Le scanner des sinus chez le patient asthmatique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le scanner des sinus chez le patient asthmatique"

Transcription

1 Le scanner des sinus chez le patient asthmatique Dr JF Papon Service ORL CHU Mondor et CHI Créteil Unité de biomécanique, INSERM U955, Créteil

2 Les rhinosinusites au cours de l asthme Prévalence: rhinite = 90%, sinusites: 30-40% GINA 2009

3 Les rhinosinusites au cours de l asthme Prévalence: rhinite = 90%, sinusites: 30-40% GINA 2009 Facteur de gravité?

4 Les rhinosinusites au cours de l asthme Prévalence: rhinite = 90%, sinusites: 30-40% GINA 2009 Facteur de gravité? Etude de cohorte sur 2,031 (essai SIIVA) et 488 asthmatiques (essai LODO) Auto-évaluation des ô de rhinite et de sinusite (questionnaire) Résultats: 70% de ô rhino-sinusiens ô rhino-sinusiens: ô chez les asthmatiques sévères ô sinusiens: exacerbation dans un seul groupe (LODO) Pas (peu) de retentissement sur la fonction pulmonaire

5 Les rhinosinusites au cours de l asthme Prévalence: rhinite = 90%, sinusites: 30-40% GINA 2009 Contrôle de l asthme Rhinite modérée/sévère au cours de l asthme sévère: Ponte et al du contrôle de l asthme amélioration de l obstruction bronchique < 10% Tt médical de la rhinite allergique: effets mitigés sur l asthme Dixon et al Chirurgie sinusienne: semble évolution et contrôle de l asthme Awad et al. 2008

6 Les rhinosinusites au cours de l asthme Prévalence: rhinite = 90%, sinusites: 30-40% GINA 2009 Détection

7 Les rhinosinusites au cours de l asthme Prévalence: rhinite = 90%, sinusites: 30-40% GINA 2009 Détection Gold standard: ô + endoscopie + TDM Plus de Radio Standard Sens 83%-Spe 93%

8 Scanner & asthme Quelles modalités? Comment l interpréter? Quand, pour qui, qu en attendre?

9 Scanner & asthme Quelles modalités? Comment l interpréter? Quand, pour qui, qu en attendre?

10 Principes généraux Préparation : AB et/ou corticostéroïdes Délai: 1 mois après traitement Pas d injection sauf si suspicion de tumeur 1 ou 2 plans puis reconstructions Coupes fines (1 mm) Penser à l imagerie dentaire (pano scan) Hauteur des coupes

11 Scanner & asthme Quelles modalités? Comment l interpréter? Quand, pour qui, qu en attendre?

12 Imagerie normale Coronale Axiale

13 Imagerie normale Anatomie endoscopique

14 Types d opacités Homogène Inhomogène Hétérogène

15 Score d opacité de Lund-MacKay Absence = 0 Partielle = 1 Sub-totale = 2 Totale = 3 A faire pour chaque sinus: Total = 0 à 24

16 Systématisation des opacités localisée dysfonction locale diffuse maladie muqueuse antérieure antérieure postérieure

17 Etude des structures osseuses Remaniements Ostéocondensation Inflammation chronique Ostéolyse Signe d envahissement

18 Etude des structures osseuses Variations obstructives Unité ostio-méatale

19 Etude des structures osseuses Variations à risque chirurgical Ethmoïdales Déhiscence paroi orbitaire Asymétrie du toit Sphénoïdales Procidence du nerf optique Procidence carotidienne

20 Scanner & asthme Quelles modalités? Comment l interpréter? Quand, pour qui, qu en attendre?

21 Confirmer une rhinite allergique Rhinite allergique typique dysfonctionnement nasal polysymptomatique avec HRN test(s) cutané(s) positif(s) symptômes reliés à l exposition allergénique pas d indication au scanner

22 Histoire Examen endonasal Endoscopie nasale Tests cutanés Provocation nasale Cytologie nasale Rx Standard sinus TDM sinus Rechercher une autre rhinite chronique RPC «rhinites chroniques», SFORL, 2004 Allergie Rhinite inflammatoire à éosinophiles Professionnelle non allergique Age (vasomotrice) Positionnelle Atrophique

23 Suspicion de rhinite à éosinophiles Rhinite allergique atypique dysfonctionnement nasal avec HRN non spécifique troubles olfactifs (hypo-anosmie) +++ Endoscopie œdème muqueux Indication théorique de cytologie nasale mais : accessibilité et interprétation difficiles

24 Suspicion de rhinite atrophique Rhinite allergique atypique dysfonctionnement nasal avec HRN non spécifique troubles olfactifs (cacosmie) +++ et saignements (croûtes) Endoscopie Atrophie turbinale Croûtes Indication de prélèvements Histologiques et microbiologiques

25 Confirmer une polypose naso-sinusienne Rhinite allergique atypique dysfonctionnement nasal avec HRN non spécifique troubles olfactifs (hypo-anosmie) +++ céphalées Endoscopie polypes TDM inutile / diagnostic

26 Confirmer une sinusite infectieuse Symptômes rhino-sinusiens dysfonctionnement nasal avec HRN non spécifique rhinorrhée séro-muqueuse ou purulente céphalées, douleurs faciales Endoscopie muco-pus TDM : topographie, étiologies Origine dentaire Balle fongique

27 Rechercher une autre pathologie sinusienne Symptômes dysfonctionnement nasal résistant au traitement médical

28 Rechercher une autre pathologie sinusienne Symptômes dysfonctionnement nasal résistant au traitement médical rhinorrhée séreuse unilatérale Brèche ostéo-durale spontanée

29 Rechercher une autre pathologie sinusienne Symptômes dysfonctionnement nasal résistant au traitement médical rhinorrhée séreuse unilatérale rhinorrhée sanglante, épistaxis Adénocarcinome

30 Rechercher une autre pathologie sinusienne Symptômes dysfonctionnement nasal résistant au traitement médical rhinorrhée séreuse unilatérale rhinorrhée sanglante, épistaxis troubles visuels ou neuro-sensitifs Ostéome

31 Conclusion TDM des sinus n a de valeur que confrontée à histoire clinique examen endonasal & endoscopie nasale 2 stratégies pour le pneumologue si doute demander une TDM adresser à l ORL adresser à l ORL si anomalies pertinentes éviter cs ORL inutile pertinence des anomalies? qui demandera TDM selon endoscopie éviter TDM inutile cs ORL par excès?

32 Messages à emporter... Examiner le nez Évaluer les symptômes Interpréter le scanner / contexte Savoir demander Avis ORL

IMAGERIE DES SINUSITES CHRONIQUES DE L L ADULTE. Dr Denis Bossard. Imagerie médicale Saint-Jean LYON

IMAGERIE DES SINUSITES CHRONIQUES DE L L ADULTE. Dr Denis Bossard. Imagerie médicale Saint-Jean LYON IMAGERIE DES SINUSITES CHRONIQUES DE L L ADULTE Dr Denis Bossard. Imagerie médicale Saint-Jean LYON Techniques: CLICHES SIMPLES INUTILES en pathologie CHRONIQUE SCANNER Examen de référence Complément de

Plus en détail

Conduite à tenir devant une sinusite chronique

Conduite à tenir devant une sinusite chronique Conduite à tenir devant une sinusite chronique Jean-François Papon Service d ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale, CHU Kremlin-Bicêtre jean-francois.papon@aphp.fr ERL 7240 duction 2ics ite. Déclaration

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Rhinite Chronique. Réalisé par le Dr Chabane Allergologue, Praticien attaché à l hôpital Delafontaine (Saint Denis)

CAS CLINIQUE. Rhinite Chronique. Réalisé par le Dr Chabane Allergologue, Praticien attaché à l hôpital Delafontaine (Saint Denis) CAS CLINIQUE Rhinite Chronique Réalisé par le Dr Chabane Allergologue, Praticien attaché à l hôpital Delafontaine (Saint Denis) SITUATION Marc, 32 ans, consulte pour une rhinite Question n 1 : Quelles

Plus en détail

Table des matières PRÉFACE TECHNIQUES Principales interventions endoscopiques Principales voies d abord externes...

Table des matières PRÉFACE TECHNIQUES Principales interventions endoscopiques Principales voies d abord externes... PRÉFACE... 11 TECHNIQUES... 13 Radiologie conventionnelle... 13 La tomodensitométrie... 13 Le cone beam CT... 13 L IRM (imagerie par résonnance magnétique)... 14 Techniques chirurgicales... 15 Principales

Plus en détail

SINUSITES AIGUËS. Formes. Physiopath. Ethmoïdite aiguë. Sinusite maxillaire et frontale. Formes cliniques. Sinusite sphénoïdale

SINUSITES AIGUËS. Formes. Physiopath. Ethmoïdite aiguë. Sinusite maxillaire et frontale. Formes cliniques. Sinusite sphénoïdale SINUSITES AIGUËS Physiopath Ethmoïde : naissance / autres à partir de 3 ans Virales ++++ Germes ORL : Pneumocoque, haemophilus influenzae, moxarella catarrhalis Germes dentaire : Anaérobies Formes Sinusite

Plus en détail

Pathologie inflammatoire des sinus de la face. S. Espinoza CHNO XV-XX Ph. Halimi - HEGP

Pathologie inflammatoire des sinus de la face. S. Espinoza CHNO XV-XX Ph. Halimi - HEGP Pathologie inflammatoire des sinus de la face S. Espinoza CHNO XV-XX Ph. Halimi - HEGP Pathologie inflammatoire des sinus Polypose Naso Sinusienne et Sinusite Fongo Allergique Maladies chroniques de la

Plus en détail

Variantes anatomiques des sinus de la face. A propos de 40 cas

Variantes anatomiques des sinus de la face. A propos de 40 cas Variantes anatomiques des sinus de la face. A propos de 40 cas I.Zaamoune, N.EL Benna, M.Zerhouni, A.Gharbi, A.Abdelouafi Service de Radiologie 20 Août Hôpital Ibn Rochd. Casablanca Introduction Très fréquentes

Plus en détail

L adénocarcinome des travailleurs. confirmation par le scanner

L adénocarcinome des travailleurs. confirmation par le scanner L adénocarcinome des travailleurs du bois naît dans la fente olfactive: confirmation par le scanner P Henrot 1, T Georgel 2, B Grignon 3, S Kacha 2, R Jankowski 2 1 Service de Radiologie, Centre Alexis

Plus en détail

DYSFONCTIONNEMENT RHINOSINUSIEN CHRONIQUE ET DEFICIT IMMUNITAIRE

DYSFONCTIONNEMENT RHINOSINUSIEN CHRONIQUE ET DEFICIT IMMUNITAIRE DYSFONCTIONNEMENT RHINOSINUSIEN CHRONIQUE ET DEFICIT IMMUNITAIRE Dr Geoffrey Mortuaire, MD PhD Service d ORL et de Chirurgie Cervico-faciale, CHRU Lille LIRIC - UMR 995 Inserm / Université Lille 2 / CHRU

Plus en détail

SINUSITE MAXILLAIRE AIGUE

SINUSITE MAXILLAIRE AIGUE SINUSITE MAXILLAIRE AIGUE I Définition Elle se définit comme une infection aiguë de la muqueuse du sinus maxillaire. C est une affection fréquente vue dans le cadre de l urgence. C est une complication

Plus en détail

This article appeared in a journal published by Elsevier. The attached copy is furnished to the author for internal non-commercial research and

This article appeared in a journal published by Elsevier. The attached copy is furnished to the author for internal non-commercial research and This article appeared in a journal published by Elsevier. The attached copy is furnished to the author for internal non-commercial research and education use, including for instruction at the authors institution

Plus en détail

Dr Righini Christian Adrien

Dr Righini Christian Adrien Infections naso-sinusiennes de l adulte et de l enfant CAT devant une obstruction nasale Dr Righini Christian Adrien Clinique ORL Pôle TCCR CHU de Grenoble CRighini@chu-grenoble.fr Question 1 Quel sinus

Plus en détail

APPORT DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DES POLYPES ANTROCHOANAUX

APPORT DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DES POLYPES ANTROCHOANAUX APPORT DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DES POLYPES ANTROCHOANAUX C. Chammakhi Jemli 1, A. Ben Othman 1, M. Ben Amor 2, N. Saddoud 2, C. Mbarek 2, A. Lekhdim 2 1. Service de Radiologie Hôpital Habib Thameur,

Plus en détail

Les variantes anatomiques des sinus de la face

Les variantes anatomiques des sinus de la face Revue iconographique didactique Boutet C (1), Alix T (2), Tillaux M (1), Baud J (1), Babin E (3), Hamon M (1) (1) Service de Neuroradiologie, CHU Caen (2) Service de Chirurgie Maxillo-Faciale et Plastique,

Plus en détail

Exploration du sinus frontal sur un scanner du massif facial : Renseignements utiles au chirurgien

Exploration du sinus frontal sur un scanner du massif facial : Renseignements utiles au chirurgien Exploration du sinus frontal sur un scanner du massif facial : Renseignements utiles au chirurgien M. Boujlel, E. Menif, Y. Arous, K. Nouira, O. Azaiz, M. Ben Messaoud, E. Hamaid, I. Turki, S. Sahtout*,

Plus en détail

LES MYCOSES NASOSINUSIENNES

LES MYCOSES NASOSINUSIENNES LES MYCOSES NASOSINUSIENNES Les balles fongiques Les balles fongiques («fungus ball») parfois appelées mycétomes ou aspergillomes de façon abusive. 2 Atteintes fongiques localisées, non invasives, non

Plus en détail

Cancers des cavités nasosinusiennes

Cancers des cavités nasosinusiennes Cancers des cavités nasosinusiennes Généralités : On doit distinguer 4 sites anatomiques pouvant être le siège de tumeurs des cavités nasosinusiennes : le sinus ethmoïdal, le sinus maxillaire, la plaque

Plus en détail

Imagerie de la pathologie isolée du sinus sphénoïdal. 1 Service ORL CHU Habib Bourguiba Sfax 2 Service Radiologie CHU Habib Bourguiba Sfax

Imagerie de la pathologie isolée du sinus sphénoïdal. 1 Service ORL CHU Habib Bourguiba Sfax 2 Service Radiologie CHU Habib Bourguiba Sfax Imagerie de la pathologie isolée du sinus sphénoïdal S. Kallel 1, M. Sellami 1, F. Maalej 1, M. Masmoudi 1, B. SouissI 2, K. Ben mahfoudh 2, I. Charfeddine 1, B. Hammami 1,A. Ghorbel 1 1 Service ORL CHU

Plus en détail

A. Zrig (1), M. Zohd (1), E. Gassab (1), R. Salem (1), MA. Jellali (1), B. Hmida (1), M. Maatouk (2), A. Gassab (1), C. Hafsa (1), M.

A. Zrig (1), M. Zohd (1), E. Gassab (1), R. Salem (1), MA. Jellali (1), B. Hmida (1), M. Maatouk (2), A. Gassab (1), C. Hafsa (1), M. IMAGERIE DES INFECTIONS FUNGIQUES INVASIVES DU MASSIF FACIAL A. Zrig (1), M. Zohd (1), E. Gassab (1), R. Salem (1), MA. Jellali (1), B. Hmida (1), M. Maatouk (2), A. Gassab (1), C. Hafsa (1), M. Golli

Plus en détail

TEST DE PROVOCATION NASAL TPN. Dr François Saint-Martin

TEST DE PROVOCATION NASAL TPN. Dr François Saint-Martin TEST DE PROVOCATION NASAL TPN Dr François Saint-Martin Contexte Le TPN est un outil de diagnostic : Pour la recherche médicale dans la rhinite allergique et non allergique. Pour la pratique quotidienne

Plus en détail

Rhinites et rhinosinusite. Rhinosinusite 1

Rhinites et rhinosinusite. Rhinosinusite 1 Rhinites et rhinosinusite Rhinosinusite 1 DEMARCHE DIAGNOSTIQUE Symptômes Douleur, éternuement, rhinorhée antérieure et postérieure, épistaxis, obstruction nasale, troubles de l odorat et du goût. Syndromes

Plus en détail

Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une

Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une sinusite ou être secondaire à une affection oculaire

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 7 septembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 7 septembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 7 septembre 2005 NASONEX 50 microgrammes/dose, suspension pour pulvérisation nasale Flacon de 120 doses (code CIP : 343 012-6) Laboratoire SCHERING PLOUGH mométasone

Plus en détail

Imagerie en allergologie. Chez l adulte, indications et lecture des examens radiographiques B.WALLAERT Sinus Thorax

Imagerie en allergologie. Chez l adulte, indications et lecture des examens radiographiques B.WALLAERT Sinus Thorax Imagerie en allergologie Chez l adulte, indications et lecture des examens radiographiques B.WALLAERT Sinus Thorax Imagerie en allergologie Dans quelles situations cliniques faut-il demander une radiographie

Plus en détail

LES RHINO-SINUSITES CHRONIQUES

LES RHINO-SINUSITES CHRONIQUES LES RHINO-SINUSITES CHRONIQUES Docteur Romain Guldmann, Service d ORL et de Chirurgie cervico-faciale, Hôpital de Hautepierre OBJECTIFS Savoir poser le diagnostic de rhino-sinusite chronique et connaître

Plus en détail

Pratique, indications résultats

Pratique, indications résultats Chirurgie vidéo endoscopique rhinosinusienne assistée par ordinateur Pratique, indications résultats E. Reyt, C. Righini, S. Lavallée, S. Schmerber Clinique ORL CHU Grenoble Laboratoire ECCAMI Chirurgie

Plus en détail

Obstruction nasale, quelle chirurgie et comment? Techniques chirurgicales Jean François Papon

Obstruction nasale, quelle chirurgie et comment? Techniques chirurgicales Jean François Papon Obstruction nasale, quelle chirurgie et comment? Techniques chirurgicales Jean François Papon Conflits d intérêt Intérêts financiers : néant Liens durables ou permanents : néant Interventions ponctuelles

Plus en détail

LES SINUSITES OEDEMATO PURULENTES. Dr J-L DEGRAIX service du Pr THAI VAN 1

LES SINUSITES OEDEMATO PURULENTES. Dr J-L DEGRAIX service du Pr THAI VAN 1 LES SINUSITES OEDEMATO PURULENTES Dr J-L DEGRAIX service du Pr THAI VAN 1 LA PRÉVALENCE GLOBALE ESTIMÉE À 10,9 %, LES RHINO-SINUSITES CHRONIQUES (RSC) CONSTITUENT UN DES MOTIFS DE CONSULTATION LES PLUS

Plus en détail

Obstruction nasale Dr Mergham

Obstruction nasale Dr Mergham I- Généralités Obstruction nasale Dr Mergham 2016-2017 Les troubles de la perméabilité nasale sont dominés par l obstruction nasale. Elle constitue d ailleurs un symptôme fréquent accompagnant la plupart

Plus en détail

Les rhinites non allergiques : prise en charge diagnostique et thérapeutique

Les rhinites non allergiques : prise en charge diagnostique et thérapeutique Les rhinites non allergiques : prise en charge diagnostique et thérapeutique Pr E. Serrano Clinique des voies respiratoires CHU Larrey - Toulouse Journée toulousaine d allergologie, AART : mars 2010 Rapport

Plus en détail

Les sinusites en 2012 : comment faire le diagnostic, qui traiter, par quel antibiotique? Martine François Robert Cohen

Les sinusites en 2012 : comment faire le diagnostic, qui traiter, par quel antibiotique? Martine François Robert Cohen Les sinusites en 2012 : comment faire le diagnostic, qui traiter, par quel antibiotique? Martine François Robert Cohen 1 12 Octobre 2012 : Vous recevez en consultation, Clara 4 ans, scolarisée depuis 1

Plus en détail

Diagnostic de la sinusite maxillaire chronique II RAPPELS ANATOMIQUES : III DIAGNOSTIC POSITIF : Author : dr-jahidi I INTRODUCTION :

Diagnostic de la sinusite maxillaire chronique II RAPPELS ANATOMIQUES : III DIAGNOSTIC POSITIF : Author : dr-jahidi I INTRODUCTION : Diagnostic de la sinusite maxillaire chronique Author : dr-jahidi I INTRODUCTION : La sinusite maxillaire chronique se caractérise par un dysfonctionnement de la muqueuse sinusienne, continu, évoluant

Plus en détail

Obstruction nasale : Quelle chirurgie et comment?

Obstruction nasale : Quelle chirurgie et comment? Obstruction nasale : Quelle chirurgie et comment? Obstruction nasale : Quelle chirurgie et comment? Xavier DUFOUR Service d ORL et de CCF - CHU de Poitiers Jean François PAPON Service d ORL et de CCF CHU

Plus en détail

Quelques repères cliniques

Quelques repères cliniques Quelques repères cliniques Marie France LE GOAZIOU RHUME (sfmg) coryza, common cold, rhinite aiguë Rhinorhée claire et abondante++ Obstruction nasale ++ Récent ++++ +- éternuements +-larmoiement, brûlures

Plus en détail

naso-sinusienne S Aissa**, S Kharrat, S Temimi, I Chelly*, L Amari**, I Dridi, R Zainine, N Beltaief, T Ben Chaabane*, S Sahtout, G Besbes.

naso-sinusienne S Aissa**, S Kharrat, S Temimi, I Chelly*, L Amari**, I Dridi, R Zainine, N Beltaief, T Ben Chaabane*, S Sahtout, G Besbes. Place de l examen l anatomopathologique dans le diagnostic de l aspergillose naso-sinusienne sinusienne S Aissa**, S Kharrat, S Temimi, I Chelly*, L Amari**, I Dridi, R Zainine, N Beltaief, T Ben Chaabane*,

Plus en détail

diagnostic d'une sinusite maxillaire aigue

diagnostic d'une sinusite maxillaire aigue diagnostic d'une sinusite maxillaire aigue Author : dr-jahidi I INTRODUCTION Les sinus sont des cavités aériennes creusées dans certains os du massif crânio-facial, dont l utilité reste mal comprise et

Plus en détail

LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE

LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE F BEN AMARA*, NTOUMI*, ASALEM*, NBOUGHANMI*, HRAJHI*, R HAMZA*, N MNIF* M MARRAKCHI**, H HAJRI**, M FERJAOUI** *: Service d Imagerie Médicale Hôpital Charles

Plus en détail

CAS CLINIQUE 1. Pr Franck Jégoux Service ORL et Chirurgie Maxillo- Faciale CHU Pontchaillou, Rennes

CAS CLINIQUE 1. Pr Franck Jégoux Service ORL et Chirurgie Maxillo- Faciale CHU Pontchaillou, Rennes CAS CLINIQUE 1 Pr Franck Jégoux Service ORL et Chirurgie Maxillo- Faciale CHU Pontchaillou, Rennes Un homme de 42 ans se présente en consultakon pour l apparikon d une douleur faciale droite. Elle siège

Plus en détail

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme?

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? CAS CLINIQUE L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? Commencer Réalisé par le Pr Just Chef du Service d Allergologie Centre de l asthme et des Allergies Hôpital Trousseau Paris 12 Suite Paul,

Plus en détail

LE FIBROME NASOPHARYNGIEN: EXPÉRIENCE DU SERVICE. Pr F.Handis,Pr Z.Mallek,Dr N.Ouared,Pr D.Selmane,Service ORL CHU BEO

LE FIBROME NASOPHARYNGIEN: EXPÉRIENCE DU SERVICE. Pr F.Handis,Pr Z.Mallek,Dr N.Ouared,Pr D.Selmane,Service ORL CHU BEO LE FIBROME NASOPHARYNGIEN: EXPÉRIENCE DU SERVICE Pr F.Handis,Pr Z.Mallek,Dr N.Ouared,Pr D.Selmane,Service ORL CHU BEO Le fibrome nasopharyngien (F.N.P) est une tumeur rare du nasopharynx qui touche essentiellement

Plus en détail

Sinusites sévères à l adolescence

Sinusites sévères à l adolescence Sinusites sévères à l adolescence Catherine Weil-Olivier Université Paris VII JNI Bordeaux 2006 Des recommandations disponibles Savoir penser sinusite bactérienne «Devant un tableau clinique de rhinopharyngite,

Plus en détail

Résultats de l enquête nationale sur la prise en charge de l atteinte ORL de la mucoviscidose

Résultats de l enquête nationale sur la prise en charge de l atteinte ORL de la mucoviscidose Résultats de l enquête nationale sur la prise en charge de l atteinte ORL de la mucoviscidose Groupe de travail Prise en charge ORL de la mucoviscidose Virginie Escabasse, Josiane Percodani, Marlène Murris

Plus en détail

La rhinite allergique (RA) correspond à l ensemble

La rhinite allergique (RA) correspond à l ensemble Conduite diagnostique et thérapeutique devant une rhinite d allure allergique Diagnosis and treatment of allergic-like rhinitis J.J. Braun* * Service ORL et chirurgie cervicofaciale, hôpital de Hautepierre,

Plus en détail

RHINOSINUSITES AIGUES DE L'ADULTE

RHINOSINUSITES AIGUES DE L'ADULTE RHINOSINUSITES AIGUES DE L'ADULTE Groupe de veille documentaire FORGENI 23/09/2010 Recommandation SF ORL 2010 Document sous licence Creative Commons BY - SA DEFINITION Infection d origine virale ou bactérienne

Plus en détail

Diagostic d'un barotraumatisme sinusien

Diagostic d'un barotraumatisme sinusien Diagostic d'un barotraumatisme sinusien Author : dr-jahidi I- DEFINITION INTERETS Le barotraumatisme sinusien est une pathologie traumatique pressionnelle des sinus de la face secondaire aux effets mécaniques

Plus en détail

Le diagnostic et la gestion de la rhinite : guide pratique

Le diagnostic et la gestion de la rhinite : guide pratique COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le diagnostic et la gestion de la rhinite : guide pratique La rhinorhée, la congestion nasale, le prurit nasal et les éternuements fréquents sont les symptômes typiques d une rhinite.

Plus en détail

Résultats 06/05/2011. Introduction : 6 ÈME JOURNÉES AURESSIENNES W.ZAHDA, A.BOUDRIOUA, O.DJIMLI, A.MOUMENI. Introduction : Matériel et méthode :

Résultats 06/05/2011. Introduction : 6 ÈME JOURNÉES AURESSIENNES W.ZAHDA, A.BOUDRIOUA, O.DJIMLI, A.MOUMENI. Introduction : Matériel et méthode : Introduction : 6 ÈME JOURNÉES AURESSIENNES INTERNATIONALES DE PNEUMO- PHTISIOLOGIE 4-5 MAI 2011. PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE DU SYNDROMES D APNÉES DU SOMMEIL À PROPOS DE 30 CAS CONFIRMÉS

Plus en détail

Diagnostic d'une polypose naso-sinusienne

Diagnostic d'une polypose naso-sinusienne Diagnostic d'une polypose naso-sinusienne Author : dr-jahidi I- INTRODUCTION Lapolypose naso-sinusienne est l inflammation chronique de la muqueuse naso-sinusienne aboutissant à sa dégénérescence oedémateuse

Plus en détail

Redécouvrir la fente olfactive

Redécouvrir la fente olfactive Redécouvrir la fente olfactive P Henrot 1, R Jankowski 2, T Georgel 2, B Boyer 1, P Troufléau 1, B Grignon 3, C Lorentz 2, S Kacha 2, S Lecocq 3, A Blum 3 1 Service de Radiologie, Centre Alexis Vautrin

Plus en détail

L Asthme sévère de L Enfant

L Asthme sévère de L Enfant L Asthme sévère de L Enfant Stratégies d exploration Dr Houdouin Véronique Hôpital Robert Debré Paris. La définition de l asthme sévère repose sur une définition clinique et physiologique après une période

Plus en détail

LES CORPS ETRANGERS DE LA SPHERE ORL Expérience de l HCA. M. BENAZIZA Service d ORL/CCF Hôpital Central de l Armée

LES CORPS ETRANGERS DE LA SPHERE ORL Expérience de l HCA. M. BENAZIZA Service d ORL/CCF Hôpital Central de l Armée LES CORPS ETRANGERS DE LA SPHERE ORL Expérience de l HCA M. BENAZIZA Service d ORL/CCF Hôpital Central de l Armée INTRODUCTION Malgré les progrès réalisés dans le domaine du diagnostic et de la prise en

Plus en détail

Cas clinique ORL n 2

Cas clinique ORL n 2 Cas clinique ORL n 2 Mme B. âgée de 37 ans consulte pour de violentes douleurs de la région sous orbitaire droite majorées lorsqu elle penche la tête en avant. Ces douleurs durent depuis 12 heures environ

Plus en détail

Qui et comment explorer?

Qui et comment explorer? Dyskinésies ciliaires: Qui et comment explorer en pneumologie pédiatrique? TAMALET Aline Centre de Référence des Maladies Respiratoires Rares Trousseau Qui et comment explorer? depuis 1985 mucoviscidose

Plus en détail

ASTHME PROFESSIONNEL. Pertinence de l'interrogatoire

ASTHME PROFESSIONNEL. Pertinence de l'interrogatoire ASTHME PROFESSIONNEL Pertinence de l'interrogatoire Prof Olivier Vandenplas Service de Pneumologie CHU Mont-Godinne Université Catholique de Louvain olivier.vandenplas@uclouvain.be Conflits d intérêt Intérêts

Plus en détail

Module 7 - Edition Item 90 version 01 du page 1 Copyright CMIT ITEM N 90 INFECTIONS NASO-SINUSIENNES DE L ENFANT ET DE L ADULTE.

Module 7 - Edition Item 90 version 01 du page 1 Copyright CMIT ITEM N 90 INFECTIONS NASO-SINUSIENNES DE L ENFANT ET DE L ADULTE. Module 7 - Edition 2004 - Item 90 version 01 du 02 01 2004 page 1 ITEM N 90 INFECTIONS NASO-SINUSIENNES DE L ENFANT ET DE L ADULTE. OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une rhino-sinusite aiguë. II. Argumenter

Plus en détail

8.8 Traitements en allergo-orl

8.8 Traitements en allergo-orl 8.8 Traitements en allergo-orl Références bibliographiques : Site de l Institut Français de Chirurgie du Nez et des Sinus. 8.8.1 Hygiène nasale Les lavages de nez : Ce traitement simple est souvent oublié

Plus en détail

Explorations de la sphère ORL de l'enfant. Dr C CELLIER CHU ROUEN

Explorations de la sphère ORL de l'enfant. Dr C CELLIER CHU ROUEN Explorations de la sphère ORL de l'enfant Dr C CELLIER CHU ROUEN Recommandations SFR PLACE DE L IMAGERIE Rhinosinusites aigues : si complication infectieuse, orbitaire ou cérébrale. Rhinosinusites chroniques

Plus en détail

"Le nez bouché" Quelle imagerie et pourquoi? Dr Pierre Lindas Sce ORL et CCF Hôpital Ste Blandine

Le nez bouché Quelle imagerie et pourquoi? Dr Pierre Lindas Sce ORL et CCF Hôpital Ste Blandine "Le nez bouché" Quelle imagerie et pourquoi? Dr Pierre Lindas Sce ORL et CCF Hôpital Ste Blandine Radio anatomie Normale Les sinus frontaux : à partir de 4 ans Taille adulte vers 16-20 ans Agénésie ou

Plus en détail

Asthme Diagnostics différentiels. G. Bellon

Asthme Diagnostics différentiels. G. Bellon Asthme Diagnostics différentiels G. Bellon Asthme Diagnostics différentiels Dans l asthme, comme dans toute pathologie chronique ou récidivante, le diagnostic doit être régulièrement remis en question

Plus en détail

De la rhinite professionnelle à l asthme professionnel

De la rhinite professionnelle à l asthme professionnel De la rhinite professionnelle à l asthme professionnel Recommandations pour la prévention et la prise en charge des rhinites allergiques professionnelles Rev Mal Respir 2011;28:940-949 Jacques Ameille

Plus en détail

Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques

Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques Jérémie BLED Service du Pr Annick CLEMENT Centre de Référence des Maladies Respiratoires Rares

Plus en détail

H Haj-Riffi, M Bouziane, S Saoud, N Moussali, N El Benna, A Gharbi, A Abdelouafi

H Haj-Riffi, M Bouziane, S Saoud, N Moussali, N El Benna, A Gharbi, A Abdelouafi Apport de la TDM dans la cellulite orbitaire H Haj-Riffi, M Bouziane, S Saoud, N Moussali, N El Benna, A Gharbi, A Abdelouafi Service de Radiologie de l hôpital 20 Août 1953. CHU Ibn Rochd. Casablanca.

Plus en détail

» ne procède pas de mécanismes immuno-allergiques. Sa pathogénie reste encore obscure (1),

» ne procède pas de mécanismes immuno-allergiques. Sa pathogénie reste encore obscure (1), RESUME DES COMMUNICATIONS DE LA JOURNEE TOULOUSAINE D ALLERGIE DU 29 MARS 2003 MISE AU POINT SUR L INTOLERANCE A L ASPIRINE ET AUX AINS Professeur Pascal DEMOLY Explorations des allergies Maladies Respiratoires

Plus en détail

SEMEIOLOGIE NASALE. Pr L de Gabory. Service d Otorhinolaryngologie et pédiatrie

SEMEIOLOGIE NASALE. Pr L de Gabory. Service d Otorhinolaryngologie et pédiatrie SEMEIOLOGIE NASALE Pr L de Gabory Service d Otorhinolaryngologie et pédiatrie LES FOSSES NASALES 5 zones 1. NARINES (ouverture narinaire) 2. VESTIBULE 3. LA VALVE 4. LA ZONE DES CORNETS 2 1 3 4 5 5. LES

Plus en détail

ATELIER. Explorations allergologiques dans l asthme. Catherine Neukirch Service de Pneumologie A HOPITAL BICHAT

ATELIER. Explorations allergologiques dans l asthme. Catherine Neukirch Service de Pneumologie A HOPITAL BICHAT ATELIER Explorations allergologiques dans l asthme Catherine Neukirch Service de Pneumologie A HOPITAL BICHAT Allergies respiratoires Rhinite et asthme : allergie immédiate IgE Phase de sensibilisation

Plus en détail

IMAGERIE DES ATTEINTES ORL DE LA SARCOIDOSE RADHOUANI I, CHERIF I, BEN ROMDHANE M H, DUCHEMANN B, BRILLET P Y

IMAGERIE DES ATTEINTES ORL DE LA SARCOIDOSE RADHOUANI I, CHERIF I, BEN ROMDHANE M H, DUCHEMANN B, BRILLET P Y IMAGERIE DES ATTEINTES ORL DE LA SARCOIDOSE RADHOUANI I, CHERIF I, BEN ROMDHANE M H, DUCHEMANN B, BRILLET P Y HOPITAL AVICENNE BOBIGNY France JFR 2013 OBJECTIFS Décrire et illustrer les aspects tomodensitométriques

Plus en détail

Association des Médecins-Chefs de Théâtre de Paris et Région Parisienne

Association des Médecins-Chefs de Théâtre de Paris et Région Parisienne Association des Médecins-Chefs de Théâtre de Paris et Région Parisienne Rapport annuel des interventions médicales Année 2016 (janvier 2016 décembre 2016) Professeur Pierre Bonfils Hôpital Européen Georges

Plus en détail

Bronchectasies. François Brémont. Pneumologie Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse. (et les membres de l équipe)

Bronchectasies. François Brémont. Pneumologie Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse. (et les membres de l équipe) Bronchectasies François Brémont (et les membres de l équipe) Pneumologie Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse Introduction Rare dans les pays industrialisés Délai prolongé de plusieurs années

Plus en détail

Apport de la radiofréquence dans le traitement de l obstruction nasale : résultats préliminaires à court et moyen terme

Apport de la radiofréquence dans le traitement de l obstruction nasale : résultats préliminaires à court et moyen terme Apport de la radiofréquence dans le traitement de l obstruction nasale : résultats préliminaires à court et moyen terme F.Djadane - MS.Haraoubia - Y.Moussaoui - K.Ouenoughi - A.Mouzali - MZ.SADI - D.Zergui

Plus en détail

Asthme et rhinite allergique associée

Asthme et rhinite allergique associée Asthme et rhinite allergique associée Aujourd hui, il est clairement démontré qu asthme et rhinite allergique sont intimement liés. Près de 80 % des asthmatiques souffrent de rhinite allergique associée.

Plus en détail

BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminuti

BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminuti BRONCHITE CHRONIQUE BPCO EMPHYSEME BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminution peu ou pas réversible

Plus en détail

COMMENT JE TRAITE l asthme aujourd hui et demain

COMMENT JE TRAITE l asthme aujourd hui et demain COMMENT JE TRAITE l asthme aujourd hui et demain Cindy Barnig Pôle de Pathologie Thoracique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg cindy.barnig@chru-strasbourg.fr Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG

Plus en détail

Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie

Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie Anatomie cranio-faciale Examen de la face et de la cavité buccale Item 201 Traumatologie maxillo-faciale Item 256

Plus en détail

Évaluation des recommandations françaises sur le suivi des salariés exposés aux poussières de bois

Évaluation des recommandations françaises sur le suivi des salariés exposés aux poussières de bois Évaluation des recommandations françaises sur le suivi des salariés exposés aux poussières de bois Présentation de l initiative prospective bretonne T. Gouyet, C. Jaffrès, C. Cottin, R. Abiliou, A. Grabas,

Plus en détail

Cas clinique ORL n 1

Cas clinique ORL n 1 Cas clinique ORL n 1 Vous êtes médecin remplaçant dans un cabinet de médecine générale. Une femme de 40 ans vient vous voir en consultation pour une sensation de surdité de l oreille gauche d apparition

Plus en détail

ORL. Item 90: Infections naso-sinusiennes de l adulte et de l enfant

ORL. Item 90: Infections naso-sinusiennes de l adulte et de l enfant ORL Item 90: Infections naso-sinusiennes de l adulte et de l enfant Plan A. CHEZ L ADULTE Sinusite infectieuse aiguë Sinusite infectieuse chronique B. CHEZ L ENFANT Ethmoïdite infectieuse aiguë Rhino-sinusite

Plus en détail

Primary ciliary dyskinesia: a consensus statement on. approaches in children. ERS Task Force 2009 Eur resp J 2009;34:

Primary ciliary dyskinesia: a consensus statement on. approaches in children. ERS Task Force 2009 Eur resp J 2009;34: Primary ciliary dyskinesia: a consensus statement on diagnostic and treatment approaches in children ERS Task Force 2009 Eur resp J 2009;34:1264-1276 méthode Questionnaire / centres européens Groupe travail

Plus en détail

TROUBLES DE L ODORAT EN PATHOLOGIE ORL:

TROUBLES DE L ODORAT EN PATHOLOGIE ORL: TROUBLES DE L ODORAT EN PATHOLOGIE ORL: ETUDE CLINIMETRIQUE DE L IMPACT SUR LA QUALITE DE VIE M.Nedjar ORL Liberal Constantine,T.Nedjar Psychiatre EHS Oued Athmania Mila 5ieme congres SAONORL 1,2,3 octobre

Plus en détail

DOSSIER PROGRESSIF n 1 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016

DOSSIER PROGRESSIF n 1 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016 DOSSIER PROGRESSIF n 1 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016 Mr KARY âgé de 30 ans déteste aller chez le dentiste et donc n a aucun suivi à ce niveau. Depuis 3 jours il présente une douleur constante au niveau

Plus en détail

Asthme sévère: comment cibler la bonne population de malades? Benjamin Zuber DES pneumologie 12/01/08

Asthme sévère: comment cibler la bonne population de malades? Benjamin Zuber DES pneumologie 12/01/08 Asthme sévère: comment cibler la bonne population de malades? Benjamin Zuber DES pneumologie 12/01/08 En France: - Environ 3 millions d asthmatiques Mais seulement - 2700 pneumologues en 2003 TOUS LES

Plus en détail

Table des matières. Antibiothérapie empirique des infections ORL 2

Table des matières. Antibiothérapie empirique des infections ORL 2 GGA : Antibiothérapie empirique des infections ORL ab11 Infections ORL 06-12-17.doc Table des matières Antibiothérapie empirique des infections ORL 2 Mastoïdite... 2 Otite externe maligne... 2 Thrombophlébite

Plus en détail

Connaissances V. ORL

Connaissances V. ORL Connaissances V. ORL 87 Adénocarcinome de l ethmoïde Item 154. Tumeurs des os primitives et secondaires. Item Fig. 87.1. IRM coupe coronale séquence T1 avec injection et suppression de graisse. 1 : tumeur

Plus en détail

8.6 Polyposes naso-sinusiennes

8.6 Polyposes naso-sinusiennes 8.6 Polyposes naso-sinusiennes Références bibliographiques : -Site de l Institut Français de Chirurgie du Nez et des Sinus. 8.6.1 DEFINITION La polypose nasosinusienne (PNS) est une sinusite chronique

Plus en détail

le scanner sans injection montre une occlusion mécanique du grêle en amont de l iléon terminal : inflammatoire? tumoral? Epaississement et aspect

le scanner sans injection montre une occlusion mécanique du grêle en amont de l iléon terminal : inflammatoire? tumoral? Epaississement et aspect Douleurs abdominales diffuses, arrêt des matières et des gaz depuis 48h sans vomissement ni fièvre chez un patient en aplasie à J15 d une induction pour LAM : Quels sont les principaux éléments sémiologiques

Plus en détail

La sphère ORL: Rappels anatomiques

La sphère ORL: Rappels anatomiques Les infections ORL La sphère ORL: Rappels anatomiques Cas clinique C est le petit Louis, 6 ans, qui a de la fièvre depuis 2 jours et qui se plaint d avoir mal à la gorge Voyons cette gorge Et cette gorge

Plus en détail

Centre de Consultations de Pathologie Professionnelle CHU Nancy

Centre de Consultations de Pathologie Professionnelle CHU Nancy Centre de Consultations de Pathologie Professionnelle CHU Nancy Pr CHU Nancy Évaluer le risque chimique 13 Mai 2005 CCPP: définition Activité de consultations! Hospitalières Plateau technique Centre anti-poisons,

Plus en détail

INTRODUCTION Motif très fréquent de consultation InVS 2009 : 18,6 millions de consultations/an de 6 mois à 15 ans Rhinopharyngites 67%, Otites 17%, An

INTRODUCTION Motif très fréquent de consultation InVS 2009 : 18,6 millions de consultations/an de 6 mois à 15 ans Rhinopharyngites 67%, Otites 17%, An Infections ORL récidivantes de l enfant Les Jeudis de l Europe 25 septembre2010 François Payot INTRODUCTION Motif très fréquent de consultation InVS 2009 : 18,6 millions de consultations/an de 6 mois à

Plus en détail

Apport de l IRM diffusion en séquence Propeller dans le cholestéatome de l oreille moyenne

Apport de l IRM diffusion en séquence Propeller dans le cholestéatome de l oreille moyenne Apport de l IRM diffusion en séquence Propeller dans le cholestéatome de l oreille moyenne Benchaoui Mounira (1), Benchiheub Djamel (2) (1)Faculté de médecine B.Bensmail, université 3 de Constantine (2)

Plus en détail

APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE. D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc

APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE. D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc INTRODUCTION La trochantérite tuberculeuse est une localisation rare de la

Plus en détail

APPORT DE LA TDM DANS LES COMPLICATIONS DES OTITES CHOLESTEATOMATEUSES

APPORT DE LA TDM DANS LES COMPLICATIONS DES OTITES CHOLESTEATOMATEUSES APPORT DE LA TDM DANS LES COMPLICATIONS DES OTITES CHOLESTEATOMATEUSES Sellami M., I. Achour, B.Souissi*,L.Ghorbel, MA.Chaabouni, KH. BenMahfoudh*,I.Charfeddine, B. Hammami, A.Ghorbel. Service d ORL, CHU

Plus en détail

Tumeurs naso-sinusiennes rares: Aproche diagnostique TDM et IRM SERVICE D IMAGERIE MEDICALE HOPITAL LA RABTA. TUNISIE

Tumeurs naso-sinusiennes rares: Aproche diagnostique TDM et IRM SERVICE D IMAGERIE MEDICALE HOPITAL LA RABTA. TUNISIE Tumeurs naso-sinusiennes rares: Aproche diagnostique TDM et IRM SERVICE D IMAGERIE MEDICALE HOPITAL LA RABTA. TUNISIE INTRODUCTION Les tumeurs nasosinusiennes sont dominées par les tumeurs primitives d

Plus en détail

Rhinologie. Dr. MELINTE Sce.. ORL Pr. SIMON NANCY

Rhinologie. Dr. MELINTE Sce.. ORL Pr. SIMON NANCY Rhinologie Dr. MELINTE Sce.. ORL Pr. SIMON NANCY APPAREIL NASAL : pyramide nasale + fosses nasales! Pyramide nasale: Squelette osteocartilagineux os propres du nez, cartilages triangulaires et alaires)!

Plus en détail

Apport du scanner multibarrettes dans. le diagnostic des cellulites orbitaires

Apport du scanner multibarrettes dans. le diagnostic des cellulites orbitaires Apport du scanner multibarrettes dans le diagnostic des cellulites orbitaires W. Douira-Khomsi, S. Bejar, H. Louati, L. Ben Hassine, R. Attaoui, L. Lahmar, I. Bellagha Service de Radiologie Pédiatrique

Plus en détail

ARTICULATIONS COSTO-VERTÉBRALES (ACV) IMAGERIE DIAGNOSTIQUE et THÉRAPEUTIQUE

ARTICULATIONS COSTO-VERTÉBRALES (ACV) IMAGERIE DIAGNOSTIQUE et THÉRAPEUTIQUE ARTICULATIONS COSTO-VERTÉBRALES (ACV) IMAGERIE DIAGNOSTIQUE et THÉRAPEUTIQUE 6 e Congrés National SOFMMOO Paris 24 09 2011 J.F. VIALA Service imagerie médicale CHR ORLÉANS F. Dumont Médecine manuelle ostéopathie

Plus en détail

Paralysie Laryngée Unilatérale (item ECN 337) Diagnostic et conduite à tenir

Paralysie Laryngée Unilatérale (item ECN 337) Diagnostic et conduite à tenir Paralysie Laryngée Unilatérale (item ECN 337) Diagnostic et conduite à tenir Dr Renaud GARREL Département ORL CHU Montpellier Université Sud de France Programme ECN Dysphonie Trouble aigu de la parole

Plus en détail

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III.

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III. Table des matières CHAPITRE 1. ALLERGIES ET HYPERSENSIBILITÉS CHEZ L ENFANT 13 ET L ADULTE : ASPECTS ÉPIDÉMIOLOGIQUES, DIAGNOSTIQUES ET PRINCIPES DE TRAITEMENT I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Les rhinites chroniques difficiles. J. Percodani AART 4/10/2016

Les rhinites chroniques difficiles. J. Percodani AART 4/10/2016 Les rhinites chroniques difficiles J. Percodani AART 4/10/2016 Définition Atteinte chronique non mécanique des structures nasales d au moins 12 semaines par an Recommandations SF ORL Signes fonctionnels

Plus en détail

M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service de Radiologie CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc

M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service de Radiologie CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc APPORT DU SCANNER SPIRALE DANS LE BILAN D EXTENSION LOCOREGIONAL DU CANCER DU LARYNX A PROPOS DE 93 CAS M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service

Plus en détail

IMAGERIE MULTIMODALE DE LA SARCOÏDOSE NASOSINUSIENNE (SNS) JFR PARIS 2013

IMAGERIE MULTIMODALE DE LA SARCOÏDOSE NASOSINUSIENNE (SNS) JFR PARIS 2013 IMAGERIE MULTIMODALE DE LA SARCOÏDOSE NASOSINUSIENNE (SNS) JFR PARIS 2013 BRAUN JJ a IMPERIALE A b VEILLON F c RIEHM S c a. Service ORL et CCF, hôpital de Hautepierre, avenue Molière, 67098 Strasbourg

Plus en détail

Diagnostic de l aspergillose invasive

Diagnostic de l aspergillose invasive Diagnostic de l aspergillose invasive Cécile Londner Sébastien Morel 20/05/2011 Aspergillus Champignon filamenteux Ubiquitaire, opportuniste Classe des Ascomycètes 300 espèces: A. fumigatus, A. flavus,

Plus en détail