Quelle transition énergétique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelle transition énergétique"

Transcription

1 sobriété, efficacité, renouvelables Quelle transition énergétique vers un paysage «100% renouvelable»? Vincent LEGRAND, Institut négawatt, 1er décembre 2011

2 Transition énergétique: l anticiper ou la subir? Emissions de CO2 dans l atmosphère (ppm) Dérèglements climatiques Gestion du risque nucléaire Fin des fossiles faciles Précarité énergétique Evolution des prix du gaz (base 100 en 2000)

3 La démarche négawatt D abord, prioriser les besoins et les services énergétiques essentiels Demande d énergie Production Privilégier les chaînes énergétiques efficaces de la ressource à l usage Produire et substituer par des énergies de flux et non de stocks

4 Bâtiments Industrie Maîtriser sa consommation d énergie Stabilisation des surfaces/personne (40m²/pers) Stabilisation de la décohabitation (2,2hab/foyer) Sobriété sur la consommation (hiérarchie des usages) Amélioration du taux de recyclage, développement de la consigne Amélioration de l efficacité énergétique des process Substitution des matériaux Substitution des énergies fossiles Relocalisation de la production Transports Arrêt des appareils non utilisés/veilles Baisse vitesse routes/autoroutes Baisse de la part des maisons individuelles Légère baisse des t.km (marchandises) Utilisation d appareils performants Stabilisation des km parcourus Neuf: bâtiments à énergie positive Réduction pour les trajets >800km Grand plan de rénovation énergétique Meilleur taux de remplissage des véhicules Développement réseaux de chaleur et cogénération Motorisations plus efficaces Pas de scénario énergétique soutenable Développement des transports en communs Véhicules électriques en centres urbains Véhicules GNV hors centres urbains sans maîtrise des consommations d énergie

5 Scénario négawatt Bilan énergie primaire TWh TWh

6 Les renouvelables dans le scénario 2011 TWh Pas de scénario énergétique soutenable sans forte participation de la biomasse Association négawatt - TITRE PRESENTATION

7 Un cadre de référence : scénario Afterres2050 Afterres2050 : scénario sur l Agriculture, la Forêt, et l utilisation des TERRES Objectif : concilier alimentation, production de matériaux et d énergie, réduction des gaz à effet de serre en agriculture et stockage de carbone, réduction de l empreinte écologique, système agro-sylvo-pastoral soutenable Système alimentaire soutenable (apports nutritifs recommandés) Réduire les surconsommations et pertes alimentaires Changer la proportion entre protéines animales et protéines végétales Des systèmes agricoles productifs et durables Cultures: Concilier haut niveau de production, faibles impacts, stockage de carbone dans les sols Elevages: Production de qualité, extensification, prairies; réduction des cheptels (sauf ovins)

8 Cultures dédiées Biomasse: des choix de bon sens Conflits d usages et cultures dédiées: Hiérarchie des usages : produire de l énergie à partir des résidus Recherche du meilleur compromis dans un contexte de compétition sur les usages : alimentation > sol > matériau > énergie Potentiel court terme limité : compétition avec l alimentation jusqu en 2035 pour les terres arables sauf pour cultures intermédiaires (biogaz) Reconversion prairies à partir de 2025

9 La biomasse: quelles ressources? Mobilisation raisonnable de la forêt, des produits dérivés du bois et bois hors forêt (haies, ) => 300TWh PCi Méthanisation (déjections d élevage, 1/4 des résidus de cultures, cultures intermédiaires, biodéchets, 1/5 des prairies) => 140TWh PCi Très peu de biocarburants (<45 TWh PCi) Vecteur biogaz pour les transports

10 La biomasse dans le scénario négawatt Biomasse disponible, TWh PCi Agrocarburants Biogaz Bois et biomasse solide

11 Approche globale de l utilisation des terres Surfaces artificialisées Autres surfaces Forêt Terres arables Terres arables à réaffecter Prairies permanentes à réaffecter Prairies permanentes

12 Le gaz renouvelable, maillon clé du système Le vecteur gaz renouvelable vient: De la méthanisation (biogaz) De la gazéification De la méthanation (transformation et stockage en méthane de l électricité renouvelable en surproduction) L interconnexion des réseaux électricité et gaz permet : De gérer plus efficacement les énergies renouvelables qui s y raccordent De répondre à tout moment aux besoins d électricité, de chaleur et de carburant (GNV)

13 Quels sont nos ambitions pour l énergie? 5000 ktep Energie biogaz 2000 France Produite en 2007 Produite en 2008 Produite en 2009 France Allemagne Allemagne Source: Observ ER MWc Puissance Photovoltaïque Installée en 2010 Installée en 2009 Cumulée jusqu'à 2008 MW Puissance éolienne Installée en 2010 Installée en 2009 Cumulée jusqu'à 2008 Surface (millions de m²) Surface solaire thermique Installée en 2010 Installée en 2009 Cumulée jusqu'à 2008

14 Scénario négawatt Rendre possible ce qui est souhaitable

15

16

L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement. Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne

L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement. Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement GIP Bretagne environnement GIP Bretagne environnement Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne L électricité

Plus en détail

Projet de plate-forme de stockage d énergie renouvelable et de production d hydrogène

Projet de plate-forme de stockage d énergie renouvelable et de production d hydrogène Projet de plate-forme de stockage d énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la

Plus en détail

L énergie et le climat en Côtes d Armor

L énergie et le climat en Côtes d Armor L énergie et le climat en Côtes d Armor - Panorama - DE LA COP 21 À LA COOP(ÉRATION) 22 : ENSEMBLE POUR L'ÉNERGIE ET LE CLIMAT EN CÔTES D'ARMOR Rencontre du réseau T3D 06/11/2015 - Yffiniac Panorama de

Plus en détail

Les enjeux énergétiques de la Polynésie française

Les enjeux énergétiques de la Polynésie française Service de l énergie et des mines Les enjeux énergétiques de la Polynésie française Introduction : L énergie en Polynésie française I Etat des lieux -l approvisionnement & dépendance énergétique -Le secteur

Plus en détail

Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec

Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec - Des Plaines B, 1220, Place George V Ouest, Québec

Plus en détail

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par :

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par : Avant propos Depuis le milieu des années 198, la Tunisie s est engagée sur la voie de l amélioration de l efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. Des mesures ambitieuses

Plus en détail

Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg

Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg PLAN-ER Landau 5 juin 2015 Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg 1. Etat des lieux énergétique et objectifs Les facteurs pour atteindre les objectifs Situation énergétique actuelle 2.

Plus en détail

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 1.Centrale hydraulique. Compléter le schéma. Voir livre p : 133 2. Quelle forme

Plus en détail

Rencontre Partenaires Fonds Chaleur 27 Avril 2016 Bilan Fonds Chaleur 2015 Chiffres clés 2009-2015 Pistes 2016

Rencontre Partenaires Fonds Chaleur 27 Avril 2016 Bilan Fonds Chaleur 2015 Chiffres clés 2009-2015 Pistes 2016 Rencontre Partenaires Fonds Chaleur 27 Avril 2016 Bilan Fonds Chaleur 2015 Chiffres clés 2009-2015 Pistes 2016 25 Avril 2016 MCR 1 s 2015 (Engagées juridiques) Fonds Chaleur Montant Total des engagements

Plus en détail

Projet de fin d études

Projet de fin d études Projet de fin d études La voiture, un nouvel équipement du bâtiment? Etude de la synergie possible entre bâtiment à énergie positive et véhicule électrique ou hybride rechargeable Yves MARCOUX ENSIEG -

Plus en détail

Bioéthanol : Atouts et enjeux

Bioéthanol : Atouts et enjeux Bioéthanol : Atouts et enjeux L environnement, véritable défi du Bioéthanol Indépendance énergétique Perspectives économiques L environnement, véritable défi du Bioéthanol Depuis 2 siècles, nos sociétés

Plus en détail

FEDRE Forum européen

FEDRE Forum européen FEDRE Forum européen Changements climatiques: Energie et Mobilité Genève, 23-27 janvier 2006 1. Introduction Développement des biocarburants en Europe: situation actuelle et perspectives Dr E. Gnansounou

Plus en détail

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Plan de la rencontre 1. Portrait sectoriel de la dépendance au pétrole 2. Atelier 1: Diagnostic sectoriel

Plus en détail

L énergie dans l avenir

L énergie dans l avenir L1 : UE Sciences, techniques et société (STS) L énergie dans l avenir Pascale Chelin, Wilfrid da Silva 2015-2016 L énergie dans l avenir Sources: Cours "énergies renouvelables" de A. Jolly (UPEC) World

Plus en détail

CONFERENCE UNIVERSITE DE GENEVE

CONFERENCE UNIVERSITE DE GENEVE CONFERENCE UNIVERSITE DE GENEVE Un chauffage urbain multi-sites et multi-combustibles, un exemple sur l agglomération grenobloise Le 3 mai 2012 SOMMAIRE A. PRESENTATION DE LA COMPAGNIE DE CHAUFFAGE 1.

Plus en détail

Gestion et Impacts du Changement Climatique GICC Séminaire du 15 octobre 2009

Gestion et Impacts du Changement Climatique GICC Séminaire du 15 octobre 2009 Gestion et Impacts du Changement Climatique GICC Séminaire du 15 octobre 2009 ETHEL II - Energie Transports Habitat Environnement Localisations - Phase II. Jesús González-Feliu, Frédéric Henriot, Jean-Louis

Plus en détail

Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Burkina Faso

Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Burkina Faso Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Burkina Faso Statut: adopté par le Comité Intergouvernemental d Evaluation et de Suivi du Plan d Action CIESPA YAMEOGO Jean De Dieu Directeur de s Energies

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN MOINS D ÉD ÉNERGIE ET PLUS D ÉD ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN Rencontres Suisses de l Electricité Beaulieu, 17 mars 2011 Massimiliano Capezzali, PhD Adjoint du Directeur Energy Center Ecole Polytechnique

Plus en détail

Atelier de formation MDP

Atelier de formation MDP Atelier de formation MDP Session 5: Quantification des Réductions d Emission Dakar 17-20 Juin 2009 Contenu Quiz et introduction 10 min Méthodologies clées 10 min Etude de cas 20 min Travail de groupe 30

Plus en détail

La maîtrise de l énergie en culture sous serre. Ariane GRISEY (Ctifl) Eric BRAJEUL (Ctifl)

La maîtrise de l énergie en culture sous serre. Ariane GRISEY (Ctifl) Eric BRAJEUL (Ctifl) La maîtrise de l énergie en culture sous serre Ariane GRISEY (Ctifl) Eric BRAJEUL (Ctifl) Etat des lieux 1265 ha de serres chauffées Production de tomate et concombre (10/12 mois) 594 ha Exclus : production

Plus en détail

L observatoire. des entreprises. Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises

L observatoire. des entreprises. Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises L observatoire des entreprises Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises Novembre 2015 Ellisphere propose à tous les acteurs économiques,

Plus en détail

Quel distributeur de gaz demain?

Quel distributeur de gaz demain? Quel distributeur de gaz demain? Les missions du distributeur GrDF Les missions du distributeur GrDF La gestion des relations clients / fournisseurs : Distribution de gaz, relevé des consommations, facturation,

Plus en détail

4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire

4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire Titre et référence de l opération 4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire Type d opération 4.1 Investissements dans les exploitations agricoles

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique en Algérie

Les enjeux de la transition énergétique en Algérie Université Sétif 1 Faculté des Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion Le Premier Colloque sur 7 8 avril 2015 Les enjeux de la transition énergétique en Algérie SENOUCI Benabbou

Plus en détail

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat ENVIRONNEMENT GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Communauté d agglomération GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE OBSERVATOIRE janvier 2012 Suivi des Consommations d Energie, des émissions de GAZ À EFFET DE SERRE et de la production

Plus en détail

Évolution des consommations en énergie électrique

Évolution des consommations en énergie électrique 1 Sécurisation de l alimentation l électrique en région r PACA Évolution des consommations en énergie électrique 2 Objectifs des prévisions de consommation : Identifier une cible réseau r permettant de

Plus en détail

ECO PRET 0% en toute confiance

ECO PRET 0% en toute confiance ECO PRET 0% L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet,grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie

Plus en détail

Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux

Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux Entreprise et site concernés : Imprimerie du Commerce Effectif moyen : 17 personnes Période concernée : Janvier Juin Afin

Plus en détail

Producteur d économies d énergie. 02/02/2016 ENER'BAT - bureau d'étude en performance énergétique 1

Producteur d économies d énergie. 02/02/2016 ENER'BAT - bureau d'étude en performance énergétique 1 Producteur d économies d énergie 02/02/2016 ENER'BAT - bureau d'étude en performance énergétique 1 Indispensable à notre quotidien, l énergie est un poste de dépenses de plus en plus important. Si nous

Plus en détail

EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE

EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE Agence locale de l energie et du climat 6 r u e H a r o u n T a z i e f f 78114 Magny les Hameaux Tél. 01 34 52 26 34 pedagogie@energie-sqy.com www.energie-sqy.com EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE

Plus en détail

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire?

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Dr Jean-Bernard Gay Privat docent EPFL LESO Pour sa construction, son exploitation et son entretien toute construction nécessite une

Plus en détail

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001)

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, le 13.IX.2005 C (2005) 3543 Objet: Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) Monsieur

Plus en détail

S.A.S. Au capital de 9 681 354 RCS Montpellier 1999 B 28 SIRET 421 377 946 000 31 NAF 742 C

S.A.S. Au capital de 9 681 354 RCS Montpellier 1999 B 28 SIRET 421 377 946 000 31 NAF 742 C S.A.S. Au capital de 9 681 354 RCS Montpellier 1999 B 28 SIRET 421 377 946 000 31 NAF 742 C PRODUCTEUR D ENERGIES DEPUIS 1995 THERMIQUE / BIOMASSE 1 ère CENTRALE VALECO Cogenerations: Pierrelatte et Le

Plus en détail

Témoignage d un développeur de projets d énergies renouvelables. Tristan Cotté Fondateur. Ecole des Mines le 23 septembre 2014

Témoignage d un développeur de projets d énergies renouvelables. Tristan Cotté Fondateur. Ecole des Mines le 23 septembre 2014 Témoignage d un développeur de projets d énergies renouvelables Tristan Cotté Fondateur Ecole des Mines le 23 septembre 2014 1 Actionnaires et références HELIOPROD METHANISATION 51% par les actionnaires

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro

Eco-prêt à taux zéro Eco-prêt à taux zéro L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya

L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya L ANME vient d organiser un atelier sur l énergie solaire en Tunisie. L atelier est tenu en marge du Forum International de L'Investissement et

Plus en détail

Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie. Rennes, le 10 septembre 2010

Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie. Rennes, le 10 septembre 2010 Groupe de travail Énergie et territoires Maîtrise de la demande en énergie Rennes, le 10 septembre 2010 La consommation d électricité en Bretagne continue de croître, plus rapidement que la moyenne nationale

Plus en détail

7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES. Les Energies Renouvelables en Tunisie

7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES. Les Energies Renouvelables en Tunisie 7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES Les Energies Renouvelables en Tunisie Abdelkarim GHEZAL Directeur des Energies Renouvelables Agence Nationale pour la Maitrise de l Energie

Plus en détail

HYDROGENE VECTEUR D ENERGIE DE DEMAIN? FICHE TECHNIQUE.

HYDROGENE VECTEUR D ENERGIE DE DEMAIN? FICHE TECHNIQUE. HYDROGENE VECTEUR D ENERGIE DE DEMAIN? FICHE TECHNIQUE. I. PRECISION SUR L UTILISATION : - Dans toutes les documents on sous-entend par hydrogène, la molécule dihydrogène H 2.On conservera le terme hydrogène

Plus en détail

CIC - LYONNAISE DE BANQUE Bilan d émissions de gaz à effet de serre 2014

CIC - LYONNAISE DE BANQUE Bilan d émissions de gaz à effet de serre 2014 CIC - LYONNAISE DE BANQUE Bilan d émissions de gaz à effet de serre 2014 Le contexte réglementaire: La réalisation du bilan d émissions de Gaz à effet de serre (BEGES) est obligatoire pour les personnes

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

La récupération dans les réseaux de chaleur

La récupération dans les réseaux de chaleur La récupération dans les réseaux de chaleur Plus qu une obligation, une évidence www.cete-ouest.developpement-durable.gouv.fr La récupération, une donnée historique La création de réseaux de chaleur a

Plus en détail

Usages actuels et économies d'énergie. I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011) (en guise d introduction au débat)

Usages actuels et économies d'énergie. I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011) (en guise d introduction au débat) CONTRIBUTION AU DEBAT SUR LA SECURITE ENERGETIQUE NATIONALE A MOYEN ET LONG TERME ALGER 22 FEVRIER 2014 Abdelatif Rebah Usages actuels et économies d'énergie I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011)

Plus en détail

la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique

la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique Association Choc Electrique, Gland, 5.6.2014 la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique Roger Nordmann Conseiller national PS, Lausanne, Président de Swissolar Membre de la Commission de l environnement,

Plus en détail

Nice, juillet 2014 Porteur de projet : SARL Coulomp et SARL Jauffret Réalisation : FIBOIS 06 et 83

Nice, juillet 2014 Porteur de projet : SARL Coulomp et SARL Jauffret Réalisation : FIBOIS 06 et 83 Présentation du projet d «Implantation d une scierie modèle couplée à une centrale de cogénération et unité de production de granulés» Provence-Alpes-Côte d Azur Alpes-Maritimes Commune du Broc (06510)

Plus en détail

La signature d un bois de chauffage de qualité

La signature d un bois de chauffage de qualité La signature d un bois de chauffage de qualité Un gage de qualité pour le consommateur La charte Alsace Bois Bûche a été réalisée afin: de promouvoir un bois en bûche de qualité en termes de rendement

Plus en détail

application sur un projet

application sur un projet Outil d'analyse de cycle de vie d'un quartier : application sur un projet Maxime Trocmé VINCI Construction France (Cellule Ecoconception) Olivier Lépinoy VINCI Immobilier (Aménagement et Grands Projets

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 595 / 1 19/11/2021 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : < 1948 Surface habitable : 51,82 m² Adresse : 24 RUE LEPELLETIER - APT 3 ETAGE 59000 LILLE Date de visite: 16/11/2011 Date

Plus en détail

Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable

Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable Introduction : rappels sur la démographie Démographie : étude des populations et de leurs dynamiques (à partir de caractéristiques

Plus en détail

MONTS D ARDÈCHE. Le Photovoltaïque. guide de développement

MONTS D ARDÈCHE. Le Photovoltaïque. guide de développement MONTS D ARDÈCHE Le Photovoltaïque guide de développement AUXENJEUXLOCAUX Des ressources énergétiques locales à valoriser Le territoire du Parc des Monts d Ardèche exploite différentes ressources (bois,

Plus en détail

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 2. Comment impliquer les usagers de vos bâtiments publics dans les économies d énergie? Usagers des bâtiments publics, communes, partagez

Plus en détail

Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France

Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France Lien vers la présentation PowerPoint Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France Bertrand REYSSET Chargé de mission adaptation au changement climatique, Ministère de l'écologie,

Plus en détail

La filière agro-carburants dans l agriculture du bassin de la Seine

La filière agro-carburants dans l agriculture du bassin de la Seine La filière agro-carburants dans l agriculture du bassin de la Seine Gilles Billen 1* 1 UMR Sisyphe/Metis, UPMC/CNRS, Paris * gilles.billen@upmc.fr 1 Introduction La raréfaction et le renchérissement des

Plus en détail

Le scénario négawatt pour la France

Le scénario négawatt pour la France Le scénario négawatt pour la France XXII conferència catalana per un futur sense nuclears i energèticament sostenible Escenaris i propostes energètiques 100 % renovelables Barcelona, 26 avril 2008 Association

Plus en détail

Visions ADEME 2030-2050

Visions ADEME 2030-2050 Visions ADEME 2030-2050 Méthodologie générale 2 approches différentes: 2030 : exploratoire - volontariste 2050: normatif - facteur 4 Tous secteurs (énergie mais aussi agriculture) Transversalité Cohérence

Plus en détail

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE UN LEVIER POUR LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L exemple de la Cuma Ecovaloris et de l association

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

Etes-vous prêts pour les chantiers de demain?

Etes-vous prêts pour les chantiers de demain? Etes-vous prêts pour les chantiers de demain? CONTEXTE L efficacité énergétique Attente des clients : Vivre dans un habitat confortable et peu consommateur Faire appel à des professionnels compétents Opportunités

Plus en détail

L énergie géothermique: un choix stratégique en matière de développement durable

L énergie géothermique: un choix stratégique en matière de développement durable L énergie géothermique: un choix stratégique en matière de développement durable Choix énergétiques, environnement et santé globale UQAM (Montréal) 17 novembre 2007 Denis Tanguay Président directeur-général

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011

Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011 Augmentation constante de la consommation globale d énergie finale française : 168 Mtep en 2011 Une réelle prise en compte des émissions de CO2 Emergence des gaz de Schistes 1 - Les coûts : reconstruction,

Plus en détail

Bilan Electrique 2012 de la région Ile-de-France

Bilan Electrique 2012 de la région Ile-de-France Bilan Electrique 2012 de la région Ile-de-France EDITO Ce bilan électrique Ile-de-France rend compte des évolutions de la consommation et de la production d'électricité dans la région ainsi que des investissements

Plus en détail

G / Bail forma diag perf

G / Bail forma diag perf G / Bail forma diag perf Arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants à usage principal d habitation proposés à la location en France métropolitaine

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUES DES COLLECTIVITÉS

EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUES DES COLLECTIVITÉS EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUES DES COLLECTIVITÉS COEP CAHIER DES CHARGES RÉGION CENTRE PCI CAHIER DES CHARGES RÉGION CENTRE PRÉSENTATION DU CABINET, cabinet spécialiste des économies et de la gestion d énergie

Plus en détail

Les aides financières. équipement

Les aides financières. équipement Les aides financières équipement Modification à venir Le début d année 2011 augure des modifications dans les aides financières. Parution prochaine de la loi de finance. Les aides dans le neuf Nouveau

Plus en détail

Action FAE «Filière Agroénergétique»

Action FAE «Filière Agroénergétique» PLANIFICATION ET DÉVELOPPEMENT D'UN DISTRICT AGRO-ÉNERGETIQUE Action FAE «Filière Agroénergétique» Anna Lallai Massimo Rocchitta Murcia, 8-9 settembre 2011 Laore Agenzia regionale per lo sviluppo in agricoltura

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

Au service de l énergie dans le respect de l environnement

Au service de l énergie dans le respect de l environnement Au service de l énergie dans le respect de l environnement Services Gestion Installation La maîtrise de l énergie et des fluides Notre force Optimiser votre efficacité énergétique À travers une expertise

Plus en détail

les entreprises doivent constamment améliorer leur compétitivité et pour cela, développer une véritable dynamique d innovation.

les entreprises doivent constamment améliorer leur compétitivité et pour cela, développer une véritable dynamique d innovation. Innovation, moteur de la chimie en France 1,64 Mds d à la R&D En 2012, les industries chimiques ont consacré : 32 Pour que l industrie chimique en France garde une place prépondérante sur la scène internationale,

Plus en détail

Traitement du lisier et des digestats - Tour d horizon et retour d expérience des procédés actuels -

Traitement du lisier et des digestats - Tour d horizon et retour d expérience des procédés actuels - Journées Technique Agricole, 20 juin 2013, Agroscope ART Tänikon Traitement du lisier et des digestats - Tour d horizon et retour d expérience des procédés actuels - Schéma de base du traitement Produit

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020

UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020 UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020 Diminuer les émissions de gaz à effet de serre de la région Centre de 40 % Depuis la fin du XVIII e siècle, notre modèle de civilisation est fondé sur une exploitation intensive

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

La réalisation d une brochure de sensibilisation

La réalisation d une brochure de sensibilisation La réalisation d une brochure de sensibilisation un constat un constat une cause une cause CO 2 (dioxyde de carbone) CH 4 (méthane) O 3 (ozone) A l origine du réchauffement climatique : augmentation des

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence Consultative Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 20 octobre 2010 Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM

Plus en détail

PREMIO au service des futurs projets Smart Grids

PREMIO au service des futurs projets Smart Grids PREMIO au service des futurs projets Smart Grids Céline Auger, Capenergies ENERGIES NON GENERATRICES DE GAZ A EFFET DE SERRE PÔLE DE COMPETITIVITE NATIONAL PÔLE REGIONAL D INNOVATION ET DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Présentation du cadastre des énergies 2008 du Grand Dole

Présentation du cadastre des énergies 2008 du Grand Dole Dole - 6 décembre 2010 Présentation du cadastre des énergies 2008 du Grand Dole Représentation de la consommation énergétique et mise en évidence de la vulnérabilité du territoire Méthodologie d élaboration

Plus en détail

Visites bois - énergie

Visites bois - énergie Conférences et visites Visites bois - énergie Creil et Chantilly (60) Date 15/04/2013 Auteur MD Version 0 Résumé Visites sur site des chaufferies de Creil et Chantilly, le mercredi 10 avril 2013, organisées

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Baisse des prix des énergies fossiles : il est urgent de mettre en place un prix raisonnable et universel du CO 2 RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Baisse des prix des énergies fossiles : il est urgent de mettre en place un prix raisonnable et universel du CO 2 RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE mars 1 N 37 Baisse des prix des énergies fossiles : il est urgent de mettre en place un prix raisonnable et universel du CO Même s il y a une remontée des prix des énergies

Plus en détail

Étude de faisabilité des approvisionnements en énergie

Étude de faisabilité des approvisionnements en énergie Bureau d'étude: Maître d'ouvrage: M Petit Projet: Date: 2014-11-18 INDEX 1.- INTRODUCTION... 3 2.- DESCRIPTION DE L'OUVRAGE... 3 3.- SYNTHÈSE DES RÉSULTATS... 3 3.1.- Consommations et émissions de CO 2

Plus en détail

Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique. Rapport final Mars 2004

Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique. Rapport final Mars 2004 Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique Rapport final Projet entrepris par le Recycling Council of Alberta en partenariat avec

Plus en détail

Évaluation du potentiel de production de biogaz par la méthanisation de la biomasse agricole dans la région de Saint-Jean-Valleyfield.

Évaluation du potentiel de production de biogaz par la méthanisation de la biomasse agricole dans la région de Saint-Jean-Valleyfield. Évaluation du potentiel de production de par la méthanisation de la biomasse agricole dans la région de Saint-Jean-Valleyfield Résumé Fédération régionale de l Union des Producteurs Agricoles de Saint-Jean-Valleyfield

Plus en détail

Programme de développement des énergies. renouvelables. et de l efficacité énergétique en Algérie

Programme de développement des énergies. renouvelables. et de l efficacité énergétique en Algérie Programme de développement des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique en Algérie Janvier 2016 Sommaire 03 Préambule 07 Chapitre I. Programme des énergies renouvelables 09 Capacités installées

Plus en détail

L intégration du photovoltaïque dans le bâtiment

L intégration du photovoltaïque dans le bâtiment L intégration du photovoltaïque dans le bâtiment Philippe Malbranche CEA, FRANCE Tél : 33 4 79 44 45 46 Mél : philippe.malbranche @ cea.fr www.ines-solaire.com 21 mars 2006, Journée thématique SFT IBPSA

Plus en détail

Atelier e nergie N 4 du 10/03/2016

Atelier e nergie N 4 du 10/03/2016 Atelier e nergie N 4 du 10/03/2016 Tour de table (éventuel) Retour ateliers N 3 validation du CR (problèmes de réceptions? ) Fondamentaux pour labéliser un projet Clim actions : Projets ancrés sur le territoire

Plus en détail

LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION

LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION Intervenant : Gilles Guillemard ADEME Ville et Aménagement Durable 25 octobre 2012 SOMMAIRE Comment choisir les différents systèmes de ventilation

Plus en détail

Perspectives et enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre en région Poitou-Charentes. Le 2 octobre 2008, à Poitiers

Perspectives et enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre en région Poitou-Charentes. Le 2 octobre 2008, à Poitiers Perspectives et enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre en région PoitouCharentes Le 2 octobre 2008, à Poitiers Simulation de l évolution des émissions de GES à 20202030 en PoitouCharentes

Plus en détail

LES ATOUTS DU BOIS ENERGIE

LES ATOUTS DU BOIS ENERGIE LES ATOUTS DU BOIS ENERGIE UNE ENERGIE RENOUVELABLE Le bois est considéré comme une énergie renouvelable dans la mesure où la forêt est gérée de façon durable, c'est-à-dire, avec la garantie de pouvoir

Plus en détail

Mission d accompagnement des éco-manifestations en région Alsace

Mission d accompagnement des éco-manifestations en région Alsace Mission d accompagnement des éco-manifestations en région Alsace Partenaires Partenaires actuels, membres du comité de pilotage: Partenaires rejoignant la mission: Pourquoi une telle création? Intérêt

Plus en détail

BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS

BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS Réponse des agriculteurs européens et de leurs coopératives aux préoccupations des citoyens Les biocarburants se divisent en deux catégories principales: le bioéthanol et le

Plus en détail

11 ES RENCONTRES FILIÈRE BOIS

11 ES RENCONTRES FILIÈRE BOIS 11 ES RENCONTRES FILIÈRE BOIS LA FILIÈRE EN RÉVOLUTION - VERS UNE ECONOMIE CIRCULAIRE - INNOVER DURABLEMENT DANS LA FILIÈRE BOIS GRÂCE À L ÉCONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ Vendredi 18 mars 2016 1 QUEL EST

Plus en détail

Les contributions possibles de l agriculture et de la forêt à la lutte contre le changement climatique

Les contributions possibles de l agriculture et de la forêt à la lutte contre le changement climatique Présentation du rapport du CGAAER Conférence de presse du 22 septembre 2014 «L objectif ultime de la Convention des Nations Unies sur le changement climatique est de stabiliser les concentrations de gaz

Plus en détail

MARCHISSY PROJET CHAUFFAGE A DISTANCE AU BOIS

MARCHISSY PROJET CHAUFFAGE A DISTANCE AU BOIS Kurt-R. Scheidegger SA Bureau d ing. conseils 1010 LAUSANNE en collaboration avec: F. Liard + Associés SA Ing. civils dipl. HES 1163 Etoy L.-E. Rossier Ing. EPF Bureau d études - géomètre officiel 1170

Plus en détail

Montpellier Agglomération inaugure 89 ombrières photovoltaïques sur 2 parkings d échanges tramway

Montpellier Agglomération inaugure 89 ombrières photovoltaïques sur 2 parkings d échanges tramway inaugure 89 ombrières photovoltaïques met en service aujourd hui simultanément, en partenariat avec TaM, les deux parkings d échanges tramway «Georges Pompidou» à Castelnau-le-Lez et «Saint Jean le Sec»

Plus en détail

mobilisation de la biomasse

mobilisation de la biomasse 6 La mobilisation de la biomasse Stockage, logistique et structuration des acteurs Diagnostic de territoire Insertion dans les exploitations Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte

Plus en détail

FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS

FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS... 5 L'ACTIVITÉ DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS...

Plus en détail