que la recherche en matière de santé - Mise en

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE DOSSIER DE PRESSE SNCF CONTACTS PRESSE Clément Nourrit - 01 53 25 76 56 - clement.nourrit@sncf.fr Gaëlle Rual - 01 53 25 74 83 - gaelle.rual@sncf.fr TER 2020 : VERS

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE Actions Thématiques 2015 : développer les compétences des travailleurs handicapés, usagers des ESAT bas-normands dans la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée, à but non lucratif Cahier des

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

Veuillez recevoir, Monsieur, l expression de ma considération distinguée.

Veuillez recevoir, Monsieur, l expression de ma considération distinguée. Son Excellence Ban Ki-Moon Secrétaire Général L'Organisation des Nations Unies 1 United Nations Plaza New York, New York 10017-3515 Etats Unis Paris, le 22 mai 2012 Objet : Renouvellement d adhésion au

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant propos :

SOMMAIRE. Avant propos : Années 2013-2016 SOMMAIRE 1. Contexte Etat des lieux Le collège Henri HIRO son environnement, ses élèves, ses enseignants Son CDI Les objectifs prioritaires du collège Henri HIRO Fonds documentaire et

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE Un certain regard sur les résultats 2011 Ce guide est cofinancé par l Union Européenne Ce guide est cofinancé par l Union Européenne PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg

APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg 28 mai 2015 Bussière-Galant APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg Mairie de Bussière-Galant Le Bourg 87230 BUSSIERE-GALANT Tél. : 05 55

Plus en détail

Fondation d Auteuil Etablissements Saint-Roch

Fondation d Auteuil Etablissements Saint-Roch St-Rochok.qxp 07/11/2007 10:39 Page 1 Midi-Pyrénées Fondation d Auteuil Etablissements Saint-Roch Durfort-Lacapelette (82) St-Rochok.qxp 07/11/2007 10:39 Page 2 La Fondation d Auteuil Œuvre d Eglise, fondation

Plus en détail

Newsletter du Pôle. Les activités du dernier trimestre. Septembre 2014 N 2. Le Pôle, petit rappel page 2. Les formations du dernier trimestre page 4

Newsletter du Pôle. Les activités du dernier trimestre. Septembre 2014 N 2. Le Pôle, petit rappel page 2. Les formations du dernier trimestre page 4 Newsletter du Pôle Le Pôle, petit rappel page 2 Les formations du dernier trimestre page 4 Un accompagnement méthodologique page 6 Les activités du dernier trimestre Les activités documentaires page 7

Plus en détail

Une association qui entreprend au service de l intérêt général

Une association qui entreprend au service de l intérêt général Une association qui entreprend au service de l intérêt général Des métiers au service du lien social L UFCV, UNE ASSOCIATION QUI ENTREPREND AU SERVICE DE L INTÉRÊT GÉNÉRAL 1907 Naissance de l Union Parisienne

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Consolider le développement du Jardin

Consolider le développement du Jardin Association «Solidarité & Initiative» pour le développement du Jardin de Cocagne de la Haute Borne pour la création de la Table de Cocagne de la Haute Borne Projet 2014 Adresse : 10 rue Héloïse Europarc

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves Réussite des élèves contribuer à améliorer la réussite des

Plus en détail

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 LE RENOUVELLEMENT DU RÉSEAU : UNE PRIORITÉ DE RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE Le Plan de rénovation

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique Un peu d histoire Cette formation qui existe depuis une quinzaine d années est devenue un master

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

l économie sociale et solidaire, c est

l économie sociale et solidaire, c est l économie sociale et solidaire, c est 10 % des emplois en Rhône-Alpes et en France une grande diversité de secteurs professionnels et de métiers un champ sous-estimé de débouchés une autre façon de travailler

Plus en détail

la pauvreté 33 ses lutte contre territorial. création.cette n ne doit pas d insertion. 1. UNE Accompagner la Participation travaux sont évidemment

la pauvreté 33 ses lutte contre territorial. création.cette n ne doit pas d insertion. 1. UNE Accompagner la Participation travaux sont évidemment Accompagner la participation des allocataires Par Marion Drouault, responsable de projets à l (Version courte) Participation et RSA : «Accompagner la l participation des allocataires» S appuyant en particulier

Plus en détail

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Décembre 2010 Rapport sur la mise en œuvre

Plus en détail

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance L enfance au cœur de nos actions. La Fondation 29 Haussmann a retenu pour thème la lutte contre la rupture du lien

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011 Mai 2011 GUIDE DU BENEVOLE Le présent document précise les engagements de tout adhérent 1 à Electriciens sans frontières. Ces engagements déclinent de manière opérationnelle les valeurs et principes énoncées

Plus en détail

Formation professionnelle des personnes détenues

Formation professionnelle des personnes détenues Appel à projets 2013 Formation professionnelle des personnes détenues Fonds Social Européen Programme opérationnel «Compétitivité régionale et Emploi» 2007/2013 Axe d intervention 3.2.1 Soutenir les publics

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

La mobilité. Au service des Outre-mer

La mobilité. Au service des Outre-mer La mobilité Au service des Outre-mer L Agence de l Outre-mer pour la Mobilité (LADOM) est une agence d Etat au service des originaires et résidents des collectivités d outre-mer. LADOM a pour mission première

Plus en détail

Vendredi 26 avril 2013. ERDF accompagne l E2C78 et Bleu Oxygène pour favoriser l insertion professionnelle

Vendredi 26 avril 2013. ERDF accompagne l E2C78 et Bleu Oxygène pour favoriser l insertion professionnelle Vendredi 26 avril 2013 ERDF accompagne l E2C78 et Bleu Oxygène pour favoriser l insertion professionnelle Sommaire ERDF accompagne l insertion sociale 3 La convention partenariale qui unit la Direction

Plus en détail

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo Livret du professeur Le programme Le site Internet La visite Le concours photo OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS Découverte professionnelle 2010-2011 Découverte professionnelle 2010-2011

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

ENQUETE DOMICILIATION 2013

ENQUETE DOMICILIATION 2013 Etat des lieux de la domiciliation des personnes sans domicile stable ENQUETE DOMICILIATION 2013 ETAT DES LIEUX DE LA DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE BILAN ANNUEL 2013 DIRECTION GENERALE

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études Le diplômé peut occuper un des métiers suivants : Ingénieur d affaires avant-vente Ingénieurs d étude Consultant ingénieur informatique Ingénieur informatique études / développement

Plus en détail

LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés.

LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés. LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés. -Avril 2014- Article premier Les dispositions qui suivent constituent la charte d

Plus en détail

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011 Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Préambule : Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM), régis par les articles L. 114-1-1 et

Plus en détail

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation Appel à candidature Au printemps 2016, le département de la Sarthe et la Direction Régionale des Affaires culturelles des Pays de la Loire,

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis.

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis. DOSSIER DE PRESSE Architecte : Agence BDM Architectes (Bordeaux) Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON www.aquitanis.fr Office public de l habitat

Plus en détail

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale.

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale. Le Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration au Lycée Professionnel Camille Claudel à Caen Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat général

Plus en détail

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Ce projet nous donne l opportunité de tester des scénarios auxquels nous réfléchissons depuis l ouverture de notre portail en octobre 2008 et la mise

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges

Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges CONVENTION DE FINANCEMENT DES ETUDES AVANT-PROJET/PROJET DE LIBERATION D EMPRISES FERROVIAIRES EN GARE DE SAINT-DIE-DES-VOSGES CDF n 1400179 SPIRE n 402

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande Culture Politique : Arts plastiques et visuels : aide aux artistes professionnels ou en voie de professionnalisation pour la création et la diffusion de leurs oeuvres Type de subvention : Fonctionnement

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Une approche volontariste et ambitieuse Favoriser l intégration des personnes handicapées demandeuses

Plus en détail

Centre d excellence Numérique en territoire rural

Centre d excellence Numérique en territoire rural «S adapter au numérique est une obligation mais aussi une opportunité pour la France, tant au niveau économique que social» Philippe Lemoine, président du Forum Action Modernités et Président de la FING

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LE GROUPE WFS leader dans les services aéroportuaires. crée LA FONDATION D ENTREPRISE WFS

DOSSIER DE PRESSE. LE GROUPE WFS leader dans les services aéroportuaires. crée LA FONDATION D ENTREPRISE WFS DOSSIER DE PRESSE LE GROUPE WFS leader dans les services aéroportuaires crée LA FONDATION D ENTREPRISE WFS Pour l insertion professionnelle et l intégration Septembre 2012 S O M M A I R E 1. WFS, groupe

Plus en détail

La fonction publique en France

La fonction publique en France MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2013 La fonction en France Des métiers au service des citoyens les essentiels Dans la fonction, tous les agents

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE DU PÔLE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Année 2010

BILAN D ACTIVITE DU PÔLE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Année 2010 Formation préventive et accompagnement psychologique des agents 51 11 46 / 01 53 33 11 46 victimologie@sncf.fr BILAN D ACTIVITE DU PÔLE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Année 2010 Permanence Téléphonique Prise

Plus en détail

MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE

MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE 1 Unis-Cité vous propose de concevoir, organiser et animer des Journées d Action Solidaire pour vos salariés Fédérez vos salariés

Plus en détail

Dossier de Presse mars 2013

Dossier de Presse mars 2013 Dossier de Presse mars 2013 Mutuelle Entrain Lors du Congrès de l Union des Mutuelles de Cheminots et des Personnels du Groupe (UMCPG) en 2006 à Montpellier, les délégués ont décidé la constitution d une

Plus en détail

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Formation professionnelle des personnes détenues

Formation professionnelle des personnes détenues Appel à projets 2013 Formation professionnelle des personnes détenues Fonds Social Européen Programme opérationnel «Compétitivité régionale et Emploi» 2007/2013 Axe d intervention 3.2.1 Soutenir les publics

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

CATASTROPHE FERROVIAIRE DE BRÉTIGNY-SUR-ORGE POINT PRESSE #4 MERCREDI 24 JUILLET A 10H00

CATASTROPHE FERROVIAIRE DE BRÉTIGNY-SUR-ORGE POINT PRESSE #4 MERCREDI 24 JUILLET A 10H00 CATASTROPHE FERROVIAIRE DE BRÉTIGNY-SUR-ORGE POINT PRESSE #4 MERCREDI 24 JUILLET A 10H00 0 Table des matières 4 actions lancées depuis le 12 juillet : le soutien et l accompagnement des victimes la campagne

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail