SOMMAIRE INTRODUCTION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE INTRODUCTION"

Transcription

1 SOMMAIRE INTRODUCTION 1. ORIGINES SOCIALES ET GEOGRAPHIQUES DE CES FEMMES. A/ Diversité des origines sociales et biogr aphies des combattantes. B/ Diversité géographique et professions. 2. L INTEGRATION. A/ Intégration progressive. Commentaire de l organigramme B/ Intégration difficile. 3. ROLE ET PARTICIPATION. CONCLUSION

2 INTRODUCTION Le 18 juin 1940, le général De Gaulle appelle les Français à la résistance en faisant un discours diffusé à la radio de Londres. Cet appel poussant la population à lutter pour la libération de la France, sera le discours fondateur des Forces Françaises Libres (F.F.L.). L appel du général invite toutes les forces à se mobiliser pour combattre l occupant. Mais celui-ci ne fait aucune allusion aux femmes. «Moi, général De Gaulle, actuellement à Londres, j invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s y trouver à se mettre en rapport avec moi.» Et pourtant «Lors du défilé du 18 juin 1945 à Paris, des femmes combattantes françaises et des pays alliés défilèrent à Paris.» (Bruno Leroux, colloque international de Berlin, «Les femmes dans la résistance»). -Qui sont ces femmes? Quelles étaient leurs origines sociales et géographiques? -Comment se sont elles intégrées dans les Forces Françaises Libres? -Quels rôles ont elles joués dans la résistance et quelle fut leur participation? C est ce que nous allons étudier dans le développement qui suit.

3 1. ORIGINES SOCIALES ET GEOGRAPHIQUES DE CES FEMMES. A/ Diversité des origines sociales et biographies des combattantes. Toutes les femmes qui faisaient partie des Forces Françaises Libres avaient des milieux de vie très différents avant de s engager. -Par exemple Joséphine BAKER, née le 3 juillet 1906 d une mère sénégalaise et d un père blanc était issue d une famille pauvre. Elle rejoignit les Forces Françaises Libres en 1940 et servit en Algérie comme infirmière, conductrice d ambulance et agent de renseignement, ce qui lui valut la croix de Lorraine, la Légion d honneur et la croix de guerre. -Lucile CLEMENT-MORISSET, quant à elle, s est engagée dans la marine nationale en tant que photographe, puis comme caméraman et réalisatrice de film. -Florence CONRAD a fondé le groupe Rochambeau incorporé à la deuxième Division Blindée du Général Leclerc.

4 B/ Diversité géographique et professions. Avant de faire partie de l armée française, ces combattantes exerçaient des métiers divers et habitaient à des endroits très variés. -Simone MATHIEU était une championne de tennis très renommée. Elle fut d ailleurs première au classement national de 1928 à Jeanne BOHEC, une fille de marin vivant en Bretagne, travaillait dans une poudrerie en tant que chimiste diplômée. -Joséphine BAKER, cette américaine originaire de St Louis dans le Missouri, était une célèbre chanteuse, danseuse et meneuse de revue. - Rosette PESCHAUD faisait parti des Rochambelles (dans la Division Blindée de Leclerc) et était dirigée par Florence CONRAD. (Rosette PESCHAUD à droite)

5 2. L INTEGRATION A/ Intégration progressive Organigramme et organisation des Forces Françaises Libres au féminin : Auxiliary territorial services A.T.S. devient 7 novembre 1940 : «Corps féminin» dirigé par Simone MATHIEU 100 volontaires devient Décembre 1941 : «Corps des volontaires françaises» 500 volontaires devient 21 août 1944 : A.F.A.T (Arme féminine de l Armée de Terre) volontaires S.F.F. Section féminine de la flotte F.F.A Forces Féminines de l Air Merlinettes (transmission) Marinettes Rochambelles (groupe CONRAD) 2 ème Division Blindée Général LECLERC

6 Commentaire de l organigramme : Les premières femmes se sont engagées dans les «Auxiliary Territorial Services» (A.T.S) à Londres. Le 7 novembre 1940, une unité féminine appelée «Corps féminin» est créée sur le modèle des A.T.S. Il est composé de 100 volontaires qui travaillent comme secrétaires ou conductrices, et est commandé par Simone MATHIEU. Le «Corps féminin» devient le «Corps des volontaires françaises» en décembre 1941, leur effectif est de 500 membres et pour la première fois des femmes sont reconnues comme militaires dans l armée française. A partir d août 1944, l organigramme des volontaires féminines se structure et se diversifie : le corps des volontaires devient l A.F.A.T. qui désigne «l Arme Féminine de l Armée de Terre et qui regroupe alors femmes. Au sein de l A.F.A.T, on trouve les trois armes qui sont : - les Sections Féminines de la Flotte (S.F.F). Elles sont 1100 dans cette division. - les Forces Féminines de l Air (F.F.A). On y compte 3500 femmes. - l armée de terre. En dehors de l A.F.A.T on trouve les merlinettes qui, quand à elles s occupent des transmissions.

7 B/ Intégration difficile Tout d abord, les femmes ont eu beaucoup de mal à se faire accepter au sein de l armée française. Cela a commencé par le Général Leclerc qui a clairement exprimé son refus de recevoir les femmes du groupe de madame CONRAD, nommé les Rochambelles, dans la deuxième division blindée. Il a même déclaré : «Je veux bien les ambulances mais pas les femmes!» Mais après une certaine insistance de la part de madame CONRAD, le général s est finalement laissé convaincre pour accréditer la formation de ce groupe. Lorsqu enfin les femmes se sont faites accepter dans l armée française, elles ont eu des difficultés à se faire respecter par leurs supérieurs. En effet ces derniers qui étaient généralement des hommes, ne prenaient pas au sérieux la volonté des femmes de devenir des soldats à part entière (ceci d après le témoignage de Rosette PESCHAUD). De plus ces combattantes ont eu du mal à s adapter aux conditions de vie présentes dans un corps d armée. Car il est vrai que la vie d une femme dans un tel environnement n est vraiment pas évident puisque rien n est fait pour elle. Southampton, 30 juillet 1944, embarquement des Rochambelles

8 3. ROLE ET PARTICIPATION. Dans l armée française, les combattantes avaient des rôles très divers. Prenons l exemple de la marine, dans cette section, les femmes qui étaient surnommées les «marinettes» travaillaient comme ambulancières, infirmières ou encore accomplissaient d autres services qui leur étaient demandés. Certaines d entre elles sont même devenues, au bout de quelques années, lieutenant ou chef des marinettes, et ne dirigeaient donc que des femmes. Quant aux volontaires parties au front, elles étaient chargées de se rendre au cœur du combat pour donner les premiers secours aux blessés et les évacuer aux tentes-hopital prévues pour cet effet. (Jacqueline CARSiGNOL)

9 CONCLUSION Grâce à leur action au sein des Forces Françaises Libres, toutes ces femmes qui se sont engagées ont reçu toutes sortes de récompenses telles que des décorations, la légion d honneur, la croix de guerre et la croix de Lorraine. Elles ont également obtenu la formation d un régiment spécifiquement créer pour les femmes, ce qui nous prouve bien qu elles ont été reconnues en tant que militaire dans l armée française. A la fin de la seconde guerre mondiale, en 1944, le droit de vote a été accordé aux femmes, ce qui les a en quelques sortes, mis sur un même pied d égalité que les hommes au niveau électoral et politique. Elles ont donc, à partir de ce moment, été considérée comme citoyen à part entière au sein de la société française. Suite à cela, les premières ligues féministes ont été créées pour continuer de lutter afin que les femmes soient totalement reconnues et respectées. Sur le plan historique, l engagement des femmes dans la guerre reste un sujet assez flou. C est d ailleurs pour cela que nous avons décidé de créer ce dossier afin d en savoir plus sur la vie de ces combattantes. Excepté quelques témoignages comme celui de Rosette Peschaud, les informations et les documents

10 concernant ce sujet restent assez rares, ce qui a été un véritable obstacle à nos recherches. Cela prouve donc que leur histoire reste à écrire, c est d ailleurs l un des aspects du combat de la femme pour leur émancipation dans la société en général. Crée par Laure LEFEVRE et Marion CADINOT

Major (H) Alain TOMEÏ. Grade. Chevalier de la Légion d Honneur. Grade. Officier de la Légion d Honneur. Grade. Commandeur de la Légion d Honneur

Major (H) Alain TOMEÏ. Grade. Chevalier de la Légion d Honneur. Grade. Officier de la Légion d Honneur. Grade. Commandeur de la Légion d Honneur Décorations militaires Françaises Le tableau ci-dessous rassemble les principaux ordres et principales médailles, classé(e)s dans l ordre protocolaire ou de préséance. L Ordre, la médaille d ordonnance

Plus en détail

UNE ESCADRILLE DE COMBAT AERIEN DANS LA SECONDE GUERRE MONDIALE :

UNE ESCADRILLE DE COMBAT AERIEN DANS LA SECONDE GUERRE MONDIALE : Dossier pédagogique pour les collèges UNE ESCADRILLE DE COMBAT AERIEN DANS LA SECONDE GUERRE MONDIALE : Nom et Prénom de l élève :.. Classe et établissement scolaire :. MEMORIAL NORMANDIE-NIEMEN B.P.124

Plus en détail

«Moi, général de Gaulle, actuellement à Londres» Questionnaire pédagogique (version longue)

«Moi, général de Gaulle, actuellement à Londres» Questionnaire pédagogique (version longue) «Moi, général de Gaulle, actuellement à Londres» Questionnaire pédagogique (version longue) Les circonstances de l Appel 1) Quel ouvrage du Général de Gaulle écrit dans les années 1930 appelle à la constitution

Plus en détail

et à la Libération de Massiac

et à la Libération de Massiac Les symboles de la République dans la Résistance et à la Libération de Massiac Le régime de Vichy fait enlever le mobilier républicain des édifices publics. En 1941, les statues monumentales d Arago et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 9 avril Signature d'une convention entre l État et la société des membres de la légion d'honneur

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 9 avril Signature d'une convention entre l État et la société des membres de la légion d'honneur DOSSIER DE PRESSE Jeudi 9 avril 2015 Signature d'une convention entre l État et la société des membres de la légion d'honneur 1 Présentation de Monsieur Hervé Gobillard, Président de la Société des membres

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA DÈFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS

MINISTÈRE DE LA DÈFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS MINISTÈRE DE LA DÈFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS Brochure sur les cérémonies du Souvenir A l'attention des Municipalités des Yvelines DÉLÉGATION MILITAIRE DÉPARTEMENTALE DES YVELINES décembre 2011 décembre

Plus en détail

Ateliers pédagogiques. Ateliers Pédagogiques

Ateliers pédagogiques. Ateliers Pédagogiques Ateliers pédagogiques Ateliers Pédagogiques Le service Archives et Patrimoine de la Ville de Limay propose durant l année scolaire 2013-2014, différents ateliers au sein des établissements scolaires de

Plus en détail

Chapitre 4 : Régime de Vichy, Collaboration et Résistance en France ( )

Chapitre 4 : Régime de Vichy, Collaboration et Résistance en France ( ) Chapitre 4 : Régime de Vichy, Collaboration et Résistance en France (1940-1944) Plan du cours Connaissances Compétences Vocabulaire I. Vichy, un régime antirépublicain II. Vichy, un régime qui collabore

Plus en détail

NE RIEN ECRIRE DANS CETTE PARTIE. Diplôme National du Brevet Session Diplôme National du Brevet Session 2014

NE RIEN ECRIRE DANS CETTE PARTIE. Diplôme National du Brevet Session Diplôme National du Brevet Session 2014 REPÉRE 14DNBGENHGECAG1 Diplôme National du Brevet Session 2014 REPERE 14DNBGENHGECAG1 Diplôme National du Brevet Session 2014 EPREUVE D HISTOIRE-GEOGRAPHIE ET EDUCATION CIVIQUE Série générale DUREE : 2

Plus en détail

Les femmes et les enfants pendant la Première Guerre Mondiale

Les femmes et les enfants pendant la Première Guerre Mondiale COMITÉ DU SOUVENIR FRANÇAIS DE LORRY-LÈS-METZ Conférence à l école de LORRY LES METZ le 16 mars 2017 Intervenant Jean-Jacques MARION Conférencier Au Souvenir Français de la MOSELLE Les femmes et les enfants

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES Edition Chronologique PARTIE PERMANENTE Administration Centrale ARRÊTÉ INTERMINISTÉRIEL portant application du décret n o 54-539 du 26 mai 1954 instituant une prime de qualification

Plus en détail

UNE FAUSSE IDENTITÉ POUR REJOINDRE LA FRANCE LIBRE

UNE FAUSSE IDENTITÉ POUR REJOINDRE LA FRANCE LIBRE UNE FAUSSE IDENTITÉ POUR REJOINDRE LA FRANCE LIBRE Vitrine 2 10 minutes bbintentions pédagogiques Intérêt : il s agit de comprendre que, pour résister, il faut se choisir une fausse identité et changer

Plus en détail

Document d accompagnement Vers la Victoire : La France au combat de 1942 à 1945.

Document d accompagnement Vers la Victoire : La France au combat de 1942 à 1945. Service éducatif museeresistance_educatif@ville-limoges.fr 05 55 45 84 43 Document d accompagnement Vers la Victoire : La France au combat de 1942 à 1945. Glossaire : Quelques éléments d information qui

Plus en détail

EPI connais-toi toimême

EPI connais-toi toimême ALEM 3 F Anouchka EPI connais-toi toimême : JOSEPH SAGNES (Évènement historique : Seconde guerre mondiale) Joseph SAGNES, 1935 1 I-Qui est le personnage choisi et comment je me rattache à lui? Biographie

Plus en détail

L amiral Henri rieunier est ÉLevÉ à La dignité de grand-officier de La LÉgion d Honneur.

L amiral Henri rieunier est ÉLevÉ à La dignité de grand-officier de La LÉgion d Honneur. L amiral Henri rieunier est ÉLevÉ à La dignité de grand-officier de La LÉgion d Honneur. Par décret du président de la république Sadi Carnot en date du 30 décembre 1891, rendu sur la proposition du ministre

Plus en détail

Registre matricule commenté de MICHEL CESBRON

Registre matricule commenté de MICHEL CESBRON Registre matricule commenté de MICHEL CESBRON Pour rechercher la fiche matricule de Michel Joseph Marie CESBRON, né le 31 octobre 1892 : 1 - Il faut aller sur le site internet des archives départementales

Plus en détail

Service pédagogique du Mémorial de Caen

Service pédagogique du Mémorial de Caen Vers le CCF Fiche de l enseignant L objectif de ces fiches est de permettre à vos élèves de s entrainer à la construction et à la présentation de leur dossier CCF. Elles peuvent être réalisées sur place

Plus en détail

... du 22 ème Régiment d Aviation de Chartres à l Inspection Générale de l Armée de l Air... Généraux Martial VALIN et Vincent SAUBESTRE

... du 22 ème Régiment d Aviation de Chartres à l Inspection Générale de l Armée de l Air... Généraux Martial VALIN et Vincent SAUBESTRE ... du 22 ème Régiment d Aviation de Chartres à l Inspection Générale de l Armée de l Air... Généraux Martial VALIN et Vincent SAUBESTRE Vincent Georges SAUBESTRE est né à Aubervilliers le 19/01/1906,

Plus en détail

Le Chevron et les Amis du Musée du Sous-Officier. Les promotions de l Ecole Nationale des Sous-Officiers d Active de la 222 ème à la 255 ème

Le Chevron et les Amis du Musée du Sous-Officier. Les promotions de l Ecole Nationale des Sous-Officiers d Active de la 222 ème à la 255 ème HORS-SÉRIE III Le Chevron et les Amis du Musée du Sous-Officier Les promotions de l Ecole Nationale des Sous-Officiers d Active de la 222 ème à la 255 ème 2004-2008 Saint-Maixent-l Ecole Saint-Maixent-l

Plus en détail

Numéro Période cote. PER (4e année) Septembre (4e année) Décembre (5e année) Mars 1949

Numéro Période cote. PER (4e année) Septembre (4e année) Décembre (5e année) Mars 1949 PER 135 Revue historique des Armées Trimestriel Historique de la revue : - 1945-1973 : Revue historique de l'armée : publication trimestrielle du Service historique de l armée - 1974- : Revue historique

Plus en détail

CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION

CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION ACADEMIE DE NANTES SESSION 2010 SUJET DE QUATRIEME CATEGORIE : Classe de troisième. Rédaction d un devoir individuel en classe, portant sur le sujet

Plus en détail

Inauguration de l exposition 70 ans du Débarquement Mardi 3 juin à 19h. Mesdames et Messieurs les Combattants du Débarquement, Mesdames et Messieurs,

Inauguration de l exposition 70 ans du Débarquement Mardi 3 juin à 19h. Mesdames et Messieurs les Combattants du Débarquement, Mesdames et Messieurs, Inauguration de l exposition 70 ans du Débarquement Mardi 3 juin à 19h Pour information : les véhicules blindés exposés devant la mairie sont : un Dodge, une Jeep et un Scoot Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

René BEAUGER ( )

René BEAUGER ( ) René BEAUGER (1909-1997) Officier de l Armée de l Air, administratif Emile Gabriel Joseph René BEAUGER est né le 26 décembre 1909 à 10 heures du matin à Lagémard sur la commune de Marsac dans département

Plus en détail

La SMLH au conseil général le 29 septembre 2015

La SMLH au conseil général le 29 septembre 2015 La SMLH au conseil général le 29 septembre 2015 Session du 29 septembre 2015 Devenir Français La Défense Nationale Les forces de sécurité Session du 29 septembre 2015 Devenir Français La Défense Nationale

Plus en détail

Série Z Voie Extraordinaire. Fonds Fritz 96 Z

Série Z Voie Extraordinaire. Fonds Fritz 96 Z Série Z Voie Extraordinaire Fonds Fritz 96 Z Archives Municipales de Beaune Inventaire réalisé par Inès Zona et Flavie Gourdon, archivistes stagiaires Novembre 2015 Le fonds Fritz a été donné aux Archives

Plus en détail

CORRECTION. DEUXIÈME ÉPREUVE 1 ère partie 1 ère période HISTOIRE GEOGRAPHIE ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE Série générale. Durée de l épreuve : 2 H 00

CORRECTION. DEUXIÈME ÉPREUVE 1 ère partie 1 ère période HISTOIRE GEOGRAPHIE ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE Série générale. Durée de l épreuve : 2 H 00 CORRECTION DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2017 DEUXIÈME ÉPREUVE 1 ère partie 1 ère période HISTOIRE GEOGRAPHIE ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE Série générale Durée de l épreuve : 2 H 00 50 points Exercice

Plus en détail

VERS Le musée, diffuseur de l histoire des 22 et de la citadelle A LE ROYAL 22 e RÉGIMENT CHEF DE FILE ET MODÈLE DANS L INTRODUCTION DU FRANÇAIS COMME LANGUE DE TRAVAIL AU SEIN DE LA SOCIÉTÉ CANADIENNE

Plus en détail

BAR-LE-DUC 1916 BAR-LE-DUC centenaire de la Bataille de Verdun

BAR-LE-DUC 1916 BAR-LE-DUC centenaire de la Bataille de Verdun BAR-LE-DUC 1916 BAR-LE-DUC 1916 centenaire de la Bataille de Verdun BAR-LE-DUC 1916 Bar-le-Duc a joué un rôle de premier ordre pendant la Bataille de Verdun. A l occasion du centenaire de cette bataille,

Plus en détail

IL S'APPELAIT JACQUES FAURE. Ecole de St Maurice-en-Gourgois - Classe de CM1-CM2 de Mmes Chambert et Chatron - 1

IL S'APPELAIT JACQUES FAURE. Ecole de St Maurice-en-Gourgois - Classe de CM1-CM2 de Mmes Chambert et Chatron - 1 IL S'APPELAIT JACQUES FAURE Ecole de St Maurice-en-Gourgois - Classe de CM1-CM2 de Mmes Chambert et Chatron - 1 Notre soldat Jacques Faure 1. La vie de Jacques Faure Notre soldat s appelle Jacques Faure

Plus en détail

Nathalie HERBE, enseignante d éco-gestion Isabelle GUILLOT-PATRIQUE, enseignante de Lettres-Histoire LP l Edit de Roussillon

Nathalie HERBE, enseignante d éco-gestion Isabelle GUILLOT-PATRIQUE, enseignante de Lettres-Histoire LP l Edit de Roussillon Nathalie HERBE, enseignante d éco-gestion Isabelle GUILLOT-PATRIQUE, enseignante de Lettres-Histoire LP l Edit de Roussillon Deux activités Rédiger une lettre à un service consommateur Concevoir des affiches

Plus en détail

rchi c lasse sic désiré Numéro 25 - septembre 2014

rchi c lasse sic désiré Numéro 25 - septembre 2014 A Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence 2 rue du Trélus BP 212 04002 DIGNE-LES-BAINS CEDEX 04 92 36 75 00 archives04@cg04.fr rchi c lasse Numéro 25 - septembre 2014 désiré sic SOMMAIRE Introduction

Plus en détail

Délivrance de reçus fiscaux

Délivrance de reçus fiscaux Société Nationale d Entraide de la Médaille Militaire Le Président Général Délivrance de reçus fiscaux Rappel : Selon les textes,et pour être dans les conditions d éligibilité pour la délivrance des reçus

Plus en détail

Mémorial Charles de Gaulle Colombey-les-Deux-Églises

Mémorial Charles de Gaulle Colombey-les-Deux-Églises Mémorial Charles de Gaulle Colombey-les-Deux-Églises Saison culturelle 2016 Exposition temporaire La musique dans la Grande guerre Février-mars 2016 La musique dans la Grande Guerre Quelles étaient les

Plus en détail

Fiche Descriptive. Espace Patrimoines Historiques / Faits de guerre/14-18 Henri MATHIEU, un soldat du Nord à l hôpital de Chabanais (José DELIAS)

Fiche Descriptive. Espace Patrimoines Historiques / Faits de guerre/14-18 Henri MATHIEU, un soldat du Nord à l hôpital de Chabanais (José DELIAS) Henri MATHIEU, un soldat du Nord à l hôpital de Chabanais (José DELIAS) Henri Mathieu né le 31 août 1891 à Aulnoye, canton d Avesnes, dans le département du Nord 1. Fils d Adolphe Mathieu et de Clélie

Plus en détail

Les missions du Génie d hier à aujourd hui Livret élève

Les missions du Génie d hier à aujourd hui Livret élève Les missions du Génie d hier à aujourd hui Livret élève Plan du musée Unité La recherche en autonomie dans le musée. *Avant la recherche : une phase d imprégnation Lorsque des élèves arrivent dans un musée,

Plus en détail

188 J - Fonds du général-baron Baillod

188 J - Fonds du général-baron Baillod Archives départementales de la Manche 188 J - Fonds du général-baron Baillod 1776-1834 Répertoire méthodique par Julien De Gand sous la direction de Julie Laplanche Saint-Lô - 2014 - Introduction Zone

Plus en détail

SESSION DEUXIÈME ÉPREUVE 1 ère partie 1 ère période HISTOIRE GEOGRAPHIE ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE Série générale

SESSION DEUXIÈME ÉPREUVE 1 ère partie 1 ère période HISTOIRE GEOGRAPHIE ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE Série générale DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2017 DEUXIÈME ÉPREUVE 1 ère partie 1 ère période HISTOIRE GEOGRAPHIE ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE Série générale Durée de l épreuve : 2 H 00 50 points Dès que le sujet

Plus en détail

La SMLH au conseil général le 30 septembre 2014

La SMLH au conseil général le 30 septembre 2014 La SMLH au conseil général le 30 septembre 2014 Session du 30 septembre 2014 Devenir Français Défense Nationale et Forces Armées La Police et la Gendarmerie Session du 30 septembre 2014 Devenir Français

Plus en détail

CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION

CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION ACADEMIE DE NANTES SESSION 2010 SUJET DE PREMIERE CATEGORIE : Classes de Lycée professionnel. Réalisation d un devoir individuel en classe, portant

Plus en détail

FONDS JEAN VEDRINE Prisonniers de Guerre rapatriés

FONDS JEAN VEDRINE Prisonniers de Guerre rapatriés FONDS JEAN VEDRINE Prisonniers de Guerre rapatriés FONDS JEAN VEDRINE [Recueil. Prisonniers de guerre rapatriés. Documents divers]/ Commissariat général aux prisonniers de guerre rapatriés et aux familles

Plus en détail

LA DÉFENSE Ses acteurs Ses missions. LES ARMÉES Leurs missions Leurs métiers et spécialités

LA DÉFENSE Ses acteurs Ses missions. LES ARMÉES Leurs missions Leurs métiers et spécialités Sommaire LA DÉFENSE Ses acteurs Ses missions LES ARMÉES Leurs missions Leurs métiers et spécialités LES OPPORTUNITÉS DANS LES ARMÉES Les parcours professionnels Le recrutement Les écoles et formations

Plus en détail

LE BATAILLON DE CORÉE DANS LA GUERRE D INDOCHINE. BIBLIOGRAPHIE.

LE BATAILLON DE CORÉE DANS LA GUERRE D INDOCHINE. BIBLIOGRAPHIE. LE BATAILLON DE CORÉE DANS LA GUERRE D INDOCHINE. BIBLIOGRAPHIE. Mise à jour du : 15/09/201429/03/2011 Avertissements : - Il existe une littérature abondante sur la guerre d Indochine. Nous n avons donc

Plus en détail

Le musée de la 2è Guerre Mondiale Roger Bellon à Conlie, dans la Sarthe (par Marie Taron)

Le musée de la 2è Guerre Mondiale Roger Bellon à Conlie, dans la Sarthe (par Marie Taron) Mémoires, patrimoines et tourisme Le musée de la 2è Guerre Mondiale Roger Bellon à Conlie, dans la Sarthe (par Marie Taron) Crédit Ouest-France «L idée de faire un musée [ ] [c est] car j ai été choqué,

Plus en détail

MODULE 2 LES NATIONALISMES ET L AUTONOMIE DU CANADA DE 1896 À Dossier 4 La Première Guerre mondiale ( )

MODULE 2 LES NATIONALISMES ET L AUTONOMIE DU CANADA DE 1896 À Dossier 4 La Première Guerre mondiale ( ) MODULE 2 LES NATIONALISMES ET L AUTONOMIE DU CANADA DE 1896 À 1945 Dossier 4 La Première Guerre mondiale (1914-1918) Le Canada s implique activement dans la Première Guerre mondiale. Sa participation au

Plus en détail

FILLES DE LA REVOLUTION AMERICAINE CHAPITRE ROCHAMBEAU ( ) 108 AS 1-14

FILLES DE LA REVOLUTION AMERICAINE CHAPITRE ROCHAMBEAU ( ) 108 AS 1-14 1 ARCHIVES NATIONALES FILLES DE LA REVOLUTION AMERICAINE CHAPITRE ROCHAMBEAU (1945-1999) 108 AS 1-14 récolement par Magali Lacousse Conservateur du Patrimoine sous la direction de Christine Nougaret Conservateur

Plus en détail

DÉCOUVRIR L ARMÉE DE TERRE ET LE MÉTIER DE SOLDAT

DÉCOUVRIR L ARMÉE DE TERRE ET LE MÉTIER DE SOLDAT DÉCOUVRIR L ARMÉE DE TERRE ET LE MÉTIER DE SOLDAT BIENVENUE EN CENTRE DE RECRUTEMENT (CIRFA) QUI SUIS-JE? Prénom Nom XX ans de présence à l armée de Terre Conseiller en recrutement Mon parcours professionnel

Plus en détail

3e FE Analyse d un film d actualités «raconter la guerre d Algérie»

3e FE Analyse d un film d actualités «raconter la guerre d Algérie» Film n Titre du film : Source : Date de l événement : Date de diffusion : Sujet abordé : Film n 1 Titre du film : Les événements d Algérie en novembre 1954 Date de l événement : 1 er novembre 1954 Date

Plus en détail

FEMMES ET HOMMES DANS LE MONDE DU TRAVAIL

FEMMES ET HOMMES DANS LE MONDE DU TRAVAIL FEMMES ET HOMMES DANS LE MONDE DU TRAVAIL EPI EMC- histoire- espagnol- arts plastiques Marianne Finaltéri, professeure d histoire-géographie Ana Ramos, professeure d espagnol Collège Paul Eluard, Châtillon

Plus en détail

Thème 2 - Le monde depuis 1945

Thème 2 - Le monde depuis 1945 Thème 2 - Le monde depuis 1945 Les différents chapitres du thème - Refonder la République et la démocratie (1944-1947) - De la République gaullienne à l alternance et à la cohabitation (de 1958 aux années

Plus en détail

Au lendemain de la Grande Guerre, la paix ratée

Au lendemain de la Grande Guerre, la paix ratée 20 panneaux : Liberté Egalité Fraternité Un hymne et un drapeau Les textes fondateurs Marianne au service de la République L engagement de la jeunesse Des femmes combattantes Des combattants de divers

Plus en détail

Brevet blanc d Histoire-géographie et d Education civique Lycée français de Tamatave 2014

Brevet blanc d Histoire-géographie et d Education civique Lycée français de Tamatave 2014 Brevet blanc d Histoire-géographie et d Education civique Lycée français de Tamatave 2014 DUREE : 2 heures COEFFICIENT : 2 L usage de la calculatrice et de tout document est interdit. Le sujet est composé

Plus en détail

BOC/PP texte 4 18 octobre 2006 Nº24

BOC/PP texte 4 18 octobre 2006 Nº24 texte 4 CABINET DU MINISTRE :sous-direction des bureaux des cabinets ;bureau des décorations. INSTRUCTION N 8000/DEF/CAB/SDBC/DECO/ A fixant les modalités d application du décret n 2005-797 du 15 juillet

Plus en détail

LES FILIÈRES DE L'ARMÉE DE TERRE

LES FILIÈRES DE L'ARMÉE DE TERRE LES FILIÈRES DE L'ARMÉE DE TERRE LES FILIÈRES DE L ARMÉE DE TERRE MILITAIRES DU RANG EVAT 1 VDAT 2 NIVEAU EXIGÉ Sans condition de diplôme. Sans condition de diplôme. CONDITIONS D ÂGE Avoir au moins 17

Plus en détail

PROGRAMMATION GÉNÉRALE

PROGRAMMATION GÉNÉRALE Sur les pas de nos libérateurs 70 ème anniversaire de la Libération PROGRAMMATION GÉNÉRALE Un rendez-vous d Histoire et de mémoire proposé par la Fondation de la France Libre et l association Vive la Résistance

Plus en détail

Fiche Enseignant L actualité du mois de juin 2014 Le Débarquement

Fiche Enseignant L actualité du mois de juin 2014 Le Débarquement Fiche Enseignant L actualité du mois de juin 2014 BIS / Ph. Conseil Régional de Basse-Normandie / Nationales Archives USA Le 6 juin 2014 aura lieu le 70 ème anniversaire du débarquement des forces alliées

Plus en détail

CONNAÎTRE LECLERC-MOULIN

CONNAÎTRE LECLERC-MOULIN DOSSIER D ACCOMPAGNEMENT POUR L ENSEIGNANT PRÉSENTATION DE L APPLICATION «Ces musées sont ceux de trois compagnons de la libération, Jean Moulin, le général Leclerc de Hauteclocque et la Ville de Paris.

Plus en détail

CE QUI SE PASSAIT AU CANADA

CE QUI SE PASSAIT AU CANADA CE QUI SE PASSAIT AU CANADA L internement des Canadiens Japonais 1940; 22,000 personnes d origine japonaise en CB. Ils travaillaient sur le chemin de fer, dans les mines, ou dans les camps de bucherons.

Plus en détail

ORDRE NATIONAL DE LA LÉGION D HONNEUR

ORDRE NATIONAL DE LA LÉGION D HONNEUR LES DEUX ORDRES Le 29 Floréal de l an X ( 19 mai 1802 ) le premier consul, Napoléon BONAPARTE, fait voter la loi qui institue la Légion d honneur. L article premier de cette loi précise : «qu en exécution

Plus en détail

Sur les champs de bataille

Sur les champs de bataille Introduction Sur les champs de bataille Les Canadiens ont largement contribué à la Première Guerre mondiale. Le rôle du Canada faisait une grande par

Plus en détail

Ce bâtiment est cité à l ordre de l armée de mer par le Général de Gaulle le 27 octobre 1944.

Ce bâtiment est cité à l ordre de l armée de mer par le Général de Gaulle le 27 octobre 1944. MARCEL, PAPY Tu as chargé le président de la 1790 ème section de Garéoult de la Société d Entraide de la Médaille Militaire de faire respecter tes dernières volontés. Pour t accompagner, les drapeaux de

Plus en détail

Thème 2 - Le monde depuis 1945

Thème 2 - Le monde depuis 1945 Thème 2 - Le monde depuis 1945 Les différents chapitres du thème - Refonder la République et la démocratie (1944-1947) - De la République gaullienne à l alternance et à la cohabitation (de 1958 aux années

Plus en détail

TOUS LES ENFANTS DU MONDE ONT LES MÊMES DROITS 1. C3. CONVENTION DES DROITS DE L ENFANT

TOUS LES ENFANTS DU MONDE ONT LES MÊMES DROITS 1. C3. CONVENTION DES DROITS DE L ENFANT . CONVENTION DES DROITS DE L ENFANT 1 Toutes les personnes qui n ont pas 18 ans sont considérées comme des enfants. Les petits de 3 ans, comme les adolescents de 17 ans, sont protégés par la Convention.

Plus en détail

Parcours de visite : Musée du général Leclerc

Parcours de visite : Musée du général Leclerc Pour aller plus loin... Parcours de visite : Musée du général Leclerc 1. L Empire colonial français, un enjeu majeur au début de la guerre. Observez la vitrine consacrée au capitaine de Hauteclocque, (septembre

Plus en détail

Signatures de contrats de jeunes engagés de l Armée de Terre

Signatures de contrats de jeunes engagés de l Armée de Terre Signatures de contrats de jeunes engagés de l Armée de Terre Préfecture DOSSIER DE PRESSE 29 février 2016 Contact presse Service départemental de veille et de communication interministérielle Christèle

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DOSSIER DE PRESSE MARDI 30 MARS 2010

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DOSSIER DE PRESSE MARDI 30 MARS 2010 MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DOSSIER DE PRESSE MARDI 30 MARS 2010 Présentation du diplôme d honneur remis aux anciens combattants de la seconde guerre mondiale 1 Sommaire Note aux rédactions... 3 Édito du secrétaire

Plus en détail

DÉFILÉ DE LA BIENNALE DE LA DANSE 2018

DÉFILÉ DE LA BIENNALE DE LA DANSE 2018 PROJET INTER CAMPUS DÉFILÉ DE LA BIENNALE DE LA DANSE 2018 DÉFILÉ LE DIMANCHE 16 SEPTEMBRE 2018 LA DÉMARCHE La Biennale de la danse de Lyon est un festival de danse créé à Lyon en 1984 et reconnue aujourd

Plus en détail

70 e anniversaire de la bataille de Normandie : Montormel Discours de Kader Arif (Montormel, vendredi 22 août 2014)

70 e anniversaire de la bataille de Normandie : Montormel Discours de Kader Arif (Montormel, vendredi 22 août 2014) 70 e anniversaire de la bataille de Normandie : Montormel Discours de Kader Arif (Montormel, vendredi 22 août 2014) Seul le prononcé fait foi Madame la Maréchale de la diète, Monsieur l ambassadeur, Monsieur

Plus en détail

Discours du 76 e anniversaire de l appel du 18 Juin 1940

Discours du 76 e anniversaire de l appel du 18 Juin 1940 Discours du 76 e anniversaire de l appel du 18 Juin 1940 Monsieur le Président du Comité d Entente des Associations d Anciens Combattants, Mesdames et Messieurs les membres des associations d anciens combattants,

Plus en détail

SERVICE HISTORIQUE DE LA DEFENSE

SERVICE HISTORIQUE DE LA DEFENSE SERVICE HISTORIQUE DE LA DEFENSE ARCHIVES CENTRALES DE LA MARINE Répertoire numérique détaillé SOUS-SÉRIE GG² FONDS PRIVÉS CAPITAINE DE VAISSEAU JEAN DE CORBIÈRE 1892-1971 202 GG² 202 GG² 8 - Ecole de

Plus en détail

Musée de plein air. A l aide de la carte et du croquis, rejoignez l ouvrage de Froideterre!

Musée de plein air. A l aide de la carte et du croquis, rejoignez l ouvrage de Froideterre! Musée de plein air A l aide de la carte et du croquis, rejoignez l ouvrage de Froideterre! 1 ) Le village de Fleury-devant-Douaumont A partir du parking du Mémorial, rejoignez le sentier conduisant au

Plus en détail

Communiquer pour résister

Communiquer pour résister Communiquer pour résister 1940-1945 Concours national de la Résistance et de la Déportation 2013 Définition du sujet, problématiques, pistes pédagogiques, ressources Marie-Claude Albert Définition du sujet

Plus en détail

Les Poilus. Première Guerre mondiale. centenaire essonne.fr. Service éducatif

Les Poilus. Première Guerre mondiale. centenaire essonne.fr. Service éducatif Service éducatif Les Poilus Première Guerre mondiale Réalisé par Pauline Claude, Isabelle Lambert, Catherine Sironi et Lisbeth Porcher centenaire1914-1918.essonne.fr D ans chaque village de France, les

Plus en détail

CORRIGÉ DU LIVRET THÉMATIQUE NIVEAU SECONDAIRE «LES 100 JOURS DE NORMANDIE» - CINEMA CIRCULAIRE ARROMANCHES 360

CORRIGÉ DU LIVRET THÉMATIQUE NIVEAU SECONDAIRE «LES 100 JOURS DE NORMANDIE» - CINEMA CIRCULAIRE ARROMANCHES 360 PAGE 3 OBSERVEZ LA CARTE ET REPONDEZ AUX QUESTIONS SUIVANTES. De quelle nationalité sont les troupes qui débarquent sur Juno Beach? Ø Canadienne Dans la nuit du 5 au 6 juin, des parachutistes américains

Plus en détail

Les tranchées pour se protéger des tirs ennemis et fixer la ligne de front

Les tranchées pour se protéger des tirs ennemis et fixer la ligne de front Le front : Les conditions de vie dans les tranchées L assaut et les combats La bataille de Verdun et les combats pour le fort de Douaumont Le refus d une mort inutile Les troupes dans leur diversité Les

Plus en détail

Sortie à la Caverne du dragon dans l Aisne : sur le Chemin des Dames

Sortie à la Caverne du dragon dans l Aisne : sur le Chemin des Dames Sortie à la Caverne du dragon dans l Aisne : sur le Chemin des Dames Cliquez pour 11 modifier Avril 2016le style des sous-titres du masque Classes de madame Beaufils, madame Delhez, madame Guiheneuf, monsieur

Plus en détail

TOUS LES ENFANTS DU MONDE ONT LES MÊMES DROITS 1. C3. CONVENTION DES DROITS DE L ENFANT

TOUS LES ENFANTS DU MONDE ONT LES MÊMES DROITS 1. C3. CONVENTION DES DROITS DE L ENFANT . CONVENTION DES DROITS DE L ENFANT 1 Toutes les personnes qui n ont pas 18 ans sont considérées comme des enfants. Les petits de 3 ans, comme les adolescents de 17 ans, sont protégés par la Convention.

Plus en détail

Michelin et les guerres

Michelin et les guerres DOSSIER PÉDAGOGIQUE Michelin et les guerres " Accumuler du savoir, approfondir la compréhension peuvent être obtenus en utilisant de multiples parcours. L émotion, la sensibilité jouent un rôle aussi important

Plus en détail

LOUIS PHILIPPE. Victorine à St Petersbourg (d après M.P. Magnier)

LOUIS PHILIPPE. Victorine à St Petersbourg (d après M.P. Magnier) LOUIS PHILIPPE Dans chaque famille, il existe des individus que l on appelle des «personnages» car ils ont des comportements excessifs qui donnent lieu à des situations cocasses. Louis Victor Philippe,

Plus en détail

LE MUSÉE RÊVÉ DE DRÉ

LE MUSÉE RÊVÉ DE DRÉ LE MUSÉE RÊVÉ DE DRÉ Bonjour! Le but de cette fiche de travail est que tu t attardes un peu plus à certains endroits du musée. Cela ne veut évidemment pas dire que tu ne dois pas faire attention aux autres

Plus en détail

Le Val-d Oise et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD ( )

Le Val-d Oise et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD ( ) Le Val-d Oise et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Les archives de la SPCA sur le Val-d Oise Nombre de reportages : 16 Nombre de films :

Plus en détail

N 199 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 199 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 199 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUINZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 27 septembre 2017. PROPOSITION DE LOI visant à revaloriser l engagement

Plus en détail

CONCOURS «INGENIEUSES»

CONCOURS «INGENIEUSES» CONCOURS «INGENIEUSES» Dans le cadre du concours des ingénieuses, nous sommes 3 jeunes étudiantes étrangères de nationalité camerounaise se présentant comme en équipe : - SOCKENG BERENICE. Je suis une

Plus en détail

Partie 3 La libération et la victoire, concrétisations de l appel du

Partie 3 La libération et la victoire, concrétisations de l appel du Partie 3 La libération et la victoire, concrétisations de l appel du 18 juin 1940 1 La reconstitution d une armée de la libération La France libre en images, juin 1941, page 20 L'album publié par les services

Plus en détail

Avion Mauboussin M-200, moteur Régnier 4CV bat le record des mille kilomètres à 255km/h et piloté par J-J Lallemant le 7 mai 1939.

Avion Mauboussin M-200, moteur Régnier 4CV bat le record des mille kilomètres à 255km/h et piloté par J-J Lallemant le 7 mai 1939. Avion Mauboussin M-200, moteur Régnier 4CV bat le record des mille kilomètres à 255km/h et piloté par J-J Lallemant le 7 mai 1939. Certificat de record de Louis Massotte le 7 janvier 1934. 1 LES ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

355 Art et science militaires

355 Art et science militaires 355 Art et science militaires Forces armées Subdivisions 1. Domaine d'application Les subdivisions suivantes peuvent être employées, lorsqu'appropriées : aux lieux suivis des subdivisions : "Forces armées"

Plus en détail

Les points de résistance allemands

Les points de résistance allemands Les points de résistance allemands Tour Eiffel Palais du Luxembourg Environ 55 minutes - 4 km Repères Après leur Débarquement en Normandie le 6 juin 1944 les Alliés progressent vers l Est. En août 1944,

Plus en détail

La bataille de la crête de Vimy Ressources: Photos

La bataille de la crête de Vimy Ressources: Photos La crête de Vimy du haut des airs Cette photo aérienne montre les principales lignes de tranchées dans un secteur inconnu de la crête de Vimy. Les grands cratères, dont certains ont de 10 à 15 mètres de

Plus en détail

LES BATAILLES DE LA PGM

LES BATAILLES DE LA PGM LES BATAILLES DE LA PGM LES NOUVELLES TECHNOLOGIES POURQUOI EST-CE QU IL Y EN AVAIT AUTANT PENDANT LA PGM? RÔLE MILITAIRE DU CANADA DURANT LA PGM Première division du CEC (Corps Expéditionnaire Canadien)

Plus en détail

Sortie de découverte du patrimoine. Société Hyèroise d'histoire et d'archéologie AUBAGNE. du samedi 22 novembre 2014

Sortie de découverte du patrimoine. Société Hyèroise d'histoire et d'archéologie AUBAGNE. du samedi 22 novembre 2014 Sortie de découverte du patrimoine AUBAGNE du samedi 22 novembre 2014 Compte-rendu de Hubert François, mise en page et illustrations de Michel Régniès Société Hyèroise d'histoire et d' Archéologie Les

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. «Joyeux Noël» de C. Carion

HISTOIRE DES ARTS. «Joyeux Noël» de C. Carion HISTOIRE DES ARTS «Joyeux Noël» de C. Carion I) Présentation de l œuvre. Film de Christian CARION, sorti en 2005; coproduction européenne qui réunit, aux finances, à l écran, sur les lieux de tournage

Plus en détail

INDEX PAR THEMES. Anciens combattants Voir CERRUTI André 1NUM48_1 à 4 Voir COUTURIER 1NUM103_2 Voir PEYROT Marius Antoine 1NUM17_1 à 15

INDEX PAR THEMES. Anciens combattants Voir CERRUTI André 1NUM48_1 à 4 Voir COUTURIER 1NUM103_2 Voir PEYROT Marius Antoine 1NUM17_1 à 15 INDEX PAR THEMES Anciens combattants Voir CERRUTI André 1NUM48_1 à 4 Voir COUTURIER 1NUM103_2 Agriculture Voir GRANJON. 1NUM78_1 à 2 Armement Voir DELAISTRE Bernard 1NUM34_1 Artisanat de tranchée Voir

Plus en détail

Certaines Personnalités Marquantes dans l Histoire du Cercle Français de Genève

Certaines Personnalités Marquantes dans l Histoire du Cercle Français de Genève Certaines Personnalités Marquantes dans l Histoire du Cercle Français de Genève Émile Philippe Président fondateur du Cercle français de Genève de 1895 à1906. Fils de Jean Adrien Philippe, fondateur de

Plus en détail

"Une chevalerie exceptionnelle" Romain Gary présente les Compagnons de la Libération

Une chevalerie exceptionnelle Romain Gary présente les Compagnons de la Libération 1940-1945 "Une chevalerie exceptionnelle" Romain Gary présente les Compagnons de la Libération L exposition «Une chevalerie exceptionnelle» propose de jeter un éclairage sensible et presque «intérieur»

Plus en détail

Les blessés dans la cité

Les blessés dans la cité Hôpitaux militaires Les blessés dans la cité Résumé > Les villes de l arrière voient arriver les blessés évacués du front. Rennes n échappe pas à la règle et nombre de ses bâtiments publics sont rapidement

Plus en détail

La France a signé le 11 Novembre 1918 l armistice mettant fin à la Première Guerre Mondiale.

La France a signé le 11 Novembre 1918 l armistice mettant fin à la Première Guerre Mondiale. Devoir de mémoire : La commémoration La France a signé le 11 Novembre 1918 l armistice mettant fin à la Première Guerre Mondiale. @ Les Docs de Mon Quotidien n 46 ou Hors Série Mon Quotidien En 1922, le

Plus en détail

La contribution des femmes canadiennes à l'effort de guerre du Canada ( )

La contribution des femmes canadiennes à l'effort de guerre du Canada ( ) Chapitre 16 La contribution des femmes canadiennes à l'effort de guerre du Canada (1914-1918) La croissance de l'industrie et le manque de main-d'œuvre vont permettre à un très grand nombre de femmes d'entrer

Plus en détail

2- CE QUE VOUS TROUVEREZ AUX ARCHIVES DÉPARTEMENTA LES DE LA LOIRE

2- CE QUE VOUS TROUVEREZ AUX ARCHIVES DÉPARTEMENTA LES DE LA LOIRE Archives départementales de la Loire FICHE DE RECHERCHE Rechercher le passé militaire d un soldat de la Première Guerre mondiale 1- CE QUE VOUS NE TROUVEREZ PAS AUX ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA LOIRE

Plus en détail

DISPOSITIF DES CADETS DE LA DÉFENSE

DISPOSITIF DES CADETS DE LA DÉFENSE DISPOSITIF DES CADETS DE LA DÉFENSE Dossier de presse 14 février 2011 École du génie SOMMAIRE Présentation des cadets de la Défense page 3 Objectifs des cadets de la Défense page 4 L engagement de l Académie

Plus en détail

Présentation du manuel

Présentation du manuel Présentation du manuel Ouverture de chapitre Un document emblématique du chapitre Les problématiques des grandes parties du cours Le sommaire du chapitre Des repères chronologiques Carte de synthèse Une

Plus en détail