GERER AUTREMENT EN EXTERNALISANT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GERER AUTREMENT EN EXTERNALISANT"

Transcription

1 Page 1/10 GERER AUTREMENT EN EXTERNALISANT Comme les particuliers, les entreprises sont demandeuses de services. Aujourd'hui, ils représentent 48 % de la valeur ajoutée des services marchands. Ils bénéficient entre autres des politiques d'externalisation mises en ceuvre par les entreprises. Ils profitent aussi du dynamisme des services liés aux technologies de ('information et de la communication, en particulier dans Les télécommunications. La palme du dynamisme revient à l'ingénierie, aux études et surtout au conseil.

2 Page 2/10 Performance CX* f*prt Serwv Pm Actes de œtoquei Pm enea) «dul dwetopfwnert del mmpeten»* des oriaborateure - de développer b o b valet*- pour effet memec «I leur envronnemenl i reseau de decideurs renforcer votre bfcbyng en faveur des eaanser vos expériences ar rextemafea Le «Mde europeen et le management du sente "««" Llntitut Esprit Sente et te HHsterc de b Defense signent to charte de ITili in li ilmi liu phrasteredtb Défense et des PrKOtam de Services Devenue une pratique courante sinon familière pour nombre d'entreprises, l'externahsation des services devrait, selon les experts, devenir monnaie courante dans les entreprises françaises d'ici a 2008 ll ne suffit plus simplement de gérer mieux, il faut gerer vite et autrement Comment ' En confiant «la totalité d'une fonction ou d'un service a un prestataire externe specialise, pour une duree plunannuelle», comme le définit la charte de l'externahsation établie par l'institut Esprit Service du Medef Si l'on pense ne pas avoir la capacite de tout faire et de tout bien faire, on confie a d'autres certaines fonctions Le recours a des competences externes devient donc une economie de temps et d'argent L'externahsation concerne 70% des entreprises interrogées par le barometre 2005 Ernst & Young, et ce, quelle que soit leur taille On assiste a une hausse du nombre des fonctions touchées par ce dispositif ainsi 83% des entreprises interrogées externalisent 6 fonctions ou plus, alors qu'elles n'étaient que 27% a le faire en 2003 Les fonctions support comme les services generaux (95% sont concernees) ou les transports et la logistique (83%) continuent a progresser, de même que les fonctions administration, finances et informatiques (62%) En revanche, on note un leger retrait (4 points par rapport a 2003) de l'externahsation dans les fonctions de telecommunications (73%) Quant aux fonctions de vente ou de marketing, les societes commencent seulement a les externaliser (28%), jugeant toujours ces activites trop stratégiques La reduction des coûts (64%) reste une motivation dominante, devant la flexibilité et la souplesse (45%) et une meilleure qualite qu'en interne (42%), maîs il est intéressant de voir que pour 22% des entreprises cela correspond a une strategie d'organisation Les principaux freins a l'externahsation la perte de contrôle arrive en tête, devant les problemes sociaux qui sont particulièrement sensibles avec 24% chez les entreprises qui externalisent deja UB NOVA/aiH Face a cette demande importante des entreprises on trouve de plus en plus d'activités professionnelles très qualifiées Ce sont ces services qui ont connu la progression la plus spectaculaire en volume au cours des dix dernieres annees Ce developpement est dû, rappelons-le, aux politiques d'externalisation mises en ceuvre par les entreprises, surtout dans le domaine des services opérationnels et au dynamisme des services lies aux NTIC Au sem des services marchands, les services aux entreprises, representant pres de 20% des emplois, ont accru leur part de 9 points en vingt deux ans Outre les services incontournables comme les activites juridiques, les activites d'architecture et d'ingénierie et les activites de contrôle et d'analyse technique, il existe d'autres activites, encore peu exploitées maîs indispensables et tout aussi rentables Pour les entreprises il est de plus en plus difficile de communiquer a la fois avec leurs salaries, les consommateurs, les milieux financiers Elles doivent tenir un discours plus argumente et diversifier leurs moyens de communication

3 Page 3/10 PIERRE LASRY PDG D'AGIO LOWENDAL «L'OPTIMISATION DES COÛTS A DÉSORMAIS UN RÔLE STRATÉGIQUE POUR LES ENTREPRISES...» Votre activité s'inscrit-elle dans le créneau porteur des services aux entreprises? «Pour étre compétitives les entreprises cherchent à réaliser des économies sur leurs charges fiscales, sociales et leurs achats de frais généraux. Les entreprises recherchent ainsi /'accompagnement et (e conseil d'experts, bénéficiant d'une connaissance approfondie des législations et des pratiques françaises. Dans ce contexte, l'optimisation des coûts a désormais un rôle stratégique pour les entreprises, puisque ces charges représentent en moyenne plus de 50% de leur chiffre d'affaires. De plus en faisant appel à des compétences extérieures spécialisées dans l'optimisation des coûts, nos clients restent concentrés sur leur cœur de métier, tout en réalisant des économies». Comment définiriez-vous votre activité : Services juridiques? Conseils en gestion? ou autres? «Lowendal group est une société de conseil opérationnel en optimisation des coûts. A la différence des cabinets de conseil traditionnels, nos consultants sont très spécialisés et résolument tournés vers l'optimisation des dépenses. En témoigne notre mode de rémunération au «success fee», calcule en fonction des économies effectivement réalisées par nos clients». Vous avez plusieurs activités, sur laquelle avez-vous la plus forte demande de la part des entreprises? TVA? Impôts? Frais généraux? «/.es demandes portent de plus eri plus sur des missions globales de recherche d'économies au quotidien. Pour réaliser des économies significatives, les entreprises nous consultent car nous sommes aujourd'hui le seul cabinet de conseil opérationnel disposant de l'expertise nécessaire à la réalisation d'économies dans une gamme étendue de domaines : TVA, coûts sociaux, impôts locaux, frais généraux, inventaire physique des immobilisations et financement de l'innovation». Avez-vous beaucoup de concurrents sur votre créneau? «Les sociétés de conseil spécialisées dans la recherche d'économies pour les entreprises se sont regroupées en juin 2005 pour créer le syndicat de la profession, le Syncost Sa vocation est de faire connaître le métier et de fédérer la cinquantaine d'acteurs en conseil opérationnel aujourd'hui actifs en France». Quels sont vos objectifs? «Nous souhaitons faire du conseil opérationnel en optimisation des coûts une solution pérenne de stratégie de gestion des entreprises. Nous développons ainsi une stratégie de développement progressive et pragmatique. Avec comme objectif premier : garantir l'efficacité et le retour sur investissement des engagements pris envers nos clients». documentation commerciale, technique et financière, publications internes et «corporate», mailings, sites web et newsletters. Mais les productions de rapports nombreux et variés volent en éclat avec le rythme d'activité permanente imposé par Internet qui a eu un impact considérable sur l'image de l'entreprise. En effet, le Net touche tous les domaines de la communication d'entreprise : financière, institutionnelle, de recrutement, les relations presse, etc... Quant à la communication interne, Internet est aujourd'hui le premier outil utilisé au sein des entreprises. 90% des salariés disposent d'une adresse électronique sur leur lieu de travail ou à leur domicile et 80% ont accès à l'intranet. Pour certaines grandes entreprises, Internet est désormais considéré comme un réseau, et non plus comme un outil de communication supplémentaire. Quand Internet a décollé à partir de 1995, les responsables de la communication misaient sur une disparition du papier. Or, le journal interne est toujours aussi présent dans les entreprises, même si son rôle a été reconsidéré. Là où l'électronique valorise l'actualité, l'information en temps réel, le support écrit apporte des dossiers de fond, du recul, du sens. Pour la grande majorité des entreprises, 80% du temps est consacre à des actions de communication à long terme. Pourtant, elles ne sont pas forcément les plus qualifiées pour faire face aux situations d'urgence, ou lorsque la satisfaction du besoin en communication nécessite d'utiliser un matériel technologique très sophistiqué ou de faire appel à un savoir-faire peu courant. Nombreuses sont les agences qui ont fait le choix de fournir de la communication aux entreprises avec la communication «corporate» qui correspondant à plusieurs publics aux intérêts divergents : ies actionnaires, les salariés, les consommateurs, les distributeurs, l'opinion publique et le législateur. Les agences se chargent de cette communication à tous les niveaux : élaboration de la marque et présentation du produit, relations publiques, communication financière, identité visuelle, communication interne... Aujourd'hui, une entreprise de plus de 100 salariés sur trois souhaite fournir une revue de presse à ses cadres. Mais, la plupart du temps, l'organisation n'est pas parfaite et la revue ne sort pas

4 Page 4/10 régulièrement. Réaliser une revue de presse en interne revient très cher. Il faut au moins une personne à temps complet, à l'année Or on sait qu'un poste de ce type coûte par an à une entreprise Même en employant le responsable de la revue de presse au quart de temps, l'entreprise doit débourser De plus en plus nombreuses, les entreprises font appel à une société extérieure qui, réalisant des économies d'échelle avec plusieurs clients, facture sa prestation la moitie de ce prix Certaines structures se sont specialisees dans «l'infosourcing» ll s'agit de la rédaction de comptes-rendus et de syntheses de manifestations orales à valeur ajoutée, pour le compte d'organisateurs de manifestations comme les assemblées générales d'actionnaires ou des comités d'entreprise. D'autres proposent aux responsables de la communication financière des sociétes cotées d'assurer la communication via Internet de leurs supports d'information (communiques de presse, comptesrendus d'événements...) ou la production de contenu éditonal pour les grands sites Web ou les groupes disposant d'un grand nombre de sites dont ili souhaitent soustraiter l'actualisation Leader en France et en Grande- Bretagne, Ubiqus génère, soit en les produisant soit en les collectant, des contenus d'informations professionnels et les diffuse ensuite sur les divers reseaux en ligne, Internet ou Intranet. La societé, en très forte croissance, est la première société cotée à la Bourse de Paris spécialisée dans l'infosourcing. Ubiqus s'est développé sur ces nouveaux marchés la rédaction de comptes rendus et synthèses d'événements professionnels «oraux» tels que les seminaires d'entreprise, les congrès médicaux, les réunions syndicales, les colloques de l'unescojes présentations financières... Ces comptesrendus et synthèses ont remporte un vif succès parmi les entreprises ou organisations publiques en raison de leur caractere unique irréprochables sur la forme (style, orthographe, syntaxe), ils apportent une réelle valeur ajoutée car ils restructurent l'information et la synthétisent en épousant exactement la demande des clients. Ubiqus exige d'excellentes capacités rédactionnelles de ses collaborateurs, une bonne culture générale assise sur une curiosité intellectuelle permanente «En ce qui concerne /es chargés d'affaires, nous nous sommes tournés vers les écoles de commerce et Saences-Po qui continuent à assurer une part importante des recrutements», précise le DG. Les services informatiques restent un élément porteur des activités de conseil et poursuivent leur croissance à un rythme dynamique. Le développement à long terme du créneau est conditionné

5 Page 5/10 par la poursuite de l'externalisation de ce type de services par les entreprises La majorite des entreprises œuvrant dans ce secteur réalisent leur chiffre d'affaires dans le developpement et l'assistance technique ainsi que dans l'ingénierie et l'intégration La profession reste masculine (70% du personnel) et regroupe une forte proportion de cadres et d'ingénieurs Les services informatiques se partagent en cinq groupes d'activités la realisation de logiciels (45% des entreprises), le conseil en systeme informatique (34%), le traitement des donnees (11%), l'entretien et la reparation du materiel informatique (moins de 10%) Le secteur du conseil en informatique se porte tres bien L'intégration des nouvelles technologies, notamment celles liées aux reseaux (Internet, Intranet, Extranet), requiert un savoirfaire que peu d'entreprises possèdent en interne De nombreux acteurs du secteur se dotent de structures specialisees dans le conseil et l'intégration de «e-solutions» ou dans le conseil en innovations technologiques La realisation de logiciels est l'activité prépondérante des services informatiques Les leaders du secteur, a la recherche d'une offre plus globale pour leurs clients, se sont orientes vers des strategies de partenariat, avec des SSII (societes de conseil et d'ingénierie informatique) et des editeurs, de façon a être présents sur plusieurs segments du marche des services informatiques Face aux grandes structures, les PME disposent d'un avantage non négligeable elles sont plus specialisees dans certains produits (logiciels ou progiciels) ou domaines d'application Des outils innovants se développent, tels que l'intégration de nouveaux modules dans les ERP (progiciel de gestion integree) Le commerce electronique offre de belles perspectives de developpement pour des acteurs qui se positionneraient sur une offre de solutions logicielles e-business integree Fondée en 1989, Symtrax est une societe internationale reconnue pour ses solutions de Reporting multiplateformes La societe a permis a plus de 3 DOO entreprises du monde entier de gagner du temps, de reduire leurs coûts et de gagner en efficacite, en productivite et en competitivite L'équipe de developpement recherche et selectionne des technologies de pointe capables d'apporter des solutions pratiques aux utilisateurs fonctionnels En novembre 2005, Symtrax SA, a lance une solution de Dashboard, destinee a la conquête de nouveaux marches en France, en Europe et en Amerique du nord a partir de 2006 En mterrogant tout type de bases de donnees ou de logiciels de gestion integree (ERP), la solution Dashboard de Symtrax permet de générer des tableaux et graphiques Excel dans un navigateur Web «Nous savons que dans une entreprise, les decisions se prennent en groupes Notre nouvelle solution permet a tous les utilisateurs, même a ceux qui ne disposent d'aucune connaissance technique,

6 de générer des rapports, Excel répondant à leurs besoins et de partager efficacement ces données pour un décisionnel plus efficace. Qu'il s'agisse de décisions stratégiques prises par des équipes de direction ou de décisions opérationnelles définies par des cadres ou des employés, tous (es utilisateurs de cette solution auront l'assurance de ne pas passer à côté de l'information vitale», explique Bernard Aldebert, Directeur Général de Symtrax S.A. LA Le temps des cadres est très morcelé et la frontière est de plus en plus floue entre vie privée et vie professionnelle. On va donc vers une approche donnant-donnant entre l'entreprise et ses responsables : D'accord, on peut m'appeler à tout moment, mais je dois pouvoir régler des problèmes de vie courante et privée depuis le travail. Pour répondre à ce besoin, le principe des prestations de services destinées aux salariés, né aux Etats-Unis, est apparu en France dans les années 90, à l'initiative de quelques grandes entreprises comme Bouygues et Cegetel. Peu à peu, avec la diversification des services disponibles, ces programmes se sont externalisés, revenant aux mains d'entreprises spécialisées. La conciergerie d'entreprise, mise en place sur le lieu de travail, a ainsi fait ses premiers pas en France en S'inscrivant dans la lignée des comités d'entreprise, la conciergerie a pour objet d'offrir aux salariés des services quotidiens. Aujourd'hui, l'implantation d'une conciergerie sur un site surprend moins. Le marché commence à mûrir, les initiatives se multiplient. On observe par conséquent une demande croissante de la part des entreprises. Ceci dit, le développement de la conciergerie d'entreprise implique une certaine volonté de la part des dirigeants. Le principe paraît Page 6/10 unique incontournable mais les mentalités doivent évoluer en profondeur. Sur ce marché Bien-Etre à la Carte, une filiale d'accor Services, propose un service de conciergerie animé par des équipes polyvalentes qui offre à ses utilisateurs une gamme de services pratiques tels que le pressing, les démarches administratives, le lavage automobile ou encore la coiffure et l'esthétique sur le lieu de travail. Créé en 2001, Bien-Etre à la Carte a d'abord été testé auprès des salariés d'accor. Un succès immédiat, qui a entraîné l'ouverture en externe de l'offre dès On compte aujourd'hui une trentaine d'entreprises clientes (essentiellement des grandes) comme IBM, Total, PSA, Veolia ou Generali. Il paraît que ce genre de services contribue à limiter l'absentéisme de courte durée. CALLOT

7 Page 7/10 PARIS PIONNIERE PATRONNES EN COUVEUSE Premier incubateur de services innovants dédiés aux femmes chefs d'entreprises/ Paris Pionnières porte bien son nom. Ce lieu d'accueil milite pour ('amélioration d'une parité encore loin d'être acquise. Dans le hall d'entrée, un petit groupe improvise une réunion de travail. Plus loin, les portes s'ouvrent sur des têtes plongées dans des dossiers. Chaque pièce accueille une entreprise, voire deux. Véritable fourmilière, Paris Pionnières ressemble à n'importe quelle pépinière d'entreprises. A un détail près : dans cette structure parisienne, on ne voit pratiquement que des femmes. La chose est rare : en France, dans les lieux d'accueil généralistes (pépinières et incubateurs), moins de 10% des projets sont portés par des femmes, qui représentent 52% de la population, mais seulement 28% des créations d'entreprises. Pis : elles ne président que 3% des grosses sociétés (plus de I OO 000 de capital) du pays. «On imagine, souvent, que les femmes sont cantonnées aux très petites entreprises. A tort, elles ont aussi des projets et de l'ambition. Nous avons créé un accélérateur de mixité pour montrer qu'elles peuvent aussi occuper des postes de décision», explique Frédérique Clavel, présidente de Paris Pionnières. Diplômée de l'insead, cette ancienne directrice financière d'une filiale des Galeries Lafayette connaît bien le problème de l'inégalité des sexes dans le monde de l'entreprise. «Cest le principe du plafond de verre : à 40 ans, une femme n'avance plus, sa carrière est stoppée. En 2001, c'était mon cas. Pour acquérir cette reconnaissance professionnelle qui me manquait, j'ai monté mon cabinet de coaching financier, F/nCooch». De sa rencontre avec /vlar/e-chr/st/ne Bordeaux, spécialiste de la formation et de la vie associative, nait L'Incubateur au féminin, en Financée par la mairie et la CCIP, cette association parisienne inaugure ses locaux, sous la marque Paris Pionnières, le 8 mars 2005 : soit 170 m 2 dans le VMI' arrondissement. «S'instol/er en plein centre ville, à deux pas de la Bourse, était symbolique. Cela donne une image plus positive de ta femme chef d'entreprise et crédibilise sa démarche auprès de ses clients, des membres de son conseil de surveillance et de ses business ange/s...», précise Marie-Christine Bordeaux. L'emplacement idéal du lieu n'est pas le seul de ses atouts. Pour un forfait de base de 400 par mois, l'entrepreneuse en herbe bénéficie d'un bureau mais aussi d'un accompagnement complet : marrainage par une patronne confirmée, petits-déjeuners et ateliers thématiques (financement, marketing, prospection téléphonique...) animés par des intervenants extérieurs et rendez-vous mensuel individuel. Lassociation a même mis en place des services d'aide à la vie quotidienne, en nouant des partenariats avec Télémarket, To do today (conciergerie d'entreprise) et A table.com (livraison de plateaux repas). «Nous voulons offrir un lieu de vie à ces femmes, qui doivent souvent gérer par ailleurs leur foyer, leurs enfants. Nous sommes sur la même longueur d'ondes

8 Page 8/10 rédérique Clave! Marie-Christine Bordeau: que nos créatrices Cette empathie est la clé de notre succès», estime la déléguée générale. «Les plateaux repas de A Table.com m'ont souvent sauvé la vie quand ma famille iranienne venail des Etats-Un/s me rendre visite. Elle trouvait ça choquant, maîs délicieux.'», confirme Tahminae Madani, l'une des chefs d'entreprise accueillies par Paris Pionnières.Après un an de cocooning, cette gérante se lance aujourd'hui de ses propres ailes, laissant la place à une nouvelle créatrice. Car l'incubation ne dure qu'un temps, de six mois à un an selon les projets. Prise d'assaut depuis son inauguration, l'association tourne à plein régime. quatre entreprises sont hébergées sur place et six autres, suivies à l'extérieur, faute de place. Et il faut ajouter 2l projets en pré-incubation, phase de trois mois destinée à l'élaboration du business-plan Toutes ces jeunes sociétés ont en commun, et c'est la seconde spécificite de l'incubateur au féminin, de proposer des services innovants. «Lo plupart des lieux d'accueil sont dédiés aux activités généralistes ou technologiques, PARIS PIONNIERES L incubateur au féminin de traditionnellement réservées aux hommes», explique Marie-Christine Bordeaux. «Créant davantage dans le tertiaire, les femmes ont donc moins accès à ce type de structure. Or, on aurait tort de négliger ce secteur particulièrement porteur d'emplois, notamment quand il s'agit de services innovants». LE RETARD FRANCAIS I e s sociétés de Paris Pionnières exploitent ainsi les niches les plus variées. A l'image de S t e I a e Technologies, qui édite un logiciel automatisant la conversion de données, ou de TroisTemps, société née dans le sillage de la dernière loi fiscale sur le mécenat, qui propose des solutions de management d'entreprises basées sur le culturel. Parmi les entreprises installées à domicile, on peut encore citer Baby Un bonnet d'âne. C'est ce que mérite la France au vu d'une enquête qui lui attribue, avec seulement une femme sur trois créateurs d'entreprises, l'un des ratios les plus faibles au monde. Le retard est flagrant compare à des pays comme les Etats-Unis, où 48% des sociétés sont détenues majoritairement ou égalitairement par des femmes. Celles-ci y créent non seulement plus que les hommes, mais elles y assurent aussi une croissance d'emploi supérieure à la moyenne des entreprises. Pour en arriver là, il aura falluj trente ans de politique publique, depuis la loi de 1974, qui interdit ld discrimination dans l'attribution des crédits A bancaires. Les centres locaux dédiés aux futures patronnes ont ^L également été largement développés.

9 Page 9/10 Tahminae MadanlA 33 ans, I est la gérante i? de ABC Finance ) En quoi votre société est-elle innovante? «C'est une société de courtage comme il en existe beaucoup dons les pays anglo-saxons, mais peu en France. La première activité, ABC vos crédits, consiste ô restructurer les crédits de clients qui rencontrent des situations particulières (naissance, chômage, décés du conjoint...). La seconde, France Home Finance, est la recherche de prêts pour des étrangers souhaitant acquérir une résidence en France». spécialiste des ventes. Maintenant, je dois être responsable de tout. Tous les conseils sont les bienvenus». Etes-vous prête à voler de vos propres ailes? «Le démarrage a été rapide et ma croissance est solide. Aujourd'hui, j'ai même trop de clients. En 2005, j'ai réalisé un chiffre d'affaires de 257 QUO. Cette année, il devrait atteindre les Ma période d'incubation étant finie, j'ai trouve de nouveaux locaux près du métro Bonne Nouvelle, j'avais la main qui tremblait au moment de signer le bail! Mais nous serons plus à l'aise dans 120 nr que dons 30 rn'. Car, en un an, j'ai recrute une personne en CDI, 4 autres en CNE et un stagiaire, autant d'hommes que de femmes et français pour la plupart». Comment êtes-vous arrivée chez Paris Pionnières? «Moitié Iranienne, moitié américaine, j'ai toujours voulu vivre en France. Cadre chez General Electric, j'ai été transférée à Pans où, suite o un plan social,j'ai postulé à /'INSEAD pour un MBA.Après uri autre passage chez General Electrics, j'ai créé ma société avec un associé français, en août 2004.Au début,jetais installée dans mon salon. Puis une société en liquidation nous a accueillis pendant huit mois. Avec de fonds propres, nous ne pouvions pas avancer six mois de loyer d'avance et apporter une caution bancaire, j'étais prête à entrer dans un incubateur classique mais rien ne correspondait à mon activité. Quand j'ai entendu parler de Paris Pionnières, par le biais du réseau EPWN,j'ai immédiatement postulé». Que vous a apporté cette structure? «On se sent souvent très petit quand on crée une entreprise. Et encore plus quand on est une femme, jeune et étrangère. Tous mes réseaux ont été précieux : celui de l'insead, d'epwn, d'advancia (l'école d'entrepreneurs de la CCIP) et de Paris Pionnières. Quand je suis arrivée là, je venais de racheter les parts de mon associé, j'ai trouvé des gens toujours à l'écoute, des personnes bénévoles qui trouvaient le temps de partager leur expérience en matière de ressources humaines, de finances... Avant, j'étais Boom, une crèche financée par un partenariat public/privé, Immoretraite, dont le concept révolutionne l'idée du viager, et Imfusio, Institut de Conseil et de Formation accompagnant les entreprises dans leur processus d'internationalisation. Ce sont autant d'activités à fort potentiel de développement, comme en témoigne la réussite de Tahmanae Mariani : sa société de courtage «à /'ang/o-saxonne» compte désormais 4 salariés. Et sa colocataire de bureau, Aruna Schwarz (StelaeTechnologies), a déjà recrute une commerciale et un responsable du développement. Toutes deux étrangères, celles-ci sont arrivées chez Paris Pionnières par le biais d'epwn (European Professionnal Women Network), réseau dont le but est de promouvoir les carrières des femmes, cadres et chefs d'entreprises, à travers le monde. «L'idée d'un incubateur au féminin est extraordinaire. Elle pousse ô rendre plus visibles les projets féminins, en faisant émerger les meilleurs dossiers», estime Margaret Milan, présidente de la branche européenne d'epwn et du comité de sélection de Paris Pionnières. A 49 ans, la fondatrice d'eveils et Jeux (revendue à la Fnac en 2001) soutient activement la création d'entreprises, dans lesquelles elle investit également. «Quand j'ai créé mon entreprise, en 1989, on ne parlait pas encore de réseau. Cette solidarité avec des gens qui vivaient la même chose que moi m'a beaucoup manqué». Depuis, les bonnes volontés se sont

10 Page 10/10 soudées, maillant progressivement tout le territoire (EPWN, Dirigeantes, Arborus, Femmes Business Angels, Femmes ). Elles comptent même des hommes dans leurs rangs, tel Daniel Le Bègue, à la tête du comité de pilotage de Paris Pionnières : «Cette initiative m'a convaincu. Je suis persuadé que la parité ne se fera qu'au prix d'une bonne dose de volontarisme». Président de l'institut Français des Administrateurs, il entend faire passer la part des femmes dans les conseils d'administration de 6% à 20% en trois ans. Comment? Par exemple avec la mise en place, fin 2006, d'un observatoire de la mixité, afin d'identifier, chaque année, «les entreprises qui font des efforts et celles qui n'en font pas». Car c'est bien la mixité qui est en jeu. A Paris Pionnières, les hommes ne commandent pas, maîs ils sont les bienvenus. Diplômée de l'essec, Perrine Bismuth a créé Le Cavernamuth, société d'édition de produits pour enfants ludo-préventifs, avec trois autres étudiants de son école. «A l'incubateur de l'essec, j'étais la seule fille. A 25 ans, je suis aussi la plus jeune de la bande. Des banquiers nous ont demande pourquoi j'avais été choisie comme Pdg alors qu'il y avait trois hommes Les autres ont répondu pour moi». Pour Pierre Bernât, son responsable financier, c'est évident : «En plus d'avoir été la seule à plein temps au début du projet, Perrine est celle qui a la maque!». MIL/T?\NTT La niaque ne suffit pas toujours et l'appui de Paris Pionnières aura été déterminant pour la viabilité de leur pro et.«nous n'aurions pas eu tes moyens de nous loger dans des bureaux normaux. Nous avons également pu nouer des tas de contacts», poursuit Pierre Bernât «Par exemple, c'est en discutant avec l'avocat de Tahmanae, dons le bureau voisin, que j'ai résolu mon problème de dépôt de marque. Moi, je n'y connaissais rien.'» Lin an après avoir lancé leur activité, alors que leur jeu de cartes Klopobec, sorte de Pokémon crado-préventif contre les méfaits de la cigarette, vient d'être commercialisé, les quatre créateurs doivent quitter les lieux. «C'est trop tôt», regrette Perrine Bismuth, à la recherche d'un autre incubateur avant l'été Victime de son succès. Paris Pionnières cherche de nouveaux partenaires pour déménager dans des locaux plus spacieux. Et dupliquer le concept en commençant, probablement, par Lyon, Caen, Bordeaux et Rennes. PME ACQUISITIONS O ENTREPRIS

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Dossier de presse 2003/2004. Contact Yann Gautier, Directeur général Tél. 01 53 98 12 07 yann.gautier@securitas.fr

Dossier de presse 2003/2004. Contact Yann Gautier, Directeur général Tél. 01 53 98 12 07 yann.gautier@securitas.fr Dossier de presse 2003/2004 Contact Yann Gautier, Directeur général Tél. 01 53 98 12 07 yann.gautier@securitas.fr Sommaire 1 2 3 4 5 Introduction 3 SEGA : quinze ans d'expérience dans les services d'accueil

Plus en détail

merlane TELEPERFORMANCE MIDI-AQUITAINE Contact : Mathieu ROULY / Marie-Claire MAUREL 05 61 00 01 05 / 05 61 00 01 52

merlane TELEPERFORMANCE MIDI-AQUITAINE Contact : Mathieu ROULY / Marie-Claire MAUREL 05 61 00 01 05 / 05 61 00 01 52 TELEPERFORMANCE MIDI-AQUITAINE Contact : Mathieu ROULY / Marie-Claire MAUREL 05 61 00 01 05 / 05 61 00 01 52 merlane Contact : Stéphane ADNET 05 61 00 91 79 E-mail: sadnet@merlane.com 1 Contexte et Objectifs

Plus en détail

Dossier de presse. Le multiplexe du marketing et de la communication.

Dossier de presse. Le multiplexe du marketing et de la communication. Dossier de presse Le multiplexe du marketing et de la communication. Annabel COHEN Directrice de la communication Tel : 06.45.70.96.97 Email : a.cohen@marcom-factory.fr www.axe-major.com Jérôme DESPOIX

Plus en détail

Parcours Management de projet et innovation

Parcours Management de projet et innovation Promotion / Site : Clermont-Ferrand Master Pilotage des organisations Parcours Management de projet et innovation Ce parcours répond aux évolutions du fonctionnement des organisations actuelles au sein

Plus en détail

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting.

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting. Depuis 2008, Wagram Consulting offre aux consultants la possibilité d exercer leur activité en toute indépendance en les libérant des contraintes administratives. Le portage salarial est reconnu par les

Plus en détail

F.A.Q. Ce taux est supérieur d environ 50% à la moyenne nationale des entreprises créées. Démarrer en pépinière permet de prendre le bon départ!

F.A.Q. Ce taux est supérieur d environ 50% à la moyenne nationale des entreprises créées. Démarrer en pépinière permet de prendre le bon départ! F.A.Q. Qu est ce qu une pépinière d entreprise? «Une pépinière d'entreprises est un organisme de développement économique local généralement soutenue par un organisme public (communes, communautés d agglomération,

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI CONTEXTE PROFESSIONNEL L'évolution actuelle des emplois montre que le rôle des petites et moyennes entreprises s'est considérablement

Plus en détail

Des conseillers en gestion de risques ultra-spécialisés. P. 3. L'innovation au cœur de la stratégie de développement de Bessé P. 5

Des conseillers en gestion de risques ultra-spécialisés. P. 3. L'innovation au cœur de la stratégie de développement de Bessé P. 5 Les hommes et les femmes de Bessé sont des experts ultra-spécialisés dans la gestion des risques et des assurances des entreprises. Plus que simples courtiers, leur métier est centré sur le conseil sur-mesure

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012 L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012 20 juin 2012 Bénédicte Bailleul Directrice de l activité Externalisation 1 Agenda Présentation de Demos Outsourcing Méthodologie d enquête

Plus en détail

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des La piste des métiers Focus sur les métiers administratifs et comptables L es métiers administratifs et comptables représentent environ 20% des emplois de Poitou-Charentes. Ils ne forment pas pour autant

Plus en détail

Master Management PME PMI. Situation générale des diplômés 2008/2009 au 1er mars 2010. FemmesHommes Total

Master Management PME PMI. Situation générale des diplômés 2008/2009 au 1er mars 2010. FemmesHommes Total IUP Management et Gestion des Entreprises Master Management PME PMI 008/009 Lieu de formation : Clermont-Ferrand Situation générale des diplômés 008/009 au er mars 00 Taux de réponses Au er décembre 009

Plus en détail

Baromètre CSA pour ALMA CG des PME françaises

Baromètre CSA pour ALMA CG des PME françaises Baromètre CSA pour ALMA CG des PME françaises Edition 2013 : L optimisation des coûts et les mesures gouvernementales pour la compétitivité Etude N 1201855 Mai 2013 Profil des répondants - FONCTION - -

Plus en détail

Nous trouvons vos partenaires commerciaux

Nous trouvons vos partenaires commerciaux innovative international consulting Nous trouvons vos partenaires commerciaux Marketing produit Marketing partenaire Recrutement de partenaire Gestion de partenaire s'est spécialisé dans les réseaux de

Plus en détail

ANNEXES. Evaluation de la formation à Polytech Lille Département GIS. Enseignements les plus utiles. Enseignements à renforcer

ANNEXES. Evaluation de la formation à Polytech Lille Département GIS. Enseignements les plus utiles. Enseignements à renforcer ANNEXES Evaluation de la formation à Polytech Lille Département GIS Enseignements les plus utiles Enseignements à renforcer Enseignements à intégrer Commentaires Généraux Accompagnement Professionnel Enseignements

Plus en détail

Les métiers du secrétariat et de la bureautique

Les métiers du secrétariat et de la bureautique Les métiers du secrétariat et de la bureautique Présentation des métiers Alors que l'on avait annoncé la quasi-disparition des secrétaires, supplantées par les ordinateurs, elles bénéficient aujourd'hui

Plus en détail

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data!

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Pierre Jouniaux http://www.safety line.fr CV : Pierre Jouniaux, ingénieur aéronautique, pilote

Plus en détail

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

Livret 2. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 2. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Déterminer mes choix juridiques Livret 2 Les modes d hébergement aidés de l entreprise Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une protection

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014 / 2015

DOSSIER DE PRESSE 2014 / 2015 DOSSIER DE PRESSE 2014 / 2015 SOMMAIRE PRÉSENTATION Une expérience de 15 ans, l histoire de Lodgis Son positionnement et ses marchés Lodgis en quelques chiffres Une entreprise familiale 3 3 3 4 L INNOVATION

Plus en détail

EXEMPLE DE RAPPORT D'AUDIT. Site Internet

EXEMPLE DE RAPPORT D'AUDIT. Site Internet EXEMPLE DE RAPPORT D'AUDIT Site Internet Important : Ceci est un exemple d'audit d'un site (factice) communément classé dans la catégorie "plaquette", c'est-à-dire présentant en moins de 10 pages l'activité

Plus en détail

Rapport d'activité -Année2011 -

Rapport d'activité -Année2011 - METZ TECHNOPOLE Société Anonyme d'economie Mixte Locale Au capital de 266 785,78 4 Rue Marconi 57070 METZ RCSMetz TIB 391 705 787 Rapport d'activité -Année2011 - A - ACTIVITE OE LA SOCIETE 1-LA SECTION

Plus en détail

SUP ELITE CABINET : PLANNING ANNUEL DES SEMINAIRES, DE MARS À DECEMBRE 2013

SUP ELITE CABINET : PLANNING ANNUEL DES SEMINAIRES, DE MARS À DECEMBRE 2013 DOMAINES THEMES DE SEMINAIRES Coût / Participant PERIODE DE FORMATION MARKETING ET COMMERCE Conquête et fidélisation des clients. 400 000 fcfa FISCALITE Pratique des procédures Douanières : Contrôle et

Plus en détail

Observatoire du design en Rhône-Alpes

Observatoire du design en Rhône-Alpes Observatoire du design en Rhône-Alpes 2013 2014 Le codesign La région Rhône-Alpes, deuxième région française pour la concentration de designers et d entreprises utilisatrices de design, a structuré depuis

Plus en détail

Baromètre UDA-CSA de la communication d entreprise - 2007 - Edition 6

Baromètre UDA-CSA de la communication d entreprise - 2007 - Edition 6 Baromètre UDA-CSA de la communication d entreprise - 2007 - Edition 6 Tous droits réservés Union des annonceurs. Toute reprise, même partielle, doit être accompagnée de la mention "Baromètre UDA-CSA sur

Plus en détail

Baromètre BCG "Femmes et Conseil" BCG Women. 26 Février 2015

Baromètre BCG Femmes et Conseil BCG Women. 26 Février 2015 Baromètre BCG "Femmes et Conseil" BCG Women 26 Février 2015 Contexte et méthodologie Tous les ans, le BCG invite les femmes souhaitant postuler dans le conseil à venir découvrir le métier et partager la

Plus en détail

Après un Bac pro GESTION ADMINISTRATION

Après un Bac pro GESTION ADMINISTRATION Après un Bac pro GESTION ADMINISTRATION Rappel des finalités de votre diplôme Le titulaire de ce diplôme travaille en relation avec la clientèle ou avec un public d'usagers. Il peut exercer son activité,

Plus en détail

Internet modifie la relation des Français. ais à leurs banques. Présentation du 12 janvier 2010

Internet modifie la relation des Français. ais à leurs banques. Présentation du 12 janvier 2010 Internet modifie la relation des Français ais à leurs banques Présentation du 12 janvier 2010 1 Objectif et méthodologie Objectif Mesurer le type de services bancaires possédé par les Français Analyser

Plus en détail

Pourquoi les Français créent-ils des entreprises en période de crise?

Pourquoi les Français créent-ils des entreprises en période de crise? Pourquoi les Français créent-ils des entreprises en période de crise? Une étude réalisée par OpinionWay àl occasion du 6 ème Salon des Entrepreneurs Lyon Rhône-Alpes (17 & 18 juin 2009 - Palais des Congrès

Plus en détail

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org LABORATOIRE D'ECONOMIE ET DE SOCIOLOGIE DU TRAVAIL Unité Mixte de Recherche 6123 35 Avenue Jules Ferry - 13626 Aix-en-Provence Cedex http://www.univ-aix.fr/lest ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION

Plus en détail

INFOGERANCE. 1. Présentation de l infogérance... 2. 1.1. Définition... 2 1.2. Pourquoi l infogérance?... 2

INFOGERANCE. 1. Présentation de l infogérance... 2. 1.1. Définition... 2 1.2. Pourquoi l infogérance?... 2 INFOGERANCE 1. Présentation de l infogérance... 2 1.1. Définition... 2 1.2. Pourquoi l infogérance?... 2 2. Les différentes formes d infogérance. 2.1. Infogérance de fonction... 3 2.2. Infogérance d'exploitation...

Plus en détail

Construire un Business Plan Complet

Construire un Business Plan Complet Construire un Business Plan Complet 2010 Connecting-Investors.fr Page /8 I. RESUME Synthèse rapide du plan de développement en quelques dizaines de lignes, le résumé opérationnel doit présenter les points

Plus en détail

Principaux enseignements de l étude quantitative. De petites entreprises avant tout familiales. Une culture et une pratique marketing encore faibles

Principaux enseignements de l étude quantitative. De petites entreprises avant tout familiales. Une culture et une pratique marketing encore faibles Principaux enseignements de l étude quantitative De petites entreprises avant tout familiales Un CA moyen de 510 000. Le nombre moyen de clients est de l ordre de 250. Exerçant principalement leurs activités

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO

DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO Opération PLATO Programme 2008-2009 Un tremplin pour les PME / PMI Dossiier «ENTREPRISE» 1 DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO 1- DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO L'origine de PLATO PLATO est un programme de

Plus en détail

BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 03/09/2015. Fiche formation BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen - N : 16012 - Mise à jour : 24/07/2015

Plus en détail

2013-2014 u n cejeorae ti n

2013-2014 u n cejeorae ti n j 2013- E u cn e r ea tion 2014 ÉDITORIAL LYNE COHEN-SOLAL ADJOINTE AU MAIRE DE PARIS,CHARGÉE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DES PROFESSIONS INDÉPENDANTES ET DES MÉTIERS D ART «Depuis de nombreuses années,

Plus en détail

Décembre 2009. Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte

Décembre 2009. Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Décembre 2009 Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Sommaire Introduction La loi handicap Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Résultats de l enquête nationale Recrutement, sous-traitance,

Plus en détail

SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON

SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON SOMMAIRE LE MARCHÉ DU SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON... 2 LA RÉGLEMENTATION DU SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON... 4 L'ACTIVITÉ DU SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON... 6 LES POINTS

Plus en détail

Étude «analyse, reporting et budget» Niveau d équipement et attentes des PME françaises.

Étude «analyse, reporting et budget» Niveau d équipement et attentes des PME françaises. Étude «analyse, reporting et budget» Niveau d équipement et attentes des PME françaises. Mai 2009 Préface Les PME ont aujourd hui accès aux technologies déjà déployées dans les grandes entreprises. En

Plus en détail

Les Métiers du Secrétariat et de la Bureautique

Les Métiers du Secrétariat et de la Bureautique Les Métiers du Secrétariat et de la Bureautique Mondial des Métiers 2008 Présentation des métiers Alors que l'on avait annoncé la quasi-disparition des secrétaires, supplantées par les ordinateurs, elles

Plus en détail

Pour un vrai marché unique des paiements par carte, internet et mobile

Pour un vrai marché unique des paiements par carte, internet et mobile SPEECH/12/329 Michel BARNIER Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services Pour un vrai marché unique des paiements par carte, internet et mobile Conférence sur les paiements

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Entreprise-Entreprenariat

Entreprise-Entreprenariat Page 1/5 Entreprise-Entreprenariat V./ Afexios est le 1 er réseau social de crowdfunding accessible à l'ensemble des particuliers souhaitant soutenir les entrepreneurs de leur choix. Afexios permet aux

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Formation Continue avril 2009

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Formation Continue avril 2009 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue avril 2009 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 Il est attendu des candidats à ce marché

Plus en détail

1. Critères de choix relatifs à l état civil. Qu est-ce?

1. Critères de choix relatifs à l état civil. Qu est-ce? Qu est-ce? Créés en 2011 dans le cadre du "package jeunes entrepreneurs" du gouvernement monégasque, les chéquiers conseils sont des bons de prise en charge, délivrés par le JCEM, à destination de jeunes

Plus en détail

MLD Pour résumer en une page...

MLD Pour résumer en une page... MLD Pour résumer en une page... MLD est une entreprise spécialisée depuis 2002 dans la gestion des campagnes de liens sponsorisés, en France, à l'international et dans la plupart des langues. Le résultat

Plus en détail

BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS TERTIAIRES

BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS TERTIAIRES BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS TERTIAIRES ÉPREUVE D ECONOMIE-DROIT ÉTUDE N 1 Date : Mars 2012 Partie du programme concernée par l étude : Les métiers et le contexte de l activité professionnelle Nom : XXXXXXXXXXX

Plus en détail

EXONERATION FISCALE ET SOCIALE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES

EXONERATION FISCALE ET SOCIALE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES EXONERATION FISCALE ET SOCIALE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES Rapport présenté par Madame Claudie PAYET, au nom de la Commission de l emploi et des affaires sociales et adopté au Bureau du 28 juin 2007, selon

Plus en détail

Observatoire de la communication responsable

Observatoire de la communication responsable Observatoire de la communication responsable En partenariat avec : Avec le soutien de 8 septembre 2010 Méthodologie Etude online du 23 août au 3 septembre sur la base de fichiers fournis par les partenaires

Plus en détail

Les groupes dans les services : des activités diversifiées proches du cœur de métier

Les groupes dans les services : des activités diversifiées proches du cœur de métier Les groupes dans les services : des activités diversifiées proches du cœur de métier Yohan Baillieul* Le quart des groupes de sociétés recensés en France exercent leur activité principale dans les services

Plus en détail

Enquête d image des ETI auprès des salariés français

Enquête d image des ETI auprès des salariés français Enquête d image des ETI auprès des salariés français Mars 202 Contact : Steeve FLANET Directeur d études Corporate Tel : 0 80 48 30 85 Email : sflanet@opinion-way.com Note méthodologique Étude réalisée

Plus en détail

Rapport préliminaire de stage

Rapport préliminaire de stage M2 MIAGE-NTDP Rapport préliminaire de stage Stage en direction de projet Au sein de l incubateur Côte d Azur Pionnières Emira Bouhlel 29/05/2009 A l attention de M. Jean-Pierre Lips, responsable de stage,

Plus en détail

Observatoire de la communication responsable. - 3 e édition -

Observatoire de la communication responsable. - 3 e édition - En partenariat avec Avec le soutien de COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 15 septembre 2010 Observatoire de la communication responsable - 3 e édition - Fin 2010, comment les entreprises prennent-elles en

Plus en détail

Dossier de presse 2011. Contact presse Carole BASSON carole.basson@sage.com Tél. : +33 (0)5 61 00 09 62

Dossier de presse 2011. Contact presse Carole BASSON carole.basson@sage.com Tél. : +33 (0)5 61 00 09 62 Dossier de presse 2011 Contact presse Carole BASSON carole.basson@sage.com Tél. : +33 (0)5 61 00 09 62 Sommaire Sommaire... 2 Sage : la gestion au service des entreprises... 3 Une présence mondiale...

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

Les Entreprises du Libre. Cartographie des Entreprises du Logiciel Libre du CNLL

Les Entreprises du Libre. Cartographie des Entreprises du Logiciel Libre du CNLL Les Entreprises du Libre Cartographie des Entreprises du Logiciel Libre du CNLL Page 2 AVANT PROPOS «Le Conseil National du Logiciel Libre a été créé en février 2010, par les grandes associations du Logiciel

Plus en détail

REVUE DE PRESSE. FFCT Tour de l horloge. 4 place Louis Armand - 75063 Paris cedex 12 Tél. : 01 72 74 55 29 - Fax : 01 72 74 55 99

REVUE DE PRESSE. FFCT Tour de l horloge. 4 place Louis Armand - 75063 Paris cedex 12 Tél. : 01 72 74 55 29 - Fax : 01 72 74 55 99 REVUE DE PRESSE La naissance de la a fait l objet d une conférence de presse en décembre 2008. Ci-dessous, une sélection d articles publiés dans la presse et sur le web. N 24 - Novembre 2009

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXERCICE SOCIAL 2008 2009

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXERCICE SOCIAL 2008 2009 FIDUCIAL OFFICE SOLUTIONS SA au capital de 22 000 000 Siège social : 41, rue du Capitaine Guynemer 92400 COURBEVOIE RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXERCICE SOCIAL 2008 2009 Conformément

Plus en détail

EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n B 095 550 356

EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n B 095 550 356 EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n B 095 550 356 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION sur les conditions

Plus en détail

Charte des Partenariats - p1 -

Charte des Partenariats - p1 - Charte des partenariats de Nature & Société Depuis sa création dans le milieu des années soixante-dix Nature & Société n a cessé de favoriser, en Ile-de-France, l'information du citoyen et l'éducation

Plus en détail

2) Je veux acheter une entreprise

2) Je veux acheter une entreprise 2) Je veux acheter une entreprise a. Je prépare mon projet b. Je recherche une cible c. J évalue la cible d. Je négocie avec un cédant e. J audite la cible f. Je contractualise la reprise de mon entreprise

Plus en détail

Master Management des systèmes d information

Master Management des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des systèmes d information Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

I. Site rentable ou non?

I. Site rentable ou non? Les aspects fiinanciiers d un siite IInternet I. Site rentable ou non? A. Raisonnement en terme de budget B. Raisonnement en terme de rentabilité II. Les différents coûts A. Coûts visibles B. Cachés III.

Plus en détail

Témoignage de Jean-François Baudrais, franchisé WSI

Témoignage de Jean-François Baudrais, franchisé WSI (adsbygoogle = window.adsbygoogle []).push({}); franchisé WSI Témoignage d'un Témoignage d'un franchisé Midas Témoignages de franchisés Autosmart Témoignages de franchisés La Mie Câline Témoignages franchisé

Plus en détail

Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance.

Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance. Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance. Un dispositif organisé dans une logique d'adaptation et d'individualisation, accessible aux personnes en situation de handicap,

Plus en détail

Développement d un réseau de prospection TUNIS, 29-30 - 31 Janvier 2003 Paola Morris, Ceipiemonte

Développement d un réseau de prospection TUNIS, 29-30 - 31 Janvier 2003 Paola Morris, Ceipiemonte Développement d un réseau de prospection TUNIS, 29-30 - 31 Janvier 2003 Paola Morris, Ceipiemonte 1 1. Le contexte international et les investissements à l étranger 2 Les dévelopements récents Plus de

Plus en détail

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE Contexte : l objectif pédagogique de la visite est de mettre en évidence les différentes activités dans l organisation concernée. Chaque élève ou groupe d

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002 GT015-rev octobre 2002 ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI Enquête IPSOS Novembre 1999 Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 Tél. 01 44 15 60

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion de contenus numériques et stratégie web de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne

Plus en détail

APS 4 : CREATION D'ENTREPRISE

APS 4 : CREATION D'ENTREPRISE APS 4 : CREATION D'ENTREPRISE ETABLISSEMENT LIMAYRAC DESCRIPTION Création d'une entreprise de service LOGICIELS NECESSAES Bureautique Internet NIVEAU Début 1 ère année pour des classes mixtes Bac généraux

Plus en détail

La publication, au second

La publication, au second Les entreprises industrielles françaises de plus en plus impliquées dans les NTIC Malgré l adoption accélérée des différents outils des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC)

Plus en détail

Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011

Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011 Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011 Option : Audit comptable et financier Effectif total de la promotion 2009 : 9 Non concernés

Plus en détail

La Matmut, un assureur innovant et compétitif

La Matmut, un assureur innovant et compétitif La Matmut, un assureur innovant et compétitif La conception de notre métier d'assureur est d'accompagner au mieux nos assurés à chaque étape de leur vie. Cela nous conduit à rechercher en permanence des

Plus en détail

«Raconte-moi ton métier, un métier qui n a pas de sexe» Résultats de l enquête menée auprès des entreprises du réseau FACE

«Raconte-moi ton métier, un métier qui n a pas de sexe» Résultats de l enquête menée auprès des entreprises du réseau FACE «Raconte-moi ton métier, un métier qui n a pas de sexe» Résultats de l enquête menée auprès des entreprises du réseau FACE SOMMAIRE Préambule 1. La situation actuelle des entreprises 2. L engagement pour

Plus en détail

Femmes, création d'activité et ESS

Femmes, création d'activité et ESS Petit-déjeuner solidaire du 7 juillet 2011 Femmes, création d'activité et ESS Intervenants : Fatiha Legzouli (co-directrice de l'association Initiatives Plurielles), Benoît Boulnois (coordinateur de la

Plus en détail

Rôle d un prestataire de domiciliation commerciale?

Rôle d un prestataire de domiciliation commerciale? Rôle d un prestataire de domiciliation commerciale? Que proposent les prestataires de domiciliation? La possibilité de louer une adresse avec automatiquement un loyer modeste et d obtenir des prestations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des rémunérations de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Ecole Universitaire de Management

Ecole Universitaire de Management Promotion 2010/2011 Sites : Clermont-Ferrand et Vichy LISTES D'EMPLOIS Ecole Universitaire de Management Sommaire : Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance... p2 Licence professionnelle

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS 1) LA C.S.C.A.

LE SAVIEZ-VOUS 1) LA C.S.C.A. LE SAVIEZ-VOUS Etre adhérent du Sycaest, c est bien entendu bénéficier de nombreux services et prestations. Mais c est aussi participer au financement de la Chambre Syndicale des Courtiers d Assurances

Plus en détail

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation»

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation» Résultats de l enquête Atlant-Kis «Innovation et services à l innovation» Le diagnostic du projet Atlant Kis Méthodologie proposée par la Navarre, coordinateur du projet Adaptable aux contextes régionaux

Plus en détail

Plan d action commercial

Plan d action commercial 3 Plan d action commercial Le plan d action commercial regroupe l ensemble des actions commerciales et marketing à entreprendre sur une période donnée pour atteindre les objectifs commerciaux de l entreprise.

Plus en détail

Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft

Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft La stratégie informatique des entrepreneurs français Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft Janvier 2011 SOMMAIRE L équipement informatique des TPE PME françaises : Internet toujours plus présent...

Plus en détail

LE PORTAGE SIMPLEMENT

LE PORTAGE SIMPLEMENT LE PORTAGE SIMPLEMENT L équipe de CAREER BOOSTER apporte une démarche personnalisée et éthique à l égard des clients, collaborateurs et des partenaires qui la rejoignent. SUCCESS PORTAGE Résidence Gambetta

Plus en détail

Retour des réponses avant le 11 Janvier 2015 (minuit)

Retour des réponses avant le 11 Janvier 2015 (minuit) 2015 Dans le cadre du renouvellement pour l'année 2015, La Miel lance des appels d'offres pour l'animation des ateliers de formation sur les thématiques suivantes: DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE...

Plus en détail

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Les leçons de ce document La a attiré l'attention d'entreprises à la recherche de compétitivité dans un contexte

Plus en détail

Après un Bac pro COMMERCE

Après un Bac pro COMMERCE Après un Bac pro COMMERCE Rappel des finalités de votre diplôme C'est un employé commercial qui intervient dans tout type d'unité commerciale, physique ou virtuelle, afin de mettre à la disposition de

Plus en détail

www.letsgoformation.com

www.letsgoformation.com La formation en anglais Version PRO Une réponse professionnelle pour former vos salariés et collaborateurs à l anglais du travail et des affaires Annick ANTICHAN Managing Director «Let s Go c est la garantie

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Présentation des principaux résultats 5 décembre 2006 1. Les questions barométriques 1.1 La perception de la situation économique

Plus en détail

PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES

PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES Le futur de la Direction des Systèmes d Information à 3 ans Objectifs JEMM Vision propose un séminaire intitulé Perspectives des technologies informatiques Le

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

ERP Easy System de DEAL INFORMATIQUE Un ERP idéal pour les PME-PMI qui travaillent en mode «projet»

ERP Easy System de DEAL INFORMATIQUE Un ERP idéal pour les PME-PMI qui travaillent en mode «projet» ERP Easy System de DEAL INFORMATIQUE Un ERP idéal pour les PME-PMI qui travaillent en mode «projet» Gradignan, le 27 octobre 2009 Depuis leurs origines, les suites ERP ont connu de nombreuses mutations.

Plus en détail

Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître...

Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître... Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître... Vous êtes... Une femme Un homme Quel est votre âge? Avez-vous d'autres personnes à charge : parents, etc.? Oui Non Combien avez-vous d'enfants?

Plus en détail

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Les emplois repères de cette enquête sont disponibles selon les trois blocs suivants

Plus en détail

Outsourcing : la sauvegarde en ligne des données de l entreprise.

Outsourcing : la sauvegarde en ligne des données de l entreprise. Outsourcing : la sauvegarde en ligne des données de l entreprise. Sur quels marchés votre entreprise de Sauvegarde en Ligne évolue t elle? Dans un contexte de montée en puissance de l insécurité, les solutions

Plus en détail