LES RENCONTRES DU S.P.A.S.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES RENCONTRES DU S.P.A.S."

Transcription

1 LES RENCONTRES DU S.P.A.S. Syndicat Professionnel des Activités de Spa Lundi 17 novembre 2014 Auditorium des Rives d Enghien-les-Bains

2 ÉDITO Enghien-les-Bains, par son statut d unique station thermale d Ile de France, possède des atouts légués par l histoire et la nature. Mais ces atouts ont créé au fil du temps d importants devoirs. Que de chemin parcouru depuis la découverte des eaux sulfurées d Enghien au XVIII e siècle par Louis Cotte, jusqu à l ouverture des Thermes pour le secteur ORL! La ville possède aujourd hui sa renommée, liée à un bouillonnement culturel qui conduit le public francilien au cœur des arts numériques ou de concerts monumentaux sur son lac. Reconnue aujourd hui Ville créative de l UNESCO pour les arts numériques, elle n en oublie pas cependant pas ses fondamentaux, liés aux sources et à la santé publique. La Ville a investi depuis le début des années 2000 pour reconstruire sa station touristique et thermale et promouvoir un thermalisme moderne qui révèle tous les atouts d une médecine préventive, écologique et humaniste. Ces atouts complètent la présence d établissements spas dans la ville et un spark imposant désormais bien connu d un public francilien ou venu de plus loin. Parmi ces étapes, figure l important travail politique et administratif pour aboutir à l autorisation d exploitation des sources réhabilitées. Le renouvellement de la concession avec le groupe Lucien Barrière a permis de donner naissance à un partenariat intelligent entre public et privé, la Ville reprenant à sa charge l approvisionnement en eau. Enghien-les-Bains doit aujourd hui sa reconnaissance au superbe établissement thermal qui fait face au lac, géré en partenariat avec la Société d exploitation des eaux et des thermes d Enghien-les-Bains. Au terme de ses études, la Ville a acquis une parfaite connaissance de ce patrimoine hydrogéologique, connaissance qui permet de développer et pérenniser l exploitation du gisement thermal sulfuré. Enghien-les-Bains est désormais adhérente de l association EHTTA (European Historic Thermal Towns Association) regroupant vingt-cinq villes thermales, situées dans dix pays européens, pour valoriser leur patrimoine architectural emblématique et les propriétés curatives reconnues de leurs eaux minérales. Pour partager cette expérience du thermalisme avec ses partenaires européens, la station thermale du Grand Paris est très fière de vous accueillir aujourd hui à l occasion de ces Rencontres S.P.A.S. du Syndicat professionnel des activités de spa. Philippe Sueur, maire d Enghien-les-Bains, Vice-président du Conseil général du Val d Oise 2

3 BIENVENUE Bienvenue aux premières Rencontres du SPAS d Enghien-les-Bains. Un constat s impose La profession, en recherche de nouveautés, de solutions efficaces, de meilleure rentabilité, en quête d une identité plus forte et de nouveaux territoires à conquérir semble en attente de nouvelles orientations. Le nombre des projets «bien-être» est en forte hausse et la création de spas affiche une croissance à deux chiffres alors que, dans le même temps, nous constatons la santé précaire d un nombre important d établissements avec, ces derniers mois, la fermeture de certains. Malgré une croissance réelle et une bonne santé affichée, le secteur du bien-être ne serait il pas dans une période de mal-être? Au regard de ces constats, et pour être, au jour le jour, en contact et aux cotés des propriétaires et gestionnaires de spas, notre mission était de réagir. Nous avons donc souhaité être force de proposition. Sortie de crise! Tendances de la consommation et de l offre spa Analyser les tendances, observer et comprendre les demandes et les attentes du consommateur mais aussi se projeter dans le futur et imaginer nos établissements dans les années à venir Que sera le spa de demain? Quelles mutations devrons nous subir? Comment anticiper et comprendre les nouvelles tendances et surtout comment les adapter à notre secteur? La santé, celle définie par l OMS en 1946*, sera-t-elle au cœur de la démarche spa? Les nouvelles technologies qui pointent et analysent en temps réel non seulement votre activité mais aussi votre état physique, psychique seront elles au rendez vous du bien-être et devrons nous compter sur elles pour réinventer notre métier? Pour apporter des éléments de réponses à toutes ces questions, nous avons réuni des conférenciers de talent, rarement acteurs des grands «shows pro.» du petit monde du spa et nous avons invité de véritables acteurs de terrain pour une table ronde. Afin de nous épauler dans la construction de ce programme, Anne Autret, «l actu spa et bien-être», journaliste du secteur à la compétence plus que reconnue, a été sollicitée et s est investie sans compter. «Aquae», l officiel Thermalisme, Thalasso, Spa qui nous a accompagnés et épaulés dans cette mise en place parraine l événement. Le Label «Spas de France», les laboratoires Multaler Yon-Ka, Hydro-jet system-france, Eureduc se sont attachés à soutenir notre manifestation dès sa première édition. Enfin, la Mairie et l Office de Tourisme d Enghien-les-Bains ainsi que le Groupe Barrière se sont engagés à nos côtés pour que ces rencontres puissent se dérouler dans les conditions les plus favorables. Nous vous souhaitons une journée studieuse et riche de rencontres à «Enghien les Bains : le bien-être à la source» Jean-Jacques Gauthier, Président du S.P.A.S. Gilles de Frémicourt, Secrétaire général du S.P.A.S. * Etat de complet bien-être physique, mental et social ne consistant pas seulement en une absence de maladie ou d infimité. 3

4 PROGRAMME DE LA JOURNÉE À partir de 8H30 : Accueil des participants Auditorium des Rives d Enghien-les-Bains 9H : Allocution de bienvenue : Jean-Jacques Gauthier Président du SPAS Gilles de Frémicourt Secrétaire Général du SPAS 9H15 : Le marché du bien-être : attentes des consommateurs Nathalie Damery Présidente de L ObSoCo «la vision du sociologue et du philosophe» 10H30 : Pause Café 10H45 : Le Spa du futur Gérard André Directeur Directeur Eurofin Hospitality «la vision du concepteur» 12H : Déjeuner buffet Salon Pergola Nova Lucien Barrière 13H45 : Spa et optimisation santé : nouvelle tendance ou perspectives d avenir? Dr Jacques Desplan Président Groupe Fontalvie Centre R-Révolution-santé «la vision de l entrepreneur et du médecin» 15H : Table ronde : Spa Santé Présentation et animation : Anne Autret L actu spa et bien-être Participants : Erika Borg Harmonie Médi spa Toulouse / Isabelle Fischer MediSpark & Spark Enghien-les-Bains / Philippe Gomez Thalasso spa Bénodet groupe Phelippeau / Aline Pélage Vichy Spa Hôtel Les Célestins / Dr Marie Perez Siscar Thalasso Spa Banyuls-sur-mer et Ars-en-Ré 16H : Pause 16H15 : Revue de presse des nouveautés numériques dans le domaine du spa Présentation : Marie Morani & Carine Sarriquet Aquae l officiel Thermalisme Thalasso & Spa 16H45 : Le Spa connecté : quand les objets numériques deviennent vos alliés! Julien Daubert Panasyuk Directeur général Agence 10H11 : «la vision du développeur» 18H : Clôture des Premières rencontres du SPAS 4

5 PRÉSENTATION DES CONFÉRENCIERS NATHALIE DAMERY «Le marché du bien-être : attentes des consommateurs» Présidente de L ObSoCo, l Observatoire Société Consommation, Nathalie Damery travaille plus particulièrement sur les mutations des consommateurs. Titulaire d un DEA de sciences politiques et d une maîtrise de philosophie, elle est expert APM (Association Progrès Management), membre du conseil d administration du Forum Action Modernités et du conseil économique de l Institut Français de la Mode (IFM). GÉRARD ANDRÉ «Le Spa du futur» Spécialiste dans le domaine du bien-être et du spa, Gérard André dirige en 2014 la société suisse de consulting en tourisme, hôtellerie et bien être, Eurofin Hospitality SA. Durant plus de vingt ans, il a dirigé des établissements thermoludiques, thermaux et des spas, liés souvent à des hôtels, recevant annuellement plus d 1,5 millions de clients. Docteur d Etat en Droit et en Science Politique, il a été plus de vingt ans Conseiller du commerce Extérieur de la France et s est particulièrement impliqué dans la politique touristique. Grâce à cette large expérience, Gérard André intervient pour la détermination du concept, la programmation, le suivi de la réalisation, le lancement opérationnel et la gestion de nombreux projets, répartis dans une dizaine de pays différents. 5

6 DOCTEUR JACQUES DESPLAN «Spa et optimisation santé : nouvelle tendance ou perspectives d avenir?» Le Docteur Jacques Desplan, Président fondateur du Groupe Fontalvie, Médecin Pneumo-allergologue, médecin du sport, sportif de haut niveau, a toute sa vie bousculé les codes de santé établis. En collaboration avec l Université de Montpellier, il a remis à l exercice des malades essoufflés et condamnés à la sédentarité et à la déprime. Il a été un des pionniers de la réhabilitation respiratoire, scientifiquement validée (grade A dans l Evidence Based Medecine) par toutes les sociétés savantes internationales. Il a fondé les Cliniques du Souffle à Osséja (66), «Val Pyrène» à Font-Romeu (66), «Halles Solanid» à Lodève (34), et récemment (septembre 2014), un centre d optimisation santé, «R-Révolution Santé» à Montpellier (34). Jacques Desplan est Chevalier de la Légion d Honneur. Publication «La médecine de santé» Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative - Editions Frison Roche - Juin JULIEN DAUBERT-PANASYUK «Le Spa connecté : quand les objets numériques deviennent vos alliés!» Après avoir dirigé la Junior Entreprise de l Université de Bordeaux, Julien Daubert- Panasyuk cofonde 10h11, start up spécialisée en visualisation de données en mars En novembre 2013, l aventure entrepreneuriale se développe au Québec par la création d une filiale : 04h11. Julien intervient dans des conférences internationales pour parler de Visualisation de données comme sur le Web à Québec, les Escales du Design ou encore le BIG DATA PARIS. 6

7 Le marché du bien-être : les attentes des consommateurs NATHALIE DAMERY Présidente de l ObSoCo Notre société connait un profond bouleversement. Nous assistons à : des mutations économiques (tensions sur le pouvoir d achat mais malgré tout on constate une évolution du niveau de vie et donc un poids croissant des ressorts immatériels et symboliques) ; des mutations technologiques (le développement d internet, du «tout connecté» bracelets ), ce qui risque de transformer durablement l homme et son rapport, entre autres, à son corps et à la santé de manière générale ; et des mutations sociétales (de nouvelles données démographiques, évolution de la société française, une aspiration à consommer autrement, un phénomène majeur de demassification et la montée en puissance de 6 valeurs : individualisme hédonisme rassurance-reliance responsabilisation résilience et défiance Durabilité, santé, environnement, qualité, local et utile sont devenues les attentes majeures des Français. «Un corps svelte à 50 ans est plus un symbole de réussite qu une Rolex» Gilles Lipovetsky. 7

8 Soutenues à la fois par l éthique du care et par la tendance à la mesure de ses données personnelles (Quantified Self) on assiste désormais à de nouvelles créations de soi. Elles jouent tour à tour sur l individualisme, l hédonisme, la rassurance, la responsabilisation et la résilience et sont en tension entre logique individuelle et logique collective et entre logique rationaliste et logique affective. Par prévention ou consolation (des chocs de la vie, par besoin de desserrer les contraintes de la vie moderne, le stress, le pessimisme ambiant porté par un «serrage généralisé de boulons», une surveillance accrue de la performance), par la redécouverte des cultures traditionnelles du toucher (asiatiques, africaines), par éthique positive et recherche de profondeur spirituelle, par la montée en puissance des médecines douces, par la valorisation du corps individuel, les soins que l on s accorde oscillent entre devoir envers soi-même et envers autrui. Nous formulons ainsi l hypothèse que «bien prendre soin de soi» est «une politesse» à l égard des autres, une attention portée à autrui, voire un principe de gestion à l égard de la société dans son ensemble et son équilibre économique (réduction des dépenses de santé par exemple). Désormais être bien «dans sa peau» c est afficher sa participation aux valeurs environnantes, c est «faire attention à bien faire» : bien manger, bien bouger et ne pas se laisser aller, s entretenir. 8

9 Après le corps/capital qu il s agit de préserver et de fructifier c est au tour de la santé d être perçue comme un capital. Cela nous fait entrer dans une exigence de maitrise de soi. «Nous sommes en quelque sorte devenus les directeurs artistiques de notre propre corps, les managers de soi». Mais cette nouvelle norme, cette exigence d attention à l égard de soi-même et d autrui n est pas sans générer un certain désarroi. Comment faire «bien»? Comment s y retrouver dans l offre pléthorique de soins possibles? A l heure où tout peut être «à la carte» nous assistons à la demande d une prise en charge globale comprenant la santé, la nourriture, le bien être, l esthétique. Les professionnels du SPA ont, sur cet axe, un bel horizon. 9

10 Le Spa du Futur La vision du concepteur Gérard ANDRÉ Directeur Eurofin Hospitality À entendre, à lire et à en croire nombre de ceux qui s expriment actuellement sur le sujet du bien être, sur les moyens possibles et les meilleurs de l obtenir, il y a un réel futur pour les activités destinées à satisfaire ce besoin croissant, cette demande de bien-être. Cela concerne très majoritairement les pays développés et, plus globalement, beaucoup de destinations touristiques. Dans le cadre des Rencontres du S.P.A.S , notre intervention se propose plus particulièrement de centrer la réflexion au regard de la France. Le besoin ressenti et exprimé de bien être est patent. Ceci se retrouve confirmé par les enquêtes et les études sociologiques et socio-économiques réalisées régulièrement ces dernières années. L analyse de Madame Nathalie Damery en atteste. C est un mouvement réel, voire profond chez les adultes. Il s exprime de manière plus nette encore en raison de facteurs prégnants que sont l évolution du mode de vie, l allongement de la durée de vie et l amélioration du niveau de santé à âge identique par rapport à la ou aux deux générations précédentes, la recherche croissante de la prévention, le désir de prendre soin de son corps, tout ceci étant relayé et amplifié, parfois à l excès, par les medias. Alors, cela signifierait-il que l avenir du spa est assuré? Sans doute, oui ; mais! En préalable, précisons que le mot «spa» est utilisé là dans un sens générique et fédérateur des secteurs relevant de notre industrie, l industrie du bien être. Nous intégrons donc dans cette réflexion sur le futur du spa, le thermalisme, la thalassothérapie, le thermoludisme, les établissements de wellness, les spas de ville stricto sensu, en hôtel, etc les instituts - salons de beauté non compris. On veillera à faire une distinction entre la notion de «spa de proximité» et celle de «spa de destination». La première intègre entre autre la facilité d accès et de répétition, tandis que la seconde fait intervenir des composantes telles que le voyage, l hébergement. Elle entre dans le plus vaste domaine qu est le tourisme. Le spa, faiseur de bien être a un futur. Ce futur peut être réussi ou non. Actuellement, l industrie du bien être est globalement en croissance, les spas stricto sensu tout particulièrement ; mais, les situations sont variées et les insuccès nombreux. D autres composantes de l industrie continuent de stagner, voire dans certains cas de souffrir. Leur modernisation ne se fait souvent qu avec retard et insuffisamment de moyens, financiers notamment ; voire et cela est sans doute plus préoccupant avec un manque de vision d avenir et une tendance fâcheuse à recopier l existant. Les cas sont nombreux. Désormais, grâce aux moyens techniques et modernes d analyse et de conception, par intelligence et par souci de bonne gestion des ressources ne devrions-nous pas faire mieux? Pour le progrès et l avenir, est-il bon et bien d utiliser le «présent dépassé» pour conjuguer le verbe agir au futur? 10

11 Le futur n est pas une illusion, c est un investissement. Pour le spa, comme dans tous domaines, il doit être bien réfléchi pour éviter tout mécompte. La réflexion que nous pouvons partager n est certainement pas celle réservée aux futurologues. Situons-nous en perspective des années , c est-à-dire sur une forme de moyen terme, ce qui est somme toute pas si loin, si nous raisonnons investissement. Pourquoi, investissement? Parce qu investir, c est penser et créer. Et, le spa du futur reste à créer. Comme le bonheur, le bien être ne se décrète pas. Le bien être, cela se vit du point de vue de l utilisateur et du client ; et, cela «s organise» du coté du promoteur et du vendeur. Pour faire un spa, même pour le réaliser et l exploiter dans les trois à cinq ans qui viennent, il faut se poser toutes ces questions telles que pourquoi faire un spa, pour qui? Où? De quel type? Avec quelles rentabilités économique et financière? Quelle faisabilité? Quelle durabilité? etc? Et puis avec qui? Quel personnel et quelles compétences? etc...? Ou encore, parlant futur, l analyse des attentes et des désirs des clients envisagés est-elle bien faite et surtout bien comprise? Celles-ci sont-elles ou peuvent-elles être en adéquation avec le projet? etc? Si un investissement est un défi, gardons-nous de défier le futur. Dans le futur, le spa devra être une activité rentable, faute actuellement de l être comme c est souvent le cas malgré dires et affirmations. Puisqu il y a une demande qui s affirme et croît, notre industrie ne peut pas continuer à travailler en réalisant des non-marges. Ce secteur est une industrie dans laquelle le coût de la main d oeuvre est considérable. Comprimer les exigences en main d oeuvre qualifiée, serait une erreur. Actuellement, cela pèse sur le prix de vente des prestations. En France, les coûts salariaux étant, un «massage» devrait être facturé pour être en phase avec la rentabilité atteinte en Asie, par exemple. De facto, le retour sur investissement en France voit sa durée être allongée de quatre à cinq fois à ce qu elle est en Asie. Et la rentabilité d exploitation suit la même proportion. Le futur du spa doit trouver sa justification tout autant dans la réponse au besoin de bien être que dans le fait qu il permettra de gagner de l argent. L industrie et ses différentes professions devront, en France, comprendre qu elles gagneront à se réunir pour adopter et conduire unis certaines démarches. Trop de réglementations, et pas toujours les bonnes, des petites guerres inutiles, nuisibles entre activités, entre professions. Leur futur pourrait en dépendre. La clientèle du spa en France, «non simplement touristique», sera moins hexagonale, à tout le moins plus européenne ; cependant, à condition d agir à cet effet. Faute de prendre en compte ce facteur et de corriger les «défauts franco-français», de même que pour définir les produits et les services, ce serait prendre le risque de ne pas obtenir le futur possible. Reste l inconnue relative du poids des conditions socio-économiques générales. Quelle sera l évolution du niveau de vie, notamment celui des retraités dans dix à quinze ans? Ceci influencera les capacités d accès et de consommation. Néanmoins et malgré instabilités et incertitudes, il y a des orientations qui s affirment chaque fois davantage, des tendances non pas de mode, mais fortes. Au premier rang, la prévention de santé 11

12 avec des corollaires tels l hygiène de vie, par exemple. Les Occidentaux se rendent de plus en plus compte de l intérêt de la santé préventive et de l équilibre énergétique. Le spa, actuel déjà et du futur surtout, doit prendre en considération l énergie dans le corps humain et proposer des traitements permettant de la délivrer. Sous réserve de bien fixer le contenu de cette notion en écartant certaines formes non maîtrisées et dommageables de tourisme médical, le medi-spa devrait prendre une place croissante. C est l un des thèmes de ces Conférences abordé par le Docteur Jacques Desplan. En ce sens, certaines composantes de notre industrie vont devoir adapter leurs services et leurs prestations. Le spa du futur sera bien sûr facteur de bien être. Il est probable qu il sera aussi plus qu actuellement facteur de mieux être. Le rôle et la place du numérique et des techniques nouvelles en cours de développement ou qui vont être inventées bientôt vont faciliter l accessibilité à des prestations de bien être et contribuer à une meilleure gestion de sa santé et de son entretien physique. Les professions du spa ont tout intérêt à prévoir d en bien maîtriser l usage et les utilisations. Des outils numériques vont en partie modifier certains critères de distinction entre le spa de proximité et le spa de destination, donnant au second l opportunité d un suivi constant jusque là difficile à mettre en oeuvre. Il revient à M. Julien Daubert d en parler. Cela devrait également profiter aux spas de destination s appuyant sur des concepts tels que déjà développés actuellement par des établissements en Autriche, en Suisse, également en Italie et en Espagne. De même et au coté des soins de médecine énergétique, «l informatique» facilitera la recherche de l équilibre énergétique en agissant, par exemple, sur l amélioration de la puissance cérébrale. Plus que d imaginer son futur, le spa va devoir le créer, le concevoir et le fabriquer dans un souci de rentabilité, de durabilité et d authenticité. Rentabilité et durabilité sont d évidence. L authenticité est un ressenti constant de la demande. Entre les grands marchés du spa, il y a des différences. Selon les clientèles et les régions du Monde, le spa n est pas perçu de manière identique. En Europe, et en premier lieu en France, l eau soigne et fait du bien. Ailleurs, l usage de l eau dans un spa n est pas toujours compris ainsi. Pour le futur, sachons garder cet atout, le développer, le faire évoluer, le rendre à la fois toujours bienfaiteur et plus ludique, en faire un avantage attractif et concurrentiel. Le futur de notre industrie passera aussi par des évolutions au sein de ses propres composantes ; par exemple, une meilleure place pour le bien être dans le thermalisme, ou une remise en question de l intérêt de systématiser la présence d un spa dans les hôtels. Ce futur est encore à concevoir. Efforçons-nous d éviter d ores et déjà que les investissements actuels dans le spa soient basés sur des concepts partiellement dépassés. La réflexion sur des concepts nouveaux ou novateurs a débuté. Dans la perspective de réussir le spa, à l horizon , agissons pour que spa soit synonyme de mieux être et de bien être. 12

13 Spa et optimisation santé : nouvelle tendance ou perspectives d avenir? Dr Jacques DESPLAN Président fondateur du Groupe Fontalvie Pour le médecin non averti, la représentation du spa est un lieu de divertissement sans intérêt pour la santé, à l intention des nantis Pour aller plus loin, une des définitions des spas est la suivante : «Le spa est un bassin d eau chaude équipé de buses de massage qui envoient de l eau sous pression mêlée d air. Ce procédé a été inventé par Roy Jaccuzzi en Le spa est propice à la relaxation et au bien-être». La multiplicité des définitions tend à démontrer que ce concept est large et mal déterminé. Cependant l objectif est clairement déterminé : le bien-être. Cependant il n est jamais précisé par quel mécanisme physiologique ou psychologique on aboutit à cet objet. D ailleurs, aucune étude scientifique ne soutient ce concept. Dans ce sens, on ne peut pas identifier le spa comme une technique médicale qui, elle, est basée sur la science ; par contre l objectif de bien-être rencontre la définition de l OMS de la santé : «La santé est un état de complet bien-être, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou infirmité». A côté des définitions de la médecine telle que nous la connaissons dans les pays développés, l OMS en 2000, tente de déterminer les principes généraux des médecines dites traditionnelles ou médecines parallèles, alternatives, douces ou encore à base de plantes. Il est dans la volonté du syndicat professionnel des activités de spa de réfléchir à ce qui pourrait inscrire les spas dans la mémoire socio-économique des pays occidentaux. Il ne faut pas positionner les spas comme une activité médicale classique. Il est souhaitable de positionner les spas par rapport à l ancienneté du principe, la clarté du message, sa diffusion, son positionnement, sa différenciation, son sérieux. Dans ce sens, notre société qui vit une mutation, va bien dans le sens de la recherche du bien-être, de la qualité, de la simplicité, du bon sens, des relations harmonieuses, de l extérieur (le plaisir) et de l intérieur (les aspirations profondes). La médecine occidentale offre beaucoup d opportunités de se positionner intelligemment à côté d elle. C est elle-même qui génère des demandes nouvelles de la population. Le choix des pays développés de sur-dimensionner les thérapies basées sur l aigu et le tout médicament a permis de vivre longtemps mais au prix de l apparition de nombreuses maladies chroniques et de dépendances. Beaucoup se sentent abandonnés par la médecine occidentale et un grand nombre cherchent donc d autres voies. C est donc dans ces offres que les spas devraient se positionner. Chacun, en fonction de son domaine de compétence, peut intégrer les spas dans ses offres : contexte de vacances, de détente, de thermalisme, milieu paramédical ou médical, etc Notre groupe FONTALVIE a développé depuis 30 ans des techniques non médicamenteuses dans l accompagnement des malades chroniques. Nos recherches ont pu obtenir une reconnaissance par la communauté médicale (Grade A, Evidence Based Medicine). 13

14 Nous avons décidé de faire un pas en avant en incluant des activités non strictement médicales comme le spa, dans notre dispositif thérapeutique. Nous nous inscrivons dans la définition de la médecine intégrative ; celle-ci a recours simultané à la médecine conventionnelle et aux médecines alternatives (non conventionnelles) dans le suivi d une personne, peu importe les méthodes ; ce qui compte étant le résultat. Notre groupe s étant toujours engagé à soumettre ses activités au jugement des règles exigeantes de la science afin de conserver la confiance du domaine médical dont nous sommes issus, nous évoluerons vers cette nouvelle offre globale. Le concept R-Révolution Santé est d offrir sur les mêmes sites de Montpellier et de Marrakech des activités de santé complémentaires : la Maison de Santé des 4 P-R, les Ateliers-R, l Institut-R, l Epicerie-R, le Carré-R. R-Révolution Santé est une approche innovante de la santé. Le concept de R-Révolution Santé est d optimiser la santé de tous sur un même site : ceux qui présentent une ou plusieurs affections chroniques, des handicaps, ceux qui voient apparaitre quelques signes cliniques ou biologiques, ceux qui ne présentent aucune affection et veulent être plus performants, les jeunes et les moins jeunes. Vivre mieux et plus longtemps. Les études scientifiques montrent que l on peut gagner plus de 11 ans de vie, et surtout vivre sans invalidité avec une meilleure qualité de vie. R-Révolution Santé prend en compte l homme dans sa globalité, dans son environnement de vie personnel, familial, sportif ou professionnel au travers de la médecine de santé des 4 P : Prédictive, Préventive, Personnalisée et Participative. A la Maison de Santé transdisciplinaire des 4 P-R, les médecins font une analyse Prédictive. Nous prenons en compte votre patrimoine génétique. Nos gênes nous prédisposent à développer certaines maladies ou, au contraire à bénéficier de certaines aptitudes particulières. Nos gênes sont un «grand livre» dans lequel sont inscrites toutes les informations permettant à nos cellules de fabriquer les molécules dont nous sommes constitués. Aujourd hui, il est difficile d intervenir directement sur nos gênes. Par contre, il est important de connaître votre patrimoine génétique pour en tenir compte et adapter vos comportements. En effet, depuis plusieurs années, nous connaissons mieux cette machinerie très complexe, qui à partir de nos gênes, fabrique nos molécules. C est l épigénèse. Or l épigenèse est très dépendante de notre environnement et de notre mode de vie. Avec un gêne qui favoriserait le développement d une maladie, un mode de vie adapté peut, soit retarder l apparition de la maladie, soit l éviter. De ces recherches récentes est née une nouvelle spécialité médicale : la médecine du mode de vie. Vouloir prévenir l apparition d une maladie, c est connaître nos gènes et adapter un mode de vie favorable : c est une médecine Préventive. Prévenir avant l apparition, alors que tout va bien, c est de la Prévention primaire. Cependant, il n est jamais trop tard pour intervenir : soit lorsqu apparaissent les premiers signes cliniques ou biologiques (surpoids, HTA, 14

15 diabète,...), c est la Prévention secondaire, soit lorsqu une ou plusieurs maladies chroniques ou handicaps sont déjà installés, c est la Prévention tertiaire, encore appelée réhabilitation. Pour optimiser notre santé, il convient de Personnaliser notre mode de vie ou éventuellement les médicaments que nous prenons. Enfin, Personnaliser notre mode de vie, c est prendre en main notre propre santé et ne pas attendre que la maladie arrive ou s aggrave et que la Sécurité Sociale nous prenne en charge. Être Participatif à des examens médicaux qui nous amènent à adopter un mode de vie Personnalisé, c est être acteur de notre propre vie. R-Révolution Santé ne se limite pas à réaliser des examens médicaux et à proposer de bons conseils impossibles à suivre sur du long terme car la vie est tout sauf un long fleuve tranquille! Les Ateliers-R sont là pour nous accompagner longtemps et nous permettre de mettre en place, concrètement, le mode de vie qui nous est favorable. Dans les Ateliers-R, dans un cadre de forfaits ou de stages, nous mettrons en place les activités physiques adaptées, une alimentation de santé, un sommeil réparateur, des exercices de mémoire, une gestion de nos stress, R-Révolution Santé est particulièrement sensible au cadre qui permet de réaliser ce changement de mode de vie personnalisé. Un coach de santé prend compte nos disponibilités, nos intérêts particuliers, nos goûts. Parce que notre motivation, en particulier dans les instants de fragilité, est essentielle, R-Révolution Santé applique de nouvelles méthodes. Au Carré-R, chacun pourra ressentir une certaine sérénité et tout y est fait pour rompre l isolement, favoriser la convivialité et créer une dynamique de groupe. Partager des repas simples mais bons pour le corps et le cerveau est possible à l Epicerie-R. Nous pourrons cuisiner avec des chefs et des nutritionnels à l atelier cuisine. R-Révolution Santé est une médecine des détails. A l Institut-R, on prendra soin de notre visage, de notre peau et tout est fait pour la détente. Il est légitime de nous faire plaisir à nous-même. Nous serons régulièrement réévalués par une équipe professionnelle transdisciplinaire qui se rencontre en staff tous les jours. R-Révolution Santé est la médecine de demain, aujourd hui disponible à Montpellier, le centre pilote de Fontalvie. 15

16 «Le Spa connecté : quand les objets numériques deviennent vos alliés!» JULIEN DAUBERT-PANASYUK Directeur général de 10h11 Smarpthones, applications de tracking, bracelets et balances connectées, les données envahissent notre quotidien et définissent de plus en plus, aux yeux du consommateur, notre état de santé. L une des manières d interpréter cette tendance est de faire un zoom sur la génération Y qui a été marquée par l accessibilité de l ordinateur personnel, du haut débit et du smartphone. Quelle est la vision d un digital native sur la santé aujourd hui? Comment la génération Y voit-elle sa santé à l heure du numérique? Comment prend-elle la décision de consulter les professionnels de la santé et du bien-être? Créateur de la solution GORIA qui rassemble vos données d objets connectés, Julien Daubert-Panasyuk essaye de répondre à ces questions par son expérience personnelle. À l heure de l homme omniscient et de l intelligence artificielle, vous découvrez un témoignage décomplexé de l usage de la donnée personnelle pour imaginer les services de demain, notamment dans le monde du spa. Pour retrouver les éléments clés de cette conférence, nous vous proposons de vous référer aux dispositifs numériques suivants : Twitter Rendez-vous sur Twitter avec le Hashtag #rencontresspas14 ou encore via le profil de Julien dès le début de la conférence comme quelques jours après celle-ci. SlideShare La présentation sera disponible sur SlideShare le lendemain de la conférence sur l URL suivante Enregistrement audio Julien Daubert-Panaysuk sera en mesure de fournir un enregistrement audio de la conférence pour celles et ceux qui souhaitent revenir sur l ensemble des propos. L audio sera disponible à la suite de la conférence sur l URL suivante : 16

17 Présentation des intervenants de la table ronde et de la revue de presse ANNE AUTRET : Animatrice de la table ronde Anne Autret est journaliste free-lance, consultante en communication. Elle a lancé en 2011 le blog d informations L Actu Spa & Bien-être à destination des professionnels du spa, de la thalasso et du bien-être. Business, communication, nouveaux produits et soins, ouvertures, nominations, formation : cette spécialiste de la beauté, du bien-être, de la consommation et de la distribution (luxe et mass market) décrypte au fil des rubriques la vie économique et marketing du secteur. Avant de créer L Actu Spa & Bien-être, Anne Autret a travaillé pour des magazines BtoB de référence dans leurs domaines : LSA, Marketing Magazine, Pharmacien Manager, CosmétiqueHebdo... Elle a été rédactrice en chef adjointe du Fashion Daily News, avant de créer et de diriger le magazine professionnel CosmétiqueSpa, dédié aux décideurs du spa et de l hôtellerie, puis de participer au lancement du site d information estheticfactory en tant que rédactrice en chef. Erika BORG Directrice générale d Harmony Medi Spa Nutritionniste diplômée de faculté de pharmacie de Toulouse. Après 24 années passées dans l industrie pharmaceutique sur la partie dermo cosmétiques et médecine esthétique en france et à l international. Enrichie de cette expérience internationale en médecine esthétique, Erika crée l un des premiers Spa médical en France en 2013 : un lieu de prise en charge holistique de la beauté médicale et anti âge visage et corps, incluant la nutrition et la minceur. Par ailleurs consultante en marketing et communication dans ce domaine. Isabelle FISCHER Directrice d exploitation du Spark, du Médi-Spark et des Thermes. Diplômée en Esthétique-Cosmétique puis en Marketing. Début de carrière dans la distribution sélective (parfumerie) d abord chez Marie Jeanne Godard puis Sephora, où pendant dix ans elle a assuré la direction de divers points de vente, encadré des travaux de rénovation (Paris 16 e, Forum des Halles) et des ouvertures (Nevers, Beausevran). Après une parenthèse de 4 ans dans le monde de la coiffure, où elle avait en charge la nouvelle gamme de soins capillaires Essentiel de la marque Eugène Perma, elle intègre le Groupe Lucien Barrière au poste de Directrice d exploitation des 3 établissements de la station d Enghien-les-Bains dédiés à la Santé et au Bien être : le Spark, le médi-spark et les Thermes. 17

18 En 2011, ouverture du médi-spark : 1er centre du Groupe dédié à la médecine esthétique et aux soins haute technologie, spécialisé dans l anti-âge, la minceur et la correction des imperfections (vergetures, tâches pigmentaires). Grâce aux soins combinés (médical-esthétique) innovations régulières : dernièrement, sevrage tabagique (hypnose + thermal), alopécie (mésothérapie + photothérapie), mélasma (peeling + photothérapie). En juin 2012, réouverture du centre Thermal : indications ORL et voies respiratoires. Développement du Spark, 1er Spa d IDF, 800 membres et plus de visiteurs par an. PHILIPPE GOMEZ Directeur général du «Relais Thalasso» Bénodet Diplômé masseur kinésithérapeute en 1978, moniteur cadre en Formations complémentaires en urogynécologie, massages divers, watsu, relaxation et mobilisation articulaire Kinésithérapeute puis cadre de santé hospitalier à Saint Nazaire de 1978 à 1991, chargé de cours en école d infirmière. Responsable des soins puis directeur adjoint au Relais Thalasso de La Baule de 1991 à 2001, directeur général au Relais Thalasso de Bénodet de 2002 à ce jour. Président du syndicat national «France Thalasso» depuis Actuellement en poste à Bénodet pour le groupe «Relais Thalasso» et membre du comité scientifique de ce groupe. Il a contribué, au cours de ces dernières années, au développement d un concept de séjour de soin avec prise en compte de la bonne santé dans sa globalité appelé THALAVIE. Un autre concept a été mis au point, celui de la «suite thalasso» qui permet de dispenser 3 ou 4 soins de thalasso dans un même lieu. Revue de Presse pour la société AQUAE Carine SARRIQUET Responsable de rédaction. Diplômée en commerce de l Université Montesquieu-Bordeaux IV, elle s est attachée durant une dizaine d années à la gestion de projets événementiels et au développement de relations économiques, commerciales et culturelles internationaux. Marie MORANI Directeur de publication, fondatrice de Palindrome édition. Diplômée de la Sorbonne en Lettres Modernes, elle est une journaliste confirmée justifiant de plusieurs années d expérience dans la communication institutionnelle et culturelle, acquises notamment comme assistante parlementaire et rédactrice en chef du magazine culturel régional, Atlantica magazine. 18

19 Présentation des Partenaires YON-KA La marque Yon-Ka, pionnière des soins phyto-aromatiques - Visage, Corps et Solaire - créée en 1954 par les laboratoires MULTALER, société 100% française, est aujourd hui distribuée dans 50 pays et dans plus de 5000 Instituts de beauté, Day spas, Spas Hôteliers.... Elle doit sa réputation à sa grande exigence qualitative, son expérience et son savoir faire professionnel. EUREDUC EUREDUC, société Française basée à Rambouillet (78), créée il y a plus de 35 ans, conçoit et fabrique des appareils de Pressothérapie et de Vacuothérapie. Les équipements EURE- DUC sont destinés aux professionnels de santé, sportifs et centres de remise en forme. Depuis peu, EUREDUC se positionne, tant avec ses appareils de Pressothérapie que de dépresso-massage, dans les Thermes Marins, centre de Thalassothérapie, Spas et Centres de bien-être. Label «SPAS de France» Avec près de 200 membres, le réseau Spas de France est le 1er groupement de centres SPA français, réunis autour d un même engagement de qualité, d éthique et de services à la clientèle. L ensemble des Spas de France ont été visités, audités et sélectionnés pour la qualité des prestations, du lieu et des installations, ainsi que pour la qualification de leur personnel. Les centres Spa répondent aux 20 critères rigoureux et sélectifs de la charte de qualité du Label Spas de France dont l objectif est de distinguer et de désigner les Spas professionnels. Ces centres s engagent tous dans une démarche de qualité active afin de mieux encadrer et garantir le bien-être de leur clientèle. Le label Spas de France permet donc de mettre en avant une image «porteuse», d une qualité plus exigeante alliée à une approche commerciale cohérente. Adhérer au groupement du Label Spas de France induit le respect des critères de la charte de qualité, d une philosophie professionnelle et déontologique. La labellisation Spas de France est une démarche volontaire de la part de l exploitant visant à qualifier son établissement. 19

20 HYDRO-JET system France Hydro-jet System France est l importateur exclusif pour tous les pays francophones de la table de massage Hydro-active wellsystem et de son option le wellsystem-spa. La révélation technologique de l hydro-massage par le créateur et l inventeur de l Hydrojet dans le monde. C est une vraie alternative thérapeutique ou ludique efficace pour combattre les effets mécaniques du stress et du mal de dos et pour rééquilibrer le système neurovégétatif. Le wellsystem permet de fidéliser vos patients ou clients avec un soin complet, une vraie bulle multi sensorielle, sans déshabillage, sans contrainte d hygiène et pour tous. Cryo-jet System France est l importateur de la Cryo-jet Cabine, toute dernière génération de Cabine de Cryothérapie Corps Entier. Prouvée et approuvée depuis 35 ans au Japon, cette technique trouve des indictions particulièrement efficaces et pertinentes dans les domaines médicaux, sportifs et dans la prévention et le bien-être. La cryothérapie Corps Entier est reconnue et utilisée par les sportifs de haut niveau depuis de nombreuses années, que ce soit en traumatologie, récupération ou préparation physique. L ACTU SPA et BIEN-ÊTRE L Actu Spa & Bien-être est un blog d informations BtoB spécialisé dans l actualité du spa, de la thalasso, de la beauté et du bien-être. Nouveaux lieux, nouveaux produits, nouvelles marques de soin, formation, études de consommation, rachats, nominations La vie économique et les grandes tendances du secteur y sont décryptées par Anne Autret, journaliste free-lance spécialisée en beauté, bien-être et consommation, également consultante en communication. AQUAE L officiel thermalisme thalasso spa Aquae est une lettre d informations professionnelles bimensuelle à diffusion nationale, destinée aux acteurs du thermalisme, de la thalassothérapie et du spa (hôtelier, day spa, médi-spa, etc.), et par extension, aux secteurs de la santé-bien-être. Positionné comme un outil de veille, Aquae paraît un mardi sur 2 à raison de 22 numéros par an. La lettre est également complétée par un site internet avec des actualités quotidiennes ainsi que des hors-séries thématiques. Pour sa troisième année éditoriale, Aquae participe à l élaboration au sein de Palindrome édition (société éditrice d Aquae) à l élaboration de L Officiel du Thermalisme, un annuaire didactique et informatif dont le lancement est prévu en janvier

21 Le Groupe Lucien-Barrière Dans le cadre élégant de la ville d Enghien-les- Bains, de son lac et de son ambiance art déco, Lucien Barrière Hôtels et Casinos propose un lieu de villégiature rare et prestigieux, idéal pour organiser un séminaire, se ressourcer le temps d un week-end, se divertir au casino ou au théâtre Le Resort Barrière d Enghien-les-Bains situé aux portes de Paris est l alliance privilégiée d une offre loisirs, business et bien-être, inaugurée en octobre le Spark* Soins, Sport & Spa : un univers sensoriel inédit de bien-être sur 3500m² l Escale Affaires et la Pergola Nova : un uni-vers moderne et luxueux pour l organisation de séminaires et de réceptions privées les Thermes : le seul établissement thermal ORL d Ile de France Le Grand Hôtel Barrière**** et l Hôtel du Lac**** Les multiples activités de loisirs du Casino Barrière d Enghien-les-Bains, de ses restaurants et de son théâtre. Avec ses 500 machines à sous, le Casino Barrière d Enghien-les-Bains propose, l une des plus belles offres de France ainsi qu une très large gamme de modèles et de mises de 0.01 ct à 10 mais aussi un espace dédié à la roulette anglaise élèctronique. Le Casino Barrière d Enghien-les-Bains c est aussi des salles de jeux avec une quarantaine de tables : roulette anglaise, roulette française, Black Jack, Stud Poker, Sic Bo et Punto Banco. Avec près de visiteurs par an, Enghien-les-Bains demeure le premier casino de France et le seul en Ile-de-France, à seulement 14 km des Fabrice Rambert 21

Exclusive Restaurant se lance en franchise

Exclusive Restaurant se lance en franchise Dossier de Presse / Décembre 2012 Exclusive Restaurant se lance en franchise Parce qu un bon moment peut faire toute la différence. Ex c l usi ve R esta u ran ts - SAS au capital de 44 560 - RCS Par i

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

Le but : développer la performance de l entreprise officinale en adéquation constante avec les obligations qualité inhérentes à la profession

Le but : développer la performance de l entreprise officinale en adéquation constante avec les obligations qualité inhérentes à la profession La qualité n'est pas une notion nouvelle dans le monde de la santé. Depuis un certain temps, des actions ont été engagées pour améliorer la qualité des prestations proposées dans ce domaine. Dans l'environnement

Plus en détail

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans)

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Introduction Depuis plus de 50 ans, le «Camp du Tom» propose aux ados, âgés de 12 à 17 ans, de partir

Plus en détail

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014 Université d été 2014 du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Paris Du 30 juin au 18 juillet 2014 Professionnels du français langue étrangère - Enseignants - Managers ou futurs managers

Plus en détail

Capital Humain et Performance RH

Capital Humain et Performance RH Capital Humain et Performance RH Le bien-être performant, potentiel d avenir pour l entreprise Qualité de Vie et Santé au Travail Qualité de Vie et Santé au Travail, une opportunité pour se préparer aux

Plus en détail

SOLUTIONS POUR UNE PERFORMANCE GLOBALE

SOLUTIONS POUR UNE PERFORMANCE GLOBALE SOLUTIONS POUR UNE PERFORMANCE GLOBALE P Relier la passion de vos collaborateurs aux performances de l entreprise? P Revisiter le rapport au travail pour une réussite durable? P Développer de nouvelles

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique

Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique Entreprise labellisée Formation Encadrer et manager en milieu de santé 1 Le contexte hospitalier Contraintes Santé et sécurité des salariés

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

LABO Spa Consulting. consulting

LABO Spa Consulting. consulting LABO Spa Consulting consulting ALWAYS GIVE MORE TO PEOPLE THAN WHAT THEY EXPECT... Le Bien-Etre, l industrie du futur Près de 96 millions de personnes dans le monde fréquentent régulièrement un spa. Cette

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

hôtels cafés restaur ants tr aiteurs formation et conseil

hôtels cafés restaur ants tr aiteurs formation et conseil hôtels cafés restaur ants formation tr aiteurs et conseil 2015 ASFOREST, votre partenaire FORmation et conseil ASFOREST, association de formation continue du Synhorcat, conseille et accompagne depuis 1975

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com Feel Well Work Well POUR MIEUX TRAVAILLER ensemble LE CAPITAL HUMAIN RESTE LA

Plus en détail

DES SERVICES A PORTÉE DE MAIN PILOTAGE MAINTENANCE SOURCING RECRUTEMENT PROPRETÉ BILAN DE COMPÉTENCES HYGIÈNE DE L AIR/3D EMPLOI & MOBILITÉ

DES SERVICES A PORTÉE DE MAIN PILOTAGE MAINTENANCE SOURCING RECRUTEMENT PROPRETÉ BILAN DE COMPÉTENCES HYGIÈNE DE L AIR/3D EMPLOI & MOBILITÉ L EMPLOI A UN NOM DES SERVICES AUX O C C U P A N T S E T A U X B Â T I M E N T S A PORTÉE DE MAIN PILOTAGE MAINTENANCE PROPRETÉ SOURCING RECRUTEMENT BILAN DE COMPÉTENCES HYGIÈNE DE L AIR/3D SÉCURITÉ /

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous.

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous. EXIGEZ L IMPOSSIBLE Dans un contexte économique particulièrement tendu, la compétitivité de votre offre et la pugnacité de votre force de vente ne suffiront plus à garantir votre développement. La qualité

Plus en détail

Promotion Santé Suisse

Promotion Santé Suisse Promotion Santé Suisse Qu est-ce que promouvoir la santé? «La promotion de la santé est le processus qui confère aux populations les moyens d assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé, et d

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT 6ème Édition 20 & 21 octobre 2011 Bordeaux Palais de la Bourse Relations avec les partenaires Nathalie Coiquaud / Frédérique Roux Tel : 05 57 19 19 57 - mail : infos@empreintes.com

Plus en détail

Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la cuisine

Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la cuisine LICENCE PRO Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la cuisine Carte d identité de la formation Diplôme Licence professionnelle Spécialité Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

Pétrochimie Informatique scientifique

Pétrochimie Informatique scientifique Aéronautique Génie Civil Défense Spatial Systèmes d informations Electronique Télécoms Nucléaire Pharmacie Pétrochimie Informatique scientifique MCG ENGINEERING PROFESSION CHASSEUR DE TÊTE Depuis sa création,

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

Atelier site Internet professionnel pour les acteurs du tourisme de Bretagne (espace Pro)

Atelier site Internet professionnel pour les acteurs du tourisme de Bretagne (espace Pro) Atelier site Internet professionnel pour les acteurs du tourisme de Bretagne (espace Pro) Rennes, le 26 février 2009 Plan de l atelier Stratégie marketing du CRT Objectif du projet Présentation des différentes

Plus en détail

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement...

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Un engagement Voyez cette brochure comme une invitation à nous rencontrer physiquement afin de discuter

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..)

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..) 1 Enjeu : Dans le contexte socio-économique et sanitaire du Département des Ardennes, les Centres Sociaux structures de proximité peuvent jouer un véritable rôle dans l amélioration de la santé des habitants,

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Le cancer cet ennemi commun

Le cancer cet ennemi commun Le cancer cet ennemi commun En France, 360 000 nouveaux cas par an. 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 touchés au cours de leur vie. en Languedoc-Roussillon, ICI il tue 20 personnes par jour. www.icm.unicancer.fr

Plus en détail

Et si vous faisiez le choix de la performance?

Et si vous faisiez le choix de la performance? Et si vous faisiez le choix de la performance? DES VALEURS ET UN CONCEPT UNIQUE À PARTAGER DES OUTILS ET UNE MARQUE AU SERVICE DE VOTRE RENTABILITÉ DES EXPERTS ET UN RÉSEAU POUR ÉCHANGER DES ENGAGEMENTS

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir 2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif ARHM : riche de son passé et tournée vers l avenir EDITO Montrer le chemin et rassembler Scriptum Née en 1950 de la volonté d un petit nombre de professionnels de la

Plus en détail

Des compétences professionnelles et des prestations de qualité

Des compétences professionnelles et des prestations de qualité Des compétences professionnelles et des prestations de qualité Imprimé sur du papier recyclé - Novembre 2012 Le Certificat de Qualification Professionnelle - CQP Employé-e technique de restauration Agihr

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

L ExcELLEncE du conseil immobilier

L ExcELLEncE du conseil immobilier L Excellence du Conseil Immobilier 2 L Excellence du Conseil Immobilier CBRE SUISSE «En privilégiant depuis 15 ans une approche centrée sur les besoins actuels et futurs de nos clients, nous avons pu construire

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Améliorez vos résultats clients

Améliorez vos résultats clients Améliorez vos résultats clients Améliorez la fidélisation de vos clients Les conditions actuelles de notre marché rendent plus facile l infidélité de nos clients. Pourtant, l enjeu est d importance. Il

Plus en détail

Les Entreprises Familiales

Les Entreprises Familiales Les Entreprises Familiales Paris, le 5 Fevrier 2008 Les Entreprises Familiales Centenaires sont en France 1400 (présentes dans presque tous les secteurs) dont 400 dans le secteur des Vins et Spiritueux.

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation

Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation Anne Kolasinski Coach de Vie certifiée Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation Prendre vos fonctions Atteindre vos objectifs Améliorer vos performances Renforcer

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le 23 juillet 2015 «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC La nouvelle campagne de marque HSBC

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole ÉDITOS En 2013, Nantes a été la première ville en France à obtenir le titre de Capitale verte de l Europe. Cette reconnaissance européenne vient reconnaître et récompenser le travail et les efforts menés

Plus en détail

PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE SEMINAIRE DE FORMATION A L ATTENTION DES DIRECTEURS GENERAUX DES CENTRALES D ACHATS MEMBRES DE L ACAME

PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE SEMINAIRE DE FORMATION A L ATTENTION DES DIRECTEURS GENERAUX DES CENTRALES D ACHATS MEMBRES DE L ACAME Association Africaine des Centrales d Achats de Médicaments Essentiels 01 BP 4877 Ouagadougou Burkina Faso Tel : 226 50 37 91 75 Fax : 226 50 37 37 57 Contact@acame.org PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Praticien en massage assis

Praticien en massage assis Praticien en massage assis UN MÉTIER, PLUS QUE JAMAIS! 6 JOURS Cette formation certifiante est ouverte à tous, sans pré-requis. Elle apporte le savoir-faire et les outils nécessaires au développement d

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Rôle de CampusFrance

Rôle de CampusFrance Réunion d'information 20 novembre 2012 La vie d un étudiant en France Institut français du Rôle de CampusFrance Le suivi de la procédure CampusFrance est obligatoire pour tout projet d étude diplômant

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT Préface de Xavier QUÉRAT-HÉMENT La réussite de toute entreprise, comme le savent les opérationnels au contact de clients de plus en plus exigeants et soumis à une règlementation qui s étoffe régulièrement,

Plus en détail

Lundi 17 octobre 2011

Lundi 17 octobre 2011 Lundi 17 octobre 2011 LES 4 ENJEUX DE LA SANTÉ Enjeux démographiques Vieillissement de la population Maladies chroniques Démographie médicale Enjeux économiques Hausse des coûts de santé Transfert de charges

Plus en détail

OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016

OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016 OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016 «S engager aux côtés d un pôle leader et d entreprises innovantes de la filière santé» Standard Eurobiomed 8, rue Sainte Barbe 13001 Marseille 04 91 13 74 65 www.eurobiomed.org

Plus en détail

A CE SALON : LA COSMETIQUE BIO ET LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES MONTENT EN PUISSANCE

A CE SALON : LA COSMETIQUE BIO ET LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES MONTENT EN PUISSANCE COMMUNIQUE DE PRESSE - AVRIL 2015 NATEXPO, LE SALON PROFESSIONNEL DES PRODUITS BIOLOGIQUES, ECOLOGIQUES ET DES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES 18-19- 20 OCTOBRE 2015 - PARIS NORD VILLEPINTE A CE SALON : LA COSMETIQUE

Plus en détail

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport».

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». «Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». Ce titre témoigne de l ambition associative de faire du sport un levier éducatif pour la reconstruction

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite Sommaire Tchip, un concept unique p 04 4 forfaits, un succès! Gaieté et visibilité Ambiance actuelle Des produits professionnels n 1 Une communication nationale et locale pour une identité forte Le Groupe

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

Journée Valaisanne du Tourisme

Journée Valaisanne du Tourisme Journée Valaisanne du Tourisme Défis, Tendances et Innovations en matière d hébergement touristique Martigny - 5 Octobre 2015 Pierre Olivier TOUMIEUX - CEO Groupe LAGRANGE SOMMAIRE 2 1. Le Groupe LAGRANGE

Plus en détail

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients Un trait d union Cabinet de conseil en management et ressources humaines, PRANA aide les organisations à faire de la relation de travail et des relations au travail une source d énergie et de création

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

27&28. avec le soutien du :

27&28. avec le soutien du : p a r i s 27&28 septembre 2011 Le salon de tous les acteurs SANITAIRES, SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX avec le soutien du : SANTÉ SOCIAL EXPO à Paris en 2011 Santé Social Expo met en relation, la filière des

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

La démarche numérique de l office de tourisme du Pays de Saint-Galmier

La démarche numérique de l office de tourisme du Pays de Saint-Galmier La démarche numérique de l office de tourisme du Pays de Saint-Galmier Une démarche numérique intégrée à notre démarche qualité Depuis 2 ans l Office de Tourisme du Pays de Saint-Galmier s est engagé dans

Plus en détail

LE MASTER IN HOSPITALITY MANAGEMENT

LE MASTER IN HOSPITALITY MANAGEMENT LE MASTER IN HOSPITALITY MANAGEMENT 1 semestre à Avignon : Validation des crédits ECTS Fin de la formation à l University Collège de Birmingham Délivrance du Master par l Université de Birmingham (Angleterre)

Plus en détail

Salon des seniors. du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles. Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles

Salon des seniors. du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles. Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles Salon des seniors du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles Mutuelle LMP, santé et bien-être en toute sérénité dès 50 ans Dossier de presse Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles

Plus en détail

Inventer aujourd hui le Thermalisme de demain

Inventer aujourd hui le Thermalisme de demain Assises du thermalisme en Auvergne le 5 février 2015 Casino de Royat DOSSIER DE PRESSE Inventer aujourd hui le Thermalisme de demain Plan du Dossier : Communiqué de synthèse: Des assises du thermalisme

Plus en détail

Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE

Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE LE PORTAGE SALARIAL...3 Rappel des principes du portage...3 Une reconnaissance dans le droit du travail français....4 Historique, un secteur jeune qui se structure....4

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

Certification APAC /IAE LYON

Certification APAC /IAE LYON Certification APAC /IAE LYON Corinne Forgues Corinne Lecot http://iae.univ-lyon3.fr Rappel du contexte du projet APAC / IAE LYON L APAC souhaite pouvoir proposer à ses membres des parcours de formation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université de Perpignan Via Domitia Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Parce que chacun doit avoir la liberté d entreprendre. Parce que

Plus en détail

Internet et santé : nécessité et limites de la régulation

Internet et santé : nécessité et limites de la régulation Internet et santé : nécessité et limites de la régulation Quelle protection pour le consommateur? Communication à l Académie nationale de pharmacie Marie-Paule Serre Université Pierre et Marie Curie La

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Sommaire. 1-Introduction.3

Sommaire. 1-Introduction.3 1 Sommaire 1-Introduction.3 2-Les 1ères Journées des Etudes Marketing et sondages d opinion.... 3 2.1- Présentation............3 2.2-Objectifs............3 3-Programme préliminaire......... 3 4-Public

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité.

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. 1 vous êtes collectivité : Collectivité territoriale Administration

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale

Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale president@fnsip.fr Tél : 06.10.28.39.18 5, rue Frederick Lemaître 75020 Paris www.fnsip.fr Twitter : @fnsip Fédération

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable Klépierre Nos engagements pour un Développement Durable Notre vision Notre métier Nos valeurs Nos 10 engagements Editorial Notre Groupe est porté par une puissante dynamique. Si aujourd hui de solides

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail