Pistes explorées par la recherche/expérimentation pour favoriser un approvisionnement local en. Bio-Thémas 2013 Antoine Roinsard ITAB

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pistes explorées par la recherche/expérimentation pour favoriser un approvisionnement local en. Bio-Thémas 2013 Antoine Roinsard ITAB"

Transcription

1 Pistes explorées par la recherche/expérimentation pour favoriser un approvisionnement local en protéines AB Bio-Thémas 2013 Antoine Roinsard ITAB

2 Contexte et problématique Règlement UE de l agriculture biologique 2012 puis 2015 Alimentation 100 % AB pour porcs et volailles Performances économiques en élevage Difficultés d approvisionnement en protéines biologique Bien-être animal et des performances zootechniques 2

3 Projets de recherche en cours Disponibilité des matières premières Agronomie et systèmes de culture Valeur alimentaire des matières premières Formulation alimentaire CASDAR AviAlimBio MonAlimBio CASDAR AviAlimBio MonAlimBio CASDAR Porc Bio CASDAR AviAlimBio Impacts socio-économiques et sur l environnement 3

4 Réseau experimental mobilisé 4

5 Plan Offre et demande en protéines AB pour l alimentation animale Soutenir la production de protéagineux Fournir des références sur la valeur alimentaire des matières premières en AB Tester des formulations alimentaires 5

6 Offre et demande en MP biologiques pour l'alimentation animale (ICOPP et ProtéAB) 6

7 Approche macro des besoins en protéines végétales AB Tonnes de MAT Vaches allaitantes Truies Porcs Volailles chair Vaches laitières Poules pondeuses Besoins Besoins Besoins Besoins

8 Approche macro de l'offre en protéines végétales AB + C Tonnes de MAT Colza Tournesol Soja Lupin Pois Protéagineux Féverole Mélanges céréales-protéagineux Triticale Orge Maïs 0 Offre Fr Offre Fr Offre Fr Offre Fr Blé tendre 8

9 Synthèse -Des besoins tirés par le cheptel de poules pondeuses très important en AB (7,8 % du cheptel national, Agence bio 2013) - Une consommation importante des vaches laitières - Forte concurrence avec l alimentation humaine pour le soja (environ 80 % de l utilisation de soja AB français) -Place importante des mélanges céréales-protéagineux -Etude à l échelle européenne en cours par le FiBL 9

10 Soutenir la production de protéagineux (CASDAR ProtéAB) 10

11 Objectifs - Espèces concernées : lupin, pois, féverole, soja - Evaluer l adaptation des variétés à différents contexte pédoclimatiques - Proposer des leviers agronomiques pour lutter contre maladies et ravageurs - Fournir des références sur la valeur alimentaire de différentes variétés et - Identifier les espèces et variétés les plus intéressantes en fonction des contextes pédoclimatiques, de la faisabilité agronomique et de l intérêt zootechnique 11

12 12

13 Fournir des références sur la valeur alimentaire des matières premières en AB (CASDAR ProtéAB, MonAlim, CASDAR AviAlimBio, ICOPP) 13

14 Méthodologie - Analyses chimiques - Test d appétence en porcins (INRA de Rouillé) - Digestibilités in vivo en volailles (INRA du Magneraud) c 14

15 Exemple de matières premières étudiées Déjà connues en conventionnel Innovantes ou originales -Tourteaux d oléagineux : soja, tournesol, lin et colza. Impact des process AB -Graines de protéagineux pois, féverole, lupin, soja Impact variété et contexte pédoclimatique? - Fourrages - Tourteau de chanvre - Graine de chanvre décortiquée - Concentré protéique de luzerne - Larves d insecte (exploratoire) 15

16 Synthèse - Une variabilité importante de la valeur alimentaire des tourteaux AB - Des matières premières innovantes intéressantes (concentré protéique de luzerne, tourteau de chanvre, larves d insectes,etc ) que l on peut produire localement - dont l intérêt est à valider dans des essais alimentation 16

17 Tester des formulations alimentaires (CASDAR ProtéAB ; MonAlim; CASDAR AviAlimBio; ICOPP; AviBio) 17

18 Deux stratégies complémentaires -Tester des formules 100 % AB avec les mêmes objectifs de performances (ex : 84 j en poulet de chair) qu en 95 % AB -Incorporer des MP innovantes -Tester des formules 100 % AB «moins intensives» -Maximiser l incorporation des protéagineux que l on peut produire dans les bassins d élevage -Acquérir des connaissances sur les apports alimentaires permis par le parcours (poulets de chair) 18

19 Deux stratégies complémentaires -Tester des formules 100 % AB avec les mêmes valeur nutritionnelles qu en 95 % AB -Incorporer des MP innovantes - Augmentation de la MAT des formules (risques sanitaires) -Tester des formules 100 % AB en limitant la MAT des formules pour maîtriser la santé digestive des porcelets - Maximiser l incorporation des protéagineux que l on peut produire dans les bassins d élevage -Evaluer l impact économique dans l hypothèse d une baisse de performance 19

20 Conclusion / Perspectives - Un lien important est réalisé entre cultures et élevages dans les différents projets - Une volonté de travailler sur la valorisation de protéines produits localement - Différentes pistes sont explorées, avec des objectifs complémentaires -Suites : proposer des filières de développement de matières premières cohérentes en fonction des territoires (soja, chanvre, etc ) 20

21 Principaux partenaires Merci de votre attention Financeurs 21

ProtéAB Développer les légumineuses à graines en Agriculture Biologique pour sécuriser les filières animales et diversifier les systèmes de culture

ProtéAB Développer les légumineuses à graines en Agriculture Biologique pour sécuriser les filières animales et diversifier les systèmes de culture ProtéAB Développer les légumineuses à graines en Agriculture Biologique pour sécuriser les filières animales et diversifier les systèmes de culture Stanislas Lubac Initiative Bio Bretagne stanislas.lubac@bio-bretagne-ibb.fr

Plus en détail

Des oléoprotéagineux au cœur des bassins d élevage

Des oléoprotéagineux au cœur des bassins d élevage Des oléoprotéagineux au cœur des bassins d élevage Pole1Alim_Int-n1 Une production de tourteaux en forte progression depuis 28 Plus de 2,5 millions de tonnes de tourteaux de colza produits en 21, ce qui

Plus en détail

Il faut produire des matières premières riches en protéines sur l exploitation

Il faut produire des matières premières riches en protéines sur l exploitation Production porcine biologique : vers des aliments engraissement 100 % bio fabriqués à la ferme Le cahier des charges européen impose une origine contrôlée des matières premières avec un maximum de 10 %

Plus en détail

Quelles solutions pour remplacer les 5% d alimentation conventionnelle dans la ration des volailles bio au 1 er janvier 2015

Quelles solutions pour remplacer les 5% d alimentation conventionnelle dans la ration des volailles bio au 1 er janvier 2015 Quelles solutions pour remplacer les 5% d alimentation conventionnelle dans la ration des volailles bio au 1 er janvier 2015 Ciney, le 20 janvier 2014 Centre wallon de Recherches agronomiques 1 - Introduction

Plus en détail

Etat des productions et utilisations en France, focus sur les légumineuses à graines

Etat des productions et utilisations en France, focus sur les légumineuses à graines Etat des productions et utilisations en France, focus sur les légumineuses à graines Françoise LABALETTE, Terres Univia, l interprofession des huiles et protéines végétales Terres Univia, l interprofession

Plus en détail

L'impact du 100 % bio sur le coût de l'aliment, sa composition, l'environnement et la régionalité. P-Y Piret SCAR scrl

L'impact du 100 % bio sur le coût de l'aliment, sa composition, l'environnement et la régionalité. P-Y Piret SCAR scrl L'impact du 100 % bio sur le coût de l'aliment, sa composition, l'environnement et la régionalité P-Y Piret SCAR scrl L'impact du 100 % bio sur le coût de l'aliment, sa composition, l'environnement et

Plus en détail

Réunion interprofessionnelle Grandes Cultures Bio Grand Ouest

Réunion interprofessionnelle Grandes Cultures Bio Grand Ouest Réunion interprofessionnelle Grandes Cultures Bio Grand Ouest Lundi 9 décembre 2013 14h-17h Chambre d Agriculture de Laval 1 Ordre du jour: 1) Contexte et situation des grandes cultures Bio -Point sur

Plus en détail

Vers une alimentation 100 % AB en élevage porcin biologique

Vers une alimentation 100 % AB en élevage porcin biologique Vers une alimentation 100 % AB en élevage porcin biologique 20 mai 2014 Rennes SOMMAIRE Quelles matières premières biologiques pour équilibrer les rations? 1-4 Quelles stratégies de formulation pour quelles

Plus en détail

CALAMITES AGRICOLES. Codification des productions. dans l'yonne ANNEE 2013

CALAMITES AGRICOLES. Codification des productions. dans l'yonne ANNEE 2013 Direction Départementale des Territoires DDT de l'yonne Service Économie Agricole PRÉFET DE L'YONNE CALAMITES AGRICOLES Codification des productions dans l'yonne ANNEE 2013 Contenu du livret - Végétaux

Plus en détail

Proposer des solutions et outils techniques pour accompagner le passage à une alimentation 100% Bio en élevage avicole biologique TOURTEAU DE SESAME

Proposer des solutions et outils techniques pour accompagner le passage à une alimentation 100% Bio en élevage avicole biologique TOURTEAU DE SESAME TOURTEAU DE SESAME Etat des lieux et perspectives de développement d une filière pour l alimentation avicole biologique Dans le cadre du projet CASDAR Avialim Bio (dont l objectif était de rechercher des

Plus en détail

Les acides aminés, des pratiques différentes d un pays à l autre

Les acides aminés, des pratiques différentes d un pays à l autre Les acides aminés, des pratiques différentes d un pays à l autre Mathieu Lepoudère Evonik Nutrition & Care GmbH (SPRL) 20 Octobre 2015 - Filière Porc Comment la nutrition animale peut contribuer à la relance

Plus en détail

Agricultural production : options for sustainability. Samuel FERET CAP 2013 network France

Agricultural production : options for sustainability. Samuel FERET CAP 2013 network France Agricultural production : options for sustainability Samuel FERET CAP 213 network France Pas d'agricultures durables sans agriculteurs! Low external input sustainable agriculture Enhancing biodiversity

Plus en détail

La valorisation du lupin en alimentation animale

La valorisation du lupin en alimentation animale La valorisation du lupin en alimentation animale E. Froidmont Plan de l exposé Valeur nutritionnelle du lupin Valorisation en alimentation bovine Essai avec la graine Essai en ensilage Forme de présentation

Plus en détail

L élevage contribue à la production durable de protéines. J.L. Peyraud

L élevage contribue à la production durable de protéines. J.L. Peyraud L élevage contribue à la production durable de protéines J.L. Peyraud Contexte : perspective pour la production animale en 2050 Viande : + 70% (465 Mt) Lait : + 60% (1045 Mt) Œufs : + 60% (110 Mt) Contexte

Plus en détail

Pôle Filière. Schéma de l organisation de la filière

Pôle Filière. Schéma de l organisation de la filière Pôle Filière Schéma de l organisation de la filière Qualité Comment appréhender la qualité des blés? Alvéographe de Chopin Alvéographe de Chopin: prédire l aptitude d un blé ou d une farine à être utilisé

Plus en détail

. la valeur vénale des terres

. la valeur vénale des terres Agreste LORRAINE Décembre 29 Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt MÉMENTO de la statistique agricole L essentiel sur : la population et l emploi la météorologie le territoire

Plus en détail

L émergence D UNE MARQUE FILIÈRE

L émergence D UNE MARQUE FILIÈRE L émergence D UNE MARQUE FILIÈRE NOS CULTURES SONT TOUS LES JOURS AVEC VOUS Avec nos produits issus de la filière française des huiles et protéines végétales. Nous sommes fiers de notre métier d agriculteur

Plus en détail

Autonomie protéique & alimentaire

Autonomie protéique & alimentaire Source : Les cartels du lait, d Elsa Casalegno & Karl Laske (2016) 20/06/2016 Autonomie protéique & alimentaire Présentation et discussion autour d un programme d actions sur l autonomie protéique territoriale

Plus en détail

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012 SEPTEMBRE 2012 PRAIRIES Luzerne : limiter les mauvaises herbes p. 3 Ravageurs : une lutte surtout agronomique p. 6 MAÏS Tasser et protéger le silo pour éviter l'entrée d'air p. 8 Ajuster la ration des

Plus en détail

L agriculture biologique en France : Chiffres clés

L agriculture biologique en France : Chiffres clés L agriculture biologique en France : Chiffres clés La production biologique en 2007 En 2007, 11 978 exploitations agricoles étaient engagées dans l agriculture biologique, soit une augmentation de 3% par

Plus en détail

Réflexion stratégique sur les perspectives de la filière des protéagineux et fourrages séchés à l horizon 2025

Réflexion stratégique sur les perspectives de la filière des protéagineux et fourrages séchés à l horizon 2025 17 décembre 2013 Réflexion stratégique sur les perspectives de la filière des protéagineux et fourrages séchés à l horizon 2025 I ETAT DES LIEUX CONTEXTE DE LA FILIERE Etat des lieux : Voir en fin de note

Plus en détail

Marché des Tourteaux de Colza De nouvelles opportunités pour l Afrique du Nord

Marché des Tourteaux de Colza De nouvelles opportunités pour l Afrique du Nord Marché des Tourteaux de Colza De nouvelles opportunités pour l Afrique du Nord SAIPOL : Qui sommes-nous? SAIPOL : Trituration/Raffinage 500 collaborateurs 7 unités de trituration CA : 1,6Md Capacité de

Plus en détail

Est-il possible de valoriser des matières premières locales dans l alimentation du porc?

Est-il possible de valoriser des matières premières locales dans l alimentation du porc? Est-il possible de valoriser des matières premières locales dans l alimentation du porc? Marie MOERMAN 1, José WAVREILLE 2 (1) Cellule transversale de Recherches en agriculture biologique (2) Unité Mode

Plus en détail

Autonomie Définition et concepts généraux

Autonomie Définition et concepts généraux Autonomie Définition et concepts généraux V. Decruyenaere D. Jamar, A. Turlot Remouchamps, le 28 janvier 2014 Qu est ce que l autonomie? L'autonomie : «faculté d'agir par soi-même en se donnant ses propres

Plus en détail

ATOUTS ET CONTRAINTES DE LA PRODUCTION ET DE L UTILISATION DES LEGUMINEUSES A GRAINES A DESTINATION DE L ALIMENTATION DES VOLAILLES

ATOUTS ET CONTRAINTES DE LA PRODUCTION ET DE L UTILISATION DES LEGUMINEUSES A GRAINES A DESTINATION DE L ALIMENTATION DES VOLAILLES ATOUTS ET CONTRAINTES DE LA PRODUCTION ET DE L UTILISATION DES LEGUMINEUSES A GRAINES A DESTINATION DE L ALIMENTATION DES VOLAILLES Stanislas Lubac 1, Antoine Roinsard 2, Isabelle Chaillet 3, Laurence

Plus en détail

Alimentation protéique du porc: d où venons-nous? Vers quelles alternatives se dirige-t-on pour les secteurs porc et volailles?

Alimentation protéique du porc: d où venons-nous? Vers quelles alternatives se dirige-t-on pour les secteurs porc et volailles? Alimentation protéique du porc: d où venons-nous? Vers quelles alternatives se dirige-t-on pour les secteurs porc et volailles? J. van Milgen, F. Garcia-Launay, E. Labussière, H. Furbeyre, L. Brossard,

Plus en détail

Caractériser les conditions de la mise en œuvre et du développement d une production porcine française biologique

Caractériser les conditions de la mise en œuvre et du développement d une production porcine française biologique Caractériser les conditions de la mise en œuvre et du développement d une production porcine française biologique Alibert L., Badouard B., Legendre V., Maupertuis F. Calvar C., Quinsac A., Roinsard A.,

Plus en détail

ANNEXE 4. CALCUL du BILAN AZOTE

ANNEXE 4. CALCUL du BILAN AZOTE ANNEXE 4 CALCUL du BILAN AZOTE Le calcul du bilan azoté se réalise en 2 phases. Dans un premier temps, il faut calculer le solde azote sur les surfaces cultivées. Ce calcul se fait sur la base du cahier

Plus en détail

Itinéraires techniques de production de jeunes bovins de races à viande et de races laitières

Itinéraires techniques de production de jeunes bovins de races à viande et de races laitières 13 Fiches jeunes bovins Itinéraires techniques de production de jeunes bovins de races à viande et de races laitières Avec 30 % des volumes de viande bovine produite en France, l engraissement de jeunes

Plus en détail

Protéines et alimentation animale Situation et défis

Protéines et alimentation animale Situation et défis Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Office fédéral de l'agriculture OFAG Protéines et alimentation animale Situation et défis Dominique Kohli, sous-directeur OFAG

Plus en détail

POUR LES VOLAILLES POUR LES LAPINS NOTRE GAMME EN SAC DE 25 KG

POUR LES VOLAILLES POUR LES LAPINS NOTRE GAMME EN SAC DE 25 KG Certisys BE-BIO-01 POUR LES VOLAILLES ACTI POUSSIN [438000000] Aliment complet pour poussins sous forme de farine, produit selon les L Acti Poussin est composé de matières premières 100 % végétales directement

Plus en détail

Le programme d activités Fourrages. ARVALIS Institut du végétal

Le programme d activités Fourrages. ARVALIS Institut du végétal D 1 Le programme d activités Fourrages d ARVALIS Institut du végétal Sabine BATTEGAY, ARVALIS Institut du végétal Rennes (35) Tél. 02 23 48 26 58 Fax 02 23 48 26 56 s.battegay@arvalisinstitutduvegetal.fr

Plus en détail

6. Soutiens couplés, une PAC plus favorable à l'élevage

6. Soutiens couplés, une PAC plus favorable à l'élevage Aides Couplées JA Verdissement Paiement redistributif DPB 6. Soutiens couplés, une PAC plus favorable à l'élevage 13 % de l enveloppe des aides directes sous forme de soutiens couplés avec priorité à l

Plus en détail

Les associations céréalesprotéagineux

Les associations céréalesprotéagineux Produire des protéagineux en bio en Alsace Septembre 2005 Les associations céréalesprotéagineux Leurs atouts : Cultures plus résistantes (aux adventices, maladies et ravageurs) et plus productives que

Plus en détail

Rencontres régionales Grandes cultures Île-de-France

Rencontres régionales Grandes cultures Île-de-France Rencontres régionales Grandes cultures Île-de-France 10 novembre 2010 Montreuil SOMMAIRE POINT I : la récolte 2010 Points clés, productions, surfaces, rendements, variétés et qualité des blés tendres POINT

Plus en détail

Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers

Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers Luc DELABY INRA AgroCampus Ouest UMR Pegase 35590 Saint Gilles 11 / 12 / 2015 Qu est ce que l autonomie alimentaire d un élevage? Peut être définie

Plus en détail

VERS UNE AUTORISATION DES ACIDES AMINES? PROPOSITIONS DE ERPA (ASSOCIATION EUROPEENNE DES VOLAILLES RURALES)

VERS UNE AUTORISATION DES ACIDES AMINES? PROPOSITIONS DE ERPA (ASSOCIATION EUROPEENNE DES VOLAILLES RURALES) VERS UNE AUTORISATION DES ACIDES AMINES? PROPOSITIONS DE ERPA (ASSOCIATION EUROPEENNE DES VOLAILLES RURALES) PAR CATHERINE COLOT, CONSEIL DE FILIERE AVICOLE ET CUNICOLE 1 ère journée d étude sur les volailles

Plus en détail

Antoine Roinsard - ITAB. Typologie des élevages porcins biologiques et résultats techniques 16 juin 2016/JT Porc Bio IBB

Antoine Roinsard - ITAB. Typologie des élevages porcins biologiques et résultats techniques 16 juin 2016/JT Porc Bio IBB Antoine Roinsard - ITAB Typologie des élevages porcins biologiques et résultats techniques 16 juin 2016/JT Porc Bio IBB Déroulé Typologie des élevages porci ns bi ol ogi ques CASDAR Porc bi o Résultats

Plus en détail

Exemples de stratégies d alimentation 100% AB et performances zootechniques attendues

Exemples de stratégies d alimentation 100% AB et performances zootechniques attendues Chapitre 06 Exemples de stratégies d alimentation 100% AB et performances zootechniques attendues Célia Bordeaux (CRAPL) Dans ce chapitre, seront présentées quelques pistes de réflexion. Cependant, les

Plus en détail

Grandes cultures Février 2017

Grandes cultures Février 2017 Grandes cultures Février 2017 Conversion en GC bio : un rythme maintenu en 2016 Les grandes cultures (GC) bio en France représentent près de 210 000 ha en 2015 (surfaces certifiées bio), soit 2,5% des

Plus en détail

Comparaison de différentes légumineuses à graines biologiques en Ille et Vilaine

Comparaison de différentes légumineuses à graines biologiques en Ille et Vilaine Action n 4 Comparaison de différentes légumineuses à graines biologiques en Ille et Vilaine Maître d œuvre : Agrobio 35 Partenaires : action mise en œuvre dans le cadre du CASDAR ProtéAB Durée du programme

Plus en détail

Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte 2007

Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte 2007 Journée technique Grandes cultures biologiques ITAB/Arvalis Institut du végétal 23 mars 2009 - Paris Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte

Plus en détail

Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion

Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion... 1 2. Espaces en plein-air et conditions de logement... 2 3. Pratiques d élevage... 4 4. Alimentation... 4 5. Traitements vétérinaires... 5 Attention,

Plus en détail

ANNEXE n 5 Plan d alimentation «poulet des Cévennes» et «chapon des Cévennes»

ANNEXE n 5 Plan d alimentation «poulet des Cévennes» et «chapon des Cévennes» ANNEXE n 5 Plan d alimentation «poulet des Cévennes» et «chapon des Cévennes» P O U S S I N D E M A R R A G E : d u 1 e r a u 2 8 è m e J O U R Grains les fourrages Céréales choisies parmi : -le blé ou

Plus en détail

Programme des ateliers et démonstrations

Programme des ateliers et démonstrations Programme des ateliers et démonstrations 10h00 10h30 11h00 11h30 12h00 12h30 13h00 Atelier Elevage Porcs : visite de l exploitation du lycée Santé : gestes d observation sur bovin Volailles : alimentation

Plus en détail

Freins et Leviers à l insertion des légumineuses Déterminants des pratiques des agriculteurs dans trois territoires contrastés

Freins et Leviers à l insertion des légumineuses Déterminants des pratiques des agriculteurs dans trois territoires contrastés Freins et Leviers à l insertion des légumineuses Déterminants des pratiques des agriculteurs dans trois territoires contrastés Marie Mawois, ESA Angers Marion Casagrande, ISARA Lyon Geneviève N Guyen,

Plus en détail

Document justificatif à fournir à l'opérateur conformément à l'article 29, paragraphe 1, du règlement (CE) n 834/2007 COPY

Document justificatif à fournir à l'opérateur conformément à l'article 29, paragraphe 1, du règlement (CE) n 834/2007 COPY Certificat Mode de production biologique Document justificatif à fournir à l'opérateur conformément à l'article 29, paragraphe 1, du règlement (CE) n 834/2007 INTEGRA Molens Dedobbeleer nv TÜV NORD INTEGRA

Plus en détail

LA REDUCTION DES INTRANTS ET LA DIVERSIFICATION DE L ASSOLEMENT

LA REDUCTION DES INTRANTS ET LA DIVERSIFICATION DE L ASSOLEMENT LA REDUCTION DES INTRANTS ET LA DIVERSIFICATION DE L ASSOLEMENT Bockstaller Christian INRA UMR LAE Nancy-Colmar SOMMAIRE Problématique et enjeux de l agro-écologie Leviers pour réduire les intrants Opportunités

Plus en détail

Chiffres-clés 2013/14 Prévisions 2014/15 > édition novembre Rhône-Alpes

Chiffres-clés 2013/14 Prévisions 2014/15 > édition novembre Rhône-Alpes Alsace Aquitaine Auvergne / Limousin Basse & Haute Normandie Bourgogne / Franche-Comté Bretagne Centre Champagne-Ardenne Île-de-France Languedoc-Roussillon Lorraine Midi-Pyrénées Nord - Pas-de-Calais PACA

Plus en détail

Le calculateur de performance nourricière «PerfAlim» Guide méthodologique

Le calculateur de performance nourricière «PerfAlim» Guide méthodologique Le calculateur de performance nourricière «PerfAlim» Guide méthodologique 1. Principe et définitions de la performance nourricière des exploitations agricoles La performance nourricière d une exploitation

Plus en détail

Alimentation 100 % biologique en élevage de monogastriques

Alimentation 100 % biologique en élevage de monogastriques Alimentation 100 % biologique en élevage de monogastriques Pistes explorées par la recherche/expérimentation en AB En 2015 : fin du 95% bio en alimentation animale Quelles conséquences dans les élevages

Plus en détail

Influence des modalités de séchage du maïs grain cultivé en Wallonie sur les performances zootechniques du poulet de chair

Influence des modalités de séchage du maïs grain cultivé en Wallonie sur les performances zootechniques du poulet de chair Influence des modalités de séchage du maïs grain cultivé en Wallonie sur les performances zootechniques du poulet de chair Promoteur(s) : Yves Beckers et François Béra Période : A partir de février 2014

Plus en détail

Eric Justes 1, Loïc Prieur 2, Laurent Bedoussac 1 et Jean-Louis Hemptinne 3

Eric Justes 1, Loïc Prieur 2, Laurent Bedoussac 1 et Jean-Louis Hemptinne 3 UMR 1248 AGIR UMR 5174 EDB Est-il possible d améliorer le rendement et la teneur en protéines du blé cultivé en Agriculture Biologique au moyen de cultures intermédiaires ou de cultures associées? Eric

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE PORTRAIT DE LA FUTURE RÉGION BIO LANGUEDOC ROUSSILLON - MIDI PYRÉNÉES. 10 juin Bram

ASSEMBLEE GENERALE PORTRAIT DE LA FUTURE RÉGION BIO LANGUEDOC ROUSSILLON - MIDI PYRÉNÉES. 10 juin Bram ASSEMBLEE GENERALE PORTRAIT DE LA FUTURE RÉGION BIO LANGUEDOC ROUSSILLON - MIDI PYRÉNÉES 10 juin 2015 - Bram Territoire et démographie de la future région 13 départements, 4565 communes > 1e région française

Plus en détail

Rapport d enquête : Préparer le passage à une alimentation 100% biologique dans les élevages porcins des Pays de la Loire

Rapport d enquête : Préparer le passage à une alimentation 100% biologique dans les élevages porcins des Pays de la Loire Rapport d enquête : Préparer le passage à une alimentation 100% biologique dans les élevages porcins des Pays de la Loire Table des matières Sigles et abréviations Introduction... 1 1. Présentation de

Plus en détail

A la recherche de l autonomie alimentaire : les apports de deux fermes expérimentales

A la recherche de l autonomie alimentaire : les apports de deux fermes expérimentales Élevage A la recherche de l autonomie alimentaire : les apports de deux fermes expérimentales Par Claire Minost et Laurence Fontaine (ITAB) A l initiative des commissions élevage et grandes cultures de

Plus en détail

Les stratégies des fermes de moyenne montagne et les enjeux de leur adaptabilité Agriculture Durable de Moyenne Montagne (ADMM)

Les stratégies des fermes de moyenne montagne et les enjeux de leur adaptabilité Agriculture Durable de Moyenne Montagne (ADMM) Les stratégies des fermes de moyenne montagne et les enjeux de leur adaptabilité Agriculture Durable de Moyenne Montagne (ADMM) Lempdes (63), le 7 mars 2012 Typologie Productions Rappel : dans PLANETE,

Plus en détail

Le soja, leader mondial des sources riches en protéines végétales

Le soja, leader mondial des sources riches en protéines végétales Le soja, leader mondial des sources riches en protéines végétales RTR SOJA EST du 19 février à Chalon sur Saône Françoise LABALETTE Organisation Interprofessionnelle des graines et fruits oléagineux (ONIDOL)

Plus en détail

Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant.

Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant. GIEE GRAPEA-Civam85 Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant 9 Fermes du GRAPEA-CIVAM 85 Bocage Vendéen Principes et origine

Plus en détail

La Ferme Expérimentale des Bordes et ses études

La Ferme Expérimentale des Bordes et ses études D 1 La Ferme Expérimentale des Bordes et ses études Dans le cadre du Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin avec le soutien financier de : Jean Paul GIRAULT, Président de l OIER Emilie BOURIEL,

Plus en détail

Méthodologie Bilans d approvisionnement agroalimentaires

Méthodologie Bilans d approvisionnement agroalimentaires Bilans d approvisionnement agroalimentaires 2007-2008 Les bilans d approvisionnement nationaux sont élaborés par les États membres de l Union européenne (UE) sur la base de concepts communautaires proposés

Plus en détail

Les chiffres de la bio en région Centre

Les chiffres de la bio en région Centre 1 Les chiffres de la bio en région Centre 2010 La bio accentue son rayonnement en France, affichant une évolution du nombre d exploitations de 55% en 2 ans, un développement du marché bio de 32% en 2 ans

Plus en détail

Engraissement. Des régimes à base d herbe enrubannée

Engraissement. Des régimes à base d herbe enrubannée D 1 Engraissement des Jeunes Bovins : Des régimes à base d herbe enrubannée Matthieu COUFFIGNAL, ARVALIS Institut du végétal Jeu les Bois (36) Tél. 02 54 36 21 68 Fax 02 54 36 25 26 m.couffignal@arvalisinstitutduvegetal.fr

Plus en détail

Autonomie protéique en agriculture biologique

Autonomie protéique en agriculture biologique Action n 8 Autonomie protéique en agriculture biologique Maître d œuvre : Chambres d agriculture de Bretagne Contexte Le passage à l'alimentation 100 % bio pour les monogastriques (fin de la dérogation

Plus en détail

Développer les légumineuses à graines en Agriculture Biologique pour sécuriser les filières animales et diversifier les systèmes de culture

Développer les légumineuses à graines en Agriculture Biologique pour sécuriser les filières animales et diversifier les systèmes de culture Innovations Agronomiques 49 (2016), 13-31 Développer les légumineuses à graines en Agriculture Biologique pour sécuriser les filières animales et diversifier les systèmes de culture Lubac S. 1, Roinsard

Plus en détail

Vivolia CONCEPTEUR DE SOLUTIONS NUTRITIONNELLES

Vivolia CONCEPTEUR DE SOLUTIONS NUTRITIONNELLES Vivolia CONCEPTEUR DE SOLUTIONS NUTRITIONNELLES Nos métiers Un des premiers Centres de Recherche d Europe Le centre de recherche EVIALIS relayé par des fermes décentralisées en France et dans le monde

Plus en détail

LA NUTRITION ANIMALE:

LA NUTRITION ANIMALE: LA NUTRITION ANIMALE: UNE INDUSTRIE EN ADAPTATION PERMANENTE AFZ 12 janvier 2011 L aliment composé : une petite part de ce que consomment les élevages La nutrition animale: un métier à l interface du végétal

Plus en détail

Séance Académie de l'agriculture. 22 février Intervention de Hervé Durand

Séance Académie de l'agriculture. 22 février Intervention de Hervé Durand Séance Académie de l'agriculture 22 février 2017 Intervention de Hervé Durand Direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises (DGPE) Ministère de l'agriculture de l'agroalimentaire

Plus en détail

Autonomie alimentaire

Autonomie alimentaire Concevoir des systèmes de production innovants et durables Autonomie alimentaire Arnaud DEVILLE Conseiller Viande Bovine et Systèmes de Productions Claire POYAC Coordinatrice des expérimentations en agronomie

Plus en détail

Essai et expériences avec de l aliment 100% bio pour poules pondeuses

Essai et expériences avec de l aliment 100% bio pour poules pondeuses Aktualisierung Geflügelproduktion Schweiz, 17.04.2013 Essai et expériences avec de l aliment 100% bio pour poules pondeuses Jacques Emmenegger UFA Herzogenbuchsee Programme Situation de départ Que signifie

Plus en détail

Les matières premières végétales et leur disponibilité pour l alimentation animale dans le contexte du développement des biocarburants

Les matières premières végétales et leur disponibilité pour l alimentation animale dans le contexte du développement des biocarburants SOMMAIRE Les matières premières végétales et leur disponibilité pour l alimentation animale dans le contexte du développement des Yves Dronne, Unité ESR, Rennes La structure de consommation des produits

Plus en détail

Coûts de production en céréales biologiques dans les Alpes de Haute Provence : blé tendre, blé dur et orge

Coûts de production en céréales biologiques dans les Alpes de Haute Provence : blé tendre, blé dur et orge Sommaire Objectifs et contexte de l étude Méthodologie Résultats Conclusions et perspectives Objectifs et contexte de l étude Afin de permettre une structuration plus durable de la filière céréale biologique

Plus en détail

Les recommandations du groupe de travail sur la réduction de la dépendance de la France en protéines végétales à destination de l élevage

Les recommandations du groupe de travail sur la réduction de la dépendance de la France en protéines végétales à destination de l élevage Les recommandations du groupe de travail sur la réduction de la dépendance de la France en protéines végétales à destination de l élevage Objet du groupe de travail et champ de la réflexion Contexte :

Plus en détail

5Focus sur. les filières bio en France. D après le baromètre CSA/Agence BIO 2009 «perception et consommation des produits biologiques» :

5Focus sur. les filières bio en France. D après le baromètre CSA/Agence BIO 2009 «perception et consommation des produits biologiques» : Les perspectives d évolution des produits bio en restauration collective sont très importantes : 37% des restaurateurs, non acheteurs de produits bio début 21, ont déclaré avoir l intention d introduire

Plus en détail

Résultats de l essai aliments simples au départ de matières premières locales pour l engraissement des porcs biologiques

Résultats de l essai aliments simples au départ de matières premières locales pour l engraissement des porcs biologiques Résultats de l essai aliments simples au départ de matières premières locales pour l engraissement des porcs biologiques José WAVREILLE 1, Marie MOERMAN 2 (1) Unité Mode d élevage, bien-être et qualité

Plus en détail

décomposition en éléments minéraux assimilables). Le principal élément apporté est

décomposition en éléments minéraux assimilables). Le principal élément apporté est Télécharger les données de l ensemble du dossier au format tableur LA FERTILISATION Les apports d engrais peuvent se faire sous forme minérale (le plus souvent de synthèse, directement assimilable) ou

Plus en détail

La lettre des protéines végétales

La lettre des protéines végétales Création : Symbiotik - Crédits photos : Dijon Congrexpo ; sima-123rf ; Andrii Gorulko -123rf ; ilfede - 123rf blé lupin pois BRÈVES féverole soja l PREMIÈRES RENCONTRES FRANCOPHONES SUR LES LÉGUMINEUSES

Plus en détail

L assolement normand Fiche variable

L assolement normand Fiche variable 1 juillet 215 Prospective Grandes Cultures L assolement normand Fiche variable Pôle régional Économie & Prospective Cette fiche analyse l évolution des surfaces en grandes cultures des deux régions normandes.

Plus en détail

Pois et tourteau de colza : deux matières premières complémentaires pour l alimentation animale

Pois et tourteau de colza : deux matières premières complémentaires pour l alimentation animale AGRONOMIE ENVIRONNEMENT Pois et tourteau de colza : deux matières premières complémentaires pour l alimentation animale Corinne PEYRONNET 1 Frédéric PRESSENDA 2 Laurent ALIBERT 3 Isabelle BOUVAREL 4 1

Plus en détail

L agriculture biologique en Pays de la Loire. 20 février 2013

L agriculture biologique en Pays de la Loire. 20 février 2013 L agriculture biologique en Pays de la Loire février 13 Les Pays de la Loire deuxième région française pour la superficie en agriculture biologique (et 6ème pour le nombre d exploitations) 1 Surfaces et

Plus en détail

Mémento agricole du bassin Seine-Normandie

Mémento agricole du bassin Seine-Normandie Mémento agricole du bassin Seine-Normandie Édition 2012 Relief du bassin Seine-Normandie 2 Agreste Île-de-France - Mémento agricole 2012 du bassin Seine-Normandie Préface La direction régionale et interdépartementale

Plus en détail

Portrait agroalimentaire de la MRC de Bécancour

Portrait agroalimentaire de la MRC de Bécancour Portrait agroalimentaire de la MRC de Bécancour La MRC de Bécancour est située au nord-ouest de la région du Centre-du-Québec et longe le fleuve Saint- Laurent et le lac Saint-Pierre. Elle regroupe douze

Plus en détail

La protéine protégée naturellement

La protéine protégée naturellement La protéine protégée naturellement Une innovation pour tanner naturellement! Un process de tannage naturel (cuisson à haute température, associée à des sucres spécifiques) pour : Limiter la dégradabilité

Plus en détail

La filière grandes-cultures en Drôme

La filière grandes-cultures en Drôme La filière grandes-cultures en Drôme Un marché mondial 1- Analyse macro-économique Le marché Un mondial marché mondial 900 800 700 600 500 400 300 200 100 monde ue France Place de l UE au niveau de la

Plus en détail

Les protéines en nutrition animale

Les protéines en nutrition animale Les protéines en nutrition animale Sources, origine, évolution Plan Qui sommes nous? Les coopératives de nutrition animale Principes de base de la nutrition animale Les principales matières protéiques

Plus en détail

Certification Bureau Veritas : FR BIO 10 Licence N

Certification Bureau Veritas : FR BIO 10 Licence N BIO MASH Complet 18 16% Mélange BIO MASH Complet 18 Numéro : 9331628201 19% 0,5% 25% 24,5% Blé laminé Bio Soja et Maïs extrudés Bio Maïs laminé Bio Utilisé pour l entretien et la croissance de vos ateliers,

Plus en détail

Chiffres-clés 2013/14 Prévisions 2014/15 > édition septembre Poitou / Charentes Rhône-Alpes

Chiffres-clés 2013/14 Prévisions 2014/15 > édition septembre Poitou / Charentes Rhône-Alpes Alsace Aquitaine Auvergne / Limousin Basse & Haute Normandie Bourgogne / Franche-Comté Bretagne Centre Champagne-Ardenne Île-de-France Languedoc-Roussillon Lorraine Midi-Pyrénées Nord - Pas-de-Calais PACA

Plus en détail

Triticale, le méteil d aujourd hui

Triticale, le méteil d aujourd hui Triticale, le méteil d aujourd hui Dispositif Objectif 8 années d essais à la ferme expérimentale de Thorigné-d Anjou. Comparer les performances moyennes des variétés de triticales testées aux moyennes

Plus en détail

LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion. nov.-12 1

LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion. nov.-12 1 LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion nov.-12 1 1. Les Règlements 2. Le Champ d Application 3. Mixité bio/non bio 4. La conversion des végétaux 5. Production végétale : les grands principes

Plus en détail

Les protéines : pilier d une offre plus durable en alimentation humaine et animale Jeudi 26 février 2015

Les protéines : pilier d une offre plus durable en alimentation humaine et animale Jeudi 26 février 2015 Les protéines : pilier d une offre plus durable en alimentation humaine et animale Jeudi 26 février 2015 D Chéreau IMPROVE L usage des ressources agricoles est dominé par l alimentation animale Les enjeux

Plus en détail

Freins et leviers à la diversification des cultures

Freins et leviers à la diversification des cultures Freins et leviers à la diversification des cultures Etude au niveau des exploitations agricoles et des filières Etude réalisée par l INRA, à la demande des Ministères en charge de l Agriculture et de l

Plus en détail

Une stratégie collective pour la relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes 28/11/14 Jean-Rémi Duprat, DRAAF Poitou-Charentes

Une stratégie collective pour la relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes 28/11/14 Jean-Rémi Duprat, DRAAF Poitou-Charentes Une stratégie collective pour la relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes 28/11/14 Jean-Rémi Duprat, 1. La situation de la luzerne en Poitou-Charentes La région Poitou-Charentes, un terroir

Plus en détail

L agro-écologie dans les Chambres d agriculture de Haute-Normandie : une réponse aux enjeux climatiques

L agro-écologie dans les Chambres d agriculture de Haute-Normandie : une réponse aux enjeux climatiques L agro-écologie dans les Chambres d agriculture de Haute-Normandie : une réponse aux enjeux climatiques Samuel BOUQUET Elu de la Chambre d agriculture de la Seine- Maritime, Co-président de la commission

Plus en détail

Merci de votre attention.

Merci de votre attention. Merci de votre attention www.ifip.asso.fr Dynamiques de production et modernisation des élevages De puissants moteurs de progrès Christine ROGUET Pôle Economie IFIP-Institut du porc En deux mots : croissance

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 Les Petits Gourmets Virginie FRABOT Betton Redon Production de porcs et de volailles 2012 2011 L HISTORIQUE Ferme familiale de 16 ha de SAU avec 13 vaches allaitantes + les suites productions de céréales

Plus en détail

Qu'est ce qu'un aliment?

Qu'est ce qu'un aliment? Page 1 sur 6 Qu'est ce qu'un aliment? 1. Les matières premières 2. Les aliments : Définitions Les différentes formes d'aliments Les matières premières : Les aliments sont constitués par une ou plusieurs

Plus en détail

Utilisation de l indice technique -3 (it 3 ) dans la formulation des régimes alimentaires des bovins laitiers

Utilisation de l indice technique -3 (it 3 ) dans la formulation des régimes alimentaires des bovins laitiers Utilisation de l indice technique -3 ( ) dans la formulation des régimes alimentaires des bovins laitiers Marie-Pierre Dallaire, agr. M.Sc. Amélie Beauregard, Rachel Gervais et P. Yvan Chouinard Introduction

Plus en détail

QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE?

QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE? QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE? Les légumineuses en Wallonie : Diversité, présent et perspectives économiques et écologiques Ir. Christine CARTRYSSE APPO (Association pour la Promotion

Plus en détail

Valorisation des oléoprotéagineux en nutrition animale BIO. Salon Tech&Bio, 8 Septembre 2011

Valorisation des oléoprotéagineux en nutrition animale BIO. Salon Tech&Bio, 8 Septembre 2011 Valorisation des oléoprotéagineux en nutrition animale BIO Salon Tech&Bio, 8 Septembre 2011 Présentation de l Union Française d Agriculture Biologique Présentation UFAB : histoire Entreprise créée en 1972

Plus en détail

Vers une alimentation 100% AB. Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver?

Vers une alimentation 100% AB. Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver? Vers une alimentation 100% AB Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver? Vers une alimentation 100% AB Quelles matières premières pour équilibrer les rations?

Plus en détail