CHAPITRE 8 LES FACTEURS DE LA CROISSANCE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE 8 LES FACTEURS DE LA CROISSANCE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE"

Transcription

1 CHAPITRE 8 LES FACTEURS DE LA CROISSANCE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE

2 I. LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE o La croissance économique est liée à l évolution en quantité & en qualité des facteurs de production, travail & capital ; o De nombreuses variables sont à prendre en compte pour mesurer les contributions de ces facteurs à la croissance économique.

3 A. Le facteur travail o Variations du chiffre de la population active occupée o Variations de la durée du travail Evolutions concernant : o L éducation o Le sexe o L âge moyen o Les migrations intersectorielles Variations de la quantité de main d œuvre Et/ou Variations de la qualité du travail mesurée par la productivité du travail

4 Un chômeur au sens du Bureau international du travail (BIT) Personne en âge de travailler (15 ans ou plus) qui : o N a pas travaillé, ne serait-ce qu une heure, au cours de la semaine de référence ; o Est disponible pour travailler dans les deux semaines ; o A entrepris des démarches actives de recherche d emploi dans le mois précédent (ou a trouvé un emploi qui commence dans les 3 mois). Taux de chômage Nombre de chômeurs/population active (actifs occupés + chômeurs) Taux d emploi Nombre de personnes ayant un emploi /la population de 15 ans ou plus Taux d activité Nombre d actifs (emploi et chômage) / la population de 15 ans ou plus Le sous-emploi au sens du BIT Personnes qui ont un emploi à temps partiel, qui souhaitent travailler plus d heures sur une semaine donnée, et qui sont disponibles pour le faire, qu elles recherchent un emploi ou non + les personnes ayant involontairement travaillé moins que d habitude (chômage technique )

5

6

7 B. Le facteur capital o Variations du stock de capital (liées à l investissement et/ou à l ouverture du pays aux capitaux étrangers) o Variations du taux d utilisation du capital o Variations de la durée d utilisation du capital Evolutions concernant : ol âge du capital Variations de la quantité de capital Et/ou Variations de la qualité du capital mesurée par la productivité du capital

8 C. La productivité globale des facteurs de production Progrès technique = Progrès technologique (mise au point de produits nouveaux, de nouveaux procédés de fabrication) + Progrès organisationnel (nouvelles méthodes d organisation & de gestion du travail) Variations de la productivité globale des facteurs de production

9 L investissement (fortement tributaire de l intensité de la demande) et le progrès technique au sens large semblent être les principaux déterminants de la croissance française depuis 1945.

10 II. PROGRES TECHNIQUE & GRAPPES D INNOVATIONS (Joseph Schumpeter, ) Il fait de l entrepreneur le personnage central du capitalisme. Chacun de ses investissements diffuse des «grappes d innovation» nourrissant la «destruction créatrice» c est-àdire l abandon des techniques dépassées. Lire les articles

11 III. LES FACTEURS DE LA CROISSANCE ENDOGÈNE 4 facteurs endogènes principaux influent sur le taux de croissance d une économie, en produisant des externalités positives justifiant l intervention de l Etat.

12 Facteurs endogènes L accumulation du capital physique (Romer, 1986) Externalités positives Accroissement de la productivité de l entreprise considérée et de la productivité des entreprises concurrentes par l effet d apprentissage Exemples d intervention de l Etat Incitations fiscales La recherche développement (Barro, 1990) Diffusion du progrès technique, facteur essentiel de la croissance Mise en place d un système de brevets qui donne à l invention la caractéristique d un bien privé et assure à l inventeur une rente de monopole

13 Facteurs endogènes L accumulation du capital humain (Lucas, 1988) Externalités positives Accroissement des connaissances valorisables économiquement & incorporées aux individus (qualification, état de santé, etc.) qui favorisent la qualité du travail Exemples d intervention de l Etat o Accès à l éducation facilité o Politique de santé publique o Les dépenses d infrastructures publiques (transports, communications, etc.) (Barro, 1990) Amélioration de l efficacité de la production des entreprises privées Financement direct par l Etat des routes, voies ferrées, transports en commun, etc.

Enquête de satisfaction sur les services de l Ucanss

Enquête de satisfaction sur les services de l Ucanss Enquête de satisfaction sur les services de l Ucanss Enquête menée auprès de ses utilisateurs du Régime général de sécurité sociale 2013. L Ucanss, à l écoute des besoins et des attentes Avec pour objectif

Plus en détail

Partie I : La démarche prévisionnelle et la mise en œuvre du contrôle budgétaire

Partie I : La démarche prévisionnelle et la mise en œuvre du contrôle budgétaire Partie I : La démarche prévisionnelle et la mise en œuvre du contrôle budgétaire La démarche prévisionnelle a pour objet de préparer l entreprise à optimiser ses atouts et à affronter les difficultés qu

Plus en détail

Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001

Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001 Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001 CIRCULAIRE N 01 MF/DGI/DLF/LF/LFC 01 A Messieurs les Directeurs des Impôts de Wilaya En communication à: Messieurs les Directeurs

Plus en détail

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Total Productive Maintenance - - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Tous Pour la Machine, résume l idée principale de la Total Productive Maintenance TOTAL Transverse à tous les services centrés

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FISAC

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FISAC AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FISAC Opération de modernisation et de dynamisation des services, de l artisanat et des commerces A remplir par l administration Dossier

Plus en détail

L'AUTOPARTAGE DANS LA SHERE PRIVEE RESUME

L'AUTOPARTAGE DANS LA SHERE PRIVEE RESUME L'AUTOPARTAGE DANS LA SHERE PRIVEE RESUME INTRODUCTION L autopartage dans la sphère privée est la mise en commun d un ou plusieurs véhicules, utilisés par des amis, des voisins ou des proches pour des

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA RENOVATION HOTELIERE

LE FINANCEMENT DE LA RENOVATION HOTELIERE LE FINANCEMENT DE LA RENOVATION HOTELIERE avec le Prêt Participatif pour la Rénovation Hôtelière «PPRH» et le financement bancaire garanti soutient l innovation et la croissance des PME Innovation Croissance

Plus en détail

Environnement économique de l entreprise. Séance 2. Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr

Environnement économique de l entreprise. Séance 2. Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr Environnement économique de l entreprise Séance 2 Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr Les délocalisations Quelques chiffres Salaire brut horaire moyen dans le textile Moyenne UE: 14 $ US : 20 $ Turquie:

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

PARTIE 1: CROISSANCE, CRISE ET DEVELOPPEMENT DURABLE CHAPITRE 1: LES SOURCES DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE

PARTIE 1: CROISSANCE, CRISE ET DEVELOPPEMENT DURABLE CHAPITRE 1: LES SOURCES DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PARTIE 1: CROISSANCE, CRISE ET DEVELOPPEMENT DURABLE CHAPITRE 1: LES SOURCES DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE I COMMENT MESURER LA CROISSANCE ET LE NIVEAU DE VIE? A Comment mesurer la croissance? 1- Définition

Plus en détail

Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1

Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1 Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1 SOMMAIRE Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 2 COMMUNIQUE DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET NETS A SEDHIOU Dans

Plus en détail

FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS

FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS... 5 L'ACTIVITÉ DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS...

Plus en détail

LE BUSINESS PLAN. Business Plan : Outil de développement

LE BUSINESS PLAN. Business Plan : Outil de développement LE BUSINESS PLAN Business Plan : Outil de développement Les étapes clés de la construction d un business plan Comment mettre en avant les différentes phases de votre projet Intervenants Thierry POLACK

Plus en détail

Annexe au communiqué de presse du 30 septembre 2015 portant sur le «Global Competitiveness Report 2015-2016 du World Economic Forum

Annexe au communiqué de presse du 30 septembre 2015 portant sur le «Global Competitiveness Report 2015-2016 du World Economic Forum Annexe au communiqué de presse du 30 septembre 2015 portant sur le «Global Competitiveness Report 2015-2016 du World Economic Forum Coup de projecteur sur la compétitivité du Luxembourg L étude GCR 2015-2016

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique Sommaire 0 Préambule 1 Approche et Démarche Diagnostic stratégique 3 Scenarii d évolution 4 Positionnement cible 0 Préambule 3 Préambule L analyse stratégique repose sur

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreneuriat

Regards croisés sur l auto-entrepreneuriat Regards croisés sur l auto-entrepreneuriat Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Observatoire de l auto-entrepreneur: Sondage OpinionWay pour

Plus en détail

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile CRÉATION ET DÉVELOPPEMENT D UNE COOPÉRATIVE DE SERVICES À LA PERSONNE SPÉCIALISÉE DANS L INFORMATIQUE. Initiative

Plus en détail

Le travail, entre prescription et réalisation

Le travail, entre prescription et réalisation Journées professionnelles de formation de l Association Nationale des Directeurs de Mission Locale «Direction des Missions Locales : Nouveaux enjeux, nouveaux métiers» 25 et 26 Juin 2015, Rennes Le travail,

Plus en détail

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL ET INNOVATION AU CŒUR DE LA STRATEGIE DE CONQU ÊTE DE SERGE FERRARI

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL ET INNOVATION AU CŒUR DE LA STRATEGIE DE CONQU ÊTE DE SERGE FERRARI Communiqué de presse Saint Jean de Soudain (38), le 24.03.2016 DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL ET INNOVATION AU CŒUR DE LA STRATEGIE DE CONQU ÊTE DE SERGE FERRARI Quel point commun permet de relier le nouveau

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.4.2008 C(2008)1329 RECOMMANDATION DE LA COMMISSION concernant la gestion de la propriété intellectuelle dans les activités de transfert de connaissances

Plus en détail

ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES?

ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES? ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES? Synthèse En France, la compétitivité des PME, reconnues comme essentielles à la prospérité du pays,

Plus en détail

Investissement Québec. Votre partenaire d affaires

Investissement Québec. Votre partenaire d affaires Investissement Québec Votre partenaire d affaires 1 Notre mission Favoriser la croissance de l investissement au Québec et contribuer ainsi au développement économique et la création d emploi. 2 2 Nos

Plus en détail

Analyse économique de la rente de monopole : l exemple de Canal +

Analyse économique de la rente de monopole : l exemple de Canal + Analyse économique de la rente de monopole : l exemple de Canal + Professeur Bertrand Quélin Groupe HEC quelin@hecfr 1 La démarche adoptée Canal + concession accordée en 1983 par les Pouvoirs publics à

Plus en détail

Les organismes nationaux de réglementation dans les pays en développement: le VoIP et les questions de politique réglementaire

Les organismes nationaux de réglementation dans les pays en développement: le VoIP et les questions de politique réglementaire Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays membres du Groupe TAF Bamako (Mali), 7-9 avril 2003 Les organismes nationaux de réglementation dans les pays en développement: le VoIP et les questions

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) du 28 septembre 2010 51104 Aide-carreleuse AFP/Aide-carreleur AFP Plattenlegerpraktikerin

Plus en détail

«d Intervenant en Organisations Accompagnateur du Changement»

«d Intervenant en Organisations Accompagnateur du Changement» DOSSIER DE PRESENTATION DU METIER «d Intervenant en Organisations Accompagnateur du Changement» Cursus de professionnalisation validé par 2 Certifications : - Coach Professionnel certifié : «ATCoaching»

Plus en détail

L ADM DANS LE CONTEXTE DE LA DECENTRALISATION. MISE EN ŒUVRE DU PRECOL

L ADM DANS LE CONTEXTE DE LA DECENTRALISATION. MISE EN ŒUVRE DU PRECOL AGENCE DE DEVELOPPEMENT MUNICIPAL L ADM DANS LE CONTEXTE DE LA DECENTRALISATION. MISE EN ŒUVRE DU PRECOL 1 Rappel : Projets antérieurs au PAC 1972-1er Projet Urbain Objectif : produire 15 200 parcelles

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

Master MIAGE M2 SIIN

Master MIAGE M2 SIIN Master MIAGE M2 SIIN D313 E-commerce Intitulé : Activité 1 - juin 2012 Réalisé par : BOUCHBAAT Noura Année universitaire : 2011/2012 Partie I : 1) Décrivez la nature de ces risques et donnez des solutions

Plus en détail

Syndicat Professionnel des Éditeurs de Logiciels Libres. Adressé à :

Syndicat Professionnel des Éditeurs de Logiciels Libres. Adressé à : des Éditeurs de Logiciels Libres Nantes, le 3 mai 2016. Adressé à : V/Réf : DO/2016/408 N/Réf : loi-finance-2016-ll Objet : Commentaires sur l'art.88 de la loi de finance 2016 Monsieur Le Ministre Ministère

Plus en détail

VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL

VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL Stratégie québécoise de développement des ressources humaines

Plus en détail

Financement des PME innovantes en Tunisie. 26 Mai 2016

Financement des PME innovantes en Tunisie. 26 Mai 2016 Financement des PME innovantes en Tunisie 26 Mai 2016 L entrepreneur français a besoin d un terrain fertile et de différents outils pour nourrir sa croissance 2 Fédérer l écosystème et catalyser les politiques

Plus en détail

MUTATIONS ECONOMIQUES

MUTATIONS ECONOMIQUES MUTATIONS ECONOMIQUES LES ATTENDUS D'AGEFOS PME SUR LE PROJET : COMMERCE CE DOCUMENT EST A DESTINATION DES ORGANISMES DE FORMATION SOUHAITANT SE POSITIONNER SUR LE PROJET COMMERCE PORTE PAR AGEFOS PME

Plus en détail

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création entreprises Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises existent toujours trois ans après leur création Maryse Aguer Le Limousin se place au deuxième rang des régions françaises pour le taux de survie

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE. Lot n 1 : Risques statutaires des agents titulaires du CCAS (y compris des CROCUS) de la commune d Orsay

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE. Lot n 1 : Risques statutaires des agents titulaires du CCAS (y compris des CROCUS) de la commune d Orsay AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Identification de l'organisme qui passe le marché : Centre communal d action sociale d Orsay Pouvoir adjudicateur : M. le Président du CCAS Adresse : 2 place du général

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

La formation professionnelle dans les entreprises du commerce interentreprises et international

La formation professionnelle dans les entreprises du commerce interentreprises et international La formation professionnelle dans les entreprises du commerce interentreprises et international Nord-Pas-de- Calais Région Nord-Pas-de-Calais Exercice 2010 INTERGROS : OPCA du commerce interentreprises

Plus en détail

les résidences principales en côtes d armor

les résidences principales en côtes d armor 266.353 résidences principales en : + 92.450 par rapport à (+ 53 ) 579.277 personnes habitant dans les résidences principales : + 69.774 par rapport à (+ 14 ) Progressions les plus fortes dans l espace

Plus en détail

(communication du Departement de la Statistique, Le Caire, RAU)

(communication du Departement de la Statistique, Le Caire, RAU) mmmmmmmmmmmmmm / i CAS/2. WP/3 CCMMISSION ECONOMISE POUR L'AFRIQUE CONFERENCE DES STATISTICIENS AFRICAINS DEUXIEME CONFERENCE JUIN TUNIS, TUNISIE Point 5 a) de lfordre du jour provisoire REPUBLIQUE ARABE

Plus en détail

Technicien territorial

Technicien territorial Pôle métiers et emplois territoriaux Service concours et emplois Références : BJ Contact : 02.96.58.64.21 concours@cdg22.fr Fonctions Les techniciens territoriaux constituent un cadre d emplois technique

Plus en détail

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 Une ambition à 10 ans Le décolletage est l industrie d usinage de pièces de haute précision. Celles-ci sont des

Plus en détail

EXPERT MACROECONOMISTE

EXPERT MACROECONOMISTE EXPERT MACROECONOMISTE Nom : BELLO Prénoms : Toyidi Sexe : Masculin Date de naissance : 1 er Janvier 1949 Nationalité : Béninoise Situation de Famille : Marié, père de 04 enfants DIPLOMES UNIVERSITAIRES

Plus en détail

I.E.P. de Toulouse - Conférences de méthode d économie S4 Séance du 3 avril 2006 - groupes de M. Lang

I.E.P. de Toulouse - Conférences de méthode d économie S4 Séance du 3 avril 2006 - groupes de M. Lang 2.1.1. Le FMI 2.1.2. Le groupe Banque mondiale 2.1.2.1. Composition et fonctionnement La «Banque Mondiale» est, en fait, un groupe comprenant cinq institutions différentes. Les deux plus importantes sont

Plus en détail

Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Activités du «Groupe Inter-Agences»

Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Activités du «Groupe Inter-Agences» Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Activités du «Groupe Inter-Agences» J Daviaud Responsible Assurance Qualité des produits pharmaceutiques SPE/PMU/QADM AEDES -Journées

Plus en détail

L agriculture familiale :

L agriculture familiale : MADAGASCAR Année Internationale de l Agriculture Familiale (AIAF) 2014 et Journée Mondiale de l Alimentation (JMA) 2014 L agriculture familiale : une chance pour la planète et pour Madagascar Sécurité

Plus en détail

Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa

Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa Perspective de la Banque mondiale Benoît Bosquet, Banque mondiale Aperçu 1. Le rôle des forêts dans le développement 2. Le besoin

Plus en détail

La logique managériale. management des entreprises- bts 1- MF MOULY CLAUX

La logique managériale. management des entreprises- bts 1- MF MOULY CLAUX La logique managériale - 1- MF MOULY CLAUX 1 Sommaire I Les spécificités de la démarche managériale A Définition du manager B Différences entre entrepreneur et manager Capacités requises de l entrepreneur

Plus en détail

Développement professionnel. Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle

Développement professionnel. Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle Développement professionnel Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle Situation initiale (1) «Ancienne organisation» de la formation professionnelle supérieure en marketing, vente, communication

Plus en détail

Convention de partenariat entre. L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France L ACADEMIE DE VERSAILLES

Convention de partenariat entre. L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France L ACADEMIE DE VERSAILLES Convention de partenariat entre L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France et L ACADEMIE DE VERSAILLES entre les soussignés : ACADEMIE DE VERSAILLES Rectorat Boulevard de Lesseps 78017

Plus en détail

L approche par capitaux pour mesurer le développement durable au Québec

L approche par capitaux pour mesurer le développement durable au Québec L approche par capitaux pour mesurer le développement durable au Québec Présentation à la Journée d économie appliquée - 2012 Université Laval Québec, 10 février 2012 Sophie Brehain Plan de la présentation

Plus en détail

Annexe III HORAIRE ANNUEL

Annexe III HORAIRE ANNUEL 2269 Annexe III HORAIRE ANNUEL Horaire indiqué par discipline, en nombre d'heures à répartir sur les deux années de formation DISCIPLINES A B C 1 Expression française 60 60 2 Langues vivantes étrangères

Plus en détail

CH25 - LA FONCTION COMPTABLE ET FINANCIERE

CH25 - LA FONCTION COMPTABLE ET FINANCIERE CH25 - LA FONCTION COMPTABLE ET FINANCIERE La gestion financière et la comptabilité relève d enseignements spécifiques. Le chapitre ne consiste pas à traiter des points techniques, mais à situer la place

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de termineuse en habillage horloger/termineur en habillage horloger 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 15 décembre 2010 49706 Termineuse

Plus en détail

LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES

LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES S. Schiavo-Campo CONFERENCE MINPLAN/USAID NOVOTEL, BUJUMBURA 24 MAI 2006 1 LE BUDGET (ET TOUTE QUESTION LIEE AU BUDGET) EST UN SOMNIFERE TRES EFFICACE PEUT-ETRE, MAIS

Plus en détail

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par :

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par : Avant propos Depuis le milieu des années 198, la Tunisie s est engagée sur la voie de l amélioration de l efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. Des mesures ambitieuses

Plus en détail

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales.

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales. DÉCISION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANCEAGRIMER MEP/SMEF/ Délégation nationale de VOLX. BP 8 25 Rue Maréchal Foch 04130 VOLX Dossier suivi par : Denis Cartier-Millon Tel. : 04.92.79. 34.55 E-mail : denis.cartier-millon@franceagrimer.fr

Plus en détail

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 1. Aperçu de l'approche du gouvernement fédéral concernant le développement

Plus en détail

AIDE A L AMELIORATION DE L HABITAT POUR DES PERSONNES AGEES OU HANDICAPEES REGLEMENT D OCTROI D UNE AIDE FINANCIERE

AIDE A L AMELIORATION DE L HABITAT POUR DES PERSONNES AGEES OU HANDICAPEES REGLEMENT D OCTROI D UNE AIDE FINANCIERE AIDE A L AMELIORATION DE L HABITAT POUR DES PERSONNES AGEES OU HANDICAPEES REGLEMENT D OCTROI D UNE AIDE FINANCIERE Préambule : La Communauté de Communes du Chardon Lorrain a inscrit dans son projet de

Plus en détail

Intégration dans la 75.000+ de la population joignable uniquement sur mobile

Intégration dans la 75.000+ de la population joignable uniquement sur mobile Intégration dans la 75.000+ de la population joignable uniquement sur mobile Jérôme NERAUDAU Direction Enquêtes et Méthodes Scientifiques Problématique En 1997 le taux d équipement en téléphone filaire

Plus en détail

«Les objectifs et les enjeux de la RSE» Atelier n 1 07/10/15

«Les objectifs et les enjeux de la RSE» Atelier n 1 07/10/15 «Les objectifs et les enjeux de la RSE» Atelier n 1 07/10/15 Historique et contexte La révision de la norme ISO 26000 débutera en 2016 et portera notamment sur un développement plus précis des étapes de

Plus en détail

Chiffres-clés de la création et la reprise d entreprises en 2013

Chiffres-clés de la création et la reprise d entreprises en 2013 Chiffres-clés de la création et la reprise d entreprises en 2013 Laure BERTHELEMY Juillet 2014 1 Partie 1 : Chiffres-clés de la création et de la reprise d entreprises en 2013 Source CCI de Touraine-OE2T

Plus en détail

TRAVAUX D ENTRETIEN ET D AMENAGEMENT DE LA VOIRIE COMMUNALE

TRAVAUX D ENTRETIEN ET D AMENAGEMENT DE LA VOIRIE COMMUNALE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES TRAVAUX D ENTRETIEN ET D AMENAGEMENT DE LA VOIRIE COMMUNALE MARCHÉ N 6/ST/2013 REGLEMENT DE LA CONSULTATION Date limite de réception des offres : LE VENDREDI 31

Plus en détail

1.1 Dans un 1 temps, les gains de productivité proviennent de l augmentation de l intensité du travail et de la standard

1.1 Dans un 1 temps, les gains de productivité proviennent de l augmentation de l intensité du travail et de la standard 1.1 Dans un 1 temps, les gains de productivité proviennent de l augmentation de l intensité du travail et de la standardisation des produits par webmaster - Vendredi, décembre 17, 2010 http://ses-noailles.fr/2010/12/p1ch211/

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL SUR LE STRESS AU TRAVAIL 1. Introduction Le stress au travail est considéré sur le plan international, européen et national comme une préoccupation à la fois, des employeurs

Plus en détail

OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA

OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA 2010 OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA Enquête 2010 S i t u a t i o n a u 1er mars 2010 des promotions 2008 et 2009 - Filière INGENIEUR ESTIA Options OGI/CGP/MPA ESTIA ECOLE SUPERIEURE DES

Plus en détail

ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE

ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE Entre La Fédération nationale du personnel d encadrement des industries chimiques et connexes Branche VAD CFE/CGC, la Fédération

Plus en détail

LA FRANCHISE....vivez le bien-être dans un réseau performant...

LA FRANCHISE....vivez le bien-être dans un réseau performant... ...vivez le bien-être dans un réseau performant... PUBLICITÉ NATIONALE GESTION N 1* FORMATION L ESPACE BEAUTÉ DES FEMMES MODERNES L ENSEIGNE QUI SÉDUIT LES FEMMES... UN GROUPE DE FEMMES AU SERVICE DES

Plus en détail

PROJET ÉCOLE SUPERIEURE D INGÉNIEURS DE RENNES (ESIR) de l Université de Rennes 1

PROJET ÉCOLE SUPERIEURE D INGÉNIEURS DE RENNES (ESIR) de l Université de Rennes 1 PROJET ÉCOLE SUPERIEURE D INGÉNIEURS DE RENNES (ESIR) de l Université de Rennes 1 Site de Rennes Campus de Beaulieu Présentation Conseil d Administration de l Université de Rennes 1 26 mai 2009 David Alis,

Plus en détail

SATISFACTION A L EGARD DES. - Synthèse de l'institut CSA - PROGRAMMES DE RENOVATION URBAINE. N 1100567 Juin 2011

SATISFACTION A L EGARD DES. - Synthèse de l'institut CSA - PROGRAMMES DE RENOVATION URBAINE. N 1100567 Juin 2011 SATISFACTION A L EGARD DES PROGRAMMES DE RENOVATION URBAINE - Synthèse de l'institut CSA - N 1100567 Juin 2011 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél. (33)01 44 94 59

Plus en détail

Document 4 : Structure des prélèvements obligatoires en 2008

Document 4 : Structure des prélèvements obligatoires en 2008 Concours B/L 2009 ECONOMIE EPREUVE COMMUNE SUR DOSSIER : ORAL Jury : Elise Huillery et Grégory Ponthière Sujet : La progressivité de l impôt Dossier documentaire Document 1 : Concentration des revenus

Plus en détail

Les métiers: femmes et hommes au travail

Les métiers: femmes et hommes au travail Mathématiques DEGRÉ 6 DURÉE: 45 minutes 66 Féminin, masculin: être humain-e Les métiers: femmes et hommes au travail Démarche Cette activité nécessite un rappel de ce que sont les pourcentages. La fiche

Plus en détail

LES JEUNES AU TRAVAIL

LES JEUNES AU TRAVAIL JEUNES ET PRÉVENTION de l école au travail 2004-2006 Renée St-Cyr Plan d action jeunesse VPRCP-DAJ 2 décembre 2004 LES DÉFIS Faire reconnaître que les jeunes sont plus à risque que les travailleurs de

Plus en détail

Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse

Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse Etude réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Novembre 2009 Table des matières 2 Page 1. Descriptif

Plus en détail

Notre engagement volontaire pour la stratégie nationale pour la biodiversité. Vertdéco. Devenir «Jardinier, développeur de biodiversité» Avril 2013

Notre engagement volontaire pour la stratégie nationale pour la biodiversité. Vertdéco. Devenir «Jardinier, développeur de biodiversité» Avril 2013 Notre engagement volontaire pour la stratégie nationale pour la biodiversité Vertdéco Avril 2013 Devenir «Jardinier, développeur de biodiversité» Notre organisme et la biodiversité Vertdéco - une entreprise

Plus en détail

3 théories classiques du Libre échange CHAPITRE 10 LE FONDEMENT DES ECHANGES INTERNATIONAUX

3 théories classiques du Libre échange CHAPITRE 10 LE FONDEMENT DES ECHANGES INTERNATIONAUX CHAPITRE 10 LE FONDEMENT DES ECHANGES INTERNATIONAUX Le libre échange - Définition : politique qui préconise la suppression des entraves aux échanges internationaux. - Pour les libéraux, l objectif du

Plus en détail

Processus Commercial Référence : I281 Indice : B Page : 1 / 5

Processus Commercial Référence : I281 Indice : B Page : 1 / 5 PLNS QULITE STNDRDS Processus Commercial Référence : I281 Indice : B Page : 1 / 5 FICHE DE GESTION STTUT En cours de rédaction / modification En test jusqu au : En activité depuis le : 06/12/2013 Validation

Plus en détail

Bâtiment Infrastructures

Bâtiment Infrastructures 372 Bâtiment Infrastructures Le domaine fonctionnel Bâtiment Infrastructures regroupe les emplois relatifs à la conception, la maintenance et l exploitation des bâtiments, ouvrages et infrastructures dans

Plus en détail

Syndicalement vôtre. Mot de la présidente. Ne nous laissons pas détourner de nos objectifs

Syndicalement vôtre. Mot de la présidente. Ne nous laissons pas détourner de nos objectifs Syndicalement vôtre Vol. 16 N o 1 2009 Mot de la présidente Ne nous laissons pas détourner de nos objectifs En prévision de la négociation nationale deux objets de consultation d ici la fin septembre Chères

Plus en détail

HERMÈS RÉSULTATS 2013

HERMÈS RÉSULTATS 2013 HERMÈS RÉSULTATS 2013 Présentation du 20 31 mars août 2014 2012 1 HERMÈS RÉSULTATS 2013 FAITS MARQUANTS 2 HERMÈS RÉSULTATS 2013 FAITS MARQUANTS ACTIVITE ET RESULTATS Le chiffre d affaires est en hausse

Plus en détail

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE Zine-Eddine SEFFADJ Maître de conférence Chargé des

Plus en détail

LA RECONVERSION DES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU ENTRE RAISONS ET DÉRAISON

LA RECONVERSION DES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU ENTRE RAISONS ET DÉRAISON LA RECONVERSION DES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU ENTRE RAISONS ET DÉRAISON Sophie Javerlhiac-Bodin Membre du Comité scientifique de «Sport et Citoyenneté» Sociologue Maitre de Conférences sophie.bodin@univ-rennes2.fr

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Préambule Suite à l adoption de la Loi 28 par le gouvernement du Québec, des modifications ont été apportées à la mise en œuvre de la nouvelle gouvernance municipale

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quelles relations peut-on établir entre croissance économique et gains de productivité dans les pays avancés?

DISSERTATION. SUJET Quelles relations peut-on établir entre croissance économique et gains de productivité dans les pays avancés? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métrologie dimensionnelle - Qualité de la production en mécanique de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D

Plus en détail

BAROMÈTRE ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Février 2011

BAROMÈTRE ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Février 2011 BAROMÈTRE ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Février 2011 Après une reprise amorcée au premier semestre, les perspectives économiques sont plus incertaines en cette fin d année 2011. La situation économique nationale

Plus en détail

Conférence de presse Ecole Centrale de Nantes Audencia Nantes

Conférence de presse Ecole Centrale de Nantes Audencia Nantes Conférence de presse Nantes Paris, le 25 avril 2013 Photo de l arrêt du Tramway à Nantes qui porte le nom des deux écoles Dossier de presse 25 avril 2013 L École Centrale de Nantes et Nantes se rapprochent

Plus en détail

Succès de la petite entreprise au Québec

Succès de la petite entreprise au Québec Succès de la petite entreprise au Québec De quelle façon de meilleures connaissances financières peuvent mener à une prospérité à long terme Le succès des petites entreprises est possible au Québec Démarrer

Plus en détail

Communiqué de presse. Nanterre (France), le 14 octobre 2015

Communiqué de presse. Nanterre (France), le 14 octobre 2015 Nanterre (France), le 14 octobre 2015 Faurecia annonce une forte croissance de son chiffre d affaires consolidé, en hausse de 8,3 % (4,6 % de croissance organique 1 ) au troisième trimestre 2015 Le chiffre

Plus en détail

Ce dispositif est à l initiative de la Région dans le cadre du Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage.

Ce dispositif est à l initiative de la Région dans le cadre du Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage. Les Espaces Territoriaux d Accès aux Premiers Savoirs (ETAPS) Objectifs Les E.T.A.P.S., Espaces Territoriaux d Accès aux Premiers Savoirs, mettent à disposition des jeunes mais aussi des adultes en contrat

Plus en détail

Microgrids : quelle segmentation et quels projets pilotes?

Microgrids : quelle segmentation et quels projets pilotes? Microgrids : quelle segmentation et quels projets pilotes? Jeudi 28 octobre de 9h30 à 10h30 Réunion en webconférence. Type de réseau faisant l objet de plus en plus d expérimentations, le microgrid se

Plus en détail

C O M M U N I C A T I O N

C O M M U N I C A T I O N C O M M U N I C A T I O N Appui du Fonds d Encouragement Régional (FER) à la création de chambres d hôtes Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers-ères, Début juin le comité de Pays-d

Plus en détail

ZA4877. Flash Eurobarometer 215 (Innobarometer 2007) Country Specific Questionnaire Luxembourg (French)

ZA4877. Flash Eurobarometer 215 (Innobarometer 2007) Country Specific Questionnaire Luxembourg (French) ZA4877 Flash Eurobarometer 215 (Innobarometer 2007) Country Specific Questionnaire Luxembourg (French) FLASH INNOBAROMETER 2007, FINAL QUESTIONNAIRE INFORMATION SUR LA SOCIETE D1. Laissez-moi commencer

Plus en détail

Etat des lieux de la création reprise en Bretagne : en avantpremière, Animé par : Ronan Lhermenier (Direccte) Laurent Auzet (Insee)

Etat des lieux de la création reprise en Bretagne : en avantpremière, Animé par : Ronan Lhermenier (Direccte) Laurent Auzet (Insee) Etat des lieux de la création reprise en Bretagne : en avantpremière, étude 2015 de l'insee Animé par : Ronan Lhermenier (Direccte) Laurent Auzet (Insee) CREATIONS D ENTREPRISE DEPUIS 2009 en milliers

Plus en détail

Appel à initiatives "déchets du bâtiment" Dossier de candidature

Appel à initiatives déchets du bâtiment Dossier de candidature Appel à initiatives "déchets du bâtiment" Délibération n 2015.xxx.CP Dossier de candidature Le règlement et le dossier de candidature sont téléchargeables à l adresse suivante : www.gironde.fr Publication

Plus en détail

Comment puis-je devenir acteur du monde de demain?

Comment puis-je devenir acteur du monde de demain? www.siemens.fr/career Comment puis-je devenir acteur du monde de demain? Pour en savoir +, flashez ce code. www.siemens.fr Osez le demander. La vocation de Siemens, c est de proposer des réponses aux défis

Plus en détail

Appel à Candidature. Entrepreneur social

Appel à Candidature. Entrepreneur social Appel à Candidature Entrepreneur social «Etude de faisabilité et création d un espace de co-working sur la commune de Tournefeuille» 1) Eléments de contexte Depuis 2006, La Maison de l emploi et de la

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES EN 2002

ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES EN 2002 PROJET DE QUESTIONNAIRE ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES EN 2002 Vu l avis favorable du Conseil national de l information statistique, cette enquête, reconnue d intérêt général. Visa n xxxxxxxxx

Plus en détail

Johan VAN OVERTVELDT Ministre des Finances 25.05.2016 Chambre de Commerce et d Industrie du Luxembourg belge

Johan VAN OVERTVELDT Ministre des Finances 25.05.2016 Chambre de Commerce et d Industrie du Luxembourg belge REFORMES FISCALES Impact pour les entreprises Johan VAN OVERTVELDT Ministre des Finances 25.05.2016 Chambre de Commerce et d Industrie du Luxembourg belge I. COUP D OEIL DANS LE RETROVISEUR TAXES ELEVEES

Plus en détail

CHAPITRE 12 : CROISSANCE ET ANALYSE

CHAPITRE 12 : CROISSANCE ET ANALYSE CHAPITRE 12 : CROISSANCE ET ANALYSE CONJONCTURELLE I. DEFINITION ET MESURE DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE A. DEFINITION La croissance est mesurée par le PIB. La croissance économique est une augmentation

Plus en détail

Vous avez peu ou pas d'argent : les solutions pour créer votre entreprise. Animé par : Fabienne KERZERHO Directrice Régionale Adie

Vous avez peu ou pas d'argent : les solutions pour créer votre entreprise. Animé par : Fabienne KERZERHO Directrice Régionale Adie Vous avez peu ou pas d'argent : les solutions pour créer votre entreprise Animé par : Fabienne KERZERHO Directrice Régionale Adie En France, la création d entreprise se caractérise avant tout par un «entrepreneuriat

Plus en détail