1. Les notions à acquérir

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Les notions à acquérir"

Transcription

1 OS 1. Les notions à acquérir 1.1 Vocabulaire à apprendre à maîtriser dans ce chapitre monoacide polyacide diacide triacide acide fort acide faible monobase polybase dibase tribase base forte base faible ampholyte constante d acidité pka constante de basicité couple acide/base pkb acide conjugué base conjuguée 1.2 Compétences à acquérir au cours de ce chapitre A la fin de ce chapitre vous devrez être capable de Définir ce qu est un acide et une base Reconnaître un acide et une base à partir de leur formule brute ou de leur nom Déterminer si une espèce chimique est un acide fort, un acide faible, une base forte ou une base faible aussi bien à partir d une formule brute que du nom de l espèce chimique. Ecrire l équation équilibrée de la réaction de dissociation (déprotonation) d un acide fort et d un acide faible. Ecrire l équation équilibrée de la réaction d une base forte et d une base faible avec l eau (protonation). Identifier les couples acide/base présents dans les réactions de protonation et déprotonation des acides et des bases. Ecrire l expression, trouver la valeur dans la table CRM ou de calculer la valeur de la constante d acidité ou de basicité d un équilibre impliquant un acide ou une base faible. 2. Les acides et les bases selon Bronsted En 192, le chimiste danois Johannes Bronsted proposa des définitions plus générales que celles que nous avons vu dans le cours de deuxième année (théorie d Arrhénius) pour les acides et les bases. Voici selon Bronsted la définition d un acide et d une base :

2 2.1 Les acides OS Un acide est une espèce chimique capable de libérer au moins un proton H. Les acides de Bronsted comprennent donc toutes les substances que nous considérons habituellement comme des acides. Par exemple, lorsqu une molécule de HCl (chlorure d hydrogène) est dissoute dans l eau, elle libère un proton qui s associe avec une molécule d eau voisine : HCl ( H 2 O (l) H O ( Cl ( Comme HCl libère un proton, il est un acide selon la définition de Bronsted (acide chlorhydrique). La définition de Bronsted s applique aussi à la réaction du chlorure d hydrogène gazeux avec le gaz ammoniac, qui produit une fumée blanche, le chlorure d ammonium solide. HCl (g) NH (g) NH 4 Cl (s) (fumée blanche) (NH 4 Cl ) Le proton H cédé par HCl (acide) a été capté par l ammoniac NH Cette définition inclut aussi la possibilité qu un ion soit un acide. Exemples : A) L ion hydronium H O peut céder un proton à un ion OH dans l autoprotolyse de l eau. H O ( OH ( 2 H 2 O L ion H O est un acide selon Bronsted. B) L action de l acide sulfurique H 2 SO 4 sur l eau (un polyacide). 2.2 Les bases H 2 SO 4 2 H 2 O 2 H O SO 4 2 Une base est une espèce chimique pouvant capter au moins un proton H. Les bases de Bronsted comprennent toutes les substances que nous considérons habituellement comme des bases. Exemples : A) Lorsque l hydroxyde de sodium se dissout dans l eau : NaOH (s) Na ( OH ( C est l ion hydroxyde OH qui va jouer le rôle de base selon Bronsted, dans la réaction avec un ion hydronium, car il capte un proton. H O ( OH ( 2 H 2 O Les acides, les bases et leurs réactions avec l eau 2

3 OS Le ion Na, qui n a aucune tendance à accepter ou céder un proton, est dit indifférent ou aprotique. B) L ammoniac se dissout dans l eau selon la réaction : NH ( H 2 O (l) NH 4 ( OH ( L ammoniac est donc une base de Bronsted. C) L ion acétate (éthanoate) CH COO dans l eau est une base de Bronsted : CH COO ( H 2 O (l) CH COOH OH ( Exemples de polybases dans l eau. A) L ion sulfure S 2 B) L ion carbonate CO 2 S 2 ( H 2 O (l) HS ( OH ( HS ( H 2 O (l) H 2 S ( OH ( CO 2 ( H 2 O (l) HCO ( OH ( H CO ( H 2 O (l) H 2 CO ( OH (. Les réactions acidebase et les couples acide/base A partir de maintenant, nous nous occuperons que des réactions acidebase en solutions aqueuses, dans lesquelles l eau joue un rôle essentiel. A) Considérons, par exemple, l action de l acide acétique sur l eau : CH COOH ( H 2 O (l) CH COO ( H O ( Cette réaction peut être considérée comme la somme de deux réactions. (1) L acide libère son proton : CH COOH ( CH COO ( H ( Dans ce cas l ion CH COO est une base puisque, théoriquement, il est susceptible de capter un proton pour reformer l acide (réaction inverse). L acide CH COOH est donc associé à la base CH COO, on dit que CH COO est la base conjuguée de l acide CH COOH et qu ils forment un couple acidebase conjuguée que l on note : CH COOH / CH COO acide 1 base 1 Les acides, les bases et leurs réactions avec l eau

4 (2) Le proton (H ) est capté par une molécule d eau : OS H ( H 2 O (l) H O ( L eau joue ici le rôle de base et l ion H O celui de son acide conjugué. Le couple acidebase conjuguée est donc : H O / H 2 O acide 2 base 2 Le bilan des réactions (1) et (2) correspond donc au transfert d un proton depuis l acide 1 vers la base 2. CH COOH ( H 2 O (l) CH COO ( H O ( acide 1 base 2 base 1 acide 2 B) De la même façon, l action de l ammoniac sur l eau peut être considérée comme la somme de deux réactions : NH ( H 2 O (l) NH 4 ( OH ( (1) L eau libère un proton : H 2 O (l) H ( OH ( Couple: H 2 O / OH acide 1 base 1 (2) L ammoniac capte le proton : NH ( H ( NH 4 ( Couple : NH 4 / NH base 2 acide 2 L équation bilan s écrit : capture de H NH ( H 2 O (l) NH 4 ( OH ( base 2 acide 1 acide 2 base 1 perte de H Exemples : Dans les équations cidessous, indiquez l acide et la base de départ ainsi que l acide et la base formés et écrivez les deux couples acidebase concernés. capture de H a) HSO ( PO 4 ( 2 SO ( 2 HPO 4 ( acide 1 base 2 base 1 acide 2 perte de H Couple 1 : HSO 2 / SO Couple 2 : HPO 2 4 / PO 4 Les acides, les bases et leurs réactions avec l eau 4

5 capture de H OS b) HSO 4 ( S 2 ( SO 4 2 ( HS ( acide 1 base 2 base 1 acide 2 perte de H Couple 1 : HSO 4 / SO 4 2 Couple 2 : HS / S 2 4. Les Ampholytes Un ampholyte est une espèce chimique pouvant soit capter au moins un proton, soit en libérer au moins un. Un ampholyte peut donc se comporter aussi bien comme un acide que comme une base. Exemple : L ion dihydrogénophosphate (1) H 2 PO 4 ( H 2 O (l) HPO 4 2 ( H O ( acide 1 base 2 base 1 acide 2 Couple 1 : H 2 PO 4 / HPO 4 2 Couple 2 : H O / H 2 O (2) H 2 PO 4 ( H 2 O (l) H PO 4( HO ( base 2 acide 1 acide 2 base 1 Couple 2 : H PO 4 / H 2 PO 4 Couple 1 : H 2 O / HO On remarque que l ion H 2 PO 4 se comporte comme un acide dans la réaction (1) et comme une base dans la réaction (2), il est donc un ampholyte. De même l eau, est aussi un ampholyte puisqu elle se comporte comme une base dans la réaction (1) et un acide dans la réaction (2). Remarques : a) Dans la réaction d autoprotolyse, l eau se comporte à la fois comme un acide et comme une base. capture de H H 2 O (l) H 2 O (l) H O ( OH ( acide 1 base 2 acide 2 base 1 perte de H b) Dans les réactions de précipitation, l eau ne jouait que le rôle de solvant. Par contre, visàvis d un acide et une base, l eau joue à la fois : le rôle de réactif (comme base ou comme acide) Les acides, les bases et leurs réactions avec l eau 5

6 OS le rôle de solvant car l eau est utilisée en grand excès par rapport à l acide ou à la base mise en présence. 5. La force des acides et des bases 5.1 La constante d acidité Ka La force d un acide, mis en solution, est la tendance de cet acide à céder un proton H à l eau. Pour chiffrer cette tendance, il nous suffit d envisager l équilibre d un acide avec sa base conjuguée dans l eau. Considérons le cas d un acide quelconque HA : HA ( H 2 O (l) A ( H O ( Le transfert de proton est si rapide que nous pouvons toujours être sûrs que l acide est en équilibre avec sa base conjuguée. L expression de la constante d équilibre K c est la suivante : K c = [ A [ H O [ HA [ H O 2 Comme nous ne considérons que des solutions aqueuses diluées, la concentration molaire de l eau peut être considérée comme une constante et intégrée dans la constante d équilibre. K c [H 2 O = [ A [ H O [ HA( = Ka Ka est appelé constante d acidité du couple HA/A, elle dépend de la température. Sa valeur permet de chiffrer la force de l acide HA : Un acide est d autant plus fort que sa constante Ka est élevée Exemples : CH COOH ( H 2 O (l) CH COO ( H O ( Ka = = 1, L acide acétique est un acide faible, car l équilibre est fortement déplacé vers la gauche et seule une faible partie des molécules d acide perdent leur proton dans l eau. HCl ( H 2 O (l) H O ( Cl ( Les acides, les bases et leurs réactions avec l eau 6

7 Ka = [ Cl [ H O [ HCl( = OS L acide chlorhydrique est un acide fort, l équilibre est pratiquement entièrement déplacé vers la droite. On peut donc considérer que sa réaction avec l eau est complète et remplacer la double flèche par une seule flèche. HCl ( H 2 O (l) H O ( Cl ( Généralement, on considère que les acides qui ont un Ka plus grand que 1 sont des acides forts, et ceux ayant un Ka plus petit que 1 comme des acides faibles. Remarques : a) A la place de Ka, on utilise souvent pka (par analogie avec le ph) : pka = log Ka Pour l acide acétique : pka = log (1, ) = 4,74 Pour l acide chlorhydrique : pka = log(10 7 ) = 7. Donc un acide est d autant plus fort que son pka est petit. Un acide fort à un pka plus petit que 0 et un acide faible un pka plus grand que 0. b) Les acides pouvant libérer plusieurs ions H (polyacides) auront donc plusieurs Ka. Exemple : H PO 4 : un triacide [ [ (1) H PO 4( H 2 O (l) H 2 PO 4 ( H O H O H 2PO4 ( Ka 1 = [ H PO4 [ [ 2 (2) H 2 PO 4 ( H 2 O (l) HPO 4 ( H O 2 H O HPO ( Ka 2 = 4 [ H 2PO4 [ [ 2 () HPO 4 ( H 2 O (l) PO 4 ( H O H O PO ( Ka = 4 [ HPO Les acides, les bases et leurs réactions avec l eau 7 2 4

8 OS Comme le montre les valeurs des Ka, les acides H PO 4, H 2 PO 4, HPO 4 sont de plus en plus faibles. Ceci s explique facilement si l on tient compte du fait que les acides H 2 PO 4 et HPO 4, chargés négativement, ont peu tendance à libérer une particule positive H. 5.2 La constante de basicité Kb En solution aqueuse, la force d une base A (conjuguée à un acide HA) est définie par sa tendance à capter un proton H libéré par l eau. Pour chiffrer cette tendance, il suffit d envisager l équilibre : A ( H 2 O (l) AH ( HO ( et de déterminer la valeur de la constante de basicité Kb Kb = [ AH [ HO [ A( Plus une base est faible, plus Kb est petit, et plus pkb est élevé Exemple : Cl, la base conjuguée de HCl (acide fort), Kb = = base de force nulle 5. Ka versus Kb On constate donc qu une base est d autant plus faible que son acide conjugué est fort. Les acides, les bases et leurs réactions avec l eau 8

9 OS L acide chlorhydrique est un acide fort parce que sa base conjuguée, l ion Cl est incapable d arracher un proton à une molécule d eau ou un ion H O. Le Kb d une base est relié au Ka de son acide conjugué. Pour établir cette relation, considérons l acide conjugué de la base A, on a : HA ( H 2 O (l) A ( H O ( Ka = Faisons le produit Ka Kb : Ka Kb = [ A [ H O [ HA( [ A [ H O [ HA( [ AH [ HO [ A( = [H O ( [HO ( = Ke D où : Ka Kb = (à 25 C) ou encore pka pkb = 14 En conséquence, une table des Ka suffit pour nous renseigner tant sur la force des acides que sur la force des bases conjuguées. On considère que toutes les bases qui ont un Ka plus petit ou égal à 1, sont des bases fortes et toutes celles avec un Ka plus grand que 1, des bases faibles. Autrement dit une base dont le pka est de 15,74 ou plus est considérée comme forte, toutes les autres sont considérées comme des bases faibles. Un tableau de votre table CRM donne la liste des Ka et des pka des principaux couples acidebase. Les acides, les bases et leurs réactions avec l eau 9

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION 1. ECHELLE DE Sur les étiquettes d minérales, on peut lire suivi d une valeur voisine

Plus en détail

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide La constante d autoprotolyse de l eau, K W, est égale au produit de K a par K b pour un couple acide/base donné : En passant en échelle logarithmique, on voit donc que la somme du pk a et du pk b d un

Plus en détail

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS ACIDES BASES «Je ne crois pas que l on me conteste que l acide n ait des pointes Il ne faut que le goûter pour tomber dans ce sentiment car il fait des picotements sur la langue.» Notion d activité et

Plus en détail

Constante d acidité d un couple acide/base

Constante d acidité d un couple acide/base ACTIVITE-COURS CHIMIE N 3 TS 1/6 CONSTANTE D ACIDITE D UN COUPLE ACIDE/ABASE Objectifs de l'activité Activité-cours de chimie N 3 Constante d acidité d un couple acide/base Connaître la réaction d autoprotolyse

Plus en détail

Fiche de révisions sur les acides et les bases

Fiche de révisions sur les acides et les bases Fiche de révisions sur les s et les s A Définitions : : espèce chimique capable de libérer un (ou plusieurs proton (s. : espèce chimique capable de capter un (ou plusieurs proton (s. Attention! Dans une

Plus en détail

Les acides et les bases Corrigés des exercices Table des matières

Les acides et les bases Corrigés des exercices Table des matières Les acides et les bases orrigés des exercices Table des matières Table des matières... 1 Acides-bases 1 : Acides et bases de Brønsted... 2 Acides-bases 2 : Acides et bases conjuguées... 4 Acides-bases

Plus en détail

Séquence 5 Réaction chimique par échange de protons et contrôle de la qualité par dosage

Séquence 5 Réaction chimique par échange de protons et contrôle de la qualité par dosage Séquence 5 Réaction chimique par échange de protons et contrôle de la qualité par dosage Problématique La séquence 5, qui comporte deux parties distinctes, mais non indépendantes, traite de la réaction

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

ph et pka Pourquoi est-ce utile?

ph et pka Pourquoi est-ce utile? p et pka 1 Pourquoi est-ce utile? Beaucoup de réactions se font en conditions acides ou basiques, et le chimiste doit être en mesure de pouvoir choisir le bon acide ou la bonne base. Par exemple lors de

Plus en détail

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet A Introduction : ) Définitions : Titre Alcalimétrique (T.A.) : F m / L T.A. T.A.C. Définition : C'est le volume d'acide (exprimé en ml) à 0,0 mol.l

Plus en détail

Le ph, c est c compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc.

Le ph, c est c compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc. Le ph, c est c pas compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc. Conseiller en serriculture Des réponses r aux questions C est quoi et pourquoi c est c important? Conséquences d un d débalancementd? Comment

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

DST de sciences physiques

DST de sciences physiques Terminales S DST de sciences physiques (5 pages) Exercice n 1 (7 points) Acide et base faible Toutes les solutions aqueuses sont à 25 C. 1. On dispose d'une solution S a d'acide éthanoïque CH 3 COOH de

Plus en détail

Chapitre 7 : Acides, bases et sels

Chapitre 7 : Acides, bases et sels Chapitre 7 : Acides, bases et sels Objectifs L élève doit être capable! d énoncer les formules de quelques acides minéraux traités dans le cours,! d énoncer certains usages de ces acides,! d établir les

Plus en détail

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie Emmanuel Beaudoin Sébastien Béasse 1 TP1 Dosage calorimétrique : détermination d une enthalpie de réaction Introduction La digestion

Plus en détail

Cours de Chimie - Informatique Titrage acide/base

Cours de Chimie - Informatique Titrage acide/base Cours de Chimie - Informatique Titrage acide/base M.-F. Couvreur - Y. Mairesse ISND - Anderlecht 17 avril 2013 Résumé Simulation d'un titrage acide / base à l'aide d'un tableur. Réalisation du graphique

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques nà5

Devoir de Sciences Physiques nà5 Exercice I : sur le zinc Devoir de Sciences Physiques nà5 L épreuve dure 1h50. L usage de la calculatrice est autorisé. Les précipitations sont naturellement acides en raison du dioxyde de carbone présent

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

ph-métrie Application de la potentiométrie aux titrages acido-basiques 1 Introduction Appareillage

ph-métrie Application de la potentiométrie aux titrages acido-basiques 1 Introduction Appareillage Pharmacie 1 ere année 2002-2003 Travaux pratiques de chimie analytique ph-métrie Application de la potentiométrie aux titrages acido-basiques 1 Introduction Les méthodes analytiques basées sur les mesures

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL

BACCALAUREAT GENERAL BACCALAUREAT GENERAL SESSION 2005 EPREUVE PHYSIQUE-CHIMIE - Série S DURÉE DE L'ÉPREUVE : 3 h 30 - COEFFICIENT : 8 L'USAGE DE LA CALCULATRICE N'EST PAS AUTORISÉ Ce sujet comporte un exercice de CHIMIE et

Plus en détail

CONDUCTIMÉTRIE : Principe de fonctionnement d un conductimètre : Conductance et résistance

CONDUCTIMÉTRIE : Principe de fonctionnement d un conductimètre : Conductance et résistance CONDUCTIMÉTRIE : Principe de fonctionnement d un conductimètre : Un conductimètre est un ohmmètre alimenté en courant alternatif. On cherche à mesurer la résistance de la solution piégée dans la cellule

Plus en détail

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée EXERCICE I : PRINCIPE D UNE MINUTERIE (5,5 points) A. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION.

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage Un dosage (ou titrage) a pour but de déterminer la concentration molaire d une espèce (molécule ou ion) en solution (généralement aqueuse). Un réactif de concentration

Plus en détail

REACTIONS D OXYDATION ET DE REDUCTION

REACTIONS D OXYDATION ET DE REDUCTION CHIMIE 2 e OS - 2008/2009 : Cours et exercices -19- CHAPITRE 5 : REACTIONS D OXYDATION ET DE REDUCTION Chacun d entre nous a déjà observé l apparition de rouille sur un objet en fer, ou de «vert-degris»

Plus en détail

Tableau d avancement

Tableau d avancement Terminale S - AP SPC 6 Tableau d avancement Objectifs : Savoir réaliser un bilan de matière initial, intermédiaire ou final grâce à un tableau d avancement. Une transformation chimique est l évolution

Plus en détail

PACES. Biophysique UE3

PACES. Biophysique UE3 PACES Biophysique UE3 PACES Biophysique UE3 Salah Belazreg Professeur agrégé et docteur en physique, il enseigne au lycée Camille Guérin à Poitiers. Il a enseigné la biophysique en classes préparatoires

Plus en détail

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion V.1. Propriétés physiques V.1.a. Le rayon atomique Dans une même colonne quand on change de période n d'une unité, le volume effectif de l atome croît brusquement dans une même colonne r quand n. Au sein

Plus en détail

Réactions d oxydoréduction

Réactions d oxydoréduction Réactions d oxydoréduction Ce document a pour objectif de présenter de manière synthétique quelques bases concernant les réactions d oxydoréduction et leurs principales applications que sont les piles

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs CHAPITRE 1 TRANSFORMATIONS LENTES ET RAPIDES 1 Rappels sur les couples oxydantsréducteurs 1. Oxydants et réducteurs Un réducteur est une espèce chimique capable de céder au moins un électron Demi-équation

Plus en détail

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel 10 en agronomie Les engrais minéraux Livret d autoformation ~ corrigés 8 Domaine technologique et professionnel Collection dirigée par Madeleine ASDRUBAL Ingénieur d agronomie ENESAD Département des Sciences

Plus en détail

EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON. Document 2 : propulseurs à l hydrazine. Document 3 : le système de PLUTON

EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON. Document 2 : propulseurs à l hydrazine. Document 3 : le système de PLUTON EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON Document 2 : propulseurs à l hydrazine Document 3 : le système de PLUTON 1 Document 4 : les ondes électromagnétiques Questions 1- Décollage

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

Module Physico-chimie

Module Physico-chimie Université Paris XII-Val de Marne ENPC Université Paris 7 Module Physico-chimie chimie Chap. 2.4. Équilibres de complexation D. Thévenot & B. Aumont thevenot@cereve.enpc.fr aumont@lisa.univ-paris12.fr

Plus en détail

Effets électroniques-acidité/basicité

Effets électroniques-acidité/basicité Université du Maine Faculté des Sciences Retour Révisions de cours Effets électroniquesacidité/basicité Il est très important dans un cours de himie organique de connaitre ces notions qui vont intervenir

Plus en détail

RECHERCHE EXPÉRIMENTALE SUR L ACIDITÉ

RECHERCHE EXPÉRIMENTALE SUR L ACIDITÉ RECHERCHE EXPÉRIMENTALE SUR L ACIDITÉ CAHIER DE BORD Version B Brigitte Loiselle Janvier 2006 CAPSULE THEORIQUE : L ACIDITE L eau pure est une substance composée de particules formées de deux atomes d

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

Suivi d une réaction lente par chromatographie

Suivi d une réaction lente par chromatographie TS Activité Chapitre 8 Cinétique chimique Suivi d une réaction lente par chromatographie Objectifs : Analyser un protocole expérimental de synthèse chimique Analyser un chromatogramme pour mettre en évidence

Plus en détail

Sébastien Bourdreux Agrégation de Physique Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand. Courbes intensité-potentiel Applications à l électrolyse

Sébastien Bourdreux Agrégation de Physique Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand. Courbes intensité-potentiel Applications à l électrolyse Sébastien Bourdreux Agrégation de Physique Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand Courbes intensité-potentiel Applications à l électrolyse janvier 2004 Table des matières 1 Présentation des courbes

Plus en détail

Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD

Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD Chapitre 5 : Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD UE1 : Chimie Chimie physique Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique.

LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique. LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique. I/. Composition des altérations physico-chimiques de la pierre calcaire. 1)- Les

Plus en détail

TP Ecriture invisible

TP Ecriture invisible TP Ecriture invisible Une feuille blanche soigneusement pliée a été retrouvée dans l agenda de la victime, Mr Boidest. On se propose de vérifier qu elle ne contient pas de message caché. Principe : Tester

Plus en détail

Terminale S Chapitre 4 Observer : ondes et matière. Analyse spectrale

Terminale S Chapitre 4 Observer : ondes et matière. Analyse spectrale Analyse spectrale 1 Spectroscopie UV-visible 1.1 Présentation des spectres UV-visible La spectroscopie est l étude quantitative des interactions entre la lumière et la matière. Lorsque la lumière traverse

Plus en détail

Table des matières. Acides et bases en solution aqueuse... 10. Oxydo Réduction... 26

Table des matières. Acides et bases en solution aqueuse... 10. Oxydo Réduction... 26 Annales de Chimie aux BTS 2000-2004 Table des matières Table des matières Table des matières... 1 Réactions chimiques...5 BTS Agroéquipement 2003 et BTS Maintenance et après vente des équipement de travaux

Plus en détail

INRA-DRH Concours externes 2007

INRA-DRH Concours externes 2007 INRA-DRH Concours externes 2007 Page 1 of 2 AI Assistant en techniques d'analyse chimique profil n : AI07-EA-3 emploi-type n : B3C03 Orléans concours : AIB02 Lieu du concours : Orléans :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Plus en détail

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour déterminer une constante d'acidité. I. But Déterminer la constante

Plus en détail

Les méthodes de séparation basées sur l extraction

Les méthodes de séparation basées sur l extraction Les méthodes de séparation basées sur l extraction L extraction liquide - liquide C est l extraction d un soluté S d un solvant A par un solvant B non miscible au premier. Deux paramètres sont importants

Plus en détail

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30 Terminales S1, S2, S3 2010 Vendredi 29 janvier BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 heures 30 Toutes les réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Chaque exercice sera traité sur une

Plus en détail

Notions de Chimie Générale - 4. Sommaire

Notions de Chimie Générale - 4. Sommaire Notions de Chimie Générale - 4 Sommaire Notions de Chimie Générale - 4... 1 R. Acides et bases... 4 R-1. Un acide est un donneur de proton, une base est un récepteur de proton ('proton donor / acceptor')...

Plus en détail

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 1 1.But et théorie: Le but de cette expérience est de comprendre l'intérêt de la spectrophotométrie d'absorption moléculaire

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 PRINCIPAL MODE DE DEGRADATION DANS LE MONDE devant les

Plus en détail

BACCALAURÉAT BLANC ECOLE ALSACIENNE

BACCALAURÉAT BLANC ECOLE ALSACIENNE BACCALAURÉAT BLANC ECOLE ALSACIENNE AVRIL 2015 PHYSIQUE - CHIMIE Série S DURÉE DE L EPREUVE : 3h 30min. COEFFICIENT AU BAC : 6 ou 8 Ce sujet comporte deux exercices de physique et un exercice de chimie.

Plus en détail

OLYMPIADES REGIONALES DE CHIMIE 2004 SUD FRANCHE-COMTE. 1) Du fait de la présence de dioxyde de carbone une eau distillée présente :

OLYMPIADES REGIONALES DE CHIMIE 2004 SUD FRANCHE-COMTE. 1) Du fait de la présence de dioxyde de carbone une eau distillée présente : Partie 1 (sur 15 points) OLYMPIADES REGIONALES DE CHIMIE 2004 SUD FRANCHE-COMTE N d anonymat 1/4 Etude d un démaquillant pour les yeux 1) Du fait de la présence de dioxyde de carbone une eau distillée

Plus en détail

BACCALAUREAT GÉNÉRAL Session 2013 PHYSIQUE CHIMIE Série S CORRIGÉ. EXERCICE I - La télémétrie LASER (7 points)

BACCALAUREAT GÉNÉRAL Session 2013 PHYSIQUE CHIMIE Série S CORRIGÉ. EXERCICE I - La télémétrie LASER (7 points) BACCALAUREAT GÉNÉRAL Session 2013 PHYSIQUE CHIMIE Série S CORRIGÉ EXERCICE I - La télémétrie LASER (7 points) 1.1. 1. À propos du laser. Éléments de réponse Critères d évaluation Points Si on double la

Plus en détail

Manitoba Éducation, citoyenneté et jeunesse

Manitoba Éducation, citoyenneté et jeunesse Manitoba Éducation, citoyenneté et jeunesse CHIMIE, 12 e année Document de mise en œuvre REGROUPEMENT 1 : LES RÉACTIONS EN SOLUTION AQUEUSE ÉBAUCHE NON-RÉVISÉE Janvier 2008 1 BLOC A : La solubilité et

Plus en détail

Synthèse et propriétés des savons.

Synthèse et propriétés des savons. Synthèse et propriétés des savons. Objectifs: Réaliser la synthèse d'un savon mise en évidence de quelques propriétés des savons. I Introduction: 1. Présentation des savons: a) Composition des savons.

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Exercices sur le thème II : Les savons

Exercices sur le thème II : Les savons Fiche d'exercices Elève pour la classe de Terminale SMS page 1 Exercices sur le thème : Les savons EXERCICE 1. 1. L oléine, composé le plus important de l huile d olive, est le triglycéride de l acide

Plus en détail

Structure des molécules

Structure des molécules Niveau : Première S Structure des molécules Activité expérimentale (prof) A. Structure électronique de l'atome 1. Liaisons dans les molécules (rappels de cours) Un atome est caractérisé par son numéro

Plus en détail

MASSE, VOLUME ET QUANTITE DE MATIERE

MASSE, VOLUME ET QUANTITE DE MATIERE MASSE, OLUME ET QUANTITE DE MATIERE Exercices du Livre Microega Hatier (004 Correction L acide sulfurique 1. Calculons la asse olaire de l acide sulfurique : M(H SO 4 xm(h + M(S + 4xM(O M(H SO 4 x1,00

Plus en détail

Physique Chimie. Seconde Notions fondamentales Chimie

Physique Chimie. Seconde Notions fondamentales Chimie Physique Chimie Seconde Notions fondamentales Chimie Rédaction : Guy Le Parc Philippe Briand Coordination : Jean Bousquet Pierre Rageul Jean-Michel Le Laouénan Ce cours est la propriété du Cned. Les images

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-CORRIGE EXOS Analyse spectrale des composés organiques

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-CORRIGE EXOS Analyse spectrale des composés organiques Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-CORRIGE EXOS Analyse spectrale des composés organiques Exercices résolus p 101 à 103 N 01 à 06 Exercices qui ne serons pas corrigé intégralement : p 104 à 107

Plus en détail

Notions scientifiques pour les chimistes

Notions scientifiques pour les chimistes Notions scientifiques pour les chimistes 1 - Unités SI Les scientifiques du monde entier ont adopté un système unifié d unités appelé «International System of Units» (SI). Ce système se base sur sept grandeurs

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

EXERCICES LA THERMOCHIMIE. Table des matières

EXERCICES LA THERMOCHIMIE. Table des matières Collège Voltaire, 2014-2015 EXERCICES LA THERMOCHIMIE http://dcpe.net/poii/sites/default/files/cours%20et%20ex/ex-ch2-thermo.pdf Table des matières Série 10 La thermochimie 2015... 2 Comprendre la signification

Plus en détail

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP 259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP A d a p t a t i o n : A. - M. F o u r n i e r ( C o p a d ), M. C a s a n o v a & H. J e n n y ( C d C ) 2 0 0 1 C o n c e p t i o n D. M a r g

Plus en détail

Extraction d un liquide et isolement du liquide brut

Extraction d un liquide et isolement du liquide brut Extraction d un liquide et isolement du liquide brut 1- Isolement d un liquide : Pour retirer un liquide contenu dans un milieu réactionnel on peut : Hydrodistiller Le principe consiste à extraire le liquide

Plus en détail

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION TECHNICIEN DE RECHERCHE. SPECIALITE 1 «Sciences humaines et sociales» ARCHEOLOGIE.

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION TECHNICIEN DE RECHERCHE. SPECIALITE 1 «Sciences humaines et sociales» ARCHEOLOGIE. MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION TECHNICIEN DE RECHERCHE SPECIALITE 1 «Sciences humaines et sociales» ARCHEOLOGIE Concours externe Annales 2006 Epreuve écrite d admissibilité : Épreuve écrite

Plus en détail

School experiments. ph Theory Guide. théorie et pratique des applications de learn laboratoire easily. s i c s. Description

School experiments. ph Theory Guide. théorie et pratique des applications de learn laboratoire easily. s i c s. Description ph Theory Guide School experiments Description P h y -claire et pratique de la manière de mesurer le ph Dans le laboratoire s i c s Natural science Guide pour laws les experience mesures de live ph théorie

Plus en détail

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice?

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? Type d'activité : Démarche d investigation 1) Compétences En réponse à une situation-problème (le problème

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

TP : SYNTHESE D UN SAVON (PARTIE 1 ET 2) NIVEAU : TERMINALE S

TP : SYNTHESE D UN SAVON (PARTIE 1 ET 2) NIVEAU : TERMINALE S TP : SYNTHESE D UN SAVON (PARTIE 1 ET 2) NIVEAU : TERMINALE S OBJECTIFS DU TP : Etudier puis réaliser expérimentalement une saponification Calculer un rendement COMPETENCES MISES EN JEU : tester, compléter,

Plus en détail

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES SUJET

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES SUJET SESSION 2010 France métropolitaine Option : élevage canin et félin BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES ÉPREUVE E DU DEUXIÈME GROUPE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice

Plus en détail

DÉTERMINATION DU POURCENTAGE EN ACIDE D UN VINAIGRE. Sommaire

DÉTERMINATION DU POURCENTAGE EN ACIDE D UN VINAIGRE. Sommaire BACCALAURÉAT SÉRIE S Épreuve de PHYSIQUE CHIMIE Évaluation des compétences expérimentales Sommaire I. DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS... 2 II. LISTE DE MATÉRIEL DESTINÉE AUX PROFESSEURS ET

Plus en détail

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 I. L ATOME NOTIONS EÉLEÉMENTAIRES DE CIMIE Les atomes sont des «petits grains de matière» qui constituent la matière. L atome est un système complexe que l on

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE TERMINALE N 2 ÉPREUVE SOCIO-ÉCONOMIQUE, SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Gestion et protection de la nature Durée :

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

Dureté de l eau et son traitement

Dureté de l eau et son traitement I - Introduction : Dureté de l eau et son traitement L eau bien que sans danger n est pas chimiquement pure. Après son évaporation, il reste des sels minéraux dont certains rendent l eau dure. Ces sels

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL PHYSIQUE CHIMIE. Série S. Durée de l épreuve : 3 heures 30. Coefficient : 8. L usage de la calculatrice électronique est autorisé

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL PHYSIQUE CHIMIE. Série S. Durée de l épreuve : 3 heures 30. Coefficient : 8. L usage de la calculatrice électronique est autorisé Session 2013 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL PHYSIQUE CHIMIE Série S Durée de l épreuve : 3 heures 30 Coefficient : 8 L usage de la calculatrice électronique est autorisé Ce sujet comporte 3 exercices présentés sur

Plus en détail

Grille d incompatibilité et d entreposage des principaux produits utilisés pour l entretien des piscines : comment utiliser la grille?

Grille d incompatibilité et d entreposage des principaux produits utilisés pour l entretien des piscines : comment utiliser la grille? Grille d incompatibilité et d entreposage des principaux produits utilisés pour l entretien des piscines : comment utiliser la grille? Mai 2010 Nathalie Desgagné, chimiste Direction générale de la prévention

Plus en détail

Manitoba Éducation, Citoyenneté et Jeunesse

Manitoba Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba Éducation, Citoyenneté et Jeunesse CHIMIE 12 e année Document de mise en œuvre REGROUPEMENT 4 : L ÉQUILIBRE CHIMIQUE ÉBAUCHE NON-RÉVISÉE Avril 2008 Pour en savoir plus, prière de communiquer avec

Plus en détail

PROGRAMME DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

PROGRAMME DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES 14 PROGRAMME DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES CLASSE DE PREMIÈRE Introduction Ce programme offre aux élèves, en général motivés, des éléments essentiels de culture scientifique, en liaison avec la biologie

Plus en détail

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4)

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4) PHYSIQUE-CHIMIE 4 ème TRIMESTRE 1 PROGRAMME 2008 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Les Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL UNIVERSITE DE CAEN 2004-03-03 LYMPIADES REGINALES de LA CHIMIE - XX ème édition PRTCLE EXPERIMENTAL Durée 2 h Au début du XX ème siècle, l industrie des produits cosmétiques connaît un développement exponentiel.

Plus en détail

CONDUCTIMÉTRIE 1. CONDUCTIVITÉ DE 3 ÉLECTROLYTES

CONDUCTIMÉTRIE 1. CONDUCTIVITÉ DE 3 ÉLECTROLYTES Travaux pratiques de chiie physique I Fournier Coralie, Chappuis Eilie Groupe E 5..29 CONDUCTIMÉTRIE. CONDUCTIITÉ DE ÉLECTROLYTES. But Déduire par conductiétrie si une solution d électrolytes suit la loi

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION

MINISTERE DE L EDUCATION REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EDUCATION C H I M I E 2 ème année Technologie de l informatique Auteurs AMAIMIA Abdelhamid MOSBAH Bechir AJILI Mohamed Tahar KERROU Mongi Inspecteur Inspecteur Professeur

Plus en détail

Méthode. l azote total Kjeldahl (NTK) dans l eau Page : 1 de 9

Méthode. l azote total Kjeldahl (NTK) dans l eau Page : 1 de 9 dans l eau Page : 1 de 9 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre d'encre coloré

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES ~--------------~~-----~- ----~-- Session 2009 BREVET DE TECNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES U22 - SCIENCES PYSIQUES Durée: 2 heures Coefficient : 3 Les calculatrices

Plus en détail

ChimGéné 1.3. Guide d utilisation. Auteur : Alain DEMOLLIENS Lycée Carnot - Dijon avec la collaboration de B. DIAWARA Ecole de Chimie de Paris

ChimGéné 1.3. Guide d utilisation. Auteur : Alain DEMOLLIENS Lycée Carnot - Dijon avec la collaboration de B. DIAWARA Ecole de Chimie de Paris ChimGéné 1.3 Guide d utilisation Auteur : Alain DEMOLLIENS Lycée Carnot - Dijon avec la collaboration de B. DIAWARA Ecole de Chimie de Paris INOVASYS 16 rue du Cap Vert 21800 Quétigny Tel : 03-80-71-92-02

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites LES LIPIDES Quelles Sont les Idées Clés? Les lipides sont les huiles et les graisses de la vie courante. Ils sont insolubles dans l eau. Pour les synthétiser, une réaction : l Estérification. Pour les

Plus en détail

L EAU PURE NÉCESSITE DES SOLUTIONS EXTRÊMEMENT PURES. Water Treatment Chemicals

L EAU PURE NÉCESSITE DES SOLUTIONS EXTRÊMEMENT PURES. Water Treatment Chemicals L EAU PURE NÉCESSITE DES SOLUTIONS EXTRÊMEMENT PURES Water Treatment Chemicals L eau pure nécessite des solutions extrêmement pures Même les eaux d égout doivent répondre à des normes strictes. Les habitants

Plus en détail

COMMENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine!

COMMENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine! Seconde Thème : La santé MENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine! DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Initier les élèves de seconde à l argumentation scientifique telle qu elle peut être

Plus en détail

Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés

Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés Molécules et matériaux organiques Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés bjectifs du chapitre Notions à connaître

Plus en détail