EXERCICE : CONSÉQUENCES DU TABAGISME

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXERCICE : CONSÉQUENCES DU TABAGISME"

Transcription

1 PARTIE I : Respiration Chapitre 3 : Pathologies respiratoires EXERCICE : CONSÉQUENCES DU TABAGISME Objectifs : Identifier les principaux constituants de la fumée de tabac Expliquer les conséquences de ces constituants au niveau respiratoire, au niveau du système nerveux central, au niveau de l appareil cardiovasculaire

2 1. a/ Définissez les termes en gras Dyspnée : Troubles respiratoires Asthénie : Fatigue (intense) Bronchite : Inflammation des bronches Hypertension : Augmentation de la tension artérielle au-dessus de la normale Tachycardie : Accélération du rythme cardiaque Hypoxémie : Diminution de la quantité d O 2 transporté par le sang Polyglobulie : Augmentation du nombre d hématies au-dessus de la normale Hyperlipidémie : Augmentation de la concentration plasmatique (sanguine) en lipides

3 b/ Définissez le tabagisme. c/ A partir de l exemple du couple H., définissez le tabagisme actif et passif. Tabagisme : Toxicomanie liée à la consommation de tabac Tabagisme actif : Intoxication volontaire au tabac (inhalation des 3 courants de fumée) Tabagisme passif : Intoxication involontaire au tabac (inhalation des courants secondaire et tertiaire de la fumée)

4 2. Complétez la 1 ère colonne du tableau suivant. LES CONSÉQUENCES LES CONSTITUANTS LES EFFETS PHYSIOPATHOLOGIQUES LES SIGNES OU PATHOLOGIES ASSOCIÉS Monoxyde de carbone (CO) Nicotine Substances irritantes Goudrons - Substance provenant de la combustion du tabac. - Se fixant sur l hémoglobine, aux dépens du dioxygène entraînant ainsi une hypoxémie. - Provoquant des lésions au niveau des cellules endothéliales des artères. - Substance se fixant sur les récepteurs des neurones dopaminergiques - Augmentant les sécrétions acides de l estomac. - Ayant un effet vasoconstricteur sur les artères. - Augmentant la lipidémie. - Augmentant la fibrinogènémie et l adhésion des plaquettes. - Diminuant la concentration sanguine en œstrogènes. Substances responsables d une diminution de l action des cils de la muqueuse bronchique, d une hypertrophie des cellules productrices de mucus et d une bronchoconstriction. - Substances ayant une action immunodépressive (destruction des macrophages) - Provoquant des mutations de l ADN - Réduisant l absorption de la vitamine C - Hypoxie - Ischémie - Athérosclérose - Dépendance, addiction - Ulcère gastroduodénal - Tachycardie - Hypertension - Athérosclérose - Infarctus du myocarde - Thrombose - Ménopause précoce - Ostéoporose - Infections respiratoires aigües - Bronchites chroniques - Insuffisance respiratoire Cancers

5 3. Cochez les affirmations correctes. Les constituants du tabac sont dosés : Dans la cigarette Dans la fumée du tabac Le nombre de constituants d une cigarette est évalué à environ : La quantité des substances nocives absorbée dépend de la manière de fumer : Oui Non 4. Définissez les termes soulignés dans le tableau. Hypoxie : Diminution des apports d O 2 aux tissus Ischémie : Ralentissement ou arrêt de la circulation sanguine dans un ou plusieurs vaisseaux sanguins ( Diminution de la perfusion d un tissu ou d un organe en sang) Athérosclérose : Durcissement de la paroi des grosses et moyennes artères suite à la formation de plaques lipidiques riches en cholestérol Vasoconstricteur : Substance (médicament) stimulant la contraction des muscles lisses de la paroi des vaisseaux sanguins entraînant une diminution du diamètre de sa lumière Fibrinogènémie : Concentration plasmatique (sanguine) du fibrinogène

6 Thrombose : Formation d un caillot dans un vaisseau sanguin ou une cavité cardiaque Ménopause : Arrêt définitif des cycles menstruels Ostéoporose : Maladie non inflammatoire se traduisant par une perte de densité des os Hypertrophie : Augmentation pathologique de la taille d un organe Bronchoconstriction : Contraction des muscles lisses bronchiques se traduisant par une diminution du diamètre de la lumière bronchique 5. Associez chaque signe ou pathologie cités dans le tableau à l appareil ou système correspondant. APPAREIL OU SYSTÈME Appareil respiratoire Système nerveux central Appareil cardiovasculaire Un autre appareil ou système PATHOLOGIES OU SIGNES ASSOCIÉS Hypoxie, Infections respiratoires aigües, Bronchites chroniques, Insuffisance respiratoire + Cancers Dépendance, addiction Ischémie, Athérosclérose, Tachycardie, Hypertension, Infarctus du myocarde, Thrombose Ulcère gastroduodénal, Ménopause précoce, Ostéoporose + Cancers

7 6. a/ Relevez dans le cas clinique les signes cliniques et paracliniques présentés par monsieur H. Classez ces signes dans le tableau ci-dessous. b/ Proposez les pathologies éventuellement associées. SIGNES PATHOLOGIES ASSOCIÉES SIGNES CLINIQUES Dyspnée Toux persistante Asthénie Hypertension Tachycardie modérée Bronchites, Asthme Athérosclérose SIGNES PARACLINIQUES Hypoxémie Insuffisance respiratoire Polyglobulie Hyperlipidémie Légère opacité à la base du poumon droit Bronchites, Asthme Athérosclérose Cancer 7. La fumée de tabac est responsable de nombreux cancers, essentiellement des voies respiratoires. Cochez les réponses correctes. Plus de décès annuels en France sont provoqués par le tabagisme ; parmi ces décès, la proportion liée aux cancers est égale à : 85% 65% 45% décès Le pourcentage de décès par cancer attribués au tabagisme, en France est proche de : 66% 33% Chez les 11% Chez les

8

Spirométrie : Examen mesurant les capacités respiratoires d un individu

Spirométrie : Examen mesurant les capacités respiratoires d un individu PARTIE I : Respiration Chapitre 3 : Pathologies respiratoires EXERCICE : L ASTHME Objectifs : Définir l asthme Identifier les causes majeures de cette maladie Reconnaître les principaux symptômes et les

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL RESPIRATOIRE. L ENRICHISSEMENT DU SANG EN DIOXYGENE (la respiration)

CHAPITRE 2 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL RESPIRATOIRE. L ENRICHISSEMENT DU SANG EN DIOXYGENE (la respiration) CHAPITRE 2 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL RESPIRATOIRE L ENRICHISSEMENT DU SANG EN DIOXYGENE (la respiration) Comment le sang est-il approvisionné en dioxygène? Hypothèses : ce sont les poumons qui

Plus en détail

LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007

LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007 LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007 Des chiffres qui parlent Le tabac : première cause de mortalité évitable 510 000 décès / an en France 60 000 liés au tabac

Plus en détail

Je m'informe sur l'action du tabac sur le coeur et les vaisseaux

Je m'informe sur l'action du tabac sur le coeur et les vaisseaux Je m'informe sur l'action du tabac sur le coeur et les vaisseaux Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Adresse du site : www.docvadis.fr/malinf.sat.paris Validé par le Comité Scientifique Cardiologie

Plus en détail

Le tabac et ses conséquences pathologiques «poumon» Pr A.Moumeni - Service de Pneumologie-CHU-SETIF

Le tabac et ses conséquences pathologiques «poumon» Pr A.Moumeni - Service de Pneumologie-CHU-SETIF Le tabac et ses conséquences pathologiques «poumon» Pr A.Moumeni - Service de Pneumologie-CHU-SETIF introduction -tabac problème de sante publique dans le monde Très grande menace pour la sante tue 5million

Plus en détail

Evaluation sommative

Evaluation sommative Evaluation sommative Les pathologies cardio respiratoires liées au tabac constituent la cause majeure de décès chez des sujets fumeurs.. En tant que TS ESF, vous devez organiser une action d information

Plus en détail

respiration L activité cellulaire nécessite un apport continuel de dioxygène = O₂ et entraîne une production de dioxyde de carbone = CO₂

respiration L activité cellulaire nécessite un apport continuel de dioxygène = O₂ et entraîne une production de dioxyde de carbone = CO₂ L activité cellulaire respiration nécessite un apport continuel de dioxygène = O₂ et entraîne une production de dioxyde de carbone = CO₂ L appareil respiratoire permet les échanges gazeux entre le sang

Plus en détail

LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL RESPIRATOIRE

LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL RESPIRATOIRE I - Les mouvements respiratoires : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL RESPIRATOIRE Les mouvements respiratoires correspondent à 12 à 18 cycles respiratoires par minute. Un cycle respiratoire comporte deux

Plus en détail

1 L organisation et le fonctionnement intégré de l être humain La motricité et le système nerveux L alimentation...

1 L organisation et le fonctionnement intégré de l être humain La motricité et le système nerveux L alimentation... SOMMAIRE Descriptif de l épreuve...6 Programme de Première ST2S 1 L organisation et le fonctionnement intégré de l être humain...7 Cours...7 Méthodes : 1. Identifier le type de plan par rapport à une image...

Plus en détail

Les principaux faits sur le tabagisme

Les principaux faits sur le tabagisme Les principaux faits sur le tabagisme sur le tabagisme passif sur l industrie du tabac transparent 2 Quelle la proportion de fumeurs et fumeuses? En 2011, 25 pour cent de la population de plus de 15 fumait

Plus en détail

Les principaux faits sur le tabagisme

Les principaux faits sur le tabagisme Les principaux faits sur le tabagisme sur le tabagisme passif sur l industrie du tabac Quelle la proportion de fumeurs et fumeuses? En 2014, 25 pour cent de la population de plus de 15 fumait régulièrement

Plus en détail

Module 1 - Unité 1 TABLE DES MATIÈRES

Module 1 - Unité 1 TABLE DES MATIÈRES Module 1 - Unité 1 Chapitre 1 : Chimie du corps humain... 1.1-1 Chapitre 2 : La cellule... 1.2-1 Chapitre 3 : Appareils ou systèmes organiques... 1.3-1 Examen du module 1 Listes de médicaments et constantes

Plus en détail

Le tabagisme. Quelques chiffres

Le tabagisme. Quelques chiffres Le tabac est la deuxième plus importante cause de décès dans le monde. Le tabagisme cause actuellement la mort prématurée de près de cinq millions de personnes par année : au sein de la population mondiale

Plus en détail

Pneumologie. Anne-Laure LEJEUNE

Pneumologie. Anne-Laure LEJEUNE u ECN EN QUESTIONS ISOLEES Pneumologie Anne-Laure LEJEUNE Editions Vernazobres-Grego 99 bd de l Hôpital 75013 PARIS - Tél. : 01 44 24 13 61 www.vg-editions.com Toute reproduction, même partielle, de cet

Plus en détail

Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez

Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Questions Exam mercredi prochain Qu est-ce qu un monocyte? Quelle est la différence entre l hématopoïse et l hémostase? Le déroulement

Plus en détail

Epidémiologie des maladies non transmissibles. Pr. M.TALEB

Epidémiologie des maladies non transmissibles. Pr. M.TALEB Epidémiologie des maladies non transmissibles Pr. M.TALEB I. Introduction : Les maladies non transmissibles (maladies chroniques) sont actuellement responsables de près des deux tiers de la mortalité mondiale.

Plus en détail

Mieux informé sur le traitement de soutien de la désaccoutumance au tabac avec Nicostop-Mepha

Mieux informé sur le traitement de soutien de la désaccoutumance au tabac avec Nicostop-Mepha Guide destiné aux patients Mieux informé sur le traitement de soutien de la désaccoutumance au tabac avec Nicostop-Mepha Les médicaments à l arc-en-ciel Informations sur le tabagisme Un triste bilan: plus

Plus en détail

O 2 = dioxygène. Problème : Comment le dioxygène est-il renouvelé dans le sang et que devient le dioxyde de carbone qui y est rejeté par nos organes?

O 2 = dioxygène. Problème : Comment le dioxygène est-il renouvelé dans le sang et que devient le dioxyde de carbone qui y est rejeté par nos organes? Chapitre 2 : la respiration A savoir : La composition de l air est de 78% de diazote, 20,9% de dioxygène, de 0,03% de dioxyde de carbone et le reste étant des gaz rares. Une inspiration est un prélèvement

Plus en détail

FRCV Facteurs de risque cardio-vasculaire

FRCV Facteurs de risque cardio-vasculaire FRCV Facteurs de risque cardio-vasculaire 4 ième Journée de Cardiologie 05.11.2014 1 A travers les siècles -2500 avant J.-C. Le corps égyptien Notion de cardio-centrisme, le coeur est le centre vital Le

Plus en détail

I Définition des maladies cardiovasculaires

I Définition des maladies cardiovasculaires Cours n 4 : LES GRANDS PROBLEMES DE SANTE PUBLIQUE : LES MALADIES CARDIOVASCULAIRES ET L OBESITE I Définition des maladies cardiovasculaires Elles sont de 2 types suivant leur localisation : - les maladies

Plus en détail

Respect your Future Tobacco Kills

Respect your Future Tobacco Kills www.coolandclean.ch Respect your Future Tobacco Kills Image : Keystone 1 Le tabac est toxique Vrai Le tabac contient de la nicotine, une substance que l on trouve surtout dans la plante de tabac et, en

Plus en détail

TABAGISME PASSIF ET SANTE DE L ENFANT

TABAGISME PASSIF ET SANTE DE L ENFANT ???? TABAGISME PASSIF ET SANTE DE L ENFANT?? Le tabagisme passif C est le fait d inhaler, de manière involontaire, la fumée dégagée par un ou plusieurs fumeurs. Le tabagisme passif est-il gênant? 90 milliards

Plus en détail

PERSONNES DECEDEES SELON LES CAUSES DE DECES, DE 1991 A 1994

PERSONNES DECEDEES SELON LES CAUSES DE DECES, DE 1991 A 1994 PERSONNES DECEDEES SELON LES CAUSES DE DECES, DE 1991 A 1994 1994 1993 1992 1991 DECES EN TOUT 664 379 285 704 362 342 662 316 346 644 329 315 1 MALADIES INFECTIEUSES 8 7 1 14 9 5 12 4 8 7 4 3 dont SIDA

Plus en détail

V/ Régulation de la circulation sanguine

V/ Régulation de la circulation sanguine V/ Régulation de la circulation sanguine Intégrité : Hémostase Maintien Pression sanguine Maintien volémie (ADH, rénine voir cours reins UE 2.6) a) définition V.1. b) Hémostase primaire Vasoconstriction

Plus en détail

Le système respiratoire. Bio Prétest A Questionnaire

Le système respiratoire. Bio Prétest A Questionnaire Le système respiratoire Bio-5061-1 Prétest A Questionnaire Commission scolaire de l amiante Automne 2004 Question 1 Veuillez identifier sur le schéma les parties suivantes : poumon droit, cavité nasale,

Plus en détail

I-L INFLUENCE DE LA TEMPÉRATURE

I-L INFLUENCE DE LA TEMPÉRATURE PARTIE I : Respiration Chapitre 2 : Physiologie de l appareil respiratoire DM : LES FACTEURS MODULANT L AFFINITE DE L HEMOGLOBINE Objectif : Étudier l influence de certains facteurs du milieu intérieur

Plus en détail

Problème : Identifier les besoins de l organisme pour fonctionner.

Problème : Identifier les besoins de l organisme pour fonctionner. Problème : Identifier les besoins de l organisme pour fonctionner. Plongeur Extrait de la BD «Le fils d Astérix» Panneau indicateur Hypothèses Besoin identifié Entrée/sortie Organe(s) concerné(s) Rôle

Plus en détail

La fumée du tabac au microscope

La fumée du tabac au microscope La fumée du tabac au microscope Fumée du tabac: les faits La fumée d une cigarette contient plus de 7'000 produits chimiques dont une centaine sont toxiques et une septantaine (au moins) cancérigènes.

Plus en détail

COMMENT ABORDER LE TABAGISME DE VOTRE PATIENT?

COMMENT ABORDER LE TABAGISME DE VOTRE PATIENT? COMMENT ABORDER LE TABAGISME DE VOTRE PATIENT? Yvette Vermeersch - infirmière tabacologue 1.Est-ce mon rôle infirmier et pourquoi? 2.Comment puis-je accompagner le patient en hospitalisation? 3.Un projet

Plus en détail

CHAPITRE III : LA RESPIRATION ET L APPORT DU DIOXYGENE AU SANG.

CHAPITRE III : LA RESPIRATION ET L APPORT DU DIOXYGENE AU SANG. 1 ère PARTIE : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE CHAPITRE III : LA RESPIRATION ET L APPORT DU DIOXYGENE AU SANG. A) L approvisionnement du sang en dioxygène (O 2 ). (voir pages du livre

Plus en détail

PHLEBITE. Plan DEFINITION. Rappel anatomique. Phlébite = thrombose veineuse oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot.

PHLEBITE. Plan DEFINITION. Rappel anatomique. Phlébite = thrombose veineuse oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot. Plan Phlébite Définition Causes Diagnostic Diagnostic Complications Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement curatif de la phlébite Prévention des complications Traitement de la maladie

Plus en détail

Le tabagisme. en Guadeloupe Données disponibles en 2016

Le tabagisme. en Guadeloupe Données disponibles en 2016 Le tabagisme en Guadeloupe Données disponibles en 2016 Contexte national Les effets néfastes du tabac ont été démontrés pour la première fois dans les années 1950 aux États-Unis d Amérique et en Grande-Bretagne.

Plus en détail

LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE. Commission nationale sport santé

LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE. Commission nationale sport santé LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé LE RISQUE CARDIO VASCULAIRE La survenue brutale d un accident ischémique est une éventualité possible même chez les personnes pratiquant une

Plus en détail

Journée de sensibilisation et de prévention des maladies cardiovasculaires

Journée de sensibilisation et de prévention des maladies cardiovasculaires Journée de sensibilisation et de prévention des maladies cardiovasculaires Les dangers Que pouvons nous faire? Dr Jean-Baptiste Stern Pneumologue Président du Cercle d escrime de Saint-Gratien 22 mars

Plus en détail

THROMBOSE. - les caillots sanguins formés après la mort (caillots post mortem ou cadavériques)

THROMBOSE. - les caillots sanguins formés après la mort (caillots post mortem ou cadavériques) I Introduction THROMBOSE On appelle thrombose la coagulation du sang dans les cavités vasculaires (artères, veines, capillaires ou cavités cardiaques) durant la vie. Cette définition élimine: - les caillots

Plus en détail

Biopathologie. Cours n 4 : Athérome. Jean-François Emile, Service de pathologie & EA4340 Hôp. Ambroise Paré, APHP & Université de Versailles SQY

Biopathologie. Cours n 4 : Athérome. Jean-François Emile, Service de pathologie & EA4340 Hôp. Ambroise Paré, APHP & Université de Versailles SQY Biopathologie Cours n 4 : Athérome Jean-François Emile, Service de pathologie & EA4340 Hôp. Ambroise Paré, APHP & Université de Versailles SQY Athérome / Athérosclérose Lésion des grosses et moyennes artères

Plus en détail

PAGE ANNEXE : les PRINCIPAUX ACTES

PAGE ANNEXE : les PRINCIPAUX ACTES PAGE ANNEXE : les PRINCIPAUX ACTES TEP au FDG TEP à la F-DOPA TEP scan à la F-Choline La scintigraphie myocardique La scintigraphie pulmonaire La scintigraphie osseuse La scintigraphie rénale TEP au FDG

Plus en détail

Ce qui réduit le diamètre des artères. réduit le flux sanguin

Ce qui réduit le diamètre des artères. réduit le flux sanguin 4.2 Le développement de l athérosclérose le dépôt de cholestérol : formation de plaques Ce qui réduit le diamètre des artères réduit le flux sanguin A ce schéma un peu simpliste, il faut ajouter tout un

Plus en détail

Partie B : Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie. Chap. 2 : Des échanges respiratoires

Partie B : Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie. Chap. 2 : Des échanges respiratoires Partie B : Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Chap. 2 : Des échanges respiratoires Constat : Les organes prélèvent en permanence du dioxygène (O 2 ) dans le sang et y rejettent du dioxyde

Plus en détail

Biologie appliquée PARTIE 1

Biologie appliquée PARTIE 1 1 Biologie appliquée 1 Anatomie de l appareil respiratoire TD 1 OBJECTIFS Repérer sur un schéma les éléments anatomiques de l appareil respiratoire. Énumérer les caractéristiques de l appareil respiratoire.

Plus en détail

Surveillance cardiovasculaire chez les PVVIH

Surveillance cardiovasculaire chez les PVVIH Surveillance cardiovasculaire chez les PVVIH Dans le cadre d une surveillance cardiovasculaire, votre médecin habituel avec l appui d un cardiologue si nécessaire, fera avec vous une évaluation de vos

Plus en détail

Document 3 : dosage du glucose au niveau des veines porte hépatique et sushépatique. Dosage du glucose dans la Dosage du glucose dans les

Document 3 : dosage du glucose au niveau des veines porte hépatique et sushépatique. Dosage du glucose dans la Dosage du glucose dans les Document 1 : situation anatomique du foie 1STS veine cave inférieure (circulation générale) veine sus-hépatique aorte foie artère hépatique veine porte hépatique intestin grêle artère mésentérique Document

Plus en détail

Chapitre II : Méthodes d exploration et pathologies de l appareil respiratoire

Chapitre II : Méthodes d exploration et pathologies de l appareil respiratoire Chapitre II : Méthodes d exploration et pathologies de l appareil respiratoire II 1 Méthodes d exploration II 1.1 Imagerie médicale II 1.2 Mesure des volumes et des débits respiratoires : la spirométrie.

Plus en détail

FUMER TOUT EN ÉTANT ENCEINTE, CELA VOUS INTERPELLE?

FUMER TOUT EN ÉTANT ENCEINTE, CELA VOUS INTERPELLE? FUMER TOUT EN ÉTANT ENCEINTE, CELA VOUS INTERPELLE? WWW.CHRVERVIERS.BE BROCHURE INFORMATIVE SE LIBÉRER DE SON TABAGISME? PLUS DE 2.400.000 PERSONNES ONT DÉJÀ RÉUSSI À ARRÊTER... POURQUOI PAS VOUS? EN FINIR

Plus en détail

Consommation en dioxygène en fonction du temps et l'effort physique

Consommation en dioxygène en fonction du temps et l'effort physique Consommation en O 2 (en L) Thème 1 : Corps humain et santé, l exercice physique Chapitre 1 : L effort physique et le fonctionnement de l organisme Introduction : Le corps de l énergie tout au long de la

Plus en détail

Traduction anatomo-pathologique des maladies chroniques bronchiques «obstructives»

Traduction anatomo-pathologique des maladies chroniques bronchiques «obstructives» Traduction anatomo-pathologique des maladies chroniques bronchiques «obstructives» Dr Béatrice Vergier et Dr Hugues Bégueret Service de Pathologie CHU Bordeaux Pathologies broncho-pulmonaires Maladies

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail

PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC

PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC B. THERET, C. VAILLANT, S. COOPMAN Service de Médecine Néonatale - Centre Hospitalier d ARRAS CONSEQUENCES NEONATALES DU TABAGISME MATERNEL

Plus en détail

Prénom : Date : VSP Le Tabagisme. Objectifs : -E.C de comprendre les méfaits du tabac sur l organisme. - Pour vous en quoi le tabac est-il nocif?

Prénom : Date : VSP Le Tabagisme. Objectifs : -E.C de comprendre les méfaits du tabac sur l organisme. - Pour vous en quoi le tabac est-il nocif? Prénom : Date : Nom : VSP Le Tabagisme Objectifs : Acquis Non acquis En cours -E.C de comprendre les méfaits du tabac sur l organisme. Observons - Pour vous en quoi le tabac est-il nocif? - Définissez

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail

LA CIRCULATION SANGUINE

LA CIRCULATION SANGUINE LA CIRCULATION SANGUINE Le corps d un adulte continent environ 5L de sang, celui d un enfant 3L. Ce liquide circule sous pression dans les artères. En plaçant les doigts sur une artère, on ressent les

Plus en détail

I : extraire des informations Ra : croiser des informations C : communiquer par un texte. I : extraire des informations. C : communiquer par un texte

I : extraire des informations Ra : croiser des informations C : communiquer par un texte. I : extraire des informations. C : communiquer par un texte TITRE : FUMER OU COURIR, IL FAUT CHOISIR! FICHE PROFESSEUR classe : 5ème durée : 50 minutes la situation-problème le(s) support(s) de travail 2 tableaux sur les échanges gazeux 1 texte sur les principaux

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE et LA CIRCULATION

L APPAREIL CIRCULATOIRE et LA CIRCULATION L APPAREIL CIRCULATOIRE et LA CIRCULATION Circulation : Le côté droit du cœur pompe un sang pauvre en oxygène et le renvoie aux poumons où il est réoxygéné ; le côté gauche du cœur reçoit un sang riche

Plus en détail

Le tabac. Jean-Etienne PODIK. Mots clefs

Le tabac. Jean-Etienne PODIK. Mots clefs Le tabac Jean-Etienne PODIK Mots clefs Addictions, dépendance Coûts Cancers Maladies cardio-vasculaires Insuffisance respiratoire Tabagisme passif Loi Evin, Décret du 15 novembre 2006 2 1 Le tabac Nicotiana

Plus en détail

Les faits sur le tabagisme et la maladie du cœur

Les faits sur le tabagisme et la maladie du cœur Guide à l intention des patients et des familles 2017 Les faits sur le tabagisme et la maladie du cœur Also available in English: The Facts about Smoking and Heart Disease (WG85-0925) www.nshealth.ca Les

Plus en détail

Un combustible est une substance qui brûle. Ex : bois, papier, charbon, tissu

Un combustible est une substance qui brûle. Ex : bois, papier, charbon, tissu Chapitre III Les combustions I] Définitions Un combustible est une substance qui brûle. Ex : bois, papier, charbon, tissu Un comburant est une substance qui permet au combustible de brûler. Ex : le Expérience

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : BIOLOGIE HUMAINE (10 points)

PREMIERE PARTIE : BIOLOGIE HUMAINE (10 points) BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE Série SCIENCES MEDICO-SOCIALES Session 2007 Epreuve BIOLOGIE HUMAINE ET PHYSIOPATHOLOGIE Durée 4 h Coef. 8 Ce sujet comporte 7 pages 7BHMSMERE1 L usage de la calculatrice est

Plus en détail

Le tabac : la vérité sur ses méfaits

Le tabac : la vérité sur ses méfaits Le tabac : la vérité sur ses méfaits Aberrant mais pourtant vrai, le tabac est l un des rares produits, dont les effets néfastes pourtant prouvés, n empêche pas la poursuite de sa commercialisation tant

Plus en détail

Les poumons. Circulation de l air dans l organisme

Les poumons. Circulation de l air dans l organisme 14 - vaincre les problèmes respiratoires Les poumons Tous les vertébrés qui respirent, y compris les êtres humains, respirent grâce à leurs poumons situés, comme le cœur, dans la cage thoracique. Circulation

Plus en détail

CHAPITRE 2 LA CONTRACTION MUSCULAIRE ET LA REPONSE DE L ORGANISME

CHAPITRE 2 LA CONTRACTION MUSCULAIRE ET LA REPONSE DE L ORGANISME CHAPITRE 2 LA CONTRACTION MUSCULAIRE ET LA REPONSE DE L ORGANISME Les acquis du collège : les organes effectuent en permanence des échanges avec le sang ; ils y prélèvent des nutriments et du dioxygène

Plus en détail

Ensemble des thèmes traités dans la brochure. Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions de l épreuve.

Ensemble des thèmes traités dans la brochure. Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions de l épreuve. Instructions aux professeurs Domaine : Ensemble des thèmes traités dans la brochure Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions de l épreuve. Matériel : Feuille de travail Solution Travail

Plus en détail

Items n 181 et n 186

Items n 181 et n 186 Items n 181 et n 186 N 181 Réaction in ammatoire : aspects biologiques et cliniques Conduite à tenir : Expliquer les principaux mécanismes et les manifestations cliniques et biologiques de la réaction

Plus en détail

LES CAUSES DE L ASTHME

LES CAUSES DE L ASTHME L ASTHME EST-IL LIÉ AU TABAC? 6 Le tabagisme joue un rôle aggravant indiscutable de l asthme. Parmi les éléments toxiques constituant la fumée de cigarette, certains agents irritants sont très agressifs

Plus en détail

Constitué de cellules non jointives, de fibres (collagène, élastiques) et de substance fondamentale

Constitué de cellules non jointives, de fibres (collagène, élastiques) et de substance fondamentale I 3 Histologie des organes de l appareil respiratoire Histologie : histo-(tissu) -logie (étude de) Un tissu est un ensemble de cellules semblables qui réalisent une fonction déterminée Q 3 Citer les 4

Plus en détail

Eléments de corrigé sujet "0" n 2 BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES

Eléments de corrigé sujet 0 n 2 BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES Eléments de corrigé sujet "0" n 2 BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES Les termes entre parenthèses ne sont pas exigés mais constituent une alternative à la réponse. N ELEMENTS DE REPONSE 1 signes cliniques

Plus en détail

Cavités nasales. Pharynx. Trachée. Larynx. Bronches souches. Bronche. Alvéole. Bronchioles Sac alvéolaire. Poumons

Cavités nasales. Pharynx. Trachée. Larynx. Bronches souches. Bronche. Alvéole. Bronchioles Sac alvéolaire. Poumons bloc FR asthme +BPCO 4/0/07 :49 L A R B R E Page R E S P I R AT O I R E Cavités nasales Pharynx Trachée Larynx Bronches souches Bronche Alvéole Bronchioles Sac alvéolaire Poumons L appareil respiratoire

Plus en détail

Lois sur les produits du tabac Feuille d information sur les produits du tabac. Nicotine. La dépendance dans le viseur

Lois sur les produits du tabac Feuille d information sur les produits du tabac. Nicotine. La dépendance dans le viseur Arbeitsgemeinschaft Tabakprävention Schweiz Association suisse pour la prévention du tabagisme Associazione svizzera per la prevenzione del tabagismo Haslerstr. 30, 3008 Berne Tél 031 599 10 20, Fax 031

Plus en détail

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Marion ALBOUY-LLATY SF 1ère année 3 novembre 2009 1 Définitions Athérosclérose perte d'élasticité des artères due à la sclérose provoquée

Plus en détail

Prévention Santé Environnement. Séquence 2 : Module Le tabac : une substance licite.

Prévention Santé Environnement. Séquence 2 : Module Le tabac : une substance licite. Situation : Démarche de résolution de problèmes : - Activité 1 : C31. Identifier un problème. Identifier le problème : La consommation du tabac par les adolescents. - Activité 2 : C22. Mettre en relation.

Plus en détail

Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire

Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire Pr Franck Verschuren Service des Urgences Cliniques Saint-Luc 02/ 764 1636 ou 1613 Cours Kiné 1035 Franck.verschuren@clin.ucl.ac.be Gaz du sang Saturomètre

Plus en détail

BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminuti

BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminuti BRONCHITE CHRONIQUE BPCO EMPHYSEME BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminution peu ou pas réversible

Plus en détail

Evolution (2005 à 2010) de la prévalence du tabagisme quotidien en fonction du sexe

Evolution (2005 à 2010) de la prévalence du tabagisme quotidien en fonction du sexe Introduction La consommation de tabac est la 1 ère cause de mortalité prématurée évitable dans le monde. C est une plante à larges feuilles qui séchées permettent la fabrication de cigarettes, cigares,

Plus en détail

LES PATHOLOGIES RESPIRATOIRES

LES PATHOLOGIES RESPIRATOIRES Progress Santé BTS diététique 2è année Physiopathologie E. CASO I. La tuberculose LES PATHOLOGIES RESPIRATOIRES 1. Définition Maladie,,, due à la bactérie Mycobacterium tuberculosis appelée également,

Plus en détail

I.5.2. Le tabagisme. I Introduction. I La consommation. Sources : Régie Locale des Tabacs.

I.5.2. Le tabagisme. I Introduction. I La consommation. Sources : Régie Locale des Tabacs. Sources : Régie Locale des Tabacs. I.5.2. Le tabagisme I.5.2.1. Introduction Le monopole des tabacs sur le Territoire a été institué par le décret du 17 octobre 1916. La Régie Locale des Tabacs, section

Plus en détail

«Aucun lien d intérêt» FFAAIR

«Aucun lien d intérêt» FFAAIR Les Bienfaits de l Activité Physique «Aucun lien d intérêt» Un vecteur efficace de lutte contre les maladies cardiovasculaires et respiratoires Une activité physique régulière améliore et régule le fonctionnement

Plus en détail

L appareil respiratoire

L appareil respiratoire L appareil respiratoire Avec l appareil respiratoire, l organisme est capable de respirer, c'est-à-dire d effectuer des échanges gazeux avec l environnement. Lors de la respiration externe, les poumons

Plus en détail

Qu est ce qu une personne âgée?

Qu est ce qu une personne âgée? Qu est ce qu une personne âgée? Dr. Achille TCHALLA, MCU-PH de Gériatrie, CHU de Limoges Ministère de la Santé, Colloque France Traumatisme Crânien, Paris, 18/11/2016 1 Pas conflit d intérêt à déclarer

Plus en détail

2 e cycle MIA Items 49 & 53 Le handicap d origine cardio-vasculaire Année Universitaire Le Handicap d origine cardio- vasculaire

2 e cycle MIA Items 49 & 53 Le handicap d origine cardio-vasculaire Année Universitaire Le Handicap d origine cardio- vasculaire Le handicap d origine cardio-vasculaire : Le Handicap d origine cardio- vasculaire MIA Items 49 & 53 UFR Médecine Montpellier Nîmes Les déficits incapacité handicap adaptés au niveau cardio-vasculaire

Plus en détail

Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA

Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA L IRA est un syndrome lié à l impossibilité pour le système ventilatoire de maintenir des échanges gazeux à un niveau compatible avec la survie autonome de l organisme,

Plus en détail

L ARRÊT DUTABAC ET SES BÉNÉFICES APRÈS LA DERNIÈRE CIGARETTE L'AMÉLIORATION DE LA RESPIRATION EST L'UN DES BÉNÉFICES DE L'ARRÊT DUTABAC

L ARRÊT DUTABAC ET SES BÉNÉFICES APRÈS LA DERNIÈRE CIGARETTE L'AMÉLIORATION DE LA RESPIRATION EST L'UN DES BÉNÉFICES DE L'ARRÊT DUTABAC L ARRÊT DUTABAC ET SES BÉNÉFICES Quels que soient l âge du fumeur, l intensité et la durée du tabagisme, et qu il y ait ou non des maladies présentes, l arrêt du tabac est toujours bénéfique pour la santé.

Plus en détail

Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez

Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Questions Donnez-moi deux caractéristiques des globules rouges Qu est-ce qu un globule blanc Quelles sont les deux familles de globules

Plus en détail

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III.

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III. Table des matières CHAPITRE 1. ALLERGIES ET HYPERSENSIBILITÉS CHEZ L ENFANT 13 ET L ADULTE : ASPECTS ÉPIDÉMIOLOGIQUES, DIAGNOSTIQUES ET PRINCIPES DE TRAITEMENT I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Reporter sur la copie les légendes du document 1. Indiquer les caractéristiques cytologiques des cellules 1,2 et 4.

Reporter sur la copie les légendes du document 1. Indiquer les caractéristiques cytologiques des cellules 1,2 et 4. LYCEETECH / 1999 / Biologie humaine et physiopathologie SMS Polynésie française, septembre 1999 Sujets Partie 1 (10 points) BIOLOGIE HUMAINE Sujet 1. Les éléments figurés du sang (1 point) Reporter sur

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE ANNOTATION D UNE COUPE SCHEMATIQUE DU CŒUR Schéma à connaitre pour l exam : surtout veine cave supérieure, aorte, artère pulmonaire, veine cave inférieure, les valves (ou valvules),

Plus en détail

Rencontre nationale de l'aarch LILLE le 12 Avril 2013 FLASH-INFOS CO-MORBIDITÉS. Charles HERBAUX interne du Service des maladies du sang

Rencontre nationale de l'aarch LILLE le 12 Avril 2013 FLASH-INFOS CO-MORBIDITÉS. Charles HERBAUX interne du Service des maladies du sang Rencontre nationale de l'aarch LILLE le 12 Avril 2013 FLASH-INFOS CO-MORBIDITÉS Charles HERBAUX interne du Service des maladies du sang Plan Co-morbidités : Insuffisance rénale Insuffisance cardiaque Diabète

Plus en détail

INTEGRATION DU CONTROLE DU TABAGISME DANS LA GESTION DE LA QUALITE DE L AIR, ET LES RISQUES AMIANTE ET INCENDIE

INTEGRATION DU CONTROLE DU TABAGISME DANS LA GESTION DE LA QUALITE DE L AIR, ET LES RISQUES AMIANTE ET INCENDIE INTEGRATION DU CONTROLE DU TABAGISME DANS LA GESTION DE LA QUALITE DE L AIR, ET LES RISQUES AMIANTE ET INCENDIE Docteur Dominique GABRILLARGUES C.H.U. Clermont-Ferrand 1 L interdiction et le contrôle de

Plus en détail

Séquence 2 : Module Le tabac : une substance licite.

Séquence 2 : Module Le tabac : une substance licite. Situation : 1 Démarche de résolution de problèmes : - Activité 1 : C31. Identifier un problème. Identifier le problème : - Activité 2 : C22. Mettre en relation. Mettre les éléments de la situation en relation

Plus en détail

1 L organisation et le fonctionnement intégré de l être humain La motricité et le système nerveux L alimentation...

1 L organisation et le fonctionnement intégré de l être humain La motricité et le système nerveux L alimentation... SOMMAIRE Descriptif de l épreuve...6 Programme de Première STS 1 L organisation et le fonctionnement intégré de l être humain...7 Cours...7 Méthodes : 1. Identifier le type de plan par rapport à une image...

Plus en détail

Athérome. Généralités. Thérapeutique. Item n 218

Athérome. Généralités. Thérapeutique. Item n 218 Item n 218 Athérome Généralités Première cause de mortalité dans le monde Facteurs de risque cardiovasculaire : âge, sexe masculin, tabac, HTA, diabète, dyslipidémie, hérédité coronarienne Physiopathologie

Plus en détail

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Sabine HOST Observatoire régional de santé d Ile-de-France Journées Rsein-OQAI,

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE Physiopathologie / signes d alerte

INSUFFISANCE CARDIAQUE Physiopathologie / signes d alerte Physiopathologie / signes d alerte Syndrome du à l incapacité du cœur à fournir un débit sanguin suffisant pour satisfaire les besoins métaboliques de l organisme. Selon la cavité atteinte de façon exclusive,

Plus en détail

ETATS DE CHOC. Pression artérielle = DC/VSC/RVP. DC = pré-charge/post charge/ves/fc PPC = PAM-PIC

ETATS DE CHOC. Pression artérielle = DC/VSC/RVP. DC = pré-charge/post charge/ves/fc PPC = PAM-PIC ETATS DE CHOC Insuffisance aiguë de la perfusion cellulaire entraînant une ischémie et une hypoxie cellulaire. La cellule entre alors dans un métabolisme anaérobie avec production d acide lactique entraînant

Plus en détail

Le système musculaire

Le système musculaire Le système musculaire Ils représentent environ 40% de votre poids corporel. Vous les utilisez à tous les jours pour effectuer une gamme de mouvements. Cependant, très peu de gens peuvent les identifier.

Plus en détail

Chapitre. L approvisionnement en dioxygène. Les options pédagogiques du chapitre

Chapitre. L approvisionnement en dioxygène. Les options pédagogiques du chapitre Chapitre 4 L approvisionnement en dioxygène Les options pédagogiques du chapitre La respiration chez les êtres vivants a été étudiée dans les deux premiers chapitres. L'étude menée dans ce chapitre s'inscrit

Plus en détail

Table des matières CHAPITRE 1. RAPPELS SUR LE CŒUR NORMAL 5. I. Anatomie 5 II. Physiologie 9 PRINCIPAUX EXAMENS COMPLÉMENTAIRES EN CARDIOLOGIE 12

Table des matières CHAPITRE 1. RAPPELS SUR LE CŒUR NORMAL 5. I. Anatomie 5 II. Physiologie 9 PRINCIPAUX EXAMENS COMPLÉMENTAIRES EN CARDIOLOGIE 12 Table des matières CHAPITRE 1. RAPPELS SUR LE CŒUR NORMAL 5 I. Anatomie 5 II. Physiologie 9 CHAPITRE 2. PRINCIPAUX EXAMENS COMPLÉMENTAIRES EN CARDIOLOGIE 12 Questions 4 et 5 12, Module 1. Apprentissage

Plus en détail

TD : Infarctus du myocarde

TD : Infarctus du myocarde TD : Infarctus du myocarde Groupe 4 Question 1 : Les connaissances à mobiliser pour prendre en charge un patient admis pour un IDM : - Les facteurs de risques - Pathologies (causes, conséquences, mécanismes,

Plus en détail

Une publication de La Fondation canadienne du rein

Une publication de La Fondation canadienne du rein 27 NOTES : 28 Voici quelques conseils pour prendre en charge votre maladie rénale si vous êtes diabétique : Demandez à votre médecin, ou à votre infirmier ou infirmière, quel devrait être votre taux cible

Plus en détail

c. L oculaire comporte une lentille qui grossit l image f. On transporte un microscope par le pied et le corps qu on nomme :

c. L oculaire comporte une lentille qui grossit l image f. On transporte un microscope par le pied et le corps qu on nomme : Date due : Nom : Pré-examen de biologie 8 e année Microscope 1. Complète les fonctions suivantes: a. Le grossissement total avec l oculaire (10X) et l objectif haute puissance (40X) se calcule en faisant

Plus en détail

Quels sont les traitements du diabète de type 2?

Quels sont les traitements du diabète de type 2? Quels sont les traitements du diabète de type 2? Le diabète est une maladie dont la prise en charge est globale. Elle ne consiste pas seulement à normaliser la glycémie, mais aussi à diminuer les facteurs

Plus en détail