Nociception. C-H H Cottart Mai 2006

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nociception. C-H H Cottart Mai 2006"

Transcription

1 Nociception C-H H Cottart Mai

2 La nociception : Définitions Sherrington, Effets induits par les stimulus de forte intensité susceptibles de compromettre l intégrité de l organisme. La douleur : La douleur (IASP) se définit comme : " une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable liée à une lésion tissulaire existante ou potentielle ou décrite en terme d une telle lésion ". "La douleur est avant tout une expérience psychologique" Elle fait intervenir des composantes sensorielles (nature, localisation, intensité), affectives (sensation aversive de malaise),et cognitive (éveil, attention, imagerie mentale) 2

3 Rôle de la douleur Analgésie congénitale => nombreuses cicatrices, dégénérescence progressive des articulations des membres et au niveau des vertèbres => mort jeune (traumatisme, infection ) Douleur => Signal d alarme => évitement => survie 3

4 Hyperalgésie Sensation douloureuse accrue en réponse à une stimulation normalement douloureuse. La voie nociceptive devient très excitable => hypersensibilité à la douleur Hyperalgésie primaire : sensibilité extrême des récepteurs nociceptifs eux même (exp( : peau brûlée par le soleil). Hyperalgésie secondaire : facilitation de la transmission sensorielle. L allodynie Douleur provoquée par une stimulation (mécanique, thermique ) habituellement non douloureuse. 4

5 Physiologie de la douleur Transmission schématique du message douloureux Lieu de lésion périphérique Contrôle de la douleur Relais dans la ME Thalamus "Cerveau " 5

6 Physiologie de la douleur Au niveau périphérique : Nocicepteurs : Terminaisons nerveuses libres, non capsulaires, amyéliniques => tissus cutanés, musculaires, articulaires, et dans la paroi des viscères. Seuil d'excitation élevé. Plusieurs modalités de stimulation : thermique, chimique et mécanique ou substances algogènes. 6

7 Mécanismes périphériques de la douleur 7

8 Les médiateurs périphériques de la douleur (i) Issus de la lésion tissulaire elle-même (H+; K+) Liés au processus inflammatoire (leucotriènes, prostaglandines dont la PGE2) - sensibilisation aux agents précédents-. Libérés par les nocicepteurs et pouvant activer directement ou indirectement ces derniers (substance P). 8

9 Les médiateurs périphériques de la douleur (ii( ii) La bradykinine est l un des plus puissants algogènes connus. L histamine L histamine (issue de la dégranulation des mastocytes) est prurigineuse et douloureuse. La sérotonine (indoleamine)) provient essentiellement des thrombocytes => sensation douloureuse, vasodilatation et augmentation de la perméabilité vasculaire... La substance P est un peptide de 11AA. Elle peut être libérée par les terminaisons libres amyéliniques après stimulation => induit des potentiels d'actions durables dans les neurones nociceptifs + vasodilatation n et augmentation de la perméabilité vasculaire. La sérotonine La substance P Également d'autres substances impliquées : ATP.. Notion de soupe inflammatoire. 9

10 Mécanismes centraux de la douleur Transmission du stimulus périphérique de la douleur au SNC. Premier relais dans la corne dorsale de la moelle épinière. Mouvements réflexes d échappement 10

11 Transmission du message douloureux de la périphérie à la moelle épinière : Les messages nociceptifs périphériques sont véhiculés par deux grands types de fibres Fibres Aδ A => «rapides» => plutôt douleur aiguë Fibres C => «lentes» => plutôt douleur chronique 11

12 Les corps cellulaires se trouvent dans les ganglions spinaux. Projection dans la corne postérieure de la moelle épinière => système complexe => transmission aux neurones nociceptifs. 12

13 Mécanismes centraux de la douleur Projection dans différentes zones du cerveau. Deux voies principales : Le faisceau néospinothalamique : plutôt pour les douleurs rapides, aiguës. Le faisceau paléospinothalamique : plutôt pour les douleurs lentes, chroniques. Il existe d autres voies dont le faisceau spino-réticulaire réticulaire, impliqué dans l'hyperéveil dû à la nociception. Cf : lettre n 14 de l'institut UPSA de la douleur : upsa-douleur.org/professionnels/documentation/ douleur.org/professionnels/documentation/periodiques/pharmaciens/ /pharmaciens/lettre_institut/lettre_institut_2.htm 13

14 Voies ascendantes de la douleur 14

15 Voies ascendantes de la douleur Le thalamus transmet l information douloureuse Dans sa partie centrale au système limbique => influence le caractère affectif du vécu algique. à l hypothalamus à l hypophyse => relation avec le système endocrinien. Dans sa partie latérale Au cortex somatosensitif => contrôle des fonctions cognitives (perception consciente de la douleur). Donc pas de centre de la douleur parfaitement délimité. 15

16 Les médiateurs centraux de la douleur Il existe de très nombreuses molécules impliquées dans la transmission du message douloureux. Une même fibre nerveuse peut contenir différents peptides et AA excitateurs. Parmi ces molécules, on trouve: Les peptides : (une vingtaine dont) La substance P La somatostatine Le peptide intestinal vaso-actif actif (VIP) L ACTH.. Les AA excitateurs : L-glutamate NMDA. 16

17 Modulation de la transmission de Contrôle d origine supraspinale la douleur. La substance grise périaqueducale. Le noyau raphé magnus. 17

18 Le système opioïde du cerveau (i). Différents types de récepteurs opioïdes (µ,κ,δ( µ,κ,δ) De nombreuses substances endogènes analogues de la morphine. Parmi les plus importantes : Bêta-endorphine (dérivé de la pro-opiomélanocortine) opiomélanocortine) Met-enképhaline enképhaline et Leu-enképhaline enképhaline (dérivés de la proenképhaline) Dynorphine (200*> à la morphine)(dérivés de la prodynorphine) 18

19 Le système opioïde du cerveau (ii). Système Noc/OFQ (Ito Ito et al. Neuroscience research 2001, 41, p299) Neuropeptide récemment découvert : nociceptine/orphanine orphanine FQ ==>17 AA avec une structure proche de la dynorphine A. Récepteur (ORL1 chez l homme) qui n a pas une forte affinité pour les autres opioïdes endogènes. Précurseur : prépro Noc/OFQ Participe à la transmission de la douleur? Rôle dans hyperalgésie et allodynie? Nocistatine : également dérivée du prépro Noc/OFQ mais effet inhibiteur sur la douleur impliquant le système Noc/OFQ. Distribution large dans tout le SNC 19

20 Contrôles segmentaires. Complexe inhibiteur dans la corne dorsale de la moelle épinière. Blocage de la douleur avant qu elle ne soit relayée vers le cerveau eau Notion de gate control = théorie de la porte ou du portillon 20

21 Convergence Les afférences AδA et C se projettent sur des neurones spinaux nociceptifs spécifiques et non spécifiques. Les neurones non spécifiques portent le nom de «convergents» car : Reçoivent des messages nociceptifs cutanés et viscéraux (notion de douleurs projetées ) Reçoivent à la fois des projections nociceptives et non nociceptives d autres régions. Voient converger sur eux à la fois des informations venues de la périphérie et des centres supérieurs (contrôle descendant). 21

22 Adapté de 22

23 Notion de "douleur projetée". 23

24 La classification des douleurs (i) Les douleurs dites par excès de nociception Excès de stimulation des nocicepteurs. Brûlures, pincements, rages de dents, traumatismes. Les douleurs neuropathiques Dysfonctionnement ou lésions des voies nerveuses modulatrices de la douleur au niveau du SNC ou périphérique (nerf sciatique). Origines peuvent être variées : traumatiques, toxiques, infectieuses (Zona ), métaboliques, ischémiques, Les douleurs psychogènes D origine psychique ou que l on ne sait pas classer dans une des 2 catégories précédentes.. 24

25 La classification des douleurs (ii( ii) Douleur aiguë : < trois mois («signal d alarme») Evolution brève, début et fin précis. Manifestations physiques du domaine du stress. Alarme utile. Douleur chronique : au delà de trois à six mois, la douleur persistante et rebelle aux traitements usuels est dite chronique («douleur maladie»). D'intensité variable, elle s accompagne de modifications émotionnelles du registre de l anxiodépression et de modifications du comportement social, familial et professionnel. 25

26 La classification des douleurs (iii( iii) Douleur I : Rapidement, localisée précisément. Habituellement transitoire et aiguë => AδA myélinisées =>réflexe de retrait. Douleur II : Brûlure plus intense, + difficile à supporter/ douleur I, diffuse, difficile à localiser =>réponse autonome, atteint le SNC par les fibres C : «douleur lente». Douleur profonde : structures profondes comme les muscles et les viscères => ressentie comme une souffrance difficile à localiser. 26

27 Notion de "membre fantôme" Amputation => section de nerfs qui fréquemment vont former des pelotes de fibres nerveuses plus ou moins grosses par régénérescence. Ces neuromes neuromes sont souvent sources de douleurs fantômes qui peuvent devenir très violentes, le patient les ressentant comme si le membre manquant était dans une position crispée et raidie. 27

28 Mesure de la douleur (i) Aspect psychologique de la douleur «nous sentons plus un coup de rasoir du chirurgien que dix coups d épée dans la chaleur du combat» (Montaigne). Influences ethniques, sociales et culturelles. => difficile à évaluer (Edwards et al., race ethnicity and pain. Pain 2001, 94, p133.) 28

29 Mesure de la douleur (ii( ii) Auto évaluation => nombreuses méthodes dont : L'échelle visuelle analogique (EVA) aucune douleur douleur extrême. L'échelle verbale simple (score de 0 à 3). 0 pas de douleur 1 douleur modérée 2 douleur importante 3 douleur très intense NON UN PEU BEAUCOUP ENORMEMENT L échelle numérique simple (1 à 10). 29

30 Chez les enfants de plus de 6 ans, possibilité d'utiliser : L échelle des visages.. Localiser sur un dessin les endroit où il y a douleur. 30

31 Hétéro évaluations => (enfants pré-verbaux, adultes dans l impossibilité de s exprimer, animaux.) Les altération comportementales dues à la douleur représentent des équivalents précoces d expression verbales La perception de la douleur est une qualité inhérente à la vie, présente chez tous les organismes vivants viables Une seule possibilité : l'observation. Plusieurs grilles peuvent être utilisées pour les enfants préverbaux en fonction des circonstances (DEGR pour la douleur qui dure, l'edin EDIN,, l'ops OPS.). Le choix de la méthode se fera en fonction de la tranche d'âge, du type de douleur 31

32 Traitement de la douleur Les traitements médicamenteux => réduire la transmission des messages nociceptifs ou de renforcer/diminuer les contrôles physiologiques inhibiteurs/excitateurs des messages nociceptifs. Thérapeutiques non médicamenteuses. 32

33 Les antalgiques L O.M.S. a proposé de classer l'ensemble des antalgiques en trois paliers ou niveaux correspondant à la puissance et au rapport avantage/inconvénient des analgésiques. Niveau I : non-opioïdes opioïdes Niveau II : opioïdes faibles Niveau III : opioïdes majeurs Traitement adjuvant de la douleur. 33

34 Niveau 1 Analgésiques non morphiniques = le paracétamol, l aspirine et les anti-inflammatoires inflammatoires non stéroïdiens (A.I.N.S.). Indiqués dans les douleurs légères à modérées. Mécanisme d'action : réduction de la synthèse des prostaglandines par inhibition des cyclo- oxygénases (COX). 34

35 Niveau 2 Agonistes morphiniques faibles.. Associations entre analgésiques de niveau 1 et analgésiques morphiniques faibles : dextropropoxyphéne et codéine. Indiqués en cas de douleurs modérées à intenses ou dés lors que les douleurs résistent à 2 ou 3 grammes de paracétamol ou d'aspirine. Mécanisme d'action : activation des récepteurs opiacés endogènes "µ" situés principalement dans la corne postérieure de la moelle. 35

36 Niveau 3 Regroupement des agonistes morphiniques forts (morphine ) et des agonistes antagonistes (nalbuphine ). voie orale, parentérale ou centrale. Utilisés dans les douleurs sévères et dans les douleurs d'origine cancéreuse. Mécanisme d'action : la morphine est un antalgique à effet central possédant une action supraspinale et spinale. 36

37 Traitement co-antalgiques Antidépresseurs tricycliques (dans les dépressions, troubles du sommeil et les douleurs neuropathiques). corticostéroïdes (dans les cas de compressions de nerf ) Anticonvulsivants (dans les douleurs neuropathiques ) 37

38 Les traitements non médicamenteux Les traitements anesthésiques et neurochirurgicaux Neurostimulation transcutanée externe (effet de type gate control, indiquée en particulier dans les douleurs neuropathiques) Massages et les techniques d'électrothérapie (effet de type gate control et anti- inflammatoire) Acupuncture. 38

39 L Effet placebo Placebo = je plairai = substance inerte Administré comme un médicament => effet sur certaines personnes. Placebo + naloxone => diminution de l effet placebo => intervention d un système opioïde endogène. Vraisemblablement implication également d un système non opioïde. 39

40 Mémoire de la douleur Les douleurs récentes font reverdir les vieilles douleurs. CHATEAUBRIAND Mémoires d'outretombe outretombe; tii,, p 171 Douleur intense => modifications structurelles et fonctionnelles => laisse une trace mnésique de la douleur => hyperalgie voire activité spontanée? Risque de chronicisation de la douleur aiguë mal soignée. Avenir : prophylaxie de la douleur? 40

41 Précis de physiologie médicale. Guyton et Hall. Piccin. Neurosciences à la découverte du cerveau. Bear, Connors, Paradiso. Pradel. Psychobiologie. Rozenzweig, Leiman, Breedlove. De Boeck Université. Principes d'anatomie et de physiologie. Tortora, Grabowski. De Boeck Université. Atlas de poche de Physiopathologie. Sinbernagl, Lang. Flammarion. 41

2 e Cycle MID Soins Palliatifs - ITEM 65 Année Universitaire

2 e Cycle MID Soins Palliatifs - ITEM 65 Année Universitaire Prise en charge de la douleur aiguë PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR Physiologie de la sensation douloureuse Psychisme et langage de la douleur Représentation physique de la douleur SN végétatif Organes des sens

Plus en détail

Physiopathologie de la douleur

Physiopathologie de la douleur Physiopathologie de la douleur Dr Z. ARKOUN Service de réanimation médicale du Pr. M BENALI ABDELLAH CHU de Bab-El-Oued PLAN I/- Introduction II/- Rappel anatomique III/- Physiopathologie 1/- De la périphérie

Plus en détail

Les VOIES DE LA DOULEUR

Les VOIES DE LA DOULEUR Les VOIES DE LA DOULEUR D. CAILLOCE D. CAILLOCE 2013 1 / 28 DEFINITION Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque

Plus en détail

PEC de la douleur Physiopathologie

PEC de la douleur Physiopathologie PEC de la douleur Physiopathologie APHAL Juin 2014 Dr Cyrille JEANNOEL CH RAVENEL 1 Définition «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à une lésion tissulaire réelle

Plus en détail

NEUROPHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR. Réseau Voironnais de la Douleur - Dominique Gillet - Claudine Pautonnier

NEUROPHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR. Réseau Voironnais de la Douleur - Dominique Gillet - Claudine Pautonnier NEUROPHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR Réseau Voironnais de la Douleur - Dominique Gillet - Claudine Pautonnier Élément de base du système nerveux : le Neurone Neurone : Dendrites (terminaisons nerveuses libres)

Plus en détail

LES DOULEURS AIGUËS ET CHRONIQUES, LES TRAITEMENTS ET LES DIFFÉRENTES ÉCHELLES D'ÉVALUATION DE LA DOULEUR SUITE

LES DOULEURS AIGUËS ET CHRONIQUES, LES TRAITEMENTS ET LES DIFFÉRENTES ÉCHELLES D'ÉVALUATION DE LA DOULEUR SUITE 25.03.09 Mme Neu Orthopédie - Rhumatologie Traumatologie LES DOULEURS AIGUËS ET CHRONIQUES, LES TRAITEMENTS ET LES DIFFÉRENTES ÉCHELLES D'ÉVALUATION DE LA DOULEUR SUITE I)La physiopathologie A)Généralités

Plus en détail

Mécanismes périphériques - Nociception/Douleur

Mécanismes périphériques - Nociception/Douleur Mécanismes périphériques - Nociception/Douleur Michel LANTERI-MINET Département d Evaluation et Traitement de la Douleur Médecine Palliative Pôle Neurosciences Cliniques INSERM U 929 Clermont-Ferrand périphérie

Plus en détail

Neurochimie de la Douleur

Neurochimie de la Douleur Neurochimie de la Douleur Plan 1- Introduction 2- Les voies de la douleur 3- Les messagers et les récepteurs périphériques de la douleur 4- La sensibilisation périphérique 5- Les neurotransmetteurs au

Plus en détail

Physiologie de la douleur

Physiologie de la douleur Physiologie de la douleur Martine Gavaret Service de Neurophysiologie Clinique Hôpital de la Timone, Marseille Marc Rey Service de Neurophysiologie Clinique Hôpital de la Timone, Marseille Plan: Physiologie

Plus en détail

24/03/2016. La douleur. L3S6 Psychophysiologie. La douleur: Plan général. Cyril Rivat SNC 3. Récepteur. Récepteur.

24/03/2016. La douleur. L3S6 Psychophysiologie. La douleur: Plan général. Cyril Rivat SNC 3. Récepteur. Récepteur. L3S6 Psychophysiologie La douleur Cyril Rivat cyrilrivat@univ-montp2fr La douleur: Plan général I 1 Définition 2 Organisation des systèmes sensoriels 3 Le système somesthésique II 1 Les nocicepteurs 2

Plus en détail

Docteur Patrick MOUCHET

Docteur Patrick MOUCHET UE Médecine - Physiologie - Neurophysiologie Chapitre 4 : Bases physiologiques de la sensibilité douloureuse Docteur Patrick MOUCHET Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

Dr. T.H. NGUYEN EPSM Sarthe. Château Gontier 15/10/2015

Dr. T.H. NGUYEN EPSM Sarthe. Château Gontier 15/10/2015 DOULEUR et SANTE MENTALE Rappel physiologique Dr. T.H. NGUYEN EPSM Sarthe Château Gontier 15/10/2015 PLAN Rappel Les voies de la nociception Mécanismes de contrôle Classification DEFINITION selon l Association

Plus en détail

Douleurs oro-faciales Facteurs de passage à la chronicité. S. Donnadieu UETD HGGP 11/2005

Douleurs oro-faciales Facteurs de passage à la chronicité. S. Donnadieu UETD HGGP 11/2005 Douleurs oro-faciales Facteurs de passage à la chronicité S. Donnadieu UETD HGGP 11/2005 Nociception trigéminale Présence de fibres nociceptives dans le V Sensibles à stimulus physique, thermique, chimique.

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR

PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR Comment circule la douleur? Comment est vécue la douleur? Dr Noëlle Bernard Novembre 2011 De la physiologie... POURQUOI?!! 1- Comprendre «comment ça marche» 2- Distinguer les

Plus en détail

CHAPITRE 10 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES ENDOGÈNES : ENKÉPHALINES ET RÉCEPTEURS OPIOÏDES

CHAPITRE 10 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES ENDOGÈNES : ENKÉPHALINES ET RÉCEPTEURS OPIOÏDES CHAPITRE 10 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES ENDOGÈNES : ENKÉPHALINES ET RÉCEPTEURS OPIOÏDES La douleur constitue une sensation désagréable chez l Homme et peut être d origine physique (lésion,

Plus en détail

Bases neurophysiologiques et évaluation d une douleur aiguë et chronique

Bases neurophysiologiques et évaluation d une douleur aiguë et chronique 9 Item 65 Bases neurophysiologiques et évaluation d une douleur aiguë et chronique Objectifs pédagogiques ENC Reconnaître et évaluer une douleur aiguë et une douleur chronique. COFER Connaître la définition

Plus en détail

Docteur Patrick MOUCHET

Docteur Patrick MOUCHET UE Médecine - Physiologie - Neurophysiologie Chapitre 3 : Bases physiologiques de la sensibilité douloureuse Docteur Patrick MOUCHET Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR

PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR Comment circule la douleur? Comment est vécue la douleur? Dr Noëlle Bernard 3 Décembre 2015 De la physiologie... POURQUOI?!! 1-Comprendre «comment ça marche» 2-Distinguer les

Plus en détail

Item 65 : Bases neurophysiologiques et évaluation d une douleur aiguë et chronique

Item 65 : Bases neurophysiologiques et évaluation d une douleur aiguë et chronique Item 65 : Bases neurophysiologiques et évaluation d une douleur aiguë et chronique COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC

Plus en détail

LA DOULEUR. Dr E. Germé-Spillner (algologue) Mme J. Nuissier (psychologue) Mme MT. Nomel (infirmière)

LA DOULEUR. Dr E. Germé-Spillner (algologue) Mme J. Nuissier (psychologue) Mme MT. Nomel (infirmière) LA DOULEUR Dr E. Germé-Spillner (algologue) Mme J. Nuissier (psychologue) Mme MT. Nomel (infirmière) Centre d'evaluation et de Traitement de la Douleur (CETD) CHU Martinique OBJECTIFS : Connaître : l'organisation

Plus en détail

Physiopathologie des douleurs

Physiopathologie des douleurs Physiopathologie des douleurs DU Soins Palliatifs Catho 12 mars 2015 Dr Jean-Pierre CORBINAU Maison Jean XXIII Lomme Définition de la douleur «La douleur est une expérience sensorielle, émotionnelle, désagréable,

Plus en détail

DOULEUR: du symptôme au syndrome. Dr Franck TADDEI 17/03/2008

DOULEUR: du symptôme au syndrome. Dr Franck TADDEI 17/03/2008 DOULEUR: du symptôme au syndrome Dr Franck TADDEI 17/03/2008 Plan Général A- Concept de douleur 1- Définition 2- Décodage 3- Douleur aiguë vs douleur chronique 4- Syndrome douloureux chronique 5- Mécanismes

Plus en détail

PARTIE I ANESTHÉSIE - ANALGÉSIE

PARTIE I ANESTHÉSIE - ANALGÉSIE PARTIE I ANESTHÉSIE - ANALGÉSIE N 131. Bases neurophysiologiques, mécanismes physiopathologiques d une douleur aiguë et d une douleur chronique Reconnaître et évaluer une douleur aiguë et une douleur chronique

Plus en détail

LES DOULEURS NEUROPATHIQUES

LES DOULEURS NEUROPATHIQUES LES DOULEURS NEUROPATHIQUES Docteur Florentin CLERE Consultation Pluridisciplinaire de la Douleur et EMSP Centre Hospitalier de Châteauroux Les voies de la douleur Cortex cérébral (analyse du message)

Plus en détail

Douleur et souffrance en situation palliative

Douleur et souffrance en situation palliative Douleur et souffrance en situation palliative LA DOULEUR Dimensions Mécanismes Evaluation APPROCHE CLINIQUE ANALGESIE Service d Accompagnement et de Soins Palliatifs CHU de Bordeaux 1 ère partie : LA DOULEUR

Plus en détail

Acupuncture: mode d action

Acupuncture: mode d action Acupuncture: mode d action Dr Marc Petitpierre, Genève Premiers travaux occidentaux débutent dans les années 1950 Concernent exclusivement les effets antalgiques de cette thérapie Elaboration d un modèle

Plus en détail

Le système spinothalamique. La douleur La sensibilité non douloureuse à la température

Le système spinothalamique. La douleur La sensibilité non douloureuse à la température 3.1.2. Le système spinothalamique La douleur La sensibilité non douloureuse à la température La douleur Les nocicepteurs ou les récepteurs à la douleur Ils sont présents dans la plupart des tissus: peau,

Plus en détail

ASPECT PLURIDIMENSIONNEL DE LA DOULEUR

ASPECT PLURIDIMENSIONNEL DE LA DOULEUR ASPECT PLURIDIMENSIONNEL DE LA DOULEUR INTRODUCTION Soulager la douleur passe par des volontés et actes individuels, collectifs et politiques : Admettre la douleur de l autre, la comprendre, la traiter

Plus en détail

PSYCHOPHARMACOLOGIE: La douleur et son traitement. Nadine Bertoni Trognon - IRR Nancy Rouffach le 26 novembre 2015

PSYCHOPHARMACOLOGIE: La douleur et son traitement. Nadine Bertoni Trognon - IRR Nancy Rouffach le 26 novembre 2015 PSYCHOPHARMACOLOGIE: La douleur et son traitement Nadine Bertoni Trognon - IRR Nancy Rouffach le 26 novembre 2015 Douleurs chroniques: Douleur aigue périphérique: continue altère les mécanismes centraux

Plus en détail

Physiopathologie clinique de la douleur

Physiopathologie clinique de la douleur Physiopathologie clinique de la douleur LA DOULEUR NOCICEPTIVE Somesthésie = sensibilité corporelle 3 f = Extéroceptive, Proprioceptive, Intéroceptive Système sensoriel = ensemble de neurones capables

Plus en détail

Chap.1 : Le message nerveux se propage

Chap.1 : Le message nerveux se propage Chap.1 : Le message nerveux se propage I. Organisation du système nerveux. OC : Des fibres nerveuses relient les centres nerveux entre eux et aux organes périphériques. OM : réactions face à une douleur

Plus en détail

Comment lutter contre les idées reçues sur la douleur? 2 : Des douleurs violentes et persistantes sont toujours le signe d une maladie grave.

Comment lutter contre les idées reçues sur la douleur? 2 : Des douleurs violentes et persistantes sont toujours le signe d une maladie grave. PATIENT Quiz Comment lutter contre les idées reçues sur la douleur? QUESTIONS 1 : Il existe un seul type de douleur. 2 : Des douleurs violentes et persistantes sont toujours le signe d une maladie grave.

Plus en détail

PHYSIO-PATHOLOGIE DE LA DOULEUR. CHU ST ETIENNE Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur

PHYSIO-PATHOLOGIE DE LA DOULEUR. CHU ST ETIENNE Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur PHYSIO-PATHOLOGIE DE LA DOULEUR D. Baylot CHU ST ETIENNE Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur 7émes Journées Nationales de la Médecine Agréée Lyon 7 juin 2008 Définition douleur IASP Expérience

Plus en détail

COMPRENDRE ET LUTTER CONTRE LA DOULEUR DE CEUX QUI NE PEUVENT L EXPRIMER LES MAUX SANS LES MOTS

COMPRENDRE ET LUTTER CONTRE LA DOULEUR DE CEUX QUI NE PEUVENT L EXPRIMER LES MAUX SANS LES MOTS COMPRENDRE ET LUTTER CONTRE LA DOULEUR DE CEUX QUI NE PEUVENT L EXPRIMER LES MAUX SANS LES MOTS LES PERSONNES QUI NE PEUVENT EXPRIMER LEUR DOULEUR? Personnes IMC, handicapés physiques ou mentales. Pathologies

Plus en détail

SOMESTHESIE. Sensibilité intéroceptive : ressentie surtout quand il y a un dysfonctionnement interne (Infarctus du Myocarde, Spasme digestif )

SOMESTHESIE. Sensibilité intéroceptive : ressentie surtout quand il y a un dysfonctionnement interne (Infarctus du Myocarde, Spasme digestif ) Ronéo du 15 Décembre 2010 MI3 Dauvilliers Groupe 19 : Shanti et Marion SOMESTHESIE Les diapos sont numérotées dans l ordre, la diapo 1 correspond à la diapo de présentation. Le diaporama est assez complet,

Plus en détail

Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD

Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD Evaluation et prise en charge de la douleur en EHPAD Douleur : définition «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle, ou

Plus en détail

L évaluation de la douleur : ANI, échelles, pupillomètre (adulte et enfant) Moniteurs AIDARA

L évaluation de la douleur : ANI, échelles, pupillomètre (adulte et enfant) Moniteurs AIDARA L évaluation de la douleur : ANI, échelles, pupillomètre (adulte et enfant) Moniteurs AIDARA PREALABLE «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire

Plus en détail

Définition. Voies et centres de la douleur 18/12/2014. Sensation anormale et pénible: résultant

Définition. Voies et centres de la douleur 18/12/2014. Sensation anormale et pénible: résultant Définition Voies et centres de la douleur Sensation anormale et pénible: résultant d un dun stimulus nerveux direct ou indirect. Un stimulus nociceptif n est pas forcément perçu comme douloureux. Variabilité:

Plus en détail

DOULEUR(S) CMD CAVALE BLANCHE HIA CLERMONT-TONNERRE

DOULEUR(S) CMD CAVALE BLANCHE HIA CLERMONT-TONNERRE DOULEUR(S) CMD CAVALE BLANCHE HIA CLERMONT-TONNERRE 1 système pas trop compliqué UN PEU D ANATOMIE LE TRAITEMENT DE L INFORMATION DOULOUREUSE Comme toute information DEFINITION DE LA DOULEUR Expérience

Plus en détail

Mécanismes de la douleur

Mécanismes de la douleur Mécanismes de la douleur Douleur par excès de nociception Douleur neuropathique Douleur idiopathique Douleur mixte Réseau Voironnais de la Douleur - Dominique Gillet - Claudine Pautonnier Douleur par excès

Plus en détail

1) des neurones nociceptifs non spécifiques dont les corps cellulaires sont situés au niveau de la couche V.

1) des neurones nociceptifs non spécifiques dont les corps cellulaires sont situés au niveau de la couche V. 3. La corne dorsale spinale 3.1 Les afférences 3.2 Le premier relais de la voie nociceptive La terminaison de l'axone du protoneurone se fait au niveau de la substance grise spinale, sur les couches I(=couche

Plus en détail

Evaluation de la douleur Rotation des opioïdes

Evaluation de la douleur Rotation des opioïdes Evaluation de la douleur Rotation des opioïdes APRHOC 1er Octobre 2007 Dr François CHRISTIANN Centre Hospitalier - Châteauroux francois.christiann@ch-chateauroux.fr Evaluation de la douleur EVALUATION

Plus en détail

Analgésie chez le patient dépendant aux opiacés. Vincent Bounes, CAMU, Pessac, 3 février 2016

Analgésie chez le patient dépendant aux opiacés. Vincent Bounes, CAMU, Pessac, 3 février 2016 Analgésie chez le patient dépendant aux opiacés Vincent Bounes, CAMU, Pessac, 3 février 2016 Cas clinique réel : Patient 38 ans, pas d ATCD. Suspicion fracture poignet droit (hyperalgique). Prise en charge

Plus en détail

GENESE DE LA DOULEUR

GENESE DE LA DOULEUR GENESE DE LA DOULEUR RACHIS CERVICAL La douleur est une expérience sensorielle émotionnelle désagréable... MULTIFACTORIELLE INDIVIDUELLE La même cause ne reproduit pas les mêmes effets d une personne à

Plus en détail

Atelier Douleurs de la personne amputée. Trame éducation thérapeutique

Atelier Douleurs de la personne amputée. Trame éducation thérapeutique Atelier Douleurs de la personne amputée Trame éducation thérapeutique La douleur après amputation est un symptôme très fréquent peut être de plusieurs origines peut se manifester dans plusieurs localisations

Plus en détail

et la perception sensorielle

et la perception sensorielle et la perception sensorielle La perception sensorielle les «5 sens», mais aussi: détection/perception de pression sanguine température taux de sucre taux de CO2 tension des muscles position du corps Les

Plus en détail

LES TRAITEMENTS NON. Astrid CAILLAUD - Christine VOISIN - IDE Ressource Douleur - février 2009

LES TRAITEMENTS NON. Astrid CAILLAUD - Christine VOISIN - IDE Ressource Douleur - février 2009 LES TRAITEMENTS NON MEDICAMENTEUX Astrid CAILLAUD - Christine VOISIN - IDE Ressource Douleur - février 2009 LES TRAITEMENTS NON MEDICAMENTEUX INTRODUCTION STIMULATIONS THERMIQUES BALNEOTHERAPIE TECHNIQUES

Plus en détail

Anesthésie intra- et extra-durale. Dr Dubois Philippe Anesthésiologie et Acute Pain Service 25 oct2011

Anesthésie intra- et extra-durale. Dr Dubois Philippe Anesthésiologie et Acute Pain Service 25 oct2011 Dr Dubois Philippe Anesthésiologie et Acute Pain Service 25 oct2011 Pourquoi? Perception nociceptive périphérique : inflammation neurogénique NGF Mastocyte Plaquettes HISTAMINE SEROTONINE K+ Fibre C SP

Plus en détail

Pascale TOCHEPORT Infirmière, Sophrologue, Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière - Charles Foix Cours IDE du

Pascale TOCHEPORT Infirmière, Sophrologue, Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière - Charles Foix Cours IDE du Pascale TOCHEPORT Infirmière, Sophrologue, Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière - Charles Foix Cours IDE du 07/11/2011 1 I - LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR C

Plus en détail

EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE

EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE Gabrielle DAUCE, Morgan FRIBAULT Infirmières coordinatrices 2017 INTRODUCTION La douleur de la personne âgée est sous estimée alors que la fréquence

Plus en détail

Douleurs induites par les soins

Douleurs induites par les soins Douleurs induites par les soins Mademoiselle Lydie BRIANDET (infirmière) Madame Laurence GAULTIER (aide-soignante) Docteur Hervé MIGNOT Formation EHPAD CODESPA 36 Douleur : définition (IASP) «Expérience

Plus en détail

Voies de la douleur Hyperalgésie postopératoire

Voies de la douleur Hyperalgésie postopératoire Voies de la douleur Hyperalgésie postopératoire Dr O. Bernard Département Anesthésie-Réanimation Institut Bergonié Plan de l exposé Définition de la douleur Bases de physiologie Bases anatomiques Activation

Plus en détail

Nociception et douleurs neuropathiques chroniques

Nociception et douleurs neuropathiques chroniques POUEDRAS Marie PRADO Guillaume 15/03/11 Physio-Pharmaco, Pr Sauleau Poly sur le réseau péda Nociception et douleurs neuropathiques chroniques I- Définitions A- La somesthésie : Du grec «soma», le corps

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE DU CENTRE ANTIDOULEUR

BILAN D ACTIVITE DU CENTRE ANTIDOULEUR BILAN D ACTIVITE DU CENTRE ANTIDOULEUR Dr Hennaoui H-Dr Hamouda H- Dr Khokhi K- Dr Rachi -Pr Chouicha B Service anesthésie réanimation B CHU Oran. 10 ème CONGRES SAETD 8-9 Oct.2015 ALGER INTRODUCTION Nous

Plus en détail

Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs

Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs Certificat interuniversitaire de soins palliatifs Université Catholique de Louvain Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs Dr. Vincent Vandenhaute Cliniques de l Europe, Bruxelles

Plus en détail

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J.

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Souffrance et douleur en fin de vie Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Ducuing Toulouse Notion de souffrance totale Différentes douleurs Les traitements

Plus en détail

STIMULATION TRANSCUTANEE

STIMULATION TRANSCUTANEE STIMULATION TRANSCUTANEE FONDEMENTS Loi de OHM : intensité(ampères) = différence de potentiel(volts) : résistance(ohms) 1 milliampère =1volt : 1000ohms ( débit ) = (force électr.) : (résistance)

Plus en détail

Algodystrophie (SDRC 1)

Algodystrophie (SDRC 1) Algodystrophie (SDRC 1) Physiopathologie Présentations cliniques Dr Joël DAMIANO Rhumatologue Définition Algodystrophie Syndromes douloureux régional complexe de type 1 (Complex regional pain syndrome

Plus en détail

Douleur: de la physiopathologie au traitement

Douleur: de la physiopathologie au traitement Douleur: de la physiopathologie au traitement Pr A. AMROUN Service d Anesthésie Réanimation Centre Pierre et Marie Curie Définition ( International Association for the Study of Pain) Expérience sensorielle

Plus en détail

Et si c était une douleur?

Et si c était une douleur? R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes Et si c était une douleur? Dr. Arnaud Sourty praticien hospitalier Hôpital le Vinatier Centre hospitalier Lyon-Sud Et si

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PAR LES SOIGNANTS

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PAR LES SOIGNANTS LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PAR LES SOIGNANTS «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable en lien avec un dommage tissulaire réel ou potentiel ou décrit en termes d un tel

Plus en détail

La Douleur Caractéristiques - Évaluation Centre d évaluation et de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger

La Douleur Caractéristiques - Évaluation Centre d évaluation et de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger La Douleur Caractéristiques - Évaluation Centre d évaluation et de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger ANNABA 2009 Problème de santé publique 1er motif de consultation Impact socio

Plus en détail

LES ANALGESIQUES. Dr Caroline Fonzo-Christe Assistance pharmaceutique DEFINITIONS (1) DOULEUR

LES ANALGESIQUES. Dr Caroline Fonzo-Christe Assistance pharmaceutique DEFINITIONS (1) DOULEUR LES ANALGESIQUES Dr Caroline Fonzo-Christe Assistance pharmaceutique DEFINITIONS (1) DOULEUR Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle, ou

Plus en détail

La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer. Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski

La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer. Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski Définition Association Internationale d Etude de la Douleur (IASP 1979) La douleur est une expérience

Plus en détail

Institut UPSA de la Douleur Mini Kit de Formation DOULEUR

Institut UPSA de la Douleur Mini Kit de Formation DOULEUR Institut UPSA de la Douleur Mini Kit de Formation DOULEUR Sommaire Douleur aiguë / Douleur Chronique Les composantes de la douleur Les mécanismes générateurs de la douleur Les outils d évaluation de la

Plus en détail

La neuro stmilution transcutanée TENS une aide pour apaiser les douleurs

La neuro stmilution transcutanée TENS une aide pour apaiser les douleurs La neuro stmilution transcutanée TENS une aide pour apaiser les douleurs TENS =Transcutaneous Electrical Nerve Stimulator Utilisation des sources d'électricité naturelle remonte à la plus haute antiquité

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION STIMULATION MÉDULLAIRE ET DOULEUR NEUROPATHIQUE BROCHURE D INFORMATION

GUIDE D UTILISATION STIMULATION MÉDULLAIRE ET DOULEUR NEUROPATHIQUE BROCHURE D INFORMATION GUIDE D UTILISATION STIMULATION MÉDULLAIRE ET DOULEUR NEUROPATHIQUE BROCHURE D INFORMATION Cette brochure vous a été remise par votre médecin : La douleur neuropathique et ses conséquences : Vous souffrez

Plus en détail

III. L activité réflexe végétative

III. L activité réflexe végétative III. L activité réflexe végétative Pour adapter les fonctions végétatives aux besoins de l organisme, le SNV utilise comme base fonctionnelle : ses 2 versants moteurs : le sympathique et le parasympathique

Plus en détail

Douleur rapide et (primaire) et douleur lente

Douleur rapide et (primaire) et douleur lente Chapitre IV.4 La douleur = perception ( mécanismes de la nociception) Origine : nociceptive ou neuropathique Nocicepteurs : - thermiques (Aδ) - mécaniques (Aδ) - polymodaux : chimique, mécaniques; thermiques

Plus en détail

NEUROPHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR R DALLEL. Inserm U929, Neurobiologie de la douleur trigéminale Faculté de Chirurgie Dentaire, Clermont-Ferrand

NEUROPHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR R DALLEL. Inserm U929, Neurobiologie de la douleur trigéminale Faculté de Chirurgie Dentaire, Clermont-Ferrand NEUROPHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR R DALLEL Inserm U929, Neurobiologie de la douleur trigéminale Faculté de Chirurgie Dentaire, Clermont-Ferrand CLASSIFICATION DES DOULEURS OROFACIALES TYPES DE DOULEUR ETIOLOGIE

Plus en détail

Physiopathologie de la douleur neurogène

Physiopathologie de la douleur neurogène ANARLF Poitiers Novembre 2014 Physiopathologie de la douleur neurogène Pr Hélène Beloeil Pôle Anesthésie-Réanimation, Université Rennes 1 Rennes, France ANARLF Poitiers Novembre 2014 Conflits d intérêt:

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE

PRISE EN CHARGE DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE PRISE EN CHARGE DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE GENERALITES Douleur chronique = douleur qui évolue depuis plus de 3 Mois. Douleur «maladie» qui évolue par elle même Douleur «traumatisme»: répercutions

Plus en détail

Bases neurophysiologiques, mécanismes physiopathologiques d une douleur aiguë et d une douleur chronique

Bases neurophysiologiques, mécanismes physiopathologiques d une douleur aiguë et d une douleur chronique n 131. Bases neurophysiologiques, mécanismes physiopathologiques d une douleur aiguë et d une douleur chronique Reconnaître et évaluer une douleur aiguë et une douleur chronique (douleurs nociceptives,

Plus en détail

STRUCTURE & PHYSIOLOGIE du SYSTEME NERVEUX

STRUCTURE & PHYSIOLOGIE du SYSTEME NERVEUX STRUCTURE & PHYSIOLOGIE du SYSTEME NERVEUX FIG 1: FONCTIONS du SYSTEME NERVEUX Récepteur sensoriel Ex : oeil Information Sensorielle Intégration : Encéphale et moelle épinière Effecteur Ex: muscle Réponse

Plus en détail

LES CIRCUITS DE LA DOULEUR

LES CIRCUITS DE LA DOULEUR LES CIRCUITS DE LA DOULEUR PREMIERE CONSULTATION Anamnèse clinique - apparition du problème - durée / intensité / localisation / irradiation - description clinique - antécédents médicaux / chirurgicaux

Plus en détail

Tramadol Codéïne 2 +/- paracétamol

Tramadol Codéïne 2 +/- paracétamol Une nouvelle classification d'antalgiques pour une meilleure efficacité. Les paliers de l'oms (1986) Tramadol Codéïne 2 +/- paracétamol Morphine Oxycodone Hydromorphone Fentanyl 3 Paracétamol AINS 1 Co

Plus en détail

Bases neurophysiologiques de la douleur

Bases neurophysiologiques de la douleur Bases neurophysiologiques de la douleur Dr Olivier RABARY Département d évaluation et de traitement de la douleur et de médecine palliative Pôle de neuroscience clinique CHU NICE Plan Douleur expérience

Plus en détail

I/ Introduction. II/ : Théories de l émotion Théorie de James-Lang Théorie de Cannon-Bard. III/ Le système limbique

I/ Introduction. II/ : Théories de l émotion Théorie de James-Lang Théorie de Cannon-Bard. III/ Le système limbique I/ Introduction II/ : Théories de l émotion Théorie de James-Lang Théorie de Cannon-Bard III/ Le système limbique IV/ La peur A/ Les différents types de peur B/ Mise en évidence : le conditionnement de

Plus en détail

Département d Anesthésie-Réanimation, Consultation de la douleur, Laon (France) XXIIe JARP, 17/06/2005 1

Département d Anesthésie-Réanimation, Consultation de la douleur, Laon (France) XXIIe JARP, 17/06/2005 1 Département d Anesthésie-Réanimation, Consultation de la douleur, Laon (France) XXIIe JARP, 17/06/2005 1 Définition de la DOULEUR La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

La communication nerveuse (1 ES)

La communication nerveuse (1 ES) La communication nerveuse (1 ES) Les objectifs Il s agit de faire acquérir à l élève des connaissances de base sur différents composants du système nerveux (neurones et synapses, modulation de l activité

Plus en détail

quelles douleurs? chez quelles espèces?

quelles douleurs? chez quelles espèces? quelles douleurs? chez quelles espèces? Jacques-Gabriel Servière INRA-AgroParisTech Douleurs animales les identifier, les comprendre, les limiter chez les animaux d élevage Rapport final d expertise 8

Plus en détail

LA FIBROMYALGIE VOYAGE DANS LE CERVEAU 1 ère partie

LA FIBROMYALGIE VOYAGE DANS LE CERVEAU 1 ère partie LA FIBROMYALGIE VOYAGE DANS LE CERVEAU 1 ère partie NO BRAIN = NO PAIN Douleurs chroniques rebelles Bretagne douleurchronique.bretagne@laposte.net http://douleurchronique.canalblog.com TROUBLE SOMATOFORME

Plus en détail

ACTUALISATION SUR L EVALUATION DE LA DOULEUR EN PEDIATRIE

ACTUALISATION SUR L EVALUATION DE LA DOULEUR EN PEDIATRIE ACTUALISATION SUR L EVALUATION DE LA DOULEUR EN PEDIATRIE Principes de la prise en charge L enfant ressent toujours la douleur Obligations légales renforcées Conséquences néfastes Douleur non profitable

Plus en détail

Dr François-Xavier DEROUSSEAUX - Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur - Service de Neurochirurgie - - Equipe Mobile d Accompagnement et

Dr François-Xavier DEROUSSEAUX - Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur - Service de Neurochirurgie - - Equipe Mobile d Accompagnement et Dr François-Xavier DEROUSSEAUX - Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur - Service de Neurochirurgie - - Equipe Mobile d Accompagnement et de Soins Palliatifs - C.H.R.U. LILLE Douleur : Généralités

Plus en détail

Bases neurophysiologiques de la douleur et de la nociception

Bases neurophysiologiques de la douleur et de la nociception Bases neurophysiologiques de la douleur et de la nociception Jean Claude Willer 1. Département de Neurophysiologie Clinique Pôle des Maladies du Système Nerveux Hôpital Pitié-Salpêtrière 2. Laboratoire

Plus en détail

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DOCTEUR EN MÉDECINE

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DOCTEUR EN MÉDECINE UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 FACULTÉ DE MÉDECINE Année 2012-2013 n THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE PEREIRA LE CORRE Jeanne Née le 16 novembre 1982, à Gennevilliers (92) Présentée

Plus en détail

Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique

Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique D.Ourrad, D Benmoussa,B.Griene Anesthésie réanimation CPMC Introduction Onco-gériatrie: discipline née Etats-Unis

Plus en détail

LA DOULEUR. Le but de cet article est de vous faire découvrir les mécanismes de la douleur, à travers ses différents acteurs

LA DOULEUR. Le but de cet article est de vous faire découvrir les mécanismes de la douleur, à travers ses différents acteurs LA DOULEUR La douleur est une expérience universelle, elle est nécessaire à la survie de l organisme, elle nous donne des informations sur son état, permet de suivre l évolution d un traumatisme et d évaluer

Plus en détail

Cas clinique. BOZZOLO Eric Département d Evaluation et Traitement de la Douleur Pôle Neurosciences Cliniques

Cas clinique. BOZZOLO Eric Département d Evaluation et Traitement de la Douleur Pôle Neurosciences Cliniques Cas clinique BOZZOLO Eric Département d Evaluation et Traitement de la Douleur Pôle Neurosciences Cliniques CAS CLINIQUE Monsieur X, 60 ans, 60 kg Néoplasie ORL Traitée par chirurgie il y a 10 mois Métastases

Plus en détail

Pharmacologie des antalgiques périphériques

Pharmacologie des antalgiques périphériques Pharmacologie des antalgiques périphériques DU Prise en Charge de la Douleur Université de l Etat d Haïti Janvier 2016 Dr Marie-Thérèse de Kergariou anesthésiste-réanimateur DSF En préambule : Avant tout

Plus en détail

Antalgiques. Evaluation de la douleur. Classification

Antalgiques. Evaluation de la douleur. Classification Réflexes Jamais 2 antalgiques du même palier OMS Jamais d association de 2 morphiniques Il est fréquent d associer un antalgique d action centrale à un antalgique d action périphérique Réévaluation régulière

Plus en détail

J'ai mal docteur faites quelque chose!!! Physiopathologie de la douleur du sujet âgé Grainat N

J'ai mal docteur faites quelque chose!!! Physiopathologie de la douleur du sujet âgé Grainat N J'ai mal docteur faites quelque chose!!! Physiopathologie de la douleur du sujet âgé Grainat N les perspectives démographiques montrent une augmentation considérable des grands et très grands vieillards

Plus en détail

Pharmacologie des antalgiques périphériques

Pharmacologie des antalgiques périphériques Pharmacologie des antalgiques périphériques DU Prise en Charge de la Douleur Université de l Etat d Haïti Février 2017 Dr Marie-Thérèse de Kergariou anesthésiste-réanimateur DSF En préambule : Avant tout

Plus en détail

Douleurs au cours des affections de l appareil moteur. Professeur B. FOUQUET Service de Médecine Physique et de Réadaptation

Douleurs au cours des affections de l appareil moteur. Professeur B. FOUQUET Service de Médecine Physique et de Réadaptation Douleurs au cours des affections de l appareil moteur Professeur B. FOUQUET Service de Médecine Physique et de Réadaptation Objectifs - Résumé La douleur entraîne des conséquences locales et régionales

Plus en détail

Physiologie la Douleur

Physiologie la Douleur Physiologie de la Douleur F. Babre, SAR 3 pédiatrique DES anesthésie réanimation septembre 2012 Introduction Définition de l IASP (International Association for the Study of the Pain) «La douleur est une

Plus en détail

Plan du cours. La Douleur. Législation. Définition

Plan du cours. La Douleur. Législation. Définition Plan du cours La Douleur Compétence 1 UE 2.3 S2 Véronique Nédélec-Gimbert octobre 2012 - Définition, - Législation, - Rappel anatomiques ; les voies de la douleur, - Mécanismes de contrôles, - Rôle de

Plus en détail

ASPECTS PSYCHOLOGIQUES DE LA DOULEUR

ASPECTS PSYCHOLOGIQUES DE LA DOULEUR ASPECTS PSYCHOLOGIQUES DE LA DOULEUR ENTRE DOULEUR ET SOUFFRANCE NOCICEPTION : douleur sous sa forme anatomique, physiologique et chimique. DOULEUR : «sensation désagréable ressentie dans une partie de

Plus en détail