Analyse des risques liés à la subsidence des terrains suite à des exploitations minières souterraines. Ali Saeidi Olivier Deck, Thierry Verdel

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse des risques liés à la subsidence des terrains suite à des exploitations minières souterraines. Ali Saeidi Olivier Deck, Thierry Verdel"

Transcription

1 Analyse des risques liés à la subsidence des terrains suite à des exploitations minières souterraines Ali Saeidi Olivier Deck, Thierry Verdel

2 Contexte de développement du simulateur 2

3 Objectifs du simulateur de dommages 1- Méthode de prévision des affaissements. 4- RESULTATS 1-4 Cartographie de l aléa : 2-4 Cartographie des dommages : Dommages pour un scénario 2- Fonctions de vulnérabilité Fonction de vulnérabilité Module de Calcul Moyenne et écart-type des dommages pour plusieurs scénarios. 3- Base de données :(Ville de Joeuf) 3

4 Objectifs du simulateur de dommages La ville de Joeuf Moyenne des dommages de chaque bâti pour tous les scénarios 4

5 1 Développement d une méthode pour la prévision des affaissements Méthode choisie : La méthode des fonctions d influence (K z ) Cette méthode est basée sur le principe de superposition S S max A K z da Avec cette méthode on peut calculer les déplacements dans la direction X et Y en chaque point de la surface «Modification de la méthode» Possibilité d utilisation des angles d'influence différents Possibilité de calculer la déformation horizontale 5

6 1 Développement d une méthode pour la prévision des affaissements Application dans le bassin ferrifère Lorrain (Roncourt) Observé Iso valeurs de l affaissement vertical Profils d affaissement vertical sur la coupe A-B Calculé 6

7 2 Développement des fonctions de vulnérabilité basées sur les méthodes analytiques ou empiriques Principe des fonctions de vulnérabilité et procédure pour leur développement Les courbes de vulnérabilité définissent la moyenne des dommages en fonction de l intensité pour un type de bâtiment. D PD i I N D i n PD i D i Courbe Courbe vulnérabilité de vulnérabilité Les courbes de vulnérabilité sont un compromis entre validité, précision des résultats et simplicité d utilisation. Cohérence avec ce qui est fait avec d autres aléas (séismes, tsunamis, volcans ) Les courbes de fragilité représentent, pour un type de bâtiment, la probabilité d'atteindre ou d'excéder chaque catégorie de dommage en fonction de l intensité. 7

8 2 Développement des fonctions de vulnérabilité basées sur les méthodes analytiques ou empiriques Procédure/algorithme Choix d une méthode d évaluation des dommages Choix d un critère intensité (ε) Choix d une échelle de dommages Choix d une typologie du bâti 1- Méthodes empiriques 2- Méthodes analytiques Simulation d une base de données de 1000 bâtiments pour chaque type. Evaluation des dommages des 1000 bâtiments pour chaque intensité. Calcul de la probabilité d'atteindre ou d'excéder chaque catégorie de dommage en fonction de l intensité Calcul de la moyenne des dommages pour chaque intensité Courbes de fragilité Courbes de vulnérabilité 8

9 2 Développement des fonctions de vulnérabilité basées sur les méthodes analytiques principes des méthodes analytiques Bâtiment 1 - On modélise le bâtiment par une poutre (RDM) avec ses paramètres géométriques et mécaniques (L,H,q ou p, E, G) 2 - On impose un déplacement vertical (effet de la courbure) et une déformation horizontale à la poutre (effet de l affaissement) =F(q,L,H,E,I,G, ) 3 - On calcule la déformation maximale du bâtiment associée à la flexion et au cisaillement et on la compare à des valeurs seuils. Terrain =f(l/h,e/g,, Terrain ) d d b 9

10 2 Développement des fonctions de vulnérabilité basées sur les méthodes analytiques Valeurs seuils de déformation horizontale 0-0,5 mm/m 0,5-0,75 0,75-1,5 1,5-3 >3 Catégorie de dommage Négligeable Très légères Légères Modérée à Sévère Très Sévères On peut définir le niveau de dommage d un bâtiment en fonction de la déflexion et de la déformation horizontale transmise au bâti. 10

11 2 Développement des fonctions de vulnérabilité basées sur les méthodes analytiques Modifications et développements La courbe développée n est valable que pour L/H=1, E/G=2,6 Développement de courbes d évaluation des dommages pour n importe quels paramètres géométriques (L/H) et mécaniques (E / G, ) E/G compris entre 0,5 et 12,5 mais E/G=2(1+ ) 3 On considère un modèle isotrope transverse pour justifier des valeurs indépendantes de E, G, Hypothèse :E x = E y = E et xy = xz = On peut justifier les valeurs de E/G > 2,6 11

12 2 Développement des fonctions de vulnérabilité basées sur les méthodes analytiques Prise en compte de l'interaction sol structure Case 1: terrain sans bâti Case 2: Terrain avec bâti Avant l'affaissement Après l'affaissement structure K Terrain structure K Terrain K et K définis à partir des résultats de Boscardin et Cording (1989) et Potts et Addenbrook (1996) 12

13 2 Développement des fonctions de vulnérabilité basées sur les méthodes analytiques Bâtiment Sol et interaction sol structure Type de bâtiment L H E/G K site K K M açonnerie non renforcée (URM ) ,2-0,3 0,1 0, % 10-30% M açonnerie renforcée (RM) ,3 0,1 0, % 1 à 20% Comparaison avec les résultats observés dans le bassin ferrifère Lorrain 13

14 3- Base de données :(ville de Joeuf) Présentation de Joeuf > 7000 habitants > 1600 bâtiments Majorité des bâtiments en maçonnerie Nombreuses zones homogènes (cités minières) Quelques zones très hétérogènes 4 couches exploitées Mines exploitées sous une grande majorité de la surface de la ville. Affaissement maximal prévisible de 2 m avec une déformation horizontale > 40 mm/m (DRIRE) 14

15 3- Base de données : (ville de Joeuf) Définir différents scénarios d affaissement possibles Couche Grise Couche S3 2 3 Hypothèses de travail pour les scénarios 15

16 3- Base de données :(ville de Joeuf) Typologie retenue à Joeuf (6 types principaux) Zonage consolidé sur la base des époques de construction et des visites sur le terrain. Définition de 6 types de bâtiments 2 types de bâtiments en maçonnerie non renforcée (UR1, UR2) 2 types de bâtiments en maçonneries renforcée (R1, R2) 1 type de bâtiments en béton armé (CF) 8 16

17 4- Résultats du simulateur de dommage 1- Pour chaque scénario d affaissement : Déformation Horizontale par bâti (Aléa) D : Moyenne de dommage 2- Pour plusieurs scénarios d affaissement (approche probabiliste) Scénario Probabilité d occurrence (mm/m) D 1 P 1 ok ok 2 P 2 ok ok ok ok n P n ok ok Les probabilités d occurrence P 1, P 2 P n sont inconnues. Si on considère les scénarios équiprobables, on peut calculer l espérance et l écart type de (Aléa) et D (Moyenne de dommage) 17

18 4- Résultats du simulateur de dommage Moyenne de dommage pour un scénario 18

19 4- Résultats du simulateur de dommage Espérance et écart type de E pour plusieurs affaissements (Aléa) Espérance de Ecart type de Histogramme de la déformation horizontale dans un bâtiment 19

20 4- Résultats du simulateur de dommage Espérance et écart type de D pour des scénarios équiprobables (Dommage) Ecart type de la moyenne de dommages Espérance de la moyenne de dommages Nombre de scénarios Histogramme de la moyenne de dommage dans un bâtiment Catégorie de dommages 20

21 5- Conclusions et perspectives : Conclusions: Objective atteint: Développement d un simulateur de dommages : Perspectives Possibilité de calculer des fonctions de vulnérabilité pour les bâtiments en zone d'affaissement minier. Une approche probabiliste afin d exploiter l ensemble des résultats. Volet prévision des affaissements : Développement d une méthodologie d'ajustement de la méthode des fonctions d influence pour chaque bassin minier. Volet développement «théorique» du simulateur de dommages : Poursuivre le développement de l approche probabiliste en identifiant et justifiant les principaux résultats pertinents et leur mode de représentation, dans une optique d amélioration des politiques de gestion des risques (+ pondération des scénarios) Volet développement «pratique» du simulateur de dommages : Développer l ergonomie du logiciel en permettant une modélisation simplifiée de la ville sur la base de données existantes (SIG, plans Autocad ) et l ajustement des différents paramètres (choix des scénarios, attribution des fonctions de vulnérabilité ). 21

22 Merci de votre attention

ÉVALUATION DE LA VULNÉRABILITÉ DU BÂTI FACE AU RISQUE SISMIQUE - VILLE DE NICE - STAGE COLLECTIF A. FERRARIS - S. JUAREZ - S. KNEFATI - M.

ÉVALUATION DE LA VULNÉRABILITÉ DU BÂTI FACE AU RISQUE SISMIQUE - VILLE DE NICE - STAGE COLLECTIF A. FERRARIS - S. JUAREZ - S. KNEFATI - M. ÉVALUATION DE LA VULNÉRABILITÉ DU BÂTI FACE AU RISQUE SISMIQUE - VILLE DE NICE - STAGE COLLECTIF A. FERRARIS - S. JUAREZ - S. KNEFATI - M. MARTELES Référents universitaires : K. SERRHINI, E.M. SEDDIKI

Plus en détail

Morphologie spatiale de la vulnérabilité aux risques industriels Un exemple en Basse-Seine

Morphologie spatiale de la vulnérabilité aux risques industriels Un exemple en Basse-Seine Morphologie spatiale de la vulnérabilité aux risques industriels Un exemple en Basse-Seine Recherche en cours - Laboratoire GEOSYSCOM - UMR IDEES CNRS Thierry Saint-Gérand / Eliane Propeck-Zimmermann Le

Plus en détail

Etude fiabiliste d'une dent déflectrice en béton armé sollicitée par une avalanche de neige dense

Etude fiabiliste d'une dent déflectrice en béton armé sollicitée par une avalanche de neige dense Etude fiabiliste d'une dent déflectrice en béton armé sollicitée par une avalanche de neige dense I. Ousset 1, D. Bertrand 2, M. Brun 2, A. Limam 2, M. Naaïm 1 (Irstea Grenoble 1 - INSA Lyon 2 ) 1 Introduction

Plus en détail

Vers une quantification du risque et de la conformité sismique des bâtiments. François DUNAND

Vers une quantification du risque et de la conformité sismique des bâtiments. François DUNAND Vers une quantification du risque et de la conformité sismique des bâtiments François DUNAND Contexte Contexte réglementaire français Règlementation applicable au bâtiments neufs ou subissant des transformations

Plus en détail

Projet SCAMPEI. Task 6: Impacts of future climatic change on debris flows

Projet SCAMPEI. Task 6: Impacts of future climatic change on debris flows 1 Projet SCAMPEI Scénarios Climatiques Adaptés aux zones de Montagne: Phénomènes extrêmes, Enneigement et Incertitudes Task 6: Impacts of future climatic change on debris flows Vulnérabilité du réseau

Plus en détail

Modélisation et courbes de fragilité pour le barrage-poids aux Outardes-3 Carl Bernier Patrick Paultre Jean Proulx

Modélisation et courbes de fragilité pour le barrage-poids aux Outardes-3 Carl Bernier Patrick Paultre Jean Proulx et courbes de fragilité pour le barrage-poids aux Outardes-3 Carl Bernier Patrick Paultre Jean Proulx Québec, 2 mai 2014 Plan de la présentation 1 2 3 Construction des courbes de fragilité 4 Courbes de

Plus en détail

Modélisation du comportement de structures en béton armé sous chargement sismique

Modélisation du comportement de structures en béton armé sous chargement sismique Modélisation du comportement de structures en béton armé sous chargement sismique 16 Mars 2010 Journée des Utilisateurs Aster ABOURI S. (EDF/SEPTEN) FAYOLLE S. (EDF/R&D) 1 Sommaire 1. Contexte et objectif

Plus en détail

Maîtrise de l eurocode 2

Maîtrise de l eurocode 2 Maîtrise de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273212-0 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12160-5 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples

Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples STAC Sandrine FAUCHET IFSTTAR Pierre HORNYCH Une révision nécessaire Méthode actuelle empirique Inspirée par la méthode américaine

Plus en détail

A LA RÈGLEMENTATION DU RISQUE SISMIQUE

A LA RÈGLEMENTATION DU RISQUE SISMIQUE 1 La région Provence-Alpes-Côte d Azur est la région de France métropolitaine la plus soumise au risque sismique et le département des Alpes-Maritimes représente, dans cette métropole, la plus grande surface

Plus en détail

Evaluation de la vulnérabilité des retenues d altitude vis-àvis de l aléa sismique

Evaluation de la vulnérabilité des retenues d altitude vis-àvis de l aléa sismique REPORT FINALE Evaluation de la vulnérabilité des retenues d altitude vis-àvis de l aléa sismique Action 2.3 S. MERCKLE, G.VEYLON, A. DELVALLEE Irstea V. DE BIAGI Politecnico di Torino Sommaire de la présentation

Plus en détail

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton simplifiée Objectif de la méthode de calcul 2 3 Contenu de la présentation en situation d incendie dalles en béton armé à 20 C Modèle de dalle Modes de

Plus en détail

La métrique au cœur du dispositif d'évaluation des risques climatiques

La métrique au cœur du dispositif d'évaluation des risques climatiques La métrique au cœur du dispositif d'évaluation des risques climatiques Skhirat, le 27 septembre 2016 Le Maroc : Un pays à l'avant-garde de la couverture des risques climatiques en Afrique La couverture

Plus en détail

Calcul de la flèche d un pont en poutrelles enrobées

Calcul de la flèche d un pont en poutrelles enrobées Calcul de la flèche d un pont en poutrelles enrobées Problèmatique : Comment calculer la flèche du pont au niveau classe préparatoire? 1. Présentation du contexte et du rôle de l étude 1.1. Le contexte

Plus en détail

Caractérisation des déformations

Caractérisation des déformations Université Claude Bernard Lyon 1 ENS Lyon Caractérisation des déformations Delacourt,, C - Laboratoire de Sciences de la Terre UMR5570 Hélène Vadon (CNES) Berthier, E., (Legos), Raucoules D., (BRGM) Objectif

Plus en détail

Modélisations analytique et numérique intégrale du milieu souterrain vers l'air intérieur à l'échelle de deux sites ateliers

Modélisations analytique et numérique intégrale du milieu souterrain vers l'air intérieur à l'échelle de deux sites ateliers 28 et 29 mai 2013 Gestion des sites et sols pollués Les substances volatiles : caractérisation, modélisation des transferts, surveillance Retour d expérience des projets CITYCHLOR, FLUXOBAT et ATTENA Modélisations

Plus en détail

Approche numérique pour l étude du phénomène de concentration de contraintes dans une plaque trouée

Approche numérique pour l étude du phénomène de concentration de contraintes dans une plaque trouée ACMA 01 May 09-1, 01 Fez, Morocco. Approche numérique pour l étude du phénomène de concentration de contraintes dans une plaque trouée Daghboudj Samir (1), Lassouad Mohamed (1), Satha Hamid (), Farhi Faouaz

Plus en détail

Structures des chaussées souples

Structures des chaussées souples Structures des chaussées souples Calcul de renforcement de chaussée Laurent Porot Bitume Québec Formation technique 23, 24 et 25 novembre 2010 Renforcements de chaussées Renforcement chaussée page 2 Dégradations

Plus en détail

Direction Sécurité, Structures et Feu Division Expertise, Avis Réglementaires et Recherche

Direction Sécurité, Structures et Feu Division Expertise, Avis Réglementaires et Recherche Direction Sécurité, Structures et eu Division Expertise, Avis Réglementaires et Recherche N affaire : ER-557-140041-557-2AA Réf. 26054802 Constructibilité dans les bassins salifères Meurthe-et- Mosellan

Plus en détail

Le développement de l outil statistique Marsh

Le développement de l outil statistique Marsh Atelier A 4 Le développement de l outil statistique Marsh Marsh Les Rencontres AMRAE - NANTES - 25 janvier 2007 - Atelier 4 1 1 Intervenant Fabien GRAEFF Responsable Financement des risques et solutions

Plus en détail

Etude de la validité du modèle COMFIE dans le cas de bâtiments à très basse consommation : cas d une maison de la plate forme INCAS de Chambéry

Etude de la validité du modèle COMFIE dans le cas de bâtiments à très basse consommation : cas d une maison de la plate forme INCAS de Chambéry Etude de la validité du modèle COMFIE dans le cas de bâtiments à très basse consommation : cas d une maison de la plate forme INCAS de Chambéry 1 Introduction Le secteur du bâtiment doit mettre en œuvre

Plus en détail

Projet BASIC essais de flambage sur murs. Prof. Dr. Daia Zwicky itec HEIA-FR HES-SO

Projet BASIC essais de flambage sur murs. Prof. Dr. Daia Zwicky itec HEIA-FR HES-SO Projet BASIC essais de flambage sur murs Prof. Dr. Daia Zwicky itec HEIA-FR HES-SO UFPB Assemblée d automne Novembre 2014 Projet BASIC Bétons Alternatifs et Systèmes Intégrés pour la Construction Objectives

Plus en détail

Fondations et murs. Journée technique PRISE EN COMPTE DU RISQUE SISMIQUE. Olivier MALASSINGNE DLR Saint Brieuc. CETE Ouest

Fondations et murs. Journée technique PRISE EN COMPTE DU RISQUE SISMIQUE. Olivier MALASSINGNE DLR Saint Brieuc. CETE Ouest Journée technique PRISE EN COMPTE DU RISQUE SISMIQUE Fondations et murs Olivier MALASSINGNE DLR Saint Brieuc CETE Ouest Centre d'études Techniques de l'équipement Ouest Fondations et murs Choix du site

Plus en détail

Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Fonctionnement d éléments de structures en béton armé dégradés par corrosion et estimation des paramètres mécaniques dégradés a posteriori Présenté par : Benjamin RICHARD Organismes : LCPC Paris Paris

Plus en détail

1 - MODÈLE DE L'OUVRAGE.

1 - MODÈLE DE L'OUVRAGE. Les fiches d'informations du Club Ouvrages Maritimes n 09 (2007) Importance de la modélisation des pieux sur le calcul de l'enveloppe des moments d'une poutre supportant une voie de roulement. par Olivier

Plus en détail

Analyse des risques (AR) Application aux ouvrages Terre Armée (TA) du RRN

Analyse des risques (AR) Application aux ouvrages Terre Armée (TA) du RRN Analyse des risques (AR) Application aux ouvrages Terre Armée (TA) du RRN F. RENAUDIN CETE DE L EST - DOA Centre d'études techniques de l'équipement de l'est Guide Terre Armée - Mars 2010 1 Objectifs et

Plus en détail

Méthode d analyse et de hiérarchisation des risques liés aux carrières souterraines

Méthode d analyse et de hiérarchisation des risques liés aux carrières souterraines SGBIMR Journée d étude Les carrières souterraines de craie du bassin de Mons et environs Méthode d analyse et de hiérarchisation des risques liés aux carrières souterraines O. Kaufmann Faculté Polytechnique

Plus en détail

SOMMAIRE 1.DOMAINE D APPLICATION HYPOTHÈSES GÉNÉRALES...6

SOMMAIRE 1.DOMAINE D APPLICATION HYPOTHÈSES GÉNÉRALES...6 SOMMAIRE 1.DOMAINE D APPLICATION...3 1.1CONTEXTE...3 1.2DÉFINITION DE L AFFAISSEMENT MINIER...3 1.3OBJECTIFS DE L ÉTUDE...4 2.HYPOTHÈSES GÉNÉRALES...6 2.1ANALYSE DES SOLLICITATIONS...6 2.2EFFET DE LA DÉFORMATION

Plus en détail

Paramètres d affaissement pour la hierarchisation des zones à risque dans le bassin ferrifère lorrain

Paramètres d affaissement pour la hierarchisation des zones à risque dans le bassin ferrifère lorrain Paramètres d affaissement pour la hierarchisation des zones à risque dans le bassin ferrifère lorrain Marwan Al Heib, Jean-Pierre Josien, Yasser El Shayeb To cite this version: Marwan Al Heib, Jean-Pierre

Plus en détail

Module #7 Déflexion des poutres : Calcul & poutres hyperstatiques

Module #7 Déflexion des poutres : Calcul & poutres hyperstatiques Module #7 Déflexion des poutres : Calcul & poutres hyperstatiques (CIV1150 - Résistance des matériaux) Enseignant: James-A. Goulet Département des génies civil, géologique et des mines Sections 7.1-7.4

Plus en détail

Non-aggravation de la vulnérabilité des bâtiments existants

Non-aggravation de la vulnérabilité des bâtiments existants Non-aggravation de la vulnérabilité des 27/11/2014 Pierre-Eric Thévenin Article 4 de l arrêté du 22 octobre 2010 modifié : Les travaux, de quelque nature qu'ils soient, réalisés sur des bâtiments existants

Plus en détail

Les nouvelles normes en géotechnique. L interface avec le BET Structure

Les nouvelles normes en géotechnique. L interface avec le BET Structure Les nouvelles normes en géotechnique L interface avec le BET Structure Olivier Pal BE Géotechnique / EIFFAGE ECGD Quelques aspects de l interface entre le géotechnicien et le BET structure à travers les

Plus en détail

La veille scientifique et technique à GEODERIS : but et moyens

La veille scientifique et technique à GEODERIS : but et moyens La veille scientifique et technique à GEODERIS : but et moyens Workshop Office Chérifien des Phosphates El Jadida, le 25/09/2014 Contexte et historique Suite aux effondrements d Auboué 1996, Moutiers 1997

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Miniers des communes de Conflans-en-Jarnisy, Giraumont, Hatrize, Jarny et Labry. Règlement.

Plan de Prévention des Risques Miniers des communes de Conflans-en-Jarnisy, Giraumont, Hatrize, Jarny et Labry. Règlement. PREFET DE MEURTHE-ET-MOSELLE Plan de Prévention des Risques Miniers des communes de Conflans-en-Jarnisy, Giraumont, Hatrize, Jarny et Labry Règlement Annexe 3 Cahier des charges pour l'étude d'une construction

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Bâtiment

Brevet de technicien supérieur Bâtiment Brevet de technicien supérieur Bâtiment Session 2008 Épreuve U4 : ETUDE DES CONSTRUCTIONS Sous - Epreuve : U. 41 ELABORATION D UNE NOTE DE CALCUL DE STRUCTURES Durée : 4 h Coefficient : 2 Documents du

Plus en détail

Élaboration des Plans de Prévention des Risques Naturels littoraux (PPRL)

Élaboration des Plans de Prévention des Risques Naturels littoraux (PPRL) Préfecture de la Charente-Maritime Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Charente-Maritime Élaboration des Plans de Prévention des Risques Naturels littoraux (PPRL) Érosion - Submersion

Plus en détail

10 DÉFORMATION DANS LES POUTRES EN FLEXION

10 DÉFORMATION DANS LES POUTRES EN FLEXION 10 DÉFORMATION DANS LES POUTRES EN FLEXION 10.1 DÉFLEXION DES POUTRES 10.1.1 Généralités Lorsqu'une poutre, au comportement élastique, est soumise à un chargement qui provoque une flexion, son axe neutre

Plus en détail

Le chantier AEROCONSTELLATION. le 20 Octobre

Le chantier AEROCONSTELLATION. le 20 Octobre Le chantier AEROCONSTELLATION le 20 Octobre 2004 1 Plan masse du projet le 20 Octobre 2004 2 Le chantier en quelques chiffres Démarrage chantier en janvier 2002 premier semestre 2005 vol inaugural de l

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 14/0384/PHD Réalisé par Philippe DAMIENS Pour le compte de ARLIANE

Plus en détail

1 Construction par couche d un matériau élastique

1 Construction par couche d un matériau élastique GEFDYN - Tests de construction par couches 1D d un sol bi-phasique saturé 1 Tests de construction par couches 1D d un sol bi-phasique saturé 12 avril 6 Fernando Lopez-Caballero & Arezou Modaressi Version

Plus en détail

MESURES D URGENCE CAS DE LA VILLE D ARZEW

MESURES D URGENCE CAS DE LA VILLE D ARZEW RISQUES SISMIQUES ET MESURES D URGENCE CAS DE LA VILLE D ARZEW Par H. TOUATI Expert en risques industriels Et A. AOUANE Doctorat en Génie Civil -USTO INTRODUCTION EN MATIERE D ORGANISATION DES SECOURS

Plus en détail

VIADUC DE CARONTE LES ETUDES D EXECUTION

VIADUC DE CARONTE LES ETUDES D EXECUTION LES ETUDES D EXECUTION Cyril COTTEY 1 LES ETUDES D EXECUTION SOMMAIRE 1. HYPOTHESES 2. MODELES DE CALCUL 3. ETUDES DE FLEXION LONGITUDINALE 4. ETUDES DES MASSIFS D ANCRAGE 2 1. HYPOTHESES DE CALCUL Normes

Plus en détail

Plan Séisme. Photo BRGM. Ministère de l écologie et du développement durable 21 novembre Photo 2005 BRGM

Plan Séisme. Photo BRGM. Ministère de l écologie et du développement durable 21 novembre Photo 2005 BRGM Plan Séisme Photo BRGM Ministère de l écologie et du développement durable 21 novembre Photo 2005 BRGM Caractéristiques du Plan Séisme Programme interministériel (Écologie, Équipement, Logement, Intérieur,

Plus en détail

Travaux Pratiques RDM

Travaux Pratiques RDM Université Abdelmalek Essaadi Faculté des sciences et techniques Tanger Travaux Pratiques RDM Sujet TP : Flambage par flexion de poutres comprimées Réalisé par : (groupe 6) Responsable : EL HILALI HAMZA

Plus en détail

Bassin houiller du Nord Pas-de-Calais Avis sur les pentes d affaissement lié au risque de boulance des sables du Wealdien

Bassin houiller du Nord Pas-de-Calais Avis sur les pentes d affaissement lié au risque de boulance des sables du Wealdien Antenne EST 1 Rue Claude Chappe CS 25198 57075 METZ CEDEX 3 Tél : +33 (0)3 87 17 36 60 Fax : +33 (0)3 87 17 36 89 Bassin houiller du Nord Pas-de-Calais Avis sur les pentes d affaissement lié au risque

Plus en détail

Cartes stratégiques du bruit - Etude 2 Communes de l agglomération parisienne

Cartes stratégiques du bruit - Etude 2 Communes de l agglomération parisienne - Etude 2 Communes de l agglomération parisienne Résumé non technique 26 mars 2009 Préparé pour : Autorités compétentes de l agglomération parisienne Direction Départementale de l Equipement et de l Agriculture

Plus en détail

Conception parasismique des bâtiments industriels à ossature métallique. Pierre-Olivier MARTIN. Propriété du CTICM. sommaire

Conception parasismique des bâtiments industriels à ossature métallique. Pierre-Olivier MARTIN. Propriété du CTICM. sommaire Conception parasismique des bâtiments industriels à ossature métallique Pierre-Olivier MARTIN sommaire Sommaire Préface 5 Introduction 11 Domaine d application Typologies de bâtiments 13 Ossature 15 Fondations

Plus en détail

Chapitre 8 Génie parasismique

Chapitre 8 Génie parasismique Chapitre 8 Génie parasismique Plan 8.1 Généralités 8.2 Aléa sismique 8.3 Conception parasismique des ouvrages Introduction Séismes dangereux pour la vie humaine à cause de la destruction des ouvrages Principe

Plus en détail

BANQUE MONDIALE. Adaptation au changement climatique et aux désastres naturels des villes côtières d Afrique du Nord

BANQUE MONDIALE. Adaptation au changement climatique et aux désastres naturels des villes côtières d Afrique du Nord BANQUE MONDIALE Adaptation au changement climatique et aux désastres naturels des villes côtières d Afrique du Nord Évaluation des risques en situation actuelle et à l horizon 2030 et plan d adaptation

Plus en détail

Caractérisation de la vulnérabilité physique des structures en béton armé à l'aide d'approches numériques

Caractérisation de la vulnérabilité physique des structures en béton armé à l'aide d'approches numériques Caractérisation de la vulnérabilité physique des structures en béton armé à l'aide d'approches numériques Projet ANR MOPERA Session de formation : «Méthodes statistiques pour la gestion à long terme du

Plus en détail

1 Essai 1 : géométrie proche d'une poutre. L'éprouvette utilisée pour effectuer la mesure est la suivante : Dimensions de la structure :

1 Essai 1 : géométrie proche d'une poutre. L'éprouvette utilisée pour effectuer la mesure est la suivante : Dimensions de la structure : Annexe : Influence de la géométrie de la poutre Mise en évidence du domaine de validité de la théorie des poutres par la corrélation d images numériques Edité le 17/05/2006 Damien CLAIRE - Jean-Loup PRENSIER

Plus en détail

ETUDE DES STRUCTURES DYNAMIQUE DES STRUCTURES

ETUDE DES STRUCTURES DYNAMIQUE DES STRUCTURES ETUDE DES STRUCTURES DYNAMIQUE DES STRUCTURES 1- Ondes sismique Au court d un séisme, différentes ondes se propagent dans le sol. Pour enregistrer les ondes, on utilise un sismographe. Celui-ci enregistre

Plus en détail

Outils d adaptabilité et de résilience urbaine face au changement climatique :

Outils d adaptabilité et de résilience urbaine face au changement climatique : Développement Outils d adaptabilité urbain et et de adaptation résilience au urbaine changement face au climatique changement et climatique aux risques : naturels des villes le cas côtières de la métropole

Plus en détail

Agenda. Introduction. Développement. Évaluation de sensibilité. Conclusions

Agenda. Introduction. Développement. Évaluation de sensibilité. Conclusions Agenda Introduction Egomotion: État de l art Développement Résultats Évaluation de sensibilité Conclusions Cadre du stage Objectif Développer un prototype logiciel permettant l estimation du vecteur de

Plus en détail

Validation du Logiciel MITHRA

Validation du Logiciel MITHRA Validation du logiciel MITHRA Page 1 Validation du Logiciel MITHRA Cette note complémentaire rassemble, sous forme de fiches, des résultats de validation du logiciel relatifs à un certain nombre de sites

Plus en détail

Méthodes de calcul en stabilité des pentes

Méthodes de calcul en stabilité des pentes ENTPE cours Mécanique des sols 2 Méthodes de calcul en stabilité des pentes R.M. Faure Principes de base Une partie mobile du sol glisse sur une partie fixe Le frottement est défini par la loi de Coulomb

Plus en détail

EXPERIMENTATION D UNE MAISON INDIVIDUELLE SOUMISE AUX PHENOMENES DE RETRAIT-GONFLEMENT DE SA FONDATION

EXPERIMENTATION D UNE MAISON INDIVIDUELLE SOUMISE AUX PHENOMENES DE RETRAIT-GONFLEMENT DE SA FONDATION EXPERIMENTATION D UNE MAISON INDIVIDUELLE SOUMISE AUX PHENOMENES DE RETRAIT-GONFLEMENT DE SA FONDATION Page 1/35 Maison Individuelle Soumise à la Sécheresse Cadre Projets ANR: ARGIC1 (2006-2009) et ARGIC2

Plus en détail

Mariangela DONATI Décembre Montalieu. Introduction à la géostatistique

Mariangela DONATI Décembre Montalieu. Introduction à la géostatistique Mariangela DONATI Décembre 2016 - Montalieu Introduction à la géostatistique Introduction Géostatistique Site 1 : HAP/Cu Objectif Etude d un phénomène régionalisé relief fond marin etc Variable régionalisée

Plus en détail

AJUSTEMENT DE LOIS DE COMPORTEMENT ELASTOPLASTIQUE

AJUSTEMENT DE LOIS DE COMPORTEMENT ELASTOPLASTIQUE AJUSTEMENT DE LOIS DE COMPORTEMENT ELASTOPLASTIQUE Encadrement : Gabriel Seisson Marie Maligot PAGE 1 CONTENTS 1. Introduction 2. Quelques notions de mécanique Qu est-ce qu une loi de comportement? Parties

Plus en détail

Bâtiments existants soumis à un séisme. Présentation de la méthode d évaluation de la vulnérabilité sismique et du coefficient de dégâts estimés.

Bâtiments existants soumis à un séisme. Présentation de la méthode d évaluation de la vulnérabilité sismique et du coefficient de dégâts estimés. QUALI VULNERIS Bâtiments existants soumis à un séisme. Présentation de la méthode d évaluation de la vulnérabilité sismique et du coefficient de dégâts estimés. 1. Méthode d évaluation de la vulnérabilité

Plus en détail

Plan de prévention des risques miniers du bassin de Decazeville-Aubin

Plan de prévention des risques miniers du bassin de Decazeville-Aubin Plan de prévention des risques miniers du bassin de Decazeville-Aubin REUNIONS PUBLIQUES du 27 juin 2016 à Cransac et du 28 juin 2016 à Decazeville DREAL Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées DDT de l Aveyron

Plus en détail

Modélisation de la dispersion atmosphérique sur un site industriel Evaluation de modèles et méthodologie d'application

Modélisation de la dispersion atmosphérique sur un site industriel Evaluation de modèles et méthodologie d'application Modélisation de la dispersion atmosphérique sur un site industriel Evaluation de modèles et méthodologie d'application L. Soulhac, R. Perkins I. Rios, P. Méjean Laboratoire de Mécanique des Fluides et

Plus en détail

PLATEFORME DE CHARGEMENT

PLATEFORME DE CHARGEMENT PLTEORME DE CRGEMENT Tous documents autorisés. Chaque partie est indépendante. Le système présenté figure 1 sert au chargement et au déchargement de camions au niveau des entrepôts. 0 Z Y 1 X 5 E 4 C D

Plus en détail

L alcali-réaction sur le Pont de Térénez Historique et perspectives

L alcali-réaction sur le Pont de Térénez Historique et perspectives Journée COTITA Ouest, le 20 mars 2014 Déconstruction du Pont de Térénez L alcali-réaction sur le Pont de Térénez Historique et perspectives B. Thauvin, J.N. Lasbleiz, Département Laboratoire Régional de

Plus en détail

Le risque sismique et les évolutions réglementaires. DDE01 SRP/PR et SACL Conférence Conception, construction parasismique, 21 janvier 2009

Le risque sismique et les évolutions réglementaires. DDE01 SRP/PR et SACL Conférence Conception, construction parasismique, 21 janvier 2009 Le risque sismique et les évolutions réglementaires )Un peu de vocabulaire 2)Les objectifs de la réforme 3)La révision du zonage 4)Les nouvelles prescriptions 2 2 )Un peu de vocabulaire (Magnitude et Intensité)

Plus en détail

Mélange de modèles catastrophes à l échelle d un bassin

Mélange de modèles catastrophes à l échelle d un bassin 1 Mélange de modèles catastrophes à l échelle d un bassin Table des matières 1 Introduction 2 Modèle à un pays 3 Modèle de bassin 2 Introduction AXA Catastrophes naturelles Exposition aux catastrophes

Plus en détail

Impact de la résolution verticale et prévision du brouillard via l utilisation du schéma de surface canopy

Impact de la résolution verticale et prévision du brouillard via l utilisation du schéma de surface canopy Impact de la résolution verticale et prévision du brouillard via l utilisation du schéma de surface canopy A. Philip T. Bergot Y. Bouteloup F. Bouyssel Plan Introduction Impact de la résolution verticale

Plus en détail

Modélisation stochastique de champs de vitesse géophysique en exploration pétrolière. D. Geraets le 21 octobre 2002

Modélisation stochastique de champs de vitesse géophysique en exploration pétrolière. D. Geraets le 21 octobre 2002 Modélisation stochastique de champs de vitesse géophysique en exploration pétrolière D. Geraets le 21 octobre 2002 Exploration pétrolière Exploration pétrolière Exploration pétrolière Exploration pétrolière

Plus en détail

Journées techniques Ouvrages d Art 2013

Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Dijon, Mercredi 05 et Jeudi 06 juin et évaluation des enjeux D. Davi CETE Méditerranée PCI 57 : «Vulnérabilité des ouvrages de Génie Civil aux aléas sismiques et

Plus en détail

Effondrements et affaissements du sol, la Wallonie vous accompagne

Effondrements et affaissements du sol, la Wallonie vous accompagne Effondrements et affaissements du sol, la Wallonie vous accompagne Un colloque inédit sur les techniques de prévention et la gestion de crise le 3 avril 2014 au centre culturel «La Marlagne» à Wépion La

Plus en détail

Homogénéisation périodique de plaque en béton armé sous sollicitations sismiques

Homogénéisation périodique de plaque en béton armé sous sollicitations sismiques Homogénéisation périodique de plaque en béton armé sous sollicitations sismiques «Modélisation performante et réaliste en dynamique non linéaire des structures en béton armé» Inauguration Institut SEISM

Plus en détail

1 Préalable 2 Les ouvrages de protection structurels à l échelle du bassin 3 Les mesures de mitigation à l échelle du bâti

1 Préalable 2 Les ouvrages de protection structurels à l échelle du bassin 3 Les mesures de mitigation à l échelle du bâti SECTION 2 PROTECTION DE L EXISTANT 1 Préalable 2 Les ouvrages de protection structurels à l échelle du bassin 3 Les mesures de mitigation à l échelle du bâti 1. PREALABLE... 4 1.1. DES AMENAGEMENTS STRUCTURELS

Plus en détail

Journées techniques Ouvrages d Art 2013

Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Dijon, Mercredi 05 et Jeudi 06 juin D. Davi CETE Méditerranée PCI 57 : «Vulnérabilité des ouvrages de Génie Civil aux aléas sismiques et hydrauliques» Mercredi 5

Plus en détail

Frédéric POUGET, laboratoire LIENSs (UMR 6250 CNRS- Université de La Rochelle)

Frédéric POUGET, laboratoire LIENSs (UMR 6250 CNRS- Université de La Rochelle) Méthodologie de zonage du risque de submersion marine Cas du risque de Tsunami à Padang (Sumatra-Indonésie) Frédéric POUGET, laboratoire LIENSs (UMR 6250 CNRS- Université de La Rochelle) Introduction La

Plus en détail

La mortalité liée aux crues torrentielles dans le sud de la France : premiers enseignements d'une base de données

La mortalité liée aux crues torrentielles dans le sud de la France : premiers enseignements d'une base de données Vers une connaissance partagée des événements naturels en France? atelier thématique ONRN sur la «connaissance de la sinistralité» FFSA, Paris, 4 mars 2015 La mortalité liée aux crues torrentielles dans

Plus en détail

Caractérisation des massifs soumis à l altération karstique par méthodes non conventionnelles. Intégration dans un contexte de Risk Management

Caractérisation des massifs soumis à l altération karstique par méthodes non conventionnelles. Intégration dans un contexte de Risk Management Caractérisation des massifs soumis à l altération karstique par méthodes non conventionnelles Intégration dans un contexte de Risk Management Deceuster J., Dubois C., Kaufmann O., Quinif Y. john.deceuster@umons.ac.be

Plus en détail

Optimisation de structure

Optimisation de structure Optimisation de structure Structure bois - formes, limites technologiques et optimum 1 Plan de présentation Introduction Optimisation Bois ABAQUS Objectifs Premières simulations Assemblage «souple» Assemblage

Plus en détail

COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-6002 PROFESSEUR : J.C. CUILLIÈRE TRAVAIL PRATIQUE

COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-6002 PROFESSEUR : J.C. CUILLIÈRE TRAVAIL PRATIQUE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES ÉCOLE D INGÉNIERIE DE TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DE GÉNIE MÉCANIQUE COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-600 PROESSEUR

Plus en détail

MAÎTRISE DES RISQUES NATURELS RISQUE SISMIQUE ET MODELISATION Philippe BISCH

MAÎTRISE DES RISQUES NATURELS RISQUE SISMIQUE ET MODELISATION Philippe BISCH Forum TERATEC 2013 Modélisation et simulation au service de la ville durable MAÎTRISE DES RISQUES NATURELS RISQUE SISMIQUE ET MODELISATION Philippe BISCH Atelier 6 - Mercredi 26 juin SOMMAIRE LE RISQUE

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation X crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation X crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

JUSTIFICATION S GENERALES D UNE FONDATION SUR SOL AMELIORE

JUSTIFICATION S GENERALES D UNE FONDATION SUR SOL AMELIORE GUIDE AFPS/CFMS «Procédés d amélioration et de renforcement de sols sous actions sismiques» JUSTIFICATION S GENERALES D UNE FONDATION SUR SOL AMELIORE Eric Jandel CHAPITRE 5 : SOMMAIRE 5.1: Justifications

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 8819 Pour le compte de AADENA 73 ALBERTVILLE Date de réalisation

Plus en détail

SDLS503 - Vibrations de flexion d une poutre sandwich

SDLS503 - Vibrations de flexion d une poutre sandwich Titre : SLS503 - Vibrations de flexion d une poutre sandw[...] ate : 29/08/2013 Page : 1/8 SLS503 - Vibrations de flexion d une poutre sandwich Résumé : e test représente un calcul en analyse modale d

Plus en détail

Modèle physique de contact pneumatique-chaussée Comparaisons mesures/calculs

Modèle physique de contact pneumatique-chaussée Comparaisons mesures/calculs Journée de clôture de l opération de recherche 11D21 «Les sources de bruit routier» Modèle physique de contact pneumatique-chaussée Comparaisons mesures/calculs Julien Cesbron (LCPC - ENPC - ECN) Contact

Plus en détail

Etude de vulnérabilité aux inondations

Etude de vulnérabilité aux inondations Etude de vulnérabilité aux inondations Application au bassin versant du Ry de Pontainne F. Orban-Ferauge J.P. Van Oudenhove Contexte de l étude Convention Hydrocom-Sclayn: «le risque de ruissellement et

Plus en détail

Étude de la courbure et du revêtement 1. Objectif

Étude de la courbure et du revêtement 1. Objectif Étude de la courbure et du revêtement 1. Objectif L'objectif de la courbure du miroir M1 est de compenser la divergence verticale du faisceau X puisque c'est elle qui domine la résolution énergétique du

Plus en détail

CM 6 : La gestion des risques et des crises

CM 6 : La gestion des risques et des crises Milieu-environnement et développement durable. Risques et catastrophes Licence 1 Lettres-Histoire-Géographie Laurent Chalumeau CM 6 : La gestion des risques et des crises Introduction Risque = Aléa x Vulnérabilité

Plus en détail

Contrôle sismique d un bâtiment expérimental sur table vibrante par amortisseurs élastomères

Contrôle sismique d un bâtiment expérimental sur table vibrante par amortisseurs élastomères Séminaire du CEISCE 18 Juin 2010 Bromont (Qc) Contrôle sismique d un bâtiment expérimental sur table vibrante par amortisseurs élastomères Olivier GAURON Olivier GIRARD Patrick PAULTRE Centre de Recherche

Plus en détail

Gestion des risques post-miniers : le «Scanning» pour un inventaire des risques miniers Mouvements de terrain

Gestion des risques post-miniers : le «Scanning» pour un inventaire des risques miniers Mouvements de terrain International Symposium on Innovation and Technology in The Phosphate Industry - SYMPHOS May 6-10, 2013 Agadir Gestion des risques post-miniers : le «Scanning» pour un inventaire des risques miniers Mouvements

Plus en détail

Adaptation au changement climatique et gestion des risques naturels sur le territoire du Grand Tunis: état des lieux et plan d action

Adaptation au changement climatique et gestion des risques naturels sur le territoire du Grand Tunis: état des lieux et plan d action Adaptation au changement climatique et gestion des risques naturels sur le territoire du Grand Tunis: état des lieux et plan d action Plan d adaptation: présentation + mesures techniques et investissements

Plus en détail

Seminaire de l Institut SEISM ENS Cachan 29 Septembre 2015 LES ESSAIS A L ECHELLE DE LA QUASI-STRUCTURE PRATIQUES ET PERSPECTIVES

Seminaire de l Institut SEISM ENS Cachan 29 Septembre 2015 LES ESSAIS A L ECHELLE DE LA QUASI-STRUCTURE PRATIQUES ET PERSPECTIVES Seminaire de l Institut SEISM 2015 - ENS Cachan 29 Septembre 2015 LES ESSAIS A L ECHELLE DE LA QUASI-STRUCTURE PRATIQUES ET PERSPECTIVES INTRODUCTION Pourquoi faire des essais en laboratoire? Le génie

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques & SIS

Etat des risques naturels, miniers et technologiques & SIS Ce document est un exemple d'ernmt gratuit disponible sur ernmt-officiel.com Etat des risques naturels, miniers et technologiques & SIS Désignation du bien 34 Vieille Route d'ouzouer 45260 CHAILLY EN GATINAIS

Plus en détail

LES RISQUES NATURELS À LA RÉUNION

LES RISQUES NATURELS À LA RÉUNION LES RISQUES NATURELS À LA RÉUNION Actualité du mois de Mai 2011 les informations sur les événements et les différentes actions menées pour la gestion des risques naturels WWW.RISQUESNATURELS.RE S Informer

Plus en détail

Qualité Sécurité dans l acte de bâtir EJJAAOUANI LPEE

Qualité Sécurité dans l acte de bâtir EJJAAOUANI LPEE Qualité Sécurité dans l acte de bâtir EJJAAOUANI LPEE CONTENU DE L ETUDE GEOTECHNIQUE Géologie de l ingénieur Mode de fondation(type de fondation, capacité portante,tassement ) Impact sur la mitoyenneté

Plus en détail

Etude de stabilité non linéaire d un réservoir sous sollicitation sismique

Etude de stabilité non linéaire d un réservoir sous sollicitation sismique Etude de stabilité non linéaire d un réservoir sous sollicitation sismique Nicolas Greffet Aimery Assire, Jérôme Pigat, Jean-Michel Proix EDF - R&D/AMA EDF R&D Un réservoir potentiellement instable...

Plus en détail

WP5 GRED. Modélisation spatiale du risque tsunami : vulnérabilité humaine et évacuation (El Jadida, Maroc)

WP5 GRED. Modélisation spatiale du risque tsunami : vulnérabilité humaine et évacuation (El Jadida, Maroc) Modélisation spatiale du risque tsunami : vulnérabilité humaine et évacuation (El Jadida, Maroc) 1 Maroc, 1755 Des effets constatés (citadelle portugaise) Mais des témoignages variables (réévaluation)

Plus en détail

Vivre la Ville. Rencontre Annuelle de METROPOLIS 2015

Vivre la Ville. Rencontre Annuelle de METROPOLIS 2015 Développement Méthodologie urbain de Résilience et adaptation et d Adaptabilité au changement des villes climatique au changement et aux risques climatique naturels et aux désastres des villes naturels

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels de Glissement de Terrain

Plan de Prévention des Risques Naturels de Glissement de Terrain PRÉFECTURE DE LA MARNE DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE Plan de Prévention des Risques Naturels de Glissement de Terrain DE LA CÔTE D ÎLE-DE-FRANCE SECTEUR VALLÉE DE LA MARNE GUIDE

Plus en détail

2. Sur l intervalle ]0 ; 10], l équation f (x) = 0 admet : a. Aucune solution b. Une seule solution c. Deux solutions d. Plus de deux solutions

2. Sur l intervalle ]0 ; 10], l équation f (x) = 0 admet : a. Aucune solution b. Une seule solution c. Deux solutions d. Plus de deux solutions [Baccalauréat ES Centres étrangers 8 juin 2016\ EXERCICE 1 (4 points ) Commun à tous les candidats Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Pour chacune des questions suivantes, une seule des

Plus en détail

Recommandations pour la maîtrise des phénomènes de fissuration A-Introduction B-Effet d échelle. Jean-François Coste

Recommandations pour la maîtrise des phénomènes de fissuration A-Introduction B-Effet d échelle. Jean-François Coste Recommandations pour la maîtrise des phénomènes de fissuration A-Introduction B-Effet d échelle Jean-François Coste A - INTRODUCTION : (1) Les recommandations pour la maîtrise des phénomènes de fissuration

Plus en détail