COMMENT PORTER UN DIAGNOSTIC DE DÉPRESSION?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMENT PORTER UN DIAGNOSTIC DE DÉPRESSION?"

Transcription

1 COMMENT PORTER UN DIAGNOSTIC DE DÉPRESSION? Pr Christophe ARBUS CHU de Toulouse Pôle de Psychiatrie Gérontopôle

2 POURQUOI PORTER UN DIAGNOSTIC DE DÉPRESSION? Selon les critères du DSM-IV-TR, dans la population générale de plus de 65 ans, la prévalence : de la dépression caractérisée est estimée entre 1% et 2%, celle des dépressions mineures (sub-syndromiques, symptômes dépressifs) entre 13% et 27%. En EHPAD, près de 50% des résidents sont jugés déprimés En EHPAD, 44% des résidents sont traités par antidépresseurs

3 CONSOMMATION EN EHPAD ÉTUDE IQUARE Psychotropes Anxiolytiques Neuroleptiques

4 POURQUOI SE FORMER À PORTER UN DIAGNOSTIC DE DÉPRESSION? 40% des dépressions caractérisées ne sont pas diagnostiquées Erreurs diagnostiques Formes clinique «à masques» Des pratiques de prescription inadaptées «trop de médicament tue le médicament» Absence de PEC intensive en cas de nécessité situations chroniques Recommandations non suivies (posologies, durée, interactions) La question des symptômes dépressifs en cas de maladie neurodégénérative

5 UNE QUESTION ESSENTIELLE : LES AD SONT-ILS PLUS EFFICACES QUE LE PLACEBO CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE?

6

7 UN CONSTAT EN POPULATION GÉNÉRALE Le point de vue clinique largement répandu que les antidépresseurs sont très efficaces et spécifiques pour le traitement de tout types de troubles dépressifs est exagéré ( / effet placebo). Cette conclusion qui donne à réfléchir est étayée par les résultats du projet STAR*D financé par le NIMH (en 2003, 35 millions de dollars pendant 6 ans). Les antidépresseurs ont une efficacité limitée à court terme dans la dépression unipolaire, encore moins dans la dépression bipolaire Leur efficacité à long terme (prophylactique) dans les dépressions récurrentes unipolaires reste incertaine et elle est très peu probable dans la dépression bipolaire

8 Psychopharmacologie essentielle. Stalh, 2ème édition, 2010

9 UN CONSTAT EN POPULATION GÉNÉRALE La consommation des antidépresseurs augmente Aux États Unis, elle a doublée en dix ans (de 13,3 millions en 1996 à 27 millions en 2005) Les consommateurs sont ravis! (3/4 se disent satisfaits et reconnaissent avoir été «aidés» par la molécule) Sharon Begley The Depressing News about Antidepressants (

10 Kirsch et al. (2008)

11 LES ESSAIS CLINIQUES CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE Malgré la prévalence élevée des symptômes dépressifs, malgré l enjeu économique : peu d essais thérapeutiques spécifiques 1. Raisons cliniques : population + hétérogène Comorbidités somatiques Risque suicidaire + élevé Altérations cognitives 2. Efficacité : Délai d action + long Moins de réponse au traitement AD de 1ère intention, Rémission partielle (signes résiduels)

12 75 ans MADRS : 28 (my) 1 semaine en ouvert sous placebo 517 patients

13 LA QUESTION DE LA MÉLANCOLIE Très souvent délirante Très souvent cognitive Retard au diagnostic L approche médicamenteuse reste toujours indispensable Pas de différence significative en terme d efficacité entre différentes classes d antidépresseur mais ATC peut être plus efficaces sur formes sévères (Anderson, 2000) Très souvent : l ECT

14 LES SYMPTÔMES DÉPRESSIFS DANS LA MALADIE D ALZHEIMER Prévalence : 40% Histoire naturelle mal connue Persistance : 30 à 85 % (Selbaek, 2008 : 62% sur un an indépendamment de la prescription des AD) Incidence : 6 à 20% sur un an Premiers essais cliniques au début des années 90 Efficacité sur l irritabilité, l anxiété, l humeur dépressive, les troubles du comportement «stabilisateurs émotionnels»

15 Sube Banerjee et al., Lancet 2011 Évaluation d un IRSS et d un antidépresseur sérotoninergique et noradrénergique contre placebo 13 sem et 39 sem de suivi Échelle de Cornell > 8 (/38) Jusqu à 150 mg de sertraline et 45 mg de mirtazapine 664 patients éligibles, 326 inclus, 258 à 13 sem, 226 à 39 sem (p=0.26 entre les groupes)

16

17 DIFFÉRENTES SITUATIONS 1. Antécédents dépressifs (maladie bipolaire ou unipolaire) 2. Dépression tardive (>65-70 ans) 3. Dépression dans un contexte de pathologie neurodégénérative connue

18 DISCUSSION En France,13% des sujets âgés de plus de 65 ans consomment des AD au long cours : beaucoup sont loins de l EDM Est-ce justifié? Morbidité élevée des symptômes dépressifs en cas de personne âgée fragile Effet anxiolytiques +++ Un effet placebo «très» satisfaisant Médicaments bien tolérés? PRUDENCE!!

19 DISCUSSION Ne pas laisser évoluer un trouble sévère car chronicisation fréquente. Se méfier dans ce cas là d un tableau atypique Réfléchir à des mesures non pharmacologiques en cas de dépression subsyndromique : psycho-gérontologue, lutte contre l anxiété et les troubles du sommeil Ne pas banaliser le traitement AD : posologies et durée suffisantes et surveillance étroite Bien connaître la question de la comorbidité dépressive dans les MND

20 PERSPECTIVES Faire appel au psychiatre! de la personne âgée

EFFICACITÉ ET INDICATIONS DES ANTIDÉPRESSEURS CHEZ LE SUJET ÂGÉ. Pr Christophe Arbus

EFFICACITÉ ET INDICATIONS DES ANTIDÉPRESSEURS CHEZ LE SUJET ÂGÉ. Pr Christophe Arbus EFFICACITÉ ET INDICATIONS DES ANTIDÉPRESSEURS CHEZ LE SUJET ÂGÉ Pr Christophe Arbus 1er Cours Intensif de Psychiatrie - 27 et 28 février 2015 UN CONSTAT Le point de vue clinique largement répandu que les

Plus en détail

Diagnostic et prise en charge de la dépression en EHPAD. Dr Christophe Arbus CHU Toulouse

Diagnostic et prise en charge de la dépression en EHPAD. Dr Christophe Arbus CHU Toulouse Diagnostic et prise en charge de la dépression en EHPAD Dr Christophe Arbus CHU Toulouse Les différentes situations Antécédents dépressifs (maladie bipolaire ou unipolaire) Dépression tardive (>65-70 ans)

Plus en détail

Traitements antidepresseurset démence à la vue de la littérature récente.

Traitements antidepresseurset démence à la vue de la littérature récente. Traitements antidepresseurset démence à la vue de la littérature récente. Doit-on encore prescrire des Antidépresseur dans la démence? Que nous disent les recommandations HAS? Quelle(s) molécule(s) utilisée(s)?

Plus en détail

Du bon usage des psychotropes dans la maladie d Alzheimer et maladies apparentées. Les antidépresseurs. Sylvie Bonin-Guillaume

Du bon usage des psychotropes dans la maladie d Alzheimer et maladies apparentées. Les antidépresseurs. Sylvie Bonin-Guillaume Du bon usage des psychotropes dans la maladie d Alzheimer et maladies apparentées Les antidépresseurs Sylvie Bonin-Guillaume Faculté de médecine Marseille, Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille,

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

La dépression dans la maladie d Alzheimer

La dépression dans la maladie d Alzheimer La dépression dans la maladie d Alzheimer Dr Ch. Arbus Service de Psychiatrie et Psychologie Médicale CHU Toulouse Dépression et maladies neurologiques Maladie de Parkinson : prévalence de la dépression

Plus en détail

Dr Hejer HEMISSI Psychiatre, secteur 1

Dr Hejer HEMISSI Psychiatre, secteur 1 Dr Hejer HEMISSI Psychiatre, secteur 1 PLAN I- Introduction II- Critères diagnostiques DSM5 III- Prise en charge: modèle bio-psycho-social 1- Traitements pharmacologiques a- Traitements des épisodes thymiques

Plus en détail

LA DEPRESSION DU SUJET AGE

LA DEPRESSION DU SUJET AGE LA DEPRESSION DU SUJET AGE Professeur Anne-Sophie Rigaud CHU Cochin Port-Royal Groupe hospitalier Broca-La Rochefoucauld Epidémiologie Prévalence de la dépression En population générale PAQUID : 13% CREDES

Plus en détail

Thérapeutiques de la maladie d Alzheimer Place des médicaments anti-alzheimer Traitement des symptômes comportements et psychologiques de la démence (SCPD) Traitement non médicamenteux Le futur Pierre

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge A l initiative de la Direction Générale de la Santé Mise en œuvre: Société Française de Gériatrie et Gérontologie

Plus en détail

UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa

UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa Pré requis : UE

Plus en détail

Proposition d arbres décisionnels

Proposition d arbres décisionnels Comment mieux prescrire les psychotropes chez le sujet âgé de plus de 80 ans? Proposition d arbres décisionnels troubles du sommeil dépression - anxiété Sylvie LEGRAIN Unité Programmes Pilotes - 29 juillet

Plus en détail

Efficacité des Antidépresseurs (AD) IRS chez l'adulte en 2008

Efficacité des Antidépresseurs (AD) IRS chez l'adulte en 2008 Efficacité des Antidépresseurs (AD) IRS chez l'adulte en 2008 Groupe de veille documentaire Boussageon R, Mas JL, Nambotin P, Oriol JM, Senez B. Forgeni - 18 septembre 2008 Rappels AFSSAPS oct 2006 : Augmentation

Plus en détail

Comprendre et prendre en charge la dépression du sujet âgé

Comprendre et prendre en charge la dépression du sujet âgé Comprendre et prendre en charge la dépression du sujet âgé Introduction En 2007, en France, 13% des plus de 65 ans et 18% des plus de 85 ans se sont vus prescrire régulièrement des antidépresseurs (CNAMTS,RSI,

Plus en détail

Education Thérapeutique du Patient. Expériences en Psychiatrie

Education Thérapeutique du Patient. Expériences en Psychiatrie Education Thérapeutique du Patient Expériences en Psychiatrie Edgar TISSOT EPSM Novillars - Besançon Introduction Tour de table Présentation expérience des participants en ETP PHOTOLANGAGE : Groupes de

Plus en détail

Articulation des soins psychiatrie- médecine générale

Articulation des soins psychiatrie- médecine générale Actualités dans la prise en charge des troubles bipolaires: Articulation des soins psychiatrie- médecine générale Emmanuel Haffen Service de Psychiatrie de l Adulte CHU de Besançon EA 481 Neurosciences

Plus en détail

23-24 novembre Pr Michel Walter

23-24 novembre Pr Michel Walter Le malade déprimé : Evaluation et Conduite à tenir Regroupement Interuniversitaire it i Grand Ouest 23-24 novembre 2006 Pr Michel Walter CHU Brest 1 QUELQUES REPERES (1) FREQUENCE : Prévalence 10 % (H)

Plus en détail

Conflits d intérêt ( Ayant donné lieu à versement d honoraires )

Conflits d intérêt ( Ayant donné lieu à versement d honoraires ) DEPRESSIN MAJEURE ( AVEREE ) U DEPRESSIN SUB SYNDRMIQUE? Conduite à tenir chez l adulte et chez le sujet âgé Jean-Philippe BULENGER & Florence PRTET FMC Montpellier-Nîmes du 21 avril 2011 Conflits d intérêt

Plus en détail

Benzodiazépines et anxiété Où est le problème?

Benzodiazépines et anxiété Où est le problème? Benzodiazépines et anxiété Où est le problème? Dr Fatséas Département d addictologie RéNAPSUD, Agir 33, mardi 16 Septembre 2008 Introduction (1) Benzodiazépines Médicaments psychotropes les plus utilisés

Plus en détail

Dr M. PASCAUD, Psychiatre Mme P. DÉSANNAUX, DSSI Mme C. WELMANT, IDE. Clinique Notre-Dame de Pritz, Changé

Dr M. PASCAUD, Psychiatre Mme P. DÉSANNAUX, DSSI Mme C. WELMANT, IDE. Clinique Notre-Dame de Pritz, Changé Dr M. PASCAUD, Psychiatre Mme P. DÉSANNAUX, DSSI Mme C. WELMANT, IDE Clinique Notre-Dame de Pritz, Changé 4 DIMENSIONS DE LA DOULEUR SENSORIELLE : décodage du message sensitif EMOTIONNELLE : angoisse et

Plus en détail

L EPISODE DEPRESSIF 1. GENERALITES: 2. SEMIOLOGIE 3. LES FORMES CLINIQUES DE LA DEPRESSION 4. EVOLUTION 5. TRAITEMENT

L EPISODE DEPRESSIF 1. GENERALITES: 2. SEMIOLOGIE 3. LES FORMES CLINIQUES DE LA DEPRESSION 4. EVOLUTION 5. TRAITEMENT L EPISODE DEPRESSIF 1. GENERALITES: A. Dépression endogène/ Dépression psychogène B. Dépression primaire/dépression secondaire: LES CAUSES 2. SEMIOLOGIE A. La ralentissement psychomoteur B. L humeur basse

Plus en détail

Bon usage des psychotropes chez le sujet âgé CERM 2008

Bon usage des psychotropes chez le sujet âgé CERM 2008 Bon usage des psychotropes chez le sujet âgé R Bordet JP Lamonier R. Bordet, JP. Lamonier CERM 2008 Les plaintes du sujet âgé troubles de l humeur/trouble bipolaire troubles du sommeil anxiété troubles

Plus en détail

Les psychotropes chez la personne agée. propositions d actions concertées

Les psychotropes chez la personne agée. propositions d actions concertées Les psychotropes chez la personne agée propositions d actions concertées Plusieurs recommandations récentes Améliorer la prescription des psychotropes chez le sujet agé (méthodologie participative oct

Plus en détail

GROUPES QUALITE PRISE EN CHARGE DE LA DEPRESSION DOSSIER DOCUMENTAIRE FEVRIER Comité de relecture. Groupe de travail

GROUPES QUALITE PRISE EN CHARGE DE LA DEPRESSION DOSSIER DOCUMENTAIRE FEVRIER Comité de relecture. Groupe de travail GROUPES QUALITE PRISE EN CHARGE DE LA DEPRESSION DOSSIER DOCUMENTAIRE FEVRIER 2009 Groupe de travail René LE JEUNE Jean BATTINI Arnaud GANNE Jean-Yves HASCOET Comité de relecture Didier MYHIE Hervé LE

Plus en détail

Traitement des TB: entre théorie et pratique

Traitement des TB: entre théorie et pratique Traitement des TB: entre théorie et pratique Pr SEMAOUNE, Dr MAMMERI HOPITAL CENTRAL DE L ARMEE Introduction Avant l introduction du lithium, les neuroleptiques étaient l un des principaux agents disponibles

Plus en détail

RAPPORT PUBLIC D EVALUATION

RAPPORT PUBLIC D EVALUATION RAPPORT PUBLIC D EVALUATION Risperdal, comprimé pelliculé sécable, orodispersible et solution buvable (avril 2005) INTRODUCTION Le 2 mai 1995, les spécialités Risperdal 1, 2, 3 et 4 mg comprimés pelliculés

Plus en détail

«Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon

«Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon «Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon Conduites suicidaires Troubles du comportement alimentaire Troubles du comportement au cours

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 17 octobre Examen des spécialités inscrites pour une durée de trois ans

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 17 octobre Examen des spécialités inscrites pour une durée de trois ans COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 17 octobre 2001 Examen des spécialités inscrites pour une durée de trois ans par arrêté du 14 janvier 1999 - (J.O. du 22 janvier 1999) SEROPRAM 20 mg,

Plus en détail

Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées. Bilan d étape 2008

Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées. Bilan d étape 2008 PROGRAMME 2007 2010 Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées Bilan d étape 2008 INTRODUCTION Un an après le lancement d un vaste programme d actions pluriannuelles visant à améliorer

Plus en détail

Caractéristiques et traitements de la dépression bipolaire

Caractéristiques et traitements de la dépression bipolaire Caractéristiques et traitements de la dépression bipolaire Jean-Michel Aubry Service des Spécialités Psychiatriques Département de Santé Mentale et de Psychiatrie Hôpitaux Universitaires de Genève 27 janvier

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 décembre 2002 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 3 ans par arrêté du 29 septembre 1999 (JO du 14 octobre

Plus en détail

CE Geffroy Pôle Autonomie, Neurologie et Prise en charge du Vieillissement Centre Hospitalier de BLOIS

CE Geffroy Pôle Autonomie, Neurologie et Prise en charge du Vieillissement Centre Hospitalier de BLOIS 14 ème journée plénière de l OMEDIT Centre Val de Loire CE Geffroy Pôle Autonomie, Neurologie et Prise en charge du Vieillissement Centre Hospitalier de BLOIS 21 molécules en 2012 21 molécules en 2012

Plus en détail

Partie 1. Points importants sur la psychiatrie pour comprendre la suite

Partie 1. Points importants sur la psychiatrie pour comprendre la suite Partie 1 Points importants sur la psychiatrie pour comprendre la suite Chapitre n 1 Troubles psychiatriques Item n 59 Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne

Plus en détail

Médicaments psychotropes et prise de poids : que pouvons nous faire en médecine générale? Les psychotropes? Quesako?

Médicaments psychotropes et prise de poids : que pouvons nous faire en médecine générale? Les psychotropes? Quesako? Médicaments psychotropes et prise de poids : que pouvons nous faire en médecine générale? Réunion du REPSO, 15/09/2016 Paul Brunault Psychiatre et Addictologue CHU de Tours Équipe de Liaison et de Soins

Plus en détail

Troubles du comportement élaboration de recommandations de bonnes pratiques. Pr J. Luauté Hôpital Henry Gabrielle

Troubles du comportement élaboration de recommandations de bonnes pratiques. Pr J. Luauté Hôpital Henry Gabrielle Troubles du comportement élaboration de recommandations de bonnes pratiques Pr J. Luauté Hôpital Henry Gabrielle Le contexte Les troubles du comportement sont au premier plan des plaintes des patients

Plus en détail

Dépression et Territoires. Un dossier IMS Health

Dépression et Territoires. Un dossier IMS Health Dépression et Territoires Un dossier IMS Health - 2014 IMS Health Présent dans 135 pays depuis plus de 50 ans 7000 collaborateurs dont 1300 consultants en santé Plus de 200 collaborateurs en France, dont

Plus en détail

La dépression en péripartum. Diagnostic et traitement

La dépression en péripartum. Diagnostic et traitement La dépression en péripartum Diagnostic et traitement Dr F. Moliere, médecin psychiatre CHRU Montpellier Unité des Troubles de l Humeur Epidémiologie Maladie fréquente (Kessler et al, 2003) 16,2% vie entière;

Plus en détail

Ethique, psychotropes et maladie d Alzheimer. P Vandel Service de Psychiatrie de l adulte CHU Besançon

Ethique, psychotropes et maladie d Alzheimer. P Vandel Service de Psychiatrie de l adulte CHU Besançon Ethique, psychotropes et maladie d Alzheimer P Vandel Service de Psychiatrie de l adulte CHU Besançon Progrès des neurosciences Diagnostic toujours plus précis des états démentiels Mise à disposition de

Plus en détail

N 72 PRESCRIPTION ET SURVEILLANCE DES PSYCHOTROPES

N 72 PRESCRIPTION ET SURVEILLANCE DES PSYCHOTROPES Énoncés QCM Énoncés QCM 7 N 72 PRESCRIPTION ET SURVEILLANCE DES PSYCHOTROPES 1. Parmi ces propositions, lesquelles peuvent correspondre à des effets indésirables des neuroleptiques classiques? a. Syndrome

Plus en détail

3. Maladies mentales

3. Maladies mentales 3. Maladies mentales Plan Qu est ce que la santé mentale? Dépression Suicide Trouble Anxieux Le vieillissement «réussi» Santé mentale État de bien-être dans lequel la personne peut se réaliser, surmonter

Plus en détail

UE 2.6 S5 : Processus psychopathologiques. Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique.

UE 2.6 S5 : Processus psychopathologiques. Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique. UE 2.6 S5 : Processus psychopathologiques. Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique. Promotion Bachelard Année 2014 / 2015 MBG / CPa / CY Pré requis : UE 2.6.S2

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ÉPISODE DÉPRESSIF CARACTÉRISÉ CHEZ L ADULTE

PRISE EN CHARGE DE L ÉPISODE DÉPRESSIF CARACTÉRISÉ CHEZ L ADULTE PRISE EN CHARGE DE L ÉPISODE DÉPRESSIF CARACTÉRISÉ CHEZ L ADULTE 2013 UNE APPROCHE EN 3 ÉTAPES Rappel des critères diagnostiques d un Episode Dépressif Caractérisé chez l adulte (EDC) relevant d une prise

Plus en détail

PÉRINATALITÉ : EXPERTISE INFIRMIÈRE SPÉCIALISÉE AUPRÈS DE PATIENTES SOUFFRANT DE TROUBLE DE L HUMEUR 27/10/2015: SIIDIEF

PÉRINATALITÉ : EXPERTISE INFIRMIÈRE SPÉCIALISÉE AUPRÈS DE PATIENTES SOUFFRANT DE TROUBLE DE L HUMEUR 27/10/2015: SIIDIEF PÉRINATALITÉ : EXPERTISE INFIRMIÈRE SPÉCIALISÉE AUPRÈS DE PATIENTES SOUFFRANT DE TROUBLE DE L HUMEUR 27/10/2015: SIIDIEF Mme A. GROZ, Infirmière spécialisée, Unité des Troubles de l Humeur- SSP DSMP 2015

Plus en détail

Association de la thérapie cognitive aux antidépresseurs dans le traitement de la dépression Intérêt - & - Limites

Association de la thérapie cognitive aux antidépresseurs dans le traitement de la dépression Intérêt - & - Limites Association de la thérapie cognitive aux antidépresseurs dans le traitement de la dépression Intérêt - & - Limites M. Bensaida, Psychiatre, EHS Errazi, Annaba INTRODUCTION : Le traitement antidépresseur

Plus en détail

Épisode dépressif caractérisé de l adulte : prise en charge en soins de premier recours

Épisode dépressif caractérisé de l adulte : prise en charge en soins de premier recours SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Épisode dépressif caractérisé de l adulte : prise en charge en soins de premier recours 1. Diagnostic Octobre 2017 CRITÈRES DIAGNOSTIQUES D UN ÉPISODE DÉPRESSIF

Plus en détail

L Alcool. Docteur Vincent MEILLE Service de Psychiatrie et d Addictologie du CHU de Dijon. 4ème position des pathologies invalidantes en europe

L Alcool. Docteur Vincent MEILLE Service de Psychiatrie et d Addictologie du CHU de Dijon. 4ème position des pathologies invalidantes en europe L Alcool Docteur Vincent MEILLE Service de Psychiatrie et d Addictologie du CHU de Dijon 4ème position des pathologies invalidantes en europe 4ème position des pathologies invalidantes en europe Evaluer

Plus en détail

THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ACTUELLES

THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ACTUELLES THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ACTUELLES 1 TRAITEMENTS PHARMACOLOGIQUES SPÉCIFIQUES (06/2009) Indications: Diagnostic de MA, quel que soit l âge et le stade (sauf MMSE

Plus en détail

Le traitement des troubles bipolaires

Le traitement des troubles bipolaires Le traitement des troubles bipolaires Annecy, le 7 avril 2012 Dr Niculescu Dan dr.niculescudan@gmail.com Objectifs de la présentation connaître les différentes types d interventions thérapeutiques dans

Plus en détail

Résultats d une enquête qualitative réalisée à Marseille

Résultats d une enquête qualitative réalisée à Marseille Stratégies de prise en charge des troubles anxieux et dépressifs en médecine générale de ville Résultats d une enquête qualitative réalisée à Marseille Hélène Dumesnil, Jean-Marc Manzi Sous la direction

Plus en détail

Activité physique et dépression

Activité physique et dépression Option Psychologie du sport et de la santé CM 3 Activité physique et dépression Enseignant : Anthony Mette 2013/1014 Objectif Présenter les principaux travaux ayant étudiés les liens entre dépression et

Plus en détail

Lesprincipauxproduits

Lesprincipauxproduits Lesprincipauxproduits 118 LES MÉDICAMENTS 119 Un médicament psychoactif, qu est-ce que c est? Effets et dangers des médicaments psychoactifs Médicaments psychoactifs et toxicomanie Les chiffres d une réalité

Plus en détail

Dépression et PA. Que recherchez-vous?

Dépression et PA. Que recherchez-vous? Dépression et PA Questions - Réponses Dr Roche Hôpital Gériatrique CHRU de Lille Une patiente de 85 ans est hospitalisée pour AEG d aggravation progressive sur 6 mois Elle se dit fatiguée et a perdu 3

Plus en détail

MADOUI FZ /BENAZOUZ M /LARABA A /BENELMIR S 14 ET 15 MAI 2008 ORAN

MADOUI FZ /BENAZOUZ M /LARABA A /BENELMIR S 14 ET 15 MAI 2008 ORAN La comorbidité Consommation de drogue et troubles Psychiatriques MADOUI FZ /BENAZOUZ M /LARABA A /BENELMIR S 14 ET 15 MAI 2008 ORAN Définition La comorbidité, ou «diagnostic associé», a été définie par

Plus en détail

Les facteurs de risque des céphalées. A. Belaid EHS CHERAGA

Les facteurs de risque des céphalées. A. Belaid EHS CHERAGA Les facteurs de risque des céphalées A. Belaid EHS CHERAGA Introduction Les céphalées font partie des dix causes les plus fréquentes de consultation dans une pratique de médecine générale. Les céphalées

Plus en détail

Dépression du Sujet Âgé

Dépression du Sujet Âgé Congrès de Médecine UdM-AMH, A la Frontière du Physique et du Psychique Dépression du Sujet Âgé Hôtel El Rancho 7/4/17 Présentée par: Dr Fritzna Blaise, MD, PSY Dr Marie Ange Jean Fils, MD, PSY 2 Plan

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME PSYCHO- EDUCATIF POUR PATIENTS BIPOLAIRES ET LEUR FAMILLE

PRESENTATION DU PROGRAMME PSYCHO- EDUCATIF POUR PATIENTS BIPOLAIRES ET LEUR FAMILLE PRESENTATION DU PROGRAMME PSYCHO- EDUCATIF POUR PATIENTS BIPOLAIRES ET LEUR FAMILLE Melle O. ELGRABLI (Psychologue clinicienne) e Clinique (Pr. Kahn) CHU de Nancy NOTIONS GENERALES Qu est ce que le trouble

Plus en détail

Pharmacologie des Antidépresseurs

Pharmacologie des Antidépresseurs Pharmacologie des Antidépresseurs DU Prise en Charge de la Douleur Université de l Etat d Haïti février 2017 Dr Marie-Thérèse de Kergariou anesthésiste réanimateur DSF Le Plan Introduction 1/Classification

Plus en détail

LA DEPRESSION DU SUJET DR S.COREAU-GUILLIER

LA DEPRESSION DU SUJET DR S.COREAU-GUILLIER LA DEPRESSION DU SUJET AGE DR S.COREAU-GUILLIER généralités Elle est fréquente et sous-estimée dans ¾ des cas. Prévalence de 10 à 15%, mais bcp plus impte en hospitalisation (40%) Souvent non diagnostiquée

Plus en détail

Etude des représentations de la dépression en oncologie: le point de vue des infirmières

Etude des représentations de la dépression en oncologie: le point de vue des infirmières Etude des représentations de la dépression en oncologie: le point de vue des infirmières Atelier «Le savoir-faire des soignants» Dr C. Quenard & Dr W. Rhondali CLINIQUE MON REPOS MARSEILLE Conflits d intérêt

Plus en détail

Les Jeudis de l'europe

Les Jeudis de l'europe CRITERES DE CHOIX D UN ANTIDEPRESSEUR DANS LA DEPRESSION Dr Eric Tran CH Le Vinatier- Bron Episode dépressif majeur Epidémiologie Prévalence vie entière : Entre 20 et 26 % chez les femmes; Entre 8 et 12

Plus en détail

Question 285 TROUBLES DE L'HUMEUR- TROUBLES BIPOLAIRES

Question 285 TROUBLES DE L'HUMEUR- TROUBLES BIPOLAIRES Question 285 TROUBLES DE L'HUMEUR- TROUBLES BIPOLAIRES Objectifs généraux Diagnostiquer un trouble de l'humeur et/ou des troubles bipolaires Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise

Plus en détail

DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND

DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND MESSAGE N 1 LA DEPRESSION DU SUJET AGEE EST DIFFICILE A REPERER CAR ELLE PEUT SE PRESENTER SOUS DES FORMES DIVERSES ET ATYPIQUES MESSAGE

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 2 mars 2005 EFFEXOR L.P. 37,5 mg, gélule à libération prolongée, B/30 EFFEXOR L.P. 75 mg, gélule à libération prolongée, B/30 Laboratoires WYETH-LEDERLE

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 26 juin Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 3 ans par arrêté du 31 mai 1999 (JO du 6 juin 1999)

AVIS DE LA COMMISSION. 26 juin Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 3 ans par arrêté du 31 mai 1999 (JO du 6 juin 1999) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 26 juin 2002 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 3 ans par arrêté du 31 mai 1999 (JO du 6 juin 1999) ZYPREXA

Plus en détail

Restitution des ateliers Modérateur : Dr Jean-Pierre DAULOUEDE

Restitution des ateliers Modérateur : Dr Jean-Pierre DAULOUEDE Samedi 19 novembre 2016 10h30-11h30 Restitution des ateliers Modérateur : Dr Jean-Pierre DAULOUEDE Comorbidités psychiatriques : que nous révèle la partie immergée de l iceberg? Pr Amine BENYAMINA, Pr

Plus en détail

Douleur et dépression:

Douleur et dépression: Douleur et dépression: à propos d un cas clinique Dr. B. Rimlinger, psychiatre Montpellier. Née en 1966 (44 ans) Emma Benjamine d une fratrie de quatre : 1 frère (+3 ans) et une sœur et un frère jumeaux

Plus en détail

Suicide : Mieux comprendre pour repérer et agir

Suicide : Mieux comprendre pour repérer et agir Suicide : Mieux comprendre pour repérer et agir EPINAL 15.03.2016 Marie-Claude FRENISY Docteur en Psychologie Psychologue Clinicienne Coordinatrice CUMP 21 et CUMP Bourgogne (CHU Dijon) Psychologue ELIPSES

Plus en détail

TROUBLE BIPOLAIRE: ECHEC THERAPEUTIQUE OU RESISTANCE DR. M. BENABBAS DR. O. BENELMOULOUD

TROUBLE BIPOLAIRE: ECHEC THERAPEUTIQUE OU RESISTANCE DR. M. BENABBAS DR. O. BENELMOULOUD TROUBLE BIPOLAIRE: ECHEC THERAPEUTIQUE OU RESISTANCE DR. M. BENABBAS DR. O. BENELMOULOUD INTRODUCTION De nombreux médecins évoquèrent dés l antiquité des signes cliniques correspondants aux troubles de

Plus en détail

Suicides et tentatives de suicide dans les EHPAD du Nord Pas-de-Calais. MANECHEZ MARIE MÉDECIN GÉRIATRE CHRU LILLE

Suicides et tentatives de suicide dans les EHPAD du Nord Pas-de-Calais. MANECHEZ MARIE MÉDECIN GÉRIATRE CHRU LILLE Suicides et tentatives de suicide dans les EHPAD du Nord Pas-de-Calais. MANECHEZ MARIE MÉDECIN GÉRIATRE CHRU LILLE PLAN INTRODUCTION MATERIEL ET METHODE RESULTAT DISCUSSION APPLICATION PRATIQUE DE NOTRE

Plus en détail

Avis 7 novembre 2012

Avis 7 novembre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 7 novembre 2012 TERCIAN 25 mg, comprimé pelliculé sécable B/30 (CIP : 34009 329 638-9 8) TERCIAN 100 mg, comprimé pelliculé sécable B/25 (CIP : 34009 319 199-2 6) TERCIAN

Plus en détail

Syndrome dépressif. Vincent Maugars, Interne en médecine générale

Syndrome dépressif. Vincent Maugars, Interne en médecine générale Syndrome dépressif de la personne âgée Vincent Maugars, Interne en médecine générale Epidémiologie Population générale (au delà de 65 ans) : - Symptômes dépressifs chez 15 % des individus - Episode dépressif

Plus en détail

Addiction aux médicaments psychotropes

Addiction aux médicaments psychotropes item 75 Addiction aux médicaments psychotropes (benzodiazépines et apparentés) 75 I. Introduction II. Épidémiologie III. Intoxication aiguë et usage à risque IV. Troubles addictologiques liés aux benzodiazépines

Plus en détail

Question 286 TROUBLES DE LA PERSONNALITE

Question 286 TROUBLES DE LA PERSONNALITE Question 286 TROUBLES DE LA PERSONNALITE Objectifs généraux Diagnostiquer un trouble de la personnalité et apprécier son retentissement sur la vie sociale du sujet Identifier les situations d'urgence et

Plus en détail

Etats d agitation. Pr Thomas GEERAERTS Pôle Anesthésie Réanimation CHU de Toulouse

Etats d agitation. Pr Thomas GEERAERTS Pôle Anesthésie Réanimation CHU de Toulouse Etats d agitation Pr Thomas GEERAERTS Pôle Anesthésie Réanimation CHU de Toulouse Définitions Agitation = syndrome (plusieurs causes) Activité motrice excessive le plus souvent sans but associée à une

Plus en détail

TD séance 8 : surconsommation médicamenteuse et automédication

TD séance 8 : surconsommation médicamenteuse et automédication DCEM3 2004-2005 - Module de Pharmacologie clinique E04 TD séance 8 : surconsommation médicamenteuse et automédication Me 02.03.05 Groupe 4 M. Grima /Pr. André Muller Me 23.03.05 Groupe 3 M. Grima /Pr.

Plus en détail

un patient gériatrique g

un patient gériatrique g Qu est est-ce qu un un patient gériatrique g? Georges Kaltenbach Pôle de GériatrieG Hôpitaux Universitaires Strasbourg Gériatrie & Urgences 26/5/2011 - Strasbourg Vieillissement de la population Définition

Plus en détail

QUESTIONS FREQUEMMENT POSEES

QUESTIONS FREQUEMMENT POSEES QUESTIONS FREQUEMMENT POSEES BROCHURE DESTINEE AUX PROFESSIONNELS DE SANTE ARIPIPRAZOLE Ce document s inscrit dans le cadre du Plan de Gestion des Risques des spécialités aripiprazole ARIPIPRAZOLE est

Plus en détail

Un diagnostic complexe

Un diagnostic complexe ÉTAT DÉPRESSIF & MALADIE d ALZHEIMER Un diagnostic complexe Docteur Alfred Saillon Almage Arpajon le 18 mai 2005 Questions État dépressif ou modifications liées à l âge? État dépressif ou Alzheimer? Modifications

Plus en détail

1. En première ligne, le diagnostic de dépression s effectue en plusieurs étapes :

1. En première ligne, le diagnostic de dépression s effectue en plusieurs étapes : Messages clés DIAGNOSTIC 1. En première ligne, le diagnostic de dépression s effectue en plusieurs étapes : 1 e étape : Soyez attentif aux signes et aux plaintes de dépression chez vos patients (GRADE

Plus en détail

BROCHURE DESTINÉE AUX PROFESSIONNELS DE SANTÉ

BROCHURE DESTINÉE AUX PROFESSIONNELS DE SANTÉ ARIPIPRAZOLE «QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES» BROCHURE DESTINÉE AUX PROFESSIONNELS DE SANTÉ Ce document s inscrit dans le cadre du plan de gestion des risques des spécialités aripiprazole. Aripiprazole est

Plus en détail

Dr JALLOULI KETARI IMEN MLP LA GAZELLE

Dr JALLOULI KETARI IMEN MLP LA GAZELLE PRISE EN CHARGE HOMEOPATHIQUE DES ETATS ANXIEUX ET DEPRESSIFS Dr JALLOULI KETARI IMEN MLP LA GAZELLE INTRODUCTION L objet de cette étude est la mise en évidence de l apport de l homéopathie dans la prise

Plus en détail

Dépression et vieillissement

Dépression et vieillissement Dépression et vieillissement A.-S. Rigaud Hôpital Broca, 75013 Paris INTRODUCTION La dépression est le trouble psychiatrique le plus fréquent chez la personne âgée. Sa prévalence diffère selon la population

Plus en détail

Traitements médicamenteux. Dr Jean Christophe MOUTERDE

Traitements médicamenteux. Dr Jean Christophe MOUTERDE Traitements médicamenteux Dr Jean Christophe MOUTERDE 1. Traitement étiologique De la maladie sous jacente Des facteurs déclenchants De la douleur chronique De la dépression De l anxiété 2. Traitement

Plus en détail

[CAHIER MODULE DE PSYCHIATRIE]

[CAHIER MODULE DE PSYCHIATRIE] 5éme Année FACULTE DE MEDECINE.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE COMITE PEDAGOGIQUE DE PSYCHIATRIE [CAHIER MODULE DE PSYCHIATRIE] Dans ce cahier vous trouverez les informations relatives au module :

Plus en détail

ENTRE EDUCATION THERAPEUTIQUE ET IATROGENIE CHEZ LA PERSONNE AGEE: CONDUITES A TENIR

ENTRE EDUCATION THERAPEUTIQUE ET IATROGENIE CHEZ LA PERSONNE AGEE: CONDUITES A TENIR ENTRE EDUCATION THERAPEUTIQUE ET IATROGENIE CHEZ LA PERSONNE AGEE: CONDUITES A TENIR A partir d un travail réalisé en pluridisciplinarité et présenté en formation par un gériatre hospitalier et un pharmacien

Plus en détail

Trouble de l humeur. Psychose maniaco-dépressive.

Trouble de l humeur. Psychose maniaco-dépressive. 2 ème partie : Maladies et grands syndromes - Objectif 284 : Trouble de l humeur. Psychose maniaco-dépressive. Rédaction : JP Raynaud Objectifs : Diagnostiquer un trouble de l humeur et une psychose maniaco-dépressive.

Plus en détail

La souffrance psychique et des troubles psychiatriques des patients cérébro-lésés

La souffrance psychique et des troubles psychiatriques des patients cérébro-lésés La souffrance psychique et des troubles psychiatriques des patients cérébro-lésés H.Oppenheim-Gluckman, psychiatre et psychanalyste, Paris et Institut Marcel Rivière (78 La Verrière), Une pathologie «frontière»

Plus en détail

6ème Journée Régionale de Pharmacovigilance et d Addictovigilance, 6 octobre 2016 «Vigilances et Psychiatrie»

6ème Journée Régionale de Pharmacovigilance et d Addictovigilance, 6 octobre 2016 «Vigilances et Psychiatrie» 6ème Journée Régionale de Pharmacovigilance et d Addictovigilance, 6 octobre 2016 «Vigilances et Psychiatrie» Méthylphénidate et TDAH TDAH - Pathologie neurodéveloppementale, survenant enfance, qui s amende

Plus en détail

Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15

Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15 Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15 N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée...17 Rappel sémiologique...18 Les troubles mentaux...20 La gravité

Plus en détail

ARIPIPRAZOLE «QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES» BROCHURE DESTINÉE AUX PROFESSIONNELS DE SANTÉ. Quels sont les médicaments concernés?

ARIPIPRAZOLE «QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES» BROCHURE DESTINÉE AUX PROFESSIONNELS DE SANTÉ. Quels sont les médicaments concernés? ARIPIPRAZOLE «QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES» BROCHURE DESTINÉE AUX PROFESSIONNELS DE SANTÉ Ce document s inscrit dans le cadre du Plan de Gestion des Risques des spécialités aripiprazole. Aripiprazole est

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 02 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 02 novembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 02 novembre 2005 WILZIN, 25 mg, gélule B/250 WILZIN, 50 mg, gélule B/250 Laboratoires Orphan Europe acétate de zinc dihydraté Liste I Médicament soumis à prescription

Plus en détail

Antidépresseurs* H.Mullot IFSI octobre * AD ou thymoanaleptiques

Antidépresseurs* H.Mullot IFSI octobre * AD ou thymoanaleptiques Antidépresseurs* H.Mullot IFSI octobre 2007 * AD ou thymoanaleptiques 1 Mise au point ne pas réduire les antidépresseurs au traitement de la dépression utilisés aussi dans le traitement : des troubles

Plus en détail

Le syndrome des jambes sans repos ou impatience des membres inférieurs (restless legs syndrome ou syndrome d EKBORN)

Le syndrome des jambes sans repos ou impatience des membres inférieurs (restless legs syndrome ou syndrome d EKBORN) Le syndrome des jambes sans repos ou impatience des membres inférieurs (restless legs syndrome ou syndrome d EKBORN) Séminaire voyage au pays du sommeil - 16-17 juin 06 E.steyer 2006 1 La prévalence Très

Plus en détail

Décompensation dépressive du SA: Généralités

Décompensation dépressive du SA: Généralités Décompensation dépressive du SA: Généralités Prévalence: 2 à 60% fonction du type de population et du lieu d évaluation Mortalité et morbidité élevées Associée ++ au vieillissement et aux pathologies neurologiques

Plus en détail

L EPISODE DEPRESSIF Dr Dahoudi Psychiatrie. I)Généralités. A)Dépression endogène/dépression psychogène

L EPISODE DEPRESSIF Dr Dahoudi Psychiatrie. I)Généralités. A)Dépression endogène/dépression psychogène 20.01.09 Dr Dahoudi Psychiatrie L EPISODE DEPRESSIF I)Généralités A)Dépression endogène/dépression psychogène 1)Dépression endogène 2)Dépression «psychogène, réactionnelle, névrotique, exogène» B)Dépression

Plus en détail

Avis 3 octobre Laboratoires NOVARTIS PHARMA

Avis 3 octobre Laboratoires NOVARTIS PHARMA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 octobre 2012 RITALINE 10 mg, comprimé B/30 (CIP : 34009 339 294 0-4) RITALINE LP 10 mg, gélule à libération prolongée B/28 (CIP : 34009 416 865 3-5) RITALINE LP 20

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA DÉPRESSION. Réponses à vos questions

TRAITEMENT DE LA DÉPRESSION. Réponses à vos questions TRAITEMENT DE LA DÉPRESSION Réponses à vos questions MODÉRATEURS Denis Villeneuve, B. Pharm. Pharmacien communautaire (Québec) Président, Panacée conseil inc. Julie Houle, B. Pharm. Pharmacienne communautaire

Plus en détail

Formes cliniques de dépression. Hamm Magalie Interne psychiatrie Hôpital Pasteur

Formes cliniques de dépression. Hamm Magalie Interne psychiatrie Hôpital Pasteur Formes cliniques de dépression Hamm Magalie Interne psychiatrie Hôpital Pasteur Syndrome dépressif : Critères diagnostiques DSM IV R: Durée 2 semaines avec changement par rapport à l état antérieur. Au

Plus en détail

EHPAD: Recherche et pratique clinique - Bagnères de Luchon juin Atelier «Troubles du comportement en EHPAD»

EHPAD: Recherche et pratique clinique - Bagnères de Luchon juin Atelier «Troubles du comportement en EHPAD» EHPAD: Recherche et pratique clinique - Bagnères de Luchon - 20-21 juin 2008 Atelier «Troubles du comportement en EHPAD» J. Fitten (Los Angeles) - M. Benoit (Nice) Les troubles comportementaux et psychologiques

Plus en détail