SYNTHÈSE DE LA RENCONTRE «Un chantier nommé désir»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYNTHÈSE DE LA RENCONTRE «Un chantier nommé désir»"

Transcription

1 SYNTHÈSE DE LA RENCONTRE «Un chantier nommé désir» Mercredi 17 décembre 2014 Chapiteau de la Compagnie Cheptel Aléïkoum Parc des Chantiers - Nantes Crédit photo : Adeline Moreau

2 Sommaire Édito 3 Présentation des intervenants 4 Construire autrement : la preuve par l exemple 5 Le Point Haut à Saint-Pierre-des-Corps 5 Darwin et la caserne Niel à Bordeaux 5 La Condition Publique à Roubaix 6 Le projet «pmf» à Aubervilliers 6 Facilitation graphique des échanges 7 Remettre l humain au coeur de la construction 10 Valoriser le travail réalisé 10 Expliciter le projet global 10 Faire dialoguer les parties prenantes 11 Favoriser l appropriation par les futurs usagers 11 Informer sur la ville qui se transforme 11 Associer les usagers au projet 12 Offrir un cadre d action aux initiatives 12 Une volonté forte du maître d ouvrage 13 Financer des projets d intérêt collectif 13 Des cahiers des charges engagés 14 Prise de responsabilité et sécurité 15 De la baraque de chantier à la conciergerie de quartier 16 Un lieu convivial et chaleureux 16 Une mutualisation des services 16 Une préfiguration de la vie de quartier 17 Le chantier, support artistique et vecteur culturel 18 Raconter le chantier 18 Mettre en lumière les potentiels 18 Comprendre les usages actuels et futurs 19 La question de la temporalité 20 Réflexion et action en amont 20 Durée de la construction 20 Gain de temps grâce à un chantier mieux organisé 21 Conclusion 22

3 Édito Projection du futur éco-quartier de la Prairie au Duc Crédit photo : Artefacto Depuis plus de deux ans, îlink association porte la maîtrise d usage du programme immobilier îlink qui verra le jour en 2017, dans le quartier de la Prairie au Duc, sur l île de Nantes. Considérant les futurs usagers comme les experts de leur quotidien, elle les associe dans un processus de co-conception en amont du projet pour élaborer une offre d espaces et de services partagés. Ce travail collectif s inscrit également durant le temps du chantier, jusqu à la livraison des bâtiments et l installation des premiers habitants. Concrétisation du projet, la construction est un acte à la fois politique, culturel et social : on construit avec et pour quelqu un. Souvent considéré comme une zone de nuisances, source de bruit, de poussière et de danger, le chantier est cloisonné, caché, interdit au public. Il s agit pourtant d une fenêtre sur la construction d un nouveau cadre de vie, d un nouveau quartier en devenir! Le chantier offre de nombreux potentiels, des ressources à valoriser, des usages à inventer. «Le chantier nommé désir» est celui de tous les possibles, replaçant l humain au coeur de la fabrique de la ville. Dès le lancement des travaux, l association proposera un programme de révélation de chantier du quartier îlink. Pendant près de deux ans, de nombreux événements seront organisés pour animer ce lieu : débats, conférences, événements festifs, déjeuners, visites... Ce sera l occasion d anticiper et d expérimenter la vie du futur quartier. Si l idée est novatrice, quelques pionniers ont déjà tenté l aventure : au Lieu Unique à Nantes, à la Condition Publique à Roubaix, au Point Haut à Saint- Pierre-des-Corps, à la Caserne Niel à Bordeaux ou encore avec la démarche HQAC appliquée au projet «pmf» à Aubervilliers. Par leurs actions, ces architectes, artistes, entrepreneurs et maîtres d oeuvre ont démontré que l urbanité se construit dès le chantier. Chloé Bodart, Tibo Labat, Sylvain Lepainteur et Alain Tenoux ont ainsi raconté leurs expériences, partagé leurs approches de la construction, évoqué leurs souvenirs de chantiers ouverts et échangé avec le public. Nous les remercions d avoir participé à cette rencontre, nourrissant notre projet concernant le chantier et la préfiguration de la conciergerie de quartier. Anaïs Pellé îlink association 3

4 Présentation des intervenants Chloé Bodart Tibo Labat Sylvain Lepainteur Alain Tenoux Olivier Caro Architecte DPLG, Chloé Bodart a commencé à travailler dès 1999 aux côtés de Patrick Bouchain. Elle est associée de l agence Construire depuis 2008, pionnière du réaménagement de lieux industriels en espaces culturels, axant son activité sur les arts du spectacle, la mobilité et l éphémère. Elle est aujourd hui à la tête du chantier ouvert du Point Haut à Saint-Pierre-des-Corps et architecte du projet de réhabilitation de la caserne Niel à Bordeaux. Architecte et membre fondateur du collectif Fertile à Nantes, Tibo Labat travaille actuellement à Aubervilliers aux côtés de Stefan Shankland, artiste plasticien à l initiative de la démarche «HQAC», Haute Qualité Artistique et Culturelle. Tibo Labat met en oeuvre ces interventions artistiques dans le processus de transformation de la ville, en développant des moyens de réappropriation de l espace public en lien avec les usages des habitants. Co-fondateur du Darwin éco-système et directeur de la Conciergerie Solidaire, Sylvain Lepainteur est un entrepreneur social investi dans des projets novateurs en faveur du développement durable. Depuis novembre 2012, dans le cadre du développement des activités de la Conciergerie Solidaire, il s engage dans un projet d innovation sociale et expérimente une conciergerie de quartier inédite au sein de l éco-quartier GINKO à Bordeaux. Directeur de l agence SOGEA Atlantique, filiale de Vinci Construction, Alain Tenoux a notamment participé, en tant que conducteur de chantier, au projet de réhabilitation de la «Condition Publique» à Roubaix de 2003 à Ce programme de réhabilitation conduit par l architecte Patrick Bouchain a transformé l édifice en manufacture culturelle, en lieu de vie, de travail et de diffusion artistique. Spécialiste des problématiques culturelles et d enseignement supérieur, Olivier Caro a travaillé pendant cinq ans au sein de l équipe de maîtrise d ouvrage du projet urbain de l île de Nantes. Il a notamment piloté la reconversion de l ancien site industriel ALSTOM dans un processus de transformation progressif et partagé entre acteurs de la ville. Expert de la dynamique territoriale nantaise, il a joué le rôle de meneur de jeu lors de cette rencontre. 4

5 Construire autrement : la preuve par l exemple Le Point Haut à Saint-Pierre-des-Corps (37) Le Point Haut est un lieu de création urbaine de l agglomération tourangelle, occupé depuis 2001 par la Compagnie Off, dédiée aux arts de rue, et le polau (pôle des arts urbains), qui accompagne des projets urbains et artistiques. En 2013, la réhabilitation des bâtiments a donné lieu à un chantier ouvert qui durera jusqu à l inauguration en avril En lien avec la maîtrise d ouvrage (la communauté d agglomération de Tours) et la maîtrise d œuvre (l agence Construire), la maîtrise d usage (les utilisateurs du lieu) ont conçu et mis en œuvre une programmation culturelle et scientifique originale sur les thèmes du chantier. Des conférences, ateliers, débats et rencontres festives ont ainsi animé ce lieu en transformation, créant des liens entre toutes ses parties prenantes : ouvriers, architectes, élus, riverains, futurs utilisateurs Plus d informations : Darwin et la caserne Niel à Bordeaux (33) Darwin est un éco-système collaboratif qui s est installé en 2012 dans les anciens magasins généraux du quartier Bastide, rive droite de Bordeaux. Fédérant de nombreux acteurs qui partagent les mêmes valeurs sociales et environnementales, Darwin se fonde sur le principe de la mutualisation du lieu de vie, de travail et des usages. Offrant de nombreux espaces espace de coworking, pépinière d entreprises, bistrot, ressourcerie, skatepark, ferme urbaine, Darwin cherche également à répondre aux besoins de ses usagers par le biais d une Conciergerie solidaire. Celle-ci agit dans une logique d insertion économique et professionnelle, en proposant des services aux entreprises de Darwin et aux habitants des alentours, en tant que conciergerie de quartier. L éco-système a récemment remporté l appel d offre de la Communauté urbaine de Bordeaux portant sur la réhabilitation de la caserne Niel, juste à côté des locaux de Darwin. À l avenir, la conciergerie pourra intervenir dès la phase de chantier, en proposant des services aux entreprises de construction : nettoyage des tenues, dépôt central de clés, plateaux repas... Plus d informations : Chantier ouvert au public - Le Point Haut Crédit photo : Aurélien Dupuis / La Nouvelle République 5

6 Le jardin de chantier du projet «pmf» à Aubervilliers Crédit photo : Démarche HQAC* Aubervilliers La Condition Publique à Roubaix (59) La Condition Publique à Roubaix a été construite en 1901 ; elle servait au conditionnement de la laine jusqu à sa fermeture dans les années Ce bâtiment a alors été utilisé comme lieu de stockage pour les entreprises de transports jusqu en Classé aux bâtiments historiques, il a finalement été racheté par Lille Métropole Communauté Urbaine pour sa réhabilitation en équipement culturel. Le chantier de réhabilitation a commencé en 2003, avec Patrick Bouchain comme architecte. Sa première préoccupation concernait la baraque de chantier, qu il souhaitait chaleureuse et confortable. Construite à partir de matériaux de récupération, son animation et sa gestion ont été assurées par une association créée pour l occasion. Le chantier est alors devenu un lieu de rencontres et d échanges pour les riverains, les futurs utilisateurs et les compagnons. Plus d informations : Le projet «pmf» à Aubervilliers (93) La ville d Aubervilliers a lancé une mission artistique de recherche-action dans le cadre des nombreux chantiers qui bouleversent la ville avec l arrivée prochaine du métro. Stefan Shankland et son équipe cherchent à y développer la démarche HQAC Haute Qualité Artistique et Culturelle, notamment sur le passage Moutier Ferragus (pmf). Les chantiers de démolition et de construction alentours offrent de nombreuses ressources : matériaux de construction, plantes endémiques, palettes en bois Ces éléments ont été récupérés pour aménager un petit jardin à l intérieur du passage, à côté du marché qui a été délocalisé. Un espace public éphémère a été créé, laissant chacun imaginer de nouveaux usages. Plus d informations : auberpmf.tumblr.com/start 6

7 Facilitation graphique des échanges Facilitatrice graphique, Julie Boiveau a réalisé une fresque au fur et à mesure de la rencontre et des prises de parole des différents intervenants. Facilitant la compréhension des enjeux et des notions-clés pour les participants, cette méthode de traduction visuelle accompagne le processus de communication. 7

8 8

9 Pour retrouver les réalisations de Julie Boiveau : julieboiveau.wordpress.com 9

10 Remettre l humain au coeur de la construction Valoriser le travail réalisé L ouverture d un chantier sur l extérieur donne l opportunité de montrer le travail effectué par l ensemble des acteurs et des corps de métiers : conducteur d engins, maçon, charpentier, électricien, peintre La construction est un secteur d activité manuel, technique, physique, dont le produit reste visible des années après, comme composante de la ville. Les bâtisseurs sont fiers de montrer ce qu ils ont produit avec leurs mains. Il s agit de faire rayonner le chantier, de mettre en valeur les savoir-faire des ouvriers, plutôt que les cacher derrière des palissades. Les visites ouvertes à tous, et notamment aux scolaires, leur permettent d observer les compagnons à l œuvre, de comprendre leur métier. Des ateliers pédagogiques et ludiques sont organisés pour expliquer les techniques de construction : c est l occasion d une transmission intellectuelle sur les thèmes du chantier. Le chantier est un acte social : on construit avec quelqu un, avec les ouvriers, les intérimaires, les entreprises d insertion. Les habitants peuvent également prendre en main les finitions de leur logement, pour mieux s approprier leur lieu d habitation. Expliciter le projet global Un beau chantier participe à un beau projet global. En ce sens, une belle maquette détaillée permet de bien faire comprendre le projet à l ensemble des parties prenantes, y compris les futurs utilisateurs, dès la phase d études. Il s agit de rassembler, de discuter, d offrir : c est pourquoi l architecte Patrick Bouchain parle de démarche «HQH», Haute Qualité Humaine. Il est par ailleurs nécessaire de transmettre le projet dans sa globalité aux ouvriers, dès le début des travaux et à l arrivée de chaque nouvelle entreprise. Ainsi, on leur donne la possibilité de comprendre le projet d ensemble sur lequel ils travaillent, de connaître ses enjeux et ses difficultés. Au-delà de la relation de confiance qui s instaure, une meilleure compréhension des travaux à réaliser permet aux ouvriers de se sentir davantage impliqués. «Grâce à la maquette, on donne à chacun la possibilité de s approprier le projet» Chloé Bodart 10

11 Chloé Bodart Faire dialoguer les parties prenantes «Le chantier est un événement urbain qui doit être ouvert à tous» Chloé Bodart Il faut mettre en relation des mondes techniques et artistiques qui ne parlent pas forcément le même langage. Ce rôle d intermédiaire est celui de l association, de l architecte ou de l artiste qui met en œuvre la révélation du chantier. Les visites de chantier, les conférences, les ateliers, les événements festifs et culturels sont autant de moments où peuvent se rencontrer les acteurs du chantier, les élus, les futurs usagers, les riverains, les curieux. La médiation se joue à toutes les échelles : entre les entreprises de construction sur le chantier, entre les différents services (culture, urbanisme, technique, social) d une collectivité publique, entre les associations du quartier. Le chantier devient un lieu d échange, de dialogue, où le médiateur préfigure le rôle du concierge de quartier, qui met les habitants en relation et qui règle les petits conflits. Ce médiateur assure le rôle d interface entre les différents acteurs d un projet urbain ou immobilier. Favoriser l appropriation par les futurs usagers Informer sur la ville qui se transforme Souvent, la réalisation d une opération en renouvellement urbain ou en extension ne donne lieu qu à peu d informations sur l objet réalisé ou sur les procédés de construction utilisés. Seuls la publication du permis de construire et l affichage de quelques photos du promoteur sur la palissade peuvent donner une petite idée de ce que deviendra le quartier. S ils restent parfois indifférents, les riverains s interrogent souvent sur l impact du chantier et des futurs bâtiments sur leur lieu de vie. Au moment du chantier, les questionnements s exacerbent sur la destination des bâtiments, le nombre de futurs occupants, les entreprises de construction, la durée du chantier La médiation permet alors d ouvrir le dialogue avec les acteurs du chantier et de répondre aux interrogations, notamment par le biais d une maquette, de panneaux d informations détaillés, de conférences et de débats. L ouverture du chantier doit donner des outils de compréhension et d apprivoisement du changement. 11

12 Expérimentation des potagers partagés (mai 2014) Crédit photo : îlink association Associer les usagers au projet La maîtrise d usage, en intervenant en amont d un projet, permet d associer les futurs usagers aux côtés de la maîtrise d œuvre et de la maîtrise d ouvrage. Considérés comme acteurs de leur environnement quotidien, les usagers ne sont pas mis face au fait accompli, au projet fini. Ce principe se prolonge à travers le temps du chantier, quand le projet devient concret. «L habitant est l expert des lieux» Tibo Labat Grâce à la présence sur site d acteurs intermédiaires, le lien est créé avec les habitants, pour comprendre les besoins et les usages de chacun, mais aussi l histoire du quartier qui alimente le projet et oriente le déroulement des travaux. Les acteurs du chantier mais aussi les riverains et les futurs utilisateurs des lieux sont sollicités pour l animation du chantier. Ils peuvent exprimer leurs envies et leurs idées, participer aux événements, porter des projets collectifs qui initieront la vie du futur quartier qu ils commencent à s approprier. Offrir un cadre d action aux initiatives Pour que les projets d initiative citoyenne voient le jour, il est souvent utile de proposer un cadre d action, une structure première sur laquelle viendront s agréger, se mélanger et émerger les idées de chacun. Par exemple, la démarche «HQAC» - Haute Qualité Artistique et Culturelle développée par Stefan Shankland est conçue comme un cadre à l intérieur duquel les idées émergent et se développent. Autour de cette matrice de base, les gens discutent, les savoir-faire interagissent, chaque idée prend de la valeur au contact des autres. L objectif est de donner les outils techniques et relationnels pour qu une initiative se concrétise. Si le cadre est posé, le contenu ne doit pas être défini d avance : les porteurs de projets conservent alors leur liberté d action. «Les projets ne se décrètent pas, il faut mobiliser des groupes d habitants autour» Sylvain Lepainteur 12

13 Une volonté forte du maître d ouvrage L acte de construire est l acte politique le plus visible, impulsé par la décision, la commande de la maîtrise d ouvrage. Les bâtiments sont des résultats concrets, des éléments tangibles découlant de choix publics et privés. C est un acte ouvert à tous, où l on peut choisir de détourner les nuisances, de révéler le chantier et ses potentiels sociaux, économiques, culturels, techniques, humains. Il est nécessaire que la maîtrise d ouvrage fasse preuve d une grande volonté, aux côtés de l association et de l architecte qui agissent en tant qu interface avec les riverains et les futurs usagers. L ensemble des acteurs doit d ailleurs être impliqué et convaincu du projet : maître d ouvrage, maître d oeuvre et maîtrise d usage. Financer des projets d intérêt collectif L ouverture d un chantier au public suppose l engagement de moyens financiers indispensables. La conception préalable et la mise en œuvre d un tel projet nécessitent des ressources humaines en termes de médiation socio-technique, de logistique, de communication et de programmation artistique. La construction d un lieu de vie et de réunion, même à partir de matériaux de récupération, implique un coût à intégrer dans le bilan d opération. Les expériences de chantier ouvert ont jusqu alors concerné des opérations publiques, en général pour des équipements culturels (Point Haut, Lieu Unique, Condition Publique). Concernant la construction, l extension ou la réhabilitation d un bâtiment public, le «1% artistique» fixé par décret et calculé sur le coût prévisionnel des travaux offre une possibilité de financement du dispositif culturel. Comment financer un chantier ouvert sur un projet privé? On pourrait imaginer l instauration d un «1% vie de quartier», applicable aux opérateurs privés, finançant l animation du chantier et la préfiguration de la vie de quartier jusqu à la livraison des bâtiments. La collectivité peut également prendre part au financement d un projet privé d intérêt collectif, participant à la vie de son territoire. Par ailleurs, une conciergerie de quartier pourrait être mise en place dès le lancement du chantier pour assurer ce rôle d intermédiaire et d animation. En tant que bien commun du quartier, au même titre qu un jardin partagé ou une chaufferie, ses frais de fonctionnement seraient gérés avec l AFUL (association foncière urbaine libre) fédérant les propriétaires du quartier. 13

14 Olivier Caro «Aujourd hui, l aménageur va trouver des relais chez le privé pour porter des sujets d intérêt collectif» Olivier Caro On observe aujourd hui un renversement de la commande : le privé prend de plus en plus de place sur les commandes alternatives (telles que les chantiers ouverts), car le public a des moins en moins de moyens. De la même façon, le privé se fonde sur une logique de rentabilité : il s agit de concevoir de nouveaux systèmes, de nouvelles méthodes pour ouvrir le chantier sans grever les bilans d opérations. Des cahiers des charges engagés 14 L ambition et la volonté de la maîtrise d ouvrage se retrouvent à travers des consultations sophistiquées, traduisant une démarche de projet transversale. Ainsi, pour mettre en œuvre un chantier ouvert et animé, les dossiers d appels d offre et de consultations précisent la spécificité de l opération. Le dessein architectural est lié à la démarche culturelle et scientifique, l un ne va pas sans l autre : le maître d ouvrage doit adhérer au projet global. De la même façon, les entreprises de construction qui répondent aux appels d offre sur de telles opérations doivent inclure une note d intention au regard de leur participation à un chantier culturel, qui fait partie du cahier des charges. Ils indiquent alors leur motivation et la façon dont ils participeront à cette démarche atypique. Pour ces entreprises, ce qui peut apparaître de prime abord comme une contrainte s est révélé être un bénéfice, notamment au niveau des relations entre ces différentes structures, qui s échangent plus facilement des conseils, ce qui limite les malfaçons. Les avantages se retrouvent également en termes de communication externe et de RSE (responsabilité sociétale des entreprises). L expérience humaine vécue est unique : des ouvriers ont même pleuré quand ils ont dû quitter le chantier du Point Haut une fois leurs travaux terminés. «Le Point Haut : c est un chantier comme jamais on n en a fait» Chloé Bodart

15 Alain Tenoux Prise de responsabilité et sécurité L ouverture d un chantier implique la prise de responsabilité de la maîtrise d ouvrage, mais aussi de la maîtrise d œuvre. En fonction des animations prévues, des ordres de services d arrêt de chantier peuvent être pris le temps qu un événement ait lieu sur le site, comme un concert ou une performance artistique qui donne à voir le chantier sous un autre jour. L enjeu majeur réside dans la sécurité du lieu, à la fois pour ceux qui y travaillent et ceux qui le visitent. Dès lors, les accès au chantier sont possibles mais doivent être maîtrisés. Ces contraintes de sécurité obligent à créer des zones tampons et à baliser les itinéraires piétons, pour éviter tout risque d accident lors des visites et des événements. Ceux qui entrent sur le chantier doivent par ailleurs être «briefés» sur les consignes de sécurité et porter un casque. L ouverture du chantier intervient à des horaires précis : chacun sait que le chantier doit rester «propre», sans matériau qui traîne par terre. Ce nettoyage régulier bénéficie aux visiteurs mais aussi aux ouvriers, car les risques d accident sont diminués. «On met tout en oeuvre pour éviter l accident sur le chantier» Alain Tenoux 15

16 De la baraque de chantier à la conciergerie de quartier Un lieu convivial et chaleureux Sur tous les chantiers, la présence de baraques de chantier est obligatoire pour accueillir les vestiaires, les sanitaires et un lieu de restauration, souvent accompagnés de salles de réunion. Plutôt que des préfabriqués froids et impersonnels, ces lieux peuvent être des espaces de détente et de convivialité, offrant une respiration dans les journées de travail des ouvriers. Lieu de rencontres, de partage des repas, de réunions, d accueil d événements culturels, la baraque centralise la vie du chantier pendant de longs mois. Les architectes et les associations animent l espace et jouent le rôle d intermédiaire entre riverains, futurs utilisateurs et acteurs du projet. Les usages se multiplient : à Calais, un mariage y a même été célébré! À Roubaix, l animation du chantier a donné lieu à un concert de Manu Chao. Le rayonnement de ce lieu dépasse le périmètre du chantier et se diffuse dans la vie de la cité. «La cité de chantier est une interface entre le chantier et la ville» Alain Tenoux L animation de la cité de chantier renforce son ancrage dans le quartier, il devient alors impossible de la démolir : autant prévoir une baraque de chantier confortable, conçue pour être définitive dès sa construction. Cette baraque de chantier alternative intègre les mêmes services qu une conciergerie de quartier, en termes de lien social, d animation culturelle et de services rendus. Une mutualisation des services On peut alors imaginer que la conciergerie de quartier s implante dès la phase de chantier, pour perdurer une fois que les habitants s installent dans les nouveaux bâtiments. Ses services peuvent évoluer au fil du temps, s adressant d abord aux entreprises de construction : nettoyage des tenues, offre de restauration et bar, dépôt central de clés, etc. Avec l arrivée des premiers habitants, des services s ajoutent : dépôt de pain, cordonnerie, relais-poste, offre de mobilité alternative ou encore pressing. 16

17 L objectif est de mutualiser les services à l échelle d un quartier entre différentes typologies d usagers, pour réduire les coûts et les prix pratiqués. Pour équilibrer le modèle économique de cette conciergerie, l offre destinée aux entreprises et professionnels (achat groupé de consommables, gestion de salles de réunion partagées, entretien des lieux, etc.) peut faire l objet de marges. Par ailleurs, le panel des services proposés évolue et s adapte en fonction des commerces qui s installent au fur et à mesure dans le quartier : si une boulangerie s implante, le dépôt de pain prendra logiquement fin. L idée est d accueillir au mieux les premiers habitants quand une partie du quartier reste encore en chantier, sans qu ils aient à prendre leur voiture pour la moindre course. Le développement durable se traduit ici par une recherche du lien social et de l économie de proximité. Une préfiguration de la vie de quartier Petit à petit, des services «alternatifs» voient le jour : annuaire local, borne de collecte, service d échange local, ressourcerie, médiation de voisinage, «repair café» On passe de la boutique de services au service d intérêt général. La baraque de chantier devenue conciergerie prépare la vie et l animation du quartier. L objectif est de créer des liens, de soutenir et de catalyser les initiatives des habitants en mettant en place un lieu centralisateur, une plateforme pour le quartier. À partir de là, des associations d habitants peuvent se créer, comme les «Ginko-bilobiens» à Bordeaux. La conciergerie fait le lien entre toutes les parties prenantes du quartier : le bailleur social, les habitants, le syndic de copropriété, les commerçants ou bien encore les acteurs du chantier lorsque les travaux sont encore en cours. 17

18 Le chantier, support artistique et vecteur culturel Raconter le chantier Construire est un acte culturel : on construit pour quelqu un, on transmet des savoirs, on s adapte aux usages. Pour répondre au mieux à ces besoins, une présence régulière sur le chantier offre une grande proximité avec les ouvriers, la maîtrise d œuvre et les futurs usagers. C est ce que l agence Construire appelle la permanence architecturale. Au Point Haut, cette permanence architecturale a été assurée pendant plusieurs mois par une jeune architecte qui a vécu dans une caravane le temps du chantier. Elle accompagnait les visiteurs, elle faisait le lien entre les différentes entreprises, elle offrait un regard transversal sur le projet. Son travail donne la possibilité de comprendre le chantier dans son ensemble, de raconter son histoire. Raconter le chantier, cela passe par des conférences, des spectacles, des ateliers, permettant une exploration à la fois scientifique et culturelle des grandes thématiques liées au chantier : les bruits, l accessibilité, la dépollution des sols... Par exemple au Point Haut, un orchestre s est formé, inversant les rôles entre ouvriers et musiciens, jouant sur les sons des outils et des instruments de musique. Mettre en lumière les potentiels «Un beau chantier, c est un chantier généreux» Chloé Bodart Les chantiers sont souvent perçus comme sources de nuisances, de bruit, de poussière, de danger, sentiment renforcé par l interdiction d y pénétrer. C est pourtant là que la ville se crée et se transforme, là où des hommes travaillent aujourd hui et là où d autres vivront demain. Le chantier culturel prend le contre-pied de ces nuisances, les détourne, les compense et valorise ses potentiels en termes paysagers, sociaux, urbains, intellectuels «On donne au chantier la valeur de l éphémère» Tibo Labat 18

19 Au centre : Sylvain Lepainteur et Tibo Labat L artiste n est pas un acteur du chantier, mais il s interroge sur la façon de créer un dialogue entre la ville et le chantier : c est le but de la démarche HQAC. Le chantier est alors considéré comme une ressource pour les pratiques artistiques. La palissade (support d expression) ou la palette en bois (élément constitutif d une oeuvre) en sont les exemples les plus concrets, mais un atelier d artistes peut aussi être installé dans un container. Il s agit de rendre visible la richesse culturelle d un chantier, en termes de savoir-faire, de matériaux et de personnes. De nombreux jeunes collectifs d architectes, d urbanistes et d artistes cherchent aujourd hui à inventer des manières alternatives pour fabriquer la ville, en dépassant le seul aspect technique de la construction. Par exemple, autour du projet «Superville», ils questionnent les espaces publics et les usages par la méthode participative, à échelle humaine, avec l intervention d œuvres d art. Comprendre les usages actuels et futurs La transformation de la ville fait évoluer les usages et en fait naître de nouveaux. À Aubervilliers, l arrivée du métro va bouleverser la ville et provoquer de nombreux chantiers pendant plusieurs années, perturbant notamment l organisation du marché, temporairement relocalisé dans un cœur d îlot. Un «jardin de chantier» l accompagne, composé de plantes récupérées sur le lieu des travaux, amenant de nouveaux usages dans la ville mais aussi de nouvelles rencontres. «Comment un tout petit projet peut-il questionner le métabolisme urbain?» Tibo Labat Ce type de projets, souvent modeste, questionne beaucoup d enjeux locaux et vient réinterroger le projet global, ses usages, son fonctionnement. Leur mise en œuvre préfigure les usages du futur quartier : comment les gens pratiqueront leur territoire, habiteront, travailleront, se divertiront, consommeront, se rencontreront Cultiver le caractère temporaire du chantier permet de décloisonner les perspectives, d ouvrir la réflexion autour du vivre ensemble sur le long terme. 19

20 La question de la temporalité Réflexion et action en amont Durée de la construction Considéré comme un temps à part, une parenthèse dans la vie urbaine, le chantier répond lui-même à des logiques temporelles variées, en fonction des études, des travaux et de la commercialisation. Plus la vie de chantier et la vie de quartier sont pensées en amont du projet, mieux elles pourront être prises en compte dans leur richesse et leur complexité. Le principe paraît évident, mais dans la réalité, la faisabilité technique et financière domine souvent la réflexion. Lorsque ces questions sont intégrées tôt, dès les études pré-opérationnelles, un temps précieux est gagné pour la suite du projet. De cette façon, une conciergerie implantée dès le début du chantier et couplée à une permanence architecturale facilite le travail des entreprises de construction, elle rend service à ceux qui travaillent mais aussi aux habitants qui commencent à s installer. En arrivant tôt, la conciergerie appréhende mieux les spécificités du territoire et les besoins des usagers, pour adapter ses services et réaliser des économies d échelle. Les usagers s approprient le quartier dès sa construction. Cependant, le temps du projet est si long qu il est devenu difficile de se projeter, il n est pas toujours en adéquation avec les projets de vie ou les projets professionnels, qui sont eux-mêmes complexes. La décision d acheter sur plans pour un particulier ou une entreprise est à la fois contraignante et courageuse, il faut faire confiance à son propre projet et aux acteurs de la construction. De plus, le contexte économique fragilise le secteur immobilier : les commercialisations s étalent davantage dans le temps, les investisseurs et acquéreurs sont plus circonspects. Il faut savoir profiter du temps rallongé de la commercialisation pour réfléchir et échanger sur la manière dont le chantier peut s ouvrir sur l extérieur. Une fois qu un chantier est lancé, les travaux doivent avancer vite pour respecter les délais et les budgets. 20

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25)

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25) BESANCON (25) AMENAGEMENT FONCIER Préambule La ville de Besançon souhaite, à travers la reconversion de la Caserne Vauban, une réalisation exemplaire sous forme d un écoquartier. Ce nouvel aménagement,

Plus en détail

Les espaces urbains comme ressource artistique

Les espaces urbains comme ressource artistique Café-débat «L art et la ville» 5 décembre 2013 L art est acteur de la fabrication de la ville. Quel rôle joue-t-il exactement? Pour la fabrication de quelle ville? Les intervenants Vincent Prieur et Clara

Plus en détail

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle Quoi? Une friche industrielle réhabilitée Les anciens établissements Cannelle En 1945, la famille Cannelle, originaire du territoire de Belfort, décide de s installer en bord de Loire port des Noues, afin

Plus en détail

Habitats groupés habitats coopératifs

Habitats groupés habitats coopératifs Habitats groupés habitats coopératifs construire sa maison dans une démarche de développement durable Le terme d habitat groupé renvoie plus à une manière d habiter qu à une typologie d habitat à proprement

Plus en détail

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Une méthodologie innovante et élaborée au cas par cas pour créer votre quartier mixte, intelligent et durable. Concevoir votre projet sur-mesure Fédérer

Plus en détail

LA PLACE DE L USAGE DANS LA FABRIQUE DE LA VILLE : GARANT DU «MIEUX VIVRE»?

LA PLACE DE L USAGE DANS LA FABRIQUE DE LA VILLE : GARANT DU «MIEUX VIVRE»? LA PLACE DE L USAGE DANS LA FABRIQUE DE LA VILLE : GARANT DU «MIEUX VIVRE»? BISTRO-DÉBAT proposé par l association île-pad VENDREDI 23 MAI 2014 de 17h à 19h Cluster du Quartier de la Création à Nantes

Plus en détail

L approche intégrée au service de la performance des bâtiments à des coûts maîtrisés

L approche intégrée au service de la performance des bâtiments à des coûts maîtrisés Contacts : Hélène Bernard, architecte, Audiar. Céline Racapé, chargée de mission aux formes urbaines, Rennes Métropole. L approche intégrée au service de la performance des bâtiments à des coûts maîtrisés

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH

ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH CAHIER DES CHARGES Commune de Lanslevillard MAI 2013 ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH SOMMAIRE 1/ Modalités d intervention

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E

APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E édition #6 APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E L association Les Têtes de l Art est spécialisée dans l accompagnement de projets artistiques pluridisciplinaires participatifs. Depuis 2010 elle porte

Plus en détail

APPEL À RESIDENCE 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E

APPEL À RESIDENCE 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E édition #6 APPEL À RESIDENCE 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E L association Les Têtes de l Art est spécialisée dans l accompagnement de projets artistiques pluridisciplinaires participatifs. Depuis 2010 elle

Plus en détail

Directeur, chargé de la mission dialogue citoyen Mission Dialogue Citoyen Administrateur

Directeur, chargé de la mission dialogue citoyen Mission Dialogue Citoyen Administrateur Annexe 1 Cadre d emploi de recrutement Directeur, chargé de la mission dialogue citoyen Mission Dialogue Citoyen Administrateur Le pôle «politiques publiques et prospective» a en charge l accompagnement

Plus en détail

ART ET ENVIRONNEMENT

ART ET ENVIRONNEMENT ART ET ENVIRONNEMENT PAYS PORTES DE GASCOGNE GERS Appel à projet Commune d Aubiet «Aménagement du jardin public» 1 SOMMAIRE 1. Le contexte 1.1. Historique du projet 1.2. La perspective d un parcours d

Plus en détail

Paris Nord Est Élargi Ordener Poissonniers Dépôt Chapelle

Paris Nord Est Élargi Ordener Poissonniers Dépôt Chapelle Paris Nord Est Élargi Ordener Poissonniers Dépôt Chapelle 24.09.2015 DIRECTION DE L URBANISME, VILLE DE PARIS GROUPEMENT FRANÇOIS LECLERCQ - GÜLLER GÜLLER - ACADIE BASE - VILLE ET TRANSPORTS EN ILE DE

Plus en détail

la plateforme des engagements

la plateforme des engagements la plateforme des engagements Index La plateforme des engagements Les 35 engagements de la COMPAGNIE électrique de bretagne Les retombées économiques L emploi local Les partenariats écoles-entreprises

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la réunion publique du 20 mai 2015 I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise. Notre offre de services

Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise. Notre offre de services Le Cluster du Quartier de la création vous accompagne dans le lancement et le développement de votre entreprise Notre offre de services 2 Genèse 3 Le Quartier de la Création Genèse du projet urbain Située

Plus en détail

VILLE ET ENERGIE : DU LOCAL AU GLOBAL, L EFFET DE LEVIER AU SERVICE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES

VILLE ET ENERGIE : DU LOCAL AU GLOBAL, L EFFET DE LEVIER AU SERVICE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES VILLE ET ENERGIE : DU LOCAL AU GLOBAL, L EFFET DE LEVIER AU SERVICE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES Franck Boutté www.franck-boutte.com / fboutte@franck-boutte.com 43 bis rue d Hautpoul 75019 Paris T 01 42

Plus en détail

le polau-pôle des arts urbains présente Rendez-vous Pépinière d entreprises du Sanitas 30 rue André Theuriet

le polau-pôle des arts urbains présente Rendez-vous Pépinière d entreprises du Sanitas 30 rue André Theuriet Dossier de presse - Saint-URBAIN 2013 le polau-pôle des arts urbains présente Rendez-vous Pépinière d entreprises du Sanitas 30 rue André Theuriet 37000 TOURS édito le PoLAU-PÔLE DES ARTS URBAINS Une structure

Plus en détail

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 Communiqué de presse Paris, le 25 mars 2015 L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 SUR L ÎLE-SAINT-DENIS (93), L ARCHE EN L ÎLE INVENTE UN MODÈLE POUR L HABITAT DE DEMAIN EN RUPTURE AVEC

Plus en détail

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com www.groupe-sodec.com Accompagner les projets des villes et des territoires Nos projets de centres commerciaux sont aussi les vôtres. La confiance et l écoute réciproques sont les meilleurs garants de leur

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

Compte-rendu de la Table Ronde «Comment et pourquoi innover?» Assemblée Générale du 20 mai 2014 ENSAP Bordeaux

Compte-rendu de la Table Ronde «Comment et pourquoi innover?» Assemblée Générale du 20 mai 2014 ENSAP Bordeaux Compte-rendu de la Table Ronde «Comment et pourquoi innover?» Assemblée Générale du 20 mai 2014 ENSAP Bordeaux Intervenants : Alain DENAT, pôle CREAHd Ferran YUSTA GARCIA, ENSAP Bordeaux Gérard LIBEROS,

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

La mutualisation du stationnement

La mutualisation du stationnement La mutualisation du stationnement Eric GANTELET, Président SARECO SARECO est un bureau d études spécialisé sur les questions de stationnement qui conseille les collectivités territoriales depuis la définition

Plus en détail

ZAC DES DEUX RIVES. Capitale européenne

ZAC DES DEUX RIVES. Capitale européenne Une zone d aménagement concerté Pour développer la ville Le projet urbain Deux-Rives s étend du Heyritz jusqu à Kehl. Il est composé de plusieurs opérations dont les principales sont en cours de réalisation

Plus en détail

i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes

i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes Guillaume Uster Ifsttar- PRES Nord de France et Quentin Valcke i-trans Résumé Pour répondre aux problématiques d une mobilité plus durable,

Plus en détail

LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010

LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Partenariat Public Privé Signature du contrat de partenariat entre l AP-HM et le groupement d entreprises

Plus en détail

Opération d Intérêt National

Opération d Intérêt National Opération d Intérêt National BtoB : BORDEAUX TO BRUSSELS! le 12 septembre 2014 Les Green Tech dans les projets urbains : opportunités de croissance dans les SmartGrids L Opération d Intérêt National dans

Plus en détail

Plan de présentation PROJETS EXEMPLAIRES :

Plan de présentation PROJETS EXEMPLAIRES : Plan de présentation PROJETS EXEMPLAIRES : 1. - VENISE 2. - GRENOBLE 3. - BORDEAUX 4. - BERLIN 5. - STRASBOURG 6. - COPENHAGUE 7. - ALMERE 1e ÉTAPE VENISE QUARTIER JUNGHANS ÎLE DE LA GIUDECCA VENISE QUARTIER

Plus en détail

Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté

Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté CAHIER PRATIQUE Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté CAHIER PRATIQUE Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté prix : 15 TTC ISBN :

Plus en détail

WORLD CAFE DU COMITE 21 Evaluation de l Agenda 21 Mercredi 22 mai 2013

WORLD CAFE DU COMITE 21 Evaluation de l Agenda 21 Mercredi 22 mai 2013 WORLD CAFE DU COMITE 21 Evaluation de l Agenda 21 Mercredi 22 mai 2013 Programme de la journée 10h00 Introduction par le Comité 21 10h15 10h45 11h00 12h30 Présentation des enjeux de l évaluation par Auxilia

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue)

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue) en partenariat avec présente «Votre Association dans le Grand Paris, quel avenir?» Thème 4 : Comment le Web et l innovation numérique peuvent-ils contribuer à construire un espace démocratique, social

Plus en détail

Ensemble des textes du site

Ensemble des textes du site La Ville Archipel Vers de nouvelles formes urbaines E. Gaudin MRW Zeppeline Bretagne Ensemble des textes du site 1. Bien vivre dans son logement Le logement, espace de vie privilégié, doit répondre à l

Plus en détail

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Mars 2013 Ville de Rosny sous Bois Programme d actions PLH 2013 2018 Page 2 Sommaire 1 Déclinaison du programme d actions selon

Plus en détail

Maison des Associations de Tourcoing

Maison des Associations de Tourcoing - Validées, à l unanimité, par le Conseil d Administration du 19 juin 2013 Maison des Associations de Tourcoing 100, rue de Lille 59200 TOURCOING tel. 03 20 26 72 38 fax 03 20 11 15 04 contact@mda-tourcoing.fr

Plus en détail

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Synthèse de quelques éléments d observation Marc Thiébaud Septembre 2002 Remarque préliminaire Cette synthèse

Plus en détail

Un nouvel espace de travail atypique aux portes de Paris - Un lieu de création de la ville durable et des arts médiatiques - Un cadre de travail

Un nouvel espace de travail atypique aux portes de Paris - Un lieu de création de la ville durable et des arts médiatiques - Un cadre de travail Un nouvel espace de travail atypique aux portes de Paris - Un lieu de création de la ville durable et des arts médiatiques - Un cadre de travail convivial adapté aux besoins des petites entreprises Un

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Pépinière artistique et urbaine

Pépinière artistique et urbaine Pépinière artistique et urbaine Appel à projets Année 2015 Mise à disposition d espaces de travail Locaux et services Accompagnement Structuration et développement Mise en réseau professionnel Réponse

Plus en détail

Visite de chantier de la Plateforme logistique de l AP-HM DOSSIER DE PRESSE 6 JUILLET 2012

Visite de chantier de la Plateforme logistique de l AP-HM DOSSIER DE PRESSE 6 JUILLET 2012 Visite de chantier de la Plateforme logistique de l AP-HM DOSSIER DE PRESSE 6 JUILLET 2012 Visite du chantier de la Plateforme logistique Vendredi 6 juillet à 9h00 Chemin du Ruisseau Mirabeau 13016 Marseille

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS Mai 2014 L association p.2 Le projet «Voisins Latins» p.5 1 Qu est-ce que l association Vivre le Quartier Latin? LA GENESE Lorsque Johanna et Quentin, des amoureux du Quartier

Plus en détail

LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ. Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile

LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ. Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile. Position du problème Un axe très important dans les transports individuels est celui des nouveaux usages

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

Nom du service 2013 - Ville de Rezé 1

Nom du service 2013 - Ville de Rezé 1 Nom du service 2013 - Ville de Rezé 1 La nouvelle équipe municipale 2 Le nouveau conseil municipal 3 La refonte du Dialogue citoyen 4 La nouvelle organisation du Dialogue Citoyen 5 Conférences citoyennes

Plus en détail

Dossier de presse. La Région se dote d un nouveau lycée axé sur la qualité de vie et le bien-être pour préparer aux métiers de demain.

Dossier de presse. La Région se dote d un nouveau lycée axé sur la qualité de vie et le bien-être pour préparer aux métiers de demain. Dossier de presse La Région se dote d un nouveau lycée axé sur la qualité de vie et le bien-être pour préparer aux métiers de demain Contacts presse Zakia Douakha Cécile Joachin Tél. : 04 73 31 93 58 Tél.

Plus en détail

PROJET CULTUREL DE LA MJC DU VIEUX LYON

PROJET CULTUREL DE LA MJC DU VIEUX LYON PROJET CULTUREL DE LA MJC DU VIEUX LYON Juin 2011 Préambule : «L éducation populaire c est l association inédite, originale et formidablement féconde de trois projets ; Un projet éducatif, qui est celui

Plus en détail

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC INTRODUCTION La mise en œuvre d un projet de rénovation urbaine suppose un pilotage opérationnel fort, s appuyant

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

VERS UN TERRITOIRE RÉSILIENT, INTÉGRANT RIVERAINS ET MÉTROPOLITAINS

VERS UN TERRITOIRE RÉSILIENT, INTÉGRANT RIVERAINS ET MÉTROPOLITAINS amur VERS UN TERRITOIRE RÉSILIENT, INTÉGRANT RIVERAINS ET MÉTROPOLITAINS Mobilisation des ressources locales dans le contexte de l arrivée de la gare du Bourget Aéroport ÉQUIPE PROJET Marion APAIRE Carlos

Plus en détail

INVENTONS LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE

INVENTONS LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE EN SEM BLE... NOTRE VISION_ LES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE. Les équipes de La SARA connaissent parfaitement le territoire de l agglomération angevine... par définition. En effet, nous intervenons sur les opérations

Plus en détail

Mieux vivre ensemble localement une utopie?

Mieux vivre ensemble localement une utopie? Mieux vivre ensemble localement une utopie? Bilan de 5 ans d expérimentation en Rhône-Alpes 12 avril 2011 Apporter une réponse globale et transversale aux problématiques contemporaines d amélioration de

Plus en détail

Une solution intégrée pour votre projet de territoire

Une solution intégrée pour votre projet de territoire Une solution intégrée pour votre projet de territoire EXPERTISES / DIAGNOSTICS / PROSPECTIVE COMMUNICATION / STRATÉGIE FISCALE & FINANCIÈRE CONCERTATION / GOUVERNANCE / CONSEIL & AMO Moindre dynamique

Plus en détail

Un projet d habitat convivial, multi-générationnel, écologique et accessible dans le centre de Montpellier

Un projet d habitat convivial, multi-générationnel, écologique et accessible dans le centre de Montpellier La Coopération à tous les étages Un projet d habitat convivial, multi-générationnel, écologique et accessible dans le centre de Montpellier Contact Association loi 1901 «Habiter c est Choisir» Sébastien

Plus en détail

ASSOCIATION DU PAYS DE LANGRES EXPERIMENTATION FORMATION-ACTION PROSPECTION TERRITORIALE «QUELLES INNOVATIONS DEMAIN DOCUMENT PROJET

ASSOCIATION DU PAYS DE LANGRES EXPERIMENTATION FORMATION-ACTION PROSPECTION TERRITORIALE «QUELLES INNOVATIONS DEMAIN DOCUMENT PROJET DOCUMENT PROJET Maître d ouvrage : ASSOCIATION DU PAYS DE LANGRES Objet : EXPERIMENTATION FORMATION-ACTION PROSPECTION TERRITORIALE «QUELLES INNOVATIONS DEMAIN POUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL DU

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

AGENCE ÉVÉNEMENTIELLE. ajoutée. valeur HUMAINE. ALTERNACOM est une entreprise du Groupe SOS

AGENCE ÉVÉNEMENTIELLE. ajoutée. valeur HUMAINE. ALTERNACOM est une entreprise du Groupe SOS AGENCE ÉVÉNEMENTIELLE ajoutée à valeur HUMAINE ALTERNACOM est une entreprise du Groupe SOS Une agence au cœur de l innovation sociale Agence de communication événementielle responsable, Alternacom a fait

Plus en détail

TRANSFORMATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN UN PROJET MIXTE A DOMINANTE LOGEMENT

TRANSFORMATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN UN PROJET MIXTE A DOMINANTE LOGEMENT Courbevoie, le 26 mars 2015 LIVRAISON DU PROGRAMME SKY : TRANSFORMATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN UN PROJET MIXTE A DOMINANTE LOGEMENT Philippe JOSSE, Directeur général de Cogedim, présente ce jour l

Plus en détail

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français 1. SYNTHÈSE Juillet 2015 Réalisé avec le support de : ARC note de synthèse juillet 2015 page 1 LE Le

Plus en détail

: UN OPEN LAB CRÉÉ EN 2001. Etienne Gaudin Directeur Innovation Groupe 10/03/2015

: UN OPEN LAB CRÉÉ EN 2001. Etienne Gaudin Directeur Innovation Groupe 10/03/2015 : UN OPEN LAB CRÉÉ EN 2001 Etienne Gaudin Directeur Innovation Groupe 10/03/2015 Le groupe Bouygues aujourd hui : trois pôles et une participation Routes (depuis 1986) BTP (195 2) Immobilie (1956 r ) 96,6

Plus en détail

Charte des relations

Charte des relations Charte des relations entre Élus, membres des Conseils consultatifs de quartier et agents des services de la Ville de Brest et de Brest métropole océane Bellevue, Brest-Centre 1 Europe, Lambezellec Quatre

Plus en détail

Développer le très haut débit pour les Haut-Normands, le 276 s engage

Développer le très haut débit pour les Haut-Normands, le 276 s engage Développer le très haut débit pour les Haut-Normands, le 276 s engage «Développer le Très Haut-Débit pour les Haut-Normands» Le 276 s engage Les infrastructures numériques constituent un facteur essentiel

Plus en détail

Culture et développement durable : quatre forums ouverts «Poitiers

Culture et développement durable : quatre forums ouverts «Poitiers Poitiers (86) 18 + 19 novembre GUICHEN (35) 23 + 24 novembre Feyzin (69) 29 novembre PARIS 13 + 14 janvier Culture et durable : quatre forums ouverts «Poitiers GUICHEN Feyzin " Paris DE NOVEMBRE À JANVIER

Plus en détail

Santé et Environnement, un cocktail détonnant

Santé et Environnement, un cocktail détonnant Santé et Environnement, un cocktail détonnant Atelier prospectif du 2 décembre 2010 Thématique traitée «Santé et Environnement, un cocktail détonnant» L Economie Sociale et Solidaire refuse de dissocier

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels Le master Ingénierie de Projets culturels et interculturels (IPCI), conçu en partenariat avec Sciences-Po Bordeaux,

Plus en détail

La charte régionale des manifestations sportives de nature

La charte régionale des manifestations sportives de nature La charte régionale des manifestations sportives de nature Le texte et la fiche d adhésion à remplir par le signataire La réussite d une manifestation sportive de nature n est possible que si un certain

Plus en détail

Plan de Déplacements Inter-Entreprises. se mobiliser, tous ensemble

Plan de Déplacements Inter-Entreprises. se mobiliser, tous ensemble Plan de Déplacements Inter-Entreprises IT COVO E URAG se mobiliser, tous ensemble Contexte Depuis un demi-siècle, l extension spatiale des villes en France s est effectuée principalement dans les couronnes

Plus en détail

POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE

POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE MÉMOIRE DU FORUM JEUNESSE DE L ÎLE DE MONTRÉAL POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE PRÉSENTÉ AU MAIRE DE MONTRÉAL DANS LE CADRE DE LA DÉMARCHE DE CONSULTATION SAINTE-CATHERINE OUEST S

Plus en détail

"Les Passerelles : un quartier se révèle" sur le site des anciennes Papeteries

Les Passerelles : un quartier se révèle sur le site des anciennes Papeteries Journée évènementielle Le 8 octobre 2011, à Cran-Gevrier "Les Passerelles : un quartier se révèle" LE PROGRAMME : colloque, inauguration, exposition sur le projet, exposition photos, forum citoyen, village

Plus en détail

Optimiser la mobilité durable en ville

Optimiser la mobilité durable en ville Optimiser la mobilité durable en ville inventer la mobilité durable de demain ITS La technologie au service de la mobilité urbaine Les Intelligent Transport Systems correspondent à l utilisation des Technologies

Plus en détail

Semaine nationale. publiques locales. Appel. 27 mai au 2 juin 2013. des Entreprises. 2 e. à mobilisation PISCINE PORT TECHNOPOLE PALAIS DES CONGRÈS

Semaine nationale. publiques locales. Appel. 27 mai au 2 juin 2013. des Entreprises. 2 e. à mobilisation PISCINE PORT TECHNOPOLE PALAIS DES CONGRÈS PALAIS DES CONGRÈS PARKING CRÊCHE TECHNOPOLE PISCINE PORT 2 e 27 mai au 2 juin 2013 Semaine nationale des Entreprises publiques locales Appel à mobilisation édito Cette Semaine est celle de notre mouvement,

Plus en détail

Le dynamisme économique d un pays dépend dans

Le dynamisme économique d un pays dépend dans Camion «Le Science Tour» Aller à la rencontre des jeunes/investir l espace public Le dynamisme économique d un pays dépend dans une large mesure de son capital humain et, pour réussir dans un monde qui

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Créateur de performance durable

Créateur de performance durable Créateur de performance durable Promotion immobilière, Gestion de fonds immobiliers, Gestion d immeubles Depuis 50 ans, PERIAL est un acteur majeur du monde des produits d épargne immobilière et perpétue

Plus en détail

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Restitution synthétique "La France, face aux mutations de son temps, doit définir son propre modèle numérique, fondé sur

Plus en détail

L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE

L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE 28 novembre 2014 DOSSIER DE PRESSE L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE Ils sont designers, graphistes, développeurs,

Plus en détail

acteur national de projets de rénovation urbaine, poursuit son développement

acteur national de projets de rénovation urbaine, poursuit son développement acteur national de projets de rénovation urbaine, poursuit son développement Dossier de presse Toulouse, le 24 février 2014 SOMMAIRE Au plus près des territoires et au service de la mixité urbaine Partenaire

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

MuseomixBE 2015 ET SI MON MUSÉE PRENAIT PART À L ÉDITION 2015 DE. Museomix?

MuseomixBE 2015 ET SI MON MUSÉE PRENAIT PART À L ÉDITION 2015 DE. Museomix? MuseomixBE 2015 ET SI MON MUSÉE PRENAIT PART À L ÉDITION 2015 DE Museomix? ET SI MON MUSÉE PRENAIT PART À L ÉDITION 2015 DE Museomix? Museomix est un évènement participatif, porté par une communauté de

Plus en détail

Centre Industriel de Réalité Virtuelle, plateforme de l IRT Jules Verne Une PRI dédiée aux technologies 3D interactives

Centre Industriel de Réalité Virtuelle, plateforme de l IRT Jules Verne Une PRI dédiée aux technologies 3D interactives Centre Industriel de Réalité Virtuelle, plateforme de l IRT Jules Verne Une PRI dédiée aux technologies 3D interactives Dossier de presse Montoir-de-Bretagne 7 novembre 2013 Sommaire : - Communiqué de

Plus en détail

Bastia Lucciana / 9 12 octobre 2008 Samedi 11 Octobre 2008

Bastia Lucciana / 9 12 octobre 2008 Samedi 11 Octobre 2008 La conservation, la restauration et l étude du patrimoine en milieu isolé sous les aspects opérationnels dans le cadre d un projet de réalisation (constructions, rénovations, aménagements, équipements

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES CONTACTS PRESSE: Socotec : Delphine Bouchez & Camille Jullien delphine.bouchez@moonpress.fr - 01 46 08 63 18 camille.jullien@moonpress.fr

Plus en détail

«La participation des jeunes autour d un événement ponctuel, et dans le contexte associatif»

«La participation des jeunes autour d un événement ponctuel, et dans le contexte associatif» «La participation des jeunes autour d un événement ponctuel, et dans le contexte associatif» Cap Berriat est une association loi 1901. A sa création, en 1964, c est un club Léo Lagrange qui propose des

Plus en détail

VILLE DE SAINT-MAIXENT L ECOLE PROJET DE REVITALISATION DU CENTRE-BOURG. COMITE DE PILOTAGE N 1 Mercredi 13 mai 2015

VILLE DE SAINT-MAIXENT L ECOLE PROJET DE REVITALISATION DU CENTRE-BOURG. COMITE DE PILOTAGE N 1 Mercredi 13 mai 2015 VILLE DE SAINT-MAIXENT L ECOLE PROJET DE REVITALISATION DU CENTRE-BOURG COMITE DE PILOTAGE N 1 Mercredi 13 mai 2015 L APPEL A MANIFESTATION D INTERET Rappel de la démarche Un programme concernant les communes

Plus en détail

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Contexte Réaffirmés par le Comité Interministériel des Villes (CIV) du 19 février 2013, l engagement citoyen

Plus en détail

F O R M A T I O N 2 0 1 5

F O R M A T I O N 2 0 1 5 HABITAT A R C H I T E C T U R E S F O R M A T I O N 2 0 1 5 LOGEMENTS COLLECTIFS *Les Conseils d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement (CAUE) sont des associations départementales créées par

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail