PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL"

Transcription

1 PROJET Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL JUIN 2007

2 TABLE DES MATIÈRES 1. La mise en contexte Les enjeux relatifs à la communication interne La présence au travail La répartition du personnel et des médecins Les objectifs du plan de communication Les publics cibles au CSSSM La stratégie de communication Les instances mises à contribution Le comité stratégique et tactique Les relayeurs d information L axe de communication lors des phases de préparation, d intervention et de rétablissement Les moyens retenus au plan de communication interne Le support graphique Les supports visuels Les supports écrits Le support audio Le support électronique Les rencontres d information Estimation du budget pour l actualisation du plan de communication...9 (à venir) Le plan d actualisation du plan de communication L évaluation de l actualisation du plan de communication...9 2

3 1. La mise en contexte Une pandémie d influenza constitue un événement relevé au niveau mondial et touche un nombre important de personnes de façon significative pendant plusieurs mois. Cette situation commande une intervention harmonisée à tous les paliers (national, régional et local) particulièrement en regard des stratégies de communication. Le Centre de santé et des services sociaux de la MRC de Memphrémagog (CSSSM) doit à la lumière des stratégies de communication déployées au niveau national et régional se mobiliser afin de coordonner la diffusion d une information cohérente, absente de tous messages contradictoires. Conséquemment, le personnel et les médecins du CSSSM doivent avoir accès le plus rapidement possible à une information claire, concise et utile à leur contribution afin d éviter toutes rumeurs, fausses interprétations ou désinformation. Ce plan de communication interne précise les modalités de communication organisationnelle au sein de l établissement en situation de pandémie d influenza. 2. Les enjeux relatifs à la communication interne 2.1 La présence au travail Le personnel et les médecins du CSSSM exposés à une clientèle infectée peuvent craindre de contracter la maladie et de contaminer leurs proches. Certains décideront de s absenter volontairement afin d éviter cette situation, d autres seront touchés par la maladie ou par celle d un proche. Il appert donc important de bien informer le personnel et les médecins du CSSSM sur les modalités préventives prévues à leur égard ainsi que sur les gestes qu ils devront poser pour se protéger et protéger la clientèle. 2.2 La répartition du personnel et des médecins Près de 710 membres du personnel dont les personnes sur la liste de rappel ainsi qu une centaine de médecins généralistes et spécialistes, dentistes et pharmaciens oeuvrent au sein du CSSSM. De ce nombre, une trentaine de personnes travaille au sein des points de services de Stanstead et de Mansonville et plusieurs membres du personnel offrent des services à domicile. Compte tenu du nombre important de personnes à informer, de leur répartition du personnel sur le territoire et sur différents quarts de travail, il appert important de mettre sur pied des mécanismes d information pouvant les rejoindre rapidement afin de disposer d une information à jour et homogène. Le CSSSM reconnait que tous les membres de son personnel ainsi que les médecins sont des multiplicateurs d information auprès de la clientèle et de la population et qu à ce titre, ils sont un levier important de communication. Ils pourront ainsi contribuer à rassurer la population et à leur transmettre l information pertinente contribuant à restreindre l impact social d une pandémie d influenza. 3

4 3. Les objectifs du plan de communication Les principaux objectifs du plan de communication sont : de contribuer à faire connaître et comprendre ce que pourrait être une pandémie d influenza; de contribuer à favoriser la mobilisation du personnel dans la mise en oeuvre du plan de lutte; de contribuer à développer un sentiment de confiance et de sécurité au sein du personnel et des médecins; d assurer la cohérence et la cohésion des messages communs à tous les échelons à l aide d outils et de stratégies adaptées à la réalité locale. 4. Les publics cibles au CSSSM Les publics cibles à l interne qui sont visés par l actualisation du plan de communication interne sont : le conseil d administration le personnel d encadrement le personnel régulier, la liste de rappel et le personnel alternatif de soutien disponible en période pandémique les médecins généralistes et spécialistes les conseils (CMDP, CII, CM, CPPSA) les syndicats les auxiliaires bénévoles le comité des usagers et le comité des résidents 5. La stratégie de communication La stratégie de communication interne repose principalement sur deux leviers : les instances mises à contribution et l axe de communication précisant la nature du message que l établissement désire transmettre lors des phases de la pandémie d influenza soit, celles de préparation, d intervention et de rétablissement. 5.1 Les instances mises à contribution Afin d être en mesure de planifier, d organiser et d évaluer l ensemble des actions mises sur pied dans l établissement en situation de pandémie, le CSSSM s est doté d une structure de coordination appelée «comité stratégique et tactique». Ce comité est d office le lieu privilégié où sont validées les informations devant être diffusées à l interne. Le comité stratégique et tactique est soutenu par les relayeurs d information à l interne dont les rôles et responsabilités sont définis au point 5.3. La personne responsable des communications est la porte d entrée de l information diffusée par l Agence de la santé et des services sociaux de l Estrie et le levier de communication entre les médias et la direction générale du CSSSM.. De plus, elle assure la gestion des relations avec les médias et s assure que l information est adaptée à la réalité locale tout en étant en continuité avec les lignes directrices du Ministère. 4

5 5.2 Le comité stratégique et tactique Le CSSSM s est doté d une structure de coordination des activités en situation de pandémie appelé comité stratégique et tactique formé : de l équipe de direction; du coordonnateur des mesures d urgence; de la coordonnatrice du dossier pandémie; de la responsable des communications. Ce comité assure la coordination et l opérationnalisation des actions et est en quelque sorte la pierre angulaire et la courroie de transmission de toute entrée et sortie d information au sein du CSSSM. 5.3 Les relayeurs d information Le comité stratégique et tactique est secondé par les relayeurs d information formé : de tous les cadres non membres du comité stratégique et tactique, des secrétaires de direction, des présidents et présidentes des syndicats, des conseils de personnels et du conseil des médecins, dentistes et pharmaciens, des auxiliaires bénévoles et du comité des usagers et du comité des résidents. Les relayeurs d information ont pour principales fonctions : d agir à titre de facilitateurs dans la circulation d information entre le comité stratégique et tactique, le personnel et les médecins; de diffuser l information reçue dans leur milieu de travail par le comité stratégique et tactique; d accueillir les propos et les commentaires reçus par leurs collègues de travail et de les transmettre à leur supérieur immédiat, membre du comité stratégique et tactique. 5.4 L axe de communication lors des phases de préparation, d intervention et de rétablissement L axe de communication permet de préciser les idées maîtresses que l on veut communiquer aux publics cibles à chacune des phases de la pandémie d influenza. Les moyens retenus au plan de communication doivent s articuler autour de ces messages afin d atteindre les objectifs de communication visés En phase de préparation Les messages que les publics cibles doivent comprendre en phase de préparation lors de toute transmission d information que ce soit par le biais du bulletin d information, de rencontres de secteurs ou toutes autres modalités, sont les suivants : 5

6 nous devons travailler en collaboration afin de restreindre le plus possible l impact d une pandémie d influenza et ses répercussions sociales; nous faciliterons l accès rapide à une information claire, concise et pertinente; le personnel et les médecins du CSSSM seront les premiers vaccinés lorsque les vaccins seront disponibles; nous comptons sur la contribution du personnel et des médecins afin de d informer correctement leurs proches et leur entourage En phase d intervention la contribution du personnel et des médecins est essentielle afin de protéger la clientèle, leurs proches et leur entourage; le personnel et les médecins, par la position qu ils occupent, doivent influencer positivement la clientèle et donner l exemple en respectant les mesures d hygiène respiratoire, le port du masque, le lavage des mains et les consignes préventives émises par l établissement En phase de rétablissement la poursuite des mesures préventives est obligatoire jusqu à ce que d autres directives soient données par la direction générale; la direction remercie le personnel et les médecins pour leur précieuse contribution et leur persévérance dans l application des mesures préventives. 6. Les moyens retenus au plan de communication interne Afin de rejoindre les publics ciblés et d atteindre les objectifs visés, le CSSSM a retenu plusieurs moyens de communication. Ils sont répartis en fonction de trois catégories de supports : 6.1 Le support graphique Tout document écrit produit par le CSSSM dans le cadre du plan de communication «Pandémie» devra afficher le logo du MSSS «Pandémie d influenza» de couleurs gris et orange. Ce logo permettra de capter rapidement l attention des publics cibles et de l associer à la pandémie d influenza. 6.2 Les supports visuels Les photos, affiches, banderoles, portfolio, vidéos, etc. utilisées au CSSSM seront celles transmises par le MSSS, l Agence de la santé et des services sociaux ou les produits réalisés par le CSSSM. 6

7 une affiche sera disposée sur tous les babillards du personnel et dans les ascenseurs précisant où il est possible à l interne d avoir accès à l information sur la pandémie d influenza à la phase d intervention et de rétablissement; un kiosque d information «INFO-PANDÉMIE» sera disposé aux trois points de services en phases d intervention et de rétablissement; des affiches transmises par le MSSS et l Agence de la santé et des services sociaux de l Estrie seront disposées sur les kiosques prévus à cette fin; trois téléviseurs disposés à l entrée principale du siège social du CSSSM, à la salle d attente de l urgence et au centre de prélèvements diffuseront les dernières nouvelles (Communiqués Express Pandémie», bulletin du MSSS, bulletin «ComPandémie» du CSSSM. 6.3 Les supports écrits Les supports écrits seront les plus utilisés au sein du CSSSM. Afin d être en mesure de les consigner dans un tout et en favoriser l utilisation, le CSSSM distribuera un portfolio «Pandémie d influenza» à tous les publics cibles afin d y disposer tout le matériel transmis en phases de préparation, d intervention et de rétablissement. une chronique «Pandémie» dans le bulletin d information du CSSSM diffusée mensuellement; un communiqué «Nouvelles Express Pandémie» diffusé au besoin pour la transmission d information urgente par lotus et pour affichage sur les babillards du personnel accessible et par le biais des différents conseils de personnels, des syndicats, des auxiliaires bénévoles, des comités des usagers et des résidents; un bulletin d information «ComPandémie» diffusée aux deux semaines; un «aide-mémoire Pandémie» avec les coordonnées des relayeurs d information et des principales mesures préventives remis aux publics cibles; 6.4 Le support audio Le CSSSM disposera d un numéro de boîte vocale «Pandémie express» disponible en phase d intervention et de rétablissement. Le message téléphonique sera mis à jour régulièrement par la personne responsable des communications avec le soutien des membres du COPIN. 7

8 6.5 Le support électronique Tous les bulletins d information relatifs à la pandémie du MSSS, de l Agence de la santé et des services sociaux de l Estrie et du CSSSM seront consignés au site web et accessible en cliquant sur le logo «Pandémie influenza» en phases de préparation, d intervention et de rétablissement. 6.6 Les rencontres d information Des rencontres menées par la direction générale seront réalisées sur tous les quarts de travail filmées afin d être projetées au sein des points de services ou retransmises au besoin. De façon plus spécifique : des rencontres d information générale de la direction en début, milieu et fin d étape de préparation, d intervention et de rétablissement sur les différents quarts de travail. des rencontres au besoin auprès de l ensemble du personnel sur les différents quarts de travail; un «café-clinique Pandémie» au besoin où seront présents les membres du comité stratégique et tactique concernés afin de répondre aux questions, préoccupations ou inquiétudes formulées par le personnel et les médecins aux relayeurs d information. 8

9 7. Estimation du budget pour l actualisation du plan de communication (à venir) REVENUS PROJETÉS Description Montant TOTAL DES REVENUS PROJETÉS DÉPENSES PROJETÉES Description Montant TOTAL DES DÉPENSES PROJETÉES 8. Le plan d actualisation du plan de communication Un plan de travail sera élaboré par la responsable des communications afin de faciliter la réalisation et la coordination du plan de communication interne. 9. L évaluation de l actualisation du plan de communication (à venir suite à l adoption du plan de communication interne par le comité stratégique et tactique. U:\Pandémie\Plan de communication interne - Pandémie DV doc Fait par Monique Giroux 9

Toutefois, certains enjeux ont amené le CSSS-IUGS à mettre en place un projet de réorganisation du travail en soins infirmiers :

Toutefois, certains enjeux ont amené le CSSS-IUGS à mettre en place un projet de réorganisation du travail en soins infirmiers : ANNEXE 22 Adopté au comité directeur paritaire le 27 avril 2009 PLAN DE COMMUNICATION Organisation du travail et revalorisation des pratiques en soins de longue durée 1) Contexte Né du regroupement successif

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Adoptée par le conseil d administration le 25 février 2014. 1 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉAMBULE... 3 2. LES ÉNONCÉS DE LA POLITIQUE DES COMMUNICATIONS... 3 3. CHAMPS D APPLICATION...

Plus en détail

Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008

Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008 Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008 Un temps de réflexion Vous avez constaté la progression de l épidémie Vous savez que la prévention atteindra rapidement ses limites Beaucoup

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION DU COMITÉ DE GESTION DE LA TAXE SCOLAIRE DE L ÎLE DE MONTRÉAL (Adoptée le 16 décembre 2004 par la résolution 19 par le Comité de gestion de la taxe scolaire de l île de Montréal)

Plus en détail

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD Module II La planification des interventions : la personne d abord 127 PROCESSUS DE PLANIFICATION DES MESURES D'URGENCE Connaissance

Plus en détail

Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola. Service d information du Gouvernement

Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola. Service d information du Gouvernement Fiche 1F0 Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola Service d information du Gouvernement Le dispositif interministériel de communication coordonné doit permettre de répondre aux objectifs

Plus en détail

Objet : Politique de développement des ressources humaines

Objet : Politique de développement des ressources humaines Page 1 de 6 1. ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE La présente politique reflète les valeurs que le conseil d administration et la direction générale du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins soutiennent

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES L objet Le présent appel à candidatures a pour objet le développement de formations à destination des salariés des professions libérales de santé, dans les domaines suivants : Accueil,

Plus en détail

Vous avez dit pandémie? Planification et coordination de la communication du gouvernement du Québec en cas de pandémie d influenza

Vous avez dit pandémie? Planification et coordination de la communication du gouvernement du Québec en cas de pandémie d influenza Vous avez dit pandémie? Planification et coordination de la communication du gouvernement du Québec en cas de pandémie d influenza Planification de la communication Une première ligne Réseau de la santé

Plus en détail

Aide-mémoire à l intention des commissions scolaires en vue de l élaboration d un plan de communication en cas de pandémie d influenza (grippe H1N1)

Aide-mémoire à l intention des commissions scolaires en vue de l élaboration d un plan de communication en cas de pandémie d influenza (grippe H1N1) Aide-mémoire à l intention des commissions scolaires en vue de l élaboration d un plan de communication en cas de pandémie d influenza (grippe H1N1) Octobre 2009 Aide-mémoire à l intention des commissions

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

POLITIQUE EN GOUVERNANCE C. A. 2013.02. Conseil d administration du CSSS de Portneuf. Date de la dernière révision :

POLITIQUE EN GOUVERNANCE C. A. 2013.02. Conseil d administration du CSSS de Portneuf. Date de la dernière révision : POLITIQUE EN GOUVERNANCE C. A. 2013.02 Émetteur : Conseil d administration du CSSS de Portneuf Date d'émission : 2013-05-06 Destinataires : Administrateurs du conseil d administration, directeurs, cadres

Plus en détail

Politique de communication de l A.R.F.P.

Politique de communication de l A.R.F.P. 27 septembre 2001 AL/GC Politique de communication de l A.R.F.P. 1. Ses raisons d être La communication est un des moyens qui contribue à la réalisation de notre projet associatif. Celui-ci affirme dans

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320) REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320) CHEF(FE) DE PROJETS EN COMMUNICATION TITRE CERTIFIE AU RNCP - CODE NSF : 320 REFERENTIEL D ACTIVITES

Plus en détail

Daniel Garneau (conseiller-cadre à la Direction générale, Portneuf), Michel Delamarre, Guy Thibodeau

Daniel Garneau (conseiller-cadre à la Direction générale, Portneuf), Michel Delamarre, Guy Thibodeau INFO CIUSSS de la Capitale-Nationale Bulletin d information Dans ce numéro - Rencontres dans les régions de Charlevoix et Portneuf - Recrutement de cadres supérieurs. Bilan des travaux en cours - Budget

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

Modèle de plan d action pour le sondage en ligne

Modèle de plan d action pour le sondage en ligne Projet : Sondage en ligne (Préciser le nom de votre projet) Date / période : Territoire visé : Description : Opération consistant à interroger un certain nombre d'individus au sein d'une population déterminée

Plus en détail

Le tableau de bord proposé par le MSSS: perspectives et enjeux

Le tableau de bord proposé par le MSSS: perspectives et enjeux Le tableau de bord proposé par le MSSS: perspectives et enjeux Madeleine Tremblay Direction de la protection Direction générale de santé publique 20 novembre 2008 1 Le tableau de bord en prévention et

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

PROMOTION DES SERVICES DU C.P.E.

PROMOTION DES SERVICES DU C.P.E. PROMOTION DES SERVICES DU C.P.E. Il est important pour le CPE de se différencier par une approche axée sur la valeur ajoutée. Vous découvrirez en lisant nos objectifs que notre approche marketing sera

Plus en détail

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation)

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation) Secrétaire Médicale - MEDICO-SOCIALE Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) par arrêté publié au journal officiel de la République Française

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Ville de Mont-Saint-Hilaire t-saint-hilaire Ville de Mont-Saint-Hilaire Entrée en vigueur de la Politique de communication de la Ville de Mont-Saint-Hilaire : le 4 juin 2012

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau du premier recours (R2) Audrey Chaffard

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1.

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1. TITRE : POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES 1. Préambule La politique et procédure de déclaration d un incident ou d un accident

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription ATELIER CV Cet atelier vous aide à travailler ou retravailler votre CV : - repérage des compétences - mise en forme du CV - possibilité d insérer une photo - enregistrement de votre CV sur différents supports

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels.

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels. Approbation : CC-010627-1034 Amendée par : CC-080422-2877 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S UJET : Politique de communication 1. LA RAISON D ÊTRE Les communications représentent un secteur

Plus en détail

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS Adele Ferrante, inf., M.Sc.(A). Directrice des soins infirmiers Dr Irwin Kuzmarov M.D. FRCS Directeur

Plus en détail

Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation

Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation Plan de la présentation Contexte de création du laboratoire et structure

Plus en détail

PROCÉDURE 1. OBJECTIF

PROCÉDURE 1. OBJECTIF PROCÉDURE Code : PR-DG-015-1 Présentée et adoptée au comité de direction le : 10 novembre 2010. Entrée en vigueur le même jour Bonification approuvée et adoptée au comité de direction le : 10 avril 2013

Plus en détail

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 Claire ASTIER Pilote MAIA Paris Est 1 En2009,MAIAinitiéedansle PlannationalAlzheimer:unemaladiequitouche toutes les dimensions de la «santé» (OMS) où les réponses

Plus en détail

ATOUTS PREVENTION RHONE ALPES

ATOUTS PREVENTION RHONE ALPES POINT 5.1 VERSION 1-04/03/2014 CAHIER DES CHARGES Création du site Internet du Groupement Atouts Prévention Rhône-Alpes Première partie : présentation du projet A- Les éléments de contexte B- Les objectifs

Plus en détail

Septembre 2014 1 ère Semaine de communication nationale. Commission Communication DM103

Septembre 2014 1 ère Semaine de communication nationale. Commission Communication DM103 Septembre 2014 1 ère Semaine de communication nationale Commission Communication DM103 1 15 mars 2014 Cette semaine de communication nationale a pour objectif d apporter un support, une cohésion et une

Plus en détail

SSIAD des deux cantons de VIENNE PLAN DE TRAVAIL

SSIAD des deux cantons de VIENNE PLAN DE TRAVAIL SSIAD des deux cantons de VIENNE PLAN DE TRAVAIL interne Phase 1 Phase 2 Définition du cadre évaluatif Recueil d informations Analyse des informations Phase 3 1- Appréciation réalisation objectifs 2 -

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

Gestion de crise à l intérieur d une organisation Colloque de la sécurité civile et incendie 2014 Québec 17 février 2014

Gestion de crise à l intérieur d une organisation Colloque de la sécurité civile et incendie 2014 Québec 17 février 2014 Gestion de crise à l intérieur d une organisation Colloque de la sécurité civile et incendie 2014 Québec 17 février 2014 La crise - la préparation Qu est-ce qui peut «clocher»? Leadership Rôles et responsabilités

Plus en détail

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Annexe L Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Date de la version la plus récente : octobre 2006 Sommaire des changements d importance : Reflète la création du nouveau ministère de

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

Orléans Le 24 janvier 2013

Orléans Le 24 janvier 2013 1 * La genèse du projet / Eléments du contexte * Le cadre européen (Directive 209/128/CE) * La déclinaison nationale : le plan Ecophyto * Présentation du portail ECOPHYTOPIC * ECOPHYTOPIC : Présentation

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ UES NATURELS UE PANDÉMIQUE UE PANDÉMIQUE INTRODUCTION : Le risque de pandémie grippale H5N1 existe bien qu aucun cas ne soit encore apparu en France. Il convient néanmoins de s y préparer En phase d alerte

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets en Communication Titre Bac+4 certifié niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 320

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets en Communication Titre Bac+4 certifié niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 320 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets en Communication Titre Bac+4 certifié niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 320 Groupe ISEE 1 CHEF(FE) DE PROJETS EN COMMUNICATION TITRE CERTIFIE AU RNCP SOUS LE N 320

Plus en détail

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Règlement sur les modalités d adoption et de révision des plans d intervention des usagers Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Règlement N o 11 Adopté le 15.02.2011 Assemblée publique et conseil d administration

Plus en détail

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013 Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice Proposition au CA le 9 octobre 2013 1 POURQUOI? Trajectoire budgétaire actuelle période 5 (fin août)

Plus en détail

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur Normes et modalités d évaluation École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur MAI 2015 PRÉAMBULE L article 96.15 de la Loi sur l Instruction publique et la Politique d évaluation des apprentissages obligent

Plus en détail

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ;

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; S outiller de façon concrète pour la préparation d une simulation d un code orange ; Partager notre expérience afin

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers RAPPORT ANNUEL 2012-2013 Conseil des Infirmières et Infirmiers PRÉSENTATION DES MEMBRES ÉLUS Fréderic Drolet, vice-président infirmier au soutien à domicile, CLSC Saint-Laurent Nicole Exina, secrétaire

Plus en détail

C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE POSTE\Fiche poste IDE.

C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE POSTE\Fiche poste IDE. C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE \Fiche poste IDE.doc Association Diaconale Nord Alsace CSI WOERTH 10, rue de l église 67360 WOERTH

Plus en détail

Accès aux courriers électroniques d un employé absent

Accès aux courriers électroniques d un employé absent Accès aux courriers électroniques d un employé absent Les maîtres-mots en la matière : mesures préventives, responsabilisation, proportionnalité et transparence 1. Il convient, à ce sujet, de se référer

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service des communications POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Politique numéro (CSRS-POL-2010-06) Résolution numéro CC 2001-318 du 17 avril 2001 Entrée en vigueur le 17 avril 2001 Modifiée le 21 septembre 2010

Plus en détail

Une pandémie d influenza...

Une pandémie d influenza... Une pandémie d influenza... Que feriez-vous avec seulement le 2/3 de vos effectifs? Ordre du jour Pandémie influenza Dr. Lucie-Andrée Roy, Santé publique Annick Bouchard, M.Sc.Env., Centre de sécurité

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 Table des matières Présentation...2 Mise en contexte...2 Notre mission...2 Nos employés...2 Plaintes et demandes d accommodement...2 Adoption

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

Aide-mémoire pour assurer l accessibilité de vos événements

Aide-mémoire pour assurer l accessibilité de vos événements Guide pratique d accessibilité des événements Aide-mémoire pour assurer l accessibilité de vos événements Accessibilité extérieure Transport Service de transport collectif régulier, fréquent et à proximité.

Plus en détail

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE Conseil scolaire acadien provincial

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE Conseil scolaire acadien provincial Page 1 de 5 1. Définition : Par catastrophe majeure, on entend une circonstance exceptionnelle qui bouleverserait la vie de l école durant plusieurs jours, à titre d exemple, un incendie, une catastrophe

Plus en détail

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation Cours 7 Audit : Exemple de questionnaire Questionnaire de sondage: de la communication interne dans 1. Votre organisation s est-elle dotée officiellement d une stratégie, d un programme ou d une politique

Plus en détail

Patinage Canada et une entreprise locale Boîte à outils d activation de club de patinage

Patinage Canada et une entreprise locale Boîte à outils d activation de club de patinage Événement d inscription en magasin (si l entreprise possède la capacité d accueillir les gens) Voici des suggestions, des conseils et des outils pour vous aider à organiser un événement d inscription à

Plus en détail

CAHIER DE GESTION OBJET

CAHIER DE GESTION OBJET CAHIER DE GESTION POLITIQUE DE COMMUNICATION DU COTE 71-01-00.01 OBJET Cette politique propose à toute la communauté collégiale un cadre de référence et des procédures détaillées visant à coordonner et

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU SOUTIEN À L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LE CADRE DE LA STRATÉGIE MINISTÉRIELLE SUR LA MAIN D ŒUVRE EN SOINS INFIRMIERS La direction des ressources humaines AQESSS Octobre

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes et des commentaires

Politique de gestion des plaintes et des commentaires Politique de gestion des plaintes et des commentaires 03.01.0 Page 1 de 6 DATE DE LA MISE À JOUR 2010-11-03 RÉSUMÉ Cette politique vise à encadrer et harmoniser la gestion des plaintes et des commentaires

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

QUE TROUVE-T-ON SUR LE SITE INTERMINISTERIEL WWW.GRIPPEAVIAIRE.GOUV.FR

QUE TROUVE-T-ON SUR LE SITE INTERMINISTERIEL WWW.GRIPPEAVIAIRE.GOUV.FR QUE TROUVE-T-ON SUR LE SITE INTERMINISTERIEL WWW.GRIPPEAVIAIRE.GOUV.FR (le contenu de ce site change assez régulièrement en fonction de l'évolution du dossier) 1. SAVOIR / S'INFORMER Définition des grippes

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB Demande du comité de trauma local Volonté de la direction du CSSSB Création d un comité de travail En collaboration avec l Agence de Chaudière Appalaches 9 rencontres entre le 27 novembre 2012 et le 6

Plus en détail

Formations et orientations Employé

Formations et orientations Employé Formations et orientations Employé Août 2011 Urgence Médicale Code Bleu 2 Formations et orientations Présentation du guide Soucieuse de la qualité des soins prodigués par ses employés, Urgence Médicale

Plus en détail

Les centres de réadaptation

Les centres de réadaptation Les centres en déficience physique et en déficience intellectuelle ont pour mission d'offrir des services d'adaptation ou de réadaptation et d'intégration sociale à des personnes qui ont des besoins particuliers

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation des sexologues

Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation des sexologues Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation des sexologues NOTE IMPORTANTE Conformément à l alinéa 2 de l article 12 des Lettres patentes constituant l Ordre professionnel des sexologues

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

MODELE DE PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE EN PANDEMIE GRIPPALE

MODELE DE PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE EN PANDEMIE GRIPPALE GRIPPE A (H1N1) Se préparer, c est préserver notre santé et freiner la pandémie. Se préparer, c est maintenir la vie économique et sociale. MODELE DE PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE EN Cet outil a été établi

Plus en détail

Politique de communication citoyenne

Politique de communication citoyenne Politique de communication citoyenne Service des relations avec le milieu Décembre 2011 Table des matières Préambule... 3 Définitions... 3 1. Raisons d être de la politique... 4 2. Définition de la communication

Plus en détail

Un événement organisé par. Quand la Relation Client ouvre ses portes. La participation des entreprises

Un événement organisé par. Quand la Relation Client ouvre ses portes. La participation des entreprises Un événement organisé par Quand la Relation Client ouvre ses portes La participation des entreprises Introduction Ce document s adresse aux Centres de Relation Client de quelque nature qu ils soient et

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE Loi sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE UNE LOI FONDAMENTALE POUR LE QUÉBEC La Loi sur le développement durable, sanctionnée le 19 avril 2006, établit un nouveau cadre de gestion pour tous les ministères et organismes

Plus en détail

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Contexte Evolia93, plateforme des services à la personne en Seine-Saint-Denis a pour mission la structuration et la professionnalisation

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES Présentée au conseil d administration le 29 novembre 2007 PRODUCTION Monsieur Stanley Smith Service des ressources humaines AUTRES COLLABORATEURS Comité de

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

Titre du projet Préparation de la communication du robot Auteurs Niveau Partie de programme

Titre du projet Préparation de la communication du robot Auteurs Niveau Partie de programme La réalisation de «kits robots» en 3 ème (partie distribution) et ComAO. Cette séquence propose un exemple d intégration de la partie «Réalisations Assistées par Ordinateur» dans la partie «Diffusion de

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins

EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins Support d évaluation intermédiaire en stage EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins NOM DE L ETUDIANT : PRENOM : I.F.S.I. : LIEU DE STAGE : TYPE DE STAGE

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention Pour un comité de santé et de sécurité efficace Coopérer pour réduire les lésions professionnelles L expérience montre qu une entreprise qui se dote d un comité de santé et de

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES DSI, CII ET CIR

RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES DSI, CII ET CIR RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES DSI, CII ET CIR Présenté par : Geneviève Ménard Directrice-conseil, Direction, Affaires externes, OIIQ Rencontre d information à l intention des DSI, des membres des CECII

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Cahier des charges du REF

Cahier des charges du REF Cahier des charges du REF > Charte graphique > Site internet MIS À JOUR LE 23 JANVIER 2015 1 Table des matières I. QU EST- CE QUE LE RESEAU EUROMED FRANCE? 3 II. NOS ATTENTES 4 A. Ce que nous apportons

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION SECTION : TITRE : FONDEMENT : Secrétariat général Procédure de suspension des activités lors d une intempérie (PROCÉDURE) Politique relative aux intempéries (SG-98-11-23)

Plus en détail

Programme GOUVERNANTE D ETAGE 8 mois

Programme GOUVERNANTE D ETAGE 8 mois Programme GOUVERNANTE D ETAGE 8 mois MATIERES VOLUME HORAIRE ACCUEIL, COMPORTEMENT 35H MANAGEMENT, GESTION DES CONFLITS 70H COMMUNICATION- CREDIBILITE- REMONTEE DES INFORMATIONS 105H DEGRE D AUTONOMIE

Plus en détail

Un bracelet pour mieux informer les secours

Un bracelet pour mieux informer les secours DOSSIER DE PRESSE Un bracelet pour mieux informer les secours Contact : Anne-Julie Gilles Fondatrice - Tél 06.30.01.94.90 - julie.gilles@zenboa.com Zenboa Solidaire «Un lien de vie» Association Loi 1901,

Plus en détail

Lettres aux professionnels de santé : Nouvelles modalités. Suzanne COTTE DIRCOM

Lettres aux professionnels de santé : Nouvelles modalités. Suzanne COTTE DIRCOM Lettres aux professionnels de santé : Nouvelles modalités Suzanne COTTE DIRCOM Contexte général Objectif général : proposer un nouveau dispositif de diffusion des lettres aux prescripteurs pour les rendre

Plus en détail

CAP AGENT DE PREVENTION ET DE MEDIATION

CAP AGENT DE PREVENTION ET DE MEDIATION CAP AGENT DE PREVENTION ET DE MEDIATION DOSSIER D EVALUATION PAR CONTROLE EN COURS DE FORMATION Session 2013 EP1- U1 Accueil, information et accompagnement EP1.A Accueil, information et accompagnement

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Adoptée par le conseil d administration de la CRÉ de l Estrie le 29 janvier 2014 Politique de communication Page 1 POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA CRÉ DE L ESTRIE PRÉAMBULE...

Plus en détail

PAS À PAS MODULE GESTION D HORAIRE «PRÉPARATION DES HORAIRES, GÉNÉRATION ET APPROBATION DES FEUILLES DE TEMPS»

PAS À PAS MODULE GESTION D HORAIRE «PRÉPARATION DES HORAIRES, GÉNÉRATION ET APPROBATION DES FEUILLES DE TEMPS» PAS À PAS MODULE GESTION D HORAIRE «PRÉPARATION DES HORAIRES, GÉNÉRATION ET APPROBATION DES FEUILLES DE TEMPS» Introduction : Le pas-à-pas «Préparation des horaires et génération des feuilles de temps»

Plus en détail

La genèse et le calendrier

La genèse et le calendrier AVEC LE SOUTIEN DE La genèse et le calendrier Fin 2011-2012 : Contact entre Pierre MOLINA D ARANDA et l Agence Ecomobilité Mobilisation de la CPAM et contact de l URPS 2013 : Soirée d information aux médecins

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail