DTZ Research. Investment Market Update France T Un début d année encourageant Hh. 17 Avril Sommaire. Auteurs. Contacts

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DTZ Research. Investment Market Update France T1 2013 Un début d année encourageant Hh. 17 Avril 2013. Sommaire. Auteurs. Contacts"

Transcription

1 Investment Market Update France T1 213 Un début d année encourageant Hh 17 Avril 213 Sommaire Contexte économique 2 Le marché en France 4 Le marché en Ile-de-France 6 Le marché en régions 8 Perspectives Transactions significatives 11 Définitions 12 Auteurs Henry-Aurélien Natter Chargé d études + 33 () Magali Marton Head of CEMEA Research +33 (1) Contacts Delphine Mahé Responsable des Etudes France +33 () Hans Vrensen Global Head of Research +44 () Le marché de l investissement en immobilier d entreprise démarre l année 213 sur une note encourageante avec un volume d investissement de 2,9 milliards d euros au 1 er trimestre 213. Le marché signe donc sa meilleure performance depuis 29 avec un volume de transactions au-dessus de sa moyenne pour un 1 er trimestre. L aversion au risque des investisseurs reste forte en ce début d année en raison du contexte économique et financier incertain tant en Europe qu en France. Ainsi les acquisitions se sont-elles concentrées sur des actifs sécurisés ou peu risqués situés à Paris QCA pour l Ile-de-France et à Lyon pour les marchés régionaux. Les bureaux continuent de se tailler la part du lion et auront concentré plus des 2/3 des engagements du 1 er trimestre 213 avec près d 1,9 milliard d euros investis. Les commerces arrivent, quant à eux, en deuxième position, avec plus de 65 millions d euros d acquisitions. Sept transactions d un montant supérieur à 1 millions d euros ont été relevées au 1 er trimestre 213 pour un volume total de près de 9 millions d euros. Elles sont la preuve que d importantes liquidités sont toujours bien présentes sur le marché français. L une des principales transactions du trimestre aura été l acquisition par PRAMERICA du 118 avenue des Champs Elysées, un actif composé de surfaces commerciales et de bureaux, pour un montant estimé à 135 millions d euros. Les investisseurs étrangers se sont montrés plus attentistes qu à l accoutumée en ce début d année. Ils ont ainsi investi moins de 7 millions d euros ce trimestre, soit seulement 22% des engagements. Les fonds allemands en liquidation continuent de céder leurs actifs avec, notamment, la cession par DEGI de la «Tour Mirabeau» dans le 15 ème arrondissement pour un montant proche de 2 millions d euros. Les taux de rendement prime n ont pas évolué au 1 er trimestre 213 et se distribuent, en Ile-de-France, entre 4,5 pour les actifs tertiaires à Paris QCA et 7,35% pour les plates-formes logistiques. Ils pourraient enregistrer une très légère compression d ici la fin de l année. La performance de ce 1 er trimestre 213 nous laisse confiants sur une bonne tenue du marché de l investissement tout au long de l année. Nous confirmons donc notre anticipation d un volume de 14 milliards d euros en 213. DTZ Research

2 Contexte économique Les perspectives mondiales de croissance économique demeurent faibles pour 213. Après un premier trimestre aux performances hétérogènes selon les zones géographiques, les perspectives de croissance pour 213 demeurent faibles. Le rebond n aura pas lieu avant 214. Aux Etats-Unis, la politique monétaire de la FED demeure le principal soutien de la croissance, qui devrait être légèrement supérieure à 2% en 213, mais avec un taux de chômage qui devrait rester supérieur à 7% sur l ensemble de l année. La Chine a vu son taux de croissance avoisiner les 8% au 1 er trimestre 213, avec un taux de chômage faible. Le gouvernement continue de soutenir la croissance alors que la demande des pays européens marque le pas. Dans la zone euro, 213 devrait être une période de stabilisation avant une reprise lente de la croissance économique en 214. En France, les perspectives de croissance demeurent fragiles, le pays devant échapper de peu à la récession. Le taux de chômage devrait être inférieur à 11% (graphiques 1 et 2). Le rééquilibrage des finances publiques en zone euro pèsera sur la croissance si aucune politique de relance n est finalement mise en place d ici la fin de l année. Graphique 1 PIB en France, en Zone euro, aux Etats-Unis et en Chine 15% 12% 9% 6% 3% -3% -6% Source: Oxford Economics Graphique 2 Taux de chômage en France, en Zone euro, aux Etats-Unis et en Chine 12% 9% 6% 3% France Zone euro Etats-Unis Chine «Scénario à la japonaise», le risque de déflation doit être envisagé en Zone euro. La question du risque d un «scénario à la japonaise», c està-dire la rentrée dans une période déflationniste, doit être pris en considération en Zone euro. En effet, le risque de voir reporter à plus tard achats et investissements dans l attente d une baisse des prix pourrait hypothéquer les perspectives d une croissance économique même faible. Comme l a rappelé le FMI, ce risque guette l Europe. Pour l heure, le problème réside davantage dans le fait que cette déflation est en partie voulue (baisse des salaires en Europe du Sud pour gagner en compétitivité). Depuis 2 ans, le Japon a été durablement impacté par la déflation apparue après l explosion de la double bulle boursière et immobilière du début des années 199. Toutefois, face à ce risque potentiel, la BCE semble déjà avoir planché sur la mise en place de leviers pour endiguer un tel scénario, notamment via une remontée de son taux directeur pour palier tout risque de spirale déflationniste (graphique 3). Source: Oxford Economics Graphique 3 Taux d inflation en France, en Zone euro, aux Etats-Unis, en Chine et au Japon 8% 6% 4% 2% -2% Source: Oxford Economics France Zone euro Etats-Unis Chine France Zone euro Etats-Unis Chine Japon Investment Market Update 2

3 Malgré des conditions de financement historiquement basses, l attrait du segment prime se renforce. Le spread entre l OAT 1 ans et le segment prime du marché immobilier atteint aujourd hui un niveau d environ 25 points de base, soit une baisse d environ 3 points depuis fin 212. Cette baisse va accentuer un mouvement de repli des investisseurs vers les zones les plus sûres, notamment Paris QCA. Une poursuite de la compression de ce spread doit être envisagée à court terme (graphique 4). Malgré un niveau faible, le spread entre l Euribor 3 mois et le taux EONIA est en augmentation depuis le début de l année. Si ce différentiel venait aux niveaux enregistrés en 211, la difficulté d accès au crédit serait renforcée (graphique 5). Sources de financement : les assureurs à la manœuvre et de nouveaux acteurs Les compagnies d'assurance pourraient représenter dans les prochaines années jusqu'à 2 du marché européen du crédit immobilier en raison du renforcement des exigences des établissements bancaires pour l octroi de prêts. Le déploiement de solutions alternatives de financement immobilier continue de s opérer : après les assureurs (ALLIANZ et AXA en tête), d autres opérateurs de 1 er rang ont dévoilé leurs ambitions fortes sur ce nouveau segment de marché. Ainsi AMUNDI REAL ESTATE vient-il de recevoir de l AMF son agrément pour lancer son fonds de dette (3 millions d euros à placer sur des prêts immobiliers de 1 à 15 ans à des LTV de 5 à 6). La BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT a annoncé le closing de sa levée de fonds (5 millions d euros) qui viendra alimenter son fonds de dette. L ambition est ici d investir non seulement en France mais aussi en Europe de l Ouest. Graphique 4 OAT 1 ans, taux de rendement prime bureaux et spread entre les deux taux (en points de base) 8% 6% 4% 2% Sources : DTZ Research et Banque de France Graphique 5 Taux EONIA, Euribor 3 mois et spread entre les deux taux (en points de base) 2% 1 1% Source : Banque de France OAT 1 ans Taux de rendement bureaux prime Paris QCA Spread OAT 1 ans/rendement bureaux prime Taux interbancaire de l'argent au jour le jour (EONIA) Euribor 3 mois Spread entre le taux EONIA et l'euribor 3 mois Ces nouveaux acteurs viennent rejoindre les fonds internationaux de dette dont le nombre a augmenté de façon exponentielle depuis 2 ans. Les appétits des opérateurs sont grands ; ils espèrent profiter de conditions de marché avantageuses en palliant le manque de financement traditionnel bancaire. Investment Market Update 3

4 Le marché en France Avec près de 2,9 milliards d euros d investissement en ce début d année 213, le marché enregistre son meilleur démarrage depuis 29. Près de 2,9 milliards d euros ont été investis en immobilier d entreprise au 1 er trimestre 213, soit le plus important volume enregistré depuis 29 (graphique 6). Le marché résiste donc plutôt bien à la morosité économique ambiante. Le segment des transactions d un montant supérieur à 1 millions d euros a représenté près de 872 millions d euros via 7 transactions depuis le début de l année. D importantes liquidités sont donc toujours présentes sur le marché français. Parallèlement à ces opérations, les transactions d un montant compris entre 5 et 1 millions d euros ont connu un fort engouement de la part des investisseurs, totalisant plus de 75 millions d euros au 1 er trimestre 213 contre 225 millions un an plutôt. A l inverse, le marché aura été moins actif sur les «petits» volumes ; les opérations inférieures à 5 millions d euros, qui représentent tout de même 1 milliard d euros d engagements ce trimestre, affichent un recul de 2 en un an. Dans ce contexte, la taille moyenne des investissements a réussi à se maintenir au-dessus de la barre des 2 millions d euros, un chiffre en ligne avec les performances annuelles de 211 et 212 (graphique 7). L Ile-de-France, 1er choix des investisseurs, en régions Lyon domine le classement L Ile-de-France a concentré les ¾ des engagements du 1 er trimestre 213, soit une augmentation de cinq points par rapport à la même période en 212 (graphique 8). Les régions ont, quant à elles, représenté un quart des engagements, soit un volume total d environ 692 millions d euros au 1 er trimestre 213. L activité du marché continue de se cristalliser autour d acquisitions d un montant inférieur à 1 millions. Les acquisitions de portefeuilles (retail-parks cédés par IMMOCHAN ou encore plates-formes logistiques vendues par PROLOGIS à NBIM) ont totalisé moins de 15 millions d euros au 1 er trimestre 213, soit 4% des sommes investies sur le marché français. Graphique 6 Montant des investissements en France, milliards d EUR Source : DTZ Research Graphique 7 Investissement en France par tranche de montant, taille moyenne des transactions en millions d EUR Source: DTZ Research Graphique T1 T2 T3 T T1 213 Moins de 1 millions De 2 à 5 millions De 1 à 2 millions Taille moyenne Répartition des investissements en France par localisation, au T1 213 (en valeurs) Portefeuilles nationaux 4% Province 24% De 1 à 2 millions De 5 à 1 millions Plus de 2 millions Ile-de-France 72% Source: DTZ Research Investment Market Update 4

5 Forte activité des investisseurs français en ce début d année, les investisseurs étrangers sont actifs coté vendeurs. Avec environ 2,2 milliards d euros engagés au 1 er trimestre 213, le marché de l investissement français a été largement dominé par les acteurs domestiques (78%) (graphique 9). Ils sont suivis par les investisseurs américains comme PRAMERICA (7% des investissements du trimestre), allemands (2%) et les fonds européens (1%). Les investisseurs allemands ont été net vendeurs au cours du 1 er trimestre 213 ; les fonds allemands en cours de liquidation comme DEGI profitent de l engouement des investisseurs pour les «gros» volumes pour céder leurs actifs au meilleur prix. Les OPCI/SCPI/OEGF et les institutionnels ont concentré la moitié des investissements. Au 1 er trimestre 213, les OPCI/SCPI/OEGF et les institutionnels de l assurance ont totalisé près de la moitié des investissements, avec près d 1,5 milliard d euros d acquisitions (graphique 1). La recherche d actifs prime et sécurisés s est renforcée en ce début d année. La tendance devrait se maintenir en raison des liquidités disponibles sur le marché mais dont l allocation sans risque reste le leitmotiv. Depuis 211, les bureaux dominent mais leur part fléchit. Les bureaux sont demeurés majoritaires au 1 er trimestre 213 avec 67% des engagements, soit près de 2 milliards d euros (+ 15% en un an). Toutefois, leur part de marché a diminué de 7 points en un an. En effet, les acquisitions d actifs commerciaux ont enregistré une hausse de 6 points par rapport au 1 er trimestre 212, avec 65 millions d investissement, soit 23% des engagements (graphique 11). La transaction du trimestre aura été celle réalisée par IMMOCHAN via la cession de 7 actifs commerciaux en France pour un montant de plus de 16 millions d euros à VIVERIS REIM. Les entrepôts et les locaux d activité ont connu une croissance spectaculaire (+ 54%) par rapport au 1 er trimestre 212 avec 31 millions d euros engagés. Nouveau venu dans le paysage de la logistique, NBIM, le bras armé immobilier du fonds souverain de la Norvège, a signé avec PROLOGIS une joint venture portant sur 1,2 milliard d euros d actifs en Europe dont une grande partie en France. Graphique 9 Investissement en France par nationalité d acquéreur Source: DTZ Research Graphique 1 Investissement en France par type d acquéreur Source: DTZ Research Graphique 11 Répartition du montant des investissements par type d actif (en valeurs) Source: DTZ Research T1 213 France Etats-Unis Allemagne Royaume-Uni Fonds paneuropéens Autres pays européens Moyen-Orient Asie International Autres T1 Institutions SIIC 213 Autres foncières OPCI / SCPI / OEGF Fonds d'investissement Soc. d'invstt immobilier Investisseurs privés Autres T1 213 Bureaux Commerces Entrepôts Locaux d'activité Investment Market Update 5

6 Le marché en Ile-de-France Le marché de l investissement en Ile-de-France démarre l année sur un volume encourageant de près de 2,1 milliards d euros. Avec près de 2,1 milliards d euros engagés au 1 er trimestre 213, le marché de l investissement francilien a enregistré une performance en hausse de 42% par rapport au 1 er trimestre 212. Cette performance s inscrit comme étant la meilleure depuis 29 (graphique 12). Le marché francilien aura été dominé par des acquisitions d actifs tertiaires, produit phare de la région. Avec 1,6 milliard d euros, ces investissements ont progressé de 23% en un an. Leur poids s est cependant réduit (-12 points en un an) au profit des actifs «commerce» (graphique 13). Le commerce connaît en effet une forte progression d une année sur l autre (+7 points pour totaliser 34 millions d euros au 1 er trimestre 213). L acquisition par PRAMERICA du 118 avenue des Champs Elysées pour un prix estimé à 135 millions d euros a fortement participé à ce résultat. Au 1 er trimestre 213, les acquisitions d entrepôts et de locaux d activité ont été multipliées par trois en un an, pour atteindre près de 15 millions d euros. Graphique 12 Investissement en Ile-de-France, en milliards d EUR Sources : Immostat / DTZ Research Graphique T1 T2 T3 T4 Investissement en Ile-de-France par type d actif, au T1 213 (en valeurs) Entrepôts 3% Commerces 16% Locaux d'activités 4% Le nombre important de petites transactions fait fléchir le volume moyen des transactions. Le segment des transactions d un montant supérieur à 5 millions a représenté près de 1,5 milliard d euros via 14 transactions au 1 er trimestre 213 contre 82 millions au 1 er trimestre 212 via 7 transactions. Sources : Immostat / DTZ Research Bureaux 77% En parallèle, les transactions d un montant inférieur à 5 millions d euros ont, elles aussi, été dynamiques, représentant 1/3 des montants investis au 1 er trimestre 213 contre 27% en 212. La taille moyenne des transactions se positionne donc à 32,5 millions d euros, contre 35,5 millions d euros en 212 (graphique 14). Graphique 14 Investissement en Ile-de-France par tranche de montant, taille moyenne des transactions en millions d EUR T1 213 Moins de 1 millions De 2 à 5 millions De 1 à 2 millions Taille moyenne des transactions De 1 à 2 millions De 5 à 1 millions Plus de 2 millions Sources : Immostat / DTZ Research Investment Market Update 6

7 Les investisseurs focalisent leurs acquisitions sur Paris. Le marché parisien a concentré la moitié des investissements du 1 er trimestre 213 (graphique 15), soit près de 1,1 milliard d euros d engagements. L une des opérations emblématiques de ce trimestre aura été l acquisition par GECINA auprès de DEGI de la tour «Mirabeau» (4 m²) à Paris 15 ème pour près de 2 millions d euros. Le Croissant Ouest démarre l année en fanfare avec près de 5 millions d euros d investissements. Les acquisitions ont concerné des volumes entre 1 et 1 millions d euros pour des actifs neufs ou de seconde main sur des marchés matures. Totalisant 7% de part de marché, la Première Couronne a connu un début d année particulièrement dynamique (+16% en un an) avec, notamment, l acquisition par PRIMONIAL REIM d «Okabé» m² de bureaux neufs - au Kremlin-Bicêtre pour un montant de 12 millions d euros. 3 autres transactions sur des volumes compris entre 3 et 7 millions d euros viennent compléter ce palmarès. Une compression du taux de rendement prime doit être envisagée en 213. Les taux de rendement prime demeurent stables et se distribuent entre 4,5 à Paris QCA et 6,5 en Deuxième Couronne (graphique 16). Ces taux devraient connaître une légère compression d ici la fin de l année 213. La recherche d un rendement plus élevé pousse les investisseurs à se positionner sur des actifs non «prime» localisés dans le Croissant Ouest ou en Première Couronne ; Dans ce cas, les taux de rendement attendus sont plus proches de 7% pour des opérations sécurisées quant à leur occupation. Graphique 15 Investissement en Ile-de-France par localisation (en valeur) Sources : Immostat / DTZ Research Graphique 16 Taux de rendement prime bureaux en Ile-de-France 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% Source : DTZ Research T1 213 Paris La Défense Croissant Ouest 1ère Couronne 2ème Couronne Portefeuilles Paris QCA La Défense 1ère Couronne Paris 12ème et 13ème Croissant Ouest 2ème Couronne Investment Market Update 7

8 Le marché en régions Le marché de l investissement en régions se maintient malgré l aversion au risque des investisseurs. Avec près de 7 millions d euros investis au 1 er trimestre 213, le marché de l investissement en régions affiche une performance quasi identique à celle enregistrée à la même période en 212. Toutefois, le marché se situe dans la moyenne basse de la période (graphique 17). La répartition des montants investis en régions a connu un certain équilibre entre les différentes classes d actif. Le commerce totalise la majorité des investissements (42%), suivi par les bureaux (33%) et les locaux industriels (25%) (graphique 18). La réalisation de quelques opérations d envergure fait croître le volume moyen des transactions, reflétant les capacités d investissement importantes de certains acteurs en régions. Les montants investis demeurent stables alors que le nombre de transactions fléchit d une année sur l autre (63 opérations au 1 er trimestre 213 contre 19 un an plus tôt). La taille moyenne des transactions progresse ainsi pour se positionner à près de 11 millions d euros au 1 er trimestre 213 contre 9 millions d euros en moyenne annuelle sur la période (graphique 19). Graphique 17 Investissement en régions, en milliards d EUR T1 T1 T2 T3 T4 213 Source : DTZ Research Graphique 18 Répartition des investissements en régions par type d actif au T1 213 (en valeurs) Locaux d'activités 19% Entrepôts 6% Bureaux 33% Les SCPI/OPCI et les sociétés d investissement concentrent plus de la moitié des investissements depuis le début de l année 213. Au 1 er trimestre 213, les SCPI/OPCI/OEGF (environ 27 millions d euros), les sociétés d investissement (14 millions d euros) et les fonds d investissement (85 millions d euros) ont concentré près des ¾ des montants investis. Les investisseurs français dominent le marché en régions, les investisseurs étrangers sont absents. Le marché de l investissement en régions a été quasiment réalisé en totalité par les investisseurs français au 1 er trimestre 213 avec près de 9 des montants investis (6 millions d euros). Les investissements étrangers ont donc été moins actifs sur les marchés régionaux. Ainsi, les investisseurs et fonds européens n ont totalisé que 8% des investissements, soit moins de 1 millions d euros d engagements ce trimestre. Source : DTZ Research Graphique 19 Investissement en régions par tranche de montant, taille moyenne des transactions en millions d EUR Source : DTZ Research Commerces 42% T1 213 Moins de 1 millions De 2 à 5 millions De 1 à 2 millions Taille moyenne De 1 à 2 millions De 5 à 1 millions Plus de 2 millions Investment Market Update 8

9 La région Rhône Alpes focalise l intérêt des investisseurs en ce début d année. La région Rhône-Alpes arrive en 1 ère position avec près de la de la moitié des investissements réalisés en régions au 1 er trimestre 213, soit 325 millions d euros investis. Les régions PACA et Aquitaine arrivent ex aequo en 2 ème position avec 45 millions d euros d investissement ce trimestre. Les investisseurs ont opté pour des actifs industriels en région marseillaise alors qu ils ont préféré se focaliser sur des actifs de bureaux et de commerce dans le Bordelais (graphique 2). Les taux devraient rester relativement stables en 213 pour les marchés les plus établis. La stabilité des taux prime bureaux constatée en 212 s est confirmée au 1 er trimestre 213 sur les principaux marchés régionaux. Pour les marchés les plus établis (Lyon, Marseille et Bordeaux), ils demeurent compris entre 6, et 6,5. Les investisseurs qui recherchent des taux de rendement supérieurs à 7,5% devront s orienter vers des marchés comme Nice ou Rennes. Les taux de rendement prime devraient rester stables en régions en 213 (graphique 21). Graphique 2 Classement des investissements en régions au T1 213, en millions d EUR Rhône Alpes Provence-Alpes-Côte d'azur Aquitaine Nord Pas de Calais Pays de la Loire Alsace Centre Languedoc Roussillon Bretagne Poitou Charente Picardie Normandie Midi Pyrénées Lorraine Franche Comté Champagne Ardenne Bourgogne Auvergne Bureaux Commerces Entrepôts Locaux d'activités Source : DTZ Research Graphique 21 Taux de rendement bureaux prime en régions au T % 8% 7% 6% 5% Source : DTZ Amplitude du taux de rendement prime entre 26 et le T1 213 T Investment Market Update 9

10 Perspectives : une année en ligne avec 212. L immobilier devrait conserver son attractivité intacte en raison du niveau historiquement bas des taux obligataires, ce qui laisse augurer un bon niveau d activité pour 213. Dans ce contexte, trois scénarii d évolution du marché en 213 peuvent être envisagés : Hypothèse basse (probabilité d occurrence 25%). Dans ce scénario, le marché réaliserait une performance identique à celle de 21 en raison de la remise en question forte des fondamentaux économiques entraînant une plus grande sélectivité des investisseurs quant à leur allocation géographique et par produits immobiliers. La détente observée quant à leur prise de risque sera alors révolue. Dans cette situation, le marché ne dépasserait pas les 13 milliards d euros d investissement. Hypothèse haute (probabilité d occurrence 35%). Le marché réaliserait une performance au moins identique à la performance de 211. Ce scenario se réalisera si les investisseurs internationaux se concentrent massivement sur les valeurs sûres que sont la France, l Allemagne et la Grande-Bretagne. Coté offres, ce scénario repose sur la poursuite des arbitrages des foncières et le délestage des fonds allemands en liquidation. Dans cette situation, le marché dépasserait les 17 milliards d euros. Le scenario «statu quo» (probabilité d occurrence 4) privilégie l hypothèse d un marché en ligne avec celui de sera l année des opportunités pour les investisseurs disposant de liquidités. Dans cette situation, le volume investi avoisinerait les milliards d euros. Pour l heure, le marché français de l investissement devrait générer un volume d au moins 14 milliards d euros, sous réserve d événement exceptionnel, notamment de nature économique et/ou financière (graphique 22). Graphique 22 Forecast du volume des investissements en France, en milliards d EUR Source : DTZ Research Réalisé Forecast Marché de l investissement immobilier alternatif Le 1 er trimestre 213 aura été aussi marqué par une très forte activité sur le segment de l immobilier hôtelier ou de santé. Ces deux classes d actifs auront représenté près de 7 millions d euros. Les opérateurs hôteliers ACCOR essentiellement - continuent en effet de céder des actifs pour dégager des liquidités qui serviront à leur développement. Côté Santé, le mécanisme est identique ; ces opérations de sale&lease backs permettent aux investisseurs comme ICADE SANTE, GECIMED ou VIVERIS REIM de consolider leur position sur ce marché. Forecast Investment Market Update 1

11 Transactions significatives Tableau 1 Principales transactions du 1 er trimestre 213 Type d actif Immeuble Ville Vendeur Acquéreur Prix (mn ) En Ile-de-France Bureaux Tour Mirabeau Paris 15 DEGI INTERNATIONAL GECINA 198 Commerce Champs Elysées Paris 8 RISANAMENTO PRAMERICA 135 (e) En régions Bureaux Okabé Le Kremlin-Bicêtre ALTAREA- COGEDIM PRIMONIAL REIM 12 Locaux d'activité - Pusignan CONFIDENTIEL AG REAL ESTATE 5 Commerce Portefeuilles (e) : Estimation Centre Commercial Casino Villefranche-sur- Saône CONFIDENTIEL IMMORENTE 3 Commerce France Portefeuille IMMOCHAN VIVERIS REIM 16 Commerce France Portefeuille CONFIDENTIEL IMMORENTE 35 Source: DTZ Research Investment Market Update 11

12 Définitions Actif core Euribor LTV OAT 1 ans Opération en blanc Taux de rendement prime Taux EONIA (Euro OverNight Index Average) TESE VEFA Actif bénéficiant d'une localisation géographique attrayante et assurant des rendements locatifs sûrs en raison de la qualité des locataires, de la durée des baux, du faible taux de vacance et de peu de rotations Euro Interbank Offered Rate - Taux du marché monétaire européen. Il est égal à la moyenne des taux offerts sur le marché bancaire européen pour une échéance déterminée. Il correspond à la cotation fournie quotidiennement par un échantillon de 57 établissements bancaires européens Loan to value, ratio d endettement (montant du financement sur la valeur totale de l actif) Obligations Assimilables du Trésor - Fonds constituant le support de l'endettement à long terme de l'etat dont la maturité est de 1 ans Projet de construction commencé avant d avoir trouvé des acquéreurs où des locataires pour un actif immobilier Ratio entre les loyers hors charges et le prix d'acquisition AEM de l'actif. Rentabilité la plus basse observée au cours d'une période donnée, après élimination des valeurs aberrantes (occurrences inférieures à deux). Taux de rémunération des dépôts interbancaires au jour le jour du marché monétaire européen Taux Effectifs au Sens Etroit Vente en Etat Futur d Achèvement Investment Market Update 12

13 Les publications de DTZ Research L ensemble de nos études sont téléchargeables sur Vous y trouverez: Occupier Perspective Dernières informations sur le marché à destination des entreprises avec commentaires, analyses, graphiques et données. Global Occupancy Costs Offices 212 Global Occupancy Costs Logistics 211 Obligations of Occupation Americas 212 Obligations of Occupation Asia Pacific 212 Obligations of Occupation EMEA 212 Property Times Mises à jour périodiques à destination des investisseurs du marché des utilisateurs, avec commentaires, analyses, graphiques, données et prévisions. Nos publications couvrent : Asie Pacifique, Bangkok, Barcelone, Berlin, Brisbane, Bristol, Bruxelles, Budapest, Chengdu, Chongqing, Dalian, Edinbourg, l Europe, Francfort, Glasgow, Guangzhou, Hangzhou, Ho Chi Minh City, Hong Kong, Inde, Jakarta, Japon, Kuala Lumpur, Londres, Luxembourg, Madrid, Manchester, Melbourne, Milan, Nanjing, Newcastle, Paris, Pékin, Pologne, Prague, Qingdao, Rome, Séoul, Shanghai, Shenyang, Shenzhen, Singapour, Stockholm, Sydney, Taipei, Tianjin, Ukraine, Varsovie, Wuhan et Xian. Investment market update Mises à jour périodiques du marché de l investissement avec commentaires, principales transactions, graphiques, données et prévisions. Nos publications couvrent : Allemagne, Angleterre, Asie Pacifique, Asie du Sud-Est, Australie, Belgique, Chine Continentale, Espagne, Europe, France, Italie, Japon, République Tchèque et Suède. Money into Property Depuis 35 ans, cette étude phare analyse la valorisation du parc immobilier et les flux de capitaux en immobilier à travers le monde. Elle mesure la structure et les changements dans la valorisation du parc immobilier dans le Monde. Disponible pour Monde, Asie Pacifique, Europe et Angleterre. Foresight Analyse trimestrielle basée sur nos prévisions des grands indicateurs immobiliers incluant DTZ Fair Value Index. Disponible pour Monde, Asie Pacifique, Europe et Angleterre. Une étude annuelle sur nos prévisions est également disponible. Insight Etude thématique sur une problématique particulière liée aux marchés immobiliers. European Sustainability Guide Avril 213 Great Wall of Money Mars 213 European Retail Guide - Shopping Centres Mars 213 China Property Market Sentiment Survey - Janvier 213 India Special Economic Zones - Décembre 212 Singapore Executive Condominiums - Décembre 212 UK Secondary market pricing - Décembre 212 Singapore office demand - Décembre 212 China Ecommerce & Logistics - Novembre 212 Net Debt Funding Gap - Novembre 212 German Open Ended Funds - Octobre 212 DTZ Research Data services Pour plus d informations, vous pouvez contacter Graham Bruty Property Market Indicators Séries historiques d indicateurs des marchés en Asie Pacifique et en Europe. Forecasts immobiliers, incluant DTZ Fair Value Index TM Prévisions à 5 ans sur les principaux indicateurs de marché en Asie Pacifique, aux Etats-Unis et en Europe. Investment Transaction Database Données agrégées sur le marché de l investissement en Asie Pacifique et en Europe. Money into Property Données sur la valorisation du parc immobilier (taille, structure, propriété), les flux de capitaux et les résultats de nos enquêtes sur les intentions des investisseurs et des prêteurs. Investment Market Update 13

14 DTZ Research DTZ Research Contacts Global Head of Research Hans Vrensen Phone: +44 () Head of CEMEA Research Magali Marton Phone: Head of South Asia Research Dominic Brown Phone: +61 () Head of Global Forecasting Matthew Hall Phone: +44 () Head of Strategy Research Nigel Almond Phone: +44 () Head of UK Research Ben Burston Phone: +44 () Head of Americas Research John Wickes Phone: Head of Greater China Research David Ji Phone: DTZ Business Contacts DTZ France Antoine Derville Phone: +33() DTZ France Marc-Henri Bladier Phone: +33() Agence Laurence Escleine-Dumas Phone: + 33() Corporate Solutions Thierry Laborderie Phone: + 33() Investissement Matthieu Garreaud Phone: + 33() Expertise Jean-Philippe Carmarans Phone: +33() Asset Management François Brisset Phone: + 33() Consulting Philippe Méjean Phone: + 33() Asset Management Patrice Genre Phone: + 33() DISCLAIMER Il ne saurait être initié de transaction, basée sur le présent document, sans l appui d un avis professionnel spécifique et de qualité. Bien que les données aient été vérifiées de façon rigoureuse, la responsabilité de DTZ ne saurait être engagée en aucune manière en cas d erreur ou inexactitude figurant dans le présent document. Toute référence, reproduction ou diffusion, totale ou partielle, du présent document et des informations qui y figurent, est interdite sans accord préalable exprès de DTZ. En tout état de cause, toute référence, reproduction ou diffusion devra en mentionner la source. DTZ Avril 213 Investment Market Update 14

DTZ Research. DTZ Insight France : Coût des bureaux - 2012 Attractivité des marchés régionaux. 18 Décembre 2012. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. DTZ Insight France : Coût des bureaux - 2012 Attractivité des marchés régionaux. 18 Décembre 2012. Sommaire. Auteur. DTZ Insight France : Coût des bureaux - 2012 Attractivité des marchés régionaux 18 Décembre 2012 Sommaire Coûts d occupation globaux 2 Coûts au poste de travail 3 Loyers de bureaux 4 Charges des immeubles

Plus en détail

DTZ Research. Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre. 9 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

DTZ Research. Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre. 9 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Contacts Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre immédiate 9 Janvier 2014 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Nora Jacintho Chargée

Plus en détail

DTZ Research. Investment Market Update France T3 2014 Le marché garde le cap malgré un été calme. 21 Octobre 2014. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Investment Market Update France T3 2014 Le marché garde le cap malgré un été calme. 21 Octobre 2014. Sommaire. Auteur. Investment Market Update France T3 Le marché garde le cap malgré un été calme 21 Octobre Sommaire Contexte économique 2 Le marché en France 3 Les investisseurs 6 Transactions significatives 8 Définitions

Plus en détail

DTZ Research. Investment Market Update France T4 2013 Les régions et le commerce dynamisent le marché Hh. 27 Janvier 2014. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Investment Market Update France T4 2013 Les régions et le commerce dynamisent le marché Hh. 27 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Investment Market Update France T4 213 Les régions et le commerce dynamisent le marché Hh 27 Janvier 214 Sommaire Contexte économique 2 Le marché en France 3 Les investisseurs 7 Transactions significatives

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 2013 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh. 30 Janvier 2014.

DTZ Research. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 2013 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh. 30 Janvier 2014. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 213 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh 3 Janvier 214 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs à l acquisition 5 Offre et

Plus en détail

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE Démarrage en trombe France T1 27 Avril Sommaire Le marché de l investissement démarre l année en trombe, avec près de 5,6 milliards d euros enregistrés au cours du

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Toulouse Bureaux T2 2014 Un clé en main d envergure dope le marché. 4 Septembre 2014. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Property Times Toulouse Bureaux T2 2014 Un clé en main d envergure dope le marché. 4 Septembre 2014. Sommaire. Auteur. Property Times Toulouse Bureaux T2 2014 Un clé en main d envergure dope le marché 4 Septembre 2014 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

DTZ Research. DTZ Research. Property Times La Défense T3 2014 Trimestre difficile, le marché garde le cap. 8 Octobre 2014. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. DTZ Research. Property Times La Défense T3 2014 Trimestre difficile, le marché garde le cap. 8 Octobre 2014. Sommaire. Auteur. Property Times La Défense T3 2014 Trimestre difficile, le marché garde le cap 8 Octobre 2014 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Nora Jacintho

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 2013 L exception dans un marché dépressif. 15 janvier 2014. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 2013 L exception dans un marché dépressif. 15 janvier 2014. Sommaire. Auteur. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 213 L exception dans un marché dépressif 15 janvier 214 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T3 2013 Le Croissant Ouest s en sort bien. 15 octobre 2013. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T3 2013 Le Croissant Ouest s en sort bien. 15 octobre 2013. Sommaire. Auteur. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T3 213 Le Croissant Ouest s en sort bien 15 octobre 213 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri

Plus en détail

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Première Couronne T2 2014 Un bilan mitigé. 15 Juillet 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

DTZ Research. Property Times Première Couronne T2 2014 Un bilan mitigé. 15 Juillet 2014. Sommaire. Auteur. Contacts Property Times Première Couronne T2 214 Un bilan mitigé 15 Juillet 214 Sommaire Contexte économique 2 Première Couronne 3 Première Couronne Est 5 Première Couronne Nord 7 Première Couronne Sud 9 Définitions

Plus en détail

ANNEXES DU OSSIER DE PRESSE

ANNEXES DU OSSIER DE PRESSE ANNEXES DU OSSIER DE PRESSE Marseille : une porte d'entrée euroméditerranéenne! Les bureaux à Aix/Marseille Focus sur les bureaux à Marseille Données BNP Paribas Real Estate Property Times : Marseille

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Record battu! La Défense T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 3 Offre immédiate 4 Offre future 4 Définitions 5 Auteur Nora

Plus en détail

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Pas si mal Ile-de-France T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 4 Offre immédiate 5 Offre future 6 Définitions 7 Dans un climat

Plus en détail

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

DTZ Research. Property Times France Hôtellerie 2012 Les cessions de portefeuilles dopent le marché. 29 Janvier 2013. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Property Times France Hôtellerie 2012 Les cessions de portefeuilles dopent le marché. 29 Janvier 2013. Sommaire. Auteur. Property Times France Hôtellerie 2012 Les cessions de portefeuilles dopent le marché 29 Janvier 2013 Sommaire Contexte économique 2 hh Le marché du tourisme en France 4 Les évolutions réglementaires 9

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise ÉTUDE EN BREF Octobre 2011 L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise Pour les investisseurs, l Europe de l immobilier de bureaux n est pas celle qui est délimitée par les accords

Plus en détail

Sur-offre de seconde main

Sur-offre de seconde main DTZ Research PROPERTY TIMES Sur-offre de seconde main Bordeaux Bureaux T4 14 24 Février 15 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions 5

Plus en détail

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Quand le QCA va Paris QCA T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Pierre d Alençon Chargé d Etudes

Plus en détail

BANQUE JUDICIAIRE NEWSLETTER

BANQUE JUDICIAIRE NEWSLETTER Edito Sommaire Madame, Monsieur, Aujourd hui, l économie va très vite. Tout change, avance, évolue sans cesse. Certaines décisions politiques ou économiques peuvent avoir un impact fort sur l évolution

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012 Analyse du marché de l investissement des commerces en France commerces 3 ème trimestre 2012 L essentiel du marché 1 Ce qu il faut retenir Après un début d année relativement calme, le marché de l investissement

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Marché immobilier en Ile-de-France

Marché immobilier en Ile-de-France Marché immobilier en Ile-de-France Contexte des marchés locatifs et de l investissement Virginie Houzé Directeur Etudes et Recherche France 18 juin 2015 Paris? Liquidité & Risque Liquidité & risque 10

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Région Lyonnaise T2 2014 Les très grands mouvements manquent à l appel. 28 Juillet 2014. Sommaire. Auteurs.

DTZ Research. Property Times Région Lyonnaise T2 2014 Les très grands mouvements manquent à l appel. 28 Juillet 2014. Sommaire. Auteurs. Property Times Région Lyonnaise T2 214 Les très grands mouvements manquent à l appel 28 Juillet 214 Sommaire Contexte économique 2 Bureaux 3 Locaux d activité 7 Logistique 1 Investissement 1 Définitions

Plus en détail

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Heures Noires IDF Croissant Ouest T1 215 1 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché 11 septembre 2014 Communiqué de presse La Française lance LFP Europimmo, La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché La Française REM lance LFP Europimmo, la première SCPI d entreprise dont

Plus en détail

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 n 34 septembre 2014

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 n 34 septembre 2014 n 34 septembre 2014 Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 SOMMAIRE 1 LES MARCHÉS DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER EN 2013 5 1.1 Le marché de l'immobilier

Plus en détail

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 I TAUX AU PLUS BAS : et si ça continuait? II RENEGOCIATION DE CREDITS : les règles du jeu changent

Plus en détail

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie 52 5 L immobilier d entreprise allemand et les investisseurs Par Marcus Cieleback, directeur de recherche, PATRIZIA Immobilien AG. 5.1/ SITUATION GÉNÉRALE Cinq ans après le début de la crise financière,

Plus en détail

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012.

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012. Résultats Semestriels 2012 Résultats Semestriels 2012 Une stratégie en marche 26 juillet 2012 Un 1 er semestre très actif 26 juillet 2012 1 Stratégie et réalisations 2- Performances opérationnelles 3-

Plus en détail

Les marchés de l immobilier à l international. Évolutions, structures et performances

Les marchés de l immobilier à l international. Évolutions, structures et performances Les marchés de l immobilier à l international Évolutions, structures et performances Séminaire d actualité 22 mai 2015 Montants investis en immobilier d entreprise milliards d euros 50 45 40 35 30 Données

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

OPCI 2013. Dominique BONIN Directeur Général Cleaveland

OPCI 2013. Dominique BONIN Directeur Général Cleaveland 8 e Conférence Annuelle OPCI 2013 Le Marché de l OPCI face à la crise et suite à la disparition du 210E Dii conférences Dominique BONIN Directeur Général Cleaveland Paris, 22 janvier 2013 Dii Conférences

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 BILAN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 Avec la participation de A Jean-François INTRODUCTION BUET, Président FNAIM BASE DE DONNEES FNAIM 2 millions de logements 1

Plus en détail

Acquisition d un portefeuille d immeubles. CLIENT Norges Bank (NBIM) PROGRAMME 7 immeubles / 155 000m² de bureaux. POINTS FORTS

Acquisition d un portefeuille d immeubles. CLIENT Norges Bank (NBIM) PROGRAMME 7 immeubles / 155 000m² de bureaux. POINTS FORTS LOUIS, Paris, France Acquisition d un portefeuille d immeubles Norges Bank (NBIM) 7 immeubles / 155 000m² de bureaux. Audit Acquisition Norges Bank a chargé CBRE Building Consultancy de réaliser les audits

Plus en détail

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat (FSPOEIE) constitue

Plus en détail

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011 AT A GLANCE LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE JANVIER 212 DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 211 Avec 2 442 m² placés en 211 contre 2 149 m² en 21, le marché des bureaux franciliens connaît

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014 LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE Demande placée 125 700 m² +41% : confirme son retour en grâce sur le marché locatif, en dépit d un 3 ème trimestre 2014 beaucoup moins flamboyant que le précédent,

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 2013 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 3 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché de l investissement 2013 : TOUJOURS

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

SCPI Laffitte Pierre. Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine

SCPI Laffitte Pierre. Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine SCPI Laffitte Pierre Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine CONJONCTURE Immobilier d entreprise* Avec près de 12 milliards d euros investis, le marché de l investissement

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012

COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012 COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012 «Avec 1 510 015 m² de bureaux loués ou vendus aux utilisateurs en Ile-de-

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai. Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge?

Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai. Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge? Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge? Le Tour du Monde en 8 heures Poitiers, le 21 juin 2011 Agenda

Plus en détail

AXA - Séminaire International de Presse Présentation d AXA REIM

AXA - Séminaire International de Presse Présentation d AXA REIM AXA - Séminaire International de Presse Présentation d AXA REIM Suduiraut 23 juin 2006 Pierre Vaquier, AXA REIM France Président Directeur Général Sommaire AXA REIM : une des 8 expertises du modèle multiexpert

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M Communiqué de presse Paris, le 6 mai 2014, 8h00 Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M Cession de 3 immeubles sur le trimestre pour 17 M net vendeur et acquisition en avril d un immeuble

Plus en détail

LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE

LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE DE LA GESTION PRIVÉE COMPTE RENDU DAVID DESOLNEUX DIRECTEUR DE LA GESTION SCÉNARIO ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS La croissance économique redémarre, portée par les pays développés. Aux Etats-Unis, après une croissance

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

Sortir du core. Que signifie le mot core? Débat animé par Gaël THOMAS, Directeur de la Rédaction BUSINESS IMMO. Mercredi 4 décembre 2013

Sortir du core. Que signifie le mot core? Débat animé par Gaël THOMAS, Directeur de la Rédaction BUSINESS IMMO. Mercredi 4 décembre 2013 Sortir du core Débat animé par Gaël THOMAS, Directeur de la Rédaction BUSINESS IMMO Mercredi 4 décembre 2013 Intervenants : Alban ARRIBAS, Head of Fund Management - France - Property ABERDEEN ASSET MANAGEMENT

Plus en détail

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale L anticipation des nouvelles normes environnementales Lors de la constitution d un patrimoine immobilier à travers la création d une nouvelle SCPI, PERIAL Asset Management s efforcera de prendre en compte

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

ISF et intermédiation : Collecte 2009

ISF et intermédiation : Collecte 2009 ISF et intermédiation : Collecte 2009 juillet 2009 1 Contexte et méthodologie Contexte: L AFIC et l AFG ont conduit une enquête pour suivre l impact des mesures dites «ISF PME», et en particulier, pour

Plus en détail

POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE

POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE Plan : 1) La structure du système bancaire européen 2) Les objectifs de la BCE Licence professionnelle Bancassurance 2010-2011 3) Les instruments de la politique monétaire

Plus en détail

Immobilier de bureaux : Londres ou Paris?

Immobilier de bureaux : Londres ou Paris? Analyses Introduction Immobilier de bureaux : Londres ou Paris? 12 mars 2013 Cinq villes ont concentré le quart des investissements immobiliers tertiaires en 2012 selon Real Capital Analytics. Londres,

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

SCPI Corum Convictions

SCPI Corum Convictions L investissement indirect dans l immobilier via une SCPI SCPI Corum Convictions Société Civile de Placement Immobilier SCPI Corum Convictions La SCPI : un placement immobilier indirect La Société Civile

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ROBERT WALTERS

DOSSIER DE PRESSE ROBERT WALTERS DOSSIER DE PRESSE ROBERT WALTERS En France PRÉSENTATION DES ACTIVITÉS DE ROBERT WALTERS FRANCE Créé à Paris en 1999 par Antoine Morgaut, Robert Walters France intervient sur le placement de cadres et de

Plus en détail

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de qualité en investissant dans la SCPI Edissimmo - Durée recommandée : 8 ans Augmentation de capital ouverte

Plus en détail

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise Bilan 2008 & perspectives 2009 Surmonter la crise, préparer la reprise Dossier de presse 3 0 j u i n 2 0 0 9 Contacts presse - Agence Hopscotch Marion Paisant T : 01 58 65 00 45 mpaisant@hopscotch.fr Pauline

Plus en détail

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES Christophe Mianné, Luc François Sommaire Notre activité Nos atouts La gestion du risque Conclusion 2 Notre activité 3 Les métiers Distribution de produits dérivés actions

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE CB RICHARD ELLIS Market View Conjoncture immobilière ILE-DE-FRANCE / FRANCE 3 ème trimestre 2010 TENDANCES Investissements France entière Engagements Taux «prime» bureaux Bureaux Ile-de-France Demande

Plus en détail

Edissimmo. Amundi Immobilier ÉDITORIAL. Situation du capital au 30 septembre 2011. Évolution récente d Edissimmo. Bulletin d information N 2011-03

Edissimmo. Amundi Immobilier ÉDITORIAL. Situation du capital au 30 septembre 2011. Évolution récente d Edissimmo. Bulletin d information N 2011-03 Amundi Immobilier Bulletin d information N 2011-03 31 Edissimmo Valable du : 1 er octobre 2011 au 31 décembre 2011 Période analysée : du 1 er juillet 2011 au 30 septembre 2011 Situation du capital au 30

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00 ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE Atelier de 14h30 16h00 Objectifs Identifier les zones en difficultés afin d éviter des fermetures De maintenir des effectifs suffisants dans les CFA

Plus en détail

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014 Panorama bureaux Lyon On Point 1 er trimestre 2014 L immobilier tertiaire a souffert du manque de grandes demandes L agglomération a bénéficié d une éclaircie économique confirmée par l INSEE. L environnement

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 -

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 - La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région - Juillet 2010 - Votre besoin en Capital Vous êtes dirigeant (ou futur dirigeant) d entreprise et vous souhaitez : Créer ou

Plus en détail

L indice IPD de performance des OPCI RFA. Résultats du 1 er semestre 2010. 1 er décembre 2010. 14 h 30 Introduction Patrick de Lataillade, ASPIM

L indice IPD de performance des OPCI RFA. Résultats du 1 er semestre 2010. 1 er décembre 2010. 14 h 30 Introduction Patrick de Lataillade, ASPIM L indice IPD de performance des OPCI RFA Résultats du 1 er semestre 2010 1 er décembre 2010 14 h 30 Introduction Patrick de Lataillade, ASPIM 14 h 40 L indice, les résultats et perspectives européennes

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 2 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif L INÉVITABLE REPLI D ACTIVITÉ

Plus en détail

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part B : FR0010789784 Part C : FR0010800300 Dénomination : AFIM EONOS 5 Forme juridique : FCP de droit français Compartiments/nourricier

Plus en détail

L immobilier de conviction

L immobilier de conviction L immobilier de conviction L Ovalie, Paris (75), acquis par Primonial REIM en janvier 2014. Primonial REIM est une société de gestion de portefeuille, agréée par l Autorité des Marchés Financiers, qui

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES 14 NOVEMBRE 2012 1 ère PARTIE LES LOYERS DES COMMERCES 1 UN CONTEXTE ECONOMIQUE INCERTAIN Situation économique difficile depuis de 2eme semestre 2008. Stagnation de la

Plus en détail

Création de la 1 ère foncière française cotée spécialisée dans les Retail Parks Jeudi 6 décembre 2012

Création de la 1 ère foncière française cotée spécialisée dans les Retail Parks Jeudi 6 décembre 2012 Rapprochement Patrimoine & Commerce et Foncière Sepric Création de la 1 ère foncière française cotée spécialisée dans les Retail Parks Jeudi 6 décembre 2012 Disclaimer Le présent document (la «Présentation»)

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la

Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la Charte de bonne conduite SOMMAIRE Préambule - Remarques

Plus en détail

Contre vents et marées

Contre vents et marées DTZ Research PROPERTY TIMES Contre vents et marées Paris T1 215 2 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Synthèse Paris 3 Paris QCA 4 Paris Nord-Est 6 Paris Sud 8 Définitions 1 Le marché des bureaux

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52

1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52 50 BANQUE CENTRALE DU LUXEMBOURG 2 Le secteur financier 1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52 Le secteur financier 1.1 Le secteur bancaire 52 1.1.1 L évolution de l effectif dans le secteur bancaire

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Panorama bureaux Investissement Lyon

Panorama bureaux Investissement Lyon Panorama bureaux Investissement Lyon On Point I3 ème trimestre 2014 Source : Asylum Sogelym Dixence I 1 I 2 Le fait marquant Coup double sur la tour Incity La rumeur de cette acquisition courait depuis

Plus en détail