République du Sénégal

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "République du Sénégal"

Transcription

1 République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 24 février 2017 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES Evolution des cours des matières premières en janvier 2017 et perspectives Les dernières prévisions du département américain de l agriculture (USDA) tablent sur une offre mondiale de céréales de 3160,7 millions de tonnes pour la campagne , soit une baisse de 0,1% par rapport aux prévisions de janvier Par contre, en comparaison aux estimations de la campagne , une hausse de 4,1% de l offre mondiale de céréales est attendue. S agissant des prévisions de février 2017 de la demande mondiale de céréales, elles sont ressorties à 2543,4 millions de tonnes, se renforçant respectivement de 0,2% et 4,6% par rapport aux prévisions du mois passé et aux estimations de la campagne En janvier 2017, les cours des variétés de riz indienne et thaïlandaise (25% brisure), du blé tendre français, du maïs argentin, du sucre blanc, du Brent, des huiles de palme et d arachide se sont raffermis en variation mensuelle alors que celui de l huile de soja a reculé. Le riz En février 2017, les prévisions de l USDA tablent sur une offre mondiale de riz de 596,6 millions de tonnes pour la campagne , en hausses respectives de 0,01% et 1,6% par rapport aux prévisions de janvier 2017 et aux estimations de la campagne Les prévisions de février 2017 de la demande mondiale de riz (estimées à 478,6 millions de tonnes) ont, quant à elles, augmenté respectivement de 0,2% et 1,7% par rapport aux prévisions du mois passé et aux estimations de la campagne précédente. En janvier 2017, les cours des variétés de riz indienne et thaïlandaise ont poursuivi leur progression, en raison des prévisions de hausse de la demande mondiale et de la baisse des disponibilités exportables en Inde. En variation mensuelle, ils se sont raffermis, respectivement, de 2,7% et 1,4%. En glissement annuel, les cours des variétés de riz indienne et thaïlandaise ont également augmenté de 5,3% et 2,2% en janvier Graphique1 : Evolution des cours du riz ($/T) Source : FAO Sur le marché local, les prix moyens respectifs du kilogramme de riz parfumé et de riz brisé ordinaire ont augmenté de 0,3% et 5,1%, en variation mensuelle, pour s établir à 408 FCFA et 292 FCFA, en janvier

2 Le blé tendre français Les dernières prévisions de l USDA tablent sur une offre mondiale de blé à 989 millions de tonnes, soit une baisse de 0,4% comparativement aux prévisions du mois passé. En revanche, comparativement aux estimations de la campagne , une hausse de l offre mondiale de blé de 3,8% est attendue. S agissant des prévisions de février 2016 de la demande mondiale de blé, elles se sont établies à 740,4 millions de tonnes pour la campagne , en hausses respectives de 0,1% et 3,9%, par rapport à celles de janvier 2017 et aux estimations de la campagne Concernant le cours du blé tendre français, en janvier 2014, il a enregistré une hausse mensuelle de 3,7%. Cette hausse est liée, selon la FAO, aux craintes de conditions météorologiques défavorables aux récoltes en Le maïs En février 2017, l USDA a estimé la production mondiale de maïs à 1040,2 millions de tonnes pour la campagne , soit des hausses respectives de 0,2% et 8,3% par rapport aux prévisions de janvier 2016 et aux estimations de la campagne S agissant des prévisions de février 2017 de la consommation mondiale de maïs, elles se sont situées à 1033 millions de tonnes pour la campagne , progressant respectivement de 0,6% et 7,6% par rapport aux prévisions de janvier 2017 et aux estimations de la campagne En janvier 2017, le cours du maïs argentin a poursuivi sa progression pour le quatrième mois consécutif. En variation mensuelle, il a crû de 0,6%. Cette progression est due en grande partie à l augmentation de la demande et aux inquiétudes pesant sur les récoltes en Amérique du sud. Le sucre blanc En février 2017, les prévisions de la FAO concernant la croissance de la production de sucre sont moins optimistes, à cause principalement de la baisse de l'offre dans Comparativement à janvier 2015, le cours du blé tendre a progressé de 4%. Graphique 2 : Evolution des cours du blé tendre français Source : Banque mondiale Au Sénégal, en janvier 2017, le prix du kilogramme de farine de blé a progressé de 0,5%, en variation mensuelle, pour s échanger à 409 FCFA. D une année à l autre, le cours du maïs argentin s est renforcé de 13,9% en janvier Graphique 3 : Evolution des cours du maïs argentin ($/T) Source : FAO Sur le marché local, le prix du kilogramme de maïs séché a baissé de 2,5% en variation mensuelle, pour s échanger à 259 FCFA en janvier2017. certains grands pays producteurs, notamment le Brésil, plus grand producteur et exportateur mondial de sucre, mais aussi l Inde, deuxième producteur, et la Thaïlande. 2

3 En janvier 2017, le cours du sucre a repris son orientation haussière après la baisse du mois passé engendrée par l appréciation du dollar par rapport au réal brésilien. Cette remontée découlerait du déficit anticipé pour la campagne Entre décembre et janvier 2017, le cours du sucre blanc a bondi de 6,7%. Sur une base annuelle, il s est fortifié de 28,3% en janvier Graphique 4: Evolution des cours du sucre blanc ($/T) Les huiles végétales En février 2017, l USDA a évalué l offre mondiale d huiles végétales à 207,4 millions de tonnes, soit des hausses respectives de 0,2% et 3,2% par rapport aux prévisions de janvier 2017 et aux estimations de la campagne Par ailleurs, les prévisions de février 2016 de la demande mondiale d huiles végétales, établies à 184,9 millions de tonnes pour la campagne , ont légèrement baissé de 0,02% par rapport celles de janvier Par contre, elles ont progressé de 3,7% par rapport aux estimations de la campagne A l exception de l huile de soja, qui a vu son cours mensuel baisser de 0,4% en janvier 2017, les huiles de palme et d arachide se sont respectivement renchéries de 2,3% et 1,1% entre décembre et janvier Le cours de l huile de palme a atteint en janvier 2017 son niveau le plus haut depuis juillet 2014, du fait des difficultés de la production en Amérique du sud-est. Le pétrole Brent Dans son rapport de janvier 2017, l AIE (Agence Internationale de l Energie) a tablé sur une offre mondiale de pétrole de 98 millions de barils par jour (mb/j) en 2017, soit des hausses respectives 0,5% et 0,8% par rapport aux prévisions de janvier 2017 et aux estimations de Concernant les prévisions de février 2017 de la Source : Les Echos Sur le marché local, en janvier 2017, le prix du kilogramme de sucre raffiné en poudre a augmenté de 0,7% pour s échanger à 604 FCFA. En glissement annuel, les cours des huiles de palme, de soja et d arachide ont augmenté respectivement de 42,4%, 24,8% et 19,3% en janvier Graphique 5 : Evolution des cours des huiles végétales ($/T) Source : Banque mondiale Sur le marché sénégalais, en janvier 2017, le prix du litre d huile végétale a progressé de 1,8% pour s échanger à 1392 FCFA. demande mondiale de pétrole, elles sont estimées à 98,09 mb/j, en hausses respectives de 0,9% et 1,7%, respectivement, par rapport aux prévisions du mois passé et aux estimations Sur le marché du pétrole, les cours de l or noir ont commencé 2017 sur leurs plus hauts niveaux (54,9$/bbl) depuis juillet En variation 3

4 mensuelle, le cours moyen de janvier 2017 du Brent a progressé de 1,5%, en rapport avec l attente de l application de la réduction de la production des pays membres et non membres de l OPEP. En comparaison à janvier 2016, le cours du baril de Brent a fortement augmenté de 78,2% en janvier Graphique 6 : Evolution des cours du Brent ($/bbl) Source : Banque mondial Sur le marché local, en janvier 2017, les prix du litre de super carburant et du gasoil sont restés inchangés par rapport à leurs niveaux respectifs de mars 2016 (695 FCFA et 595 FCFA). 4

5 Annexe 5

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, mars 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION DE

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, 18 février 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION

Plus en détail

` BULLETIN D ANALYSE APPROFONDIE DES MARCHES EN HAITI - Note No 5, mai 2011 -

` BULLETIN D ANALYSE APPROFONDIE DES MARCHES EN HAITI - Note No 5, mai 2011 - ` BULLETIN D ANALYSE APPROFONDIE DES MARCHES EN HAITI - Note No 5, mai 2011 - Points clés Les prix du blé et du maïs continuent d augmenter sur le marché international au cours du mois d avril mais celui

Plus en détail

L effondrement des crédits immobiliers au premier trimestre pèsera sur la production de l année 2012

L effondrement des crédits immobiliers au premier trimestre pèsera sur la production de l année 2012 1 Numéro 177, juillet 2012 L effondrement des crédits immobiliers au premier trimestre pèsera sur la production de l année 2012 I) Immobilier : un premier trimestre en chute libre Chute de 39,4% des crédits

Plus en détail

REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE

REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE NOTE DE CONJONCTURE N 010 EDITION DU DEUXIEME TRIMESTRE 2008 Niamey, août 2008 Sommaire SIGLES ET ABREVIATIONS...2

Plus en détail

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ Analyses du Lundi 19 Octobre 2015 Les marchés d'actions devraient peu évoluer à l'ouverture Devises L'euro s'inscrit en

Plus en détail

Marchés à la production vrac 2015-16

Marchés à la production vrac 2015-16 Juin Marchés à la production vrac - Volumes cumulés depuis le / début de la campagne* en hl Rouges Rosés Blancs Total Vins de Vins de de cépages Total IGP IGP de cépages 9 7 (- %) 877 (+ %) 998 (+9 %)

Plus en détail

Communiqué de presse. Nanterre (France), le 14 octobre 2015

Communiqué de presse. Nanterre (France), le 14 octobre 2015 Nanterre (France), le 14 octobre 2015 Faurecia annonce une forte croissance de son chiffre d affaires consolidé, en hausse de 8,3 % (4,6 % de croissance organique 1 ) au troisième trimestre 2015 Le chiffre

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada. Principaux événements

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada. Principaux événements mai-11 sept.-11 mai-12 sept.-12 mai-13 sept.-13 mai-14 sept.-14 PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux événements Les ventes d habitations au

Plus en détail

Bioéthanol : Atouts et enjeux

Bioéthanol : Atouts et enjeux Bioéthanol : Atouts et enjeux L environnement, véritable défi du Bioéthanol Indépendance énergétique Perspectives économiques L environnement, véritable défi du Bioéthanol Depuis 2 siècles, nos sociétés

Plus en détail

Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt. Février 2016

Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt. Février 2016 Février Compilation de Richter sur les banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt Richter S.E.N.C.R.L. 2345, Yonge St., bureau 300 Toronto (On) M4P 2E5 181, Bay St., bureau 3320 Bay

Plus en détail

Colas : Résultats annuels 2015

Colas : Résultats annuels 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Boulogne, le 24 février 2016 Colas : Résultats annuels 2015 Chiffre d affaires : 12,0 Mds (-3,5 %) Résultat opérationnel courant : 344 M (+3,6%) Résultat net part du Groupe : 234 M

Plus en détail

Usages actuels et économies d'énergie. I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011) (en guise d introduction au débat)

Usages actuels et économies d'énergie. I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011) (en guise d introduction au débat) CONTRIBUTION AU DEBAT SUR LA SECURITE ENERGETIQUE NATIONALE A MOYEN ET LONG TERME ALGER 22 FEVRIER 2014 Abdelatif Rebah Usages actuels et économies d'énergie I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011)

Plus en détail

Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent

Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent 1 - Une diminution de l épargne pour la première fois depuis 6 ans Si on neutralise les effets de la suppression des contingents communaux

Plus en détail

Evaluation des finances publiques

Evaluation des finances publiques Evaluation des finances publiques à l occasion du projet de budget pour 2016 et du projet de loi de programmation financière pluriannuelle pour la période 2015-2019 Novembre 2015 Structure de l évaluation

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Territoires du Nord-Ouest, Nunavut et Yukon Juillet 2015 Ce bulletin sur le marché du travail présente une analyse des résultats de l Enquête sur la population active

Plus en détail

Marché immobilier, perspectives et impacts des nouvelles mesures

Marché immobilier, perspectives et impacts des nouvelles mesures Conférence de presse Marché immobilier, perspectives et impacts des nouvelles mesures Les réalités du marché Les indicateurs uniques Rendez-vous N 3 Contacts presse: Maël Resch : 01.55.80.58.66 / Agence

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 8 août 4 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES er SEMESTRE 4 SOLIDES PERFORMANCES COMMERCIALES RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT : 4 MILLIONS D EUROS RÉSULTAT NET : 4 MILLIONS D EUROS, BÉNÉFICIANT D ÉLÉMENTS

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Note Mensuelle sur. Novembre 2015. www.brh.ht

Banque de la République d Haïti. Note Mensuelle sur. Novembre 2015. www.brh.ht Banque de la République d Haïti Note Mensuelle sur Novembre 2015 www.brh.ht Table des matières I.- Introduction...2 II.- Évolution de l inflation courante en novembre 2015...2 IV.- Évolution des principales

Plus en détail

TAUX d EVOLUTIONS (cours)

TAUX d EVOLUTIONS (cours) TAUX d EVOLUTIONS (cours) Table des matières 1 calcul d un taux d évolution 3 1.1 activité.................................................. 3 1.2 corrigé activité..............................................

Plus en détail

Paris, le 28 avril 2016

Paris, le 28 avril 2016 Paris, le 28 avril 2016 Au 31 mars 2016 : Carnet de commandes de 33,6 Md (vs 29 Md fin 2015) Chiffre d affaires de 826 M : - 0,8 % vs mars 2015 (- 2,2 % à données comparables) en raison notamment du calendrier

Plus en détail

Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Bilan de la saison hiver 2014-2015

Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Bilan de la saison hiver 2014-2015 Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Bilan de la saison hiver 2014-2015 3 avril 2015 Méthodologie Cette enquête repose sur l interrogation de l ensemble des stations membres

Plus en détail

ANALYSE DES PRIX RAPPORT ANNUEL 2013 DE L INSTITUT DES COMPTES NATIONAUX

ANALYSE DES PRIX RAPPORT ANNUEL 2013 DE L INSTITUT DES COMPTES NATIONAUX Institut des comptes nationaux ANALYSE DES PRIX RAPPORT ANNUEL 2013 DE L INSTITUT DES COMPTES NATIONAUX OBSERVATOIRE DES PRIX Pour de plus amples informations : SPF Économie, P.M.E., Classes moyennes et

Plus en détail

Point mensuel de conjoncture

Point mensuel de conjoncture 28/09/2015 Point mensuel de conjoncture REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

LE GROUPE RENAULT SIGNE LA PLUS FORTE PROGRESSION EN EUROPE ET POURSUIT SA CROISSANCE A L INTERNATIONAL

LE GROUPE RENAULT SIGNE LA PLUS FORTE PROGRESSION EN EUROPE ET POURSUIT SA CROISSANCE A L INTERNATIONAL COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 21 janvier 2014 LE GROUPE RENAULT SIGNE LA PLUS FORTE PROGRESSION EN EUROPE ET POURSUIT SA CROISSANCE A L INTERNATIONAL Dans un marché automobile mondial en hausse de 3,9 %, les

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 2 ème TRIMESTRE 2015 EN LEGERE AMELIORATION PERSPECTIVES CHIFFRE D AFFAIRES DEUXIEME TRIMESTRE 2015. Paris, le 3 septembre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 2 ème TRIMESTRE 2015 EN LEGERE AMELIORATION PERSPECTIVES CHIFFRE D AFFAIRES DEUXIEME TRIMESTRE 2015. Paris, le 3 septembre 2015 CHIFFRE D AFFAIRES DEUXIEME TRIMESTRE 2015 2 ème TRIMESTRE 2015 EN LEGERE AMELIORATION Poursuite de la forte croissance du chiffre d affaires Shipping Solutions et début d amélioration de l activité Mail

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION FINANCIÈRE

RÉUNION D INFORMATION FINANCIÈRE L ORÉAL RÉUNION D INFORMATION FINANCIÈRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2001 Clichy - Mardi 4 septembre 2001 INTRODUCTION M. Michel SOMNOLET - Mesdames, Messieurs, bonjour, bienvenue à L ORÉAL pour cette présentation

Plus en détail

16,6 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

16,6 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 16,6 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs Industrie La production industrielle a légèrement fléchi en avril. Les commandes ont été nourries par le secteur des matériels

Plus en détail

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC BDF-DGEI-COMOZOF CONFIDENTIEL Le 7 septembre z- / J. Legrand C. Courtin ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC En, le ralentissement économique observé dans

Plus en détail

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Confédération Construction Wallonne Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Chiffres arrêtés au 8/6/211 Francis Carnoy Salim Chamcham Juin

Plus en détail

Résultats du 4 ème trimestre et résultats annuels 2008

Résultats du 4 ème trimestre et résultats annuels 2008 Résultats du 4 ème trimestre et résultats annuels 2008 Mars 2009 Extrait de la présentation Crédit Agricole S.A. concernant le pôle Banque de proximité en France LCL 1 2 Résultats consolidés de Crédit

Plus en détail

Le tourisme d affaires en Languedoc-Roussillon

Le tourisme d affaires en Languedoc-Roussillon Le tourisme d affaires en Languedoc-Roussillon Données 2007 Etat des lieux France - Source Coach Omnium. Evolution des dépenses des entreprises en France 8,0% 6,0% 6,0% 4,8% 4,5% 4,0% 2,0% 2,8% 2,3% 1,6%

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES ILE-DE-FRANCE SEPTEMBRE 2006

TENDANCES RÉGIONALES ILE-DE-FRANCE SEPTEMBRE 2006 TENDANCES RÉGIONALES ILE-DE-FRANCE SEPTEMBRE 2006 Vue d ensemble de l activité économique INDUSTRIE 13% de la totalité des effectifs Période sous revue : JUILLET 2006 Production passée et prévisions 90

Plus en détail

AD printemps 2015. 3. Evolution des conditions cadres du marché du lait

AD printemps 2015. 3. Evolution des conditions cadres du marché du lait AD printemps 2015 3. Evolution des conditions cadres du marché du lait Conditions cadres du marché du lait Thèmes 1. FROMARTE en chiffres 2. Situation du marché / bilan du libre-échange du fromage 2007-2014

Plus en détail

Chiffres-clés de la création et la reprise d entreprises en 2013

Chiffres-clés de la création et la reprise d entreprises en 2013 Chiffres-clés de la création et la reprise d entreprises en 2013 Laure BERTHELEMY Juillet 2014 1 Partie 1 : Chiffres-clés de la création et de la reprise d entreprises en 2013 Source CCI de Touraine-OE2T

Plus en détail

1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc

1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc 1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc En 8, les cours des matières premières, à l exception du nickel, ont enregistré à nouveau, en annuelle, une progression

Plus en détail

L activité des établissements spécialisés au premier semestre 2015

L activité des établissements spécialisés au premier semestre 2015 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés au premier semestre L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements spécialisés : 289 entreprises

Plus en détail

Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire

Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire 21 Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire Fin 2014, 11,5 millions de personnes détiennent un contrat de retraite supplémentaire en cours de constitution auprès

Plus en détail

ANNEE 2015 VISITES : 576 600 EN 2015 (+ 59 % PAR RAPPORT A 2014)

ANNEE 2015 VISITES : 576 600 EN 2015 (+ 59 % PAR RAPPORT A 2014) COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME HAUTE BRETAGNE ILLE-ET-VILAINE SITES WEB ET RESEAUX SOCIAUX ANNEE 2015 SITE BRETAGNE35.COM VISITES : 576 600 EN 2015 (+ 59 % PAR RAPPORT A 2014) En 2015, le site principal

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1997

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1997 ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1997 Le mouvement de baisse des taux d intérêt des crédits au logement s est poursuivi au cours de l année écoulée, ce mouvement étant plus accentué au

Plus en détail

Conjoncture vitivinicole mondiale 2014

Conjoncture vitivinicole mondiale 2014 Paris, le 27 Avril 2015 CONFERENCE DE PRESSE Conjoncture vitivinicole mondiale 2014 Directeur Général Jean-Marie Aurand Eléments pour 2014 relatifs: Le potentiel de production La production de vin La consommation

Plus en détail

Infos financières. Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE UNE ACTIVITÉ ORIENTÉE FAVORABLEMENT

Infos financières. Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE UNE ACTIVITÉ ORIENTÉE FAVORABLEMENT Infos financières Juin 2014 Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE Selon les perspectives de l économie mondiale publiées par le Fonds Monétaire

Plus en détail

Effets attendus de l Offre sur les actifs, la position financière et les résultats de Sanofi-Aventis

Effets attendus de l Offre sur les actifs, la position financière et les résultats de Sanofi-Aventis Suite à la prise de contrôle d par, détient indirectement 98,09% de Hoechst AG, filiale d. En application des sections 35 paragraphe premier et 10 paragraphe 3 de la loi sur l acquisition de Valeurs Mobilières

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE AGENCE NATIONALE DE PROMOTION LE COMMERCE EXTERIEUR

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE AGENCE NATIONALE DE PROMOTION LE COMMERCE EXTERIEUR REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE AGENCE NATIONALE DE PROMOTION DU COMMERCE EXTERIEUR LE COMMERCE EXTERIEUR UN MIROIR ECONOMIQUE 10 MOIS 2009 Décembre 2009 LE COMMERCE

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

D INTERVENTIONS SOUTENUES POUR ÉVITER (2008/2010)

D INTERVENTIONS SOUTENUES POUR ÉVITER (2008/2010) HAITI : DEUX ANNÉES HAITI : DEUX ANNÉES D INTERVENTIONS SOUTENUES POUR ÉVITER LA CRISE ALIMENTAIRE (2008/2010) Plan de la presentation 1. UNE FORTE EXPOSITION AUX RISQUES ET DESASTRES 2. LES REPONSES GOUVERNEMENTALES

Plus en détail

Emploi intérimaire en janvier 2012

Emploi intérimaire en janvier 2012 DIRECTION ETUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS Emploi intérimaire en janvier 2012 7 mars 2012 Principaux résultats Fin janvier 2012, le nombre d intérimaires s établit à 620 100, soit une évolution de -0,2%

Plus en détail

ROUTE DU LAC 2 1094 PAUDEX. RAPPORT de GESTION

ROUTE DU LAC 2 1094 PAUDEX. RAPPORT de GESTION ROUTE DU LAC 2 1094 PAUDEX RAPPORT de GESTION 2012 TABLE DES MATIERES Pages Chiffres clés 1 Editorial 2 Rapport annuel 3 Bilan 9 Compte d exploitation 10 Rapport de vérification de l organe de révision

Plus en détail

Tableau de bord éolien-photovoltaïque

Tableau de bord éolien-photovoltaïque COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 267 Novembre 211 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Troisième trimestre 211 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Avertissement À partir de ce trimestre,

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Baisse des prix des énergies fossiles : il est urgent de mettre en place un prix raisonnable et universel du CO 2 RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Baisse des prix des énergies fossiles : il est urgent de mettre en place un prix raisonnable et universel du CO 2 RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE mars 1 N 37 Baisse des prix des énergies fossiles : il est urgent de mettre en place un prix raisonnable et universel du CO Même s il y a une remontée des prix des énergies

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES 0 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES STATISTIQUES MINIERES DE 2003 A 2012 Septembre 2013 1 I. EVOLUTION DE LA PRODUCTION ET DES EXPORTATIONS DES SUBSTANCES MINIERES DE 2003 A 2012 1.

Plus en détail

Impact du boycott russe sur les prix et les exportations de certains produits agricoles

Impact du boycott russe sur les prix et les exportations de certains produits agricoles Impact du boycott russe sur les prix et les exportations de certains produits agricoles Situation au quatrième trimestre 215 L'impact de l'embargo russe sur les exportations et l'évolution des prix a été

Plus en détail

Les marchés mondiaux de matières premières au premier semestre 2002

Les marchés mondiaux de matières premières au premier semestre 2002 Les marchés mondiaux de matières premières au premier semestre Au premier semestre, les cours mondiaux de matières premières ont, dans l ensemble, évolué de façon plutôt contrastée. Les cours des denrées

Plus en détail

Evolution de l inflation au cours de l année 2015.

Evolution de l inflation au cours de l année 2015. Département des Statistiques Démographiques et Sociales REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie ------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work - Fatherland Evolution de l inflation au cours de l année 2015.

Plus en détail

Le Point. sur la situation économique et financière du québec

Le Point. sur la situation économique et financière du québec Le Point sur la situation économique et financière du québec Printemps 2013 Ce document est imprimé sur du papier entièrement recyclé, fabriqué au Québec, contenant 100 % de fibres postconsommation et

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs.

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. www.destinationcanada.com Novembre Volume 11, numéro 11 Points saillants En novembre, les

Plus en détail

Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1

Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 2 : offre, demande et équilibre du marché Durée : 2 séances La partie «Exercices» est à traiter en priorité. Les réponses pour la partie «Questions»

Plus en détail

Elevage au Maroc. 1.Importance du secteur

Elevage au Maroc. 1.Importance du secteur Elevage au Maroc 1.Importance du secteur Le secteur de l'élevage constitue l'une des composantes importantes de l'économie agricole du Maroc. Selon les données de 1997, le secteur participe à 30% de la

Plus en détail

Vins Commerce extérieur Bilan 2014

Vins Commerce extérieur Bilan 2014 > Les synthèses de FranceAgriMer juillet 2015 numéro30 vins Vins Commerce extérieur Bilan 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 2 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 30 30 00 / Fax : +33 1 73 30 30 30 www.franceagrimer.fr

Plus en détail

Evolution du niveau de vie des retraités et des actifs de 1996 à 2009

Evolution du niveau de vie des retraités et des actifs de 1996 à 2009 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 23 novembre 2011-9 h 30 «Niveaux des pensions et taux de remplacement» Document N 6 Document de travail, n engage pas le Conseil Evolution du niveau

Plus en détail

PÉTROLE: MARÉE NOIRE SUR LA CROISSANCE?

PÉTROLE: MARÉE NOIRE SUR LA CROISSANCE? 203-216.qxp 09/11/2004 17:26 Page 203 PÉTROLE: MARÉE NOIRE SUR LA CROISSANCE? Département analyse et prévision de l OFCE En pleine croissance, l'économie mondiale doit faire face à une flambée des prix

Plus en détail

Enquête de satisfaction sur les services de l Ucanss

Enquête de satisfaction sur les services de l Ucanss Enquête de satisfaction sur les services de l Ucanss Enquête menée auprès de ses utilisateurs du Régime général de sécurité sociale 2013. L Ucanss, à l écoute des besoins et des attentes Avec pour objectif

Plus en détail

Secteur de la construction Québec Perspectives 2005 1

Secteur de la construction Québec Perspectives 2005 1 L OBSERVATEUR SECTORIEL Secteur de la construction Décembre 2004 Secteur de la construction Québec Perspectives 2005 1 1 Résumé des conférences annuelles de la S.C.H.L. et de la Commission de la construction

Plus en détail

Le deuxième pilier de pension est une nécessité! I Introduction 02. I 1. Le système des pensions en Belgique : trois piliers 03

Le deuxième pilier de pension est une nécessité! I Introduction 02. I 1. Le système des pensions en Belgique : trois piliers 03 ssur 01 N 11 I Bulletin hebdomadaire du 19/03/2009 Le deuxième pilier de pension est une nécessité! Contenu I Introduction 02 I 1. Le système des pensions en Belgique : trois piliers 03 I 2. Situation

Plus en détail

Baisse de 38% de la prévalence de la maladie d Alzheimer en 20 ans dans la population agricole

Baisse de 38% de la prévalence de la maladie d Alzheimer en 20 ans dans la population agricole COMMUNIQUE DE PRESSE Le 9 février 2015 Le Groupe AGRICA présente la dernière vague de résultats de l étude AMI, unique programme de recherche multidisciplinaire sur le vieillissement et la dépendance en

Plus en détail

Complément au communiqué de presse du 25 janvier 2012

Complément au communiqué de presse du 25 janvier 2012 Préfecture de la Région Lorraine Complément au communiqué de presse du 25 janvier 2012 Sur la situation du marché du travail en décembre 2011 en LORRAINE EMPLOI SALARIE : repli de l emploi en Lorraine

Plus en détail

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 Observatoire du SCoT des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 L édito du Président SOMMAIRE Edito 1 Activité de construction 2 Approche géographique 4 Construction par type de logements Rappel

Plus en détail

Résultats 2015 - Perspectives 2016

Résultats 2015 - Perspectives 2016 Résultats 2015 - Perspectives 2016 1. 2015 : année de la reprise 2015 est l année de la reprise pour le marché du meuble après trois exercices de recul consécutifs (-3,0% en 2012, -2,9% en 2013 et -1,5%

Plus en détail

Point mensuel de conjoncture

Point mensuel de conjoncture 28/09/2015 Point mensuel de conjoncture REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

Esso S.A.F : Information trimestrielle au 31 mars 2013

Esso S.A.F : Information trimestrielle au 31 mars 2013 1- Environnement de l industrie du Raffinage-Distribution au premier 2013 Evolution du prix du pétrole brut Le prix moyen du baril de Brent a été de 113 $ au premier 2013 en baisse de 5% par rapport au

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN RÉPUBLIQUE DU CONGO SERVICE ÉCONOMIQUE

AMBASSADE DE FRANCE EN RÉPUBLIQUE DU CONGO SERVICE ÉCONOMIQUE AMBASSADE DE FRANCE EN RÉPUBLIQUE DU CONGO SERVICE ÉCONOMIQUE Le Conseiller économique, Chef de service A Brazzaville, le 18 février 2016 Affaire suivie par : Arthur BERTHET NOTE OBJET : Les échanges commerciaux

Plus en détail

Rapport Financier Semestriel

Rapport Financier Semestriel Rapport Financier Semestriel 30 juin 2008 1. FAITS MARQUANTS DU 1ER SEMESTRE 2008 «FORTE CROISSANCE ET PERSPECTIVES FAVORABLES» CHIFFRES CLÉS En '000 06/2008 06/2007 Chiffre d'affaires 10.470 7.755 Marge

Plus en détail

Conjoncture vitivinicole mondiale 2015

Conjoncture vitivinicole mondiale 2015 Paris, le 18 Avril 2016 CONFERENCE DE PRESSE Conjoncture vitivinicole mondiale 2015 Directeur Général Jean-Marie Aurand Eléments pour 2015 sur : Le potentiel de production La production de vins La consommation

Plus en détail

Les observations provisoires retenues par la Chambre vous ont été communiquées par lettre du 5 juin 2001.

Les observations provisoires retenues par la Chambre vous ont été communiquées par lettre du 5 juin 2001. Madame le Maire, Dans le cadre d'une enquête nationale inter juridictions portant sur les relations entre les collectivités publiques et les casinos, la Chambre régionale des comptes de Picardie a examiné

Plus en détail

Conférence de presse

Conférence de presse Conférence de presse Poursuite des régime d aides financières pour la promotion: des voitures à faibles émissions de CO 2 : Prime CAR-e et Prime CAR-e plus des appareils électroménagers réfrigérants à

Plus en détail

Le Ministre Conseiller pour les affaires économiques et financières Washington, le 27 octobre 2015 NOTE

Le Ministre Conseiller pour les affaires économiques et financières Washington, le 27 octobre 2015 NOTE AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE WASHINGTON - HOUSTON - NEW-YORK - SAN FRANCISCO Le Ministre Conseiller pour les affaires économiques et financières Washington, le 27 octobre 2015

Plus en détail

La lettre mensuelle d Aymeric de Villaret Mars 2013 nr 1 Lettre nr 1

La lettre mensuelle d Aymeric de Villaret Mars 2013 nr 1 Lettre nr 1 Lettre nr 1 Fort de 25 ans de recul sur le marché des actions et dans le domaine du pétrole, chaque mois, je ferai un point sur un sujet relatif à l un de ses thèmes. La sensibilité des marchés aux accidents

Plus en détail

Eco Mois. La récession se renforce en mars dans les pays de l Eurozone. avril-13

Eco Mois. La récession se renforce en mars dans les pays de l Eurozone. avril-13 Une publication de TRADING Central page 1 / 5 Evolution des marchés sur un mois glissant Indices Dernier Var % Cac 40 3769.36 ì +1.25 Euro STOXX 50 2650.85 ì +0.66 Dax 7881.55 ì +1.81 FTSE 100 6487.65

Plus en détail

Assemblée générale 2016. Assemblée générale 2016 www.total.com

Assemblée générale 2016. Assemblée générale 2016 www.total.com Assemblée générale 2016 Assemblée générale 2016 www.total.com Ouverture Patrick Pouyanné Résultats et performance du Groupe Patrick de La Chevardière Baisse du prix du pétrole de 47% Évolution du prix

Plus en détail

Diagnostic territorial

Diagnostic territorial Diagnostic territorial Quelles évolutions en Petite Camargue Héraultaise? Synthèse du tableau de bord Décembre 2008 Quelle méthodologie m pour l analyse l du territoire? Une grille pour l analyse des territoires

Plus en détail

Les marchés mondiaux de matières premières à fin décembre 2002

Les marchés mondiaux de matières premières à fin décembre 2002 à fin décembre En, les cours mondiaux des matières premières se sont appréciés dans l ensemble. Les cours des denrées alimentaires se sont inscrits à la hausse, à l exception de ceux du sucre. S agissant

Plus en détail

La création nette de 80 emplois. Des réponses concrètes au contexte de crise. Ploudaniel, le 17 juin 2014

La création nette de 80 emplois. Des réponses concrètes au contexte de crise. Ploudaniel, le 17 juin 2014 Ploudaniel, le 17 juin 2014 COMMUNIQUÉ de PRESSE Chiffres 2013 et actualités 1er semestre 2014 Des signaux positifs pour les agriculteurs adhérents et les salariés : - un chiffre d affaires à 2,1 milliards

Plus en détail

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA CREUSE Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS - CNRACL SERVICE RETRAITE LA REFORME DES RETRAITES

Plus en détail

Maximisation de la productivité

Maximisation de la productivité L étude de production doit déterminer : La meilleure solution? La production optimale? Le meilleur coût à la tonne? Logiciel CATERPILLAR Fleet Production Cost (Etude de la production et du revient d une

Plus en détail

Les variations des taux de change : continûment excessives

Les variations des taux de change : continûment excessives juillet - N Les variations des taux de change : continûment excessives Nous nous intéressons ici aux devises des grands pays de l'ocde (dollar, euro, yen, livre sterling, franc suisse, dollar australien)

Plus en détail

Développements récents de l économie canadienne : automne 2013

Développements récents de l économie canadienne : automne 2013 N o 11 626 X au catalogue N o 030 ISSN 1927-5048 ISBN 978-0-660-21249-4 Document analytique Aperçus économiques Développements récents de l économie canadienne : automne 2013 par Cyndi Bloskie et Guy Gellatly

Plus en détail

Le régime général d assurance médicaments

Le régime général d assurance médicaments Le régime général d assurance médicaments Régie de l assurance maladie du Québec Rapport d activité 2000-2001 du régime général d assurance médicaments Rappel de la Loi sur l assurance-médicaments et de

Plus en détail

Chiffre d affaires de 2 648 millions d euros +4% par rapport à 2008

Chiffre d affaires de 2 648 millions d euros +4% par rapport à 2008 Bureau Veritas annonce pour l exercice 2009, un chiffre d affaires de 2,6 milliards d euros et une estimation de résultat opérationnel ajusté en forte croissance de 2 648 millions d euros +4% par rapport

Plus en détail

L AGRICULTURE CONGOLAISE EN QUELQUES CHIFRES

L AGRICULTURE CONGOLAISE EN QUELQUES CHIFRES REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL SECRETARIAT GENERAL A L AGRICULTURE, PECHE ET ELEVAGE SERVICE NATIONAL DES STATISTIQUES AGRICOLES L AGRICULTURE CONGOLAISE

Plus en détail

1-4. PRIX DES PRODUITS DE BASE 10/06/2013

1-4. PRIX DES PRODUITS DE BASE 10/06/2013 En effet, après avoir subi un fort recul à la fin de (1.564$ l once fin ), le prix de l or a repris son envol au début de l année, profitant de l abondance de la liquidité à l échelle mondiale et de l

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. La possibilité d une reprise économique durable dans la zone euro est venue entièrement de la baisse du prix du pétrole

FLASH ÉCONOMIE. La possibilité d une reprise économique durable dans la zone euro est venue entièrement de la baisse du prix du pétrole ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE octobre N La possibilité d une reprise économique durable dans la zone euro est venue entièrement de la baisse du prix du pétrole On voit aujourd hui dans la zone euro les

Plus en détail

Chiffre d affaires des 9 premiers mois 2007/08 : 5 091 M

Chiffre d affaires des 9 premiers mois 2007/08 : 5 091 M Chiffre d affaires des 9 premiers mois 2007/08 : 5 091 M Très fort dynamisme de l activité (croissance interne cumul 9 mois : +9,3%) Poursuite d une croissance soutenue au 3 ème trimestre (croissance interne

Plus en détail

Bulletin Mensuel d Information sur les Marchés Agricoles

Bulletin Mensuel d Information sur les Marchés Agricoles REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ---------------- Cabinet du Président Délégation générale à la protection sociale et à la Solidarité

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2014 www.lafarge.ma 1 www.lafarge.ma 2 www.lafarge.ma 3 www.lafarge.ma 4 www.lafarge.ma 5 NOTE 1. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE Lafarge Ciments est une société anonyme

Plus en détail

RAPPORT N 11.22 GESTION DE LA DETTE EXERCICE 2010 COMMISSION : FINANCES ET PATRIMOINE DIRECTION GENERALE DES SERVICES DEPARTEMENT FINANCES

RAPPORT N 11.22 GESTION DE LA DETTE EXERCICE 2010 COMMISSION : FINANCES ET PATRIMOINE DIRECTION GENERALE DES SERVICES DEPARTEMENT FINANCES RAPPORT N 11.22 GESTION DE LA DETTE EXERCICE 2010 COMMISSION : FINANCES ET PATRIMOINE DIRECTION GENERALE DES SERVICES DEPARTEMENT FINANCES Direction : DBPF - Prospective et financement DEPARTEMENT DES

Plus en détail

C o r e S t r a t e g i e s

C o r e S t r a t e g i e s Ville d Ottawa Examen de la réglementation et des services de taxi et de limousine Expérience client 14 octobre 2015 C o r e S t r a t e g i e s Table des matières Examen de la réglementation et des services

Plus en détail

L Outil de pilotage des vins de cépage

L Outil de pilotage des vins de cépage > Dossier de synthèse - Mars 2015 L Outil de pilotage des vins de cépage www.outil-pilotage-vins-cepage.com Sommaire CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L OUTIL... 3 Objectifs de l Outil de pilotage des vins de cépage

Plus en détail

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2012. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2012. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor Z I G U I N C H O R REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Ŕ Un But Ŕ Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA

Plus en détail

ETUDES DEPF. Le transport maritime des marchandises au Maroc : Evolution et perspectives. Royaume du Maroc

ETUDES DEPF. Le transport maritime des marchandises au Maroc : Evolution et perspectives. Royaume du Maroc ETUDES DEPF Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions Financières Le transport maritime des marchandises au Maroc : mars 2016 Table des matières Table des matières... 2 Liste des graphiques...

Plus en détail

Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée

Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée Premières estimations : 16 janvier 2013 Les chaînes de valeur mondiales (CVM) jouent aujourd hui un rôle de premier plan dans l économie de l

Plus en détail