FORUM SUR LA RÉGIE D ENTREPRISE ET LA DÉNONCIATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORUM SUR LA RÉGIE D ENTREPRISE ET LA DÉNONCIATION"

Transcription

1 PRÉSENTE FORUM SUR LA RÉGIE D ENTREPRISE ET LA DÉNONCIATION Nouveaux enjeux et responsabilités des administrateurs et dirigeants SOUS LA PRÉSIDENCE DE Les 24 et 25 novembre 2004 Hôtel Inter-Continental Montréal Les récents scandales financiers démontrent clairement l importance pour les organismes d avoir une bonne régie d entreprise. Avec la venue de la nouvelle législation visant la dénonciation (whistle blowing), les dirigeants d entreprises doivent s assurer, plus que jamais, de l intégrité irréprochable des pratiques corporatives de leurs compagnies. Insight Information Co. est donc fier d avoir réuni pour vous un groupe exceptionnel d experts qui traiteront, entre autres, des sujets suivants : La responsabilité accrue des dirigeants en matière d attestation sous la norme multilatérale Les nouvelles propositions canadiennes en matière de régie d'entreprise Le rôle du conseiller juridique et du secrétaire corporatif dans le processus d attestation Comment assurer une attestation complète et précise? Le rôle du comité de vérification pour assurer la qualité de l information financière La dénonciation (whistle blowing) : démarches juridiques pratiques en vue d évaluer une allégation La responsabilité pénale et la prévention de la fraude sur les marchés financiers : analyse des projets de loi C-13 et C-45 AVEC LA PARTICIPATION DE et bien d autres Inscrivez-vous dès maintenant! Par téléphone : Par télécopieur : ou par Internet :

2 Chers collègues, QUI DEVRAIENT Y ASSISTER Dirigeants d entreprises Administrateurs Contrôleurs Vérificateurs Trésoriers Avocats pratiquant dans les domaines suivants : affaires, corporatif et valeurs mobilières Conseillers juridiques d entreprises Avec l'entrée en vigueur des nouveaux règlements qui visent à renforcer la confiance des investisseurs et à maintenir la réputation de nos marchés des capitaux, le Canada semble suivre la voie américaine. L'approche préconisée vise à réglementer de façon rigide et sévère le fonctionnement des intervenants des marchés financiers. La régie d'entreprise est passée d'une expression nébuleuse et d'une simple divulgation observée parfois de façon superficielle à des mesures réglementaires détaillées et concrètes qui auront une incidence financière sur presque toutes les sociétés ouvertes. Les nouvelles mesures, actuelles et proposées, auront-elles l'effet désiré - c'est-à-dire faire en sorte que les sociétés soient mieux gouvernées qu'auparavant? La panoplie de nouvelles règles va-t-elle plutôt distraire et surcharger la direction de processus et de procédures? La dénonciation (whistle blowing) constitue un rouage essentiel d un système efficace de régie d entreprise. Le dénonciateur revêt un aspect double : redoutable par l information qu il détient, mais aussi vulnérable aux représailles. Ainsi, des mesures pour le protéger s avèrent nécessaires. Le Code Criminel a édicté des nouvelles dispositions à cet égard, mais leur efficacité reste à démontrer. De nombreux défis guettent la mise en place du nouveau système de dénonciation, telle la gestion d obligations de l avocat sous ce système et celles découlant du secret professionnel. Bref, comment construit-on un système qui aménage les besoins d une efficacité juridique et de la réalité économique? Afin de mieux comprendre les domaines de la régie d'entreprise et de la dénonciation, leur interrelation et leur effet sur les multiples intervenants des marchés des capitaux, Insight Information a réuni une impressionnante brochette d'experts provenant de divers horizons afin d'analyser de façon approfondie des sujets d'actualité visés par ces domaines en pleine évolution, notamment la responsabilité accrue des dirigeants et du comité de vérification, le travail menant à la délivrance des attestations, l'effet de la loi Sarbanes-Oxley au Canada ainsi que le montage et la gestion de systèmes de dénonciation. Cette conférence permettra aux professionnels œuvrant dans le domaine des marchés des capitaux d'en apprendre davantage sur la régie d'entreprise et la dénonciation et de faire du réseautage avec les intervenants du domaine. Au plaisir de vous y rencontrer. Salutations cordiales, Les personnes assistant à la conférence recevront les textes des présentations, documents qui constitueront une source de référence utile. POSSIBILITÉ DE COMMANDITE Si vous êtes intéressé à exposer les produits de votre entreprise à un public hautement ciblé ou pour obtenir de plus amples renseignements, nous vous invitons à communiquer avec Daniel Moskowitz par téléphone au , poste 110, ou par courriel : Les frais engagés pour participer à cette conférence, tels que le coût d inscription, le salaire de l employé, les frais de déplacement et d hébergement, sont des dépenses de formation admissibles en vertu de la Loi favorisant le développement de la formation de la main-d œuvre, L.R.Q., c. D-7.1.

3 MERCREDI 24 NOVEMBRE h15 8h45 8h50 9h00 Inscription et déjeuner Mot d ouverture d Insight Information Co. Allocution d ouverture du président Blake, Cassel & Graydon s.r.l. Les effets de Sarbanes-Oxley sur la régie d entreprise au Canada M e Ward Sellers Osler, Hoskin & Harcourt s.r.l. Les principes généraux derrières Sarbanes-Oxley La composition du conseil d'administration : l'indépendance des administrateurs Les comités du conseil : comité de vérification et comité de rémunération Le mandat du conseil Les nouvelles propositions canadiennes en matière de régie d'entreprise 10h00 Pause-café 10h15 La responsabilité des dirigeants sous la norme multilatérale : une responsabilité accrue en matière d attestation La situation avant les attestations et les carences du status quo ante La teneur des attestations et l approche qui sous-tend la règle relative aux attestations Ce qu on entend par «présentation fidèle» de l information financière La responsabilité du chef de la direction et du chef des finances à l égard des fausses attestations 11h15 Le rôle du comité de vérification pour assurer la qualité de l information financière : analyse de la norme multilatéral M e André J. Roy Stikeman Elliott S.E.N.C.R.L., s.r.l. L'expert financier au sein du comité de vérification. A-t-il oui ou non plus de responsabilité? L'indépendance vs les qualifications des membres Nouvelles mesures proposées en vertu de la Loi canadienne sur les sociétés par actions : un bref aperçu La prochaine étape : mesures de contrôle interne chez les émetteurs 12h00 Dîner 13h15 La rémunération des dirigeants et des administrateurs et les manquements au code d éthique en matière de régie d entreprise PANEL DE DISCUSSION Modérateur : Stephen A. Jarislowsky Président du conseil Jarislowsky Fraser Ltd. L. Jacques Ménard (à confirmer) Président du conseil, BMO Nesbitt Burns Président, BMO Financial Group La rémunération des dirigeants et des administrateurs : en quoi consiste une rémunération raisonnable? Quelle est l efficacité des mesures employées en matière de régie d entreprise? La régie d entreprise basée sur un code d éthique Comment favoriser un comportement conforme à un code d éthique au sein de son entreprise? Les plus grands défis à relever en matière de régie d entreprise aujourd hui 14h00 La vérification diligente en matière de régie d entreprise : comment assurer une attestation complète et précise? John Cochrane, CA Raymond Chabot Grant Thornton Survol des exigences canadiennes et américaines, notamment de l article 404 de la Sarbanes-Oxley Act of 2002 Démarche préconisée plan de projet typique Inscrivez-vous dès maintenant! Par téléphone :

4 Éléments de planification à considérer organisation, ressources, outils, échéancier, unités d exploitation, processus à évaluer, documentation Exemple processus, poste financier, risques et contrôles Préparation finale révisions, lacunes et déficiences significatives, mesures correctrices et vérification 14h45 Pause-rafraîchissements 15h00 La divulgation des pratiques en matière de régie d entreprise : commentaires sur les nouvelles tendances Commentaires sur le projet de norme , le projet d instruction et l alternative proposée dans l avant-projet de règlement Sylvie Anctil-Bavas, CA (à confirmer) Spécialiste - expertise comptable Service de la réglementation Autorité des marchés financiers Les propositions portant sur la communication d'informations sur les pratiques et politiques en matière de régie d'entreprise Les «pratiques exemplaires» : rôle des autorités en valeurs mobilières en regard de leur détermination Les commentaires reçus dans le cadre des consultations publiques Vers une approche uniforme dans tout le Canada Propositions de modification de la Loi canadienne sur les sociétés par actions en matière de régie d'entreprise Gilles Gauthier Directeur Direction des politiques du droit corporatif et de l'insolvabilité Industrie Canada Régie et confiance des investisseurs Rôle du droit corporatif en matière de régie d entreprise Contenu des propositions - aperçu de leur portée et impact potentiel Liens avec les règles en matière de valeurs mobilières Prochaines étapes 16h15 Le rôle du conseiller juridique et du secrétaire corporatif dans le processus d attestation M e Martine Turcotte Chef principal du service juridique BCE Inc. L importance de sensibiliser tous les niveaux de l entreprise aux enjeux de l attestation Le rôle de l'avocat d'entreprise comme «portier» de la structure de régie d entreprise, mécanisme de protection contre la fraude (le contrôle interne) L importance des règles fondamentales de la communication de l information financière et de la comptabilité L importance de l'étroite collaboration avec les partenaires financiers et les vérificateurs La confidentialité des documents créés par l'avocat d'entreprise 17h00 Ajournement JEUDI 25 NOVEMBRE h15 8h50 9h00 Déjeuner Allocution d ouverture du président Whistle blowing: The role of senior management (CEO and CFO) (présentation en anglais) Gary E. Moulton Partner, Dispute Consulting and Forensic Services Deloitte & Touche LLP This session will explore the roles of senior management, especially the CEO and CFO, in setting up and monitoring a whistle blowing function. Topics to be covered include: The importance of the CEO and CFO to set the "tone at the top" around ethical corporate behavior Establishing an environment to embolden whistleblowers to step forward Involvement of senior management in assessing and investigating whistle blower complaints Difficulties presented when senior management is implicated by whistle blower complaints Par télécopieur : ou par Internet :

5 10h00 Pause-café 10h15 Que faire en cas de dénonciation : démarches juridiques pratiques en vue d'évaluer une allégation et de respecter les exigences et obligations en matière d'information et de déclaration (présentation en anglais) M e Sheila A. Murray e Établissement d'un processus de révision indépendante Rôle des conseillers Quand faire intervenir les autorités de réglementation? Faire face aux conséquences si les allégations sont vraies 11h15 La responsabilité pénale et la prévention de la fraude sur le marchés financiers : analyse des projets de loi C-13 et C-45 M e Marc Cigana Avocat Lavery, de Billy, S.E.N.C.R.L. Cette préstation traitera de la responsabilité accrue des cadres supérieurs et des mesures visant à contrer la fraude dans les marchés financiers sous la nouvelle législation proposée. Les projets de loi C-13 et C-45 seront analysés dans le contexte de la dénonciation. 12h15 Dîner 13h30 Les litiges civils potentiels reliés à la dénonciation M e Catherine Pilon Avocate Fraser Milner Casgrain s.r.l. Recours civils du dénonciateur qui a subi des représailles en raison d'une dénonciation Recours civils des actionnaires contre la compagnie, les administrateurs ou les autres dirigeants en raison d'une dénonciation Recours civils de la compagnie et des actionnaires en raison d'une dénonciation abusive ou injustifiée Relations entre les procédures pénales et les procédures civiles Bref aperçu de la jurisprudence 14h30 Pause-rafraîchissements 14h45 Le devoir de dénonciation et le devoir de secret professionnel de l avocat : comment gérer cette tension? ANALYSE PRATIQUE M e Bruno Caron Avocat Heenan Blaikie s.r.l. Les fondements du secret professionnel de l'avocat en droit québécois - Charte des droits et libertés de la personne (article 9) - Loi sur le Barreau -Règlement sur la tenu des dossiers et du bureau des avocats - Code de déontologie des avocats Le devoir de dénonciation de l'avocat - Code de déontologie des avocats (art ) Effets sur la pratique - Avocat en pratique privée - Avocat en contentieux 15h45 A practical approach to managing risk in whistle blowing systems : useful pointers, DOs/DON Ts and valuable lessons to retain for your organization (présentation en anglais) Mike Savage Partner North American Investigative & Dispute Services Ernst & Young Useful pointers, DOs/DON'Ts and lessons learned Interacting with the whistleblower Investigating the allegations 16h45 Clôture de la conférence CONFÉRENCES À VENIR Régimes de retraite Les 16 et 17 septembre 2004 Hôtel Inter-Continental Montréal Immigration des gens d affaires et mobilité internationale Les 18 et 19 octobre 2004 Hôtel Inter-Continental Montréal Le lobbyisme au Québec et au Canada Le 25 octobre 2004 Gouverneur Hôtel Place Dupuis Montréal

6 OUI! Je désire inscrire la (les) personne(s) suivante(s) : PRÉ SENTE VOTRE CODE DE PRIORITÉ : M. M me M e Nom : Poste : 729PDF FORUM SUR LA RÉGIE D ENTREPRISE ET LA DÉNONCIATION Nouveaux enjeux et responsabilités des administrateurs et dirigeants Les 24 et 25 novembre 2004 Hôtel Inter-Continental Montréal Compagnie : Adresse : Ville : Province : Code postal : Téléphone : ( ) Télécopieur : ( ) Courriel : Type d entreprise : N bre d employés : Vous pourriez recevoir par la poste, téléphone, télécopieur ou courriel des renseignements portant sur des produits ou services offerts par Insight Information Co. ou des tierces parties avec qui nous sommes en partenariat. Si vous ne voulez pas recevoir de tels renseignements provenant d Insight Information Co. ou ces tierces parties, veuillez nous informer par courriel à ou par téléphone au x173 et nous ferons les démarches nécessaires pour répondre à votre demande. Nous procédons à des campagnes d envois postaux. Il se pourrait donc que vous receviez une autre copie de ce document auquel cas, profitez-en pour passer le mot à un collègue intéressé! Attention service du courrier : si non livrable au destinataire, veuillez transférer au : Responsable du service juridique ou dirigeants d entreprises Code de la conférence : MGC Téléphone : Télécopieur : I Poste : u Insight Information Co., 214 King Street West, Bureau 300, Toronto (Ontario) M5H 3S6 4. Courriel :! 5. Internet : U RÉSERVATION DES CHAMBRES D HÔTEL Si vous désirez réserver une chambre pour la nuit, veuillez communiquer avec l Hôtel Inter-Continental à Montréal en téléphonant au (514) ou par télécopieur au (514) L hôtel est situé au 360, rue St-Antoine Ouest, Montréal (Québec). ANNULATION Vous serez remboursé si vous nous faites parvenir votre annulation par écrit avant le 3 novembre Nous déduirons toutefois une somme de 200 $ pour les frais administratifs +14,00 $ (TPS de 7%) et 16,05 $ (TVQ de 7.5%) pour un montant total de 230,05 $. Si vous n avez pas réglé les frais d inscriptions et que vous désirez annuler, vous serez responsable des frais d annulation de 200 $ + 14,00 $ + 16,05 $ pour un montant total de 230,05 $. Veuillez noter que si vous vous inscrivez pour la conférence et que vous ne pouvez y assister, vous serez responsable du montant total des frais d inscription, à moins que vous n annuliez avant la période mentionnée ci-dessus. Si vous vous inscrivez après le 3 novembre 2004, votre inscription sera considérée comme finale. Bien qu il n y ait pas de remboursement après cette date, la substitution de personne est possible en tout temps. Nouveauté chez! Après la conférence, obtenez accès sur le web aux présentations des conférenciers grâce à Valeur ajoutée à votre inscription : pour seulement 100 $ de plus, ayez accès à la version électronique des présentations en plus d assister à la conférence. Pour plus d information, contactez notre service à la clientèle. FORMULAIRE D INSCRIPTION FRAIS D INSCRIPTION : (Incluant les présentations de la conférence, les dîners, les pauses-café et la documentation) Veuillez cocher votre choix : Offre spéciale : 1395,00 $ + TPS (97,65 $) + TVQ (111,95 $) = 1604,60 $ (inscrivez-vous et payez avant le 24 Septembre 2004) Conférence : 1495,00 $ + TPS (104,65 $) + TVQ (119,97 $) = 1719,62 $ 100,00 $ + TPS (7,00 $) = 107,00 $ Inscrivez-vous à la conférence et ayez accès à la version électronique des présentations Paiement inclus Paiement à venir (TPS # R ) (TVQ # ). Porter à mon compte VISA AMEX MC Numéro de carte : Date d expiration : Nom sur la carte : Signature : Date : NOTE : Le paiement total est requis avant la date de la conférence. Les chèques doivent être faits à l ordre de Insight Information Co. OFFRE SPÉCIALE : Admission gratuite à la conférence! Toute compagnie qui inscrit trois personnes en même temps aura droit à une quatrième inscription gratuite. Pour bénéficier de cette offre, le paiement doit être fait en un seul versement. INSIGHT se réserve le droit de modifier la date, l endroit ou le contenu de ses programmes sans préavis et n assume aucune responsabilité pour ces modifications éventuelles Insight Information Co.

DROIT DES AFFAIRES ET GESTION D ENTREPRISE Risques et Responsabilités Actionnaires Administrateurs Dirigeants

DROIT DES AFFAIRES ET GESTION D ENTREPRISE Risques et Responsabilités Actionnaires Administrateurs Dirigeants PRÉSENTE DROIT DES AFFAIRES ET GESTION D ENTREPRISE Risques et Responsabilités Actionnaires Administrateurs Dirigeants SOUS LA COPRÉSIDENCE DE McCarthy Tétrault, s.e.n.c.r.l, s.r.l. principal Fasken Martineau

Plus en détail

INSOLVABILITÉ ET RESTRUCTURATION COMMERCIALE

INSOLVABILITÉ ET RESTRUCTURATION COMMERCIALE PRÉSENTE Troisième édition INSOLVABILITÉ ET RESTRUCTURATION COMMERCIALE Guide complet des récents développements et les stratégies pratiques SOUS LA PRÉSIDENCE DE Blake, Cassels & Graydon s.r.l. COMMANDITÉ

Plus en détail

PARTENARIATS PUBLIC-PRIVÉ AU QUÉBEC

PARTENARIATS PUBLIC-PRIVÉ AU QUÉBEC PRÉSENTE Deuxième édition PARTENARIATS PUBLIC-PRIVÉ AU QUÉBEC Enjeux légaux Montages financiers Aspects fiscaux et pratiques SOUS LA COPRÉSIDENCE DE Vice-Président, Service consultatifs transactionnels,

Plus en détail

SÉCURITÉ INFORMATIQUE Règles pratiques et solutions à appliquer en entreprise

SÉCURITÉ INFORMATIQUE Règles pratiques et solutions à appliquer en entreprise PRÉSENTE SÉCURITÉ INFORMATIQUE Règles pratiques et solutions à appliquer en entreprise SOUS LA COPRÉSIDENCE DE Normand Doyle Premier vice-président DMR Conseil, une société de Fujitsu Me Daniel Paul Les

Plus en détail

LA GESTION DE PROJETS JURIDIQUES

LA GESTION DE PROJETS JURIDIQUES 20 mars 2012 Hôtel Hyatt Regency, Montréal LA GESTION DE PROJETS JURIDIQUES Assurez une meilleure prévision et un meilleur contrôle de vos coûts, de vos ressources et de vos échéanciers Un rendez-vous

Plus en détail

Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA

Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 www.cpaquebec.ca Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA N.B. Il est inutile de présenter une demande

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

CONFORMITÉ RÉGLEMENTAIRE

CONFORMITÉ RÉGLEMENTAIRE Les 28 et 29 novembre 2012 Hôtel InterContinental Montréal Clients et contacts de Norton Rose : Économisez 200$* CONFORMITÉ RÉGLEMENTAIRE pour les services financiers Gérez les coûts et les sanctions en

Plus en détail

Le seul colloque spécialisé pour le commerce de détail!

Le seul colloque spécialisé pour le commerce de détail! Présenté par Mercredi 22 septembre 2010 Holiday Inn Montréal Centre-ville Le seul colloque spécialisé pour le commerce de détail! À l heure où la reprise économique s amorce, tous les gestionnaires du

Plus en détail

Nous sommes là pour vous aider.

Nous sommes là pour vous aider. Processus de résolution des plaintes de BMO Groupe financier Nous sommes là pour vous aider. Chaque fois que vous aurez besoin de nous parler, nous tendrons l oreille et nous vous écouterons. Vous avez

Plus en détail

GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE INITIALE DE PERMIS D ASSUREUR À CHARTE AUTRE QUE QUÉBÉCOISE

GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE INITIALE DE PERMIS D ASSUREUR À CHARTE AUTRE QUE QUÉBÉCOISE GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE INITIALE DE PERMIS D ASSUREUR À CHARTE AUTRE QUE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

Avis de modification des ACVM concernant la reconnaissance de La Neo Bourse Aequitas Inc.

Avis de modification des ACVM concernant la reconnaissance de La Neo Bourse Aequitas Inc. Avis de modification des ACVM concernant la reconnaissance de La Neo Bourse Aequitas Inc. Le 3 septembre 2015 Introduction Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (les «ACVM» ou «nous») mettent

Plus en détail

Lieu de la formation Cours : Coût participant : Débutant le : Se terminant le : Langue:

Lieu de la formation Cours : Coût participant : Débutant le : Se terminant le : Langue: 9999, Boul. Cavendish, Bureau 350 Saint-Laurent (Québec) H4M 2X5 Canada Tél. : (514) 748-8050 Fax : (514) 748-8521 Formulaire d inscription Formation AUTOMATION STUDIO Veuillez, SVP nous faire parvenir

Plus en détail

1 ER SOMMET Gestionnaires des acquisitions pour les marchés publics

1 ER SOMMET Gestionnaires des acquisitions pour les marchés publics 19 avril 2012 Centre des Congrès de Québec 2 POUR 1 1 ER SOMMET Gestionnaires des acquisitions pour les marchés publics pour les membres du CCMP* Augmentez votre agilité! Répondez plus rapidement aux besoins

Plus en détail

(Les textes sont reproduits ci-après). Commentaires

(Les textes sont reproduits ci-après). Commentaires Corporation canadienne de compensation de produits dérivés (la «CDCC») Modifications aux règles Rendre obligatoire l ouverture d un compte bancaire en dollars américains L'Autorité des marchés financiers

Plus en détail

Conformité douanière : un enjeu de taille Activité de formation continue présentée par Stikeman Elliott

Conformité douanière : un enjeu de taille Activité de formation continue présentée par Stikeman Elliott Conformité douanière : un enjeu de taille Activité de formation continue présentée par Stikeman Elliott 18 OCTOBRE 2012 STIKEMAN ELLIOTT S.E.N.C.R.L., s.r.l. Conformité douanière : un enjeu de taille Activité

Plus en détail

310$ avant le 24 février*

310$ avant le 24 février* 19 avril 2012 Centre des Congrès de Québec Rabais 1 er Sommet Gestionnaires des acquisitions pour les marchés publics allant jusqu à 310$ avant le 24 février* Augmentez votre agilité! Répondez plus rapidement

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL

OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL Renseignements et documents exigés Novembre 2008 Ouvrir un compte personnel TABLE DES MATIÈRES I. À PROPOS DE L OCRCVM 1 II. OUVERTURE D UN COMPTE 1 III. DEMANDE D OUVERTURE

Plus en détail

Ouvrir un compte personnel

Ouvrir un compte personnel www.iiroc.ca 1 877 442-4322 Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières Ouvrir un compte personnel Ce que votre société de courtage doit apprendre sur vous et pourquoi Investment

Plus en détail

LA GESTION DE PROJETS JURIDIQUES

LA GESTION DE PROJETS JURIDIQUES 20 mars 2012 Hôtel Hyatt Regency, Montréal 150$ de RABAIS LA GESTION DE PROJETS JURIDIQUES avant le 17 février 2012 Assurez une meilleure prévision et un meilleur contrôle de vos coûts, de vos ressources

Plus en détail

VÉRIFICATION DILIGENTE CORPORATIVE

VÉRIFICATION DILIGENTE CORPORATIVE Cours sur la VÉRIFICATION DILIGENTE CORPORATIVE Un guide explicite et pratique qui vous fournira les éléments juridiques et d affaires indispensables pour assurer le succès de vos transactions commerciales

Plus en détail

Modifications Importantes des Renseignements Destinés aux Titulaires de compte

Modifications Importantes des Renseignements Destinés aux Titulaires de compte Modifications Importantes des Renseignements Destinés aux Titulaires de compte En vigueur le 1 er janvier 2014 TABLE DES MATIÈRES Avis de modification des Conventions de comptes et de services et Convention

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE CONSTITUTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Secrétariat Corporate Service corporatif August 7, 2014 V1.0 7 août 2014 V9.0 Pour usage interne Table des matières

Plus en détail

DEMANDE DE DÉLIVRANCE DE PERMIS ET D INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES DE L ORDRE PROFESSIONNEL DES CRIMINOLOGUES DU QUÉBEC 2015-2016

DEMANDE DE DÉLIVRANCE DE PERMIS ET D INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES DE L ORDRE PROFESSIONNEL DES CRIMINOLOGUES DU QUÉBEC 2015-2016 DEMANDE DE DÉLIVRANCE DE PERMIS ET D INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES DE L ORDRE PROFESSIONNEL DES CRIMINOLOGUES DU QUÉBEC 2015-2016 Le Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme public Juin 2015 1 INTRODUCTION... 4 À QUI S ADRESSE

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE D AUTORISATION AU MINISTRE DES FINANCES CONCERNANT L ATTRIBUTION OU LE TRANSFERT D ACTIONS AVEC DROIT DE VOTE PAR UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars

Plus en détail

COMPÉTENCES NUMÉRIQUES PLAN DE VISIBILITÉ RENDEZ-VOUS CLÉ 34E COLLOQUE AQUOPS 22, 23 & 24 MARS 2016 QUÉBEC ...

COMPÉTENCES NUMÉRIQUES PLAN DE VISIBILITÉ RENDEZ-VOUS CLÉ 34E COLLOQUE AQUOPS 22, 23 & 24 MARS 2016 QUÉBEC ... Association Québécoise des Utilisateurs de l'ordinateur au Primaire-Secondaire 34E COLLOQUE.QC.CA PLAN DE VISIBILITÉ... COMPÉTENCES NUMÉRIQUES RENDEZ-VOUS CLÉ 22, 23 & 24 MARS 2016 H I LT O N E T D E LTA

Plus en détail

Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Demande d ouverture d un compte d épargne libre d impôt (CELI) - janvier 2015

Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Demande d ouverture d un compte d épargne libre d impôt (CELI) - janvier 2015 Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Demande d ouverture d un compte d épargne libre d impôt (CELI) - janvier 2015 La Série SunWise Essentiel 2 est un contrat de rente individuelle à capital variable

Plus en détail

L'Institut d Arbitrage et de Médiation du Canada, en collaboration avec

L'Institut d Arbitrage et de Médiation du Canada, en collaboration avec L'Institut d Arbitrage et de Médiation du Canada, en collaboration avec l Association canadienne des conseillers et conseillères juridiques d entreprises est fier d offrir des forfaits de commandite dans

Plus en détail

Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec

Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec Ordre professionnel des criminologues du Québec 1100, Boul. Crémazie Est Bureau 610 Montréal (Québec)

Plus en détail

Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions.

Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions. Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA de cette semaine. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions. INSTITUT DES ADMINISTRATEURS DE SOCIÉTÉS Section

Plus en détail

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... I APERÇU... 1 DÉFINITIONS... 1 ADMISSIBILITÉ... 2 ADHÉSION... 2 RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES... 3 ACTIONS... 4 FRAIS...

Plus en détail

LE SYSTÈME DE SANTÉ AU QUÉBEC Accès aux soins et aux services : système universel ou à deux vitesses?

LE SYSTÈME DE SANTÉ AU QUÉBEC Accès aux soins et aux services : système universel ou à deux vitesses? PRÉSENTE Forum sur LE SYSTÈME DE SANTÉ AU QUÉBEC Accès aux soins et aux services : système universel ou à deux vitesses? COPRÉSIDENTS M e Raymond Barakett Monette Barakett Lévesque Bourque Pedneault Centre

Plus en détail

Services aux entreprises. Code de conduite et règlement des insatisfactions. C est votre satisfaction qui compte!

Services aux entreprises. Code de conduite et règlement des insatisfactions. C est votre satisfaction qui compte! Services aux entreprises Code de conduite et règlement des insatisfactions C est votre satisfaction qui compte! 02 03 Vers l harmonisation des relations avec les entreprises Dans le but de développer et

Plus en détail

(Les textes ont été publiés dans la section 7.3.1 du Bulletin de l Autorité des marchés financiers du 2015-08-20, Vol.12, n 33).

(Les textes ont été publiés dans la section 7.3.1 du Bulletin de l Autorité des marchés financiers du 2015-08-20, Vol.12, n 33). Corporation canadienne de compensation de produits dérivés (la «CDCC») Modifications apportées au manuel des opérations Heure du traitement de l appel de marge intra-journalier de l après-midi L'Autorité

Plus en détail

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence :

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence : STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE AVOCAT - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE Articles 26, 27, 28 et 29 du Règlement sur la formation professionnelle des avocats Ce formulaire

Plus en détail

Fonds de capital-risque étranger ou de capital-investissement important Formulaire de demande pour investisseur admissible

Fonds de capital-risque étranger ou de capital-investissement important Formulaire de demande pour investisseur admissible 393, avenue University, bureau 1701, 17 e étage, Toronto (Ontario) M5G 1E6 Fonds ontarien de développement des technologies émergentes Fonds de capital-risque étranger ou de capital-investissement important

Plus en détail

VEUILLEZ LIRE AVANT DE PRÉSENTER LA DEMANDE

VEUILLEZ LIRE AVANT DE PRÉSENTER LA DEMANDE 393, avenue University, bureau 1701, 17 e étage, Toronto (Ontario) M5G 1E6 Fonds ontarien de développement des technologies émergentes Investisseur dans une entreprise multinationale spécialisée dans le

Plus en détail

Programme de principes essentiels de gouvernance à but non lucratif (Programme OBNL)

Programme de principes essentiels de gouvernance à but non lucratif (Programme OBNL) Programme de principes essentiels de gouvernance à but non lucratif (Programme OBNL) Formulaire de demande d admission PROGRAMME DE PRINCIPES ESSENTIELS DE GOUVERNANCE À BUT NON LUCRATIF (PROGRAMME OBNL)

Plus en détail

Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions.

Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions. Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA de cette semaine. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions. Nouvelle Montréal, le 14 septembre 2004 Toujours

Plus en détail

Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec

Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec Ordre professionnel des criminologues du Québec 1100, boul. Crémazie Est Bureau 610 Montréal, Qc

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Régie des rentes du Québec 2006. En cas

Régie des rentes du Québec 2006. En cas Régie des rentes du Québec 2006 En cas Profitez de nos services en ligne Le relevé de participation au Régime de rentes du Québec ; SimulRetraite, un outil de simulation des revenus à la retraite ; La

Plus en détail

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers GUIDE DE PRÉSENTATION PORTANT SUR LA CONFORMITÉ D UNE CESSION D ENTREPRISE PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC Mars 2008 Autorité des marchés financiers Ce document a été produit par la Surintendance

Plus en détail

RÉGLEMENTATION DES MEMBRES. avis

RÉGLEMENTATION DES MEMBRES. avis RÉGLEMENTATION DES MEMBRES INVESTMENT DEALERS ASSOCIATION OF CANADA avis ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS EN VALEURS MOBILIÈRES Personne-ressource : L. Piergeti : (416) 865-3026 lpiergeti@ida.ca RM

Plus en détail

top Dans cette édition : Responsabilité des administrateurs : qu'en pense la Cour suprême du Canada? ENGLISH Juin / Juillet 2005 - Vol.

top Dans cette édition : Responsabilité des administrateurs : qu'en pense la Cour suprême du Canada? ENGLISH Juin / Juillet 2005 - Vol. top ENGLISH Juin / Juillet 2005 - Vol. 19 n 3 Dans cette édition : Responsabilité des administrateurs : qu en pense la Cour suprême du Canada? Réunion annuelle de Corporations Canada Délais des services

Plus en détail

Guide explicatif. Demande d adhésion à la police d assurance cautionnement collective de la CMMTQ

Guide explicatif. Demande d adhésion à la police d assurance cautionnement collective de la CMMTQ autionnement Guide explicatif Demande d adhésion à la police d assurance cautionnement collective de la CMMTQ Ce guide est conçu pour vous aider à remplir adéquatement le formulaire de demande d adhésion

Plus en détail

Guide de dépôt Bourse de Toronto, T3 2010

Guide de dépôt Bourse de Toronto, T3 2010 Guide de dépôt Bourse de Toronto, T3 2010 Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à revenu fixe

Plus en détail

AVIS D ACQUISITION FORCÉE

AVIS D ACQUISITION FORCÉE Le présent document est important et exige votre attention immédiate. Si vous avez des doutes sur la façon d y donner suite, vous devriez consulter votre courtier en valeurs mobilières, votre avocat ou

Plus en détail

Exposants et Commanditaires

Exposants et Commanditaires Exposants et Commanditaires Hôtel Omni Mont-Royal, 1050 Rue Sherbrooke Ouest, Montréal, QC H3A 2R6, (514)-284-1110 Introduction Le a été fondé 2009. Il compte désormais 10 clubs dans l Est du Canada,

Plus en détail

Services de dépôt et de compensation CDS inc. (la «CDS») Modifications importantes aux Règles de la CDS Institutions financières

Services de dépôt et de compensation CDS inc. (la «CDS») Modifications importantes aux Règles de la CDS Institutions financières Services de dépôt et de compensation CDS inc. (la «CDS») Modifications importantes aux Règles de la CDS Institutions financières L'Autorité des marchés financiers publie le projet, déposé par la CDS, de

Plus en détail

Inscription à l examen d agrément général 2015

Inscription à l examen d agrément général 2015 Inscription à l examen d agrément général 2015 Félicitations! Vous avez pris la décision de participer à l examen d agrément général qui se tiendra le samedi 17 octobre 2015 à l Université Laval, à Québec.

Plus en détail

Principes essentiels de gouvernance à l intention des administrateurs d organismes sans but lucratif (Programme OSBL)

Principes essentiels de gouvernance à l intention des administrateurs d organismes sans but lucratif (Programme OSBL) Principes essentiels de gouvernance à l intention des administrateurs d organismes sans but lucratif (Programme OSBL) FORMULAIRE DE DEMANDE D ADMISSION PRINCIPES ESSENTIELS DE GOUVERNANCE À L INTENTION

Plus en détail

GESTION INTÉGRÉE DES RISQUES

GESTION INTÉGRÉE DES RISQUES CONFÉRENCE SUR LA Faites parvenir cette brochure aux : Directeurs gestion des risques, Responsables des assurances, VP finances, Trésoriers, Directeurs analyse des marchés financiers, VP développement

Plus en détail

Règlement des plaintes. Pour une relation d affaires harmonieuse

Règlement des plaintes. Pour une relation d affaires harmonieuse Règlement des plaintes Pour une relation d affaires harmonieuse Vous avez toute notre attention La Banque Nationale et ses filiales 1 accordent beaucoup d importance à votre satisfaction. C est pourquoi

Plus en détail

L avocat externe et l avocat en entreprise: réussir ensemble

L avocat externe et l avocat en entreprise: réussir ensemble PRÉSENTÉ À «NOM DU CLIENT», DATE PRÉSENTÉ AUX MEMBRES DU BARREAU DE MONTRÉAL, 17 MARS 2015 L avocat et l avocat en entreprise: réussir ensemble M e Jean-Yves Simard SURVOL Introduction Le choix de recourir

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR. Régime de Réinvestissement des Distributions

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR. Régime de Réinvestissement des Distributions FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Régime de Réinvestissement des Distributions Le régime de réinvestissement des distributions de Cominar (le «Régime») permet aux porteurs de parts de Cominar d utiliser

Plus en détail

Ce que vous devez savoir sur la vente liée avec coercition

Ce que vous devez savoir sur la vente liée avec coercition Ce que vous devez savoir sur la vente liée avec coercition Pourquoi publions-nous cette brochure? En vertu de la Loi sur les banques, les banques sont tenues d aviser leurs clients, en langage clair et

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉNONCIATION RESSOURCES GÉOMÉGA INC. (la «société»)

POLITIQUE DE DÉNONCIATION RESSOURCES GÉOMÉGA INC. (la «société») POLITIQUE DE DÉNONCIATION RESSOURCES GÉOMÉGA INC. (la «société») Approuvé par le conseil d administration le 24 octobre 2013 Page 1 1. GÉNÉRALITÉS La société est soucieuse de maintenir les normes de conduite

Plus en détail

CONVENTION SUR LA TRANSMISSION ÉLECTRONIQUE DE RAPPORTS MENSUELS EN LIGNE

CONVENTION SUR LA TRANSMISSION ÉLECTRONIQUE DE RAPPORTS MENSUELS EN LIGNE CONVENTION SUR LA TRANSMISSION ÉLECTRONIQUE DE RAPPORTS MENSUELS EN LIGNE ENTRE : Le Comité paritaire de l industrie des services automobiles de la région de Montréal, personne morale de droit public constituée

Plus en détail

FORMULAIRE D INSCRIPTION

FORMULAIRE D INSCRIPTION FORMULAIRE D INSCRIPTION Merci de compléter et retourner ce formulaire à la Fédération des chambres de commerce du Québec au 514 844-0226. Vous serez ensuite contacté par le service à la clientèle de weblocal.ca

Plus en détail

IN$OLVABILITÉ RESTRUCTURATION FAILLITE

IN$OLVABILITÉ RESTRUCTURATION FAILLITE LES 16 ET 17 OCTOBRE 2008 HÔTEL OMNI MONT-ROYAL MONTRÉAL 8 ième CONFÉRENCE AVANCÉE IN$OLVABILITÉ RESTRUCTURATION FAILLITE STRATÉGIES ET CONSEILS D EXPERTS EN RÉPONSE AUX DÉFIS GRANDISSANTS DES ADMINISTRATEURS,

Plus en détail

INDEX ANALYTIQUE. Note explicative

INDEX ANALYTIQUE. Note explicative INDEX ANALYTIQUE Note explicative La référence renvoie au numéro du paragraphe (ou à la page dans le cas des annexes ; p. ex. : INT-2, 2019, CON-4, ANN 5 : 275). Précédée de la lettre «L», la référence

Plus en détail

Directeur des services juridiques et greffier

Directeur des services juridiques et greffier DESCRIPTION DE POSTE Ville de Westmount 4333, rue Sherbrooke Ouest Westmount (Québec) H3Z 1E2 www.westmount.org Titre du poste : Lieu du poste : Supérieur immédiat : Subordonnés : Directeur des services

Plus en détail

Vérification de l identité dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d argent CI. Août 2015

Vérification de l identité dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d argent CI. Août 2015 Vérification de l identité dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d argent CI Août 2015 géré par CI Investments Inc. émis par la Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Formulaire de vérification

Plus en détail

Nouvelles règles canadiennes sur la commercialisation des placements au moyen d un prospectus

Nouvelles règles canadiennes sur la commercialisation des placements au moyen d un prospectus Nouvelles règles canadiennes sur la commercialisation des placements au moyen d un prospectus Le 30 mai 2013, les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) ont publié la version définitive des

Plus en détail

Modalités - Promotion 2014-2015 de BMO Ligne d'action destinée aux jeunes investisseurs

Modalités - Promotion 2014-2015 de BMO Ligne d'action destinée aux jeunes investisseurs Veuillez lire les modalités ci-dessous et prendre connaissance de ce qui suit : Modalités - Promotion 2014-2015 de BMO Ligne d'action destinée aux jeunes investisseurs Limite d'une (1) offre et d'une (1)

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION AU BARREAU DU QUÉBEC

DEMANDE D ADMISSION AU BARREAU DU QUÉBEC DEMANDE D ADMISSION AU BARREAU DU QUÉBEC À titre de (veuillez cocher une case) : Conseiller juridique canadien Conseiller juridique étranger Conseiller juridique d entreprise Détenteur d un permis restrictif

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités assurer

Plus en détail

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.8. Offres publiques. .. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.8. Offres publiques. .. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515 6.8 Offres publiques.. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515 6.8 OFFRES PUBLIQUES 6.8.1 Avis Aucune information. 6.8.2 Dispenses Compagnie de chemins de fer nationaux du Canada Vu la demande présentée par

Plus en détail

Le Privilège du secret professionnel des conseillers juridiques en entreprise

Le Privilège du secret professionnel des conseillers juridiques en entreprise Le Privilège du secret professionnel des conseillers juridiques en entreprise MODÉRATEUR : Eric Simard Fasken Martineau PANÉLISTES : Martin Sheehan Fasken Martineau Anne Granger Fasken Martineau 3e Symposium

Plus en détail

F O I R E A U X Q U E S T I O N S

F O I R E A U X Q U E S T I O N S FOIRE AUX QUESTIONS La présente FAQ a été rédigée en fonction des activités et du modèle opérationnel actuels de Marchés privés TSX. Les réponses peuvent être modifiées sans préavis. NOVEMBRE 2014 2 COMMUNIQUEZ

Plus en détail

POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier REPRISE DE PERTES DE VALEUR. Contexte

POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier REPRISE DE PERTES DE VALEUR. Contexte POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier REPRISE DE PERTES DE VALEUR JUILLET 2015 Contexte En vertu des IFRS, à la fin de chaque période de présentation de l information financière,

Plus en détail

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES Le 12 septembre 2005 TABLE DES MATIÈRES LA SOCIÉTÉ...1 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES...2 1.1 Prix...4 1.2 Avantages pour les participants

Plus en détail

JOURNÉE D INFORMATION RCGT SUR LES IFRS ET LA FISCALITÉ POUR LES SOCIÉTÉS D EXPLORATION MINIÈRE

JOURNÉE D INFORMATION RCGT SUR LES IFRS ET LA FISCALITÉ POUR LES SOCIÉTÉS D EXPLORATION MINIÈRE JOURNÉE D INFORMATION SUR LES IFRS ET LA FISCALITÉ POUR LES SOCIÉTÉS D EXPLORATION MINIÈRE Le mercredi 10 octobre 2012 Salons Marquette et Hochelaga 4 & 5 Hôtel Le Reine Elizabeth 900, boulevard René-Lévesque

Plus en détail

ASSURANCE-SOLDE MASTERCARD MD* DE BMO MD ET ASSURANCE-SOLDE MASTERCARD DE BASE DE BMO

ASSURANCE-SOLDE MASTERCARD MD* DE BMO MD ET ASSURANCE-SOLDE MASTERCARD DE BASE DE BMO ASSURANCE-SOLDE MASTERCARD MD* DE BMO MD ET ASSURANCE-SOLDE MASTERCARD DE BASE DE BMO Assurance vie, maladie et emploi du titulaire de carte (assurance collective) Guide de distribution Police d assurance

Plus en détail

Instructions pour le dépôt d une demande en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière

Instructions pour le dépôt d une demande en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière Tribunaux de l environnement et de l'amenegment du territoire Ontario Commission de révision de l'évaluation foncière 655 rue Bay, suite 1500 Toronto ON M5G 1E5 Téléphone: (416) 212-6349 Sans Frais: 1-866-448-2248

Plus en détail

Demande d admission. Programmes intensifs de langues

Demande d admission. Programmes intensifs de langues Demande d admission Programmes intensifs de langues Pour présenter une demande d admission aux programmes intensifs d anglais ou de français, veuillez remplir et soumettre le présent formulaire accompagné

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Régime de rentes du Québec Pour en savoir plus sur les prestations d invalidité du Régime de rentes du Québec. Ce document n a pas force de loi. En cas de conflit d interprétation,

Plus en détail

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS DU QUÉBEC

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS DU QUÉBEC ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS DU QUÉBEC ET L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS DE LA FRANCE ARRANGEMENT EN VUE

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Assurer

Plus en détail

Le 8 mai 2015. Bonjour,

Le 8 mai 2015. Bonjour, Le 8 mai 2015 Bonjour, En janvier, La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers (Manuvie) a annoncé la conclusion de l acquisition des activités canadiennes de la Standard Life. Je souhaite vous informer

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES

DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES Révision sept 2015 Loi de l impôt sur le revenu Page 1 de 8 DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES REMARQUE : SI LA PRÉSENTE DEMANDE EST APPROUVÉE, L AUTORISATION

Plus en détail

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Section A : Renseignements personnels et commerciaux Numéro de référence : AVIS SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE La

Plus en détail

Le rôle des Premières Nations dans l avenir énergétique du Canada

Le rôle des Premières Nations dans l avenir énergétique du Canada Le Chef national Perry Bellegarde vous invite au Forum des Premières Nations sur l énergie : Définir les priorités Le rôle des Premières Nations dans l avenir énergétique du Canada 10 et 11 février 2016

Plus en détail

LETTRE D ENVOI POUR LES PORTEURS D ACTIONS DE HOMBURG INVEST INC.

LETTRE D ENVOI POUR LES PORTEURS D ACTIONS DE HOMBURG INVEST INC. LETTRE D ENVOI POUR LES PORTEURS D ACTIONS DE HOMBURG INVEST INC. Veuillez lire attentivement les instructions ci-dessous avant de remplir la présente lettre d envoi. DESTINATAIRE : HOMBURG INVEST INC.

Plus en détail

Prêts investissement et prêts REER Processus de demande sur EASE. Réservé aux conseillers à titre d information

Prêts investissement et prêts REER Processus de demande sur EASE. Réservé aux conseillers à titre d information Prêts investissement et prêts REER Processus de demande sur EASE Réservé aux conseillers à titre d information Processus de demande sur EASE À B2B Banque, nous savons à quel point il est important de fournir

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

Le 2 mars 2015. «Paul Duffy» Paul Duffy Président du comité d examen indépendant

Le 2 mars 2015. «Paul Duffy» Paul Duffy Président du comité d examen indépendant Le 2 mars 2015 Madame, Monsieur, Au nom des membres du comité d examen indépendant (le «CEI») du Groupe de Fonds Barometer (les «Fonds»), j ai le plaisir de vous présenter le rapport annuel du CEI à l

Plus en détail

Guide de la demande d autorisation pour administrer un régime volontaire d épargneretraite

Guide de la demande d autorisation pour administrer un régime volontaire d épargneretraite Guide de la demande d autorisation pour administrer un régime volontaire d épargneretraite Mars 2015 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 À QUI S ADRESSE CE GUIDE?... 3 AVANT DE DÉBUTER... 4 SERVICE DE

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION

PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION 4, place du Commerce, bureau 420, Île des Sœurs (Verdun), Québec H3E 1J4 Téléphone : (514) 767 4040 ou 1 (800) 640 4050 Courriel : info@iqpf.org

Plus en détail

PROJETS D ENCADREMENT RÉGLEMENTAIRE DU FINANCEMENT PARTICIPATIF EN CAPITAL. Patrick Théorêt Directeur du financement des sociétés 30 mars 2015

PROJETS D ENCADREMENT RÉGLEMENTAIRE DU FINANCEMENT PARTICIPATIF EN CAPITAL. Patrick Théorêt Directeur du financement des sociétés 30 mars 2015 PROJETS D ENCADREMENT RÉGLEMENTAIRE DU FINANCEMENT PARTICIPATIF EN CAPITAL Patrick Théorêt Directeur du financement des sociétés 30 mars 2015 CONTEXTE Définition du financement participatif en capital

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION IDENTIFICATION RÉSERVÉ À L ADMINISTRATION. Pour connaître la date limite pour les demandes d admission et les dates

DEMANDE D ADMISSION IDENTIFICATION RÉSERVÉ À L ADMINISTRATION. Pour connaître la date limite pour les demandes d admission et les dates DEMANDE D ADMISSION Joindre ici Format obligatoire de 2 X 1½ Pour connaître la date limite pour les demandes d admission et les dates www.ecoledestenographie.ca numéro de l étudiant No de TPS : 831479274

Plus en détail

AVIS AUX MEMBRES N o 2015 096 Le 14 août 2015

AVIS AUX MEMBRES N o 2015 096 Le 14 août 2015 AVIS AUX MEMBRES N o 2015 096 Le 14 août 2015 SOLLICITATION DE COMMENTAIRES MODIFICATIONS APPORTÉS AU MANUEL DES OPÉRATIONS DE LA CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS AFIN DE MODIFIER

Plus en détail

LE NOUVEAU RÔLE DE COACH DU SUPERVISEUR EN USINE

LE NOUVEAU RÔLE DE COACH DU SUPERVISEUR EN USINE 300$ DE Rabais jusqu au 10 mai 2012 LE NOUVEAU RÔLE DE COACH DU SUPERVISEUR EN USINE 14 juin 2012 Hôtel Delta Centre-ville, Montréal Guidez votre équipe vers l autonomie et la productivité 5 bonnes raisons

Plus en détail

Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions.

Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions. Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA de cette semaine. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions. Nouvelle Montréal, le 3 février 2004 Gala de

Plus en détail

CORPORATION MINIÈRE OSISKO. Goldcorp Inc.

CORPORATION MINIÈRE OSISKO. Goldcorp Inc. LE PRÉSENT DOCUMENT N EST PAS UNE LETTRE D ENVOI. LE PRÉSENT AVIS DE LIVRAISON GARANTIE DOIT ÊTRE UTILISÉ POUR L ACCEPTATION DE L OFFRE DE GOLDCORP INC. VISANT L ACHAT DE LA TOTALITÉ DES ACTIONS ORDINAIRES

Plus en détail

Colloque francophone des services des finances VERS UNE GESTION EFFICACE DES RESSOURCES

Colloque francophone des services des finances VERS UNE GESTION EFFICACE DES RESSOURCES PROGRAMME Colloque francophone des services des finances VERS UNE GESTION EFFICACE DES RESSOURCES JEUDI 30 ET VENDREDI 31 OCTOBRE 2014 Hôtel Château Laurier Québec 1220, Place George-V Ouest Québec (Québec)

Plus en détail