Définition de l innovation et de la créativité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Définition de l innovation et de la créativité"

Transcription

1 Carrefour Plein-Sud Le secret de la croissance soutenue enfin révélé : l exécution de l innovation! présenté par Alain Poirier, Ph.D., M.B.A. 18 février 2011

2 Définition de l innovation et de la créativité L'innovation est un processus d affaires permettant à une entreprise d acquérir un avantage compétitif rentable en répondant aux besoins du marché. Alignement Culture Système La créativité est un processus mental individuel impliquant la génération de nouvelles idées ou concepts, ou de nouvelles associations entre des idées et des concepts préexistants. GES835 Créativité et Innovation 2

3 Innover = Saisir une opportunité d affaires Phénomène scientifique Découverte Concepts d application Principe D D D D Produit MARCHÉ PROFITS Invention Technologie SOLUTION OPPORTUNITÉ D AFFAIRES BESOIN INNOVATION GES835 Créativité et Innovation 3

4 Joseph Alois Schumpeter ( ) Fondateur de l économie «évolutive» Théorie de l entrepreneurship Principes de l innovation Principe de la destruction créative La recherche du monopôle Principe des vagues d innovation Importance critique des institutions en innovation Symbiose entre l économie, la technologie et la science Joseph Schumpeter

5 Thomas Khun The Structure of Scientific Revolutions, 1962 Il a défini trois phases en recherche scientifique: 1) Phase pré-paradigme: à partir d un nouveau phénomène, recherche exploratoire sans théorie ou méthode clairement établie; 2) Phase de la science normale: les problèmes sont résolus dans le contexte de la théorie (paradigme) dominante 3) Phase de la science révolutionnaire: des gaps et problèmes inexpliqués entraînent l émergence d un nouveau paradigme ( paradigm shift ) Selon ces phases établies par Khun, la science évolue inexorablement, animée par la soif d apprendre de l humain et sa quête pour comprendre la réalité qui l entoure. Thomas Khun ( ) La même école de pensée que Schumpeter GES835 Créativité et Innovation 5

6 Créativité et Innovation Des gens qui réalisent leurs idées L innovation est la responsabilité du gestionnaire Système d innovation Organisation Équipe Individu GES835 Créativité et Innovation 6

7 LES FONDEMENTS DE L INNOVATION Synergie: Économie Technologie Science Politiques gouvernementales + Forces du marché Système d innovation Évolution Croissance Soutenue Entreprise innovante Cycles: Prospérité Récession Dépression Reprise Évolution du caractère social, politique, et moral Société Entreprise Entrepreneurship Innovation Créativité Individu GES835 Créativité et Innovation 7

8 Le jeu de la Dame de Cœur ou «Red Queen Game» La Reine de Cœur s adressant à Alice: (paraphrasé) Croissance Soutenue Pour demeurer à la même place, tu dois courir et y donner tout ce que tu peux; si tu veux aller quelque part, tu dois courir deux fois plus vite. Les Aventures d Alice au Pays des Merveilles, Lewis Caroll (1865)

9 Croissance soutenue Port de Yantian Guangdong (1,1)12 = 3,1 GES835 Créativité et Innovation 9

10 Croissance soutenue Port de Yantian Guangdong Concept d expansion des installations En 2008, capacité de conteneurs. GES835 Créativité et Innovation 10

11 DISTINGUER LES 3 PROFILES Politiques de l innovation Politique en sciences de développement économique Politiques gouvernementales + Forces du marché Niveau de vie Création de valeur Δ + Qualité de vie Δ + Emplois Δ + Savoir Δ + Richesse Trois profiles: Entrepreneur Innovateur Créateur Démocracie Tolérance de la diversité Mobilité sociale Équité Émergence de grandes opportunités Croissance Soutenue (productivité) Évolution du caractère social, politique, et moral Société Entreprise innovante Entreprise Entrepreneurship Innovation Créativité Individu GES835 Créativité et Innovation 11

12 Argent cumulatif «...acquérir un avantage compétitif rentable...» La courbe de l argent ou courbe en S Zone d ingéniosité (expérimentation disciplinée) Vitesse (arrivée rapide au marché) Échelle (montée rapide en volume) 0 Démarrage (investissement pré-lancement) Seuil de rentabilité Support (postinvestissement) Temps Lancement Génération d idées Commercialisation (industrialisation) Réalisation GES835 Créativité et Innovation 12

13 Argent cumulatif Qu est-ce que le Payback? Gérer un portefeuille de produits Not a one trick pony! 0 Produit 1 ère génération Produit 2 ème génération Temps Lancement Lancement Génération d idées Commercialisation (industrialisation) Réalisation GES835 Créativité et Innovation 13

14 Payback Intégrer les courbes en S Gérer les produits existants, tout en développant les nouveaux produits, en mode continue, contribue à la croissance soutenue Harvard Business Review, January-February 2011, p GES835 Créativité et Innovation 14

15 _ Améliorations des processus + ÉVOLUTION vs RÉVOLUTION Cinq types de projets de développement* R-D + Améliorations du produit _ Nouveau Procédé innovateur Nouveau produit innovateur Breakthrough (expérimentation disciplinée) Nouvelle génération Addition à la famille de produits Dérivés et améliorations Alliances & Partenariats Nouvelle génération Domaine de l innovation ouverte (Henri Chesbrough) Amélioration simple Amélioration marginale Plateforme Dérivés *Creating Project Plans to Focus Product Development, HBR March-April 1992, pp GES835 Créativité et Innovation 15

16 Gérer l interface entre innovation soutenue et innovation radicale à répétition Taille minimum de la nouvelle opportunité Structure de coûts et marges de profit délibérée CT Processus d innovation soutenue Valeurs de l organisation CT Processus d allocation des ressources Cycle délibéré Investissements dans produits, services, procédés et acquisitions actuelle LT émergente Cycle émergent Moteur de croissance: Processus d innovation radicale à répétition GES835 Créativité et Innovation 16

17 Gérer deux processus stratégiques fondamentalement différents délibérée Phase de profitabilité émergente Vague d innovation Les efforts d une entreprise pour identifier les prochaines vagues d innovation radicale doivent être soumis au processus de stratégie émergente. Simultanément, la gestion de la profitabilité doit être soumise au processus de stratégie délibérée GES835 Créativité et Innovation 17

18 Payback Intégrer les courbes en S Trois facettes de l organisation arrivent à maturité et amorcent leur déclin plus rapidement que la performance financière. Ils doivent être réinventées préalablement au développement des nouveaux produits. Il s agit de: 1) Pertinence aux forces du marché (opportunité) 2) Avantages concurrentiels 3) Développement du talent (en gestion) Entrepreneur-réplicateur Indices que le temps est venu d exercer la stratégie émergente GES835 Créativité et Innovation Harvard Business Review, January-February 2011, p

19 Argent cumulatif Défi de gestion: exécuter l innovation Système performant COURBE DE L ARGENT ZONE ROI Zone de recherche de la plus grande efficience 0 1 ère re génération 2 ème me génération Temps Zone d innovation radicale GES835 Créativité et Innovation 19

20 Défi de gestion: exécuter l innovation Trois types d innovation délibérée STRATÉGIE ORGANISATIONNELLE Cycle délibéré 1 2 Petits pas de l amélioration continue (LEAN) Grands projets de développement de produits - Jeux video - Automobile - Publicité Processus d allocation des ressources Investissements dans produits, services, procédés et acquisitions actuelle émergente Cycle émergent 3 Innovation radicale Comment gérer l innovation radicale? La culture de l innovation englobe ces trois types d innovation GES835 Créativité et Innovation 20

21 Défi de gestion: exécuter l innovation Bâtir l équipe d innovation radicale Équipe d innovation radicale = membres dédiés + membres des opérations Équipe d innovation Processus d innovation continue Cycle délibéré Équipe des opérations Équipe dédiée Processus d innovation radicale Cycle émergent Membres dédiés internes gérant l interface avec les opérations; équipe INP (introduction des nouveaux produits) Membres dédiés externes et internes GES835 Créativité et Innovation 21

22 Cadre de synthèse de la gestion de l innovation en entreprise Argent cumulatif délibérée STRATÉGIE ORGANISATIONNELLE R-D GESTION DU DÉVELOPPEMENT DE PRODUITS Breakthrough Cycle délibéré Processus d allocation des ressources Investissements dans produits, services, procédés et acquisitions actuelle Cycle émergent Alliances & Partenariats Plateforme Dérivés émergente COURBE DE L ARGENT ZONE ROI GESTIONNAIRE INNOVATEUR ENTREPRENEUR 0 Temps 1 ère GES835 Créativité et Innovation génération 2 ème génération 22

23 Cadre de synthèse de la gestion de l innovation en entreprise Argent cumulatif STRATÉGIE ORGANISATIONNELLE délibérée Cycle délibéré Processus d allocation des ressources Investissements dans produits, services, procédés et acquisitions actuelle Cycle émergent R-D Discipline de l efficience Amélioration continue (Lean) Alliances Revenues & Δ+ Partenariats Profits GESTION DU DÉVELOPPEMENT DE PRODUITS Breakthrough Plateforme Dérivés émergente GESTIONNAIRE INNOVATEUR ENTREPRENEUR Discipline de l expérimentation Innovation radicale Δ+ Revenues Profits Moteur de croissance 0 COURBE DE L ARGENT ZONE ROI Temps GES835 Créativité et Innovation soutenue 1 ère génération 2 ème génération 23

24 Créativité et Innovation Des gens qui réalisent leurs idées Le gestionnaire doit instaurer une culture de l innovation (alignement des stratégies, systèmes, processus) Système d innovation Organisation Équipe Individu GES835 Créativité et Innovation 24

25 Le secret de la croissance soutenue enfin révélé : l exécution de l innovation! Innovation Innovation Innovation Innovation Innovation Innovation Innovation Processus d affaires Entrepreneur / Innovateur / Créateur Saisir des opportunités d affaires Discipline de l efficience (Lean / PLM) Expérimentation disciplinée (Lean / PLM) Culture d entreprise (apprentissage) Responsabilité du gestionnaire GES835 Créativité et Innovation 25

MOBILISER LES RESSOURCES OPTIMISER LES RESSOURCES TECHNOLOGIQUES & LA CONNAISSANCE

MOBILISER LES RESSOURCES OPTIMISER LES RESSOURCES TECHNOLOGIQUES & LA CONNAISSANCE C19 STRATEGIE & POLITIQUE D INNOVATION MOBILISER LES RESSOURCES OPTIMISER LES RESSOURCES TECHNOLOGIQUES & LA CONNAISSANCE I. LE PROCESSUS D INNOVATION A. La spécificité de l innovation Nouveauté qui enrichit

Plus en détail

Quelles sont les relations entre le progrès technique et croissance, développement et changement social?

Quelles sont les relations entre le progrès technique et croissance, développement et changement social? CHAPITRE 3 : PROGRES TECHNIQUE ET CROISSANCE AMORCE : Steve Jobs est ce que l on appelle un innovateur Schumpetérien ou un innovateur au sens de Schumpeter. (Schumpeter est un économiste hongrois de la

Plus en détail

Introduction Première partie Sciences économiques Les grandes questions que se posent les économistes...17

Introduction Première partie Sciences économiques Les grandes questions que se posent les économistes...17 Introduction... 5 Méthodologie de l épreuve de sciences économiques et sociales... 7 I. L épreuve... 7 II. Le programme... 11 III. Comment concevoir sa méthode de travail en sciences économiques et sociales?...

Plus en détail

Programme de Sciences de Gestion

Programme de Sciences de Gestion Programme de Sciences de Gestion Analyse du programme Séminaire national des 24 et 25 janvier 2012 Jean Michel PAGUET, Inspecteur général de l Education nationale Les sciences de gestion Les sciences de

Plus en détail

Facteurs d innovation dans le secteur public

Facteurs d innovation dans le secteur public 1 Facteurs d innovation dans le secteur public Le cas de Revenu Québec Patrice Alain et Daniel Prud homme 16 février 2017 INNOVER : C EST QUOI? 2 INNOVER : C EST QUOI? 3 Innover, ce n est pas d avoir une

Plus en détail

CHAPITRE 8 LES FACTEURS DE LA CROISSANCE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE

CHAPITRE 8 LES FACTEURS DE LA CROISSANCE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE CHAPITRE 8 LES FACTEURS DE LA CROISSANCE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE I. LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE o La croissance économique est liée à l évolution en quantité &

Plus en détail

Innover, c est la différence entre disparaître et prospérer

Innover, c est la différence entre disparaître et prospérer Innover, c est la différence entre disparaître et prospérer Octobre 2007 Retournons 65 millions d années en arrière «Tout ce que je dis, c est que ce serait le bon moment pour développer une technologie

Plus en détail

Colloque COFHUAT: Le fret ferroviaire: un potentiel à redécouvrir. Jean-Pierre Loubinoux Directeur Général. Paris, 28 février 2017

Colloque COFHUAT: Le fret ferroviaire: un potentiel à redécouvrir. Jean-Pierre Loubinoux Directeur Général. Paris, 28 février 2017 Colloque COFHUAT: Le fret ferroviaire: un potentiel à redécouvrir Jean-Pierre Loubinoux Directeur Général Paris, 28 février 2017 UIC Plus de 200 membres Chemins de fer Opérateurs ferroviaires Gestionnaires

Plus en détail

CHAPITRE 8 LES FACTEURS DE LA CROISSANCE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE

CHAPITRE 8 LES FACTEURS DE LA CROISSANCE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE CHAPITRE 8 LES FACTEURS DE LA CROISSANCE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE I. LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE o La croissance économique est liée à l évolution en quantité &

Plus en détail

DEESENT DEES ENTREPRENEURIAT

DEESENT DEES ENTREPRENEURIAT DEESENT DEES ENTREPRENEURIAT Diplôme Européen délivré par la Fédération Européenne des Ecoles 1 www.fede.org NIVEAU BAC+3 Fonction Cette formation en entrepreneuriat recouvre différentes facettes afin

Plus en détail

En quoi les produits nouveaux issus d une. innovation radicale sont-ils plus «performants» que ceux issus d une innovation incrémentale?

En quoi les produits nouveaux issus d une. innovation radicale sont-ils plus «performants» que ceux issus d une innovation incrémentale? En quoi les produits nouveaux issus d une innovation radicale sont-ils plus «performants» que ceux issus d une innovation incrémentale? La boussole Le réfrigérateur Le micro-ondes Le transistor Le GPS

Plus en détail

Tableaux de bord de gestion

Tableaux de bord de gestion 5 Tableaux de bord de gestion Aperçu du module 5 Fiche 5.1 : Tableau de bord de gestion Fiche 5.2 : Tableau de bord prospectif Fiche 5.3 : Carte stratégique Fiche 5.4 : Déploiement des tableaux de bord

Plus en détail

PRÉ-PROGRAMME 18>19 SEPT. 2017

PRÉ-PROGRAMME 18>19 SEPT. 2017 - L ENTREPRENEUR - Avez-vous le bon profil pour entreprendre? Mental d entrepreneur : comment mettre en œuvre votre vision stratégique? Quel leader êtes-vous? Comment rebondir et valoriser vos échecs?

Plus en détail

PARTIE 1 LES FONDEMENTS 1 L

PARTIE 1 LES FONDEMENTS 1 L PARTIE 1 LES FONDEMENTS Chapitre 1 L état des lieux et les fondements du management Section I L état des lieux : le management à l ère du capitalisme financier 1.1 Le système managérial dans le système

Plus en détail

PME, devenez partenaire de Centrale Paris! Petit-déjeuner d information Centrale Paris 31 janvier 2012

PME, devenez partenaire de Centrale Paris! Petit-déjeuner d information Centrale Paris 31 janvier 2012 PME, devenez partenaire de Centrale Paris! Petit-déjeuner d information Centrale Paris 31 janvier 2012 Pourquoi les PME sont elles importantes pour l Ecole et ses élèves? Les PME sont clefs pour l avenir

Plus en détail

Réunion actionnaires. Toulouse. Juin Toulouse juin

Réunion actionnaires. Toulouse. Juin Toulouse juin Réunion actionnaires Toulouse Juin 2014 Toulouse juin 2014 1 Toulouse 2 juin 2014 2 Résultats 2013 en chiffres 14 2,3 119 14,3 15 % d amélioration du TRIR, indice de sécurité Mbep/j de production % de

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. Premiers théoriciens du management 19 Définitions du management 19 Fonctions des managers 20 Niveaux d exercice du management 20

SOMMAIRE PARTIE 1. Premiers théoriciens du management 19 Définitions du management 19 Fonctions des managers 20 Niveaux d exercice du management 20 Présentation 3 PARTIE 1 Le management de l entreprise et des hommes Chapitre 1 Le management et ses objectifs 19 1 Le management 19 Premiers théoriciens du management 19 Définitions du management 19 Fonctions

Plus en détail

Comment innover dans un organisme de formation à distance? Mai 2007

Comment innover dans un organisme de formation à distance? Mai 2007 Comment innover dans un organisme de formation à distance? Mai 2007 Déroulement de la conférence 1. L importance d innover pour les organisations de formation 2. L innovation comme moteur de la pérennité

Plus en détail

LA GOUVERNANCE DES PME L APPORT D UN CONSEIL CONSULTATIF

LA GOUVERNANCE DES PME L APPORT D UN CONSEIL CONSULTATIF LA GOUVERNANCE DES PME L APPORT D UN CONSEIL CONSULTATIF Montréal, 17 octobre 2008 Colloque sur la Gouvernance des PME Document présenté par Alain Robichaud Les objectifs de la rencontre d aujourd hui

Plus en détail

VOIR GRAND AVEC NOTRE ÉNERGIE PROPRE ET RENOUVELABLE

VOIR GRAND AVEC NOTRE ÉNERGIE PROPRE ET RENOUVELABLE VOIR GRAND AVEC NOTRE ÉNERGIE PROPRE ET RENOUVELABLE PROPRE DE NOTRE PRODUCTION EST D ORIGINE HYDRAULIQUE RENOUVELABLE FLEXIBLE 63 CENTRALES HYDROÉLECTRIQUES PUISSANCE INSTALLÉE DU PARC HYDROÉLECTRIQUE

Plus en détail

Défis des PDG TRANSFORMER L ADVERSITÉ EN OCCASIONS D AFFAIRE Bâtir des organisations innovatrices, grâce à un personnel compétent

Défis des PDG TRANSFORMER L ADVERSITÉ EN OCCASIONS D AFFAIRE Bâtir des organisations innovatrices, grâce à un personnel compétent Défis des PDG 2015 TRANSFORMER L ADVERSITÉ EN OCCASIONS D AFFAIRE Bâtir des organisations innovatrices, grâce à un personnel compétent 1 Mise en contexte des défis des PDG Enquête annuelle en est à sa

Plus en détail

Séminaire CHEA Quelle place pour l innovation dans Solvabilité II? Laurence BARRY Antonio GUERRA Thomas JOUANNET Hervé LEBLANC

Séminaire CHEA Quelle place pour l innovation dans Solvabilité II? Laurence BARRY Antonio GUERRA Thomas JOUANNET Hervé LEBLANC Séminaire CHEA Quelle place pour l innovation dans Solvabilité II? Laurence BARRY Antonio GUERRA Thomas JOUANNET Hervé LEBLANC Sommaire. Préambule 1- Le concept d innovation 2- Quels champs pour l innovation

Plus en détail

Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès?

Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès? Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès? Cycle Innovation & Connaissance 81 petit déjeuner Stéphanie CHASSERIO, Professeure SKEMA

Plus en détail

Importance stratégique des ressources humaines Le facteur humain, un incontournable

Importance stratégique des ressources humaines Le facteur humain, un incontournable RESSOURCES HUMAINES Importance stratégique des ressources humaines Le facteur humain, un incontournable Karine Phaneuf, agr. Conseillère en ressources humaines Centre emploi agricole, UPA Chaudière-Appalaches

Plus en détail

Politique d achat local de Metro

Politique d achat local de Metro Politique d achat local de Metro Marie-Claude Bacon Directrice principale, Service des affaires corporatives 17 février 2015 Agenda Pourquoi une politique d achat local? Démarche menant à la politique

Plus en détail

PRESENTATION Marketing opérationnel TITLE BAC+3 ESGM. Virginie Challemel 1

PRESENTATION Marketing opérationnel TITLE BAC+3 ESGM. Virginie Challemel 1 PRESENTATION Marketing opérationnel TITLE BAC+3 ESGM Virginie Challemel 1 Rappel cours S.5 Les 4 grands types de veille Mise en œuvre de la veille 2 PRESENTATION S.6.1 La prévision des TITLE ventes Virginie

Plus en détail

Vincent Bastien Jean-Noël Kapferer. Luxe oblige. Deuxième édition, mise à jour et augmentée. Groupe Eyrolles, 2008, 2012 ISBN :

Vincent Bastien Jean-Noël Kapferer. Luxe oblige. Deuxième édition, mise à jour et augmentée. Groupe Eyrolles, 2008, 2012 ISBN : Vincent Bastien Jean-Noël Kapferer Luxe oblige Deuxième édition, mise à jour et augmentée, 2008, 2012 ISBN : 978-2-212-55465-6 Sommaire Introduction : Être ou ne pas être luxe... 13 Partie 1 Retour aux

Plus en détail

L INNOVATION COMME CATALYSEUR À LA MOBILISATION MONSIEUR ANDRÉ LEGAULT DIRECTEUR GÉNÉRAL VILLE DE QUÉBEC

L INNOVATION COMME CATALYSEUR À LA MOBILISATION MONSIEUR ANDRÉ LEGAULT DIRECTEUR GÉNÉRAL VILLE DE QUÉBEC L INNOVATION COMME CATALYSEUR À LA MOBILISATION MONSIEUR ANDRÉ LEGAULT DIRECTEUR GÉNÉRAL VILLE DE QUÉBEC INTRODUCTION Les défis d hier à aujourd hui Les facteurs d influence à la mobilisation : L humain

Plus en détail

DOCUMENT DE REFERENCE SESSION 5

DOCUMENT DE REFERENCE SESSION 5 Exécution du DIID pour les PMA: «Sur la voie de la graduation et au-delà» DOCUMENT DE REFERENCE SESSION 5 Moyens de mise en œuvre : Partenariats DIID pour les PMA 2 I. Objectif de la session L objectif

Plus en détail

Chapitre 4 : Le Diagnostic Stratégique. Métier et Mission. La définition des objectifs

Chapitre 4 : Le Diagnostic Stratégique. Métier et Mission. La définition des objectifs Chapitre 4 : Le Diagnostic Stratégique Métier et mission. Segmentation stratégique. Diagnostic externe. Analyse Concurrentielle Dynamiques de secteurs Diagnostic interne. La chaîne de valeur Les compétences

Plus en détail

Dans quelle mesure le progrès technique est- il la source essentielle de la croissance économique?

Dans quelle mesure le progrès technique est- il la source essentielle de la croissance économique? Dans quelle mesure le progrès technique est- il la source essentielle de la croissance économique? Le progrès technique est l accroissement des connaissances humaines, des techniques des savoirs faire

Plus en détail

Interview d Emmanuel MACRON, Ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique, Conclusion de la conférence franco-allemande sur le numérique

Interview d Emmanuel MACRON, Ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique, Conclusion de la conférence franco-allemande sur le numérique Interview d Emmanuel MACRON, Ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique, Conclusion de la conférence franco-allemande sur le numérique Monsieur le Président, Madame la Chancelière, Monsieur

Plus en détail

LABORATOIRE D EXPÉRIMENTATION EN GESTION ET EN GOUVERNANCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX LEGG SSS

LABORATOIRE D EXPÉRIMENTATION EN GESTION ET EN GOUVERNANCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX LEGG SSS LABORATOIRE D EXPÉRIMENTATION EN GESTION ET EN GOUVERNANCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX LEGG SSS Ce document a été produit par l'agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie. Conception

Plus en détail

Research Top Priorities.

Research Top Priorities. 2015-2017 Research Top Priorities www.neoma-bs.fr 2015-2017 RESEARCH Top Priorities Notre environnement actuel évolue extrêmement rapidement. Des 10 plus grandes entreprises dans le monde en 2000, seulement

Plus en détail

1 Introduction à la stratégie 1

1 Introduction à la stratégie 1 Liste des illustrations Liste des débats Liste des schémas et tableaux Stratégique : mode d emploi Préface Les auteurs XIX XXI XXIII XXVIII XXXI XXXV 1 Introduction à la stratégie 1 1.1 Introduction 1

Plus en détail

DIRIGER UNE BUSINESS UNIT DIPLÔME D UNIVERSITÉ

DIRIGER UNE BUSINESS UNIT DIPLÔME D UNIVERSITÉ DIRIGER UNE BUSINESS UNIT DIPLÔME D UNIVERSITÉ ÉDITO La prise en charge d unités autonomes (business units) constitue l un des principaux enjeux actuels des entreprises qui recherchent des managers aptes

Plus en détail

CHAPITRE INTRODUCTIF CROISSANCE DEVELOPPEMENT CHANGEMENT SOCIAL I) DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE AU DEVELOPPEMENT

CHAPITRE INTRODUCTIF CROISSANCE DEVELOPPEMENT CHANGEMENT SOCIAL I) DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE AU DEVELOPPEMENT CHAPITRE INTRODUCTIF CROISSANCE DEVELOPPEMENT CHANGEMENT SOCIAL Introduction : Vivre aujourd hui en 2009, est-ce préférable à vivre il y a 100 ans, 200 ans? Sous bien des aspects, on répondrait spontanément

Plus en détail

Bien-être et qualité de vie au travail: les indispensables vecteurs d'une performance durable

Bien-être et qualité de vie au travail: les indispensables vecteurs d'une performance durable Bien-être et qualité de vie au travail: les indispensables vecteurs d'une performance durable 17 novembre 2017 Rémi Lejeune, Directeur associé Davidson Consulting Stephanie Chasserio, PhD, SKEMA Business

Plus en détail

MARKETING MIX. Politique Prix DEFINITION DU PRIX. Le prix correspond à la somme d argent :

MARKETING MIX. Politique Prix DEFINITION DU PRIX. Le prix correspond à la somme d argent : MARKETING MIX POLITIQUE PRIX Sandrine Monfort Politique Prix Concept et définitions Définition du prix Unité de mesure du prix Définition de la politique prix Influence des prix sur les volumes des ventes,

Plus en détail

TECHNIQUE DE MANAGEMENT DE L INNOVATION

TECHNIQUE DE MANAGEMENT DE L INNOVATION TECHNIQUE DE MANAGEMENT DE L INNOVATION Transparents Vincent BOLY Vos missions en ingénierie Répondre à diverses questions: -Quelle technologie pour l entreprise dans 5 ans -Quelle technologie pour l entreprise

Plus en détail

Le Grand Livre de la Stratégie

Le Grand Livre de la Stratégie Abate René Jean-Marie Ducreux Nicolas Kachaner Boston Consulting Group Le Grand Livre de la Stratégie, 2009 ISBN : 978-2-212-54246-2 SOMMAIRE PRÉFACE... 9 INTRODUCTION. HISTOIRE ET BUTS DE LA STRATÉGIE...

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL

DISCOURS de Sylvia PINEL Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires Paris, le 26 mars 2015 et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL BIM World Ouverture de la table ronde : «La

Plus en détail

du secteur manufacturier

du secteur manufacturier Une solide expertise du secteur manufacturier Sachez innover pour croître POURQUOI NOUS CHOISIR? Une connaissance approfondie de l industrie manufacturière et une intelligence de marché Une équipe de professionnels

Plus en détail

BÂTISSONS TOUS ENSEMBLE VOTRE PROJET IMMOBILIER

BÂTISSONS TOUS ENSEMBLE VOTRE PROJET IMMOBILIER BÂTISSONS TOUS ENSEMBLE VOTRE PROJET IMMOBILIER Un partenariat dédié à une nouvelle génération de promoteurs immobiliers à la recherche de capitaux et d accompagnement VOUS SOUHAITEZ ENTAMER LES DÉMARCHES

Plus en détail

PPP Canada Assemblée publique annuelle 2012

PPP Canada Assemblée publique annuelle 2012 Obtenir une valeur ajoutée, un respect des échéanciers et une reddition de compte aux contribuables par l entremise de l utilisation efficace des Partenariats Public-Privé PPP Canada Assemblée publique

Plus en détail

10 avril Survol des domaines d expertise nécessaires à la mise en œuvre des projets en analytique

10 avril Survol des domaines d expertise nécessaires à la mise en œuvre des projets en analytique 10 avril 2013 Survol des domaines d expertise nécessaires à la mise en œuvre des projets en analytique Plan de la présentation Qu entend-on par «Data Analytics»? Feuille de route de l analytique Visualisation

Plus en détail

AXE 4.1 AXE 4.2 AXE 5.1 AXE 5.2 AXE 6.1 AXE 6.2 AXE

AXE 4.1 AXE 4.2 AXE 5.1 AXE 5.2 AXE 6.1 AXE 6.2 AXE ENSEMBLE vers 2018 PLAN DE DÉVELOPPEMENT STRATÉGIQUE 2013-2018 MISSION L ENAP est une université spécialisée qui a pour mission l enseignement et la recherche en administration publique, de même que la

Plus en détail

Les programmes de cycles supérieurs en gestion de projets d ingénierie

Les programmes de cycles supérieurs en gestion de projets d ingénierie Les programmes de cycles supérieurs en gestion de projets d ingénierie 2012-10-24 La gestion de projet d ingénierie Ensemble de programmes ayant pour objectif de former des ingénieurs, des praticiens des

Plus en détail

Le Bénin cherche des inventeurs. Challenge Fund : Appel à innovations

Le Bénin cherche des inventeurs. Challenge Fund : Appel à innovations Le Bénin cherche des inventeurs Challenge Fund : Appel à innovations Le Groupe de la Banque mondiale appuie l Agence du Tourisme du Bénin et Sèmè City pour la création d une industrie touristique performante

Plus en détail

Compétences-Talents-Employabilité

Compétences-Talents-Employabilité Compétences-Talents-Employabilité Jacqueline BERGERON Oser les compétences, c est oser faire des liens entre des concepts et leurs différentes dimensions, c est oser être créatif, c est oser être pragmatique

Plus en détail

! +!En partenariat avec ID-Campus, l Université de Liège propose la :

! +!En partenariat avec ID-Campus, l Université de Liège propose la : +En partenariat avec ID-Campus, l Université de Liège propose la : Vous êtes en 2 ème année de master à l université? Vous recherchez une formation complémentaire? Découvrez le post-master en projets créatifs,

Plus en détail

26/01/2011. RÉUNION FINANCIÈRE ANNUELLE Jeudi 27 janvier 2011

26/01/2011. RÉUNION FINANCIÈRE ANNUELLE Jeudi 27 janvier 2011 RÉUNION FINANCIÈRE ANNUELLE Jeudi 27 janvier 2011 L APRÈS CRISE 1 Groupe BENETEAU QUATRE LEVIERS : nouveaux produits et innovation nouveaux territoires richesse des femmes et des hommes forces des réseaux

Plus en détail

Les impacts de la transformation économique et démographique du Québec sur l agilité des organisations

Les impacts de la transformation économique et démographique du Québec sur l agilité des organisations Les impacts de la transformation économique et démographique du Québec sur l agilité des organisations Une présentation de STRATÉGIES I POSITIONNEMENT MARQUE EMPLOYEUR CONFÉRENCE FORMATION CONSULTATION

Plus en détail

Intégrer la dynamique de la population dans la planification du développement: Sénégal

Intégrer la dynamique de la population dans la planification du développement: Sénégal Intégrer la dynamique de la population dans la planification du développement: Sénégal Andrea Wojnar Diagne, Resident Representative UNFPA Senegal 28 November 2016-13 th International Inter-Ministerial

Plus en détail

Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise. Chapitre V La mise en œuvre des stratégies. Les deux types de croissance

Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise. Chapitre V La mise en œuvre des stratégies. Les deux types de croissance Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de de

Plus en détail

GROUPE RENAULT PRESENTATION AUX ACTIONNAIRES LYON, LE 28 NOVEMBRE 2017

GROUPE RENAULT PRESENTATION AUX ACTIONNAIRES LYON, LE 28 NOVEMBRE 2017 GROUPE RENAULT PRESENTATION AUX ACTIONNAIRES LYON, LE 28 NOVEMBRE 2017 NICOLAS CHAILLAN CHRISTINE LANG OGER 1 RENAULT, une marque globale DACIA, une marque régionale RSM, une marque locale du Groupe LADA,

Plus en détail

AUDIT MARKETING. Ceci est une version réduite, la version intégrale est disponible en téléchargement sur ce site.

AUDIT MARKETING. Ceci est une version réduite, la version intégrale est disponible en téléchargement sur ce site. AUDIT MARKETING Ceci est une version réduite, la version intégrale est disponible en téléchargement sur ce site. ENJEUX STRATEGIQUES Les enjeux de la stratégie marketing. Quelle importance accordez-vous

Plus en détail

Partie 5. Des exemples de problématiques de financement. Chapitre 1 Quelles opportunités de financement pour les entreprises

Partie 5. Des exemples de problématiques de financement. Chapitre 1 Quelles opportunités de financement pour les entreprises Partie 5 Des exemples de problématiques de financement Chapitre 1 Quelles opportunités de financement pour les entreprises familiales? Chapitre 2 Défaillance des PME françaises : identification de seuils

Plus en détail

Vice-président administration et finances

Vice-président administration et finances Descriptif de poste Recherche de cadres Vice-président administration et finances Confidentiel Novembre 2012 Sommaire Poste : Entreprise : Lieu : Vice-président administration et finances Confidentiel

Plus en détail

Stratégies de profit, compromis de gouvernement d'entreprise, systèmes productifs et conditions de travail des constructeurs automobiles

Stratégies de profit, compromis de gouvernement d'entreprise, systèmes productifs et conditions de travail des constructeurs automobiles Stratégies de profit, compromis de gouvernement d'entreprise, systèmes productifs et conditions de travail des constructeurs automobiles Michel FREYSSENET CNRS-Paris, GERPISA Séminaire ANACT-Renault Performance

Plus en détail

Compter sur la juste valeur NEUTRALITÉ COMPÉTENCE TRANSPARENCE. Plan stratégique CECPA

Compter sur la juste valeur NEUTRALITÉ COMPÉTENCE TRANSPARENCE. Plan stratégique CECPA Plan stratégique CECPA 2015-2018 Juin 2015 Message de la direction du CECPA Le plan stratégique 2015-2018 du Centre d études sur les coûts de production en agriculture (CECPA) prend racine dans les échanges

Plus en détail

ETAPE CLE D UN PROJET D ENTREPRISE

ETAPE CLE D UN PROJET D ENTREPRISE LA CONCURRENCE Copyrighted Page 71 Le business plan: La concurrence Identification Taille Caractéristiques ETAPE CLE D UN PROJET D ENTREPRISE (mais souvent sous-estimée) Copyrighted Page 72 1 L étude de

Plus en détail

Prise en compte de la thématique Climat Energie dans le Projet de SCoT Grand Rovaltain Ardèche-Drôme. GTLU Valence 29 janvier 2005

Prise en compte de la thématique Climat Energie dans le Projet de SCoT Grand Rovaltain Ardèche-Drôme. GTLU Valence 29 janvier 2005 Prise en compte de la thématique Climat Energie dans le Projet de SCoT Grand Rovaltain Ardèche-Drôme GTLU Valence 29 janvier 2005 1 Le SCoT et les documents d urbanisme Le SCoT est l outil de conception

Plus en détail

Projet «Innovation 02» Accroître le développement de l innovation dans les entreprises et les organisations du Saguenay Lac-Saint-Jean

Projet «Innovation 02» Accroître le développement de l innovation dans les entreprises et les organisations du Saguenay Lac-Saint-Jean Projet «Innovation 02» Accroître le développement de l innovation dans les entreprises et les organisations du Saguenay Lac-Saint-Jean 2016-2019 1 MRC/CLD SADC CCI - ACCORD Comment? Stratégie d intervention

Plus en détail

L intrapreneuriat. Eric Schenk. Créativ Café #11

L intrapreneuriat. Eric Schenk. Créativ Café #11 L intrapreneuriat Eric Schenk eric.schenk@insa-strasbourg.fr Créativ Café #11 De quoi s agit-il? «An intrapreneur is a person within a large corporation who takes direct responsibility for turning an idea

Plus en détail

Centre d Etude de Perfectionnement et. d Accompagnement des Managers PACK FORMATION CEPAM SCIENCES COMPORTEMENTALES

Centre d Etude de Perfectionnement et. d Accompagnement des Managers PACK FORMATION CEPAM SCIENCES COMPORTEMENTALES Centre d Etude de Perfectionnement et d Accompagnement des Managers PACK FORMATION CEPAM SCIENCES COMPORTEMENTALES NECESSITE DE DISPENSER CE RENFORCEMENT AUX DECIDEURS ET AUX DIRIGEANTS DE TOUTE ENTREPRISE

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE FONDATION LUCIE ET ANDRÉ CHAGNON

DESCRIPTION DE POSTE FONDATION LUCIE ET ANDRÉ CHAGNON DESCRIPTION DE POSTE FONDATION LUCIE ET ANDRÉ CHAGNON VICE-PRÉSIDENT PARTENARIATS, APPRENTISSAGES ET CHEF DES OPÉRATIONS 2017 Décarie Recherche de Cadres. Tous droits réservés LA FONDATION LUCIE ET ANDRÉ

Plus en détail

FORMATION STMG mars-avril LA PEDAGOGIE DES JEUX D ENTREPRISE EN SCIENCES DE GESTION

FORMATION STMG mars-avril LA PEDAGOGIE DES JEUX D ENTREPRISE EN SCIENCES DE GESTION FORMATION STMG mars-avril 2012 ------ LA PEDAGOGIE DES JEUX D ENTREPRISE EN SCIENCES DE GESTION 1 Applications pédagogiques en STMG SCIENCES DE GESTION 2 Thèmes en «découverte» ou «application» suivant

Plus en détail

La présentation d une innovation du RAMEAU

La présentation d une innovation du RAMEAU La présentation d une innovation du RAMEAU Présentation du Modèle d investisseur sociétal Conférence CESE - 09 Juin 2015 Ce document est la version commentée du support réalisé pour la présentation du

Plus en détail

Chapitre8: La croissance des entreprises

Chapitre8: La croissance des entreprises Chapitre8: La croissance des entreprises Introduction L action stratégique des entreprises permet leur survie et leur développement qui s obtienne par la croissance interne et externe. Toute entreprise

Plus en détail

Comment stimuler le ROI par le biais des performances de service : étude des réductions de coûts générées par une gestion automatisée des niveaux de

Comment stimuler le ROI par le biais des performances de service : étude des réductions de coûts générées par une gestion automatisée des niveaux de Comment stimuler le ROI par le biais des performances de service : étude des réductions de coûts générées par une gestion automatisée des niveaux de service (SLM) Pourquoi gérer les performances de service?

Plus en détail

Devenir une vraie entreprise apprenante

Devenir une vraie entreprise apprenante Daniel BELET Devenir une vraie entreprise apprenante LES MEILLEURES PRATIQUES, 2003 ISBN : 2-7081-2836-1 Table des matières Introduction... 1 Chapitre 1. Reconnaître l enjeu stratégique du management des

Plus en détail

M & BD INNOVATION, INNOVONS ENSEMBLE

M & BD INNOVATION, INNOVONS ENSEMBLE M & BD INNOVATION, INNOVONS ENSEMBLE REAL NEEDS. REAL INNOVATION. Le cabinet de conseil Stratégique dédié à l Innovation. Innover, c est introduire un ou plusieurs éléments nouveaux améliorant la situation

Plus en détail

AGIR SUR LE RISQUE PSYCHOSOCIAL

AGIR SUR LE RISQUE PSYCHOSOCIAL Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse SECAFI Changement.Travail.Santé 55, boulevard de l Embouchure BP 72081 31019 Toulouse Cedex 2 Tel : 05 62 72 36 00 POURQUOI UNE APPROCHE SYSTEMIQUE?

Plus en détail

SAINT LAURENT DU MARONI - Maroni Lab (EPFAG)

SAINT LAURENT DU MARONI - Maroni Lab (EPFAG) 1. FICHE D IDENTIFICATION SAINT LAURENT DU MARONI - Maroni Lab (EPFAG) Consortium : Pilote : Établissement Public Foncier et d Aménagement de la Guyane (Établissement Public) Maîtrise d ouvrage : Mairie

Plus en détail

L innovation au service du développement durable : Nouvelles techniques agricoles

L innovation au service du développement durable : Nouvelles techniques agricoles Ecole Doctorale Economie et Gestion L innovation au service du développement durable : Nouvelles techniques agricoles Séminaire MFR «Beauchamp» 14/01/2016 Présenté par : Sofiane MAMERI 14 Janvier 2016

Plus en détail

Optimiser la fonction Achats dans l entreprise étendue

Optimiser la fonction Achats dans l entreprise étendue Optimiser la fonction Achats dans l entreprise étendue Comment créer de la valeur en coordonnant les métiers de l entreprise tout en impliquant les fournisseurs? 17 janvier 2013 L Usine Nouvelle Tous droits

Plus en détail

Le développement durable apporte-t-il une valeur ajoutée au secteur minier? Québec Mines 14 Novembre 2013 Québec

Le développement durable apporte-t-il une valeur ajoutée au secteur minier? Québec Mines 14 Novembre 2013 Québec Le développement durable apporte-t-il une valeur ajoutée au secteur minier? Québec Mines 14 Novembre 2013 Québec Sommaire 1 Introduction 2 3 4 5 Notre définition du développement durable Création de valeur

Plus en détail

L INNOVATION. Toutefois le processus d innovation est complexe à mettre en place, coûteux et aléatoire.

L INNOVATION. Toutefois le processus d innovation est complexe à mettre en place, coûteux et aléatoire. L INNOVATION Introduction Face à l intensification de la concurrence et à une rapide évolution des marchés, l innovation est devenue l une des composantes essentielles de la compétitivité des entreprises.

Plus en détail

Executive MBA de l Université du Québec à Chicoutimi

Executive MBA de l Université du Québec à Chicoutimi Executive MBA de l Université du Québec à Chicoutimi Reconnu dans le monde entier, le programme «MBA pour cadres» vise à développer les habiletés managériales de personnes œuvrant dans des environnements

Plus en détail

Gérer et contrôler le focus de l organisation

Gérer et contrôler le focus de l organisation Colloque Lean de la santé et des services sociaux, 3 e édition L amélioration de la performance au quotidien Gérer et contrôler le focus de l organisation Vendredi, le 23 mai 2014 1 Un mot sur les présentateurs

Plus en détail

L étude des Employeurs de choix au Canada

L étude des Employeurs de choix au Canada L étude des Employeurs de choix au Canada Afin de protéger la nature confidentielle des informations contenues dans le présent document, celui-ci ne doit pas être divulgué ni transmis à de tierces parties

Plus en détail

HEC Paris

HEC Paris Table des matières 1 - Format 2 - Programme 3 - Informations pratiques Introduction est un des Executive Online Certificates de HEC Paris et FFI. Grâce à ce format innovant, vous bénéficiez non seulement

Plus en détail

SAINT ETIENNE - Digital Saint Etienne

SAINT ETIENNE - Digital Saint Etienne 1. FICHE D IDENTIFICATION SAINT ETIENNE - Digital Saint Etienne Consortium : Pilote : SUEZ Portage politique : Saint Etienne Metropole Maitrise d ouvrage : Saint Etienne Métropole et Ville de Saint Etienne

Plus en détail

LA JEUNE CHAMBRE ÉCONOMIQUE FRANÇAISE

LA JEUNE CHAMBRE ÉCONOMIQUE FRANÇAISE LA JEUNE CHAMBRE ÉCONOMIQUE FRANÇAISE 1 2 SOMMAIRE Édito p 4 La JCEF - présentation p 5 ses valeurs p 8 ses actions p 9 projets et thèmes nationaux p 10 Les réflexions actuelles p 12 2016, faire RÉSONANCE

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE FONDATION LUCIE ET ANDRÉ CHAGNON

DESCRIPTION DE POSTE FONDATION LUCIE ET ANDRÉ CHAGNON DESCRIPTION DE POSTE FONDATION LUCIE ET ANDRÉ CHAGNON VICE-PRÉSIDENT PARTENARIATS, APPRENTISSAGES ET CHEF DES OPÉRATIONS 2017 Décarie Recherche de Cadres. Tous droits réservés LA FONDATION LUCIE ET ANDRÉ

Plus en détail

Microprogrammes. Description officielle

Microprogrammes. Description officielle Microprogrammes Description officielle Ce document constitue la version officielle des microprogrammes offerts dans le cadre des diplômes d études supérieures de deuxième cycle, à compter de juin 2017.

Plus en détail

Engagement, Employabilité, facteurs de performance des organisations?

Engagement, Employabilité, facteurs de performance des organisations? Engagement, Employabilité, facteurs de performance des organisations? Nathalie Cortial Vivien - 2012 1 1. Enoncé de la problématique Dans un contexte de changement, engagement et employabilité des salariés

Plus en détail

Les. questions à se poser avant de se lancer dans. social. l entrepreneuriat

Les. questions à se poser avant de se lancer dans. social. l entrepreneuriat Les questions à se poser avant de se lancer dans s o c i a l Qu apportons-nous aux entrepreneurs sociaux accompagnes? > > Un accompagnement personnalisé grâce à la mise à diposition d un bras droit à temps

Plus en détail

Décroissance, développement durable et modèles économiques d entreprise : une perspective régulationniste

Décroissance, développement durable et modèles économiques d entreprise : une perspective régulationniste Décroissance, développement durable et modèles économiques d entreprise : une perspective régulationniste Journée d études du 6 mai 2010 Organisée par le réseau «Développement durable et territoires fragiles»

Plus en détail

LA GESTION DE LA CONNAISSANCE EN ENTREPRISE

LA GESTION DE LA CONNAISSANCE EN ENTREPRISE LA GESTION DE LA CONNAISSANCE EN ENTREPRISE DEFINITIONS 4 Définitions parmi d autres : «Le Knowledge management est une démarche de gestion des connaissances qui a pour finalité de développer le potentiel

Plus en détail

De l innovation au changement: quels ressorts pour l action?

De l innovation au changement: quels ressorts pour l action? De l innovation au changement: quels ressorts pour l action? ASPE Chantal Université d Aix-Marseille Mercredi 11 mai 2016 - Montpellier Les français prêts à accepter la réutilisation des eaux usées traitées

Plus en détail

5 règles d or pour développer votre entreprise

5 règles d or pour développer votre entreprise Jacques NEIRYNCK 5 règles d or pour développer votre entreprise Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3657-7 Règle n 1 Comme le sage, le dirigeant doit être sans idée 1 La croissance relève du merveilleux

Plus en détail

La négociation des transferts technologiques. MARTEC Consulting Walter DALLE VEDOVE 1

La négociation des transferts technologiques. MARTEC Consulting Walter DALLE VEDOVE 1 La négociation des transferts technologiques MARTEC Consulting Walter DALLE VEDOVE MARTEC Consulting Walter DALLE VEDOVE 1 Les étapes du processus de négociation 1. Préparation définition des objectifs

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE AU SERVICE DE LA CROISSANCE FINANCIÈRE

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE AU SERVICE DE LA CROISSANCE FINANCIÈRE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE AU SERVICE DE LA CROISSANCE FINANCIÈRE SERGUEI TCHERTOK, DIRECTEUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, OFFICEMAX GRAND & TOY INVITÉ D HONNEUR : D R BOB WILLARD 15 SEPTEMBRE 2014 LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

1.1. Définitions Les grandes tendances L importance économique La notion de destination Les avantages économiques

1.1. Définitions Les grandes tendances L importance économique La notion de destination Les avantages économiques Table des matières. Chapitre 1 Le marché du tourisme et de l accueil... 1 1. La mondialisation de l industrie touristique.... 1 1.1. Définitions... 1 1.2. Les grandes tendances.... 2 2. L importance économique

Plus en détail

Les Fiches. Partie 1. P Fiche 23 Le diagnostic stratégique au niveau de l entreprise

Les Fiches. Partie 1. P Fiche 23 Le diagnostic stratégique au niveau de l entreprise Partie 1 Les Fiches Première partie Introduction et théories P. 10...Fiche 1 Notion d organisation P. 12...Fiche 2 Notion de management P. 14...Fiche 3 La rationalisation au cœur de l organisation P. 16...Fiche

Plus en détail

LA CONQUÊTE DU FUTUR. Un atelier sur la mise en œuvre de la stratégie d'entreprise

LA CONQUÊTE DU FUTUR. Un atelier sur la mise en œuvre de la stratégie d'entreprise LA CONQUÊTE DU FUTUR Un atelier sur la mise en œuvre de la stratégie d'entreprise Le monde de l entreprise se trouve aujourd hui à la veille d'une transformation fondamentale de l ampleur de la révolution

Plus en détail

Efficacité de l économie de marché

Efficacité de l économie de marché Efficacité de l économie de marché Chapitre 4 1 Le problème posé par le chapitre 1 L Economie du Bien-Etre L Economie du Bien-Etre fait le lien entre l allocation des ressources et le degré de satisfaction

Plus en détail

PROGRAMME DE LEADERSHIP PMI Par des médecins, pour des médecins. Leadership inspiré. Résultats tangibles. En partenariat

PROGRAMME DE LEADERSHIP PMI Par des médecins, pour des médecins. Leadership inspiré. Résultats tangibles. En partenariat PROGRAMME DE LEADERSHIP PMI Par des médecins, pour des médecins. Leadership inspiré. Résultats tangibles. En partenariat LE PROGRAMME DE LEADERSHIP PMI Malgré l importance du volet clinique dans leur vie

Plus en détail