La Convention Collective Nationale du Sport

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Convention Collective Nationale du Sport"

Transcription

1 Samedi 7 Novembre 2009 La Convention Collective Nationale du Sport Samedi 7 Novembre 2009 Séminaire des Ligues et des Comités régionaux CREPS Vichy Auvergne

2 Samedi 7 Novembre 2009 La CCNS est applicable Le texte a été signé le 7 juillet 2005 et déposé à la Direction départementale du travail La CCNS a été étendue. L arrêté d extension a été publié au JO du 25 novembre Son numéro IDCC: 2511 La CCNS est applicable depuis le 25 novembre. Le seul délai d application concernait les niveaux de rémunération.

3 La convention collective nationale du sport Avant la CCNS Avec la CCNS Code du travail Code du travail CCNS Règlement intérieur Usages Règlement intérieur Usages Contrat de travail Contrat de travail

4 La convention collective nationale du sport Chapitre 1 Champ d application Chapitre 2 Dialogue social et paritarisme Chapitre 3 Liberté d opinion - Droit syndical - Représentation des salariés Chapitre 4 Contrat de travail Chapitre 5 Le temps de travail Chapitre 6 Principes généraux de prévention en matière d hygiène, sécurité, santé et conditions de travail Chapitre 7 Les congés Chapitre 8 Formation professionnelle Chapitre 9 Classifications et rémunérations Chapitre 10 Prévoyance Chapitre 11 Pluralité d employeurs Groupements d employeurs Chapitre 12 Sport professionnel Chapitre 13 Epargne salariale

5 La convention collective nationale du sport La CCNS et son champ d application La CCNS et la CCNA La CCNS et les autres Les avantages acquis La CCNS, par où commencer? La classification et la rémunération L actualisation des contrats de travail La CCNS et la vie du contrat Le temps de travail La maladie La prévoyance La formation professionnelle La pluriactivité Échanges

6 Le champ d application de la CCNS La CCNS et son champ d application La CCNS et la CCNA La CCNS et les autres Les avantages acquis

7 Le champ d application de la CCNS Rappel: étendue de la branche sport Article Champ d application «la convention collective du sport règle [ ] les relations entre les employeurs et les salariés des entreprises exerçant leur activité principale dans l un des domaines suivants: - organisation, gestion et encadrement d activités sportives ; - gestion d installations et d équipements sportifs ; - enseignement, formation aux activités sportives et formation professionnelle aux métiers du sport ; - promotion et organisation de manifestations sportives»

8 Le champ d application de la CCNS La CCNS et la CCNA Une option ouverte Application de la CCNA avant le 31 décembre 1998 Droit d option ouvert 31 décembre 2007 Si CCNA: information des salariés et des représentants Si CCNS: dénonciation de la CCNA + maintien des avantages acquis Application de la CCNA à compter du 1er janvier 1999 CCNS: dénonciation de la CCNA + maintien des avantages acquis Depuis le 1er janvier 2008 le droit d option est fermé!!

9 Le champ d application de la CCNS La CCNS et les autres Les différentes sources appliquées dans les structures Les accords d entreprise Les accords "atypiques " Les usages, les engagements unilatéraux Une autre convention collective, des primes La coexistence avec la CCNS Application du plus favorable en cas d avantages de même nature La remise en cause des sources précédemment appliquées Usages et engagements unilatéraux Procédure de dénonciation Information individuelle + information des représentants du personnel + délai suffisant Accord d entreprise Procédure de révision (L132-7) ou de dénonciation (L132-8)

10 Le champ d application de la CCNS Le maintien des avantages acquis A qui? Les salariés en poste au moment de l extension Les critères de détection d un avantage acquis Avantage individuel ou collectif Droit déjà ouvert et pas seulement éventuel Quelques exemples La comparaison du plus favorable - Comparaison pour l ensemble d avantage se rapportant à la même cause Exemple : On ne comparera pas les deux modes de calcul d'une prime d'ancienneté, on comparera plutôt l'ensemble des droits reconnus au salarié pour son ancienneté (prime, évolution ). - Comparaison pour l'ensemble des bénéficiaires d'un avantage et non pour un salarié pris isolément => On prendra comme référence l'intérêt de l'ensemble de salariés bénéficiaires dont le contrat est en cours, et non l'intérêt individuel de chaque salarié pris dans son contexte.

11 La CCNS, par où commencer? La CCNS, par où commencer? La classification et la rémunération Comment classer les salariés dans la grille de la CCNS et quelle rémunération leur attribuer? L actualisation des contrats de travail Quel est le contrat le plus adapté à l organisation de la structure?

12 La CCNS, par où commencer? Les étapes 1 / Déterminer les missions effectuées par chacun d e vos salariés et les positionner dans la grille de classification 2 / Evaluer le temps de travail de vos salariés et réfléchir à l organisation la plus opportune 3 / Actualiser les contrats de travail 4 / S entretenir avec le salarié

13 La CCNS, par où commencer? La classification et la rémunération LA CLASSIFICATION ET LA REMUNERATION

14 La CCNS, par où commencer? La classification et la rémunération Le positionnement du salarié dans la grille Les critères Principe: ni le diplôme, ni la rémunération ne sont des critères classant Critères de classification : caractéristiques de l emploi réellement occupé Autonomie, responsabilité, technicité L outil indispensable La fiche de poste La décision finale appartient à l employeur En pratique impossibilité de classer le salarié dans un groupe correspondant à ses missions pour des raisons budgétaires Principe: le groupe (et la rémunération) doit être conforme aux missions Risque: rappel de salaire du salarié en cas de contentieux

15 La CCNS, par où commencer? La classification et la rémunération La rémunération Le SMC : au 1 er septembre 2009 = Négociation par les partenaires sociaux de la branche Minimum mais pas de maximum A un groupe correspond une rémunération minimale Groupe 3 : techniciens, 1 509,31 /mois 9.95 / heure Groupe 4 : techniciens/agents de maîtrise, 1 601,56 /mois / heure Groupe 5 : techniciens/agents de maîtrise, 1 793,75 /mois / heure Prochaines augmentations : 1 er janvier 2010 :

16 Chapitre 9 : Rémunération et classification professionnelle Polyvalence des tâches - Fonctions exceptionnelles En cas de polyvalence des tâches Le salarié exerce de manière permanente des activités relevant de différents groupes de classification de la grille Le classement le plus élevé est retenu lorsque ces tâches représentent +20% du temps de travail hebdomadaires En cas d exercice de fonctions exceptionnelles Exercice de fonctions non prévues au contrat de travail Durée 1 semaine occupation d un poste de classification supérieure Versement d une prime = à la différence entre les 2 groupes

17 La CCNS, par où commencer? La classification et la rémunération Prime d ancienneté 1% du SMC du Groupe 3 : Conditions : 24 mois d ancienneté à la date d extension de la CCN Sport / 24 mois de travail effectif après l embauche 1% tous les 24 mois plafonnée à 15% Prime exceptionnelle du Groupe 1 : 5% du SMC du Groupe 3 pour les salariés du Groupe 1 après 3 ans d ancienneté dans l entreprise

18 La CCNS, par où commencer? L actualisation des contrats de travail L ACTUALISATION DES CONTRATS DE TRAVAIL

19 La CCNS, par où commencer? L actualisation des contrats de travail L actualisation des contrats La CCNS impose un certain nombre de mentions obligatoires Date d embauche Type de contrat Emploi et classification Durée du travail Rémunération Lieu de travail Repos hebdomadaire Avantages en nature Sujétions particulières Protection sociale Convention collective applicable Mise à jour des contrats en cours Concis mais précis

20 La CCNS, par où commencer? L actualisation des contrats de travail Une activité régulière tout au long de l année à temps plein CDI temps plein Un contrat écrit Les mentions obligatoires classiques

21 La CCNS, par où commencer? L actualisation des contrats de travail Une activité régulière tout au long de l année à temps partiel CDI temps partiel Contrat dont la durée du travail répartie sur la semaine, le mois ou l année, est inférieure à la durée de travail conventionnelle (35h) Contrat écrit comportant des mentions obligatoires spécifiques Répartition de la durée du travail entre les jours de la semaine ou les semaines du mois Cas dans lesquels les modifications de cette répartition peuvent intervenir ainsi que la nature de ces modifications Délai de prévenance en cas de modification (7 jours ouvrés) Limites concernant les heures complémentaires Modalités de communication par écrit au salarié des horaires de travail pour chaque journée travaillée

22 La CCNS, par où commencer? L actualisation des contrats de travail Une activité temporaire CDD Une activité non liée à une besoin permanent de la structure CDD classiques (accroissement temporaire d activités, remplacement ) Une activité liée à la saisonnalité CDD saisonnier (La saison sportive n est pas une saison au sens du droit du travail) Une activité liée l organisation d une compétition nationale ou internationale CDD d intervention Le sport professionnel, nécessairement limité dans le temps CDD d usage uniquement pour les salariés relevant du chapitre 12 (sport professionnel)

23 La CCNS, par où commencer? L actualisation des contrats de travail CDD d usage Le contrat d intervention Réservé à l organisation de compétitions ou manifestations sportives nationales ou internationales d une ampleur exceptionnelle Durée du contrat liée à celle de l événement sportif La durée de travail pourra être portée à 60 heures par semaine dans la limite de trois semaines consécutives sans autorisation de l inspecteur du travail Versement d une prime d un montant égal à 10% du montant de sa rémunération totale brute Exemple : salarié du comité d organisation de championnat du monde

24 La CCNS, par où commencer? L actualisation des contrats de travail Une activité variable sur l année CDI intermittent Contrat modulé Le CDI intermittent Une activité alternant période travaillée et période non travaillée Le contrat modulé Une activité alternant périodes hautes et périodes basses

25 La CCNS, par où commencer? L actualisation des contrats de travail Le CDI Intermittent CDI Nature du poste visé : permanent qui par nature comporte une alternance de périodes travaillées et de périodes non travaillées. Temps de travail contractuel : 1250 heures sur une période de 36 semaines maximum. Contrat écrit comportant des mentions obligatoires et notamment la répartition des heures à l intérieur des périodes de travail Rémunération - Lissage sur l année : 1/12 de l horaire annuel garanti au contrat + 10% pour les congés payés - Pas de lissage: nombre heures du mois + 10% pour les congés payés Exemple : éducateur sportif salarié d une structure soumise à des périodes d ouverture liée à la saisonnalité climatique, sportive

26 La CCNS, par où commencer? L actualisation des contrats de travail La modulation du temps de travail Objectif Permettre aux entreprises de faire face, avec souplesse et en limitant le surcoût, aux fluctuations d activités en faisant varier la durée du travail sur l année Mise en œuvre Consultation des salariés ou de leurs représentants (CE ou DP) Puis: Soit conclusion d un accord collectif de travail Ouverture des négociations avec les délégués syndicaux présents dans l entreprise Soit mise en place individuelle de la modulation Modification des contrats en cours, donc négociation avec les salariés

27 La CCNS, par où commencer? L actualisation des contrats de travail La modulation du temps de travail Déroulement Avant le commencement de la modulation 1 / Prévoir la modulation au contrat de travail 2 / Déterminer la période de modulation 3 /Déterminer la durée annuelle du travail pour cha que salarié 4 / Répartir la durée annuelle de travail de chaque salarié sur toute l année 5 / Information de l ensemble du personnel et de ch aque salarié En cours de modulation - Lissage de la rémunération - Modifier les horaires en cours de modulation - Modifications possibles dans un délai de 7 jours et plus - Modifications dans un délai inférieur à 7 jours avec contreparties - Tenir le compte individuel d heures - Gérer les ruptures de contrat intervenues en cours de période de modulation En fin de modulation - Information des salariés - Régler les comptes

28 Chapitre 5 : La durée du travail La modulation du temps de travail Le temps plein modulé Étendue de la modulation Durée du travail encadrée Sur une année, la durée moyenne de travail ne doit pas dépasser 35h par semaine et 1575 heures + JS Sur 12 semaines consécutives la durée moyenne de travail ne pourra pas dépasser 44h Nombre de semaines travaillées de 48h limité à 14 par an Période de haute activité = période dont la durée hebdomadaire moyenne comporte 41 heures ou plus Période de 8 semaines consécutives au maximum Entre deux périodes de haute activité obligation de prévoir au moins 2 semaines à 35h ou de congés payés Période de faible activité = période dont la durée hebdomadaire de travail est inférieure à 35 heures modulation sous la forme de journée ou demi journée non travaillée

29 Chapitre 5 : La durée du travail La modulation du temps de travail Le temps partiel modulé Étendue de la modulation Durée moyenne annuelle et mensuelle encadrées La durée annuelle moyenne du travail ne peut pas être supérieure à la durée annuelle prévue au contrat Durée minimale moyenne mensuelle : 28 heures pas de contrat à temps partiel modulé de moins de 7h hebdo Durée hebdomadaire encadrée La durée hebdomadaire ne peut en aucun cas atteindre 35 heures, heures complémentaires incluses La durée de travail ne pourra varier en + ou - au-delà du 1/3 de la durée contractuelle hebdomadaire Durée journalière encadrée Durée minimale journalière : 2 heures Interruption maximale: 2 heures

30 SYNTHESE La CCNS, par où commencer? La classification et la rémunération Faire une fiche de poste Attribuer un groupe à votre salarié Le rémunérer sur la base du SMC de ce groupe? L actualisation des contrats de travail Réfléchir sur l organisation du travail de votre salarié Faire un audit des contrats existants / CCNS Actualiser les contrats de travail Entretien + signature de vos salariés

31 La CCNS et la vie du contrat La CCNS et la vie du contrat Le temps de travail La pluriactivité La maladie La prévoyance La formation professionnelle

32 La CCNS et la vie du contrat Le temps de travail LE TEMPS DE TRAVAIL

33 La CCNS et la vie du contrat Le temps de travail Les durées maximales La CCNS porte ces durées au seuil maximal autorisé par la loi Durées maximales journalières 10 h exceptionnellement 12 heures maximum 2 jours/semaine; 3 jours/mois; 12 jours/an Amplitude journalière 13 h Impossibilité de prévoir une amplitude plus importante par accord Durées maximales hebdomadaires 48 heures sur 1 semaine 44 heures ou plus: 15 semaines maximum par an Si 4 semaines consécutives 44h, la 5è semaine doit être 35h

34 La CCNS et la vie du contrat Le temps de travail Les heures de dépassement Planning réalisé Heures supplémentaires Temps plein Majoration 25 % pour les 8 suivantes 50% pour les suivantes Rémunération ou récupération Repos de remplacement en principe Rémunération si accord Loi TEPA Heures complémentaires Temps partiel Limites Durée hebdomadaire < 35 heures Heures complémentaires 10% de la durée travail contractuelle Maxi = 1/3 du temps de travail Rémunération Heures complémentaires 10% de l horaire contractuel Taux normal (pas de majoration) Heures complémentaires 1/3 majoration de 25%

35 La CCNS et la vie du contrat Le temps de travail Les forfaits des cadres et non cadres Le forfait annuel en jours Cadres autonomes 214 jours travaillés +JS Suivi annuel de l organisation du travail Information du CE ou des DP Le forfait annuel en heures Cadres autonomes et cadres intégrés 1575 heures travaillées + JS Amplitude journalière maxi: 12h Durée hebdomadaire maxi: 48 heures Suivi par un relevé des heures Information du CE ou des DP (à défaut entretien individuel) Le forfait des non cadres itinérants Définition des non cadres itinérants 1. Particularité de l emploi: Soit travaillent en dehors de l entreprise : - au moins 40% de leur temps dans le cadre de chaque semaine de travail - ou dans l année plus de 86 jours Soit passent en déplacement : - au moins une nuit dans le cadre de chaque semaine de travail - ou plus de 47 nuits dans l année 2. Réelle autonomie dans l organisation de leur emploi du temps. Forfait annuel en heures

36 La CCNS et la vie du contrat Le temps de travail Les temps de déplacement Trajet domicile lieu de travail Pas du temps de travail effectif Trajet lieu de travail lieu de travail Temps de travail effectif Trajet dans le cadre d une mission en dehors des heures habituelles de travail Pas du temps de travail effectif mais contrepartie conventionnelle - Jusque 18h de déplacement par mois: 10% des heures de déplacement - Au-delà de 18h de déplacement par mois: 25% des heures de déplacement

37 La CCNS et la vie du contrat Le temps de travail Le travail le dimanche Dérogation à la règle du repos dominical pour les emplois liés directement à la pratique, l animation, l enseignement ou l encadrement d APS Les salariés travaillant habituellement le dimanche et les jours fériés bénéficient : soit 2 jours de repos consécutifs par semaine avec dimanche travaillé soit de 11 dimanche non travaillés par an, hors congés payés ( pour les CDD calcul au prorata temporis), avec 1 jour de repos autre. 1 jour de repos hebdomadaire doit cependant être fixé Les salariés ne travaillant pas habituellement le dimanche bénéficient en cas d heures effectuées le dimanche ou les jours fériés soit d une majoration de 50 % du salaire soit d un repos compensateur équivalent ( soit 1 h 30 de récupération par heure travaillée).

38 La CCNS et la vie du contrat Le temps de travail Le régime d équivalence : les règles Dans l attente d un décret d application = pas applicable Conditions Présence de nuit Ou accompagnement de groupe + présence de nuit Régime 1 nuit de présence = 2h % 1 journée de présence = 7 heures

39 La CCNS et la vie du contrat Les congés LES CONGES

40 La CCNS et la vie du contrat Les congés Les congés payés Rappel des dispositions du Code du travail 30 jours ouvrables Période de référence: 1 er juin au 31 mai Possibilité de la modifier (modulation), mention dans le contrat de travail

41 La CCNS et la vie du contrat Les congés Les congés pour évènements familiaux 5 jours consécutifs pour le mariage du salarié ; 5 jours pour le décès d'un conjoint ou d'un enfant ; 1 jour pour le mariage d'un enfant ; 2 jours consécutifs pour le décès du père ou de la mère ; 3 jours consécutifs pour la naissance ou l'adoption d'un enfant ; 1 jour pour décès d un frère ou d une sœur du salarié ; 1 jour pour le décès d un beau-père ou de la belle-mère d un salarié ; 1 jour pour déménagement

42 La CCNS et la vie du contrat Les congés Les autres congés Le congés maternité Le congé d adoption Le congé paternité Le congé sans solde Congés des salariés candidats ou élus à l Assemblée Nationale ou au Sénat Congés des salariés candidats ou élus à des mandats des collectivités publiques territoriales

43 La CCNS et la vie du contrat Pluriactivité et groupements d employeur PLURIACTIVITE Et GROUPEMENTS D EMPLOYEURS

44 La CCNS et la vie du contrat La pluriactivité ENJEU Offrir aux employeurs des moyens afin de gérer au mieux ces situations mal appréhendées par le code du travail

45 La CCNS et la vie du contrat Pluriactivité et groupements d employeur Les groupements d employeurs Ouvrir le dispositif aux employeurs de la branche: Quelques principes : Objet : placement de main d œuvre Responsabilité solidaire des membres du groupements Le GE assure toutes ses obligations d employeur vis-à-vis des salariés mis à disposition

46 La CCNS et la vie du contrat Pluriactivité et groupements d employeur La pluriactivité UN salarié, DES employeurs Cumul d emploi est possible à condition de respecter la réglementation relative à la durée maximale du travail autorisée Cumul emploi public privé possible Salarié tenu d informer chacun de ses employeurs sur ses autres engagements contractuels

47 La CCNS et la vie du contrat La pluriactivité La pluriactivité UN salarié, DES employeurs Chaque employeur gère indépendamment son salarié Contrat de travail Heures de dépassement Fiche de paie En cas de mise à disposition Faire une convention de mise à disposition

48 La CCNS et la vie du contrat La maladie LA MALADIE

49 La CCNS et la vie du contrat La maladie La maladie et l accident Maintien du salaire net Subrogation Conditions La maladie 1 an d ancienneté Justification par le salarié de son incapacité dans les 48 heures auprès de son employeur et de la caisse de Sécurité sociale Le salarié doit être pris en charge par le régime général de la Sécurité Sociale La maladie professionnelle et accident du travail Conditions Pas de condition d ancienneté Justification par le salarié de son incapacité dans les 48 heures auprès de son employeur et de la caisse de Sécurité sociale Le salarié doit être pris en charge par le régime général de la Sécurité Sociale Modalités Indemnisation du 4ème au 90ème jour d arrêt Modalités Indemnisation du 1er au 180ème jour d arrêt

50 La CCNS et la vie du contrat La prévoyance LA PREVOYANCE

51 La CCNS et la vie du contrat La prévoyance La prévoyance Date d application du régime Le régime de prévoyance fonctionne depuis janvier 2007 GNP (Groupe APICIL) Couverture du régime Risques invalidité, incapacité, décès, rente d éducation, personnel non indemnisés par la Sécurité Sociale Pas la retraite, pas la mutuelle Hypothèse d un régime de prévoyance préexistant Transition jusqu au 1er janvier 2008

52 La CCNS et la vie du contrat La prévoyance La prévoyance Le coût 0.73% du salaire brut total, avec un taux d appel de 0.64 tant que le régime est en équilibre 0.32 % à la charge de l employeur 0.32 % à la charge du salarié CoSMoS 52 Version 11/12/2006

53 La CCNS et la vie du contrat La formation professionnelle LA FORMATION

54 Le 1,62% La CCNS et la vie du contrat La formation professionnelle Rémunération brute totale Le 1% CIF CDD Le financement de la formation Rémunération brute des salariés en CDD Entreprise de moins de 10 salariés Dispositifs de formation Taux A qui? Plan de formation Professionnalisation 0,65 % + 0,7 % Versement minimum de 30 Agefos PME ou Uniformation 0,25 % Versement minimum de 5 CIF bénévole 0,02 % Versement minimum de 2 Uniformation CIF CDD 1 % Uniformation

55 La CCNS et la vie du contrat La formation professionnelle Les dispositifs de formation Plan de formation Droit individuel à la formation (DIF) Congé individuel de formation (CIF): salariés et bénévole Contrats de professionnalisation Période de professionnalisation

56 La CCNS et la vie du contrat La formation professionnelle Le plan de formation Obligation de l employeur Obligation de répartir des actions de formation effectuées dans le cadre du plan de formation en 3 catégories: Adaptation au poste de travail Evolution de l emploi ou maintien dans l emploi Développement des compétences Obligation de présenter le plan de formation aux représentants des salariés s ils existent

57 La CCNS et la vie du contrat La formation professionnelle Droit individuel à la formation (DIF) Les bénéficiaires: CDI: ancienneté 1 an au 7 mai 2005 CDD: ancienneté 4 mois au cours des 12 derniers mois Le fonctionnement: 20 heures par an (pro rata) Cumulable sur 6 ans, limité à 120h À l initiative du salarié avec accord de son employeur Le coût: Fonction de la stratégie adoptée

58 La CCNS et la vie du contrat La formation professionnelle Les autres dispositifs Le CIF CDI CDD Bénévole Le contrat de professionnalisation Contrat de formation en alternance à durée déterminée ou indéterminée Public: 16 à 25 ans / demandeurs d emplois de 26 ans et + Formation comprise entre 15% et 25% de la durée du contrat et 150 heures Rémunération minimum La période de professionnalisation Période de formation en cours de contrat permettant le maintien en activité et le développement de la professionnalisation Certains types de salariés (handicapés, après congé parental, + 45 ans, 1er niveau de qualification ) Formation certifiante

59 SYNTHESE La CCNS et la vie du contrat Le temps de travail Mettre en place des plannings La maladie Subrogation + maintien de salaire La prévoyance Prendre contact avec l organisme désigné La formation professionnelle Cotisation auprès de votre OPCA Demande de financement des formations de vos salariés

60 Le Conseil social du mouvement sportif Le Conseil Social du Mouvement Sportif Qu est ce que le CoSMoS? Pourquoi adhérer au CoSMoS?

61 Le Conseil social du mouvement sportif L objet du Conseil Social du Mouvement Sportif L étude et la défense des intérêts des employeurs du secteur sportif La négociation et l actualisation de la CCNS La représentation des employeurs du sport L accompagnement des employeurs sportifs dans la mise en conformité avec la Convention collective nationale du sport

62 Le Conseil social du mouvement sportif Le Conseil Social du Mouvement Sportif au service de ses adhérents L envoi d un exemplaire de la Convention Collective Nationale du Sport Un accès réservé à l espace adhérent du site internet Une assistance personnalisée qui vous permettra de résoudre vos difficultés d adaptation à la Convention Collective Nationale du Sport L envoi de la première édition du guide de l employeur CoSMoS L abonnement à la lettre du CoSMoS

63 Le Conseil social du mouvement sportif Les cotisations du CoSMoS pour salarié : 40 2 à 7 salariés : 50 Entre 8 et 20 : 150 Entre 21 et 50 : 300 Entre 51 et 100 : à 500 : 1500 Plus de 500 : 3000

64 Le Conseil social du mouvement sportif

Trajet domicile lieu de travail Pas du temps de travail effectif. Trajet lieu de travail lieu de travail Temps de travail effectif

Trajet domicile lieu de travail Pas du temps de travail effectif. Trajet lieu de travail lieu de travail Temps de travail effectif LES TEMPS DE DÉPLACEMENT Trajet domicile lieu de travail Pas du temps de travail effectif Trajet lieu de travail lieu de travail Temps de travail effectif Trajet dans le cadre d une mission en dehors des

Plus en détail

Présentation de la CCN du sport. Comité de l Aisne de Natation 15/12/2012 à Soissons

Présentation de la CCN du sport. Comité de l Aisne de Natation 15/12/2012 à Soissons Présentation de la CCN du sport Comité de l Aisne de Natation 15/12/2012 à Soissons ELEMENTS DE CONTEXTE Le monde du travail est divisé en branches Le Code du travail s applique à tous les salariés, quelle

Plus en détail

Tableau de comparaison entre le statut de 2003, la CCN Pôle Emploi et la CCN RAC

Tableau de comparaison entre le statut de 2003, la CCN Pôle Emploi et la CCN RAC Tableau de comparaison entre le statut de 2003, la CCN Pôle Emploi et la CCN RAC Articulation avec d autres accords et maintien des avantages acquis 1 - Introduction d une clause dite de fermeture. La

Plus en détail

Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel

Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel Préambule La Convention Collective Nationale du Sport applicable depuis le 25 novembre 2006 comprend un chapitre 12 relatif au sport professionnel. Bien que sur

Plus en détail

La gestion des intervenants sportifs

La gestion des intervenants sportifs La gestion des intervenants sportifs Ligue de Judo Date : 28 septembre 2013 Intervenant : Maxime QUEVAL Maxime.queval@lrset.org Introduction Le secteur associatif se professionnalise de manière croissante.

Plus en détail

Loi relative à la Sécurisation de l emploi

Loi relative à la Sécurisation de l emploi Synthèse Loi relative à la Sécurisation de l emploi 1 Santé et prévoyance (incapacité de travail, invalidité, décès) => Généralisation de la couverture complémentaire santé => Généralisation de la couverture

Plus en détail

RESTAURATION COLLECTIVE

RESTAURATION COLLECTIVE RESTAURATION COLLECTIVE Convention collective nationale N 3225 20 juin 1983 IDCC 1266 CONVENTION COLLECTIVE LES 10 POINTS ESSENTIELS Mai 2013 SOMMAIRE 1 Le champ d application 4 2 Le salaire 5 3 Les classifications

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

Entreprises Artisanales de Boulangerie Patisserie

Entreprises Artisanales de Boulangerie Patisserie Entreprises Artisanales de Boulangerie Patisserie La CFTC s engage aux côtés des salariés de la boulangerie artisanale : chaque année, des accords sont conclus au niveau de la Convention Collective pour

Plus en détail

ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172)

ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172) ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172) SOMMAIRE PREAMBULE ARTICLE A : DISPOSITIONS ANNULEES ET REMPLACEES PAGES 2 ARTICLE B :

Plus en détail

Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS)

Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS) Fiche actualisée le 27/02/2015 Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS) Définition Une convention collective est un accord conclu entre un employeur ou un groupement d employeurs,

Plus en détail

La convention collective nationale du sport

La convention collective nationale du sport n 7 juin 2007 spécial numéro La convention collective nationale du sport Edito Ce Dojo Info a été conçu pour vous aider dans le domaine de l emploi suite à la signature de la Convention Collective Nationale

Plus en détail

AUDIOVISUEL, ELECTRONIQUE ET EQUIPEMENT MENAGER

AUDIOVISUEL, ELECTRONIQUE ET EQUIPEMENT MENAGER AUDIOVISUEL, ELECTRONIQUE ET EQUIPEMENT MENAGER Convention collective nationale CONVENTION COLLECTIVE N 3076 IDCC 1686 LES 10 POINTS ESSENTIELS Mai 2013 SOMMAIRE 1 Le champ d application 3 2 Le salaire

Plus en détail

La convention collective de branche de l aide à domicile

La convention collective de branche de l aide à domicile La convention collective de branche de l aide à domicile Demi journée d information 28 novembre 2011 Uriopss pacac 1 Le contexte 2 La BAD La branche de l'aide à domicile comprend à ce jour : Trois conventions

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Article 1 : Il est créé un chapitre 10 dans la convention collective de l animation intitulé compte épargne temps dont les dispositions sont les suivantes : Préambule

Plus en détail

3 / Nom, fonction et coordonnées de la personne qui a rempli le questionnaire que la fédération pourra contacter pour des précisions :

3 / Nom, fonction et coordonnées de la personne qui a rempli le questionnaire que la fédération pourra contacter pour des précisions : Date : SE PREPARER A APPLIQUER LA CONVENTION COLLECTIVE DE LA BRANCHE DE L AIDE, DE L ACCOMPAGNEMENT, DES SOINS ET DES SERVICES A DOMICILE (BAD) Le guide d auto questionnement a pour finalité de permettre

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE Contexte : Loi FILLON du 23 Août 2003 : - modification des limites d exonération, - fixation de nouvelles caractéristiques

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 Montreuil, le 16/10/2008 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 OBJET : Loi n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD INDEX TABLE DES MATIERES

Plus en détail

Transports routiers. Champ d application. Contrat de travail, essai et préavis CHAPITRE 1 CHAPITRE 2

Transports routiers. Champ d application. Contrat de travail, essai et préavis CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 Transports routiers Convention collective Signature Extension JO Révision Extension JO Brochure JO IDCC Transports routiers 21-12-50 1-2-55 26-2-55 - - - 3085 16 CHAPITRE 1 1 Champ d application Art. 1

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

Le CDI intermittent (CDII) Extrait du Guide Pratique Animation - décembre 2012

Le CDI intermittent (CDII) Extrait du Guide Pratique Animation - décembre 2012 Le CDI intermittent (CDII) Extrait du Guide Pratique Animation - décembre 2012 CNEA 88 rue Marcel Bourdarias CS 70014 94146 Alfortville cedex Tél. 01 41 79 59 59 courriel : cnea@cnea-syn.org adresse internet

Plus en détail

ANNEXE 8 PRÉVOYANCE ANNEXE 8-1 ACCORD SUR LA PRÉVOYANCE ANNEXE 8-2 AVENANT N 1 DU 25 JUIN 1998 ANNEXE 8-3

ANNEXE 8 PRÉVOYANCE ANNEXE 8-1 ACCORD SUR LA PRÉVOYANCE ANNEXE 8-2 AVENANT N 1 DU 25 JUIN 1998 ANNEXE 8-3 ANNEXE 8 PRÉVOYANCE ANNEXE 8-1 ACCORD SUR LA PRÉVOYANCE DU 27 MARS 1997 ANNEXE 8-2 AVENANT N 1 DU 25 JUIN 1998 ANNEXE 8-3 DÉCISION DU 17 JUIN 2004 DE LA COMMISSION PARITAIRE DE LA CONVENTION COLLECTIVE

Plus en détail

CONVENTION D ENTREPRISE CSF

CONVENTION D ENTREPRISE CSF CONVENTION D ENTREPRISE CSF Mise à jour au 1er Juillet 2014 - 1er Juillet 2014 - PREAMBULE Suite à la fusion intervenue au cours du mois d août 1999 entre le Groupe PROMODES et le Groupe CARREFOUR, une

Plus en détail

services à la personne

services à la personne Novembre 2012 ADRESSES UTILES DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI (DIRECCTE) Unité territoriale du Rhône 8/10 rue du Nord 69100 Villeurbanne

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ALCATEL BUSINESS SYSTEMS

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ALCATEL BUSINESS SYSTEMS ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ALCATEL BUSINESS SYSTEMS Entre - La Société Alcatel Business Systems, dont le siège social est situé 12, rue de la Baume 75008 PARIS, représentée par

Plus en détail

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Congrès de la FFRC. 10-11 février 2014 à Paris. Jean-Claude Rivard

Congrès de la FFRC. 10-11 février 2014 à Paris. Jean-Claude Rivard Congrès de la FFRC 10-11 février 2014 à Paris Jean-Claude Rivard 1. Rappel de l accord sur les salaires du 4 juillet 2013 2. Thèmes de négociation pour 2014 : Les thèmes choisis sont en lien avec l actualité

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

PERSONNELS OGEC TEXTES APPLICABLES

PERSONNELS OGEC TEXTES APPLICABLES ANNEXE 1 à la Circulaire 2013/2014.2 PERSONNELS OGEC TEXTES APPLICABLES Les dispositions dénoncées de la Convention collective PSAEE ont disparu le 6 décembre 2012. Suite à l opposition formée contre l

Plus en détail

Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre

Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre Entre les soussignés La Caisse d'epargne Loire-Centre dont le siège social est situé à ORLEANS,

Plus en détail

le syndicat CGT représenté par [à compléter] en sa qualité de délégué syndical,

le syndicat CGT représenté par [à compléter] en sa qualité de délégué syndical, Projet d accord collectif mettant en place un régime de remboursement de «frais de santé» au bénéfice du personnel de l EPIC SNCF relevant du régime général de ENTRE LES SOUSSIGNEES : SOCIETE NATIONALE

Plus en détail

Transports routiers. Champ d application. Contrat de travail, essai et préavis CHAPITRE 1 CHAPITRE 2

Transports routiers. Champ d application. Contrat de travail, essai et préavis CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 Convention collective Signature Extension JO Révision Extension JO Brochure JO IDCC Transports routiers 21-12-50 1-2-55 26-2-55 3085 16 CHAPITRE 1 Champ d application Art. 1 modifié en dernier lieu par

Plus en détail

ACCORD DU 18 JUIN 2010 PRÉAMBULE

ACCORD DU 18 JUIN 2010 PRÉAMBULE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3367 Convention collective nationale IDCC : 2847. PÔLE EMPLOI ACCORD DU 18 JUIN 2010 RELATIF AU TRANSFERT

Plus en détail

L ACCUEIL REGULIER EN ANNEE COMPLETE : DE L EMBAUCHE A LA RUPTURE DU CONTRAT

L ACCUEIL REGULIER EN ANNEE COMPLETE : DE L EMBAUCHE A LA RUPTURE DU CONTRAT L ACCUEIL REGULIER EN ANNEE COMPLETE : DE L EMBAUCHE A LA RUPTURE DU CONTRAT Qu est-ce que l accueil en année complète? C est lorsque l assistant maternel accueille un enfant pendant 47 semaines. L enfant

Plus en détail

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation...

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation... Le Guide Pratique du SOCIAL chef d entreprise Délégués du Personnel Faut il faire une visite d embauche? Droit Quel contrat pour mon salarié? Entreprise La journée de solidarité, c est quand? Obligation...

Plus en détail

Petit déjeuner nouveautés sociales 15/04/2015 NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL PERIODES D ESSAI CONVENTIONNELLES

Petit déjeuner nouveautés sociales 15/04/2015 NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL PERIODES D ESSAI CONVENTIONNELLES Petit déjeuner nouveautés sociales 15/04/2015 TEMPS PARTIEL NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL PERIODES D ESSAI CONVENTIONNELLES 1 Temps partiel Durée minimale La loi relative à la sécurisation de l emploi du

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce et réparation de l automobile, du

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/01/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Janvier 2014 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS... 4 Eléments nationaux... 4

Plus en détail

MARS 2015. Guide Pratique. Des Salariés des Hôtels, Cafés et Restaurants de Monaco.

MARS 2015. Guide Pratique. Des Salariés des Hôtels, Cafés et Restaurants de Monaco. MARS 2015 Guide Pratique Des Salariés des Hôtels, Cafés et Restaurants de Monaco. Bienvenue en Principauté. Les conditions d embauche dans les Hôtels, Cafés, Restaurants souffrent d une certaine opacité

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

ZOOM TRANSPORT SOMMAIRE

ZOOM TRANSPORT SOMMAIRE Inspection du travail des transports SOMMAIRE ZOOM TRANSPORT F F F F F F 111 Longue distance + de 3,5 t... 2 113 Courte distance + de 3,5 t... 4 116 Personnel roulant messagerie... 6 117 Personnel sédentaire...

Plus en détail

A - LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI (n 2013-504 du 14 Juin 2013) (Les principales mesures)

A - LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI (n 2013-504 du 14 Juin 2013) (Les principales mesures) EC CABIINET PESCE - LEBOUCHER 1. SOCIETE 2. D EXPERTISE COMPTABLE www.cabinetpesceleboucher.fr Le 25/09/2013 ACTUALITES SOCIALES 2013/2 EN BREF (quelques chiffres) valeurs inchangées : SMIC Horaire au

Plus en détail

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL Les salariés de votre entreprise ont élu leur(s) délégué(s) du personnel. Vous avez pu constater que la loi

Plus en détail

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La loi de sécurisation de l emploi. les nouveaux enjeux

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La loi de sécurisation de l emploi. les nouveaux enjeux Bienvenue au Petit Déjeuner débat La loi de sécurisation de l emploi les nouveaux enjeux Programme 9h00-10h30 Présentation des nouveaux enjeux Mme Gonzalez CDD : les nouvelles règles de cotisations Me

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

LA CONVENTION COLLECTIVE «BAD»

LA CONVENTION COLLECTIVE «BAD» FICHE N 14 LA CONVENTION COLLECTIVE «BAD» Afin de répondre au mieux à la question : les réseaux relèvent-ils de la convention collective BAD? Plusieurs points doivent successivement être analysés : L activité

Plus en détail

HÔTELS - CAFÉS RESTAURANTS

HÔTELS - CAFÉS RESTAURANTS HÔTELS - CAFÉS RESTAURANTS Édition 2014 L essentiel de la réglementation du travail Informations générales Page 3 Durée et aménagement du temps de travail Page 6 Repos hebdomadaire Page 13 Salaires Page

Plus en détail

III. Le temps de travail :

III. Le temps de travail : III. Le temps de travail : III.1. L Organisation, l Aménagement et la Réduction du Temps de Travail (OARTT). Un accord national (l OARTT «national») est négocié entre la Direction Générale et les Organisations

Plus en détail

ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET)

ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) ENTRE LES SOUSSIGNES : L'Office International de l'eau, Association loi 1901, dont le siège social est situé 21 rue de Madrid 75008 PARIS, immatriculée

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3002 Convention collective nationale et accords nationaux BÂTIMENT IDCC : 2609. ETAM

Plus en détail

AVENANT DU 6 AVRIL 2006

AVENANT DU 6 AVRIL 2006 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction du Développement Social Compte Epargne Temps AVENANT DU 6 AVRIL 2006 13/04/06 1 Sommaire PREAMBULE...3 ARTICLE 1 : CHAMP D APPLICATION...3

Plus en détail

L IMPACT DE LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI SUR LES ENTREPRISES DE

L IMPACT DE LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI SUR LES ENTREPRISES DE L IMPACT DE LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI SUR LES ENTREPRISES DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE La Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l'emploi a été publiée au Journal officiel

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA CAISSE D EPARGNE DE BOURGOGNE FRANCHE COMTE

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA CAISSE D EPARGNE DE BOURGOGNE FRANCHE COMTE ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA CAISSE D EPARGNE DE BOURGOGNE FRANCHE COMTE 1 Entre La Caisse d Epargne de Bourgogne, dont le siège social est situé 1, Rond-Point de la Nation

Plus en détail

La Convention collective des salariés du Particulier employeur. 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1

La Convention collective des salariés du Particulier employeur. 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1 La Convention collective des salariés du Particulier employeur 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1 Les obligations de l employeur à l embauche du salarié S immatriculer en tant qu employeur, plusieurs

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3081 Conventions collectives nationales INDUSTRIES DE CARRIÈRES ET DE MATÉRIAUX IDCC

Plus en détail

L ACTUALITE SOCIALE ET JURIDIQUE

L ACTUALITE SOCIALE ET JURIDIQUE L ACTUALITE SOCIALE ET JURIDIQUE Juillet 2013 - N 28 Note spéciale LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI Du 14 juin 2013, N 2013-504 RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL (Pages 2 à 4) Travail à temps partiel.

Plus en détail

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti?

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? L apprenti est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle ou de l entreprise

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES ACCORD DU 28 FÉVRIER 2014 RELATIF AU TEMPS

Plus en détail

Juin. Modernisation du Marché du Travail

Juin. Modernisation du Marché du Travail Juin Modernisation du Marché du Travail 2008 les fiches argumentaires du medef Les dispositions de l accord national interprofessionnel du 11 janvier 2008, dont la mise en œuvre requiert un support législatif,

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

Pour en savoir plus : http://www.cabinetfeurgard.com/_infos/dossiers/article.asp?rub=social&sousrub=ct2&art=k4_5380587

Pour en savoir plus : http://www.cabinetfeurgard.com/_infos/dossiers/article.asp?rub=social&sousrub=ct2&art=k4_5380587 L environnement social de votre entreprise va être profondément modifié dans les six prochains mois. Nous souhaitons vous en parler et vous expliquer ces nouvelles mesures et leurs impacts. La mutuelle

Plus en détail

ACCORD DU 28 JANVIER 2010

ACCORD DU 28 JANVIER 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ESTHÉTIQUE-COSMÉTIQUE ET ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL LIÉ AUX MÉTIERS DE L ESTHÉTIQUE

Plus en détail

ACCORD SUR LE COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD SUR LE COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD SUR LE COMPTE EPARGNE TEMPS ARTICLE 1 - OBJET Le Compte Epargne Temps permet au salarié, à son initiative, d accumuler des droits à congés rémunérés ou de bénéficier d une rémunération, immédiate

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/03/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Mars 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR DE MARS 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

La convention collective des hôtels, cafés, restaurants

La convention collective des hôtels, cafés, restaurants Lexbase La convention collective des hôtels, cafés, restaurants Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3264-4 Sommaire PREMIÈRE PARTIE Convention collective des hôtels, cafés, restaurants commentée

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/11/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Novembre 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR NOVEMBRE 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national COMPTE ÉPARGNE-TEMPS DANS LES EXPLOITATIONS

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3328 Convention collective nationale IDCC : 2511. SPORT AVENANT N 87 DU 15 MAI 2014 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé La direction de l entreprise.. (forme juridique et dénomination sociale) dont le

Plus en détail

SOMMAIRE. Inspection du travail des transports. F 201 Les mentions du bulletin de paie... 2 F 202 Salaires et frais de déplacement...

SOMMAIRE. Inspection du travail des transports. F 201 Les mentions du bulletin de paie... 2 F 202 Salaires et frais de déplacement... Inspection du travail des transports SOMMAIRE F 201 Les mentions du bulletin de paie... 2 F 202 Salaires et frais de déplacement... 4 ZOOM TRANSPORT 1 Quelles sont les mentions figurant sur un document

Plus en détail

PERSONNEL EN CDI SMN AGDE 5901 ANNEE 2014

PERSONNEL EN CDI SMN AGDE 5901 ANNEE 2014 PERSONNEL EN CDI SMN AGDE 5901 ANNEE 2014 PAYES SUR 26 JOURS DU LUNDI AU SAMEDI DE 05 H 00 A 10 H 50 TOUTE L ANNEE SOIT 5 H 50 /JOUR POUR 35 H00/SEMAINE. PRIMES JOURNALIERES EN BAS NON SOUMISES A COTISATIONS

Plus en détail

Vous avez dit prévoyance complémentaire obligatoire et collective?

Vous avez dit prévoyance complémentaire obligatoire et collective? Vous avez dit prévoyance complémentaire obligatoire et collective? Quand? Comment? Pour qui?... Florence MOULINIER, conseillère technique en droit social Séverine SALAFIA, conseillère technique en ressources

Plus en détail

Recommandation patronale du 04 septembre 2012. Fiche n 1 : Nature juridique de la recommandation patronale p.5

Recommandation patronale du 04 septembre 2012. Fiche n 1 : Nature juridique de la recommandation patronale p.5 N 223 juillet - août 2012 N 2012/008 Du 1 er octobre 2012 SOMMAIRE Recommandation patronale du 04 septembre 2012 Fiche n 1 : Nature juridique de la recommandation patronale p.5 Fiche n 2 : Notion d avantage

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE FRANCE TELEVISIONS

ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE FRANCE TELEVISIONS ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE FRANCE TELEVISIONS Le présent accord est conclu entre : - La société France Télévisions, SIREN 432 766 947, immatriculée au Registre du commerce et des sociétés sous le numéro

Plus en détail

Accords d'interessement de la CRCAM Brie Picardie

Accords d'interessement de la CRCAM Brie Picardie Accords d'interessement de la CRCAM Brie Picardie signé le 10/05/07 par la CFDT, FO Oise et le SNECA ACCORD N 5 ACCORD D INTERESSEMENT DES SALARIES AU DEVELOPPEMENT DE L ENTREPRISE EXERCICES 2007-2008

Plus en détail

Édition 2010 25 e édition

Édition 2010 25 e édition Édition 2010 25 e édition ACCORDS COlleCtIFS De travail applicables dans les Centres d Hébergement et de Réadaptation Sociale et dans les services d insertion pour les adultes (CHRS) IDCC : 0783 IDAES,

Plus en détail

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 Liste des abréviations... 7 Introduction générale... 13 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 1 Les normes universelles de l OIT... 14 2 Les normes régionales européennes...

Plus en détail

Législation sociale. Certificat de Maîtrise de Compétence

Législation sociale. Certificat de Maîtrise de Compétence Certificat de Maîtrise de Compétence Législation sociale Le Certificat de Maîtrise de Compétence : un parcours intensif de formation pour accroître son degré d expertise et de performance dans un domaine

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Article 8-6 de la CCNS

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Article 8-6 de la CCNS LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Article 8-6 de la CCNS Toute entreprise doit participer au financement de la formation professionnelle des salariés. La CCNS prévoit une répartition des sommes

Plus en détail

MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE Mise à jour : 02/03/15 1 CONDITIONS GENERALES POUR ETRE APPRENTI p. 2 2 - ENREGISTREMENT DU CONTRAT p. 2 3 DEFINITION DU CONTRAT D APPRENTISSAGE p. 5 4 - EXECUTION

Plus en détail

Bilan du dispositif de LABELLISATION au 10 mai 2014

Bilan du dispositif de LABELLISATION au 10 mai 2014 Rappel du Contexte Le CTP Central réuni le 17 décembre 2012 a émis un avis favorable sur le choix du dispositif de la LABELLISATION (choix des salariés parmi les contrats agréés). Après avis des CTP du

Plus en détail

Convention collective de la branche de l aide, de l accompagnement, des soins et des services a domicile (BAD) du 21 mai 2010

Convention collective de la branche de l aide, de l accompagnement, des soins et des services a domicile (BAD) du 21 mai 2010 Convention collective de la branche de l aide, de l accompagnement, des soins et des services a domicile (BAD) du 21 mai 2010 IDCC : 2941 Convention agréée par arrêté du 3 octobre 2011 publié au Journal

Plus en détail

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA FORMATION PROFESSIONNELLE À L EMPLOI ET LA DÉMOCRATIE SOCIALE IMPACTANT LES MISSIONS SOCIALES DES CABINETS Nicolas GALLISSOT Responsable social Infodoc-Experts

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

Atelier échanges La réglementation des travailleurs handicapés en ESAT

Atelier échanges La réglementation des travailleurs handicapés en ESAT Atelier échanges La réglementation des travailleurs handicapés en ESAT Le 17 octobre 2014 1 Les normes de référence Circulaire DGAS-3B-2008-259 du 1/08/08 Code de l action sociale et des familles Code

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE LA METALLURGIE DE L OISE

CONVENTION COLLECTIVE DE LA METALLURGIE DE L OISE CONVENTION COLLECTIVE DE LA METALLURGIE DE L OISE AVENANT «MENSUELS» ARTICLE 1 : CHAMP D APPLICATION Le présent avenant règle les rapports entre les ouvriers, employés, techniciens et agents de maîtrise

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/02/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/02/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/02/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Février 2014 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS... 4 Eléments nationaux... 4

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE DU LANGUEDOC

ACCORD RELATIF A LA PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE DU LANGUEDOC ACCORD RELATIF A LA PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE DU LANGUEDOC Entre les soussignés : La Caisse Régionale de CREDIT AGRICOLE DU LANGUEDOC, dont le Siège Social est à MAURIN,

Plus en détail

Avenant n 305 du 20 mars 2007

Avenant n 305 du 20 mars 2007 Avenant n 305 du 20 mars 2007 Relatif aux assistants et assistantes familial(es), travaillant dans les centres ou services d accueil familial ou de placement familial spécialisé Convention collective nationale

Plus en détail

SALARIES DU PARTICULIER EMPLOYEUR

SALARIES DU PARTICULIER EMPLOYEUR Page 1/4. SALARIES DU PARTICULIER EMPLOYEUR UT 71 9/02/2015 PERIODE D'ESSAI : 2 mois renouvelable 1 fois sous réserve que le salarié ait été averti par écrit avant l expiration de la première période.

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3257 Convention collective nationale IDCC : 1601. BOURSE (3 e édition. Juin 2004) ACCORD DU 8 JUILLET 2005

Plus en détail

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS (7BB) ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS Entre les parties L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIALE UES du GROUPE MALAKOFF représentée par Monsieur Stéphane ROSTAND Directeur des Ressources Humaines Et Les représentants

Plus en détail

BRANCHE INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES Statut national du personnel des Industries Electriques et Gazières CCN 3368 - IDCC 5001

BRANCHE INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES Statut national du personnel des Industries Electriques et Gazières CCN 3368 - IDCC 5001 BRANCHE INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES Statut national du personnel des Industries Electriques et Gazières CCN 3368 - IDCC 5001 Pour toutes les actions débutant le : 01/06/2015 sur le plan de formation

Plus en détail