ASSOCIATION DES INGÉNIEURS N 136 DECEMBRE 2012 ISSN Inauguration d ECAM Strasbourg-Europe. Dossier création d entreprise.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASSOCIATION DES INGÉNIEURS N 136 DECEMBRE 2012 ISSN 2103-7795. Inauguration d ECAM Strasbourg-Europe. Dossier création d entreprise."

Transcription

1 ASSOCIATION DES INGÉNIEURS N 136 DECEMBRE 2012 ISSN Sommaire Nouvelles de l'association... p. 3 Dossier création d entreprise... p. 4 Nouvelles de l école... p. 9 CECAM... p. 13 Nouvelles du Groupe ECAM... p. 16 Nouvelles des régions... p. 17 Nouvelle des promotions... p. 19 In Memoriam... p. 19 Carnet & agenda... p. 20 Inauguration d ECAM Strasbourg-Europe Dossier création d entreprise Association des Ingénieurs de l'ecole Catholique d'arts et Métiers 35 rue de la Bienfaisance PARIS Tél. : Fax : Web : Membre de la CECAM, Confédération des Ecoles Catholiques d'arts et Métiers - Lille-Lyon-Nantes-Toulouse Association des Ingénieurs ECAM n Décembre

2 Jacques SERVE (72) Président, Association des Ingénieurs ECAM Des ingénieurs ECAM mobilisés pour l Association et pour l Ecole 1053 ingénieurs ECAM ont répondu à l enquête «Panorama des ingénieurs ECAM», menée conjointement par notre école et l Association des ingénieurs ECAM. Cette forte et remarquable mobilisation des plus anciens et des plus jeunes formés sous statut étudiant ou par la voie de l apprentissage est révélatrice de la forte valeur identitaire «ECAM». Sans entrer dans le détail de cette enquête, un résultat doit être cité : 75% des cotisants sont satisfaits des services rendus par notre association. Ce taux de satisfaction élevé est principalement le fait d outils de communication jugés performants et adéquats (le LIEN, le journal, l annuaire, le site WEB), mais aussi des autres services rendus comme les offres d emploi et l accompagnement emploi-carrière. Je profite de ces quelques lignes pour remercier et rendre hommage à nos bénévoles de Paris, des régions et des promotions qui sont les acteurs de ce résultat, sans oublier nos deux permanentes de la rue de la Bienfaisance. Malgré tout, comme la plupart des associations, nous sommes confrontés à la triple problématique d attractivité envers les plus jeunes d entre nous, de baisse des ressources financières et de bénévolat. La réunion plénière qui s est tenue le 17 novembre dernier à Lyon a été une journée consacrée à une réflexion et à des échanges sur ces trois thématiques. En résumé, l Association doit plus progresser dans le faire-savoir que dans le savoir-faire. Nous devons encore plus communiquer sur nos services et nos atouts pour convaincre que nous sommes le réseau social le plus performant des ECAM. Nos outils de communication devront être plus accessibles en développant la portabilité de notre site WEB sur les mobiles pour favoriser les échanges d informations. Ces enjeux sont d autant plus importants que nous ne devons pas oublier que notre autre mission fondatrice est d apporter notre aide à notre école dans sa mission d éducation. Comme le dit Didier Desplanche, Directeur Général de l ECAM Lyon, «Il n y a pas d école performante sans une association de diplômés rayonnante». Là aussi, les ECAM s impliquent pour l école soit dans sa gouvernance, soit dans l accompagnement pédagogique des étudiants au travers des stages, des parrainages, de cours, de conférences, et aussi par l apport financier que constituent les dons ou le versement de la taxe d apprentissage. En résumé, pour faire rayonner notre patronyme commun, cette «ECAM» qui nous lie, nous avons besoin de l engagement solidaire de chacun d entre vous. Au nom du Conseil d Administration, je vous souhaite un joyeux Noël, de bonnes fêtes de fin d année, et tous mes vœux pour EDITO de Didier DESPLANCHE, Directeur Général ECAM Lyon Je remercie l Association des Ingénieurs ECAM pour son invitation à prendre part à l édito de ce dernier journal de l année Le thème de l entrepreneuriat nous tient particulièrement à cœur, à l ECAM Lyon. Avoir l esprit d entreprendre est un véritable vecteur de développement pour notre pays, mais aussi une forme d épanouissement personnel pour celles et ceux qui se lancent dans cette aventure. Nous sommes très fiers d avoir pu former de nombreux ingénieurs qui sont devenus des entrepreneurs. Vous découvrirez au travers de quelques portraits dans ce dossier spécial, ces ingénieurs ECAM qui illustrent l esprit d entrepreneuriat. Nous souhaitons également développer chez tous nos futurs Ingénieurs ECAM des qualités «d intrapreneuriat», cette capacité à s investir et à faire preuve d esprit d initiatives, d audace et de créativité au sein de postes salariés. Notre philosophie n a pas changé depuis la création de notre école en 1900 : il n y a pas de réussite sans travail ni engagement fort et en ayant toujours en perspectives les valeurs humanistes qui caractérisent les ingénieurs ECAM. Ce sont bien ces qualités qui sont la «valeur ajoutée» des Ingénieurs ECAM particulièrement appréciés des entreprises, et ce sont ces mêmes qualités qui permettent de se lancer dans la création ou la reprise d entreprise avec succès. Merci à vous, Ingénieurs ECAM, engagés au quotidien dans vos domaines respectifs. Vous faites la fierté de l école, vous faites rayonner votre diplôme, et vous faites honneur à toute la fratrie des ingénieurs ECAM depuis son origine. L histoire ECAM a été écrite par des ingénieurs convaincus d œuvrer pour le bien et l amélioration de notre société. Il reste de nombreuses pages à écrire dont vous êtes les acteurs et les rédacteurs. Alors écrivons tous ensemble, la suite de cette belle histoire. Je profite de ces quelques lignes pour vous souhaiter de très bonnes fêtes de fin d année à tous et à vos proches. Amitiés 2 Association des Ingénieurs ECAM n Décembre 2012

3 Nouvelles de l Association Réunion Plénière du 17 novembre 2012 à l ECAM Lyon Notre réunion plénière annuelle s est tenue à Lyon au 40 de la montée Saint Barthélémy et nous remercions Didier Desplanche de nous y avoir accueillis, ce qui, au-delà du plaisir de nous retrouver sur le campus, a grandement facilité l organisation de cette journée. Nous étions une bonne quarantaine d ingénieurs ECAM, délégués de promotions, présidents de régions, et bénévoles de l association des promotions 1945 à Nous avions aussi convié Cyril HENRY, président du bureau des élèves. La gente féminine était aussi dignement représentée. En ouverture, votre président a fait une présentation de l Association : ses valeurs, ses missions, ses services pour les ingénieurs ECAM et pour l école, ses moyens humains matériels et financiers. Ensuite nous avons regardé ensemble les principaux résultats de l enquête du «Panorama des Ingénieurs ECAM» concernant la perception des diplômés visà-vis de l Association. De cette première partie, il est ressortit les points forts suivants de l Association : un vrai «Esprit ECAM» avec un taux de cotisants élevé (mais moindre chez les plus jeunes), une association active avec une large palette de services et d activités, un excellent taux de satisfaction de ses membres et, des bénévoles «historiques» et impliqués. Par contre l Association a aussi des enjeux importants : avoir un service adapté à chacune des générations d ingénieurs ECAM, sécuriser nos ressources financières en regard de la baisse du nombre de cotisants et faire émerger nos cadres de demain. Dans ce contexte, l objectif de cette réunion était de réfléchir et d échanger nos idées sur les services de l Association, ses ressources financières et le besoin de bénévoles. Quatre groupes ont d abord travaillé chacun de leur côté sur ces trois thèmes avec ensuite une restitution en séance plénière. Sans trop rentrer dans les détails, des discussions souvent animées, il est ressorti les points majeurs suivants. Les groupes ont confirmé que l Association possède un vrai savoirfaire beaucoup développé quantasante avec une palette suffitivement et qualitativement : de services, même si augmentation de 50 % des effectifs ponctuellement des améliorations élèves avec une progres- sont souhaitées. Par contre, sion du niveau de recrutement, elle doit progresser dans élargissement de l offre de forsion le faire-savoir et la communication mation, augmentation du nommentaires : développer des argubre de partenariats avec le pour mieux convaincre monde industriel et de l ensei- de l utilité de l Association, gnement, développement de mieux informer les ECAM et les l international, réforme pédagogique étudiants de nos services et activités, améliorer l accès à Pour mieux satisfaire la demande l information en développant la et augmenter son portabilité du site web sur les rayonnement, l ECAM doit encore mobiles, développer les liens se développer et des pro- avec les réseaux sociaux, utiliser jets d extension immobilière les délégués de promotions sont actuellement à l étude. Dijets comme relais Concernant dier Desplanche en a profité les cotisations, il faudra redonner pour remercier les ingénieurs un rôle central aux délé- ECAM de leur attachement à gués de promotions en particulier l école et de leur soutien dans pour les relances et peut sa mission d éducation. Didier être, demander aux cotisants Desplanche a aussi insisté sur de convaincre les non le fait «Qu une grande école a cotisants. Le sujet du bénévolat besoin d une grande associajet n a été que peu abordé, sution» et nous a encouragés à probablement le plus difficile. poursuivre nos activités dans Ceci constitue un vaste cette optique. programme et nous aurons besoin Le même jour avait lieu la jour- d énergies nouvelles pour née des parents des ECAM3. conforter nos actions. Nous avons partagé le déjeuner avec eux et avons pu Avant le déjeuner, Didier échanger sur l ECAM et les Desplanche est venu nous informer perspectives qu elle ouvre à de la situation de l école leurs enfants. et de ses projets. Ces dernières années, L ECAM Lyon s est Jacques SERVE (72) Déjeuner avec les parents d élèves Association des Ingénieurs ECAM n Décembre

4 Dossier : Création ou Reprise d Entreprise Focus sur Le Club Entrepreneurs et Dirigeants d Entreprises ECAM La création ou la reprise d une entreprise est un choix déterminant, un engagement fort. Pourquoi certains se lancent-ils dans l aventure? L ingénieur est-il prédisposé à tenter sa chance? Depuis un peu plus d un an l Association abrite un club de créateurs d entreprises dont tous les membres sont ingénieurs ECAM. Les conférences ou les rencontres se succèdent avec succès. Nous avons voulu poser quelques questions à ceux qui sont à l initiative de ces rencontres. Ainsi parmi ceux qui fréquentent ce club peut-on dire qu il y a un profil particulier d entrepreneur? Est-ce le résultat d un long cheminement? Peut-on donner quelques conseils généraux à ceux, qui déjà à l Ecole, commencent à y penser? Enfin l Ecole peut-elle préparer à discerner une «vocation»? Autant de questions auxquelles on aimerait avoir des réponses. Bernard NIEL (ECAM 71) nous donne son point de vue. La rédaction amical à l issue des conférences. L Association des Ingénieurs ECAM, qui prend en charge ces pots amicaux, soutient cette action, et est toujours présente à ces rencontres. Signalons aussi que, grâce à l action de Nathalie Grasset, un partenariat a été établi avec l EM Lyon (Ecole de Management), qui pourra permettre d enrichir nos échanges d expériences, au travers de rencontres communes. L idée d un club ECAM d échanges et de rencontres autour de l entreprenariat est née il y a 2 ans à l instigation de deux Ingénieurs ECAM : Nathalie Grasset (1991) et Alain Plaideau (1971), rejoints ensuite par Bernard Niel (1971). Tous les 3 ayant vécu des parcours différents, l un en reprise (Alain Plaideau), l autre en création (Nathalie Grasset), et Parmi les organisateurs de la réunion du 23 novembre on peut reconnaître, en arrière plan, les responsables des 2 clubs enfin Bernard Niel, dirigeant d entreprises - consultant. La première question qui s est posée à eux, était de savoir si le projet suscitait un intérêt auprès des ingénieurs ECAM, d où l idée de lancer une enquête préalable, auprès des membres de l Association qui étaient en activité. 8% de nos camarades ECAM ont répondu et parmi eux 23% ont déclaré avoir l intention de participer. Le club s est doté d une charte (consultable sur le site en lien avec l Association des Ingénieurs ECAM afin de garantir les valeurs de confidentialité, neutralité et bénévolat dans ses actions... Dans un premier temps les initiateurs ont décidé de limiter leur champ d action à la région lyonnaise, l expérience pouvant servir d exemple pour d autres groupes régionaux. Le club qui a maintenant pris son rythme de croisière a initié, sept conférences depuis mai 2011, en utilisant les locaux de l École, ce qui d ailleurs a permis d inviter des étudiants. Plusieurs thèmes spécifiques ont été abordés : rôle de l avocat d affaires, rapport avec les banques, communication, mécanismes de LMBO, pépinières d entreprises et incubateurs, business-angels. Le dernier en date «entreprendre au féminin» a été organisé le 23 novembre avec le club «ECAM au féminin», 4 femmes chefs d entreprises sont venues témoigner de leur parcours. Mais, au-delà de l intérêt des conférencesdébats, il est certain que ces rencontres laissent une grande place aux témoignages. De nombreux Ingénieurs ECAM, de toutes générations, concernés par l entrepreneuriat, participent à ces débats, y compris un nombre croissant d élèvesingénieurs de 2e ou 3e année. Ces rencontres sont l occasion d échanges informels et professionnels, autour d un pot COMMENT DEVIENT-ON ENTREPRENEUR? En effet, qui n a pas rêvé ou souhaité à un moment de sa vie professionnelle de devenir son «propre patron», ne «pas dépendre des autres», «vouloir réaliser un projet personnel»? De l idée à initier une démarche, et de là passer à l acte, tous les créateurs et repreneurs d entreprises disent que le chemin est long, semé d embûches, aléatoire, mais enthousiasmant! Alors, les créateurs ou repreneurs, en un mot les «Entrepreneurs», sont-ils tous des têtes brûlées? Ceux qui s attendent à découvrir ici le «profil idéal» de l entrepreneur en seront pour leur frais! En effet, il n y a pas de profil type, juste parfois des prédispositions intuitives comme le goût du risque, l idée d un projet, la volonté de gérer soi-même son destin, l appât du gain, etc. Certains traits de caractères se retrouvent chez tous ceux qui entreprennent cette démarche : avoir de la ténacité, une bonne dose de courage et une grande capacité de travail!!! Dans de nombreux cas, la démarche n est pas intuitive, mais est le fruit d une réflexion mûrie patiemment. Les cas les plus fréquents parmi les ingénieurs ECAM que nous avons rencontrés peuvent être regroupés dans quelques grandes familles : Ceux qui ont la soif d entreprendre dans «les gênes», et n imaginent pas d autres voies que de créer leur entreprise dès la 4 Association des Ingénieurs ECAM n Décembre 2012

5 Dossier : Création ou Reprise d Entreprise fin de leur formation. Avec une idée de départ qu ils développeront, ou parfois qu ils abandonneront pour repartir sur d autres projets. Les «créateurs-nés», les «géotrouve-tout», les «artistes imaginatifs» font partie de cette typologie de créateurs. Il est vrai que l évolution des technologies internet, de télécommunications, l ingénierie logicielle, ont favorisé l émergence d une nouvelle génération de créateurs d entreprises ces dernières années, avec parfois à la clé des success-stories. Ceux qui ont acquis une première expérience, et expertise plus ou moins longue, comme salarié dans une entreprise et qui réalisent qu ils peuvent utiliser leur expérience et expertise pour leur propre compte. C est une bonne formule, qui permet souvent de créer son entreprise sur la base de son expertise, de son réseau et carnet d adresses (qui sont autant de clients ou partenaires potentiels), parfois en gardant une activité pour son ancien employeur, qui peut se révéler un partenaire précieux au démarrage. De nombreux employeurs, en particulier les grandes entreprises, encouragent leurs salariés à «s externaliser», et sont parfois prêts à les aider, y compris financièrement, ou en leur maintenant pendant quelques temps des commandes de sous-traitance (méthode connue sous le nom de spin-off). Tous les domaines d activité sont propices à cette forme de création d entreprises, avec une dominante en conseils, ingénierie, informatique, commercial (qui nécessitent peu d investissement). Ceux qui sont à une période charnière de leur carrière, ou sujets à une rupture de contrat, ou à un licenciement : très expérimentés (10, 20 ou 30 années d activité déjà accomplies), bénéficiant de forts réseaux techniques ou commerciaux, ayant acquis souvent une dimension internationale, ces ingénieurs ont un réel potentiel et peuvent mettre à profit tous ces atouts pour créer leur entreprise à cette occasion. Les ruptures de contrat, ou licenciements, donnent souvent lieu à des versements d indemnités, qui peuvent être réinvestis dans l entreprise en création. Ceux qui sont tentés par la reprise d une entreprise existante. Cette forme de création d entreprise est d apparence moins risquée, puisque l activité existe, génère du chiffre d affaires, dispose d actifs, de personnel. Mais l apparence peut être trompeuse, les pièges nombreux (l ancien propriétaire part avec ses clients, le repreneur découvre un important passif financier ou social après la reprise, les procédés ou les outils de production ne sont plus compétitifs, etc.). Une démarche structurée d analyse de l existant, et de stratégie d avenir, avec l appui de conseils idoines, (avocat, expert financier, etc.), sont nécessaires pour se donner le maximum de chances de réussir la reprise. Dans certains cas, la reprise est facilitée par le fait que le futur repreneur est déjà dans l entreprise (cadre salarié, entreprise familiale). Des dispositifs d accompagnement tels que le LMBO peuvent être mobilisés pour favoriser la reprise (Leverage Management Buy Out rachat par un cadre avec effet de levier bancaire). QUELQUES OUTILS DE REFLEXION AVANT DE SE LANCER Que les ingénieurs candidats à la création d entreprise se rassurent : il n y a pas de parcours types à accomplir. Avec de la ténacité, du courage, du bon sens, de la méthodologie, il y a mille façons de réussir sa création d entreprise. Une fois ce préambule posé, il est quand même fortement recommandé au candidatcréateur d entendre et de suivre un certain nombre de conseils, que l on retrouvent dans la bouche de ceux qui ont déjà effectué ce parcours. Le premier qui est cité, ne relève pas de la technique, mais de l entourage du créateur: le créateur a toujours besoin d être soutenu par son entourage, qu il soit familial (conjoint, enfants), de proximité, professionnel. Les moments de doutes, de difficultés, qu elles soient financières, de commandes qui tardent à rentrer, de tracas administratifs, ou simplement de périodes de découragement bien humaines, sont courants, et le soutien de l entourage est alors l atout le plus précieux pour persévérer. La deuxième recommandation est de l ordre du bon-sens : un ingénieur ECAM ne peut pas exceller en tout! Or, la création d entreprise nécessite de construire, de gérer, de décider, dans des domaines très différents tels que la technique, la finance, le commercial, le social, l administratif, l organisation, l informatique, la communication, etc. Pour intégrer efficacement ces différents aspects de l entreprise, il est donc fortement recommandé de s entourer des conseils spécialisés là où on ressent ses limites. De nombreux conseillers professionnels compétents sont présents pour aider les créateurs, y compris à titre bénévole au sein d associations locales ou nationales. Le troisième conseil relève de la méthodologie : elle commence par la définition d une stratégie, et la mise en œuvre de plans d actions. Sans vision de l avenir, sans plan construit pour dérouler ses actions, le candidat-créateur avance dans le brouillard, prend de plein fouet tous les aléas de l environnement. Les plans d actions (technique, commercial, humain, financier, etc.), déclinaison de la stratégie, constituent ses armes pour avancer. D ailleurs, les organismes financiers susceptibles d aider le créateur demandent systématiquement un «business-plan», en général à 3 ans, qui définit la stratégie, et explicite les plans d actions pour atteindre les objectifs prévus. Il faut noter qu une stratégie n est pas forcément «gravée dans le marbre», elle s ajuste au fil de l eau, car l environnement change. La présentation du business plan est importante. En effet, de nombreux projets sont refoulés dans les commissions d engagement du fait d une mise en forme insuffisamment travaillée. POUR PASSER LE BARRAGE DES QUESTIONS QUI FONT PEUR Enfin, ne pas oublier que le nerf de la guerre, qui sous-tend tout le reste, réside dans le financement du projet! Certains candidats-créateurs sous-estiment le volet financier de leur projet, pensant que les rentrées d argent viendront en temps utile couvrir les frais! C est une erreur. La majorité des entreprises qui disparaissent dans les premières années, ont été confrontées au manque de fonds propres. Il est donc vivement conseillé au candidat-créateur de démarrer avec un niveau Association des Ingénieurs ECAM n Décembre

6 Dossier : Création ou Reprise d Entreprise de fonds propres et de trésorerie suffisants, nécessaires pour engager les premières dépenses, et pour «tenir le coup» en cas de retards dans les rentrées d argent. D où l intérêt de disposer d un business-plan bien étudié propre à inspirer confiance aux financeurs. Différents organismes, Réseau Entreprendre, Réseau France Initiative et son correspondant rhodanien Rhône Développement Initiative, ainsi que Inovizi pour le financement spécifique à la création d entreprise innovante, peuvent octroyer des «prêts d honneur» permettant de muscler l apport personnel et, par làmême d augmenter la possibilité d emprunt auprès des banques, (attention au «timing», les demandes doivent être faites avant création de la structure, se renseigner au cas par cas). Où trouver de l argent pour constituer les fonds propres de l entreprise? - les ressources de proximité personnelles («love-money») - le réseau «Entreprendre en France» - le réseau «Rhône Développement Initiative» - le réseau «Inovizi» - les banques (sous réserve d apport personnel les mettre en concurrence) - les réseaux de business-angels ex : - les concours à la création d entreprises (CCI, CGPME, MEDEF) - les pépinières d entreprises et incubateurs - OSEO - L employeur sortant en cas de spin-off - Les indemnités de licenciement ou de rupture de contrat - L ACCRE (aide à la création d entreprise Quel statut juridique adopter? Définitions EURL = Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité limitée SARL= Société à Responsabilité Limitée Ce n est pas forcément la question la plus fondamentale dans ce dossier, mais il est utile de donner quelques principes directeurs qui pourront guider le choix du statut de l entreprise, sans entrer dans les détails (qui pourraient faire l objet d un dossier spécifique, combinant approche financière, régime fiscal, matrimonial, social du dirigeant, etc.). Si le candidat-créateur veut tester son concept, et si celui-ci ne demande pas trop d engagement financier initial (ce qui peut être le cas pour des activités de conseil, expertise, commercial, ingénierie, sans besoin de matériel), le statut d auto-entrepreneur est une bonne solution, mais uniquement à titre provisoire. Pouvant être établi très rapidement sur internet, sans formalisme administratif excessif (ce qui facilite le démarrage), ce statut ne permet pas d investissement, ni de recours à des aides financières externes. Il est par ailleurs limité en chiffre d affaires, et peu recommandé en cas de tranche d imposition sur le revenu élevé. L EURL ou l Entreprise Individuelle, est parfaite pour des créateurs opérant en solo, ou pour pérenniser le statut d auto-entrepreneur, et ne sollicite pas d apports financiers ou contractuels externes importants. La SARL, ou a fortiori la SAS, ou la SA, sont les formes les plus couramment reconnues par les milieux professionnels, en particulier financiers (banques, businessangels, réseaux d aides financières), et supposent qu au moins 2 partenaires soient associés au capital de l entreprise. Ces statuts juridiques sont incontournables pour lever des fonds externes, investir dans des outils de production, recruter du personnel. Le statut social, matrimonial et fiscal du dirigeant guideront aussi le choix du statut le mieux adapté. D autres statuts peuvent être approchés: Société en Coopérative, Portage Salarial, etc. SAS = Société par Actions Simplifiée SA= Société Anonyme Pour plus de détails voir le site : Six ECAM livrent leur témoignage de créateur d entreprise Laurent JACQUEL (2002) Entreprise ACTINEO Laurent a toujours su qu il serait chef d entreprise. C est après une étude de marché et plusieurs études de cas terrain, dont une principale menée à l ECAM, qu il se lance dans le conseil. J ai d abord travaillé 10 ans dans l industrie. Mon envie d entreprendre a muri durant ces 5 dernières années avec plusieurs projets étudiés Dans ma propre famille j avais l exemple d un père et d un grandpère chefs d entreprise. Ma forte sensibilité à l environnement et les enjeux autour de l efficacité énergétique m ont décidé à m engager dans cette voie! «J ai fondé l entreprise ACTINEO en mars 2012, spécialisée en efficacité énergétique des bâtiments. Je propose des prestations de conseil et d ingénierie (étude, audit, AMO, sensibilisation, formation) à destination des établissements tertiaires et des collectivités, leur permettant d optimiser leurs consommations d énergie. Mon offre se distingue par une approche globale en privilégiant d abord des solutions simples et autofinancées. En plus de mes acquis initiaux dans ma formation d ingénieur, des formations successives et continues me permettent de proposer des prestations de plus en plus complètes et techniques. Au-delà de l aspect métier, cette activité m apporte une grande liberté et une totale autonomie. Je ressens le besoin de rompre l isolement et de bénéficier d avis extérieurs que je peux trouver à travers des rencontres, des réseaux d entrepreneurs et métiers, des partenariats». 6 Association des Ingénieurs ECAM n Décembre 2012

7 Dossier : Création ou Reprise d Entreprise Rémy CREPON (2001) api Learning Après une solide formation complémentaire, je me lance dans le e-learning. Didier ROUX (1985) 2 expériences pour une conclusion: la nécessaire maîtrise préalable du métier et du marché Après l ECAM j ai poursuivi des études à l IFP School. Je pars au Japon en 2003 et 2004, au sein de l alliance «Je débute en 1986 comme ingénieur maintenance dans Renault-Nissan, en charge des échanges en ingénierie mécanique entre les deux groupes. De retour à Rueil-Malmaison, je par- une PME, où je me passionne pour le métier de la maintenance, après trois ans de présence, je considère avoir fait le ticipe au développement du premier moteur V6 diesel de la marque au losange. En 2008, je quitte Renault pour m installer à tour de ma mission et je démissionne en 1989 pour entrer dans un cabinet de consulting international PEAT MARWICK Madrid et suivre une formation MBA à l IE Business School. En devenu CSC, comme consultant maintenance. m appuyant sur les fortes capacités de l école dans le champ La même année, je rencontre un artisan (bobinage de moteurs électriques) âgé de 60 ans sur le point de fermer son entrepreneurial, je forme une équipe au sein du venture-lab et conduit l étude Business Plan de ce qui deviendra api-learning fond de commerce. Je lui propose de reprendre son fond et en api-learning est une entreprise de e-learning spécialisée en ingénierie, au service des écoles et des entreprises. Fin de le garder comme salarié le temps que MIRE, la société que je crée dégage suffisamment de ressources pour que je 2011, je débute une étude doctorale sur l innovation didactique puisse le remplacer. liée à l usage des nouvelles technologies pour la formation en En 1994, je quitte Peat Marwick pour m occuper enfin à temps ingénierie et sciences appliquées. plein de MIRE et accélérer son développement. En 1997 constatant les besoins en organisation de certains clients de MIRE, La création d une entreprise en période de crise économique est exigeante. Ces exigences conduisent à porter une attention accrue sur l efficacité de l organisation mise en place : gestion de je décide de remettre ma casquette de consultant en gestion industrielle, sous un statut free-lance. ses ressources, performance de ses démarches commerciales Très vite, cette activité se développe, me prend à plein-temps, et réduction des risques. Attention, dans le contexte actuel, les et me pousse à créer en 2000 un cabinet de consulting, OXO signes de réussite d une entreprise nouvelle ne sont pas tout le avec un collègue free-lance aussi, basé sur Lyon. temps ceux que l on croit. Il est probable que des contrats ne Aujourd hui, les deux sociétés crées se sont développées en soient pas signés pour des raisons étrangères à vos produits ou parallèle à des rythmes différents : MIRE est devenue une services.» SAS de 12 personnes avec un CA de 1,5 M, et OXO une SAS de 30 personnes avec un CA de 3,5 M. Compte-tenu de mon expérience, je pense que le principal François SESMAT (1989) facteur de réussite pour une création d entreprise est la maîtrise du métier et la connaissance du marché correspondant, AOMT Une décision mûrement réfléchie, que ce soit en prestations techniques de maintenance ou en après un long parcours professionnel consulting. Peut-être pour infirmer ma conclusion précédente, «Après un parcours classique d ingénieur ECAM (ingénieur méthode, responsable technique, chargé d affaire, responsable de quel je n ai aucune compétence métier et peu de connais- je lance en 2013 un troisième projet professionnel dans le- site) renforcé par une formation en gestion (ICG) je viens de reprendre en mai 2012 une PME AOMT de 10 personnes - char- ans, d une ancienne maison de retraite en une résidence sance du marché : le rachat et la transformation, depuis cinq pente métallique et serrurerie. Ma nouvelle situation professionnelle est le fruit d un mûrissement progressif qui s est étalé sur hôtelière dans mon village de l arrière pays Niçois.» plusieurs années et qui s appuie sur différents éléments : - L envie d entreprendre renforcée par le fait que je n avais plus de perspective d évolution dans le poste que j occupais - Le soutien total de ma famille (intégrant l hypothèse d un déménagement) - De nombreux échanges qui m ont tous encouragé dans ma démarche : au niveau de mon environnement professionnel et amical, et via l association (participation en 2008 à la session «PROJET 40» et plus récemment aux sessions du club entrepreneurs et dirigeants). Déroulement de ma recherche : Définition de l entreprise (PME industrielle évoluant dans le domaine du travail des métaux en région Rhône Alpes) - Choix dès le départ d un expert comptable et d un avocat qui m ont accompagné tout au long de ma démarche - 1er contact au printemps 2009, une quinzaine de dossiers étudiés, 3 sérieusement - Sources : principalement via les sites spécialisés. Enseignements retirés : Élément le plus important = adéquation entre mon projet et l entreprise - Faire bien attention à la disponibilité de son apport personnel (quelques sueurs froides pour rassembler les fonds au moment de signer). Conclusion : Même si je découvre un nouveau secteur d activité, je n ai pas hésité parce qu il y a partage de valeurs entre l entreprise et moi. Je ne sais pas de quoi demain sera fait mais, six mois après, je ne regrette pas mon choix et suis un repreneur heureux». Association des Ingénieurs ECAM n Décembre

8 Dossier : Création ou Reprise d Entreprise Alain PLAIDEAU (1971) Alain a été Repreneur d Entreprise, et vous transmet le témoignage suivant. «Je vous recommande de ne pas négliger les entreprises traditionnelles dans vos recherches de reprise. Les métiers de la mécanique, chaudronnerie, fonderie, plasturgie, construction métallique, etc. sont présents dans tous les domaines d activité, du spatial au culturel ; bien sûr, les perspectives de croissance de CA sont plus faibles que dans certains domaines Internet et il y a peu de chance que vous revendiez votre entreprise 3 ans après l avoir créée avec une bonne plus value, mais les possibilités d évolution ne sont pas négligeables. Nombre d entreprises de moins de 30 ans sont aujourd hui fournisseurs majeurs d industries de pointe. Des entreprises, même de petite taille ne doivent pas hésiter à répondre aux appels d offres des grands groupes, l expérience prouve que s ils maîtrisent bien leur technologie, les portes leur sont ouvertes. Le capital nécessaire à la reprise de ce type d entreprise est souvent plus important que celui mis en œuvre dans le conseil ou l informatique, il importe donc d être bien conseillé pour ne pas prendre de risques inconsidérés, mais des aides peuvent être apportées au niveau financier et organisationnel par les nombreux organismes territoriaux et Clubs Repreneurs si le projet est cohérent avec vos capacités. Ne soyez pas surpris si, lors des discussions, les organismes de financement semblent attacher une grande importance à votre personnalité et parcours professionnel au regard de votre Business Plan qui, par définition, sera attractif et équilibré ; le fait de rester dans un métier que vous connaissez sera un plus certain, ne serait ce que par les réflexes et connaissance du milieu dans lequel vous évoluez». Nathalie GRASSET (1991) Swing Consultants Après une première expérience... Vient de créer en 2011 SWING CONSULTANTS, cabinet qui intervient en accompagnement des individus et des équipes dans les phases de transitions sur différents types de missions. Elle exerce à Lyon et à Paris. Le cabinet s appuie sur des valeurs profondément éthiques et humaines que l on retrouve à l ECAM et intervient aux côtés des Entrepreneurs et Dirigeants dans le cadre de 3 types d approche : - La Formation en fournissant des grilles et outils d analyse et de «gestion» de la dimension humaine de l entreprise. - L Executive Coaching pour faire émerger durablement la dynamique (initiative, adhésion, créativité..), développer la performance humaine (individuelle et collective) et faciliter l appropriation des changements au sein de l entreprise. - Le Conseil en Organisation lorsqu il est nécessaire d ajuster le cadre organisationnel pour le rendre plus efficient et adapté aux enjeux de l entreprise Les clients du cabinet vont de la Start Up au Ministère de l Économie et des Finances ou des Groupes comme Adecco en passant par des PME de toutes tailles. SWING consultants intervient en outre sur la base d un contrat d objectifs comportant des indicateurs de réussite. Être dans l humain ne signifie pas absence d indicateurs rationnels (cela doit être en relation avec ma formation d ingénieur!). Sur la genèse de cette nouvelle création - L importance de la dimension humaine s est imposée à moi lorsque j ai eu à m occuper pour le compte de financiers de la liquidation d une entreprise. C est à ce moment précis que je me suis rendue compte concrètement, même si je le savais intellectuellement, ce qu est l essence d une entreprise : des hommes et des femmes qui mettent en commun leurs forces de travail, leurs volontés et leurs intelligences pour un objectif commun. Loin du temps passé à discuter et obtenir les financements pour des investissements, ajuster des processus, élaborer des stratégies et gérer des stocks qui ne valaient plus rien aux enchères lors de la liquidation. Seul le contrat social qui réunissait ces hommes et ces femmes dans le même objectif avait réellement de la valeur. Certes, ce contrat social n était pas tangible et parfois difficile à maintenir car non soumis à nos bonnes lois cartésiennes d ingénieur, mais il n en était pas moins essentiel. L importance de développer ce collectif (qui a ses propres règles), faire que les dirigeants et les collaborateurs aient envie de donner le meilleur d eux même et pas uniquement une présence pour 35 h m a porté dans cette nouvelle Co-création d entreprise. Regard sur l entrepreneuriat - Après différentes expériences de création, cession, reprise et restructuration, il me semble que chaque aventure entrepreneuriale est différente. Elle correspond peut être à une quête humaine qui est personnelle à chacun. Pour fréquenter un certain nombre d entrepreneurs à l ECAM, à l EM Lyon ou au sein du réseau Entreprendre, je ne suis pas sûr qu il y ait un portrait type mais il y a indéniablement une quête d autonomie et une relation au risque particulière qui, loin d être vue comme une contrainte, se transfigure en opportunité porteuse d avenir. C est de mon point de vue une magnifique aventure humaine pour peu qu on y soit préparé (y compris mentalement). Les contacts utiles du club des Entrepreneurs et Dirigeants d Entreprises Nathalie Grasset - Swing Consultants : Alain Plaideau Consultant : Bernard Niel Consultant : 8 Association des Ingénieurs ECAM n Décembre 2012

9 ECAM Lyon : Focus Entrepreneuriat L Entrepreneuriat intégré dans le programme de Formation Humaine de la Formation Généraliste sous statut étudiant L ECAM Lyon a mis en place avec le soutien de l IPL (Institut Polytechnique de Lyon réunissant les 4 écoles d ingénieurs privées ECAM Lyon, CPE, ITECH et ISARA), des modules optionnels sur l entrepreneuriat visant à donner quelques clés aux étudiants intéressés par ce type de parcours. Ils résident en : une conférence de sensibilisation en 3 ème année pour comprendre le processus de création d entreprise, Le jeu «MIME» en 4 ème année (cf focus ci-dessous), Un séminaire entre prendre de 2 jours en 5 ème année visant à préciser la démarche de validation d un projet de création d entreprise. Le Jeu «MIME» (Méthode d Initiation au Métier d Entrepreneur) Faire découvrir et comprendre les fondamentaux du processus entrepreneurial et l ensemble des décisions et négociations mises en jeu. 4 équipes, représentant 4 entreprises, démarrent leur activité à partir des mêmes données de départ (étude de marché, fonds propres, capacité de production). Les décisions stratégiques de chaque équipe vont conduire ces entreprises à des développements différents. Les stratégies à prendre seront liées à la production, aux finances, à la posture commerciale, aux achats, ou à la gestion des risques. Pour prendre leur décision, les membres des équipes rencontrent les différents acteurs économiques : sous-traitants, banque, assurance, fournisseurs, etc. «joués» par l équipe d animation. Les équipes travaillent ainsi pendant 4 semestres fictifs. La dernière demi-journée est consacrée à l analyse et la synthèse des enseignements : les équipes présentent leur entreprise au groupe, ce qui permet une comparaison des activités de chacune. La mise en situation progressive permet d aborder les outils de gestion comme impératifs pour prise de décision. L impact des décisions est mesuré par les participants eux-mêmes pour une meilleure appropriation des méthodologies et la mise en œuvre directe de techniques de négociation. Les concepts clés de l économie d entreprise et du management sont intégrés dans des situations concrètes. L Entrepreneuriat promu par les évènements organisés à l ECAM Lyon «Start-up Week-end» à l ECAM Lyon du 13 au 15 avril 2012 La dernière édition de cet évènement ouvert à tous a eu lieu à l EC AM Lyon. Une belle vitrine pour valoriser l entrepreneuriat auprès de nos élèves-ingénieurs et les inviter à tester leurs idées face à un jury de professionnel. Le concept : Réunir, pendant 54h dans un lieu propice au travail et la bonne humeur, une centaine de personnes avec un fort esprit d entreprendre et souhaitant contribuer à un projet de création d entreprise Les pousser à présenter en 1 minute leurs idées de start-up Mettre en place un système d investissement virtuel sur les meilleurs concepts et permettre aux 16 meilleurs leveurs de fonds de constituer une équipe pour créer une vraie startup. Accompagner chaque groupe par des mentors pour 50h de travail continu, pour affiner l idée sur le principe : «no talk, only action» In fine, 3 minutes de présentation sur l idée, le business plan, le début de réalisation, devant des entrepreneurs de renom, qui désignent les trois lauréats. Ceux-ci seront accompagnés pendant 1 an pour rendre concret le projet. Trophées Campus Création 2013 En 2013, une équipe de l ECAM Lyon participera au concours Campus C réation visant à stimuler la créativité des étu- Association des Ingénieurs ECAM n Décembre

10 ECAM Lyon : Focus Entrepreneuriat Pour aller plus loin : Master Entrepreneuriat et Management des PMO En partenariat avec l IAE de Lyon (Institut d Administration des Entreprises) L ECAM Lyon a signé en 2011 un partenariat avec l IAE de Lyon facilitant l obtention de doubles diplômes ingénieurs-managers. Il facilite donc l accès des élèves-ingénieurs de l ECAM Lyon aux Masters 2 de l AIE et notamment au Master mention Management et Administration des Entreprises, Spécialité Entrepreneuriat et Management Petites et Moyennes Organisations. L'entrepreneuriat est ici entendu au sens large comme démarche visant à la création d'organisation, et comme système de valeurs pour de multiples dimensions du management, au-delà de la seule création d'entreprise. La formation cible ainsi : La création et le développement de nouvelles activités dans les entreprises ou associations Le management par projets Le développement de jeunes entreprises entrepreneuriales La création d'entreprise L'accompagnement à la création d'entreprise Le financement des projets de développement Cette formation se déroule en alternance (2,5 jours en formation - 2,5 jours en stage) sur un an. Les stages portent sur des thèmes divers : Conduite d'un projet, Etude de faisabilité, Lancement d'un nouveau produit, Structuration d'un service, Stratégie de financement d'entreprise, Conseil en organisation, Il peut également être consacré au montage d'un projet de création d entreprise. «Je suis rentré à EMPMO avec un objectif à court terme qui était celui d'acquérir une formation en management/gestion de projet, et à plus long terme de création d'entreprise. Ces objectifs ont été pleinement remplis. J'envisage la création d'entreprise aujourd'hui d'une manière démystifiée et plus sereine car le master m'a permis de baliser ma réflexion. Je sais aujourd'hui quel processus de réflexion je dois mettre en place et j'espère pouvoir éviter les écueils trop évidents.» Engagement & Responsabilités Devenir un Ingénieur responsable, engagé et ouvert aux autres Au-delà des démarches d initiation à l entrepreneuriat pur, l ECAM Lyon cherche à sensibiliser davantage tous ses élèves-ingénieurs sur «l intrapreneuriat», c est-à-dire, la capacité à entreprendre et à faire preuve d initiatives au sein même de leur entreprise. Elle a développé pour cela un programme «Engagement & Responsabilité» de 40h, dispensé en 3 ème année de la formation d Ingénieur Généraliste sous statut étudiant. Il encourage les élèves-ingénieurs à s investir dans une activité portée par une structure externe et orientée vers des publics éloignés du milieu ingénieur (milieux défavorisés, porteurs de handicaps, etc.). L objectif est de développer des qualités d écoute, de compréhension de situation et des besoins, d adapter les réponses aux personnes et au contexte et de favoriser la connaissance de l autre et de soi. Ce programme vise à renforcer la spécificité de l ECAM Lyon qui développe chez ses Ingénieurs des compétences techniques et scientifiques d excellence associées à une solide conscience éthique et une forte ouverture aux autres et au monde. Des partenariats sont noués par l ECAM Lyon avec des structures associatives aux activités variées pour proposer aux élèves-ingénieurs un choix dans leurs missions : Soutien scolaire : tutorat en collège ou en lycée au sein d établissements peu favorisés, accompagnement d élèves de 3 ème pour les motiver dans leurs études. Actions auprès de publics porteurs de handicaps : cours informatiques ou accompagnement pour aveugles et mal voyants, sorties diverses ou accompagnement à la piscine d infirmes moteurs et cérébraux. Engagement auprès de publics très défavorisés : le «camion du cœur» des Restos du Cœur, visite hebdom adaire de SDF au sein d un même quartier dans la rue ou en centre d accueil. «J ai beaucoup aimé le changement de monde», Clémence «On se sent utile, on sent qu ils progressent et ça, c est plaisant», Donatien «Ce qui m a le plus touché est de réaliser à quel point la vie d un malvoyant peut être différente de la nôtre et de voir la confiance qui m a été donnée par cette personne. Cela m a permit de relativiser sur notre vie de tous les jours. C est une bonne expérience de vie!» Camille «C est important pour moi de partager des choses avec des personnes qui n ont pas du tout le même style de vie que moi. On découvre que plein d autres choses nous rapprochent.» Bertrand Témoignages des étudiants de la promo 2014, 1ère promotion du programme Engagement & Responsabilité à l ECAM Lyon 10 Association des Ingénieurs ECAM n Décembre 2012

11 ECAM Lyon : Actualités de l école Fest Innov 2012 Le Fest Innov, concours d innovation réunissant entreprises et élèves-ingénieurs s est tenu les 11 & 12 octobre dernier. Cet évènement n aurait pas pu être un tel succès sans la contribution forte des Ingénieurs ECAM qui participent activement à toutes les étapes de la manifestation. Un merci particulier à Hervé KLECZEW SKI (1986), Directeur d IAC, et à ses équipes - notamment Benoît THOLANCE (2011) - pour leur implication dans le Fest Innov depuis la création du concours en Merci également à Olivier BREDA (1990), Michel DENIS (1969), Daniel GINET (1984), Jacques PAILLAT (1994), Alain PLAIDEAU ( 1971) et Yannick RISCH (2009) pour leur disponibilité et les conseils précieux apportés aux équipes. Après 24h d innovation, de créativité et d audace non-stop, l équipe SEB - Soin de la Personne remporte le Grand Prix du Jury pour «lissage de cheveux sans les dégrader par la température». Tous les résultats sur Rendez-vous en novembre 2013 pour la 5ème édition du Fest Innov... Diplômés 2012 Bienvenue dans la communauté des Ingénieurs ECAM! La Remise de Diplômes aux promotions 2012 s est déroulée le samedi 24 novembre 2012 à l ECAM Lyon sous le parrainage de Philippe PRIGENT, ECAM 1985 et Président de CHOREGE. L ECAM Lyon tient à remercier tous les Ingénieurs ECAM présents à cette occasion, venus accueillir dans notre grande famille ce dernier cru d Ingénieurs ECAM. Retour en images sur cette journée... Les diplômés 2012 de la Formation Ingénieur Généraliste sous statut étudiant entourés entourés de Didier Didier DESPLANCHE, Directeur Directeur Général, Patrice Patrice COUVRAT, Directeur Directeur des des Etudes, Philippe PRIGENT (1985), Parrain de la promotion et Jacques SERVE (1972), Président de l AI ECAM. Association des Ingénieurs ECAM n Décembre

12 ECAM Lyon : Actualités Les diplômés 2012 de la Formation Ingénieur Spécialité Génie Industriel et Mécanique par alternance entourés entourés de Didier Didier DESPLANCHE, Directeur Général, Général, Séverine Séverine DELAVERNHE, DELAVERNHE, Directrice Directrice des Etudes, et Philippe Philippe PRIGENT (1985), Parrain de la promotion Les labels des Mastères Mastères Spécialisés Lean Management & Amélioration Amélioration Continue et et Product Product Lifecycle Lifecycle Management Management entourés entourés de Didier Didier DESPLANCHE, Directeur Général et Séverine Séverine DELAVERNHE, DELAVERNHE, Directrice Directrice des des Etudes Etudes 20 ans de formation d Ingénieur en Alternance à l ECAM Lyon Cette journée a aussi été l occasion de célébrer le 20 ème anniversaire du lancement des formations d Ingénieur par alternance à l ECAM Lyon. Bernard PINATEL a rappelé l historique de ces formations : En 1980, la France forme ingénieurs par an et la question se pose de faire évoluer ce chiffre. Un groupe de travail met en évidence l existence de nombreux techniciens salariés en recherche d évolution, de besoins en ingénieurs opérationnels ayant une meilleure approche des réalités de terrain et d une carence en ingénieurs diplômés pour accompagner les mutations industrielles. L ECAM Lyon s est rapidement intéressée aux Formations en Partenariat pour plusieurs raisons : L ECAM se devait de répondre «présent» à l appel lancé par l Etat compte tenu de son expérience déjà longue dans la formation d Ingénieur de terrain. Forte de relations privilégiées avec les entreprises et les organisations professionnelles, l ECAM Lyon peut s appuyer sur sa riche expérience des stages pour conduire avec succès ces formations par alternance. Enfin, l équipe d enseignants de l école s est immédiatement motivée pour apporter ses compétences pédagogiques et s engager dans ce projet nécessitant une forte dose d innovation dans l acte d enseigner. Après un groupe de travail Métallurgie-ECAM-Entreprises, un dossier d habilitation est déposé en 1991 à la Commission des Titres d Ingénieur (CTI). Le profil d Ingénieur retenu a été celui doté bien sûr de solides connaissances scientifiques et techniques, mais aussi formé aux métiers de la production, tout spécialement les Méthodes, et capable de manager des équipes. La formation a été validée en septembre 1991 par la CTI, l'ecam étant habilitée à délivrer le titre d'ingénieur ITII dans la spécialité Mécanique, devenu ensuite Ingénieur diplômé de l'ecam, spécialité Mécanique en partenariat avec l'itii de Lyon et renommé aujourd hui Ingénieur ECAM Lyon Spécialité Génie Industriel et Mécanique. L ECAM Lyon peut se féliciter et remercier ses équipes pour la belle évolution de ces formations d ingénieur en alternance. De 12 élèves-ingénieurs en formation continue et 22 apprentis pour la 1ère promotion, l ECAM Lyon compte aujourd hui deux formations d Ingénieurs en alternance avec 78 alternants pour la Spécialité Génie Industriel et Mécanique et 24 pour la Spécialité Energie Exploitation et Maintenance. Merci à Bernard P INATEL (1971) pour l historique ainsi qu à Pierre AY ME (1971) et Daniel CARRET (1962) pour l initiative de ce joyeux anniversaire! 12 Association des Ingénieurs ECAM n Décembre 2012

13 CECAM Amélioration de la performance par le Lean Démystification et témoignages, une conférence très appréciée! Le 6 octobre dernier, les associations des ingénieurs ECAM et ICAM organisaient avec la société CHOREGE une journée conférence à Paris sur le Lean. Un programme dense et de qualité très apprécié des nombreux ingénieurs rassemblés devant des responsables industriels venus témoigner. C est à guichet fermé que Jacques Serve et Pierre Idrac, présidents des associations, ont accueilli la centaine de participants! Philippe Prigent, Président de CHO- REGE et ECAM 85, introduisait ensuite la journée, présentait et remerciait les nombreux clients venus témoigner des actions Lean menées ensemble. Pour démarrer sur de bonnes bases, Jérôme Badiou, expert Lean CHO- REGE et ECAM 01, a posé les fondamentaux du Lean, de ses origines aux résultats qu il permet d atteindre (de la dynastie Toyoda aux interprétations occidentales actuelles). Jérôme Badiou, CHOREGE et ECAM 01 La journée s enchaîna ensuite sur une succession pratique d illustrations réussies : les duos de clients & collaborateurs CHOREGE transmettant la passion de leurs métiers. ALSTOM, puis NEXANS, CERATIZIT, MX, ASTRA- ZENECA et VOLVO, entreprises internationales et partenaires de CHO- REGE, ont présenté leurs démarches originales, issues d une philosophie commune : faire simple, servir le client, s appuyer sur les Hommes, viser la L équipe d organisation ECAM-ICAM, perfection les intervenants et collaborateurs CHOREGE Et les résultats présentés sont le reflet de leur «Lean» pragmatique : chiffres d affaires (+40%), qualité de service (+25%, +45%), productivité (+30%) Une belle démonstration de la diversité et de l impact du Lean, par ceux qui l appliquent et le vivent au quotidien! Le succès de cette journée repose également sur les échanges ponctuant chaque intervention : les ingénieurs présents démontraient une nouvelle fois leur fort intérêt par des questions directes, pertinentes et concrètes, preuve supplémentaire que le Lean a de beaux jours devant lui. Et les retours sont excellents : 75% des participants ont évalué les interventions entre «très bien» et «splendide», soulignant la grande réussite de cette journée. Parfois sans en parler, mais toujours dans l action, le Lean est apparu simple mais pas facile, porté par une Direction forte et appliqué par les opérationnels impliqués. Et les résultats qui en découlent font envie et motivent chacun à reprendre ses challenges quotidiens, nourri par ces expériences. Hervé NICOLAS (63) Association des Ingénieurs ECAM n Décembre

14 Rencontre Nationale jours en Alsace Obernai (A 25 km de Strasbourg) RESERVEZ dès à présent ces dates dans vos agendas: Du samedi 18 mai au Lundi 20 mai (jour ferié) Voyage en Ethiopie Superficie : 2 fois la France, 85 millions d habitants, 36 mil lions d orthodoxes éthiopiens, deux grandes régions : le sud assez désertique et le nord avec les hauts plateaux d Abyssinie entre 2300 et 3450 m (sommet à 4543m). C est cette zone que nos 2 groupes de voyageurs Icam et Ecam (31 en tout) ont parcouru du 15 au 29 novembre Nous avons découvert un pays de l Afrique de l Est très original en de nombreux points : berceau de l humanité avec «Lucy», à qui nous avons rendu visite, une histoire chrétienne très ancienne remontant à la reine de Saba (3ème siècle), un considérable patrimoine orthodoxe des XII, XIII, et XVIIème siècles avec des églises rondes couvertes de fresques racontant l histoire des principaux personnages de la bible et des églises monolithiques enterrées dont les plus célèbres à Lalibela, une pratique et des célébrations très nombreuses et très suivies auprès des églises et des monastères, une agriculture ancestrale de céréales sur de tout petits lopins de terre même en très haute altitude (> de 3000) un cheptel nombreux, le lac Tana à 1850m (5 fois le lac Léman) et une capitale : Addis Abeba (4 millions d habitants à 2400 m) Grâce à un soleil toujours radieux, nous avons vécu un très beau séjour dans des paysages grandioses, avec une hôtellerie qui peut encore progresser mais avec un environnement et des contacts très sympathiques. Un pays qui évidement est pauvre mais qui, aujourd hui semble avoir trouvé un véritable équilibre politique (fédéralisme entre 9 régions) qui lui laisse espérer un avenir de développement (7% l an). Outre des contacts avec un représentant de l ambassade et de deux associations, nous avons eu le grand plaisir de visiter le site en construction et activité d éoliennes à Mekele (120 mégawats) Vergnet et Alstom piloté par Ludovic Dehondt (ICAM 96) et une jeune Icam 2012, Camille Note, qui avaient su repérer sur Icam Liaison notre projet de voyage. Une belle réalisation Un grand merci! André SATIN (ICAM 58) 14 Association des Ingénieurs ECAM n Décembre 2012

15 CECAM ECAM/ICAM en CHINE C est sous un grand soleil, 20 C et un ciel parfaitement bleu qu a eu lieu la rencontre des ICAM et des ECAM d Asie cette année a Shanghai, le 4 novembre. Nous étions 17 adultes et 10 enfants venus des quatre coins de Chine, de Canton à Shanghai en passant par Shenzhen, Wuhan, Hangzhou. Nous avons comme à l habitude fait le mélange des saveurs occidentales et orientales : le bouillon et son poulet fermier chinois, les coquilles St Jacques à l ail, les nouilles sautées, le boeuf froid aux 5 épices, les nems façon shanghaiaise, le poisson de Wuchang ont été suivis par des tartes au citron et aux poires, du flan et un bon café! Je ne sais pas pourquoi mais cette année nous avons parlé beaucoup d automobile, sans doute le hasard de la composition de notre groupe et peut-être aussi le signe du besoin immense lié à ce secteur en Chine. Ce sont néanmoins, je pense, nos échanges sur ce que nous vivons en Chine et en Asie que chacun aura probablement apprécié le plus. Nous avons évoqué la fourmi et un certain «finir» qui apparemment peuvent être utiles dans ces contrées où la langue et les us sont tellement différents de ceux de nos racines. Après avoir échangé, et bien sûr beaucoup philosophé et conjecturé, était venu le temps de dépenser les calories accumulées au cours de notre plantureux repas. Le foot a donc commencé avec comme capitaines Kevin, le plus jeune d entre nous (promotion 113) et François (89), l aîné du groupe. Les équipes étaient d excellente qualité et ont toutes les deux gagné puisqu elles ont réussi toutes deux à atteindre le même score, 6 points! La reconstruction musculaire a été notablement facilitée par la Stella Artois, c est certain. Vivement l an prochain pour revivre cette bonne ambiance et apprécier ce bon moment entre camarades et en famille. Pour tous ceux qui liraient cet article et qui souhaiteraient se joindre a la prochaine édition, n hésitez pas à m envoyer un mail Mathieu VENNIN (ICAM 99) COTISATION 2013 Membres actifs Sauf Promo Sauf Promo Sauf Promo Sauf Promo Sauf Promo Soutien Pré retraités et retraités :..de 80 à 120 Epouses de camarades décédés : à partir de (selon possibilités).. 50 Couples ECAM de 120 à 170 Prêtres, religieux et religieuses ECAM : dispensés de cotisation (Membres permanents de l Association) Cotisation aménageable pour les camarades en difficulté qui nous le feront savoir L'ASSOCIATION DES INGENIEURS ECAM 35 rue de la Bienfaisance PARIS NOM... PROMO... PRENOM... ADRESSE personnelle et/ou professionnelle (si différente de l'annuaire) : MONTANT :... Règlement par : Prélèvement automatique Document téléchargeable sur le site de l association : Carte Bancaire (paiement sécurisé sur le site de l'association via La Banque Postale) virement au compte pour la France : T pour l international : IBAN : FR T BIC : PSSTFRPPPAR Chèque à l ordre de «Association des Ingénieurs ECAM» Association des Ingénieurs ECAM n Décembre

16 Nouvelles du Groupe ECAM Inauguration des locaux de l ECAM Strasbourg-Europe Les nouveaux locaux de l ECAM Strasbourg-Eu rope, situés dans l Espace Européen de l Entreprise, ont été inaugurés le 15 octobre 2012 en présence des principales personnalités politiques, scientifiques, religieuses, et industrielles de la Région. 400 invités, partenaires ou sympathisants de l école ont participé à cet événement médiatique très réussi. Après les discours d introduction, la plaque inaugurale a été dévoilée. Durant une visite libre, les invités ont pu se renseigner, aux sept points d accueil, du travail, de la pédagogie et des partenariats menés au sein de l école. Ils ont également apprécié l architecture unique de ce bâtiment. L ensemble est conçu en structure mixte béton / bois / métal. Les bâtiments, de niveau BBC (Bâtiment Basse Consommation) avec un soin extrême porté à l étanchéité à l air, utilisent l inertie interne du béton par le concept des dalles actives comme les avantages du bois par des murs à ossature Bois, atteignant un coefficient R de 10 m² K/W. Les locaux ECAM Strasbourg-Europe ont obtenu le label Energivie pour la performance énergétique de leurs choix de conception et les matériaux mis en œuvre. Les travaux de construction ont débuté en mars 2011, sous l impulsion du Groupe ECAM représentent un investissement de 17,8 M dont 5 M à la charge de l école et 12,8 M à la charge des collectivités. (Région : 5,150 M ; Département du Bas-Rhin : 5,150 M ; Communauté Urbaine de Strasbourg : 2,5 M ). La Région apporte en outre 3 M pour le fonctionnement de l école pendant sa phase de lancement ( ) et une garantie d emprunt pour la part autofinancée par l école. Après la visite, un somptueux cocktail attendait les invités dans une ambiance sérieuse mais très conviviale. L après-midi, deux conférences principalement destinées aux étudiants, mais accessible à tous ont clôturé la journée. Au cours de son exposé sur «Les métiers de l ingénieur» Julien ROITMANN, Président du Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France, a brillamment situé le rôle de l ingénieur dans la société. Jean-Louis DEBRE, Président du Conseil Constitutionnel, avait choisi comme thème : «Transmettre un savoir-faire». Avec des mots simples, illustrés par des exemples précis, il a exposé les critères indispensables à la réussite d un futur ingénieur (rigueur, recherche de l excellence, sens des responsabilités, disponibilité, esprit ambitieux, ouverture à l étranger ), valeurs parfaitement en phase avec «l esprit ECAM» Que d étapes franchies avec succès depuis notre première réunion au restaurant de «la maison des tanneurs» en A l époque le projet semblait un rêve pour certains, une utopie pour d autres. Ce projet a servi de catalyseur pour redynamiser le groupe régional Alsace Lorraine. Plus d une trentaine d ECAM ont apporté leur aide précieuse pour la réalisation du projet. Regardez attentivement la photo du groupe des ECAM présents à l inauguration, vous verrez dans leur regard la même joie que ceux à qui la sagefemme annonce la naissance d un magnifique nouveau-né! Alain LEPAGE (61) 16 Association des Ingénieurs ECAM n Décembre 2012

17 Nouvelles des Régions Premier tour du monde en voiture électrique le 23 octobre 2012, d Antonin GUY (2006) et Xavier DEGON (Centrale Paris) de retour de leur tour du monde en voiture électrique Quel accueil! Une haie d honneur formée d une centaine d étudiants de l ECAM Strasbourg Europe, applaudissant nos deux «héros» à l entrée de l école. Durant leur tour du monde, ils n avaient jamais eu (nous ont-ils dit) un tel accueil. Qui n a pas rêvé ou ne rêvera pas, un jour, de larguer les amarres et de partir à la découverte du monde. Eux ne se sont pas contentés de rêver, ils l ont fait. Ils sont partis avec une mission à remplir : montrer que si une voiture électrique de série peut faire le tour du monde, elle est parfaitement capable d effectuer des trajets urbains. Mission accomplie. Dans un amphi tout neuf (dont l inauguration avait eu lieu la semaine précédente...), très rapidement, Antonin et Xavier ont été pris sous les feux des questions de l auditoire. Ci-après quelques unes des nombreuses questions/réponses : Combien de temps vous a- t-il fallu pour préparer votre voyage? Environ un an et demi. Le plus gros travail a été consacré à la recherche des sponsors/ partenaires. Votre voiture était-elle vraiment de série? N aviez vous pas d équipements spéciaux (batterie supplémentaire, amortisseur.)? La Citroën C-ZERO prêtée par Citroën était le modèle de série vendue en concession. Aucun aménagement spécial installé par le constructeur. Par contre Orange nous a équipé d un matériel expérimental qui transmettait en temps réel des données concernant la voiture. Quels genres d incidents mécaniques avez-vous eu? R : Un seul problème mécanique mineur: un caillou avait détérioré le circuit de refroidissement. La réparation a été effectuée dans un petit garage. Cependant, la Citroën C ZERO est une petite voiture urbaine, peu adaptée aux routes défoncées, c est pourquoi nous avons dû, sur les recommandations d autochtones, modifier notre itinéraire initial et emprunter des routes mieux adaptées à notre véhicule. Quels sont les paramètres qui réduisent l autonomie de la voiture? La vitesse, le dénivelé, le vent, bien sûr. L utilisation des phares, du chauffage n est pas négligeable. Contrairement à ce que les ingénieurs de Citroën nous avaient dit, le froid intervient également. Pouvez-vous nous décrire une journée type? 4 à 5 heures de conduite par jour pour une distance parcourue de 200 Km environ. Vitesse moyenne 50 Km/h. Une recharge batterie dans la journée, une autre la nuit. Temps nécessaire à une recharge = 6 heures environ. Exceptionnellement un jour nous avons parcouru 350 km : départ à 2 h du matin, arrivée à minuit ; 4 recharges durant la journée. Nous avions pris du retard suite à un détour forcé à cause du mauvais état des routes. Avez-vous eu des «pannes sèches»? Aucune. Mais nous avons eu quelques frayeurs. En particulier dans la région du lac SALE (US), nous avions identifié sur Google une station service, unique point de recharge possible. Arrivé sur place, la station était désaffectée! Par chance nous avons croisé des géologues chercheurs d or qui nous ont conduit à leur campement. Au cours de tous ces différents pays traversés, n y a-t-il pas eu des moments ou vous avez eu peur pour votre sécurité? Non à aucun moment. Il nous avait été recommandé d éviter de rouler la nuit, en particulier au Kazakhstan. Dans ce pays, certaines stations services sont entourées de grillage et gardées par des hommes armés Pour recharger vos batteries vous vous adressiez le plus souvent à des particuliers. Avez-vous essuyé beaucoup de refus? Non : environ 10 % seulement sur l ensemble du voyage. Par contre en Europe occidentale, ce pourcentage est plus élevé. De cette aventure, qu est-ce qui vous a humainement le plus marqué? La gentillesse et l hospitalité des personnes rencontrées. Quelquefois, à notre grand regret, nous avons dû, par manque de temps, décliner l hospitalité offerte. Notre voyage était ponctué par un certain nombre de réceptions officielles programmées à l avance (ambassades, consulats, concessionnaires Citroën ), nous ne pouvions pas nous permettre d être en retard. Et maintenant, avez-vous de nouveaux projets? Oui, peut-être un livre et un documentaire cinématographique. Sonia WANNER, directrice, a clôturé la réunion en remerciant chaleureusement Antonin et Xavier, pour l exemple d une aventure exceptionnelle réussie, et a invité tous les participants à partager de très bonnes pizzas tout en poursuivant les discussions. Alain LEPAGE (61) P.S. : Je recommande, pour ceux qui ne l auraient pas encore fait, de consulter le site «odyssee electric». Ils y trouveront de nombreuses photos et les commentaires des différentes étapes de l expédition. Association des Ingénieurs ECAM n Décembre

18 Divers Chemin de croix monumental à l église de Brignais Inauguration de l oeuvre de Patrick MARQUES (74) Le premier novembre, jour de la Toussaint, le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a fait grand honneur au peintre Patrick Marquès en présidant la cérémonie d inauguration de son œuvre picturale réalisée sur les murs de l église de Brignais. Les 14 stations sont exprimées par des toiles de toutes dimensions peintes en atelier et marouflées sur les murs par «cité création», Patrick MARQUES (74) et le Cardinal Philippe Barbarin le spécialiste lyonnais des fresques murales. L abbaye de Boscodon et la maison des Chanonges d Embrun ont simultanément accueilli la peinture de Patrick Marquès durant le mois d août Extrait du site de Patrick MARQUES : Conférence Groupes Professionnels Arts & Métiers L Automobile au Maroc Le 8 octobre dernier notre camarade Michel FAIVRE-DUBOZ (73), Directeur Général du groupe Renault au Maroc, a donné une conférence dans le cadre du GP Automobile aux Arts et Métiers avenue d Iéna à Paris. Le thème de cette réunion étant l automobile au Maroc, il nous a présenté la nouvelle usine Renault située près de Tanger. Les principales caractéristiques de ce nouveau site de production automobile sont les suivantes : - Investissement : 1,1 milliards d euros - Capacité de production : véhicules / an - Lancement de 2 nouveaux véhicules destinés à l export - Accès direct par fer à la plateforme portuaire du port de Tanger. Les travaux de terrassement ont débuté en novembre 2008 et le démarrage de la première ligne de production a eu lieu en janvier Actuellement une 2 ème ligne est en cours de construction, le début de production de cette 2 ème ligne est prévue pour fin L usine produit 2 types de véhicules : - Lodgy : familial 5 ou 7 places - Dokker : petit VU/VP 2 ou 5 places A terme cette usine représentera 6000 emplois directs et emplois indirects. Jean-Paul ELMERICH (64) 18 Association des Ingénieurs ECAM n Décembre 2012

19 Nouvelles des Promotions Promotion Xavier Behagel* 1948/ Soixantenaire Pour le 60e anniversaire de notre sortie de l Ecole, nous avions choisi de nous réunir à Lyon du 1 er au 3 octobre. Nous étions 18 camarades, accompagnés de 17 épouses, dont madame JAILLARD, qui maintenant se connaissent bien et apprécient de se retrouver. Ces trois journées, parfaitement organisées et minutées par Jacques TOLLET, se sont déroulées, comme toujours, dans une ambiance de grande amitié et de bonne humeur. Soixante ans après, nous aimons toujours évoquer nos souvenirs de l époque, les profs, les cours, les colles, avec le vocabulaire que nous utilisions alors. Le lundi soir un dîner au Café Français a permis à tous ces doctes octogénaires de reprendre un premier contact. Mardi matin, aux aurores (à 11 heures!), nous étions tous quai Claude Bernard pour embarquer sur l HERMES, somptueux navire de croisière. Après avoir rejoint le confluent du Rhône et de la Saône, c est avec le soleil que nous avons remonté la Saône jusqu à TREVOUX ; un très bon repas nous a été servi sur le pont. Tout en continuant tranquillement nos conversations, nous avons pu admirer cette somptueuse et très verdoyante vallée avec ses îles, et visiter la vieille ville de TREVOUX. De retour à Lyon, nous avons assisté à une représentation du Théâtre de Guignol, personnage très lyonnais, mais qui n a plus guère l accent d origine. La matinée de mercredi a été consacrée à une visite de notre vénérable et estimée Ecole. Malgré leurs obligations de la rentrée scolaire, le Directeur actuel, Didier DESPLANCHE, Patrice COUVRAT, Gérard FREQUELIN, Daniel CARRET et Maëlle ALLAIN nous ont accueillis de manière très sympathique. Nous avons tous été très intéressés par l exposé de Didier DESPLANCHE sur l organisation du Groupe ECAM (Lyon, Rennes, Cergy et Strasbourg qui ouvre cette année ), sa Fondation, les études en cinq ans (où l on apprend aussi à dire bonjour, au revoir, merci ), avec des promotions de 150 élèves, garçons et filles (nous étions 52, et pas de filles!), et les perspectives d avenir. Il a ensuite répondu à toutes nos questions. C est avec émotion que nous avons visité quelques nouveaux locaux et les anciens ateliers (où nous apprenions à façonner la matière) actuellement transformés en de très modernes laboratoires et salles de cours. Le Frère Jean- Paul, responsable de l aumônerie, nous a permis, au cours d une brève cérémonie, de rendre hommage à nos 22 camarades décédés. La direction de l Ecole nous avait organisé un excellent lunch. Dans l après-midi, en ville, nous avons visité en car les monumentaux «murs peints» de Lyon. Au cours de notre dernier repas au Café Français, dans une ambiance très détendue, nous avons à nouveau pu évoquer nos souvenirs et nos carrières professionnelles. Jacques TOLLET nous a lu la lettre très sympathique de notre «supermajor», Frère Claude SIMON, depuis sa retraite à Tahiti, où il nous invite. Rendez-vous est pris pour 2014, mais probablement pas à Tahiti Bernard LIOGIER (52) * Xavier Behagel (ECAM 43), parrain de notre promotion, était Résistant. Il est tombé au Maquis en In Memoriam Michel POMPANON (1958) Bien triste nouvelle que nous apprenons ce samedi 29 septembre 2012 : Michel s est éteint au Puy, près de sa famille. Né en 1935 en Saône et Loire, Michel POMPANON est diplômé de l Ecole Catholique des Arts et Métiers de Lyon (ECAM) en Ses stages l emmènent partout en France : Saône et Loire, Dunkerque Malo et Paris. Il fait trente mois de service militaire et parvient au grade de Lieutenant. Michel entre comme ingénieur à Creusot-Loire Firminy (42) en mars 1961, puis au Creusot en janvier 1975 où il travaille jusqu à sa retraite fin De mai à octobre 1974, son expérience de métallurgiste l amène à aider au démarrage d une aciérie en Inde. Il adhère jeune au syndicat des cadres CGC, maintenant Confédération Française de l Encadrement CFE-CGC. En 1984, lors des mouvements sociaux de la métallurgie au Creusot et de la création de CLI, il sera un acteur engagé de la défense des salariés et de l entreprise. Pendant plus de 30 ans, il tient la fonction de conseiller prud homal, en activité ou comme retraité. Nous le remercions pour son animation de l Union Locale CFE-CGC pendant 20 ans : plusieurs fois par semaine, il tenait la permanence au local syndical et préparait les réunions mensuelles CFE-CGC au Creusot. Très attaché à l ECAM et à la CFE-CGC, il a toujours fait preuve de ses qualités humaines d écoute et de solidarité. Dévoué, à l enthousiasme communicatif, disponible, attentif,... Michel a toujours eu le souci de répondre aux demandes, en particulier dans son domaine d expertise du droit social et de son application dans l entreprise. Nous nous associons à la peine de son épouse Martine, de ses enfants François et Laurent, de ses amis et camarades. Nous les assurons de notre sympathie et de notre sincère amitié. Bruno DELAHAYE (1974) Association des Ingénieurs ECAM n Décembre

20 CARNET Naissances 1961 Axel et Eliot (jumeaux), 7 ème et 8 ème petits-enfants de Marie et André VAURIE, le 4 décembre Emie, 2 ème enfant de Philippe et Florence STEBIG (née MUNAR), le 10 octobre Paul, 1 er enfant de Pascale et Emmanuel MOURET, le 22 octobre Martin, 3 ème enfant de Marie (2005, née CLEMENT) et Sébastien VACHER, le 10 juillet Ils nous ont quittés 1942 Jean PIERRARD, le 25 octobre 1952 Simone ROCHE, épouse de Georges, le 19 novembre 1958 Robert CATIGNOL, le 22 novembre Manifestations des promos Promos Dates Lieux Contacts au 7 juin 2013 Vendôme 2013 Guy DOMAGE au 5 sept 2013 Environs de Clermont Ferrand Pierre DUFAL et Alain CHARTIER avril ans de sortie! François LANDURE A l ECAM et à Lyon Philippe ROSSILLON et Eric NESME Manifestations des groupes régionaux Carnet de l Association Valentine, 2 ème petite-fille de Sylvie LOHYER, secrétaire de l Association, le 30 novembre. Agenda Région Dates Programme Contacts Auvergne- 22 janvier 2013 Présentation des Voeux Limousin Lycée Hôtelier de Chamalières Forez-Velay 19 janvier 2013 Soirée des voeux de janvier Bruno MAURIN : Manifestation de la Cellule emploi-carrière Dates Programme Contacts 1er & 2 février 2013 Projet 50-1 ère session Secrétariat ECAM et 9 mars 2013 Projet 50-2 ème session Merci à tous les délégués de promo et aux présidents de groupes de penser à informer la Rédaction des manifestations prévues afin de les publier dans cette rubrique. Dates de réception souhaitées : fin des mois de février, mai, août et novembre. Directeur de la publication : Jacques SERVE (72) Ont collaboré à la publication : Alain CHARTIER (60), Hervé NICOLAS (63), Christian EXMELIN (69), Sylvie LOHYER et Catherine PORTAIS, ainsi que tous les auteurs cités en marge des articles. Impression : Imprimerie JEAN-BERNARD - Imprimé à 2300 exemplaires - Façonnier-routeur : SOFAG (27930 Gravigny). 20 Association des Ingénieurs ECAM n Décembre 2012

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Qui mieux qu un chef d entreprise peut accompagner un nouvel entrepreneur?

Qui mieux qu un chef d entreprise peut accompagner un nouvel entrepreneur? DOSSIER DE PRESSE Qui mieux qu un chef d entreprise peut accompagner un nouvel entrepreneur? Contact presse : Corinne PRIGENT Directrice 06 73 11 17 85 cprigent@reseau-entreprendre.org Sommaire Sommaire...

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur accompagner créer reprendre financer développer expertiser parrainer rapport d activité 2013 1 Sommaire P 5 Chiffres clés 2013 p 6 De l accueil au comité P 7 Le financement

Plus en détail

Programme Bourses Diversité et Réussite

Programme Bourses Diversité et Réussite Donner à chacun les meilleures chances de réussir Programme Bourses Diversité et Réussite La Fondation INSA de Lyon Ensemble développons notre vocation L INSA de Lyon tire sa force de l intégration de

Plus en détail

renforcer votre jeune entreprise

renforcer votre jeune entreprise Parrainés Profitez de l expérience de chefs d entreprises aguerris pour renforcer votre jeune entreprise Pierre Grimaldi PARRAINÉ - Apéro Fiesta www.lyon-ville-entrepreneuriat.org par Lyon Ville de l Entrepreneuriat

Plus en détail

CATALOGUE DES INITIATIVES

CATALOGUE DES INITIATIVES ENTREPRENEURIAT ETUDIANT : Partagez notre ambition CATALOGUE DES INITIATIVES ENTREPRENEURIAT ETUDIANT PARIS SACLAY Programmes pédagogiques «Les règles du jeu» (pour appréhender les outils nécessaires au

Plus en détail

LES SITES D INFORMATION

LES SITES D INFORMATION LES SITES D INFORMATION http://www.actinbusiness.com p. 2 http://www.actoria.fr p. 4 http://www.caravanedesentrepreneurs.com p. 6 http://www.coachinvest.com p. 8 http://www.mbcapital.com p. 10 http://www.netpme.fr

Plus en détail

L entrepreneuriat au sein du Groupe Gaz de France

L entrepreneuriat au sein du Groupe Gaz de France L entrepreneuriat au sein du Groupe Gaz de France Auteur : Valérie Blanchot-Courtois, déléguée générale de Gaz de France Pôle de Sophia Antipolis, chef du programme Gaz de France Entreprendre Date : 09/04/04

Plus en détail

Signature de la convention cadre de partenariat CCI Grand Lille/ Université Lille1. Soirées de l étudiant créateur

Signature de la convention cadre de partenariat CCI Grand Lille/ Université Lille1. Soirées de l étudiant créateur DOSSIER DE PRESSE Signature de la convention cadre de partenariat CCI Grand Lille/ Université Lille1 Soirées de l étudiant créateur 7 avril 2014 Contacts Presse : Valérie SOLARCZYK - 03 20 63 78 03 06

Plus en détail

RESSORT. pour prendre de l élan ou pour rebondir. «La politique ce n est pas l art du possible, mais l art de rendre possible ce qui est nécessaire»

RESSORT. pour prendre de l élan ou pour rebondir. «La politique ce n est pas l art du possible, mais l art de rendre possible ce qui est nécessaire» Regroupement de l Enseignement Supérieur en Soutien Opérationnel à la Revitalisation du Territoire Un RESSORT pour prendre de l élan ou pour rebondir «La politique ce n est pas l art du possible, mais

Plus en détail

Sommaire. Présentation Générale 3. Nos Métiers 4. Nos Services 5. Notre Valeur ajoutée 6. Notre Philosophie 7. Nos Clients 8.

Sommaire. Présentation Générale 3. Nos Métiers 4. Nos Services 5. Notre Valeur ajoutée 6. Notre Philosophie 7. Nos Clients 8. 1 Sommaire Présentation Générale 3 Nos Métiers 4 Nos Services 5 Notre Valeur ajoutée 6 Notre Philosophie 7 Nos Clients 8 Notre Equipe 9 Contact 12 2 Présentation Advise UP Associés Cabinet de conseil,

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

Créateurs - repreneurs d entreprise

Créateurs - repreneurs d entreprise Créateurs - repreneurs d entreprise L Offre BGE Atlantique-Vendée Loire-Atlantique, 2 ème sem. 2015 Association de conseils et formations en création & développement d entreprises Envie d indépendance?

Plus en détail

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Synthèse de l étude-action Entreprendre dans l ESS : une opportunité pour les jeunes Derrière le terme d Economie

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Métiers de l'international de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

EDHEC CYCLE SUPÉRIEUR DE MANAGEMENT

EDHEC CYCLE SUPÉRIEUR DE MANAGEMENT GESTION ET MANAGEMENT COMPÉTENCES MANAGÉRIALES DÉVELOPPEMENT PERSONNEL SUIVI PERSONNALISÉ EDHEC CYCLE SUPÉRIEUR DE MANAGEMENT Développer ses compétences de manager 2 Sommaire Du potentiel à la performance

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le mardi 19 mai 2015 à Nantes. Les membres des Sup Porteurs de la création 44 :

DOSSIER DE PRESSE. Le mardi 19 mai 2015 à Nantes. Les membres des Sup Porteurs de la création 44 : DOSSIER DE PRESSE Le mardi 19 mai 2015 à Nantes 1 Les membres des Sup Porteurs de la création 44 : Le réseau des Sup'Porteurs de la Création 44 est soutenu par : Contact Presse : Marie Le Saint CCI Nantes

Plus en détail

Louise et Hugo ont choisi d être Iteemiens. Et vous? Département de l École Centrale de Lille co-dirigé par SKEMA Business School

Louise et Hugo ont choisi d être Iteemiens. Et vous? Département de l École Centrale de Lille co-dirigé par SKEMA Business School Louise et Hugo ont choisi d être Iteemiens Et vous? Département de l École Centrale de Lille co-dirigé par SKEMA Business School 2 Bienvenue à l Iteem! Vous êtes curieux, dynamique, ingénieux? Vous avez

Plus en détail

ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE

ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE MASTERE et 3 CYCLE SPECIALISE EN ENTREPRENEURIAT SYLLABUS Année 2013/2014 Responsables : Olivier IGON Secrétaire : Zohra BA ( : (33) 05.61.29.48.80 Bâtiment Le Bosco Bureau

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION?

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? AVIS N 10.01 Présenté par la Commission «Citoyenneté, solidarité, mobilité» du CONSEIL

Plus en détail

Montpellier Agglomération et le labex Entreprendre remettent les 1ers diplômes universitaires de la formation "Stratégie de Croissance des PME"

Montpellier Agglomération et le labex Entreprendre remettent les 1ers diplômes universitaires de la formation Stratégie de Croissance des PME Mardi 1er octobre 2013 Montpellier Agglomération et le labex Entreprendre remettent les 1ers diplômes universitaires de la formation "Stratégie de Croissance des PME" Les sept chefs d entreprises, au cours

Plus en détail

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers - Madame la Ministre, - (Monsieur le député), - Monsieur le Président du comité de direction BGL BNP PARIBAS

Plus en détail

Pari réussi : le visitorat en hausse de 10% valide l attractivité d une programmation renouvelée, marquée par :

Pari réussi : le visitorat en hausse de 10% valide l attractivité d une programmation renouvelée, marquée par : # COMMUNIQUE DE PRESSE // 18 septembre 2014 BILAN DE LA 8 ème EDITION DU SALON CREER Avec 16 192 participants contre 14 830 en 2013 : le Salon Créer «nouvelle formule» clôture une 8 ème édition sous le

Plus en détail

Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION. En partenariat avec

Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION. En partenariat avec Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION En partenariat avec Objectifs de la réunion Vous donner les éléments pour décider si vous vous lancez dans votre projet

Plus en détail

Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble!

Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble! Le Livret d accueil du Repreneur Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble! 2 3. Sommaire Le CRA Ce livret a pour vocation de vous aider à utiliser d une manière optimale l

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

Pépinière d entreprise Cap Nord

Pépinière d entreprise Cap Nord Pépinière d entreprise Cap Nord Nouvel outil d aide à la création d entreprises sur le nord de l agglomération UDossier de Presse 12 décembre 2007 Projet développé dans le cadre de : Mobilisant : EGEE

Plus en détail

Bachelor Jeune Entrepreneur EM Strasbourg Learning expedition Le 16 avril 2014

Bachelor Jeune Entrepreneur EM Strasbourg Learning expedition Le 16 avril 2014 Bachelor Jeune Entrepreneur EM Strasbourg Learning expedition Le 16 avril 2014 Déroulé de la journée : Présentation des participants Expression par chacun de son intention d apprentissage Circulation libre

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit privé de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

DEVENEZ CONSEILLER BÉNÉVOLE D INJAZ. Permettre aux jeunes de développer leur potentiel et d améliorer leur employabilité,

DEVENEZ CONSEILLER BÉNÉVOLE D INJAZ. Permettre aux jeunes de développer leur potentiel et d améliorer leur employabilité, DEVENEZ CONSEILLER BÉNÉVOLE D INJAZ AGHRIB Pour développer l esprit d entreprise des jeunes et améliorer leur insertion professionnelle 10 BONNES RAISONS DE DEVENIR CONSEILLER BÉNÉVOLE Entrepreneurs, cadres

Plus en détail

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N E T D AP P U I C O N S E I L P O U R L E D E V E L O P P E M E N T L O C A L F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP

réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP Guide réalisé par PRO BTP en partenariat avec la FFB «Ce guide est destiné aux futurs créateurs et à tous ceux qui se sont déjà lancés dans l aventure

Plus en détail

La création d entreprises et l innovation pour développer l économie du territoire

La création d entreprises et l innovation pour développer l économie du territoire DOSSIER DE PRESSE Jeudi 29 novembre 2012 Forum développement économique CREA / Région Haute-Normandie La création d entreprises et l innovation pour développer l économie du territoire La CREA s est dotée

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS CREATION REPRISE DEVELOPPEMENT D ENTREPRISE

CATALOGUE DE FORMATIONS CREATION REPRISE DEVELOPPEMENT D ENTREPRISE 2014 CATALOGUE DE FORMATIONS CREATION REPRISE DEVELOPPEMENT D ENTREPRISE La solution pour ouvrir votre boite BGE Morbihan 02 97 21 25 25 www.bge-morbihan.com Chaque année, plus de 300 entreprises sont

Plus en détail

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe Amélioration de la performance des hommes et des organisations par le management et la motivation 4.0 20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe «Faire grandir mon équipe ou

Plus en détail

PARTICULIERS. Offres de services de formation et d accompagnement

PARTICULIERS. Offres de services de formation et d accompagnement PARTICULIERS ET SALARIÉS À TITRE INDIVIDUEL Offres de services de formation et d accompagnement spécialisé en relations et ressources humaines www.executive-ressource.com LES FORMATIONS PERSONNALISÉES

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

IFE. Institut de la Francophonie pour l Entrepreneuriat. Concrétisons votre ambition d entreprendre

IFE. Institut de la Francophonie pour l Entrepreneuriat. Concrétisons votre ambition d entreprendre Institut de la Francophonie pour l Entrepreneuriat IFE Concrétisons votre ambition d entreprendre Vous-avez un projet de création ou de reprise d entreprise? Vous souhaitez faire du management de projet?

Plus en détail

La nuit des RH LIVRET TEMPS PARTAGÉ. Avril 2015 - Direction marketing & communication Groupe IGS. En partenariat avec

La nuit des RH LIVRET TEMPS PARTAGÉ. Avril 2015 - Direction marketing & communication Groupe IGS. En partenariat avec La nuit des RH LIVRET TEMPS PARTAGÉ En partenariat avec Avril 2015 - Direction marketing & communication Groupe IGS 4 MÉMENTO Dans le cadre d un projet d étude collectif, notre promotion a effectué un

Plus en détail

ENTREPRISES. Offres de services de formation et d accompagnement

ENTREPRISES. Offres de services de formation et d accompagnement ENTREPRISES Offres de services de formation et d accompagnement spécialisé en relations et ressources humaines www.executive-ressource.com RELIER PERFORMANCE ET MIEUX ÊTRE LES FORMATIONS PERSONNALISÉES

Plus en détail

aradel Avec le soutien de nos partenaires UN RÉSEAU DE COMPÉTENCES POUR NOS TERRITOIRES

aradel Avec le soutien de nos partenaires UN RÉSEAU DE COMPÉTENCES POUR NOS TERRITOIRES Avec le soutien de nos partenaires PRÉFECTURE DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES Secrétariat Général pour les Affaires Régionales aradel Crédits photos : Fotolia Illustrations : Cambon Lovenly 11252e UN RÉSEAU DE

Plus en détail

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE START UP Challenge DOSSIER PARTENAIRE Sommaire MBway Start Up Challenge L édition 2015 en chiffres Devenir partenaire Vos contacts MBway Eduservices Fiche Partenaire PAGE 4 PAGE 5 PAGE 8 PAGE 9 PAGE 11

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

VENDRE SON ENTREPRISE. Quelle stratégie?

VENDRE SON ENTREPRISE. Quelle stratégie? VENDRE SON ENTREPRISE Quelle stratégie? PLAN DE L INTERVENTION 1 ère partie : Pierre Haenel CCI 49 bien connaitre son entreprise pour faire les bons choix les différents réseaux d intermédiaires Les facteurs

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

CAPFI Associés. Conseil en création & reprise d entreprise Accompagnement de jeunes dirigeants

CAPFI Associés. Conseil en création & reprise d entreprise Accompagnement de jeunes dirigeants CAPFI Associés Conseil en création & reprise d entreprise Accompagnement de jeunes dirigeants Prestations : Evaluations, Accompagnements, Formations. Contact : Isaure NIVARD-PIERSON, Directrice Associée

Plus en détail

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis.

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 11/12/2014. ALSACE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le Programme

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

L Institut du Mentorat Entrepreneurial Wallon (IMEW) Cap sur la croissance!

L Institut du Mentorat Entrepreneurial Wallon (IMEW) Cap sur la croissance! L Institut du Mentorat Entrepreneurial Wallon (IMEW) Cap sur la croissance! Le mentorat entrepreneurial en Wallonie pour : apporter un accompagnement d'excellence pour les PME à haut potentiel de croissance

Plus en détail

le mois de la création!

le mois de la création! du 1 er Au 30 novembre 2014 7 e édition programme plus de 100 rendez-vous... forums / conférences / formations rendez-vous experts / ateliers le mois de la création! organisateur les CCi, un réseau d appui,

Plus en détail

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 :

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 : AVEC LE LOGICIEL «TRANSFERENCE» IDENTIFIER VOS COMPETENCES TRANSFERABLES Pour mieux vous connaître, découvrir les métiers, évoluer ou envisager une reconversion professionnelle Prestation proposée : Au

Plus en détail

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille ÉDITO CRÉER ET REPRENDRE Les derniers chiffres de l Insee l affirment : la France bat des records de création d entreprises et notamment grâce aux EN auto-entrepreneurs. FLANDRE INTÉRIEURE Sur Agglopole

Plus en détail

Réunion du réseau «Conseil Citoyen»

Réunion du réseau «Conseil Citoyen» Réunion de réseau «conseil citoyen». 15.01.2015. Compte rendu. L IREV a proposé une première réunion de réseau sur les conseils citoyens, à laquelle étaient invités les chefs de projet politique de la

Plus en détail

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Est. 1978 Rencontre avec un Entrepreneur Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Rencontre avec P. De La Chevasnerie, fondateur de Souscritoo Philippe De La Chevasnerie, 25ans,

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation Lundi 23 mars Salle du Conseil GRAND LYON Contacts Sophie DUBOUX - Solid Arté Géraldine DALLAIRE ADECC 04 72 07 70 24 Entrepreneur.culturel@gmail.com www.journee-entrepreneur-culturel.fr

Plus en détail

EDITO. Newsletter n 2 octobre 2014 SOMMAIRE. 1. Plan action banque. 2. Informations collectives entreprises. 3. JOB DATING interne

EDITO. Newsletter n 2 octobre 2014 SOMMAIRE. 1. Plan action banque. 2. Informations collectives entreprises. 3. JOB DATING interne Newsletter n 2 octobre 2014 CAP EMPLOI Haute Vienne EDITO CAP EMPLOI, acteur de l emploi à part entière, n a de cesse de proposer et développer des parcours d accompagnements dynamiques aux demandeurs

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER. www.enfi.fr

ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER. www.enfi.fr ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER ENFI - siège social 19, rue des Capucines 75001 PARIS S.A.S au capital de 2.037.000-504 381 153 RCS Paris Déclaration d activité enregistrée sous le numéro

Plus en détail

LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL N 296 CHASSAGNE Jean-Marie, CASTELLAN Joëlle [Équipe PATRE, ENFA LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Cette communication se situe dans le

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE DU «STAGE MASTER DE REPRISE D ENTREPRISE»

PROGRAMME DETAILLE DU «STAGE MASTER DE REPRISE D ENTREPRISE» PROGRAMME DETAILLE DU «STAGE MASTER DE REPRISE D ENTREPRISE» I - CADRER SON PROJET A - Mon profil particulier de repreneur : caractéristiques et points forts B - Mes facteurs clés de réussite et mes points

Plus en détail

Finalités de l ouvrage

Finalités de l ouvrage Introduction Il est commun de souligner que la fonction ressources humaines a subi des évolutions rapides et profondes depuis les années qui ont suivi la seconde guerre mondiale. Le rôle du DRH n a cessé

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilite - Contrôle - Audit de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A.

L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A. L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A. Consultante, 10 mai 2012, ginettebegin10@videotron.ca 1 Intention de l 'atelier: Susciter la réflexion

Plus en détail

Devenir chef d entreprise

Devenir chef d entreprise Devenir chef d entreprise CATALOGUE DE FORMATION pour les créateurs et repreneurs d entreprise Édito Opérateur Nacre 1 2 3 Prêter une oreille attentive à chaque idée, développer l esprit créatif, encourager

Plus en détail

1. ACCESS CREDITS PRO Premier réseau national d experts en financement des Entrepreneurs

1. ACCESS CREDITS PRO Premier réseau national d experts en financement des Entrepreneurs Sommaire 1. ACCESS CREDITS PRO Premier réseau national d experts en financement des Entrepreneurs 1.1 Les fondateurs 1.2 Historique 1.3 ACCESS CREDITS PRO, les données clés 1.4 Les agences 2. ACCESS CREDITS

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

Associez-vous pour augmenter la performance de votre entreprise

Associez-vous pour augmenter la performance de votre entreprise Associez-vous pour augmenter la performance de votre entreprise Développez vos connaissances Développez votre Entreprise Développez votre rentabilité Développez votre réseau Boostez votre rentabilité!

Plus en détail

Icam : un projet unique et plusieurs manières de devenir ingénieur

Icam : un projet unique et plusieurs manières de devenir ingénieur Icam : un projet unique et plusieurs manières de devenir ingénieur Ils sont 600 ingénieurs généralistes, chaque année, diplômés de l Icam. 600 hommes et femmes ayant acquis les compétences professionnelles,

Plus en détail

«L entraîneur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire» John Kessel

«L entraîneur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire» John Kessel «L entraîneur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire» John Kessel Pascale JOLY, Fondatrice du Cabinet : COACHDAFFAIRES Entrepreneur, Executive & Business Coach AAA Autodidacte,

Plus en détail

Préprogramme thématique

Préprogramme thématique Préprogramme thématique Avec plus de 100 conférences et ateliers sur 2 jours, le Salon des Entrepreneurs s impose comme un lieu de formation, d information et d échanges, incontournable pour les créateurs

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité

Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité dans le cadre de la «Mobilisation pour la petite enfance et la parentalité», menée par le Ministère délégué chargé de la

Plus en détail

Afin de le préparer à formaliser son idée de création, rappelez au

Afin de le préparer à formaliser son idée de création, rappelez au Afin de le préparer à formaliser son idée de création, rappelez au porteur de projet quelques fondamentaux de la création d entreprise qui vont le concerner, quel que soit le choix qu il fera au terme

Plus en détail

«Smart City», les services à l usager au bout des doigts!

«Smart City», les services à l usager au bout des doigts! White paper 9 : Smart Cities «Smart City», les services à l usager au bout des doigts! Emmanuel Jaunart Emmanuel Jaunart commença sa carrière dans le domaine des télécommunications. En 1995, il rejoint

Plus en détail

Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise

Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise Animé par: Malo BOUESSEL DU BOURG - PRODUIT EN BRETAGNE Christine LEGAUD - CCI RENNES Annie LAUNAY - AD MISSIONS Différentes solutions pour accueillir

Plus en détail

Consolider le doctorat

Consolider le doctorat Consolider le doctorat Éléments de travail pour l élaboration de positions sur le système doctoral Texte adopté par le Conseil d Administration de l ANDèS en mai 2007 Les recommandations qui suivent s

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide du SCUIO-IP Service commun universitaire d information, d orientation et d insertion professionnelle

Plus en détail

Chapitre 1. Pourquoi des études de management

Chapitre 1. Pourquoi des études de management Chapitre 1. Pourquoi des études de management Les formations en management ont le vent en poupe. Le nombre de candidats aux concours est de plus en plus important et la concurrence fait rage. Les raisons

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

Ouverture. axe : Rayonnement international Projet : Bourses d excellence. Description brève. Bénéficiaires. Résultats obtenus & significatifs

Ouverture. axe : Rayonnement international Projet : Bourses d excellence. Description brève. Bénéficiaires. Résultats obtenus & significatifs Ouverture axe : Rayonnement international Projet : Bourses d excellence Les bourses d excellence ont vocation à distinguer les étudiants brillants en mobilité sortante en séjour diplômant soit aux états-unis,

Plus en détail

La transmission d un cabinet d EC et de CAC

La transmission d un cabinet d EC et de CAC La transmission d un cabinet d EC et de CAC Ou les cordonniers sont les plus mal chaussés! Par Nathalie GORRY et Boris SAUVAGE Avec la participation de Fabrice ZINSSNER de Gan Assurances 1 Objectifs de

Plus en détail

LYON / 5 ème édition

LYON / 5 ème édition DOSSIER DE PRESSE LYON / 5 ème édition de CAMPUS CRéATION et Prix 2008 du Jeune Entrepreneur de l Année Un tandem gagnant en faveur de l esprit d entreprise chez les jeunes Lancé à l initiative de l association

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Le partenariat technologique

Le partenariat technologique Fiche conseil Le partenariat technologique Préambule A l heure ou l innovation fait partie ou doit faire partie intégrante de la stratégie de développement de nos entreprises, toute entreprise grande ou

Plus en détail

> Jeu et enjeux d un entrepreneuriat responsable

> Jeu et enjeux d un entrepreneuriat responsable Des animations Public cible 2 ème et 3 ème degré de l enseignement secondaire enseignement secondaire J entreprends@school 15+ > Jeu et enjeux d un entrepreneuriat responsable Descriptif Se mettre autour

Plus en détail

Comment réussir la succession de son entreprise familiale?

Comment réussir la succession de son entreprise familiale? Comment réussir la succession de son entreprise familiale? Contenu Service : Démarrer mon projet... 2 Service : Evaluer mon entreprise... 3 Service : Réaliser un diagnostic de mon entreprise... 4 Service

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Sans texte. Organisation générale

Sans texte. Organisation générale Organisation générale Durée des études : 300 h + 100 h pour les étudiants en apprentissage Nombre de places : 28 (à titre indicatif) Début des enseignements : 1 er semestre : septembre à décembre 2 ème

Plus en détail

www.les-entrepreneuriales.fr contact@les-entrepreneuriales.fr 09 71 20 38 19

www.les-entrepreneuriales.fr contact@les-entrepreneuriales.fr 09 71 20 38 19 www.les-entrepreneuriales.fr contact@les-entrepreneuriales.fr 09 71 20 38 19 SOMMAIRE Editorial du président de l ANLE La gouvernance nationale : ANLE Le dispositif d apprentissage innovant Notre ambition

Plus en détail

AVANT PROPOS VISION. Des entrepreneurs engagés au service d entrepreneurs sociaux. Un soutien aux dispositifs qui favorisent l entreprendre autrement

AVANT PROPOS VISION. Des entrepreneurs engagés au service d entrepreneurs sociaux. Un soutien aux dispositifs qui favorisent l entreprendre autrement NOTRE VISION AVANT PROPOS La société actuelle est en pleine mutation. Elle aspire au changement, au renouveau, à vivre autrement, à penser différemment. Cette mutation est portée et voulue par cette jeune

Plus en détail

GESTIONNAIRE DE PAIE Formation intensive à temps plein Titre certifié par l État de niveau III

GESTIONNAIRE DE PAIE Formation intensive à temps plein Titre certifié par l État de niveau III GESTIONNAIRE DE PAIE Formation intensive à temps plein Titre certifié par l État de niveau III Arrêté du 11/01/2012 publié au JO du 19/01/2012 BIENVENUE DANS LE MONDE DES POSSIBLES www.formationcontinue.groupe-igs.fr

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail