SPECIAL IMMOBILIER. 21 MARS 13 Trimestriel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SPECIAL IMMOBILIER. 21 MARS 13 Trimestriel"

Transcription

1 SPECIAL IMMOBILIER Page 1/10 Des prix en reflux 2013 SEMBLE EMBOÎTER LE PAS À 2012 : LA BAISSE DES PRIX DANS DE NOMBREUSES AGGLOMÉRATIONS CONTINUE, SURTOUT POUR LES BIENS PRÉSENTANT DES DÉFAUTS a tendance à la baisse des prix, constatée dans la France rurale puis dans certaines grandes agglo- I mérations en 2012, s'est I encore amplifiée, surtout dans des villes non raccordées au TGV, où les prix sont les plus bas. Conséquence : alors que la moyenne des prix au mètre carré en France se situe à 1754 euros, selon l'argus du Logement 2013, en recul de 3 %, celle de l'ensemble des douze grandes métropoles régionales s'établit à 2869 euros, en baisse de 2 %. A Paris, le prix moyen est nettement plus élevé : euros/m 2 (en baisse de I % sur un an). Mais ces chiffres cachent de vraies disparités : pour une maison à refaire entièrement dans une zone sinistrée, le prix s'est effondre de 40 % en deux ans... Et le propriétaire d'un appartement avec une installation électrique obsolète dans un quartier peu valorise doit parfois le céder avec 20 % de ristourne. En régions (voir tableaux pp. XII à XVI), si les prix des appartements ont globalement baissé, un tiers d'entre eux montaient encore un peu, comme à Nantes ou à Rennes. Pourquoi cette résistance? D'abord à cause de la pénurie, qui génère des zones «tendues». Ensuite, à cause du retour des banlieusards dans les centres-villes ou les péricentres, comme à Amiens ou à Bourges, qui fait remonter la moyenne des prix de l'agglomération. Et enfin, à cause de la présence d'acheteurs étrangers, qui soutiennent les prix dans certains quartiers de Nice ou de Cannes, par exemple. Mais la tendance est bien à la baisse, surtout pour les biens avec des défauts, qui font l'objet de négociations âpres, de 10 % à IS %. Par ailleurs, la où le taux de chômage est fort, l'impact est réel sur les prix. DOMINIQUE THIÉBAUT

2 FRANCE 38 villes passées au crible LE CLIMAT EST PLUTÔT MOROSE DANS L'ENSEMBLE : LES REVENUS MODESTES HÉSITENT À S'ENGAGER DANS UN ACHAT ET LES INVESTISSEURS SONT SOUVENT FRILEUX Page 2/10 AJACCIO Les acheteurs lèvent le pied A Ajaccio, la situation reste très contrastée entre le marché des résidences d'exception, qui continue à bien se porter, et celui des biens plus modestes, dont les prix baissent. Sur la belle route des Sanguinaires, les appartements exposés plein sud, avec vue sur la mer, se vendent encore de 3500 à 5000 euros/m 2. Dans le neuf, sur cette même route, cinquante appartements de haut standing (résidence Les Cyclades) ont éte mis en vente début février. Sur des logements moins prestigieux, dans les quartiers plus populaires (la Rocade, Finosello, Pietralba, etc.), les acheteurs ont clairement levé le pied. «Nous sommes dans une région où les salaires sont parmi les plus bas de France et où les prix figurent parmi les plus élevés», explique Davy Scorsone, directeur de l'agence Laforêt Colonna d'istria dont la clientèle est essentiellement insulaire. «1/3; a clairement moins de transactions. Ce qui ne signifie pas qu'ily a crise, car les acheteurs sont là, ilsattendent juste à ce que les prix s'ajustent pour acheter.» Contrecoup logique, les prix ont amorce sur le dernier trimestre 2012 leur descente (- 5 % environ). Dans le neuf, ils évoluent néanmoins encore autour de 2600 et 3200 euros/m 2 ; dans l'ancien, ils sont plus proches de 2500 euros/m 2, contre 3000 euros/m 2 il y a un an. ANGOULÊME Des vendeurs trop gourmands «La majorité des demandes se concentre entre 80000euros et euros. Or, peu de biens ici correspondent à ces budgets», reconnaît Mathieu Lafontaine, de l'agence du même nom. Les propriétaires affichent des prix jusqu'à 30 % supérieurs à ceux du marché. En face, les acquéreurs font des propositions tres basses... Et les negociations s'avèrent AMIENS Un marché à deux vitesses Les acheteurs qui avaient déserté le marché au début de l'année dernière ne sont pas revenus dans la cité picarde au second semestre «Le volume des ventes a diminué de JO % l'an passé. Les propriétaires vont devoir accepter de baisser leur prix pour attirer de nouveaux acheteurs», assure Frédéric Baum, gérant du Cabinet Baum. En moyenne, l'an passé, les prix ont déjà reculé de 5 à 10 % selon les secteurs. Aujourd'hui, un marché à deux vitesses se met en place, car beaucoup de nouveaux vendeurs ajustent leurs prix à la nouvelle configuration du marché et sont plus ouverts à la négociation. Ils réussissent donc à vendre leurs biens en trois à six mois, tandis que les propriétaires qui refusent de baisser ne trouvent pas preneur, a Les maisons trop chères sont parfois visitées par des acheteurs qui veulent se faire une idée du marché, mais totalement invendables, car l'offre continue de croître dans la ville et les acquéreurs ont le choix», confie Frédéric Baum. La situation difficile de Goodyear risque, à court terme, d'avoir un impact sur le marché immobilier du nord de l'agglomération, où les pavillons classiques se vendent autour de 1600OO euros. Dans le sud, l'implantation future du nouvel hôpital contribue à maintenir les prix autour de 2OOOOO euros. Dans la ville, les tarifs tournent autour de 2500 euros/m 2 pour un appartement en bon état. Il faut compter entre 16000O et 1800OO euros pour une amiénoise avec un petit extérieur, le bien le plus demande pour le moment. ardues. Des biens traînent des mois envitrme.«enville,lemarchéest actif surtout grâce aux investisseurs, locaux et nationaux, espérant un rendement de 8 %, affirme Jean-Michel Chevallier, de La Fonciere charentaise. Quant aux acquéreurs, ils reviennent sur l'agglomération, carie marché offre à nouveau des maisons des annees!930 ou , plus abordables que les constructions neuves BBC en périphérie.» A l'exception de quèlques ventes supérieures a euros, la plupart ne dépassent pas les 150 DOO euros, telle cette maison de 90 m 2, a rafraîchir, avec jardin, achetée euros. Grâce au Pass Accession, des pnmo-accedants, sous condition de ressources, peuventbénéficier d'aides pour l'achat de logements de plus de 15 ans nécessitant des travaux et situés dans les centres-villes ou centres-bourgs de l'agglomération Les aides nationales, regionales et locales cumulées peuvent atteindre euros par projet, dont 6000 euros de subvention du Grand Angoulême. BASTIA Un cœur saturé Relativement épargne ces dernières annees, Bastia connaît actuellement un ralentissement depuis janvier. «Apresavoirprofitéd'unehaussesignificative en 2011, le marché immobilier se heurte a la crise et au manque devisibilitéfiscale», explique Jacques Bronzini de Caraffa, président de la chambre des notaires de Haute- Corse. Le cœur de ville reste néanmoins saturé et très demande par les locaux et primo-accédants entre 2500 euros et 2700 euros/m 2. Et il faut compter pas moins de 5000 euros/m 2 pourprofiter de la vue sur la place Saint-Nicolas ou le Vieux-Port. Le marché locatif ou les constructions neuves sont plus directement touchés par la crise, en raison des nombreux programmes

3 sortis de terre, comme dans le quartier d'agliani sur les hauteurs. D'autres projets sont a l'étude : la zone de la Carbonite et son futur port, ou le quartier de l'appreto qui se veut le premier écoquartier comprenant 1200 logements. Les jeunes couples et les familles qui quittent le centre pour l'axe sud devront néanmoins débourser environ 3000 euros/m 2 pour acquérir un bien neuf, mais la préfecture de la Haute-Corse reste toujours plus compétitive que la Côte d'azur. BELFORT Des primo-accédants motivés «Depuisunan,beaucoupdelogements neufs arrivent sur le marché et sont loués rapidement, constatent Antonio Mendes et Marc Figueiredo, d'alliance Immobilier. Les appartemen ts vétustés dont les loyers ne sont pas revus à la baisse deviennent plus difficiles à louer.» II faut compter entre 450 à 550 euros/mois pour un 3-pièces. A l'acquisition, les taux bas semblent, depuis janvier, remotiver les primoaccédants, d'autant que les prix ont baissé, soit en moyenne euros/m 2. Des appartements des années se vendent 1500 euros/m 2, voire davantage, avecgarage atterrasse, à l'image de ce 75-m 2 acheté euros. Dans le centre-ville, la vieille ville et le long de la Savoureuse, les prix restent plus élevés que dans le quartier des Vosges. La majorité des ventes se situe entre euros (2-pieces) et DOO euros (3-pièces). «Dotés d'un budget inférieur, des acquéreurs cherchent des maisons de moins de 30 ans, en ville ou sur la première couronne, à moins de euros, observe Annie Cuney, de l'agence Briand. Or, la plupart des maisons sur le marché sont plus anciennes, avec des sous-sols élevés ou sans accès direct séjour-jardin.» Ces biens des années 1950 ou 1970 ne trouvent plus preneur, même si leur tarif chute : une maison de 130 m 2 à rénover, avec 750 m 2 de terrain, garage et chauffage, s'est venduemoooo euros BESANÇON Les prix s'émoussent A Besançon, la situation immobilière est sensiblement la même qu'en fin d'année dernière. «Hy a de nombreux biens a vendre, les acheteurs savent qu'ils ont les cartes en main, ils négocient âprement et les prix se stabilisent», souligne David Blond, directeur de l'agence Guy Hoquet. Dans le cœur de cette ville, les travaux liés au tramway ont fait fuir les investisseurs. Sur l'ensemble de l'année 2012, la demande a chuté de 30 à 40 % dans cette zone et les prix s'émoussent (de -7 à -9%). «A Besançon, les travaux sont toujours plus longs que prévu, les gens ont donc une appréhension, pourtantcettefois, lcchantier, dontlafmest programmée pour janvier 2015, pourrait se terminer avec six mois d'avance!», poursuit cet expert. En revanche, deux quartiers tirent leur épingle du jeu. Saint-Claude, au nord de la ville, grâce à son accès autoroutier, et le côté ouest vers Chateaufarine, secteur du nouvel hôpital et d'un pôle santé (les Hauts du Chazal), où une zone d'activités se développe. Dans ces deux endroits, les prix se maintiennent, entre 1500 et 2700 euros/m 2, selon que l'on opte pour un appartement des années 1970, une maison de ville des années 1930 ou dans une copropriété neuve. Côté ouest, les appartements neufs sont pluschers (3000 euros/m 2 ), laplupart étant vendus avec des avantages fiscaux. Mais l'on y trouve également des constructions des années 1980, plus standards. BLOIS La frontière de la voie ferrée La ville de Blois connaît toujours d'immenses disparités entre ses quartiers nord, traditionnellement pauvres, et son cœur historique à forte valeur ajoutee. D'un côté ou de l'autre de la voie ferrée, les prix peuvent passer de 1200 euros/m 2 à plus de 2000 euros/ m 2. Si les ventes d'appartements neufs et de maisons ne sont pas suffisamment significatives pour dessiner une tendance, le marche de l'immobilier blésois semble maintenir la tête hors de l'eau. Les investisseurs peinent même à trouver de nouveaux biens en dehors des studios - qui peuvent s'acquérir pour moins de euros. Tout au long de 2012, les prix du mètre carré des appartements anciens ont même connu une hausse de 3 %. Les maisons de ville à prix raisonnable continuent d'attirer une clientèle blésoise et... parisienne. «Despersonnes qui viennent passer leurs vieux jours dans le Loir-et-Cher», témoigne BRIVE Page 3/10 Franck-Eric Parent, directeur de l'agence Century 21. Pour exemple, Laforêt Immobilier a vendu en début d'année une maison de 90 m 2 - avec très peu de travaux à prévoir -pour 100DOO euros! Grands perdants de la crise, les primo-accédants qui n'obtiennent plus de crédits se replient sur le marché locatif. Il leur faudra débourser environ 600 euros/ mois pour un T3 de 60 m 2. BORDEAUX Une ville newlook Une rive droite prisée, un quartier de la gare qui a le vent en poupe, des bassins à flot relookés... les projets se poursuivent en suivant le cap que la mairie s'est fixé: logements supplémentaires d'ici a Activité en dents de scie Perte d'emploi, revenus en baisse... A Brive, deuxième ville de la région Limousin, où le salaire moyen tourne autour de 24OO euros par foyer, l'immobilier fait grise mine. Les transactions baissent et les prix aussi. Depuis , ils ont chuté de 30 à 35 % environ. A l'époque, une maison à rénover au centre-ville valait autour de euros. Aujourd'hui, elle peut se négocier autour de euros, frais d'agence inclus. Dans la même zone, jusqu'à la première ceinture, le prix dans l'ancien, pour un appartement, oseille autour de 1300 euros/m 2. Et de au-delà de ce périmètre. «Le marché est en dents de scie, er en ce moment les agendas sont relativement vides», constate Angelo Terranova, patron de Beyssen Immobilier. Dans le marasme ambiant, le marché des résidences secondaires n'est pas épargne. «Les propriétaires anglais et hollandais sont repartis en grand nombre. Beaucoup d'agences se rabattent sur Brive, faute de pouvoir vendre suffisamment», souligne ce même expert. Exemple, ce château dans le Lot près de Veyrac qui ne trouve pas preneur. Avec une surface habitable de 650 m 2, plus de 3 hectares de terrain, il est mis en vente à 1,2 million d'euros.

4 Page 4/10 L'objectif étant de proposer aux Bordelais des appartements neufs à moins de 3 DOO euros/m 2, à peu près la moyenne de l'ancien dans la ville. Appartements ou maisons, il faut débourser de 2500 à 3500 euros/m 2 pour se loger à l'intérieur des boulevards ou à la Bastide. A Nansouty, quartierprisé, labarre dessooo euros est difficile à passer, sauf pour des biens exceptionnels. Le triangle d'or et riiypercentre sont à plus de 4000 euros/m 2. Entre la Croix-Blanche et la rue Fondaudege, les maisons se vendent entre et euros. Au Bouscat, la forte demande des familles maintient le mètre carré à 4000 euros en moyenne et les villas au-dessus de euros. Le neuf, rare au centre-ville, vaut autour de 3200 euros/m 2 etmonte àôooo euros sur le site des anciens bureaux de «Sud-Ouest». BOURGES Baisses en cascade «Les prix du centre-ville ont rejoint ceux des extérieurs l'an dernier, et les extérieurs, qui ne sont plus demandes malgré une offre importante, voient leurs prix baisser aussi. La tendance s'estaccentuéedepuisjanvier»,esûme Philippe Lazerne, de l'agence Orpi. Des 4-pièces de standing et des pavillons de m 2 qui coûtaient euros en2012 se sont négociés à euros. «Les prix des pavillons des années baissentsurlapremièreetla deuxième couronnes. Ils abondent sur le marché et, jugés énergivores et mal conçus, ne trouvent pas preneur, observe Nelly Dechaudat, de la Foncière du Palais.Mafa commeau centreville les biens à vendre font défaut, les prix restent élevés, surtout ceux des maisons de ville. Avec 4 chambres, soit 175 m 2 habitables environ, elles se vendent pas moins de euros.» A la location, le parc ancien se voit concurrence par la mise sur le marché d'appartements neufs ou rehabilités. Les investisseurs doivent alors miser sur des studios ou des Tl sans défaut et bien situés, jusqu'à euros/ m 2 dans le centre-ville. Des investisseurs achètent à Bourges ou à moins de 10 kilomètres des biens à partir de 20 DOO euros qu'ils rénovent et embellissent pour atteindre un rendement pouvant dépasser 10 %. CHARLEVILLE-MÉZIÈRES Le grand écart des prix Les prix affiches étant élevés, les négociations peuvent être importantes. A deux pas de l'hypercentre, une maison rénovée de 100 m 2 annoncée 180 DOO euros s'est vendue 160DOO euros. «La plupart des ménagesdisposentdel euros de budget pour des maisons de nf, précise Jean-Pierre Henryon, d'arthurimmo Henryon Immobilier. // y a aussi beaucoup de demandes à moins de euros, notammentdepetits2-piècesà euros.» Pour un appartement en bon état, les prix varient de 900 euros/m 2 dans le quartier Mohon à euros/m 2 dans le centre de Charleville, et jusqu'à 2000 euros/ m 2 avec terrasse etgarage.«0««ktata: maisons, très recherchées entre SOOOOet euros, les écarts de prix sont importants. Il faut compter par exemple 1110 euros/m 2 pour une maison de220 m 2 habitables dansl'ancien et 1625 euros/m 2 pour une de 120 rn 2 dans du récent», précise Pierre Lacreuse, chez Laforêt, qui recommande «le quartier d'etion, proche du centre, avec des maisons de ville intéressantes». A 10kilomètres, à Guignicourt-sur-Vence etboulzicourt, des ventes se réalisent à euros/m 2. En ville comme en périphérie, les maisons intéressent des investisseurs en locatif qui escomptent un rendement de 8-10 %.D'autres achètent des immeubles avec un budget moyen de euros. CHARTRES La concurrence du neuf La demande étant stable, les prix se maintiennent à 2 DOO euros/m 2 en moyenne. Ils peuvent grimper jusqu'à euros/m 2 au centre-ville, dans les résidences des annees Elles m 2 trouvent même preneur entre 90 DOO et euros. «Les2-pièces, Ioués eurospar mois,intéressentlesinvestisseurs,pour un rendement de 6% brut, explique Nicolas Maîtrejean, de Century 21. Mais la concurrence déprogrammes dans le neuf, dont ceux du Carré-d'Or, contraint les propriétaires d'appartements anciens à les rénover et à baisser leurs loyers.» Recherches par les menages, les 3-pièces de m 2 se vendent euros. Les maisons de ville de m 2 avec CLERMONT- FERRAND Un marché ankylosé L'immobilier clermontois, qui tournait au ralenti au premier semestre 2012, s'est bloqué au second. «Beaucoup d'acquéreurs attendaient que les prix baissent et reportaient sans cesse leurs projets d'achat», confie Sophie Murât, directrice de Murât Immo. Même si Clermont-Ferrand reste le pôle économique le plus dynamique de la région, la conjoncture morose et les déboires du secteur automobile ont exacerbé les craintes de beaucoup d'habitants de la ville, Michelin étant ici le premier employeur. Depuis le début de l'année, l'attitude attentiste des acheteurs a poussé les propriétaires à ajuster leur prix à la baisse ou à accepter de négocier. En première couronne, les pavillons des années qui se vendaient autour de 300OOO euros trouvent désormais preneur dans des budgets de à euros, et les petites maisons de village valent entre et euros, contre euros précédemment. Les biens démodés ou nécessitant des travaux disolation et de remise aux normes importants subissent les négociations les plus dures. Dans la ville, les prix des appartements bien places sont restés stables, même si la demande est nettement moins forte que l'an passé. Ils oscillent entre 2100 et 2500 euros/m 2 dans le centre-ville, et plutôt entre 1500 et 1800 euros/m 2 pour les copropriétés des années 1960, sauf celles proches de la place de Jaude, qui se vendent au-delà de 2000 euros/m 2.

5 Page 5/10 jardin et garage sont très prisées aussi, àlsoooo euros. Dans l'agglomération, les prix, devenus aussi élevés qu'à Chartres, se corrigent. C'est le cas des maisons de m 2 de moins de 30 ans, quipartentà DOO euros, voire eurosàlucéouàmainvilliers. «Le marché entre euros est en revanche sinistre, observe Frédéric Leidelinger. de Guy Hoquet. Les biens cossus ne sont plus aii goût du jouretlesmaisonsdesannéesl970n'ont pas un bon diagnostic énergétique.» CHATEAUROUX Recherche petite surface dans l'hypercentre Alors que les investisseurs désertent, les primo-accédants reviennent sur le marché. Certains cherchent de petites surfaces dans l'hypercentre, tel ce 53-m 2 avec parking acheté euros. La plupart sont en quête d'appartements ou de maisons entre et euros. «Les prix, qui étaient élevés, sonten train des'ajuster, remarque Olivier d'abadie, du Groupe France Patrimoine Immobilier. Les vendeurs commencent à revoir à la baisseteursprixd'appel.»unappartement de 88 m 2 très récent qui ne trouvait pas preneur à euros vient d'être baissé à euros. A 5 kilomètres, à Brassioux, un pavillon des années 1950,132 m 2 refaits à neuf avec 597m 2 de terrain, annonce euros, s'est vendu euros. Si en ville et à proximité le marché reste actif, à la campagne, hormis Déols, Saint-Maur et Le Poinçonnet, les ventes chutent. Et les belles demeures de à 1,5 million d'euros ont perdu leur clientèle étrangère et française. Quant au marché locatif, «la demande s'affaiblit et les loyers ont retrouvé leur niveau des années », indique Ludovic Dagois, de l'agence Adress'Immo. Davantage de maisons sont à louer, à partir de 500 euros/mois avec 2 chambres. Les appartements sont passés de 9 à 7,50 euros/m 2 par mois au maximum. GRENOBLE Forte demande A Grenoble, en dépit de la baisse du nombre de ventes, les prix n'ont enregistré qu'un léger recul. L'hypercentre et le centre historique attirent toujours les acheteurs, et la demande demeure DIJON L'ancien toujours prisé ll est encore trop tôt pour ressentir les effets du tram, livré fin 2012, sur le marché dijonnais, mais la ville continue une politique d'urbanisme dynamique avec de nombreux projets de construction (nouveaux quartiers, équipements collectifs...) qui devraient confirmer la tendance: les constructions neuves du Grand Dijon attirent de nouveaux acheteurs qui délaissent les biens des années 1960 aux charges excessives. La demande reste constante pour les biens plus anciens traditionnellement recherches: petites surfaces du centre historique (2500 euros/m 2 pour un Tl), biens de gamme moyenne ou maisons des années 1930 des quartiers résidentiels (de la Faculté, du Parc ou de Victor-Hugo-Montchapet) se négociant encore autour de 39000O euros. Un bel appartement de 150 m 2 dans le centre continue d'atteindre les euros. Le marché dijonnais est en revanche globalement attentiste: délais de vente rallonges, nombre de transactions en baisse, avec une masse de logements des années qui stagnent. Pour Christophe Lesou, président de la Fnaim de la Côte-d'Or, tt c'est le moment d'acheter, les banques continuant de pratiquer des taux d'intérêt particulièrement bas». Ainsi, pour euros, un primo-accédant pourra se loger dans un appartement des années 1970 d'une superficie de 70 nf. Quant au marché locatif, il est à la baisse, les propriétaires devant faire face à un nombre d'offres de plus en plus important. Les locataires exigent désormais des biens rénovés et entretenus, répondant aux nouvelles normes d'isolation. forte. Le prix de l'ancien varie entre 2300 et 4000 euros/m 2. Ça continue de bouger. Le quartier de la place Championnet, qui a profité du dynamisme de la ZAG de Bonne, conserve sa cote, entre 2100 et 3720 euros/m 2. Le quartier de l'ile-verte est toujours Fun des plus prisés, entre 2400 et euros/m 2. Au sud des grands boulevards, mais au-dessus des quartiers sud, le secteur des Eaux-daires offre aux ménages plus modestes la possibilité de trouverdesbiens autour de 2250 euros/m 2. LAVAL Un marché local En ce début d'année, le marché est un peu frileux dans la préfecture de la Mayenne. Les prix semblent légèrement baisser (environ -1,97 % en2012), au grand désarroi des vendeurs plutôt gourmands. Hsvontde755à2174 euros/ m 2 en moyenne pour les appartements et de 983 à euros/m 2 pour l'habitat individuel. Au centre-ville, on trouve de grandes maisons (de 30 DOO euros pour les plus petites à 300 DOO euros), et plus on se dirige vers la périphérie, plus on tombe sur des pavillons de 120 m 2 avec 4 chambres (ce qui apparemment se vend le mieux), entre et250000euros. Il y a des opportunités pour les primoaccédants, car même si les banques sont un peu plus sévères qu'auparavant elles proposent des taux assez bas, pouvant aller de 2,8 à 4 %. La ville, plus axée sur l'agroalimentaire que sur les services, attire peu d'acquéreurs de l'extérieur : ils représentent seulement 10% des ventes. LILLE Le centre échappe à la crise Les prix élevés témoignent du dynamisme économique et culturel de la capitale des Flandres, mais pour les habitants se loger devient compliqué. Même en location, l'accès au logement reste difficile. Les loyers sont chers: pour Lille intra-muros, compter de 15 à 18 euros/m 2 pour les petites surfaces et de 10 à ll euros/m 2 pour les grandes. Mais la ville remplit depuis 2008 l'objectif de logements neufs par an. Dans tous les programmes immobiliers, une partie est consacrée a l'accession sociale à hauteur de 2 DOO euros/ m 2, une partie à l'accession maîtrisée, soit2400 euros/m 2, etenfmune

6 Page 6/10 des Carmes Limoges-Ouest et les abords du CHU (premier employeur de la ville) sont aussi tres demandes Dans le quartier de la gare, une belle maison des annees 1930 en pierre granité (le bien le plus recherche) de 95 m 2 sur trois niveaux avec 300 m 2 de tèl rain s'est vendue 161 DOO euros en quinze jours «Ce n'est pas cher, maîs si le patrimoine prend tres peu de valeur u offre cependant une excellente rentabilité» note Christophe Lonan «Nous voyons beaucoup d'investisseurs parisiens, confirme Marie Josée Jeanmn de Century 21Locarno Ils peuvent trouver un appartement pour euros loue 400 euros par mois»un immeuble de rapport vendu 235 DOO euros rapporte 23 DOO euros de loyer annuel La cite de la porcelaine attire aussi les stars du foot comme Mandanda (OM), Mandanda (OM), Maouhda (Bastia), Pedretti (Lille) et Menez (PSG), a la recherche de produits de défiscalisation Malraux LYON Ça flambe dans le 6 e arrondissement A Lyon, les prix se stabilisent. Le développement économique et urbain de la ville permet aux prix de l'immobilier de ne pas décrocher malgre une baisse des ventes. Le prix moyen des appartements dans l'ancien est de 3280 euros/ m 2, de 1700 euros à la Duchere a 4500 euros et plus à la Tête-d'Or et Bellecour. Dans le 6e, ('arrondissement le plus cote, les prix flambent: entre 3200 et 6000 euros/m 2. Le Vieux-Lyon, avec ses tresors architecturaux, cote entre 25OO et 450O euros/m 2. A Montchat et Monplaisir, on peut trouver des maisons de 1930 à euros Le neuf n'échappe pas a la décélération de l'activité. Si les prix n'augmentent plus, on observe des écarts importants dans l'agglomération: de 2400 a 6DOO euros/m 2. Maîs les prix des logements neufs bien places demeurent élevés, a plus de 4500 euros/m 2. Pour les primo-accédants, seule solution, acheter en zone de rénovation urbaine à partir de 2400 euros/m 2. partie a I accession libre entre 2800et3500 euros/m 2 Dans l'ancien le centre-ville échappe a la crise Les prix se sont stabilises autour de 3000 euros/m 2 maîs peuvent grimper jusqu'à 3500 euros autour de la place de la Republique Le cœur historique de Lille fait toujours figure d exception un appartement de 42 m' peut atteindre 180 DOO euros A Vauban quartier proche du centre et des grandes ecoles un 25-m 2 peut se vendre 110DOO euros Ontrouverades prix plus doux a Lille-Sud, autour de 2300 euros/m 2 LIMOGES Les stars du foot investissent «Le Limousin, et plus particulière ment la Haute Vienne, reste une des regions les moins chères de France, rappelle Christophe Lonan, de l'agence Orpi Gambetta La baisse des prix n'est donc pas tres marquée» Les appartements coûtent en moyenne 1300 euros/m 2 II faut compter autour de 1000 euros/m 2 dans les residences des annees 1960 et jusqu'à euros/m pour un appartement avec terrasse dans une residence de standing vers la place MARSEILLE Le meilleur et le pire Depuis I an dernier le volume des transactions a chute de 15 a 20 % a Marseille Climat de crise, peur de s'engager dans un credit, plus value et instabilité fiscale pour les investissements locatifs et les residences secondaires les acquéreurs marseillais sont attentistes et ce malgre des taux d'intérêt bas A 3278 euros/ le prix moyen des maisons a fléchi Sur un marche ou le meilleur côtoie le pire, ou les prix démarrent a 1500 euros/m 0 dans les quartiers Nord et peuvent dépasser les 7000 euros/m 0 pour ceux du front de mer au sud de la ville, seuls les biens de qualite présentes a leur prix de marche intéressent les acquéreurs Des baisses de prix parfois supérieures a 10 % sont en train de se généraliser sur les biens standards, les 3 a 4 pieces entre IOU DOO et 120 DOO euros dans le 15e arrondissement ou encore dans les grandes copropriétés energivores des annees 1970 aux charges élevées des 6 e, 9 e ou 12 e arrondissements Dans l'immobilier neuf qui varie entre 2700 et plusdesooo euros/m 2 selonles programmes le prix moyen a augmente de 8 % l'an dernier pour atteindre 4014 euros/m 2 hors parking m 2

7 Page 7/10 MONTPELLIER Le grand décalage A Montpellier, les prix dè l'ancien et du neuf ne sont pas en adéquation avec les moyens des ménages. Cette tendance évolue peu et le marché risque le blocage. Le quartier historique de la ville devient un petit musée qui plaît aux Parisiens, entre et euros/m 2 dans l'ancien. Le quartier de Port-Marianne, en pleine expansion, est pris d'assaut malgré ses prix, les plus élevés de toutes les ZAG en cours, en moyenne 4000 euros/m 2. Beaucoup deprimoaccédants viennent dans le quartier Clemenceau pour chercher une affaire à rénover. Les prix varient entre 1800 et3200 euros/m 2. Dans le neuf, les ventes ont chuté de près de 40 % dans l'agglomération l'an dernier, où logements ont eté vendus, contre 4000 l'année précédente. Le prix moyen baisse à peine dans l'agglomération (3720 euros/ m 2 ) et augmente d'environ 3 % à Montpellier (4100 euros/m 2 ). NANTES Négociation, le maître-mot A Nantes, l'heure est à la négociation. De nouvelles opportunités s'offrent aux acheteurs. Dans l'hypercentre, les appartements avec un peu de cachet se vendent à partir de 3200 euros/m 2. Dans les quartiers Sainte-Thérèse/ Américains, l'essentiel des transactions repose sur des studios et 2-pieces, entre et euros. Proche du centre, le quartier Saint- Pasquier/Saint-Félix se vend entre 2900 et4200 euros/m 2. Tres couru des vieilles familles nantaises, le quartier Canclaux-Mellinet offre peu d'opportunités pour les primo-accédants, le prix au mètre carré variant entre 3700 et 6300 euros. Pour acquérirune maison neuve entre 170 DOO et euros, il faut s'éloigner de Nantes. A Clisson, le prix moyen pour une maison est de euros; à Savenay, euros; à Ancenis, euros et dans le pays de Retz euros. NEVERS La fuite des jeunes «Vendeurs et acquéreurs n'ont jamais été aussi indécis. Les seuls biens qui se vendent sont ceux qui respectent les prix du marché», explique Didier Mignot, de l'agence Guy Hoquet. Nevers, qui manque de dynamisme économique, se vide progressivement de ses habitants (ils sont moins de actuellement). La commune ne parvient pas à retenir les jeunes, qui partent vivre à Paris, à Lyon ou à Dijon dès la fin de leurs études. Seul espoir des riverains: le projet de TGV reliant Paris à Clermontferrand qui pourrait desservir la ville mais qui doit encore être confirmé dans quèlques mois. Les acheteurs sont en majorité des couples de seniors qui revendent leur maison dans la périphérie neversoise pour s'installer en plein centre-ville, dans le quartier historique, afin de bénéficier de toutes les commodités et des commerces. Rue Gambetta, un appartement ancien de 74 m 2 a trouvé preneur pour 88 DOO euros (1190 euros/m 2 ). Les autres acquéreurs sont des primo-accedants qui visent les pavillons plus excentrés, accessibles à partir de I DOO euros/m 2. Quant aux très rares acheteurs de résidence secondaire, ils préfèrent investir autour de la commune voisine de Cosne-sur-Loire. NICE Activité en chute libre Avec un volume des transactions en baisse de 29 % l'an dernier, le marché de l'ancien niçois, qui vit à 75 % sur la résidence principale, est à l'arrêt. Le prix moyen des appartements - 90 % du marché ancien-est de4241 euros. Dans le quartier de Cimiez, le «Neuilly niçois», les tarifs démarrent à euros/m 2 dans les immeubles des années 1960 et franchissent les 6 DOO euros/m 2 dans les copropriétés Belle Epoque ou les résidences récentes avec terrasses et jolie vue. Au printemps, l'inauguration d'une station sur la ligne I du tramway signera le désenclavement du quartier Pasteur, coté entre 2500 et LE MANS Légère reprise Depuis la fin 2008, le marché manceau tournait au ralenti: la hausse continue des prix a sorti peu à peu du marché les acheteurs locaux qui ne disposaient pas d'un pouvoir d'achat assez élevé. En parallèle, l'an passé, la fin du PTZ dans l'ancien a fortement pénalisé les primo-accédants, nombreux dans la ville, et les nouvelles mesures fiscales ont dissuadé les investisseurs d'acquérir de petits biens locatifs. Bref, le marché a subi la crise de plein fouet en Depuis le début de l'année, en revanche, les ventes repartent un peu, notamment pour les biens de plus de euros. «Les propriétaires ont enfin compris que pour vendre une grande maison à rafraîchir ou à remettre au goût du jour, il fallait baisser /eurprix», confie Stéphane Vachet, de l'agence Carré Mans Immobilier. Les belles bâtisses bourgeoises ou les gros pavillons en première couronne se négocient entre et euros. Il est également possible de trouver une échoppe de 90 à 120 m 2 entre et euros au centre-ville, et un pavillon de l'après-guerre de 100 m 2 à rafraîchir pour un budget moyen de euros. Le marché des appartements est plus contraste: les biens dans les petites copropriétés anciennes continuent de se vendre entre 1200 et 1700 euros/m 2. En revanche, les logements des années I960 avec des charges importantes, proposés entre I DOO et 1300 euros/m 2, restent boudés par les acquéreurs.

8 10/12 PLACE DE LA BOURSE Page 8/10 ORLÉANS Des positions figées En ce début d'année, le marché Orléanais affiche une baisse minime des prix des appartements, un peu plus marquée dans l'habitat individuel. «On ressent un marché figé, aussi bien côté acheteurs que vendeurs, souligne Stéphane Durand, président delà Fnaim du Loiret. D'un côté, les stocks sont plus faibles. En raison du changement gouvernemental sur les plus-values de cession (exonération au bout de trente ans de détention et non plus quinze ans), les vendeurs préfèrent conserver leur patrimoine. De l'autre, les acheteurs sont moins nombreux, car plus frileux f ace au chômage étala situation économique. A Orléans, on note de 2O à 25 % d'acheteurs en moins, ce qui est en accord avec la moyenne nationale de 2012.» En moyenne, les prix tournent autour de 2200 euros/m 2, mais les écarts sont sensibles, de 1800 à plus de 3000 euros/m 2, selon que l'on opte pour de la reconstruction ou pour une belle demeure ancienne. Malgré cette activité au ralenti, Orléans bénéficie toujours un peu plus de la proximité géographique de la capitale. Depuis deux à trois ans, les étudiants qui fréquentent les universités ou écoles parisiennes viennent en plus grand nombre louer des studios au centre-ville, attirés par des prix plus modiques que dans la capitale (de 250 à 300 euros/ mois pour un studio) euros/m 2. Le haut de gamme entre et I million d'euros est rare. Toutefois, sur le mont Boron, un appartement s'est vendu 1,5 million d'euros et deux villas ont dépassé les 2 millions d'euros. L'immobilier neuf accuse le coup de la fin du dispositif Scellier. Le coeur de ce marché, entre 5000 et 6000 euros/ m 2, souffre particulièrement. NIORT En manque de projets ANiort, où de nombreuses mutuelles et sociétés de services ont leur siège social, les prix ont baissé de 10 à 15 % en deux ans. Ils varient de 968 euros/ m 2 jusqu'à 3000 euros/m 2 au centre, axe principal de la ville. En ce début d'année, les ventes semblent se poursuivre au même rythme qu'en Niort permet aussi aux primoaccédants d'acheter, le plus souvent dans l'ancien, car le taux de crédit est d'environ 2,70 %. Les ventes se font en moyenne entre 150 DOO et 250 DOO euros, les pavillons étant à 120 DOO euros et les plus grandes maisons à 500 DOO euros. Cependant, les prix pourraient repartir à la hausse pour cause de pénurie car Niort n'a pas lancé de projets de construction pour La clientèle est surtout locale : la ville, qui ne possède ni usines ni manufacture, attire peu d'acheteurs extérieurs. POITIERS L'hypercentre résiste Le marché tourne à petite vitesse depuis l'été dernier: les visites se font rares, le nombre de transactions a chuté de près de 30 %, et la tendance ne devrait pas s'inverser cette année. En cause, les acheteurs très frileux dont le pouvoir d'achat est en berne et qui craignent pour leur avenir. Seuls résistent à la dégringolade les biens situés dans l'hypercentre, sur le plateau. «Les logements anciens en bon état se vendent entre 2000 et euros/m 2», estime Xavier Robelin, directeur de l'agence Mercure Poitou-Charentes. Près de la place du Marché, un appartement de 95m 2 nécessitant des travaux s'est même vendu euros (1895 euros/m 2 ). Les acquéreurs sont des primo-accédants au budget serré qui peuvent bénéficier de taux de crédit avantageux ou des familles qui s'installent pour cause de mutation professionnelle. Quant à la promotion immobilière, elle est presque inexistante, les investissements locatifs ayant déjà été suffisamment exploités ces dernières années. Enfin, plus on s'éloigne du centre de Poitiers, plus labaisse de prix est significative. «Alu kilomètres, elle est de 10 %, à 20 kilomètres de 20 %, et ainsi de suite», ajoute Xavier Robelin. REIMS L'exceptionnel se porte bien «En 2012, levolume des transactions et les prix ont diminué (environ 5% de transactions en moins) et 2013 semble se profiler de même», remarque Jacques Conet, de Pérou Immobilier. «Ey a des disparités importantes en fonction des quartiers, certains ont baissédelo%, d'autres, notammentau centre-ville, ont stagné», note François Gauthier, notaire chez Thiénot. Dans le centre et le centre élargi (Jard, Jean- Jaurès...), les biens d'exception sont très recherches, la demande est plus importante que l'offre, contrairement aux quartiers excentrés comme l'avenue de Laon ou Clairmarais, toujours boudés par les Rémois. Les appartements des immeubles des années 1970 ne trouvent pas non plus d'acquéreur, notamment à cause des charges collectives. Les petites surfaces et les appartements rénovés ont toujours la cote auprès des primo-accédants ou des investisseurs, leurs prix ont pro-

9 Page 9/10 grasse. «Le neuf connaît un net ralentissement depuis la fin de la loi Scellier», observe Jacques Conet. «Les prix affiches dans les annonces font l'objet de ristournes importantes et masquent souvent la réalité», ajoute François Gauthier. ROUEN Les rives ennemies Les grandes mutations prévues par la ville n'influent pas encore sur le marche immobilier, qui oppose les quartiers de la rive droite à ceux de la rive gauche du fleuve. Pour un même bien, l'écart de prix entre les deux berges avoisine 10 a IS % en faveur de la rive droite. Le centre historique reste une valeur sûre Tout autour de la cathedrale et de la place du Vieux-Marche, les petits immeubles de caractère a colombages sont prisés, entre 2500 et 3000 euros/m 2 Le quartier de la gare est aussi tres recherche, entre 2500 et 2800 euros/m". Saint-Marc est apprécie pour son côte village et ses nombreux commerces de bouche. Le neuf y est rare, d'où la bonne tenue des prix dans lancien: entre 2300 et 2900 euros/m 2. La commune de Mont- Saint-Aignan, sur les plateaux nord de Rouen, offre un cadre plus calme et verdoyant que le centre-ville, entre 1800 et 2000 euros/m 2. Dans le neuf, compter en moyenne autour de 3300 euros/m 2 (de 2000 euros/m 2 en périphérie a euros/m 2 dans l'hypercentre). Côte locations, même si les loyers stagnent, voire flechissentlegerement, la demande est alimentée par les étudiants. STRASBOURG Prix doux au Neudorf Frappe de plein fouet par la crise, Strasbourg voit son marche immobilierse replier fortementet ses pnxbaisser. Dans l'hypercentre, lespnxde l'ancien varient entre 2500 et4 DOO euros/ m 2. La Petite-France est toujours prisée pour ses maisons a colombages et ses ruelles étroites, maîs les prix restent élevés, entre2500et4000 euros/ m 2.Eloigneducentre-ville, Robertsau attire les acquéreurs aises a la recherche de petites residences de standing et de maisons, entre 2300 et 3500 euros/m 2 Les prix sont plus doux dans les quartiers en pleine mutation, comme Neudorf et Danube, entre 1950 et 3000 euros/m 2. Dans le neuf, les effets de la crise pèsent aussi sur l'activité (-17% sur un an), avec un retrait massif des investisseurs (-32%). Les prix résistent à 3235 euros/m 2 en moyenne Quant au marche locatif, il se maintient. Un 45-m 2 peut se louer 500 euros, soit le prix du marche (ll euros/m 2 ). TOULOUSE Le neuf en repli A Toulouse, les transactions sont en baisse, maîs les prix se maintiennent. L'ancien reste stable, à 2772 euros/m 2 en moyenne. L'hypercentre est audessus de la moyenne, les transactions entre 4500 et euros/m 2 sont LA ROCHELLE fréquentes. Le quartier des Chalets a ses adeptes, il permet de tout faire a pied et compte un marche de jolis biens souvent entierement réhabilites, mais chers entre 4000 et euros/m 2 Les quartiers Jean- Jaurès et Saint-Aubin, à mi-chemin entre le périmètre du futur quartier Toulouse-Euro-Sud-Ouest, qui accueillera le TGV, et le cœur de ville (Wilson, Capitale) ne sont pas pres de decoter,entre2900et4500 euros/m 2. Au cœur du Faubourg, le quartier des Minimes abrite des biens chers, 500 DOO euros pour une maison à deux pas de l'église. Pour trouver plus abordable, il faut se reporter sur Le retour des investisseurs Le marché rochelais, qui avait réussi à passer à travers la crise, a été touché en octobre dernier. Depuis cette date, beaucoup d'acheteurs ont differé leurs projets, notamment ceux disposant d'un gros budget. «Les perspectives économiques ne sont pas tres bonnes dans la région et les acquéreurs hésitent a s'endetter sur une longue période, ils attendent de voir si les prix vont continuer de résister», confie Gilles Desvallois, gérant d'immobilier Desvallois. Seules les petites surfaces, de 9OOOO à 15OOOO euros, continuent de se vendre relativement facilement. «Nous constatons un retour des investisseurs, plutôt seniors, qui achètent un pied-à-terre a conserver ou à louer», note Christophe Gaillard, directeur de l'agence Laforêt. Les petites surfaces dans l'hypercentre historique valent entre 3DOO et 4000 euros/m 2 et de 3500 à 5200 euros/m 2 aux Minimes. Dans le quartier des Parcs, les appartements des années 1970 se négocient entre 2800 et 33OO euros/m 2 selon l'état, l'étage et la vue Les maisons souffrent davantage du tassement du marché, sauf les petites échoppes dans les quartiers centraux. En bon état, elles valent entre et euros, selon leur surface et leur localisation. Les pavillons sans charme, en revanche, ont vu leurs prix baisser de 5 % environ. Il faut compter entre et 25OOOO euros pour en acheter un à Saint-Eloi, à Petit-Marseille ou à Tasdon. Enfin, en première couronne, le marché est très atone, et les grands pavillons sur un terrain de 1OOO m 2 ne trouvent plus preneur au tarif demande.

10 10/12 PLACE DE LA BOURSE Page 10/10 MARTINIQUE Malgré le Duflot, les promoteurs restent prudents Les Martiniquais ont beau avoir envie d'accéder à la propriété,!^ sont freinés par les conditions d'accès au crédit resserrées : les banques ne prêtent qu'à ceux dont l'emploi et les revenus ne sont pas menacés. Raison pour laquelle, l'immobilier neuf reste concentré sur une production hors de portée des accédants modestes. Mais les promoteurs hésitent à lancer de nouvelles opérations en raison du repli de l'activité. Le dispositif d'investissement en Duf lot outre-mer pourrait toutefois changer la donne, car il propose une réduction d'impôt de 29 % du prix de revient du logement (18 % en métropole), dans la limite de 300DOO euros. Lin élément sur lequel les promoteurs comptent pour relancer l'activité. A condition qu'ils restent cohérents sur les prix. «Dans le neuf, il ne faut pas dépasser la barre des 3OOO-35OO euros/m 2», indique Christophe Decaix, conseiller en gestion de patrïmoine chez Inf initis. Dans l'ancien, le marché reste atone, l'offre étant très disparate, entre 1700 et 2600 euros/m 2 à Fort-de-France, mais plus près de 3000 euros/m 2 à Schoelcher ou au Lamentin. GUADELOUPE Des délais de vente qui s'allongent La Guadeloupe s'est dotée d'un Observatoire du Marché immobilier à l'initiative de la Fnaim, qui permet de mieux cerner le marché. Aujourd'hui, les ventes sont surtout concentrées sur l'habitat collectif (46 % des transactions) et la clientèle est très exigeante sur le rapport qualité/prix: «Les acquéreurs bénéficient d'une offre importante et agissent logiquement comme modérateurs du marché», indique l'observatoire. Sur l'ensemble de l'île, un appartement se vendait en moyenne euros en 2012 et une maison euros. Les délais de vente s'allongent: 33 semaines en moyenne pour un appartement, 34 pour une maison. Mais à Baie-Mahaut, Petit-Bourg, Lamentin, poumon économique de l'île, ils sont plus courts (19 semaines). Sur ce secteur porteur, les prix varient entre 1974 et 2384 euros/m 2, voire jusqu'à 360O euros/m 2 pour les maisons. Dans le neuf, la problématique est la même qu'en Martinique: les valeurs étant élevées, les primo-accédants ont quasiment disparu. Et le retour des investisseurs reste bien timide. les Mazades et ses constructions des années 1960, de l'autre côté du boulevard. Le marché du neuf enregistre une baisse des ventes de 29 % dans l'aire urbaine et de 37% à Toulouse. Dans l'hypercentre, le neuf se négocie entre 3500 et 5 DOO euros/m 2, de même à Saint-Aubin et à Jean- Jaurès. Et entre 3300 et 4000 euros/ m 2 à Saint-Cyprien. TOURS Le quartier de la gare a la cote Le marché est plutôt stable dans la préfecture d'indre-et-loire. «Le centre-ville se maintient, elles secteurs Cathédrale, Halles, Béranger, Prébendes et Velpeau sont toujours prises des familles et des retraités qui souhaitent revenir en ville. A Velpeau, une maison de 90m 2 coûte en moyenne euros et euros aux Prébendes», explique Bruno Brosse!, président départemental de la Fnaim. Toutefois, les acheteurs n'hésitent plus à négocier. «Aujourd'hui, lesvendeurs ont tendance à afficher des prix encore un peu élevés par rapport à la réalité du marché. Aussi les délais de vente s'allongent. En revanche, dès qu'un bien est à son prix, il part vite. Comme cette maison de 150 m 2 vendue en une semaine 210DOO euros», explique un agent immobilier du centre. Le quartier de la gare a la cote. Surtout pour ceux qui prennent le train tous les jours pour aller travailler àparis une heure plus tard. «Lesacheteurs dont le budget ne dépasse pas euros s'éloignent alors un peu du centre», précise Thierry Hoquet, de Laforêt. A Tours Nord, du côté de la Tranchée, et à Joué-les-Tours une maison de 90 m 2 se vend autour de euros. TROYES Baisse de l'ancien et du neuf Nicole Vernier, de l'agence Jean-Jaurès Immobilier, n'est pas inquiète mais-réaliste-.«notre chiffre d'affaires en 2013 va sans doute baisser d'au moins 30 %. Des agences vont fermer, lapluparts'en sortiront mais elles vont devoir s'accrocher et f aire preuve d'un très grand professionnalisme.» Même si révolution des prix en 2012 était plutôt rassurante dans le neuf, avec une hausse de 2,3 % pour les appartements - à environ 3000 euros/m 2 -, le marché de l'ancien avait déjà subi un décrochage de près de 6 %. Le début d'année se présente sous un jour plus sombre avec des prix en net repli tant dans l'ancien que dans le neuf, pour les appartements ou pour les maisons. Illustration en plein centre-ville avec l'ancienne poste réhabilitée en bureaux et logements neufs. Un programme qui avait fixe la barre haut, environ3200 euros/m 2, et voit aujourd'hui sa cote baisser à euros/m 2 pour certains lots. Touche par le chômage, Troyes manque d'acquéreurs: les primoaccédants peinent de plus en plus à obtenir des financements. Quant aux investisseurs, larévisionde ^fiscalité dans le neuf les rend frileux... MAYABLANC,ALEXANDRECERESA, MARJORIE CESSAC, MARIE-ALLYS DUCELLIER, VALÉRIE FERRER, AURORE MERCWN,AUDREYMOULIN, MARIE PELLEFIGUE, JENNIFER SCHWARTZ, COLETTE SABARLY

ORPI. septembre 2012

ORPI. septembre 2012 ORPI Conférence de presse de rentrée 18 septembre 2012 Bilan et faits marquants du premier semestre 2012 National La France : un marché au point mort Aucune chute brutale des prix à espérer De fortes tensions

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Le marché immobilier vu par MeilleursAgents 1. Les prix a. Nos prévisions

Plus en détail

Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes

Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes Afin d avoir une vue d ensemble des transactions foncières et immobilières effectuées en région Rhône-Alpes, l Observatoire Régional de l Habitat

Plus en détail

Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05. 1.!Evolution des loyers par typologie! !depuis 12 mois!

Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05. 1.!Evolution des loyers par typologie! !depuis 12 mois! Janvier 2013 Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05 1.!Evolution des loyers par typologie!!depuis 12 mois! 07 2.!Evolution des loyers sur 10 ans!

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché. Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com

DOSSIER DE PRESSE. POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché. Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com DOSSIER DE PRESSE POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com Contact presse : mael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.66 1 I. Le Marché de l immobilier

Plus en détail

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013?

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Conférence de presse - Paris, 24 septembre 2013 Deux expertises, deux éclairages

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit Crédit immobilier BAROMETRE DES TAUX DU MOIS DE MARS 2013 EVOLUTION DES TAUX DEPUIS 10 ANS LE PORTRAIT-ROBOT DE L EMPRUNTEUR EN ILE-DE-FRANCE ET EN PROVINCE QUELLES PERSPECTIVES POUR LES MOIS A VENIR?

Plus en détail

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 Dossier semestriel Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 BILAN DE L ANNÉE 2013 : Evolution mensuelle des taux en 2013 : baisse de 0,10% du taux d intérêt sur 20 ans Evolution des taux depuis

Plus en détail

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier 16 ème Observatoire du Crédit Immobilier LES BANQUES ONT-ELLES ARRÊTÉ DE PRÊTER? «BANQUES CHERCHENT EMPRUNTEURS». C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 5 n o v e m b r e 2 0 1 2 INTRODUCTION : UN MARCHE

Plus en détail

PREMIUM. En plein coeur du centre historique de Nantes. NANTES Carré Vert. Photos non-contractuelles

PREMIUM. En plein coeur du centre historique de Nantes. NANTES Carré Vert. Photos non-contractuelles G A M M E PREMIUM En plein coeur du centre historique de Nantes NANTES Carré Vert Photos non-contractuelles DÉFICIT FONCIER Déduire le montant des travaux réalisés sur l ensemble des revenus fonciers positifs,

Plus en détail

LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE LES CHIFFRES DE 2005

LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE LES CHIFFRES DE 2005 Paris, le 17 janvier 2006 LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE Les statistiques immobilières émanant du notariat français proviennent, avec la Base BIEN pour l'ile-de-france et la base PERVAL pour la

Plus en détail

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Le Prisme, Lyon Jeudi 9 février 2012 Siège (Lyon) Agence de Montpellier Agence de Nantes Agence de Nice Espace Eiffel -

Plus en détail

TABLE RONDE 1 L évolution du marché du logement dans le Grand Nancy

TABLE RONDE 1 L évolution du marché du logement dans le Grand Nancy TABLE RONDE 1 L évolution du marché du logement dans le Grand Nancy Bilan 2014 Perspectives 2015 et 2016 TABLE RONDE 1 Funmi AMINU, Directeur d études à l Aduan Gilles BOCHU, Vice-président de la FNAIM

Plus en détail

SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE

SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE Jusqu à la fin des années 90, le parc locatif privé Sisteronnais était essentiellement situé dans les quartiers anciens de la ville, dans des immeubles vétustes.

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me ROBIN Laurent Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Comme chaque année, la Chambre des Notaires de PAU présente une analyse du

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Janvier 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 28 mai 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 12 Grande Couronne 15 Synthèse

Plus en détail

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Jean-Claude Driant Lab Urba Université Paris Est Séminaire du GERI Mobilitas - le 26 mars 2015 Crise du logement?

Plus en détail

Patrimoine Immobilier Finance Retraite

Patrimoine Immobilier Finance Retraite Patrimoine Immobilier Finance Retraite Numéro 47 Février 2013 EDITO Situation du marché immobilier d habitation L heure de vérité Le mois dernier, nous nous interrogions sur les hypothèses de croissance

Plus en détail

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 La loi Duflot La LOI DUFLOT est accessible aux investisseurs depuis le 1er janvier 2013. Ce dispositif de défiscalisation consiste

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 BILAN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 Avec la participation de A Jean-François INTRODUCTION BUET, Président FNAIM BASE DE DONNEES FNAIM 2 millions de logements 1

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Immobilier de haut de gamme : explosion du nombre de ventes et des prix dans le monde. En total décalage en 2013, Paris rebondit finalement en ce début 2014 Cette étude porte sur les

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse COMMUNIQUÉ DE PRESSE Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse L Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI) livre ce jour les derniers chiffres

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013

CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013 Dossier semestriel CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013 BILAN DE L ANNÉE 2012 : Évolution mensuelle des taux en 2012 : baisse de 0,8 % du taux d intérêt sur 20 ans Évolution des taux depuis

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives 2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives Après un semestre d activité, Empruntis dresse le portrait d un marché de l acquisition en nette reprise. 1 Contexte

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et 1 InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et reconnus, InvestirLoiPinel.fr vous met en relation avec

Plus en détail

www.adequation.fr Etude du marché immobilier du Grand Avignon L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?»

www.adequation.fr Etude du marché immobilier du Grand Avignon L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?» Etude du marché immobilier du Grand Avignon Intervention : Yohan BREUIL, directeur d agence, Adequation L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?» www.adequation.fr Le 07 octobre 2014 Objectifs

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 I. Actualité du marché de l immobilier Les chiffres du marché du logement neuf francilien Les lancements commerciaux en Ile-de-France au 1 er semestre 2014 : - 29% par

Plus en détail

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français.

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. INVESTISSEMENT LOCATIF ET DEFISCALISATION DANS LA MAISON INDIVIDUELLE La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. C est indéniable, trois français sur quatre souhaitent vivre en maison individuelle.

Plus en détail

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7.1. Une forte progression des prix de l accession jusqu en 2008 Les prix d achat ont presque doublé dans l individuel comme dans le collectif

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Press-book. Communiqué de presse Immobilier neuf : Quel est le moral des futurs acquéreurs? 17 juillet 2014

Press-book. Communiqué de presse Immobilier neuf : Quel est le moral des futurs acquéreurs? 17 juillet 2014 Press-book Communiqué de presse Immobilier neuf : Quel est le moral des futurs acquéreurs? 17 juillet 2014 Immobilier neuf : 60% des Français pensent que c est le bon moment pour acheter Helene Dupuy Le

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Le retour des acheteurs. Créteil attire une population jeune et familiale

Le retour des acheteurs. Créteil attire une population jeune et familiale VAL-DE-MARNE Le retour des acheteurs Bien desservi par la route et les transports en commun, ce département vert a vu ses prix se stabiliser. Mais si les demandes sont en hausse, les vendeurs se montrent

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées. Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain :

Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées. Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain : Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain : Cela pourra avoir l effet inverse que celui escompté car

Plus en détail

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES Réduisez vos impôts ÉDITO La loi Pinel enfin dévoilée! La loi Pinel est un dispositif fiscal en faveur de l investissement locatif. Elle vous permet de réduire vos impôts

Plus en détail

Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest

Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest >> PRIX Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest Bretagne Sept 2 015 La reprise sur les volumes des ventes dans l ancien se confirme : +16% pour les appartements et +17% pour les maisons.

Plus en détail

Le bilan économique 2013 en Midi-Pyrénées

Le bilan économique 2013 en Midi-Pyrénées Le bilan économique 2013 en Midi- Construction La construction de logements ne redémarre pas Sokorn Marigot (Dreal) Résumé En 2013, le nombre de logements autorisés à la construction en Midi- progresse

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Les marchés du neuf et de l ancien au 3 ème trimestre 2014 Les données caractéristiques selon le type de marché Au 3 ème

Plus en détail

L'immobilier dans tous ses états

L'immobilier dans tous ses états Page 1/5 Immobilier, la reprise L'immobilier dans tous ses états Le retour des investisseurs dans l'immobilier sous toutes ses formes, mais avec sélectivité Après quelques années de fort ralentissement,

Plus en détail

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH).

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). Réhabiliter et préserver le patrimoine architectural français. Les dépenses

Plus en détail

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Comparaisons régionales et évolution depuis 2000 Édito Cette étude analyse le marché du logement neuf en HauteNormandie en 2012 en revenant

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. La production des établissements de crédit spécialisés en 2011

TABLEAU DE BORD ASF. La production des établissements de crédit spécialisés en 2011 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2011 Mars 2012 - 2-1. Le financement des entreprises Le financement des investissements d équipement : le rebond de l activité

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

«Les dynamiques des marchés résidentiels et immobiliers au sein du Pôle Métropolitain»

«Les dynamiques des marchés résidentiels et immobiliers au sein du Pôle Métropolitain» «Les dynamiques des marchés résidentiels et immobiliers au sein du Pôle Métropolitain» Intervention de Laurent Escobar, directeur associé, Adequation et de Véronique Coupanec, consultante siège : Espace

Plus en détail

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Intervention de Laurent Escobar, directeur associé Lille Métropole -

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

Page 1 of 6 Aussi dans ce numéro Le Mot de l'économiste fait relâche durant la période des vacances. De retour en septembre. Forte croissance des ventes résidentielles dans la région de Gatineau Les Canadiens

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Le bilan de l année 2014 Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015 LE MARCHÉ IMMOBILIER AU 1 er SEMESTRE 2015 @JFBuet @FNAIM fnaim.fr VOLUME DES VENTES DANS L EXISTANT 2 LÉGÈRE REPRISE DES VENTES DANS L EXISTANT Sources : CGEDD

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

France ViewPoint. Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études RÉSUMÉ

France ViewPoint. Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études RÉSUMÉ CBRE www.cbre.fr/fr_fr/etude Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études RÉSUMÉ Depuis 2012, les signes de ralentissement se sont progressivement multipliés sur le marché résidentiel

Plus en détail

LOI SCELLIER. Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans!

LOI SCELLIER. Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans! LOI SCELLIER Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans! I) PRINCIPES DE LA LOI SCELLIER La Loi Scellier, c est une réduction d impôt pouvant

Plus en détail

Des Français bien logés : satisfaction ou résignation?

Des Français bien logés : satisfaction ou résignation? Des Français bien logés : satisfaction ou résignation? Si 89 % d entre eux se déclarent satisfaits de leur logement, l étude ORPI/Ipsos révèle un optimisme de façade relevant de la résignation en période

Plus en détail

Les Patrimoniales 2013

Les Patrimoniales 2013 Les Patrimoniales 2013 Restructurer votre patrimoine grâce à une stratégie immobilière diversifiée Marie Annick MOURGUIART Directrice Banque Privée Bayonne Pays Basque Bertrand HARRY, Directeur Général

Plus en détail

Etude Empruntis. Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français?

Etude Empruntis. Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français? Etude Empruntis Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français? La situation du crédit Les taux fixes : du jamais vu depuis 1945... 5,00 4,50 4,00 Baromètre Empruntis Taux fixes à 15 ans 3,50

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

NANTES (44) Résidence «Le Donatien» Loi SCELLIER

NANTES (44) Résidence «Le Donatien» Loi SCELLIER NANTES (44) Résidence «Le Donatien» Loi SCELLIER IMOVELIS 29, boulevard de la Ferrage 06400 CANNES Tel: 04 93 95 39 20 Fax: 04 93 95 39 29 www.imovelis.fr contact@imovelis.fr Résidence «Le Donatien» UNE

Plus en détail

Selon les professionnels de l immobilier interrogés, les principaux constats concernant le marché locatif sont identiques aux années précédentes :

Selon les professionnels de l immobilier interrogés, les principaux constats concernant le marché locatif sont identiques aux années précédentes : 2. Le marché locatif Activité globale Selon les professionnels de l immobilier interrogés, les principaux constats concernant le marché locatif sont identiques aux années précédentes : - Une activité relativement

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 1- Profil des acquéreurs, tous dossiers Immoprêt confondus A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 2- Profil

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BANQUE PROFESSIONS IMMOBILIÈRES ECONOMIE GENERALE ET ECONOMIE D'ENTREPRISE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BANQUE PROFESSIONS IMMOBILIÈRES ECONOMIE GENERALE ET ECONOMIE D'ENTREPRISE BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BANQUE PROFESSIONS IMMOBILIÈRES ECONOMIE GENERALE ET ECONOMIE D'ENTREPRISE SESSION 2012 Durée : 3 heures Coefficient 2 : BTS Banque Coefficient 3 : BTS Professions immobilières

Plus en détail

Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité. Une étude du Crédit Foncier

Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité. Une étude du Crédit Foncier Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité Une étude du Crédit Foncier synthèse En avant-première du Salon National de l Immobilier (3-6 avril 2014, Paris), le Crédit Foncier

Plus en détail

2 ème Baromètre de l immobilier ORPI - CREDOC

2 ème Baromètre de l immobilier ORPI - CREDOC 2 ème Baromètre de l immobilier ORPI - CREDOC «L envie d immobilier» ne faiblit pas Extrait de la conférence de presse du 12 février 2008 1 Les ambitions du Baromètre Immobilier ORPI-CREDOC Instaurer un

Plus en détail

23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Mercredi 6 avril 2011-1 La diffusion des crédits recule toujours

Plus en détail

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 Les crédits de ce type mis en force au cours du premier semestre 1998 ont atteint 154,1 milliards de francs (données brutes non corrigées

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE AU 3EME TRIMESTRE 2012, LE LOGEMENT NEUF ENTRE EN RECESSION Pour le 3 ème trimestre consécutif, les ventes de logements neufs par les promoteurs accusent une forte baisse. L Observatoire

Plus en détail

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Bassin de vie de Lanta - Caraman Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Diagnostic et enjeux septembre 2011 Sommaire Evolutions démographiques et économiques Dynamiques démographiques et économiques Mobilités

Plus en détail

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Mercredi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpifrance.fr www.fpifrance.fr Sommaire Observatoire de la FPI

Plus en détail

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Près d un quart des Français a un projet immobilier dans les mois à venir - 1 Paris, le 18 février 2010 : Depuis 4 ans, le baromètre Orpi-

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Point presse conjoncture Jeudi 6 février 2014

DOSSIER DE PRESSE Point presse conjoncture Jeudi 6 février 2014 DOSSIER DE PRESSE Point presse conjoncture Jeudi 6 février 2014 Contact presse Isabelle Muller 06 73 79 49 34 1 Sommaire Bilan 2013 : un marché en forte dépression Perspectives 2014 : malgré des blocages

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014 L Tableau de bord mensuel Juin 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Historique Le prêt à taux zéro renforcé, PTZ+, était entré en vigueur le 1 er janvier 2011. Il visait à favoriser l accession à la propriété. Réservé aux primo-accédants,

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 ACTUALITE ECONOMIQUE L activité mondiale devrait poursuivre son affermissement. L impulsion est donnée par les pays avancés, bien que leurs redressements restent inégaux.

Plus en détail

PROFITEZ des OFFRES EXCEPTIONNELLES ALDAY PORTES OUVERTES DU 14 AU 19 JUIN 2010. Robert DES QUESTIONS? pour concrétiser votre PROJET IMMOBILIER

PROFITEZ des OFFRES EXCEPTIONNELLES ALDAY PORTES OUVERTES DU 14 AU 19 JUIN 2010. Robert DES QUESTIONS? pour concrétiser votre PROJET IMMOBILIER Robert ALDAY P R O M O T E U R C O N S T R U C T E U R PORTES OUVERTES DU 14 AU 19 JUIN 2010 PROFITEZ des OFFRES EXCEPTIONNELLES pour concrétiser votre PROJET IMMOBILIER DES QUESTIONS? UNE EQUIPE de SPECIALISTES

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général Les signaux positifs relevés au cours du 2 nd semestre 2013 se sont confirmés mais la reprise s avère timide. En France, au 1 er semestre 2014, le contexte économique est

Plus en détail

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain?

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier Mars 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 2000 personnes

Plus en détail

Le marché locatif privé en Mayenne 2011

Le marché locatif privé en Mayenne 2011 Le marché locatif privé en Mayenne 2011 Adil 53 01-07-2012 SOMMAIRE 1 - Introduction P 4 2 - Zoom sur le Département P 5 3 - Le fichier locatif en Mayenne P 6 4 - Le marché locatif sur Laval Agglomération

Plus en détail

VOUS ACHETEZ AVEC LE PRÊT À TAUX ZÉRO - PTZ+

VOUS ACHETEZ AVEC LE PRÊT À TAUX ZÉRO - PTZ+ Février 2015 VOUS ACHETEZ AVEC LE PRÊT À TAUX ZÉRO - PTZ+ LES CONDITIONS LIÉES À L'EMPRUNTEUR Le PTZ+ est accessible au primo-accédant candidat à l'acquisition de sa résidence principale, dont le montant

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mai 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mai 2015 L Tableau de bord mensuel Mai 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession?

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? L L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ H DANS L HÉRAULT EN 2009 Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? Cette note a pour objectif de faire ressortir

Plus en détail

La primo accession à la propriété en Lot-et-Garonne (avec PTZ) de 2002 à nos jours

La primo accession à la propriété en Lot-et-Garonne (avec PTZ) de 2002 à nos jours La primo accession à la propriété (avec PTZ) de 22 à nos jours ADIL 47 Etude réalisée en avril 213 par l ADIL 47 1 Historique de l accession aidée Depuis 1995 (en substitution des prêts PAP), le Prêt à

Plus en détail