Manuel d'utilisation de Wapam

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Manuel d'utilisation de Wapam"

Transcription

1 Manue de 'utiisateur de Wapam Tabe des matières 1Wapam, une recherche de motifs par automates pondérés...3 2Tutorie : un exempe simpe d'utiisation...3 Utiisation avec Rdisk...3 Utiisation sans Rdisk...6 3Entrée et sorties de données de Wapam...7 Données en entrée...7 Formuaire pour rechercher pusieurs motifs...7 Données de sortie...8 Format Web (HTML)...8 Format XML...9 Format CSV...9 Remarque sur e nombre de résutats Queques détais sur e fonctionnement de Wapam...10 Les automates pondérés (WFA)...10 Wapam et Wapam/Rdisk...12 Performances...13 Besoins spécifiques...13 Références...14 Page 1/14

2 Index des iustrations Iustration 1: exempe de saisie de données dans 'interface web...4 Iustration 2: Autre exempe de saisie de données dans 'interface web : recherche dans un génome5 Iustration 3: Autre exempe de saisie de données dans 'interface web : recherche dans une banque personnee...5 Iustration 4: Progression de a compiation des processeurs de Rdisk (FPGA) avant a fitration des séquences...5 Iustration 5 : Affichage des résutats de 'exempe en HTML Iustration 6: Positionnement du job ancé dans a fie d'attente des tâches de genocuster...6 Iustration 7: Exempe de a sortie HTML avec 'option «each sequence matched»...8 Iustration 8: Exempe de résutats avec 'option «each match». Dans cette séquence, e motif apparaît deux fois aux positions 481 et Iustration 9: Exempe de a sortie au format XML...9 Iustration 10 Exempe de a sortie au format CVS...10 Iustration 11 : un automate pondéré du motif D [ILV] x(1,3) A Iustration 12 : Exempe d'automate représentant un motif Prosite : D [ILV] x(1,3) A...11 Iustration 13 : Exempe d'automate modifié à a main...11 Iustration 14 : Achitecture matériee de WAPAM...12 Iustration 15 : Comparaison des temps de recherche de motif (* : estimations)...13 Page 2/14

3 1 Wapam, une recherche de motifs par automates pondérés Wapam est un outi de recherche de motifs déveoppé au sein de 'équipe de recherche SYMBIOSE et mis en igne sur e site de a pate forme OUEST genopoe. Wapam peut rechercher rapidement des motifs protéiques ou nucéiques, avec ou sans erreur(s), dans des génomes compets, dans des banques de données et dans des banques personnees (maxi. 80M). L'interface Web permet aux utiisateurs de ancer eur requête sur e custer de machines (genocuster) mis à disposition par a pate forme ou d'utiiser 'accéérateur Rdisk. Rdisk est une architecture spéciaisée conçu par 'équipe de recherche SYMBIOSE pour réduire considérabement e temps de recherche du motif dans es séquences cibes. La première particuarité de Wapam, est qu'i recherche des motifs exprimés en automates pondérés (WFA) (voir e chapitre 4). Les automates pondérés peuvent être générés à partir de motifs Prosite. Chaque séquence est enfiée progressivement dans cet automate. I en ressort un score seui qui permet d'évauer 'adéquation de a séquence avec e motif.. Typiquement, un score simpe : c'est e nombre d'erreurs de substitutions par rapport à un motif Prosite. Si e score passe au dessus d'un certain seui, e motif est détecté à a position courante (exempe : si une seue substitution est toérée e score seui sera égae à 1 et e motif sera détecté si e score est supérieur ou éga à 1. Une recherche avec Wapam avec ou sans erreurs prend e même temps d'exécution. L'autre particuarité de Wapam est son coupage avec a machine prototype Rdisk qui permet une accéération matériee du cacu. Lors d'une étape de compiation, 'automate du motif est transformé en circuit spéciaisé. Chacun des 31 processeurs reconfigurabes qui composent Rdisk sont ensuite paramétrés avec ce circuits. La séquence est divisée en 31 morceaux qui sont traités dans chacun des processeurs. 2 Tutorie : un exempe simpe d'utiisation Utiisation avec Rdisk Page 3/14

4 Iustration 1: exempe de saisie de données dans 'interface web Nous souhaitons rechercher e motif Prosite D [ILV] x(1,3) A dans a bases de données protéiques SwissProt. I faut aors générer 'automate en appuyant sur e bouton correspondant. L'automate représentant ce motif se trouve dans 'iustration 1 I est important de noter que si une modification de paramètres est effectuée aors que 'automate est généré, i faut e générer une nouvee fois. Ici nous avons choisi d'utiiser Rdisk. Iustration 1: Exempe de saisie de données I est possibe de modifier 'automate, par exempe pour donner pus de poids à une transition (voir e chapitre 4). Nous aurions pu aussi choisir de rechercher ce motif dans un génome comme dans 'iustration 2 Dans ce cas i faut préciser 'organisme et e ou es chromosome(s) vous pouvez séectionner pusieurs chromosomes avec a touche maj. et s'assurer que 'option «each sequence matched» est séectionnée. Page 4/14

5 Iustration 2: Autre exempe de saisie de données dans 'interface web : recherche dans un génome Enfin i est possibe de réaiser une recherche de motif dans une banque personnee (Iustration 3 Attention votre banque ne doit pas dépasser 80M et es séquences sont au format FASTA. Iustration 3: Autre exempe de saisie de données dans 'interface web : recherche dans une banque personnee. Une page de mise en attente affiche un indicateur de progression de compiation et de passage des séquences comme indiqué sur 'iustration 4. Iustration 4: Progression de a compiation des processeurs de Rdisk (FPGA) avant a fitration des séquences. Les résutats sont aors ceux représentés dans 'iustration 5. Page 5/14

6 Iustration 5 : Affichage des résutats de 'exempe en HTML.. Utiisation sans Rdisk Les saisies sont es mêmes que dans 'iustration 1, i suffit de ne pas cocher a case Rdisk. L'iustration 6, montre e nombre de jobs en attente sur genocuster. La requête est pacée dans cette fie d'attente avant d'être exécutée sur un des noeuds du custer de machines. Iustration 6: Positionnement du job ancé dans a fie d'attente des tâches de genocuster. Les résutats sont es mêmes que dans 'iustration 5. Page 6/14

7 3 Entrée et sorties de données de Wapam Données en entrée Les paramètres à rempir sur e formuaire Web sont es suivants : Donner son emai est optionne, mais conseié. Certaines recherches peuvent être assez ongues, vous risquez donc de fermer votre navigateur et ainsi de perdre e ien sur a page résutat. Dans tous es cas e fichier résutat est sauvegardé 5 jours sur nos serveurs. Le nom de motif est égaement facutatif. I vous permet de différencier vos requêtes orsque vous en ancez pusieurs. Si votre motif est nucéique vous devez e préciser. Choisir d'utiiser Rdisk ou non. La machine spéciaisée Rdisk permet d'accéérer es cacus (voir ci dessous). C'est un prototype de recherche qui peut être souvent hors service. Définir es séquences cibes. La pate forme met à disposition environ 200 génomes et une vingtaine de banques de données. Des génomes et bases de données peuvent être rajoutées à a demande Si on utiise Rdisk ce choix est beaucoup pus imité, mais à encore nous pouvons faire des rajouts à a demande.vous pouvez égaement importer vos séquences personnees. Choisir e type de résutat : toutes es occurences de motifs («chaque match») ou juste es séquences qui matchent avec e motif («chaque sequence qui match»). Habitueement, vous choisirez «eatch match» (en particuier orsque a recherche se fait dans un génome). Formuaire pour rechercher pusieurs motifs Accessibe par un ien qui est en haut à gauche du formuaire. I permet de ancer Wapam itérativement sur un ensembe de motifs (ensembe de motifs dans un format texte et non au format Word). Les autres paramètres d'entrée sont identiques. Dans ce cas d'utiisation : es matrices des motifs ne sont pas modifiabes manueement. Les résutats sont excusivement envoyés par mai : soit un mai par résutat, soit un seu mai pour tous es résutats. Les résutats sont aors enregistrés dans un unique fichier. Pour avoir des renseignements sur e ancement d'un ensembe de motifs ou pour mettre en pace un traitement avec de nombreux motifs, contactez Page 7/14

8 Données de sortie Les 3 formats de description des résutats contiennent exactement es mêmes données mais ees sont présentées différemment. Format Web (HTML) Le format HTML vous permet de visuaiser vos données dans un tabeau dans votre navigateur internet (iustration 7). Iustration 7: Exempe de a sortie HTML avec 'option «each sequence matched» Le nombre de résutats affichés sur une page peut être déterminé en rempissant e champ texte «Resut per pages» en haut de a page (par défaut 1500). Les données récupérées (iustration 7) sont : Le nom du chromosome ou de a séquence. Vous pouvez aer directectement au chromosome ou à a séquence qui vous intéresse en ciquant sur e champ «jump to» en haut de a page. Le brin (pour 'instant a recherche ne se fait que sur e brin pus) La position de début et a position de fin de a séquence affichée dans es résutats (et non cee du motif). e coût ou nombre d'erreurs par rapport au motif initia La séquence dont on peut séectionner a ongueur d'affichage dans e champ texte «maximum sequences ength» en haut de a page (par défaut 30). La ongueur réee de a portion de a séquence affichée. Page 8/14

9 Iustration 8: Exempe de résutats avec 'option «each match». Dans cette séquence, e motif apparaît deux fois aux positions 481 et 593. Format XML Le format XML (iustration 9) est un format standard (cf in 10 points.fr.htm) permettant d'enregistrer des données de façon à ce qu'ee puissent être reues faciement par un humain ou un programme. Vous en aurez peut être besoin si vous souhaitez traiter es données automatiquement par un script que vous souhaitez écrire vous même. En réaité, e format Web est produit à partir du format XML. Iustration 9: Exempe de a sortie au format XML Format CSV Le format CVS (iustration 10 ) permet d'importer vos données dans n'importe que ogicie tabeur comme Exce ou Open Office.Cac. I est ui aussi traduit à partir du format XML. Le format CSV utiisé par WAPAM est e suivant : e séparateur de champs est a virgue, e séparateur de texte est e guiemet. Pour récupérer un document CSV dans Exce, 1. Sur 'interface web de WAPAM, ciquez sur e bouton droit de a souris sur e ien 'Description des résutats au format CSV'', enfin ciquez sur 'Enregistrer a cibe du ien sous...' 2. Dans Exce : Fichier/Ouvrir 3. Séectionnez "tous" dans 'type de fichier' 4. Séectionnez e type de fichier CSV et vaidez 5. Séectionnez toute a coonne A Page 9/14

10 6. Dans e menu "Données" séectionnez "Convertir" 7. Choisissez 'option "déimité" et appuyez sur "suivant" 8. Indiquez comme séparateur a virgue et comme indicateur de texte e guiemet 9. Ciquez sur terminer 10. Vous n'avez pus qu'à formater votre tabeau comme bon vous sembe. Iustration 10 Exempe de a sortie au format CVS Remarque sur e nombre de résutats Nous avons imité e nombre de résutats en sortie de Wapam (par genocuster : 2000 / par Rdisk : 500). En effet, une requête avec un trop grand nombre de réponses apparaît difficiement interprétabe : i est aors préférabe que 'utiisateur bioogiste d'affine sa recherche. I est toutefois possibe d'augmenter ces seuis en contactant 4 Queques détais sur e fonctionnement de Wapam Les automates pondérés (WFA) Un automate caractérisant un motif sera représenté par 'ensembe des positions du motif, reiés entre ees par des transitions (iustration 11). L'automate est pondéré, c'est à dire que chaque transition est étiquetée par une ettre qui peut être ue seon 'aphabet de a séquence (bases nucéique ou protéique) et par un poids. La séquence est progressivement «enfiée» dans 'automate, et, à chaque position, e poids de sa transition est additionné au score. Ce poids refète 'adéquation d'une partie de a séquence cibe (banque ou génome) avec a ettre ue à cette position dans e motif. Par défaut ce poids est éga à 1 si a ettre n'est pas a même (substitution) et à 0 si c'est a même. Le motif est reconnu orsque 'état fina est actif avec un score supérieur ou éga au score ou seui d'erreur fixé. Par exempe si une erreur est toérée e seui sera éga à 1. Page 10/14

11 Sur 'iustration 11 présentant un exempe d'automate pondéré, chaque rond est un état, chaque fèche est une transition. Iustration 11 : un automate pondéré du motif D [ILV] x(1,3) A. Les automates utiisés par Wapam sont sous a forme suivante (iustration 12). Par exempe, si a portion de séquence qui passe dans 'automate passe de 'état 0 à 1 en isant un D e coût sera de 0 sinon e coût sera de 1. Iustration 12 : Exempe d'automate représentant un motif Prosite : D [ILV] x(1,3) A. Les poids peuvent être pus généraux que e simpe décompte «0 / 1» ; i est possibe de modifier manueement 'automate. Par exempe a substitution de D par N, R ou A en première position peut coûter 3 au ieu de 1 (Iustration 13). Iustration 13 : Exempe d'automate modifié à a main. Page 11/14

12 La pateforme dispose d'autres outis pour générer des automates pondérés (génération de poids «à a BLOSSUM», utiisation de matrices poids/position PWM...) Contactez pour des questions à ce sujet. Wapam et Wapam/Rdisk Wapam peut être utiisé de deux façons (Iustration 14) : soit i est ancé sur genocuster (comme tous es autres ogicies de a pate forme) et a recherche se fait sur un noeud du custer, soit i est coupé avec 'architecture Rdisk qui paraéise a recherche sur un ensembe de cartes. Iustration 14 : Achitecture matériee de WAPAM. Rdisk est une architecture spéciaisée constituée de pusieurs dizaines de cartes (actueement 31). Chaque carte contient un processeur reconfigurabe (FPGA) coupé à un disque dur. Les automates pondérés sont directement cabés sur es FPGA, ce qui permet une évauation simutanée des états. Ce cabage utiise autant d'éements matéries que de transitions d'états dans 'automate. Les processeurs utiisés ont une surface pouvant caber des automates ayant jusqu'à une centaine de transitions. Les 31 cartes se partagent e baayage de a banque ou du génome (1/31 ieme par carte). L'ensembe du prototype Rdisk a été conçu pour fitrer rapidement es bases de données, es disques durs étant directement reiés aux processeurs FPGA. Rdisk étant un prototype de recherche, i n'est pas toujours en service. Si vous avez besoins de cacus intensif en recherche de motifs, contactez a pateforme pour que nous mettions en pace un traitement adapté de vos données ou de vos motifs. Page 12/14

13 Performances L'iustration15 présente une comparaison des temps de recherche de motif entre 'impémentation ogiciee de Wapam et 'accéération matériee Wapam/Rdisk (moyenne sur 50 motifs pris aéatoirement parmi un ensembe de 3331 motifs). Pour ne pas surcharger es serveurs, a recherche peut être arrêtée dès qu'i y a pus d'un certain nombre de résutats (auto stop). Dans tous es cas, une recherche avec Wapam avec ou sans erreurs prend e même temps d'exécution. Sur a version ogiciee, e temps d'exécution est inéaire par rapport à a taie de 'automate (et donc du motif). Pour Wapam/Rdisk, tous es motifs sont traités dans e même temps (tant qu'is sont acceptés par Rdisk, c'est à dire tant qu'i n'y a pas pus qu'une centaine de transitions). Wapam ogicie Wapam + autostop 2000 Wapam/Rdisk Wapam/Rdisk + précompiation 1 motif 2605 s 2003 s 72 s 23 s 3331 motifs 100 jours* 77 jours* < 3jours < 1jour Iustration 15 : Comparaison des temps de recherche de motif (* : estimations) L'accéération apportée par Rdisk est encore pus importante à partir du deuxième ancement, orsque es motifs ont déjà été compiés, car Wapam / Rdisk se souvient des automates pondérés compiés précedemment. La modification du seui d'erreur ne demande pas une nouvee compiation. Besoins spécifiques Nous sommes à votre disposition pour coaborer sur des tâches particuières, comme par exempe : ajouter d'autres banques de données, réaiser des automates pondérés répondant à des objectifs particuiers, mettre en pace sur e custer ou sur Rdisk des cacus intensifs (grand nombre de séquences, de motifs/d'automates, ancements itérés, anayse de résutats...); nous pouvons paramétrer finement Wapam pour obtenir es meieurs temps de cacus sur votre appication, vous fournir un accès à Wapam en igne de commande sur genocuster Page 13/14

14 Références Merci de citer a référence suivante dans vos travaux utiisant Wapam. Stéphane Guyetant, Mathieu Giraud, Ludovic L'Hours, Steven Derrien, Stéphane Rubini, Dominique Lavenier, and Frédéric Raimbaut. Custer of re configurabe nodes for scanning arge genomic banks. Parae Computing, 31(1):73 96, Page 14/14

Lexmark Print Management

Lexmark Print Management Lexmark Print Management Optimisez impression en réseau et accès à vos informations avec une soution fexibe. Impression des documents sûre et pratique Fexibe. Libérez es travaux d impression à partir de

Plus en détail

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark Lexmark Soutions Patform Pate-forme de soutions ogiciees Lexmark La pate-forme de soutions Lexmark est a gamme d appications créée par Lexmark pour proposer des soutions ogiciees efficaces, économiques

Plus en détail

Votre guide d utilisation

Votre guide d utilisation Réaisez et éditez en igne vos certificats et ordres d assurance Votre guide d utiisation Ce nouve outi vous permet, sur vos contrats Cargo Feet ou Transfeet : de saisir et de transmettre à Covéa Feet,

Plus en détail

Guide des applications Lexmark ESF

Guide des applications Lexmark ESF Guide des appications Lexmark ESF Aidez vos cients à tirer peinement profit du potentie de eurs équipements Lexmark. Les appications Lexmark ont été conçues pour aider es entreprises à capturer et gérer

Plus en détail

Internet : Création de pages Web et contenus en ligne

Internet : Création de pages Web et contenus en ligne Internet : Création de pages Web et contenus en igne «Internet : Création de pages Web et contenus en igne» Objectifs : Créer un site Internet simpe sans avoir à connaître e angage informatique. Découvrir

Plus en détail

IVM : Voice to email. IVM : Voice to email

IVM : Voice to email. IVM : Voice to email Siemens IVM : Voice to emai IVM : Voice to emai 1 HiPath Xpressions Compact : Voice to emai............................. 3 1.1 Introduction.......................................................... 3 1.2

Plus en détail

Analyse et Conception. 4. Cas d Utilisation et la phase de l acquisition des besoins

Analyse et Conception. 4. Cas d Utilisation et la phase de l acquisition des besoins Anayse et Conception 4. Cas d Utiisation et a phase de acquisition des besoins Petko Vatchev Université de Montréa Septembre 2003 2 Sommaire Cas d Utiisation? Structure d CdU Techniques UML Mise en œuvre

Plus en détail

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques Intégration visuee des instaations de branchement aux bâtiments résidenties Guide des bonnes pratiques Guide des bonnes pratiques Légende s techniques PRINCIPAUX SYMBOLES UTILISÉS RECOMMANDÉ ACCEPTabe

Plus en détail

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto. GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST Té. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mai : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.com Votre tééphonie d entreprise : convergence fixe & mobie Depuis

Plus en détail

NUANCE The experience speaks for itself

NUANCE The experience speaks for itself NUANCE The experience speaks for itsef Comparatif des soutions PDF Professiona Compatibiité Compatibe avec Microsoft Windows XP (32 bits), Vista (32 et 64 bits) et Windows 7 (32 et 64 bits) Compatibe avec

Plus en détail

La nouvelle carrière du personnel judiciaire

La nouvelle carrière du personnel judiciaire La nouvee carrière du personne judiciaire 1 2 Avant-propos Cher ecteur, La manière dont es cours et tribunaux sont administrés est en peine évoution. Une poitique moderne du personne est donc d une extrême

Plus en détail

NCH Software Pixillion - Convertisseur de fichiers image

NCH Software Pixillion - Convertisseur de fichiers image NCH Software Pixiion - Convertisseur de fichiers image Ce manue a été créé pour être utiisé avec Pixiion - Convertisseur de fichiers image Version 2.xx NCH Software Support technique Si vous rencontrez

Plus en détail

Conception et réalisation d une sectorisation

Conception et réalisation d une sectorisation Conception et réaisation d une sectorisation OBJECTIF : mise en pace d un outi cohérent permettant de mesurer es voumes transitant dans e système de manière fiabe Une attention particuière doit être portée

Plus en détail

Une grille pour évaluer la qualité de vos données et choisir votre outil de D Q M

Une grille pour évaluer la qualité de vos données et choisir votre outil de D Q M DOSSIER BASES DE DONNEES PAR VIRGINIE GOASDOU~ (EDF R&D), SYLVAINE NUGIER (EDF R&D), BRIGITTE LABOISSE (AID) ET DOMINIQUE DUQUENNOY (AID) Une grie pour évauer a quaité de vos données et choisir votre outi

Plus en détail

La transformation du centre informatique. Les enjeux économiques, écologiques et métiers des centres informatiques

La transformation du centre informatique. Les enjeux économiques, écologiques et métiers des centres informatiques La transformation du centre informatique Les enjeux économiques, écoogiques et métiers des centres informatiques IBM & Schneider Eectric - La transformation du centre informatique Savez-vous que? La mise

Plus en détail

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre Vaence ARTENARIAT 2015 59 e Congrès 28 octobre 1 er novembre En 2015, e congrès de UIA se tient à Vaence du 28 octobre au 1 er novembre sur es thèmes suivants : 2015 59 e Congrès 28 octobre au 1 er novembre

Plus en détail

Automobile et aéronautique

Automobile et aéronautique Soutions et systèmes de marquage et de codage Automobie et aéronautique Nous avons conscience des difficutés particuières auxquees vous devez faire face sur vos ignes de production Dans 'industrie automobie

Plus en détail

Informations techniques. Transmetteurs et communication VEGAMET 381 VEGAMET 391 VEGAMET 624 VEGAMET 625 VEGASCAN 693

Informations techniques. Transmetteurs et communication VEGAMET 381 VEGAMET 391 VEGAMET 624 VEGAMET 625 VEGASCAN 693 Informations techniques Transmetteurs et communication VEGAMET 8 VEGAMET 9 VEGAMET 64 VEGAMET 65 VEGASCAN 69 Sommaire Sommaire Description du produit.....................................................................................

Plus en détail

à des commissions d enquête

à des commissions d enquête Protocoe sur a nomination de juges à des commissions d enquête Adopté par e Consei canadien de a magistrature août 2010 Sa Majesté a Reine du chef du Canada, 2010 Numéro du cataogue : JU14-21/2010 ISBN

Plus en détail

UNICEF/92-5221/Toutounji

UNICEF/92-5221/Toutounji UNICEF/92-5221/Toutounji Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur L aaitement materne Un bébé nourri au sein est moins souvent maade et mieux nourri qu un bébé à qui on

Plus en détail

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010?

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010? Vétérinaires : quees perspectives d activité en 2010? Edito Arnaud Duet Docteur Vétérinaire Président d Ergone Ergone, nouvee association pour es vétérinaires qui partagent envie d entreprendre, a vouu

Plus en détail

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec.

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec. Face au deui, Vous n êtes pas seu(e) Ce guide vous est proposé par a Caf de Meurthe-et-Mosee et es Associations Deui Espoir et Favec. 1 Edition 2011 ÉDITO Soutenir et accompagner Soutenir a fonction parentae

Plus en détail

TSP 6500/7000 SÉRIE. Spécifications Chariots tridirectionnels à nacelle élevable

TSP 6500/7000 SÉRIE. Spécifications Chariots tridirectionnels à nacelle élevable C TSP 6500/7000 SÉRIE Chariots tridirectionnes à nacee éevabe C Série TSP 6500 / 7000 Chariots tridirectionnes à nacee éevabe Aée disponibe min. Jeux fonctionnes Fourches non téescopiques 4.33a 4.33 Longueur

Plus en détail

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012 Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociae Prof ABDELKADER SALMI 2012 Actuaire L étymoogie du mot "actuaire" est atine (comptabe, rédacteur des ivres de comptes acta), ce terme n'apparaît

Plus en détail

Gamme Everio 2012. www.jvc.net/everio-2012s/ www.jvc.eu

Gamme Everio 2012. www.jvc.net/everio-2012s/ www.jvc.eu Gamme Everio 2012 www.jvc.net/everio-2012s/ www.jvc.eu www.jvc-asia.com www.jvc-me.com Restez en contact Everio vous permet désormais de rester en contact avec votre entourage, qu i se trouve à côté de

Plus en détail

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr Rejoignez e No 1 mondia de a franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY www.subwayfrance.fr *SUBWAY est e numéro 1 mondia de a restauration, en nombre de restaurants. 2015 Doctor s Associates

Plus en détail

Sécurité Lexmark pour les imprimantes et MFP compatibles avec les solutions

Sécurité Lexmark pour les imprimantes et MFP compatibles avec les solutions Sécurité Lexmark pour es imprimantes et MFP compatibes avec es soutions Améioration de a sécurité de vos documents et vos données d entreprise En terme de sécurité, votre organisation doit être assurée

Plus en détail

Guide d utilisation 4738

Guide d utilisation 4738 MO0612-FA Guide d utiisation 4738 Famiiarisation Féicitations pour achat de cette montre CASIO. Pour tirer e meieur parti de votre montre, isez attentivement ce manue. Avertissement! Les fonctions de mesure

Plus en détail

De la caractérisation à l identification des langues

De la caractérisation à l identification des langues De a caractérisation à identification des angues Séection de conférences données ors de a 1 ère journée d étude sur identification automatique des angues, Lyon, 19 janvier 1999 avec e soutien de Association

Plus en détail

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA La gestion de a reation cient au sein de a PME Laurent Warichet 2006 SOGID. Tous droits réservés Le CRM outi pour es PME? Contenu de a présentation Qu est-ce que e CRM? Pourquoi a gestion cient? CRM :

Plus en détail

SAGEM F@st TM 2404/2444 Guide d Instaation Rapide Sommaire Présentation... 1 Pack... 2 Raccordements... 3 Instaation à partir du CD-ROM... 4 Instaation Wi-Fi... 5 Instaation Ethernet... 8 Instaation suppémentaire...

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds immobiier canadien CIBC Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 30 juin 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail

WIRELESS SYSTEM QLX-D USER GUIDE. Le Guide de l Utilisateur. 2014 Shure Incorporated 27A22351 (Rev. 1)

WIRELESS SYSTEM QLX-D USER GUIDE. Le Guide de l Utilisateur. 2014 Shure Incorporated 27A22351 (Rev. 1) WRELESS SYSTEM QLX-D USER GUDE Le Guide de Utiisateur 2014 Shure ncorporated 27A22351 (Rev. 1) CONSGNES DE SÉCURTÉ MPORTANTES 1. LRE ces consignes. 2. CONSERVER ces consignes. 3. OBSERVER tous es avertissements.

Plus en détail

Guide d utilisation 3173 3246

Guide d utilisation 3173 3246 MO1007-FB Guide d utiisation 3173 3246 Féicitations pour e choix de cette montre CASIO. Appications Les capteurs de cette montre mesurent a direction, a pression barométrique, a température et atitude.

Plus en détail

NOTRE MISSION NOTRE APPROCHE NOTRE ÉQUIPE NOTRE MARCHÉ. Confiance. Professionnalisme. Confidentialité

NOTRE MISSION NOTRE APPROCHE NOTRE ÉQUIPE NOTRE MARCHÉ. Confiance. Professionnalisme. Confidentialité www.cobus.net NOTRE MISSION Fournir à nos cients des soutions appropriées, sécurisées et bénéfiques Mettre en pace des soutions restant rentabes sur e ong terme et faciitant ensembe du processus de gestion

Plus en détail

Guide d utilisation 5117

Guide d utilisation 5117 MO0912-FA Guide d utiisation 5117 Famiiarisation Féicitations pour achat de cette montre CASIO. Pour tirer e meieur parti de votre achat, veuiez ire attentivement cette notice. Exposez a montre à une umière

Plus en détail

Comment s installer aux Canaries

Comment s installer aux Canaries Comment s instaer aux Canaries Aide institutionnee Le gouvernement des Canaries soutient activement es investissements réaisés dans es secteurs stratégiques canariens. Pour ce faire, e département de Investir

Plus en détail

Nouveaux modules encastrables Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques

Nouveaux modules encastrables Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques Nouveaux modues encastrabes Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques Queque soit votre projet - Restaurant d Entreprise ou d Université, Restauration commerciae, vente à emporter,

Plus en détail

MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE

MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE Copyright Organisation internationae du Travai 2001 Première édition 2001 Les pubications du Bureau internationa du Travai jouissent de a

Plus en détail

Aspects de l ergonomie des interfaces. Utilisabilité

Aspects de l ergonomie des interfaces. Utilisabilité Aspects de ergonomie des interfaces. Utiisabiité René PATESSON CREATIC Centre de Recherches en Ergonomie Appiquée aux Technoogies de Information et de a Communication ULB-SISH (Section Informatique et

Plus en détail

Le recours à l Aide complémentaire santé : les enseignements d une expérimentation sociale à Lille

Le recours à l Aide complémentaire santé : les enseignements d une expérimentation sociale à Lille Document de travai Working paper Le recours à Aide compémentaire santé : es enseignements d une expérimentation sociae à Lie Sophie Guthmuer (LEDa-LEGOS, Université Paris-Dauphine) Forence Jusot (LEDa-LEGOS,

Plus en détail

Une introduction à l analyse discriminante avec SPSS pour Windows

Une introduction à l analyse discriminante avec SPSS pour Windows Une introduction à anayse discriminante avec SPSS pour Windows Dominique DESBOIS INRA-ESR Nancy et SCEES 5 rue de Vaugirard, 7573 Paris Cedex 5. Fax : +33 49 55 85 00 Mé :desbois@jouy.inra.fr RÉSUMÉ :

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2011 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

La conception et les spécifications peuvent être modifiées sans préavis.

La conception et les spécifications peuvent être modifiées sans préavis. La conception et es spécifications peuvent être modifiées sans préavis. LTD KXTDA30_FR_200_v.indd 2 3/2/0 3:3:0 PM Système PBX IP hybride KX-TDA30 LTD KXTDA30_FR_200_v.indd 3 3/2/0 3:3:02 PM TABLE DES

Plus en détail

DE COMMERCE ET DE GESTION

DE COMMERCE ET DE GESTION Institut DE COMMERCE ET DE GESTION Administration et Direction des Admissions : 9, rue Saint-Lambert 75015 Paris Té. (33) 01 45 58 17 33 Fax. 01 45 58 61 59 Métro Boucicaut (igne 8) ou Convention (igne

Plus en détail

LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS

LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS Guide de préparation d un programme de promotion du avage des mains au savon BANQUE MONDIALE The Internationa Bank for Reconstruction and Deveopment/The Word

Plus en détail

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest Compte-rendu de a réunion pubique d information dans e cadre de a concertation sur e Pan de Prévention des Risques Technoogiques de Saint-Priest (CREALIS et SDSP) 2 juiet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

Plus en détail

Système PBX IP hybride

Système PBX IP hybride Système PBX IP hybride KX-TDA30 La conception et es spécifications peuvent être modifiées sans préavis. FrenchPan_NEW MASTER_FA.indd -3 /6/09 9:0:0 AM Pour a mise en pace d un environnement de communications

Plus en détail

Préparation au financement climatique

Préparation au financement climatique Programme des Nations Unies pour e déveoppement A servicio de as personas y as naciones Préparation au financement cimatique Un cadre pour comprendre ce que signifie être «prêt» à utiiser e financement

Plus en détail

Mesure de facteur de bruit sur analyseur de réseaux vectoriel corrigée en Paramètres-S. Frédéric Molina

Mesure de facteur de bruit sur analyseur de réseaux vectoriel corrigée en Paramètres-S. Frédéric Molina esure de facteur de bruit sur anayseur de réseaux vectorie corrigée en Paramètres-S Frédéric oina Agenda Rappe : qu est-ce que e facteur de bruit d un composant? éthodes et setup de mesure Etapes de caibrage

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 Rapport d activités 213 1 1 1.1 Sudoc... p. 5 Nouvee convention de participation au Sudoc... p. 5 Sudoc professionne... p. 5 Sudoc pubic... p. 5 Ouverture de Coodus pour une simpification de exemparisation...

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 2/03 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 20 Novembre 2009 Commission n 2 Administration Générae et Personne Commission n 7 Finances DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

Jacques Lévy, professeur à l'universités de Reims et à l'institut d'études politiques de Paris, fellow au Wissenschaftskolleg zu Berlin

Jacques Lévy, professeur à l'universités de Reims et à l'institut d'études politiques de Paris, fellow au Wissenschaftskolleg zu Berlin e point sur La cartographie, enjeu contemporain Jacques Lévy, professeur à 'Universités de Reims et à 'Institut d'études poitiques de Paris, feow au Wissenschaftskoeg zu Berin De ce vieux Mercator, à quoi

Plus en détail

Fête & Buvette Un équilibre à trouver. A l attention des maires, présidents d associations, responsables de débit de boissons temporaires, bénévoles

Fête & Buvette Un équilibre à trouver. A l attention des maires, présidents d associations, responsables de débit de boissons temporaires, bénévoles Fête & Buvette Un équiibre à trouver A attention des maires, présidents d associations, responsabes de débit de boissons temporaires, bénévoes Edition : Février 2011 Nous sommes ensembe responsabes! La

Plus en détail

l EXCLUSION, INCLUSION m

l EXCLUSION, INCLUSION m EXCLUSION, INCLUSION m education permanente CULTURE ÉDUCATION PERMANENTE «I y a eu une invention de accessibiité comme nouvee forme sociae révéatrice d une conception du traitement de atérité dans notre

Plus en détail

4 RESEAUX LOCAUX : ETHERNET, TOKEN-RING,...

4 RESEAUX LOCAUX : ETHERNET, TOKEN-RING,... hapitre 4 1 RESEAUX LOAUX : ETHERNET, TOKEN-RING,... Ethernet : buts - non buts 2 uts réseau mutipoint sans priorité avec coisions faibe coût Non-buts contrôe d erreur fu dupex sécurité priorité déterminisme

Plus en détail

LE Chapitre I : Rappels généraux. Chapitre 13 Les câbles

LE Chapitre I : Rappels généraux. Chapitre 13 Les câbles E Chapitre I : appes générau. Chapitre 3 es câbes 38 Cacuer une structure : de a théorie à 'eempe Iustration au recto et photos ci-dessous : Mât haubané de mètres servant de soutien au tieu cassé de Doyon

Plus en détail

Développement du leadership :

Développement du leadership : Livre banc Déveoppement du eadership : es tendances de demain Auteur : Nick Petrie Version : décembre 2011 TABLE DES MATIÈRES 3 3 5 6 7 10 29 30 32 À propos de 'auteur Experts consutés dans e cadre de

Plus en détail

Informations techniques. Ultrason Mesure du niveau dans des liquides et des solides en vrac/pulvérulents VEGASON 61, 62, 63

Informations techniques. Ultrason Mesure du niveau dans des liquides et des solides en vrac/pulvérulents VEGASON 61, 62, 63 Informations techniques Utrason Mesure du niveau dans des iquides et des soides en vrac/puvéruents VEGASON 6, 6, 6 Tabe des matières Tabe des matières Principe de mesure.......................................................................................

Plus en détail

SPRITE 2015. ALPINE SPORT CRUZER SR www.spritecaravans.com SPIRIT OF ADVENTURE

SPRITE 2015. ALPINE SPORT CRUZER SR www.spritecaravans.com SPIRIT OF ADVENTURE SPRITE 2015 SPIRIT OF ADVENTURE Sprite Après-ventes Lorsque vous achetez une caravane Sprite, vous achetez pus qu une caravane. Vous bénéficiez égaement du service Supercare, a principae organisation Après

Plus en détail

Le Conseil général, acteur de l insertion

Le Conseil général, acteur de l insertion Le Consei généra, acteur de insertion éditoria Le Consei généra est e chef de fie des poitiques de soidarités dans e Va d Oise. A ce titre, i est notamment responsabe du revenu de soidarité active (RSA)

Plus en détail

Une. Centre --------------

Une. Centre -------------- 59 Une Médiathèque Centre Socia (a cuture du ien socia) -------------- Émiie Dauphin Émiie Dauphin est bibiothécaire à a Médiathèque Centre Socia Yves Coppens, une structure hybride, à vocation sociae

Plus en détail

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères cés Les chiffres du commerce 0 Étude réaisée par a Chambre de commerce et d industrie de Essonne n Repères n Urbanisme commercia n évoution n bian démographique n consommation des ménages n commerce de

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT Pôle de recherchee t d enseignement supérieur 2011-2012

UIDE DU DOCTORANT Pôle de recherchee t d enseignement supérieur 2011-2012 Pôe de recherche et UIDE DU DOCTORANT d enseignement supérieur 2011-2012 L ÉDITO DU PRÉSIDENT Doctorants, vous êtes engagés dans a préparation d une thèse au sein de une des six écoes doctoraes du Pôe

Plus en détail

UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES FACULTÉ DE PHARMACIE SCIENCES PHARMACEUTIQUES COSMÉTOLOGIE ET DERMOPHARMACIE PHARMACIE OFFICINALE PHARMACIE D INDUSTRIE

UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES FACULTÉ DE PHARMACIE SCIENCES PHARMACEUTIQUES COSMÉTOLOGIE ET DERMOPHARMACIE PHARMACIE OFFICINALE PHARMACIE D INDUSTRIE SCIENCES PHARMACEUTIQUES COSMÉTOLOGIE ET DERMOPHARMACIE PHARMACIE OFFICINALE PHARMACIE D INDUSTRIE PHARMACIE HOSPITALIÈRE UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES FACULTÉ DE PHARMACIE BIOLOGIE CLINIQUE 1 DES PROGRAMMES

Plus en détail

Bouclier sanitaire : choisir entre égalité et équité?

Bouclier sanitaire : choisir entre égalité et équité? Document de travai Working paper Boucier sanitaire : choisir entre égaité et équité? Une anayse à partir du modèe ARAMMIS Thierry Debrand (Irdes) Christine Sorasith (Irdes) DT n 32 Juin 2010 Reproduction

Plus en détail

CI/SfB (29) Et6. Janvier 2007. Dispositifs d Attente pour Béton Armé Pour l Industrie de la Construction

CI/SfB (29) Et6. Janvier 2007. Dispositifs d Attente pour Béton Armé Pour l Industrie de la Construction CI/SfB (29) Et6 Janvier 2007 Dispositifs d Attente pour Béton Armé Pour Industrie de a Construction 2 La société Ancon conçoit et réaise des produits en acier de grande fiaiité pour industrie de a construction.

Plus en détail

MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à l œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de la culture

MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à l œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de la culture MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de a cuture mardi 9 décembre 2014 Ministère de a Cuture et de a Communication Communiqué de presse Feur Peerin reance a poitique

Plus en détail

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes - Préfecture de a région d'ie-de-france Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciiennes Programme d Investissements d avenir (PIA) e PIA 2 éargit es

Plus en détail

Guide d utilisation 4732 4733

Guide d utilisation 4732 4733 MO0605-FA Guide d utiisation 4732 4733 Famiiarisation Féicitations pour achat de cette montre CASIO. Pour tirer e meieur parti de votre montre, isez attentivement ce manue. Avertissement! Les fonctions

Plus en détail

Un guide du bailleur : pourquoi?...3

Un guide du bailleur : pourquoi?...3 édition 2012 SOMMAIRE Un guide du baieur : pourquoi?...3 Avant a ocation Que type de ocation puis-je proposer ou accepter?...4 Quees conditions pour mon ogement mis en ocation?...5 Quees aides pour améioration

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds commun d actions US Impéria Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 30 juin 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le

Plus en détail

Consultations publiques sur la sécurité : les recommandations des commissaires

Consultations publiques sur la sécurité : les recommandations des commissaires ÉTÉ 2014 VOLUME 16, NUMÉRO 2 Taxi Le Journa Consutations pubiques sur a sécurité : es recommandations des commissaires UN PRINTEMPS CHARGÉ LE BTM CONSULTE SES PARTENAIRES VERS UNE POLITIQUE POUR L INDUSTRIE

Plus en détail

Contacts électriques AE 08.01. Contact électrique sec à aimant Type 821 1) Seuil d'alarme inductif Type 831 Relais amplificateur Bloc relais

Contacts électriques AE 08.01. Contact électrique sec à aimant Type 821 1) Seuil d'alarme inductif Type 831 Relais amplificateur Bloc relais AE 08.0 Accessoires Contacts éectriques Conformité Contact éectrique sec à aimant Type 8 ) Seui d'aarme inductif Type 8 Reais ampificateur Boc reais Utiisation Les contacts éectriques permettent d'ouvrir

Plus en détail

Stratégie pour le développement durable: lignes directrices et plan d action 2008 2011

Stratégie pour le développement durable: lignes directrices et plan d action 2008 2011 Consei fédéra suisse Stratégie pour e déveoppement durabe: ignes directrices et pan d action 2008 2011 Rapport du 16 avri 2008 Impressum Consei fédéra suisse Stratégie pour e déveoppement durabe: ignes

Plus en détail

UNICEF/96-0224/Toutounji

UNICEF/96-0224/Toutounji UNICEF/96-0224/Toutounji Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur La prévention des accidents LA PRÉVENTION DES ACCIDENTS Chaque année, 750 000 enfants meurent des suites

Plus en détail

STAGE STAGE STAGE STAGE STAGE

STAGE STAGE STAGE STAGE STAGE 01 STAGE 03 STAGE 02 STAGE 04 STAGE 05 STAGE I I I - - I Le système de management intégré : es normes ISO 9001/ISO 14001/ OHSAS 18001 Le système de management de quaité : a norme ISO 9001 (Exigences- Audit

Plus en détail

La solution à tous les besoins en tuyauterie des secteurs du pétrole, du gaz, de la pétrochimie, de l industrie nucléaire et de la construction

La solution à tous les besoins en tuyauterie des secteurs du pétrole, du gaz, de la pétrochimie, de l industrie nucléaire et de la construction La soution à tous es besoins en tuyauterie des secteurs du pétroe, du gaz, de a pétrochimie, de industrie nucéaire et de a construction navae IPP Group - stockistes, fabricants et transformateurs ; a soution

Plus en détail

Notre gamme de chaudières pour fioul et gaz Technologie à condensation Technologie basse température Boilers Accessoires.

Notre gamme de chaudières pour fioul et gaz Technologie à condensation Technologie basse température Boilers Accessoires. Venir nous voir De près Notre gae de chaudières pour fiou et gaz De oin Technoogie à condensation Technoogie basse température Boiers Accessoires Interca Wärmetechnik GmbH A Seeenkamp 0 2791 Lage Aemagne

Plus en détail

Importation des données dans Open Office Base

Importation des données dans Open Office Base Importation des données dans Open Office Base Il est aujourd'hui assez rare dans les bureaux de créer un environnement de base de données de toutes pièces. Les données sont manipulées depuis longtemps

Plus en détail

Traduction en français du premier chapitre du manuel d'utilisation du logiciel VUE. Traduit de l'américain par Bernard Aubanel.

Traduction en français du premier chapitre du manuel d'utilisation du logiciel VUE. Traduit de l'américain par Bernard Aubanel. Chapitre deux RECHERCHER ET LIER DES RESSOURCES Traduction en français du premier chapitre du manuel d'utilisation du logiciel VUE. Traduit de l'américain par Bernard Aubanel. VUE supporte les éléments

Plus en détail

Structures dynamiques Listes chaînées

Structures dynamiques Listes chaînées TC Informatique Structures de données abstraites PC N 4 30 Novembre 2000 François Siion Structures dynamiques Listes chaînées http://w3.edu.poytechnique.fr/informatique Représenter un ensembe d'ééments

Plus en détail

Dossier d actualité ARCHITECTURE DE L INFORMATION, ARCHITECTURE DES CONNAISSANCES VEILLE ET ANALYSES. Sommaire. n 74 Avril 2012 1/16

Dossier d actualité ARCHITECTURE DE L INFORMATION, ARCHITECTURE DES CONNAISSANCES VEILLE ET ANALYSES. Sommaire. n 74 Avril 2012 1/16 n 74 Avri 2012 Sommaire page 2 : Introduction à architecture de information page 5: Se préoccuper de utiisateur et de ses espaces d information page 7: Se préoccuper de accès aux savoirs page 10 : Donner

Plus en détail

Partitionner un disque dur avec Windows 8.1

Partitionner un disque dur avec Windows 8.1 Partitionner un disque dur avec Windows 8.1 Par Clément JOATHON Dernière mise à jour : 10/09/2014 Le découpage d un disque dur en plusieurs éléments (ou partition) est pratique pour organiser vos dossiers

Plus en détail

Partitionner un disque dur avec Windows 8.1

Partitionner un disque dur avec Windows 8.1 Partitionner un disque dur avec Windows 8.1 Le découpage d un disque dur en plusieurs éléments (ou partition) est pratique pour organiser vos dossiers et fichiers et les protéger contre d éventuelles pertes

Plus en détail

de suivi et d évaluation de la participation des enfants

de suivi et d évaluation de la participation des enfants TROUSSE À OUTILS DU SUIVI ET DE L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS LIVRET 5 Outis de suivi et d évauation de a participation des enfants Save the Chidren a des activités dans pus de 120 pays.

Plus en détail

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 Saint Laurent du Var Tel : 04.93.07.00.66 bij@agasc.fr www.agasc.fr. Word: Les tableaux.

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 Saint Laurent du Var Tel : 04.93.07.00.66 bij@agasc.fr www.agasc.fr. Word: Les tableaux. Word: Les tableaux Introduction 6 ième partie Il est préférable par moments de présenter de l'information sous forme de tableau. Les instructions qui suivent démontrent comment créer un tableau et comment

Plus en détail

Initiation à LabView : Les exemples d applications :

Initiation à LabView : Les exemples d applications : Initiation à LabView : Les exemples d applications : c) Type de variables : Créer un programme : Exemple 1 : Calcul de c= 2(a+b)(a-3b) ou a, b et c seront des réels. «Exemple1» nom du programme : «Exemple

Plus en détail

ATLAS FORESTIER INTERACTIF DU GABON VERSION PILOTE Document de Synthèse

ATLAS FORESTIER INTERACTIF DU GABON VERSION PILOTE Document de Synthèse MINISTÈRE DE L ECONOMIE FORESTIÈRE, DES EAUX, DE LA PÊCHE ET DE L AQUACULTURE RAPPORT WRI ATLAS FORESTIER INTERACTIF DU GABON VERSION PILOTE Document de Synthèse Atas forestier interactif du Gabon (version

Plus en détail

Si on reparlait de la distribution du crédit sur les lieux de vente...

Si on reparlait de la distribution du crédit sur les lieux de vente... Buetin de 'UFC-QUE CHOSR de 'ÀN Association sans but ucratif, régie par a oi de 1901 et agréée pour ester en Justice affiiée à a Fédération Nationae d'ufc-que Choisir affiiée à 'Union Régionae Rhône-Apes

Plus en détail

Ford transit custom kombi

Ford transit custom kombi Ford transit custom kombi Conçu dans un souci de durabiité, testé pour sa robustesse Comme tous es Ford Transit, a durabiité est inscrite dans es gènes du Transit Custom Kombi. Grâce à un programme de

Plus en détail

Serrurier Métallier. Thionville l Hayange l l s. Moyeuvre /Grande. Montigny les Metz l l l s. Morhange l s s. Verny. l l s Jarville l.

Serrurier Métallier. Thionville l Hayange l l s. Moyeuvre /Grande. Montigny les Metz l l l s. Morhange l s s. Verny. l l s Jarville l. Serrurier Métaier Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun k 55 Bar-e-Duc k Landres Briey Thionvie Hayange s Pont-à-Mousson k 54 Nancy Tou Moyeuvre /Grande

Plus en détail

Intégration architecturale des équipements

Intégration architecturale des équipements Consei d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de a Seine-Maritime Soesia, Société Eternit Intégration architecturae des équipements iés aux énergies renouveabes Intégration architecturae des équipements

Plus en détail

Vous y trouverez notamment les dernières versions Windows, MAC OS X et Linux de Thunderbird.

Vous y trouverez notamment les dernières versions Windows, MAC OS X et Linux de Thunderbird. MAIL > configuration de mozilla thunderbird > SOMMAIRE Qu'est ce que Thunderbird? Téléchargement du logiciel Thunderbird Configuration Installation d'un compte POP Installation d'un compte IMAP En cas

Plus en détail

ENVOI EN NOMBRE DE SMS

ENVOI EN NOMBRE DE SMS SMS ENVOI EN NOMBRE DE SMS 2 Téléchargement 3 Installation 6 Ecran d accueil 16 Le bouton envoi de SMS 19 Création du document à envoyer 21 L historique des envois 21 La gestion des numéros Présentation:

Plus en détail

Infrastructure - Capacity planning. Document FAQ. Infrastructure - Capacity planning. Page: 1 / 7 Dernière mise à jour: 16/04/14 16:09

Infrastructure - Capacity planning. Document FAQ. Infrastructure - Capacity planning. Page: 1 / 7 Dernière mise à jour: 16/04/14 16:09 Document FAQ Infrastructure - Capacity planning EXP Page: 1 / 7 Table des matières Détails de la fonctionnalité... 3 I.Généralités... 3 II.Configuration... 3 III.Vue globale des capacités...3 IV.Vue par

Plus en détail

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 OEM Console Java OEM Console HTTP OEM Database Control Oracle Net Manager 6 Module 6 : Oracle Enterprise Manager Objectifs Contenu A la fin de ce module,

Plus en détail

Accélérer la gestion des fichiers

Accélérer la gestion des fichiers Accélérer la gestion des fichiers Lorsque vous exécutez un logiciel, manipulez vos photos ou bien jouez à un jeu, ces opérations nécessitent toutes à votre ordinateur d'effectuer des opérations basiques

Plus en détail

Université libre FACULTÉ DES SCIENCES DE LA MOTRICITÉ. Kinésithérapie et réadaptation. Education physique. Ostéopathie.

Université libre FACULTÉ DES SCIENCES DE LA MOTRICITÉ. Kinésithérapie et réadaptation. Education physique. Ostéopathie. Kinésithérapie et réadaptation Education physique Ostéopathie Prévention santé Université ibre de Bruxees FACULTÉ DES SCIENCES DE LA MOTRICITÉ Pathoogies du sport 1 Locaux d enseignement, de recherche

Plus en détail