RAPPEL LIMINAIRE : LA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPEL LIMINAIRE : LA"

Transcription

1 JOURNEES D ETUDES PROFESSIONNELLES (JEP) 24 janvi er

2 JEP 2013 Partenaires de la FPI 2

3 ACTUALITÉ DE LA VEFA Christophe Sizaire Avocat Bérengère Joly Resp ponsable juridique FPI 3

4 RAPPEL LIMINAIRE : LA NOTIFICATION DES CONTRATS La notification des avants contrats prévue à l article L du Code de laconstruc ction et de l habitation A qui notifier? La notion d acquéreur non professionnel : Civ. 3 e, 24 octobre 2012 Le cas des couples (mariés, vivant maritalement, ) : Civ. 3 e, 9 juin 2010 Commentt notifier? Par LRAR ou remise en mains prop pres : Décret du 19 décembre 2008 Civ. 3 e, 17 novembre 2010 Quid Q en cas d immeuble mixte it? Effets de la rétractation : Civ. 3e, 13 mars

5 LES MENTIONS DANS LES DOCUMENTS PUBLICITAIRES L information des investisseurs immobiliers (loi 1 er juillet 2010 portant tréfor rme du crédit à la consommation, code du tourisme, ) 5

6 LES MENTIONS DANS LES DOCUMENTS PUBLICITAIRES Le financement des acquisitions immobilières : mentions obligatoires/ prohibées (Art. L et L du code de la consommation) 6

7 LES MENTIONS DANS LES DOCUMENTS PUBLICITAIRES Attention aux mentions relatives aulabelbbc2005 (Art. L121 1 du code de la consommation) 7

8 L OBLIGATION D INFORMATION DU VENDEUR D IMMEUBLE A CONSTRUIRE Obligation d information de droit commun renforcé Au stade du contrat préliminaire de réservation: Civ. 3 e, 13 mars 2007 Au stade du contrat de vente: Civ. 3 e, 7 novembre 2007 En cours d exécution du contratt : CA Versailles 23 novembre 2009 Obligation de se renseigner à la charge de l acquéreur CA Rouen 15 février

9 RAPPEL : LA VEFA OU LE RÉGIME DU SECTEUR PROTÉGÉ Champ d application : Article L alinéa 1 Ordre public de protection : Civ. 3 e, 26 septembre

10 RAPPELS À PROPOS DU DÉPÔT DE GARANTIE La Loi Warsmann de 2012 ou les effets de la condition suspensive de financement au stade du contrat de réservation sur le sort du dépôt de garantie L obligation de consigner le dépôt de garantie sur un compte spécial Civ. 3 e, 22 février 1995 ; Civ. 3 e, 22 septembre 2010 ; CA Paris, 23 mai

11 LES MODIFICATIONS DU PROGRA AMME À L INITIATIVE DU PROMOTEUR Au stade du contrat de réservation Impact sur la notification du proj jtd jet d acte de VEFA Impact sur la restitution du dépôt de garantie : Civ. 3 e, 12 avril 2012 Encours de chantier 11

12 LES MODIFICATIONS DU LOGEM MENT À L INITIATIVE DE L ACQUÉREUR LACQUÉREUR Le promoteur do oit livrer un bien conforme à la réglementation applicable conformeàlanouvellert20122 : rappel du calendrier, attestations RT, importance de communiquer sur la RT2012 (cf. supra) conforme aux règles acoustique es (nouvelle attestation) conforme aux règles d accessibilité Attention aux Travaux Modifi icatifs Acquéreurs (TMA) Pas de décharge possible Sanctions pénales 12

13 LES APPELS DE FONDS OPÉRÉ ÉS AUPRÈS DES ACQUÉREURS Les textes de la loi du 3 janvier 1967 Laréponse ministéri elle du 1 er mars 2011 Les pratiques Les arguments juridiques économiques Les perspectives d évolution des textes 13

14 LA PROROGATION DU DÉLAI DE LIVRAISON Quelles précautions prendre? Quel mode de preuvee? Civ. 3e, 11 juillet 2012 La prorogation du une clause abusive? délai de livraison : Civ. 3e, 24 octobre

15 LES VICES ET DÉFAUTS DE CONFORMITÉ APPARENTS Distinction entre les vices et les défauts de conformité Civ. 3e, 21 sep ptembre 2011 Défaut de conformité et référentiel contractuel CA Paris, 23 mars 2012 Un régime unifié depuis la Loi Logement de 2009 (amdt FPI) La position de la Cour de Cassation sur le délai de dénonciation Délai de dén nonciation : Civ. 3 e, 22 mars 2000 ; Civ. 3 e, 16 décembre 2009 Quelles précautions prendre? Clause de décharge : Civ. 3 e, 15 février

16 LA GARANTIE DE CONTENANCE La garantie de contenance ou les clauses de tolérance de surface : la position de la jurisprudence et de la doctrine La licéité des clauses de tolérance de surface : Civ. 3e, 8 juin 2005 La non application des dispositions de la loi CARREZ : Civ. 3 e, 11 janvier 2012 L application de la règle du 20 e de l article 1618 du Code civil et de l action en diminution de prix de l artic le 1622 du même Code, à la vente d immeuble à construire : Civ. 3e, 20 juin 2006, ; 8 novembre

17 LES NOUVELLES CONDITIONS DE LIBÉRATION DE LA GFA Rappel du contexte : La réforme de 2010 : la suppre ession de la référence à la DAT La réforme de la réforme : le décret de 2011 La notion d achèvement au sens de R du Code de la construction et de l habitation L établissement de l attestation d achèvement NB Le cas du promoteur vendeu ur qui assure la maîtrise d œuvre 17

18 MERCI DE VOTRE ATTENTION 23 & 18

Les modalités de la vente. La vente en l état Futur d achèvement - vefa. www.notaires.paris-idf.fr

Les modalités de la vente. La vente en l état Futur d achèvement - vefa. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER Les modalités de la vente La vente en l état Futur d achèvement - vefa www.notaires.paris-idf.fr Les modalités de la vente LA VENTE EN L état FUTUR D ACHèVEMENT VEFA La vente en l état futur

Plus en détail

L OPERATION IMMOBILIERE

L OPERATION IMMOBILIERE 24èmes JOURNEES D ETUDES PROFESSIONNELLES 23 & 24 janvier 2014 23 & 24 janvier 2014 1 JEP 2014 Partenaires de la FPI 23 & 24 janvier 2014 2 JEP 2014 LE CLIENT AU CENTRE DE L OPERATION IMMOBILIERE 23 &

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1 Présentation 3 PARTIE 1 Les professionnels de l immobilier Chapitre 1 Les métiers de l immobilier 21 1 Les principaux métiers de l immobilier 21 Le promoteur immobilier 21 L agent immobilier 21 Le négociateur

Plus en détail

Table des matières. La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle... 5

Table des matières. La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle... 5 1 La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle........................... 5 Frédéric de Patoul avocat Introduction.....................................................................

Plus en détail

I.Conventions soumises à la loi Breyne Le champ d application de la loi se définit à partir de trois critères: chapitre8 La loi Breyne

I.Conventions soumises à la loi Breyne Le champ d application de la loi se définit à partir de trois critères: chapitre8 La loi Breyne chapitre8 La loi Breyne La loi Breyne est une législation particulière, réglementant les conventions de transfert de propriété d une habitation à construire ou en voie de construction, ou encore d une

Plus en détail

1. LES RESTRICTIONS APPLICABLES AUX PERSONNES SOUMISES AUX MARCHÉS PUBLICS

1. LES RESTRICTIONS APPLICABLES AUX PERSONNES SOUMISES AUX MARCHÉS PUBLICS 1. LES RESTRICTIONS APPLICABLES AUX PERSONNES SOUMISES AUX MARCHÉS PUBLICS a. Les restrictions apportées par la jurisprudence b. La notion «d immeuble conçu en fonction des besoins propres de la personne

Plus en détail

GARANTIE PERMIS DE CONSTRUIRE

GARANTIE PERMIS DE CONSTRUIRE GARANTIE PERMIS DE CONSTRUIRE Plan de la présentation Présentation du dispositif existant Retour d expérience Présentation du nouveau dispositif 2/15 L objectif visé par le contrat «permis de construire»

Plus en détail

Fiche pratique n 17 : La vente en l état futur d achèvement (10/10)

Fiche pratique n 17 : La vente en l état futur d achèvement (10/10) Fiche pratique n 17 : La vente en l état futur d achèvement (10/10) La V.E.F.A (Vente en l'état futur d'achèvement), ou "achat sur plan", est un des contrats les plus utilisés en matière d'achat neuf.

Plus en détail

VEFA : Vente en l état futur d achèvement

VEFA : Vente en l état futur d achèvement VEFA : Vente en l état futur d achèvement La vente en l'état futur d'achèvement est le contrat par lequel le vendeur transfère immédiatement à l'acquéreur ses droits sur le sol ainsi que la propriété des

Plus en détail

DROIT DE LA CONSTRUCTION

DROIT DE LA CONSTRUCTION DROIT DE LA CONSTRUCTION QUALIFICATION JURIDIQUE DES TROUBLES SUBIS PAR L ACQUEREUR Christophe DEGACHE Octobre 2011 La Cour de Cassation, dans un arrêt de censure du 21 septembre 2011 annulant partiellement

Plus en détail

-Un certain nombre de contrats, très réglementés, sont proches de la VEFA. Même s ils

-Un certain nombre de contrats, très réglementés, sont proches de la VEFA. Même s ils Il peut exister d autres documents d urbanisme qui édictent des règles spécifiques applicables à une zone particulière : zones de protection du patrimoine architectural urbain et paysager (devenues les

Plus en détail

LE GUIDE D ACHAT DE L IMMOBILIER NEUF

LE GUIDE D ACHAT DE L IMMOBILIER NEUF LE GUIDE D ACHAT DE L IMMOBILIER NEUF Devenir propriétaire dans un logement neuf, quelles sont les différentes étapes? Un logement neuf pour habiter ou pour investir : Vous souhaitez devenir propriétaire

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5

Table des matières. Sommaire 5 Table des matières Sommaire 5 La responsabilité du notaire dans le cadre de la vente immobilière 7 Catherine Mélotte Introduction 7 Section 1 Responsabilité contractuelle ou extracontractuelle? 8 1. Responsabilité

Plus en détail

Le contentieux des dommages de construction

Le contentieux des dommages de construction Jean-Louis SABLON Le contentieux des dommages de construction Analyse et stratégie Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13399-8 CHAPITRE 1 Le dossier et le droit Deux questions se posent avant même

Plus en détail

Droit immobilier Environnement industriel Juillet 2013 Décembre 2013 1.1 CHARTE POUR L EFFICACITE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS TERTIAIRES

Droit immobilier Environnement industriel Juillet 2013 Décembre 2013 1.1 CHARTE POUR L EFFICACITE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS TERTIAIRES Droit immobilier Environnement industriel Juillet 2013 Décembre 2013 I. DROIT IMMOBILIER 1. TEXTES 1.1 CHARTE POUR L EFFICACITE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS TERTIAIRES La Ministre de l Egalité des Territoires

Plus en détail

LE MARCHE DE LA RENOVATION URBAINE

LE MARCHE DE LA RENOVATION URBAINE 1 LE MARCHE DE LA RENOVATION URBAINE VENTE D IMMEUBLES A RENOVER ANALYSE DES RISQUES ET BESOINS DE GARANTIES ET ASSURANCES 9 février 2011 Hôtel Méridien Etoile - Paris 17 ème 2 LE MARCHE DE LA RENOVATION

Plus en détail

«Quelques Réflexions sur...»

«Quelques Réflexions sur...» Numéro 7 Mai 2006 «Quelques Réflexions sur...» La Lettre de la Société et N. Sarkozy L Obligation d information en cas de vente d un terrain pollué ou potentiellement pollué Parmi les obligations à respecter

Plus en détail

1- La signature de l avant-contrat dans les locaux de l Aéroclub

1- La signature de l avant-contrat dans les locaux de l Aéroclub Conférence Synar du 11.02.2015 I- Introduction 1- La signature de l avant-contrat dans les locaux de l Aéroclub Droit de rétractation du CCH bien connu (L 272-1 et s.), qui court à compter de la première

Plus en détail

L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France

L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France Présentation de l Union des Constructeurs Immobiliers de la Fédération Française du Bâtiment L Union

Plus en détail

LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME?

LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME? Conférence APECA : La dématérialisation, réelle opportunité pour les PME? LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME? 7 avril 2009 Denise Lebeau-Marianna Avocat, Baker & McKenzie SCP denise.lebeau_marianna@bakernet.com

Plus en détail

1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE

1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE 1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE Références juridiques : La promotion immobilière est régie par la loi n 90-17 du 26 février 1990, portant refonte de la législation

Plus en détail

Le point de vue de l'assureur

Le point de vue de l'assureur L'attestation acoustique... Pourquoi? Comment? Avec qui? Odile VIDAL & Vincent PAYEN, Montmirail Groupe VERSPIEREN Le point de vue de l'assureur 4 juillet 2013 Toulouse Attestation acoustique Contrôle

Plus en détail

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir Vous achetez pour vous loger Vous recherchez votre futur domicile? Appartement, maison, neuf ou ancien... Quel que soit le type de bien ou de surface,

Plus en détail

Table des matières. 1 Le contrat de vente d immeuble. Développements récents... 7. Introduction... 8

Table des matières. 1 Le contrat de vente d immeuble. Développements récents... 7. Introduction... 8 Table des matières 1 Le contrat de vente d immeuble. Développements récents.................... 7 Benoît KOHL professeur à l U.Lg., professeur invité à l Université de Paris II (Panthéon Assas) avocat

Plus en détail

PARTIE I LE CHAMP D APPLICATION DU DROIT DE LA CONSOMMATION

PARTIE I LE CHAMP D APPLICATION DU DROIT DE LA CONSOMMATION PARTIE I LE CHAMP D APPLICATION DU DROIT DE LA CONSOMMATION Fiche 1 La notion de consommateur Les objectifs de la fiche : Identifier le consommateur afin de délimiter le champ d application du droit de

Plus en détail

Les sûretés. Table des matières

Les sûretés. Table des matières Table des matières Titre 1. Les sûretés réelles..................................... 229 Chapitre 1. Législation...................................... 229 Section 1. La vente d immeuble dans le contexte

Plus en détail

Les clés pour comprendre le droit de la construction

Les clés pour comprendre le droit de la construction Les clés pour comprendre le droit de la construction INTRODUCTION Le droit de la construction est la branche du droit privé régissant les opérations de construction d ouvrages immobiliers : contrats et

Plus en détail

Les contrats immobiliers

Les contrats immobiliers Chroniques notariales vol. 50 Table des matières Les contrats immobiliers Chapitre 1. Le bail......................................... 136 Section 1. Législation...................................... 136

Plus en détail

Au nom du peuple, La Chambre des Députés ayant adopté, Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Au nom du peuple, La Chambre des Députés ayant adopté, Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : Loi n 90-17 du 26 Février 1990, portant Refonte de la Législation Relative à La Promotion Immobilière modifiée et complétée par: Loi n 91-76 du 2 Août 1991 Loi n 91-98 du 31 Décembre 1991 portant Loi de

Plus en détail

Les règles d or pour rédiger un contrat de transport. Frédéric LETACQ

Les règles d or pour rédiger un contrat de transport. Frédéric LETACQ Les règles d or pour rédiger un contrat de transport Frédéric LETACQ Rédiger son contrat de transport Contrat de transport : contrat consensuel et non solennel Accord sur le prix et la nature de la prestation

Plus en détail

Néanmoins, il existe deux exceptions au principe de l application de la loi au 1 er novembre 2010.

Néanmoins, il existe deux exceptions au principe de l application de la loi au 1 er novembre 2010. DROIT CIVIL 64/2012 LA VENTE D IMMEUBLE PAR UN PROPRIÉTAIRE SURENDETTÉ Jusqu à présent, même admis au bénéfice du surendettement, le débiteur conservait la possibilité de consentir valablement un acte

Plus en détail

immobilière Que veut dire s assurer? Les raisons de s assurer : La conformité

immobilière Que veut dire s assurer? Les raisons de s assurer : La conformité 24èmes JOURNEES D ETUDES PROFESSIONNELLES 23 & 24 janvier 2014 23 & 24 janvier 2014 1 JEP 2014 Partenaires de la FPI 23 & 24 janvier 2014 2 Fabrice de Gelas, Bouygues Immobilier Jean Marc Devouassoux,

Plus en détail

Contrat Préliminaire À LA VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT

Contrat Préliminaire À LA VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT Contrat Préliminaire À LA VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT La résidence Les TERRASSES DE MAZZETTA Rue Maréchal JUIN 20137 PORTO VECCHIO CE CONTRAT PRELIMINAIRE COMPREND : La détermination des parties

Plus en détail

RESIDENCE. Le Palais du Pharo CONTRAT DE RESERVATION

RESIDENCE. Le Palais du Pharo CONTRAT DE RESERVATION RESIDENCE Le Palais du Pharo CONTRAT DE RESERVATION 1 CONTRAT PRELIMINAIRE DE VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT Entre La SCCV LE PALAIS DU PHARO: Immatriculée au Registre de Commerce et des Sociétés de

Plus en détail

Me Foussard, SCP Hémery et Thomas-Raquin, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Me Foussard, SCP Hémery et Thomas-Raquin, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 13 mars 2012 N de pourvoi: 11-12232 Publié au bulletin Cassation M. Terrier (président), président Me Foussard, SCP Hémery et Thomas-Raquin, SCP

Plus en détail

Applicabilité du plafonnement du loyer de renouvellement dans le cas de loyers à paliers

Applicabilité du plafonnement du loyer de renouvellement dans le cas de loyers à paliers e-bulletin Droit immobilier, n 16, mai 2013 BAUX COMMERCIAUX Applicabilité du plafonnement du loyer de renouvellement dans le cas de loyers à paliers La fixation d un loyer à paliers n est pas un obstacle

Plus en détail

Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI)

Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Cadre réglementaire Le CCMI entre dans le cadre des dispositions des articles L. 231-1 à L. 231-13 et R. 231-1 à R. 231-14 (art. L. 232-1 ; L. 232-2

Plus en détail

PUBLICITÉ & PROMOTION IMMOBILIÈRE

PUBLICITÉ & PROMOTION IMMOBILIÈRE PUBLICITÉ & PROMOTION IMMOBILIÈRE En matière de publicité, la tromperie peut coûter très cher! Comment présenter ses opérations immobilières de la manière la plus favorable possible, sans pour autant encourir

Plus en détail

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) SOMMAIRE... VII liste des abréviations... XI remerciements... XVII PARTIE I CONTRAINTES PRéALABLES AU MONTAGE DU PROJET CHAPITRE I Maîtrise

Plus en détail

PRINCIPALES EVOLUTIONS DE LA FISCALITE IMMOBILIERE 2008-2009

PRINCIPALES EVOLUTIONS DE LA FISCALITE IMMOBILIERE 2008-2009 Comme cela était espéré, 2008 n a pas vu la fin du régime fiscal de faveur applicable aux externalisations immobilières (SIIC 3), celui-ci ayant été prorogé pour 3 ans. Cependant, le gouvernement a profité

Plus en détail

(!( / %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%& "-%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%& !... "... $ ' ( ) Joindre la copie + copie de la déclaration au greffe

(!( / %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%& -%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%& !... ... $ ' ( ) Joindre la copie + copie de la déclaration au greffe Plusieurs lois récentes vous obligent à garantir l acheteur de votre bien immobilier sur de nombreux points. Par ailleurs, la jurisprudence impose au vendeur une obligation de transparence et d information

Plus en détail

«Quelques Réflexions sur...»

«Quelques Réflexions sur...» Numéro 14 Mars 2007 «Quelques Réflexions sur...» La Lettre de la Société et N. Sarkozy Le décret du 5 janvier 2007 : les contours du nouveau régime juridique applicable aux autorisations d urbanisme (2

Plus en détail

Table des matières PARTIE 1. Copropriété et couple... 7. 1 Copropriété ordinaire et possession mobilière... 9

Table des matières PARTIE 1. Copropriété et couple... 7. 1 Copropriété ordinaire et possession mobilière... 9 Table des matières Sommaire................................................................... 5 PARTIE 1 Copropriété et couple....................... 7 1 Copropriété ordinaire et possession mobilière...........

Plus en détail

SOUS-TRAITANCE DANS LA CONSTRUCTION: DEPENDANCE OU PARTENARIAT? Marianne GOEBEL, Avocat à la Cour DURO & GOEBEL Avocats

SOUS-TRAITANCE DANS LA CONSTRUCTION: DEPENDANCE OU PARTENARIAT? Marianne GOEBEL, Avocat à la Cour DURO & GOEBEL Avocats SOUS-TRAITANCE DANS LA CONSTRUCTION: DEPENDANCE OU PARTENARIAT? Marianne GOEBEL, Avocat à la Cour DURO & GOEBEL Avocats ABRÉVIATIONS UTILISÉES CC EP MO PA ST LRAR RC RD Code civil Entrepreneur principal

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION. PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION. PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte TITRE 1 CONDITIONS D EXERCICE DE LA PROFESSION D ARCHITECTE 13 Évolution récente des conditions d exercice 13 Conditions

Plus en détail

E n t r e : comparant par Maître Cathy ARENDT, avocat à la Cour, en l étude de laquelle domicile est élu, e t :

E n t r e : comparant par Maître Cathy ARENDT, avocat à la Cour, en l étude de laquelle domicile est élu, e t : N 50 / 09. du 14.7.2009. Numéro 2664 du registre. Audience publique extraordinaire de la Cour de cassation du Grand- Duché de Luxembourg du mardi, quatorze juillet deux mille neuf. Composition: Marie-Paule

Plus en détail

NEWSLETTER N 2 août/septembre 2009 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 2 août/septembre 2009 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX NEWSLETTER N 2 août/septembre 2009 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris Cabinet NICOLAS & DENIZOTAssociés I / Etude Actualité sur les indices

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES CONTRAT DE CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE N 1 CONDITIONS PARTICULIERES ENTRE LES SOUSSIGNES : MAITRE DE L OUVRAGE Mr Nom :... Prénom :... Mme Nom de Jeune fille :... Prénom : Agissant solidairement

Plus en détail

Commission de droit immobilier Compte-rendu de la réunion du 21 Septembre 2011. Contrat de réservation et avant-contrats

Commission de droit immobilier Compte-rendu de la réunion du 21 Septembre 2011. Contrat de réservation et avant-contrats Commission de droit immobilier Compte-rendu de la réunion du 21 Septembre 2011 Contrat de réservation et avant-contrats La Commission de droit immobilier de l'ordre des avocats du barreau de Paris, présidée

Plus en détail

Mémento des marchés privés de travaux

Mémento des marchés privés de travaux Patricia Grelier Wyckoff Mémento des marchés privés de travaux Troisième édition 2011 Éditions Eyrolles, 2002, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-13244-1 CHAPITRE 1 LES MAÎTRES D OUVRAGE Le maître d ouvrage prend

Plus en détail

Conclusion et preuve du contrat par voie électronique

Conclusion et preuve du contrat par voie électronique Bruxelles 11 décembre 2014 Conclusion et preuve du contrat par voie électronique Hervé Jacquemin Avocat au barreau de Bruxelles Chargé d enseignement UNamur Chargé de cours invité UCL -ICHEC Ulys - Cabinet

Plus en détail

VENTE IMMOBILIÈRE: LA PHASE PRÉALABLE ET SES ÉCUEILS

VENTE IMMOBILIÈRE: LA PHASE PRÉALABLE ET SES ÉCUEILS VENTE IMMOBILIÈRE: LA PHASE PRÉALABLE ET SES ÉCUEILS Actes du colloque organisé le 26 avril 2012 par le Guide de droit immobilier et la Chambre de Conciliation, d Arbitrage et de Médiation en matière Immobilière

Plus en détail

La réforme du permis de construire

La réforme du permis de construire La réforme du permis de construire Les textes de la réforme Les textes de la réforme L ordonnance du 8 décembre 2005 relative aux permis de construire et aux autorisations d urbanisme Le décret du 5 janvier

Plus en détail

Newsletter Copropriété

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Edito La loi change La loi du 20 décembre 2014 : les premiers pas vers un détricotage de la loi ALUR La loi du 20 décembre 2014 relative à la simplification

Plus en détail

Opérations de construction, de promotion et vente d immeuble à construire

Opérations de construction, de promotion et vente d immeuble à construire ASSOCIATION DES AVOCATS ET JURISTES FRANCO-RUSSES АССОЦИАЦИЯ ФРАНЦУЗСКО-РУССКИХ АДВОКАТОВ И ЮРИСТОВ Conférence de Maître Serge Pascault, notaire à Paris du 13 novembre 2007 à 20 h00 Opérations de construction,

Plus en détail

RESIDENCE. Le Louisiane CONTRAT DE RESERVATION

RESIDENCE. Le Louisiane CONTRAT DE RESERVATION RESIDENCE Le Louisiane CONTRAT DE RESERVATION CONTRAT DE RESERVATION RESIDENCE LE LOUISIANE Article 1 - Parties au contrat : Entre ACQUEREUR : Nom Nom de jeune fille.. Prénoms. Date de naissance. Lieu

Plus en détail

Quant à l effet d une clause exonératoire dans un contrat de vente :

Quant à l effet d une clause exonératoire dans un contrat de vente : VENTE D UN IMMEUBLE INDIVIS AFFECTE D UN VICE CACHE Pierre ROUSSEAUX/S.N.P. ARTICLES PR6279-20120207-1100-SE ARTICLE De Pierre ROUSSEAUX, avocat, Président S.N.P. CHARLEROI (www.snp-charleroi.be) PHOTO

Plus en détail

Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com

Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Copropriété Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Assemblées générales de copropriétaires et obligations légales 1/12 Préparer une assemblée générale

Plus en détail

EXAMEN DES RÈGLEMENTATIONS PEB APPLICABLES DANS LES TROIS RÉGIONS

EXAMEN DES RÈGLEMENTATIONS PEB APPLICABLES DANS LES TROIS RÉGIONS Introduction 5 PREMIÈRE PARTIE EXAMEN DES RÈGLEMENTATIONS PEB APPLICABLES DANS LES TROIS RÉGIONS TITRE 1 HISTORIQUE ET PRÉSENTATION TRANSVERSALE DES RÈGLEMENTATIONS EN VIGUEUR DANS LES TROIS RÉGIONS 9

Plus en détail

Loi n 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et à l urbanisme rénové (JO du 26 mars 2014) :

Loi n 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et à l urbanisme rénové (JO du 26 mars 2014) : Loi n 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et à l urbanisme rénové (JO du 26 mars 2014) : L alerte que nous diffusons a pour vocation, dans un premier temps, d extraire de la loi ALUR les

Plus en détail

LE GUIDE du futur propriétaire. by Corsea Promotion

LE GUIDE du futur propriétaire. by Corsea Promotion LE GUIDE du futur propriétaire by Corsea Promotion Né du constat que les jeunes ménages ont de grandes difficultés à réaliser leur première opération d accession à la propriété en raison de prix élevés,

Plus en détail

Introduction 5. larcier 347

Introduction 5. larcier 347 TABLE DES MATIÈRES Introduction 5 Chapitre I L accès à la profession : l autorisation d établissement 7 Section 1. Le champ d application de la loi d établissement 8 A. Les personnes nécessitant une autorisation

Plus en détail

CONTRAT PRELIMINAIRE DE VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT

CONTRAT PRELIMINAIRE DE VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT COGEDIM SAVOIES-LEMAN Allée de la Mandallaz 74370 METZ TESSY Tél. 04.50.05.80.60 -Fax 04.50.05.22.49 Ensemble immobilier de logements à ANNECY-LE-VIEUX (Haute-Savoie) CONTRAT PRELIMINAIRE DE VENTE EN L

Plus en détail

FICHE D.4 : ÉQUIPEMENTS COLLECTIFS. (Fiche mise à jour au 5 septembre 2015) I. QU ENTEND-ON PAR BRUIT DES ÉQUIPEMENTS COLLECTIFS?

FICHE D.4 : ÉQUIPEMENTS COLLECTIFS. (Fiche mise à jour au 5 septembre 2015) I. QU ENTEND-ON PAR BRUIT DES ÉQUIPEMENTS COLLECTIFS? FICHE D.4 : ÉQUIPEMENTS COLLECTIFS (Fiche mise à jour au 5 septembre 2015) Tout immeuble collectif a, par nature, des équipements collectifs destinés à assurer le confort des occupants (ascenseur, chauffage,

Plus en détail

Le bail de droit commun : questions choisies... 9

Le bail de droit commun : questions choisies... 9 TABLE DES MATIÈRES 1 Le bail de droit commun : questions choisies... 9 Marnix De Smedt directeur du Fonds du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale Mathieu Higny avocat et collaborateur scientifique

Plus en détail

Vente d un bien, fosse septique et vices cachés

Vente d un bien, fosse septique et vices cachés Vente d un bien, fosse septique et vices cachés Actualité juridique publié le 24/03/2014, vu 1446 fois, Auteur : Laurent LATAPIE Avocat Il convient de s intéresser à l hypothèse, oh combien classique,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décision du 7 mai 2014 portant réforme du règlement intérieur national (RIN) de la profession d avocat (art. 21-1 de la loi du 31 décembre

Plus en détail

Représentée par Monsieur Frédéric BABIN, Gérant, dûment habilité aux présentes en vertu des pouvoirs conférés par les statuts,

Représentée par Monsieur Frédéric BABIN, Gérant, dûment habilité aux présentes en vertu des pouvoirs conférés par les statuts, Entre les soussignés : La RESIDENCE DU RELAIS BRENNER Société à responsabilité limitée au capital de 1 000, ayant son siège à RENNES, inscrite au RCS RENNES sous le numéro 501 608 343 Représentée par Monsieur

Plus en détail

LA LOCATION VENTE. C est pourquoi la question de la location-vente est soulevée parfois.

LA LOCATION VENTE. C est pourquoi la question de la location-vente est soulevée parfois. LA LOCATION VENTE Dans la plupart des cas en matière de transfert de propriété de biens immobiliers, nous employons la technique du contrat de vente immobilière pure et simple. Lors de la signature dudit

Plus en détail

INTERVENTION AU CLUB DES DIRIGEANTS DE L HOTELLERIE INTERNATIONALE DE PRESTIGE Le 26 mars 2014

INTERVENTION AU CLUB DES DIRIGEANTS DE L HOTELLERIE INTERNATIONALE DE PRESTIGE Le 26 mars 2014 INTERVENTION AU CLUB DES DIRIGEANTS DE L HOTELLERIE INTERNATIONALE DE PRESTIGE Le 26 mars 2014 Règles et précautions à prendre sur le plan juridique lors de travaux de rénovation et de construction dans

Plus en détail

RT 2012. Les responsabilités dans l application de la règlementation thermique 2012. Fabienne ROBIN Conseiller juridique ADIL 26

RT 2012. Les responsabilités dans l application de la règlementation thermique 2012. Fabienne ROBIN Conseiller juridique ADIL 26 RT 2012 Les responsabilités dans l application de la règlementation thermique 2012 Fabienne ROBIN Conseiller juridique ADIL 26 24 mai 2012 Encadrement règlementaire Décret du 26 octobre 2010relatif aux

Plus en détail

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété.

Plus en détail

Tour de France de l attestation acoustique. Montpellier, le 20 novembre2013

Tour de France de l attestation acoustique. Montpellier, le 20 novembre2013 Tour de France de l attestation acoustique Montpellier, le 20 novembre2013 LA COMPETENCE EN ACOUSTIQUE LE ROLE ET LA RESPONSABILITE DES DIFFERENTS ACTEURS LES POINTS DE VIGILANCE TECHNIQUE Frédéric LAFAGE

Plus en détail

Ce qu il faut savoir avant de signer. par Luc Caille, directeur du développement de La Chambre des Propriétaires UNPI Paris-Ile de France

Ce qu il faut savoir avant de signer. par Luc Caille, directeur du développement de La Chambre des Propriétaires UNPI Paris-Ile de France Les particuliers qui font une acquisition immobilière dans le neuf achètent souvent un logement qui n est pas construit et qui n existe que sur le papier. La vente en l état futur d achèvement (VEFA),

Plus en détail

LES RECOURS «ABUSIFS» CONTRE LES PERMIS DE CONSTRUIRE : DES SOLUTIONS?

LES RECOURS «ABUSIFS» CONTRE LES PERMIS DE CONSTRUIRE : DES SOLUTIONS? LES RECOURS «ABUSIFS» CONTRE LES PERMIS DE CONSTRUIRE : DES SOLUTIONS? 18 octobre 2012 136 avenue des Champs-Elysées 75008 Paris - Tél. : +33 (0)1 53 93 30 00 Fax : +33 (0)1 53 93 30 30 www.lpalaw.com

Plus en détail

DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette. Introduction

DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette. Introduction DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette Introduction 1) Notion d obligation 2) Typologie des obligations - La distinction des obligations selon leurs

Plus en détail

Audience publique du 30 septembre 2015 Rejet M. TERRIER, président

Audience publique du 30 septembre 2015 Rejet M. TERRIER, président CIV.3 CH.B COUR DE CASSATION Audience publique du 30 septembre 2015 Rejet M. TERRIER, président Pourvoi n o B 14-12.845 Arrêt n o FS-P+B R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Plus en détail

ACHETER SON BIEN IMMOBILIER

ACHETER SON BIEN IMMOBILIER Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN avec la collaboration de Valérie SAMSEL ACHETER SON BIEN IMMOBILIER Groupe Eyrolles, 1998, 2000, 2002, 2005, 2007, 2011 De Particulier à Particulier, 1998, 2000, 2002,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION... 3 1. LE VIAGER DANS NOTRE TEMPS...3 2. CONCEPTION DE L OUVRAGE...5 PARTIE I : VIAGER ET GESTION DE PATRIMOINE

TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION... 3 1. LE VIAGER DANS NOTRE TEMPS...3 2. CONCEPTION DE L OUVRAGE...5 PARTIE I : VIAGER ET GESTION DE PATRIMOINE TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION... 3 1. LE VIAGER DANS NOTRE TEMPS...3 2. CONCEPTION DE L OUVRAGE...5 PARTIE I : VIAGER ET GESTION DE PATRIMOINE CHAPITRE 1 : Sources de rentes viagères...9 Raymond LE GUIDEC

Plus en détail

Distribution des produits bancaires et financiers: quel rôle pour les intermédiaires? Ce que nous enseigne la jurisprudence. Hubert de Vauplane

Distribution des produits bancaires et financiers: quel rôle pour les intermédiaires? Ce que nous enseigne la jurisprudence. Hubert de Vauplane Distribution des produits bancaires et financiers: quel rôle pour les intermédiaires? Ce que nous enseigne la jurisprudence Hubert de Vauplane Sommaire Introduction La jurisprudence civile La jurisprudence

Plus en détail

Lettre d information Droit immobilier

Lettre d information Droit immobilier Lettre d information Droit immobilier N 28 Novembre 2015 JURISPRUDENCE ACTUALITÉ LÉGISLATIVE ET RÈGLEMENTAIRE VENTE p. 3 Erreur du diagnostiqueur Préjudice indemnisable PROPRIÉTÉ p. 4 Copropriété information

Plus en détail

Chapitre II - Acquisition par une personne physique

Chapitre II - Acquisition par une personne physique Table des matières Chapitre I - La vente en général 1. Définition............................................... 3 2. Compromis de vente................................... 4 2.1. Offre d achat... 4 2.2.

Plus en détail

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) SOMMAIRE... liste des abréviations... remerciements... VII XI XV TITRE I L opération immobilière, ses acteurs et ses mécanismes CHAPITRE

Plus en détail

Le non-respect du droit de préemption est sanctionné par la nullité de la vente.

Le non-respect du droit de préemption est sanctionné par la nullité de la vente. Veille juridique Cabinet Lawrizon Avocats Septembre 2014 BAUX COMMERCIAUX - Loi relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises (ou Loi Pinel) : synthèse concernant les conditions d

Plus en détail

DROIT DE LA CONSTRUCTION ET DE L URBANISME. P. 57 Les Associations Syndicales Libres (ASL) de lotissement

DROIT DE LA CONSTRUCTION ET DE L URBANISME. P. 57 Les Associations Syndicales Libres (ASL) de lotissement DROIT DE LA CONSTRUCTION P. 57 Les Associations Syndicales Libres (ASL) de lotissement P. 59 La prise en compte des règles et autorisations d urbanisme lors de la vente d immeubles P. 61 Le changement

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 6 mai 2014 N de pourvoi: 12-23608 ECLI:FR:CCASS:2014:C300610 Non publié au bulletin Rejet M. Terrier (président), président Me Le Prado, Me Spinosi,

Plus en détail

Table des matières. 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7

Table des matières. 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7 Table des matières 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7 Benoît Kohl Professeur à l Université de Liège Professeur invité à l Université de Paris 2 Avocat au

Plus en détail

Le Petit. Immobilier. Les pratiques clés en 20 fiches. Evelyne Cornu-Gaidan

Le Petit. Immobilier. Les pratiques clés en 20 fiches. Evelyne Cornu-Gaidan Le Petit 2014 Immobilier Les pratiques clés en 20 fiches Evelyne Cornu-Gaidan Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage BBC : Bâtiment basse consommation CCH : Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Création d un site internet pour l Office de Tourisme Monts et Vallées Petit Caux

Création d un site internet pour l Office de Tourisme Monts et Vallées Petit Caux Création d un site internet pour l Office de Tourisme Monts et Vallées Petit Caux ACTE D ENGAGEMENT (A.E) Procédure adaptée passé en application de l article 28 du code des marchés publics. Personne habilitée

Plus en détail

Preuve et règlement eidas

Preuve et règlement eidas Bruxelles 10 février 2015 Preuve et règlement eidas Hervé JACQUEMIN Avocat au barreau de Bruxelles Chargé d'enseignement à l UNamur Chargé de cours invité UCL et ICHEC herve.jacquemin@ulys.net 1 Ulys,

Plus en détail

CONSTRUCTION URBANISME

CONSTRUCTION URBANISME Les revues JurisClasseur CONSTRUCTION URBANISME Notamment ce mois-ci : > REPÈRE ACTUALITÉ JURIDIQUE ET FISCALE DE L IMMOBILIER N 4- AVRIL 2010 13 E ANNÉE - ISSN 1279-841X 4 Le droit permet-il la création

Plus en détail

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014.

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Information Atelier PLH Grand Avignon 7 octobre 2014 Rappel chronologique Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Décision du Conseil constitutionnel

Plus en détail

Les conditions de fond de l opération de crédit. Les conditions de fond de l opération de crédit

Les conditions de fond de l opération de crédit. Les conditions de fond de l opération de crédit Les conditions de fond de l opération de crédit Article juridique publié le 08/12/2012, vu 1538 fois, Auteur : Maître Joan DRAY Les conditions de fond de l opération de crédit La loi n 84-46 du 24 janvier

Plus en détail

CONSIGNES BTS PIM Session 2014

CONSIGNES BTS PIM Session 2014 CONSIGNES BTS PIM Session 2014 EPREUVE E4 : COMMUNICATION PROFESSIONNELLE EN FRANÇAIS ET LANGUE ETRANGERE RAPPELS CONCERNANT L EPREUVE - Epreuve orale : Durée 40 minutes. 20 minutes de préparation : le

Plus en détail

Les difficultés d application de la loi Carrez du 18 décembre 1996 étaient prévisibles.

Les difficultés d application de la loi Carrez du 18 décembre 1996 étaient prévisibles. VENTE D UN APPARTEMENT EVOLUTION DE LA JURISPRUDENCE EN CE QUI CONCERNE LOI CARREZ Les difficultés d application de la loi Carrez du 18 décembre 1996 étaient prévisibles. Aux termes de ce texte : «Le bien

Plus en détail

Le droit des personnes et des familles

Le droit des personnes et des familles Chroniques notariales vol. 47 Table des matières Le droit des personnes et des familles Chapitre 1. L état civil....................................... 18 1. Recherche dans les registres de l état civil.

Plus en détail

Commerce et échanges électroniques

Commerce et échanges électroniques Commerce et échanges électroniques Loi n 2000-83 du 9 août 2000, relative aux échanges et commerce électroniques Au nom du peuple, La chambre des députés ayant adopté, Le Président de la République promulgue

Plus en détail

La garantie légale des vices cachés

La garantie légale des vices cachés La garantie légale des vices cachés Article juridique publié le 11/05/2015, vu 682 fois, Auteur : Yaya MENDY La garantie des vices cachés est une protection contre les défauts d un produit acheté et qui

Plus en détail

NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris Champ de compétence baux commerciaux et professionnels NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Jurisprudence

Plus en détail