RAPPEL LIMINAIRE : LA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPEL LIMINAIRE : LA"

Transcription

1 JOURNEES D ETUDES PROFESSIONNELLES (JEP) 24 janvi er

2 JEP 2013 Partenaires de la FPI 2

3 ACTUALITÉ DE LA VEFA Christophe Sizaire Avocat Bérengère Joly Resp ponsable juridique FPI 3

4 RAPPEL LIMINAIRE : LA NOTIFICATION DES CONTRATS La notification des avants contrats prévue à l article L du Code de laconstruc ction et de l habitation A qui notifier? La notion d acquéreur non professionnel : Civ. 3 e, 24 octobre 2012 Le cas des couples (mariés, vivant maritalement, ) : Civ. 3 e, 9 juin 2010 Commentt notifier? Par LRAR ou remise en mains prop pres : Décret du 19 décembre 2008 Civ. 3 e, 17 novembre 2010 Quid Q en cas d immeuble mixte it? Effets de la rétractation : Civ. 3e, 13 mars

5 LES MENTIONS DANS LES DOCUMENTS PUBLICITAIRES L information des investisseurs immobiliers (loi 1 er juillet 2010 portant tréfor rme du crédit à la consommation, code du tourisme, ) 5

6 LES MENTIONS DANS LES DOCUMENTS PUBLICITAIRES Le financement des acquisitions immobilières : mentions obligatoires/ prohibées (Art. L et L du code de la consommation) 6

7 LES MENTIONS DANS LES DOCUMENTS PUBLICITAIRES Attention aux mentions relatives aulabelbbc2005 (Art. L121 1 du code de la consommation) 7

8 L OBLIGATION D INFORMATION DU VENDEUR D IMMEUBLE A CONSTRUIRE Obligation d information de droit commun renforcé Au stade du contrat préliminaire de réservation: Civ. 3 e, 13 mars 2007 Au stade du contrat de vente: Civ. 3 e, 7 novembre 2007 En cours d exécution du contratt : CA Versailles 23 novembre 2009 Obligation de se renseigner à la charge de l acquéreur CA Rouen 15 février

9 RAPPEL : LA VEFA OU LE RÉGIME DU SECTEUR PROTÉGÉ Champ d application : Article L alinéa 1 Ordre public de protection : Civ. 3 e, 26 septembre

10 RAPPELS À PROPOS DU DÉPÔT DE GARANTIE La Loi Warsmann de 2012 ou les effets de la condition suspensive de financement au stade du contrat de réservation sur le sort du dépôt de garantie L obligation de consigner le dépôt de garantie sur un compte spécial Civ. 3 e, 22 février 1995 ; Civ. 3 e, 22 septembre 2010 ; CA Paris, 23 mai

11 LES MODIFICATIONS DU PROGRA AMME À L INITIATIVE DU PROMOTEUR Au stade du contrat de réservation Impact sur la notification du proj jtd jet d acte de VEFA Impact sur la restitution du dépôt de garantie : Civ. 3 e, 12 avril 2012 Encours de chantier 11

12 LES MODIFICATIONS DU LOGEM MENT À L INITIATIVE DE L ACQUÉREUR LACQUÉREUR Le promoteur do oit livrer un bien conforme à la réglementation applicable conformeàlanouvellert20122 : rappel du calendrier, attestations RT, importance de communiquer sur la RT2012 (cf. supra) conforme aux règles acoustique es (nouvelle attestation) conforme aux règles d accessibilité Attention aux Travaux Modifi icatifs Acquéreurs (TMA) Pas de décharge possible Sanctions pénales 12

13 LES APPELS DE FONDS OPÉRÉ ÉS AUPRÈS DES ACQUÉREURS Les textes de la loi du 3 janvier 1967 Laréponse ministéri elle du 1 er mars 2011 Les pratiques Les arguments juridiques économiques Les perspectives d évolution des textes 13

14 LA PROROGATION DU DÉLAI DE LIVRAISON Quelles précautions prendre? Quel mode de preuvee? Civ. 3e, 11 juillet 2012 La prorogation du une clause abusive? délai de livraison : Civ. 3e, 24 octobre

15 LES VICES ET DÉFAUTS DE CONFORMITÉ APPARENTS Distinction entre les vices et les défauts de conformité Civ. 3e, 21 sep ptembre 2011 Défaut de conformité et référentiel contractuel CA Paris, 23 mars 2012 Un régime unifié depuis la Loi Logement de 2009 (amdt FPI) La position de la Cour de Cassation sur le délai de dénonciation Délai de dén nonciation : Civ. 3 e, 22 mars 2000 ; Civ. 3 e, 16 décembre 2009 Quelles précautions prendre? Clause de décharge : Civ. 3 e, 15 février

16 LA GARANTIE DE CONTENANCE La garantie de contenance ou les clauses de tolérance de surface : la position de la jurisprudence et de la doctrine La licéité des clauses de tolérance de surface : Civ. 3e, 8 juin 2005 La non application des dispositions de la loi CARREZ : Civ. 3 e, 11 janvier 2012 L application de la règle du 20 e de l article 1618 du Code civil et de l action en diminution de prix de l artic le 1622 du même Code, à la vente d immeuble à construire : Civ. 3e, 20 juin 2006, ; 8 novembre

17 LES NOUVELLES CONDITIONS DE LIBÉRATION DE LA GFA Rappel du contexte : La réforme de 2010 : la suppre ession de la référence à la DAT La réforme de la réforme : le décret de 2011 La notion d achèvement au sens de R du Code de la construction et de l habitation L établissement de l attestation d achèvement NB Le cas du promoteur vendeu ur qui assure la maîtrise d œuvre 17

18 MERCI DE VOTRE ATTENTION 23 & 18

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1 Présentation 3 PARTIE 1 Les professionnels de l immobilier Chapitre 1 Les métiers de l immobilier 21 1 Les principaux métiers de l immobilier 21 Le promoteur immobilier 21 L agent immobilier 21 Le négociateur

Plus en détail

Le contentieux des dommages de construction

Le contentieux des dommages de construction Jean-Louis SABLON Le contentieux des dommages de construction Analyse et stratégie Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13399-8 CHAPITRE 1 Le dossier et le droit Deux questions se posent avant même

Plus en détail

Table des matières. La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle... 5

Table des matières. La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle... 5 1 La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle........................... 5 Frédéric de Patoul avocat Introduction.....................................................................

Plus en détail

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir Vous achetez pour vous loger Vous recherchez votre futur domicile? Appartement, maison, neuf ou ancien... Quel que soit le type de bien ou de surface,

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5

Table des matières. Sommaire 5 Table des matières Sommaire 5 La responsabilité du notaire dans le cadre de la vente immobilière 7 Catherine Mélotte Introduction 7 Section 1 Responsabilité contractuelle ou extracontractuelle? 8 1. Responsabilité

Plus en détail

Le point de vue de l'assureur

Le point de vue de l'assureur L'attestation acoustique... Pourquoi? Comment? Avec qui? Odile VIDAL & Vincent PAYEN, Montmirail Groupe VERSPIEREN Le point de vue de l'assureur 4 juillet 2013 Toulouse Attestation acoustique Contrôle

Plus en détail

PARTIE I LE CHAMP D APPLICATION DU DROIT DE LA CONSOMMATION

PARTIE I LE CHAMP D APPLICATION DU DROIT DE LA CONSOMMATION PARTIE I LE CHAMP D APPLICATION DU DROIT DE LA CONSOMMATION Fiche 1 La notion de consommateur Les objectifs de la fiche : Identifier le consommateur afin de délimiter le champ d application du droit de

Plus en détail

LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME?

LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME? Conférence APECA : La dématérialisation, réelle opportunité pour les PME? LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME? 7 avril 2009 Denise Lebeau-Marianna Avocat, Baker & McKenzie SCP denise.lebeau_marianna@bakernet.com

Plus en détail

Commission de droit immobilier Compte-rendu de la réunion du 21 Septembre 2011. Contrat de réservation et avant-contrats

Commission de droit immobilier Compte-rendu de la réunion du 21 Septembre 2011. Contrat de réservation et avant-contrats Commission de droit immobilier Compte-rendu de la réunion du 21 Septembre 2011 Contrat de réservation et avant-contrats La Commission de droit immobilier de l'ordre des avocats du barreau de Paris, présidée

Plus en détail

Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI)

Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Cadre réglementaire Le CCMI entre dans le cadre des dispositions des articles L. 231-1 à L. 231-13 et R. 231-1 à R. 231-14 (art. L. 232-1 ; L. 232-2

Plus en détail

Applicabilité du plafonnement du loyer de renouvellement dans le cas de loyers à paliers

Applicabilité du plafonnement du loyer de renouvellement dans le cas de loyers à paliers e-bulletin Droit immobilier, n 16, mai 2013 BAUX COMMERCIAUX Applicabilité du plafonnement du loyer de renouvellement dans le cas de loyers à paliers La fixation d un loyer à paliers n est pas un obstacle

Plus en détail

L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France

L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France Présentation de l Union des Constructeurs Immobiliers de la Fédération Française du Bâtiment L Union

Plus en détail

PUBLICITÉ & PROMOTION IMMOBILIÈRE

PUBLICITÉ & PROMOTION IMMOBILIÈRE PUBLICITÉ & PROMOTION IMMOBILIÈRE En matière de publicité, la tromperie peut coûter très cher! Comment présenter ses opérations immobilières de la manière la plus favorable possible, sans pour autant encourir

Plus en détail

Néanmoins, il existe deux exceptions au principe de l application de la loi au 1 er novembre 2010.

Néanmoins, il existe deux exceptions au principe de l application de la loi au 1 er novembre 2010. DROIT CIVIL 64/2012 LA VENTE D IMMEUBLE PAR UN PROPRIÉTAIRE SURENDETTÉ Jusqu à présent, même admis au bénéfice du surendettement, le débiteur conservait la possibilité de consentir valablement un acte

Plus en détail

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété.

Plus en détail

Introduction 5. larcier 347

Introduction 5. larcier 347 TABLE DES MATIÈRES Introduction 5 Chapitre I L accès à la profession : l autorisation d établissement 7 Section 1. Le champ d application de la loi d établissement 8 A. Les personnes nécessitant une autorisation

Plus en détail

Le contrat de promotion immobilière

Le contrat de promotion immobilière Le contrat de promotion immobilière Code de la construction et de l'habitation Art. L. 221-1 à L. 222-7 (loi du 16.7.71 modifiée : art. 33 et s) Art. R. 222-l à R. 222-14 (décret du 29.12.72) Code civil

Plus en détail

RESPONSABLE DE PROGRAMMES

RESPONSABLE DE PROGRAMMES PROFIL DE POSTE : RESPONSABLE DE PROGRAMMES 1. DESCRIPTION GENERALE : - Intitulé du poste : Administrer les différentes étapes de la vie des ou programmes immobiliers - Service concerné / encadrement :

Plus en détail

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi?

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? Conférence débat Jeudi 5 juin 2014 IMMOBILIER ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? La vente d un bien immobilier doit être constatée par acte authentique. L intervention d un notaire est donc obligatoire.

Plus en détail

La réforme du permis de construire

La réforme du permis de construire La réforme du permis de construire Les textes de la réforme Les textes de la réforme L ordonnance du 8 décembre 2005 relative aux permis de construire et aux autorisations d urbanisme Le décret du 5 janvier

Plus en détail

«Quelques Réflexions sur...»

«Quelques Réflexions sur...» Numéro 14 Mars 2007 «Quelques Réflexions sur...» La Lettre de la Société et N. Sarkozy Le décret du 5 janvier 2007 : les contours du nouveau régime juridique applicable aux autorisations d urbanisme (2

Plus en détail

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) SOMMAIRE... liste des abréviations... remerciements... VII XI XV TITRE I L opération immobilière, ses acteurs et ses mécanismes CHAPITRE

Plus en détail

LE CONTRAT DE VENTE D IMMEUBLE A CONSTRUIRE

LE CONTRAT DE VENTE D IMMEUBLE A CONSTRUIRE n 2010-08 Un conseil complet, neutre et gratuit sur toutes les questions du logement le financement du logement les contrats de vente immobilière et de construction les assurances et les garanties les

Plus en détail

Banques de données de Jurisprudence de Copropriété-eJuris.be

Banques de données de Jurisprudence de Copropriété-eJuris.be Plan des banques de données Chaque ligne n est pas réductible à une décision mais à un mot clé Chaque mots clé présente des décisions très diverses et parfois contradictoires Cinquante nouvelles décisions

Plus en détail

Modèle économique et financement du projet

Modèle économique et financement du projet Center Parcs Le Rousset Montceau-Les-Mines 24 juin 2015 Modèle économique et financement du projet 1 Définitions des principaux termes utilisés 1/ S.E.M. - Société d Economie Mixte : Société dont le capital

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL

QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL Acheter ou vendre un logement QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL V ous achetez ou vous vendez un logement : plusieurs diagnostics, constats ou états, réunis prochainement dans

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRES D ADMINISTRATION DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS. ouvert au titre de l année 2008

CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRES D ADMINISTRATION DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS. ouvert au titre de l année 2008 CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRES D ADMINISTRATION DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS ouvert au titre de l année 2008 dans la spécialité «assistanat de direction» Epreuve écrite du 5 mai 2009 EPREUVE

Plus en détail

LES CONDITIONS GENERALES DE VENTE

LES CONDITIONS GENERALES DE VENTE LES CONDITIONS GENERALES DE VENTE LA CANTINE NUMÉRIQUE #NWX SEINE INNOPOLIS 12 DÉCEMBRE 2014 ALAIN GRIGNON CABINET PEZANT-GRIGNON GENERALI ASSURANCE & AXELLE OFFROY-FRANCES AVOCAT AU BARREAU DE ROUEN I

Plus en détail

RESIDENCE. Le Louisiane CONTRAT DE RESERVATION

RESIDENCE. Le Louisiane CONTRAT DE RESERVATION RESIDENCE Le Louisiane CONTRAT DE RESERVATION CONTRAT DE RESERVATION RESIDENCE LE LOUISIANE Article 1 - Parties au contrat : Entre ACQUEREUR : Nom Nom de jeune fille.. Prénoms. Date de naissance. Lieu

Plus en détail

NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris Champ de compétence baux commerciaux et professionnels NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Jurisprudence

Plus en détail

VEFA et CCMI : Etat des lieux de la jurisprudence et de la loi (2000-2013)

VEFA et CCMI : Etat des lieux de la jurisprudence et de la loi (2000-2013) MASTER 2 PROFESSIONNEL DROIT IMMOBILIER Promotion 2013-2014 VEFA et CCMI : Etat des lieux de la jurisprudence et de la loi (2000-2013) Colloque du lundi 24 mars 2014-Faculté de droit et sc. pol. de Montpellier

Plus en détail

LA LOCATION VENTE. C est pourquoi la question de la location-vente est soulevée parfois.

LA LOCATION VENTE. C est pourquoi la question de la location-vente est soulevée parfois. LA LOCATION VENTE Dans la plupart des cas en matière de transfert de propriété de biens immobiliers, nous employons la technique du contrat de vente immobilière pure et simple. Lors de la signature dudit

Plus en détail

Guide pour l achat d un logement neuf

Guide pour l achat d un logement neuf Guide Habiteo.com Mars 2015 Jean-Claude Szaleniec Guide pour l achat d un logement neuf Les 12 étapes pour faire de votre achat une réussite! SOMMAIRE Introduction p. 2 Etape 1 : S informer p. 3 Etape

Plus en détail

ACTUALITE DANS LE DOMAINE DE L IMMOBILIER

ACTUALITE DANS LE DOMAINE DE L IMMOBILIER PETIT-DEJEUNER DE PRESSE ACTUALITE DANS LE DOMAINE DE L IMMOBILIER Nouvelles règles, mesures fiscales, situation du marché - 29 septembre 2009- Programme Intervenants : - Jean-François HUMBERT, Président

Plus en détail

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le PARCOURS de vente L acte de vente www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente LʼACTE DE VENTE Toute vente immobilière doit être constatée par acte notarié. Après la signature de l avant-contrat

Plus en détail

Les métiers de l immobilier

Les métiers de l immobilier Les métiers de l immobilier Le secteur de l immobilier est particulièrement vaste puisqu il concerne des domaines aussi variés que la construction, la gestion, la promotion, l expertise, la transaction,

Plus en détail

Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance

Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance La loi n 2014 344 sur la consommation dite loi «Hamon» du 17/03/2014 élargit la possibilité, sous certaines conditions, de résilier un contrat (ou

Plus en détail

DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette. Introduction

DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette. Introduction DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette Introduction 1) Notion d obligation 2) Typologie des obligations - La distinction des obligations selon leurs

Plus en détail

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014.

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Information Atelier PLH Grand Avignon 7 octobre 2014 Rappel chronologique Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Décision du Conseil constitutionnel

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE

LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE Mars 2008 Qu'est-ce qu'un DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE? P1 S o m m a i r e Quelles opérations nécessitent un DPE? Le contenu du DPE Validité et valeur

Plus en détail

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété.

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. La commission, Considérant : que l article L. 242-1 du Code des assurances dispose que : «Toute

Plus en détail

En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI)

En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI) En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI) Le cadre réglementaire du CCMI Le contrat de construction de maison individuelle (CCMI) est réglementé par la loi du 19 décembre

Plus en détail

ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP. fonctionnement SAV. du en entreprise. générale

ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP. fonctionnement SAV. du en entreprise. générale ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP le fonctionnement SAV du en entreprise générale Sommaire Avant propos :................................................ 3 1 Avant réception : le rôle de conseil du SAV.....................

Plus en détail

Table des matières. 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7

Table des matières. 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7 Table des matières 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7 Benoît Kohl Professeur à l Université de Liège Professeur invité à l Université de Paris 2 Avocat au

Plus en détail

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété.

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. LE PSLA Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. Le processus d accession se déroule en deux phases : Une phase locative qui dure de 6 mois à 2 ans

Plus en détail

Le régime des responsabilités professionnelles des acteurs de la construction en quelques lignes

Le régime des responsabilités professionnelles des acteurs de la construction en quelques lignes 2009 Le régime des responsabilités professionnelles des acteurs de la construction en quelques lignes 1. Fondement du régime des responsabilités a. Le régime général des responsabilités des acteurs de

Plus en détail

LE MARCHE DE LA RENOVATION

LE MARCHE DE LA RENOVATION 21èmes Journées d Etudes Professionnelles de la Fédération des Promoteurs Immobiliers LE MARCHE DE LA RENOVATION 9 février 2011 Hôtel Méridien Etoile Paris 17 ème 21èmes Journées d Etudes Professionnelles

Plus en détail

QUID DES ACTES CONCLUS PENDANT LA PERIODE DE FORMATION DE LA SOCIETE?

QUID DES ACTES CONCLUS PENDANT LA PERIODE DE FORMATION DE LA SOCIETE? QUID DES ACTES CONCLUS PENDANT LA PERIODE DE FORMATION DE? FICHE CONSEIL Page : 1/8 Au moment de la constitution d une société, les futurs associés sont conduits fréquemment à s engager pour le compte

Plus en détail

Le droit de préemption en matière immobilière

Le droit de préemption en matière immobilière Le droit de préemption en matière immobilière C est le truc le plus grave à louper. I Le preneur à bail rural C est surement le texte le plus ancien dans notre droit positif actuel. Cela date de 1945.

Plus en détail

U n i o n l u x e m b o u r g e o i s e d e s c o n s o m m a t e u r s DEVENIR PROPRIETAIRE. Quelques conseils pratiques

U n i o n l u x e m b o u r g e o i s e d e s c o n s o m m a t e u r s DEVENIR PROPRIETAIRE. Quelques conseils pratiques U n i o n l u x e m b o u r g e o i s e d e s c o n s o m m a t e u r s DEVENIR PROPRIETAIRE Quelques conseils pratiques Sommaire 3 Introduction 6 I. La vente d immeubles déjà construits 12 II. La vente

Plus en détail

ordre 1 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE PREMIER CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES ET PRINCIPES Section I Définition et législation Rôle du notaire

ordre 1 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE PREMIER CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES ET PRINCIPES Section I Définition et législation Rôle du notaire ordre 1 TABLE DES MATIÈRES Inhoud.............................................................. 9 Table alphabétique.................................................... 17 Zaakregister..........................................................

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LE PERMIS DE CONSTRUIRE Acte administratif unilatéral permettant à l administration d autoriser une construction nouvelle, la reconstruction d un bâtiment démoli

Plus en détail

L assurance dommages-ouvrage

L assurance dommages-ouvrage Vous construisez un bâtiment neuf ou réalisez certains travaux sur un bâtiment existant? Afin de faciliter les indemnisations des maîtres d ouvrage lors de la survenance de sinistres, le législateur (loi

Plus en détail

Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs

Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs Département Immobilier Eversheds Paris LLP Janvier 2015 1 - Allongement de la durée des baux dérogatoires

Plus en détail

LA VENTE D IMMEUBLES A RENOVER

LA VENTE D IMMEUBLES A RENOVER LA VENTE D IMMEUBLES A RENOVER L article 80 de la loi n 2006-872 du 13 juillet 2006, portant «engagement national pour le logement», a créé un nouveau contrat de vente en construction, le contrat de vente

Plus en détail

CONDITIONS GéNéRALES de ventes septembre 2014

CONDITIONS GéNéRALES de ventes septembre 2014 CONDITIONS GéNéRALES de ventes septembre 2014 Article 1 - Objet Article 2 - Commande Article 3 - Expédition - Livraison Article 4 - Responsabilité Article 5 - Droit de rétractation Article 6 - Prix - Conditions

Plus en détail

CONTRAT DE RESERVATION (sans prêt)

CONTRAT DE RESERVATION (sans prêt) CONTRAT DE RESERVATION (sans prêt) Programme : Les Coteaux de Belberaud Adresse : Lotissement Couloumié 31450 BELBERAUD NOM DU RESERVATAIRE : Désignation N de référence Maison individuelle LES CÔTEAUX

Plus en détail

Devoir de conseil et responsabilité professionnelle

Devoir de conseil et responsabilité professionnelle ATELIER n 2 Devoir de conseil et responsabilité professionnelle Vincent Patrimonio, GRAS SAVOYE Professions «Les conseilleurs ne sont pas les payeurs». Est-ce vrai? A quels risques s exposent les professionnels

Plus en détail

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH.

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. LOI «ALUR» COPROPRIETE Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. L immatriculation des copropriétés Chaque copropriété devra être immatriculée

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 6 C-5-05 N 165 du 10 OCTOBRE 2005 TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES. EXONERATION DES CONSTRUCTIONS DE LOGEMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D

Plus en détail

Création d un site internet pour l Office de Tourisme Monts et Vallées Petit Caux

Création d un site internet pour l Office de Tourisme Monts et Vallées Petit Caux Création d un site internet pour l Office de Tourisme Monts et Vallées Petit Caux ACTE D ENGAGEMENT (A.E) Procédure adaptée passé en application de l article 28 du code des marchés publics. Personne habilitée

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN VENTE D UN LOGEMENT HLM

PROCEDURE DE MISE EN VENTE D UN LOGEMENT HLM NOTE JURIDIQUE 5 février 2004 PROCEDURE DE MISE EN VENTE D UN LOGEMENT HLM Loi du 23.12.86 (CCH : art. L. 443-7 et suivants modifiés par la loi du 21.7.94 et par la loi SRU du 13 décembre 2000), Décret

Plus en détail

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le parcours de vente les obligations du vendeur d un bien immobilier De manière générale, le vendeur d un bien immobilier a une obligation d information. À cet effet, la loi lui impose de remettre

Plus en détail

10 Septembre 2015. DIECCTE de La Réunion

10 Septembre 2015. DIECCTE de La Réunion 10 Septembre 2015 DIECCTE de La Réunion Actualités réglementaires De nombreux textes ont, depuis 2014, amélioré l information et les droits des consommateurs: Loi Hamon Loi ALUR Ordonnance n 2015-1033

Plus en détail

Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel

Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel Plan de la présentation: Objectif de l encadrement de l utilisation des données personnelles. Principes généraux de la

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES ! CONTRAT DE CONSTRUCTION D'UNE MAISON INDIVIDUELLE N NOM DU MAÎTRE D'OUVRAGE : ADRESSE DE LA CONSTRUCTION : MAÎTRE DE L OUVRAGE M. Nom : Prénom : Mme. Nom : Prénom : Nom de jeune fille : agissant solidairement

Plus en détail

Le rôle de l expertise en matière de sites et sols pollués Intersol 2010-19 mars 2010

Le rôle de l expertise en matière de sites et sols pollués Intersol 2010-19 mars 2010 Le rôle de l expertise en matière de sites et sols pollués Intersol 2010-19 mars 2010 Françoise Labrousse, Spécialiste en Droit de l environnement, Avocat au barreau de Paris - Associée Jones Day Paris

Plus en détail

PANORAMA DE JURISPRUDENCE JOURNEE CONSTRUCTION MMA 2 JUILLET 2013

PANORAMA DE JURISPRUDENCE JOURNEE CONSTRUCTION MMA 2 JUILLET 2013 PANORAMA DE JURISPRUDENCE JOURNEE CONSTRUCTION MMA 2 JUILLET 2013 Jean Rémy DRUJON d ASTROS Avocat à la Cour d appel d AIX EN PROVENCE Spécialisation en droit immobilier Mesdames, Messieurs, mes chers

Plus en détail

CONTRAT DE RESERVATION D UN APPARTEMENT A VENDRE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT

CONTRAT DE RESERVATION D UN APPARTEMENT A VENDRE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT Entre les soussignés : CONTRAT DE RESERVATION D UN APPARTEMENT A VENDRE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT Conforme à l article L.261-15 et aux articles R.261-25 à R.261-31 du Code de la construction et de l

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

PROMESSE SYNALLAGMATIQUE DE VENTE SOUS CONDITIONS SUSPENSIVES

PROMESSE SYNALLAGMATIQUE DE VENTE SOUS CONDITIONS SUSPENSIVES PROMESSE SYNALLAGMATIQUE DE VENTE SOUS CONDITIONS SUSPENSIVES Les soussignés : VENDEUR(s) M (nom, prénom, date de naissance, lieu de naissance, pays si étranger) Profession : (fonction et profession) M

Plus en détail

LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER

LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER 1 LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER La profession d agent immobilier est réglementée par : la loi modifiée n 70-9 du 2 janvier 1970 modifiée par l ordonnance n 2004-634 du 1 er juillet 2004 réglementant

Plus en détail

- Dispositifs de défiscalisation des investissements outre-mer

- Dispositifs de défiscalisation des investissements outre-mer - Dispositifs de défiscalisation des investissements outre-mer L article 21 de la loi de finances pour 2014 réforme le régime de défiscalisation des investissements outre-mer des entreprises. Les conditions

Plus en détail

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

ACTUALITÉS ASSURANCES & RISQUES FINANCIERS

ACTUALITÉS ASSURANCES & RISQUES FINANCIERS Le pôle Assurances du cabinet Lefèvre Pelletier & associés vous souhaite une très bonne année 2009 ainsi qu une agréable lecture de cette troisième Newsletter. Assurances Assurance en général Assurance

Plus en détail

La vente d immeuble en l état futur d achèvement

La vente d immeuble en l état futur d achèvement La vente d immeuble en l état futur d achèvement La Vente en l état futur d achèvement (VEFA), communément appelée «achat sur plan», ce qui résume son objet, est le contrat par lequel une personne, l acquéreur,

Plus en détail

Assurance construction obligatoire. Arrêté du 19 novembre 2009 portant actualisation des clauses-types

Assurance construction obligatoire. Arrêté du 19 novembre 2009 portant actualisation des clauses-types Assurance construction obligatoire Arrêté du 19 novembre 2009 portant actualisation des clauses-types Les clauses-types, figurant en annexes de l'article A 243-1 du Code des assurances, énumèrent l objet

Plus en détail

C O N T R A T D E C O N S T R U C T I O N

C O N T R A T D E C O N S T R U C T I O N C O N T R A T D E C O N S T R U C T I O N D UNE M A I S O N I N D I V I D U E L L E AVEC FOURNITURE DE PLAN C O N D I T I O N S G É N É R A L E S DÉFINITION DE L OPÉRATION 1-1. Rappel de la législation

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Préambule : La Société «Les Evasions de Jade» ci-après désignée sous le vocable «le Prestataire» EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité limitée), dont le siège social

Plus en détail

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE Les règles de gestion posées par la loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis sont à compléter

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, INNOVATION ET ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2014-329 du 12 mars 2014 relative à l

Plus en détail

Loi Neiertz. Loi Scrivener Chapitre I Article 1 (abrogé au 27 juillet 1993) Abrogé par Loi n 93-949 du 26 juillet 1993 art. 4 (V) JORF 27 juillet 1993

Loi Neiertz. Loi Scrivener Chapitre I Article 1 (abrogé au 27 juillet 1993) Abrogé par Loi n 93-949 du 26 juillet 1993 art. 4 (V) JORF 27 juillet 1993 Loi Neiertz La loi Neiertz a été instaurée pour définir les conditions inhérentes à la situation de surendettement d un foyer, c est-à-dire l incapacité à faire face à l ensemble des dettes non professionnelles

Plus en détail

Le droit des obligations et du crédit. Table des matières

Le droit des obligations et du crédit. Table des matières Le droit des obligations et du crédit Table des matières Titre 1. Les obligations en général.............................. 23 Chapitre 1. Généralités....................................... 23 Section 1.

Plus en détail

Colloque AJAR du 5 décembre 2013 Le conseil constitutionnel et l assurance

Colloque AJAR du 5 décembre 2013 Le conseil constitutionnel et l assurance 1 Colloque AJAR du 5 décembre 2013 Le conseil constitutionnel et l assurance Principes constitutionnels et assurances de personnes Le cas des assurances de groupe et des assurances sur la vie par Luc Mayaux

Plus en détail

Résidence du Val Sénart Résidence Etudiants et affaires

Résidence du Val Sénart Résidence Etudiants et affaires QUINCY SOUS SENART ILE DE FRANCE Résidence du Val Sénart Résidence Etudiants et affaires Chantier au 30 Juillet 2009 1 Situation géographique de la Commune La Commune de Quincy-sous-Sénart, située à une

Plus en détail

ENTREPRISES ET RESPONSABILITES

ENTREPRISES ET RESPONSABILITES www.creassur.org ENTREPRISES ET RESPONSABILITES Parlons-en Chambre de Commerce et d industrie Novembre 2007 ENTREPRISES ET RESPONSABILITES La police d assurance et ses couvertures Monsieur RITTER GROUPAMA

Plus en détail

L'AGENT IMMOBILIER. Attention : les cartes professionnelles déjà délivrées restent valables jusqu à leur date d expiration.

L'AGENT IMMOBILIER. Attention : les cartes professionnelles déjà délivrées restent valables jusqu à leur date d expiration. L'AGENT IMMOBILIER L'agent immobilier est un intermédiaire intervenant dans les opérations d achat, de vente, d échange, de sous-location ou de location de maisons, appartements, fonds de commerce, terrains.

Plus en détail

Responsabilité et assurances des constructeurs Builder's liability and insurance FRANCE

Responsabilité et assurances des constructeurs Builder's liability and insurance FRANCE Responsabilité et assurances des constructeurs Builder's liability and insurance FRANCE 1 Risques et responsabilités au cours du chantier Les risques sont pour le constructeur ex : incendie, vol, vandalisme,

Plus en détail

DIRECTIVES MUNICIPALES EN MATIÈRE DE REFUS D OCTROI DES HEURES DE PROLONGATIONS POUR LES ÉTABLISSEMENTS DE NUIT. Du 13 février 2014

DIRECTIVES MUNICIPALES EN MATIÈRE DE REFUS D OCTROI DES HEURES DE PROLONGATIONS POUR LES ÉTABLISSEMENTS DE NUIT. Du 13 février 2014 DIRECTIVES MUNICIPALES EN MATIÈRE DE REFUS D OCTROI DES HEURES DE PROLONGATIONS POUR LES ÉTABLISSEMENTS DE NUIT Du 13 février 2014 1. Préambule Il est préliminairement exposé que la base légale de ces

Plus en détail

La faillite internationale

La faillite internationale François MELIN Maître de conférences à la Faculté de droit d'amiens La faillite internationale L.G.DJ SOMMAIRE INTRODUCTION 11 PREMIÈRE PARTIE LE DROIT FRANÇAIS DE LA FAILLITE INTERNATIONALE 17 TITRE 1

Plus en détail

A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus du champ d application de la loi... 15

A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus du champ d application de la loi... 15 Table des matières Sommaire... 7 Introduction... 11 I ère Partie Le bail à usage d habitation... 13 Titre I. Champ d application... 14 A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus

Plus en détail

#accessibleatous AGENDA D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE. Questions/réponses sur les agendas d accessibilité programmée (Ad AP)

#accessibleatous AGENDA D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE. Questions/réponses sur les agendas d accessibilité programmée (Ad AP) OCTOBRE 2014 #accessibleatous Questions/réponses sur les agendas d accessibilité programmée (Ad AP) Etablissement recevant du public Le 1er janvier 2015 est la date limite pour la mise en accessibilité

Plus en détail

La mission de «tiers de confiance» a été instaurée par l article 68 de la loi 2010-1658 du 29 décembre 2010 de finances rectificative pour 2010.

La mission de «tiers de confiance» a été instaurée par l article 68 de la loi 2010-1658 du 29 décembre 2010 de finances rectificative pour 2010. DROIT FISCAL 64/2012 LES NOUVELLES MISSIONS DES NOTAIRES Les notaires (comme les avocats et les experts comptables) peuvent être habilités par l administration à devenir «tiers de confiance» pour le compte

Plus en détail

droit de la construction

droit de la construction Les cahiers juridiques de la Chambre des Métiers 06 droit de la construction Gestion juridique et commerciale Cahier juridique de la Chambre des Métiers Droit de la construction S e p t e m b r e 2013

Plus en détail

FORMATION DU 13 DECEMBRE 2012 LA DEMARCHE COMMERCIALE DANS LE RESPECT DES REGLES ETHIQUES

FORMATION DU 13 DECEMBRE 2012 LA DEMARCHE COMMERCIALE DANS LE RESPECT DES REGLES ETHIQUES FORMATION DU 13 DECEMBRE 2012 LA DEMARCHE COMMERCIALE DANS LE RESPECT DES REGLES ETHIQUES 1 Mise à jour : 26 11 2012 A - INTRODUCTION - Rappels - 2 LES 5 PRINCIPES DU DROIT DE LA CONCURRENCE 1. Liberté

Plus en détail

Négociation immobilière et Comptabilité des agences

Négociation immobilière et Comptabilité des agences 1. L étude de marché 1.1. L enquête par sondage La connaissance des besoins et du marché L enquête par sondage est une étude quantitative, elle permet de mesurer des opinions ou des comportements. C est

Plus en détail

Les professions immobilières. Règlementation

Les professions immobilières. Règlementation Les professions immobilières Règlementation CCILHV/DET/PF/Juin 2015 Le contexte La loi n 2014 366 du 24 mars 2014 transfère la délivrance de la carte professionnelle des activités immobilières énoncées

Plus en détail

VILLE DE ROUEN CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 20 OCTOBRE 2014 RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL

VILLE DE ROUEN CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 20 OCTOBRE 2014 RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE ROUEN CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 20 OCTOBRE 2014 RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL ------------------------------------------------------------------ GARANTIE D EMPRUNT S.A. D H.L.M. IMMOBILIERE BASSE

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières - C.C.A.P

Cahier des Clauses Administratives Particulières - C.C.A.P - 1 - CENTRE INTERNATIONAL D ETUDES PEDAGOGIQUES Cahier des Clauses Administratives Particulières - C.C.A.P relatif à des Prestations de Services Maintenance des ascenseurs et monte-charge de l établissement

Plus en détail

La transmission d entreprises

La transmission d entreprises La transmission d entreprises www.interface-entreprises.com Janvier 2013 Plan 1 2 3 4 5 1 Contexte et enjeux de la transmission d entreprises 2 Les motivations de la transmission 3 Les points clés du processus

Plus en détail