2013? ÊTES-VOUS PRÊT POUR SMART BUSINESS STRATEGIES CINQ TENDANCES À NE PAS MANQUER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2013? ÊTES-VOUS PRÊT POUR SMART BUSINESS STRATEGIES CINQ TENDANCES À NE PAS MANQUER"

Transcription

1 SMART BUSINESS STRATEGIES LA TECHNOLOGIE À L ŒUVRE ÊTES-VOUS PRÊT POUR 2013? CINQ TENDANCES À NE PAS MANQUER L EXPLOSION DU BIG DATA L ESSOR DU CLOUD LA FONTE DU BUDGET IT LA SÉCURITÉ SOUS PRESSION LA PERCÉE DE L ASIE Bureau de dépôt: Anvers X - P 2A9067 ET AUSSI: 5 flops de 2012 Votre juge est-il nul en informatique? Test: 7 business smartphones Médias sociaux et B2B Sites web pour appareil mobile L innovation en 10 étapes Mensuel sauf juillet Douzième année Numéro 133 Décembre EUR

2 Comptabilité & Facturation avec une avance considérable A Venise, le principe de la comptabilité en partie double s introduit dans l Europe médiévale. Depuis Bruges, la Venise du Nord, UNIT4 C-Logic actualise ce principe jour après jour. Grâce aux suggestions quotidiennes de nos milliers d utilisateurs, Venice Comptabilité & Facturation, le logiciel de UNIT4 C-Logic, excelle depuis plus d un quart de siècle par sa qualité et son expérience intégrée. Choisissez également le logiciel fiable et actuel de UNIT4 C-Logic et assurez-vous d un partenaire solide et d une solution performante. Ainsi vous pouvez vous concentrer sur la matière dans laquelle vous excellez: gérer votre business. Succès garanti! UNIT4 C-Logic développe des solutions pour la Comptabilité et la Facturation Paiements Comptabilité analytique Comptes annuels Gestion des immobilisations Comptabilité consolidée Gestion des achats Gestion des ventes Gestion de stock Numéros de lot et de série Articles composés Importation de données Documents électroniques Intrastat Gestion d accès Comptabilité via internet Licences classiques Licences de location Licences ASBL Licences SPRL-S

3 ÉDITO Quatre tendances pour 2013 WILLIAM VISTERIN, Bienvenue dans notre dernier numéro de l année. Un numéro dans lequel nous regardons vers l avenir. Nous le faisons par le biais d une série de listes, de tendances et de flops, d experts, de brefs articles et d articles de fond. En tant que rédacteur en chef, j apporte volontiers mon grain de sel avec ces quatre tendances pour 2013: Adieu budget IT 1 Beaucoup d entreprises investissent bien sûr toujours dans l'it, mais de moins en moins par la voie de leur département IT. Et ce n est pas tout: ce rôle est repris par leurs collègues tels que les mercaticiens ou les CEO (voir page 38). Cette tendance s appuie sur une autre: celle de la numérisation. Les revenus et les services des entreprises sont en effet de plus en plus numérisés, de sorte que chaque budget a tôt fait de devenir un budget IT. 2Collaborer dans le cloud Durant ces trois dernières années, notre rédaction a été bombardée de communiqués de presse d entreprises qui sont, même de loin, concernées par le cloud. Mais si les clients hésitaient jusqu ici à se mouiller, ils font maintenant de plus en plus souvent le grand plongeon. La collaboration dans le cloud devient la norme. Je le constate à la percée de Microsoft Office 365 (voir page 44). Et aux nombreux autres outils de collaboration informels à la Google Drive et Evernote que les managers et les employés de bureau utilisent, en cachette ou non. 3Externaliser dans le cloud C est l autre point de vue: l impact du cloud sur les services externes (page 48), car il concurrence de plus en plus l externalisation classique. Une entreprise fait de moins en moins appel à une armée de consultants ou de développeurs externes, tant pour l infrastructure IT que pour les logiciels et se tourne tout simplement vers le cloud. La pilule sera dure à avaler pour de nombreux intégrateur. BEAUCOUP D ENTREPRISES INVESTISSENT BIEN SÛR TOUJOURS DANS L'IT, MAIS DE MOINS EN MOINS PAR LA VOIE DE LEUR DÉPARTEMENT IT. 4Big Data: du chien au président Une entreprise de 1000 salariés possède aujourd hui en moyenne 200 téraoctets de données stockées, soit deux fois plus que le géant de la distribution Wal-Mart il y a dix ans. Les entreprises qui explorent judicieusement leurs données stockées obtiennent une mine d informations qui les aident à mieux prévoir. Découvrez dans ce numéro (page 56) comment le Big Data peut prévoir la mort de votre chien ou le triomphe d un président américain. P.-S.: Vous trouverez d autres tendances et visions dans les pages de ce magazine. Mais nous abordons également des thèmes plus spécifiques comme le (piètre) niveau de connaissances en IT des juges, l adaptation de votre site Web aux appareils mobiles et la dissimulation de vos escapades numériques. Rédacteur en chef RÉDACTEUR EN CHEF William Visterin TRADUCTION Tradutec ONT COLLABORÉ À CE NUMÉRO Mic Adam, Marcel Beelen, Bart Bettens, Sandy Hendrickx, Dominique Deckmyn, José Delameilleure, Merijn Gelens, Véronique George, Stef Gyssels, Dominique Kindt, Pieterjan Van Leemputten Michel Mol com SALES ASSISTANT Yuang-Men Tang Tél. 014/ Fax 014/ MARKETING MANAGER Johan Vandecasteele com Tél. 014/ MARKETING ASSISTANT Dana Molenberghs Tél. 014/ ABONNEMENTS ÉDITEUR RESPONSABLE Diederik Vandewouer CONTACT AVEC LA RÉDACTION Réactions, communiqués de presse et invitations de préférence par à Minoc Business Press NV Parklaan 22/ Turnhout Tél: 014/ Fax: 014/ Minoc Business Press publie également FWD et SHOOT, les mensuels PC MAGAZINE et CLICKX MAGAZINE et les publications en ligne ZDNet (www.zdnet.be), itprofessional.be et itreseller.be. Aucune partie du présent numéro ne peut être reproduite sans l accord écrit préalable de l éditeur. Tous droits réservés Minoc Business Press NV. 3

4 ADVERTORIALS VISION ON CAPGEMINI 8 CEGEKA nom: Kris Poté fonction: Vice-President Marketing & Communication nom: Christoph Neut fonction: Managing Director Votre vision de 2013 : quelles tendances IT domineront l an prochain Certaines tendances se distinguent sans qu aucune ne soit globale : une meilleure gestion des flux d information (big data), une plus grande intégration des systèmes avec une couche supérieure de business intelligence, la recherche du meilleur rapport qualité/prix dès l entame des nouveaux projets informatiques, et le passage aux plateformes mobiles. Inutile de préciser qu en la matière le réseau 4G va jouer un rôle important. Enfin, les entreprises vont assurément davantage recourir aux médias sociaux pour toucher et convaincre leurs clients. Le nuage continue à nous envahir, mais gagne aussi en maturité. Les gagnants sont surtout les modèles hybrides où une partie est traitée de manière traditionnelle, en partie via le nuage privé et en partie via le nuage public. Dans les modèles collaboratifs entre clients et fournisseurs de services TIC, la valeur ajoutée est encore plus déterminante qu auparavant. Tout devient «service», les Businesse Level Agreements apparaissent et le bodyshopping traditionnel perd encore du terrain. Disclaimer: Les données reprises sur cette page ci-amrès n engagent que le fournisseurs. En tant qu entreprise, comment pensez vous vous distinguer en matière d innovation dans cette période difficile? Pour Capgemini, la base de tout est notre «Collaborative Business Experience», soit une collaboration avec nos clients et partenaires basée sur le dialogue. Nous croyons que, pour les projets informatiques complexes, le travail d équipe est une nécessité absolue. En matière d innovation, nous faisons la différence grâce à une approche clairement définie : la capacité offshore y joue un rôle crucial, la formation de nos collaborateurs dans le domaine des nouvelles technologies est le fondement de toute innovation et notre volonté de réussir anime chacune de nos initiatives. 8 la suite en page 19 8 la suite en page 21 Les clients décideront. En tant qu intégrateur de nuage hybride, nous poursuivons sur la voie tracée par nos longues années d expériences avec notre propre nuage privé et nous collaborons avec des partenaires pour franchir de nouvelles étapes dans le nuage public. Excellence opérationnelle et agilité restent décisives pour nos clients. Nous cultivons l innovation dans notre Software Factory avec des applications mobiles, web et BI. Dans le cadre de notre modèle de prestation de services compétitif, nos capacités nearshore en Roumanie jouent un rôle sans cesse plus important.

5 VISION ON COMBELL 8 HP BELGIUM nom: Jonas Dhaenens fonction: CEO nom: Geert Kuijken fonction: Cloud CTO Votre vision de 2013 : quelles tendances IT domineront l an prochain Le besoin d infrastructure cloud pour des applications critiques continuera à augmenter. Ce que, selon nous, deviendra plus important, est le besoin d un partenaire fiable, qui sera capable de gérer l infrastructure de A à Z. Certaines applications sont sensibles aux pannes. Il deviendra donc indispensable d avoir un partenaire fiable avec beaucoup d expérience. En outre, il doit être capable d offrir rapidement l expertise quand il est nécessaire. Voilà pourquoi le partenaire informatique doit maintenir une concertation étroite avec le client et rechercher des solutions à plus long terme, comme s il était une prolongation du département informatique interne.nous devons aller au-delà du tabou voulant que l externalisation signifie qu il y a moins de travail pour son propre service informatique, vu que le cloud aura plus de fonctionnalités mais deviendra aussi plus complexe. C est là que le besoin d un partenaire informatique possédant excellentes connaissances devient impérieux. La percée des technologies cloud dans le monde des entreprises. Après l acceptation du Software as a Service à partir du public cloud pour certaines applications (comme la bureautique, le mail, le CRM...), c est maintenant au tour du «private cloud»: les grandes et les moyennes entreprises commencent à transformer leur IT existante en grande partie virtualisée en une IT plus automatisée. Cela inclut la fourniture automatique et transparente des services aux utilisateurs par le biais d un catalogue de services géré de manière centralisée par le département informatique. Les gestionnaires d environnements IT seront de plus en plus confrontés à la nécessité de mettre leurs propres services IT et des services répartis entre différents prestataires à la disposition des utilisateurs de manière contrôlée, de surveiller tout l environnement et de facturer les utilisateurs en fonction de leur consommation. En tant qu entreprise, comment pensez vous vous distinguer en matière d innovation dans cette période difficile? Cela fait déjà de nombreuses années que Combell est en première ligne dans le monde de l hébergement. Au départ, nous nous concentrions sur l hébergement de sites web, mais nous voyons qu aujourd hui, il y a de plus en plus de services connexes qui sont devenus très critiques. L hébergement d applications lourdes, les services d professionnels: avec Combell, nous faisons la différence car nous avons l expérience de mener à bien des projets tout en ayant une vision à long terme. Grâce aux formations continues, tant en interne qu en externe, nous pouvons aussi maintenir ce rôle d entreprise pionnière. On peut donc aussi proposer à nos clients des Contrats de Niveau de Service uniques sur le marché et qui sont en prise directe avec nos vastes connaissances et notre grand savoirfaire. Nous voulons collaborer avec notre client et réfléchir à son futur, en toute franchise, mais surtout à long terme. C est là la plus-value unique que Combell offre. 8 la suite en page 53 8 la suite en page 25 En aidant les utilisateurs IT des grandes et moyennes entreprises à mettre en place un environnement hybrid cloud qui fonctionne de manière optimale et qui répond aux besoins des utilisateurs. Ceci grâce à un cocktail de technologie maison et de produits de partenaires, mis en œuvre par des experts ou des spécialistes de notre réseau de partenaires, toujours en concertation avec le client, et dans un centre de données au choix. Nous pouvons également fournir une connexion vers des fournisseurs public cloud externes et vers nos propres HP Public Cloud Services, dont la capacité peut être utilisée de façon transparente dans les périodes où l infrastructure interne est insuffisante ou pour des projets de courte durée. Les développements relatifs aux logiciels HP ont pour but de permettre de manipuler un tel environnement hybride comme un seul ensemble et à le gérer à partir d un seul tableau de bord central. Disclaimer: Les données reprises sur cette page ci-amrès n engagent que le fournisseurs.

6 ADVERTORIALS VISION ON INTEROUTE 8 MICROSOFT nom: Jan Dezutter fonction: Sales Director Belux nom: Kris Vandermeulen fonction: Product Marketing Manager Datacenter Votre vision de 2013 : quelles tendances IT domineront l an prochain Le Cloud dominera à nouveau vu la tendance universelle à remplacer l équipment physique par l équivalent virtuel. Pour les managers IT le combat pour la défence du BYOD au sein de la société est fini et le défi se situe dans la proposition de flexibilité et mobilité aux consommateurs sans perte de performance. Ceci requiert un changement total de l IT et la façon dont les managers IT voient l infrastructure IT. Le vieux monde de réseaux sur mesure et ordinateurs, différents dans chaque bureau, est tout simplement intenable. Dans le nouveau monde il s agit de soutenir les employés flexibles et mobiles au travers d une politique BYOD sécurisée. Pour répondre à la demande d une nouvelle approche IT ainsi qu une infrastructure IT agile, vous êtes dépendant du réseau. La récente vague d acquisitions de haut niveau de sociétés de virtualisation de réseau par EMC et Cisco, démontre que le jour où les ordinateurs et les réseaux étaient indépendant l un de l autre, est bel et bien passé. L année 2013 sera principalement dominée par les appareils de nouveau type, les applications hybrides, le Cloud et le Big Data. Windows Server 2012 répond parfaitement à ces défis par les innovations apportées dans la virtualisation des serveurs, le VDI, le networking, l identité et l accès, l entreposage et, last but not least, le web et la plateforme applicative. Disclaimer: Les données reprises sur cette page ci-amrès n engagent que le fournisseurs. En tant qu entreprise, comment pensez vous vous distinguer en matière d innovation dans cette période difficile? L année à venir est une opportunité pour Interoute. Nous acceptons que cela soit un défi pour ceux qui place de la valeur dans le vieux modèle de services IT. Ce monde est littéralement amené disparaître dans le «Cloud». Pour Interoute ce nouveau monde est plein d opportunités, nous lançons de nouveaux services qui sont accessibles en ligne pour découvrir, évaluer, concevoir et déployer. Nous augmentons nos propres services avec de vastes technologies «3e party «permettant à nos clients de construire leur entière infrastructure informatique avec Interoute. Pour Interoute nous migrons des services à notre VDC plate-forme commune qui est maintenant intégré dans le MPLS core netwerk. 75% de tous les nouveaux développements qui, auparavant, se sont appuyés sur une application physique seront livrés comme appareils virtuels via notre «portail commercial d application» - le CloudStore Interoute. 8 la suite en page 45 8 la suite en page 4C Nous sommes convaincus que la vision CloudOS qui inspire Windows Server 2012 et Azure constitue l approche idéale des besoins de demain. Avec Hyper-V, Windows Server 2012 intègre une plateforme de virtualisation complète, capable d apporter une évolutivité et une performance augmentées, avec une solution élastique et flexible pour passer du centre de données au Cloud. La Virtual Desktop Infrastructure de Windows Server 2012 permet à tous les utilisateurs d accéder à l outil IT, pratiquement n importe où, à partir d appareils populaires. Elle leur offre une expérience Windows optimale, tout en assurant une conformité et une sécurité maximale des données. Windows Server 2012 intègre de nombreuses nouvelles fonctionnalités conçues pour réduire la complexité des réseaux. Il est ainsi plus simple d associer les utilisateurs aux ressources IT, de gérer plus efficacement votre centre de données et vos Clouds privés, de lier votre infrastructure aux services Cloud publics.

7 VISION ON SMALS 8 UNIT4 C-LOGIC nom: Johan Vercruysse fonction: Directeur Gestion des clients & Recherches nom: Rudy Steyaert fonction: Managing director Votre vision de 2013 : quelles tendances IT domineront l an prochain L analytique nous apparaît comme une nouvelle technologie à usage général. En effet, ce domaine encore spécialisé aujourd hui est de plus en plus à la portée d un large groupe d utilisateurs. Il en résultera une utilisation généralisée des statistiques et du management basé sur les faits. Smals devra maîtriser la technologie, entre autres grâce à des investissements substantiels dans la recherche au sein de notre cellule Data Quality. Nous devons également identifier avec nos membres les use cases les plus prometteurs. Il demeure en outre nécessaire d éliminer les obstacles pratiques à l innovation. Le but final de l e-government est d aboutir à un traitement entièrement électronique, pour tout le processus et l ensemble des dossiers. Ce n est que de cette manière que nous pourrons obtenir les effets de retour visés. L élimination de tels obstacles n a rien de glamour, mais est bel et bien nécessaire. Dans le monde de l innovation, ceci constitue un nouveau domaine de travail. Dans le nuage avec votre tablette! 2013 sera-t-elle l année de la vérité? C est bien probable, n importe où, n importe quand et n importe sur quel appareil, cela se concrétise de plus en plus. Même dans le monde du logiciel administratif, on ne peut plus échapper à cette pression croissante. Même si le logiciel doit être mis la tête en bas, on utilisera désormais des mosaïques. En même temps, tout le monde attend que les installations classiques sur site continuent à fonctionner, qu elles bénéficient de notre attention et de notre support impeccable. Un mix de plusieurs solutions où l intégration et la synchronisation priment, s annonce. Quel que soit le nom que vous donniez au phénomène, Nuage ou SaaS, l essentiel c est le service et la continuité qui sont derrière. Ayons les deux pieds sur terre et ne soyons pas trop dans les Nuages. Réalisme, back to basics, voilà une tendance dans le monde informatique de 2013, peutêtre moins branchée mais certainement défendable. En tant qu entreprise, comment pensez vous vous distinguer en matière d innovation dans cette période difficile? L accès à forte granularité aux informations confidentielles par le chiffrement à seuil est une innovation récente, pour laquelle Smals a demandé un brevet européen. Cette innovation a immédiatement été appliquée dans le projet Vitalink du gouvernement flamand. Dans quatre projets pilotes d envergure, les dispensateurs de soins échangent des informations médicales personnelles, comme le suivi du schéma de médication. Nous avons comme défi de trouver des applications supplémentaires pour cette technologie. Enfin, l e-governent comporte une longue série de processus administratifs dont l automatisation était économiquement irréalisable jusqu il y a peu. En concertation avec les institutions publiques membres de notre absl, nous cherchons une approche appropriée, fondée sur le principe Software as a Service. En réutilisant des processus génériques et en partageant l infrastructure, nous pouvons proposer un modèle qui soit également abordable pour un petit nombre d utilisateurs. 8 la suite en pages 11, 37 8 la suite en page 2C Windows 8 est arrivé. Quelle que soit la réaction des nos utilisateurs par rapport aux mosaïques, nous serons obligés à adapter notre logiciel. On peut à peine parler d innovation, sauf si courir après les innovations de Microsoft est considéré comme comportement innovateur. Mais voilà la réalité. En tant que maison de logiciel local, nous devons nous adapter aux normes de l industrie, aux demandes de nos utilisateurs (potentiels). Bien évaluer cette question de marchéage est déjà assez innovateur pour une entreprise orientée technique. UNIT4 C-logic se définit depuis plusieurs années comme early adopter quant à l échange de données électroniques. Plus que jamais, la facturation électronique sera centrale en Reste à voir si cela nous permettra de nous distancer des autres, car il y a encore beaucoup de travail d évangélisation à faire. Actuellement nous avons déjà une bonne avance sur les autres sur ce plan et en 2013 nous nous engagerons de manière décidée dans cette voie. Disclaimer: Les données reprises sur cette page ci-amrès n engagent que le fournisseurs.

8 SOMMAIRE RADAR 12 Pourquoi appelez-vous le help desk? 12 Les femmes saoudiennes surveillées par SMS 13 Cinq flops en Les SMS ne coûtent rien aux opérateurs 14 Votre juge est-il nul en informatique? Une étude néerlandaise indique que les juges n en savent pas assez sur les TIC. Mais qu en est-il en Belgique? 16 Le fournisseur vous a envoyé une invitation Les médias sociaux et le B2B ne forment pas encore un vrai couple, mais ils s attirent. 18 Sites Web flexibles Le site Web de demain s adapte automatiquement à l appareil à partir duquel il est consulté. BUSINESS 20 Phrases funestes Vous empressez-vous d aider vos collègues quand ils vous le demandent? Erreur. Protégez-vous contre vous-même et évitez trois phrases bien intentionnées. 22 Cinq conseils pour vendre plus en ligne Alors que les magasins en ligne se réjouissent déjà d une conversion de 5%, une librairie moyenne atteint facilement 25%. Que manque-t-il à l e-commerce que le magasin traditionnel a déjà? 24 L innovation en 10 étapes L innovation ne coule pas de source, pense le consultant Bob Eckert. 10 points dont il faut tenir compte. TECHNOLOGIE 26 Wanted: business smartphone Huit business smartphones qui répondent le mieux aux souhaits des managers et des employés de bureau. 30 Comment reconnaître un bon progiciel de sécurité? Un bon progiciel de sécurité protège non seulement vos données personnelles mais aussi celles de vos clients et partenaires. Mais en quoi consiste-t-il? EVENT REPORT 62 D abord la mentalité, puis la technologie La réussite du bureau numérique ne dépend pas directement de la technologie choisie mais bien des personnes qui l utilisent. 68 Murphy guette La loi de Murphy s applique aussi dans le monde des entreprises. Votre entreprise continue-t-elle à fonctionner en cas d urgence? Index des annonceurs DOSSIER VISIONS : un grand retour vers le futur En fin d année, nous avons coutume de parler prévisions, avis et chiffres concernant le business et les TIC en L occasion rêvée de revenir aussi sur Chaque budget devient un budget IT Gartner prévoit qu en 2020, 90% de toutes les dépenses en technologie se dérouleront en dehors du département IT. Et les informaticiens à la recherche d un emploi le trouveront plus rapidement dans une entreprise chinoise ou indienne. DOSSIER CLOUD 42 Prévisions: partiellement nuageux Cela fait déjà un bail que nous connaissons les avantages du cloud computing. Les inconvénients aussi. Certains d entre eux influenceront fortement l aspect du nuage dans le futur. 44 Logiciels de bureau dans le cloud Les logiciels de bureau, avec notamment la messagerie électronique, le traitement de texte et le tableur, sont les logiciels qu une entreprise moyenne utilise le plus. Les entreprises optent de plus en plus pour une formule cloud. 48 To cloud or not to cloud Tout comme l univers, le cloud est soumis à un mouvement de balancier Dans quelle mesure ce phénomène a-t-il un impact sur l externalisation de vos services IT? Et aussi 3 Édito 10 Coup de crayon 22 Views: Villes plus intelligentes 47 Views: Votre routine médis sociaux en trois étapes 74 La liste: Six astuces pour les noceurs numériques 50 DOSSIER BIG DATA Le défi Big Data McKinsey parle de Big Data, the next frontier et Forbes a élaboré le Big Data landscape. Et maintenant que le premier Dilbert sur le sujet est un fait, nous pouvons conclure que le Big Data est vraiment big. 56 Le chien est-il mort ou le client parti? Le manager qui sait comment explorer le Big Data a de l or dans les mains. Smart Business est parti à la recherche de quelques cas pratiques qui vous explique la meilleure approche. 60 Êtes-vous prêt? Le Big Data pour les entreprises, c est comme le sexe pour les ados de seize ans: tout le monde en parle, mais peu s y sont déjà mis. Nous avons rassemblé quelques conseils pour le cas où vous passeriez un jour à l acte. 8 bnamed...29 Capgemini...4, 19 Cegeka...4, 21 Check P oint...35 Combell Group...5, 53 Emerson Network Power...47 HP...5, 25 I.T. Works...43 IFBD...71 Interoute Belgium...6, 45 Jobat...67 KYOCERA Document Solutions... 9 LCL Belgium...spot couverture Microsoft...6, 4 C Ricoh B elgium...17 Samsung...69 SAS Institute...59 SMALS...7, 11, 37 Sungard Availibilty Services...65 Unit4 C-Logic...2C, 7

9 DES ÉCONOMIES CONSIDÉRABLES AVEC LES SERVICES DE GESTION DES DOCUMENTS ET LES MULTIFONCTIONS TASKALFA Avec les services de gestion des documents (MDS) de KYOCERA, vous pouvez réduire les coûts d impression de votre entreprise de 30%*. Et vous pouvez encore augmenter votre efficacité en utilisant KYOCERA MDS en combinaison avec le TASKalfa 3550ci, ultra fiable et flexible. TASKalfa 3550ci Jusqu à 35 pages A4 par minute en couleur Technologie couleur avancée pour une excellente qualité d impression 2Go RAM + 160Go HDD de mémoire et de stockage Large choix de types de papier jusqu à 300 g/m 2, A3+ et format bannière 7 options de traitement et de finition de papier, y compris le pliage de livrets et le pliage en C *Source: Photizo Group KYOCERA. COMPTEZ SUR NOUS. KYOCERA Document Solutions Belgium - Tél KYOCERA Document Solutions Inc. -

10 RADAR COUP DE CRAYON & QUOTES "Le système de BI vous montre en un clin d'oeil où nous en sommes. Mieux vaut donc ne pas regarder!" Dans le meilleur des cas, le greffier a un PC avec une imprimante des années 80, Bart Van den Brande, avocat chez Sirius Legal, en page 15. Les mercaticiens obtiennent de plus gros budgets IT que le CIO lui-même, Bruno Segers, industry expert, en page 33. Si une personne perd son chien, elle le racontera probablement sur Facebook, Gino Van Ossel, professeur retail & trade marketing à la Vlerick-Business School, en page 56. Les gens ont plus de CPU à la maison qu'au bureau, Yannis Nakos, président de en page

11 Advertorial Jeroen Horemans: «Unitils fait collaborer les outils de test existants et les complète.» Thomas De Rycke: «Chez Smals, 75 % de tout nouveau code doivent être couverts par des tests unitaires.» DEVOXX: SMALS PRÉSENTE L AUTOMATISATION DES TESTS LOGICIELS AVEC UNITILS Les tests logiciels sont plus que jamais d actualité. À Devoxx, le rendezvous annuel incontournable des développeurs Java, le sujet a fait salle comble. Thomas De Rycke et Jeroen Horemans y ont présenté le framework de test open source Unitils et son utilisation chez Smals. Plus une organisation gère du code et plus complexes deviennent ses applications, plus les tests logiciels et l automatisation gagnent en intérêt. Néanmoins, la tentation est grande de délivrer au plus vite des logiciels fonctionnels. Initialement, la création de scripts de test peut prendre autant de temps que la rédaction du code. L investissement s avère toutefois rentable lorsque de nouvelles fonctionnalités sont ajoutées au code existant ou lorsque de nouveaux développeurs travaillent au projet. UNITILS OPEN SOURCE Pour automatiser les tests de système, vous devez tout pouvoir tester : code navigateur, objets back-end, banque de données, connectivité, services externes à la SMTP, etc. «Nous voyions chaque fois apparaître les mêmes problèmes. C est la raison pour laquelle nous avons opté pour Unitils», nous confie Jeroen Horemans, développeur Java chez Smals et contributeur à Unitils. «Ce framework de test open source enrichit les outils de test existants. Grâce à divers modules plug-in, Unitils permet d écrire clairement et rapidement des scripts de test pour l application entière. Des modules standard existent pour les interfaces graphiques Java, Spring, les services web, SQL, la messagerie électronique, I/O ou encore les processus batch.» «Chez Smals, 75 % de tout nouveau code doivent être couverts par des tests unitaires. Cette règle devient clairement notre politique», déclare Thomas De Rycke, chef de projet chez Smals, au public de Devoxx. «Cela réduit sensiblement le nombre de bugs dans les fonctionnalités nouvelles et existantes. Cela vous oblige à continuer à réfléchir, cela réduit le time-to-market et cela enlève beaucoup d incertitude.» TESTS UNITAIRES, D INTÉGRATION ET DE SYSTÈME Les tests unitaires, qui consistent à tester chaque fragment de code séparément, sont relativement simples. «Si un test échoue et que vous ne pouvez pas immédiatement localiser le problème sans l aide d un debugger, vous ne faites pas du test unitaire mais du test d intégration», déclare Thomas De Rycke. «En prévoyant des tests unitaires avec cohérence, vous obtenez une assez grande certitude quant au bon fonctionnement d une composante.» Les choses se compliquent lorsque vous réunissez des composantes. Pour l automatisation de ces tests d intégration, les organisations utilisent divers outils: Selenium, SoapUI, Fest... Les tests de système vont encore plus loin. Ils consistent à reproduire le comportement de l utilisateur final et donc à vérifier l application entière, avec toutes les liaisons. Liens utiles : Travailler chez Smals Chez Smals, vous travaillez dans un environnement riche en défis. Au service d une organisation aux exigences draconiennes en matière de fiabilité, de sécurité et de confidentialité, vous manipulez les technologies les plus modernes. Nos projets repoussent les limites dans l utilisation de l informatique au service des citoyens et des employeurs. Nos donneurs d ordre se composent de plusieurs dizaines d institutions de la sécurité sociale et des soins de santé belges. Pour des projets informatiques ambitieux dans la sécurité sociale et les soins de santé, nous recherchons aujourd hui entre autres les profils suivants : Senior Java Developer Test Developer Senior Functional Analyst Senior Project Manager Oracle DBA Java Architect Retrouvez toutes nos offres d emploi sur :

12 RADAR IT Avec le HP ProLiant SL4500, HP lance le premier serveur destiné au Big Data. L organisation Great Place to Work décerne le titre de "Meilleur employeur multinational" à SAS Institute. Le fournisseur de services RH belge SD Worx est repris comme challenger dans le Magic Quadrant de Gartner pour les services payroll mondiaux. SD Worx a également un nouveau CEO en la personne de Steven Van Hoorebeke. Le distributeur TIC Copaco Belgium fournit des services cloud aux revendeurs par le biais d une plateforme centrale unique : 2tCloud. Une étude de CA Technologies indique que 70% des développeurs logiciels se préoccupent de ce que les autres pensent de "leur département IT. La raison principale est l utilisation de méthodes dépassées pour développer et tester des applications. L entreprise technologique belge Zetes conclut un contrat avec le gouvernement fédéral pour la production de nouveaux permis de conduire belges format carte bancaire. TÉLÉCOMS Le Windows 8 Store a franchi le cap des applis. 300 à 500 viennent s y ajouter chaque jour. Belgacom est le premier opérateur à commercialiser l'internet mobile 4G dans notre pays. Mobistar autorise le paiement des applications Windows Phone par le biais de la facture GSM, de manière à ce que vous ne deviez plus associer votre numéro de carte de crédit à la Marketplace. 12 Pourquoi appelez-vous le help desk? William Visterin Les help desks IT belges sont le plus souvent appelés par des utilisateurs IT qui doivent faire face à des pannes d'applications ou d'ordinateurs. Viennent ensuite les pannes réseau. Les pannes d'imprimantes, souvent citées comme raison de donner un petit coup de fil au help desk ne suivent qu'à une certaine distance. Sur les utilisateurs IT belges interrogés, 28% déclarent que leur travail stagne au moins une fois par mois pour cause de défaillance de l'infrastructure IT. Telles sont les résultats d'une enquête de satisfaction IT que l'entreprise IT Fujitsu a réalisée en collaboration avec Citrix auprès des travailleurs dans notre pays. Vous appelez le help desk pour: 1. Pannes des applications et des ordinateurs (20%) 2. Pannes du réseau (18%) 3. Réinitialisations de mot de passe (11%) 4. Pannes des imprimantes & problèmes avec la connexion VPN (9%) 5. Téléphonie (2%) Les femmes saoudiennes surveillées par SMS Pieterjan Van Leemputten Même dans un pays ultraconservateur qui applique la Charia, la numérisation est un fait. On peut cependant émettre des réserves quant à la manière dont elle est utilisée. Les femmes saoudiennes ne pouvaient déjà pas quitter le pays sans une lettre d'autorisation de leur mari. Désormais, le conjoint reçoit aussi un message lorsque sa partenaire dépasse la frontière. Manal al-sherif, une militante des droits de la femme dans le pays, a été informée de cette mesure par un couple qui a pris l'avion ensemble. Elle a relayé la nouvelle sur Twitter, qui a suscité des réactions indignées chez les utilisateurs. La critique principale est que la technologie sert ici le retour en arrière et non le progrès. En Arabie Saoudite, les femmes sont toujours sévèrement réprimées. Elles doivent notamment toujours être sous le gardiennat d'un homme, Dans le domaine de l'it, les principales sources d'irritation sont l'instabilité des systèmes (15%), les connexions Internet lentes ou qui ne fonctionnent pas (15%) et les problèmes liés à l'infrastructure (10%) ou à l'équipement (10%). Indépendamment de cela, les enquêteurs estiment que les utilisateurs d'it belges sont en général satisfaits de leur help desk IT se promener voilées et ne peuvent de nos jours pas être politiquement actives. Il a récemment été décidé que les femmes pourraient voter et se présenter aux élections locales à partir de L'attitude des autorités conduit à des situations bizarres. Ainsi, les femmes sont bien autorisées à travailler et le pays a accueilli sa première femme pilote en la personne de Hanadi Zakaria al Hindi, mais elles ne peuvent pas conduire.

13 EN BREF Cinq flops en 2012 Pieterjan Van Leemputten & William Visterin Le géant des solutions réseau Cisco met 1,2 milliard de dollars sur la table pour une entreprise spécialisée dans les réseaux Wi-Fi et leur gestion dans le cloud: Meraki Inc a fait rougir de honte quelques entreprises, pour lesquelles la situation ne peut que s'améliorer en Facebook Lors de son entrée en Bourse en mai, l'action Facebook valait 38 dollars, mais elle s'est ensuite effondrée. Début novembre, elle atteignait son niveau le plus bas avec moins de 18 dollars. Si Mark Zuckerberg développe un bouton 'je n'aime pas' en 2013, le Nasdaq sera le premier à se le voir attribuer. 2. RIM / BlackBerry Pour des raisons techniques, Research In Motion n'a pas pu présenter de nouveaux téléphones en Le nouveau système d'exploitation BB10 est reporté à janvier Le BlackBerry est loin d'être mort, mais RIM devra se réinventer en Yahoo! / Scott Thompson En janvier, Scott Thompson devait remettre Yahoo! sur les rails après le licenciement de Carol Bartz, mais a reçu son C4 cinq moins plus tard suite à un malentendu concernant son CV. Yahoo! semble voir repris du poil de la bête. En juillet, l entreprise a nommé Marissa Mayer, ex-google, au poste de CEO. 4. Apple Maps Le service de cartes géographiques développé par Apple a comptabilisé assez d'erreurs que pour faire fuir les clients. Le tintouin provoqué par les utilisateurs et les médias a suffi pour que Tim Cook rédige une lettre d'excuse. Scott Forstall, le patron d'ios, a refusé de la signer et a dû se trouver un autre employeur. 5. HP - Autonomy En octobre 2011, HP a racheté Autonomy pour 10,2 milliards de dollars. Un peu plus d'un an après, HP a annoncé une charge exceptionnelle de 8,8 milliards de dollars en raison de fausses déclarations au sujet de l'entreprise. Mais l'ancien patron affirme à présent que HP évoque des irrégularités comptables pour se défausser le plus possible sur la filiale. Alcatel-Lucent veut licencier 280 travailleurs en Belgique. La décision a été annoncée lors d un conseil d entreprise de la division belge. RIM (Research In Motion) lancera le nouveau système d exploitation BlackBerry le 30 janvier. Telenet augmente la vitesse d envoi et le volume de données de ses abonnements Internet plus anciens. EN LIGNE Les banques en ligne belges sont la cible d'un gang néerlandais. Un peu moins de cinq cent Belges ont déjà été escroqués cette année. La Commission européenne a révélé sa stratégie cloud et se concentre sur l harmonisation des normes cloud. Sous le titre Unleashing the Potential of Cloud Computing, elle cible trois problèmes liés à l'utilisation du cloud: les normes, les contrats et les différents cadres juridiques dans les pays européens. Les SMS ne coûtent rien aux opérateurs PIETERJAN VAN LEEMPUTTEN Les adeptes du SMS peuvent aujourd hui envoyer des milliers de messages pour quelques euros. Mais le coût réel est nettement inférieur à ce que nous facturent les opérateurs. Les développeurs cloud et les utilisateurs des services de Google peuvent désormais être assurés que leurs données sont traitées au sein des frontières de l'ue. MicroStrategy annonce la disponibilité de Cloud Express, une solution Software-as-a- Service (SaaS) conçue pour les "bricoleurs dans le domaine de la business intelligence, de la mobile intelligence et de la publication de données. Il y a quelques années, des internautes avaient calculé que l'envoi de 160 caractères équivaut à 140 octets et avaient publié l'info sur leur blog. A 10 cent par message (le prix moyen que les opérateurs belges appliquent aujourd'hui en dehors d'une offre groupée), cela reviendrait à 731,42 euros par mégaoctet. De ce fait, l'envoi d'un mégaoctet par SMS en Belgique coûte plus cher que 1 mégaoctet de surf mobile depuis la Nouvelle-Zélande ou la Chine, par exemple. Dans le même temps, le coût d'un SMS est marginal pour les opérateurs. Le service de messagerie utilise en effet l'espace libre sur un canal de contrôle qui sert en général à la maintenance du réseau GSM. Cette explication a déjà été fournie à plusieurs reprises et est imprimée noir sur blanc dans le livre Priceless: The Myth of Fair Value (and How to Take Advantage of It) de William Poundstone. Contrairement aux appels, les SMS ne sont pas soumis à un comptage horaire. Cela n a donc pas grande importance s ils durent 5 secondes ou 5 minutes. Antennes et licences Quid des autres coûts? Sur le site Web de Forbes, Tim Worstall confirme que même le supplément de courant consommé par un SMS est marginal. Cependant, les SMS ne sont selon lui pas aussi gratuits que certains le prétendent. Les opérateurs ont de nom breux coûts fixes, comme l'installation et la maintenance des antennes qui doivent de toute façon exister quel que soit le nombre d'utilisateurs. Sans oublier l'achat de blocs de fréquence. L'opérateur qui veut jouer la carte mobile doit acheter une licence qui lui donne le droit d'utiliser un spectre. Ces coûts sont récupérés en facturant aux clients des services dont le coût net est pratiquement nul. Le collectif de pirates planche sur une alternative à Wikileaks, qui devrait entrer en scène à la fin de l année. Google réunit deux de ses principaux produits: les utilisateurs de Gmail peuvent plus facilement envoyer des pièces jointes volumineuses via Google Drive. RECTIFICATIF: Dans notre supplément Smart Guide Finance à Smart Business 132, nous avons par erreur laissé entendre que Finvoice serait l adaptation belge d UBL 2.0, soutenue par des éditeurs comme Sage et Exact. En fait, les deux éditeurs, tout comme quelques autres, se sont ralliés à UBL 2.0, une norme universelle pour laquelle quelques suppléments belges ont été développés par les éditeurs de logiciels locaux. Pour plus d infos: 13

14 RADAR Votre juge est-il nul en informatique? Une étude néerlandaise indique que les juges n en savent pas assez sur les TIC. Mais qu en est-il en Belgique? Devez-vous craindre une erreur lorsque vous devez aller au tribunal en cas de litige au sujet d un logiciel ou de l Internet? PIETERJAN VAN LEEMPUTTEN 14 Un tour d'horizon auprès de quelques avocats donne rapidement une image très nuancée. La situation n'est pas parfaite, mais on peut déjà aller très loin avec un peu de bonne volonté. Si vous plaidez devant un magistrat proche de la retraite, vous ne devez pas vous attendre à ce qu'il sache ce que sont des adresses IP, Twitter ou Facebook, dit Stephane Criel, avocat chez Van Eeghem & Criel. Il se peut que le juge ne connaisse Internet que pour consulter la législation. Mais vous ne pouvez pas le forcer à devenir expert en TIC tout comme vous ne pouvez pas non plus l'être en construction. Une magistrature où chaque juge connait la signification de caching, adresses IP, retweets et SaaS semble donc être une utopie. Mais cela ne paraît pas poser un grand problème pour le moment. Il peut arriver qu une personne rate son effet, mais ce n est pas spécifique aux questions informatiques. Les gens font généralement bien leur travail et font au besoin appel à un expert. Il n y a pas de problème structurel, déclare Bart Van den Brande, avocat chez Sirius Legal. S. Criel n y voit pas non plus un grand problème. Cela dépend toujours du juge et ce n est pas vous qui le choisissez. Il n existe pas de tribunaux spécialisés dans les TIC, mais bien des magistrats que ce domaine peut intéresser. Il y a d ailleurs souvent une chambre qui traite spécifiquement les affaires liées à la propriété intellectuelle. Spécialisé si possible Les procès concernant les nouveaux médias ou les technologies de l information ne sont pas systématiquement traités par des juges spécialisés. Les tribunaux essaient toutefois que cela soit le cas autant que possible. La connaissance du sujet peut varier, mais au Tribunal de commerce d Anvers, nous avons un magistrat qui est spécialisé dans ce domaine. Il s occupe de tout ce qui touche à la propriété intellectuelle et nous tentons de faire en sorte que toutes les affaires concernant l IT

15 LES TIC AU TRIBUNAL lui soient confiées, confirme André Buysse, magistrat de presse au Tribunal de commerce d Anvers. Mais quid si le juge ne sait pas du tout de quoi il retourne? Dans la plupart des cas, on fait alors appel à un expert. Il peut s agir d un différend avec un éditeur de logiciel à propos de bogues ou du contenu du logiciel. Cela débouche sur une expertise dans neuf cas sur dix, dit B. Van den Brande. L'expert doit donc souvent examiner le logiciel, compter les erreurs et voir dans quelle mesure cela correspond au contrat. Sa mission reste cependant bien définie. Ce n est donc pas lui qui enverra le jugement, mais il pourra décider si une assertion est fondée ou non. Le degré de précision est en général défini en concertation avec les avocats des deux parties. DANS LE MEILLEUR DES CAS, LE GREFFIER A UN PC AVEC UNE IMPRIMANTE DES ANNÉES 80. B. Van den Brande fait remarquer que la méconnaissance des TIC n est pas une exception. Lorsqu il est question d un mélange de peinture dans une entreprise chimique, le juge ne maîtrise pas non plus ce sujet à fond. Mais cela peut parfois donner lieu à des situations très étranges. Comme le cas d un étudiant qui avait été accusé d avoir mis une vidéo d un chorégraphe belge sur son site Web. En fin de compte, il s est avéré qu il s agissait d une vidéo embarquée, comme on peut le faire avec les vidéos de YouTube. S est alors posée la question de savoir si une vidéo embarquée est oui ou non une copie et vous voilà davantage plongé dans les considérations techniques que dans l argumentation juridique, alors que l accusé avait simplement embarqué une vidéo sur son site, ajoute B. Van den Brande. Des jugements erronés ou incompréhensibles se produisent, mais ce n est pas un problème structurel. Demander au magistrat de préciser clairement de quoi il s agit est souvent une tâche intéressante pour l avocat. Mais on remarque vite au jugement si le juge s intéresse à cette matière, dit S. Criel. Cela dépend aussi beaucoup de votre avocat, ajoute B. Van den Brande. S il est spécialisé en informatique, il va pouvoir mieux en expliquer l importance au juge. Le magistrat de presse A. Buysse n a pour sa part pas souvenance de tels jugements. C est plutôt une exception. La tendance générale semble que la situation ne soit pas parfaite en Belgique et que cela puisse parfois déboucher sur un jugement étrange, même si cela reste assez rare. Un litige TIC complexe requiert plus d explications des avocats et parfois l intervention d un expert. Mais malgré le fait que la justice en soit toujours au 20e siècle au niveau informatique, on note souvent une grande volonté tant de la part du parquet que de la magistrature, de confier autant que possible ces affaires aux juges qui sont intéressés par la matière ou qui en ont l expérience. Imprimantes des années 80 S il doit y a un problème structurel, c est surtout au niveau de l informatisation du tribunal. Ou plutôt à l absence d informatisation. Vous ne pouvez pas vous pointer avec votre ordinateur portable ou votre tablette pour montrer une vidéo. Vous devez demander l autorisation et vous ne l obtenez pas toujours, explique B. Van den Brande. Ne comptez pas du tout que le juge utilise un PC. Dans le meilleur des cas, le greffier a un PC avec une imprimante des années 80. On essaye cependant de remédier à cette situation. Il y a ainsi l Institut de formation judiciaire (IFJ), qui organise des cours pour les effectifs que compte la magistrature. Il s agit d une part de cours Office et Windows 7, bien que l objectif soit de dispenser une formation dans différentes directions, et donc aussi pour les litiges portant sur les logiciels ou l Internet. En attendant, la numérisation est à la traîne. L une des grandes frustrations des avocats est par exemple que vous devez toujours vous rendre au tribunal avec une citation à comparaître et une argumentation écrite et y faire apposer un cachet. Alors que cela pourrait très bien se faire par voie électronique, déplore B. Van den Brande. Au tribunal, un dossier est encore et toujours un dossier papier. J ai déjà eu le cas où un dossier avait été physiquement perdu dont il n existait pas de version électronique que vous pouviez demander rapidement. 15

16 RADAR LES MÉDIAS SOCIAUX DANS LE B2B Le fournisseur vous a envoyé une invitation Inutile de vous dire que les médias sociaux sont cruciaux pour soigner le contact avec le consommateur. Mais pouvez-vous aussi les utiliser pour le B2B? Echangerons-nous bientôt sur Facebook avec des clients professionnels ou mieux vaut-il s en tenir à un groupe sur LinkedIn? PIETERJAN VAN LEEMPUTTEN 16 Vous devez tenir compte des aspects pratiques et spécifiques parce que votre groupe cible utilise l Internet autrement que les consommateurs, dit Goedele Soetemans, consultante indépendante en médias et RP. Vous adressez-vous par exemple à un public de commerciaux souvent sur la route ou à un public qui est souvent assis devant son ordinateur? Et quelle utilisation professionnelle ces personnes font-elles des médias sociaux? En termes de médias sociaux professionnels, LinkedIn est le usual suspect. Ce réseau s adresse exclusivement aux utilisateurs professionnels et laisse donc aussi plus de place aux discussions professionnelles et au partage de contenu axé sur les affaires. Mais si vous voulez réellement utiliser les médias sociaux, vous devez voir plus large. Telenet a un help desk Twitter pour les consommateurs comme pour les professionnels, où il recherche de manière proactive des utilisateurs qui ont des problèmes pour ensuite leur donner une réponse. Il utilise en outre YouTube pour créer des publicités ciblées destinées aux indépendants et aux PME. Ne vous attendez pas à des milliers de téléspectateurs, mais avec un mailing bien ciblé ou une autre action de marketing, vous proposez ainsi un spot publicitaire très ciblé à un public restreint, ce qui marche parfois mieux qu un spot général en radio ou à la TV. LES MÉDIAS SOCIAUX FONCTIONNENT DANS LES DEUX SENS. SOYEZ PRÊT À RÉPONDRE AUX QUESTIONS, GOEDELE SOETEMANS, CONSULTANTE INDÉPENDANTE EN MÉDIAS ET RP. L entreprise logicielle RealDolmen est elle aussi active sur les médias sociaux. Elle ne met cependant pas l accent sur la vente, mais bien sur le branding, l awareness et la surveillance de ce qui se dit à son sujet. Muriel Reyserhove, responsable marketing chez Edan Business Solutions, confirme également que les médias sociaux ne sont pas un canal de vente direct. Ils ont notamment des clients dans le secteur de la distribution, de l alimentation et des sports. Ces gens ne sont pratiquement pas sur Twitter, à quelques exceptions près. C est toutefois un canal bien adapté pour communiquer avec les partenaires. Nous travaillons en étroite collaboration avec Microsoft et il est souvent plus facile de twitter avec quelqu un que d empoigner son téléphone. Le message que nous entendons régulièrement est que vous devez au préalable bien réfléchir à ce que vous voulez faire ou pas. Social signifie que vous devez aussi être ouvert pour vos clients ou partenaires. Les médias sociaux fonctionnent dans les deux sens, dit G. Soetemans. Soyez prêt à répondre aux questions. Choisissez aussi votre canal en fonction de votre groupe cible. Une entreprise active dans le secteur de la mode aura sans aucun doute plus à retirer de Pinterest que d un livre blanc. Pour un développeur CRM, c est plutôt l inverse. Enfin, G. Soetemans insiste sur une stratégie pour toute l entreprise. Intégrez les médias sociaux dans toute l entreprise. C est un effort de différents départements qui sera bénéfique pour les ventes, mais aussi pour aider les RH à trouver les bons candidats. Il ne semble pas encore y avoir de mise en œuvre révolutionnaire des médias sociaux pour le B2B dans notre pays. Bien qu il y ait certainement matière. On continue à chercher le Saint-Graal, qui finira bien par arriver au fur et à mesure que les entreprises du secteur B2B se lieront d amitié avec les médias sociaux.

17 La réussite en Affaires. Une simple question d Evolution. RICOH, PARTENAIRE DU CHANGEMENT EN ENTREPRISE Conserver une longueur d avance. Anticiper les besoins de vos clients. Prendre l initiative en matière d innovation. Et simplifier la gestion et le flux de vos documents afin d en réduire les coûts tout en augmentant la productivité. C est la mission de Ricoh. En améliorant les processus au sein de votre entreprise, nous réduisons votre charge de travail et favorisons les prises de décision en temps réel. Résultat? Vous pouvez vous concentrer pleinement sur vos clients, plus vite et plus efficacement. ricoh.be IT Services Office Solutions Production Printing Managed Document Services

18 RADAR RESPONSIVE DESIGN Sites Web flexibles De plus en plus d internautes arrivent sur votre site avec plus d un appareil. Nous étions récemment chez un client qui avait 4% de visiteurs mobiles en mars dernier. Lorsque nous lui avons présenté le site en juillet, il en était déjà à plus de 10%, explique David De Block de chez Internet Architects. Le site Web de demain n est pas conçu pour un ordinateur portable ou pour un smartphone, mais prend forme automatiquement. PIETERJAN VAN LEEMPUTTEN 18 Cela doit se faire ici, maintenant et de manière conviviale. Un internaute ne va pas ouvrir rapidement son ordinateur portable ou attendre d'être de retour à la maison pour pouvoir visiter votre site Web de manière optimale. La chaîne de magasins de chaussures Torfs a récemment remporté un Usability Award parce que son site s'adapte facilement à n'importe quel appareil. Le responsive design est l'avenir du site Web, même si la technologie n'est pas encore très répandue. Sur les petits écrans, cela signifie que vous affichez surtout votre site dans la longueur. Plus besoin de zoomer en avant ou en arrière ni de faire défiler de gauche à droite pour lire une page. Textes et photos s'affichent parfaitement l'un en-dessous de l'autre et vous pouvez naviguer facilement dans le menu tant avec la souris qu'avec vos doigts. Un site Web débordant de vidéos Flash et d'animations n'est par exemple pas une bonne idée. Mais que faire si vous avez déjà un bon site Web mobile? Ou si vous venez juste de le rénover en profondeur? Si vous Le site de Rock Werchter, développé par Wijs, est lui aussi conçu de façon à ce que vous puissiez explorer les pages d un seul doigt. planchez sur votre futur site Web, oubliez cette version mobile et rendez tout votre site réactif. Ce qu'un journal comme De Standaard fait par exemple avec deux plateformes (une mobile et une fixe, ndlr) n'a pas de sens à long terme, dit Carl Gilis, porte-parole d AGConsult qui se spécialise en usability. D. De Block estime lui aussi que les entreprises qui n'ont pas encore de site mobile doivent directement prévoir un site Web qui s'adapte à chaque appareil. Le business case réside dans les entreprises qui doivent encore se lancer dans le volet mobile. Cela ne se limite du reste pas à la bonne résolution. Cela doit être fait de manière intelligente, en tenant compte des spécifications de l'appareil, dit-il. Par exemple le type de connexion, 3G, 2G ou Wi-Fi, ou le contexte dans lequel quelqu un se rend sur votre site. Voir le contenu sous un autre angle Le concept s'inscrit dans la tendance d'une accessibilité au contenu en ligne de plus en plus rapide, simple et agréable, pense Pieter van Helvoirt, channel account manager chez Adobe Benelux. Conception réactive et conception intelligente peuvent aller de pair, mais elles ne seront plus au pixel près. Cela signifie que le personnel d'un département design devra changer sa manière de voir le contenu et le design, en particulier sur les appareils mobiles. Si le responsive design est un concept relativement nouveau, cela ne doit toutefois pas empêcher les développeurs Web de l'utiliser. La technologie n'est pas encore au point, mais l'objectif est de faire fonctionner le mieux possible le même contenu sur différentes plateformes. Pour beaucoup d'organisation, le grand problème est qu'elles ne réfléchissent pas assez en se mettant dans la peau du client. Pourquoi un internaute vient-il sur mon site? Pourquoi le fait-il avec un appareil mobile?, poursuit C. Gilis. Le responsive design s'adresse-t-il à tout le monde? Je conseillerais à chaque client d'y réfléchir. Le type de site et le secteur détermine jusqu'où vous allez, répond D. De Block. D'après C. Gilis, la cure d'amaigrissement des sites mobiles peut aussi s'appliquer à un PC de bureau. Ce n'est pas parce que vous avez un écran de 21 pouces que vous devez cabotiner. Les gens ne viennent pas sur votre site pour ce genre de message. Ils viennent pour un produit ou des informations et c'est ce que vous devez mettre en évidence, ajoute-t-il. Un site Web merdique que vous rendez réactif reste un site Web merdique. Cela n'a guère de sens de rendre un site réactif si son contenu est médiocre, résume-t-il.

19 PG MI MMITTED TO RE PEOPLE AT LLABORATION LLABORATION APGE PGEMINIMI EOPLE AT THE HEART DEDIC A NEW BRAND PROMI ING TOGETHER ORKING TOGETHER DEDICATED ICATED TO CLIENTS WORKING TOGETHERPG COMMITTED TO RESULTS PEOPLE AT THE HEAR With more than 120,000 people 40 countries, Capgemini is one of the world s foremost providers of consulting, technology and outsourcing services. The Group reported 2011 global revenues of EUR 9.7 billion. Together with its clients, Capgemini creates and delivers business and technology solutions that fit their needs and drive the results they want. A deeply multicultural organization, Capgemini has developed its own way of working, the Collaborative Business Experience TM, and draws on Rightshore, its worldwide delivery model.

20 BUSINESS SERVIABILITÉ Phrases funestes Que faites-vous quand vos collègues vous demandent de leur donner un coup de main? Vous acceptez probablement volontiers si vous en avez le temps et l occasion. Mauvais choix, estiment certains experts: mieux vaut parfois vous abstenir. Pour ce faire, commencez par éviter les trois phrases que voici. STEF GYSSELS 20 Elizabeth Grace Saunders, time coach et blogueuse invitée de la Harvard Business Review, pense par exemple que vous avez intérêt à ne pas toujours être à la disposition de vos collègues et collaborateurs: "Certains métiers, comme pompier, exigent une réaction rapide. Mais dans beaucoup d autres cas, un tel empressement vous empêche d effectuer votre propre travail. Vous devrez alors le faire pendant le week-end, en rassemblant l énergie qui vous reste, ou ne pas le faire du tout." Vous devez fixer vos limites à temps, prévient Saunders. Pour ce faire, il y a trois phrases à éviter. Phrase 1: "Ma porte est toujours ouverte!" Beaucoup de managers enchaînent les réunions et se sentent obligés d être disponibles pour leurs collaborateurs dans l intervalle entre celles-ci. Mais cela débouche souvent sur un va-et-vient continu, de sorte que le manager n arrive plus à faire son propre travail. Pour compenser le retard, il travaille d arrache-pied le soir et le week-end, et finit par se dire qu il échoue dans son rôle de mari, de père et d ami. "Vous vous reconnaissez dans ce portrait? Votre meilleure échappatoire consiste alors à déplacer vos limites", conseille Saunders, "le bon manager est peut-être bien celui qui montre qu il est important de se consacrer de temps à autres aux tâches prioritaires." Votre porte ne doit pas être ouverte en permanence, tant que vous communiquez clairement à ce sujet avec votre équipe. Phrase 2: "Bien sûr que je peux le faire!" Vous pouvez être amené à prononcer cette phrase pour de nombreuses raisons: vous débordez d énergie, vous êtes serviable, vous êtes plein d ambition et vous voulez donc vous montrer aussi souvent que possible. Mais cela peut se retourner contre vous si cela vous oblige à délaisser votre propre travail et donc à perdre de vue vos principales priorités. "L unique question que vous devez vous poser chaque fois qu une telle occasion se présente est la suivante: 'Ai-je actuellement du temps à consacrer à cette activité?' Si oui, n hésitez pas à proposer vos services. Dans le cas contraire, mieux vaut faire l impasse. Cela peut vous sembler être une opportunité unique, mais il en revient toujours d autres, vous verrez", poursuit E. Saunders. Phrase 3: "Je vais le faire moi-même" Quiconque évolue d un rôle d exécutant à un rôle de dirigeant connait certainement ce sentiment: vous pourriez déléguer une tâche, mais vous iriez bien plus vite et cela serait en outre mieux fait si vous vous en chargiez vous-même. C est peut-être vrai, mais vous n avez pas été nommé dans ces nouvelles fonctions pour continuer à faire ce que vous faisiez avant. Dans ce nouveau rôle, vous serez jugé sur d autres tâches et objectifs et c est précisément pour cette raison que vous devez déléguer ces anciennes tâches. "Pour chaque tâche, petite ou grande, la première question à vous poser est la suivante: 'Quelqu un d autre peut-il le faire à ma place?' Si la réponse est oui, vous devez déléguer", estime E. Saunders, "même si vous pourriez finalement trouver le temps de le faire. Ce temps disponible, vous devez le consacrer à la vision et aux compétences de gestion que vous avez à offrir à votre entreprise."

La situation du Cloud Computing se clarifie.

La situation du Cloud Computing se clarifie. Résumé La situation du Cloud Computing se clarifie. Depuis peu, le Cloud Computing est devenu un sujet brûlant, et à juste titre. Il permet aux entreprises de bénéficier d avantages compétitifs qui leur

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Contexte... 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4

Plus en détail

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers Communiqué de presse IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers IGEL considère que le cloud computing est l élément central d une nouvelle vague d externalisation dont les petites

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Pour bien commencer avec le Cloud

Pour bien commencer avec le Cloud Pour bien commencer avec le Cloud Pour s informer sur les solutions et les services du Cloud Pour déterminer si le Cloud correspond à vos besoins Pour bien initialiser votre démarche vers le Cloud I -

Plus en détail

Cloud Service Management

Cloud Service Management Cloud Service Management HEAT Help Desk SOLUTION BRIEF 1 MODERNISEZ LES OPERATIONS DE GESTION DES SERVICES ET OFFREZ PLUS DE VALEUR STRATEGIQUE A L ENTREPRISE HEAT Cloud Service Management est un ensemble

Plus en détail

LES AVANTAGES DU CLOUD

LES AVANTAGES DU CLOUD 1 INTRODUCTION Toutes les entreprises ont un point en commun : la volonté d accroître leurs revenus et leur productivité. Mais beaucoup d entreprises ne profitent pas des ressources à leur disposition

Plus en détail

Argumentaire commercial pour la Gestion unifiée des appareils

Argumentaire commercial pour la Gestion unifiée des appareils Argumentaire commercial pour la Gestion unifiée des appareils Définissez Windows Intune Ce document est conçu pour vous guider lors d un appel téléphonique à un client. Il vous oriente pour la vente de

Plus en détail

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Jeudi 3 mai 2012 Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Le cloud computing : du virtuel au réel Atelier numérique de Courbevoie Intervenants : Olivier CARTIERI Animateur Conseil TIC Franck

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Aperçu : Permettre l agilité du data-center La flexibilité métier est votre objectif primordial Dans le monde d aujourd hui, les clients attendent

Plus en détail

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Présentation de ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Le terme CLOUD (nuage en anglais), particulièrement dans l'air du temps, est un outil innovant qui permet d'externaliser tout ou partie de l informatique

Plus en détail

Postes de travail dans le Cloud

Postes de travail dans le Cloud Postes de travail dans le Cloud Votre solution miracle pour la fin de vie de Windows XP LIVRE BLANC Sommaire Résumé analytique.... 3 Migration incrémentielle des postes de travail.... 3 Scénarios d utilisation

Plus en détail

Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC

Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC Sommaire Résumé analytique.... 3 L improbable n a jamais été aussi probable....

Plus en détail

THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE

THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE SOMMAIRE Les enquêtes du CXP SaaS / Cloud Mobilité Big Data Conclusion 2 SOMMAIRE Les enquêtes

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique?

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? WHITE PAPER Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? Le «cloud voice» : l avenir de la communication Introduction Il fut un temps où, par définition, les entreprises

Plus en détail

Google Apps for Business

Google Apps for Business PROGRAMME DE FORMATION : Initiation au logiciel Google Apps for Business Programme détaillé sur : http:www.gestion-de-contacts.comformation Google Apps for Business Google Apps est un service externalisé

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Notre objectif : vous avertir si besoin est et vous aider à récupérer rapidement les données pertinentes. Intelligent Video Analysis

Notre objectif : vous avertir si besoin est et vous aider à récupérer rapidement les données pertinentes. Intelligent Video Analysis Notre objectif : vous avertir si besoin est et vous aider à récupérer rapidement les données pertinentes. Intelligent Video Analysis 2 Intelligent Video Analysis Apporter sens et structure S agissant de

Plus en détail

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel.

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel. un rapport des services d analyse de harvard business review L agilité de l entreprise dans le Cloud Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de

Plus en détail

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc CONNECTIVITÉ Microsoft Dynamics AX Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX Livre blanc Ce document décrit les possibilités offertes par Microsoft Dynamics AX en terme de connectivité et de montée

Plus en détail

Virtuelbureau d'avenir Numérique utilise la technologie Citrix.

Virtuelbureau d'avenir Numérique utilise la technologie Citrix. Changez d'ère informatique : Passez au Virtuelbureau d'avenir Numérique! Avec Virtuelbureau d'avenir Numérique, pour le prix d'un simple abonnement mensuel, vous pourrez partout et tout le temps accéder

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Microsoft Axapta Essent consacre plus de temps à ses clients grâce à l automatisation de sa facturation

Microsoft Axapta Essent consacre plus de temps à ses clients grâce à l automatisation de sa facturation Microsoft Axapta Essent consacre plus de temps à ses clients grâce à l automatisation de sa facturation Essent souhaitait automatiser entièrement la facturation de ses clients industriels. Etablir des

Plus en détail

NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS

NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS Une étude pour NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS Juin 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur la manière dont les utilisateurs sont en train de modifier leurs usages de l informatique.

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

Cloud Computing : Généralités & Concepts de base

Cloud Computing : Généralités & Concepts de base Cloud Computing : Généralités & Concepts de base Les 24èmes journées de l UR-SETIT 22 Février 2015 Cette oeuvre, création, site ou texte est sous licence Creative Commons Attribution - Pas d Utilisation

Plus en détail

Guide de planification de renouvellement

Guide de planification de renouvellement Guide de planification de renouvellement de Software Assurance Microsoft Software Assurance pour les programmes de licence en volume est bien plus qu une offre de maintenance classique. Software Assurance

Plus en détail

Guide des solutions Microsoft Server

Guide des solutions Microsoft Server Guide des solutions Microsoft Server Quel serveur choisir pour les petites et moyennes entreprises? Guide Partenaires Dans le monde des entreprises d aujourd hui, les PME doivent faire beaucoup de choses

Plus en détail

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME Sage Online, les solutions qui me ressemblent sécurité simplicité mobilité expertise métier Les solutions de gestion Cloud pour les PME Le choix du Cloud : une solution clés en main pour la gestion de

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud.

Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud. Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud. Faites évoluer vos ressources informatiques à la demande Choisissez la localisation d hébergement de vos données en Europe Le réseau européen

Plus en détail

LE LIVRE BLANC Le Cloud, nouvelle source de performance pour votre entreprise. [ NetExplorer, partage de fichier et travail collaboratif ]

LE LIVRE BLANC Le Cloud, nouvelle source de performance pour votre entreprise. [ NetExplorer, partage de fichier et travail collaboratif ] LE LIVRE BLANC Le Cloud, nouvelle source de performance pour votre entreprise. [ NetExplorer, partage de fichier et travail collaboratif ] LE CLOUD, UNE NOUVELLE SOURCE DE PERFORMANCE POUR VOTRE ENTREPRISE.

Plus en détail

PASW Data Collection pour les études de marché. Générez de la valeur et observez votre entreprise se développer

PASW Data Collection pour les études de marché. Générez de la valeur et observez votre entreprise se développer PASW Data Collection pour les études de marché Générez de la valeur et observez votre entreprise se développer Distinguez-vous des autres Pour être plus compétitive, une société d étude doit offrir à ses

Plus en détail

Les Dossiers Airnlive Consulting. Check List BYOD

Les Dossiers Airnlive Consulting. Check List BYOD Check List BYOD Qu est-ce que le BYOD? Littéralement : Bring Your Own Device. Il s agit d un usage récent dans l entreprise consistant à laisser le salarié utiliser à des fins professionnelles ses propres

Plus en détail

L IT au cœur de la Responsabilité Sociale d Entreprise

L IT au cœur de la Responsabilité Sociale d Entreprise L IT au cœur de la Responsabilité Sociale d Entreprise Retour d expérience du Groupe RHODIA Xavier RAMBAUD Directeur des Systèmes d information Rôle, positionnement et gouvernance des infrastructures IT

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER Cloud Computing 19 Octobre 2010 JC TAGGER AGENDA 8h30-9h00 Le Cloud Computing De quoi s agit-il? Opportunités pour les entreprises Impact sur la chaine de valeur de l industrie des NTIC s 9h00-9h15 Témoignage

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

Une option innovante pour le développement rapide sur ipad et iphone

Une option innovante pour le développement rapide sur ipad et iphone Une option innovante pour le développement rapide sur ipad et iphone Des solutions pour ipad/iphone sur mesure pour répondre aux besoins d amélioration des processus ésumé Les entreprises doivent être

Plus en détail

Cloud Computing. Veille Technologique

Cloud Computing. Veille Technologique Cloud Computing Veille Technologique La veille technologique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à disposition commerciale (ce qui

Plus en détail

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE Tablette tactile, ardoise électronique 1 ou encore tablette PC, ce terminal mobile à mi-chemin entre un ordinateur et un smartphone a d abord séduit le grand public avant d être adopté par les entreprises.

Plus en détail

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Accélération et précision des rapports, budgets et prévisions au service d une entreprise en plein essor En bref Les besoins À la suite de plusieurs acquisitions

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

Étude : les PME à l heure du Cloud

Étude : les PME à l heure du Cloud Étude : les PME à l heure du Cloud Synthèse des principaux enseignements 27 avril 2012 1 FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 301 entreprises de 20 à 499 salariés. Représentativité assurée par des

Plus en détail

What we do 4. Packages 6. CMD.mail 8. CMD.hosting 12. CMD.box 16. CMD.phone 20. CMD.desktop 24. CMD.services 28

What we do 4. Packages 6. CMD.mail 8. CMD.hosting 12. CMD.box 16. CMD.phone 20. CMD.desktop 24. CMD.services 28 INDEX What we do 4 Packages 6 CMD.mail 8 CMD.hosting 12 CMD.box 16 CMD.phone 20 CMD.desktop 24 CMD.services 28 WHAT WE DO 4 CMD.mail CMD.hosting CMD.box CMD.phone CMD.desktop CMD.services Nous hébergeons

Plus en détail

Transférez votre correspondant à partir de votre GSM

Transférez votre correspondant à partir de votre GSM Call Transfer Service gratuit, activation gratuite Transférez votre correspondant à partir de votre GSM Votre correspondant cherche à joindre d urgence l un de vos collègues? Call Transfer vous permet

Plus en détail

ASG CloudFactory Transformez votre IT avec l orchestration du Cloud & l automatisation des services TECHNOLOGY TO RELY ON

ASG CloudFactory Transformez votre IT avec l orchestration du Cloud & l automatisation des services TECHNOLOGY TO RELY ON ASG CloudFactory Transformez votre IT avec l orchestration du Cloud & l automatisation des services TECHNOLOGY TO RELY ON L industrie automobile comme modèle Transformer l IT Dans les années 1950s, l industrie

Plus en détail

Accès à distance sécurisé au Parlement (ADSP)

Accès à distance sécurisé au Parlement (ADSP) Accès à distance sécurisé au Parlement (ADSP) Le service d Accès à distance sécurisé au Parlement (ADSP) permet un accès à distance aux applications de Microsoft Office, à l Intranet du Parlement et aux

Plus en détail

Module 1 Module 2 Module 3 10 Module 4 Module 5 Module 6 Module 7 Module 8 Module 9 Module 10 Module 11 Module 12 Module 13 Module 14 Module 15

Module 1 Module 2 Module 3 10 Module 4 Module 5 Module 6 Module 7 Module 8 Module 9 Module 10 Module 11 Module 12 Module 13 Module 14 Module 15 Introduction Aujourd hui, les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes et une masse considérable d informations passe par Internet. Alors qu on parle de monde interconnecté, de vieillissement

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS

LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS Fonctionnement Qu est-ce qu une tablette tactile? Une tablette tactile est un appareil doté d'un écran qui permet d'interagir simplement en touchant l'écran ou à l'aide d'un

Plus en détail

Enquête sur les technologies de l information et de la communication TIC2016 et le commerce électronique

Enquête sur les technologies de l information et de la communication TIC2016 et le commerce électronique Enquête sur les technologies de l information et de la communication TIC2016 et le commerce électronique Enquête conduite, dans le cadre de la Statistique publique, par l Institut national de la statistique

Plus en détail

C branché Petit lexique du vocabulaire informatique

C branché Petit lexique du vocabulaire informatique Vous informer clairement et simplement C branché Petit lexique du vocabulaire informatique L univers de l informatique et d Internet est riche en termes plus ou moins techniques. Pour vous aider à vous

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING?

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING? En France, on parle plus volontiers d «informatique en nuage» 1 pour décrire ce concept. Apparu au début des années 2000, le cloud computing constitue une évolution majeure de l informatique d entreprise,

Plus en détail

Google. Historique. Cliquez ici pour découvrir l'histoire de Google et de ses créateurs. Source : wikipedia

Google. Historique. Cliquez ici pour découvrir l'histoire de Google et de ses créateurs. Source : wikipedia Mai 2012 Historique Google Google est une société fondée en 1998 par Larry Page et Sergey Brin. Elle compte environ 30000 employés. Avec une croissance de son chiffre d affaire de 24 % d une année sur

Plus en détail

Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft

Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft La stratégie informatique des entrepreneurs français Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft Janvier 2011 SOMMAIRE L équipement informatique des TPE PME françaises : Internet toujours plus présent...

Plus en détail

Les solutions mobiles et Cloud au service de votre productivité

Les solutions mobiles et Cloud au service de votre productivité Les solutions mobiles et Cloud au service de votre productivité Solutions services mobiles et Cloud you can *Bien sûr vous pouvez Optez pour la flexibilité, grâce aux solutions mobiles et services Cloud

Plus en détail

Externalisation et managed services : où est la juste mesure pour vous?

Externalisation et managed services : où est la juste mesure pour vous? Externalisation et managed services : où est la juste mesure pour vous? FILE & PRINT DATABASE DATABASE IVE ACKEND «Finalement, nous sommes intéressés par les services, pas par les serveurs.» Voilà une

Plus en détail

Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014

Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014 Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014 Sommaire 3 Bienvenue dans le programme VSPP (VMware Service Provider Program) 4 Présentation de VMware vcloud Air Network 5 VMware vcloud

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

Présentation de la solution SAP Solutions SAP Crystal 2011. Une solution de Business Intelligence d entrée de gamme complète

Présentation de la solution SAP Solutions SAP Crystal 2011. Une solution de Business Intelligence d entrée de gamme complète Présentation de la solution SAP Solutions SAP Crystal Solutions SAP Crystal 2011 Une solution de Business Intelligence d entrée de gamme complète SOMMAIRE ^4 ^ 5 ^ 6 ^ 7 ^ 8 ^ 9 Créez les fondements de

Plus en détail

CRM pour le marketing

CRM pour le marketing CRM pour le marketing Créer l information, solliciter, séduire et retenir les clients de manière rentable Intégrés à Maximizer, les outils de marketing vous permettent simplement et efficacement de planifier,

Plus en détail

Internet et Big Brother : Réalité ou Fantasme? Dr. Pascal Francq

Internet et Big Brother : Réalité ou Fantasme? Dr. Pascal Francq Internet et Big Brother : Réalité ou Fantasme? Dr. Pascal Francq Contenu Introduction Traces Google Applications Enjeux Conclusions 2 Contenu Introduction Traces Google Applications Enjeux Conclusions

Plus en détail

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation Perspectives pour l entreprise Desktop Cloud JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com Principe technique Disposer d un poste de travail virtuel accessible par la plupart des terminaux disponibles Ce

Plus en détail

LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE. Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager

LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE. Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE Santé publique Smart grids Smart buildings

Plus en détail

Catalogue de conférences v1

Catalogue de conférences v1 Programme de s Catalogue de s v1 1 sur 9 Planning type des deux jours Programme de s Mercredi 23 mars 2011 (salon ouvert de 9h00 à 18h30) 9h30-10h15 : 10h30-11h15 : 11h30-13h00 : 13H30-14h15 : 14H30-15h15

Plus en détail

Perceptive Software : Profil de l entreprise

Perceptive Software : Profil de l entreprise Perceptive Software : Profil de l entreprise Il a été estimé que 80% des informations de l entreprise n est pas structuré. Les contrats et factures scannés, la communication client, les fichiers des employés

Plus en détail

Libérez votre plate-forme E-commerce. Kelly O Neill, Senior Director, E-commerce, Acquia

Libérez votre plate-forme E-commerce. Kelly O Neill, Senior Director, E-commerce, Acquia Libérez votre plate-forme E-commerce Kelly O Neill, Senior Director, E-commerce, Acquia Libérez votre plate-forme E-commerce Table des matières Introduction.... 3 Meilleures pratiques pour développer l

Plus en détail

Unitt www.unitt.com. Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données

Unitt www.unitt.com. Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données La meilleure protection pour les données vitales de votre entreprise Autrefois, protéger ses données de manière optimale coûtait

Plus en détail

Ceci est un Chromebook, ton ordinateur!

Ceci est un Chromebook, ton ordinateur! Ceci est un Chromebook, ton ordinateur! CHROMEBOOK - Dans le royaume des ordinateurs personnels, il n'y a pas beaucoup de choix. Pour schématiser, soit vous avez un PC, soit vous avez un Mac. Et ce depuis

Plus en détail

Dotez-vous des moyens de communication d une grande entreprise au prix d une petite entreprise. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs.

Dotez-vous des moyens de communication d une grande entreprise au prix d une petite entreprise. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs. Toute TPE-PME est à la recherche de solutions pour réduire ses coûts et améliorer son mode de fonctionnement. Comme n importe quelle entreprise, vous souhaitez

Plus en détail

GESTION DU RÉSEAU DANS LES ENVIRONNEMENTS DISTRIBUÉS. Défis et possibilités pour les fournisseurs de services gérés (FSG)

GESTION DU RÉSEAU DANS LES ENVIRONNEMENTS DISTRIBUÉS. Défis et possibilités pour les fournisseurs de services gérés (FSG) GESTION DU RÉSEAU DANS LES ENVIRONNEMENTS DISTRIBUÉS Défis et possibilités pour les fournisseurs de services gérés (FSG) I. Introduction Le développement des réseaux ne se limite pas à leur taille et à

Plus en détail

Plus besoin de maintenir votre carnet d'adresses à jour, vos contacts le font pour vous!

Plus besoin de maintenir votre carnet d'adresses à jour, vos contacts le font pour vous! Plus besoin de maintenir votre carnet d'adresses à jour, vos contacts le font pour vous! Address Book Table des matières Un besoin clair, une solution adaptée 2 Pourquoi Pidlog? 2 Qui utilise Pidlog? 3

Plus en détail

LE BYOD, VOS COLLABORATEURS MOBILES ET VOUS

LE BYOD, VOS COLLABORATEURS MOBILES ET VOUS LE BYOD, VOS COLLABORATEURS MOBILES ET VOUS Par Jason Frye, Direction Technologique, BMC Software By Joe Smith, BMC Software Que vous le vouliez ou non, la plupart de vos employés utilisent des smartphones,

Plus en détail

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France Sommaire Cloud Computing Retours sur quelques notions Quelques chiffres Offre e need e need Services e need Store

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

Ceano. Un Partenariat plus simple. 1 plateforme unique pour une IT facile. 1 collaboration d équipe facilitée

Ceano. Un Partenariat plus simple. 1 plateforme unique pour une IT facile. 1 collaboration d équipe facilitée Ceano 1 plateforme unique pour une IT facile Mise à disposition des services en temps réel Facturation unique Gestion optimisée des ressources Services Cloud sur demande Voix et Voix sur IP Connectivité

Plus en détail

Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail!

Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail! Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail! Dossier de presse Septembre 2013 édito Lancé en août 2012, Outlook.com est le nouveau service de messagerie gratuit pour le grand public de Microsoft,

Plus en détail

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix Développez votre entreprise avec Sage SalesLogix Prospectez, fidélisez, développez Sage SalesLogix est la solution de gestion de la relation client puissante et sécurisée qui vous offre une vision complète

Plus en détail

DEPENSES IT 2013. Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK. Une étude

DEPENSES IT 2013. Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK. Une étude Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK Une étude SOMMAIRE 1 Introduction 3 1.1 Présentation de l étude 4 1.2 Des relais de croissance malgré un contexte de contraction des dépenses 4 1.3 Applicatifs,

Plus en détail

MicroAge. Votre partenaire d affaires en matière de technologie

MicroAge. Votre partenaire d affaires en matière de technologie MicroAge Votre partenaire d affaires en matière de technologie Une présentation de HP et de MicroAge 23 février 2010 Programme Présentation de MicroAge Maria Fiore Responsable du développement des affaires

Plus en détail

Sage 50 Comptabilité. Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise?

Sage 50 Comptabilité. Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise? Sage 50 Comptabilité Solutions logicielles en nuage, sur place et hybrides : Qu'est-ce qui convient le mieux à votre petite entreprise? À titre de propriétaire de petite entreprise, vous devez bien sûr

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale....2 Définitions. 2 Avantage 2 Critères de sécurité du cloud...3 Inconvénients. 4 Types d offres de service Cloud.. 4 Différent types

Plus en détail

Livre Blanc XT-Phone. Octobre 2012. Page 1 sur 12

Livre Blanc XT-Phone. Octobre 2012. Page 1 sur 12 Page 1 sur 12 Livre Blanc XT-Phone Octobre 2012 Page 2 sur 12 Sommaire 1- Introduction... 3 2- Comment cela fonctionne... 3 2.1 Le besoin... 3 2.2 L entreprise... 4 2.3 Le salarié... 4 2.4 Le XT-Phone

Plus en détail

Microsoft lance Windows 8 en Belgique et au Luxembourg - nouvel OS, nouvelles applications et un large choix d outils hardware

Microsoft lance Windows 8 en Belgique et au Luxembourg - nouvel OS, nouvelles applications et un large choix d outils hardware Microsoft lance Windows 8 en Belgique et au Luxembourg - nouvel OS, nouvelles applications et un large choix d outils hardware Zaventem, le 25 octobre 2012 Aujourd hui, Microsoft a annoncé la disponibilité

Plus en détail

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales?

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device»)

Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device») IBM Global Technology Services Livre blanc pour l innovation Juin 2011 Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device») 2 Le nouvel espace de travail : Prise en charge

Plus en détail

4ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

4ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 4ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Accenture 01 Business et Technologies * * La Haute Performance. Réalisée. Méthodologie 109 entretiens téléphoniques réalisés auprès

Plus en détail

Gestion de la mobilité d'entreprise. L'équilibre parfait entre les besoins de l'utilisateur final et ceux de l'entreprise

Gestion de la mobilité d'entreprise. L'équilibre parfait entre les besoins de l'utilisateur final et ceux de l'entreprise B L A C K B E R R Y P O U R U N E E N T R E P R I S E P E R F O R M A N T E Gestion de la mobilité d'entreprise L'équilibre parfait entre les besoins de l'utilisateur final et ceux de l'entreprise La

Plus en détail

Aide-mémoire pour la préparation du dossier de candidature Prix PERL 2016

Aide-mémoire pour la préparation du dossier de candidature Prix PERL 2016 Aide-mémoire pour la préparation du dossier de candidature Prix PERL 2016 1. Le résumé du projet Il doit idéalement comprendre les rubriques suivantes et tenir sur max. 3-4 pages Nom société, forme juridique

Plus en détail

BaseDPsy 6.0 (PsyTablet) Logiciel de gestion des dossiers cliniques et de gestion financière pour psychothérapeutes de toute discipline.

BaseDPsy 6.0 (PsyTablet) Logiciel de gestion des dossiers cliniques et de gestion financière pour psychothérapeutes de toute discipline. BaseDPsy 6.0 (PsyTablet) Logiciel de gestion des dossiers cliniques et de gestion financière pour psychothérapeutes de toute discipline. Base de données développée Par Alain Barbeau www.basedpsy.com alainbarbeau@basedpsy.com

Plus en détail

RSA ADAPTIVE AUTHENTICATION

RSA ADAPTIVE AUTHENTICATION RSA ADAPTIVE AUTHENTICATION Plate-forme complète d authentification et de détection des fraudes D UN COUP D ŒIL Mesure du risque associé aux activités de connexion et de postconnexion via l évaluation

Plus en détail