NOTIONS ECONOMIQUES FONDAMENTALES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTIONS ECONOMIQUES FONDAMENTALES"

Transcription

1 NOTIONS ECONOMIQUES FONDAMENTALES 1. Le système économique Un système est un ensemble d'éléments (sous-systèmes) reliés entre eux par des relations et organisés de manière à atteindre certains objectifs. Le système économique est caractérisé par le double phénomène de productionconsommation de biens et de services (circuit de production-consommation). Le moteur de ce système est le besoin de biens et de services. La consommation n'est pas possible si des biens ne sont pas produits ou si des services ne sont pas fournis. Le circuit production-consommation PRODUCTION MOTEUR=BESOIN CONSOMMATION EC - Genève Ed. juin 2009

2 Notions économiques fondamentales Page 2 2. Les besoins Les besoins qui permettent au circuit production-consommation de fonctionner sont subdivisées en deux catégories : - Les besoins physiologiques ou vitaux : ils sont indispensables aux consommateurs pour vivre. Exemples : nourriture, habillement. - Les besoins sociaux ou psychologiques : ils ne sont pas indispensables pour vivre et ont été, la plupart du temps, créés artificiellement (campagne publicitaire). Exemples : produits de luxe, loisirs. 3. Les biens et les services Un bien est une chose matérielle susceptible d être utile, qui satisfait un besoin. Exemples : nourriture, habit, logement, livre,... Un service est une action utile permettant de satisfaire un besoin. Exemples : voyage organisé, soins à l hôpital, transports, coupe de cheveux,... On peut classer les biens et services en deux grandes catégories : a) Biens et services de consommation : satisfaction directe d un besoin, consommation finale du bien ou du service. Exemples : pain, chaîne stéréo,... b) Biens et services de production : biens et/ou services utilisés pour produire d autres biens ou d autres services. Exemples : outils, engrais, pétrole,... Il existe d autres critères pour classifier les biens et les services : - Selon la durabilité : les biens ou services ont une durée de vie variable (pain/vêtements/immeuble). - Biens et services complémentaires : certains biens ou services n existent qu en complément d un autre bien ou service (piles et lecteur portable de CD).

3 Notions économiques fondamentales Page 3 - Biens et services substituables : qui peuvent remplacer un autre bien ou un autre service (pâte feuilletée/pâte brisée, PTT/entreprise privée de transport de colis). - Biens et services divisibles ou non : pneu/avion. - Biens et services homogènes ou non : lait/télévision. - Biens et services reproductibles ou non : légumes/oeuvre d art. - Biens naturels ou artificiels : pomme/plastique 4. Les facteurs de production Les facteurs de production représentent l ensemble des biens, services et personnes nécessaires pour produire des biens ou des services. Les facteurs de production sont subdivisés en trois sous-ensembles : le travail, le capital technique et la terre. A. Le travail représente l activité de toutes les personnes qui participent au processus de production d un bien ou d un service. Le travail peut être manuel ou intellectuel, qualifié ou non, artisanal ou à la chaîne, de direction ou d exécution. Le facteur humain du travail implique la résolution d un certain nombre de problèmes tels que les conditions de travail, le mode de rémunération, le maintien de l emploi, la formation, les prestations sociales, etc. B. Le capital technique représente l ensemble des biens et services nécessaires à la production d autres biens ou de services. On distingue le capital technique fixe (ou immobilisé) du capital technique circulant (ou mobilisé). Le capital technique fixe est utilisable plusieurs fois. Il fait partie de l infrastructure de l entreprise (machines, véhicules, immeuble,...). Le capital technique circulant n est utilisable qu une seule fois dans le processus de production d un bien ou d un service (matières premières, fournitures,...)

4 Notions économiques fondamentales Page 4 C. La terre est un facteur de production très particulier ayant les trois caractéristiques suivantes : - elle est le seul bien qui n est pas créé par le travail de l homme et qui ne peut, par conséquent, être reproduit; - elle est le seul bien indestructible; - elle est le seul bien physiquement immobile. La valeur de la terre (son prix) découle donc de ces trois caractéristiques. REMARQUES 1. Il est important de combiner les facteurs de production de manière rationnelle; ils se combinent différemment selon le lieu et/ou le produit. Exemples : La fabrication d une paire de chaussures dans un pays européen est essentiellement réalisée à l aide de machines (capital technique) alors qu une paire de chaussures fabriquée dans un pays africain est essentiellement réalisée par un être humain (travail). La fabrication d une montre de type SWATCH est essentiellement réalisée à l aide de machines (capital technique) alors qu une montre de type ROLEX fait beaucoup plus appel au facteur de production travail. 2. Le capital financier (fonds monétaires à disposition de l entreprise) n est pas un facteur de production. Il n est que le moyen d acquérir ou de rémunérer les facteurs de production. 5. Les agents de la vie économique Il s agit d individus, de groupes d individus ou d organismes qui constituent un centre de décision ou d action économique. Les 4 agents de la vie économique sont : 1. les ménages : une famille, un retraité, etc. 2. les administrations (étatiques ou autres) : une commune, un canton, la Croix-Rouge, etc. 3. les entreprises : une banque, un artisan, un commerce, etc. 4. le reste du monde (l étranger) : importation de pétrole d Arabie, exportations de montres aux USA.

5 Notions économiques fondamentales Page 5 6. Le circuit économique Entreprises travail salaire paiement des acquisition des biens et services biens et services Ménages Flux monétaires : Flux réels : Les ménages offrent leurs forces de travail aux entreprises (flux réel) et reçoivent un salaire (flux monétaire) en contrepartie. Les entreprises fournissent des biens ou des services (flux réels) aux ménages qui leurs paient ces achats (flux monétaires).

6 Notions économiques fondamentales Page 6 Les flux monétaires peuvent être de plusieurs types : - dépense de consommation (achat de papier pour un photocopieur, paiement d un transport, etc.); - dépense d investissement (achat d une machine-outil); - rémunération du travail (salaire d un employé, honoraires d un médecin, etc.); - rémunération du capital financier (paiement d un intérêt hypothécaire, distribution d un dividende, etc.).

Introduction à l économie. Les différentes représentations du fonctionnement de l économie :

Introduction à l économie. Les différentes représentations du fonctionnement de l économie : CFPT Centre de Formation professionnelle technique (Genève) Thème: Consommation-Consom Action Domaine : société Aspect : économie Objectif(s) : introduction à l économie, le circuit économique Auteur :

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE. 2ème Bac Sciences Economiques

ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE. 2ème Bac Sciences Economiques ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE 2ème Bac Sciences Economiques Première partie: Les concepts économiques de base 2- Le circuit économique élargi 27/10/2014 Année scolaire 2014-2015 Mr Larbi TAMNINE Important:

Plus en détail

Economie Générale et Statistique. Résumé du cours. Partie 1 : Les concepts économiques de base. 2- Le circuit économique élargi

Economie Générale et Statistique. Résumé du cours. Partie 1 : Les concepts économiques de base. 2- Le circuit économique élargi Résumé du cours Matière : Economie Générale et Statistique Filière : 2ème année bac Sciences Economiques Partie 1 : Les concepts économiques de base 2- Le circuit économique élargi Enseignant : Larbi TAMNINE,

Plus en détail

L économie de marché

L économie de marché L économie de marché Fiche 1 Objectif Découvrir l économie Prérequis Aucun Mots-clefs Bien, besoin, bien libre, bien économique, arbitrage, microéconomie, macroéconomie 1. Définition de l économie «L économie

Plus en détail

LE CIRCUIT ECONOMIQUE ET L EQUILIBRE MACROECONOMIQUE

LE CIRCUIT ECONOMIQUE ET L EQUILIBRE MACROECONOMIQUE LE CIRCUIT ECONOMIQUE ET L EQUILIBRE MACROECONOMIQUE I. les Agents et le Circuit Economiques : 1- les agents économiques : Ils sont regroupés en quatre catégories selon la fonction qu ils exercent : -

Plus en détail

FONDEMENT DE L ECONOMIE

FONDEMENT DE L ECONOMIE FONDEMENT DE L ECONOMIE GÉNÉRALITÉ Etudier l économie, c est Comprendre pourquoi nous devons produire (afin de consommer,) soit satisfaire des besoins, au minimum ceux qui assurent leur survie. Se demander

Plus en détail

Circuit économique En utilisant vos propres mots, donnez une définition des termes 1 à 6 qui figurent dans le schéma de l exercice précédent.

Circuit économique En utilisant vos propres mots, donnez une définition des termes 1 à 6 qui figurent dans le schéma de l exercice précédent. 14 Exercices Introduction à l entreprise Exercices Exercice 1 Circuit économique Nommez les flèches et les agents économiques du schéma ci-dessous, en tenant uniquement compte des flux financiers. Etat

Plus en détail

Thème 1 : Produire, répartir, consommer : les trois rouages de notre économie

Thème 1 : Produire, répartir, consommer : les trois rouages de notre économie L économie facile Thème 1 : Produire, répartir, consommer : les trois rouages de notre économie 1 ) Le fonctionnement de l économie : les trois rouages de l activité économique Activité économique PRODUCTION

Plus en détail

INTRODUCTION A L ECONOMIE: EXERCICES COMPLEMENTAIRES

INTRODUCTION A L ECONOMIE: EXERCICES COMPLEMENTAIRES Exercices à réaliser en se basant sur les supports de cours disponibles sous ecol2.com, notamment les «Bases d économie politique», pages 1 à 16. Exercice 0: définition de l économie 1 Exercices 1: les

Plus en détail

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE PLAN DU CHAPITRE 1 : INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE PLAN DU CHAPITRE 1 : INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE COMPTABILITÉ FINANCIÈRE MODULE 1 : Principes généraux de l'analyse comptable Chapitre 1 : Introduction à la comptabilité générale Chapitre 2 : L'enregistrement comptable Chapitre 3 : L'organisation des

Plus en détail

D. Glaymann Université d Évry Val d Essonne INTEFP, 2016, Chapitre 3. A) La consommation et les consommateurs

D. Glaymann Université d Évry Val d Essonne INTEFP, 2016, Chapitre 3. A) La consommation et les consommateurs A) La consommation et les consommateurs B) Niveau, structure et évolution de la CF des ménages C) Les déterminants de la consommation Productive (des unités de production) Consommation intermédiaire Consommation

Plus en détail

CHAP I : le Problème économique

CHAP I : le Problème économique CHAP I : le Problème économique I) Introduction II) Le problème économique III) Les besoins a) Qu est ce qu un besoin? b) La classification des besoins IV) Les biens IV-1) un bien économique a) Qu est

Plus en détail

Économie Droit FICHES. 1re BAC. Objectif STMG. Marc JAILLOT. Bernard D ANGELO. Professeur agrégé d Économie et Gestion

Économie Droit FICHES. 1re BAC. Objectif STMG. Marc JAILLOT. Bernard D ANGELO. Professeur agrégé d Économie et Gestion Objectif BAC FICHES 1re STMG Économie Droit Marc JAILLOT Professeur agrégé d Économie et Gestion Bernard D ANGELO Professeur agrégé d Économie et Gestion Pour réviser efficacement! Des fiches synthétiques

Plus en détail

Le circuit économique par agent, par fonction et l équilibre économique :

Le circuit économique par agent, par fonction et l équilibre économique : I. INTRODUCTION : II. LES FLUX ECONOMIQUES ET LEURS MESURES : III. LA CONSTRUCTION DU CIRCUIT ECONOMIQUE : 1) Le circuit économique simplifié : 2) Le circuit économique entre deux agents: a) Le circuit

Plus en détail

SOMMAIRE. B) L interdépendance des agents économiques : flux économiques et marchés 1) Les flux économiques 2) Les différents marchés

SOMMAIRE. B) L interdépendance des agents économiques : flux économiques et marchés 1) Les flux économiques 2) Les différents marchés SOMMAIRE I) Introduction II) Le circuit économique A) Les agents économiques et leurs opérations 1) Les agents économiques 2) économiques B) L interdépendance des agents économiques : flux économiques

Plus en détail

Un paradoxe : coûts de la santé, apports pour l économie

Un paradoxe : coûts de la santé, apports pour l économie Séminaire DES, 29 août 2008, Vercorin L économie en bonne santé! Un paradoxe : coûts de la santé, apports pour l économie Martin Bernhardt Public Affairs Deputy, sanofi-aventis (suisse) sa Chargé d enseignement,

Plus en détail

SVIT Raphaël Mingard Comptabilité immobilière

SVIT Raphaël Mingard Comptabilité immobilière Comptabilité générale... 2 Introduction... 2 Le bilan... 2 Le compte d exploitation... 3 Les principes comptables... 3 Journal comptable Phase 1... 3 Les comptes en T Phase 2... 4 Résultat au bilan et

Plus en détail

Une représentation de l activité économique

Une représentation de l activité économique Une représentation de l activité économique Cours SES G. Plantiveau 1 Vous en avez entendu parler Le taux de croissance La consommation des ménages L investissement des entreprises Le revenu disponible

Plus en détail

Les facteurs de production

Les facteurs de production Les facteurs de production On distingue habituellement 2 facteurs principaux : Le facteur travail et facteur capital. 1. Le facteur travail : a) Définition du facteur travail : Sa désigne l ensemble des

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Circuit économique, prestations économiques

Circuit économique, prestations économiques Circuit économique, prestations économiques EXERCICES Exercice 40.1 Complétez par un exemple en respectant le sens de la flèche et le genre de flux. Flux réel Entreprises Ménages Exemple : Des marchandises,

Plus en détail

Corrigé à l usage exclusif des experts

Corrigé à l usage exclusif des experts Procédure de qualification Assistant du commerce de détail AFP / ECONOMIE Série 2, 2013 Corrigé à l usage exclusif des experts Durée de l'épreuve : Moyens auxiliaires autorisés : 45 minutes Calculatrice

Plus en détail

Les différentes approches de l entreprise.

Les différentes approches de l entreprise. Les différentes approches de l entreprise Mohsin-1990@hotamil.fr Plan du chapitre Les approches traditionnelles des entreprises Les approches systémiques L entreprise en tant qu unité de production Facteur

Plus en détail

Chapitre 4 Eléments de comptabilité nationale

Chapitre 4 Eléments de comptabilité nationale Chapitre 4 Eléments de comptabilité nationale Pour élaborer ses théories, pour les vérifier et pour orienter la politique économique, l'économiste se fonde sur l observation des données économiques. Définition

Plus en détail

Université Abdelmalek Essadi Ecole Nationale de Commerce et de Gestion Tanger. Professeur: M. A. AAJLY. Réalisé par : Hasnae OUNAJMA.

Université Abdelmalek Essadi Ecole Nationale de Commerce et de Gestion Tanger. Professeur: M. A. AAJLY. Réalisé par : Hasnae OUNAJMA. Université Abdelmalek Essadi Ecole Nationale de Commerce et de Gestion Tanger Réalisé par : Hasnae OUNAJMA Professeur: M. A. AAJLY Zaynab EL ALAOUY Année universitaire : 2010/2011 1 2 Introduction I.Notion

Plus en détail

Étude d impact. Évaluation des retombées économiques et sociales de la Rando des Jasseries Février 2015

Étude d impact. Évaluation des retombées économiques et sociales de la Rando des Jasseries Février 2015 Étude d impact Évaluation des retombées économiques et sociales de la Rando des Jasseries Février 2015 1 Trois impacts Cette étude est élaborée sur la base d une méthodologie qui consiste à analyser trois

Plus en détail

Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique Compléments

Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique Compléments Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique Compléments Eric DARMON eric.darmon@univ-rennes1.fr Séance n 5 Introduction du Chapitre & Sections 11-12-13 ménages Introduction: la notion

Plus en détail

Fiche 1 Les bases de la comptabilité nationale

Fiche 1 Les bases de la comptabilité nationale Fiche 1 Les bases de la comptabilité nationale Problématiques En quoi le système de comptabilité nationale est-il une convention? Les déterminants de l équilibre ressources-emplois Comment mesurer l activité

Plus en détail

Hôpitaux Universitaires de Genève Genève. Rapport du réviseur au Conseil d administration sur les états financiers résumés 2015

Hôpitaux Universitaires de Genève Genève. Rapport du réviseur au Conseil d administration sur les états financiers résumés 2015 Hôpitaux Universitaires de Genève Genève Rapport du réviseur au Conseil d administration sur les états financiers résumés Rapport du réviseur au Conseil d administration des Hôpitaux Universitaires de

Plus en détail

STRATÉGIE ET EXPERTISE FINANCIÈRES

STRATÉGIE ET EXPERTISE FINANCIÈRES STRATÉGIE ET EXPERTISE FINANCIÈRES JULIEN CUMINET 20 NOVEMBRE 2015 PLAN DU SÉMINAIRE Le bilan Le résultat Les flux de trésorerie L analyse des états financiers La communication financière L impact des

Plus en détail

Liste 4 ensemble des comptes vus jusqu au chapitre sur les salaires (inclus) No. Nom Description Nature Signes Contenu débit Contenu crédit Solde

Liste 4 ensemble des comptes vus jusqu au chapitre sur les salaires (inclus) No. Nom Description Nature Signes Contenu débit Contenu crédit Solde 1000 Caisse Argent liquide, monnaie étrangère en liquide s circulants Liquidités Solde initial : montant en caisse en début Entrées d argent dans la caisse Sorties d argent de caisse Solde final : montant

Plus en détail

Définition de l économie

Définition de l économie INTRODUCTION A L ECONOMIE: EERCICES COMPLEMENTAIRES Définition de l économie 1 Exercices 1: les besoins 2 Exercices 2: biens et services 4 Exercices 3: facteurs de production et entreprises 6 Exercices

Plus en détail

Chapitre III- le circuit économique simplifié

Chapitre III- le circuit économique simplifié Chapitre III- le circuit économique simplifié I- Construction d un circuit économique simplifié 1- Définition L ensemble des flux économiques entre agents économiques peut être visualisés de manière schématique

Plus en détail

Préparation au concours d attaché d administration LA PRODUCTION. Mai 2008 Daphnée FÉRET Division des Affaires Juridiques Rectorat d Amiens

Préparation au concours d attaché d administration LA PRODUCTION. Mai 2008 Daphnée FÉRET Division des Affaires Juridiques Rectorat d Amiens LA PRODUCTION Mai 2008 Daphnée FÉRET Division des Affaires Juridiques Rectorat d I - LA PRODUCTION MARCHANDE ET NON MARCHANDE La production est une fonction essentielle en économie. Les biens ou services

Plus en détail

Actif Actifs circulants Liquidités + - Actif Actifs circulants Liquidités + - Actif Actifs circulants Liquidités + -

Actif Actifs circulants Liquidités + - Actif Actifs circulants Liquidités + - Actif Actifs circulants Liquidités + - 1000 Caisse Argent liquide, monnaie étrangère en liquide s circulants Liquidités Solde initial : montant en caisse en début Entrées d argent dans la caisse Sorties d argent de caisse Solde final : montant

Plus en détail

POLITIQUE DE CAPITALISATION, D AMORTISSEMENT ET DE FINANCEMENT

POLITIQUE DE CAPITALISATION, D AMORTISSEMENT ET DE FINANCEMENT OBJECTIF La politique de capitalisation, d amortissement et de financement est un cadre de référence servant à orienter la MRC dans l identification, la catégorisation et la comptabilisation de ses dépenses

Plus en détail

La trésorerie Structure de financement

La trésorerie Structure de financement Structure de financement Les outils de gestion pour TopStrat N imprimez ce support que si vous pensez que c est indispensable. Vous pouvez le consulter en ligne ou le télécharger et le consulter sans l

Plus en détail

Le pouvoir d achat s est-il maintenu, a-t-il diminué, a- t-il augmenté? Allons-nous tout dépenser? Pourronsnous ce mois-ci réaliser quelques

Le pouvoir d achat s est-il maintenu, a-t-il diminué, a- t-il augmenté? Allons-nous tout dépenser? Pourronsnous ce mois-ci réaliser quelques Le pouvoir d achat s est-il maintenu, a-t-il diminué, a- t-il augmenté? Allons-nous tout dépenser? Pourronsnous ce mois-ci réaliser quelques économies? Comment distinguer le revenu disponible du pouvoir

Plus en détail

Exercices/ corrigés en management 1

Exercices/ corrigés en management 1 Exercices/ corrigés en management 1 S1 Exercice 1 : 1- Définir les termes suivants : Environnement - Entreprise Biens - Services - valeur ajouté 2- Pourquoi une entreprise est considérée comme une entité

Plus en détail

Pole 1- Gestion administrative des relations externes

Pole 1- Gestion administrative des relations externes 1 A. Rôle de l entreprise Une entreprise est une structure de ventes de biens qui a pour but de satisfaire une demande tout en engrangent (faire) des profits ce qui a pour but de généré un chiffre d affaire,

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE ADAPTE AUX ORGANISMES DE FORMATION

LE PLAN COMPTABLE ADAPTE AUX ORGANISMES DE FORMATION LE PLAN COMPTABLE ADAPTE AUX ORGANISMES DE FORMATION Annexe 1 : Modèles de tableaux à intégrer dans l annexe comptable Annexe II : Créations et modifications d intitules des comptes Annexe III: Créations

Plus en détail

L e C i r c u i t é c o n o m i q u e

L e C i r c u i t é c o n o m i q u e L e C i r c u i t é c o n o m i q u e C est un schéma qui résume les relations qui se produisent entre les agents économiques. En fait ces relations sont des flux économiques. Un flux économique et les

Plus en détail

Baudouin MASSET Receveur régional

Baudouin MASSET Receveur régional Baudouin MASSET Receveur régional baudouin.masset@publilink.be Rue Lambert Daxhelet, 2, 4210 Burdinne 085/71.11.14 B. Masset 2009-2010 Notion d un Bilan Bâtiment : 100.000 Capital : 100.000 Notion d un

Plus en détail

Exercice de Synthèse_Journal, Grand-livre, Balance et Compte de résultat

Exercice de Synthèse_Journal, Grand-livre, Balance et Compte de résultat 1 Exercice de Synthèse_Journal, Grandlivre, Balance et Compte de résultat L entreprise XARITOO est crée le 01/01/N par les éléments suivantes : fonds commercial F constructions 3 2 F installation technique

Plus en détail

Première famille d intervention : famille traditionnelle

Première famille d intervention : famille traditionnelle politique monétaire I] Définition La politique monétaire c est qu une composante de la politique économique. Une politique monétaire consiste mettre à disposition de l économie le volume de monnaie nécessaire

Plus en détail

COMPTES ANNUELS. Approuvés à l Assemblée Générale du 20 juin Association ASELQO 16 allée Pierre Chevallier BP Orléans Cedex 1

COMPTES ANNUELS. Approuvés à l Assemblée Générale du 20 juin Association ASELQO 16 allée Pierre Chevallier BP Orléans Cedex 1 2013 COMPTES ANNUELS Approuvés à l Assemblée Générale du 20 juin 2014 Association ASELQO 16 allée Pierre Chevallier BP 4609 45046 Orléans Cedex 1 Tel : 02.38.72.03.23 Email : direction@aselqo.asso.fr Site

Plus en détail

Évaluation du programme «Habiter Mieux» De 2011 à 2013

Évaluation du programme «Habiter Mieux» De 2011 à 2013 Évaluation du programme «Habiter Mieux» De 2011 à 2013 Région Nord - Pas de Calais Synthèse 30 juin 2014 SOMMAIRE I Le profil du public bénéficiaire II Les résultats - Les travaux réalisés - Les ingénieries

Plus en détail

Chapitre 2 : Description de l activité économique et méthodes de détermination du Revenu national

Chapitre 2 : Description de l activité économique et méthodes de détermination du Revenu national Université de Bejaia Faculté des Sciences Economiques, de Gestion et Commerciales Chargé du module : Bellache.Y Chapitre 2 : Description de l activité économique et méthodes de détermination du Revenu

Plus en détail

Enquête sur les chiffres-clés 2016

Enquête sur les chiffres-clés 2016 FAS, FSAP, FSAI, FSU, IGS, SIA, SICC, SVU-ASEP, USIC (V. 1.07_hk/sd, 20160502) Enquête sur les chiffres-clés 2016 Instructions relatives à la détermination des frais généraux et du chiffre d affaires Ces

Plus en détail

Exercice N. Intérêts et charges assimilées 1550 D'autres valeurs mobilières et créances 200 de l'actif immobilisé

Exercice N. Intérêts et charges assimilées 1550 D'autres valeurs mobilières et créances 200 de l'actif immobilisé SUJET : Présentez le tableau des SIG : SOCIETE ALPHAND CHARGES (hors taxes) Exercice N Totaux PRODUITS (hors taxes) Exercice N Totaux Charges d'exploitation Produits d'exploitation Coût d'achat des marchandises

Plus en détail

ÉDUCATION NATIONALE, JEUNESSE ET VIE ASSOCIATIVE

ÉDUCATION NATIONALE, JEUNESSE ET VIE ASSOCIATIVE R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E NOMENCLATURE D EXÉCUTION LOI DE FINANCES POUR 2012 ÉDUCATION NATIONALE, JEUNESSE ET VIE ASSOCIATIVE Version du 23/05/2012 à 03:02:04 NOTE INTRODUCTIVE Dans le cadre

Plus en détail

L activité économique et ses agents

L activité économique et ses agents 2 L ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE L activité économique et ses agents THÈME SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE NOTIONS ET CONTENUS À CONSTRUIRE 1.2. L activité économique L activité économique est à l origine Les différents

Plus en détail

LE TABLEAU DE RESULTAT. Pré-requis : o connaissance du fonctionnement des comptes : débit, crédit, solde.

LE TABLEAU DE RESULTAT. Pré-requis : o connaissance du fonctionnement des comptes : débit, crédit, solde. LE TABLEAU DE RESULTAT Objectif(s) : être capable de : o classer les charges et les produits selon leur nature, o déterminer le résultat de l'exercice. Pré-requis : o connaissance du fonctionnement des

Plus en détail

ORGANISATION AFRICAINE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE SEMINAIRE ITINERANT «VERS UNE PROTECTION PLUS BENEFIQUE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE»

ORGANISATION AFRICAINE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE SEMINAIRE ITINERANT «VERS UNE PROTECTION PLUS BENEFIQUE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE» ORGANISATION AFRICAINE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE SEMINAIRE ITINERANT «VERS UNE PROTECTION PLUS BENEFIQUE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE» Thème : IMPORTANCE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE DANS LE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

2.1 Immobilisation. destinés soit à être utilisés pour :

2.1 Immobilisation. destinés soit à être utilisés pour : CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE ROBERVAL CONTRAT NUMÉRO 1153-B «Politique de capitalisation et d amortissement» ARTICLE 1 OBJECTIF La politique de capitalisation et d amortissement est un cadre de référence

Plus en détail

Balance des paiements et déséquilibres internationaux

Balance des paiements et déséquilibres internationaux Chapitre 1 Balance des paiements et déséquilibres internationaux Le passage de l économie fermée à l économie ouverte s effectue par l intermédiaire de la balance de paiements. La balance des paiements

Plus en détail

Objectifs pédagogiques

Objectifs pédagogiques Chapitre 1 L entreprise Objectifs pédagogiques Au terme de ce chapitre l étudiant doit être capable de : Définir l entreprise et identifier son rôle. Citer les différents acteurs au sein de cette entreprise.

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LA LOGIQUE COMPTABLE - Introduction

CHAPITRE 1 : LA LOGIQUE COMPTABLE - Introduction CHAPITRE 1 : LA LOGIQUE COMPTABLE - Introduction Vidéo : Combien gagne réellement une entreprise? CA Conso marchandise = VA salaire taxe apprentissage = EBE Amortissement = REX + R financier = R courant

Plus en détail

Multiplicateurs NAM: Guide de l utilisateur

Multiplicateurs NAM: Guide de l utilisateur Bureau fédéral du Plan Analyses et prévisions économiques Multiplicateurs NAM : Guide de l utilisateur Les multiplicateurs qui sont présentés ici sont dérivés d un modèle basé sur une Matrice de Comptabilité

Plus en détail

Les secteurs institutionnels

Les secteurs institutionnels Les secteurs institutionnels Sociétés non financières (S11) Le système européen des comptes (SEC 2010) définit les sociétés non financières de la manière suivante : le secteur des sociétés non financières

Plus en détail

CYCLE DE VIE D UN PRODUIT

CYCLE DE VIE D UN PRODUIT CYCLE DE VIE D UN PRODUIT 1. Un produit présenté dans le commerce peut avoir plusieurs aspects : - Il est vendu tel qu il se présente dans la nature, le produit est à l état brut (ex : un ananas). - le

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Université de Bordeaux Centre Universitaire d Agen Licence AES Première Année Année Universitaire 2016-2017 Introduction à la Macroéconomie Travaux Dirigés Dossier 2 : Comptabilité nationale (1) Exercice

Plus en détail

Investir en Colombie. Aspects fiscaux. Chambre de Commerce de Montréal - 18 juin 2014

Investir en Colombie. Aspects fiscaux. Chambre de Commerce de Montréal - 18 juin 2014 Investir en Colombie Aspects fiscaux Chambre de Commerce de Montréal - 18 juin 2014 Survol du régime fiscal colombien Général Barranquilla Dirección de Impuestos y Aduanas Nacionales ( D.I.A.N. ) efficace,

Plus en détail

THEME 1 LA COORDINATION DES DECISIONS ECONOMIQUES PAR L ECHANGE

THEME 1 LA COORDINATION DES DECISIONS ECONOMIQUES PAR L ECHANGE THEME 1 LA COORDINATION DES DECISIONS ECONOMIQUES PAR L ECHANGE PARTIE 2 LA DIMENSION INTERNATIONALE DE L ECHANGE Chapitre 1 L ouverture des économies Découverte 1 Pourquoi mesurer le commerce international

Plus en détail

LA POLITIQUE DES SALAIRES. Réalisé par : Abdellah Assarsar Hasna Bouzar Youness Hmidouch

LA POLITIQUE DES SALAIRES. Réalisé par : Abdellah Assarsar Hasna Bouzar Youness Hmidouch LA POLITIQUE DES SALAIRES Réalisé par : Abdellah Assarsar Hasna Bouzar Youness Hmidouch Plan INTRODUCTION La politique de rémunération 1- Objectifs de la rémunération 2-les formes de la rémunération 3-modalités

Plus en détail

Par secteur réel, nous entendons les transactions. Principaux acteurs : Ménages Sociétés non financières Sociétés financières.

Par secteur réel, nous entendons les transactions. Principaux acteurs : Ménages Sociétés non financières Sociétés financières. Le secteur réel INTRODUCTION Par secteur réel, nous entendons les transactions économiques réelles d une économie. Principaux acteurs : Ménages Sociétés non financières Sociétés financières Administrations

Plus en détail

Table des matières CHAPITRE INTRODUCTIF... 3

Table des matières CHAPITRE INTRODUCTIF... 3 Table des matières CHAPITRE INTRODUCTIF... 3 I- Naissance et développement de la comptabilité nationale : remise en perspective historique... 3 A- Evolution de la pensée économique jusqu à la naissance

Plus en détail

Les dessins et modèles industriels et l Arrangement de La Haye: Introduction ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Les dessins et modèles industriels et l Arrangement de La Haye: Introduction ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Les dessins et modèles industriels et l Arrangement de La Haye: Introduction ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Qu est-ce qu un dessin ou modèle industriel? Un dessin ou modèle industriel

Plus en détail

L essentiel au quotidien

L essentiel au quotidien GESTION BANCAIRE DES PETITES ENTREPRISES L essentiel au quotidien Package PME offert aux nouveaux entrepreneurs Gérer les avoirs, payer et encaisser Vous êtes à la tête d une petite entreprise, commerçant

Plus en détail

informations statistiques

informations statistiques 05 prix n 08 février 2014 Indice genevois des prix à la consommation : Etabli par l Office cantonal de la statistique (OCSTAT), l indice genevois des prix à la consommation se fixe à 99,5 points (décembre

Plus en détail

14 JUILLET 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE QUÉBEC-ROUMANIE

14 JUILLET 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE QUÉBEC-ROUMANIE 14 JUILLET 2016 NOTE ABRÉGÉE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE L ÉCONOMIE DE LA ROUMANIE LA ROUMANIE Roumanie Principaux indicateurs, 2015 Population (en millions) 19,9 PIB (en G$ US courants) 177,3 PIB par

Plus en détail

Les Indicateurs. Mise en réseau candidats PWQ 26 septembre 2008

Les Indicateurs. Mise en réseau candidats PWQ 26 septembre 2008 Les Indicateurs Mise en réseau candidats PWQ 26 septembre 2008 Définition d un indicateur Définition: Un indicateurs est un outil simple qui permet d observer périodiquement les évolutions d un phénomène

Plus en détail

Comment produire et combien produire

Comment produire et combien produire Comment produire et combien produire 1- Les entreprises combinent travail et capital pour produire des richesses supplémentaires 1-1 Les facteurs de production Facteurs de production : Ressources nécessaires

Plus en détail

BRUXELLES FORMATION. former pour l emploi

BRUXELLES FORMATION. former pour l emploi BRUXELLES FORMATION former pour l emploi États financiers 2014 ÉTAT DES DÉPENSES ET RECETTES BUDGÉTAIRES AU 31/12/2014 Recettes budgétaires au 31/12/2014 RECETTES INITIAL AJUSTÉ RÉALISÉ ÉCARTS Allocation

Plus en détail

Construction de routes et de voies ferrées 42.1

Construction de routes et de voies ferrées 42.1 Construction de routes et de voies ferrées 42.1 Edition 2017 Plan 1. 2. Chiffres-clés Nomenclature d activités 7. 8. Chiffres de la R&D Données européennes 3. Données détaillées par secteur 9. Sources

Plus en détail

FICHE 16. NOMENCLATURE COMPLÈTE Codes de flux et d encours

FICHE 16. NOMENCLATURE COMPLÈTE Codes de flux et d encours Première PARTIE FICHE 16 NOMENCLATURE COMPLÈTE Codes de flux et d encours La première partie de la fiche retrace l ensemble des codes de flux à l usage des intermédiaires. Les flux bruts sont recensés

Plus en détail

BUDGET ANNUEL 2013 VILLE DE

BUDGET ANNUEL 2013 VILLE DE BUDGET ANNUEL 2013 VILLE DE S H E R B ROOK E TABLE DES MATIÈRES PAGES ACTIVITÉS MUNICIPALES Détail des revenus municipaux 2 Détail des dépenses municipales par objet 4 Détail des dépenses municipales par

Plus en détail

Yvon MERLIERE Directeur Général du CREDOC

Yvon MERLIERE Directeur Général du CREDOC Conférence départementale d urbanisme commercial Bilan et Perspectives du commerce en Gironde Les mutations de la consommation, nouveaux marchés et nouvelles pratiques Yvon MERLIERE Directeur Général du

Plus en détail

Introduction au cours de Sciences économiques

Introduction au cours de Sciences économiques Introduction au cours de Sciences économiques Rappel : besoins, biens et services Un besoin est un manque, un sentiment de privation accompagné d un désir de le faire disparaître. Les besoins sont illimités

Plus en détail

ANNEXE 4 NOMENCLATURES ET COMPTES

ANNEXE 4 NOMENCLATURES ET COMPTES ANNEXE 4 NOMENCLATURES ET COMPTES 1 PARTIE I NOMENCLATURES A. NOMENCLATURE DES SECTEURS INSTITUTIONNELS (S)tc \l 1 "A. NOMENCLATURE DES SECTEURS INSTITUTIONNELS (S)" S.1 Economie totale S.11 Sociétés non

Plus en détail

Exercice 7. Description de l opération TRAVAIL A FAIRE

Exercice 7. Description de l opération TRAVAIL A FAIRE Exercice 7 L entreprise DELTARMOR, située en Bretagne a une activité industrielle de fabrication d interrupteur de haute technologie. Au cours du mois de décembre, elle a réalisé des opérations décrites

Plus en détail

I. Les agents économiques et leurs opérations

I. Les agents économiques et leurs opérations LES OUTILS D ANALYSE DE L ECONOMIE (3) 1 I. Les agents économiques et leurs opérations L approche macro-économique exige le regroupement en quelques catégories pertinentes des millions de participants

Plus en détail

Financement solidaire de la santé, quelles pistes pour l avenir? Salle Sorbonne

Financement solidaire de la santé, quelles pistes pour l avenir? Salle Sorbonne Financement solidaire de la santé, Salle Sorbonne Financement solidaire de la santé, Ouverture Léonora TREHEL, présidente de la Mutualité française Ile-de-France Table ronde Joël CHENET, FSU Michel FROGER,

Plus en détail

G. Abraham-Frois, Economie politique, 6 e édition, Economica, 1996.

G. Abraham-Frois, Economie politique, 6 e édition, Economica, 1996. Page 1 sur 9 CHAPITRE I : MARCHE ET CIRCUIT ECONOMIQUE I : LE MARCHE A- Notion du marché Document introductif La notion de marché Le marché d un bien peut être défini comme le lieu de rencontre à un instant

Plus en détail

BUDGET Pour l année financière se terminant le 31 décembre 2017

BUDGET Pour l année financière se terminant le 31 décembre 2017 BUDGET 2017 Pour l année financière se terminant le 31 décembre 2017 Présenté au Conseil d administration de la STS Le 25 janvier 2017 TABLE DES MATIÈRES BUDGET 2017 ACTIVITÉS DE FONCTIONNEMENT 3 REVENUS

Plus en détail

www.ville.cowansville.qc.ca L ÉVALUATION FONCIÈRE LES TAUX DE TAXES 2 ÉVOLUTION DE L ÉVALUATION FONCIÈRE Année du rôle (au 30 sept.) Évaluation imposable Évaluation non imposable Total Augmentation (%)

Plus en détail

Extraction de pierre, de sable et d argile 08.1

Extraction de pierre, de sable et d argile 08.1 Extraction de pierre, de sable et d argile 08.1 Edition 2014 Plan 1. Chiffres-clés 2. Nomenclature d activités 3. Données détaillées par secteur 4. Catégories socio-professionnelles 5. Personnels 6. Principaux

Plus en détail

2. Mesurer la production nationale à l aide des deux approches; 3. Établir les relations entre les divers agrégats des comptes nationaux;

2. Mesurer la production nationale à l aide des deux approches; 3. Établir les relations entre les divers agrégats des comptes nationaux; Les objectifs 1. Définir le produit intérieur brut; 2. Mesurer la production nationale à l aide des deux approches; 3. Établir les relations entre les divers agrégats des comptes nationaux; 4. Saisir les

Plus en détail

Panorama des pensions indicateurs clés pour la France et autres pays de l OCDE

Panorama des pensions indicateurs clés pour la France et autres pays de l OCDE Panorama des pensions 2013 8 indicateurs clés pour la France et autres pays de l OCDE 2012 Viabilité financière 1. Le coût lié aux dépenses pour les retraites publiques augmentera dans la plupart des pays

Plus en détail

Option spécifique Economie et droit

Option spécifique Economie et droit Direction générale de l enseignement obligatoire Examen de passage de l enseignement privé ou à domicile à l école publique Mai 2012 Nom : Prénom : Admission en 9 e VSB Option spécifique Economie et droit

Plus en détail

DOSSIER N 1 : TRAVAUX D'INVENTAIRE ET OPÉRATIONS FINANCIÈRES À LONG TERME

DOSSIER N 1 : TRAVAUX D'INVENTAIRE ET OPÉRATIONS FINANCIÈRES À LONG TERME 1 www.tawjihpro.com المادة الشعبت المسلك العلوم االقتصاديت والتدبير علوم التدبير المحاسباتي المعامل: مدة اإلنجاز: NOTE o La calculatrice, les tables financières et statistiques et le plan comptable général

Plus en détail

UCP - LEA: Parcours Commerce International

UCP - LEA: Parcours Commerce International UCP - LEA: Parcours Commerce International M Ropert - UCP LEA PARTIE 1: L2/S3 - MACROECONOMIE 1: "Eléments fondamentaux d'analyse économique" Plan du cours I Définitions et méthodes de l économie Problématiques

Plus en détail

Empreinte économique et sociale 2013

Empreinte économique et sociale 2013 Empreinte économique et sociale 2013 Les grands flux économiques 2013 1 La méthode de calcul Activité Impact Impacts directs et indirects En 2013, Fleury a calculé les impacts directs et indirects de son

Plus en détail

INTRODUCTION A L ECONOMIE Plan du cours

INTRODUCTION A L ECONOMIE Plan du cours INTRODUCTION A L ECONOMIE Plan du cours PARTIE 1: Problématiques Economiques PARTIE 2: L intervention de l Etat I De l activité à la science économique II - Une représentation macroéconomique: le circuit

Plus en détail

FORMULAIRE J DONNÉES FINANCIÈRES D AÉROPORT. Instructions COMMUNICATION DES RENSEIGNEMENTS

FORMULAIRE J DONNÉES FINANCIÈRES D AÉROPORT. Instructions COMMUNICATION DES RENSEIGNEMENTS FORMULAIRE J DONNÉES FINANCIÈRES D AÉROPORT Instructions COMMUNICATION DES RENSEIGNEMENTS Généralités Les États membres de l OACI doivent employer le présent formulaire pour communiquer les données financières

Plus en détail

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE 1

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE 1 Franz Carlen Franz Gianini Anton Riniker COMPTABILITÉ FINANCIÈRE 1 PRATIQUE DE LA COMPTABILITÉ FINANCIÈRE COMPLÉMENT À LA 4 E ÉDITION EN FRANÇAIS DROIT DE LA SOCIÉTÉ ANONYME EN VIGUEUR ADAPTÉ AU DROIT

Plus en détail

1. L activité de travail est une ressource très importante pour l entreprise. Quels sont les différentes unités de mesure de cette activité?

1. L activité de travail est une ressource très importante pour l entreprise. Quels sont les différentes unités de mesure de cette activité? Première STMG Sciences de gestion Thème 1 : De l individu à l acteur Chapitre 2 : L activité humaine constitue-elle une charge ou une ressource pour l organisation? SEQUENCE 2 : L EVALUATION ET LA RETRIBUTION

Plus en détail

Chapitre 2 La méthode des coûts complets : les centres d analyse

Chapitre 2 La méthode des coûts complets : les centres d analyse 23 Chapitre 2 La méthode des coûts complets : les centres d analyse I. Le découpage en centre d analyse II. Le tableau de répartition des CI I. Le découpage en centre d analyse 24 Les centres d analyse

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ROLE D UN OPERATEUR ECONOMIQUE LOCAL

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ROLE D UN OPERATEUR ECONOMIQUE LOCAL PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ROLE D UN OPERATEUR ECONOMIQUE LOCAL Par : Bertin Afossoro DONKO, Inspecteur des Impôts (ENI) Direction Générale des Impôts INTRODUCTION Pour situer

Plus en détail