L EUROPE ET LA MER : CONSOLIDER LES ACQUIS, RENOUVELER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L EUROPE ET LA MER : CONSOLIDER LES ACQUIS, RENOUVELER"

Transcription

1 CRPMNTP A0 CONFERENCE DES REGIONS PERIPHERIQUES MARITIMES D EUROPE CONFERENCE OF PERIPHERAL MARITIME REGIONS OF EUROPE 6, rue Saint-Martin RENNES - FR Tel. : + 33 (0) Fax : + 33 (0) web : SEPTEMBRE 2011 NOTE TECHNIQUE DU SECRETARIAT GENERAL DE LA CRPM L EUROPE ET LA MER : CONSOLIDER LES ACQUIS, RENOUVELER UNE DYNAMIQUE - PRIORITES DE LA CRPM DANS LE DOMAINE DE LA MER - Cette note présente un état des lieux des initiatives en cours et en lien avec l Agenda maritime de la CRPM adopté lors de l Assemblée générale d Aberdeen (Octobre 2010), ainsi que des perspectives concernant leur développement futur. Elle aborde successivement la Politique Maritime Intégrée (PMI), puis les sujets maritimes spécifiques actuellement prioritaires pour la CRPM. L ensemble des initiatives évoquées dans cette note s intègre dans la phase actuelle d Aquamarina. Aquamarina désigne donc l ensemble des initiatives portées par les Régions membres de la CRPM dans le domaine maritime. I. POLITIQUE MARITIME INTEGREE, D UN CYCLE A L AUTRE Depuis le Livre Bleu et le Livre Vert, la CRPM oscille entre la satisfaction résultant de l institutionnalisation progressive de la PMI, et le sentiment d un ralentissement de la dynamique des débuts de cette politique. Cette situation appelle, d une part, un soutien à l institutionnalisation en cours et d autre part une mobilisation en faveur de l ouverture d un nouveau cycle. I.1 Soutenir l institutionnalisation en cours Les propositions de la Commission européenne relatives au Cadre Financier marquent une étape importante 1. En proposant la création d un Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche, la Commission européenne franchit un nouveau pas, qui s ajoute à la proposition de règlement établissant un programme de soutien pour le développement de la PMI 2. Portant sur 6.7 milliards d euros et 50 millions d euros (qui seront malheureusement réduits au terme de la négociation en cours), les propositions relatives au Fonds et au règlement en question demeurent très modestes en terme de budget. Néanmoins, le symbole demeure fort et l avancée réalisée doit être reconnue. A cela s ajoute le développement, continu depuis le Livre Bleu, d instruments juridiques ou techniques propres à la PMI, autour des domaines qui y sont le plus directement associés : la planification spatiale maritime, la surveillance maritime et les données marines. Qu il s agisse du budget et des instruments, les avancées sont réelles : la PMI s institutionnalise. Cela représente un succès pour les organisations qui, telles que la CRPM, ont largement contribué à sa naissance et à son développement. 1 Cf. propositions de la CE et texte de la CRPM. 2 Référence CRPMNTP A0 Septembre 2011 p. 1

2 I.2 Ouvrir un nouveau cycle En dépit des succès rencontrés, la phase actuelle donne cependant une impression mitigée. En raison du caractère inévitablement plus austère et difficile de la mise en œuvre actuelle des outils de la PMI, et d un manque de visibilité à moyen terme sur des chantiers ambitieux et dynamiques maritimes transversaux, l enthousiasme des premières heures du développement de la PMI semble en partie retombé. Dans le contexte actuel, les risques suivants peuvent être identifiés : - Celui d un ralentissement de la dynamique propre de la PMI, dû à la faiblesse des moyens qui lui sont alloués et aux difficultés, pour autant normales, de la mise en œuvre des outils de la PMI. - Celui d une focalisation progressivement restreinte de la PMI autour des domaines gérés en propre par la DG Mare, au détriment d une capacité d entraînement transversale. En parallèle à la consolidation des avancées obtenues, une nouvelle dynamique doit donc être lancée. Trois chantiers peuvent être identifiés : I.2.1- Dynamiser l approche maritime thématique transversale En complément de l approfondissement de l agenda maritime propre à la PMI, l investissement demeure naturellement une priorité pour la CRPM. C est actuellement à travers l action qu elle déploie autour de ses priorités maritimes que la CRPM contribue à cet approfondissement. Le thème, nouveau et transversal, de la croissance bleue, est très important et doit à terme permettre à la DG Mare de renforcer son interaction avec un ensemble de politiques. Il doit cependant être considéré comme une base pour favoriser des initiatives en faveur de la dimension maritime au sein des politiques concernées. I.2.2- Renforcer la déclinaison des enjeux maritimes par bassin La CRPM et ses Commissions géographiques ont beaucoup œuvré pour le développement des stratégies macro-régionales et d autre part pour une déclinaison forte des politiques européennes en lien avec la Mer et les bassins maritimes. A court terme, le développement d une stratégie européenne pour l Atlantique, fortement axée sur les enjeux maritimes, est un signe fort, et la CRPM souhaite que son lancement, à Lisbonne avant la fin 2011, marque un symbole politique très fort. A plus long-terme, la CRPM attend beaucoup de l importance donnée aux Macro-Régions par la Commission européenne, et de celle donnée à la dimension maritime dans les stratégies existantes ou à venir. Le volet transnational du prochain instrument de coopération territoriale sera un élément important du soutien aux dynamiques macrorégionales maritimes. I.2.3- Renforcer la gouvernance transversale de la PMI au sein des institutions européennes Pour une large part, le développement de la PMI dépend de la gouvernance des affaires maritimes au sein des institutions européennes. En ce qui concerne le Parlement européen, l Intergroupe Mers et Zones Côtières, créé et animé avec le soutien de la CRPM, est dynamique, et démontre à travers ses activités l importance d un cadre spécifique pour débattre des questions maritimes au sein du Parlement européen. En parallèle, un renforcement de la coordination des différentes Directions générales de la Commission européenne autour des enjeux de la Mer serait nécessaire. Ceci implique un renforcement des liens : Au plus haut niveau politique, afin d imprimer une impulsion politique nouvelle ; A un niveau plus technique, autour de l animation, au sein de l ensemble de la Commission européenne, de priorités maritimes thématiques, à laquelle la DG Mare peut apporter un soutien. Dans les prochains mois, la CRPM concentrera ses travaux relatifs à la PMI sur les priorités suivantes : 1- Soutenir les propositions de la Commission européenne relatives au programme de soutien à la PMI d une part, et d autre part au budget pour la PMI post-2014 pendant la phase actuelle de négociation. 2- Poursuivre un travail concret dans le cadre des thématiques évoquées dans la deuxième partie de cette note, et renforcer la coopération avec les Commissions géographiques autour de ces enjeux. 3- Contribuer de manière spécifique au développement de la dimension maritime au sein des stratégies macro-régionales existantes ou en cours de développement. Avec ses Commissions géographiques, la CRPM lancera très prochainement une nouvelle initiative autour des Macro-Régions, qui inclura une dimension maritime. Référence CRPMNTP A0 Septembre 2011 p. 2

3 4- Contribuer à définir une nouvelle étape politique ambitieuse concernant le développement de la PMI et de la dimension maritime en général au sein des politiques européennes, qui porterait sur l ensemble des sujets évoqués plus haut. Sur la base d une analyse et d échanges actuellement en cours de développement, la CRPM proposera prochainement l organisation d un ou plusieurs brainstorming politiques sur le modèle de celui organisé aux Açores en Poursuivre le partenariat avec l Intergroupe Mers et Zônes Côtières du Parlement européen, afin de renforcer encore l impact de celui-ci sur les politiques européennes. II. PRIORITES MARITIMES DE LA CRPM État d avancement et perspectives II.1 Vasco da Gama - Mobilité des jeunes dans le domaine des carrières maritimes Le projet-pilote Vasco da Gama, lancé par la CRPM lors de l Assemblée Générale d Aberdeen en 2010, se met en place sous la conduite de la Région Mecklenburg-Vorpommern. Les Régions participantes sont convenues d une liste de 5 priorités thématiques pour la mise en œuvre des premiers échanges transnationaux de jeunes en formation et de jeunes professionnels : transport maritime, ports et logistique, construction navale, énergies marines, tourisme et activités nautiques. Un «noyau dur» d une dizaine de Régions participe activement à la phase préparatoire. L objectif est de doter, dès 2014, la PMI d un véritable outil de mobilité transnationale. C est là l un des éléments que les Régions maritimes considèrent comme indispensables au développement de l attractivité des carrières maritimes pour les jeunes. Si le projet rencontre un intérêt fort de la part des institutions et des réseaux professionnels, son développement serait grandement facilité par un soutien financier européen de la part de l UE. Celui-ci n est pas encore acquis. Une candidature présentée dans le cadre du programme Interreg 4C en 2010 a été rejetée. Le projet de règlement financier de la PMI pour 2011/2013 ne fait de mention explicite ni à Vasco da Gama ni à un soutien plus générique à la mobilité de jeunes dans le secteur maritime. Les recommandations rendues le 9 juin 2011 par la Task-Force européenne sur l emploi et la compétitivité maritimes ne proposent pas d outil de ce type. 1- Sur le plan politique en faisant en sorte que le règlement financier de la PMI soit rédigé et mis en œuvre pour permettre un soutien effectif à Vasco de Gama. Les contacts avec la Commission européenne et le Parlement européen seront donc poursuivis dans cet objectif. 2- Sur le plan opérationnel en organisant les premiers échanges de jeunes dès la fin 2011/début II.2 Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC)/Planification Spatiale Maritime (PSM) Au terme de la période de réflexion en cours, la Commission européenne formulera début 2012 des propositions concernant la forme juridique autour de laquelle organisera la prochaine étape de l action européenne en matière de GIZC et de PSM. Au vu des réactions mitigées de plusieurs autorités publiques et organisations diverses, l option d une directive européenne, initialement souhaitée par la Commission européenne, est incertaine. Pour les Régions maritimes, l enjeu est de taille. Si le fait d agir pour la GIZC et la PSM fait bien évidemment consensus, le choix d une nouvelle directive européenne n est souvent pas considéré comme l option la plus efficace. Parmi les raisons évoquées, figurent notamment l existence de plusieurs directives contraignantes qui impliquent déjà des mesures d aménagement spatial à terre et en mer, dont la Directive Cadre «Stratégie pour le milieu marin» (DCSMM), la Directive Cadre sur l Eau (DCE), ou encore la Directive Natura Dans sa réaction à la consultation lancée par la Commission européenne, la CRPM a demandé à cette dernière de «Déterminer l option la plus efficace et la moins contraignante possible parmi les suivantes : Proposer de promouvoir les principes relatifs à la GIZC et ceux relatifs à la PSM à travers une nouvelle initiative de type non contraignant, telle qu'une recommandation ; Suggérer l établissement, par une décision européenne, d un programme européen qui couvrirait la PSM et la GIZC et qui définirait des tâches concrètes à accomplir par les États Membres et les Régions. Un tel programme pourrait s'appuyer sur des financements spécifiques, développés dans le cadre d'un axe de la PMI dédié à la PSM/GIZC ; Référence CRPMNTP A0 Septembre 2011 p. 3

4 Proposer une directive très légère couvrant à la fois la PSM et la GIZC, qui inclurait par exemple simplement une obligation de mettre en place des stratégies aux niveaux national ou régional, sans intervenir ni sur les modalités d'organisation des liens entre PSM et GIZC dans les États et les Régions ni sur le contenu des stratégies mises en œuvre». En parallèle aux débats sur l opportunité d une directive, plusieurs enjeux techniques doivent mobiliser la CRPM. Il s agit par exemple de la mise en œuvre à venir du programme en soutien à la PMI, qui prévoit des initiatives autour de la GIZC et de la PSM à l échelle des bassins maritimes. Il s agit encore du travail continu au niveau européen autour de la production et de l échange de données intéressant les zones maritimes. Depuis l initiative lancée en Décembre 2009 sur cette question, la CRPM contribue à ce travail. En Juin 2010, le séminaire organisé dans le cadre d une étude commandée par la Commission européenne sur les systèmes d information géographiques en lien avec les données littorales été hébergé par la Région Provence-Alpes Côte d Azur. 1- Sur le plan politique, en continuant à être présente dans le débat politique lancé par la Commission européenne. A la suite du débat organisé le 22 Juin 2011 dans le cadre de l Intergroupe Mers et Zones côtières du Parlement européen, et de ses suites, la CRPM prendra d autres initiatives politiques, en fonction de l analyse que feront ses Régions Membres des propositions que fera in fine la Commission européenne. 2- Sur le plan opérationnel : - En continuant à structurer ses échanges avec des Régions disposant d une expertise particulière, notamment du fait de leur implication dans des projets de coopération mis en œuvre au sein des bassins maritimes ; - En anticipant, avec les Commissions géographiques, la mise en œuvre des financements prévus par le programme de soutien à la PMI en ce qui concerne la GIZC et la MSP ; - En poursuivant son travail autour de la question des données marines. Dans le cadre de son action, la CRPM poursuivra le renforcement de sa coordination avec les Commissions géographiques, ainsi qu avec les organisations actives à l échelle des bassins maritimes, dont les conventions régionales de l OMI. II.3 Sécurité maritime - Erika 4 Suite au débat organisé le 22 Juin 2011 dans le cadre de l Intergroupe Mers et Zones Côtières du Parlement européen, la CRPM organisera, toujours en coopération avec l Intergroupe, ainsi qu avec les Régions Skåne et Blekinge, Coordinatrices du projet Baltic Master II 3 et la Région Bretagne, un séminaire sur la sécurité maritime, fin 2011 au Parlement européen. Dans cette perspective, la CRPM approfondit actuellement les questions suivantes : La mise en œuvre du Paquet Erika 3. Alors que plusieurs des directives du Paquet Erika 3 devraient déjà être mises en œuvre, la Commission européenne a initié des procédures pré-contentieuses à l encontre de plusieurs États-Membres pour non respect de leurs obligations. La mise en œuvre d Erika 3 est naturellement un enjeu crucial en soi ; L indemnisation du dommage écologique. La couverture insatisfaisante des dommages écologiques en cas d accident pourrait conduire à rouvrir le débat sur la création d un fonds spécifique au niveau européen, sur l évolution des textes européens couvrant les questions de responsabilité, ainsi que sur l articulation entre les mécanismes européens et internationaux ; La surveillance maritime, et notamment l articulation entre les systèmes mis en œuvre aux différents niveaux de gouvernance ; Le lien entre l Agenda Social Européen et la sécurité maritime. Les conditions de travail et plus généralement le facteur humain sont responsables d une part considérable des accidents. Les propositions récentes de la task-force sur l emploi et la compétitivité maritimes 4 ouvrent un champ débat prometteur. 3 Baltic Master II est l un des projets phares de la Stratégie Européenne pour la Mer Baltique. 4 Référence CRPMNTP A0 Septembre 2011 p. 4

5 1- Sur le plan politique, en intensifiant son action pour continuer à porter la sécurité maritime dans l agenda européen, notamment à travers le séminaire en cours de préparation. La CRPM sollicitera rapidement ses Commissions géographiques dans ce cadre. 2- Sur le plan technique, en approfondissant les sujets mentionnés plus haut. Dans cette perspective, la CRPM continuera à développer ses liens avec un large nombre d organisations, parmi lesquelles notamment les organisations professionnelles européennes et internationales concernées, des ONGs, l OMI et ses conventions régionales, l EMSA et le FIPOL. II.4 Recherche Marine et Maritime et Énergies marines Pour la CRPM, le débat sur le soutien européen à la recherche marine et maritime et aux énergies marines représente un enjeu sous les deux angles suivants : 1. Celui de la place donnée à la dimension marine et maritime dans les financements européens, et notamment ceux d Horizon 2020 (qui succèdera au PCRDT 5 et à une partie du PCI 6 ), et de l Institut Européen de Technologie. 2. Celui de la manière dont les Régions sont sollicitées : - Pour cofinancer y compris via les Fonds structurels -, certaines initiatives telles que les grandes infrastructures européennes dans le domaine de la mer, l initiative de Programmation Conjointe autour des Océans, ou certains projets structurants, tels que Seas-Era notamment. - Pour s associer le cas échéant à leur gouvernance. A travers sa participation au groupe d experts de la Commission européenne sur les infrastructures pour la recherche marine et maritime, élément clé de la stratégie européenne pour la recherche marine et maritime, et à diverses initiatives ou conférences en lien avec ce sujet, la CRPM restera active dans ce domaine. 1- Sur le plan politique : - En soutenant la dimension marine et maritime dans la négociation des programmes européens en soutien à l innovation et à la recherche, dont Horizon 2020 et l Institut Européen de Technologie (IET). A la suite de son soutien à l appel en faveur de la prise en compte de la dimension maritime par l EIT, et du débat sur la recherche marine organisé en Mars 2011 dans le cadre de l Intergroupe Mers et Zônes Côtières, la CRPM est actuellement impliquée dans l organisation d un nouveau séminaire autour de la recherche marine au Parlement européen, qui aura lieu fin En complément, un débat de l Intergroupe Mers et Zônes Côtières du Parlement européen aura lieu le 12 Octobre. 2- Sur un plan technique, via l organisation d échanges pratiques entre des Régions membres de la CRPM et : - Des scientifiques impliqués dans certaines des infrastructures ESFRI dans le domaine de la Mer, ainsi qu avec la Commission européenne et les autorités nationales concernées. Une initiative pilote est en cours de développement autour de l infrastructure EMBRC 7. - Les acteurs impliqués dans l Initiative de Programmation Conjointe autour des Océans, ou certains projets structurants, tels que Seas-Era notamment. Ce travail impliquera une interaction forte avec les Commissions géographiques de la CRPM. II.5 Industrie Navale L industrie navale est actuellement sévèrement touchée par la crise économique. Enjeu pour de nombreux territoires d Europe, cette situation mobilise les Régions maritimes, aux côtés des autres niveaux de gouvernance et des acteurs des secteurs concernés. De part ce que représente ce secteur dans l emploi 5 Programme Cadre de Recherche et de Développement Technologique 6 Programme Compétitivité et Innovation 7 Référence CRPMNTP A0 Septembre 2011 p. 5

6 européen, le potentiel de développement économique qu il représente, et son importance sociale et culturelle dans l ensemble des bassins maritimes européens, l industrie navale doit naturellement figurer parmi les priorités de l Union européenne. De fait, plusieurs politiques de l Union européenne concernent très directement l industrie navale. La réforme en cours de l encadrement des aides à la construction navale, la définition d une stratégie pour l industrie navale, le travail entrepris par la DG Mare autour du thème de la croissance bleue, ainsi que plus généralement la contribution d un ensemble de politiques européennes à l industrie navale, parmi lesquelles celles en soutien à l innovation et à la recherche, en sont des exemples. Une réflexion s est engagée concernant des initiatives spécifiques que la CRPM pourrait prendre ou auxquelles elle pourrait contribuer dans ce domaine. Plusieurs pistes sont à l étude. Sous réserve de l intérêt de Régions membres de la CRPM, une initiative spécifique pourrait être lancée prochainement. II.6 Transports maritimes La déclaration «l avenir des transports maritimes à l horizon 2020», 8 publiée à l occasion du séminaire de Gijón Asturies) en avril 2011 constitue la base de l action de la CRPM concernant le transport maritime. La CRPM porte les principes de cette déclaration dans les débats autour de la révision du RTE-T, et plus largement dans ceux lancés par le Livre Blanc sur les Transports publié en Avril dernier par la Commission européenne. Le séminaire de Gijón a également été l occasion de lancer une initiative innovante consistant en la mise en place d un regroupement européen du transport européen à courte et moyenne distance pour produire analyses et propositions aux institutions européennes, dans un contexte où les principaux acteurs s intéressent plus au transport à longue distance. Ce regroupement a vocation à rassembler des représentants des Régions, des Villes, des Armateurs régionaux, des Ports ainsi que des experts. Une première réunion de cette task-force aura lieu fin 2011 ou début En outre, le transport maritime doit évoluer dans ses pratiques pour faire face à la nécessaire réduction de ses émissions de gaz à effet de serre et de sulfure notamment. Ceci suppose des évolutions technologiques importantes supposées stimuler la construction navale. La CRPM poursuivra sa mobilisation politique et technique dans deux directions : - A court terme, en promouvant les principes de la déclaration de Gijón dans le cadre de la révision du RTE- T, et des suites du Livre Blanc ; - Dans une perspective de plus long terme, via le développement d une réflexion prospective avec l appui de la task-force en cours de constitution, dont une première réunion aura lieu fin 2011/début II.7 Pêche Suite aux propositions de la Commission européenne, l avenir de la Politique Commune de la Pêche (PCP) sa décidera dans les mois qui viennent. Avec l appui du groupe Pêche, piloté par les Shetland, la CRPM est très active dans ce débat, et porte les principes repris dans la position politique «Un avenir durable pour la pêche en Europe» approuvée par son Bureau politique de février A ce titre, la CRPM est actuellement très inquiète pour l avenir de la filière halieutique en Europe. 1- Une mobilisation politique dans le cadre des débats autour des propositions de la Commission européenne. Dans ce cadre, plusieurs initiatives seront prises entre l Assemblée Générale d Aarhus et les Journées européennes de la Mer 2012, dont l organisation d un débat politique au Parlement européen. En appui à cette mobilisation, la CRPM poursuivra le renforcement des liens entre le groupe Inter-Commissions Pêche existant et les Commissions Géographiques. Elle maintiendra également ses liens avec un large nombre d organisations du domaine de la pêche (Conseils Consultatifs Régionaux, notamment CCR-Sud et CCR-Med, organisations nationales de Régions). 2- Un travail technique, notamment autour d une action pilote sur la question de l impact socio-économique de la PCP dans les Régions maritimes. 8 Déclaration de Gijón 9 Position Politique du Bureau politique de la CRPM - Un avenir durable pour la pêche en Europe Référence CRPMNTP A0 Septembre 2011 p. 6

AVIS DU BUREAU POLITIQUE DE LA CRPM (Approuvé par le Bureau Politique de la CRPM 3 juin 2011 Angra do Heroísmo, Açores-PT)

AVIS DU BUREAU POLITIQUE DE LA CRPM (Approuvé par le Bureau Politique de la CRPM 3 juin 2011 Angra do Heroísmo, Açores-PT) CRPMPPP110017 B0 CONFERENCE DES REGIONS PERIPHERIQUES MARITIMES D EUROPE CONFERENCE OF PERIPHERAL MARITIME REGIONS OF EUROPE 6, rue Saint-Martin 35700 RENNES - F Tel. : + 33 (0)2 99 35 40 50 - Fax : +

Plus en détail

MAREMED DANS SON CONTEXTE POLITIQUE.

MAREMED DANS SON CONTEXTE POLITIQUE. MAREMED DANS SON CONTEXTE POLITIQUE. Les projets de coopération font partie intégrante de la politique de cohésion européenne; exigence d analyse des enjeux de la future période; MAREMED s inscrit dans

Plus en détail

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée Livre bleu Vers une politique maritime nationale intégrée Rouen, 30 mars 2010 France et politique maritime Jusqu en 2009, pas de véritable politique maritime en France superposition de politiques sectorielles,

Plus en détail

AtlantACT : Guichet unique / Plateforme d accompagnement

AtlantACT : Guichet unique / Plateforme d accompagnement Commission Arc Atlantique La plateforme de mise en œuvre de la Stratégie Atlantique: un InterACT + Atlantique «AtlantACT» Système: partir sur la base du programme européen «INTERACT» 1 et élargir à toutes

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 INVESTISSEMENT TERRITORIAL INTÉGRÉ POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période 2014-2020

Plus en détail

Gouvernance de la mer et du littoral

Gouvernance de la mer et du littoral Séminaire «Gestion de l environnement marin et côtier» Gouvernance de la mer et du littoral 20 octobre 2011 Biarritz 1 La gestion intégrée de la mer et du littoral, promue par le travail du Grenelle de

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 Présentation en Conseil de Surveillance le 28 mars 2014 Démarche d élaboration Thème Analyse stratégique Perspectives de développement du

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

Promouvoir une croissance intelligente, durable et inclusive. équipe de soutien au. Plan d Action Atlantique. Financé par la

Promouvoir une croissance intelligente, durable et inclusive. équipe de soutien au. Plan d Action Atlantique. Financé par la Promouvoir une croissance intelligente, durable et inclusive pour l Espace Atlantique équipe de soutien au Plan d Action Atlantique Financé par la Qu est ce que l équipe de soutien au Plan d Action? En

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE DU SECRETARIAT GENERAL DE LA CRPM MARITIMES

NOTE TECHNIQUE DU SECRETARIAT GENERAL DE LA CRPM MARITIMES CRPMDTR110 192 A3 CONFERENCE DES REGIONS PERIPHERIQUES MARITIMES D EUROPE CONFERENCE OF PERIPHERAL MARITIME REGIONS OF EUROPE 6, rue Saint-Martin, 35700 RENNES - F Tel. : + 33 (0)2 99 35 40 50 - Fax :

Plus en détail

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE»

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE» Confédération Européenne des Syndicats 1 Union des Confédérations de l Industrie et des Employeurs d Europe UNICE/UEAPME 2 Centre Européen des Entreprises à Participation Publique et des Entreprises d

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

DROIT DE L ENVIRONNEMENT LITTORAL ET MARIN

DROIT DE L ENVIRONNEMENT LITTORAL ET MARIN MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION DROIT DE L ENVIRONNEMENT LITTORAL ET MARIN www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Apporter aux étudiants et professionnels de l environnement, de l aménagement et

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 DÉVELOPPEMENT LOCAL MENÉ PAR LES ACTEURS LOCAUX POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014

DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014 DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014 comportement des personnes, des organisations et des institutions et politiques publiques, changements qui sont devenus indispensable pour faire face à la crise

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS

LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT AU SERVICE DE LA STRATÉGIE EUROPE 2020 Stratégie

Plus en détail

Dialogue sur le financement

Dialogue sur le financement CONSEIL EXÉCUTIF EB137/3 Cent trente-septième session 20 mai 2015 Point 5 de l ordre du jour provisoire Dialogue sur le financement Rapport du Secrétariat INTRODUCTION 1. Par la décision WHA66(8), l Assemblée

Plus en détail

26.04.06 CHARTE EUROPÉENNE DU LOGEMENT

26.04.06 CHARTE EUROPÉENNE DU LOGEMENT 26.04.06 CHARTE EUROPÉENNE DU LOGEMENT FR FR 1 Introduction L'actualité récente et douloureuse nous a rappelé que le logement est un domaine qui demeure au cœur des problèmes de société que rencontrent

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Fonds FEDER-INTERREG. Julie MENARD. CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation

Fonds FEDER-INTERREG. Julie MENARD. CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation Fonds FEDER-INTERREG Julie MENARD CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation Fonds FEDER - INTERREG Politique de cohésion et fonds européens structurels et d investissement

Plus en détail

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Les Masters Erasmus Mundus Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Erasmus + enseignement supérieur Charte Erasmus Ens. Sup obligatoire AC1 - Organiser la mobilité

Plus en détail

CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE. Pour un transport et des services maritimes responsables

CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE. Pour un transport et des services maritimes responsables CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE Pour un transport et des services maritimes responsables PREAMBULE Véritables acteurs de la mondialisation, les armateurs français œuvrent au quotidien pour un transport

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe Plan d'action de la ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe 1. Objectifs Sur le long terme, le projet vise à consolider une démarche

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis.

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 11/12/2014. ALSACE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le Programme

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN BRETAGNE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN BRETAGNE 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN BRETAGNE 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

avec La Région s engage et pour l emploi

avec La Région s engage et pour l emploi avec La Région s engage pour le financement des PME et pour l emploi 2 Financer les projets des petites et moyennes entreprises La Banque Publique d Investissement Pays de la Loire a été inaugurée au début

Plus en détail

Kit de Communication

Kit de Communication Kit de Communication Obligations des bénéficiaires du programme en matière de publicité des aides obtenues PROGRAMME OPÉRATIONNEL DE COOPÉRATION TERRITORIALE EUROPÉENNE INTERREG IV A France-Suisse 2007-2013

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Compte rendu du séminaire

Compte rendu du séminaire Compte rendu du séminaire Les étudiants du Master «Expert en Projets Européens au service du Développement Local» de l Université de Caen Basse-Normandie ont organisé un séminaire le 16 mars 2005 intitulé:

Plus en détail

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015 C eux qui étaient là, si nombreux, s en souviennent. Alors que le rideau tombait sur la première édition d Euromaritime, nous parlions d émotion, de bonheur d être ensemble, de succès partagé. Car telle

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne. (Actes préparatoires) COMITÉ DES RÉGIONS

Journal officiel de l'union européenne. (Actes préparatoires) COMITÉ DES RÉGIONS 16.5.2006 C 115/1 II (Actes préparatoires) COMITÉ DES RÉGIONS 62 ème SESSION PLÉNIÈRE DES 16 ET 17 NOVEMBRE 2005 Avis du Comité des régions sur la «Communication de la Commission Une politique de cohésion

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et management publics de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

P L AT E - F O R M E C O O P É R AT I O N E T T O U R I S M E R E S P O N S A B L E

P L AT E - F O R M E C O O P É R AT I O N E T T O U R I S M E R E S P O N S A B L E P L AT E - F O R M E C O O P É R AT I O N E T T O U R I S M E R E S P O N S A B L E www.cooperation-tourisme.org Un outil au service du développement territorial Échanger, partager et construire des partenariats

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Cahier des charges pour la réalisation d une étude Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Sommaire Sommaire...2 Article 1 Objet du marché...3 Article 2 Contexte...3

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

LE SEPTIÈME PROGRAMME-CADRE

LE SEPTIÈME PROGRAMME-CADRE La recherche européenne en action LE SEPTIÈME PROGRAMME-CADRE (7 e PC) Placer la recherche européenne au premier plan Définir un nouveau standard pour la recherche européenne Le septième programme-cadre

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

Les enjeux de la coopération dans le prochain POE 2014-2020

Les enjeux de la coopération dans le prochain POE 2014-2020 Les enjeux de la coopération économique régionale dans le prochain POE 2014-2020 2020 Quels enjeux de la coopération pour la France de l Oc Océan Indien? Une carte à jouer pour La Réunion! Quels enjeux

Plus en détail

«MÉMORANDUM DE CRACOVIE» d EUROSHNET La normalisation au service de produits sûrs

«MÉMORANDUM DE CRACOVIE» d EUROSHNET La normalisation au service de produits sûrs 3e Conférence européenne sur la normalisation, les essais et la certification Des produits plus sûrs pour des lieux de travail compétitifs Cracovie, Pologne, 11 12 septembre 2008 «MÉMORANDUM DE CRACOVIE»

Plus en détail

Atelier santé et précarité énergétique n 2 ARENE - 3 février 2015

Atelier santé et précarité énergétique n 2 ARENE - 3 février 2015 PRSE3 & précarité énergétique Atelier santé et précarité énergétique n 2 ARENE - 3 février 2015 Sommaire 1. Avancement et bilan du PRSE 2 2. Adoption du PNSE3 : élaboration & axes principaux 3. Déclinaison

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

Déclaration franco-grecque. Partenariat stratégique pour l avenir

Déclaration franco-grecque. Partenariat stratégique pour l avenir Déclaration franco-grecque Partenariat stratégique pour l avenir A l invitation du Président de la République hellénique, le Président de la République française a effectué une visite officielle en Grèce

Plus en détail

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT DIAGNOSTIC DE L INNOVATION ET DE L ETAT DE LA VALORISATION DES RESULTAS DE LA RECHERCHE AU SENEGAL 1/8 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Levier essentiel

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

CONFERENCE MENAREC 5. Intervention du Secrétaire Général

CONFERENCE MENAREC 5. Intervention du Secrétaire Général CONFERENCE MENAREC 5 Intervention du Secrétaire Général Messieurs les Ministres, Messieurs les secrétaires généraux et directeurs, Mesdames et Messieurs, Je souhaite tout d abord remercier les organisateurs

Plus en détail

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014 Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Face à la réalité indéniable du réchauffement global, l Allemagne et la France

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION 1 1 La coordination NEA2 Coordination «Economie» Coordination «Environnement» Coordination «Social» Chef de file Coordination technique transnationale

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE. PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE. PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014 MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014 La sécurité ferroviaire demande de réinterroger périodiquement

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

I. Check-list du développement de programmes - Frontières intérieures de l UE 2007-2013

I. Check-list du développement de programmes - Frontières intérieures de l UE 2007-2013 I. Check-list du développement de programmes - Frontières intérieures de l UE 2007-2013 25 juillet 2006 Etapes du développement de programmes Conditions interinstitutionnelles Actions nécessaires Structure

Plus en détail

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide 30050 Gilles FONTAINE Directeur Adjoint + 33 467 144 460 g.fontaine@idate.org 27 Février 2014 Agenda Contexte

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

Les contrats de performance énergétique Synthèse générale

Les contrats de performance énergétique Synthèse générale Les contrats de performance énergétique générale Rapport à Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l écologie, du développement durable, des transports et du logement Par Olivier Ortega, Avocat

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Présentation du «Guide de planification stratégique»

Présentation du «Guide de planification stratégique» Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Présentation du «Guide de planification stratégique» Préparé par Raymond Chabot Grant Thornton Août 2011 Mise en contexte

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

Charte Automobile 2012-2015. CPREFP 7 mai 2013

Charte Automobile 2012-2015. CPREFP 7 mai 2013 Charte Automobile 2012-2015 CPREFP 7 mai 2013 1 Bilan de la Charte Automobile 2008 2011 2 L UIMM est engagée depuis 2008 dans le pilotage de la charte automobile avec les branches qui constituent cette

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse DOSSIER DE PRESSE We Network : West Electronic & Applications Network Contact presse Isabelle Delatte Tél : 02 401 73 98 08 /02 44 Email : i.delatte@we-n.eu West Electronic & Applications Network (We Network),

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

DG EAC, Unité Jeunesse - PEJA

DG EAC, Unité Jeunesse - PEJA DG EAC, Unité Jeunesse - PEJA DRJSCS-MP Janvier 2012 ecdc.europa.eu L UNION EUROPEENNE (UE) et le CONSEIL DE L EUROPE (COE) UNION EUROPEENNE Supranational 27 Etats membres Bruxelles, Luxembourg Strasbourg

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 LES INSTRUMENTS FINANCIERS DE LA POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 La Commission européenne a adopté des propositions législatives concernant la politique de cohésion 2014-2020

Plus en détail

Pacte social pour les industries de la métallurgie

Pacte social pour les industries de la métallurgie Paris le, 22 mai 2014 Contact : Dominique Gillier, Secrétaire général FGMM-CFDT 01 56 41 50 70 Pacte social pour les industries de la métallurgie Dans le cadre des engagements des branches pour la mise

Plus en détail

Développement rural territorial et sécurité alimentaire

Développement rural territorial et sécurité alimentaire Cette présentation revient sur les expériences de de la la FAO en en matière de de développement local, identifie les conditions pour promouvoir une approche territoriale du développement rural, fait des

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE Convention de partenariat entre L Académie de Nice La zone de Défense Sud L Association Régionale des anciens auditeurs de l Institut des Hautes Etudes de

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros «é» Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros Il couvre 3 grands secteurs : Automobile (voitures, camions, bus, 2 roues..) Ferroviaire Naval, maritime et fluvial Le programme vise à

Plus en détail

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD?

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Novembre / Décembre 2008 Par Caroline Gérard Chaque sujet de recherche inscrit dans un appel

Plus en détail

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT»

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT» ATELIER UNION AFRICAINE / COMMUNAUTÉS ECONOMIQUE RÉGIONALES SUR LE COMMERCE DES SERVICES EN COLLABORATION AVEC JEICP ET LA BAD 29-30 MARS 2012, LUSAKA (ZAMBIE) THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Contacts PASRI MEDIA HORIZON : 71 802 557

Contacts PASRI MEDIA HORIZON : 71 802 557 Contacts PASRI Unité d Appui au Projet d Appui au Système de Recherche et Innovation (UAPASRI) Adresse : 50 Av. Mohamed V-B.P N 177-1002 Tunis Belvédère Tunisie Tél/Fax : +216 71 834 855 Email : contact@pasri.tn

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative à la santé et au sport

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative à la santé et au sport Position du think tank Sport et Citoyenneté relative à la santé et au sport 1 Juin 2012 Position adoptée à l issue des échanges et travaux du réseau européen «Sport et Santé», créé et animé par Sport et

Plus en détail

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Principes européens et code de conduite Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Une proposition du réseau IRENE Préambule Le réseau IRENE réunit des praticiens, experts, chercheurs,

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail