Philosophie spéculative

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Philosophie spéculative"

Transcription

1 Exposé 4 Philosophie spéculative 16 janvier 2012 Un philosophe contemporain a ouvert une nouvelle voie Quentin Meillassoux Philosophe né à Paris en 1967 Normalien, agrégé et docteur en philosophie (1997) Enseignant à l Ecole Normale Supérieure Il appartient au mouvement philosophique du réalisme spéculatif. Pour lui la philosophie ne doit pas penser ce qui est, mais ce qui peut être. Il cherche à installer la pensée dans un tout autre rapport à l expérience du monde que celui proposé par Kant en s écartant simultanément : - des prétentions nécessitantes de la métaphysique classique telles que formulées par Descartes, - du partage critique entre l empirique et le transcendantal tel que Kant l a opéré. Au début, il y avait la Métaphysique dogmatique Principe de raison : toute chose, fait, évènement doit avoir une raison nécessaire d être ainsi plutôt qu autrement.

2 2 Pour Descartes et Leibniz, si l on remonte de cause en cause, on aboutit nécessairement à une cause ultime. Descartes pose son raisonnement en deux temps : 1 Etablissement d un absolu «Dieu est parfait. L existence est une perfection. Dieu ne peut qu exister». 2 Déduction de la portée absolue des mathématiques «Ce Dieu parfait ne peut me tromper si je fais bon usage de mon entendement». «Il me paraît qu existent en dehors de moi des corps dont je me fais une idée distincte. Ils doivent donc effectivement exister en dehors de moi, car autrement Dieu ne serait pas vérace, ce qui répugne à sa nature». Réfutation des thèses cartésiennes par Kant Pour lui, on peut bien dire qu un être pour être parfait doit posséder l existence, mais non qu étant pensé comme parfait, il existe. Nous pouvons toujours concevoir sans contradiction qu un étant déterminé existe ou non. Il y a réfutation de toute preuve prétendant démontrer la nécessité absolue d un étant déterminé. (Abandon du principe de raison) 1 La chose en soi est non contradictoire 2 Il existe bien une chose en soi.

3 3 Réponse de Kant au problème de Hume Il n est pas absolument nécessaire que la causalité régisse toute chose, mais si la conscience existe, ce ne peut être que parce qu une causalité régit nécessairement le phénomène. Réfutation des thèses kantiennes par le corrélationisme fort Comment la pensée kantienne peut-elle sortir d elle-même pour s assurer que ce qui est impensable pour nous est impossible en soi? Il n y a aucun moyen pour la pensée de rejeter la possibilité que l insensé pour nous soit véridique en soi. (Abandon du principe de non-contradiction). Ceci interdit la possibilité de penser ce qu il y a lorsqu il n y a plus de pensée. (Pb de l ancestralité). Il est impensable que l impensable soit impossible. (Facticité des invariants) Il y a eu glissement de l inconnaissabilité de la chose en soi à son impensabilité.

4 4 Réfutation de Kant par Meillassoux sur le problème de Hume Pour Hume : Si on ne peut démontrer la nécessité de la connexion causale, c est qu elle n a rien de nécessaire. Comment alors expliquer la stabilité des lois physiques si elles sont contingentes? En fait la stabilité des lois ne présuppose pas comme condition impérative la nécessité des lois. On ne peut en effet étendre le raisonnement probabiliste appliqué à un évènement interne à notre univers, à notre univers lui-même. Le tout (quantifiable) du pensable est impensable (notion de transfini, théorème de Cantor) La croyance de Kant dans la nécessité des lois est récusée comme prétention outrancière de la raison aléatoire à s appliquer en dehors des seules limites de l expérience. La sur immensité du virtuel chaotique est ce qui permet l impeccable stabilité du monde visible néanmoins contingent. Réfutation du corrélationisme fort, confortation du corrélationisme faible par Meillassoux La chose en soi est bien non contradictoire : Un étant contradictoire est impossible car sinon, il serait nécessaire, ce qui est impossible. La non-contradiction qui permet le pouvoir devenir implique la nécessité de la contingence, donc la toute puissance du chaos qui impose que rien ne lui résiste. Il y a une chose en soi : La nécessité de la contingence de l étant impose l existence nécessaire de l étant contingent. Il y a donc quelque chose et non pas rien car il est nécessairement contingent qu il y ait quelque chose et non quelque autre chose. Il y a donc abandon du modèle fort (le chaos peut n importe quoi) Pour le modèle faible (le chaos peut tout sauf l impensable)

5 5 Réfutation du corrélationisme sur le problème de l ancestralité par Meillassoux La mathématisation de la nature ouvre à la science expérimentale la possibilité d un écart temporel et spatial entre pensée et être. Les énoncés ne relèvent plus du mythe, mais sont des hypothèses susceptibles d être corroborées ou réfutées par des expérimentations actuelles. Le mathématisable désigne un monde capable d autonomie (mouvement) indépendamment du lien sensible que nous nouons avec lui. Il y a découverte d une puissance de persistance et de pérennité du monde que n affecte en rien notre existence ou notre inexistence. Le monde est indifférent à l existence humaine et à la connaissance que l homme peut en avoir. C est la pensée de la contingence de la pensée pour le monde. Ce qui est mathématisable n est pas réductible à un corrélat de pensée, ce qui est mathématiquement pensable est absolument possible.

6 6 Absolutisation de la facticité (Le fait d être et de pouvoir être autre sans raison) Rien n a de raison d être et de demeurer ainsi plutôt qu autrement (lois, choses ), ceci en l absence d une loi supérieure capable de préserver de sa perte quelque chose que ce soit. L absence de raison inhérente à toute chose n est pas une limite rencontrée par la pensée dans sa recherche de la raison ultime, c est la propriété ultime de l étant. Il n y a donc pas seulement inaccessibilité de l absolu, mais dévoilement de l en soi. Refus du principe de raison et confirmation de la non-contradiction Pour Meillassoux, l absence de raison est la propriété ultime de l étant, tandis que la contingence de toute chose qui suppose la non-contradiction est le dévoilement de l en soi.

7 7 Un chaos qui, pour rester chaos ne peut produire l impensable Pour Meillassoux, Si l univers est effectivement contingent, alors il y a du devenir, le Chaos pour rester le Chaos, ne peut produire l impensable, le pensable est possible, Il y a donc obligatoirement quelque chose plutôt que rien et il y a de la stabilité. Seule la contingence est nécessaire Illustré par Serge Naud Références : Quentin Meillassoux Après la finitude, essai sur la nécessité de la contingence Seuil 2006

8 8 Bonne année 2012 Souhaiter, c est espérer et c'est désirer sans jouir, sans pouvoir et sans savoir. (*) «Nous ne pouvons désirer que ce qui nous manque» Platon «Il n y a pas d espoir sans crainte, ni de crainte sans espoir.» Spinoza «Toute notre vie oscille comme un pendule de la souffrance à l ennui» Schopenhauer «Nous ne vivons jamais, nous espérons de vivre» Pascal Prendre des résolutions, c'est décider c'est à dire choisir le possible : aimer ce que nous avons, faire ce qui dépend de nous et connaître ce qui est. (*) «Si tu désapprend à espérer, je t apprendrai à vouloir.» Sénèque Le sage qui n espère rien peut jouir pleinement de ce qui est car il est sans crainte. Le bonheur de désirer vaut mieux que le désir de bonheur. (*) A. Comte-Sponville Référence : André Comte-Sponville Le goût de vivre Albin Michel

Le divorce de la pensée entre philosophie et science

Le divorce de la pensée entre philosophie et science Exposé 3 Le divorce de la pensée entre philosophie et science 12 décembre 2011 Introduction : Le problème de l arc-en-ciel Pour qu un arc-en-ciel puisse être observé, il faut que trois conditions soient

Plus en détail

«Le médecin profitera de sa connaissance du monde humain en toutes sortes de circonstances». Tzvetan TODOROV

«Le médecin profitera de sa connaissance du monde humain en toutes sortes de circonstances». Tzvetan TODOROV «Le médecin profitera de sa connaissance du monde humain en toutes sortes de circonstances». Tzvetan TODOROV Caramba, qu est-ce qui m attend?! Quelques questions en guise de bienvenue Médecin / vétérinaire?

Plus en détail

PROPOSITION DE CORRIGÉ

PROPOSITION DE CORRIGÉ BACCALAURÉAT Série : Littéraire Épreuve : Philosophie Session 2014 Durée de l épreuve : Cliquez ici pour taper du texte. Coefficient : Cliquez ici pour taper du texte. PROPOSITION DE CORRIGÉ 1 Les œuvres

Plus en détail

«Espace mathématique et espace physique: le problème de l'espace chez Hermann Weyl avant 1920»

«Espace mathématique et espace physique: le problème de l'espace chez Hermann Weyl avant 1920» «Espace mathématique et espace physique: le problème de l'espace chez Hermann Weyl avant 1920» Texte 1 : physique E-T-M, une illustration des rapports entre philosophie, mathématiques et «Bien que récemment

Plus en détail

L impératif kantien et le sacrifice de l objet

L impératif kantien et le sacrifice de l objet L impératif kantien et le sacrifice de l objet Dans son célèbre Séminaire XI Lacan formule : «L expérience nous montre que Kant est plus vrai ( que Spinoza et son Amor intellectuallis Dei ), et j ai prouvé

Plus en détail

Notions et tour d horizon des écoles philosophiques

Notions et tour d horizon des écoles philosophiques (D1) Définitions/étymologie Notions et tour d horizon des écoles philosophiques Questions/ Discussion-réponses. Conclusion (D2) Liberté du latin Libertas action d affranchir un esclave, derivé de Liber

Plus en détail

I- la métaphysique est-elle une science? (A)

I- la métaphysique est-elle une science? (A) Dans cet ouvrage, Kant s'interroge sur la raison pure, donc théorique ou spéculative, car ne venant pas de l'expérience. Il analyse ce qu'elle peut faire et ce qu'elle est capable de faire. Car la connaissance

Plus en détail

La conscience : Quelques exemples : «Gone, Baby gone», «mystic river», «prisoner» Est-ce le propre de l Homme?

La conscience : Quelques exemples : «Gone, Baby gone», «mystic river», «prisoner» Est-ce le propre de l Homme? La conscience : Est-ce le propre de l Homme? D une manière générale, la philosophie conserve le rapport de l Homme à ce qui l entoure. L Homme a besoin d instruments pour régler ce rapport. La conscience

Plus en détail

L Homme appartient-il a la nature ou inversement, peut-il s en affranchir?

L Homme appartient-il a la nature ou inversement, peut-il s en affranchir? Philosophie LA NATURE INTODUCTION : Les philosophes considèrent l humain pouvant se définir comme un être conscient ou comme être rationnel. Epicure considère que l Homme fait partie de la nature et qu

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES Histoire de la philosophie L émergence de la philosophie 1. Qu est-ce que la philosophie? 2. Les approches pré-philosophiques 3. Pythagore, Héraclite,

Plus en détail

Le bonheur, un but ou une recherche?

Le bonheur, un but ou une recherche? Exposé 3 Le bonheur, un but ou une recherche? 10 décembre 2012 Qu est-ce qui fait le bonheur? Le bonheur est singulier, car chacun peut le rechercher dans des catégories aussi différentes que l avoir,

Plus en détail

Jacques Bouveresse. Nécessité, contingence et liberté chez Leibniz (suite et fin)

Jacques Bouveresse. Nécessité, contingence et liberté chez Leibniz (suite et fin) Jacques Bouveresse Nécessité, contingence et liberté chez Leibniz 2009-2010 (suite et fin) I. Sellars, Leibniz et Spinoza II. Les trois espèces de nécessité III. Nécessité hypothétique, contingence et

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. C O R R I G É Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction Celui qui possède la vérité considère souvent que celle-ci est bien connue,

Plus en détail

La liberté, réalité ou illusion?

La liberté, réalité ou illusion? Exposé 8 La liberté, réalité ou illusion? 13 mai 2013 Qu est ce qu être libre? Etre libre, c est faire ce que l on veut pour André Comte-Sponville qui distingue 4 libertés : Liberté d action, c est le

Plus en détail

Hôpitaux Universitaires de Genève. Le bonheur en chine et en occident Rodolphe Soulignac. Etre les les premiers pour vous pour

Hôpitaux Universitaires de Genève. Le bonheur en chine et en occident Rodolphe Soulignac. Etre les les premiers pour vous pour Hôpitaux Universitaires de Genève Le bonheur en chine et en occident Rodolphe Soulignac Etre les les premiers pour vous pour vous En Europe Consommation de psychotropes en Europe La consommation de benzodiazépine

Plus en détail

Philosopher pour s ouvrir au monde

Philosopher pour s ouvrir au monde Café philo de Latresne Philosopher pour s ouvrir au monde 2 Qu est-ce que philosopher? 1 - Les origines de la philosophie Au début, il y eut la mythologie A partir du VIII siècle avant JC, en Grèce une

Plus en détail

Table des matières. Le bonheur. Avant-propos... 5

Table des matières. Le bonheur. Avant-propos... 5 Table des matières Avant-propos... 5 Le bonheur Introduction : De l option antique à l option moderne sur le bonheur selon L. Ferry : vie «bonne» ou vie «réussie»?...11 I. Bonheur et plaisir : de l hédonisme

Plus en détail

Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L. Explication de texte

Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L. Explication de texte Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L Explication de texte «Il est sensible, en effet, que, par une nécessité invincible, l esprit humain peut observer directement tous les phénomènes,

Plus en détail

Ancien programme de philosophie en classe terminale des séries générales.

Ancien programme de philosophie en classe terminale des séries générales. Ancien programme de philosophie en classe terminale des séries générales. Programme d enseignement de la philosophie en classes terminales des séries générales I. Présentation I. 1. Dans toutes les classes

Plus en détail

Bouveresse, J. (2016), Nietzsche contre Foucault, Sur la vérité, la connaissance et le pouvoir, Paris, Banc d essais, Agone, 145 p.

Bouveresse, J. (2016), Nietzsche contre Foucault, Sur la vérité, la connaissance et le pouvoir, Paris, Banc d essais, Agone, 145 p. Bouveresse, J. (2016), Nietzsche contre Foucault, Sur la vérité, la connaissance et le pouvoir, Paris, Banc d essais, Agone, 145 p. Samuel Marie * Il est d usage de se référer à Nietzsche, aussi bien pour

Plus en détail

le dualisme, 1 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 2

le dualisme, 1 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 2 le dualisme, 1 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 2 M. Cozic Descartes (1596-1650) pourquoi Descartes? (i) D. élabore et défend une théorie sophistiquée et systématique de

Plus en détail

380 TABLE DES MATIÈRES

380 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 9 Les philosophes et Hume (9) ; le plaisir de philosopher (12) ; jeunesse et maturité(13) ; la continuité de l œuvre (14) ; humour et déception ; comment lire Hume? (24)

Plus en détail

FERREIRA LANDIM FILHO (Raul), «Préface», Vérité et Certitude chez Spinoza, p DOI : /isbn p.0011

FERREIRA LANDIM FILHO (Raul), «Préface», Vérité et Certitude chez Spinoza, p DOI : /isbn p.0011 FERREIRA LANDIM FILHO (Raul), «Préface», Vérité et Certitude chez Spinoza, p. 11-16 DOI : 10.15122/isbn.978-2-406-05710-9.p.0011 La diffusion ou la divulgation de ce document et de son contenu via Internet

Plus en détail

Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances?

Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances? La conscience Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances? Les sens semblent être la fonction la plus simple et la plus universelle de notre rapport au monde et à nous-même.

Plus en détail

Fondements de l éthique

Fondements de l éthique AMIFORM 2015 Docteur Renaud Gruat Éthique comme philosophie morale Éthique médicale Éthique des soignants Éthique des malades Éthique comme bioéthique Éthique et morale Si vous ne voulez pas qu on vous

Plus en détail

SUJET : Comment peut-on savoir que l on dit vrai?

SUJET : Comment peut-on savoir que l on dit vrai? SUJET : Comment peut-on savoir que l on dit vrai? A/ Coup de pouce. I/ Définir les termes du sujet. Pouvoir : ce verbe désigne à la fois la possibilité (la vérité est-elle accessible?), et l obligation

Plus en détail

LA DEMONSTRATION. Sujet de la leçon : faut-il chercher à tout démontrer?

LA DEMONSTRATION. Sujet de la leçon : faut-il chercher à tout démontrer? LA DEMONSTRATION Sujet de la leçon : faut-il chercher à tout démontrer? Pour répondre à cette question il semble tout d abord légitime de nous étonner face à une ambition aussi vaste. Est-il raisonnable

Plus en détail

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser?

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? PLAN Introduction 1 Oui, la liberté se définit comme un pouvoir de refuser A La liberté est négation de tout ce qui la nie B Le pouvoir de refuser

Plus en détail

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur PLAN Introduction 1 C est la faiblesse de l homme qui le rend sociable, donc humain A C est en vertu de son insuffisance et infirmité, que l homme s attache

Plus en détail

SPINOZA QUELQUES ELEMENTS DE SA DOCTRINE JACQUES FERBER

SPINOZA QUELQUES ELEMENTS DE SA DOCTRINE JACQUES FERBER SPINOZA QUELQUES ELEMENTS DE SA DOCTRINE JACQUES FERBER OCTOBRE 1999 TABLE DES MATIERES Présentation générale...1 1 Spinoza et son système de la nature...1 1.1 Substance...1 1.2 Les Attributs...1 1.3 Notion

Plus en détail

LE CORPS SELON NIETZSCHE

LE CORPS SELON NIETZSCHE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE V : CONCEPTS ET LANGAGES THÈSE pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE Discipline/ Spécialité : philosophie Présentée et soutenue par :

Plus en détail

Philosophie. Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux?

Philosophie. Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux? Philosophie Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux? «L Homme est condamné à être libre». Voici la contestation qui peut paraitre amère que fait Sartre lors de sa conférence «l existentialisme est

Plus en détail

Faut-il réfuter ce qui vient d être dit? Ou, sans rien renier, est-il possible de rendre compte néanmoins de l existence de l erreur?

Faut-il réfuter ce qui vient d être dit? Ou, sans rien renier, est-il possible de rendre compte néanmoins de l existence de l erreur? "Mais, parce que nous savons que l erreur dépend de notre volonté, et que personne n a la volonté de se tromper, on s étonnera peut-être qu il y ait de l erreur en nos jugements. Mais il faut remarquer

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. La C O R R I G É Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction «On façonne les plantes par la culture et les hommes par l éducation»,

Plus en détail

Problèmes de philosophie Bertrand Russell

Problèmes de philosophie Bertrand Russell Problèmes de philosophie Bertrand Russell CHAPITRE XIV LES LIMITES DE LA CONNAISSANCE PHILOSOPHIQUE 1 Dans tout ce que nous avons dit jusqu ici qui concerne la philosophie, nous avons à peine effleuré

Plus en détail

PEUT-ON AFFIRMER QUE LA RELIGION EST UN BESOIN POUR L HOMME?

PEUT-ON AFFIRMER QUE LA RELIGION EST UN BESOIN POUR L HOMME? 1 PEUT-ON AFFIRMER QUE LA RELIGION EST UN BESOIN POUR L HOMME? Quel sens prend la religion si nous l interprétons comme un besoin pour l homme? Le besoin désigne une tendance nécessaire et irrépressible,

Plus en détail

Nicols Guedeney. Le Monde des idées

Nicols Guedeney. Le Monde des idées Nicols Guedeney Le Monde des idées 2 2 Introduction Dans mon précédent ouvrage «petit précis de philosophie», je disais que la philosophie s imprégnait en nous et que le seul fait d en parler était déjà

Plus en détail

CONTROLE DE CONNAISSANCES. Novembre

CONTROLE DE CONNAISSANCES. Novembre CONTROLE DE CONNAISSANCES EXERCICE 1 : Novembre Les définitions précédées d une étoile (*) sont celles qui seront attendues lors du test. Ce signe désigne donc la définition/le paragraphe que vous devez

Plus en détail

Philosophie 2010 Filière S Métropole

Philosophie 2010 Filière S Métropole Philosophie 2010 Filière S Métropole Sujet 1 : L'art peut-il se passer de règles? Sujet 2 : Dépend-il de nous d'être heureux? Sujet 3 : Commentaire du texte de Hobbes Sujet 1 : L'art peut-il se passer

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction Être libre semble signifier que l on fait ce que l on veut, en ce sens être libre serait

Plus en détail

1. Oui, une connaissance entièrement et strictement a priori est possible

1. Oui, une connaissance entièrement et strictement a priori est possible Peut-on connaître ce dont on n'a pas l'expérience? Corrigé Introduction Dans le langage courant, lorsque l on dit d une chose qu elle est hors de portée de l expérience, nous sous-entendons par là que

Plus en détail

Philosophie et mathématique du chaos

Philosophie et mathématique du chaos Exposé 5 Philosophie et mathématique du chaos 13 février 2012 Le chaos pour rester chaos ne peut produire l impensable Comme nous l avons vu précédemment, d un point de vue philosophique, pour Quentin

Plus en détail

La grande difficulté de définir le bonheur, «le bonheur est un idéal, non de la raison, mais de l imagination»

La grande difficulté de définir le bonheur, «le bonheur est un idéal, non de la raison, mais de l imagination» LE BONHEUR Introduction La grande difficulté de définir le bonheur, Kant : «le bonheur est un idéal, non de la raison, mais de l imagination» nécessité, impératif, connaissance contingence et conseils

Plus en détail

JUSTICE EMMANUEL KANT : L IMPÉRATIF CATÉGORIQUE. mercredi, 7 novembre 12

JUSTICE EMMANUEL KANT : L IMPÉRATIF CATÉGORIQUE. mercredi, 7 novembre 12 JUSTICE EMMANUEL KANT : L IMPÉRATIF CATÉGORIQUE QUI EST EMMANUEL KANT? PHILOSOPHE, REPRÉSENTANT LE PLUS ILLUSTRE DES LUMIÈRES ALLEMANDES CRITIQUE DE LA PHILOSOPHIE EMPIRISTE EN GÉNÉRAL ET DE LA PHILOSOPHIE

Plus en détail

Se préparer. Cette partie vous permet de réaliser toutes les étapes préparatoires du sujet. La dissertation est à rédiger sur des feuilles à part.

Se préparer. Cette partie vous permet de réaliser toutes les étapes préparatoires du sujet. La dissertation est à rédiger sur des feuilles à part. 1ère partie 30/07/04 19:04 Page 42 L INCONSCIENT SUJET DISSERTATION 4 SÉRIE L SUJET NATIONAL JUIN 2004.Avant de commencer. Principales notions abordées La conscience ; le désir ; l interprétation ; la

Plus en détail

NOTRE CONNAISSANCE DU REEL SE LIMITE-T-ELLE AU SAVOIR SCIENTIFIQUE?

NOTRE CONNAISSANCE DU REEL SE LIMITE-T-ELLE AU SAVOIR SCIENTIFIQUE? NOTRE CONNAISSANCE DU REEL SE LIMITE-T-ELLE AU SAVOIR SCIENTIFIQUE? Si l on en croit Karl Popper dans Logique de la découverte scientifique la science se définit d abord par sa réfutabilité et sa capacité

Plus en détail

NOTES DE COURS 4. Aristoclès, dit «Platon», 427 à 347 avant notre ère. Philosophie et rationalité

NOTES DE COURS 4. Aristoclès, dit «Platon», 427 à 347 avant notre ère. Philosophie et rationalité NOTES DE COURS 4 Platon et la «THÉORIE DES IDÉES» 1 Aristoclès, dit «Platon», 427 à 347 avant notre ère QUESTION : Qu est-ce que la «raison»? RÉPONSE : La raison est l ensemble de toutes les idées générales

Plus en détail

PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN

PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN HANS KELSEN 1881-1973 Auteur de: Théorie pure du droit Théorie générale des normes Principles of international law Was ist Gerechtigkeit?

Plus en détail

Penser avec Spinoza Les mardis de la philosophie

Penser avec Spinoza Les mardis de la philosophie Penser avec Spinoza Les mardis de la philosophie Sébastien Laoureux Université de Namur 6 octobre 2015 Seconde séance «Le désir est l essence même de l homme». Spinoza cri9que de Descartes. Plan de ce>e

Plus en détail

Qu'entend Kant par transcendantal?

Qu'entend Kant par transcendantal? Qu'entend Kant par transcendantal? Mise à jour : 10/08/2016 Ce texte est extrait de : Dictionnaire des idées de Kant Vocabulaire de la Critique de la raison pure (http://www.danielmartin.eu/philo/vocabulaire.pdf)

Plus en détail

Tractatus logico-philosophicus (version abrégée) Ludwig Wittgenstein

Tractatus logico-philosophicus (version abrégée) Ludwig Wittgenstein Tractatus logico-philosophicus (version abrégée) Ludwig Wittgenstein AVANT-PROPOS Ce livre ne sera peut-être compris que par qui aura déjà pensé lui-même les pensées qui s y trouvent exprimées ou du moins

Plus en détail

JUSTICE DAVID HUME : LA RAISON NE PEUT PAS NOUS DIRE CE QUI EST BIEN ET CE QUI EST MAL. lundi, 17 septembre 12

JUSTICE DAVID HUME : LA RAISON NE PEUT PAS NOUS DIRE CE QUI EST BIEN ET CE QUI EST MAL. lundi, 17 septembre 12 JUSTICE DAVID HUME : LA RAISON NE PEUT PAS NOUS DIRE CE QUI EST BIEN ET CE QUI EST MAL QUI EST DAVID HUME? PHILOSOPHE ET HISTORIEN, REPRÉSENTANT LE PLUS IMPORTANT DES «LUMIÈRES ÉCOSSAISES» (AVEC SON AMI

Plus en détail

Les concepts fondamentaux des didactiques disciplinaires Partie 3

Les concepts fondamentaux des didactiques disciplinaires Partie 3 Les concepts fondamentaux des didactiques disciplinaires Partie 3 M1 Apprentissages et didactiques des disciplines scolaires 2008-2009 Béatrice Kammerer 3. La théorie des situations didactiques (Brousseau)

Plus en détail

À quel type de vérité les mathématiques peuvent-elles prétendre?

À quel type de vérité les mathématiques peuvent-elles prétendre? 650 Atelier LA 15 APMEP À quel type de vérité les mathématiques peuvent-elles prétendre? Michèle Tainmont Villetard, Le titre peut être reformulé de la façon suivante : de quelle espèce de vérité relèvent

Plus en détail

Ex : la résolution d une équation du premier degré à une seule inconnue. 2X/3 = 12 2X = 3x12 X = (3x12)/2 = 18

Ex : la résolution d une équation du premier degré à une seule inconnue. 2X/3 = 12 2X = 3x12 X = (3x12)/2 = 18 Prenons les mathématiques : la notion de vérité qui y a court est-elle la même que la vérité logique d un jugement ou d un raisonnement, à savoir la cohérence de sa forme, le respect des lois de la logique?

Plus en détail

LE DÉSIR. Désir-puissance : Aristote, De l Ame : «il n y a qu un seul principe moteur, la faculté désirante»

LE DÉSIR. Désir-puissance : Aristote, De l Ame : «il n y a qu un seul principe moteur, la faculté désirante» LE DÉSIR NATURE DU DÉSIR Désir-manque : cercle vicieux de Schopenhauer, Le Monde comme volonté et représentation : «Ainsi, la vie oscille comme un pendule de gauche à droite, de la souffrance à l ennui»

Plus en détail

CHAPITRE PREMIER : SITUATION ARCHITECTONIQUE DES RÔLES

CHAPITRE PREMIER : SITUATION ARCHITECTONIQUE DES RÔLES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 11 Les lectures critiques... 13 Un thème radicalement absent?... 13 Un thème incompatible avec la philosophie transcendantale... 14 Les lectures bienveillantes... 15 Un

Plus en détail

LE DESIR. Le désir est le mouvement vers un objet que l on considère comme une source de satisfaction.

LE DESIR. Le désir est le mouvement vers un objet que l on considère comme une source de satisfaction. LE DESIR Desiderare : regretter l absence de quelque chose ou de quelqu un, le désir de ce que nous n avons pas. Tant que l objet nous manque, nous sommes malheureux, seulement, quand le désir est satisfait,

Plus en détail

L UNITÉ DE L UNIQUE FONDEMENT : THÉOLOGIE ET PHILOSOPHIE NATURELLE

L UNITÉ DE L UNIQUE FONDEMENT : THÉOLOGIE ET PHILOSOPHIE NATURELLE L UNITÉ DE L UNIQUE FONDEMENT : THÉOLOGIE ET PHILOSOPHIE NATURELLE L unique fondement possible d une démonstration de l existence de Dieu articule les deux motifs qui seront au cœur de la doctrine de Dieu

Plus en détail

Nature. 1 Apocalypse, 14, 13.

Nature. 1 Apocalypse, 14, 13. Distinctions et plans Logique, nature et histoire «les sphères avec lesquelles la philosophie se trouve essentiellement en rapport, les sphères essentielles de la pensée, sont la logique, la nature et

Plus en détail

La raison et le réel

La raison et le réel La raison et le réel Considérée comme ce qui fait le propre de l homme, la raison, par sa capacité à nous faire comprendre et maîtriser le réel, fait la grandeur et la noblesse de notre espèce. Cette capacité

Plus en détail

Karl Popper La connaissance objective, Appendice 1, 1979 p. 141

Karl Popper La connaissance objective, Appendice 1, 1979 p. 141 Karl Popper La connaissance objective, Appendice 1, 1979 p. 141 Question 1 : Quelles sont les notions du programme présentes dans cet extrait? Explicite : l expérience Implicites: vérité ( certaines, falsifier,

Plus en détail

LA DIGNITÉ DU PATIENT

LA DIGNITÉ DU PATIENT LA DIGNITÉ DU PATIENT De quoi parle-t-on au juste? Geneviève Normandeau, Ph.D. 2 L AMBIGUÏTÉ DU CONCEPT DE DIGNITÉ Introduction 3 Un principe fondamental mais obscur Le respect de la dignité humaine sous-tend

Plus en détail

CONSCIENCE ET INCONSCIENT

CONSCIENCE ET INCONSCIENT CONSCIENCE ET INCONSCIENT 1er partie : LA CONSCIENCE INTRODUCTION La conscience (csc) est une particularité humaine. Étymologie : du latin conscientia, «avec» «connaissance, savoir» L'homme est en relation

Plus en détail

Chapitre 1: Introduction au calcul des probabilités, cas d un univers fini.

Chapitre 1: Introduction au calcul des probabilités, cas d un univers fini. Chapitre 1: Introduction au calcul des probabilités, cas d un univers fini. 1 Introduction Des actions comme lancer un dé, tirer une carte d un jeu, observer la durée de vie d une ampoule électrique, etc...sont

Plus en détail

Ce qui est vrai ou faux ce ne sont pas les choses, mais les phrases.

Ce qui est vrai ou faux ce ne sont pas les choses, mais les phrases. Sección Bilingüe Isabel Blasco La vérité Platon m est cher, mais la vérité m est plus chère encore». Aristote Ce qui est vrai ou faux ce ne sont pas les choses, mais les phrases. Le lieu de la vérité est

Plus en détail

L a r a i g n é e. 1. PPD I, 7 scolie

L a r a i g n é e. 1. PPD I, 7 scolie 1. L a r a i g n é e 9 Méfiez-vous des proverbes On dit qu il n est pas facile de comprendre les philosophes. On ajoute pour rire qu ils ont du mal à se comprendre entre eux. Cela arrive en effet. C est

Plus en détail

Spinoza, le philosophe du bonheur

Spinoza, le philosophe du bonheur Exposé 7 Spinoza, le philosophe du bonheur 15 avril 2013 Spinoza dans son époque Ce jeune commerçant juif et érudit vécu dans cette oasis de liberté de pensée que furent les Provinces Unies de Hollande

Plus en détail

LE BONHEUR INTRODUCTION I. LA RECHERCHE DU VRAI BONHEUR. 1. Le vrai bonheur est en Dieu

LE BONHEUR INTRODUCTION I. LA RECHERCHE DU VRAI BONHEUR. 1. Le vrai bonheur est en Dieu 1 LE BONHEUR INTRODUCTION On entend souvent des personnes dire : «Je veux mener une vie heureuse», «je suis heureux en sa compagnie», «ils forment un couple heureux». Mais au fond, qu est-ce qu être heureux?

Plus en détail

Mathis Neden. Bergson ou la générosité de la pensée

Mathis Neden. Bergson ou la générosité de la pensée Mathis Neden Bergson ou la générosité de la pensée 2 2 «L opposé absolu du mal n est pas le bien : c est toujours un mal, mais d une autre sorte.» ( ) «Rien n est plus opposé à une vérité que ce qui ressemble

Plus en détail

Quelle est donc la nature de cette être particulier capable de s ouvrir sur l universel?

Quelle est donc la nature de cette être particulier capable de s ouvrir sur l universel? Qu est-ce que le MOI? L une des formules les plus célèbres de Socrate était «connais toi toi-même», mais qu est-ce donc que le moi? Quelle est donc la nature de cet objet sur lequel s exerce la pensée

Plus en détail

REMIS LE 24 MARS 2006

REMIS LE 24 MARS 2006 REMIS LE 24 MARS 2006 L être humain est- il fondamentalement bon ou mauvais? présenté à Monsieur Steve Côté par L être humain 340-102- 03 groupe 01 Cégep de Matane Le 24 mars 2006 L ê t r e h u m a i n

Plus en détail

La philosophie de la nature!

La philosophie de la nature! !!! " " La philosophie de la nature! La métaphysique humienne (ch. 4)! " Michael Esfeld" Université de Lausanne" Michael-Andreas.Esfeld@unil.ch" 1 David Lewis (1941-2001)! La survenance humienne (1986)"

Plus en détail

La feuille du %sc&rs - n 9 - Septembre 2013

La feuille du %sc&rs - n 9 - Septembre 2013 Chantal Belfo! Psychanaly#e La feuille du %sc&rs - n 9 - Septembre 2013 Réflexions Le réel, une vérité qui échappe Il telescopio, René Magritte Magritte fait sans cesse référence au réel. Pour lui, le

Plus en détail

Texte de Hobbes. Thème : La raison et le sensible

Texte de Hobbes. Thème : La raison et le sensible Texte de Hobbes. Thème : La raison et le sensible PLAN Introduction Étude ordonnée 1 La nouveauté, dans l expérience, fait naître l admiration et la A L expérience et la connaissance progressent de manière

Plus en détail

Le rôle du temps dans la connaissance chez Kant

Le rôle du temps dans la connaissance chez Kant Le rôle du temps dans la connaissance chez Kant Bernard Pitou 1 Introduction Je voudrais montrer que le temps occupe une place centrale dans la construction kantienne de la théorie de la connaissance,

Plus en détail

TUTORAT UE Biostatistiques Séance n 1 Semaine du 24/09/2012

TUTORAT UE Biostatistiques Séance n 1 Semaine du 24/09/2012 TUTORAT UE 4 2012-2013 Biostatistiques Séance n 1 Semaine du 24/09/2012 Mesure, probabilité, statistiques descriptives Dujols Séance préparée par Marielle GRANIER, Solenne MAURIN, Floriane PERRIER et André

Plus en détail

Contre la spéculation, ou une critique de la critique de la Critique. Remarque concernant Après la finitude de Quentin Meillassoux

Contre la spéculation, ou une critique de la critique de la Critique. Remarque concernant Après la finitude de Quentin Meillassoux 1 Contre la spéculation, ou une critique de la critique de la Critique Remarque concernant Après la finitude de Quentin Meillassoux par Alberto Toscano 1 Cette présentation tente d explorer une question

Plus en détail

Après Hiroshima, «Un Code moral à l âge atomique»

Après Hiroshima, «Un Code moral à l âge atomique» Lundi 13 juin 2016 Après Hiroshima, «Un Code moral à l âge atomique» Jean-Marie Muller* L Autrichien Günther Anders (1902-1992) est considéré comme «le» philosophe de l ère atomique. «La stupeur, écrira-t-il

Plus en détail

Reformulation de la question portant sur le caractère synthétique des mathématiques en termes non-psychologistes. Fernando García Mendívil

Reformulation de la question portant sur le caractère synthétique des mathématiques en termes non-psychologistes. Fernando García Mendívil Reformulation de la question portant sur le caractère synthétique des mathématiques en termes non-psychologistes. Fernando García Mendívil Universität Bonn Introduction Conformément à l interprétation

Plus en détail

Tests statistiques. Définitions et principes généraux des tests statistiques

Tests statistiques. Définitions et principes généraux des tests statistiques Tests statistiques Définitions et principes généraux des tests statistiques Présentation générale Un test d hypothèse est une règle de décision. La décision est un pari et comporte toujours des risques

Plus en détail

Internet, feux de forêt et porosité : trouvez le point commun

Internet, feux de forêt et porosité : trouvez le point commun Internet, feux de forêt et porosité : trouvez le point commun Marie Théret, maître de conférences à l Université Paris Diderot Echanges de données entre internautes, propagation d un feu de forêt, infiltration

Plus en détail

Reconnaissance de forme: Rappels de probabilités et de statistiques

Reconnaissance de forme: Rappels de probabilités et de statistiques Reconnaissance de forme: Rappels de probabilités et de statistiques 1 er février 2010 Plan 1 Introduction : pourquoi des probabilités? 2 Notions de probabilités 3 Statistiques et estimation Introduction

Plus en détail

Les bases de la Relation avec Dieu

Les bases de la Relation avec Dieu Les bases de la Relation avec Dieu L AMOUR DE DIEU Voici le relevé d une émission radio spirituelle «MIEUX VIVRE» au Canada Patrick Dupuis reçoit le Pasteur Paul Scalliet On peut retrouver cette émission

Plus en détail

Jacques Bouveresse. Nietzsche contre Foucault. Sur la vérité, la connaissance et le pouvoir.

Jacques Bouveresse. Nietzsche contre Foucault. Sur la vérité, la connaissance et le pouvoir. Jacques Bouveresse. Nietzsche contre Foucault. Sur la vérité, la connaissance et le pouvoir. Samuel Marie To cite this version: Samuel Marie. Jacques Bouveresse. Nietzsche contre Foucault. Sur la vérité,

Plus en détail

La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives.

La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives. 1 COMMENT FAIRE POUR BIEN FAIRE? - 2 rencontre - La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives. Axe de réflexion: dans la vie sociale,

Plus en détail

Exploration du cogito II

Exploration du cogito II Exploration du cogito II 4. Primauté du sujet pensant. Premier dans l ordre de la découverte, le sujet l est également, jusqu à un certain point, dans l ordre de la connaissance. Capacité de formuler des

Plus en détail

Philosophie. Que rechercher, la vérité ou le savoir? Compte-rendu de la réunion du

Philosophie. Que rechercher, la vérité ou le savoir? Compte-rendu de la réunion du Café philo de Latresne Philosophie Que rechercher, la vérité ou le savoir? Compte-rendu de la réunion du 15 1 2-2011 Introduction Version 2 du 18-1-12 Savoir et Vérité La vérité, c est quand il y a conformité

Plus en détail

La philosophie de l esprit Le libre arbitre (ch. 8) Michael Esfeld Université de Lausanne

La philosophie de l esprit Le libre arbitre (ch. 8) Michael Esfeld Université de Lausanne La philosophie de l esprit Le libre arbitre (ch. 8) Michael Esfeld Université de Lausanne Michael-Andreas.Esfeld@unil.ch 1 La liberté la liberté de l action : la capacité d exécuter ses intentions d action

Plus en détail

Séminaire Fig. (Figure, image, grammaire) V. Séminaire : Formule de séduction

Séminaire Fig. (Figure, image, grammaire) V. Séminaire : Formule de séduction Séminaire 2015-2016. Fig. (Figure, image, grammaire) V. Séminaire : Formule de séduction Quand on subit l interrogatoire des devantures, on prononce aussi sa propre Condamnation. En effet le choix est

Plus en détail

FDMS - M2DAC Méthodologie de recherche en informatique

FDMS - M2DAC Méthodologie de recherche en informatique FDMS - M2DAC Méthodologie de recherche en informatique Laure Soulier Université Pierre et Marie Curie LIP6, Paris - France 9 janvier 2017 1 / 11 MOTIVATIONS Pourquoi? Vous faire sortir la tête du guidon

Plus en détail

La conscience - Introduction

La conscience - Introduction La conscience - Introduction Définitions Etymologie : «cum» = avec ; «sciencia» = connaissance, savoir Capacité de se représenter soi-même et le monde extérieur. La conscience psychologique désigne la

Plus en détail

2/ Un paradigme épistémologique est un ensemble de théories et de méthodes qui :

2/ Un paradigme épistémologique est un ensemble de théories et de méthodes qui : Histoire de la Psychologie Session 1 Corrigé (Les bonnes réponses sont en gras) +1 point par bonne réponse -0.5 par réponse fausse La note par question est donc comprise entre 0.5 et +1 Le total est ramené

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE III - Littératures françaises et comparée Littératures françaises du XX e -XXI e siècle - Priteps T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

Plus en détail

COLLÈGE UNIVERSITAIRE DOMINICAIN

COLLÈGE UNIVERSITAIRE DOMINICAIN COLLÈGE UNIVERSITAIRE DOMINICAIN PHILOSOPHIE COURS DE PREMIER CYCLE 2015-2016 COURS AUTOMNE PHILOSOPHIES GRECQUES: DES PRÉSOCRATIQUES À ARISTOTE LUNDI ET MERCREDI, 13H30-16H30 Ce cours a comme objectif

Plus en détail

COMMENTAIRE D UN TEXTE PHILOSOPHIQUE SUR PROGRAMME ÉPREUVE À OPTION : ÉCRIT. Frédéric de BUZON, Martine PÉCHARMAN

COMMENTAIRE D UN TEXTE PHILOSOPHIQUE SUR PROGRAMME ÉPREUVE À OPTION : ÉCRIT. Frédéric de BUZON, Martine PÉCHARMAN COMMENTAIRE D UN TEXTE PHILOSOPHIQUE SUR PROGRAMME Coefficient : 3 Durée : 4 heures ÉPREUVE À OPTION : ÉCRIT Frédéric de BUZON, Martine PÉCHARMAN La page de l Enquête sur l entendement humain proposée

Plus en détail

La philosophie de la nature! Physique et métaphysique du temps, des propriétés et des lois! (ch. 12)!

La philosophie de la nature! Physique et métaphysique du temps, des propriétés et des lois! (ch. 12)! ! " " La philosophie de la nature! Physique et métaphysique du temps, des propriétés et des lois! (ch. 12)! " Michael Esfeld" Université de Lausanne" Michael-Andreas.Esfeld@unil.ch" 1 Trois problèmes"

Plus en détail

Commentaire des Méditations métaphysiques Cinquième Méditation. Cinquième Méditation

Commentaire des Méditations métaphysiques Cinquième Méditation. Cinquième Méditation Descartes Commentaire des Méditations métaphysiques Cinquième Méditation Pascal Dupond Philopsis : Revue numérique http://www.philopsis.fr Les articles publiés sur Philopsis sont protégés par le droit

Plus en détail

Le sujet. Problème : le sujet n est-il qu une convention linguistique ou est-il une réalité?

Le sujet. Problème : le sujet n est-il qu une convention linguistique ou est-il une réalité? Le sujet Problème : le sujet n est-il qu une convention linguistique ou est-il une réalité? I- Un terme équivoque 1-sujet grammatical et sujet métaphysique le sujet grammatical : fonction grammaticale

Plus en détail

INTRODUCTION AUX GRANDS PROBLÈMES DE LA PHILOSOPHIE

INTRODUCTION AUX GRANDS PROBLÈMES DE LA PHILOSOPHIE INTRODUCTION AUX GRANDS PROBLÈMES DE LA PHILOSOPHIE (1) Connaissance Manuel: Simon Blackburn, Penser - une irrésistible introduction à la philosophie Paris 1999,Flammarion PO DF 3e Markus Haller 1 LA CONNAISSANCE

Plus en détail