UNICEF/ /Toutounji

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNICEF/96-0224/Toutounji"

Transcription

1 UNICEF/ /Toutounji

2 Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur La prévention des accidents LA PRÉVENTION DES ACCIDENTS Chaque année, enfants meurent des suites d un accident et 400 miions d enfants sont gravement bessés. De nombreux accidents entraînent des incapacités permanentes et des ésions cérébraes. Les accidents sont une des principaes causes de décès et de handicaps chez es jeunes enfants. Les accidents es pus fréquents sont es chutes, es brûures, es noyades et es accidents de a route. La pupart de ces accidents se produisent au foyer ou à proximité de a maison. Is pourraient pratiquement tous être évités et beaucoup d entre eux seraient moins graves si es parents savaient ce qu i faut faire en cas d accident. SAVOIR POUR SAUVER 131

3 Les règes d or Ce que chaque famie et chaque communauté sont en droit de savoir sur La prévention des accidents Beaucoup d accidents graves pourraient être évités si es parents et tous ceux qui s occupent d enfants surveiaient attentivement es jeunes enfants et s assuraient qu is ne sont pas en situation de danger. I faut s assurer que es enfants ne s approchent pas du feu, des cuisinières, des ampes, des aumettes et des appareis éectriques. Les jeunes enfants aiment grimper. I faut éviter qu is puissent tomber dans es escaiers, des bacons, des toits, des fenêtres et dans es espaces de jeux. Les couteaux, ciseaux, objets tranchants ou pointus et es morceaux de verre peuvent provoquer des bessures graves. I faut es garder hors de a portée des enfants. 132 SAVOIR POUR SAUVER

4 LA PRÉVENTION DES ACCIDENTS Les jeunes enfants aiment porter es objets à a bouche. I faut s assurer que es petits objets sont hors de eur portée pour éviter qu is ne s étouffent. I ne faudrait jamais mettre des poisons, des médicaments, de eau de Jave, de acide et des combustibes iquides comme a paraffine (kérosène) dans des bouteies qui ont contenu des boissons. I faut conserver tous ces iquides et ces poisons dans des récipients bien étiquetés hors de a vue et de a portée des enfants. Les enfants peuvent se noyer en moins de deux minutes dans un très petit voume d eau. I ne faut jamais es aisser jouer seus dans eau ou à proximité de eau. Les enfants, et ceux de moins de 5 ans en particuier, courent beaucoup de risques sur es routes. Is devraient toujours être accompagnés et i faut eur apprendre comment se comporter sur a route dès qu is apprennent à marcher. SAVOIR POUR SAUVER 133

5 Informations compémentaires La prévention des accidents 1. Beaucoup d accidents graves pourraient être évités si es parents et tous ceux qui s occupent d enfants surveiaient attentivement es jeunes enfants et s assuraient qu is ne sont pas en situation de danger. Les enfants âgés de 18 mois à 4 ans courent un grand risque de mourir ou de se besser gravement. La pupart des accidents se produisent à a maison. Is pourraient pratiquement tous être évités. Les principaes causes de bessures à a maison sont : es brûures provoquées par e feu, es cuisinières, es fours, es casseroes, a nourriture brûante, eau bouiante, a vapeur, es graisses brûantes, es ampes à huie, es fers à repasser et es appareis éectriques es coupures provoquées par du verre cassé, des couteaux, des ciseaux ou des haches es chutes du berceau, de a fenêtre, de a tabe et dans es escaiers étouffement provoqué par de petits objets tes que pièces de monnaie, boutons ou arachides es empoisonnements dus à a paraffine (kérosène), aux insecticides, à eau de Jave et aux détergents es chocs éectriques en touchant des appareis ou des fis éectriques en mauvais état, ou en mettant des objets pointus ou des couteaux dans es prises éectriques. Tout ce qui peut représenter un danger pour de jeunes enfants actifs devrait être mis en sécurité, hors de eur portée. 134 SAVOIR POUR SAUVER

6 Informations compémentaires On ne devrait jamais faire travaier es enfants pendant de ongues heures, ni eur confier des tâches dangereuses pour eur santé ou qui entravent eur scoarité. I faut protéger es enfants contre es travaux trop durs, es outis dangereux et exposition aux produits chimiques toxiques. 2. I faut s assurer que es enfants ne s approchent pas du feu, des cuisinières, des ampes, des aumettes et des appareis éectriques. Les brûures font partie des causes principaes de bessures graves chez es jeunes enfants. I faut es empêcher de toucher aux cuisinières, à eau bouiante, à a nourriture brûante et aux fers à repasser. Les brûures provoquent souvent des bessures graves et des cicatrices permanentes, quand ees ne sont pas mortees. Dans a grande majorité des cas, ees sont évitabes. Pour éviter es brûures, i faut : empêcher es jeunes enfants de s approcher du feu, des aumettes et des cigarettes poser es cuisinières sur une surface pate et suréevée, hors de a portée des enfants. Si on cuisine à feu ouvert, e feu doit être préparé sur une pate-forme de terre, et non pas directement sur e so LA PRÉVENTION DES ACCIDENTS s assurer que es manches de toutes es casseroes sont tournés de façon à ce que es enfants ne puissent pas es saisir s assurer que essence, a paraffine, es ampes, es aumettes, es bougies, es briquets, es fers à repasser et es fis éectriques sont hors de portée des enfants. Les enfants peuvent se besser gravement en mettant eurs doigts ou d autres objets dans es prises éectriques. Les prises devraient être recouvertes pour éviter ce genre d accident. I faut s assurer que es enfants ne peuvent pas toucher aux fis éectriques. Les fis dénudés sont particuièrement dangereux. SAVOIR POUR SAUVER 135

7 3. Les jeunes enfants aiment grimper. I faut veier à ce qu is ne puissent pas tomber dans es escaiers, des bacons, des toits, des fenêtres et dans es espaces de jeux. Les chutes provoquent souvent des contusions, des fractures et de sérieuses bessures à a tête. Pour éviter es chutes graves, i faut : empêcher es enfants de grimper dans des endroits dangereux mettre des barrières de sécurité aux escaiers, aux fenêtres ou aux bacons s assurer que a maison est propre et bien écairée. 4. Les couteaux, ciseaux, objets tranchants ou pointus et es morceaux de verre peuvent provoquer des bessures graves. I faut es garder hors de a portée des enfants. Les morceaux de verre peuvent provoquer de graves coupures, des pertes de sang et des paies qui s infectent. I faut conserver es bouteies en verre hors de portée des jeunes enfants et s assurer qu i n y a pas de morceaux de verre dans a maison et dans es espaces de jeux. I faut aussi apprendre aux jeunes enfants à ne pas toucher es morceaux de verre et aux enfants pus âgés à es jeter en toute sécurité. I faut s assurer que es couteaux, es rasoirs et es ciseaux sont hors de portée des jeunes enfants. I faut apprendre aux enfants pus âgés à s en servir sans se besser. Les objets métaiques pointus, es machines et es boîtes rouiées provoquent des bessures qui s infectent gravement. I faut s assurer qu aucun de ces objets ne se trouve sur es espaces de jeux des enfants. Les ordures ménagères, y compris es bouteies cassées et es vieies boîtes, doivent être éiminées en toute sécurité. On peut égaement éviter es accidents au foyer en apprenant aux enfants qu i est dangereux de ancer des pierres ou des objets pointus et de jouer avec des couteaux ou des ciseaux. 136 SAVOIR POUR SAUVER

8 Informations compémentaires 5. Les jeunes enfants aiment porter es objets à a bouche. I faut s assurer que es petits objets sont hors de eur portée pour éviter qu is ne s étouffent. I faut éviter de aisser de petits objets, par exempe boutons, peres, pièces de monnaie, graines et arachides, dans es espaces de jeu et de repos. I ne faut donner aux enfants ni arachide (cacahuètes), ni bonbons durs ou aiments contenant de petits os ou des graines. I faut toujours surveier es jeunes enfants pendant es repas et couper eurs aiments en petits morceaux. Tousser, «avaer de travers», avoir une respiration bruyante et siffante ou ne pus pouvoir émettre un son sont autant de signes d une respiration difficie et éventueement d étouffement. L étouffement met a vie de enfant en danger. Lorsqu un enfant a soudain de a peine à respirer, i faut immédiatement penser à étouffement même si on ne a pas vu mettre quoi que ce soit dans a bouche. I faut essayer de retirer objet de a bouche de enfant. (Se référer à a section Premiers secours en cas d étouffement, page 142). LA PRÉVENTION DES ACCIDENTS 6. I ne faudrait jamais mettre des poisons, des médicaments, de eau de Jave, de acide et des combustibes iquides comme a paraffine (kérosène) dans des bouteies qui ont contenu des boissons. I faut conserver tous ces iquides et ces poisons dans des récipients bien étiquetés hors de a vue et de a portée des enfants. L empoisonnement représente un grave danger pour es enfants. L eau de Jave, a mort-aux-rats et es insecticides, a paraffine (kérosène) et es détergents ménagers peuvent tuer un enfant ou e besser à vie. Nombre de poisons sont dangereux même si on ne es avae pas. Is peuvent tuer, provoquer des ésions cérébraes, a cécité ou des handicaps permanents dans es cas suivants : orsqu on es inhae orsqu is touchent a peau ou es yeux d un enfant orsqu is touchent es vêtements d un enfant. Si on met du poison dans des bouteies de imonade ou de bière, des cruches ou des tasses, es enfants risquent de es boire par erreur. I faut conserver tous es médicaments et es SAVOIR POUR SAUVER 137

9 produits chimiques dans eurs embaages d origine, hermétiquement fermés. I ne faut jamais aisser es détergents, eau de Jave, es produits chimiques et es médicaments à a portée des enfants. I faut es garder dans des embaages hermétiquement fermés et bien étiquetés. I faut es enfermer à cé dans un pacard ou un coffre ou aors es mettre tout en haut d une étagère où es enfants ne peuvent pas es voir ou es atteindre. Les médicaments pour adutes peuvent tuer es jeunes enfants. I ne faut donner à enfant que es médicaments qui ui ont été prescrits et ne jamais ui administrer de médicaments prescrits à un adute ou à un autre enfant. Une utiisation trop fréquente ou inappropriée des antibiotiques peut provoquer a surdité chez es jeunes enfants. Tous es médicaments doivent être administrés seon ordonnance de agent de santé. L aspirine provoque fréquemment des empoisonnements accidentes. I faut conserver ce médicament hors de a portée et de a vue des enfants. 7. Les enfants peuvent se noyer en moins de deux minutes dans un très petit voume d eau. I ne faut jamais es aisser jouer seus dans eau ou à proximité de eau. I faut toujours couvrir es puits, es baignoires et es seaux. I faut apprendre aux enfants à nager quand is sont tout jeunes car ainsi is courent moins de risques de se noyer. I faut apprendre aux enfants à ne jamais nager dans des cours d eau rapides et à ne jamais nager tout seus. 138 SAVOIR POUR SAUVER

10 Informations compémentaires 8. Les enfants, et ceux de moins de 5 ans en particuier, courent beaucoup de risques sur es routes. I faut toujours es accompagner et eur apprendre à se comporter avec prudence sur a route dès qu is apprennent à marcher. Les jeunes enfants ne réféchissent pas avant de courir sur a route. Leurs famies doivent es surveier attentivement. I ne faut pas aisser es enfants jouer près d une route, surtout s is jouent au baon. I faut apprendre aux enfants à marcher sur e bord de a route, face à a circuation. Lorsqu is traversent a route, i faut apprendre aux enfants à : s arrêter au bord de a route regarder des deux côtés écouter s i y a des voitures ou d autres véhicues qui viennent avant de traverser donner a main pour traverser marcher et ne pas courir. I faut apprendre aux enfants pus âgés à s occuper des pus jeunes et à montrer e bon exempe. LA PRÉVENTION DES ACCIDENTS Les accidents de véos sont à origine de beaucoup de bessures et de décès chez es jeunes enfants. Les famies peuvent es éviter si ees apprennent à eurs enfants à respecter es règes de a circuation. I faut faire porter des casques aux enfants qui font de a bicycette. Les enfants peuvent être gravement bessés s is voyagent sur e siège avant d une voiture ou s is sont sans surveiance dans a remorque d un camion. SAVOIR POUR SAUVER 139

11 La prévention des accidents Premiers secours Ces premiers secours servent à éviter que e probème ne s aggrave si on ne peut pas obtenir immédiatement une aide médicae. Premiers secours en cas de brûures : Premiers secours en cas de chocs éectriques : t Si es vêtements de enfant prennent feu, i faut enveopper rapidement dans une couverture ou un vêtement ou e faire rouer par terre pour éteindre e feu. t I faut rafraîchir immédiatement a zone de a brûure. Utiiser beaucoup d eau froide et propre. Si a brûure est étendue, mettre enfant dans un bain ou une cuvette d eau froide. I faut parfois une demi-heure pour que a zone brûée refroidisse. t S assurer que a zone qui a été brûée est propre et sèche et a protéger avec un pansement peu serré. Si a brûure est pus grande qu une grosse pièce de monnaie ou si une coque commence à se former, i faut faire examiner enfant par un agent de santé. I ne faut pas percer es coques car ees protègent a zone bessée. t Ne pas enever ce qui est coé à a brûure. I ne faut rien mettre d autre sur a brûure que de eau froide. t Donner à boire à enfant, par exempe du jus de fruits ou de eau égèrement sucrée et saée. t Si enfant a reçu un choc ou une brûure éectrique, interrompre e courant avant de toucher enfant. Si enfant est inconscient, i faut e garder au chaud et appeer immédiatement es secours médicaux d urgence. t Si enfant a de a peine à respirer ou ne respire pus, étendre sur e dos et ui renverser égèrement a tête en arrière. Pincer es narines de enfant et souffer dans sa bouche. Souffer assez fort pour que sa poitrine se souève. Compter jusqu à 3 et souffer à nouveau. Poursuivre opération jusqu à ce que enfant recommence à respirer. 140 SAVOIR POUR SAUVER

12 Informations compémentaires Premiers secours Premiers secours en cas de chutes ou de bessures de a route : t Les bessures à a tête et à a coonne vertébrae, en particuier au cou, sont très dangereuses car enfant peut rester paraysé à vie ou mourir. I faut éviter autant que possibe de bouger a tête et e dos, et de tordre a coonne vertébrae pour éviter d autres ésions. t Un enfant qui ne peut pas bouger ou qui a très ma a peut-être une fracture. I ne faut pas dépacer a partie bessée. I faut s assurer que e membre bessé est immobiisé et soutenu et appeer immédiatement es secours médicaux. t Si enfant est inconscient, i faut e garder au chaud et appeer immédiatement es secours médicaux d urgence. t En cas de contusions et d entorses graves, i faut immerger e membre bessé dans de eau froide ou mettre de a gace sur a bessure pendant 15 minutes. Ne pas appiquer a gace directement sur a peau mais mettre une couche de vêtement entre a peau et a gace. Retirer a gace ou eau, attendre 15 minutes et recommencer si nécessaire. Le froid devrait camer a doueur, imiter enfure et a contusion. LA PRÉVENTION DES ACCIDENTS Premiers secours en cas de coupures et de bessures : Pour es petites coupures et bessures : t Laver a bessure avec de eau très propre (ou bouiie et refroidie) et du savon. t Sécher a peau autour de a bessure. t Couvrir a bessure d une compresse propre et faire un bandage. Pour es coupures et es bessures graves : t Si un morceau de verre ou un autre objet coe à a paie, ne pas e retirer car i peut éviter un saignement trop abondant; e seu fait de retirer objet peut aggraver a bessure. t Si enfant saigne beaucoup, suréever a partie bessée au-dessus du niveau de a poitrine et appuyer fermement sur a paie (ou à côté si queque chose est coé dessus) avec un tampon fait d un tissu propre. Maintenir a pression jusqu à ce que e sang cesse de couer. t N enduire a paie d aucune matière végétae ou animae, ce qui pourrait provoquer une infection. SAVOIR POUR SAUVER 141

13 La prévention des accidents Premiers secours Premiers secours en cas de coupures et de bessures : (suite) Premiers secours en cas d étouffement : t Mettre une bande sur a paie. S assurer que e bandage n est pas trop serré en cas d enfure. t Emmener enfant au centre de santé ou appeer immédiatement es services médicaux. Demander à agent sanitaire s i faut vacciner enfant contre e tétanos. t Si un nourrisson ou un enfant tousse, ne pas intervenir : i faut e aisser essayer d éiminer objet tout seu. Si objet n est pas éjecté rapidement, i faut essayer de e retirer de a bouche de enfant. t Si objet est toujours ogé dans a gorge de enfant : Pour es nourrissons ou es petits enfants : soutenir a tête et e cou. Tourner e visage de enfant vers e bas, es pieds suréevés par rapport à a tête. Donner cinq tapes sur e dos entre es omopates. Retourner e bébé, visage vers e haut, et appuyer fermement cinq fois sur e sternum, entre es mameons. Répéter opération jusqu à ce enfant régurgite objet. Si cea ne marche pas, emmener enfant immédiatement chez agent de santé e pus proche. Pour es enfants pus grands : se pacer debout derrière enfant, es bras autour de sa taie. Fermer e poing, e pouce dirigé vers e corps de enfant, au-dessus du nombri et en dessous de a cage thoracique. Pacer autre main sur e poing et exercer une poussée ferme vers intérieur et vers e haut de abdomen de enfant. Répéter opération jusqu à ce que enfant régurgite objet. Si cea ne marche pas, emmenez enfant immédiatement chez agent de santé e pus proche. 142 SAVOIR POUR SAUVER

14 Informations compémentaires Premiers secours Premiers secours en cas de probèmes respiratoires ou de noyade : Premiers secours en cas d empoisonnement : t S i y a e moindre risque que a tête ou e cou soit bessé, ne pas bouger a tête de enfant. Suivre es instructions ci-dessous sans dépacer a tête de enfant. t Si enfant a de a peine à respirer ou ne respire pus, étendre sur e dos et ui renverser égèrement a tête en arrière. Pincer es narines de enfant et souffer dans sa bouche. Souffer assez fort pour que sa poitrine se souève. Compter jusqu à 3 et souffer à nouveau. Poursuivre opération jusqu à ce que enfant recommence à respirer. t Si enfant respire mais qu i est inconscient, rouer enfant sur e côté pour que a angue ne boque pas a respiration. t Si enfant a avaé du poison, ne pas essayer de e faire vomir, ce qui pourrait e rendre encore pus maade. t Si e poison s est répandu sur a peau ou es vêtements de enfant, retirer es vêtements et rincer a peau à grande eau. La aver au savon jusqu à ce que tout e poison soit éiminé. t Si e poison est entré dans es yeux de enfant, asperger es yeux d eau propre pendant au moins 10 minutes. t Emmener enfant immédiatement dans un centre de santé ou à hôpita. Si possibe, apporter un échantion du poison ou du médicament ou son embaage. Faire en sorte que enfant reste e pus tranquie possibe. LA PRÉVENTION DES ACCIDENTS SAVOIR POUR SAUVER 143

UNICEF/98-10009/Pirozzi

UNICEF/98-10009/Pirozzi UNICEF/98-10009/Pirozzi Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur Le paudisme Le paudisme est une maadie grave transmise par es piqûres de moustiques. Chaque année environ

Plus en détail

UNICEF/99-0294/Pirozzi

UNICEF/99-0294/Pirozzi UNICEF/99-0294/Pirozzi Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur La diarrhée La diarrhée, qui provoque déshydratation et manutrition, tue pus d un miion d enfants chaque

Plus en détail

UNICEF/95-0141/Charton

UNICEF/95-0141/Charton UNICEF/95-0141/Charton Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur L hygiène Pus de a moitié de toutes es maadies et de tous es décès parmi es jeunes enfants sont dus à des

Plus en détail

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Guide bébé Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Avec les bébés et les enfants, avoir des yeux dans le dos est presque une deuxième nature. Ils échappent malheureusement

Plus en détail

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe.

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. LIVRET RAPPEL PSC1 Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. L ALERTE ET PROTECTION DES POPULATIONS Signal National d'alerte Réaction Immédiate

Plus en détail

Comment sauver un chien en cas d'urgence

Comment sauver un chien en cas d'urgence Comment sauver un chien en cas d'urgence 1 Conseils de base S i le chien est victime d un accident ou d une maladie soudaine, nous devrons d abord conserver notre calme. Les numéros de téléphone du vétérinaire

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

Mémento Formation PSC 1

Mémento Formation PSC 1 Mémento Formation PSC 1 (Formation Prévention et Secours Civiques de niveau 1) Document réalisé à partir du Référentiel National de compétences de Sécurité Civile défini par l arrêté du Ministère de l

Plus en détail

UNICEF/97-0408/Balaguer

UNICEF/97-0408/Balaguer UNICEF/97-0408/Baaguer Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur La nutrition et a croissance Pus de a moitié des décès d enfants sont associés à a manutrition, qui amoindrit

Plus en détail

UNICEF/92-5221/Toutounji

UNICEF/92-5221/Toutounji UNICEF/92-5221/Toutounji Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur L aaitement materne Un bébé nourri au sein est moins souvent maade et mieux nourri qu un bébé à qui on

Plus en détail

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE MEMENTO DU SAUVETEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE 1-Alerte des populations. 3 2-Protection.... 4 3-Alerter les secours.... 5 4-Obstruction des voies aériennes..

Plus en détail

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS Mettre en œuvre une réanimation cardio-pulmonaire (R.C.P.) et réaliser une défibrillation pour une victime qui ne respire pas. OBSERVER / PROTEGER / SAIGNEMENT?

Plus en détail

Pour de précieux conseils.

Pour de précieux conseils. Photo : Mireille Lewis Pour de précieux conseils. Les premiers soins LES PREMIERS SOINS LA SANTÉ Mieux vaux prévenir que guérir. Mais dans le cas où votre enfant subirait un accident, voici quelques principes

Plus en détail

Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt)

Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt) Effectuer la mise au sein Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt) - Ceci vous permettra de l'amener au sein en pointant le mamelon vers son

Plus en détail

Janvier 2011. Département Formation

Janvier 2011. Département Formation Janvier 2011 Département Formation PLAN D INTERVENTION SST 2 PREVENIR Face à une situation de travail, le SST doit être capable de : Repérer des dangers, des situations dangereuses, des risques. Identifier

Plus en détail

Consignes générales. Electrocution. Accident de la route :

Consignes générales. Electrocution. Accident de la route : Consignes générales Electrocution Avant toute intervention, couper immédiatement le courant, soit à la prise, soit au disjoncteur. Pour le courant industriel ou les câbles à haute-tension, rester à une

Plus en détail

Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR» Prévenir

Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR» Prévenir Mercredi 17 avril 2013 remise à niveau PSC1 Céline Stern instructrice secourisme Céline Sourimant CPC EPS Interieur.gouv.fr => référentiel PSC1 Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR»

Plus en détail

UNICEF/01-0168/Pirozzi

UNICEF/01-0168/Pirozzi UNICEF/01-0168/Pirozzi Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur LE VIH/SIDA Le VIH/SIDA Les popuations du monde entier sont frappées par e SIDA (syndrome d immunodéficience

Plus en détail

DEMANDEZ À L ÉDUCATEUR ACTIONAIR MD

DEMANDEZ À L ÉDUCATEUR ACTIONAIR MD Gérer la MPOC DEMANDEZ À L ÉDUCATEUR ACTIONAIR MD Je sais que j aurai toujours la MPOC. Que puis-je faire pour la gérer? La MPOC est une maladie chronique, c est-à-dire qu elle ne se guérit pas. Il existe

Plus en détail

UNICEF/97-1427/Pirozzi

UNICEF/97-1427/Pirozzi UNICEF/97-1427/Pirozzi Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur La maternité sans risques Chaque jour, environ 1 400 femmes meurent de compications iées à a grossesse et

Plus en détail

Pré-évaluation Echelle à 5 points

Pré-évaluation Echelle à 5 points Pré-évaluation Echelle à 5 points NM Bon nettoyage des mains jamais NM1 Je me lave les mains avec de l eau chaude et du savon pendant au moins 10 secondes, je les rince et les essuie avec une serviette

Plus en détail

La vaccination des enfants

La vaccination des enfants FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La vaccination des enfants Question : Que voyez-vous sur ces images? Réponses : 1. Une mère qui tient son enfant pendant qu il est vacciné. 2. Un père portant son enfant vacciné

Plus en détail

MÉMO SÉCURITÉ LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SÉCURITÉ LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SÉCURITÉ ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE Les premiers instants qui suivent un accident sont décisifs et des gestes simples peuvent parfois sauver une vie. Dans votre

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PARTIE 4 LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable : En présence d une personne qui présente un saignement abondant, de réaliser une compression directe de

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

Ton enfant est né Apprends à le protéger

Ton enfant est né Apprends à le protéger Ton enfant est né Apprends à le protéger Plan régional pour la prévention des accidents de la route et des accidents domestiques But de cette brochure Cette brochure est un bref guide pour connaître les

Plus en détail

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse Conseil péri opératoire : Greffe osseuse AVANT L INTERVENTION CHIRURGICALE DE GREFFE OSSEUSE Afin de vous préparer à votre intervention chirurgicale de greffe osseuse, d assurer votre confort et d obtenir

Plus en détail

LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ

LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ sur les exploitations agricoles En tant qu agricultrice ou agriculteur, vous exécutez de nombreuses tâches durant votre journée de travail. Parmi vos activités, vous travaillez

Plus en détail

ASPHYXIE PAR CORPS ÉTRANGER. larynx. La gravité du tableau clinique sera directement fonction de l'importance de l'obstruction : totale ou partielle.

ASPHYXIE PAR CORPS ÉTRANGER. larynx. La gravité du tableau clinique sera directement fonction de l'importance de l'obstruction : totale ou partielle. PS2 ASPHYXIE PAR CORPS ÉTRANGER L'obstruction des voies respiratoires par un corps étranger est une urgence vitale. Plus d'une centaine de décès sont imputés chaque année à une asphyxie consécutive à une

Plus en détail

Expliquer le corps humain aux enfants

Expliquer le corps humain aux enfants Expliquer le corps humain aux enfants Découvrir l organisation globale du corps, Connaître les principaux organes et savoir les localiser, a. Le cœur, les poumons, les intestins, les yeux Découvrir les

Plus en détail

Annexe A Tableaux de développement de l enfant

Annexe A Tableaux de développement de l enfant s 176 Annexe A Tabeaux de déveoppement de enfant Comment utiiser ces tabeaux de déveoppement de enfant Les enfants se déveoppent dans pusieurs domaines principaux: a capacité physique (e corps), a capacité

Plus en détail

se blessent gravement à la maison

se blessent gravement à la maison Chaque jour en France se blessent gravement à la maison Les enfants sont curieux, ne savent pas encore reconnaître et éviter les dangers : il faut donc les protéger en les surveillant très attentivement.

Plus en détail

FORMATION DES SAUVETEURS SECOURISTES DU TRAVAIL. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail

FORMATION DES SAUVETEURS SECOURISTES DU TRAVAIL. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail FORMATION DES SAUVETEURS SECOURISTES DU TRAVAIL Aide-mémoire Sauvetage secourisme du travail MOINS DE TROIS MIN 2 DU TRAVAIL SAUVETEUR SECOURISTE UTES POUR AGIR 3 Protéger C est reconnaître, sans s exposer

Plus en détail

«Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants

«Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants «Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants (extrait d «Apprendre à porter secours» MEN 2006, disponible sur http://eduscol.education.fr/d0118) Objectifs de la formation Démarche générale

Plus en détail

Synthèse PRÉVENTION DES BLESSURES. Est-ce important?

Synthèse PRÉVENTION DES BLESSURES. Est-ce important? PRÉVENTION DES BLESSURES Synthèse Est-ce important? Les blessures constituent la plus importante cause de morbidité et de mortalité chez les enfants des pays à revenu élevé et tendent à l être de plus

Plus en détail

AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Les textes et pictogrammes sont extraits de l aide mémoire SST de l INRS AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cet aide-mémoire est téléchargeable sur notre site internet http://www.formenpreve-formations.fr/

Plus en détail

La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps.

La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps. La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps. Les beaux jours sont de retour et, avec eux, les moments de bricolage et de jardinage en extérieur. L'occasion de prendre en

Plus en détail

Manuel de Bonnes Pratiques Professionnelles Ménage-repassage

Manuel de Bonnes Pratiques Professionnelles Ménage-repassage Manuel de Bonnes Pratiques Professionnelles Ménage-repassage Pendant mon service, il m est interdit de : Fumer (à l intérieur comme à l extérieur du domicile). Consommer de l alcool. Utiliser le téléphone

Plus en détail

Achevé d imprimer en avril 2002 - SAGER - 28240 LA LOUPE

Achevé d imprimer en avril 2002 - SAGER - 28240 LA LOUPE DU TRAVAIL SAUVETEUR SECOURISTE INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SÉCURITÉ 30 rue Olivier-Noyer 75680 Paris cedex 14. Tél. 01 40 44 30 00 Fax 01 40 44 30 99. http://www.inrs.fr. e-mail : info@inrs.fr

Plus en détail

Un départ sans danger. pour votre enfant

Un départ sans danger. pour votre enfant Un départ sans danger pour votre enfant Adapté et reproduit par En partenariat avec Avec le généreux soutien de Les blessures ne sont pas le fruit du hasard La plupart sont prévisibles et évitables. Saviez-vous

Plus en détail

Pharmacie et protocoles d urgence

Pharmacie et protocoles d urgence Pharmacie et protocoles d urgence SOMMAIRE Fiche.0 : Composition de la trousse de secours Fiche. : Soin d une petite plaie Fiche. : Soin d une petite brûlure thermique ou chimique Fiche. : Conduite à tenir

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

Registre d accidents, d incidents et de premiers secours

Registre d accidents, d incidents et de premiers secours Registre d accidents, d incidents et de premiers secours Premiers secours Nom de l entreprise Service ou unité Adresse N o de téléphone Ambulance Police Service d incendie Appels d urgence 911 (Si le service

Plus en détail

Apprendre à porter secours

Apprendre à porter secours séance 1 Apprendre à porter secours Se protéger, protéger et donner l alerte Je découvre Observe ces images. Décris les situations que tu vois, explique ce que tu comprends, puis, complète le tableau ci-après.

Plus en détail

GUIDE DES PREMIERS SECOURS

GUIDE DES PREMIERS SECOURS GUIDE DES PREMIERS SECOURS COLLEGE JEAN LECANUET ROUEN Année scolaire 2012-2013 Partie 1 : L alerte et la protection des populations ~ Sommaire ~ Il s agit d une mesure exceptionnelle permettant d avertir

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 PARTIE 8 L ARRÊT CARDIAQUE 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable de prendre en charge, seul ou au côté d un équipier secouriste, avec ou sans matériel minimum de premiers secours, une

Plus en détail

Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine

Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine Etude réalisée avec le concours D élèves de CM1 du département De leurs enseignants

Plus en détail

Conseils de puériculture

Conseils de puériculture Conseils de puériculture Service de gynécologie obstétrique, médecine fœtale et de la reproduction Hôpital mère-enfant - CHU de Nantes 3 e étage - 38 bd Jean Monnet - 44093 Nantes cedex 1 Ce livret a été

Plus en détail

Dossier spécial Hyperthermie Enfant en voiture & chaleur : danger!

Dossier spécial Hyperthermie Enfant en voiture & chaleur : danger! Dossier spécial Hyperthermie Enfant en voiture & chaleur : danger! Régulièrement, de jeunes enfants laissés sans surveillance dans un véhicule sont victimes d un coup de chaleur. Les nourrissons et les

Plus en détail

INSTRUCTIONS D UTILISATION

INSTRUCTIONS D UTILISATION FR RADIATEUR ÉLECTRIQUE À BAIN D HUILE Pepper 7 9-11 INSTRUCTIONS D UTILISATION Lire attentivement ces instructions avant de faire fonctionner le radiateur à bain d huile ou avant toute opération d entretien.

Plus en détail

Les thèmes abordés sont :

Les thèmes abordés sont : Ceci est un protocole réalisé afin de vous guider dans les démarches à suivre en cas de soins à apporter à un enfant. Si un enfant se blesse ou tombe malade dans l établissement, les parents doivent obligatoirement

Plus en détail

APPRENDRE À PORTER SECOURS (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires

APPRENDRE À PORTER SECOURS (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires LIVRET ELEVE - CYCLE 3 Les gestes de premiers secours appris Une fois que j ai protégé pour agir

Plus en détail

Introduction. La Séquence

Introduction. La Séquence Recommandations du Conseil Belge de Réanimation (BRC) pour la Réanimation Cardio-Pulmonaire et la Défibrillation Externe Automatisée par les premiers intervenants formés aux techniques de l Aide Médicale

Plus en détail

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Gestes de secours Chapitre 5 Appel au secours Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Ce qu il ne faut pas faire Utiliser les signes conventionnels Choisir un endroit dégagé pour être repéré.

Plus en détail

Formation Premier Secours PSC1 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015

Formation Premier Secours PSC1 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015 Dans le cadre de notre activité sportive, une formation de premier secours (PSC1) peut amener à répondre

Plus en détail

LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >>

LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >> LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >> Qui est concerné? les équipages de collecte, les agents de nettoyage des bennes, les techniciens de maintenance, toute personne

Plus en détail

CHAPITRE 8 LES IMMOBILISATIONS

CHAPITRE 8 LES IMMOBILISATIONS CHAPITRE 8 LES IMMOBILISATIONS Objectifs Indiquer les principes généraux d une immobilisation Equipement nécessaire à une immobilisation Réaliser les techniques suivantes : - Réaliser une immobilisation

Plus en détail

Formation des sauveteurs secouristes du travail. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail

Formation des sauveteurs secouristes du travail. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail Formation des sauveteurs secouristes du travail Aide-mémoire Sauvetage secourisme du travail Plan d intervention SST Protéger > Examiner > Moins de trois minutes 2 Faire alerter > Secourir pour agir Dans

Plus en détail

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime :

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime : Définition - Signes L ARRÊT CARDIAQUE Une personne est en arrêt cardiaque lorsque son cœur ne fonctionne plus ou fonctionne d une façon anarchique, ne permettant plus d assurer l oxygénation du cerveau.

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE

Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE CYCLE 3 Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE Il est préférable d aborder ce cas en deux temps : vérifier

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS DE PREVENTION

QUELQUES CONSEILS DE PREVENTION Annexe 5 QUELQUES CONSEILS DE PREVENTION 1) PLAIE mettre des gants désinfecter avec de la biseptine après lavage au savon de Marseille pour arrêter le saignement : mettre 2 ou 3 compresses sur la plaie

Plus en détail

Prévention et Secours Civiques de Niveau I

Prévention et Secours Civiques de Niveau I Prévention et Secours Civiques de Niveau I Version 2013 2 PREVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 La Protection L alerte L alerte et protection des populations L obstruction des voies aériennes par

Plus en détail

Combattre les virus. 7 Conseils d hygiène

Combattre les virus. 7 Conseils d hygiène Combattre les virus 7 Conseils d hygiène Afin de vous protéger contre le rhume, la grippe et la gastroentérite, les 7 conseils d hygiène suivants peuvent vous aider à réduire le risque d infection. DG

Plus en détail

Prévention de la mort subite du nourrisson

Prévention de la mort subite du nourrisson Prévention de la mort subite du nourrisson Tous concernés! De quoi s agit-il? C'est le décès incompréhensible à première vue et imprévisible, le plus souvent pendant le sommeil, d un tout-petit qui semblait

Plus en détail

Conduite à tenir face à une brûlure1

Conduite à tenir face à une brûlure1 Conduite à tenir face à une brûlure1 Les brûlures peuvent être causées par : des liquides des vapeurs des objets chauds (ou très froids) du soleil des frottements des courants électriques des produits

Plus en détail

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT CYCLES 2 et 3 Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Minimum à savoir (enseignant) Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT Définition : On observe une

Plus en détail

Sergeant s Pretect Brouillard Anti Puces Domestique 70106 Page 1 de 5

Sergeant s Pretect Brouillard Anti Puces Domestique 70106 Page 1 de 5 70106 Page 1 de 5 Section I. Identification et utilisation du produit Nom du produit # d homologation. 26502 Utilisation Insecticide Fournisseur Rolf C. Hagen Inc., 20 500 Aut. Transcanadienne, Baie d

Plus en détail

Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé. Examen écrit intérimaire

Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé. Examen écrit intérimaire SUC Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé Examen écrit intérimaire Version A Novembre 2010 Cours de SIR à l intention des

Plus en détail

Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - adapté aux AMHE -

Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - adapté aux AMHE - Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - adapté aux AMHE - Rédaction : S. Planchin, formateur PSC1 Conseils : S. Hoffmann Relecture : S. Causse, M. Puill Introduction Objectif général : L objectif

Plus en détail

Le laboratoire et la gestion des déchets

Le laboratoire et la gestion des déchets Chimie et développement durable Partie 1 : Chimie minérale DOC 01 Le laboratoire et la gestion des déchets http://www.udppc.asso.fr/national/attachments/article/113/article-bup-residus-reaction.pdf Une

Plus en détail

Prise en charge d une victime submergée qui ne respire pas

Prise en charge d une victime submergée qui ne respire pas Prise en charge d une victime submergée qui ne respire pas * Tronc commun Item 3b Démontrer les habiletés nécessaires à la prise en charge d une victime submergée qui ne respire pas. But Démontrer des

Plus en détail

Poisons et produits toxiques

Poisons et produits toxiques Poisons et produits toxiques Ouvrez l œil bpa Bureau de prévention des accidents Pour ne pas vous empoisonner la vie, informez-vous sur les produits toxiques et maniez-les avec une bonne dose de prudence!

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE PSC1. (Prévention et secours civiques niveau 1)

AIDE-MÉMOIRE PSC1. (Prévention et secours civiques niveau 1) AIDE-MÉMOIRE PSC1 (Prévention et secours civiques niveau 1) Texte officiel : http://www.interieur.gouv.fr/le-ministere/la-securitecivile/documentation-technique/le-secourisme/les-recommandationset-les-referentiels

Plus en détail

Album à colorier Dangerville

Album à colorier Dangerville DANGERVILLE Album à colorier Dangerville DAN-GER L électricité en toute sécurité Hydro One 1 Pour commencer Combien de fois vas-tu utiliser de l électricité aujourd hui? Tu vas faire griller tes rôties.

Plus en détail

Les activités du temps passé sur le ventre

Les activités du temps passé sur le ventre Les activités du temps passé sur le ventre Des activités pour vous aider à positionner, porter, tenir et jouer avec votre bébé Colleen Coulter, P.T., D.P.T., Ph.D., P.C.S., Dulcey Lima, C.O., O.T.R./L.,

Plus en détail

L enfant a de la fièvre L enfant vient de se brûler L enfant vient de chuter L enfant saigne du nez

L enfant a de la fièvre L enfant vient de se brûler L enfant vient de chuter L enfant saigne du nez «Bobologie» L enfant a de la fièvre L enfant vient de se brûler L enfant vient de chuter L enfant saigne du nez La santé de l enfant relève de la responsabilité de ses parents. Or, certains problèmes peuvent

Plus en détail

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 Objectif : La formation a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours seul ou au côté d'un équipier secouriste,

Plus en détail

la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée.

la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée. LA NOYADE la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée. Les causes des noyades : noyade dite "primaire" :

Plus en détail

8. lavez tous les éléments du biberon

8. lavez tous les éléments du biberon L E B I B E R O N 1. lavez-vous les mains 2. ajoutez l eau 3. dosez le lait 4. remuez le biberon 5. chauffez le biberon 6. testez la température du lait 7. donnez le biberon au calme 8. lavez tous les

Plus en détail

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE I. : Une perte de connaissance de la victime, parfois accompagnée au tout début de convulsions espiration rine ne se soulèvent. «gasps» doit être considérée comme un arrêt

Plus en détail

des directives DSD/DPD *

des directives DSD/DPD * Répertoire des éléments d étiquetage des directives DSD/DPD * Ce document détaille les symboles, indications et phrases des dangers physiques, pour la santé et pour l environnement définis par les directives

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 12 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour

Plus en détail

Recueil de techniques de de bandages et d immobilisations

Recueil de techniques de de bandages et d immobilisations Recueil de techniques de de bandages et d immobilisations Document destiné aux sauveteurs et aux moniteurs Édition septembre 2006 Table des matières Recueil de techniques de bandages et d immobilisations...4

Plus en détail

sécurité de bébé à la maison

sécurité de bébé à la maison UNE MAISON SANS DANGERS Vous le savez sans doute, les accidents domestiques sont la principale cause de décès chez les jeunes enfants. De 8 mois à 3 ans, le pic des risques d accident est le plus élevé

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail (SST)

Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Sauveteur Secouriste du Travail (SST) OBJECTIFS Intervenir efficacement face à une situation d accident Intervenir dans le respect des procédures fixées par l entreprise en matière de prévention. CONTENU

Plus en détail

Hémorragie, choc et blessures aux tissus mous en milieu de travail

Hémorragie, choc et blessures aux tissus mous en milieu de travail Hémorragie, choc et blessures aux tissus mous en milieu de travail À réviser Lisez le chapitres 9, 10 et 12 de Soins d urgence et faites les exercices suivants. Termes clés En vous référant à Soins d urgence,

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL OBJECTIFS PEDAGOGIQUES PROFIL PARTICIPANTS Tout public. 1. Permettre à un membre du personnel ou à plusieurs d acquérir les compétences nécessaires afin de pouvoir

Plus en détail

Les appareils auditifs

Les appareils auditifs 219 ANNEXE A Les appareils auditifs Un appareil auditif est un petit équipement qui rend un son plus fort. Beaucoup de gens pensent qu un appareil auditif guérit le problème d audition d un enfant et lui

Plus en détail

Pompiers sans Frontières au Pérou

Pompiers sans Frontières au Pérou Pompiers sans Frontières au Pérou Objectif général : * Montrer aux jeunes les dangers qu ils encourent et les responsabiliser en leur apprenant les gestes de base pour sauver des vies. Lieu d exécution

Plus en détail

ANNE DELACOUR OCCUPER SES ENFANTS EN VOYAGE

ANNE DELACOUR OCCUPER SES ENFANTS EN VOYAGE ANNE DELACOUR OCCUPER SES ENFANTS EN VOYAGE ISBN : 978-2-212-54402-2 Groupe Eyrolles 2009 1 VOYAGER EN VOITURE Pour rendre le voyage le plus agréable possible, prévoyez tout d abord de partir à une heure

Plus en détail

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007 DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES P.S.C. 1 A.P.S 1 PSC 1 Cette formation financée par le Conseil Général de Saône et Loire, est destinée aux élèves de 4 ème. Une convention signée entre les 5

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central sans valve (irrigation avec héparine) Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous

Plus en détail

IMPORTANT! VEUILLEZ CONSERVER CES INSTRUCTIONS

IMPORTANT! VEUILLEZ CONSERVER CES INSTRUCTIONS IMPORTANT! VEUILLEZ CONSERVER CES INSTRUCTIONS Toujours Caboo NCT en sécurité Merci de prendre le temps de lire intégralement les instructions avant de vous servir de votre Caboo. Nous vous demandons de

Plus en détail

Retour à la la page de présentation. Hum.Il y a quelque chose qui ne va pas sur cette plage

Retour à la la page de présentation. Hum.Il y a quelque chose qui ne va pas sur cette plage Retour à la la page de présentation Hum.Il y a quelque chose qui ne va pas sur cette plage Retour à la la page de présentation Clique sur un personnage de ton choix pour en apprendre davantage! Tout au

Plus en détail

UNICEF/97-0627/Lemoyne

UNICEF/97-0627/Lemoyne UNICEF/97-0627/Lemoyne Pourquoi il est important de communiquer et d utiliser les informations sur LA VACCINATION La vaccination Chaque année, 1,7 million d enfants meurent de maladies qui auraient pu

Plus en détail

APPRENDRE À PORTER SECOURS Référentiel technique destiné aux enseignants

APPRENDRE À PORTER SECOURS Référentiel technique destiné aux enseignants OBJECTIFS DE LA FORMATION Á l'issue de la formation de base "Apprendre à porter secours", l'enseignant doit être capable : d'agir efficacement face aux situations d'urgence pouvant être rencontrées en

Plus en détail

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE FICHE DE DONNEES DE SECURITE ULTIMEG 2002T DATE DE RÉVISION : 03/02/2005 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE NOM DE PRODUIT ULTIMEG 2002T NO DE PRODUIT : U2002T DISTRIBUTEUR

Plus en détail

LES GESTES. de premiers SECOURS. Maurice DUMEIGE

LES GESTES. de premiers SECOURS. Maurice DUMEIGE LES GESTES de premiers SECOURS Maurice DUMEIGE LES GESTES de premiers SECOURS Aide mémoire du secouriste Fiches Techniques Mis à jour en juin 2005 selon le programme SST et AFPS Espace Clichy - 38 Rue

Plus en détail