Confort dans le bâti

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Confort dans le bâti"

Transcription

1 Conseil en Confort dans le bâti Contraintes thermiques et acoustiques Eclairage performant

2 Conseil en Confort dans le bâti Contraintes thermiques

3 Confort dans le bâti - Thermique Climat tropical Température Faible variation : entre 20 à 33 C Humidité Fort taux d humidité : entre 75 à 85 % Ventilation Vents réguliers : Alizés Ensoleillement Fort ensoleillement : de à plus de h / an Angle d incidence très direct du rayonnement solaire

4 Confort dans le bâti - Thermique Confort thermique Le confort thermique dépend surtout de la température, du taux d humidité et de la vitesse d air

5 Confort dans le bâti - Thermique Confort thermique Climat tempéré Climat tropical Objectif en climat tropical : Limiter les échanges en captant le moins de chaleur possible

6 Confort dans le bâti - Thermique Confort thermique 3 modes d échange de chaleur Par conduction (contact direct avec un matériau) Par convection (air en mouvement) Par rayonnement (par ondes)

7 Confort dans le bâti - Thermique Réglementation Thermique Périmètre Bâtiments neufs et extensions Objectifs Confort thermique Economies d Obligations de résultats Performance globale du bâtiment Choix des solutions par le concepteur

8 Confort dans le bâti - Thermique Réglementation Thermique Deux indicateurs Indicateur de confort thermique (ICT) > Logements Pourcentage des heures d occupation pour lesquelles la température intérieure corrigée est supérieure ou égale à 30 C (T de référence) Indicateur de besoins d (Bbio) Combinaison pondérée des besoins d pour la climatisation et l éclairage dans les conditions conventionnelles

9 Confort dans le bâti - Thermique Solutions Rappel : Caractéristiques du climat tropical Fort ensoleillement Angle d incidence très direct Nécessité d une bonne isolation en toiture Choix de la résistance thermique en fonction de la couleur de teinte Privilégier un produit certifié ACERMI ou avec Avis Technique

10 Confort dans le bâti - Thermique Solutions Pour optimiser le confort thermique, la protection solaire et la ventilation doivent être associées Protection solaire Bonne Ventilation Confort thermique La bonne performance énergétique d un bâtiment permet de faire des s d et d argent

11 Conseil en Confort dans le bâti Contraintes acoustiques

12 Confort dans le bâti - Acoustique Définition du bruit Sources et types de bruits dans le bâtiment

13 Confort dans le bâti - Acoustique Définition du bruit Echelle du bruit

14 Confort dans le bâti - Acoustique Réglementation Acoustique Réglementations Thermique Acoustique Aération Les nouvelles réglementations thermique, acoustique et aération propres aux départements d outre-mer RTAA DOM Périmètre Bâtiments d habitation neufs Objectifs Confort acoustique Santé BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS SEPTEMBRE 2009 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer, durable en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat et de la Mer Exigences de moyens Protection contre les bruits intérieurs Protection contre les bruits extérieurs

15 Confort dans le bâti - Acoustique Réglementation Acoustique Principales dispositions Affaiblissement acoustique des parois séparant des logements différents (murs / dalles) Eloignement minimum des ouvertures entres logements Prescriptions sur les bruits d équipements, le passage des conduites d eau, la proximité des voies classées

16 Confort dans le bâti - Acoustique Solution Mise en place de fenêtres doubles vitrages Par rapport à un mur, une fenêtre est un point faible de l isolation sonore Objectif visé : la réduction des pointes de résonnance

17 Conseil en Confort dans le bâti Eclairage performant

18 Confort dans le bâti - Eclairage Réglementation Eclairage des bureaux (articles 59 à 62 du RGPT) Privilégier la lumière naturelle en quantité suffisante Si l éclairage artificiel est insuffisant, nécessité d y adjoindre un éclairage artificiel Cet éclairage artificiel doit comporter un éclairage général destiné à uniformiser l éclairage dans tout le local et à éviter les ombres dangereuses ou gênantes Si cet éclairage général est insuffisant pour exécuter la tâche à accomplir, il sera complété par un éclairage local (lampe de bureau par exemple) Pour les travaux de bureau, ce texte législatif préconise un éclairage général de 300 lux

19 Confort dans le bâti - Eclairage Eclairage performant

20 Confort dans le bâti - Eclairage Rechercher le confort visuel L éclairage garantit un confort visuel correct s il respecte 6 critères :

21 Confort dans le bâti - Eclairage Privilégier l éclairage naturel Disponibilité de l éclairage naturel? OUI NON Beaucoup d éclairage naturel? Peu d éclairage naturel? Tout type d occupation Système ON / OFF Système de régulation Système ON / OFF Source : Observ ER

22 Confort dans le bâti - Eclairage Privilégier l éclairage naturel Rappel : Caractéristiques du climat tropical Peu de variations saisonnières de la durée du jour (entre 11 et 13h) Ensoleillement important en journée Angle d incidence très direct du rayonnement solaire

23 Confort dans le bâti - Eclairage Privilégier l éclairage naturel Réduire le besoin en éclairage en journée Eviter les pièces aveugles Compromis entre protection solaire / éclairage naturel Privilégier les protections solaires horizontales (Nord / Sud) Utiliser des lames de couleur claire

24 Confort dans le bâti - Eclairage Privilégier l éclairage naturel Installer des conduits de lumière naturelle Apports de lumière naturelle dans des pièces sans ouvertures ou en complément d une ouverture existante Zone de collecte Zone de transmission (par réflexion) Zone de diffusion

25 Confort dans le bâti - Eclairage Optimiser l éclairage artificiel Flux lumineux, en lumens (lm) Quantité de lumière émise par la lampe Critères importants Efficacité lumineuse, en lumens par watt (lm/w) Rapport entre le flux lumineux et la puissance consommée Température de couleur, en kelvins (K) Ambiance lumineuse de l espace éclairé Indice de rendu des couleurs, IRC ou indice Ra (maximum 100) Capacité d une lampe à restituer fidèlement les couleurs Niveau d éclairement, en lux (lx) Flux lumineux par unité de surface

26 Confort dans le bâti - Eclairage Optimiser l éclairage artificiel Différents modes d éclairages Eclairage direct Eclairage indirect Eclairage direct / indirect Eclairage à 2 composantes

27 Confort dans le bâti - Eclairage Optimiser l éclairage artificiel Différents types de sources Tubes fluorescents T8 : Ø 26 mm à h T5 : Ø 16 mm h et associé à un ballast électronique Lampes fluocompactes Tubes fluorescents «pliés» pour y adapter un culot unique Palette de puissances étendue (5W jusqu à 70W et 120W) Lampes et modules LEDs Composant électronique transformant l électricité en lumière Performances en constante augmentation

28 Confort dans le bâti - Eclairage Optimiser l éclairage artificiel Modulation de l éclairage Principe d un éclairage naturel complété par un éclairage artificiel adapté à la profondeur de la pièce (côté fenêtre, côté couloir) Combinaison d automatismes Détection de présence Détection de lumière du jour Variation de l éclairage Programmation des horaires

29 Confort dans le bâti - Eclairage Eclairage performant Check list Privilégier l éclairage naturel Eclairage naturel disponible? Ouvertures dans les pièces principales? Protections solaires horizontales? Lames de couleur claire? Présence de conduits de lumière naturelle? Optimiser l éclairage artificiel Critères importants performants? (flux lumineux, IRC, ) Eclairage direct / indirect? Possibilité de moduler l éclairage? (détecteur de présence, ) Oui Non

30 Confort dans le bâti - Eclairage Recyclage des lampes

31 Conseil en Partenaires techniques et financiers Avec le soutien de

ÉCLAIRAGE et ÉCONOMIES D ÉNERGIE ECLAIRAGE 16/02/2011

ÉCLAIRAGE et ÉCONOMIES D ÉNERGIE ECLAIRAGE 16/02/2011 ÉCLAIRAGE et ÉCONOMIES D ÉNERGIE L éclairage domestique que choisir? Les consommations d électricité spécifique par usage : la place de l éclairage Dans une maison, l éclairage représente environ 15 %

Plus en détail

CONSEILS TOUTE LA LUMIÈRE SUR L ÉCLAIRAGE PERFORMANT ENTREPRISES. LES NOTIONS FONDAMENTALES Chiffres clés et explications sur l éclairage

CONSEILS TOUTE LA LUMIÈRE SUR L ÉCLAIRAGE PERFORMANT ENTREPRISES. LES NOTIONS FONDAMENTALES Chiffres clés et explications sur l éclairage ENTREPRISES CONSEILS TOUTE LA LUMIÈRE SUR L ÉCLAIRAGE PERFORMANT LES NOTIONS FONDAMENTALES Chiffres clés et explications sur l éclairage LES PISTES D AMÉLIORATION Trois solutions envisageables LE CAS PRATIQUE

Plus en détail

«L éclairage dans l habitat»

«L éclairage dans l habitat» 1STL-TC Date : «L éclairage dans l habitat» Thème du programme : Habitat Type d activités : Point cours Extrait BOEN : Sources lumineuses. Flux lumineux ; longueur d onde ; couleur et spectre. Sous-thème

Plus en détail

LES BASES DE L ÉCLAIRAGE

LES BASES DE L ÉCLAIRAGE Roger Cadiergues MémoCad nd41.a LES BASES DE L ÉCLAIRAGE SOMMAIRE md41.1. Les rayonnements md41.2. Mesure et évaluation des rayonnements md41.3. Le problème des couleurs md41.4. Le rendu des couleurs md41.5.

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 3.3 Systèmes Notions théoriques Eclairage

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 3.3 Systèmes Notions théoriques Eclairage FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 3.3 Systèmes Notions théoriques Eclairage PRINTEMPS 2014 Piotr Wierusz-Kowalski & Corentin Voglaire c.voglaire@mkengineering.be www.mkengineering.be

Plus en détail

L'éclairage extérieur

L'éclairage extérieur Lampadaire Lampadaire autonome autonome LUMEA LUMEA L'éclairage extérieur Présentation Depuis les premières lanternes installées en 1558 devant quelques portes et fenêtres parisiennes, les systèmes d'éclairages

Plus en détail

POUR UNE VISION PARFAITE. ECLAIRAGE PAR LED DES HALLS INDUSTRIELS.

POUR UNE VISION PARFAITE. ECLAIRAGE PAR LED DES HALLS INDUSTRIELS. POUR UNE VISION PARFAITE. ECLAIRAGE PAR LED DES HALLS INDUSTRIELS. TAUREO UN REMPLACEMENT GAGNANT. Le système de bandeau lumineux à LED TAUREO de Waldmann constitue le choix parfait pour la rénovation

Plus en détail

Éclairage LED. Projecrteurs LED STRONGLIGHT PREMIUM

Éclairage LED. Projecrteurs LED STRONGLIGHT PREMIUM Éclairage LED Une offre produits centrée sur le développement, la production et la distribution de solutions à économies d énergie, performantes, rentables et respectueuses de l environnement. Un catalogue

Plus en détail

Les bonnes pratiques de l éclairage dans l industrie

Les bonnes pratiques de l éclairage dans l industrie Les bonnes pratiques de l éclairage dans l industrie STRASBOURG REUNION AFE CR EST / EDF Chambre de Commerce et d Industrie de Strasbourg et du Bas-Rhin 27 mars 2008 Intervention de Bernard DUVAL - AFE

Plus en détail

Travail dirigé par: Thierry ATHUYT. Présenté par: Reena GHURBURRUN Benjamin TOULZE Faïza SETTA

Travail dirigé par: Thierry ATHUYT. Présenté par: Reena GHURBURRUN Benjamin TOULZE Faïza SETTA P.R.N.T. M A S T E R P R N T Travail dirigé par: Thierry ATHUYT Présenté par: Reena GHURBURRUN Benjamin TOULZE Faïza SETTA 2004-2005 Introduction Eclairage des lieux de travail: Facteur environnemental

Plus en détail

Un nouveau système d éclairage. La lampe fluorescente du troisième millénaire

Un nouveau système d éclairage. La lampe fluorescente du troisième millénaire Un nouveau système d éclairage La lampe fluorescente du troisième millénaire 1 Aspect Dimentionnel DIAMETRE: Autrefois 38 mm Hier 26 mm Aujourd hui 16 mm LONGEUR: 5 cm de moins que les longueurs habituelles

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DES LAMPES

CARACTERISTIQUES DES LAMPES FONCTIONNEMENT ET CARACTERISTIQUES Jean-Charles GAUNET, Expert et Formateur AFE Paris 29 septembre 2009 CARACTERISTIQUES DES LAMPES Tension d alimentation Puissance Flux lumineux Température de couleur

Plus en détail

Éclairage non résidentiel des espaces intérieur et extérieur

Éclairage non résidentiel des espaces intérieur et extérieur Éclairage non résidentiel des espaces intérieur et extérieur Règlementation efficacité énergétique Dominique OUVRARD Délégué général adjoint du Syndicat de l éclairage Paris 29 septembre 2009 Efficacité

Plus en détail

Domotique domaine éclairage LED. Après-midi d'information et de réseautage «automatisation du bâtiment», Yves Flecher, Okt

Domotique domaine éclairage LED. Après-midi d'information et de réseautage «automatisation du bâtiment», Yves Flecher, Okt Domotique domaine éclairage Après-midi d'information et de réseautage «automatisation du bâtiment», Yves Flecher, Okt 2012 1 Exposé Domotique domaine éclairage - Pourquoi intégrer l éclairage dans la domotique?

Plus en détail

LED TUBE FICHE TECHNIQUE 1 /5

LED TUBE FICHE TECHNIQUE 1 /5 FICHE TECHNIQUE 1 /5 Les tubes Toshiba vous permettent de passer de manière simple et sûre d un système d éclairage fluorescent T8 à un système LED efficace. Simplement en remplaçant les lampes, vous pouvez

Plus en détail

L ÉCLAIRAGE À INDUCTION

L ÉCLAIRAGE À INDUCTION ECLAIRAGE INDUCTION L ÉCLAIRAGE À INDUCTION PARTIE 1 : qu est ce que l éclairage à induction PARTIE 2 : les projecteurs Qu est ce que l éclairage à induction? Absence totale d électrode! Champ magnétique

Plus en détail

Journée Éclairage. K. Maeder Notions de base en éclairage energho 19 juin 2007

Journée Éclairage. K. Maeder Notions de base en éclairage energho 19 juin 2007 Journée Éclairage K. Maeder Notions de base en éclairage energho 19 juin 2007 Vocabulaire de l éclairage 1. Flux lumineux lm 2. Couleur de la lumière 3. Intensité cd 4. Luminance cd/m 2 5. Rendu des couleurs

Plus en détail

École de la Rose-des-Vents, Brossard (Québec) Séminaire ASHRAE Chapitre de Montréal Développement durable Le 14 mars 2016

École de la Rose-des-Vents, Brossard (Québec) Séminaire ASHRAE Chapitre de Montréal Développement durable Le 14 mars 2016 École de la Rose-des-Vents, Brossard (Québec) Séminaire ASHRAE Chapitre de Montréal Développement durable Le 14 mars 2016 École de la Rose-des-Vents, Brossard (Québec) Génie électromécanique Introduction

Plus en détail

Comment construire en respectant les données environnementales?

Comment construire en respectant les données environnementales? Comment construire en respectant les données environnementales? ZAC d habitat L Orée du bois à Verlinghem VOLET 3 : CONFORT Conception 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 1. PROFITER DE L ECLAIRAGE NATUREL...

Plus en détail

37-41 rue du Rocher Paris VIIIème

37-41 rue du Rocher Paris VIIIème ARCOBA INGENIERIE GENERALE Pôle Conseil et Environnement 37-41 rue du Rocher Paris VIIIème Démarche de certification environnementale 14/10/2011 Label BBC Effinergie rénovation Délivré par Certivéa Correspond

Plus en détail

Un ballast désigne tout composant électrique utilisé pour réduire Le courant dans un circuit électrique.il peut prendre différentes formes.

Un ballast désigne tout composant électrique utilisé pour réduire Le courant dans un circuit électrique.il peut prendre différentes formes. Armature industrielle luminaires utilisés dans des locaux de grande hauteur Ballast Un ballast désigne tout composant électrique utilisé pour réduire Le courant dans un circuit électrique.il peut prendre

Plus en détail

CONFORT VISUEL. Construction > Approche thématique > Conforts et santé > Gérer le confort hygrothermique CONFORT VISUEL

CONFORT VISUEL. Construction > Approche thématique > Conforts et santé > Gérer le confort hygrothermique CONFORT VISUEL CONFORT VISUEL Si l homme est, d une manière générale, beaucoup plus attentif et beaucoup plus confiant en sa vue qu en ses quatre autres sens réunis (80 % de nos impressions sensorielles sont de nature

Plus en détail

Fiche technique : LED1590

Fiche technique : LED1590 Et si votre bien-être dépendait de la lumière? Fiche technique : LED1590 Plafonnier dalle LED 150 x 900, 48 WATT, 230 VOLT, 6000 K, 2 600 lumens, IP50. Commentaire - Restitue la lumière du jour. Puissance

Plus en détail

Protections solaires

Protections solaires Protections solaires Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Lors de la rénovation d un bâtiment, il est important de s intéresser aux protections solaires. En plus d assurer l intimité des occupants et

Plus en détail

Une large fourchette de consommation

Une large fourchette de consommation partout dans la maison, lumière! Comment se passer de la lumière prodiguée par les lampes 1 électriques? Impossible, bien sûr. Mais cet éclairage a un coût énergétique : entre 400 et 600 kwh/an pour un

Plus en détail

Eclairage intérieur professionnel

Eclairage intérieur professionnel Eclairage intérieur professionnel Les mesures en éclairage intérieur L efficience énergétique Présenté par Mr Philippe MAZIERE selon le support de Bernard Duval Délégué Général de l AFE Manufacture des

Plus en détail

L ÉCLAIRAGE DOMESTIQUE

L ÉCLAIRAGE DOMESTIQUE DOMESTIQUE Soirée d information 13 Décembre 2011 Guides Énergie Neupré POURQUOI SE PRÉOCCUPER DE SES LAMPES AUJOURD HUI? LE FLUX LUMINEUX Réponses : Par obligation Les directives européennes impose la

Plus en détail

Pourquoi changer ses fenêtres? Les performances thermiques des fenêtres

Pourquoi changer ses fenêtres? Les performances thermiques des fenêtres Les menuiseries isolantes 18 mars 2014 changer ses fenêtres? Les performances des fenêtres La réglementation : Thermique Fenêtres : un peu de vocabulaire Glossaire La menuiserie : la partie opaque (le

Plus en détail

Projet Ressources : innovant et conceptuel

Projet Ressources : innovant et conceptuel Projet Ressources : innovant et conceptuel Un partenariat constructif TECHNAL et JACQUES FERRIER ARCHITECTURES se sont associés pour lancer un programme de recherche, le projet ANR-PREBAT soutenu par l

Plus en détail

Eclairage mixte : LEDs et lumière naturelle

Eclairage mixte : LEDs et lumière naturelle Projet ADEME Bâtiment à l Horizon 2010 Eclairage mixte : LEDs et lumière naturelle «Analyse et conception de tubes de lumière associés à des LEDs pour optimiser la mixité entre l éclairage artificiel et

Plus en détail

Comprendre & Choisir. son éclairage Led. Expressions. CCT La couleur de lumière. IRC L indice de rendu des couleurs. Le faisceau lumineux

Comprendre & Choisir. son éclairage Led. Expressions. CCT La couleur de lumière. IRC L indice de rendu des couleurs. Le faisceau lumineux PROJETLED entreprise fondée en 2009, conçoit et fabrique des appareils d éclairage de technologie LED pour des applications tertiaires, commerciales, industrielles et urbaines. Notre service R&D basé à

Plus en détail

le? saviezvous 45 80 50 60 90 60 45 60 80 50 200 60 200 60 80 50 60 80 50 90 45 60 80 10 YEARS GUARANTEE 90 60 18 262 262 18 560 18 235 197 253 450 200 45 50 800 45 340 40 330 45 500 400 R95 1.5 13.5

Plus en détail

Rechercher des solutions techniques. * NT : Niveau Taxonomique (1 : Information / 2 : Expression / 3 : Maîtrise d outils)

Rechercher des solutions techniques. * NT : Niveau Taxonomique (1 : Information / 2 : Expression / 3 : Maîtrise d outils) Quelles solutions techniques peuvent être utilisées pour permettre la croissance des plantes dans une serre hydroponique et répondant aux critères du cahier des charges? Rechercher des solutions techniques

Plus en détail

Les principes de la thermique

Les principes de la thermique Les principes de la thermique CoursTD 1. L isolation une maison Vidéo «bien isoler sa maison», durée : 5minutes. 1) Depuis 2011, qu impose la réglementation lors de la vente d une maison? 2) Quel est le

Plus en détail

L excellence de l éclairage

L excellence de l éclairage U5 L excellence de l éclairage MOINS DE LUMINAIRES, PLUS DE CONFORT ET PLUS DE FLEXIBILITE Le meilleur réflecteur du marché Les luminaires doivent orienter la lumière là où il faut, l occulter quand elle

Plus en détail

Lynx DE SA LYNX-DE 18W/840 G24Q-2 SLV PRÉSENTATION DU PRODUIT TABLEAU DE DONNÉES. Données optiques

Lynx DE SA LYNX-DE 18W/840 G24Q-2 SLV PRÉSENTATION DU PRODUIT TABLEAU DE DONNÉES. Données optiques Range Features Lampe avec base en broches compacte et haute performance pour les installations nouvelles et existantes Convient pour un fonctionnement avec ballast électronique Pour ballast électronique

Plus en détail

Guide ICEB / ARENE IDF Bio tech Eclairage naturel

Guide ICEB / ARENE IDF Bio tech Eclairage naturel Journée technique VAD «Architecure et Confort: Eclairage naturel» 14 Novembre 2013 Guide ICEB / ARENE IDF Bio tech Eclairage naturel Yannick SUTTER Lumibien Equipe ICEB: Hélène MICHELSON TRIBU Ivan FOUQUET

Plus en détail

Association française. aise de l él. éclairage. 21 mai 2014 Light On Architect Lumibat

Association française. aise de l él. éclairage. 21 mai 2014 Light On Architect Lumibat Association française aise de l él éclairage 21 mai 2014 Light On Architect Lumibat L éclairage architectural, quels objectifs pour quels résultats Patricia El Baâmrani Directricie du service Support Projets

Plus en détail

Carbon Blanc Construction d un Collège Haute Qualité Environnementale

Carbon Blanc Construction d un Collège Haute Qualité Environnementale Introduction Lors de l élaboration du programme de construction du futur collège de Carbon Blanc fin 2003, la Direction des Collèges a enrichi celui-ci des orientations et des objectifs de développement

Plus en détail

Remplissages. Fonctions optionnelles

Remplissages. Fonctions optionnelles Remplissages Fonctions optionnelles Pour répondre aux exigences des architectes et des différentes réglementations, SKYDOME vous propose un vaste choix de remplissages. Remplissages Fonctions optionnelles

Plus en détail

Lampe de bureau MAIA Documentation produit selon DIN (Etat )

Lampe de bureau MAIA Documentation produit selon DIN (Etat ) Documentation produit selon DIN 5035-8 (2007-07), Lampe de bureau MAIA, état : février 2009 Page 1 1 Les lampes de bureau assurent un éclairage spécifique du poste de travail ; elles sont commandées individuellement

Plus en détail

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 02 Comment bien isoler une maison? Bien isoler sa maison avec Fred et Jamy Filière Scientifique - Option Sciences de l

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE Eclairage intérieur

FICHE EXPLICATIVE Eclairage intérieur Certificats d économies d énergie Fiche explicative n 13 FICHE EXPLICATIVE Eclairage intérieur Fiches d opérations standardisées concernées : IND-BA-05 Luminaire sodium ou iodure sur un dispositif d éclairage

Plus en détail

RENOVATION DU BATIMENT 154 AVENUE THIERS LYON BUREAUX APPROCHE TECHNIQUE

RENOVATION DU BATIMENT 154 AVENUE THIERS LYON BUREAUX APPROCHE TECHNIQUE RENOVATION DU BATIMENT 154 AVENUE THIERS LYON BUREAUX APPROCHE TECHNIQUE CONTRAINTES ET ATOUTS LES CONTRAINTES : - Un bâtiment existant : pas de liberté sur les orientations - Une parcelle contrainte -

Plus en détail

Eclairages LED. Projecteurs Industriels LED UFO IP65

Eclairages LED. Projecteurs Industriels LED UFO IP65 Eclairages LED Une offre produits centrée sur le développement et la distribution de solutions à économies d énergie, performantes, rentables et respectueuses de l environnement. Un catalogue LED en renouvellement

Plus en détail

Efficience énergétique Nouvelles technologies Développement durable vs Eclairage «public»

Efficience énergétique Nouvelles technologies Développement durable vs Eclairage «public» Efficience énergétique Nouvelles technologies Développement durable vs Eclairage «public» 28 septembre 2012 Pavesi Olivier 1 L éclairage public à Genève 2 1 SIG Eclairage et illuminations 3 domaines d

Plus en détail

La Lumière - L éclairement

La Lumière - L éclairement La Lumière - L éclairement Les besoins en éclairage varient suivant la tache à effectuer, en effet nous n avons pas besoin du même niveau de lumière pour nous déplacer dans un parking et pour effectuer

Plus en détail

Garantie de performance énergétique Les difficultés de caractérisation de la performance d'un bâtiment existant

Garantie de performance énergétique Les difficultés de caractérisation de la performance d'un bâtiment existant Les difficultés de caractérisation de la performance d'un bâtiment existant Myriam.Humbert@developpement-durable.gouv.fr Le recueil des caractéristiques initiales Bâti et systèmes Recueil Occupation Site

Plus en détail

L éclairage. Durée du thème : 30 minutes. FEEBAT Module Eclairage 1

L éclairage. Durée du thème : 30 minutes. FEEBAT Module Eclairage 1 Durée du thème : 30 minutes FEEBAT Module 1+2 - Eclairage 1 Les données La puissance des ampoules à installer dans une pièce est fonction: De la pièce car certaines pièces ont besoin de plus de lumière

Plus en détail

Loi du 11 février 2005 : quelques éléments de repère

Loi du 11 février 2005 : quelques éléments de repère Loi du 11 février 2005 : quelques éléments de repère Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la mer WWW.developpement-durable.gouv.fr La définition de la personne handicapée.

Plus en détail

INDICES ENERGIE DANS LES BUREAUX

INDICES ENERGIE DANS LES BUREAUX 1. Le paysage On n y fait pas attention, mais l énergie est partout autour de nous! Sortez du bâtiment et regardez bien L énergie vient de la nature. Les sources d énergie sont : le soleil, le vent, le

Plus en détail

Les tubes fluorescents

Les tubes fluorescents Les tubes fluorescents T8 : diamétre 26 mm, T5: diamétre 16 mm ( en huitiéme de pouce, ex. 16mm= 5 x (25.4 / 8)) T12 T8 T8 T5 T5 T2 T2 30.11.2005 Seite: 39 Choix d une lampe fluorescente Critéres de choix

Plus en détail

PROTOCOLE DE MONITORING LIVING LABS BRUSSELS RETROFIT

PROTOCOLE DE MONITORING LIVING LABS BRUSSELS RETROFIT PROTOCOLE DE MONITORING LIVING LABS BRUSSELS RETROFIT Introduction L objectif principal de chaque Living Lab est de développer, tester et mettre en œuvre des solutions de rénovation énergétiquement performantes,

Plus en détail

AMUNDSEN 133. Luminaire pour chambres froides -25 C

AMUNDSEN 133. Luminaire pour chambres froides -25 C AMUNDSEN 133 Luminaire pour chambres froides -25 C AMUNDSEN 133 ÉCLAIRAGE EN FROID ÉCLAIRAGE GÉNÉRAL DE CHAMBRES FROIDES L éclairage des chambres froides nécessite l utilisation de produits résistants

Plus en détail

RefLED Superia MR16. RefLED Superia MR16 7W/345LM 2700K 40 PRÉSENTATION DU PRODUIT

RefLED Superia MR16. RefLED Superia MR16 7W/345LM 2700K 40 PRÉSENTATION DU PRODUIT Caractéristiques de la gamme Lampe LED à réflecteur - Forme MR16 - Culot GU5.3. Dimensions 100% retrofit avec les lampes halogènes TBT. Flux lumineux : jusqu'à 621lm - Efficacité lumineuse élevée jusqu'à

Plus en détail

Ressources QUALITÉ DE LA LUMIÈRE

Ressources QUALITÉ DE LA LUMIÈRE QUALITÉ DE LA LUMIÈRE L IRC (Indice de rendu des couleurs) indique l aptitude d une lampe à faire ressortir toutes les nuances de couleurs. C est la lumière du jour qui fixe l indice maximum, soit un IRC

Plus en détail

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA 1 Sommaire - La profession au sein d UNICLIMA - La ventilation en France - Concilier efficacité énergétique

Plus en détail

zone m *réglementation thermique, acoustique et aération des DOM

zone m *réglementation thermique, acoustique et aération des DOM zone 1 400 m *réglementation thermique, acoustique et aération des DOM 0262 257 257 - www.arer.org 2 3 4 5 LE LANGAGE DE LA RÈGLEMENTATION THERMIQUE AÉRATION ACOUSTIQUE (RTAA-DOM) Chacun des termes et

Plus en détail

Soléane. all in one. Système d'éclairage à énergie solaire. Photo non contractuelle

Soléane. all in one. Système d'éclairage à énergie solaire. Photo non contractuelle all in one Photo non contractuelle Système d'éclairage à énergie solaire. Panneau solaire monocrytalin 190W - 36V Batterie et régulateur de charge intégrés dans le poteau. Batterie Ni-MH garantie 15 ans

Plus en détail

Formation des enseignants. Parcours EE Module EE 3.2 : Efficacité énergétique d un système D éclairage public. Chaine d énergie STI2D-EE.3.2.

Formation des enseignants. Parcours EE Module EE 3.2 : Efficacité énergétique d un système D éclairage public. Chaine d énergie STI2D-EE.3.2. Parcours EE Module EE 3.2 : Efficacité énergétique d un système D éclairage public. Chaine d énergie Page 1 Table des matières 1. Chaines d énergie des différents systèmes d éclairage public p3 2. Bilan

Plus en détail

Protections solaires. Durée du thème : 30 minutes. FEEBAT Module protections solaires 1

Protections solaires. Durée du thème : 30 minutes. FEEBAT Module protections solaires 1 Durée du thème : 30 minutes FEEBAT Module 1 +2 - protections solaires 1 Températures réglementaires d été Décret 2006-363 du 19 mars 2007 : En locaux équipés d un système de refroidissement Maintien du

Plus en détail

Date: 22-23/01/2014 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES SERRES. Vincent STAUFFER.

Date: 22-23/01/2014 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES SERRES. Vincent STAUFFER. Date: 22-23/01/2014 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES SERRES Vincent STAUFFER contact@agrithermic.com Sommaire 1. Généralités - Bases 2. Les matériaux de couverture 3. Les écrans thermiques 4. Renouvèlement

Plus en détail

Généralités Entrées d'air autoréglables Entrées d'air hygroréglables Manchons ENTRÉES D'AIR

Généralités Entrées d'air autoréglables Entrées d'air hygroréglables Manchons ENTRÉES D'AIR Généralités Entrées d'air autoréglables Entrées d'air hygroréglables Manchons ENTRÉES D'AIR Sommaire GÉNÉRALITÉS p. 3 Rôle de l entrée d air p. 4 Environnement réglementaire p. 4 Définition p. 4 Dimensionnement

Plus en détail

QUESTION N 1 VOTRE LOGO. En quelle unité est exprimée e la luminance? A. En lumen B. En candela par mètre m C. En lux

QUESTION N 1 VOTRE LOGO. En quelle unité est exprimée e la luminance? A. En lumen B. En candela par mètre m C. En lux QUESTION N 1 En quelle unité est exprimée e la luminance? A. En lumen B. En candela par mètre m carré C. En lux QUESTION N 2 Quels sont les critères res de qualité colorimétrique permettant de décrire

Plus en détail

Les Besoins calorifiques d un local

Les Besoins calorifiques d un local Les Besoins calorifiques d un local Deux cas sont à considérer : Période d hiver Période d été 1. Période HIVER La quantité de chaleur (positive) à apporter au local est égale à la quantité de chaleur

Plus en détail

LES FAMILLES DE SOURCES ET LEURS UTILISATIONS

LES FAMILLES DE SOURCES ET LEURS UTILISATIONS Une lampe est caractérisée par son culot, sa puissance, sa tension d alimentation, son flux lumineux, son indice de rendu des couleurs, sa température de couleur, son efficacité lumineuse. Flux lumineux

Plus en détail

Diagnostic énergétique d établissements de santé

Diagnostic énergétique d établissements de santé Diagnostic énergétique d établissements de santé Florence LAVRARD Juin 2012 1 Sommaire Etat des lieux Les enjeux Le diagnostic énergétique? Obligations des établissements? Démarche Etat des lieux Etablissement

Plus en détail

Les familles de sources et leurs utilisations

Les familles de sources et leurs utilisations Les familles de sources et leurs utilisations Une lampe est caractérisée par son culot, sa puissance, sa tension d alimentation, son flux lumineux, son indice de rendu des couleurs, sa température de couleur,

Plus en détail

LE FACTEUR DE LUMIÈRE DU JOUR (FLJ)

LE FACTEUR DE LUMIÈRE DU JOUR (FLJ) LE FACTEUR DE LUMIÈRE DU JOUR () Document mis à jour le 26 octobre 2017 B.B.S. Slama service technique : 04.73.34.73.20 sav@bbs-logiciels.com www.bbs-logiciels.com SOMMAIRE 1. La saisie 2 1.1. Dans les

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Besançon JNL er et 2 octobre 2012

AVERTISSEMENT. Besançon JNL er et 2 octobre 2012 AVERTISSEMENT Ces diapositives constituent le support d une conférence Ils ne peuvent être dissociés du discours des conférenciers des JNL de Besançon (2012) Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012 1

Plus en détail

JE CHOISIS Une ampoule

JE CHOISIS Une ampoule JE CHOISIS Ampoules JE CHOISIS Une ampoule Il existe une multitude d ampoules et il n est pas toujours facile de trouver celle dont on a besoin. Différentes technologies, durées de vie variables, consommation

Plus en détail

L'essentiel de la Réglementation thermique RT 2012

L'essentiel de la Réglementation thermique RT 2012 L'essentiel de la Réglementation thermique RT 2012 Ma maison, ma planète - 18/10/2011 CETE de Lyon DLCF Olivier BONNEAU Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

T E P 2 E S.A. AU CAPITAL DE EUROS. Rue du Stade REILLANNE. N Renseigné par MODIFICATIONS DATE

T E P 2 E S.A. AU CAPITAL DE EUROS. Rue du Stade REILLANNE. N Renseigné par MODIFICATIONS DATE T E P 2 E S.A. AU CAPITAL DE 40 000 EUROS 34 COMMUNAUTE DE HAUTE PROVENCE MAIRIE DE MANE, HOTEL DE VILLE 04 300 MANE Rapport sur les isolations et les prestations prises en compte pour les calculs selon

Plus en détail

LED 100% NOUVEAUTÉS AVANT-PREMIÈRE 2015

LED 100% NOUVEAUTÉS AVANT-PREMIÈRE 2015 1 0 0 % 100% NOUVEAUTÉS AVANT-PREMIÈRE 2015 Classe III SOUS MEUBLE HAUT spot led * équipé du système CONNECT LIGHT finition chrome ou inox brossé, puissance 1,7 W - 140 lm DIFFUSEUR TRANSPARENT chrome

Plus en détail

NOVAtube LED FICHE TECHNIQUE

NOVAtube LED FICHE TECHNIQUE NOVAtube LED FICHE TECHNIQUE RCS Vienne 528 914 047 1 NOVADAY SAS LA LUMIERE D UN NOUVEAU JOUR ZI de l Abbaye 34 rue Georges et Louis Frerejean 38780 PONT EVEQUE Tel: +33 (0) 4 74 58 16 29 Website: www.

Plus en détail

Les solutions brise-soleil d Hexadome Le juste équilibre entre lumière naturelle et protection solaire

Les solutions brise-soleil d Hexadome Le juste équilibre entre lumière naturelle et protection solaire IR Les solutions brise-soleil d Hexadome Le juste équilibre entre lumière naturelle et protection solaire Communiqué de Presse Mai 2015 A propos d Hexadome : Filiale d ADEXSI, réseau d experts pour la

Plus en détail

Transformation de l énergie électrique lumineuse

Transformation de l énergie électrique lumineuse Transformation de l énergie électrique en énergie lumineuse : l éclairage Depuis la lampe de Thomas Edison en 1879 jusqu aux DELs de nos jours, les systèmes d éclairage n ont cessé d évoluer. L électronique

Plus en détail

FLASH INFO N 8 23 juin 2015

FLASH INFO N 8 23 juin 2015 UFME.FR FLASH INFO N 8 23 juin 2015 FORMATIONS UFME COMPRENDRE SON MÉTIER ET SON ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL AVEC L UFME La commission formation présidée par Jean Marie FOURNIER et Guy JANDAUD vous présente

Plus en détail

40 I Caractéristiques du verre et expressions clés du domaine de la physique Financial Center, Abu Dhabi, UAE

40 I Caractéristiques du verre et expressions clés du domaine de la physique Financial Center, Abu Dhabi, UAE 40 I Caractéristiques du verre et expressions clés du domaine de la physique Financial Center, Abu Dhabi, UAE 4 Caractéristiques du verre et expressions clés du domaine de la physique 4.1 Le verre et le

Plus en détail

Fiche Technique T10-120CM-18W

Fiche Technique T10-120CM-18W 2010 Fiche Technique T10-120CM-18W LUM 21 C/O AETE 126 Square de Corté 34080 Montpellier Sommaire 1. Composants... 3 2. Informations... 4 3. Paramètres électriques... 4 4. Performances... 4 5. Dimensions...

Plus en détail

L éco-éclairage aux lampes DEL/LED

L éco-éclairage aux lampes DEL/LED L éco-éclairage aux lampes DEL/LED GSE/GREENCO : première société d éco-éclairage éclairage aux LED au BF 1 JUSTIFICATION Après avoir fini de construire, le poste important de charges du bâtiment concerne

Plus en détail

Efficience énergétique en éclairage public

Efficience énergétique en éclairage public Efficience énergétique en éclairage public Christian Remande Expert AFE AFE Paris 29 septembre 2009 EFFICIENCE ENERGETIQUE Éclairage public PUISSANCE ELECTRIQUE (Watts) P = E x S u x MF x fe E = R L u

Plus en détail

du rayonnement solaire gênant soit par la conception des ouvertures, soit par des protections fixes ou mobiles appropriées.

du rayonnement solaire gênant soit par la conception des ouvertures, soit par des protections fixes ou mobiles appropriées. COMFORT VISUEL Avec l utilisation des ordinateurs, la qualité de l éclairage est devenu très importante, afin d éviter des contrastes élevés qui sont sources de fatigue, d inattention, et d arrêts de travail.

Plus en détail

L ÉCLAIRAGE. Guide d information à l attention des employeurs

L ÉCLAIRAGE. Guide d information à l attention des employeurs L ÉCLAIRAGE Guide d information à l attention des employeurs Définitions 1/ pourquoi concevoir une installation d éclairage optimale? Afin d assurer un confort visuel au sein des locaux de travail. Veiller

Plus en détail

Programme de promotion de l éclairage efficace en Tunisie & Les nouvelles solutions pour un éclairage économe en énergie

Programme de promotion de l éclairage efficace en Tunisie & Les nouvelles solutions pour un éclairage économe en énergie Programme de maîtrise de l énergie dans le secteur du bâtiment Programme de promotion de l éclairage efficace en Tunisie & Les nouvelles solutions pour un éclairage économe en énergie 7 mars 2013 Samir

Plus en détail

Rencontre du BTP sur la RT Rappels réglementaires. DREAL Occitanie. DDT de l Ariège. FOIX Préfecture 31 janvier 2017

Rencontre du BTP sur la RT Rappels réglementaires. DREAL Occitanie. DDT de l Ariège. FOIX Préfecture 31 janvier 2017 Rencontre du BTP sur la RT 2012 DREAL Occitanie DDT de l Ariège Rappels réglementaires Aurélie DEUDON Jean-Luc BERTOLA FOIX Préfecture 31 janvier 2017 Contexte et objectifs De la RT 2005 à la RT 2012 :

Plus en détail

ÉCLAIRAGE DE JARDIN DÉTECTEUR CRÉPUSCULAIRE ET DE PRÉSENCE

ÉCLAIRAGE DE JARDIN DÉTECTEUR CRÉPUSCULAIRE ET DE PRÉSENCE LAMPE DE JARDIN SOLAIRE 3W - 14 LED Fonctionnement : Cette lampe solaire (modèle LMPSOL2) s installe dans votre jardin et fonctionnera de façon autonome grâce à l énergie emmagasinée durant la journée.

Plus en détail

CAROLO c LED. LED source urbaine L évolution

CAROLO c LED. LED source urbaine L évolution CAROLO c LED LED source urbaine L évolution des aménagements urbains implique une constante réflexion sur l optimisation des consommations d énergie. Les enjeux économiques actuels incitent de plus en

Plus en détail

FC 55 W/865 2GX13. Fiche de données produit. LUMILUX T5 FC Lampe fluorescente circulaire 16 mm, avec culot 2GX13

FC 55 W/865 2GX13. Fiche de données produit. LUMILUX T5 FC Lampe fluorescente circulaire 16 mm, avec culot 2GX13 FC 55 W/865 2GX13 LUMILUX T5 FC Lampe fluorescente circulaire 16 mm, avec culot 2GX13 Domaines d'application _ Bâtiments publics _ Bureaux _ Restaurants _ Industrie _ Commerces _ Supermarchés et grands

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Retrouvez tous nos produits sur CHEMINS LUMINEUX

Retrouvez tous nos produits sur  CHEMINS LUMINEUX Retrouvez tous nos produits sur www.ms3g.fr LUMINEUX BANDES LED DALLES LED TRACKLIGHT DOWNLIGHT TUBES LED LAMPES LED SOURCES LED CHEMIN Le chemin lumineux LED est un système d éclairage en ligne (interconnexion

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Arrêté du 17 avril 2009 définissant les caractéristiques

Plus en détail

Réglementation thermique Acoustique Ventilation Aération

Réglementation thermique Acoustique Ventilation Aération Réglementation thermique 2012 Acoustique Ventilation Aération Colloque national «Comment conjuguer Thermique-Acoustique-Ventilation : Les nouveautés réglementaires et techniques» BORDEAUX 6 décembre 2011

Plus en détail

Lighting division of Display Concept LED LIGHTING. Bureaux Industries Espaces commerciaux.

Lighting division of Display Concept LED LIGHTING. Bureaux Industries Espaces commerciaux. Lighting division of Display Concept LED LIGHTING Bureaux Industries Espaces commerciaux www.luxendi.be p.3 La LED Lighting division of Display Concept p.6 Nos produits Des solutions light pour votre budget

Plus en détail

Pourquoi une maison passive?

Pourquoi une maison passive? Pourquoi une maison passive? L évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen nous amène progressivement vers des bâtiments où les besoins de chauffage sont si faibles

Plus en détail

LE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE : UNE CHALEUR DOUCE QUI S'ADAPTE À VOS RYTHMES DE VIE

LE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE : UNE CHALEUR DOUCE QUI S'ADAPTE À VOS RYTHMES DE VIE CONFORT THERMIQUE Un logement bien chauffé, au bon moment, une qualité d'air intérieur agréable et de l eau chaude pour tous, rien que de très banal. Pas si sûr : à l heure du développement durable et

Plus en détail

Fiches Techniques Industrie

Fiches Techniques Industrie Fiches Techniques Industrie Management de l énergie selon l ISO 50001 Réaliser sensibiliser mesurer communiquer diriger cibler planifier animer documenter externaliser expertiser efficient factory powered

Plus en détail

Règlementation et préconisations pour un meilleur confort «visuel» au poste de travail

Règlementation et préconisations pour un meilleur confort «visuel» au poste de travail Règlementation et préconisations pour un meilleur confort «visuel» au poste de travail Réunion d information ATEE, Jeudi 4 février 2016 Intervenant : Loïc FILLIATREAU - Ergonome 1 Règlementation et code

Plus en détail

STORK MIDI - MINI ÉCLAIRAGE FONCTIONNEL

STORK MIDI - MINI ÉCLAIRAGE FONCTIONNEL - MINI ÉCLAIRAGE FONCTIONNEL Le luminaire fonctionnel STORK est proposé en deux tailles, construit dans les meilleurs matériaux et équipé d un moteur LED dernière génération offrant 11 photométries. Il

Plus en détail