T-SYSTEMS SOLERI. Accord d entreprise 17/03/04. Préambule. I. MISSION et FRAIS de DEPLACEMENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "T-SYSTEMS SOLERI. Accord d entreprise 17/03/04. Préambule. I. MISSION et FRAIS de DEPLACEMENT"

Transcription

1 Préambule L accord d entreprise négocié en 2003 avait été conclu pour une durée de 10 mois à compter du 1 er mars Les parties signataires de l accord 2003 ont décidé d un commun accord de : Distinguer à l avenir, dans des accords spécifiques, l accord ou le désaccord résultant des négociations annuelles obligatoires, et l accord d entreprise relatif aux missions, frais de déplacements, mutations/détachements, et règles de GRH. Proroger l accord de 2003 de 6 mois (à savoir jusqu au 30 juin 2004), avec mise à jour des barèmes et valeurs suite aux négociations annuelles de Réécrire le présent accord d entreprise, à partir d avril 2004 et sur la base d une proposition de texte émise par la Direction fin mars, de façon à ce que le nouvel accord prenne la suite du présent accord prorogé, à compter du 1 er juillet I. MISSION et FRAIS de DEPLACEMENT L accord d Entreprise ci-après a pour objet de définir les principes et les barèmes à appliquer aux MISSIONS et aux FRAIS de DEPLACEMENT. Il vient en complément des dispositions du Code du Travail et de la Convention Collective (SYNTEC), qui restent bien sûr applicables si une disposition du présent accord se révélait moins favorable aux Collaborateurs. 1. Principes généraux 1.1 Conditions d application Le présent ACCORD est applicable à compter du 01/03/2003 pour une durée de dix mois. Les barèmes d indemnisation des FRAIS de DEPLACEMENT sont réactualisés pour les FRAIS engagés à compter du 01/03/ Champs d application Les règles et barèmes définis dans cet ACCORD s imposent à l ensemble des Agences et des salariés de T-SYSTEMS SOLERI. Le présent ACCORD annule et remplace ce qui a été en vigueur jusqu'alors au sein de T-SYSTEMS SOLERI, ainsi que toutes les notes et instructions publiées sur ce sujet. 1.3 Définition de la MISSION Par MISSION, il faut entendre les prestations qui entraînent un déplacement sur le site du Client (qui peut être une autre Agence) en France comme à l'étranger. 1.4 Nature de l indemnisation Page 1 / 13

2 Les sommes versées par la Société au salarié dans le cadre d une MISSION ont la nature d indemnités, qu il s agisse de remboursements de FRAIS REELS ou de remboursements FORFAITAIRES. Ces sommes n ont ni le caractère de salaire ni de complément de salaire. Par contre les déplacements ne doivent être pour le salarié ni une charge financière supplémentaire, ni une diminution de salaire (Cf. Convention Collective SYNTEC Art 50). 1.5 Détermination du Montant des Indemnités Le Montant des Indemnités est négocié chaque année entre la Direction Générale et les Organisations Syndicales. 2. Déplacements 2.1 Temps de trajet Le temps de trajet domicile agence ou domicile client n est pas du temps de travail effectif. Il est rappelé dans la Loi N du 13 JUIN 1998 d orientation et d incitation relative à la réduction du temps de travail : Au début de l article L du Code du travail, il est inséré un alinéa ainsi rédigé : «La durée du travail effectif est le temps pendant lequel le salarié est à la disposition de l employeur et doit se conformer à ses directives sans pouvoir vaquer librement à des occupations personnelles.». Toutefois, il y a des situations où le temps de trajet peut être assimilé à du temps de travail effectif : «Quand le collaborateur est à la disposition de l employeur et exécute une prestation, à sa demande, en partant de l entreprise, il y a lieu de considérer que ces temps de trajets sont des heures de travail effectif, peu importe que cette prestation se réalise en dehors ou dans le cadre des heures de travail du collaborateur».( extrait Lamy Social) Ainsi, les différents temps de trajet suivants, répondant à ces critères, ont été considérés par la Cour de Cassation comme des heures de travail effectif pour la rémunération du collaborateur, pour le calcul du nombre d heures supplémentaires ainsi que pour les repos compensateurs afférents à ces heures supplémentaires : Temps de trajet en dehors de l horaire habituel de travail, dans le cas où le collaborateur conduit un véhicule pour transporter du personnel ou du matériel, entre le siège de l entreprise et le chantier (Cass. Soc. du 20 Février 1990, N , Bull. Civ. V, N 68) ; Temps de trajet pour se rendre de l entreprise à un chantier :le collaborateur ayant l obligation de se rendre dans l entreprise avant son départ sur le chantier, la Cour de cassation a considéré que le temps de transport constituait un temps de présence du collaborateur pendant lequel celui-ci était à la disposition de son employeur (Cass. Soc. Du 31 Mars 1993, N ) ; Trajet effectué par des collaborateurs avec un véhicule entre les différents chantiers de l entreprise (Cass. Soc. Du 16 Janvier 1996, N ).» 2.2 Déplacement en France Métropolitaine Page 2 / 13

3 2.2.1 Formalités avant le départ Avant tout DEPLACEMENT, d une durée égale ou supérieure à 5 jours travaillés chez le même Client, un ORDRE de MISSION est remis au salarié Ordre de MISSION ( modèle dans l Essentiel) Chaque MISSION donne lieu à la rédaction d un ordre de MISSION. L ORDRE de MISSION comporte obligatoirement : - Le Numéro de Contrat, - Le Client Final (ou un autre site SOLERI), - Le Nom du Responsable du suivi de la MISSION, - Le Nom du Responsable Client, - Le lieu et les dates de début et de fin théorique de la MISSION, - La nature du projet ou les travaux à réaliser, - Le nombre d heures par semaine à effectuer chez le Client. Par ailleurs, il fixe le mode d indemnisation des FRAIS de MISSION : Frais réels ou Allocations Forfaitaires. Il est signé par le Responsable hiérarchique et par le Collaborateur. Si une contestation se fait jour, il est rappelé au collaborateur qu il peut contacter le supérieur hiérarchique de son responsable direct. Il peut éventuellement se faire assister par un représentant du personnel. Dans le cas où aucun accord amiable n a pu être trouvé, il appartient aux représentants du personnel, avec l accord du collaborateur, de contacter la DRH ou/et la Direction Générale. Dans la mesure du possible, chaque ORDRE de MISSION doit être présenté au Collaborateur dans un délai minimum de 2 jours ouvrés avant le début de la MISSION. Remarque : L'ORDRE de MISSION est tacitement reconduit si la durée de la mission est prolongée Détermination des trajets Principes généraux Ils se font sur la base du nombre de kilomètres entre l Agence d affectation ou du lieu de rattachement et le Client Final. Quelque soit le type de mission, dans le cas où les trajets par véhicule individuel s avèrent difficiles pour cause de coût ou de durée trop importante, le moyen de transport le plus adéquat est choisi en accord entre le Supérieur hiérarchique ou le représentant de la Direction. Les réservations (SNCF, Avions...) sont alors effectuées par les secrétariats concernés. Les autres frais annexes engagés à l occasion des missions tels que le Bus, le Métro, le Parking, le Péage, le Taxi... ne sont remboursés que sur présentation de justificatifs. Dans les villes les transports en commun sont à utiliser. Les exceptions doivent être justifiées et avoir l accord préalable du responsable hiérarchique ou du représentant de la Direction. Page 3 / 13

4 2.2.4 Modalités de versement des Indemnités Journalières Chaque fin de mois, le Collaborateur remplit une note de FRAIS sur laquelle il spécifie l ensemble des FRAIS qui doivent lui être remboursés. Les FRAIS d un mois sont remboursés à la fin du mois suivant. En contrepartie de ce décalage, une avance permanente pourra être accordée à chaque salarié qui en fait la demande écrite à son responsable. 3. MISSIONS On distingue 2 types de missions : la mission avec retour quotidien au domicile, quand trajet inférieur ou égal à 100 km (+- 10%) la mission sans retour quotidien au domicile, quand trajet supérieur à 100 km (+- 10%) CAS PARTICULIERS Pour les missions de 50 à 100 Km (+- 10%), à la demande du collaborateur et en accord avec son responsable hiérarchique, celui-ci pourra effectuer sa mission sans retour quotidien au domicile. Dans ce cas, les justificatifs de frais d hébergement pourront lui être demandés. Pour des missions supérieures à 100 km (+- 10%), à la demande du collaborateur et en accord avec son responsable hiérarchique, la modalité avec retour quotidien au domicile pourra être utilisée. 3.1 MISSION avec retour quotidien au domicile Indemnisation des FRAIS L indemnisation prend en compte les FRAIS liés au trajet et ceux liés au repas de midi Repas de midi Chaque jour ouvré et travaillé, il est attribué au salarié un ticket restaurant d'une valeur nominale de 6,40 Euros. Les Collaborateurs en MISSION chez un Client, dont la cantine n accepte pas les Tickets restaurant, perçoivent l équivalent de la Part Patronale sur le ticket restaurant (pour 2004 : 3,70 Euros), au titre de FRAIS de MISSION Indemnisation des déplacements Personnel région parisienne : Pour le personnel rattaché à PARIS, l indemnisation des frais de déplacement se fait en tenant compte de l existence de la Carte Orange et de la législation en vigueur : versement de 50% de la carte orange utilisée domicile/lieu de travail. Pour les Clients situés en zone 4,5 et 6, versement d un forfait, sur note de frais, équivalent à 100% du montant de la carte orange 1-4, 1-5 ou 1-6. Au-delà de la zone 6, les modalités générales indiquées ci après s appliquent Personnel province : collaborateur travaillant dans une commune du lieu d affectation : Aucune indemnité Page 4 / 13

5 Personnel province : collaborateur travaillant dans une commune à moins de 15 Km de son lieu d'affectation Indemnité : 3 uros Personnel province : Au-delà de 15 Km Utilisation en priorité d un véhicule de la flotte société, si disponible. Sinon : choix à l initiative du Supérieur hiérarchique : soit utilisation du véhicule personnel du salarié soit véhicule de location. Si le supérieur hiérarchique ou la DRH fait le choix du véhicule personnel et si le salarié est d accord, dans ce cas remboursement des kilomètres parcourus sur la base des indemnités kilométriques (Cf. barème en Annexe A). Si le supérieur hiérarchique ou la DRH fait le choix du véhicule de location, le collaborateur peut décider d utiliser le véhicule de location ou son véhicule personnel. Dans ce dernier cas d utilisation du véhicule personnel, les indemnités kilométriques sont calculées sur la base d une location d un véhicule CLIO 1,9 D et plafonnées à 605 Euros Mensuel : Base de Remboursement au Km : 0,33 Euro. 3.2 MISSION sans retour quotidien au domicile Indemnisation des FRAIS Repas de midi Chaque jour ouvré et travaillé, il est attribué au salarié un ticket restaurant d'une valeur nominale de 6,40Euros. Les Collaborateurs en MISSION chez un Client, dont la cantine n accepte pas les Tickets restaurant, perçoivent l équivalent de la Part Patronale sur le ticket restaurant (pour 2004 : 3,70 Euros), au titre de FRAIS de MISSION Repas du dernier soir isolé Il est indemnisé les jours où aucun Remboursement Forfaitaire n'est versé et lorsque le Collaborateur rentre à son domicile après 20h. Le remboursement se fera sur justificatif, plafonné au montant du forfait repas, soit 15,2 Euros Indemnisation des déplacements Utilisation en priorité d un véhicule de la flotte société, si disponible. Sinon : choix à l initiative du Supérieur hiérarchique : soit utilisation du véhicule personnel du salarié soit véhicule de location. Si le supérieur hiérarchique ou la DRH fait le choix du véhicule personnel et si le salarié est d accord, dans ce cas remboursement des kilomètres parcourus sur la base des indemnités kilométriques (Cf. barème en Annexe A). Si le supérieur hiérarchique ou la DRH fait le choix du véhicule de location, le collaborateur peut décider d utiliser le véhicule de location ou son véhicule personnel. Page 5 / 13

6 Dans ce dernier cas d utilisation du véhicule personnel, les indemnités kilométriques sont calculées sur la base d une location d un véhicule CLIO 1,9 D et plafonnées à 605 Euros Mensuel : Base de Remboursement au Km : 0,33 Euro Logement et Repas du soir Les indemnités correspondantes sont définies sous forme d Indemnités Journalières, payées mensuellement, en fonction du nombre de jours passé chez le Client Final. Ces indemnités couvrent les FRAIS de logement (y compris le petit déjeuner) et de repas du soir. Les montants forfaitaires applicables pour l année 2004 sont : DEPLACEMENT à PARIS : 76 Euros DEPLACEMENT en PROVINCE : 63 Euros Les indices ci-dessus sont réévalués chaque année REMBOURSEMENT d un cinquième forfait Avec accord du Responsable hiérarchique, une cinquième nuit est accordée pour la nuit du dimanche au lundi pour le Collaborateur devant être chez le Client le lundi matin de bonne heure, ou la nuit du vendredi au samedi pour le Collaborateur ne pouvant rentrer chez lui. Dans les mêmes conditions, une nuit supplémentaire est accordée le dernier jour d une MISSION de moins de 5 jours consécutifs chez le même Client Prime de MISSION Une prime de MISSION de 17,75 Euros est donnée pour toute MISSION de 5 jours consécutifs ou plus (du lundi au vendredi) sans retour quotidien au domicile. 4. Collaborateurs en Déplacements occasionnels. Il s agit des collaborateurs qui n ont pas d activité de prestations régulières, des collaborateurs des fonctions support, de représentants du personnel (CE, DP, CHSCT ) 4.1 Modalités de remboursement Les déplacements sont organisés en accord avec le responsable hiérarchique ou le représentant de l entreprise, Lorsque le salarié utilise son véhicule personnel, l indemnisation se fait sur la base du nombre de kilomètres parcourus entre le domicile et le lieu du travail. Dans le cas où les trajets par véhicule individuel s avèrent difficiles pour cause de coût ou de durée trop importante, le moyen de transport le plus adéquat est choisi en accord entre le Supérieur hiérarchique ou le représentant de la Direction. Les réservations (SNCF, Avions...) sont alors effectuées par les secrétariats concernés. Les autres frais annexes engagés à l occasion du déplacement tels que le Bus, le Métro, le Parking, le Péage, le Taxi... ne sont remboursés que sur présentation de justificatifs. Page 6 / 13

7 Dans les villes les transports en commun sont à utiliser. Les exceptions doivent être justifiées et avoir l accord préalable du responsable hiérarchique ou du représentant de la Direction. Le Collaborateur est remboursé pour ses frais de logement/repas sur la base suivante : - Repas de midi : REMBOURSEMENT limité à 15 Euros - Repas du soir : REMBOURSEMENT limité à 16 Euros - Hébergement : REMBOURSEMENT sur justificatif (base hôtel 2*, dans hôtel avec lequel DT a un accord s il y en a un dans la ville). Par hébergement on entend chambre et petit déjeuner exclusivement. Conformément à la politique du groupe les frais doivent être réglés directement par le collaborateur. Les transports en commun doivent être utilisés en priorité, les exceptions nécessitent l accord préalable du responsable hiérarchique ou de la DRH pour les représentants du personnel. Dans le cas de Frais de Repas supérieur à 15 Euros, le remboursement est assujetti à l'accord du Supérieur hiérarchique. Page 7 / 13

8 5. Déplacement à l étranger Les conditions d'indemnisation sont fixées au cas par cas, selon le Pays, et sont négociées entre le Supérieur hiérarchique et le Collaborateur. Pour le Repas de midi, les FRAIS REELS ou les ALLOCATIONS FORFAITAIRES se substituent aux Tickets restaurants. Une prime de MISSION de 17,75 Euros est donnée pour toute MISSION de 5 jours consécutifs ou plus (du lundi au vendredi) sans retour quotidien au domicile. Un Ordre de MISSION spécifique est établi, permettant de faire jouer la garantie Assurance "MISSION à l'étranger". 6. Indemnités travail posté de l activité Infogérance : Ces indemnités concernent l équipe monitoring Infogérance. - Indemnité journalière de déplacement de 7,1 Euros - Attribution de tickets restaurant par jour ouvré travaillé Travail posté barème de majorations TAUX DE MAJORATION HORAIRE Période semaine jour 0% Lundi 6 heures à vendredi 21heures semaine nuit 30% nuit du lundi 21 heures au samedi 6 heures samedi jour 30% samedi 6 heures à 21heures samedi nuit 50%+30% 80% Nuit du samedi 21heures à au dimanche 6 heures Dimanche et jours fériés 100% Dimanche 6 heures au lundi 6 heures Jour férié tombant un dimanche 150% JJF un dimanche de 6 heures au lendemain 6 heures Dimanche 1 er Mai 200% Dimanche 1 er Mai 6 h au lendemain 6 heures 7. Bilan en fin de mission ou annuel Rappel : un document de suivi de mission, sera rempli soit en fin de mission soit en préambule à l entretien annuel. 8. Indemnités d astreinte L astreinte sur la semaine complète donne lieu à une indemnité forfaitaire et hebdomadaire de 235,60 Euros brut. Page 8 / 13

9 II. MUTATION-DETACHEMENT 3.1. Détachement Définition Il y a détachement lors d une embauche avec affectation sur un site éloigné de l agence d affectation pour une mission d une durée égale ou supérieure à un an. Lorsqu il y a une mission client d une durée d un an ou plus et si cette mission se situe dans un site éloigné de l agence ne permettant pas au salarié un retour quotidien à son domicile, il peut y avoir détachement Indemnisation L indemnisation des frais du salarié sera estimée en fonction de la dépense réelle qu il sera amené à engager. Ce détachement ne doit pas entraîner de dépenses supplémentaires au salarié. Les conditions financières du détachement feront l objet d un accord préalable au détachement et seront confirmées par un document écrit signé par le collaborateur et son responsable hiérarchique. Ces documents sont adressés en copie à la DRH. Un observatoire auquel seront associés les délégués syndicaux est mis en place pour analyser les causes, les effets et les conséquences de chaque détachement Mutation Définition Il peut y avoir MUTATION, lorsque la mission client proposée au salarié est d une durée d au moins 2 ans et entraîne un changement de résidence. Indemnisation Les frais de déménagement et de voyage occasionnés par le déplacement du salarié et de sa famille (conjoint et personnes à charge au sens de la législation fiscale) sont à la charge de T- Systems Soleri. Le montant de ces frais est soumis à l accord du Directeur de l Entité préalablement à leur engagement (devis soumis au Supérieur hiérarchique). Tant que le collaborateur n aura pu installer sa famille dans sa nouvelle résidence il est considéré comme déplacé et indemnisé comme tel. Cette indemnisation sera allouée pendant 1 an au maximum sauf accord individuel prolongeant ce délai. Jour de congé pour déménagement à la suite d une mutation Chaque Mutation donne droit à un jour de congé exceptionnel à prendre lors du déménagement. Page 9 / 13

10 Accord écrit Toute mutation fait l objet d un accord écrit mentionnant les conditions de la mutation. Refus de Mutation Toute modification du lieu de travail comprenant un changement de résidence fixe qui n est pas acceptée par le salarié est considérée, à défaut d une solution de compromis, comme un licenciement et réglé comme tel. Le salarié licencié en raison de son refus de respecter la clause de mobilité figurant dans son contrat de travail se verra attribuer les indemnités légales de licenciement. III. DIVERS ème mois Le versement du 13 mois est régi par les modalités d attribution et le calcul suivant : Ont droit au 13 mois, tous les collaborateurs ayant au moins 6 mois de présence dans l année civile de versement. La moitié est versé avec le salaire de JUIN (faisant office de PRIME de VACANCES), l autre moitié est versé le 15 DECEMBRE et le solde (ou Prorata) est versé avec le salaire de DECEMBRE. En cas de départ en cours d année, le 13 mois est proratisé selon le nombre de mois de présence. Exemples : Salarié présent le 1 JANVIER et parti le 30 NOVEMBRE : versement en JUIN 6/12 du salaire versement en NOVEMBRE de 5/12 du salaire. Salarié entré le 1 AVRIL et présent le 31 DECEMBRE : pas de versement en JUIN versement en DECEMBRE de 9/12 du salaire. Salarié entré le 1 AVRIL et parti le 31 OCTOBRE : versement au 31 OCTOBRE de 7/12 du salaire. Salarié entré le 1 AOUT : pas de 13 mois Entretien Annuel Un entretien annuel d évaluation et de suivi de carrière est obligatoire ; Il doit être effectué au plus tard dans un délai de 1 mois suivant la date anniversaire du collaborateur. Il doit faire suite à une convocation du supérieur hiérarchique du collaborateur. A l issue de l entretien le document EAD est établi signé et complété par le manager et le collaborateur. Page 10 / 13

11 Si une contestation est faite, dans un délai maximal de 1 mois suivant la rédaction du document, le collaborateur pourra demander par écrit, avec copie à la DRH, un nouvel entretien avec l échelon hiérarchique supérieur. Dans le cas contraire, celui-ci sera considéré comme accepté par le collaborateur. IV. DISPOSITIONS GENERALES 5.1. Durée Le présent Accord est signé pour une durée de 10 mois à partir du 01/03/ Dénonciation Révision Le présent accord peut faire l objet d une dénonciation dans le respect des dispositions de l article L du code du travail Interprétation Conciliation Le présent accord fait la loi des parties qui l ont signé ou qui auront, par la suite, adhéré en totalité et sans réserve à ses dispositions. Les difficultés qui pourraient naître dans son application, par suite notamment d interprétations différentes, seront soumises à une commission paritaire composée de chacun des représentants des organisations syndicales signataires de l accord ou y ayant adhéré par la suite en totalité et sans réserve, et d autant de membres de la Direction Générale. Les décisions prises pour l interprétation de l accord sont prises à l unanimité et font l objet d un procès-verbal. En cas de désaccord entre un collaborateur et un responsable hiérarchique en ce qui concerne les modalités d organisation du déplacement, le représentant du personnel (délégué du personnel ou délégué syndical) saisi par le collaborateur organisera avec la DRH une réunion pour trouver une solution satisfaisante pour l entreprise et le collaborateur Publicité - Dépôt Le présent accord a été établi en 9 exemplaires originaux. Il a été remis à chacune des parties présentes aux négociations. Il sera, à la diligence de l entreprise, déposé en deux exemplaires à la Direction Départementale du Travail et de l Emploi du Rhône et déposé auprès du Secrétariat-greffe du Conseil de Prud homme de LYON. Il sera, à la diligence de l entreprise, envoyé à leur adresse personnelle, à l ensemble des collaborateurs de SOLERI. Conformément à la loi, mention de son existence figurera sur les tableaux de la Direction aux côtés des mentions relatives aux accords et convention collective applicables dans l entreprise. Page 11 / 13

12 V. ANNEXE A Puissance du véhicule Moins de 5 CV Plus de 7 CV Moto Barème 0,37 Euro 0,45 Euro 0,26 Euro Page 12 / 13

13 Pour la Direction Générale : Jean Paul VAUTREY Marc GROSSER Pour la CFDT : Laurence WILHELM Pour la CFE-CGC : Daniel HALLAM Pour la CFTC : Thierry LEFEVRE Pour F.O. : Jacques BERT Page 13 / 13

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF A L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS L INFOGERANCE

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF A L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS L INFOGERANCE ACCORD D ENTREPRISE RELATIF A L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS L INFOGERANCE Entre les soussignés : - T-SYSTEMS SOLERI, représentée par Monsieur Marc GROSSER, Directeur des Ressources Humaines d une part,

Plus en détail

Salaires, Frais de déplacements, Astreintes : propositions des élus CE++ 22/11/2005

Salaires, Frais de déplacements, Astreintes : propositions des élus CE++ 22/11/2005 Salaires, Frais de déplacements, Astreintes : propositions des élus CE++ 22/11/2005 Salaires, Frais de déplacements, Astreintes : propositions des élus CE++ 1. REVALORISATION DES SALAIRES 3 1.1. Revalorisation

Plus en détail

Il a été convenu ce qui suit : Entre les soussignés

Il a été convenu ce qui suit : Entre les soussignés Accord sur les frais professionnels et avantages divers au personnel Entre les soussignés La Caisse d'epargne Loire-Centre dont le siège social est situé à ORLEANS, 7 rue d'escures, représentée par adame

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD DU 6 JUIN 2007

PROTOCOLE D ACCORD DU 6 JUIN 2007 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel TRANSPORT FERROVIAIRE PROTOCOLE D ACCORD DU 6 JUIN 2007 RELATIF À LA NÉGOCIATION PARITAIRE

Plus en détail

Objet : Procédure unifiée de remboursement des frais de déplacement et de séjour des administrateurs

Objet : Procédure unifiée de remboursement des frais de déplacement et de séjour des administrateurs CIRCULAIRE COMMUNE 2006-2 -DC Paris, le 16/03/2006 Objet : Procédure unifiée de remboursement des frais de déplacement et de séjour des administrateurs Madame, Monsieur le directeur, Les conseils d administration

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective IDCC : 2622. CRÉDIT MARITIME MUTUEL

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective IDCC : 2622. CRÉDIT MARITIME MUTUEL MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3342 Convention collective IDCC : 2622. CRÉDIT MARITIME MUTUEL ACCORD DU 23 JUIN 2005 RELATIF À LA COUVERTURE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 137 DU 26 SEPTEMBRE 2011 RELATIF AU TEMPS PARTIEL

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3081 Conventions collectives nationales INDUSTRIES DE CARRIÈRES ET MATÉRIAUX

Plus en détail

AVENANT A L ACCORD D AMENAGEMENT ET DE REDUCTION

AVENANT A L ACCORD D AMENAGEMENT ET DE REDUCTION AVENANT A L ACCORD D AMENAGEMENT ET DE REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL GRANDOPTICAL FRANCE AVENANT N 2 à l accord d aménagement et de réduction du temps de travail signé le 29 juin 1999 Les soussignées La

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce et réparation de l automobile, du

Plus en détail

LES FRAIS DE DÉPLACEMENT DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE DES COMMUNES DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE

LES FRAIS DE DÉPLACEMENT DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE DES COMMUNES DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE République française Polynésie française www.cgf.pf DE DÉPLACEMENT DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE DES COMMUNES DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE (Mode d emploi) (Applicable depuis le 15 Novembre 2011 à toutes

Plus en détail

Gestion des déplacements au sein des TERRAINS

Gestion des déplacements au sein des TERRAINS Direction Générale de l'enseigne La Poste Direction des Ressources Humaines Destinataires Toutes entités de l'enseigne Contact Jacques EYQUEM Tél : 01 55 44 27 46 Fax : E-mail : Correspondant local : Guichet

Plus en détail

SOMMAIRE. Frais de nourriture... 5 TRANSPORTS... 6

SOMMAIRE. Frais de nourriture... 5 TRANSPORTS... 6 SOMMAIRE +... 1 SOMMAIRE... 2 OBJET... 3 DOCUMENTS LEGISLATIFS DE REFERENCE... 3 PREAMBULE... 3 REGIME DES GRANDS DEPLACEMENTS... 5 REGIME DES PETITS DEPLACEMENTS... 5 Frais de nourriture... 5 TRANSPORTS...

Plus en détail

Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04

Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04 Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04 Préambule La mobilité inter-entreprises répond aux objectifs suivants : - Développer l identité collective en constituant un facteur

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR PREAMBULE La loi n 2010-854 du 23 juillet 2010 relative aux réseaux consulaires, au commerce, à l artisanat et aux services a prévu

Plus en détail

STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT

STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT Mise à jour : 24/05/2007 Nbre de pages : 10 Nom du Responsable : Jacques REBEYRAT Visa : Fonction : Président Directeur Général SOMMAIRE OBJET 3 DOCUMENTS LEGISLATIFS DE

Plus en détail

Avenant n 1 du 11 décembre 2012 à la convention collective nationale des Cadres du Bâtiment du 1 er juin 2004

Avenant n 1 du 11 décembre 2012 à la convention collective nationale des Cadres du Bâtiment du 1 er juin 2004 Entre : Avenant n 1 du 11 décembre 2012 à la convention collective nationale des Cadres du Bâtiment du 1 er juin 2004 la Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), la

Plus en détail

AVENANT DU 11 MARS 2015 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE LA SIDERURGIE DU 20 NOVEMBRE 2001

AVENANT DU 11 MARS 2015 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE LA SIDERURGIE DU 20 NOVEMBRE 2001 AVENANT DU 11 MARS 2015 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE LA SIDERURGIE DU 20 NOVEMBRE 2001 Le GESiM et les organisations syndicales CFDT, CFE-CGC, CGT et FO se sont réunis le 30 janvier, le 9 février et le

Plus en détail

FORFAIT ANNUEL EN JOURS

FORFAIT ANNUEL EN JOURS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE AVENANT N 52 DU 17 SEPTEMBRE 2015 FORFAIT ANNUEL EN JOURS Préambule Le présent accord a pour objet la fixation

Plus en détail

DECISION relative à la politique des déplacements des élèves à l École des Hautes Études en Santé Publique

DECISION relative à la politique des déplacements des élèves à l École des Hautes Études en Santé Publique N 7/2011/SG/DAFJ DECISION relative à la politique des déplacements des élèves à l École des Hautes Études en Santé Publique LE DIRECTEUR DE L ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SANTE PUBLIQUE Vu, l article L.1415-1

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DURANT LE C.F.P. VOS OBLIGATIONS VOTRE SITUATION MODALITES DE PRISE EN CHARGE

GUIDE PRATIQUE DURANT LE C.F.P. VOS OBLIGATIONS VOTRE SITUATION MODALITES DE PRISE EN CHARGE GUIDE PRATIQUE DURANT LE C.F.P. VOS OBLIGATIONS VOTRE SITUATION MODALITES DE PRISE EN CHARGE BRETAGNE 6 COURS RAPHAEL BINET CS 94332 35043 RENNES CEDEX www.anfh.fr/bretagne Contact : Laurence BOUET Tél

Plus en détail

LA RÉMUNÈRATION DU TEMPS DE TRAVAIL

LA RÉMUNÈRATION DU TEMPS DE TRAVAIL République française Polynésie française www.cgf.pf LA RÉMUNÈRATION DU TEMPS DE TRAVAIL (Mode d emploi FPC) SOMMAIRE I La rémunération du temps de travail habituel p. 2 A La définition du temps de travail

Plus en détail

EMPLOYEURS. Base de calcul des cotisations des salariés agricoles AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS : Valeurs applicables en 2014

EMPLOYEURS. Base de calcul des cotisations des salariés agricoles AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS : Valeurs applicables en 2014 EMPLOYEURS Base de calcul des cotisations des salariés agricoles AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS : Valeurs applicables en 2014 A jour au 1 er janvier 2014 Evaluation des avantages en nature

Plus en détail

Agences passées en mode LSB au 31/12/2007, siège et centre d affaires : versement sur la paie de mars 2008.

Agences passées en mode LSB au 31/12/2007, siège et centre d affaires : versement sur la paie de mars 2008. ACCORD SALARIAL 2008 NAO 2007 Entre La Banque Populaire Loire et Lyonnais, dont le siège social est situé à Lyon 3 ème, 141 rue Garibaldi, représentée par Monsieur OLIVIER DE MARIGNAN, Directeur Général

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

ACCORD SUR LA MOBILITE AU SEIN DE LA CAISSE AQUITAINE POITOU-CHARENTES

ACCORD SUR LA MOBILITE AU SEIN DE LA CAISSE AQUITAINE POITOU-CHARENTES ACCORD SUR LA MOBILITE AU SEIN DE LA CAISSE AQUITAINE POITOU-CHARENTES Entre les soussignés : La Caisse d Epargne Aquitaine Poitou-Charentes, dont le siège social est situé à Bordeaux Cedex (33076), 61,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3339 Convention collective nationale IDCC : 2603. PRATICIENS-CONSEILS DU RÉGIME

Plus en détail

ACCORD SUR L ACCOMPAGNEMENT MATERIEL DE LA MOBILITE GEOGRAPHIQUE AU SEIN DU GROUPE AXA EN FRANCE PREAMBULE

ACCORD SUR L ACCOMPAGNEMENT MATERIEL DE LA MOBILITE GEOGRAPHIQUE AU SEIN DU GROUPE AXA EN FRANCE PREAMBULE ACCORD SUR L ACCOMPAGNEMENT MATERIEL DE LA MOBILITE GEOGRAPHIQUE AU SEIN DU GROUPE AXA EN FRANCE Entre, Les différentes entreprises appartenant au périmètre de la Représentation Syndicale de Groupe représentée

Plus en détail

ACCORD DU 22 MAI 2014

ACCORD DU 22 MAI 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3271 Convention collective nationale IDCC : 1631. HÔTELLERIE DE PLEIN AIR ACCORD DU 22 MAI 2014 RELATIF AU TRAVAIL

Plus en détail

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS (7BB) ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS Entre les parties L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIALE UES du GROUPE MALAKOFF représentée par Monsieur Stéphane ROSTAND Directeur des Ressources Humaines Et Les représentants

Plus en détail

PROCEDURE DE DEPLACEMENT DES ADMINISTRATEURS

PROCEDURE DE DEPLACEMENT DES ADMINISTRATEURS PROCEDURE DE DEPLACEMENT DES ADMINISTRATEURS 1. Principe de déplacement des administrateurs Il est souhaitable que tout administrateur puisse constater la réalité sur le terrain des missions ACF ainsi

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

CIRCULAIRE ADMINISTRATIVE

CIRCULAIRE ADMINISTRATIVE CIRCULAIRE ADMINISTRATIVE C94-26 20 janvier 1994 Origine Direction Administrative et Financière Document annulé: GÉNÉRALITÉS Les frais de déplacement (transport et repas) et les trais professionnels annexes

Plus en détail

ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET)

ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) ENTRE LES SOUSSIGNES : L'Office International de l'eau, Association loi 1901, dont le siège social est situé 21 rue de Madrid 75008 PARIS, immatriculée

Plus en détail

Accords sur les indemnités kilométriques et les frais de repas de la CRCAM Brie Picardie

Accords sur les indemnités kilométriques et les frais de repas de la CRCAM Brie Picardie Accords sur les indemnités kilométriques et les frais de repas de la CRCAM Brie Picardie signé le 23/03/07 par la CFDT, FO Oise, le SNECA et SUD Oise ACCORD N 4 ACCORD RELATIF A L INDEMNISATION DES FRAIS

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3342 Convention collective IDCC : 2622. CRÉDIT MARITIME MUTUEL ACCORD DU 8 OCTOBRE

Plus en détail

AVENANT N 9 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ASSAINISSEMENT ET DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE DU 21 MAI 2002

AVENANT N 9 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ASSAINISSEMENT ET DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE DU 21 MAI 2002 AVENANT N 9 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ASSAINISSEMENT ET DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE DU 21 MAI 2002 AVENANT RELATIF A L ORGANISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS L ENTREPRISE PREAMBULE Le

Plus en détail

Informations sur les demandes de paiement. Principes généraux

Informations sur les demandes de paiement. Principes généraux Informations sur les demandes de paiement Principes généraux Conditions préalables Le porteur de projet et ses partenaires co-financeurs préfinancent le projet. Le versement de la subvention communautaire

Plus en détail

Accord collectif de travail portant les dispositions particulières applicables aux formateurs itinérants

Accord collectif de travail portant les dispositions particulières applicables aux formateurs itinérants Accord collectif de travail portant les dispositions particulières applicables aux formateurs itinérants 1/12 Préambule Le document de la Direction de l'afpa "Dialogue social et modernisation de la gestion

Plus en détail

Modifié le 2 mars 2011 Page 2

Modifié le 2 mars 2011 Page 2 Règlement sur le remboursement des dépenses CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Objet Le règlement précise les règles à suivre pour le remboursement des dépenses des personnes participant aux instances,

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ALCATEL BUSINESS SYSTEMS

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ALCATEL BUSINESS SYSTEMS ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ALCATEL BUSINESS SYSTEMS Entre - La Société Alcatel Business Systems, dont le siège social est situé 12, rue de la Baume 75008 PARIS, représentée par

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 7 JUIN 2007

ACCORD NATIONAL DU 7 JUIN 2007 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord de branche ENSEIGNEMENT AGRICOLE (SECTEUR DES ÉTABLISSEMENTS CATHOLIQUES) ACCORD NATIONAL DU 7 JUIN 2007 RELATIF AUX ÉQUIVALENCES

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3078 Conventions collectives nationales CABINETS D AVOCATS IDCC : 1000. Personnel

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national COMPTE ÉPARGNE-TEMPS DANS LES EXPLOITATIONS

Plus en détail

Convention d entreprise n 67. relative au compte épargne-temps

Convention d entreprise n 67. relative au compte épargne-temps Convention d entreprise n 67 relative au compte épargne-temps Entre la Société Autoroutes du Sud de la France, représentée par M. Jacques TAVERNIER, Président Directeur Général, et les organisations syndicales

Plus en détail

ACCORD DU 7 AVRIL 2010

ACCORD DU 7 AVRIL 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ENTREPRISES DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE IMMOBILIER ACCORD DU 7 AVRIL 2010 RELATIF AUX DISPOSITIONS

Plus en détail

Convention collective nationale des aides familiales rurales et personnel de l'aide à domicile en milieu rural (ADMR).

Convention collective nationale des aides familiales rurales et personnel de l'aide à domicile en milieu rural (ADMR). Convention collective nationale des aides familiales rurales et personnel de l'aide à domicile en milieu rural (ADMR). Durée et conditions de travail. Article 5 5.1. Durée du travail (Voir accord de branche

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3604 Convention collective nationale IDCC : 7005. CAVES COOPÉRATIVES VINICOLES ET LEURS UNIONS AVENANT

Plus en détail

Grille ACOSS Barème d exonération des petits déplacements

Grille ACOSS Barème d exonération des petits déplacements Barème d exonération des petits déplacements Trajet aller et retour compris entre Limite d exonération quotidienne Repas pris hors des locaux de l entreprise ou sur un chantier Repas pris au restaurant

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective départementale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective départementale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTES Brochure n 3334 Convention collective départementale IDCC : 2579. MÉTALLURGIE (Loir-et-Cher) ACCORD DU 21 MARS 2014 RELATIF

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3124 Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE AVENANT N O 6 DU 29 JUIN 2006 À L ANNEXE

Plus en détail

Accord N 35 Les frais de déplacement professionnels dans le GIE AtlantiCA En date du 05 mars 2008

Accord N 35 Les frais de déplacement professionnels dans le GIE AtlantiCA En date du 05 mars 2008 Accord N 35 Les frais de déplacement professionnels dans le GIE AtlantiCA En date du 05 mars 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, CGT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD

Plus en détail

Avenant n 1 à la Convention d entreprise n 45

Avenant n 1 à la Convention d entreprise n 45 portant diverses mesures relatives au temps de travail, à la charge de travail et aux carrières des cadres Entre la Société Autoroutes du Sud de la France, représentée par M. Jacques TAVERNIER, Directeur

Plus en détail

Avenant n 1 du. des ETAM de Travaux Publics du 12 juillet 2006

Avenant n 1 du. des ETAM de Travaux Publics du 12 juillet 2006 Avenant n 1 du à la convention collective nationale des ETAM de Travaux Publics du 12 juillet 2006 Entre : La Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP), La Fédération des Sociétés Coopératives et

Plus en détail

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- LES FORFAITS JOURS

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- LES FORFAITS JOURS Groupement des Métiers de l Imprimerie ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- JUIN 2014 NOTE N 12 LES FORFAITS JOURS (Articles

Plus en détail

Le Club de Gestion. Congés payés : mode d emploi. www.club gestion.fr

Le Club de Gestion. Congés payés : mode d emploi. www.club gestion.fr Les salariés ont droit chaque année à des congés payés d une durée maximale de 5 semaines depuis 1982. Les règles de calcul et d indemnisation de ces périodes non travaillées sont régies par le code du

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Politique relative aux frais de déplacement et de représentation 2 16

TABLE DES MATIERES. Politique relative aux frais de déplacement et de représentation 2 16 VERSION OFFICIELLE POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Entrée en vigueur le 1 er juillet 2009 Modifiée le 6 décembre 2010 Modifiée le 5 juin 2012 Modifiée le 23 juin 2015 Service

Plus en détail

Régime de prise en charge des frais de déplacement au sein de l Université d Aix Marseille. CA du 17 janvier 2012

Régime de prise en charge des frais de déplacement au sein de l Université d Aix Marseille. CA du 17 janvier 2012 Régime de prise en charge des frais de déplacement au sein de l Université d Aix Marseille CA du 17 janvier 2012 1 mars 12 les principes réglementaires - Les principes réglementaires applicables sont définis

Plus en détail

AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ

AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ Les réponses apportées aux questions ci-dessous sont données sous réserves des éventuelles réserves ou exclusions que le ministère du travail pourrait prendre

Plus en détail

La société Mediapost services, représentée par Monsieur Pierre Emmanuel LECLERCO, Directeur Général Adjoint, dûment mandaté

La société Mediapost services, représentée par Monsieur Pierre Emmanuel LECLERCO, Directeur Général Adjoint, dûment mandaté ACCORD RELATIF A L HARMONISATION DES STATUTS DES SALARIES MEDIAPOST TRANSFERES AU SEIN DE MEDIAPOST SA DANS LE CADRE DU RAPPROCHEMENT DES 2 ENTREPRISES Entre les soussignés, Le syndicat C.F.T.C Le syndicat

Plus en détail

UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT

UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ET DU SALAIRE Version de fevrier 2009 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1

Plus en détail

Heures supplémentaires et heures complémentaires

Heures supplémentaires et heures complémentaires INSTRUCTION n 2015-4 du 8 janvier 2015 Heures supplémentaires et heures complémentaires Emetteur : Direction des ressources humaines et des relations sociales - Direction gestion administrative du personnel

Plus en détail

Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre

Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre Entre les soussignés La Caisse d'epargne Loire-Centre dont le siège social est situé à ORLEANS,

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. Ainsi, un salarié occupé 5 jours par semaine, pourra être en situation de télétravail au plus 3 jours par semaine.

NOTE TECHNIQUE. Ainsi, un salarié occupé 5 jours par semaine, pourra être en situation de télétravail au plus 3 jours par semaine. NOTE TECHNIQUE L accord du 4 mars 2014 est conclu à durée déterminée. Il s applique pour une durée de 3 ans à compter de sa date d agrément, soit du 3 juillet 2014 au 2 juillet 2017. 1 Définition du télétravail

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE

CONTRAT DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE CONTRAT DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE POUR L EMPLOI D UN(E) ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) AGRÉÉ(E) Régi par les dispositions de la Convention Collective Nationale de travail des assistants maternels du particulier

Plus en détail

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Article 1 : Il est créé un chapitre 10 dans la convention collective de l animation intitulé compte épargne temps dont les dispositions sont les suivantes : Préambule

Plus en détail

PARTIE IV SALAIRES CONVENTIONNELS

PARTIE IV SALAIRES CONVENTIONNELS ENTREPRISES DE L ASSAINISSEMENT ET DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE PARTIE IV SALAIRES CONVENTIONNELS Avenants classés du plus récent au plus ancien IV. 2 IV. 3 ANNEE 2014 AVENANT N 27 REEVALUATION DES SALAIRES

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3355 Convention collective nationale IDCC : 2717. ENTREPRISES TECHNIQUES AU SERVICE

Plus en détail

MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF

MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF La mise à disposition constitue un prêt de main d œuvre, lequel est strictement encadré par les articles L. 8231-1 et L. 8241-1 du Code du

Plus en détail

Note : les parties surlignées en jaune relèvent du champ de décision de la collectivité qui devra définir certaines modalités.

Note : les parties surlignées en jaune relèvent du champ de décision de la collectivité qui devra définir certaines modalités. Note : les parties surlignées en jaune relèvent du champ de décision de la qui devra définir certaines modalités. REGLEMENT DE FORMATION DU CENTRE DE GESTION DE L ALLIER Le règlement de formation définit

Plus en détail

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel En tant que salarié à part entière, l assistant maternel a droit aux congés payés et aux jours fériés dans le respect de la législation en

Plus en détail

Accord collectif relatif au Compte Epargne Temps

Accord collectif relatif au Compte Epargne Temps Accord collectif relatif au Compte Epargne Temps Entre les soussignés La Caisse d'epargne LOIRE CENTRE dont le siège social est situé à ORLEANS, 7 rue d'escures, représentée par adame Dominique LANGUILLAT,

Plus en détail

Gestion des déplacements dans le cadre des Territoires d Attractivité et d Initiative

Gestion des déplacements dans le cadre des Territoires d Attractivité et d Initiative Direction Générale de La Poste Grand Public et du Développement Territorial Direction des Ressources Humaines Destinataires Toutes entités Grand Public Contact Jacques EYQUEM Tél : 01.55.44.27.46 Fax :

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE

ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE ENTRE LES SOUSSIGNES : HSBC France, dont le siège social est situé 103, avenue des Champs Elysées, 75008 PARIS, représenté par Madame

Plus en détail

L ACCUEIL REGULIER EN ANNEE COMPLETE : DE L EMBAUCHE A LA RUPTURE DU CONTRAT

L ACCUEIL REGULIER EN ANNEE COMPLETE : DE L EMBAUCHE A LA RUPTURE DU CONTRAT L ACCUEIL REGULIER EN ANNEE COMPLETE : DE L EMBAUCHE A LA RUPTURE DU CONTRAT Qu est-ce que l accueil en année complète? C est lorsque l assistant maternel accueille un enfant pendant 47 semaines. L enfant

Plus en détail

ZOOM TRANSPORT SOMMAIRE

ZOOM TRANSPORT SOMMAIRE Inspection du travail des transports SOMMAIRE ZOOM TRANSPORT F F F F F F 111 Longue distance + de 3,5 t... 2 113 Courte distance + de 3,5 t... 4 116 Personnel roulant messagerie... 6 117 Personnel sédentaire...

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957)

Plus en détail

>> Indemnité de licenciement des Mensuels

>> Indemnité de licenciement des Mensuels N d info 1454-10 Informations ASJ 04-03 Pôle Relations Sociales et Juridiques Mise à jour juin 2011 >> Indemnité de licenciement des Mensuels L avenant du 21 juin 2010 à l accord national sur la mensualisation

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI

ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI PREAMBULE Pour répondre à la continuité du service que l entreprise doit assurer à ses clients, certaines activités pour certains rôles ou fonctions, recourent à

Plus en détail

L INDEMNISATION DES DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES DU 19/07/01 MODIFIÉ, DU 03/07/06 MODIFIÉ. Principes déterminant l indemnisation.

L INDEMNISATION DES DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES DU 19/07/01 MODIFIÉ, DU 03/07/06 MODIFIÉ. Principes déterminant l indemnisation. L L INDEMNISATION DES DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES ÉCRET N 2001-654 DU 19/07/01 MODIFIÉ, DÉCRET N 2006-781 DU 03/07/06 MODIFIÉ DÉCRET DÉCRET L indemnisation des déplacements temporaires des agents territoriaux

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

Accord sur le droit syndical et le dialogue social Branche des Etablissements d Enseignement Privés

Accord sur le droit syndical et le dialogue social Branche des Etablissements d Enseignement Privés Accord sur le droit syndical et le dialogue social Branche des Etablissements d Enseignement Privés Les partenaires sociaux signataires de la branche des Etablissements d Enseignement Privés ont souhaité,

Plus en détail

1 Champ d application

1 Champ d application 1 Champ d application 1.1. Personnels concernés Le protocole d accord du 23 juillet 2015 concerne l ensemble des salariés des organismes du Régime général de Sécurité sociale relevant des conventions collectives

Plus en détail

BUREAUX D ARCHITECTES

BUREAUX D ARCHITECTES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la solidarité et de l'emploi Office cantonal de l'inspection et des relations du travail Document REFLÉTANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET PRESTATIONS SOCIALES

Plus en détail

22/01/03 ACCORD D ENTREPRISE. Entre : T-SYSTEMS SOLERI 21 boulevard des Tchécoslovaques 69007 LYON. M. Jean-Paul VAUTREY, Directeur Général,

22/01/03 ACCORD D ENTREPRISE. Entre : T-SYSTEMS SOLERI 21 boulevard des Tchécoslovaques 69007 LYON. M. Jean-Paul VAUTREY, Directeur Général, ACCORD D ENTREPRISE SUR L AMENAGEMENT ET LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL CHEZ T-SYSTEMS SOLERI Entre : T-SYSTEMS SOLERI 21 boulevard des Tchécoslovaques 69007 LYON représentée par M. Jean-Paul VAUTREY,

Plus en détail

AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 CHAPITRE I ER

AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 CHAPITRE I ER MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel CAISSE D ÉPARGNE AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 À L ACCORD DU 24 NOVEMBRE 2005 RELATIF AUX FRAIS DE SOINS DE

Plus en détail

Avenant n 2 à l Accord Collectif National relatif aux frais de soins de santé du 24 novembre 2005 du 25.10.2011

Avenant n 2 à l Accord Collectif National relatif aux frais de soins de santé du 24 novembre 2005 du 25.10.2011 Avenant n 2 à l Accord Collectif National relatif aux frais de soins de santé du 24 novembre 2005 du 25.10.2011 Chapitre 1 : Champ d application et objet de l accord Le présent accord s applique à l ensemble

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS Entre la Direction Générale de la société Herakles, représentée par Philippe BOULAN, en sa qualité de Directeur des Ressources Humaines, D une part, Et les organisations

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT PRÉAMBULE Conscientes de la nécessité technique, économique ou sociale de faire travailler certains salariés, hommes ou femmes, la nuit, pour pourvoir

Plus en détail

- La CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE, représentée par son Directeur Général, Monsieur Marc DESCHAMPS,

- La CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE, représentée par son Directeur Général, Monsieur Marc DESCHAMPS, ACCORD D ENTREPRISE SUR LA MISE EN PLACE D UN DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES MOBILITES INTERNES A LA CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE Entre les soussignés : - La CAISSE REGIONALE DE CREDIT

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3115 Convention collective nationale IDCC : 2335. PERSONNELS DES AGENCES

Plus en détail

PROJET D ACCORD D ENTREPRISE SUR LES MOYENS ACCORDES AUX COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

PROJET D ACCORD D ENTREPRISE SUR LES MOYENS ACCORDES AUX COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL PROJET D ACCORD D ENTREPRISE SUR LES MOYENS ACCORDES AUX COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL Projet accord ENDEL réunion du 20 juin 2012 Page 1 / 7 Entre : La Société Endel dont

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 29 JANVIER 2000 PORTANT REVISION PROVISOIRE DES CLASSIFICATIONS DANS LA METALLURGIE

ACCORD NATIONAL DU 29 JANVIER 2000 PORTANT REVISION PROVISOIRE DES CLASSIFICATIONS DANS LA METALLURGIE ACCORD NATIONAL DU 29 JANVIER 2000 PORTANT REVISION PROVISOIRE DES CLASSIFICATIONS DANS LA METALLURGIE Entre : L Union des Industries Métallurgiques et Minières, d une part, Les organisations syndicales

Plus en détail

ACCORD D'ENTREPRISE SUR LES MODALITES D'APPLICATION DU TEMPS PARTIEL

ACCORD D'ENTREPRISE SUR LES MODALITES D'APPLICATION DU TEMPS PARTIEL ACCORD D'ENTREPRISE SUR LES MODALITES D'APPLICATION DU TEMPS PARTIEL Entre les Organisations Syndicales représentées par : Pour la C.F.D.T., Monsieur Francis PELLETIER, Délégué Syndical Central Pour la

Plus en détail