TABLEAU RECAPITULATIF BOURSE AUX ECHANGES JUILLET/DECEMBRE 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLEAU RECAPITULATIF BOURSE AUX ECHANGES JUILLET/DECEMBRE 2012"

Transcription

1 Q341 Participation des usagers Marie LEMORVAN Directrice ML Brest (29) 24/07/2012 La Mission Locale du Pays de Brest souhaiterait organiser une conférence/débat sur la question de la participation des usagers. Associer l'usager a des conséquences sur une organisation, sur les pratiques professionnelles... Quelles conséquences, quelles plus-values? Quel regard porté par les usagers? Pourriez-vous m'indiquer si vous connaissez un professionnel (enseignant-chercheur) susceptible d'intervenir sur le sujet? R592 Bernadette DAVID Directrice ML Blaye (33) 13/09/2012 Je vous prie de bien vouloir trouver ci-dessous les coordonnées d un sociologue expérimenté qui vient d animer une conférence pour les 20 ans de notre ML et que nous vous recommandons : Jean-Marc DITCHARRY Cabinet ARESS 16 Avenue de Breuil Talence tél : Il connaît bien les jeunes des ML et il m a donné son accord pour que je vous propose ses coordonnées. Restant à votre disposition pour tout complément d informations, comme le contenu de son intervention, Q342 Récupération horaire Béatrice BALDARA MARIMOUTOU Directrice ML Le Lamentin (97) Martinique 24/07/2012 Pour un conseiller en insertion qui accompagne des jeunes soit sur un déplacement, ou sur un séjour, et qui se retrouve seul à les encadrer (ce séjour peut R585 Lionel CORBIERE Directeur ML Alençon (61) 27/07/2012 Jusqu'à présent, pour ce type de séjour, la récupération en journée est négociée d'entrée de jeu avec le salarié avant le départ sous forme de forfait ; lorsqu'il s'agit d'une action intégrant plusieurs ML du département, nous nous mettons d'accord entre Directeurs de ML pour être de fait sur la même base de récupération. 1

2 concerner aussi un week-end) comment évaluez- vous la récupération : au réel ou de façon forfaitaire? Q343 Jeunes avec pathologies psy Béatrice BALDARA MARIMOUTOU Directrice ML Le Lamentin (97) Martinique 24/07/2012 Comment «déterminer» l éligibilité des jeunes que la mission locale est légitimée à accompagner, (évidemment hors âge et situation professionnelle) notamment des jeunes qui peuvent présenter des pathologies (mentales, psychologiques), bloquantes à l évolution de leur parcours professionnel. Les missions locales sont-elles confrontées à cette réalité? Existe-t-il des pratiques à ce sujet qui permettent notamment d être au clair avec les partenaires mais aussi avec les équipes? Qui peut-on accompagner et qui ne relève pas de l accompagnement de la Mission Locale? Armelle BONNET Directrice ML Les Mureaux (78) 24/07/2012 R581 Annie JEANNE Directrice ML Agglomération Rouennaise (76) 24/07/2012 Pour contribuer à définir un accompagnement adapté, la ML de l agglomération rouennaise est habilitée par l AGEPHIP à prescrire la Prestation ponctuelle spécifique handicap mental Ci-joint des liens vers des documents de présentation dans plusieurs régions : R586 Françoise-Paule MATHEY Directrice ML Riom (63) 27/07/2012 Les ML sont financées par l Etat pour accueillir tous les jeunes de 16 à 25 ans sortis du système scolaire et particulièrement ceux qui sont le plus éloignés de l emploi quelle qu en soit la raison. Nous sommes tous confrontés aux difficultés des jeunes les plus fragiles. Même si l insertion professionnelle nous semble impossible, nous devons les accompagner dans le cadre de leur insertion sociale. Le plus souvent, il s agit de les aider à accepter et faire reconnaître leur handicap, de les aider à obtenir le statut de TH ou l AAH. Pour les équipes déstabilisées face à ces jeunes, il est intéressant d avoir recours à un psychologue au sein même de la ML, dans un 1er temps pour de l écoute, dans un 2ème temps pour faire le lien avec les services spécialisés et la famille, quand cela est nécessaire. Pour les jeunes qui ont déjà un passé médical «psy» la présence d un psychologue à la ML, donc un lieu neutre, est un moyen de préserver le lien social avec ces jeunes. Le psychologue peut aussi être un interlocuteur pour le conseiller quand la situation du jeune devient trop lourde à gérer. Certaines agences régionales pour la santé financent des postes en ML (le plus souvent à temps partiel) 2

3 Je suis intéressée par les réponses à la question Q343. Dans certaines régions, les conseils régionaux financent des formations réservées à ce public. Les ML sont prescripteurs et assurent l accompagnement des jeunes pendant et après la formation. Dans d autres situations, il est possible de développer des partenariats avec les structures prenant en charge ces jeunes (CAP emploi, ESAT ). Q344 Logiciel Mokhtar BOUGHARI Directeur ML Vitry le François (51) 24/07/2012 Nous voudrions acquérir le logiciel Transférence avec les modules optionnels (développé par la fondation JAE). Pour ce faire, nous souhaitons connaître les structures qui utilisent déjà ce logiciel (à noter que c'est la même fondation qui développe Pass-Avenir). Q345 Support vidéo info collective Nathalie BOYER Directrice ML Rosny sous Bois (93) 01/08/2012 Je suis à la recherche d'un support vidéo que je pourrais utiliser dans le cadre des informations collectives aux nouveaux inscrits, qu'une ML aurait réalisé et qui contiendrait des témoignages de jeunes sur leurs parcours à la mission locale et ce que cela leur a apporté. Nous avons un support que nous avons réalisé mais qui date de 2 R586 Vladimir OBRADOVIC Directeur ML Chinon (37) 03/08/2012 Nous avons fait réaliser un film par une association avec financement DIRECCTE (9000 ). Le film est en ligne sur notre site, page Facebook et Youtube : Il nous sert surtout pour les informations collectives (durée 9 minutes) et commentaires en ligne. Voir aussi d'autres vidéos ML sur Youtube. 3

4 ans et nous aimerions en changer. Q346 Jeunes roumains Françoise BERNARD Directrice ML Louhans (71) 02/08/2012 J'ai une question à poser aux collègues relative au droit d'accès à l'emploi des jeunes Roumains en France. Une jeune roumaine installée en France depuis plus de 6 ans souhaite accéder à un emploi. Selon vous, est-ce possible et avec quelles démarches? Q347 Prud hommes Ahmed KASSIM-ISSE Directeur ML St Just en Chaussée (60) 20/08/2012 Dans le cadre d'un licenciement pour faute, avez-vous eu l'occasion de passer devant les prud hommes? Faut-il expliquer ce qu'est une ML, son activité,le CRA, la CPO, le rôle des élus, du président et du directeur? R588 Christine BEGUINOT Directrice ML Reims (51) 06/09/2012 Je peux répondre à la question d Hamed KASSIM ISSE. R589 Marie RONDWASSER Directrice ML Beaulieu les Loches (37) 06/09/2012 Je suis passée en conciliation au tribunal des P H, suite à un licenciement pour incompétence C est mon président qui est intervenu mais j étais présente (en soutien). Nous n avons pas fait de présentation formelle de la ML, toutefois, dans le cadre des débats, nous avons été amenés à repréciser notre champ d intervention. Le tribunal n a statué que sur le contexte du licenciement et le droit. R590 Laurent PLESSE Directeur ML St Amand Montron (18) 06/09/2012 Il s agit d appliquer le code du travail. La notion de faute lourde est la même dans une ML ou dans toute autre entreprise. Le cadre juridique de la structure n influe pas sur le fond du jugement du tribunal des prud hommes. R591 Bruce MALLEVAL Directeur ML Echirolles (38) -06/09/2012 4

5 La MLSI que je dirige a malheureusement une expérience prud'homale. Pour notre part, il a été demandé de présenter de façon concise et claire ce qu'est une ML, sa délégation de service public, son fonctionnement. Rien de plus que ce que nous produisons dans différents rapports annuels pour des actions et des financeurs. Il est important que l'avocat qui défend la ML ait une bonne vision de ce qui est fait en termes d'offre de services, d'actions engagées, de publics, de financeurs. Ce qui me semble le plus important est de mettre en évidence les enjeux liés à la ML (fonctionnement, management, etc...) et l'objet du litige en prud'hommes. Tout ceci se fait par écrit dans les conclusions à rendre avant le jugement. Le jour du jugement, le temps est compté. Pas le temps de présenter la structure comme au dialogue de gestion. Au plus, il faut répondre aux questions du juge, s'il en pose. La Mission Locale Sud Isère est un espace «d'intervention au service des jeunes», au sein duquel chaque jeune accueilli bénéficie d'un suivi personnalisé dans le cadre de ses démarches. La structure doit donc apporter des réponses aux questions d'emploi, de formation mais aussi sur le logement ou la santé. L objet de la MLSI tel que défini par ses statuts et par le Protocole national des ML, est l insertion professionnelle et sociale des jeunes de 16 à 25 ans dans le cadre d une intervention globale. A ce titre, le Mission Locale est inscrite dans le code du travail aux articles L et suivants, et fait partie intégrante du Service Public de l Emploi. Chaque jeune reçu au sein de la Mission Locale, selon son niveau, ses besoins, ses difficultés doit bénéficier de réponses individualisées pour définir son objectif professionnel et les étapes de sa réalisation, pour établir son projet de formation et l accomplir, pour accéder à l emploi et s y maintenir. Pour assurer cette mission de Service Public, la concluante recrute des conseillers en insertion qui ont pour mission d assurer le suivi des jeunes pris en charge, chaque conseiller, ayant son portefeuille personnel de jeunes. Bon courage pour cet épisode qui n'est jamais réjouissant, mais parfois nécessaire. Q348 Illettrisme R589 Marie RONDWASSER Directrice ML Beaulieu les Loches (37) 06/09/2012 5

6 Monique BECHEREAU Directrice ML Langres (52) 29/08/2012 Je dois intervenir pour un forum départemental autour de l'illettrisme. Je recherche des témoignages ou expériences sur le repérage de ces jeunes ou leur orientation future. Si vous avez aussi des réflexions particulières sur ce thème, n'hésitez pas à m'en faire part. Q349 - Questionnaire état des lieux Ibrahima NDAO Directeur ML Toulouse (31) 08/08/2012 Je souhaite engager avec l'équipe de la ML une réflexion permettant de faire un état des lieux par territoire au niveau des partenariats mais aussi des principaux champs d'intervention des ML. Cette réflexion devrait aboutir aussi à des pistes de travail en termes de plans d'actions. Les collègues ontils développé un tel questionnaire et serait-il possible de nous faire bénéficier de leur expérience et de leurs outils? En région centre nous avons élaboré un guide de repérage des situations d illettrisme à destination des conseillers afin de les aider dans leur approche de cette problématique. (envoi guide sur l illettrisme) Q350 - Questionnaire de satisfaction Ibrahima NDAO Directeur ML Toulouse (31) 08/08/2012 6

7 Je souhaite mettre en place une enquête de satisfaction auprès des usagers de la ML. Des collègues peuvent-ils me préconiser des questionnaires en ligne, avec une possibilité d'"exploitation" intéressante en terme de synthèse? TABLEAU RECAPITULATIF BOURSE AUX ECHANGES JUILLET/DECEMBRE 2012 Q351 Clauses d insertion Régis BARBIER Directeur ML Beaune (21) 03/09/2012 La Direccte entend promouvoir le développement des clauses d insertion dans les marchés publics, notamment des collectivités locales. Elle compte s appuyer sur les deux Maisons de l emploi du département et sur notre ML (pas de MDE) pour jouer un rôle de facilitateur. Sachant que les clauses peuvent concerner tous les publics, je voudrais savoir si des ML portent ce dispositif, si elles ont procédé à des montages juridiques (statuts, association «bis», ) pour élargir leur champ d intervention à des adultes, la façon dont elles assurent le suivi des publics, les éventuelles difficultés qu elles ont pu R587 Myriam VALVERDE Directrice ML Toulon (83) 06/09/2012 Nous sommes les opérateurs de la clause d insertion pour l ANRU sur notre territoire. Ça n a pas posé de problème. 7

8 rencontrer. Q352 Financement FIPJ Frédéric REMOND Directeur ML Dijon (21) 13/09/2012 Nous avions la possibilité de mettre une partie du financement FIPJ en "fonds dédiés" pour l'année suivante avec l'ut depuis plusieurs années afin de permettre la continuité des aides FIPJ (directes ou indirectes) au début de l'année suivante puisque les conventions annuelles sont signées tardivement, en juin généralement. A priori, la Direccte Bourgogne rechigne à valider le CRA (exercice comptable 2011) pour cette raison. Cette question se pose-telle ailleurs? R593 Annie JEANNE Directrice ML Agglomération Rouennaise (76) 13/09/2012 Article 3 durée : La durée de l action est fixée à 12 mois à compter du 1er juin La présente convention prendra effet à la date de notification par l Administration. R594 Françoise MATHEY Directrice ML Riom (63) -17/09/2012 En Auvergne, le FIPJ est toujours en fonds dédiés avec des conventions tardives. Pour 2012, nous avons été sollicités en juillet pour une convention qui se termine le 31 décembre. De ce fait, la DIRECCTE fait systématiquement un avenant qui va en général jusqu au 31 mars suivant. Dans les comptes, au 31/12 apparaissent les montants utilisés dans l année, une ligne pour l avenant de l année N-1 et une ligne pour la convention N. Cela ne pose de problèmes à personne! R595 Raphaëlle CHEVEREAU Directrice ML Orléans (45) - 17/09/2012 A la ML Orléans, impossible de fonctionner en fonds dédiés pour le FIPJ, il doit être dépensé ou reversé en fin d année. R597 Thérèse MERTES Directrice ML Freyming-Merlebach (57) 17/09/2011 En Moselle, dans la mesure où les projets remontent tardivement dans l'année et que les conventions sont signées pendant l'été, nous adaptons nos dates de début et de fin d'action à savoir démarrage en juin/juillet année n et fin d'action année n+1. De ce fait la question des fonds dédiés ne se pose pas. Cela fait plusieurs années que nous procédons de la sorte et la Direccte a toujours validé nos CRA. R599 Evelyne BRUNAU Directrice ML Strasbourg (67) 23/09/2012 Sur Strasbourg, nous avons quasiment chaque année des fonds dédiés FIPJ. Nous n avons jamais eu de 8

9 difficulté dans le cadre du CRA (puisqu il est le reflet fidèle du compte de résultats/bilan). Q353 CPO Enrico RIBONI Directeur ML Aubenas (07) 13/09/2012 Concernant le déroulement de la CPO dans les régions, je souhaiterais savoir à quelle période ont lieu les dialogues de gestion d une part, et les versements financiers d autre part. Sur le déroulement du dialogue de gestion, vous est-il demandé un bilan intermédiaire à mi-parcours? R596 Raphaêlle CHEVEREAU Directrice ML Orléans (45) - 17/09/2012 CPO conclue le 12 mai, donc avant le dialogue de gestion qui a eu lieu mi juin. 1er versement le 3 avril (avant signature), solde demandé en août non encore reçu. Il n est pas demandé de bilan intermédiaire. R598 Thérèse MERTES Directrice ML Freyming-Merlebach (57) 17/09/2012 En Moselle le dialogue de gestion s'est tenu en juin cette année. Le versement de la subvention s'est fait en 2 fois : 50 % en mars et 50 % en juillet. R600 Evelyne BRUNAU Directrice ML Strasbourg (67) 23/09/2012 Sur Strasbourg, notre CPO a été très tardive cette année 2012 : le 26 juin. Il ne nous a pas été demandé de bilan à mi-parcours, la CPO ayant été construite sur le bilan Nous avons travaillé sur des projections 2012, mais nous avions, nous et la Direccte, des éléments sur la situation à fin mai (notamment Civis, JDI, entreprises.). Les versements : le 1er a eu lieu le 12/03/2012, et correspondait à la moitié de la dotation annuelle. Le second est prévu pour début octobre. Q354 Convention stage Laurence LAPREE Directrice ML Gueugnon (71) 18/09/2012 Nous recevons des jeunes diplômés qui n ont R601 Françoise NEESER Directrice ML Jonzac (17) 18/09/2012 Nous avons une convention avec le conseil régional Poitou Charente pour des stages découverte des métiers 5 à 10 jours renouvelables, je suis à disposition pour plus de renseignements. 9

10 plus le statut étudiant mais ont besoin, puisque cela se pratique ainsi maintenant, de faire un stage en entreprise avant d accéder à l emploi. Ils n obtiennent pas de promesse d embauche. Sur les forums, on lit «adressez-vous à une mission locale». Avez-vous connaissance de possibilités de convention hormis PMP et EMT? TABLEAU RECAPITULATIF BOURSE AUX ECHANGES JUILLET/DECEMBRE 2012 Q355 Transport des jeunes Laurent PLESSE Directeur ML Saint Amand Montron (18) 24/09/2012 Nous sommes sur un territoire rural sans moyen de transport. Nous accompagnons des jeunes sur des lieux de formation. Pour ce faire, les conseillers utilisent leurs véhicules qui sont bien sûr assurés par la ML. Sommes-nous en droit de le faire? Qu en est-il des mineurs? Devons-nous faire une différence entre mineurs et majeurs? Je pense que ce sont des questions que toutes les structures rurales ont dû se poser un jour.. Josiane MAURY Directrice ML Montauban (82) 27/09/2012 R602 Françoise MATHEY Directrice ML Riom (63) 27/09/2012 Transports de jeunes mineurs dans les véhicules, qu ils soient personnels ou de service, il faut obligatoirement l accord écrit des parents. Pour les majeurs : il faut vérifier auprès de l assurance de la ML que l option transport de passagers a été souscrite (et le niveau d assurance). Attention dans tous les cas, le chauffeur reste pénalement responsable en cas d accident. C est donc toujours une source d ennuis en cas d accident. R603 Chantal LEMASSON ATON Directrice ML Guéret (23) 28/09/2012 La Creuse est sans conteste confrontée à la même situation de ruralité. Nous sommes amenés à «véhiculer» des jeunes également, mais nous ne le faisons que dans nos véhicules de service dont l'assurance intègre une clause de couverture des jeunes personnes transportées et jamais dans les véhicules personnels. Pour ce qui est des mineurs, systématiquement une autorisation parentale signée est demandée, qui précise le motif, la date et le lieu du déplacement, ce qui n'est pas le cas pour les majeurs. 10

11 Je désirerais recevoir les réponses à cette question. Q356 - Logiciel de gestion FAJ Sylvie GUICHET Directrice-Adjointe ML Agglomération Rouennaise (76) 11/10/2012 Dans notre département, la création d un logiciel de gestion FAJ utilisé par toutes les ML (gestion des dossiers jeunes, comptabilité, éditions, paramètres, maintenance) a été confiée par le Conseil Général à l informaticien d une ML du réseau. Cette personne devant prochainement partir à la retraite, la question se pose pour le Département de la reprise ou du passage à un autre système. D autres ML ont-elles d autres modes de gestion du FAJ et lesquels? TABLEAU RECAPITULATIF BOURSE AUX ECHANGES JUILLET/DECEMBRE 2012 Q357 Logement Martine DUMAS Directrice ML Versailles (78) 18/10/2012 R606 Corinne JACQUET Directrice ML Foix (09) 18/10/2012 Concernant la demande sur le logement la Directrice de la ML de Versailles peut contacter la responsable de notre Service Logement, Sylvie MONFORT-PORTET. 11

12 Je recherche les ML qui mènent des projets d'accès au logement par des baux glissants (soit en étant porteur soit en partenariat avec d'autres associations : CLLAJ, bailleurs sociaux, communes...autres partenaires). J aimerais prendre des contacts à ce sujet pour développer une action avec le CLLAJ de Versailles. Je vous remercie par avance de vos contributions, idées, suggestions et contacts. R607 Magali COURHTIEU Directrice ML Chatillon (92) 19/10/2012 Sur Montrouge, j'ai été sollicitée par la directrice du CCAS qui est porteur de ce projet pour la commune. Ce n'est pas encore en place mais je te joins la convention de partenariat rédigée et acceptée par le bureau ML et le bailleur, il ne manque plus que l'accord du CA du CCAS et celui du maire adjoint en charge du logement. Je tente de mettre en place la même chose sur Châtillon mais difficulté pour le CCAS donc j'y associe l'aljt et on voit comment monter le projet avec en premier la constitution d'une CLLAJ. Bonne réception de ces informations, bien cordialement, R613 Rémi PENNEQUIN Directeur ML d Arras (62) 05/11/2012 Notre Service Logement ne propose pas de baux glissants. Nous travaillons, néanmoins avec des partenaires qui en proposent. En effet, nous participons, depuis sa création, à la Commission Hébergement Insertion de la Communauté Urbaine d'arras. Nous sommes d'ailleurs financés pour l'accompagnement professionnel du public depuis 2 ans. L'objectif de cette commission est de permettre à des jeunes en difficulté d'accéder, par étapes, à un logement autonome. Les bénéficiaires doivent remplir des conditions: - jeunes accompagnés par la justice en milieu ouvert le Service Pénitentiaire d'insertion et de Probation ou en milieu fermé dans le cadre d'un aménagement de peine - âge compris entre 18 et 26 ans, ou cas exceptionnel, mineurs émancipés - situation de désinsertion ou d'insertion difficile. Situation sociale compliquée. - la solution logement doit être un levier dans la démarche d'insertion professionnelle du jeune - les jeunes doivent être volontaires pour s'investir dans un contrat d'insertion sociale et professionnelle avec un accompagnement socio-éducatif renforcé Les jeunes s'engagent dans une démarche négociée concrétisée par une succession d'étapes contractualisées. Les associations référentes et les travailleurs sociaux aident les jeunes à respecter leurs engagements et à prendre des responsabilités notamment par une participation active aux dépenses. 12

13 Un Comité de suivi se réunit régulièrement, il est composé : - de bailleurs du territoire, - du Club de Prévention PAS de La Vie Active (accompagnement social du public) - de la Mission Locale (accompagnement professionnel du public), - de l'association Relais Jeune Artois (gestionnaire des logements), - du Service Habitat de la Communauté Urbaine d'arras, - du SIAO, - de la CAF - du CCAS, - du SPIP, - de l'epdef/aemo, - de conseillers communautaires Le Comité de pilotage est composé : - des responsables des organismes membres du Comité de suivi, - de l'etat, - du Conseil Régional, - d'elus locaux Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à nous contacter. La référente du dispositif, en Mission Locale, est Mme Nathalie HANQUIEZ. Q358 Assurance des dirigeants Christelle BOUREL Directrice-Adjointe ML Agglomération Rouennaise (76) 18/10/2012 Nous envisageons de contracter une assurance proposée par notre assureur la MAIF «protection renforcée des dirigeants des collectivités» pour étendre la protection de la Directrice et du Président de la ML dans le cadre de l exercice de leur fonction. La souscription spéciale prévoit notamment une défense pénale plus complète (prise en charge des frais de défense pour l assuré R604 Fabienne LEVY Directrice ML Neufchâteau (88) 18/10/2012 Je suis adhérente à la MAIF mais je n'ai pas d'assurance des dirigeants. Mme Bourel pourrait-elle m'envoyer la proposition de la MAIF que je l'étudie avec ma Présidente (et le coût.) car cela l'air très intéressant. R605 Martine MUNIER Directrice ML Epinal (88) 18/10/2012 La ML du bassin d'emploi d'epinal suite à une information venant de son cabinet comptable a pris ce type d'assurances dirigeant (il semblerait que les associations sont de plus en plus soumises à ce type de problèmes Les directeurs qui peuvent être incriminés sont aussi couverts. depuis cette année. je vous joints la copie du contrat (groupe Allianz) Le coût de cette assurance est fonction du budget de la structure. 13

14 poursuivi en qualité d auteur, de co-auteur ou de complice d une infraction pénale résultant d une maladresse, négligence, inattention, méconnaissance ou inobservation des lois et règlements, manque de précaution, abstention fautive). Nous aimerions savoir si des ML ont déjà pris cette précaution? TABLEAU RECAPITULATIF BOURSE AUX ECHANGES JUILLET/DECEMBRE 2012 Q359 Horaires variables Frédéric REMOND Directeur ML Dijon (21) 25/10/2012 Nous envisageons d'introduire de la souplesse dans les horaires de travail, permettant une amplitude le matin, le midi et le soir. Intervenant sur une douzaine d'antennes, nous nous heurtons à la difficulté de gérer les temps de travail de chacun sans outil de type "pointeuse". Certains d'entre vous ont-ils mis en oeuvre des horaires de travail variables et dans l'affirmative quels sont les outils qui vous permettent de gérer le système? R608 Lionel CORBIERE Directeur ML Alençon (61) 19/10/2012 Nous utilisons le logiciel AGESPRO pour la gestion des horaires et des plannings. R609 Thomas PRIGENT Directeur ML Blois (41) 26/10/2012 A la ML Blois, nous avons mis en place un «quart d heure mobile» : une majorité de salariés ont soit des enfants, soit des temps de trajets importants soit empruntent des lignes SNCF à la fiabilité aléatoire, soit les trois. Cela entraîne des mini retards réguliers mais très majoritairement indépendants de la volonté des salariés. L idée est de permettre à chacun d embaucher et de débaucher sur une fourchette horaire et non sur un horaire précis : embauche entre 9h00 et 9h15 débauche entre 17h00 et 17h15, le temps de travail non réalisé le matin étant reporté le soir du jour même : si embauche à 9h10, débauche à 17h 10. Cela constitue un élément de confort pour les salariés. La limite du système est qu il repose sur une note de service et un tableau des horaires individuels affichés mais au delà sur la bonne volonté et la confiance mutuelle. Cela marche correctement dans notre structure de 20 personnes avec des permanences mais pas d antennes. Cela est sûrement plus délicat sur des organisations de travail où les salariés sont plus nombreux et plus éparpillés. R610 Raphaëlle CHEVEREAU Directrice ML Orléans (45) 26/10/2012 Nous avons mis en place le système avec pointeuse sur Oboolo. Les salariés peuvent se connecter sur le 14

15 serveur (TSE) de partout, et peuvent pointer sur les antennes. Ca demande donc une certaine installation informatique. Ca fonctionne très bien et c est le seul moyen que nous avons trouvé pour des horaires d une part individualisés, et avec une amplitude de tolérance, sur des lieux différents. Au passage ça permet aussi de gérer les demandes de sorties, l agenda, les demandes de congés, RTT R611 Myriam VALVERDE Directrice ML Toulon (83) 26/10/2012 Nous avons un système de pointeuse virtuelle. Nous venons de nous équiper. Je pense que vous aurez tous les éléments en allant sur leur site, je vous donne leur coordonnées : Bodet software SAS Bd du Cormier BP CHOLET Cedex Tel R612 Dominique VITAL - Ex directrice ML Grenoble (38) 29/10/2012 Le pointage est un outil de gestion adapté aux grandes entreprises, aux managers qui ne sont pas physiquement et relationnellement proches de leurs salariés. Pour ma part, je préconise : - d'éviter les pointeuses (que chacun va chercher à contourner - et ils y arrivent facilement), - de faire confiance, - de contractualiser avec l'équipe, sur la base de relations humaines sincères, - de faire confiance, de leur demander de noter chaque jour et vous adresser par mail leur relevés horaires (en précisant si besoin les raisons de dépassements éventuels). Ainsi, - vous travaillez dans la confiance, les personnes sont totalement responsables de ce qu'elles déclarent, - vous ne serez pas perçu comme un "flic" mais comme un directeur qui comprend leurs difficultés, ou leurs besoins, - les salariés se sentent responsables de leur travail et de leurs actes, et c'est aussi efficace qu'une pointeuse, - Vous êtes perçu comme un accompagnateur ou un conseil plus que comme un flic ou un contrôleur. 15

16 Q360 Offre de service ML Philippe JOURDAN Directeur ML Rennes (35) 22/11/2012 Pour l'organisation des accueils collectifs, je cherche un power point qui pourrait me servir de base de travail. L'objectif est de présenter "l'offre de service" de la ML après un premier RV de prise de contact avec le conseiller. Josiane MAURY Directrice ML Montauban (82) 22/11/2012 Je suis intéressée par les retours à cette demande. Q361 Intervenant groupe analyses des pratiques Christine THIBAUT-PARRON Directrice ML Aixe sur Vienne (87) Je recherche un(e) intervenant(e) pour animer un groupe d analyse des pratiques à l attention des conseillers de la Mission Locale. Je souhaite un intervenant s appuyant sur R614 Brigitte AUBRY-BASTIEN Directrice ML Remiremont (88) Nous avons réalisé cette année une action de 3 jours avec des résultats très intéressants, animée par Véronique LUTZ-PINEAU IVOIRE conseil - 5, rue des Etats Nancy Tél. : Fax : Coût de la journée Frais de déplacements Restant à votre disposition pour tous compléments que vous jugeriez utiles. R616 Patrick SEQUIER Directeur ML Langon (33) 03/12/2012 Je peux vous proposer Monsieur Christian Royet : Il vient d écrire un livre «La vie est une flèche» qui se fait l écho de son travail avec les ML de Lorraine en particulier. 16

17 une analyse psycho sociale, interrogeant la mise en œuvre des compétences professionnelles, et non un intervenant ayant une lecture psychanalytique. Je suis preneuse de vos propositions après une expérience réussie. Cordialement. R617 Lionel CORBIERE Directrice ML Alençon (61) 04/12/201 Il y a le cabinet TER OVANESSIAN... R618 Josiane MAURY Directrice ML Montauban (82) 06/12/2012 Nous avons mis en place un GAPP à titre expérimental sur octobre novembre et décembre. Ce groupe est ouvert à tous les salariés, sur la base du bénévolat, et se déroule une fois par mois (durée 2H). Le bilan n'est pas encore fait mais les premiers retours sont très favorables. Après avoir longuement cherché un intervenant, j'ai contacté l'empp (Equipe Mobile Psychiatrie Précarité) qui a une psychologue formée au Gapp. C'est elle qui intervient Et c'est gratuit! Je scanne la plaquette; je ne sais pas si ce service existe ailleurs. 17

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES La présente convention est conclue entre : AMILOR Association des Missions Locales de Lorraine 10 rue Mazagran BP 10676 54063 Nancy Cedex Représentée par Gilles DEVRET

Plus en détail

Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012. Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012. Textes de référence :

Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012. Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012. Textes de référence : Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012 Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012 Textes de référence : Loi 88-1088 du 1 er décembre 1988 relative au revenu minimum d insertion

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées

Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées Mme Fabiola BERIZIKY Chargée d Etudes et de Développement AGEFIPH PACA CORSE Journée «Maintien dans l Emploi»

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes»

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» FORMA-CLLAJ formation 2012 / /Directeurs // Responsables // Élus // Cadres administratifs // Agents de collectivités territoriales

Plus en détail

L'entreprise d'insertion XX (n SIRET : ) représentée par M., Directeur, dont le siège social est situé,

L'entreprise d'insertion XX (n SIRET : ) représentée par M., Directeur, dont le siège social est situé, Convention-type relative à la mise en œuvre d'une compensation dans le cadre d'un service d intérêt économique général (SIEG) - Entreprise d Insertion - ANNEXE Modèle ENTRE Le Département des Deux-Sèvres,

Plus en détail

100% Patrick MICHAUX. CHARTE QUALITé ASSURANCE. Agent Général d Assurances. Châteaubriant 8 rue des tanneurs 44110 Châteaubriant

100% Patrick MICHAUX. CHARTE QUALITé ASSURANCE. Agent Général d Assurances. Châteaubriant 8 rue des tanneurs 44110 Châteaubriant de la qualité de traitement édité le 28 octobre 2010, validité d un an CHARTE QUALITé ASSURANCE Agent Général d Assurances Châteaubriant 8 rue des tanneurs 44110 Châteaubriant : 02.40.81.08.58 : 02.40.28.24.66

Plus en détail

Convention de collaboration entre l INAMI, les organismes assureurs, l AWIPH et le Forem

Convention de collaboration entre l INAMI, les organismes assureurs, l AWIPH et le Forem 1 Convention de collaboration entre l INAMI, les organismes assureurs, l AWIPH et le Forem Entre : L'Institut National d Assurance Maladie-Invalidité, sis avenue de Tervueren, 211 à 1150 Bruxelles, représenté

Plus en détail

Le contrat de management

Le contrat de management Le contrat de management Check-list pour la négociation d un contrat de management AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser lorsque vous négociez

Plus en détail

avec le chef de service, qui donne les orientations à suivre et auquel il/elle rend compte de son travail,

avec le chef de service, qui donne les orientations à suivre et auquel il/elle rend compte de son travail, Direction des Ressources humaines TRAVAILLEUR SOCIAL I ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF A LA MAISON DES ENFANTS (pôle 2-6 ans) Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service

Plus en détail

Revenu de Solidarité Active

Revenu de Solidarité Active Guide à destination des bénéficiaires du rsa Les droits et les devoirs des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active Vous êtes bénéficiaire du rsa. Ce livret a pour objet de vous informer sur vos droits

Plus en détail

Information aux enseignants

Information aux enseignants SAPAD Service d Assistance Pédagogique à Domicile Information aux enseignants Chèr(e) collègue, Vous avez accepté d intervenir auprès d un enfant dont la scolarité est interrompue momentanément pour raisons

Plus en détail

MODALITES PRATIQUES. Le droit du travail prévoit pour les élus titulaires : un droit à la formation

MODALITES PRATIQUES. Le droit du travail prévoit pour les élus titulaires : un droit à la formation Pourquoi? MODALITES PRATIQUES Les élus et les formations en général Le droit du travail prévoit pour les élus titulaires : un droit à la formation - Une formation de 5 jours réalisable tous les 4 ans de

Plus en détail

Le Contrat d accompagnement

Le Contrat d accompagnement Fiche pratique DIRECCTE des Pays de la Loire mise à jour au 22 avril 2014 Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Qui pilote et prescrit

Plus en détail

School. Handicap et Enseignement Supérieur. En partenariat avec : Avec le soutien de :

School. Handicap et Enseignement Supérieur. En partenariat avec : Avec le soutien de : & School Handicap et Enseignement Supérieur En partenariat avec : Avec le soutien de : & School Handicap et Enseignement Supérieur Qui sommes-nous? Hanploi est une association de loi 1901, créée en 2004,

Plus en détail

LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG

LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG Le CNG contribue au développement professionnel des praticiens hospitaliers et des directeurs de la Fonction Publique Hospitalière dans un objectif

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

«Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)»

«Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)» FICHE DE POSTE «Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)» SIAE Adresse Secteur d activité Métiers du bâtiment : tout corps d état Confection: travail du tissu, décoration, confection

Plus en détail

Signature _ supports. coordination & graphisme : - illustrations : Arnaud Jouffroy

Signature _ supports. coordination & graphisme : - illustrations : Arnaud Jouffroy Signature _ supports coordination & graphisme : - illustrations : Arnaud Jouffroy UN MÉMENTO À L ATTENTION DES JEUNES QUI NE VEULENT PAS TRAVAILLER AU NOIR, POUR QUOI FAIRE? Pour te permettre de repérer

Plus en détail

LES AIDES FINANCIERES

LES AIDES FINANCIERES Les fiches sociales de VML Informations Soutien Aides Questions Réponses LES AIDES FINANCIERES POUR LES SEJOURS DE REPIT EN FAMILLE www.vml-asso.org Edition Janvier 2013 Pour plus d informations, contactez-nous

Plus en détail

INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise)

INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise) INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise) Foire aux questions (FAQ) Dispositif mis en œuvre à compter du 25 juin 2013 (délibération du 24 juin 2013) Le dispositif Initiative Formation

Plus en détail

COMMENT UTILISER LE QUESTIONNAIRE?

COMMENT UTILISER LE QUESTIONNAIRE? COMMENT UTILISER LE QUESTIONNAIRE? Objectif et finalité de la démarche Ce questionnaire s adresse à tous les usagers de la maison départementale des personnes handicapées qui souhaitent exprimer leur opinion

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

Mesure de la satisfaction des usagers de la MDPH. Questionnaire test

Mesure de la satisfaction des usagers de la MDPH. Questionnaire test Mesure de la satisfaction des usagers de la MDPH Questionnaire test COMMENT UTILISER LE QUESTIONNAIRE? Objectif et finalité de la démarche Ce questionnaire s adresse à tous les usagers de la Maison départementale

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

PRÉPARER ET PLANIFIER

PRÉPARER ET PLANIFIER KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Enseignants Nombre de pages : 5 PRÉPARER ET PLANIFIER UN VOYAGE DE CLASSE. Cette fiche s adresse à tous les organisateurs

Plus en détail

AIDE À DOMICILE. Le métier abordé dans ce film est celui d aide à domicile qui relève du secteur social.

AIDE À DOMICILE. Le métier abordé dans ce film est celui d aide à domicile qui relève du secteur social. JE SUIS... Santé - Social - Soins esthétiques AIDE À DOMICILE Réalisation : Luc Millet Production exécutive : CRIPT Sylvestre Audiovisuel Production : Educagri éditions, DRAF SRFD Pays de la Loire, ONISEP

Plus en détail

Le bilan de compétences

Le bilan de compétences Le bilan de compétences PLATEFORME CONSEIL: 02 99 29 72 48 WWW.FONGECIF-BRETAGNE.ORG Le bilan, qui doit vous aider à dégager des pistes d action, sera réalisé avec l aide d un conseiller appartenant à

Plus en détail

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL Direction des Ressources humaines SECRETAIRE MEDICO-SOCIALE H SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction des

Plus en détail

CONSERVER SON EMPLOI. c est normal et c est possibie. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014

CONSERVER SON EMPLOI. c est normal et c est possibie. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 CONSERVER SON EMPLOI c est normal et c est possibie Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE

CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE ENTRE Le Conseil général des Vosges, 8 rue de la Préfecture, 88000 EPINAL, représenté par le Président du Conseil général

Plus en détail

7Les droits sociaux. Les droits sociaux Les aides sociales (dont les aides ponctuelles et la protection des jeunes majeurs)

7Les droits sociaux. Les droits sociaux Les aides sociales (dont les aides ponctuelles et la protection des jeunes majeurs) 7Les droits sociaux Les droits sociaux Les aides sociales (dont les aides ponctuelles et la protection des jeunes majeurs) Les droits économiques Généralement à 18 ans, et parfois pour une durée plus ou

Plus en détail

2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel

2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel 2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel 2.1 Les aides de la Nouvelle-Calédonie allouées aux stagiaires 2.2 Le dispositif ANT 2.3 La Bourse Territoriale de Formation (B.T.F.)

Plus en détail

1 OBJET DE LA CONSULTATION

1 OBJET DE LA CONSULTATION CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ACQUISITION D UNE BADGEUSE ET D UNE SOLUTION DE GESTION DES CONGES AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA CONSULTATION 1.1 Configuration initiale / contexte Le CTIG

Plus en détail

Votre avis est essentiel!

Votre avis est essentiel! M E S U R E D E L A S AT I S F AC T I O N D E S U S AG E R S D E L A M D P H - Maisons Départementales des Personnes Handicapées - Votre avis est essentiel! La MDPH a un réel besoin de retours sur son

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 DE L AUDE RESEAU D ÉCOUTE, D APPUI ET D ACCOMPAGNEMENT DES PARENTS Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 Depuis la mise en œuvre dans l Aude, en 2001, du réseau

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP 2014 / 2015 ACCOMPAGNEMENT DE LA GESTION DU HANDICAP EN ENTREPRISE Syn@pse Consultants 30 Avenue de la Paix 67000 STRASBOURG 03 88 35 10 14 Satisfaire l Obligation d

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS ENTRE LA VILLE DE METZ ET L ASSOCIATION MOB D EMPLOI POUR L OPÉRATION METZ VELOCATION ANNÉE 2011

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS ENTRE LA VILLE DE METZ ET L ASSOCIATION MOB D EMPLOI POUR L OPÉRATION METZ VELOCATION ANNÉE 2011 CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS ENTRE LA VILLE DE METZ ET L ASSOCIATION MOB D EMPLOI POUR L OPÉRATION METZ VELOCATION ANNÉE 2011 Projet V5 (14/02/2011) Entre : La Ville de Metz, représentée par son

Plus en détail

Décembre 2009 GUIDE A L ATTENTION DES GESTIONNAIRES DE FJT

Décembre 2009 GUIDE A L ATTENTION DES GESTIONNAIRES DE FJT GUIDE A L ATTENTION DES GESTIONNAIRES DE FJT 1 Un modèle commun de projet social (ci-joint annexe 1) a été élaboré fin 2007 en collaboration avec les différents financeurs des FJT (CAF, DDE, DDASS et Conseil

Plus en détail

Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation

Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation Anne Kolasinski Coach de Vie certifiée Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation Prendre vos fonctions Atteindre vos objectifs Améliorer vos performances Renforcer

Plus en détail

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT Trouver un mode de garde pour son enfant relève parfois du parcours du combattant. Il existe pourtant un ensemble de dispositifs bon à connaître pour se faciliter la

Plus en détail

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Avec le concours du FUP 1 Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Introduction : les

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21. A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.com Le mot de bienvenue du Président Vous avez choisi d

Plus en détail

LE SERVICE CIVIQUE CHEZ LES EEDF

LE SERVICE CIVIQUE CHEZ LES EEDF LE SERVICE CIVIQUE CHEZ LES EEDF A partir de quel âge peut-on recruter un volontaire chez les EEDF? Un volontaire peut être recruté de 18 à 26 ans moins un jour. La loi autorise l engagement d un volontaire

Plus en détail

DISPOSITIF BILAN ORIENTATION Jeunes 16-25 ANS - Conseil Régional SCHEMA DE FONCTIONNEMENT

DISPOSITIF BILAN ORIENTATION Jeunes 16-25 ANS - Conseil Régional SCHEMA DE FONCTIONNEMENT DISPOSITIF BILAN ORIENTATION Jeunes 16-25 ANS - Conseil Régional SCHEMA DE FONCTIONNEMENT PRESCRIPTION DU CONSEILLER DE LA MISSION LOCALE Une fiche de prescription indiquant : - la prestation envisagée

Plus en détail

jeunes parlent de leur Mission Locale! Quand Région Provence-Alpes-Côte d Azur Enquête de satisfaction des usagers des Missions Locales

jeunes parlent de leur Mission Locale! Quand Région Provence-Alpes-Côte d Azur Enquête de satisfaction des usagers des Missions Locales 5000 Quand jeunes parlent de leur Mission Locale! La première enquête de Satisfaction réalisée par l ARDML et les 29 Missions Locales de Provence-Alpes-Côte d Azur. SOMMAIRE CONTEXTE SATISFACTION GLOBALE

Plus en détail

La Maison. Départementale. des Personnes. Handicapées

La Maison. Départementale. des Personnes. Handicapées La Maison Départementale des Personnes Handicapées 0 800 31 01 31 Depuis son installation en 2006, la Maison Départementale des Personnes Handicapées assure le rôle de guichet unique départemental pour

Plus en détail

FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR

FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR Le fonds départemental d aide aux jeunes (FAJ) est créé en application de la loi n 92.722 du 29 juillet 1992 et du décret n 93.671 du 27 mars 1993.

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Programme de formation «CAP RSEA»

Programme de formation «CAP RSEA» Programme de formation «CAP RSEA» Amélioration et mesure de la performance économique, sociale, sociétale et environnementale des Entreprises Adaptées Contexte La RSE se définit comme la responsabilité

Plus en détail

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR :

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Préambule du rapport n 12 Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Ce rapport vous propose d autoriser la signature d une convention de groupement de commandes entre CHAMBERY METROPOLE et la Ville de CHAMBERY afin

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n IV-2 CNSA - DGEFP Version 1 sept/2008 L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Plan : 1. Les principes de l orientation professionnelle... 1 2. Vers quels lieux peut se faire

Plus en détail

Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION

Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation L association Jean Cotxet a créé le foyer éducatif Jenner dans le 13e arrondissement en 1969. Les locaux appartenaient

Plus en détail

Dispositif d'assistance Pédagogique A Domicile (DAPAD)

Dispositif d'assistance Pédagogique A Domicile (DAPAD) Dispositif d'assistance Pédagogique A Domicile (DAPAD) ASSURANCE SCOLAIRE : Cachet de l établissement Elève concerné (e) : Nom - Prénom Né (e) le Adresse Classe Durée prévisible de l assistance pédagogique

Plus en détail

Créer son entreprise Développer son activité

Créer son entreprise Développer son activité Créer son entreprise Développer son activité L Offre de Vendée 2ème semestre 2013 1 Envie d indépendance? De créer votre entreprise? BGE, spécialiste de la création d entreprise, depuis plus de 30 ans,

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT LIVRET D ACCOMPAGNEMENT Structure employeuse :.. Nom / prénom et fonction du tuteur: (En charge de l accompagnement).. Nom et prénom du salarié :... Intitulé du poste occupé :.... Structure prescriptrice

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.)

PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.) PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.) Les Maisons d Enfants SAINT-JOSEPH et LAMON-FOURNET ont su répondre au besoin d un dispositif éducatif innovant qui met les familles des jeunes confiés en

Plus en détail

(En France) Approuvée par le Conseil d Administration du 13 Février2001

(En France) Approuvée par le Conseil d Administration du 13 Février2001 Annexe 1 : charte des stages Annexe 2 : attestation de responsabilité civile fournie par l étudiant Année universitaire 2008-2009 ENTRE LES DEUX PARTIES : CONVENTION DE PROJET TUTORE (En France) Approuvée

Plus en détail

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Enquête de satisfaction des élèves. Résultats 2008 UNION EUROPÉENNE

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Enquête de satisfaction des élèves. Résultats 2008 UNION EUROPÉENNE PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES Profils & Parcours Ecole régionale de la 2 e chance Midi-Pyrénées Enquête de satisfaction des élèves Résultats 2008 Mars 2009 UNION EUROPÉENNE Sommaire 1 - Champ

Plus en détail

Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE)

Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) DIRECCTE des Pays de la Loire Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Qui pilote et prescrit le contrat d accompagnement

Plus en détail

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages Sommaire Pages.. Qu est-ce que la PAJE 02.. La prime à la naissance ou à l adoption 03.. L allocation de base 04.. Le complément de libre choix du mode de garde Vous en bénéficiez quels que soient vos

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

Charte du Bénévolat dans votre association (règles du jeu collectives) Convention d engagement réciproque (règles du jeu individuelles)

Charte du Bénévolat dans votre association (règles du jeu collectives) Convention d engagement réciproque (règles du jeu individuelles) France Bénévolat a mis au point deux documents type qui peuvent servir de base à la clarification des règles du jeu entre bénévoles et associations et permettre ainsi le développement de bonnes pratiques.

Plus en détail

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides Vous n avez pas payé votre loyer depuis deux mois > Des frais supplémentaires de relance facturés sur quittance > Deux lettres de rappel

Plus en détail

LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA

LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA Vous trouverez dans ce document la liste des missions de bénévolat que nous proposons au sein de notre association. Cette liste est susceptible d évoluer selon nos

Plus en détail

Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes

Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes PREAMBULE Dans le but de concrétiser les dispositions légales visant à instaurer l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes,

Plus en détail

HANDICAP ET RECRUTEMENT. «Comment diversifier et adapter ses méthodes?»

HANDICAP ET RECRUTEMENT. «Comment diversifier et adapter ses méthodes?» COMPTE RENDU DES HANDI RENCONTRES EN ESSONNE HANDICAP ET RECRUTEMENT «Comment diversifier et adapter ses méthodes?» Le, 18 personnes ont répondu présentes à l invitation lancée par Opcalia Ile de France,

Plus en détail

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien La présente enquête-métier a pour objet de recueillir des informations pouvant donner en substance, une vision globale d un métier, de son

Plus en détail

Impôts 2014. Où se renseigner? Comment réclamer?

Impôts 2014. Où se renseigner? Comment réclamer? Impôts 2014 Où se renseigner? Comment réclamer? La direction générale des Finances publiques est un service du ministère des Finances et des comptes publics. Au plan local, les services des impôts des

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION REUSSIR LA MISE EN ŒUVRE DE LA BDES

ACCOMPAGNEMENT REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION REUSSIR LA MISE EN ŒUVRE DE LA BDES ACCOMPAGNEMENT REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION REUSSIR LA MISE EN ŒUVRE DE LA BDES La Base de Données Economiques et Sociales (loi du 14 juin 2013) L article 8 de la loi de sécurisation

Plus en détail

Dossier de Parrainage

Dossier de Parrainage Dossier de Parrainage Professionnel! Vous rêvez d être autonome sans les risques de l indépendant? Optez dès à présent pour le portage salarial Qu est-ce que le portage salarial? Le portage salarial Les

Plus en détail

Mission jeunes entreprises

Mission jeunes entreprises Mission jeunes entreprises proposée par les experts-comptables www.entreprisecreation.com Le site des experts-comptables dédié à la création d'entreprise Pourquoi une? En vue de contribuer au développement

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

L accès. formation. à la. des. demandeurs d emploi

L accès. formation. à la. des. demandeurs d emploi L accès à la formation des demandeurs d emploi Novembre 2005 Avant de se lancer : bâtir son projet professionnel Le projet d action personnalisé (PAP) Tous les demandeurs d emploi inscrits à l Anpe, qu

Plus en détail

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé CONVENTION CADRE ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé ENTRE Le Conseil Général des Vosges, 8 Rue de la Préfecture, 88000 EPINAL,

Plus en détail

Intitulé du projet : dispositif Permanent Auto Ecole Sociale

Intitulé du projet : dispositif Permanent Auto Ecole Sociale Thématique : Permis de conduire Intitulé du projet : dispositif Permanent Auto Ecole Sociale APPC- 011 Note de restitution finale remise par PLIE de L Audomarois porteur du projet au Fonds d Expérimentations

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

De l insertion au logement : le dispositif Pass Accompagnement

De l insertion au logement : le dispositif Pass Accompagnement Strasbourg, le 24 mai 2012 De l insertion au logement : le dispositif Pass Accompagnement Une matinée d informations et de témoignages de jeunes bénéficiaires du Pass Accompagnement a lieu ce jeudi 24

Plus en détail

Stages en milieu professionnel

Stages en milieu professionnel Stages en milieu professionnel Sommaire Le service Relations Entreprises Le bureau des stages Qu est-ce qu un stage? La convention de stage La gratification La durée d un stage La responsabilité civile

Plus en détail

Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale

Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés Rendre plus compatibles les modalités d organisation du temps

Plus en détail

La société Mediapost services, représentée par Monsieur Pierre Emmanuel LECLERCO, Directeur Général Adjoint, dûment mandaté

La société Mediapost services, représentée par Monsieur Pierre Emmanuel LECLERCO, Directeur Général Adjoint, dûment mandaté ACCORD RELATIF A L HARMONISATION DES STATUTS DES SALARIES MEDIAPOST TRANSFERES AU SEIN DE MEDIAPOST SA DANS LE CADRE DU RAPPROCHEMENT DES 2 ENTREPRISES Entre les soussignés, Le syndicat C.F.T.C Le syndicat

Plus en détail

Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)...

Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)... 2012 2013 Être apprenti(e) en Nord-Pas de Calais Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)... RÉGION NORD-PAS DE CALAIS www.apprentissage.nordpasdecalais.fr L apprentissage ne concerne

Plus en détail

Le suivi expert au service de votre activité!

Le suivi expert au service de votre activité! Le suivi expert au service de votre activité! Protection Juridique Vision Entreprise Assuré d avancer > Préserver votre activité des risques de litiges, c est indispensable! En tant que dirigeant d entreprise,

Plus en détail

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Pourquoi encourager la création de Centres Intercommunaux d Action Sociale est une réponse pertinente aux difficultés sociales auxquelles

Plus en détail